Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannières dessinées par Uasi, Oren, Upya & Wawa

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Great Canyon (PMD Blue Rescue Team OST)

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !
    Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  Z7dyToute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  Y4ziToute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  J3l9

Partagez
 

 Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sayidi
Sayidi
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Masculin
Nb de Messages : 353
Localisation : Lande des Sans-Terres

En savoir +
MessageSujet: Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.    Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  EmptyJeu 9 Juil - 18:52

Depuis que les Gardiens avaient pris l’initiative d’enquêter sur les causes de l’incendie et sur le meurtre d’une des familles mositus, les jours défilaient sans que Sayidi ne les virent passer. Ainsi, lorsqu’un matin, Sarthak s’approcha de lui avec un air inhabituellement grave et une démarche lourde, comme si poser une patte devant l’autre demandait un effort presque insurmontable, et lui annonça le décès de Maafa d’une voix difficilement contrôlée, Sayidi fut quelque peu surpris. Son entrevue avec le Mositu lui paraissait aussi fraiche dans sa mémoire que si elle avait eu lieu la veille, et son demi-frère (oh, il ne s’habituait guère à cette appellation), bien qu’atteint, ne lui avait pas semblé aux frontières de la mort. À croire qu’il y avait une raison pour laquelle Sayidi n’était pas guérisseur.

L’annonce ne fit toutefois ni chaud, ni froid au Gardien, et ce fut plutôt cette réalisation qui lui glaça le sang. L’individu qui était peut-être le dernier avec qui il partageait un lien de parenté venait de s’éteindre, et lui ne ressentait rien ? Devenait-il donc comme un de ces Nyeusis des légendes, froid et incapable de ressentir quoique ce fût pour un autre lion ? Lui, qui était estimé au sein des Gardiens pour sa compassion ? Peut-être se causait-il néanmoins du souci pour rien, car la vue du visage crispé par la tristesse de Sarthak évoquait malgré tout chez lui une forme de sympathie ; mais elle lui paraissait superficielle, comme pour faire bonne mesure.

Sayidi laissa cet inconfort ruminer dans son crâne les jours qui suivirent, espérant en vain pouvoir le digérer tranquillement. Cependant, la bête était tenace, elle amena avec elle la culpabilité qu’il avait tenté d’enterrer quant à son rôle dans l’assassinat de Kutoa, et il dut se résoudre à devoir parler, extérioriser cette étrange crainte qui le rongeait de l’intérieur. Toutefois, Tan Diel n’était plus de ce monde, et ce depuis bien des années. Sayidi rejeta d’abord l’idée de se confier à ses amis, déranger le cours de l’enquête étant bien un de ses derniers souhaits, mais il dut rapidement se rendre à l’évidence : avec un esprit embrumé de doute comme le sien, il ne serait d’aucune aide aux Gardiens. De plus, il pourrait profiter de l’occasion pour partager l’idée que le petit-fils d’Ukarimu, paix à son âme, avait plantée dans son esprit.

Ce fut en début d’après-midi que Sayidi retrouva Fedha ce jour-là. Les recherches du matin s’étaient soldées par un échec, comme toutes les précédentes. De toute évidence, quelque chose manquait à leur méthode, mais il était difficile de mettre la patte dessus. Ils préparèrent néanmoins leur plan pour la suite de la journée de la même façon, décidant des zones à examiner et combien de temps accorder à chaque étapes, afin de couvrir le plus de distance possible.

Une fois leur objectif posé, les deux mâles commencèrent à patrouiller en le long du Mochanga, longeant le bras qui se dirigeait vers la jungle du Zawadi. Inspecter les zones où les animaux pouvaient se désaltérer semblait être la course à suivre. Le problème récurrent, qui n’allait pas en s’arrangeant ? L’eau effaçait les traces. Chaque jour, les rives présentaient de nouvelles figures, mais les Gardiens continuaient de croire qu’à force d’insister, ils finiraient bien par découvrir un détail permanent qui leur aurait échappé précédemment.

Les deux compagnons longèrent la rivière, les yeux essentiellement rivés au sol. Sayidi ouvrit la gueule plusieurs fois, léchant ses babines nerveusement à chaque tentative avortée d’aborder Fedha sur le sujet qui le perturbait. Finalement, profitant du fait que Fedha eut fini d’examiner un arbre dont l’écorce portait les éraflures typiquement réalisée par des herbivores frustrés, Sayidi se jeta à l’eau. Enfin, pas littéralement.

« Fedha… J’aimerais te parler de quelque chose qui me trouble depuis quelque temps, mais qui n’a rien à voir avec l’enquête. Je comprendrais si tu préfères que l’on se concentre plutôt dessus… »

_________________
Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  200604062848175009
Kit © Fy
Sayidi parle en #ad5223


Dernière édition par Sayidi le Lun 20 Juil - 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t4265-s-a-y-i-d-i-rapport#93706
Le Grand Esprit
Le Grand Esprit
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 99 Masculin
Nb de Messages : 506
En savoir +
MessageSujet: Re: Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.    Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  EmptyJeu 16 Juil - 17:54

Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  Fedha310

L'enquête piétinait et Fedha commençait à se sentir vraiment inutile. Il devenait très vieux et se déplacer commençait à devenir compliqué pour lui. La chaleur était difficile à supporter et pourtant s'était la saison humide. Mais cette après midi, il était en binôme avec Sayidi et les deux lions avaient pour missions de suivre le Mochanga en espérant pouvoir retrouver les troupeaux. L'une des hypothèses du lion polaire était que les animaux s'étaient peut-être réfugiés dans la jungle du Zawadi. Elle n'était pas très praticable pour la plupart des bêtes, mais si au moins une petite partie se trouvait là, ils pourraient espérer trouver les autres ailleurs.

Le chemin avec Sayidi était assez silencieux. Fedha était préoccupé par cette enquête. Depuis leur inaction avec les Mositus, ils essayaient tous de redorer le blason des Gardiens. Et voir qu'ils ne parvenaient pas à retrouver une troupe si grande d'herbivore le rendait un peu soucieux. Ce fut donc l'autre lion qui engagea la conversation. Il semblait vouloir lui parler de quelque chose qui n'avait rien à voir avec l'enquête. Le vieux lion sourit et le regarda.

" Nous pouvons parler en cherchant, non ? "

Répondit-il en le regardant, voyant sur son visage à quel point il était tracassé.

" Dis-moi ce que tu as sur le coeur. "


Il continua à marcher, observant le sol à la recherche de la moindre trace qui pourrait lui donner un indice, mais pour l'instant, rien ne laissait imaginer qu'un grand groupe d'herbivore serait passé par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Sayidi
Sayidi
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Masculin
Nb de Messages : 353
Localisation : Lande des Sans-Terres

En savoir +
MessageSujet: Re: Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.    Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  EmptyLun 20 Juil - 18:20

Suite à l’encouragement, Sayidi lâcha un léger souffle, qu’il ignorait retenir jusqu’alors. Comme toujours, il pouvait compter sur Fedha. Ce dernier était, après tout, celui que le rouquin pouvait désigner sans hésitation comme son meilleur ami, bien qu’il ne le déclarât jamais à haute voix, trouvant le terme trop embarrassant. Mais peut-être était-ce plutôt là le reflet de sentiments plus enfouis, sur lesquels il refusait de s’attarder. Sayidi vit alors que Fedha comptait continuer la discussion en poursuivant physiquement l’enquête, ce qui était loin de le déranger, au contraire. S’il pouvait parler de ce qui lui pesait sur la conscience sans trop entraver les recherches, alors ce serait déjà un premier poids en moins. Toutefois, il ne put s’empêcher de penser, dans un coin de son esprit, que Fedha observait peut-être le sol de façon si intense pour donner de l’espace à Sayidi, qu’il s’avait timide.

« Comme tu le sais, j'ai croisé Maafa peu de temps après que nous sommes arrivés au Baobab. Il m'a révélé que... nous étions demi-frères, Sayidi marqua une pause, laissant à Fedha, qui était au courant de la campagne de harcèlement que Maafa avait menée, le temps de digérer l’information. Cependant, je ne dirais que c’est cela qui me… perturbe le plus. Vois-tu, Maafa est mort il y a quelque temps, et… Je ne parviens pas à ressentir quoi que ce soit. À ce que je sache, il était le dernier lion avait lequel je partageais un lien de sang… » Sayidi cessa de parler à nouveau, l’air contrit, remua ses orteils dans le sol boueux de la rive, creusa nerveusement des petits trous qui se remplissaient immédiatement d’eau. Finalement, malgré une certaine honte, il lâcha :

« Fedha, aurais-je perdu la capacité de ressentir de la compassion ? Alors que c’est elle qui a défini ma place chez les Gardiens ? Je ne sais plus quoi penser… Avec tout ce qu’il se passe en ce moment, j’ai le sentiment de n’être que l’ombre d’un Gardien… »

_________________
Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  200604062848175009
Kit © Fy
Sayidi parle en #ad5223
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t4265-s-a-y-i-d-i-rapport#93706
Le Grand Esprit
Le Grand Esprit
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 99 Masculin
Nb de Messages : 506
En savoir +
MessageSujet: Re: Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.    Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  EmptyDim 26 Juil - 11:00

Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  Fedha310

Fedha écouta Sayidi commencer son récit. Il semblait en avoir gros sur le coeur et le grand lion blanc avait de la peine de le savoir ainsi. Tout deux avaient une bonne relation qui s'était établie depuis tant d'années qu'il était impossible de rester insensible à sa douleur. Il le regarda un instant alors qu'il parlait de Maafa. Son nez se plissa à l'entente de ce nom. Il s'avait à quel point il s'était montré cruel envers lui quand il était petit et qu'il lui avait fait beaucoup de mal. L'ancien nordique ouvrit de grand yeux lorsqu'il lui révéla que ce lion et lui étaient demi frère. Il y avait peut-être une ressemblance, mais beaucoup de lions se ressemblaient sans avoir le moindre lien.

Mais ce n'était pas ce qui tracassait le plus son ami. Ce qui l'embêtait, c'était que Maafa était la dernière personne à faire partit de sa famille, qu'il était mort et que lui ne ressentait rien à ce sujet. Il demanda à Fedha si il avait perdu toute compassion, craignant que ses facultés de Gardien ne soit altérées.

" Je suis désolé d'apprendre sa mort. "

Répondit le lion blanc plus par politesse que parce qu'il le pensait vraiment.

" Mais s'il te plait, ne remet pas en cause ta place parmi nous pour lui. Il t'as fait souffrir étant jeune et vous n'avez jamais vraiment renoué depuis cette époque. Ca me semble plutôt logique que tu ne ressente pas grand chose, même si il était ton demi frère. "

Il marqua une pause dont il profita pour regarder si de nouvelles traces de pas n'étaient pas visibles au bord de l'eau, mais il n'en était rien.

" Le sang ne veut pas dire grand chose, tu sais. Regarde nous, nous n'avons aucun lien de parenté et pourtant nous nous aimons comme des frères, entre Gardiens. "

Fedha lui offrit un sourire rassurant. Il l'aurait bien prit dans ses pattes pour lui faire une étreinte et qu'il se sente un peu mieux. Mais il savait aussi que quelques simples mots ne suffiraient pas pour alléger le coeur de Sayidi.




Dernière édition par Le Grand Esprit le Lun 3 Aoû - 9:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sayidi
Sayidi
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Masculin
Nb de Messages : 353
Localisation : Lande des Sans-Terres

En savoir +
MessageSujet: Re: Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.    Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  EmptyLun 3 Aoû - 9:34

L'attente de la réponse de Fedha tenait Sayidi en haleine. Son cœur battait fort contre sa poitrine, le rythme qui résonnait dans ses oreilles lui rappelant le galop des herbivores, galop qui ne devenait presque plus qu'un lointain souvenir suite à leur disparition prolongée.

Le verdict tomba alors ; la réponse était d’une logique irréfutable. Sayidi se sentit quelque peu rassuré, trouvant du confort dans le fait que son ami ne le considérait pas moins suite à la révélation. Cependant, au commentaire qui suivit, une pierre sembla tomber dans l’estomac du rouquin, et son cœur rata un battement au sourire qui suivit. Pour quelque obscure raison, être comparé à un frère par Fedha le dérangeait. Sayidi fronça les sourcils, cessant au passage de creuser des trous avec des orteils. Lui-même, pourtant, utilisait un tel terme pour parler de ses camarades, comme Rahisi ou les autres… À l’exception d’Ateyo, mais ce dernier était un cas particulier. Le fait qu’un jeune Sayidi avait été totalement charmé par le traître n’était que naturel, n’est-ce pas ? Qui n’avait donc pas été sous l’emprise de son charisme ?

En toute honnêteté, Sayidi savait qu’il ne faisait que se voiler la face, mais si cela lui permettait de conserver le statu quo, alors il continuerait de le faire. Il remercia son ami d’une voix effacée, avant de reprendre les recherches. Plus dans l’optique de se distraire des pensées qui s’entrechoquaient dans son esprit, Sayidi se remit debout et s’occupa de renifler un parterre d’herbacées qui avait été aplaties par le passage d’un animal, mais il n’y reconnu pas l’odeur des grands herbivores qu’ils cherchaient. Néanmoins, il s’arrêta rapidement. Si Fedha était parvenu à le rassurer sur un point, un autre secret, bien plus grave, pesait lourd sur sa conscience et ce, depuis des années. Sayidi arrêta donc leur avancée encore une fois.

« Fedha… Il y a autre chose. Il attendit que son ami porta de nouveau son attention sur lui. Tu as connaissance de l’affaire concernant Adana et Vita, n’est-ce pas ? Il se trouve que… J’aurais joué un rôle majeur dedans… »

_________________
Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  200604062848175009
Kit © Fy
Sayidi parle en #ad5223
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t4265-s-a-y-i-d-i-rapport#93706
Le Grand Esprit
Le Grand Esprit
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 99 Masculin
Nb de Messages : 506
En savoir +
MessageSujet: Re: Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.    Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  EmptyLun 3 Aoû - 10:00

Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  Fedha310

Son ami le remercia avec un air un peu effacé et Fedha devina que quelque chose le tracassait au sujet de ses paroles. Peut-être avaient-elles été trop directes? Il regarda un moment Sayidi mais celui-ci se remit à chercher des indices. Il jugea qu'il ferait mieux d'en faire de même. Si il voulait parler, il était là et peut-être avait-il simplement besoin de temps pour digérer cette affaire. Il tourna ses oreilles vers l'arrière tout en observant le sol à son tour. Si quelques empreintes tapissaient le sol, il n'y avait pas de traces de piétinement massif comme il aurait fallut en trouver.

L'ancien nordique était frustré de ne rien trouver. C'était comme si les troupeaux s'étaient volatilisés sans laisser la moindre trace ni odeur. Le nez dans la boue, le lien reniflait comme il le pouvait. Mais toute senteur avait probablement été effacé depuis. Que pouvaient bien faire une poignée de Gardiens et quelques Mositus face à cette histoire ? Non, il ne pouvait pas penser comme cela ! On comptait sur eux !

Puis Sayidi fini par briser le silence qui s'était installé. Le grand mâle se tourna vers lui, détachant son attention de ses recherches. Son ami avait effectivement autre chose sur le coeur, ce qui pouvait expliquer son attitude. Mais il ne s'attendait certainement pas aux révélations qu'il allait entendre. L'ancien Pridelander aurait eut un rôle majeur dans une histoire sordide qui avait frappé la terre des lions.

" Que veux-tu dire ? "

Demanda Fedha, s'arrêtant de marcher, choqué. Cela ne pouvait pas être si grave ... Pas venant de Sayidi en tout cas. Il sentait son coeur qui battait, se sentant un peu mal d'imaginer que cela puisse en être autrement. Mais probablement que le Gardien roux exagérait, s'inquiétant de rien.


Revenir en haut Aller en bas
Sayidi
Sayidi
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Masculin
Nb de Messages : 353
Localisation : Lande des Sans-Terres

En savoir +
MessageSujet: Re: Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.    Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  EmptySam 15 Aoû - 13:11

Sayidi sursauta légèrement à l’arrêt brusque de Fedha, bien qu’il fût loin d’être surpris psychologiquement de la réaction. Toutefois, lorsque Fedha se tourna et lui demanda la signification de son aveu, le rouquin détourna le regard, la gorge serrée au point qu’il ne pouvait répondre immédiatement, même s’il l’avait voulu. Rapidement, le regret et la peur enserrèrent son cœur de leurs griffes. Peut-être aurait-il mieux fait de ne pas parler, de laisser les autres vivre dans l’ignorance. L’ignorance n’avait jamais tué personne… Pour cause : les informations que Sayidi avaient données à Adana avaient conduit à l’assassinat de Kutoa.

Risquant malgré tout de couler un regard vers le visage de Fedha, Sayidi fut cloué sur place par le choc qui s’y lisait si facilement. La panique, si familière et si détestée, monta immédiatement en lui et il ferma les yeux, ne supportant pas l’expression de son ami. Stop ! Inspire, expire. Comme Tan Diel te l’a appris. Fort de la méthode de relaxation transmise par son thérapeute, Sayidi rouvre les yeux. La gorge enfin desserrée, il expliqua :

« J’ai… J’ai participé à l’assassinat de mon père, bien qu’indirectement, je le reconnais, il manqua une pause, marcha un peu, puis reprit : Adana était venue me retrouver, et me demanda des informations sur la localisation de Kutoa. Informations que je lui ai données… Alors qu’elle m’avait fait très clairement comprendre ce qu’elle comptait faire, il se remit à tourner en rond, jusqu’à s’avancer vers Fedha et s’arrêter à quelques longueurs de moustaches de son museau. Le regardant droit dans les yeux, sa voix se brisa lorsqu’il demanda : Comment puis-je prétendre être un Gardien lorsqu’un lion est mort par ma faute, Fedha ? »

_________________
Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  200604062848175009
Kit © Fy
Sayidi parle en #ad5223
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t4265-s-a-y-i-d-i-rapport#93706
Le Grand Esprit
Le Grand Esprit
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 99 Masculin
Nb de Messages : 506
En savoir +
MessageSujet: Re: Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.    Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  EmptyLun 17 Aoû - 12:40

Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  Fedha310

Le grand mâle du Nord n'était pas prêt pour la nouvelle qu'il allait recevoir. Mais l'air embêté et stressé de Sayidi ne pouvait signifier rien de bon. La révélation fut douloureuse pour les deux Gardiens. Pour celui qui l'énonçait car la gravité de son acte remettait en cause son titre et son rang auprès de l'ordre. Mais aussi pour Fedha qui n'en croyait pas ses oreilles et se sentait trahi. Jamais il n'avait ressenti quelque chose comme cela. Il en avait la boule au ventre et regarder son interlocuteur sans le juger devenait difficile.

Il était le chef des Gardiens et ce rôle lui demandait de se montrer impartial. Une nouvelle pareille ne pouvait se suivre d'une petite tape dans le dos et d'un " faute avouée à moitié pardonnée ". Bien que l'ordre ne pouvait se targuer d'être sans défauts ni sans fautes, comme tout à chacun, il se devait d'être bon et juste. Et était-il bon de renseigner un tueur ? Non, ça ne l'était pas, même si le lion était peu recommandable. Mais que faire dans l'instant présent ? Le radier du groupe aurait été la solution que Fedha aurait appliqué si les circonstances n'avaient pas été ce qu'elles étaient. Mais le fait était qu'ils étaient beaucoup trop peu pour chercher les troupeaux et que chaque âme supplémentaire pour aider à la tâche ne pouvait être déclinée.

" Ne reparle plus jamais de ça à qui que ce soit, est-ce clair ? "

Lança Fedha avec un air qu'on ne lui connaissait pas. Lui qui était généralement si gentil et doux, rêveur même était ici sérieux et blessé.

" Si quelqu'un d'autre l'apprend, je me verrais dans l'obligation de t'exclure et je ne me peux me permettre de perdre l'un d'entre nous. Nous ne sommes que trois et sans recrues. "

Il était en colère mais aussi obligé de tordre la vérité à l'avantage des Gardiens. Cette histoire ne devait pas s'ébruiter pour éviter de compromettre la crédibilité du groupe. Concrètement, garder Sayidi était un énorme risque pour Fedha. D'une part parce que si jamais on apprenait qu'il était au courant de cette histoire, le terme Gardien ne voudrait plus jamais rien dire pour personne. Mais ensuite parce que châtier aurait été mieux accueilli par l'opinion publique. L'ordre se devait d'être juste. Mais en plus de cette histoire d'effectif, l'ancien Nordique avait du mal à imaginer son ami faire du mal à qui que ce soit. Même en ne faisant que donner des informations.

" Mais qu'est-ce qui t'as prit de faire cela ? "

Lui demanda-t-il en chuchotant, s'assurant qu'aucune oreille indiscrète ne pourrait surprendre leur conversation.


Revenir en haut Aller en bas
Sayidi
Sayidi
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Masculin
Nb de Messages : 353
Localisation : Lande des Sans-Terres

En savoir +
MessageSujet: Re: Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.    Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  EmptyDim 30 Aoû - 10:58

Sayidi se trouvait si près de Fedha qu'il lui était possible, peut-être bien pour la première fois, de voir chaque contraction minime de son visage. Si ce n'avait pas été pour la douleur et la trahison qu'il pouvait lire dans ses yeux bleus, leur proximité aurait pu être intime. Toute gêne que Sayidi aurait pu ressentir restait toutefois ensevelie sous le poids de se savoir à l'origine de l'orage qui grondait en Fedha. Le rouquin avait l'impression que son cœur se fendait ; jamais l'expression ne lui avait semblé plus appropriée.

Fedha était très visiblement contrarié, en colère même, mais lorsqu'il parla, sa voix ne s'éleva pas tant que cela et son ton resta rigide, sérieux, sans doute par crainte d'être entendu par une oreille indiscrète. Sayidi se surprit à souhaiter qu'une vague sortît du lit de la rivière pour l'emporter, ou n'importe quoi d'autre qui pût lui permettre d'échapper à la déception qui assombrissait les yeux de Fedha. Il ne pouvait qu'acquiescer expressément aux paroles de son ami, s'il pouvait encore l'appeler ainsi, si la relation de confiance qui les avait liés jusqu'alors n'était pas irrémédiablement réduite en cendres. Peut-être bien que Fedha se montrât trop clément en décidant de garder Sayidi parmi les Gardiens. Si la vérité venait à s'ébruiter, le groupe perdrait toute valeur aux yeux de la Terre des Lions, Sayidi en était bien conscient. Jamais il ne pourrait remercier Fedha assez, mais la situation présente ne s'y prêtait pas. À vrai dire, ils pouvaient se réjouir lugubrement du fait que plus aucun témoin de l'assassinat ne persistait dans la Terre des Lions, à l'exception de Sayidi et peut-être d'un crocodile qui se fichait bien des affaires des lions. Il y avait de l'espoir que les méandres de l'affaire restèrent à jamais cachés du public. Sayidi soupira alors même que Fedha lui demanda ce qu'il lui était passé par la tête.

À cela, le rouquin ne parvint pas à croiser de nouveau le regard de son ami. Il recula même pour laisser plus d'espace entre eux. Toute cette histoire remontait à plusieurs années et, à vrai dire, il ne se souvenait plus exactement des détails. Si ce n'était une chose. De même, il chuchota sa réponse, crispé par la concentration et le fait de racler ses souvenirs :

« Je... J'avais résisté. Je me souviens que j'avais résisté. Quand Adana m'a dit qu'elle voulait venger son père en tuant Kutoa, j'ai résisté. J'ai tenté de la convaincre de régler toute l'histoire de façon diplomatique... Sa gorge se serra une nouvelle fois, mais par honte cette fois-ci. M-mais, elle a réussi à me convaincre et... Je pense qu'elle a réussi à me faire lâcher le morceau parce que je haïssais Kutoa, et qu'il était un lion qui n'avait causé presque que du malheur autour de lui... J'ai dû pensé que si elle réussissait, ce ne serait que bénéfique pour le cycle de la vie... Sayidi sentit des larmes lui monter aux yeux malgré lui. Je ne sais plus... Je ne sais plus ce qui m'a pris Fedha. Je regrette terriblement d'avoir ouvert la gueule ce jour-là... »

_________________
Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  200604062848175009
Kit © Fy
Sayidi parle en #ad5223
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t4265-s-a-y-i-d-i-rapport#93706
Le Grand Esprit
Le Grand Esprit
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 99 Masculin
Nb de Messages : 506
En savoir +
MessageSujet: Re: Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.    Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  EmptyDim 6 Sep - 12:16

Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  Fedha310

Sayidi semblait s'affaisser un peu plus sous chaque mot que prononçait Fedha. La honte l'envahissait et il ne dit rien avant que l'ancien Nordique ne lui pose la question : qu'est-ce qui l'avait poussé à agir de la sorte ? Il s'éloigna un peu alors que jusqu'ici ils avaient été très proche. Le vieux mâle pouvait voir dans l'attitude de son cadet qu'il avait terriblement honte et peut-être un peu peur aussi. Le roux fuyait son regard et il semblait avoir du mal a exprimer ses pensés. Surtout que cette histoire datait de plusieurs années. Il ne semblait plus aussi certain de ce qui l'avait poussé à faire donner les informations à Adana.

" On ne pourra pas changer ce qui s'est passé, de toute façon. "

Il poussa un soupire exaspéré et en même temps pour essayer de se calmer. Que pouvaient-ils faire ou dire de plus de toute façon ? Sayidi ne pourrait pas revenir en arrière et aucune de ses paroles ne pourrait l'excuser auprès de qui que ce soit. Quand à Fedha, à part se débrouiller pour que cette histoire reste entre eux, il ne pouvait que tenter de faire passer les Gardiens pour un ordre bon et sans aucune tâche.

" Reprenons les recherches, inutile de nous attarder sur cette affaire fâcheuse. "

Il détourna le regard de Sayidi. Quelque chose s'était définitivement brisé entre eux. Il pensait que c'était un lion de confiance, du justice. Mais finalement, il s'était laissé débordé par ses propres sentiments alors que le but des Gardiens était tout de même de mettre tout ça de coté pour agir au mieux pour le bien du cycle de la vie. Il ne pensait pas voir le jour où l'un d'entre eux aurait enfreint cette loi. Et surtout, il ne pensait pas qu'il aurait caché cette information sous une racine plutôt que de lui-même le bannir du groupe. Mais si il le faisait, le groupe serait en perdition et la terre des lions avait besoin d'eux en cet instant.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.    Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Toute révélation d'un secret est la faute de celui qui l'a confié.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» [UploadHero ] La Cuisine au beurre [DVDRiP]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: Chapitre X
-