Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannières dessinées par Uasi, Jehara, Shagan et Kwilu

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Great Canyon (PMD Blue Rescue Team OST)

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !
Le Deal du moment :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

Partagez
 

 Découverte d'un peuple aux abois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shomari
Shomari
MEMBRE - SHOMARI


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 5223
En savoir +
MessageSujet: Découverte d'un peuple aux abois    Découverte d'un peuple aux abois  EmptyLun 23 Mar - 12:23


La formation du jeune lion au sein des Gardiens prenait de l’ampleur, Fedha lui accordait peu à peu sa confiance -confiance méritée- mais malgré toute cette bonne volonté, l’enquête sur les troupeaux prenaient du retard. Il y a quelques semaines de cela, Shomari avait accompagné Rahisi et quelques Mositus le long du fleuve pour espérer trouver des pistes mais mis à part l’assurance que les hyènes n’avaient pas franchi la rivière, ils n’avaient rien trouvé. Un peu ébranlé par tout ce temps qu’ils perdaient -qui sait si les troupeaux ne s’éloignaient pas de jour en jour-, Shomari usait de son temps libre pour continuer les recherches et s’était dirigé tôt dans la journée vers l’Ouest, longeant minutieusement le Mochanga.

Son regard bleu roi parcourait la terre à la recherche de la moindre piste mais rien ne laissait présumer un passage récent d’herbivore ou du moins des troupeaux qu’ils recherchaient. C’était frustrant mais pas assez pour qu’il se décourage. Le jeune lion continua sa route sur la Lande des Sans-Terre jusqu’à ce que ses pas s’embourbent dans de la terre bien trop inondée d’eau. Il était arrivé au marécage. A priori, ce territoire semblait peu enclin à offrir aux troupeaux l’abondance nécessaire mais d’étranges marques attirèrent son attention, des traces de multiples passages mais pas d’herbivores, non, de lions. Etonné, Shomari suivit cette piste non sans se demander ce que des lions en si grand nombre pouvaient bien faire ici. Ce n’était pas à priori un lieu habité par les fauves … Excluant l’idée de se mettre en danger en avançant ainsi vers l’inconnu, son sens du devoir prit le dessus et l’enquête du troupeau lui sortit de la tête pour la première fois depuis des mois.

Les traces de pas étaient de plus en plus nombreuses et régulières, ces lions devaient être en grand nombre aussi excluait-il l’idée d’un clan isolé mais ces questions n’en devenaient que plus nombreuses. L’odeur qui régnait en ces lieux lui étaient pour sûr inconnue mais s’y couplait une odeur suspecte, celle de la maladie. Intrigué, le fils d’Ahva s’enfonça plus profondément dans le marécage jusqu’à ce qu’un point blanc illumine les lieux. Un lion avec un tel pelage ? Il n’en existait qu’une sorte sur la Terre des lions … Mais que faisaient les Nordiques ici ? Oscillant entre l’intérêt curieux de découvrir ces lions mais aussi l’incompréhension de les découvrir en ces lieux, Shomari s’avança en direction de l’inconnu tandis que d’autres formes animal se dessinaient à ses côtés.

L’absence de végétation des lieux rendait son arrivée plus que visible mais c’était aussi l’effet recherché, il ne souhaitait en rien se dévoiler comme un fourbe et apparaître de front d’une démarche assuré mais inoffensive rassurerait sûrement les lions blancs sur ses intentions. Toutefois au fur et à mesure que ses pas le rapprochaient des lions mythiques, Shomari décelait sur ces visages des signes de fatigue palpables et un teint maladif. Son excitation devint inquiétude.

« Bonjour. » les saluait-il d’un sourire chaleureux. « Mon nom est Shomari, j’enquêtais sur les troupeaux quand des traces de pas m’ont guidé jusqu’ici, je ne pensais pas que je tomberai sur les lions du Nord … »

Bien sûr il voulait leur demander ce qu’ils faisaient ici et pourquoi ces traits si marquants sur leur visage sombre mais il venait à peine de se présenter sûrement cela serait mal venu de les assaillir de questions. Il espérait simplement qu’il ne serait pas aussi mal reçu qu’avec les séparatistes de Freeland.

_________________
Découverte d'un peuple aux abois  I0ok


Couleur de RP : saddlebrown



Images (c) Hecate
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t5623-e-n-y-e-t-o-the-son-of-wa
Wetiko
Wetiko
PLAYER03


À mon sujet

Age : 27 Féminin
Nb de Messages : 152
En savoir +
MessageSujet: Re: Découverte d'un peuple aux abois    Découverte d'un peuple aux abois  EmptyLun 23 Mar - 12:48

Les temps étaient durs ... Mais depuis la discussion qu'il avait eut avec la petite bande de nordiques, Wetiko n'aimait plus trop rester seul, de peur que ce genre de choses arrivent à nouveau. Alors il passait son temps à coller les jumeaux, espérant que ceux-ci pourraient l'empêcher de faire quelque chose de stupide ou de dissuader ceux qui voudraient lui chercher des noises de le faire. Il avait plusieurs fois émis l'envie de s'éloigner un peu du clan avec ses amis. Ce n'était qu'une excuse pour se retrouver un peu isolée, mais les patrouilles étaient toujours bien d'actualité. Et si au début il avait bien trop peur pour les rejoindre, maintenant il se disait qu'il ne devait pas y avoir de danger.

Ses pattes s'enfonçaient dans la boue du marécage et son pelage était trempé par la fine pluie qui tombait. Quel piteux état pour un nordique... Le bas de son corps était brun depuis plusieurs mois sans qu'il n'arrive à se débarrasser de cette boue plus que quelques minutes. Il en était fatigué, mentalement et physiquement. Ce qui l'inquiétait, c'était que lui aussi commençait à avoir des signes que la maladie s'emparait de lui. Mais il n'osait pas en parler aux jumeaux. Il se contentait de rester un peu en retrait, prétextant la fatigue à cause de la boue.

Mais une voix le fit se tétaniser sur place ... Une voix inconnue, mais surtout, un pelage qui ne trompait pas. Une toison noire sur un corps en or, c'était un étranger. Le Nordique se tassa d'un coup, se cachant derrière ses amis comme à son habitude. Il n'avait pas l'air bien méchant, mais Wetiko se méfiait de tout le monde. Si il s'était fait au clan, il ne s'était pas encore fait à ceux du monde extérieur. Il n'avait finalement vu qu'un petit groupe de lion sombre et c'était à cela que se résumait son expérience avec les inconnus. D'ailleurs, il espérait que les choses se passeraient aussi bien. Mais de quels troupeaux parlait-il ?

" Des ... Des troupeaux ? "

Demanda Wetiko, toujours bien caché et avec une voix faible, encore plus basse qu'à son habitude. Peut-être même que l'inconnu en or ne l'avait pas entendu... Il n'était pas étonné qu'un étranger connaisse le clan car il était légendaire. Il était impossible de se tromper sur un nordique. Leur taille impressionnante et la pâleur de leur pelage ne se voyait nul part ailleurs. Mais effectivement, il était impensable jusqu'à il y a quelques mois que les nordiques puissent se trouver ailleurs quand dans leurs montagnes.

_________________
Découverte d'un peuple aux abois  Xtt1qmsvne
©️Hecatehell
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t6215-wetiko-l-ermite-du-nord
Ysafi
Ysafi
MEMBRE -  YSAFI


À mon sujet

Age : 23 Masculin
Nb de Messages : 112
En savoir +
MessageSujet: Re: Découverte d'un peuple aux abois    Découverte d'un peuple aux abois  EmptyMar 24 Mar - 16:43



Rien ne semblait vouloir s’arranger, pour les Nordiques. Si la nourriture se faisait plus abondante dans les bas des Montagnes, ce climat plus chaud empêchait les lions boueux de chasser aussi efficacement que dans la neige. Pour ne rien arranger, depuis quelques semaines, une maladie se propageait dans les rangs : beaucoup d’individus perdaient soudainement l’appétit, étaient pris de vomissements. Tous avaient la truffe sèche, étaient fatigués, voire crachaient leurs poumons. Cette ressemblance dans les troubles ne pouvait que trahir une seule et même maladie touchant le peuple du Nord. Les jumeaux n’étaient pas plus épargnés. Ysafi luttait de plus en plus contre son propre corps. Makoa, lui, respirait de plus en plus mal.

Mais ils continuaient leurs patrouilles comme avant, cachant leurs symptômes aux autres en agissant aussi naturellement qu’ils le pouvaient. Qui pourrait avoir confiance en des gardiens malades ? Les seules personnes à qui ils ne pouvaient pas cacher leurs faiblesses actuelles étaient eux-mêmes : impossible de tromper son double. Ce facteur ajouté à cette boue dont personne n’arrivait à se défaire et qui usait les morals rendait la vie du clan un enfer.

Lorsque ce lion au pelage d’or les interpela trop chaleureusement, les frères faillirent le prendre mal. C’était gravé sur leurs visages et incrustés dans leur fourrure, que les temps ne laissaient pas la place à de quelconques réjouissances. Alors qu’ils allaient couper l’inconnu pour lui demander moins de légèreté, ce dernier se présenta, justifia sa présence dans les marécages, notifia son étonnement. Les reflets levèrent un sourcil lorsqu’il évoqua des troupeau. Y avait-il un problème aussi avec les herbivores ici-bas ? Y avait-il un lien avec les migrations qui avaient bouleversé les habitants des Montagnes ?

« Nous sommes Makoa et Ysafi, gardiens du Nord et de son peuple. Accompagnés de Wetiko. »

« Quel problème sur la Terre des Lions peut bien pousser un de ses habitats à suivre de la nourriture jusqu’ici ? »

Leur ton n’était pas plus agréable que s’il s’était agi d’un bête intrus dans leur havre de neige, il ne fallait pas trop leur en demander dans de pareilles circonstances. La faim, la chaleur, la maladie les torpillait bien trop. Bien entendu, hors de question d’avouer la moindre faiblesse devant un étranger. Les frères s’étaient d’ailleurs redressés de toute leur hauteur dès qu’ils l’avaient aperçu. Les Nordiques étaient fiers et grands, jamais leur image auprès du bas-peuple ne devrait se dégrader !


_________________
Découverte d'un peuple aux abois  19022209112023857816131017
Merci d'engager tout message privé sur le compte de Wimbo
Avatar (c) Kaya
Signa (c) Ocylan
Ysafi vous câline en #4169B1...
... et Makoa s'y frotte en #4682B4.
A moins que ce soit l'inverse. je sais plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t6308-ysafi-makoa-les-nounours-
Shomari
Shomari
MEMBRE - SHOMARI


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 5223
En savoir +
MessageSujet: Re: Découverte d'un peuple aux abois    Découverte d'un peuple aux abois  EmptyMer 25 Mar - 12:11


Lorsqu’il interpella les lions blancs, la première chose qui sauta aux yeux fut leur méfiance. L’un d’eux, sûrement plus craintif, se ratatina derrière la masse plus imposante de ses deux comparses. Ces deux-là se ressemblaient comme deux gouttes d’eaux, sûrement des jumeaux. Tandis que le premier s’étonnait du sujet de ses recherches, le deuxième présenta le groupe et le troisième s’enquit de la présence du lion doré en ces lieux. Ils n’étaient pas vraiment hostiles mais pas non plus très accueillants, peut-être cela avait-il un lien avec leurs airs sombres contrastant si bien avec leur pelage immaculé. Shomari s’éclaircit la gorge, un peu intimidé d’être face à ces lions de légende.

« Je suis également un gardien mais du Cycle de la vie. Enfin un apprenti pour le moment. » Peut-être que de gardien à gardien ils seraient plus cléments ? Il reprit très vite tout en essayant de gagner en prestance. « La Terre des lions ne se porte pas très bien depuis quelques temps, un incendie a brûlé une partie de la savane de Prideland et depuis, les troupeaux ont disparu sans laisser de trace. Cela fait plusieurs mois que nous sommes à leur recherche mais sans succès. Je me disais qu’ils étaient peut-être passé par ici mais vu votre étonnement à ce sujet, je suppose que non ? »

Un troupeau tel que celui de Prideland ne passait guère inaperçu, sûrement n’étaient-ils au courant de rien mais la moindre piste serait bonne à prendre. Les nordiques faisaient parti du pacte, il n’y avait donc pas de raison qu’ils taisent une telle information pas vrai ? D’ailleurs ils bénéficiaient aussi de la protection des Gardiens par ce pacte et s’il ignorait tout de la situation, Shomari n’était pas aveugle à leur état de santé qui ne payait pas de mine. Peut-être avaient-ils des soucis … Ses pulsions chevaleresques prirent le dessus et bien que ne sachant trop comment serait reçu sa demande, il prit toutefois le risque :

« Je ne voudrais pas paraître indiscret et cela ne me regarde sûrement pas mais comment se fait-il que les Nordiques soient dans les marécages ? »

Il tachait de masquer sa quiétude de peur de vexer les lions blancs -leur fierté était bien connue- mais de toute évidence, ils n’allaient pas bien et jamais Shomari ne se serait imaginer rencontrer un de ces lions le pelage taché de boue de parts et d’autres et les traits si fatigués.

_________________
Découverte d'un peuple aux abois  I0ok


Couleur de RP : saddlebrown



Images (c) Hecate


Dernière édition par Shomari le Mer 25 Mar - 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t5623-e-n-y-e-t-o-the-son-of-wa
Wetiko
Wetiko
PLAYER03


À mon sujet

Age : 27 Féminin
Nb de Messages : 152
En savoir +
MessageSujet: Re: Découverte d'un peuple aux abois    Découverte d'un peuple aux abois  EmptyMer 25 Mar - 13:52

Comme à leur habitude, Ysafi et Makoa ne se montrèrent pas très accueillants envers l'étranger. Leur aîné partageait ce point de vue mais lui l'exprimait par la peur. Il fut d'ailleurs content que les deux lions blancs le présente à sa place. Ils questionnèrent ensuite le jeune félin doré sur sa venue jusqu'ici. Et la réponse fit tiquer Wetiko. Déjà parce que le mâle était un gardien, rang dont il avait déjà entendu parlé, mais aussi car la problématique soulevée était finalement la même qui avait poussé les Nordiques à descendre aussi bas. Il se faufila entre ses deux amis pour venir voir d'un peu plus près, mais il était encore un peu en retrait, partiellement caché par la crinière des deux bouclés.

" Nos troupeaux aussi ont disparut, c'est pour ça qu'on est ici. "


Dit timidement le grand mâle dont la taille dépassait largement celle de l'apprenti. Wetiko se montrait très prudent envers les étrangers, mais celui-ci avait le statut de gardien. Et ce rôle, l'ermite le savait, rendait la personne en face de lui de confiance et avec pour but premier d'aider. Peut-être seraient-ils enclin à leur venir en aide aussi, après tout ?

" Mais ici il n'y a pas plus de proies qu'ailleurs ... Et ça fait déjà longtemps que nous sommes là. "

Combien de temps d'ailleurs ? 6 mois, un an, plus ? Wetiko avait l'impression de toute façon qu'il avait passé une vie entière dans cet enfer. Et pour ne rien arranger, une quinte de toux sèches vint lui arracher la gorge, lui donnant l'impression que ses poumons se déchiraient. Cela lui faisait mal, très mal, mais il essaya de le montrer le moins possible. Il ne voulait certainement pas jouer les victimes alors qu'au final, il se portait bien comparé à d'autres du clan.

_________________
Découverte d'un peuple aux abois  Xtt1qmsvne
©️Hecatehell
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t6215-wetiko-l-ermite-du-nord
Ysafi
Ysafi
MEMBRE -  YSAFI


À mon sujet

Age : 23 Masculin
Nb de Messages : 112
En savoir +
MessageSujet: Re: Découverte d'un peuple aux abois    Découverte d'un peuple aux abois  EmptyVen 3 Avr - 17:20



L’étranger se présenta également comme « gardien, mais du Cycle de la vie », puis expliqua enfin ce qu’il faisait si haut. De ses dires, les troupeaux des Pridelands avaient fuit après un incendie ravageur, sans qu’il soit possible pour le clan du soleil de les retrouver. Les Nordiques étaient dans la même tourmente, le feu en moins. Enfin, ce Shomari s’étonna de la présence de lions blancs dans les marais. Grognons, les jumeaux prirent un petit temps avant de daigner répondre, mais à leur étonnement et leur dam, Wetiko les prit de court… pour annoncer qu’eux aussi, n’avaient plus de troupeaux ? A peine l’ancien ermite eut terminé sa première phrase que les frères s’avancèrent en hâte pour le reléguer au second plan !

« Lors de la saison froide, nous descendons bas dans nos Montagnes. Celle que nous affrontons est plus forte qu’habituellement. »
« Alors nous sommes descendus plus bas qu’habituellement. Et nous, nous surveillons les abords du clan, comme si nous étions là-haut. »

La fierté légendaire des Nordiques, leur ami n’avait pas baigné dedans durant son enfance, ayant vécu celle-ci hors du clan. Mais celle des reflets avait reçu comme un coup de fouet face à l’aveu de faiblesse que venait de faire Wetiko. Ce dernier avait malgré tout eu le temps de se plaindre du manque de proies ici aussi. Un coup de chaud et d’honneur bafoué coupa la respiration d’Ysafi, au point que Makoa du prendre la suite tout seul.

« Et nous repartirons sitôt la saison chaude de retour. »

Soudainement, Wetiko fut pris d’une toux sèche particulièrement virulente, qui prit les protecteurs aux tripes. D’un même mouvement, ceux-ci se retournèrent vers leur ami, toute l’inquiétude du monde dans leurs yeux. D’un hochement de tête, ils se comprirent. L’un d’eux s’en alla surveiller le vieux lion au plus proche, tandis que le second resta face au Gardien. Ou apprenti, peu importait.

HRP : Jamais les jumeaux n’admettront que les Nordiques
sont dans une mauvaise passe. Je vous laisse trouver un
truc pour leur forcer la patte, je pourrai pas aller contre
leur caractère, sinon xD



_________________
Découverte d'un peuple aux abois  19022209112023857816131017
Merci d'engager tout message privé sur le compte de Wimbo
Avatar (c) Kaya
Signa (c) Ocylan
Ysafi vous câline en #4169B1...
... et Makoa s'y frotte en #4682B4.
A moins que ce soit l'inverse. je sais plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t6308-ysafi-makoa-les-nounours-
Shomari
Shomari
MEMBRE - SHOMARI


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 5223
En savoir +
MessageSujet: Re: Découverte d'un peuple aux abois    Découverte d'un peuple aux abois  EmptyHier à 9:47


Shomari se savait en territoire inconnu et surtout guère parti d’un bon pied tant ces nordiques ne semblaient guère enchanter à l’idée d’avoir été découvert. Depuis combien de temps se terraient-ils en ces bas lieux ? Heureusement, si tant est que l’expression soit décente, l’un des trois lions bancs tiqua à l’annonce de l’apprenti et confia que leurs troupeaux avaient également disparu d’où leur présence ici. L’expression de Shomari traduisait toute sa surprise. La disparition des troupeaux du nord était-elle liée à celle des troupeaux de Prideland ou tout ceci n’était qu’une grande coïncidence ? Il était hébété mais à peine Weitko eut-il fait cette confidence que les jumeaux s’avancèrent pour le reléguer au second plan, affirmant avec hâte qu’il était de coutume pour les Nordiques de quitter les montagnes lors de la saison froide. Ces derniers semblaient tempérer la situation mais derrière leurs boucles blanches, Wetiko confiait qu’il n’y avait ici pas plus de proies qu’ailleurs et que les Nordiques étaient déjà ici depuis bien longtemps. Percevait-il une certaine détresse dans sa voix timide ? Réagissant au quart de tour, Yasafi – ou Makoa, il était incapable de discerner l’un de l’autre- ajouta d’un ton sans appel qu’il retournerait chez eux à la saison chaude.

Shomari était un peu perdu, l’un semblait faire aveu de faiblesse tandis que les deux autres niaient tout en bloc ou du moins ne laissait transparaitre aucun mal. La fierté légendaires des Nordiques était-elle à l’œuvre ou la situation était réellement sous contrôle et sans danger pour eux ? Tandis qu’il hésitait, Wetiko fut pris d’une quinte de toux virulente et les jumeaux se trahirent malgré eux par l’inquiétude vorace de leurs regards, l’un se pressant aux côtés du malade tandis que l’autre faisait barrière devant l’apprenti. Inquiet pour Wetiko qui semblait souffrir, Shomari avança d’un pas avant de se raviser : le lion blanc qui lui faisait face ne laisserait certainement pas s’approcher.

« Est-ce que tout va bien ? » lui demandait-il soucieux à l’écart de la scène qui se jouait. De toute évidence non, il avait déjà vu des lions sujets à la grippe mais cette quinte de toux était d’une autre espèce, plus virulente et douloureuse.

Soucieux que les deux frères ne l’empêchent de lui répondre en toute honnêteté, Shomari s’adressa à celui qui lui faisait face, essayant de conserver un tant soit de peu de prestance malgré l’immensité du lion.

« Croyez-le, je ne suis pas votre ennemi. Nous ne nous connaissons pas c’est bien vrai mais je suis un Gardien et nous avons pour devoir tant de veiller au Cycle de la vie qu’à ses membres. » Apprenti certes mais à l’instant T, Shomari voulait se montrer confiance et surtout digne de confiance. Les Nordiques souffraient de toute évidence de mal nutrition mais aussi d’un autre mal pour lequel il ignorait l’ampleur mais dont il était témoin. « Si vous m’aidez à comprendre, je pourrais peut-être vous aider. »

Il ne savait encore trop comment tant il ignorait la portée du problème mais pour ce qui était de la nourriture, il ne pouvait que recommander aux lions blancs de s’aventurer plus loin vers l’est mais accepteraient-il de s’éloigner de leur montagne ? Le Kasoto avait attiré bien des proies de par sa végétation luxuriante mais c’était désormais le territoire des Mositus et pour chasser à ses abords, il faudrait obtenir l’accord des lions de la jungle. Cela ne semblait pourtant pas impossible tant les troupeaux abondaient mais Shomari était soucieux qu’il ne s’agisse pas là du plus grave problème auquel étaient confrontés les Nordiques. Accepteraient-ils seulement de se confier à lui ?

_________________
Découverte d'un peuple aux abois  I0ok


Couleur de RP : saddlebrown



Images (c) Hecate
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t5623-e-n-y-e-t-o-the-son-of-wa
Wetiko
Wetiko
PLAYER03


À mon sujet

Age : 27 Féminin
Nb de Messages : 152
En savoir +
MessageSujet: Re: Découverte d'un peuple aux abois    Découverte d'un peuple aux abois  EmptyHier à 12:37

Le mâle d'âge mur compris soudain le fossé entre sa façon de pensé et celle de ses amis. Non pas qu'ils aient changés ni eux ni lui, mais ils n'avaient pas reçu la même éducation. Wetiko avait vécu en marge du clan toute sa vie et était arrivé dans celui-ci lorsqu'il avait plus ou moins 5 ans. Sa personnalité était forgée et la fierté n'en faisait absolument pas partie. Il avait certes beaucoup de mal à s'adresser aux étrangers de son espèce, bien plus qu'aux autres animaux, mais si ce Shomari était un gardien, il pourrait les aider. Et si les jumeaux n'admettaient pas la situation critique dans laquelle les lions polaires se trouvaient, lui en était bien conscient et savait que remonter dans les montagnes, même en admettant que les troupeaux soient revenus, ne soigneraient pas les lions qui étaient accablés.

Il déglutit en comprenant que ses amis avaient repris la situation en pattes, le distançant du Gardien comme pour l'empêcher d'en dire plus. Sa tête se baissa, alors ils n'auraient aucune chance et une partie du clan risquait de mourir. La quinte de toux qui le secoua lui fit penser que lui-même ne remonterait pas ... Il n'était plus si jeune et bien qu'il soit loin d'être vieux, ses chances étaient plus minces à présent. Mais les mots du gardien le touchèrent. Il voulait les aider. Et bien que Wetiko comprenait la fierté qu'avait le clan, il était maintenant évident que la situation n'était plus sous contrôle. Les malades étaient nombreux, les pattes disponibles pour les nourrir et trouver de quoi les soulager devenaient de plus en plus maigre. Le clan courrait à sa perte.

" N... non ... "

Dit Wetiko toujours ne regardant ses pattes, n'osant pas affronter le regard de ses amis. C'était la seconde fois depuis qu'ils étaient arrivés dans ces marais que la situation n'allait pas en faveur de leur amitié, il avait peur de les perdre. Mais si rien n'était fait, il les perdrait de toute façon.

" Le clan ... Il est malade. On ne connait pas cette maladie et nos chefs sont touchés aussi ... "

Seul Agadir semblait conserver sa pleine santé. Tamu et Kaduna étaient touchés et ne restaient plus que avec ceux qui étaient touchés pour éviter de contaminer les autres.

" Aucun signe de traitement ... "

Il tremblait, il savait que Ysafi et Makoa seraient furieux. Le clan lui-même le serait certainement. Si il le fallait, il partirait de celui-ci. Il redeviendrait un ermite. Mais au moins, il aurait la conscience tranquille. Le clan aura été aidé. Et même si la présence d'étranger le terrifiait, ils seraient là pour les aider, non ?

_________________
Découverte d'un peuple aux abois  Xtt1qmsvne
©️Hecatehell
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t6215-wetiko-l-ermite-du-nord

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Découverte d'un peuple aux abois    Découverte d'un peuple aux abois  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Découverte d'un peuple aux abois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
La Lande des Sans-Terre
 :: Le Passage Marécageux
-