Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannières dessinées par Uasi, Oren, Upya & Wawa

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Great Canyon (PMD Blue Rescue Team OST)

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !
    Άπαγε Σατανά! [OS d'Exil de Nazhir, partie VIII- FINAL] Z7dyΆπαγε Σατανά! [OS d'Exil de Nazhir, partie VIII- FINAL] Y4ziΆπαγε Σατανά! [OS d'Exil de Nazhir, partie VIII- FINAL] J3l9

Partagez
 

 Άπαγε Σατανά! [OS d'Exil de Nazhir, partie VIII- FINAL]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nazhir
Nazhir
MEMBRE - NAZHIR


À mon sujet

Age : 24 Masculin
Nb de Messages : 248
Localisation : Grand Désert

En savoir +
MessageSujet: Άπαγε Σατανά! [OS d'Exil de Nazhir, partie VIII- FINAL]   Άπαγε Σατανά! [OS d'Exil de Nazhir, partie VIII- FINAL] EmptyDim 29 Sep - 20:06


Finalement, cela avait duré plus longtemps que prévu…remercions la fatigue et la maigreur de notre protagoniste ! L’oreille du cadavre n’avait pas suffit à repaitre le jeune mâle. En même temps, à quoi s’attendre d’autre de la part d’un démon ? L’exilé lâche l’Estropié. Le macchabée s’écroule sur une terre sableuse, vaguement ocre. Il soulève dans sa chute un nuage de poussière. Une odeur volatile et âpre se dégage des profondeurs du cadavre. Elle est secouée par le vent, emportée vers Nazhir qui, à bout de souffle, l’inspire avec délice.

L’océan doré est toujours en vue mais le jangowa lui fait dos. Devant lui s’ouvrent les portes du monde de l’opulence et des tentations. L’enfer. Les gorges paraissent silencieuses et accueillantes. Mais l’adulte en devenir sait qu’il ne faut pas s’y fier…dans ces murs de pierre gigantesques coulent la sève purulente et visqueuse dont sont issues les pires ennemis des lions du Désert. Preuve en est, c’est ici-même qu’il eu rencontré une de ces erreurs de la natures. Son idiotie avait d’ailleurs eu raison de son plan. A cause de son impatience, le monstre s’en était allé ! En y repensant, Nazhir laisse échapper un grondement sourd. On ne l’y reprendra pas deux fois ! Requinqué, il attrape le cadavre par la crinière et le traine avec difficulté dans le canyon. Le cannibale déambule silencieusement dans la tranchée. Seul le bruit de la chair trainée sur le sol vient perturber le mutisme ambiant. Les yeux d’acier cherchent un endroit où se débarrasser de la dépouille. Humm…non, pas cette corniche rocheuse, ni ce porche sablonneux. Voyons voir… HA ! Là ! Dans cette meurtrière ! C’est parfait !

Nazhir lâche prise. L’Estropier s’effondre entre deux parois creusées à-même terrain, roule dans un trou bien plus profond que l’adulte ne l’aurait cru au premier abord. La chose rencontre le fond du gouffre dans un bruit mat. Son passage fait se décrocher quelques pierres qui roulent jusqu’à lui, comme pour venir lui tenir compagnie.

Un sourire narquois vient tordre les babines du cannibale. L’image est ravissante et les pensées qui secouent ses émotions le sont tout autant. La bête est dans une oubliette…

…S’en était fini de l’Estropié !

Le rictus de l’adolescent se déchire en une grimace. Elle lui fend les joues, plie la peau de son visage et découvre l’intégralité de sa dentition. Il ne ressemble plus à un lion ! D’ailleurs, il ne ressemble à aucune créature vivante. Peut-être un lionceau le décrirait-il comme une vision survenue lors d’un cauchemar ? Dans la tranquillité mortuaire, on entend un sifflement. Nazhir rit. Plus il contemple le félin au font du trou, plus son hilarité lui semble incontrôlable. Elle agite ses épaules couvertes de crinière comme une tempête secoue une branche dans la mer. Son hilarité résonne au font de la geôle, s’incruste dans les rochers et les végétaux morts. Un filet de bave s’échappe de sa gueule difforme, tombe dans les profondeurs de la crevasse sans un bruit. C’est un spectacle que nul ne devrait voir tant sa présentation est en dessous de ce qui est moral et décent. C'est grotesque, tout simplement !

Puis, lassé, Nazhir se ressaisit dans un ronflement disgracieux. Sa pantalonnade l’a assoiffé ! Il se détourne de Prideland pour s’en retourner vers les nomades. Qu’en est-il des enfants du Démon ? A coup sûr, ces petites vermines rôdaient toujours parmi les siens…

Dans ce cas, il s’en chargerait lui-même.


_________________
Άπαγε Σατανά! [OS d'Exil de Nazhir, partie VIII- FINAL] Nazhir10
Voix
Nazhir mange ses camarades en : LightGoldenRodYellow
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t6467-n-a-z-h-i-r
 
Άπαγε Σατανά! [OS d'Exil de Nazhir, partie VIII- FINAL]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: Chapitre IX
-