Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Shasta, Wimbo and Jehara

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Great Canyon (PMD Blue Rescue Team OST)

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez
 

 La maladie de l’adolescence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Koga
Koga
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 905
En savoir +
MessageSujet: La maladie de l’adolescence   La maladie de l’adolescence EmptyVen 12 Juil - 17:43



La journée touchait à sa fin et la nuit commençait à envelopper le territoire des hyénidés de son voile bleuté. Koga avait terminé ses entraînements – il y avait passé l’intégralité de la journée, jugeant qu’il était plus utile que jamais de se consacrer au développement de ses capacités. L’adolescence lui réussissait plutôt bien. Évidemment, Anka ne manquait pas de lui rappeler que sa force lui était supérieure, par son statut et futur rang, mais également par le fait qu’elle était physiquement plus grande et plus forte que lui.

Si cela n’avait pas encore pris trop d’importance durant leur enfance, l’adolescence tendait à exacerber tout ceci et notamment à amplifier la jalousie dévorante qui rongeait Koga. Tout ce qu’il cherchait, c’était rendre ses parents fiers de lui, être le meilleur bien évidemment et un minimum de reconnaissance en tant que guerrier. Mais Anka… Elle semblait vouloir plus que tout ceci. Son comportement tendait à surprendre Koga de plus en plus, malgré le lien qui les unissait en tant que frère et sœur. Il avait entendu parler de l’altercation que cette dernière avait eue avec Kuji, leur cousin.

Elle était venue s’en plaindre d’elle-même, n’arrêtant pas de pester dans tous les sens. Koga n’avait fait que rouler des yeux en l’écoutant, mais cela avait dû affecter Kuji. Koga savait son cousin distant et pas dans son assiette. Il n’avait pas besoin qu’une femelle mal lunée aille lui chercher des poux là où il n’y en avait pas.

Soupirant, Koga apprécia la légère brise qu’apportait la nuit au sein du cimetière. Ses oreilles se tournèrent vers des pas approchants. Il fronça les sourcils, tout le monde sachant bien qu’il n’aimait pas être dérangé. Pourtant, lorsqu’il tourna la tête, il aperçut l’un des guerriers de sa mère. Celui-ci lui indiqua que cette dernière souhaitait lui parler. De toute évidence cela ne semblait pas pouvoir attendre et Koga répondit d’un hochement de tête avant de se diriger vers l’endroit indiqué par le combattant.

Le jeune adolescent aperçu alors sa mère de dos, elle en imposait toujours autant et c’est la tête haute que le mâle s’arrêta environ à un mètre d’elle, par respect avant tout, mais aussi parce qu’il avait été convoqué. Se raclant la gorge, Koga pris la parole, faisant valoir une voix qui prenait de plus en plus d’assurance et d’âge :

« Maman. Tu as demandé à me voir. C’est à quel sujet ? »


_________________
©️ Mantis
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t3152-ajjin-trouillard-hyperact
Shasta
Shasta
MEMBRE - Shasta


À mon sujet

Age : 23 Masculin
Nb de Messages : 660
Localisation : territoire des hyènes

En savoir +
MessageSujet: Re: La maladie de l’adolescence   La maladie de l’adolescence EmptyVen 12 Juil - 23:42


Le temps semblait s’être accéléré depuis la naissance de ses petits. Et celui-ci semblait prendre de la vitesse depuis que leur minois de chiot laissait place à des visages matures de jeunes adultes. Anka, Koga…elle ne les avait pas vus grandir...à cause de son devoir de Dominante, mais également de son instinct maternel bien présent, malgré sa réputation de brute féroce. Oui, ils grandissaient. Physiquement et mentalement. Si son fils semblait s’accoutumer à la mort de son enfance, sa sœur, quant à elle, souffrait des mêmes maux dont avait souffert sa mère à l’époque. Et, à son grand dam, ni Uasi ni Gu ne pouvaient soigner cette maladie juvénile qu’était les remises en question continuelles. Depuis que la jeune femelle prenait conscience de ses responsabilités à venir, un sentiment d’insécurité creusait le fossé entre elle et sa famille. Et plus précisément entre elle et Shasta. Cela était pénible, douloureux, même. Mais hélas, les choses étaient telles qu’elles étaient. Sans doute le destin la punissait-elle pour avoir nuit à son propre substitut maternel ? Allez savoir.

Peut-être que Koga saurait lui apporter quelques éclaircissement…

Soudain, la géante fut surprise par une quinte de toux suivie d’une légère raideur dans ses pattes. Le nouveau poison de la sorcière commençait à faire effet. Bientôt, la grise devrait être attentive aux signaux de son corps et se retirer quelques jours si d’aventure, les tests venaient à mal tourner. Ce manège durait depuis maintenant plusieurs mois, sans qu’aucune hyène étrangère à la confidence n’ait décelée quelque chose d’anormal.

-Maman. Tu as demandé à me voir. C’est à quel sujet ?

Se ressaisissant, l’intéressée se tourna vers sa progéniture avec une expression apaisée sur le visage, espérant qu'aucun signe ne puisse éveiller les soupçons de son garçon.

Koga…il était déjà bien grand, pour son âge. Mais cela n’avait rien de surprenant ! Sa fourrure de suie était, à certains endroits, couturée de nouvelles cicatrices. Il n’y avait pas à tortiller, son fils était habité par l’âme du guerrier. L’âme de Gu !

- Oui fiston. Répondit calmement Shasta, avant de l’inviter d’un mouvement de tête à s’approcher. Viens. J’ai quelques questions à te poser.


_________________
La maladie de l’adolescence Sign4811

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t4884-tes-yeux-comme-des-raisin
Koga
Koga
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 905
En savoir +
MessageSujet: Re: La maladie de l’adolescence   La maladie de l’adolescence EmptySam 13 Juil - 16:30



Koga bomba fièrement le torse. Bien qu’il ne fût pas promis au même rôle et à la même importance que sa sœur, il n’en restait pas moins fier d’être le fils de Shasta la Brute, la Dominante, celle qui avait réussi à remettre le clan des hyènes dans le droit chemin. Aussi, lorsque sa mère l’invita à la rejoindre, il ne se fit pas prier pour avancer et se placer à ses côtés.

Calme et observateur, le mâle tenta de déceler quelque chose sur le visage de sa mère qui aurait pu le mettre sur la piste. Sa mère était douée pour masquer la moindre émotion ou encore le moindre signe de fatigue, ce qui prouvait à Koga qu’il avait encore des progrès à faire puisqu’il ne pouvait pas s’avancer sur quoique ce soit. Aussi il se contenta de fixer finalement un point à l’horizon, décidant que détailler sa mère ainsi n’était peut-être pas la meilleure des idées.

Des questions, hein ? Cela pouvait concerner tout et n’importe quoi. Le jeune mâle entrait dans la force de l’adolescence et dans deux ans, Koga pourrait enfin démontrer sa force et sa valeur. Il avait certes le temps de s’entraîner encore pour cela, mais peut-être que sa mère s’en inquiétait. Reniflant par exaspération de se torturer ainsi l’esprit, Koga décida d’entrer dans le vif du sujet :

« Que veux-tu savoir ? Si c’est à propos de moi, mes entraînements se passent bien, je redouble d’efforts chaque jour qui passe et je te promets d’être prêt pour l’épreuve. Tu seras fière de moi. »

Pourtant, le jeune adolescent tiqua sur ses propos. Sa mère ne s’était jamais réellement inquiétée de tout ceci. Bien au contraire, elle savait Koga sérieux dans ses agissements et surtout fortement impliqué, bien décidé à éradiquer la vermine. Avait-elle entendu parler du comportement de sa sœur avec Kuji ? L’oncle Zar’roc était peut-être venu la consulter à ce sujet… Après tout, il tenait énormément à Kuji, quoiqu’on dise de cette hyène un peu bourrue sur les bords. Se raclant légèrement la gorge, Koga demanda, avec un peu d’anxiété sans réellement savoir pourquoi :

« C’est autre chose, n’est-ce pas ? »


_________________
©️ Mantis
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t3152-ajjin-trouillard-hyperact
Shasta
Shasta
MEMBRE - Shasta


À mon sujet

Age : 23 Masculin
Nb de Messages : 660
Localisation : territoire des hyènes

En savoir +
MessageSujet: Re: La maladie de l’adolescence   La maladie de l’adolescence EmptyMar 16 Juil - 23:46


Lorsque le jeune mâle prit la parole, la géante ne put retenir un petit rire satisfait. Koga était le mélange parfait de ses parents, aussi bien physiquement que mentalement. Plus tard, son fils serait l’un de ses meilleurs guerriers. Non ! SON meilleur guerrier ! Il ne pouvait en être autrement ! La géante ne faisait aucun poil blanc pour l’avenir de son fils…contrairement à celui d’Anka.

C’est précisément le sujet qu’elle comptait aborder. Et le jeune brun semblait s’en douter.

- En effet. Lâcha-t-elle dans un soupir. Si je ne me fais aucun souci pour toi, je t’avoue que ta sœur me préoccupe.

La petite avait bien changée, depuis qu’elle était rentrée dans l’âge bête. Elle se braquait devant ses parents, contestait toutes les décisions, tous les ordres qui lui étaient donnés. De plus, elle s’isolait, semblait se détacher de sa famille chaque jour que Gu faisait ! Et le pire, dans tout ça ? C’est que sa mère ne savait pas comment l’aider !

- Que penses-tu de son comportement ?

Peut-être que l’adolescent pouvait apporter certaines réponses. Après tout, il était le seul médiateur entre sa sœur et le reste de la famille.


_________________
La maladie de l’adolescence Sign4811

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t4884-tes-yeux-comme-des-raisin
Koga
Koga
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 905
En savoir +
MessageSujet: Re: La maladie de l’adolescence   La maladie de l’adolescence EmptyMer 31 Juil - 16:07



Alors que sa mère annonça qu’elle n’avait aucun souci à se faire pour son fils, la poitrine de ce dernier se gonfla de fierté. Puis vint le sujet sensible, ce qui l’avait amené jusqu’ici : sa sœur. D’un coup, l’élan d’orgueil qu’il put ressentir s’estompa bien vite, son sourire triomphant disparu et ne laissa place qu’à un arrière-goût de jalousie. Même dans ses conneries, cette petite peste avait toujours le rôle central.

Peu importe, Koga s’y attendait et décida de passer au-dessus bien que cela ne l’enchantait pas. Bien évidemment que le comportement d’Anka était préoccupant – elle se fichait de tout et tout le monde, petit princesse égoïste, la crise d’adolescence lui réussissait très mal et c’est bien ce qu’il aurait voulu claquer en grognant à sa mère. Mais il fallait se contenir, montrer l’exemple, se tenir droit, réfléchir.

« Je pense qu’elle est perdue. Elle ne sait pas où elle va, ni sur qui compter, elle se dresse des barrières toute seule et pense pouvoir réussir sans l’aide de personne. Quel intérêt réside en la meute si ce n’est pas dans le bien et l’intérêt commun ? »

C’était une question qui ne méritait pas de réponse puisque Koga n’allait pas apprendre à sa mère comment procéder et quel était l’intérêt de se servir d’une force commune. Anka avait rejeté Kuji, pour Koga cela représentait une preuve irréfutable que la femelle ne savait pas vers qui se tourner. Comment rejeter sa famille aussi facilement, comme l’on claque une mâchoire ? Si les qualités d’Anka étaient reconnaissables, ses défauts la trahissaient tout autant.

« Elle est douée, maman. Vraiment douée. Mais elle pense à tort pouvoir franchir toutes les limites. »

Il appuya bien sur ces derniers mots. Koga n’avait jamais manqué de discipline et respectaient les consignes, l’ordre, la hiérarchie, les coutumes, l’Histoire. Tout ce qu’Anka ne semblait pas vouloir faire. Cela finirait par lui causer du tort malgré les ambitions de cette dernière.

Certes ils avaient des privilèges physiques – bénie soit la génétique – mais aussi par leur rang. Ils n’en restaient pas moins les enfants de la dominante mais aujourd’hui il fallait faire preuve de bien plus que ça. Tout allait bien plus loin. Toujours plus loin. Peut-être même que la pensée de Koga allait trop loin et que son jugement était faussé par le conflit qui régnait entre lui et sa sœur.

« Il est possible que je me trompe. Tu devrais te rapprocher de Kuji aussi. Parait que leur dernière discussion ne s’est pas très bien… Déroulée. »


_________________
©️ Mantis
Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t3152-ajjin-trouillard-hyperact
Shasta
Shasta
MEMBRE - Shasta


À mon sujet

Age : 23 Masculin
Nb de Messages : 660
Localisation : territoire des hyènes

En savoir +
MessageSujet: Re: La maladie de l’adolescence   La maladie de l’adolescence EmptyMar 13 Aoû - 0:14


La réponse ne tarda pas. La première tirade de son fils souleva des questionnements que la géante s’était déjà posés, mais auquel elle n’avait jamais trouvé réponse…Anka était pourtant entourée, aimée, écoutée ! Quoi qu’agacées par son caractère, les oreilles attentives se raréfiaient dans son entourage. Malgré cela, l’adolescente avait toujours ses parents et son frère. Des alliés de poids ! Mais Koga avait vu juste, et force était de constaté que, malgré toutes les théories possibles, la vérité était simple et cruelle : La jeune hyène était perdue. Non pas à cause des autres, mais d’elle-même…En cela, sa fille lui rappelait sa propre jeunesse. Pourtant, comme le précisa son frère, cette petite avait un esprit de leadership qui ne demandait qu’à s’exprimer ! Mais en raison de son individualisme, aucune responsabilité ne devait lui être confiée.

Mais il y avait toujours l’espoir ! Shasta en était la preuve vivante. Son parcours de vie avait été chaotique et tumultueux. Néanmoins, après s’être débarrassé de l’injustice qui lui fut faite, tout était rentré dans l’ordre. Pour devenir une adulte équilibrée, Anka devrait de même : Se débarrasser de ses démons et se rendre compte de l’importance des choses !

- Il est possible que je me trompe. Reprit le jeune mâle, Tu devrais te rapprocher de Kuji aussi. Parait que leur dernière discussion ne s’est pas très bien… Déroulée.

A ces mots, les sourcils de la Brute se froncèrent. Kuji était devenu sacrément distant avec l’âge…Zar’roc le lui avait déjà expliqué. Le petit rayé ne semblait pas trouver sa place parmi les siens. Pourquoi Anka serait-elle allée le chercher ? Elle qui n’avait jamais eu d’attaches particulière avec les neveux de son Lieutenant.

- "Pas très bien déroulée" ? Qu’entends-tu par-là ? Demanda-t-elle avec circonspection. Si besoin, elle irait s’entretenir avec le petit gris. Mais elle comptait déjà sur son fils pour lui en apprendre d’avantage.


_________________
La maladie de l’adolescence Sign4811

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.the-lion-king-rpg.com/t4884-tes-yeux-comme-des-raisin

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: La maladie de l’adolescence   La maladie de l’adolescence Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La maladie de l’adolescence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Maladie, pirates et marines (titre temporaire)
» Igor et Grichka Bogdanoff
» La tuberculose en Haiti
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Chacun son tour...! Bito, à toi de jouer.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: RPs abandonnés
-