Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Shasta, Wimbo and Jehara

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Great Canyon (PMD Blue Rescue Team OST)

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !
    La fin  S3stLa fin  Z7dyLa fin  PvviLa fin  Y4ziLa fin  J3l9

Partagez
 

 La fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Uasi
MEMBRE - KUOZA


À mon sujet

Age : 27 Féminin
Nb de Messages : 386
En savoir +
MessageSujet: La fin    La fin  EmptyJeu 21 Fév - 18:42

Les mois avaient passés depuis que Uasi avait diagnostiqué que sa mère avait une tumeur mammaire. Depuis le temps, ça avait empirer et la guérisseuse savait que la fin était très proche. Chaque jour, elle commençait par aller voir ses parents avant même que ses consultations ne commencent. Et elle finissait le soir par aller les voir. Elle faisait ce qu'elle pouvait pour donner à sa mère de quoi atténuer sa douleur. Le soucis était que ça la rendait KO. Mais au moins, elle ne se sentait pas mal ...

Sauf que ce soir-là, après une journée fatigante, elle arriva pour constater que rien n'était pareil ... Sa mère, qui normalement était éveillée à ce moment-là car elle n'avait pas encore pris son remède, était ici affalée avec Tery à son chevet. Uasi accouru pour voir ce qui se passait. La fin arrivait. Elle ne savait pas exactement dire si ça allait prendre quelque secondes ou quelques jours, mais la phase finale était engagée. Elle regarda tristement son père, un regard qui voulait tout dire. Le mâle vint se blottir auprès de sa compagne pendant que la fille courait à l'extérieur pour prévenir deux hyènes.

" Prévenez Roah et Opali, notre mère n'en a plus longtemps ... "

Elle avait réussit à garder son calme. Chaque jour depuis qu'elle avait découvert cette grosseur, Uasi c'était attendue à ce que cela arrive. A vrai dire, elle était soulagée que ça arrive. Sa mère ne souffrirait plus, enfin. Elle retourna dans le terrier pour venir au chevet de sa mère, la câlinant en profitant qu'elle était encore bien là et surtout qu'elle pouvait le faire seule. La guérisseuse lui murmura quelques mots que seule elle pouvait entendre et une larme coula sur sa joue lorsque sa mère lui répondit en prenant sur ses réserves pour lui caresser la joue avec sa patte.

_________________
La fin  X6plepydw6
Avatar & signature ©️ Hecatehell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5768-uasi-nouvelle-pretresse-v
Roah
PLAYER01


À mon sujet

Age : 23 Masculin
Nb de Messages : 53
En savoir +
MessageSujet: Re: La fin    La fin  EmptyJeu 28 Fév - 23:21

    Une journée presque normale. Un quotidien fastidieux, sans bien de rebondissements, ponctué des blagues douteuses de ses camarades du jour tentant de tuer l'ennui, à défaut de tuer autre chose. A contrario, ce type de journée tranquille et répétitive rassurait Roah plus qu'autre chose. Elles démontraient qu'il existait encore quelque chose de normal dans son existence, et ce type de rappel était précieux pour lui. Son insouciance avait quelque chose de doucement benêt, accentuant ce qui faisait son charme, même s'il ne souhaitait pas tirer de son côté sensible des avantages auprès du sexe opposé.

    Remarque, ne rien faire était une plaie pour garder les idées claires. L'esprit se prenait à des questionnements qui n'apparaîtraient absolument pas en temps normal!!

    Le fil de ses pensées retournèrent au pays des songes lorsqu'une tierce hyène qu'il ne connaissait pas le sollicita. Qu'est-ce qu'il lui voulait celui-là? Se battre sous prétexte qu'il aurait prétendument volé une pièce de viande, ou toute autre excuse justifiant un combat? Les imbéciles ne manquaient pas d'arguments pour simplement provoquer une confrontation. Mais non, cette fois c'était bien différent. Mirah s'éteint doucement et je dois me rendre à son chevet. C'était en substance ce que l'autre lui faisait comprendre, et dès ce moment, le coeur de Roah se serra dans sa poitrine. Il n'était pas encore arrivé au stade de pardonner pleinement à sa mère, et il doutait de l'atteindre le temps de se rendre auprès d'elle. Mais il devait le faire, ne serait-ce que par respect envers sa famille.

    _Emmène-moi. Puis il emboîta le pas au messager, espérant que ce dernier ne parlerait pas de la froideur avec laquelle il avait accueilli cette nouvelle. Car Roah ne savait tout simplement pas comment réagir convenablement. Il ne pouvait pas se forcer à simuler du chagrin, ça n'était pas son genre, mais quid de la réaction des autres en le voyant encaissant les événements comme un roc? Il n'avait plus le temps: le voici déjà arrivé à l'entrée de la fameuse tanière, celle face à laquelle son coeur bondit chaque fois qu'il en franchit le seuil. Mais cette fois serait la dernière.

    Roah avala sa salive. En cette soirée, beaucoup allait se jouer ici. S'étant partiellement resaisi, le hyène tacheté entra finalement, constatant la scène quasi-mortuaire se jouant sous ses yeux.

    C'était pourtant une journée presque normale.


_________________
"Le monde change à une vitesse folle. Le fort ne battra plus le faible. Dorénavant, ce sera le rapide qui battra le lent"

La fin  Gpmivk2lcj

Signature + avatar ©️ Hecatehell / Uasi


Dernière édition par Roah le Sam 16 Mar - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5956-roah-la-quequete-de-soi
Uasi
MEMBRE - KUOZA


À mon sujet

Age : 27 Féminin
Nb de Messages : 386
En savoir +
MessageSujet: Re: La fin    La fin  EmptySam 2 Mar - 16:09

Uasi était toujours contre sa mère quand elle sentit son père poser sa patte sur son dos, demandant son attention. La femelle se releva en reniflant, regardant son père qui regardait à l'entré de la tanière. Elle tourna les yeux et vit son frère, planté sans oser rentrer. La guérisseuse essuya son museau avec sa patte en regardant Roah, espérant qu'il allait rentrer de lui-même, elle ne se sentait pas de venir le chercher. Son père fit un mouvement de tête pour inviter son fils à les rejoindre.

La rieuse qui était d'ordinaire très joyeuse se sentait terriblement mal. Elle aurait voulu rester contre sa mère, mais elle lui avait déjà dit au revoir, il fallait qu'elle laisse la place. Uasi se leva donc silencieusement pour venir s'asseoir à coté de Tery. Elle posa sa tête sur son épaule et elle sentit qu'il passa son museau contre son front. Il observait Roah, c'était lui qui avait besoin de soutient actuellement, plus que sa fille. Mais il ne pouvait décemment pas la repousser alors que son coeur était tout aussi déchiré que le sien. Lui se devait d'être fort pour ses enfants.

" 'Oah ? 'u est là ? "


Uasi regarda Roah, elle ne savait pas comment il allait réagir envers sa mère. Celle-ci, malgré sa faiblesse avait appelé son fils. Comment avait-elle sentit sa présence ? C'était un mystère ... Mais en tout cas, les sens de la vieille hyène s'étaient réveillés pour son enfant.

_________________
La fin  X6plepydw6
Avatar & signature ©️ Hecatehell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5768-uasi-nouvelle-pretresse-v
Roah
PLAYER01


À mon sujet

Age : 23 Masculin
Nb de Messages : 53
En savoir +
MessageSujet: Re: La fin    La fin  EmptyDim 17 Mar - 0:19

    Je me sens pas bien... C'est trop pesant ici... Il avait l'impression que la mort attendait à l'entrée, à ses côtés, patiemment, comme elle le faisait toujours, disposant de l'éternité pour réclamer les cadeaux que la vie lui envoyait continuellement. Une fois Mirah accueillie dans un monde où elle n'aurait plus mal, la mort quitterait cette pièce, indifférente au sort de ceux qu'elle laisserait derrière elle, continuant sa quête pendant l'éternité, sachant bien qu'un jour, elle reviendrait pour chacun d'entre eux également... Peu importe lion ou hyène, prédateur ou proie, la mort était la même pour tous. D'une indifférence cruelle, mais ne portant aucun jugement sur qui que ce soit. L'heure de Mirah était venue, tout comme celle de Tery viendrait, celle d'Uasi, de Shasta, de tous les autres... Momentanément paralysé par la peur, Roah entra doucement suite au signe de son père l'invitant à les rejoindre. Il ne sentait pas les larmes lui venir, et pourtant, son cœur était terriblement serré dans sa poitrine. Était-ce de la force? Des restes de rancoeur? Des regrets? Voir même un mélange de tout ça à la fois, une combinaison de sentiments contradictoires, une alchimie imparfaite générant un conflit personnel.

    A l'appel de son nom, le hyène sursauta presque. C'était là un être terriblement faible qui le demandait, et ne serait-ce que par humilité envers cette faiblesse, il se devait d'y répondre présent. Il passa à proximité de sa soeur et de son père, les distinguant à la périphérie de son champ de vision, sans pour autant se tourner, préférant garder bien en face de lui le corps agonisant de sa mère. Regarde ce qu'elle était désormais, regarde les ravages du temps petit jeune, et constate à quel point les individus peuvent changer. Cette figure maternelle que tu as tant redouté par le passé, regarde la. Elle est ton passé, certes, mais cette scène-ci demeurera dans ton avenir, celle ou tu te tiens à son chevet alors qu'elle livre son dernier soupir. Souviens toi de cet instant, chéris les bons souvenirs que tu as d'elle, car oui, il en existe, mais torturé comme tu étais, tu ne pris guère le temps de les méditer. Elle est ce que tu étais, mais son message deviendra ce que tu seras.

    _Je suis là maman... Souffla t-il timidement pour ne pas déranger l'atmosphère sereine du lieu. Je suis juste là.... Répéta Roah, avant de poser l'une de ses pattes sur les siennes. _Nous sommes là. Nous tous. Pour toi.

_________________
"Le monde change à une vitesse folle. Le fort ne battra plus le faible. Dorénavant, ce sera le rapide qui battra le lent"

La fin  Gpmivk2lcj

Signature + avatar ©️ Hecatehell / Uasi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5956-roah-la-quequete-de-soi
Opali
PLAYER01


À mon sujet

Age : 24 Masculin
Nb de Messages : 43
Localisation : Amegakure no Sato

En savoir +
MessageSujet: Re: La fin    La fin  EmptyMer 3 Avr - 11:38

Au service depuis un moment déjà, les jours passaient et la routine commençait à puiser dans la réserve de patience d’Opali. Si le plaisir y était au début, capturer des petits animaux pour les tuer sans pouvoir par la suite les consommer, commençait à peser sur le moral. Le plus frustrant était de voir une bête survivre mais parce que c'en devenait une preuve, la consommer était encore interdit. De surcroît, si l'objectif était d'immuniser les hyènes contre les poisons, la grande rousse ne voyait pas trop l'intérêt de faire ces tests sur des bêtes pas plus grosses qu'un bébé chacal et encore... Est-ce que ces expériences porteront un jour leurs fruits ou bien ce n’était que perte de temps et d’énergie? Opali s’en inquiétait et les doutes qui prenaient de l’ampleur au fil du temps affectaient son moral…

Elle voyait moins Uasi alors que les deux soeurs étaient sensées partager le même espace de travail mais il faut préciser que cette dernière s’absentait beaucoup. Les seules moment où elle arrivait à mettre la patte sur sa complice était lors des tests en pleine montagnes fumantes. Autant dire que si elle avait des questions ce n'était pas le meilleur des contextes pour obtenir des réponses satisfaisantes. Sinon la majeur partie du temps Opali restait seule. Parfois elle allait dans le crâne d'éléphant de la guérisseuse pensant la retrouver mais au lieu d'une congénère, elle se retrouvait avec des moutons (et non des chèvres) de poussière et des babioles mal rangés.
La grande hyène avait tout son temps pour ruminer ses doutes et quand Uasi revenait, les deux soeurs s’échangeaient à peine un regard avant de retourner chacune dans son coin et un silence s’installait perturbait uniquement par des bruits de respirations, des soupirs le plus souvent.
Par moment, Opali tentait de briser ce calme plein mais sans succès, pour ce qui était de sa soeur, quand elle ne répondait pas aux fameuses questions, elle les esquivaient à la manière d’un roi de Prideland évitant de répondre aux problèmes gênants par rapport à sa légitimité sur le territoire.

Normalement Opali n’aurait même pas fait cas de telles gamineries mais dans ce contexte mêlant angoisse et agacement, ses nerfs étaient sur le point de céder et l’envie de s’exprimer de la manière la plus sauvage possible tentait de plus en plus son esprit. Un soir, Opali se rendit à la clinique pensant retrouver sa soeur mais elle due se contenter de l'habituel scène vide et poussiéreuse laissée par l'absence de cette dernière. Tant pis s'en était trop, il fallait que la frustration s'exprime et si Uasi n'était pas prête à écouter (ou subir) quelqu'un (ou quelque chose) d'autre allait devoir endosser ce rôle. Heureusement jouer les chiens de garde de la clinique ne faisait pas parti du contrat, rien ne retenait la géantes dans le coin, les demi-noix de coco au précieux liquide et autres bizarreries allaient pouvoir passer la soirée au calme. Opali rebroussa donc chemin direction l'extérieur et l'immensité de la nuit.

Une fois dehors, l’air frais du soir fit tout de suite effet. Décidant alors d’abandonner ses pensées dans la brise nocturne, la hyène parti en direction du vent, les yeux dans le vide en s’efforçant de ne garder en mémoire que l’instant présent. À force d’avancer s’en prendre de vraie repère, la hyène finit par percuter un obstacle au sol, un fémur d’éléphant qui sortait de terre. De couleur terre le morceau de squelette ne ressemblait en rien à l’image populaire de l’os blanc et parfaitement récuré gisant au milieu d’un territoire de charognard. La terre qui s’incrustait dans ses microfissures semblait avoir déjà entamer un lent processus de fossilisation qui verrait à terme, cette matière semi-organique se changer intégralement en pierre. Opali se pencha alors instinctivement pour le renifler et, par lassitude, s’affala à côté. Alors qu’elle avait eu tant de mal à faire le vide, un jeu mesquin d’image par analogie se déclencha dans son esprit dès l’instant où son regard s’était posé sur ce témoin d’un âge passé.
Comment avait fait un si gros morceau pour se retrouver dans une pareille situation? Sans doute était-ce un congénère qui l’y ait déposé là il y a bien longtemps. Peut-être même que celui-ci proviendrait d’une époque qu’elle n’avait pas connus, d’une ancienne génération qui aurait vu Kuruka dirigé la meute, ou bien peut-être même bien avant la reine blanche! Un temps où les hyènes vivaient dans la peur de ces fameux lions sombres vu en classe d’histoire et sujet favoris des plus vieux membre de la meute…Oui peut-être que ce fémur d’éléphant avait été déposé là par l’un de ces anciens du temps où il avait l’âge de fuir, chasser et se battre et, comme presque toute sa génération, sans doutes avait-il rejoint le monde des esprits pour rencontrer là bas le propriétaire originel de ce futur fossile et échanger avec lui des histoires d’un temps révolu…
Un jour elle aussi emprunterait le même chemin et alors toutes les questions, futiles mais persistantes, qui tournent dans sa tête trouveraient enfin réponse.

Un bruit vint la tirer de ses rêveries. Un congénère se tenait devant elle, le bougre avait certainement du venir furtivement pour ne pas qu’elle ait sentit plus tôt sa présence. L’intrus annonça le message qu’il avait a transmettre avant de disparaître dans la nuit.

Parfait connard, venir la troubler alors qu’elle commençait à peine à trouver un semblant de paix intérieur. Tant pis pour l’heure, elle ne voulait pas quitter son os et arrêter d’imaginer les histoires qu’il aurait pu traverser.
Finalement, d’un coup sec, Opali envoya sa patte sur son front. L’unique personne qui méritait de se manger un coup actuellement, c’était elle-même. Depuis le début que la maladie de Mirah, sa mère, avait été déclaré, elle ne pu s’empêcher d’en vouloir un temps à Uasi pour l’absence de résultat positif, ou à son frère parce qu’il existait. Et ce soir, au lieu de se précipiter au chevet de la mourante, elle préférait fuir en se réfugiant auprès d’une saleté qui prenait la poussière ! Non, hors de question de priver Mirah de l’image de sa fille préféré!

Pour ne pas perdre encore plus de temps, Opali courut rejoindre la tanière de la malade. Lancée comme elle était, aucun obstacle ne pouvait lui faire barrage, même un rhinocéros sentirait le coup si jamais il devait se trouver sur son chemin. Mais une fois arriver en face du terrier de la malade, ses pattes s’arrêtèrent nette et son visage semblait avoir percuter un mur invisible. Son rythme cardiaque s’accélérait et ce n’était pas du à l’effort. Une odeur qu’elle connaissait bien pour l’avoir souvent côtoyer, flottait dans l’atmosphère. La mort empestait de partout et l’épicentre se trouvait au fond de ce trou aussi sombre que les tréfonds du fondement de Shasta…

D’un pas hésitant, elle franchit le mur invisible qui lui faisait obstacle avant de s’enfoncer dans le gouffre. Ce monde souterrain était une autre dimension, un monde où les notions communes n’avaient plus de sens, un endroit où les morts chantaient et les vivants pleuraient. Une fois à l’intérieur, le premier visage qu’elle identifia était celui de son père qui lui faisait signe de s’approcher, il y avait Uasi mais elle ne s’attarda pas sur sa petite soeur. Il y avait son frère aussi, évidemment il avait du être mis au courant depuis un moment déjà. L’amour malsain que Mirah lui portait n’était un secret pour personne mais le voir ici dans cette posture mêlant hypocrisie et malhonnêteté fit grincer les dents de la grande rousse. Ce n’était ni le lieu ni l’heure à un scandal alors Opali ravala ce sentiment pour le ranger quelque part dans un coin de son estomac le temps de bien le fermenter pour le recracher le jour où l’occasion se présentera.

« Je suis là…. Nous sommes là » qu’il disait, alors qu’il n’avait même pas remarqué l’arrivé de sa soeur.
« Nous tous »… Bien sûr.

Allait-il cesser d’insulter la mourante ou il fallait lui faire comprendre autrement?! Sa naissance avait provoqué cette maladie et son départ après leur disputes avait été le coup de grâce. Mais ni de Tery ou d’Uasi ne semblaient vouloir comprendre quelque chose d’aussi évident. Était-elle la seule qui avait su ne pas se faire embobiner par ce monstre rachitique ?

Un bruit de toux pour lui signaler sa présence avant de reprendre la dernière phrase:

- Oui, nous sommes tous là pour toi.

Elle insista sur les mots « tous » et « toi ».

_________________
La fin  Opali_10
Personnage, Signature, avatar, @Hecatehell

- Paroles
"pensées"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t6249-oapli-shippuden-dattebayo
Uasi
MEMBRE - KUOZA


À mon sujet

Age : 27 Féminin
Nb de Messages : 386
En savoir +
MessageSujet: Re: La fin    La fin  EmptyDim 7 Avr - 10:18

Son frère réussit enfin à s'approcher de Mirah. Cela avait pris plusieurs secondes, de précieuses secondes que Uasi aurait aimé passé contre sa mère. Mais elles étaient restés en suspend. Elle dû mordre sur ses dents pour ne pas pleurer d'avantage à l'idée de ce temps perdu pour rien. La rieuse savait néanmoins à quel point cela été dur pour Roah. Enfin, elle l'imaginait, plutôt. Car comment pouvait-elle dire comprendre quelque chose qu'elle n'avait pas vécu elle-même ?

Le mâle vint poser sa patte sur celle de sa mère, lui disant que tout le monde était là pour elle. Uasi était tellement focalisée sur la scène, ne voulait rater aucune miette de sa mère encore envie . Elle était si concentrée qu'elle n'entendit sa soeur que lorsqu'elle se manifesta. De toute évidence, elle semblait frustrée que Roah ait dit qu'ils étaient tous là alors qu'elle n'était pas encore parmi eux, ou du moins pas tout à fait. La rieuse de feu regarda sa soeur d'un air triste et lui fit un signe de tête pour qu'elle s'approche. A vrai dire, un câlin lui ferait du bien ...

" O'ali ? "

Demanda Mirah en tapotant la patte de Roah avec tendresse. Elle souriait. Sa famille était au grand complet, comme ça n'avait plus été le cas depuis que chacun de ses enfants avait quitté le nid familial pour partir en apprentissage. Des années en somme ! Des années de perdue, des années de tensions inutiles et des années qui auraient pu être passés dans l'harmonie.
Quelque part, Uasi était furieuse que sa famille se soit ainsi divisée. Même si elle en comprenait les raisons, elle se disait maintenant que c'était des gamineries et que ce n'était que maintenant que leur mère allait s'en aller qu'ils étaient enfin tous là. Trop tard en somme.

_________________
La fin  X6plepydw6
Avatar & signature ©️ Hecatehell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5768-uasi-nouvelle-pretresse-v
Roah
PLAYER01


À mon sujet

Age : 23 Masculin
Nb de Messages : 53
En savoir +
MessageSujet: Re: La fin    La fin  EmptySam 20 Avr - 23:52

    Il fallait que tu sois présente, erreur de la nature... L'arrivée d'Opali au sein de ce lieu lui hérissa le poil. S'il y avait quelqu'un dont il se serait passé de la présence, c'était sans nul doute elle. Rien que de la savoir au même endroit que lui, Roah se sentait agressé, c'était tout le temps la même impression déjà quand ils étaient gosses. L'aura de méchanceté et de vilenie qu'elle dégageait était restée intacte malgré ce temps passé éloignés l'un de l'autre. Et c'était très bien comme ça. Il s'écarta de sa mère pour laisser la place à qui souhaiterait la prendre, et prit place à côté de son père, sans jamais daigner porter le regard sur son infâme de soeur. Tout ça, toute cette foutue mise en scène macabre, cette "réunion" alors que l'un d'entre eux était en train de crever sous leurs yeux... Mirah pouvait-elle sentir tout le malaise de son fils en cet instant?

    Un patchwork de sensations contradictoires s'affrontait en lui. D'un côté, la colère de se retrouver près de cette bonne à rien d'Opali. De l'autre, la pitié devant le spectacle de sa mère agonisante, exposée là, souhaitant juste en finir avec une vie trop longue et injuste. La dite injustice rappelée par la présence de son fils, qu'elle a éduqué malgré elle à la rancœur, ne le voyant que bien trop tard comme quelque chose de plus complet qu'un simple reflet de son premier fils perdu. Le rythme cardiaque de Roah s'accéléra alors que sa posture restait en apparence calme, attendant de voir ce qu'il se passerait ensuite. Il s'attendait déjà à devoir subir les foudres d'Opali dès lors qu'ils quitteraient cet endroit, mais qu'importe, qu'elle fasse ce qu'elle voulait, il n'en avait plus rien à faire de cette imbécile. Roah souhaitait simplement que sa mère puisse partir l'esprit apaisé, et il ne comptait pas engager une confrontation aujourd'hui. Il serait bien plus urgent de rassurer Uasi, plus affectée qu'eux tous par l'intégralité des événements. Pour le moment, papa gérait sans problème, mais il n'était plus en âge de pouponner ses enfants; il leur revenait à chacun de porter leur propre deuil, aussi dur cela puisse t-il être.


_________________
"Le monde change à une vitesse folle. Le fort ne battra plus le faible. Dorénavant, ce sera le rapide qui battra le lent"

La fin  Gpmivk2lcj

Signature + avatar ©️ Hecatehell / Uasi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5956-roah-la-quequete-de-soi
Opali
PLAYER01


À mon sujet

Age : 24 Masculin
Nb de Messages : 43
Localisation : Amegakure no Sato

En savoir +
MessageSujet: Re: La fin    La fin  EmptyDim 21 Avr - 12:23

Évidemment il fallait que le morpion avec qui elle partage des liens de sang, tente d’embraser ce tapis d’herbe sèche qui symbolisait le cadre dans lequel les trois hyènes évoluaient. Même au chevet d’un malade, entre les larmes des proches et les chants de la faucheuse, ce cafard se sentait obligé de faire des siennes. Un simple sourire, même forcé, aurait pu détendre l’atmosphère mais au lieu de ça c’était limite comme s’il avait craché au sol avant de laisser sa place à Opali qui venait de se manifester.

Dans un autre contexte elle ne se serait retenu de lui envoyer le quota de raclée qu’il avait échappé dans sa jeunesse, mais aujourd’hui il devra se contenter d’une remarque et d’un regard accusateur. Contrairement à lui, Opali n’avait guère envie de gâcher ses adieux avec Mirah en se souciant de l’éducation ratée de ce jeune voyou. Cependant, la grande rousse ne pouvait s’empêcher de sentir une certaine gêne montée en elle. Le cadre empestait trop l’ironie pour que son esprit y fasse abstraction. Roah, si ce dernier manifestait encore plus de mépris envers elle, Opali le lui rendait bien. Ce chien de savane qui avait grandit comme un lion sur son rocher, faisait maintenant le fier car, même dans sa vie d’adulte, les autres lui accordaient bien plus d’importance qu’il le méritait..Le parfait mélange pour corrompre l’âme la plus pur, si innocente soit-elle…

Elle se sentait de plus en plus mal à l’aise, comme si son frère, malgré sa silhouette de bois mort, avait envahi l’espace pour y exclure toute autres présence, pour s’accaparer ce moment avec Mirah, en tant que son seul et unique enfant…
C’est regardant autour d’elle, en posant les yeux sur les visages de Terry et Uasi que la rage qui murissait dans son estomac cessa de croître. Non Roah, tu n’auras pas ce que tu cherches à provoquer, se disait-elle afin de ne pas perdre le contrôle. Un simple soupir en sa direction, c’est tout ce qu’il obtiendra.

Une voix où tendresse et faiblesse se mélangeaient subtilement, l’appela et l’aida à ne plus détourner son regard du principal. Mirah venait de prononcer son nom et quand bien même du contexte, cela avait su provoquer de merveilleux effets dans le coeur de l’aînée. Essayant de maîtriser ses émotions, Opali laissa tout de même ses paupières s’humidifier lorsqu’elle s’abaissa pour tapoter affectueusement la malade du museau.

- Ta fille est là maman…

Peut-être que le « ta fille » avait été de trop, mais sous le coup de l’émotion tout peut se comprendre. En tout cas cela marquer la détermination d’Opali à vivre se dernier instant avec Mirah, à lui offrir un meilleur souvenir de sa famille avant qu’elle ne quitte ce monde….Au fond, pour cela il faudrait peut-être qu’elle accepte Roah, qu’elle engage le premier pas juste pour cette fois puisque celui-ci ne sera jamais capable d’un tel geste…

_________________
La fin  Opali_10
Personnage, Signature, avatar, @Hecatehell

- Paroles
"pensées"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t6249-oapli-shippuden-dattebayo
Uasi
MEMBRE - KUOZA


À mon sujet

Age : 27 Féminin
Nb de Messages : 386
En savoir +
MessageSujet: Re: La fin    La fin  EmptyDim 21 Avr - 20:34

Mirah et Roah passèrent un dernier moment de tendresse ensembles avant que ce dernier ne laisse la place à leur soeur. D'où Uasi était, elle sentait une terrible tension entre ses deux-là qui la mettait presque en colère. Heureusement, ni l'un ni l'autre ne dit quoi que ce soit. Ils se contentèrent de se juger du regard chose qui renifler son père qui avait déjà du mal à tenir ses larmes. Lorsque son fils vint s'installer à coté de lui, il vint poser sa tête contre la sienne. Pendant ce temps, Opali venait dire au revoir à sa mère. Et comme ça l'avait toujours été depuis sa naissance, la rieuse de feu se retrouvait seule. Elle aurait pu être en colère ou triste, mais à vrai dire elle avait eut une vie pour se faire au fait qu'elle n'était ni la réincarnation du fiston ni la plus forte. Alors elle resta là à observer sans vraiment le faire. Son regard n'était fixé nul part, elle se contentait juste d'entendre son père essayer au mieux de retenir ses larmes et sa mère dire ce qu'elle pouvait à sa fille.

C'était mieux de ne pas trop faire attention, de toute façon à cet instant elle n'était pas bonne à grand chose. Elle était triste de perdre sa mère, mais à vrai dire, la regarder mourir devenait insupportable. Uasi fut sortie de son état second par la détresse de son père qui la secoua.

" Uasi, elle est ... ? "

demanda-t-il a la fois paniqué et plein de larme. La femelle se leva pour se diriger avec appréhension vers sa mère pour constater que son ventre ne se soulevait plus. Elle plaça une de ses oreilles sur son dos pour constater que le coeur s'éteignait peu à peu. Les battements étaient faibles puis le corps se tendit d'un coup et la vieille hyène rendit son dernier souffle.

La guérisseuse regarda le reste de sa famille avec tellement de larme dans les yeux qu'elle ne put rien dire malgré ses babines tremblantes. Elle éclata en sanglot sur le corps de sa mère alors qu'elle entendit son père s'effondrer sur lui-même comme si ses vieux membres n'étaient plus capable de le supporter ...

_________________
La fin  X6plepydw6
Avatar & signature ©️ Hecatehell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5768-uasi-nouvelle-pretresse-v
Roah
PLAYER01


À mon sujet

Age : 23 Masculin
Nb de Messages : 53
En savoir +
MessageSujet: Re: La fin    La fin  EmptyVen 9 Aoû - 23:05

    La fin. La vie venait enfin d'offrir à la mort l'un de ses cadeaux, qu'elle prépara pendant longtemps à grand coup de chagrin, peine et colère. Pendant de sombres années, ni pitié ni indulgence pour Mirah, devant concilier avec la perte de son enfant chéri, dont elle ne réussit que trop tard a finalement en porter le deuil. La voici maintenant entrée dans un monde où elle pouvait enfin se reposer sans que son esprit continue d'être torturé par les erreurs de jugement qu'elle avait commises. En cet endroit sordide, mais malgré tout entouré de la famille au grand complet, son coeur venait de lâcher son ultime battement, signe d'un voyage sans retour vers de plus beaux rivages.

    Uasi s'écroula sur le corps encore chaud de leur mère, là où Tery se relâcha sans prévenir. Par réflexe, Roah alla se placer sous son père, autant pour lui éviter une chute que pour lui témoigner de son soutien. Il laissa échapper un "oof" dès lors que le poids se fit sentir sur ses épaules. Mais c'était là aussi une technique pour le distraire de la peine qui lui serrait le coeur. La douleur physique était pour lui préférable à la douleur morale, même s'il savait que cette dernière finirait par le dominer bientôt. Mais pour autant, il devait se montrer courageux, ne serait-ce que par principe envers la famille. Roah préféra détourner le regard du corps de sa mère, sentant la tension dans sa gorge prête à exploser s'il avait le malheur de la voir ainsi inanimée.

    On finira tous par la rejoindre de toute façon. Papa le premier... Mais il se refusait de le dire à voix haute. Il ne tenait pas à briser la sérénité de cet instant, toutefois, il était nécessaire de se poser la question de ce que deviendrait leur père maintenant que sa compagne était partie. Supporter une mort était déjà suffisamment pesant, alors perdre leur deux parents serait un coup absolument terrible, bien que ce soit dans la logique de la vie que les parents meurent avant leurs enfants. Une pensée froide, mais réaliste, et Roah avait peur à l'idée qu'il aurait à connaître une seconde fois la douleur d'une telle perte. Qui plus est, la relation qu'il entretenait avec Tery avait toujours été meilleure que celle avec Mirah, même avec les derniers mois écoulés. La fin avait cette facette terrible, celle de nous prendre absolument tout.

    Sans aucune chance de les revoir un jour.


_________________
"Le monde change à une vitesse folle. Le fort ne battra plus le faible. Dorénavant, ce sera le rapide qui battra le lent"

La fin  Gpmivk2lcj

Signature + avatar ©️ Hecatehell / Uasi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5956-roah-la-quequete-de-soi

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: La fin    La fin  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Territoire des Hyènes
 :: Le Cimetière des Elephants
-