Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Shasta, Wimbo and Jehara

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Great Canyon (PMD Blue Rescue Team OST)

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !
    Démons du Passé S3stDémons du Passé Z7dyDémons du Passé PvviDémons du Passé Y4ziDémons du Passé J3l9

Partagez
 

 Démons du Passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masika
PLAYER05


À mon sujet

Age : 17 Masculin
Nb de Messages : 883
Localisation : FREELAND. (Repère)

En savoir +
MessageSujet: Démons du Passé   Démons du Passé EmptyDim 11 Nov - 15:04




Démons du Passé

Démons du Passé Bv0h
Masika & Awena.


Masika broyait du noir. Depuis déjà quelques mois, il peinait à manger autant qu'il le voudrait. Il bougeait moins, se baladait moins, dormait, refusait de parler longuement avec ses camarades. La plupart de ses camarades pensaient avoir affaire à une petite dépression dû à son vieil âge, mais le mâle brun n'était pas du tout rendu malade par la fatalité de mourir ; au contraire. De temps en temps, il éprouvait le désir de mourir au plus vite afin de taire la souffrance que lui témoignait son cœur à chaque pensée, à chaque souvenir douloureux qui lui revenait. Une douleur psychologique qui lui coûtait tant. Malika s'inquiétait de son état mais en digne bonhomme, Kenan avait décidé de prendre entièrement la charge de son père par redevance. Son fils lui apportait de la nourriture, le secouait, lui demandait s'il avait passé une bonne nuit – alors que d'habitude, il était plutôt solitaire – et se reposait non loin de lui la nuit, au cas où. Le fils de Kamba avait refusé de lui révéler les raisons pour lesquelles il souffrait depuis un bon moment. En fait, il n'aurait su dire depuis combien de temps exactement il était dans cet état. Il avait juste un souvenir.
Une princesse dorée qui se mêlait aux ténèbres en pleine crise de pleurs.
Une pensée qui lui hantait l'esprit, lui rongeait l'âme. Masika n'avait jamais oublié le jour où il avait rejeté les avances d'Awena et désormais, il s'en voulait. La princesse dorée n'était pas revenue le voir depuis ce jour-là. Les jours qui ont suivi le grand choc, il l'a attendue aux frontières, pensant que peut-être, une bonne nuit de sommeil aurait suffi à apaiser un peu sa peine. Mais non. Chaque soir, chaque matin, pas une seule trace de la demoiselle aux prunelles bleues. Et sa disparition, petit à petit, changea le quotidien de Masika en une terrible routine monotone. Puis ce fut son état psychologique qui en prit un coup et il se mit à broyer du noir. Repensant chaque jour à leur dernière conversation. Regrettant chaque jour d'avoir brisé le cœur d'une lionne qui ne le méritait pas. Se demandant s'il n'aurait pas mieux fait de rendre cette femelle heureuse. Mais il y avait tant de choses qui le retenaient. Malgré sa peine, il songeait encore à Vita, à cette colère profonde et cette haine qui les liaient mutuellement. Si le lion rouge avait appris l'existence de leur idylle, il aurait essayé de tuer Awena. Et voir sa précieuse fleur dorée mourir lui aurait été inconcevable. Il se pensait également incapable de la satisfaire, vieux qu'il était : après tout, il doutait de ses réussites à pouvoir diriger le royaume et ne parlons pas de la conception d'héritiers. Il aurait été un poids mort, un mauvais roi et un père absent pour les enfants d'Ishana. Il aurait été un tout.
Sûrement avait-il peur. Il avait un talent prononcé pour se mettre dans les ennuis tout seul.

Un jour, son fils Kenan lui proposa de se rendre à la frontière, de reprendre ses habitudes de promeneur égaré. Masika lui jeta un regard fatigué, mais toutefois légèrement intrigué ; que voulait-il par là ? Le garçon le fixa intensément, comme pour lui faire passer un message. Le lion haussa un sourcil, puis ouvrit la bouche, sans prononcer un mot. Un sourire fier, joueur s'afficha sur les babines de l'adolescent. Toisant son père comme un vilain garçon. Alors, le Freelander comprit et il fronça les sourcils. Il le disputa, lui demandant depuis combien de temps il était au courant de toute cette affaire. L'adolescent lui dit qu'il l'avait suivi discrètement, un soir, afin de s'assurer que son père allait bien. Puis il renchérit en disant qu'il ferait mieux de s'excuser lui-même auprès d'Awena.

Bien que contrarié par les secrets de son fils, Masika accepta son offre, dans un profond soupir. Non … Se rendre sur Prideland lui serait fatal. Il n'était même pas certain que la reine l'accueille avec toute l'élégante sympathie d'autrefois. Il lui avait brisé le cœur, après tout. Ne lui rappellerait-il pas de sombres souvenirs ? Kenan insista avant de partir. Hésitant, le vieux lion lui promit d'y songer pendant sa balade. Le fils de Kamba quitta le Repère des Lions, bien que fatigué, et s'engagea sur l'un de ces chemins qu'il connaissait jusqu'au bout des griffes. Il atteignit la frontière Pridelander et s'apprêta à franchir le pas. Il se toiletta, toussota, se redressa dignement. Il perdait en force de jour en jour mais il essayait de garder son élégance en toutes circonstances. Le lion s'apprêta à dépasser la frontière, lorsqu'une forme dorée se mouva dans le lointain.


made by guerlain - epicode


_________________
Baisse d'activité à partir de Septembre, je ne répondrais aux RPs que pendant les week-end.
M A S I K A
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.
Démons du Passé Masika
Démons du Passé Lxmn10
Kit ©️ Awena Razz
Masika conseille en #006600. ♥️
Merci Naba-chou I love you:
 

VITA LE COQUINOU Démons du Passé 337664734:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4664-masika-soldat-de-la-liber
avatar
Invité


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Démons du Passé   Démons du Passé EmptyDim 25 Nov - 20:35

Le cœur gros et surtout lourd ... Awena avait pourtant décidé de sortir de sa grotte. Elle avait eut cette conversation avec sa sœur, sa confidente, sa meilleure amie. Elle était tout pour elle, un guide à qui elle s'était éprise d'admiration et voilà qu'elle était de nouveau devenue sa lumière.

Elle lui avait montré la voie.

Dans un regain d'énergie, elle s'en alla à pas énergique, n'accordant aucun regard au dortoir familial. Elle tournait le dos à son passé, à ces périodes douloureuses ... Maintenant, elle s'en allait vers l'avenir, d'un pas sûr comme si le chemin était tout tracé. Cette journée allait être un tournant décisif dans sa vie, mais pas seulement pour elle. Cet enfant qu'elle portait en elle et celui à qui elle ferait ses révélations aussi. Elle s'en allait donc vers un futur incertain mais d'un pas tranquille.

Ceci explique donc sa venue dans la Savane, un lieu mûrement réfléchi, puisqu'il s'agissait d'un point de rendez-vous important. Bien entendu qu'elle y attendrait quelqu'un, nuit et jour s'il le fallait. Mais peu importe la durée, elle savait qu'il viendrait.

Awena se mouva donc parmi ces herbes dorées, savourant leur contact familier, lui rappelant sans arrêt où elle était. Dans la Savane, oui, ce qui ne fut pas sans lui rappeler non pas un ... Mais deux visages. Elle crut d'ailleurs en voir un, elle le fixait comme si ce n'était qu'une illusion mais il était bien réel. La reine le comprit lorsqu'il se rencontrèrent en face à face et ce fut un silence complet.

Jusqu'à être brisé par son hoquet de surprise.

Elle le contempla, les yeux presque larmoyants. Ils étaient tous deux présents, ici, au même moment, à la seconde près. Ils étaient comme liés à jamais, qu'importe la distance et événements.

« Ma-... sika »

Elle se pinça la lèvre inférieure, les souvenirs influaient, la douleur aussi. Surtout la douleur qui suivait juste après : celle d'avoir été abandonnée, lâchée en cours de route. Mais lui ... Il était toujours là, droit, tout aussi gentil alors qu'elle l'avait blessée, comme une malpropre.

Pourtant, il l'avait attendu, elle. Elle était venue à lui.

Mais elle s'était résignée au silence, car la plaie était encore récente. Il n'était pas le coupable ... C'était elle la fautive, l'idiote de service depuis le début ... Que ce soit depuis son règne ou bien avant. Elle ne faisait que des erreurs. Cependant, lui le lui avait appris, elle pouvait toujours réparer ses maudites bêtises, pour un avenir meilleur. Alors elle inspira, puis souffla d'une faible voix, empreinte d'émotion :

« Je suis terriblement ... Mais terriblement désolée pour tout ce que j'ai pu dire. »

La femelle dorée baissa la tête, retenant toujours plus les larmes d'affluer. Et toujours de moins en moins fort, elle murmura, pour elle-même et surtout pour lui :

« Excuse-moi ... Je n'arrive pas à t'oublier ... Je ... J'ai-... J'ai besoin de toi. »

La fin de sa phrase était présenté comme un appel au secours, appel qu'elle aurait déjà dû faire il y a bien longtemps ...
Revenir en haut Aller en bas
Masika
PLAYER05


À mon sujet

Age : 17 Masculin
Nb de Messages : 883
Localisation : FREELAND. (Repère)

En savoir +
MessageSujet: Re: Démons du Passé   Démons du Passé EmptyDim 25 Nov - 21:38




Démons du Passé

Démons du Passé Bv0h
Masika & Awena.


Cette forme dorée, Masika ne se tarda de la reconnaître. Un soleil rayonnant entre les brins d'herbe dorés, petite fleur dorée fragile mais aux pétales ravissants. Il n'y avait pas un seul Pridelander à pouvoir se vanter d'avoir un pelage aussi rayonnant et harmonieux que le sien. Il n'y avait pas un seul Pridelander à pouvoir prétendre lui ressembler physiquement. Et ce fut pour cette raison qu'au premier coup d’œil, le lion brun put émettre ses premières hypothèses quant à son identité. Tandis qu'il la regardait, l'air tranquille mais le cœur battant, la reine s'approcha des frontières et l'aperçut. Il distingua nettement son visage et put y déceler l'apparition de larmes au creux de ses yeux. Avait-elle envie de pleurer ? Était-ce sa présence qui lui provoquait de telles émotions ou réprimait-elle déjà ce mal depuis un petit bout de temps ? Elle laissa échapper un hoquet de surprise.

« Ma-...sika. » lâcha-t-elle difficilement.

Masika ne sut que répondre. Son esprit cherchait désespérément des répliques, des idées, des issues de secours pour ne pas paraître ridicule au possible. Elle était là, dés à présent, celle qu'il avait ardemment désirée dans ses rêves les plus interdits, il ne devait pas faillir pour si peu … Le père de Kenan la trouvait toujours aussi belle, il se demandait ce qui avait pu se passer du côté de la reine dorée depuis leur « rupture ». Awena inspira, puis souffla d'une voix faible, tremblante d'émotions :

« Je suis terriblement ... Mais terriblement désolée pour tout ce que j'ai pu dire. »

Son cœur fut soulagé de l'apprendre. Le Freelander ne pouvait s'empêcher de se convaincre qu'il l'avait bien mérité, mais les excuses de sa comparse avaient tout de même le mérite de regonfler son cœur d'amour pour elle. Masika se demandait ce qui allait se passer, et ce qu'ils allaient se dire … Il devait d'abord s'excuser pour ses propres propos de la dernière fois.

« Ne t'en fais pas. Je m'excuse aussi pour ce que j'ai pu te dire la dernière fois … Je n'aurais pas dû annoncer les choses d'une façon aussi brusque. Je n'ai pas mesuré l'ampleur de mes mots, Awena. » s'excusa-t-il, l'air navré.

La dame d'or baissa la tête. Elle continua, dans un murmure de détresse :

« Excuse-moi ... Je n'arrive pas à t'oublier ... Je ... J'ai-... J'ai besoin de toi. »

Il écarquilla légèrement les yeux, surpris par ces révélations. Elle le désirait encore, malgré ce qu'il avait pu lui dire ? Il aurait pensé … qu'elle l'aurait oublié, depuis tout ce temps …

« Awena … Je ne sais pas. »

Il avait besoin d'arguments, qu'elle le séduit, qu'elle lui montre qu'il n'allait pas regretter d'avoir accepté sa proposition. Qu'il ne perdait rien et qu'elle ne perdrait rien en le prenant pour compagnon. Se reculant d'un pas, le mâle contempla de la tête aux pattes sa dulcinée. Curieusement, il avait l'impression que quelque chose en elle avait changée. Mais quoi ? Son instinct le mettait en garde ...


made by guerlain - epicode


_________________
Baisse d'activité à partir de Septembre, je ne répondrais aux RPs que pendant les week-end.
M A S I K A
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.
Démons du Passé Masika
Démons du Passé Lxmn10
Kit ©️ Awena Razz
Masika conseille en #006600. ♥️
Merci Naba-chou I love you:
 

VITA LE COQUINOU Démons du Passé 337664734:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4664-masika-soldat-de-la-liber
avatar
Invité


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Démons du Passé   Démons du Passé EmptyDim 2 Déc - 15:24

Il s'était excusé lui aussi, témoignant que les choses n'auraient pas dû se dérouler si abruptement. Le mal avait été fait ... Mais le destin avait su les réunir, une dernière fois. Une rencontre plus ou moins forcée qui les fera tous deux sortir de leur trou, trou de désespoir, et surtout de cet amalgame d'erreur.

Pourtant, à cet phrase emplie de détresse, Masika n'avait su qu’écarquiller les yeux. Il était si surpris mais il ne pouvait se résoudre à lui offrir ce qu'elle désirait. Cependant, il n'était plus question d'elle, mais d'eux.

« Awena … Je ne sais pas. »

La concernée releva soudainement la tête, voyant son bien-aimé s'éloigner en silence. Ce n'était, certes, que quelques pas en arrière, mais la reine fut immédiatement mise en alerte. Légèrement effrayée, elle s'écria un peu trop fort, prête à le retenir s'il le fallait :

« Non, Masika ! Ne pars pas, je t'en supplie !! J'ai tant de choses à te dire ... »

Elle prit soin de le voir arrêté, prêt à l'écouter. Elle avait tant de choses à lui raconter, d'événements qu'il avait raté pendant plusieurs semaines ... Des choses les plus tortueuses aux moments de bonheur. La femelle au pelage étincelant souffla, s’apprêtant psychologiquement à revivre ces images douloureuses afin que son récit ait un minimum de sens. Le regard sérieux, rivé dans ceux du freelander, elle se lança dans cette épreuve, sans regarder en arrière.

« Je-... J'ai fait ce que tu m'avais conseillé de faire ... Il était gentil, attentionné même s'il avait des manières étranges parfois. Oui, j'étais vraiment heureuse ... Même si je n'arrivais pas vraiment à t'oublier ... »

Elle grimaça, s'apprêtant à dévoiler le plus douloureux des souvenirs, ce cadeau d'adieu qu'elle n'oublierait jamais et qui pourtant, serait le plus grand tournant de sa vie. Des enfants de la haine, mais aussi de l'amour.

« Mais il n'est jamais revenu. Il n'est plus venu me voir ..., elle adressa un regard triste et doux à son ventre, Seulement ... Je est devenu Nous. »

Un moment de silence ... Un moment de répit même si l'esprit de chacun ne faisait que tambouriner. Masika recevait les informations comme s'il se faisait assommer, Awena, elle, redoutait ses pensées et ses réactions futures. Celle-ci aurait d'ailleurs pu en rester là, mais elle continua pleine d'espoir bien que ses émotions enfouies étaient découvertes, en partie à cause de ses trémolos dans la voix.

« Ça peut paraître égoïste ... Mais je ne souhaite pas qu'ils souffrent à cause de mes erreurs, j'aimerais qu'ils aient une enfance normale. C'est pour ça que j'ai besoin de ton aide ... Tu as connu ceci et mon amour pour toi ... »

Un souffle.

« Est sincère, et le restera pour toujours. »
Revenir en haut Aller en bas
Masika
PLAYER05


À mon sujet

Age : 17 Masculin
Nb de Messages : 883
Localisation : FREELAND. (Repère)

En savoir +
MessageSujet: Re: Démons du Passé   Démons du Passé EmptyLun 3 Déc - 17:20




Démons du Passé

Démons du Passé Bv0h
Masika & Awena.


Il y avait comme un quelque chose qui avait changé chez Awena. Pourtant. Elle possédait toujours la même beauté. Le même caractère. La même lueur désespérée dans le regard en attendant que son amant daigne s'offrir à elle. Masika n'aurait su dire pourquoi, mais il craignait la suite des choses. Insisterait-elle pour qu'il la rejoigne sur Prideland ? Il recula alors de quelques pas, par instinct. La reine dorée le remarqua aussitôt, et presque, dans un cri empli de crainte, le retint par les mots :

« Non, Masika ! Ne pars pas, je t'en supplie !! J'ai tant de choses à te dire ... »

Elle souffla, puis plongea ses prunelles bleutées dans les siennes émeraudes, alors qu'une lueur sérieuse s'y abritait et le convainquait de prêter oreille à ses propos. Elle avait tant de choses à lui dire, qu'elle lui disait ... Le mâle brun ne voyait pas pourquoi il refuserait de l'écouter. Il avait un peu peur de l'inconnu, sans aucun doute, mais ne s'était-il pas rendu à la frontière pour discuter de sa situation avec la fille de Kumpa ? N'avait-il pas cherché un peu la petite bête, lui aussi ? Il devait donc en payer les conséquences et écouter ce qu'elle avait à dire. Ainsi il garda le silence, hochant lentement la tête, prêt à emmagasiner les futures informations dans son crâne.

« Je-... J'ai fait ce que tu m'avais conseillé de faire ... Il était gentil, attentionné même s'il avait des manières étranges parfois. Oui, j'étais vraiment heureuse ... Même si je n'arrivais pas vraiment à t'oublier ... »

Il, il, il … Mais qui ? De qui pouvait-elle bien parler ? Le fils de Kamba plaqua légèrement ses oreilles contre son crâne, tandis que son âme hurlait d'envie de connaître l'identité du lion qui l'avait remplacé ces derniers mois. Elle avait écouté ses conseils, et cherché un autre compagnon pour la rendre heureuse. D'accord. Gentil, attentionné, mais avec des manières étranges parfois ? Soit. Elle était vraiment heureuse … Soit. C'était ce que Masika voulait. Avait toujours voulu. Mais quelque part, son cœur souffrait de cet amour qu'on lui avait volé, bien que c'était là son juste châtiment : il avait refusé les avances de la belle rose dorée. Maintenant, sa peur revenait. Il avait un peu peur. Peur de connaître la suite de l'histoire. Parce qu'elle n'avait rien avancé qui le concerne directement. Si elle avait voulu le rendre jaloux et le faire tomber dans ses pattes, c'était raté. Il ne céderait point.

« Mais il n'est jamais revenu. Il n'est plus venu me voir ... Seulement ... Je est devenu Nous. » marqua-t-elle, tandis qu'elle jetait un regard mêlant douceur à tristesse à son ventre.

Le cœur de Masika rata un bond. C'était cela. A son tour, il se mit à observer le ventre de la lionne. Voilà d'où venait cette étrange impression qui le torturait. Il était rebondi. La malchance amoureuse qu'il avait subie auparavant l'avait toujours empêché de pouvoir assister à l'avancée de grossesse de ses deux compagnes mais tout au long de sa vie, il en avait vu. Des jeunes mères. Heureuses et comblées par les cadeaux de la vie. Soutenues par des mâles qui pourraient élever leur descendance sans craindre l'avenir. Le deuxième amant d'Awena était un sacré enfoiré. Quelle était la suite ? Qu'attendait-elle de lui ? Qu'il la félicite ? Oui, c'est ce qu'il ferait. Il la féliciterait pour sa grossesse. Mais elle était reine. Il en vint presque à l'oublier. Comment ferait-elle, sans un mâle pour l'accompagner dans son règne ? Un silence suivit les révélations de la sœur d'Ahva. Attendait-elle que … ?

« Ça peut paraître égoïste ... Mais je ne souhaite pas qu'ils souffrent à cause de mes erreurs, j'aimerais qu'ils aient une enfance normale. C'est pour ça que j'ai besoin de ton aide ... Tu as connu ceci et mon amour pour toi ... est sincère, et le restera pour toujours. »

Masika demeura immobile. Silencieux. Seule sa respiration et ses yeux ouverts témoignaient de sa vivacité. Elle remettait donc le sujet sur le sol, mais avec des arguments d'acier et un chantage tordu ; s'il n'acceptait pas de devenir son compagnon et de la suivre sur Prideland, elle n'aurait personne vers qui se tourner à l'avenir. Ce serait l'avenir de la reine qui en pâtirait. Celle de ses héritiers. Celle du royaume tout entier qui découvrirait tantôt l'attitude légère de leur souveraine lorsqu'elle leur raconterait la vérité.
Et lui ? Il était vieux, seul, père de deux enfants presque adultes et fidèle au futur monarque de Freeland : Naba. Il avait toujours donné de sa personne à ses terres et son peuple, sans jamais songer à changer la donne. On n'espérait plus rien de lui à son âge, pourtant il continuait d'assurer son poste, en digne Freelander. Mais maintenant, c'était un choix de taille qui s'imposait à lui. L'abandon de Freeland ou la déchirure de Prideland. Que choisir ? Naba ne lui en voudrait point, n'est-ce pas ? De vouloir aider Awena … Cette pauvre Awena, qui n'avait guère eu de chance dans sa vie.

« Parle-moi d'abord de ton amant. Je veux connaître son nom, ses origines, la relation qu'il entretenait avec toi, l'ancienneté de celle-ci et celle de sa disparition. »

L'envie de la sermonner le prit, mais il savait bien que ça ne servirait à rien. Le mal était fait. Disputer Awena ne ferait que l'enfoncer dans son désespoir … et ce n'était pas ce qu'il voulait.

« Qu'attends-tu de moi ? Que pourrais-je bien faire pour ces lionceaux, dis-moi ? Et pour toi ? As-tu au moins pensé à ce que je pouvais ressentir, moi, face à cette situation ? »


made by guerlain - epicode


_________________
Baisse d'activité à partir de Septembre, je ne répondrais aux RPs que pendant les week-end.
M A S I K A
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.
Démons du Passé Masika
Démons du Passé Lxmn10
Kit ©️ Awena Razz
Masika conseille en #006600. ♥️
Merci Naba-chou I love you:
 

VITA LE COQUINOU Démons du Passé 337664734:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4664-masika-soldat-de-la-liber
avatar
Invité


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Démons du Passé   Démons du Passé EmptyMer 5 Déc - 18:51

Masika voulait savoir ... Tout savoir de cet amant. Une telle demande ne l'étonnait guère, elle en avait si peu dit sur lui, préférant garder le plus gros pour elle, comme une égoïste. Alors elle se questionna sur la tournure future de ses phrases, lui dire avec légèreté son nom, ses origines, sa relation avec lui ... Et tout ça, sans paraître pour une courtisane.

« Amarok. » dit-elle solennelle.

Sans qu'elle n'en sache la raison, son nom avait été prononcé d'une façon cassante, presque froide. Il fallait aussi dire que son abandon lui faisait mal au quotidien ... Et ce n'était que le premier prix pour payer de ses erreurs.

« Il se nomme Amarok, répéta-t-elle plus douce, C'était un vagabond, notre rencontre date d'il y a... quelques temps, je dirais. »

Aujourd'hui, ça ferait six mois. Leur entrevue n'avait pas non plus été des plus communes, elle sortait d'une énième rencontre avec Masika - à cette époque où tout allait bien - et ce félin avait foncé dans le tas, lui faisant sans attendre ses avances. Elle en avait ri plutôt que de l'envoyer paître, elle avait eut la tête dans les nuages à cause de son amour pour le vieillard.

« C'était un bon ami, un camarade même s'il m'avait déjà fait ses avances. Et-, sa voix sembla se couper, ... c'est cette fois-là que j'ai commencé à le fréquenter en tant qu'amant. Quelques jours après, je ne l'ai plus revu... »

Une erreur, la pire erreur de sa vie. Son ou ses enfants devront en payer le prix fort, ce pourquoi tout devrait rester secret, pour leur sûreté, pour leur avenir au sein du clan et en tant qu'héritiers du trône.

« Qu'attends-tu de moi ? Que pourrais-je bien faire pour ces lionceaux, dis-moi ? Et pour toi ? As-tu au moins pensé à ce que je pouvais ressentir, moi, face à cette situation ? »

Elle déglutit. Il n'avait pas tort, elle faisait totalement impasse face aux sentiments du freelander. La reine, aux épaules désormais fragiles, n'avait pas pensé à essuyer un refus, elle était venue dans l'optique de sauver ses rejetons de la misère ... Mais elle n'avait pas pensé à lui, comment avait-elle pu ?

« Sois leur père... C'est ce que je voulais te demander. »

Un faible sourire se dessina sur ses lèvres tout comme son air désolé. La fière Awena avait aujourd'hui si piètre allure qu'on la croirait s'effondrer si sortait le mot de trop.

« Mais, c'est vrai... Je n'ai pas pensé à ton ressenti. C'était plutôt malhonnête de ma part, je n'aurais peut-être pas dû... »

Un faux sourire, une fausse émotion désolée représentant totalement le désespoir dont elle faisait preuve.

« Alors... excuse-moi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Masika
PLAYER05


À mon sujet

Age : 17 Masculin
Nb de Messages : 883
Localisation : FREELAND. (Repère)

En savoir +
MessageSujet: Re: Démons du Passé   Démons du Passé EmptySam 8 Déc - 18:36




Démons du Passé

Démons du Passé Bv0h
Masika & Awena.


Masika voulait tout savoir de ce lion qui avait su amadouer le cœur d'Awena en ces périodes si troubles. Était-il jaloux de cette opportunité que la vie ne lui avait pas offerte ? Non. Il ne l'était pas. C'était, après tout, une décision qu'il avait prise de son plein gré et puis, regretter changerait-il quelque chose à la situation actuelle ? Il voulait au moins connaître l'identité de ce mâle et être en mesure de l'identifier lorsque viendrait le jour de leur rencontre. Décidée à tout lui avouer, Awena prononça le nom maudit. Amarok. Sur un ton glacial, brisé. Ce souvenir ne semblait pas plaire à la reine du Soleil. Masika répéta en boucle ce nom qu'il tâcherait de ne pas oublier à l'avenir. Et s'il faisait la rencontre de cet Amarok, dans le futur ? Il lui remonterait les bretelles comme il le faut. On n'abandonnait pas une femelle de cette façon-là, il avait fait preuve d'un manque de galanterie affligeante. Surtout une reine … Il aurait pu obtenir tant de sa part. Mais non. Il avait préféré fuir. Esprit de discorde, peut-être ? Le fils de Kamba ne voyait pas dix mille possibilités. Électrochoc. Que … ? Que venait-il de dire ? Il venait de cracher sur un lion dont il ne connaissait rien parce qu'il avait abandonné une femelle gestante ? Masika eut un souvenir douloureux de sa rencontre avec Vita, ses enfants. Il avait fait la même chose. Il comprenait désormais le point de vue biaisé du lion rouge. Il l'avait peut-être seulement attaqué par amour pour sa sœur.

« Il se nomme Amarok. C'était un vagabond, notre rencontre date d'il y a ... quelques temps, je dirais. » reprit-elle, sur un ton plus doux. « C'était un bon ami, un camarade même s'il m'avait déjà fait ses avances. Et ... c'est cette fois-là que j'ai commencé à le fréquenter en tant qu'amant. Quelques jours après, je ne l'ai plus revu ... »

Masika plissa légèrement les yeux, l'esprit songeur. Hmm. Un ami. Ce prédateur avait déjà préparé le terrain et s'était servi du chagrin d'amour de la femelle d'or pour obtenir ce qu'il voulait. Mais si ce n'était le trône ou une descendance qu'il désirait, alors qu'était-ce ? La virginité d'Awena ? Son honneur ? Sa dignité ? La destruction du royaume ? Il avait bien joué son coup. Et quelque part, le félin chocolat pouvait désormais comprendre le désespoir de son amante. S'il refusait de l'aider, elle n'aurait plus personne vers qui se tourner et elle tomberait. Sa famille tomberait avec elle. Il n'était pas qu'une option : il était le pilier même de la sûreté de Prideland dès à présent. Quand il lui demanda ce qu'elle attendait de lui, elle se mit à déglutir. Il venait de toucher un point sensible. Un faible sourire se prononça sur les babines de la lionne aux prunelles bleutées, avec son air désolé tandis qu'elle répliquait :

« Sois leur père ... C'est ce que je voulais te demander. Mais, c'est vrai ... Je n'ai pas pensé à ton ressenti. C'était plutôt malhonnête de ma part, je n'aurais peut-être pas dû … Alors ... excuse-moi ? »

Sois leur père. Croirait-on à leurs explications si on venait à supposer que Masika était le père de ces lionceaux ? Malgré son vieil âge ? Enfin, tout était possible. Mais cela voudrait dire qu'ils avaient … bien forcé la chose. Il émit un léger soupir songeur. Awena lui avoua ne pas avoir pensé à son ressenti en venant sur Freeland. Peut-être avait-elle pensé que la bonté de cœur du lion lui sauverait la mise, assurément. Il aurait pu lui en vouloir dans d'autres circonstances mais étrangement, le fils de Kamba ressentait le besoin de se faire pardonner d'elle. Il n'avait pas été bien aimable la dernière fois. Et puis, si ce n'était pour elle, pourquoi ne le ferait-il pas pour un clan entier de lions ? Pour la Terre des Lions, même ?

« Awena. Tu es sûr qu'on croira à nos histoires si tu me fais passer pour le père de ces petits ? N'as-tu pas pensé aux gènes que tes enfants hériteront de toi et d'Amarok ? Peut-être lui ressembleront-ils à un point inimaginable. Si ton Clan se rend compte que tes petits ne me ressemblent pas, ils se douteront de quelque chose et t'accuseront de m'avoir trompé. Au pire, ils découvriront la supercherie et te chasseront pour de bon. Je pourrais me faire passer pour ce que je ne suis pas … si Naba accepte ma révérence. Et il nous faudra réfléchir à tous les possibles scénarios qui pourraient surgir dans notre vie et nous renverser. Quand tes petits naîtront, tu ne leur diras jamais la vérité, n'est-ce pas ? Et à ton peuple également. Tu devras m'apprendre à me comporter comme un roi. Et préparer ma venue sur Prideland lorsque je quitterais mes terres. Et ... »

Le vieux lion s'arrêta, conscient que c'était déjà assez d'informations à retenir pour Awena. Il la considéra de ses prunelles vertes, la mine sérieuse. Ce n'était pas qu'un simple jeu de mensonge. C'était un jeu de trône. Une danse mortelle qui pourrait les conduire à leurs pertes si un pas différait de la chorégraphie. L'histoire de la vie.

edit du 24/12/18:
Awena lui expliqua comment ils procéderaient : elle lui décrivit l'apparence d'Amarok et lui assura qu'ils se ressemblaient tant que les Pridelanders ne verraient pas la différence entre lui et son amant ; qu'il devrait avertir les Freelanders de son départ, tandis qu'elle mettrait petit à petit au jus les Pridelanders concernant sa grossesse. Pendant qu'il assurerait sa démission auprès des Freelanders, elle avertirait son peuple que le père de ses enfants rejoindrait au plus vite le clan. Et quand tout cela serait fait, il serait convié au Rocher de la Fierté et alors, on le présenterait aux Pridelanders. Il serait intégré parmi eux, et le cycle de la vie pourra continuer comme il se doit de le faire ...
Masika accepta les idées de sa compagne et proposa les siennes. Les deux partenaires de crime n'avaient plus rien à ajouter ; ainsi le vieux mâle s'en retourna sur Freeland et il chercha du regard sa première cible : Naba. Outre son roi ou ses enfants, il se confiait volontiers à son protégé et prince, Naba. Maintenant, pourvu qu'il accepte sa révérence après douze longues années de loyauté ...


made by guerlain - epicode


_________________
Baisse d'activité à partir de Septembre, je ne répondrais aux RPs que pendant les week-end.
M A S I K A
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.
Démons du Passé Masika
Démons du Passé Lxmn10
Kit ©️ Awena Razz
Masika conseille en #006600. ♥️
Merci Naba-chou I love you:
 

VITA LE COQUINOU Démons du Passé 337664734:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4664-masika-soldat-de-la-liber

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Démons du Passé   Démons du Passé Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Démons du Passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les démons du passé | Xin Lin Yao
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE VIII
-