Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Un rayon de soleil pour chasser l'ombre (SADAKA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 1033
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Un rayon de soleil pour chasser l'ombre (SADAKA)   Ven 2 Nov - 15:27


Au milieu des herbes dorées, une forme se distinguait tant par son pelage chaud que par son souffle rapide qui faisait gonfler son ventre au-dessus des herbes. Les contractions étaient de plus en plus fréquentes et la mise à bas plus qu'une question de temps. La tête affaissée contre la terre sèche et les crocs serrés, Ahva maudissait le jour où elle laissé Soto planté sa semence en elle. Elle n'avait jamais imaginé une telle douleur. A contrario de la plupart des lionnes gestantes, Ahva n'avait guère cessé ses activités et ses efforts continus se payaient aujourd'hui. Elle était épuisée alors que le travail n'avait pas encore commencée et surtout, elle était seule. Hors de question de donner naissance au rocher et de donner satisfaction à tous ces commérages incessants ... Depuis que sa grossesse s'était révélée, Ahva s'était faite de plus en discrète au rocher, trop agacée par le regard des autres. La solitude était devenue sa nouvelle amie mais en cet instant précis, elle regrettait les temps où elle était tant entourée.

Nouvelle contraction, nouvelle vague de douleur. Ses griffes se plantèrent sauvagement dans la terre tandis qu'elle se tordait sur place, cherchant désespérément une posture plus adéquate pour mieux supporter la douleur. On enseignait bien des choses aux jeunes lionnes mais certainement pas à mettre bas ... Elle aurait tellement aimé que sa mère soit là pour la guider mais cette simple pensée, plutôt que de l'aider, l'abattu. Elle l'avait déshonoré mais pire encore elle les avait tous trahi et maintenant elle était seule. Ahva n'imaginait certainement pas que ce serait ce jour où ces torts lui sauteraient le plus péniblement à la gueule. Elle ne voulait pas d'un tel legs pour ses enfants et pourtant qu'avait-elle à leur offrir ? Ses anciens amis lui avaient tourné le dos, sa famille supportait difficilement le poids qu'elle leur soumettait et quelque part sur ces terres, des lions voulaient sa mort. Ce n'était vraiment pas le cadre idéal pour élever des nourrissons qui non seulement supporteraient sa réputation mais aussi celle de leur père. Celui-ci ne devait jamais apprendre pour ces petits, qui sait quel sort il leur réserverait ... la mort sans doute ou pire encore, il les élèverait au rang d'hériter de son règne sanglant. L'angoisse qu'elle avait accumulé au cours des derniers mois semblait sur le point d'éclater et elle était terrorisé à l'idée d'être incapable de protéger ses petits des démons qui la pourchassaient, elle ne voulait pas les destiner à la même enfance qu'avait vécu son propre frère, rejeté des autres et enfermé sur lui-même.

Il n'y avait qu'une solution à tout cela : se battre, se battre pour elle-même, pour sa famille, pour ses lionceaux. Plutôt que d'accepter sa parjure comme elle l'avait fait, Ahva devait se redresser, trouver le moyen de réparer ses erreurs pour assurer la survie et le bonheur de ses petits. Oui, elle devait continuait à faire ce qu'elle avait toujours fait jusqu'ici : se battre mais cette fois-ci pour ses enfants.

Elle était déterminée à les protéger de tous ceux qui verraient en eux le fruit de la trahison, de ceux qui voudront se servir de ces êtres innocents pour faire payer leurs torts à leurs parents et surtout de leur père. Nouvelle secousse, la lionne encaissa et se mit à pousser. Elle mettrait bas même si elle devait le faire seule et contre tous, elle élèverait ses petits comme les plus précieux des joyaux et se dévouerait corps et âme à leur protection. Elle voulait tellement les voir, les sentir contre elle et profiter de ce cadeau qu'était la vie pour renaître elle aussi. Ahva prit une grande inspiration, puisa puis poussa à chaque nouvelle contraction pour libérer les petits de ses entrailles. C'était pénible et douloureux mais c'était surtout la promesse d'une nouvelle vie et d'un nouveau bonheur.

Finalement, un premier miaulement retentit.

Alertée, la lionne bascula la tête par-dessus son épaule pour observer le nouveau-né. Son corps se détentit à la vue de ce trésor mais alors qu'elle s'apprétait à le rejoindre, une autre contraction la saisit. Ce n'en était pas fini. Ahva reprit ses efforts et malgré sa hâte d'en finir, le deuxième petit était plus têtu que son frère. Elle poussa, encore et encore mais son corps fatiguait. Elle avait peur de ne pas y arriver pourtant les miaulements du premier né la convinquirent de reprendre ses efforts. Finalement, le lionceau récalcitrant se dévoila à son tour et Ahva laissa lourdement tomber sa tête sur le sol, épuisée et à bout de souffle. Elle craignait que d'autres contractions ne viennent mais elles semblaient s'être évanouies. Tant mieux, elle n'aurait pu fournir davantage d'efforts. Rampant vers ses petits, Ahva les découvrit alors pleinement. Ils étaient si petits et fragiles qu'elle avait peur de les briser en les touchant mais l'instinct maternel prit le dessus et la lionne les nettoya de son sang, rompant un à un les cordons ombilical. Ils étaient enfin là ... Mêlant fatigue et joie, des larmes ruisselèrent le long de ses joues. Elle était mère de deux petits lionceaux et rien au monde n'aurait pu la rendre plus heureuse. Le premier né était aux couleurs de son père et arborait ces mêmes griffures aux oreilles tandis que le second possédait un pelage fauve semblable au sien et disposait même de ce singulier grain de beauté en dessous de l’œil. Elle rit doucement songeant qu'elle ne pourrait jamais cacher leur ascendance. Tant pis. Ils étaient là maintenant et elle ferait tout pour eux.

Ahva soupira enfin d'aise avant d'attirer les nouveaux-nés contre son flanc, les berçant de sa chaleur et de tout son amour.

_________________
Royal family:
 


Images © Awena & Akinyi
Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
 
Un rayon de soleil pour chasser l'ombre (SADAKA)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Rayon de soleil... Vent agréable printanier... [Pv]
» Dans un dernier rayon de soleil, une lumière s'éteint~LIBRE
» Il faut bien plus qu'un petit rayon de Soleil pour réveiller le grand Lion paresseux.
» Super grande bataille ( tous ceux qui peuvent chasser de tous Clan+ BLAIREAUX)
» Elfyn&Mae • Ne t'inquiète pas rayon de soleil, je serais toujours là pour toi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Glorieux Royaume — Prideland
 :: La Colline du Peponi
-