Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Un trou pour s'y morfondre. Fermer les yeux. Y attendre l'espoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 367
En savoir +
MessageSujet: Un trou pour s'y morfondre. Fermer les yeux. Y attendre l'espoir.   Lun 29 Oct - 20:22

L'avantage d'être au sommet des nuages, c'est qu'on peut en effleurer les étoiles. Mais un coup de vent et la chute est bien plus grande et bien plus douloureuse que si l'enfant était resté en bas dès le départ, à contempler les astres à distance avec réserve et modération. Une illustration presque parfaite de sa brusque descente aux enfers, comme un gamin jeté du haut d'un ravin et dont la dégringolade semblait sans fin, jusqu'au fin fond des abysses.

Des larmes pour une âme dont les souvenirs anciens brusquement ressurgissaient, pulsaient dans la mémoire, comme son coeur avant qu'il ne soit trop tard pour l'entendre une dernière fois. Et bien plus qu'un simple trou dans la terre, ce serait là le puits du chagrin que ses sanglots façonneront et que sa culpabilité consolidera. A l'image d'un combat dont l'issue serait incertaine, la lionne sombre n'en sortirait pas indemne. Une couleur si représentative de la défaite qu'elle était, de l'indésirable qu'elle incarnait. Et comme l'encre que l'on renverse, ce soir, le soleil qui luit en elle s'en étouffe et s'asphyxie.

Au bord de l'eau, elle n'y voyait rien d'autre que son propre visage. Un visage coupable dont elle espérait encore pouvoir y déceler des traits familiers... des traits qui lui ressemblent.. des traits qui sont les siens... des traits que l'on aime... des traits que l'on oublie jamais... Des traits que le temps efface quand il est déjà trop tard. Elle avait failli, elle avait échoué. A vouloir la rendre fière - à vouloir les rendre fiers - elle avait fini par les perdre. D'abord lui, puis après, elle. La différence ? L'un avait su s'éteindre peu avant ce long périple, et l'autre avait tout bonnement disparu. Sans qu'il n'y ait plus aucunes traces, sans l'avoir attendue, elle était partie.

Brisant ce reflet d'un coup de patte, Inuwa s'écarta du bord pour se dissimuler sous les branches d'un arbrisseau dont les feuilles, comme pour accompagner son deuil, tombaient en pleurs. A défaut de pouvoir créer un trou dans lequel s'y morfondre des siècles durant, c'est masquée par l'ombre de cet arbre qu'elle se recroquevillera. Pour se murer dans le plus profond des silences, l'esprit secouer par les remords et la culpabilité. Son coeur était à l'image de cette encre qui nappait le ciel sans rien laisser entrevoir. Ni les étoiles ni l'espoir ce soir ne brillaient.

Dans cet éternel jeu de la vie, la Mort avait encore gagné. Et Inuwa avait perdu depuis plusieurs mois déjà sans le savoir. Elle l'avait perdue. Quelque part, elle en venait même à se demander si sa propre naissance n'avait pas déjà sonné le début de cette fin. Comme une erreur, comme cette tâche sur le tableau qu'on aurait dû effacer plus tôt. Comme cette gangrène qui s'installe et qui entraine le mal. Comme ce poison insoupçonné qui tue sans réaliser. Comme cette claque dont les ravages font encore échos. Echo, comme la déception que tu étais dans le regard de ton frère. Dans le regard de ton père. Dans le regard de ta mère. Dans ton regard à toi.. Stop.

Stop.

Ouvre les yeux et respire. Respire.

Ce bruit ? D'où venait-il ? Un bruissement. Et un autre. Où ca ? Paniquer était inutile, ils étaient bien réels. De l'autre côté de la rive se mouvait quelque chose ou quelqu'un que ses yeux cherchaient désespérément à aperçevoir entre les feuilles et les herbes. Est-ce qu'on l'avait vue ? Est-ce qu'on l'épiait depuis le début ? L'angoisse de la chute maintenait encore son souffle en suspend. Mais jusqu'à quand ?

HRP
Spoiler:
 

_________________
Art made by myself Background (c) Disney
Avatar made by Ajjin ♥️
#FFC80E

PPC Disponibles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3270-inuwa-blacksheep
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 1033
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Un trou pour s'y morfondre. Fermer les yeux. Y attendre l'espoir.   Mer 31 Oct - 15:41


La vie était un étrange jeu que de simples cartes pouvaient renverser tandis que d’autres avaient le pouvoir de modifier notre perception des choses en un rien de temps. Ahva était plus que perdue dans ce nouveau tour de jeu et ne savait que faire de ses cartes en main. Être mère n’avait jamais été prévu et pourtant la voilà avec ce gros ventre, prête à bientôt donner naissance à de petits êtres. Voilà une réalité qui changeait tous ses plans. Quel genre de vie pourrait-elle leur offrir ? Comme les protéger alors qu’elle-même devait se soucier de sa propre vie ? Elle n’avait jamais songé à tous ces devoirs mais pour autant elle ne les regrettait pas et au contraire elle était plus qu’heureuse de les avoir bientôt à ses côtés bien qu’elle doutait de ses capacités à les élever convenablement. Comment les éduquer quand elle-même avait bafoué ses principes pour des désirs égoïstes ? Devrait-elle partir pour épargner sa sœur de ses choix et de leurs conséquences ou au contraire rester, faire amende honorable et élever ses petits au sein du clan ? Comment seraient-ils perçu par les autres lions, les accepteraient-ils ou les rejetteraient-ils tout bonnement en raison de leur ascendance ? Elle savait qu’elle pourrait compter sur sa fratrie pour l’épauler mais une fois de plus elle ne souhaitait pas qu’ils palissent de ses actes. Ces petits seraient sa responsabilité, pas la leur mais elle ne savait encore quels choix faire pour eux. Elle soupira. Son ventre lui pesait tant que la lionne avait perdu de son endurance et de sa force si bien qu’elle n’arriva au rocher qu’à la nuit tombée. Tché, elle n’aurait pas dû marcher aussi loin mais elle avait besoin de cette solitude prompt à la réflexion.

Avant de regagner les siens, Ahva se dirigea vers l’étang pour une pause obligatoire. Nourrir ces petits êtres qui grandissaient au sein de son ventre était toute une péripétie … Elle surplomba la surface de l’eau où se reflétait le néon lunaire avant de s’abaisser et de laper le précieux liquide. Elle était assoiffée mais son besoin assouvi, la guerrière ne tarda pas à se rendre compte que des yeux l’observaient parmi la nuit sombre. Elle se redressa promptement, alertée et sur le quai vive.

« Qui est là ? » s’enquit-elle d’un ton agressif.

Paranoïaque depuis sa grossesse, Ahva craignait que n’importe lequel de ses ennemis l’ait retrouvé et ne souhaite s’en prendre à ses petits mais par-dessus tout, pire encore que la menace des exilés, la guerrière du Soleil était apeurée à l’idée que le père de ses enfants n’ait eu vent de leur arrivée prochaine. Qui sait ce qu’il leur réserverait … Elle bascula son regard de part et d’autre avant de s’attarder sur un buisson où un regard doré perçait les branches. Soto ? Non il n’aurait jamais pris le risque de venir jusqu’ici ... Le doute n’étant pas permis, la lionne prit toutes ses précautions et s’approcha subtilement de l’arbrisseau, prête à en découdre si besoin mais ce qu’elle découvrit lui fit immédiatement baisser la garde : une lionne au pelage sombre et qui semblait complétement terrorisée. Inuwa. D’abord perplexe, Ahva se ressaisit pour aborder un visage plus chaleureux bien qu’inquiet.

« Excuse-moi, je n’aurais pas élevé la voix si j’avais su que c’était toi … » murmura-t-elle confuse de son excès avant de s’attarder sur le vrai problème : « Est-ce que tout va bien ? »

Bien sûr que non elle n’allait pas bien, cela crevait les yeux mais Ahva espérait pousser sa cousine à se confier pour savoir quel mal la rongeait de la sorte. Avait-elle croisé son frère ? Leur relation n’avait jamais été bonne et Ahva se souvenait encore des conditions dans laquelle la brune les avait quitté pourtant cela ne semblait pas être la cause, elle n’était point énervée comme à chacune de leur rencontre mais semblait plutôt frappée d’une infinie tristesse. Toutes deux n’avaient jamais été particulièrement proches mais cela n’empêchait pas les liens du sang de faire effet et Ahva n’aurait jamais pu se résoudre à abandonner la fille de son oncle dans un tel état.

_________________
Royal family:
 


Images © Awena & Akinyi
Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 367
En savoir +
MessageSujet: Re: Un trou pour s'y morfondre. Fermer les yeux. Y attendre l'espoir.   Jeu 1 Nov - 19:37

Cherchant la source du bruit de ses pupilles brillantes, la lionne brune fut surprise de voir se découvrir une silhouette à la fois si familière et pourtant si différente. Au bord de l'eau se désaltérait là une lionne dont elle n'avait pas vu le visage depuis plusieurs années, et qui ne semblait pas avoir perdu de sa vivacité. Bien vite, ce fut à son tour de sentir là une présence dans les alentours, chose qu'Inuwa redoutait terriblement. Que dire si on la découvre là ? Comment pouvait-elle justifier sa présence cachée ? Oh, elle aurait aimé pouvoir disparaître, là tout de suite, mais le voile était déjà tombé.

De façon synchronisée les deux lionnes pouvaient se redécouvrir mutuellement du regard. Malgré la nuit, la sombre ne pouvait cacher sa surprise. Elle qui avait gardé en mémoire des traits plus juvéniles de sa cousine, elle ne pouvait que présentement constaté à quel point son visage avait changé, mûrit, comme sculpté - certainement de la même manière que son corps - par le temps et les expériences. Sa voix se voulait finalement plus douce, mais inquiète. Un profond sentiment de honte éprenait la lionne brune à cet instant là. Et comme par désir peut-être de ne pas être vue ainsi, ou pour garder un semblant de tête haute, elle se redressa doucement pour sortir de sa cachette, le regard fuyant.

- Oui, oui. Ca va... A vrai dire je ne pensais pas tomber sur quelqu'un. Enfin ..

Hésitante dans ses mots comme dans ses idées, sa voix teintée du chagrin qu'elle s'efforçait de masquer, Inuwa pris place assise face à son interlocutrice, nerveusement. Mimant un fin sourire forcé pour plus de crédilité.

- Enfin.. Je .. Je ne pensais pas tomber sur toi. C'est une surprise de te revoir. C'est même une agréable surprise et je n'aurais pas... Euh.. Enfin.. Comment te portes-tu ? Depuis tout ce temps ?

Ridicule. Inuwa en avait conscience. Mais se voir prendre en flagrant délit l'avait complètement désarmée. Et malgré cette initiation de conversation bancale qu'elle essayait de mener, elle espérait secrètement que ce subtile changement de sujet lui permettrait d'échapper à d'autres questions gênantes.

_________________
Art made by myself Background (c) Disney
Avatar made by Ajjin ♥️
#FFC80E

PPC Disponibles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3270-inuwa-blacksheep
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 1033
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Un trou pour s'y morfondre. Fermer les yeux. Y attendre l'espoir.   Ven 2 Nov - 21:09


La femelle observait sa cousine, retenant difficilement un air peiné. C'était probablement la première fois qu'elles se retrouvaient seule après s'être pourtant côtoyé de nombreuses années ... La vie faisait étrangement les choses et malgré leur ascendance commune, Ahva et Inuwa n'avaient jamais été ce qu'on pouvait appelé des amies, seulement des visages connus de l'un et l'autre qui se souriaient lorsqu'ils croisaient leurs regards. Ahva ignorait si elle avait bien fait de venir à sa rencontre, l'ancienne Prideland devenue Mositus comme sa mère avant elle semblait terriblement gênée de la situation et la princesse guerrière ne savait trop comment réagir.

Hésitante dans ses mots, la brune lui répondit par la positive - mensonge de toute évidence -, confiant qu'elle ne s'attendait pas à croiser la route d'un lion.

« L'étang a toujours été peuplé, quelqu'un t'aurait de toute évidence trouvé. » répondait-elle presque aussi gênée.

Ahva avait toujours su amadouer sa sœur en cas de chagrin mais parce qu'elle la connaissait et à dire vrai, elle ne savait rien de la vie d'Inuwa si ce n'était qu'elle les avait quitté quelques années plus tôt pour aider les Mositus à trouver un nouveau refuge mais malheureusement, ces derniers étaient revenu les pattes vides et endeuillé par la mort d'un de leur leader. Une bien triste nouvelle mais était-ce pour autant la cause d'un tel chagrin chez la brune aux yeux d'or ? Difficile à dire, leur retour avait été teinté d'amertume mais ce chagrin semblait bien plus profonde que le regret de n'avoir pu aider son prochain.

Bifurquant complètement de sujet et de manière très maladroite tant ses mots s'entrecoupaient, Inuwa se disait surprise de la voir et lui retourna plutôt sa question. Ahva battit des cils mais ne s'opposa pas à la résistance, consciente qu'il faudrait bien plus que quelques mots pour qu'Inuwa ne s'ouvre à elle.

« Oui, il est vrai que cela fait bien longtemps. » lui dit-elle d'un petit sourire, oscillant entre le plaisir de revoir des visages connu et la raison de leur retour. « Pour ma part je fais aller, les Grands Esprits m'ont confié une nouvelle tâche et je me demande bien comment aborder celle-ci. » continua-t-elle d'un haussement d'épaule tandis que son regard louchait sur son gros ventre.

Inutile de lui mentionner les événements précédant sa venue, Inuwa devait probablement savoir que les Waasiens avaient été chassé d'Outland et qu'un nouveau lion était à la tête de leur empire. Pas vrai ? Ahva n'avait pas vraiment à l'esprit de lui annoncer le cas contraire, ce n'était guère un fait dont on l'entendait parler, Ahva se faisait même toute petite à ce sujet ... Après un bref regard hésitant, elle reprit en s'asseyant doucement près de la lionne.

« Je suis désolée que ça n'ai pas marché pour vous au Sud ... Il doit bien y avoir une terre quelque part pour accueillir les Mositus mais en attendant, ils seront toujours les bienvenues sur Prideland et toi d'autant plus, tu feras toujours partie de la famille. »

Des condoléances sincères pour leur situation mais aussi un subtil rappel qu'elle aurait toujours une place sur Prideland et parmi sa famille, famille qui se souciait d'elle et donc était prompt à l'épauler en cas de besoin. Ahva était une fervente partisane des valeurs familiales et amies ou non, Inuwa restait sa cousine et si elle avait besoin d'elle, la princesse l'aiderait volontiers et peut-être poussée par ses hormones en furie, elle empatisait beaucoup de la peine d'Inuwa. Un tel chagrin ... il ne lui venait même pas à l'esprit que la mère de la belle brune les avait quitté durant son périple et que si Ahva avait fait ses adieux à sa tante adorée Inuwa elle, entamait peut-être la première étape du deuil.

_________________
Royal family:
 


Images © Awena & Akinyi
Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 367
En savoir +
MessageSujet: Re: Un trou pour s'y morfondre. Fermer les yeux. Y attendre l'espoir.   Dim 4 Nov - 17:20

- J'ai été égoïste. Trancha-t-elle sans même laisser une minute de pause.

Assise, les épaules rentrées elle fixa un moment le sol avant d'oser relever un regard miroitant sur sa cousine. Elle allait bien, et cela lui donnait un peu de baume au coeur de l'apprendre, tout comme d'apprendre qu'elle agrandirait la famille dans peu de temps. La famille, quelque chose qu'elle jugeait avoir négligée aujourd'hui. Sa mère était partie, et l'obstinée qu'elle était dans sa quête n'avait même pas su le savoir, ni le voir, ni lui dire au revoir. Et la voilà maintenant ici, dans un deuil qu'elle ne sait comment surpasser, avec cette amère impression d'avoir tout loupé et d'avoir perdu le dernier pilier de son enfance. C'était là comme retirer la boussole d'un aventurier, comment faire ? Où aller ? Vers qui se tourner ? Cela semblait comme réapprendre à vivre, à marcher avec une jambe en moins, avec quelque chose sur laquelle on pouvait se reposer et qui n'existe plus. Désormais, il lui faudrait apprendre à reconstruire d'autres piliers et à rendre les plus petits encore plus grands, plus résistants. Cela commençerait ici et maintenant.

.. J'espère seulement pouvoir rattraper cette erreur d'une quelconque façon. En partant je m'étais jurée de garder un oeil sur ma famille, aussi large soit-elle. Et j'ai échoué, je ne l'ai pas vue partir. Elle marqua une pause, le temps de prendre une profonde inspiration. J'ai eu peur pour la guerre, mais vous êtes là et tout le monde va bien. Je me dis ne pas avoir tout perdu.

C'était peut-être bête, mais même ce simple fait de pouvoir confier ses propres impressions d'elle-même à quelqu'un d'autre, bien qu'elles soient négatives, semblait déjà la décharger d'un premier poids. Aussi s'efforçait-elle de ne pas se laisser trop aller face à d'autres, ou plutôt, la présence des autres l'incitait à garder la tête hors de l'eau, inconsciemment.

- Et toi ? La brunette glissa lentement ses yeux dorés sur la silhouette arrondie de son interlocutrice, et un mince sourire étira ses babines. Désolée, je ne suis pas très douée pour ce genre d'affaire... Dit-elle dans un rire nerveux. Mais, si jamais un jour tu as besoin de quoique ce soit... Je serai là. Je serai toujours là pour qui que ce soit.

Relevant ses yeux sur Ahva, puis en direction du ciel, elle laissa échapper un long soupire peiné à la pensée du territoire que les Mositus s'éreintaient à trouver.
- Le destin nous a donné plus de fils à retordre que ce que l'on aurait pu imaginer. Elle se figea un instant à la mention de ce qui rappelait là l'horreur même qu'ils avaient vécu lors de la perte de Tenzin face aux hyènes. Mais je garde espoir, nous continuons à avancer même si l'impression de tourner en rond se fait de plus en plus forte. Nos yeux se tournent à présent en direction du Nord, et d'Outland, même si cela reste selon moi une peine perdue, nous ne pouvons plus nous permettre de manquer le moindre détail ou la moindre information cruciale qui pourrait nous orienter dans une nouvelle direction. Le temps nous est compté et nous sommes de plus en plus vulnérables.

_________________
Art made by myself Background (c) Disney
Avatar made by Ajjin ♥️
#FFC80E

PPC Disponibles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3270-inuwa-blacksheep
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 1033
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Un trou pour s'y morfondre. Fermer les yeux. Y attendre l'espoir.   Mar 6 Nov - 14:45


La réponse hâtive de la lionne brune laissa sa cousine perplexe. Pourquoi se disait-elle égoïste ? Ahva ne saisissait pas, avait-elle quelque chose à voir avec l'échec de leur mission ? Cela semblait trop gros. Un bref instant de silence durant lequel Inuwa posa ses prunelles miroitantes sur la princesse avant de reprendre plus en détail. Je ne l'ai pas vu partir ... disait-elle. Ahva comprenait enfin et son regard s'assombrit tant de tristesse que de compassion.

« Tu ne pouvais pas savoir qu'elle partirait, Inuwa ... personne ne peut prédire ce genre de chose. » lui confiait-elle, espérant apaiser ses tourments. « Elle était très fière de ce que tu faisais pour son peuple, votre peuple. »

Ahva savait qu'elle serait prise des même remord que sa cousine si la situation était inverse mais elle savait aussi que dans ces moments, quelqu'un devait être présent pour nous rappeler qu'on ne pouvait prédire la mort ni même l'empêcher. Toutefois, les regrets de la brune semblaient faire écho aux siens. Cette dernière glissa alors un regard vers son ventre arrondi, confiant qu'elle n'était pas très douée en ce genre de circonstances mais que si besoin, Ahva pouvait compter sur elle. Sa cousine lui sourit.

« Je te remercie pour cette attention mais pour le moment, je n'ai rien d'autre à faire si ce n'est les attendre. Mais merci. »

Elle était touchée de cette attention mais s'inquiétait aussi pour la lionne. La culpabilité semblait ronger son coeur. Etait-ce dû à son absence au moment fatidique ou par l'échec de la quête de leur Eldorado ? Sûrement des deux. Elle lui confia que le destin était plus capricieux qu'ils ne le pensaient mais elle gardait espoir, se tournant désormais vers le Nord ou même Outland. La princesse tiqua.

« J'ignore si tu es au courant de la situation d'Outland mais il serait vain de vous tourner vers ce royaume. Les exilés ont repris leur terre, ce n'est pas un lieu sûr pour vous. Si tu veux un conseil, allez vers le Nord. Les Nordiques pourront peut-être vous aider. »

Ahva songea aux montagnes sombres mais plus qu'Outland, sûrement était-ce le lieu le plus dangereux pour les nomades. Après tout, il s'agissait de la frontière avec le Désert des Jangowas ... Ahva pouvait se morfondre sur sa situation mais celle des Mositus était bien plus préoccupante ... Un seul élément de la chaîne pouvait briser tout l'équilibre, elle aurait du prendre leçon de ces événements.

« N'y a-t-il aucun espoir que les Lamasus ne vous pardonnent ? »

Tout serait tellement plus simple le cas échéant.

_________________
Royal family:
 


Images © Awena & Akinyi
Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 367
En savoir +
MessageSujet: Re: Un trou pour s'y morfondre. Fermer les yeux. Y attendre l'espoir.   Lun 3 Déc - 19:07

Evidemment, le deuxième échec des Mositus était déjà dur à porter, même si l'espoir n'en était pas mort pour autant. Cependant, la disparition de sa mère venait en rajouter une couche, comme si le destin la punissait déjà d'avoir quitté les siens bien trop tôt. Les mots de la lionne dorée étaient réconfortant, cela lui mettait quelque part un peu de baume au coeur le temps d'un moment. Qui sait si cela serait suffisant pour poursuivre sa quête ?

Un nouvel obstacle se dressait à présent ; Outland n'était définitivement pas un lieu où y mettre les pattes, et encore moins demander de l'aide. Des dires qu'elle avait eu le temps d'entendre dans sa jeunesse, les exilés n'étaient guère des personnes fréquentables. Du moins, leur situation autrefois précaire les rendaient-ils ainsi. Ainsi donc Waasi avait délaissé sa couronne...

- Il est hors de question que nous courons un autre risque de perdre des membres en plus. Si vraiment le Nord est notre unique espoir alors peut-être nous y risquerons-nous là bas.

Toutefois, Ahva évoqua la possibilité pour les Lamasus de revenir sur leur position. Chose qui serait éminemment plus simple. Mais compte tenu des circonstances dans lesquelles les Mositus avaient perdu leur terre, la lionne brune en doutait.
- Je ne pense pas. Mon père disait que ces lions aussi majestueux et respectables soient-ils pouvaient se montrer impitoyables à la moindre erreur commise. En l'occurrence, bien que cette erreur ait été faite par les deux parties ... C'était leur terre, leurs règles qui étaient imposées. Les Mositus les ont défié, et leur sentence est à la hauteur de l'affront commis. J'aimerais croire qu'un dialogue puisse être possible, mais beaucoup d'éléments jouent en notre défaveur pour en espérer quoique ce soit.

Il serait hypocrite de dire que leur situation n'était que du fait du dérapage de l'un des leurs. Non. S'ils avaient su garder raison, peut-être auraient-ils pu apaiser les tensions et faire le dos rond face aux propriétaires des lieux. Malheureusement, il en avait été autrement, et ils devaient désormais se débrouiller seuls.

- En attendant, nous sommes de nouveau sur Prideland, et nous risquons d'y rester un moment, au moins le temps qu'une expédition vers le Nord soit menée. J'espère seulement que Prideland ne vivra pas mal la présence des lions bruns sur ses terres.

La lionne brune savait qu'on l'accueillerait toujours ici les bras ouverts. Mais qu'en était-il des autres ? Dans tous les cas, elle savait également qu'une fois ce territoire trouvé, les Mositus seraient prêts à offrir cette même hospitalité en cas de problème.
HRP
Spoiler:
 

_________________
Art made by myself Background (c) Disney
Avatar made by Ajjin ♥️
#FFC80E

PPC Disponibles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3270-inuwa-blacksheep
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 1033
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Un trou pour s'y morfondre. Fermer les yeux. Y attendre l'espoir.   Mer 5 Déc - 12:21


Rationnelle malgré les obstacles qui se dressaient face à eux, Inuwa opina en soulignant qu’il était hors de question de faire courir davantage de risque aux Mositus. Le Nord semblait donc être leur dernier espoir … Ahva hocha lentement de la tête, songeant combien la vie de nomade des Mositus devait être difficile à supporter, eux qui avait chassé de leur foyer ancestral puis de leur refuge dans la jungle. Où qu’ils aillent, de nouveaux obstacles se dressaient … A croire que les Grands Esprits leur reprochaient quelque chose.

« Ma mère s’était souvent rendue dans le Nord, elle avait de bonnes relations là-bas et me disait toujours des Nordiques qu’ils étaient des lions humbles et soucieux d’aider leur prochain toutefois la monarchie a laissé place à une oligarchie, le roi Késhia a semble-t-il, laisser sa place de gouvernant à un conseil formé de plusieurs lions. J’espère qu’au-delà des changements de régence, les Nordiques demeurent fidèles à leur réputation … »

Les lions des montagnes étaient tant isolés qu’Ahva n’en aurait jamais rien su si elle ne s’était pas rendu dans le Nord et avait croisé la route d’un vieil ami de sa mère. Leur rencontre n’avait malheureusement pu s’attarder en raison des circonstances climatiques, Ahva n’ayant guère supporter le froid mordant du Nord et ce en raison de sa grossesse - chose dont elle avait d’ailleurs pris conscience dans les montagnes -. Les Mositus sauraient-ils se faire au vent du Nord ? Bien sûr que non, nul à part les nordiques le pouvaient mais peut-être pourraient-ils leur faire grâce d’un territoire à la naissance des montagnes, là où le froid n’était pas encore intenable … mais à cette solution s’ajoutait un nouveau problème, celui de la proximité avec les Jangowas. Ahva ne jugea pas utile d’évoquer ce fait, songeant qu’Inuwa en avait déjà conscience et qu’il était vain de lui rappeler le soucis détail tant les Mositus étaient déjà démoralisés. Elle ne voulait pas alourdir sa détresse.

Lorsqu’Ahva l’interrogea sur un potentiel pardon des Lamasus, la réponse d’Inuwa ne se fit pas attendre. Aussi majestueux et respectueux qu’ils pouvaient être, ces lions étaient aussi rancuniers et pouvaient se montrer impitoyables à la moindre erreur commise …

« Je vois … j’essaierai d’aborder le sujet avec notre chamane, elle nous avait été offerte par le Roi des Lamasus. Elle qui les a côtoyé durant de nombreuses années saura mieux que personne s’ils pourront pardonner votre affront. Cela reste la meilleure option mais comme tu le dis, elle n’est en rien certaine … »

Si Damu avait encore marché parmi les vivants, peut-être aurait-il pu négocier pour ce clan qu’il avait adopté en prenant une de ses filles en épouse mais malheureusement, le frère du roi était parti depuis longtemps mais personne n’avait oublié son exploit d’avoir ramené aux côtés de Prideland ces guerriers ancestraux. Ahva avait eu vent, par son ami Ajjin, des raisons qui avaient conduit leur clan à l’exil et longtemps ils avaient débattus des conséquences qu’un seul acte pouvait avoir sur tout un clan. Soucieuse, Inuwa ajouta que le répits des lions bruns sur Prideland s’attarderait au moins jusqu’à le retour de l’expédition dans le Nord et craignait que leur présence ne dérange les lions soleils.

« Bien sûr que non. » répondit-elle dans un large sourire. « Les Mositus ont toujours été nos amis et le resteront. C’est un plaisir de vous avoir et après tout, eux-mêmes ont accueilli les Pridelanders quand ils ont été exilés de force par les Nyeusis. C’est tout naturel de vous venir en aide. »

Ahva serait probablement la dernière à s’en plaindre tant elle était heureuse d’avoir son meilleur ami à ses côtés. Elle avait enfin pu lui montrer toutes les contrées de ses terres natales mais bien sûr, cela ne suffisait à faire oublier à son ami l’ampleur de leur détresse.

« Vas-tu prendre part à cette expédition ? » lui demandait-elle soucieuse.

Leurs pelages n’étaient pas fait pour s’accoutumer au froid mordant du Nord, les émissaires devraient faire vite mais qui sait, peut-être se heurteraient-ils à des négociations houleuses.

hrp:
 

_________________
Royal family:
 


Images © Awena & Akinyi
Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 367
En savoir +
MessageSujet: Re: Un trou pour s'y morfondre. Fermer les yeux. Y attendre l'espoir.   Mer 12 Déc - 21:09

Elle avait entendu cette réputation de lions plein de sagesse qui précédaient les Nordiques. Seulement, comme le disait la guerrière du soleil, difficile de savoir s'ils avaient gardé cette nature si chaleureuse envers les étrangers depuis la destitution du Roi. Quoiqu'il en soit, les concernés le sauront bien assez tôt, même si tout le monde voyait en le royaume du Nord le dernier espoir de trouver un territoire.

Un espoir qui ne serait peut-être pas vain. Comme évoqué, Kuzaida la chamane de Prideland détenait peut-être encore des informations que les Mositus ignoraient jusqu'à lors.
- Merci. Peut-être aura-t-elle des informations cruciales que nous avons ignorées jusqu'à maintenant. Bien que je préssente un verdict négatif.

Péssimisme ou réalisme ? Beaucoup de Mositus avaient cessé de croire au miracle, comme si la solution avait été sous leur nez depuis le départ. Une véritable honte si c'est le cas.

- Un trio s'est déjà porté volontaire pour partir vers le nord. On ignore jusqu'où ils iront, mais je suppose que le froid les gardera aux frontières ... En espérant qu'il ne leur arrive rien entre temps. Nous mettons tout notre espoir en eux, et potentiellement aussi à ce que peut nous apporter Kuzaïda.

Elle l'espérait. Bientôt tout rentrera dans l'ordre et le clan pourra se reconstruire sur une nouvelle terre. Ils avaient besoin d'un foyer, besoin d'un endroit où s'installer et bâtir l'avenir. Pour plusieurs d'entre eux leur âme était vieillissante et personne ne savait s'ils auraient le temps d'atteindre la fin du voyage. Tout reposerait alors sur les seconds piliers du clan pour espérer guider le reste vers un futur meilleur.

- Merci Ahva.

Un franc sourire plein de gratitude illuminait son visage. Elle ne la remerciait pas seulement pour ses conseils concernant la situation des lions bruns, mais aussi et surtout simplement pour avoir été là, quoique par hasard, à un moment où tout semblait perdu.

HRP
Spoiler:
 

_________________
Art made by myself Background (c) Disney
Avatar made by Ajjin ♥️
#FFC80E

PPC Disponibles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3270-inuwa-blacksheep

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Un trou pour s'y morfondre. Fermer les yeux. Y attendre l'espoir.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un trou pour s'y morfondre. Fermer les yeux. Y attendre l'espoir.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Kita&Angel Pour vous servir :D /Fermer/
» Retrouvailles percutantes...[London]
» On reconnaît la passion à l'interdit qu'elle jette sur le plaisir
» Distributeur de sourires – ft. Emrys
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Glorieux Royaume — Prideland
 :: L'Etang
-