Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Un temps de répit pour la Nostalgie [ft Waasi ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBRE - KOSA


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 227
En savoir +
MessageSujet: Un temps de répit pour la Nostalgie [ft Waasi ]   Sam 6 Oct - 21:38






    La pluie avait cesser son remue-ménage et avait laisser place à un vent glacial suivit de faible rayons de soleil. Cela faisait un petit moment que nous nous étions installé dans une Combe, endroit magnifique ou il y fait bon vivre, même si il faisait un peu plus froid que d'habitude, sûrement parce qu'il y avait le territoire des lions du nord. Malgré ça,le clan essayait de se remettre tant bien que mal de la bataille qui nous avaient précédé et de la trahison des Pridelanders. Clan que l'ont disaient être juste et qui avaient de l'honneur, qu'elle ironie ! Ces lions n'avaient ni justice ni honneur, et leur nouvelle «  Reine » si ont peu l'appeler de la sorte n'a aucun sens du devoir. Non ce n'était pas une reine, c'était juste une vulgaire adolescente qui a toujours été pourri gâtée par ses parents, tombant sous les louanges de ces membres qui lui avait déjà juré fidélité avant même d'être reine. Méritait-elle vraiment de le devenir ? Si Kumpa était encore là il aurait une bonne raison de changer son jugement quand à sa succession...mais voilà il n'est plus, et je ne veux même pas imaginer l'avenir de ce clan. C'est triste, mais c'est juste un sentiment de déjà vu ; oui, si je l'ais vécu étant plus jeune aujourd'hui mon clan et moi le subissons pleinement. Je souffla doucement, une buée blanchâtre sortant de mes narines, je me leva et sorti de la petite grotte que j'avais trouver le temps que cette averse ce termine. Je n'allais pas rester là à ruminer toute la journée ! Je m'étais promise d'être en soutiens pour mon clan et ma nièce. Tient en y pensant où était-elle ? Avec ce lion qui se nomme Kozmotis ? D'ailleurs je me demandais bien d'où il pouvait bien venir et pourquoi c'était t-il intéressé directement à Waasi..Parce qu'elle était reine ? Il espérait pouvoir devenir roi à son tour ?Je n'en savais absolument rien, mais voyez-vous quand on devient une vieille lionne gâteuse on cherche souvent des problèmes là où il n'y en à guère ! Mais je suis de nature réfléchis et bien évidemment j'essaie de décelé les éventuels menace, ce qui est normal, moi qui suis le seul membre de famille proche qui lui reste.

    Sans rester plus longtemps dans ma réflexion, j'essayai de trouver Waasi, mais rien. Juste l'odeur forte de l'humidité et de trace de pas qui avaient presque disparut avec la boue. Je regarda l'horizon maussade qui s'offrait à moi d'un regard déterminée, et je commençais ma marche à travers les terres de la Lande. Je marcha pendant quelques bonne minutes, zieutant un peu partout pour pouvoir apercevoir une lionne au pelage caramel et aux yeux de feu. Je marchais de pas régulier à un rythme adéquate pour ne pas avoir une crampe ont ne sait où ! Oui je m'étais quand même débrouiller lors de la guerre, mais je ne pouvais pas nier que le temps me vieillissait et que mon corps en prenait un sacré coup. Mon pelage avait ternit aussi, bien sûr il restait soyeux mais c'est tout. Des cernes commençaient à ce dessiner sous mes yeux vert et des rides se creusant dans mes joues. Quand j'étais plus jeune j'avais remarquer que les gens avaient peur de vieillir, ce qui est totalement normal, mais moi étrangement ça ne me dérangeait pas de vieillir bien au contraire ! Vieillir montrait les années qui passaient et nous faisait voir la vie et le monde dans un autre angle de vue que nous n'avions jamais supposé voir même remarquer, cela marche aussi pour les relations..je n'avais pas vraiment de mal à discuter avec les membres du clan à l'époque, mais aujourd'hui c'est complètement différent, mais c'est surtout les gens qui évoluent et par ce biais deviennent différent. Toujours dans mes illustres pensées, je n'avais pas remarquer que j'étais dans les marécages, quand je sentie l'une de mes pattes dans une substance humide et surtout..pâteuse ! Je baissa les yeux pour simplement voir de la terre mélanger à de l'eau formant ainsi cette pâte qu'on nommait la boue. Je souffla de nouveau, laissant le vent silencieux passer délicatement sur mon pelage brique.

    Mais il ne venu pas seul cette fois-ci. Une odeur. Une odeur que je ne connaissais ô que trop bien, celle de ma nièce. Je l'avais enfin trouver et sans m'attarder dans ces marécages tout de même dangereux si l'on ne regarde pas là où ont va, je suivis l'odeur de l'être que je cherchais. Au loin une silhouette se dessina enfin, me laissant voir une lionne aux courbes bien dessinée, assise regardant au loin. Elle avait bien grandi, parfois j'oubliais même qu'elle avait presque mon âge ! En même temps elle ne les faisait pas, elle avait toujours ce visage enfantin qui lui va si bien. Arriver à sa hauteur je m'assis à mon tour à côté d'elle, le corps droit, la regardant d'abord du coin de l'oeil, la saluantr d'un signe de tête avant de venir frotter mon museau contre le siens, lâchant un petit ronronnement de bonheur

    « _ Ma très chère enfant. Dis-je doucement avant de m'éloigner d'elle et de la regarder droit dans les yeux Que fais-tu ici toute seule ? Essaie tu de te rappeler de tes souvenirs d'antan ? »

    Ça ne m'étonnerait guère en faite. Sans le vouloir, elle était devenue Reine et avait par conséquent beaucoup de choses à faire et accomplir. Alors pour oublier rien qu'un instant, la nostalgie prendra doucement la place de la réalité.

_________________
«_ L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation. »





Kit (c)Khamunrah



Karatasi protège sa famille en #5f4b45
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3441-kosa-lion-in-red-coat-lio
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 13 Féminin
Nb de Messages : 118
Localisation : Vagabonde

En savoir +
MessageSujet: Re: Un temps de répit pour la Nostalgie [ft Waasi ]   Sam 6 Oct - 22:15

Un temps de répit pour la Nostalgie
La pluie avait fait son temps. Le soleil avait repris les rennes et ses quelques rayons filtraient à travers les épais nuages qui zébraient le ciel. L'odeur de la pluie récente était encore présente, tout comme le sol boueux et encore humide. Il allait falloir encore patienter pour qu'il n'y ai plus aucune trace de cette pluie. Mais, Waasi aimait la pluie. Cette odeur un peu humide la réconfortait, comme le bruit de la pluie qui tambourine le sol glacial. Pourtant, elle était une Flamme. Elle devrait avoir peur de la pluie ! Non, Waasi est une flamme éternelle. Elle ne s'éteindra jamais... Pas avant d'avoir réussi à flamber toute la terre des Lions, à commencer par Prideland.

Le pelage trempé par la pluie, Waasi s'était aventurée près des Marécages. Cet endroit lui rappelait si bien le voyage qu'elle et ses camarades venaient de parcourir. Des moments de peine et de joies se reflétaient dans ses yeux couleur Flamme. Oui, elle avait, malgré elle, de bons souvenirs de cette Aventure parcourue, elle qui est si aventureuse, elle a eu sa dose Le regard perdu dans le vide qui entourait les Marécages, des sortes de flash lui revenaient en tête : La première rencontre avec Soto, les jeux incessants qu'elle faisait avec son frère, les tendresses et les câlins de sa mère, les histoires incroyables de son père... Tout ça. Mais, désormais, cela ne valait plus rien à ses yeux. Elle avait tout perdu : son frère, sa mère, son père. Et, Soto n'est plus le lionceau agaçant qu'elle a rencontré mais un meurtrier ambitieux et dangereux. Ce n'était plus qu'une vermine à exterminer ! Son regard de braise semblait s'enflammer rien de penser à lui. Elle ne voulait plus penser à lui...

Elle s'était assise, observant l'horizon. Elle n'avait même pas remarqué que Karatasi s'était approchée. Elle s'était assise aux côtés de la Reine des Cendres et avait fait un signe de tête amical. Waasi lui rendit son salut respectueux avec un petit sourire en coin. Karatasi s'approcha et frotta son museau contre celui de sa nièce. La Reine fut, au début, surprise de ce subit rapprochement mais, au final, elle mit ça sur le signe de la famille. Karatasi était un membre à part entier de sa famille, désormais, bien même elle n'était qu'à 50% sa tante.

« Ma très chère enfant. Essaie tu de te rappeler de tes souvenirs d'antan ? »

Enfant ?! Visiblement, Tata Karatasi était un peu à l'ouest. Waasi n'était plus ce que l'on pouvait considérer comme un "enfant". Elle avait même presque l'âge de sa tante ! Mais soit, Karatasi était vieille. Sa nièce préféra donc mettre ça sur le dos de la vieillesse. Alzheimer, tout ça tout ça. Tata Kara avait visiblement touché dans le mille car, c'est vrai, Waasi venait de se souvenir de ses brefs souvenirs qu'elle avait. La lionne de Feu soupira.

« Il est vrai que j'ai tendance à ressasser le passé, ces temps-ci... Mon frère a disparu... Tu me crois peut-être folle mais j'ai la conviction qu'il est en vie. Après tout, nous n'avons pas retrouvé son corps... Je... Je veux juste le revoir... » Elle murmura la dernière phrase. Une pointe de tristesse lui noua la gorge.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


I failed...
I lost you. I lost so much. Yet, I do not give up. I'm here, alive and ready to fight. Your revenge will be mine. Because, I am the queen of Outland and the daughter of Fire. Family ; Duty ; Honor. But, for you, I will break any rules...

Avatar (c) Kuona & Signa (c) Awena
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5839-waasi-before-never-after
avatar
MEMBRE - KOSA


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 227
En savoir +
MessageSujet: Re: Un temps de répit pour la Nostalgie [ft Waasi ]   Sam 6 Oct - 23:29

    La lionne caramel, après l'appellation du mot Enfant, me regarda avec des yeux rond, avant que son visage ne reprenne ses traits soucieux. Un sourire en coin apparut au coin de ma bouche, c'était tellement facile de capter son attention avec ce simple mot ! Elle n'aimait pas que je l'appelle ainsi, sachant que nous avons presque le même âge. Mais j'aimais jouer la tante gâteuse pour m'amuser, je ne pouvais faire que ça maintenant ! Courir à pleine vitesse et essayer de monter aux arbres au temps ou j'étais une jeunette insouciante, encore incapable de voir le danger. La vieillesse ne me donnait plus trop ce loisir, alors je m'amusais comme je le pouvais ! Après une seconde ou deux de silence, Waasi le brisa en m'affirmant qu'elle ressassait beaucoup le passé en ce moment, quoi de plus normal ? Les gens avaient besoin de ressasser pour ce sentir vivant, sentir qu'ils n'ont pas oublier leurs souvenirs qui, s'entassent au fur et à mesure que le temps passe. Même moi précédemment je ressassais le passé. En faite non, je ressassais, déjà bien assez le passé quand j'étais petite, je sais que à un moment j'avais arrêter de le faire, un bref instant, mais ce jour là je n'avais pas ressassé. Le jour ou Hourasi était revenu avec ses partisans pour récupérer ce qui devait lui revenir «  de droit ». À ce moment précis, je n'avais qu'une boule au ventre du au stresse et à la frustration. Une colère immense, encore plus grande que le brasier qui avait ravagé le champs herbeux et pris la vie de Tahani et Tadji. Rien qu'en y pensant de nouveau, je détourna vivement mes yeux des prunelles orangé de la lionne pour les poser de nouveau sur l'horizon embrumée, le regardant avec sévérité, contractant ma mâchoire.

    La Reine, me sortie de mes souvenirs haineux de ce funeste jour, quand elle m'affirma encore qu'elle avait l'intime conviction que son frère Tadji, le réel Héritier au trône, était encore en vie quelque part. Une affirmation qui me fit redresser les oreilles aussitôt, regardant en coin la lionne caramel. J'aurai aimé lui dire quelque chose pour la rassurer et lui dire qu'elle avait sûrement raison, mais il n'en fut rien. Je ne peux pas croire un seul instant que Tadji soit vivant, qu'il est survécu à cet incendie, et même si il avait réussit, dans qu'elle état se trouvait-il ? Ce brasier avait été provoquer pour qu'il soit destructeur. Même si son corps n'avait pas été retrouver, le corps de Tahani non plus. Alors non. Tadji n'était plus et il fallait qu'elle s'y fasse. C'était dur, mais il le fallait. Je ne peux prêter attention à ce rêve beaucoup trop éphémère à mon goût et puis rêver n'est plus un luxe auquel j'ai encore droit. J'ai eu tout le temps pour ça, et mes rêves c'étaient avéré être insignifiant et tout simplement pas réalisable, j'y croyais dur comme fer en mes rêves, mais voilà, le réel lui me montra autre chose : Une terre à feu et à sang. Ma queue battit légèrement le sol marécageux, mon regard se faisant un peu plus dur, sourcil froncé un bref instant avant de me replonger dans mes songes. La mort de Tahani et Tadji m'affectait énormément, même plus que je ne le veux le faire paraître. Je lui avait promis quand je n'étais pas plus haut que trois pomme, oui, je lui avait dit que je la soutiendrai quoi qu'il puisse arriver. Je lui avait promis dans un regard silencieux, quelques temps après sa mise bas de ses enfants que je les protégeraient. Ses prunelles semblable au miens me fixèrent sans réel émotions apparente. Elle se contenta de hocher doucement la tête avant de s'endormir près des deux vies qu'elle venait de crée.

    En y pensant, mon cœur se serra, me faisant presque mal, des larmes menaçaient de tomber une nouvelle fois, mais je les retint, me contentant de fermer les yeux. Poussant un énième soupire, plus profond que les deux précédente.

    « _ J'aimerai te dire que tu as raisons. Mais tu sais très bien que c'est faux. Il ne peut avoir survécu à cette incendie, je n'ai pas besoin de te rappeler pour que tu visualise ce brasier gigantesque. Je fis une courte pose, avant de rouvrir les yeux, les posant sur la lionne caramel, la regardant durement pendant quelques micro secondes, avant que celui-ci ne se voile d'une tristesse profonde Je ne crois en aucun cas que tu sois folle. Seulement ce n'est qu'un rêve éphémère que ton esprit c'est faite pour que ta peine sois moins lourde à porter. En quelques secondes tu es devenue Reine, et maintenant tu as un clan à diriger et des choix à faire pour la survie du peuple et ta propre survit. Il n'est pas question que je te laisse dans ce pseudo-rêve. Je ne peux pas. Je ne supporterai pas de perdre la seule famille qu'il me reste, même si tu ne me considère pas comme tel. Tu sera fâchée par ce que je viens de te dire, je le sais, mais c'est pour te protéger. »

    Avais-je dis doucement, en regardant l'horizon. Oui, pour la protéger. Je me devais de lui dire ce qu'elle ne voulait pas entendre. Elle n'aimait pas ça, comme beaucoup, mais c'est un fait. Pour ne pas qu'elle se perde à son tour dans les méandres de la rêverie.

_________________
«_ L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation. »





Kit (c)Khamunrah



Karatasi protège sa famille en #5f4b45
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3441-kosa-lion-in-red-coat-lio
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 13 Féminin
Nb de Messages : 118
Localisation : Vagabonde

En savoir +
MessageSujet: Re: Un temps de répit pour la Nostalgie [ft Waasi ]   Dim 7 Oct - 15:49

Un temps de répit pour la Nostalgie
Karatasi prenait sûrement Waasi pour une folle. Etait-ce la tristesse qui faisait penser que nos proches sont vivants ? La lionne de Feu aurait tant voulu que Tadji soit à ses côtés. Sa sagesse naturelle et son côté frère aimant lui manquaient cruellement. Parfois, elle s'imaginait gouverner la Combe à ses côtés, comme au bon vieux temps, là où tout n'était qu'insouciance. Ce temps était définitivement révolu... Il n'y avait pas de retour en arrière possible. Tadji avait brûlé, comme sa mère, Tahani. Oui, ils étaient tous les deux morts, dans cet immense feu, qui a coûté la vie à tant de camarades... Waasi soupira en s'efforçant de ne pas pleurer. Ce ne serait pas digne de pleurer devant Karatasi...

"J'aimerai te dire que tu as raisons. Mais tu sais très bien que c'est faux. Il ne peut avoir survécu à cette incendie, je n'ai pas besoin de te rappeler pour que tu visualise ce brasier gigantesque."

Elle avait raison. Waasi se faisait des idées... Ses yeux semblaient s'embraser rien qu'en repensant à ce Feu Mortel. Oui, le feu mortel... Le feu ne tue pas ses enfants... La lionne du Feu releva subitement la tête, les larmes sur le point de couler. Le feu ne tue pas ses enfants... Mais oui ! Tadji ne pouvait mourir dans les Flammes Mortelles car il avait du sang de lion du Feu. Tahani a brûlé car elle était 100% Outlander. Même si tout cela lui paraissait fou, elle voulait y croire. Rien que de croire que son frère avait un chance d'être en vie lui donnait du baume au coeur... Elle perdait sûrement la tête. Mais tant pis, elle voulait y croire.

"Je ne crois en aucun cas que tu sois folle. Seulement ce n'est qu'un rêve éphémère que ton esprit c'est faite pour que ta peine sois moins lourde à porter. En quelques secondes tu es devenue Reine, et maintenant tu as un clan à diriger et des choix à faire pour la survie du peuple et ta propre survit. Il n'est pas question que je te laisse dans ce pseudo-rêve. Je ne peux pas. Je ne supporterai pas de perdre la seule famille qu'il me reste, même si tu ne me considère pas comme tel. Tu sera fâchée par ce que je viens de te dire, je le sais, mais c'est pour te protéger."

Waasi rabattit ses oreilles en arrière, prise d'une soudaine brise de colère. Un pseudo-rêve ?!! UN PSEUDO-RÊVE ?!! Karatasi ne la prenait pas au sérieux, ce qui énervait la Reine des Cendres. Pourquoi ne pouvait-elle pas tout simplement croire à ses idéaux ? Elle aurait voulu que sa Tante comprenne ce en quoi elle croyait. Waasi n'était pas folle, elle était juste triste. Triste d'avoir perdu le seul frère qu'elle avait. Tadji était le roi. Waasi ne sera jamais reine, du moins, pas pour elle. Le trône revenait à son frère, et uniquement à lui. Quand Waasi reprendra son trône, elle le fera pour lui, pour la seule personne qui reste dans son coeur. Son frère comptait plus que tout. Et il serait son objectif à atteindre.

« Un pseudo-rêve ?! AH ! Ce n'est pas un "Pseudo-rêve" ! Pourquoi ne me prends-tu pas au sérieux, pour une fois ?! Pourquoi... Ne me laisses-tu pas croire qu'il est encore en vie ?... »

Elle rebaissa la tête et laissa ses oreilles pendouiller, lasse. Elle était dépitée et n'avait même pas eu le temps de faire son deuil, avec toutes les épreuves qu'elle venait de surmonter. Mais là, elle voyait un moment unique pour rejeter la peur, la colère et la tristesse qu'elle avait en elle. Pourtant, même si elle voulait parler, sa bouche, elle, ne voulait pas produire un seul son. Elle finit finalement par articuler une phrase dont elle seul connaissait la signification, dont les enfants du feu.

« Le feu ne tue pas ses Enfants. »

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


I failed...
I lost you. I lost so much. Yet, I do not give up. I'm here, alive and ready to fight. Your revenge will be mine. Because, I am the queen of Outland and the daughter of Fire. Family ; Duty ; Honor. But, for you, I will break any rules...

Avatar (c) Kuona & Signa (c) Awena
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5839-waasi-before-never-after
avatar
MEMBRE - KOSA


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 227
En savoir +
MessageSujet: Re: Un temps de répit pour la Nostalgie [ft Waasi ]   Dim 7 Oct - 21:54

    Comme je l'avais prévenue et comme je le pensais également, ma remarque ne lui fut pas plaisir. Elle plaqua ses oreilles en arrière, une lueur de colère brillant dans ses yeux orangé, elle reprit l'un de mes dires avant de me demander pourquoi je ne pouvais pas croire en ceux en quoi elle croyait, pourquoi je ne lui laissais pas l'envie de croire que son frère était vivant et pour finir pourquoi ne la prenais-je pas au sérieux. Tout simplement car la raison avait pris le dessus sur mes croyances et mes rêves. Si je devais croire, je croirais que mon père mort au combat, avait survécu à cette guerre et c'était réfugié quelque part pour pouvoir vivre le temps de vie qui lui restait loin de tout devoir, loin de toute cette politique qui rendrait fou n'importe qui. Si je devais croire, je croirais que malgré que j'ai vu cet ignoble lion jaune du nom de Soto égorgé mon grand bêta de frère, il était probablement en vie. Qu'il avait réussi à survivre car Soto avait peut-être manqué son coup et lui avait laissé sans le vouloir un souffle de vie et que maintenant il faisait profil bas, attendant que la situation dans lequel nous vivons à présent se tasse...je pourrais croire, j'ai envie d'y croire. Croire que les Grands Esprits aient donné une seconde chance à mon frère pour se repentir de tout ce désastre et malheur qu'il a causé, mais non. Les morts ne reviennent pas à la vie, c'est ça le cycle de la vie. Nous somme nés pour mourir. Le destin est aussi cruel mais nul n'y échappe car elle est tracé depuis notre naissance, mais il nous est toujours possible de le changer. La regardant du coin de l'oeil, une phrase qu'elle sorti dans un quasi sanglot, me parut étrange «  Le Feu ne tue pas ses enfants » j'ignorais vraiment de quoi il retournait, et je ne chercherai pas à comprendre, je ne fais pas parti de cette famille de feu après tout. Je détourna mon regard d'elle pour les lever au ciel, remplit de nuage menaçant de faire tomber la pluie une fois de plus.

    « _ Et bien soit. Si il était vivant, dans quel état serait-il ? Je ne crois pas qu'il serait indemne. Et puis même comment aurait-il pu quitter le champs herbeux sans se faire voir par qui que se soit ? Tu me dira certainement que à ce moment là, nous étions tous à cran et que nous étions bien trop focalisé sur mon bêta de frère et ses partisans même pas Outlander. C'est une idée beaucoup trop surréaliste. J'ai beau faire travailler mes cellules grises, je ne vois pas comment Tadji aurait pu s'en sortir, je suis navrée, mais la raison prends le dessus sur mes croyances. Tu devrais te rendre à l'évidence Waasi. Dis-je doucement d'une voix forte et rationnelle, pour lui faire comprendre qu'avec moi, il était inutile de tergiverser avec des illusions et autre forme de rêveries. Je me leva doucement, oreille redresser je m'approcha de la Reine d'une démarche royale comme j'avais réussi à l'apprendre durant ma jeunesse. Une fois à sa hauteur je posa mon menton sur sa tête, laissant la sienne se coller à mon cou Je sais ce que tu ressens. Tu peux pleurer sans crainte, je ne te jugerai pas car je n'ai pas à le faire. C'est ton droit de verser des larmes, depuis notre départ pas une seule n'a perlé sur tes joues et , depuis tout à l'heure je sens qu'elles ont besoin de sortir et ne faire qu'un avec la terre. T'énerver ne te servira à rien, à part être encore plus frustrer que tu ne l'était avant et deux fois plus triste.»

    Avais-je finis par dire dans un souffle à la limite du sanglot. Il n'y avait que moi pour la comprendre aisément, savoir que cette illusion en lequel elle croit dure comme fer, est simplement né pour lui donner du courage, un nouveau souffle d'espoir en lequel elle pouvait croire, tout ça je le comprenais. Moi aussi plus jeune j'y croyais, mais ce temps là est révolue et n'est que pure fadaise à mes yeux. Oui, je ne pouvais que briser cet espérance que Waasi reverrait un jour son frère, je ne pouvais faire que ça pour l'aider à avancer et passer à autre chose. Ce sera dure pour elle, comme pour chacun de nous qui ont pour la plus part perdu un proche ou leur famille toute entière. Moi, je n'ai pas de deuil à faire, car Hourasi ne le mérite clairement pas, sa mort il la chercher et mérité, si seulement il m'avait écouté, il serait encore vivant. Certainement avec un caractère de cochon et peu sociable, mais il serait là et peut-être aurait-il avec le temps réussit à changer ses idéaux déjà bien tranché ? Je crois que je vais tout simplement arrêter de penser à lui, car je m'illusionne sur un défunt en plus de croire qu'il aurait pu changer. Non Hourasi n'aurait jamais changer, Khiaja l'avait trop bien endoctriné, chose qu'elle n'avait jamais pu faire correctement avec moi, et au final c'est une bonne chose, mais à quel prix ? Le regard perdu dans le vide je pensais, oubliant par la même occasion que je cachais Waasi, lui permettant de pleuré en silence à l'abri de regard indiscret.

_________________
«_ L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation. »





Kit (c)Khamunrah



Karatasi protège sa famille en #5f4b45
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3441-kosa-lion-in-red-coat-lio
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 13 Féminin
Nb de Messages : 118
Localisation : Vagabonde

En savoir +
MessageSujet: Re: Un temps de répit pour la Nostalgie [ft Waasi ]   Mar 9 Oct - 20:13

Un temps de répit pour la Nostalgie
La Fille du feu tenta de contrôler ses émotions. A parler de Tadji à tout va, elle en devenait vite instable. D'un coup, elle retombait en adolescence. Elle jouait la petite adolescente capricieuse qui voulait retrouver un jouet perdu. Waasi eut soudain honte de ses émotions. Une reine ne devrait pas se comporter comme tel ! Mais, avec sa tante, était-elle toujours reine ? Karatasi avait plus d'expérience qu'elle. C'est elle qui devrait être reine... Ce débat n'avait même pas lieu d'être ! Aucunes des deux n'étaient reines puisqu'il n'y avait tout simplement aucun royaume à gouverner. A quoi bon être reine sans royaume ?

"Et bien soit. Si il était vivant, dans quel état serait-il ? Je ne crois pas qu'il serait indemne. Et puis même comment aurait-il pu quitter le champs herbeux sans se faire voir par qui que se soit ? Tu me dira certainement que à ce moment là, nous étions tous à cran et que nous étions bien trop focalisé sur mon bêta de frère et ses partisans même pas Outlander. C'est une idée beaucoup trop surréaliste. J'ai beau faire travailler mes cellules grises, je ne vois pas comment Tadji aurait pu s'en sortir, je suis navrée, mais la raison prends le dessus sur mes croyances. Tu devrais te rendre à l'évidence Waasi."

Dans quel état serait-il ? Dans le même état que sa mère, logiquement. Waasi eut des frissons rien que de songer au corps brûlé et carbonisé de sa mère, sa douce mère qui l'a allaitée, l'a aimée et l'a dorlotée toute son enfance. A la fin, elle n'était devenue qu'un tas de cendres nauséabond. Le règne d'une Reine doit se finir sur une fin aussi pitoyable ? Elle espérait que non. Se rendre à l'évidence... Oui, c'était bien ça qui lui manquait. Elle ne voulait pas voir la vérité en face. La vérité que son frère était parti pour de bon, dans les étoiles, en compagnie de sa mère et de son père. Elle pria silencieusement les Grands Esprits, pour au moins leur faire honneur.

"Je sais ce que tu ressens. Tu peux pleurer sans crainte, je ne te jugerai pas car je n'ai pas à le faire. C'est ton droit de verser des larmes, depuis notre départ pas une seule n'a perlé sur tes joues et , depuis tout à l'heure je sens qu'elles ont besoin de sortir et ne faire qu'un avec la terre. T'énerver ne te servira à rien, à part être encore plus frustrer que tu ne l'était avant et deux fois plus triste"

Waasi releva la tête. Elle ne voulait pas pleurer. Son Clan n'avait pas besoin d'une Reine faiblarde qui pleure pour son frère mort avant le Voyage. Eux, ils avaient besoin d'une Reine forte, ambitieuse et qui saurai les mener à la victoire et la Paix... La lionne ne se sentait pas capable d'un tel fardeau. Elle tenait, à elle seule, l'Espoir de son Clan, l'espoir d'un renouveau. Elle soupira, pris de court par tant de bouleversement dans son esprit. Tout allait bien trop vite pour elle. Elle ne tenait pas la cadence... Là, elle sentit qu'elle avait atteint ses limites. Une goutte tomba, puis une autre. Non, elle se retint de pleurer. Elle crachota de la salive. Etait-ce les larmes qu'elle se retenait de pleurer ?

« Tu as raison. »

A ces mots, elle pleura toutes les larmes de son corps. L'eau salée tomba sur ses pattes et se déversa sur la colline. Elle n'avait jamais pleuré autant depuis la mort de son père et de son grand-père. Tadji... Il était mort. C'est ça ?! Elle voulut hurler aux Grands Esprits sa colère et sa peine. Pourquoi papa ? Pourquoi me l'as-tu pris ?! Elle leva les yeux au ciel. Les torrents de larmes tombaient sur son cou. Elle se colla au pelage de sa Tante. Elle voulait compter sur quelqu'un de sa famille... Et pas que sur Kozmotis. Non, elle voulait compter sur Karatasi. D'une voix brisée par le chagrin, elle peina à murmurer.

« Tu seras toujours là pour moi, pas vrai ? » Dit-elle d'une voix presque enfantine.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


I failed...
I lost you. I lost so much. Yet, I do not give up. I'm here, alive and ready to fight. Your revenge will be mine. Because, I am the queen of Outland and the daughter of Fire. Family ; Duty ; Honor. But, for you, I will break any rules...

Avatar (c) Kuona & Signa (c) Awena
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5839-waasi-before-never-after
avatar
MEMBRE - KOSA


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 227
En savoir +
MessageSujet: Re: Un temps de répit pour la Nostalgie [ft Waasi ]   Jeu 11 Oct - 17:08

    Un silence s'était installé entre la Reine et moi. Le vent frais de la saison humide, soufflait à tout va, tantôt doucement puis la minute d'après comme une tempête. L'un de mes souffles se mêla avec celui-ci l'emportant à présent bien loin. Waasi baissa instinctivement les oreilles, signe de tristesse, je n'avais aucun mal à deviner que dans sa tête son cerveau devait tourner à plein régime et surtout qu'il devait être dans une pagaille pas possible. Elle avait essayer de retenir ses larmes, ne voulant certainement pas se montrer faible face au peuple, eux qui ont besoin d'avoir un épaule solide pour ce reposer....à bien y réfléchir cet idéal était purement égoïste, comme beaucoup d'autre chose quand on est le dirigeant d'un clan et, il est normal que cette petite ne montre aucun signe de peine, c'est se que Tahani lui avait appris et c'est ce qu'elle applique sans sommation, mais la rendant sur le moment instable pour penser paisiblement. Bientôt je sentis quelque chose d'humide mouiller mon poitrail, je redressa mes oreilles pour entendre ses sanglots qu'elle se tuait à étouffé avec plus de mal que bien. Je n'avais pas besoin de voir son visage pour savoir que celui-ci était défigurer par la douleur, la tristesse , la colère et bien d'autre émotions aussi bien négatives que contradictoire. Sa tête se colla plus fermement sur mon poitrail, montrant qu'elle avait besoin de chaleur, une chaleur que seul un membre de sa famille pouvait lui donner. Elle crachota des larmes avant de me dire que j'avais raison, pour finalement laisser court à sa tristesse et laisser ainsi les larmes couleur le long de ses joues pour venir se mélanger à la terre.

    Je la pris délicatement dans mes pattes, la serrant un peu plus fort, frottant ma tête sur la sienne, lâchant un ronronnement en passant. Un sourire apparut sur mes lèvres, un sourire qui était à la fois lasse et satisfais, bien sûr je n'aimais pas voir ma petite pleurée pour ne pas qu'elle abîme ses beau yeux de feu, mais j'étais satisfaite qu'elle laisse enfin exprimer sa tristesse et qu'elle puisse tout extériorisé d'une manière un tantinet douloureux mais qui faisait du bien à la fois, et puis cela éviterait qu'elle ne finisse par s'énerver sur quelqu'un sans le vouloir, au risque de faire du mal à cette personne et à elle-même. Je respira doucement, remplissant mes poumons d'air frais, pour ensuite l'extirper doucement, yeux clos, je continuais de frotter ma tête à celle de Wassi quand celle-ci rompit de nouveau le silence qui s'était de nouveau immiscé sans que je m'en rende compte, me demandant d'une voix enfantine, si je serai toujours là pour elle. Cette question ne devrait même pas être posé, car la réponse était déjà bien trop évidente ! Malgré sa un sourire étira mes lèvres. Je m'écarta de ma nièce pour prendre son beau visage en coupe entre mes pattes, pour qu'elle puisse voir dans mes yeux, toute la sincérité et tout l'amour que je lui portais. Qu'elle puisse voir dans mes yeux, une loyauté et une détermination sans faille.

    « _ Waasi ma chérie, bien sûr que je serai toujours là pour toi. Je l'ai d'ailleurs toujours été. A l'époque, ta mère ne voulait pas trop que je vous approche Tadji et toi, par peur et parce qu'elle avait du mal à nous accepter Hourasi et moi parce que nous étions les enfants de la deuxième compagne de ton grand-père. Je suppose qu'elle t'en avait déjà toucher deux mot quand tu étais petite ? Personnellement j'en ai jamais voulut à ta mère de nous avoir détesté, elle était dans son droit, et moi à ma manière je lui ais démontré que je serai là pour elle et pour vous. Dis-je d'une voix douce et calme, le regard bienveillant, un faible sourire toujours inscrit sur mes lèvres A force d'acharnement, parce que oui c'était le parcours du combattant avec ta mère *petit rire amusé* elle a finit par voir que je n'avais rien à voir avec Hourasi et Khiaja, et puis, si j'étais comme eux, jamais je ne t'aurai sauvé la vie dans les gorges. Elle ne m'en a jamais touché mot, mais ce n'était pas grave, le plus important c'est que tu allais bien, et aujourd'hui tu es une belle lionne qui sait très bien dirigé son peuple et prendre les bonnes décisions. »

    Oui, elle au moins savait prendre les bonnes décisions. Tahani avait bien éduquer ses enfants. Si Tadji était encore de ce monde, avec sa sœur, ils dirigeraient le clan d'une patte de fer, je n'en doutais absolument pas ! Waasi avait l'âme d'une meneuse et d'une combattante, trait de caractère qu'elle tient de son grand père et de sa grand mère. Collant mon front au siens, je murmura toujours d'une voix douce et bienveillante

    « _ Si tu as besoin de quoi que se soit je serai là. J'ai juré sur ma vie et à ta mère qu'il ne t'arriverait jamais rien, et je tiendrai parole. Même si tu me trouve gâteuse, que j'affirme être, et qu'il en faut bien une dans un clan, se serai toujours la pour te protéger...Même dans la mort. »

_________________
«_ L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation. »





Kit (c)Khamunrah



Karatasi protège sa famille en #5f4b45
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3441-kosa-lion-in-red-coat-lio
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 13 Féminin
Nb de Messages : 118
Localisation : Vagabonde

En savoir +
MessageSujet: Re: Un temps de répit pour la Nostalgie [ft Waasi ]   Sam 13 Oct - 13:20

Un temps de répit pour la Nostalgie
Ka tante fit ses tics de tantes qui étaient bien énervants mais, à ce moment là, cela rassurait Waasi. Karatasi observa les yeux de feu de la Reine Déchue. Une lueur de détermination et de loyauté flambaient dans les yeux de Karatasi. Waasi ne voulait pas qu'elle meurt, pas tout de suite, en tout cas. Elle avait encore besoin de sa Tante. C'était la seule famille de sang qui lui restait... Il fallait qu'elle la protège. Non, qu'elles se protègent mutuellement, comme une vraie famille !

"Waasi ma chérie, bien sûr que je serai toujours là pour toi. Je l'ai d'ailleurs toujours été. A l'époque, ta mère ne voulait pas trop que je vous approche Tadji et toi, par peur et parce qu'elle avait du mal à nous accepter Hourasi et moi parce que nous étions les enfants de la deuxième compagne de ton grand-père. Je suppose qu'elle t'en avait déjà toucher deux mot quand tu étais petite ? Personnellement j'en ai jamais voulut à ta mère de nous avoir détesté, elle était dans son droit, et moi à ma manière je lui ais démontré que je serai là pour elle et pour vous."

C'était vrai. Une grande colère s'était emparée de sa mère quand elle avait vu les deux enfants voulus. Elle avait haït son père, la mère de Karatasi et son frère. Même Karatasi... Mais, Kara s'était démarquée en prêtant serment à Tahani. Waasi avait direct vu la sincérité dans le regard de Karatasi. Sincérité qu'elle n'avait jamais vu dans les yeux d'Hourasi. La Fille du Feu était jeune quand Karatasi avait confié sa loyauté à Tahani. Les deux avaient eu une attention toutes particulières entre elles. Une relation parfaite Tante/Nièce ! Waasi la regarda, une flamme ardente dans les yeux. Elle était fière d'être sa nièce. La sagesse de sa tante sera toujours d'un grand soutien, autant que ses manies de vieille lionne.

"A force d'acharnement, parce que oui c'était le parcours du combattant avec ta mère. Elle a finit par voir que je n'avais rien à voir avec Hourasi et Khiaja, et puis, si j'étais comme eux, jamais je ne t'aurai sauvé la vie dans les gorges. Elle ne m'en a jamais touché mot, mais ce n'était pas grave, le plus important c'est que tu allais bien, et aujourd'hui tu es une belle lionne qui sait très bien dirigé son peuple et prendre les bonnes décisions."

Le parcours du combattant... C'était tout à fait ça ! Tahani avait détesté des lionceaux. Waasi, elle, ne comprenait pas que l'on pouvait détester des petits lionceaux innocents. Sa mère avait maudit la naissance de Karatasi et Hourasi avant même qu'ils puissent dire un seul mot. Sur ce point, elle avait été égoïste. La Fille du Feu pouffa doucement en repensant à ça. Oui, sa mère n'avait pas toujours été la lionne sage et humble qu'elle connaissait ! Elle finit par doucement sourire par timidité sous les compliments de sa Tante. Belle lionne ? Elle était comme sa mère, à son âge... Elle qui n'était pas toujours sûre de ses décisions pour son Clan, ces compliments lui donnait du baume au coeur.

« _ Si tu as besoin de quoi que se soit je serai là. J'ai juré sur ma vie et à ta mère qu'il ne t'arriverait jamais rien, et je tiendrai parole. Même si tu me trouve gâteuse, que j'affirme être, et qu'il en faut bien une dans un clan, se serai toujours la pour te protéger...Même dans la mort. »

Même dans la mort... Oui, même dans la mort. Elle était certaine que sa famille l'observait à travers les Grands Esprits. Elle était rassurée que sa Tante sera pareille, un jour. Oui, sa bonne étoile sera toujours vivante. Waasi se rapprocha de sa tante et lui lança un faux regard énervé et fit une moue.

« Ne parle pas de ta mort ! Tu ne mourras pas tout de suite ! J'ai encore besoin... »

Elle laissa sa phrase en suspens et colla sa tête contre la fourrure de Karatasi. Elle se sentit encore jeune, lionceau, à ce moment là. Tous ses souvenirs enfantins revenaient en tête. Elle planait sur un petit nuage de Nostalgie. Oui, tout ça, grâce à sa tante, elle qui sera toujours là pour Waasi. Elle finit par doucement ronronner.

« De ma tante... »

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


I failed...
I lost you. I lost so much. Yet, I do not give up. I'm here, alive and ready to fight. Your revenge will be mine. Because, I am the queen of Outland and the daughter of Fire. Family ; Duty ; Honor. But, for you, I will break any rules...

Avatar (c) Kuona & Signa (c) Awena
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5839-waasi-before-never-after
avatar
MEMBRE - KOSA


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 227
En savoir +
MessageSujet: Re: Un temps de répit pour la Nostalgie [ft Waasi ]   Mer 17 Oct - 19:48

    Nos front toujours collé l'un à l'autre, je l'entendis pouffer doucement de rire au fur et à mesure de mes paroles, qui n'étaient que simple vérité. Nous n'avons jamais rien demandé Hourasi et moi, et avec le temps j'en venais même à haïr mon existence, tant la haine que me transmettait Tahani était intense, oui, j'ai manqué d'abandonner mon objectif qu'était d'unifier la famille, bien que c'était peine perdu pour Khiaja et Hourasi qui ne se rangeait pas de cette idée ayant peur de décevoir Khiaja, chose que je comprenais amplement, et que même aujourd'hui je continuais à comprendre par le biais de Waasi. Elle avait peur. Je n'avais pas besoin de l'entendre dire pour le voir et puis n'importe qui aurait peur de diriger un clan ! Cela demande de prendre des décisions importante, faire les bons choix, même si les « bon choix » n'existaient pas à proprement parler. Aucun choix n'est bon ou mauvais, c'est le monde qui se contentait de les mettre dans des catégories, pour la conscience rien de plus. Mais elle n'avait pas à se prendre la tête plus que cela, par contre Awena elle avait du soucis à se faire ! Oui, qu'elle profitait bien de sa joie sans ce soucier d'autres problème bien plus important, qu'elle profitait bien de ce temps de « paix » qui lui avait été donné sur un plateau. L'orage ne tarderai pas à éclater et ce jour là, elle s'en souviendra. Je lui ferai payer moi-même le prix de cette Trahison. Je souffla doucement, une brise glacial vint à passer sur nos pelages, me faisant frissonner légèrement.

    J'étais perdu dans mes illustres pensées, celles ou je me voyais mordre la chair de la traîtresse et de ses fidèles traites. Oui je pensais à une vengeance, mais pas seulement pour elle, mais pour ce misérable qu'était Soto. Il avait abattu mon frère sous mes yeux, mais pire que cela il nous avait chassé de notre territoire, alors que mon père l'avait accueilli lui et sa famille à vivre avec nous, leur offrant une Terre et un abris. En nous chassant, il a salit la mémoire de mon père et je crois que c'est bien la seul chose que je ne lui pardonnerai jamais. Et je compte bien le lui faire payer cet affront ! Aucun des deux n'échappera à mon courroux, je m'en étais fait personnellement la promesse. La voix de la Reine se fit de nouveau entendre, m'arrachant à mes pensées sombre, elle me regarda avec une mine faussement en colère en me faisant la moue. Elle se contenta de me rappeler alors que je ne devais pas parler de mon éventuel disparition, c'est vrai, mes mots avaient dépassé ma réflexion, pourtant elle laissa sa phrase en suspens pendant quelques micro-seconde avant d'affirmer qu'elle avait encore besoin de moi. Mon cœur cogna un peu plus vite que la normal en entendant ce fin de phrase, elle décolla son front du mien pour la coller sur mon pelage brique, dans un ronronnement. Je leva les yeux au ciel, un énorme sourire aux lèvres, j'avais enfin trouver mon utilité ; celle de protéger Waasi et de la guider. De l'aimer et la chérir comme l'avait fait sa mère autre fois. Lui dire et lui prouver qu'elle n'était pas seule. Je la serra un peu plus contre moi voulant lui donner toute la chaleur que je possédais

    « _ Tu n'es plus seule à présent. Devenons et soyons cette famille qui aurait dû déjà être là quand ton grand père était encore en vie. Je suis sûr que de là où il est il doit être fière de nous...Et tes parents encore plus en voyant ce que tu es devenue malgré cette situation plus que stressante. Tu as l'âme de meneuse alors ne te prends plus la tête d'accord ? »

    Dis-je dans un sourire et regard bienveillant. Non elle n'avait plus à s'en faire, elle m'avait à présent et le dénommé Kozmotis.. Tient, d'ailleurs il faudrait que j'aille le sonder lui aussi et savoir si il aimait réellement ma nièce, je ne tenais pas trop à ce que un mâle lambda soit avec elle uniquement pour son statut, je ne veux pas qu'une telle erreur se reproduise à nouveau. On avaient déjà assez payer pour Soto.

_________________
«_ L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation. »





Kit (c)Khamunrah



Karatasi protège sa famille en #5f4b45
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3441-kosa-lion-in-red-coat-lio
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 13 Féminin
Nb de Messages : 118
Localisation : Vagabonde

En savoir +
MessageSujet: Re: Un temps de répit pour la Nostalgie [ft Waasi ]   Mer 17 Oct - 21:15

Un temps de répit pour la Nostalgie
Karatasi se colla un peu plus près de Waasi. De base, elle aurait refusé un tel acte de confiance. Mais, au final, sa tante était un membre de sa famille. Elle oubliait parfois que Karatasi n'était sa tante qu'à 50%... Mais, dans son coeur, elle était sa tante, à part entière. Elle avait prouvé sa valeur et, quelques fois, Waasi était déçue qu'Hourasi n'avait pas été aussi humble que sa soeur. Cela lui aurait évité bien des misères... Elle eut un petit soupir en repensant à ça. Désormais, Hourasi appartenait aux étoiles, tout comme Massempo, Samekh et Tahani...

« _ Tu n'es plus seule à présent. Devenons et soyons cette famille qui aurait dû déjà être là quand ton grand père était encore en vie. Je suis sûr que de là où il est il doit être fière de nous...Et tes parents encore plus en voyant ce que tu es devenue malgré cette situation plus que stressante. Tu as l'âme de meneuse alors ne te prends plus la tête d'accord ? »

L'âme d'une meneuse... Elle était faite pour ça. Et dire que ça aurait du être son frère qui aurait du devenir chef à sa place. Aurait-elle été heureuse en tant que sous-chef ? Peut-être. En tout cas, elle aimait à guider son Clan. Le sentiment de la mère protectrice du Clan lui allait plutôt bien et lui convenait. Elle appréciait chacun de ses camarades. Elle n'était plus seule, non. Elle pouvait compter sur Kozmotis et sur sa tante, ainsi que sur tous ses camarades. Elle pouvait se considérer comme heureuse, comblée. Oui, elle était heureuse. Elle leva les yeux au ciel. Le soleil était encore haut dans le ciel. Inutile de chercher des étoiles. Elles étaient cachées par les nuages et le soleil... Mais, là, quelque part, dans le ciel, elle espérait que ses parents la voyaient et qu'ils étaient fiers d'elle.

Elle espérait aussi que son frère était fier d'elle, même si elle avait fui comme une lâche. Elle espérait tant faire la fierté de ses parents. Et surtout, elle ne voulait pas les décevoir. Mais, si Karatasi disait qu'ils étaient fiers d'eux, alors, elle pouvait la croire. Waasi répondit d'une voix douce et apaisante.

« C'est promis... »

Sur ces mots, elle ferma lentement les yeux. Le soleil réchauffait son pelage foncé et illuminait son pelage enflammé. Presque endormie, un simple sifflement parvenait de la gueule de la Fille du Feu, signe de son sommeil. Le Soleil brûle... Le Feu brûle. Les deux brûlent...

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________


I failed...
I lost you. I lost so much. Yet, I do not give up. I'm here, alive and ready to fight. Your revenge will be mine. Because, I am the queen of Outland and the daughter of Fire. Family ; Duty ; Honor. But, for you, I will break any rules...

Avatar (c) Kuona & Signa (c) Awena
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5839-waasi-before-never-after
avatar
MEMBRE - KOSA


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 227
En savoir +
MessageSujet: Re: Un temps de répit pour la Nostalgie [ft Waasi ]   Mer 17 Oct - 22:44

    Dans l'optique je pensais que Waasi me repousserai, car elle n'aimait pas avoir une telle proximité avec les autres. Eh oui, même moi ! Mais je le comprenais parfaitement, elle ne m'avait jamais vraiment côtoyer du temps ou sa mère était encore vivante...tout son monde avait basculer en moins de temps qu'il n'en fallait, et elle se retrouvait avec moi. Bien sûr elle aurait put choisir de me haïr parce que j'étais la sœur de l'assassin de son frère et sa mère et faire exactement le même chemin que cele-ci, pourtant tout portait à croire que ce n'est pas ce qu'elle voulait. Waasi elle, voulait pouvoir compter sur le dernier membre de sa famille qui lui restait et au fond d'elle j'étais persuader que comme moi, elle voulait unifier le reste de la famille et sauver ceux qui se sont perdu en cours de route...ça me faisait penser que j'ai une autre branche familial, celle du père de Waasi, Samekh me semblait-il ? Je n'ai jamais eu le loisir de le rencontrer, peut-être l'aurais-je apprécier ? Peut-être ! D'ailleurs il me semblait que Ishana faisait partie de la famille, elle non plus je n'ai jamais réussi à l'approcher, sûrement par peur de me faire rejeter par celle-ci, même si je voyais qu'elle était d'une extrême gentillesse avec les autres et d'une douceur que personne n'avait sur Outlande ! J'avais eu vent qu'elle avait eu des petits, je ne sais pas combien ils sont, à l'époque j'en ai seulement vu deux, donc un au pelage rougeâtre et l'autre de quasiment la même couleur que Waasi, malheureusement je ne connais pas leur nom, mais si je devais les recroiser je m'en souviendrai un peu tout de même.

    Le vent souffla une énième fois. Le ciel s'était un peu éclairci depuis tout à l'heure, mais je n'avais fait guère attention, aussi quelques faible rayons du soleil se firent voir, réchauffant de peu la terre humide. J'entendis un sifflement qui provenait de la petite et compris qu'elle c'était tout simplement endormie. Elle était si mignonne quand elle dormait, elle semblait inoffensive, mais ce n'était qu'un apparence, elle était bien plus féroce que cela quand elle s'y mettait vraiment, une vrai furie ! Je ria doucement, et ne bougea plus énormément, ne voulant pas la déranger. Pleurer lui avait fait du bien, car je voyais son visage être un peu plus apaisé , j'espérais qu'elle fasse un beau rêve. Oui, seul les rêves laissait un temps de répit pour la nostalgie.


    Fin du RP - Merci Waasi !

_________________
«_ L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation. »





Kit (c)Khamunrah



Karatasi protège sa famille en #5f4b45
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3441-kosa-lion-in-red-coat-lio

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Un temps de répit pour la Nostalgie [ft Waasi ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un temps de répit pour la Nostalgie [ft Waasi ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» Messe pour le temps présent: illustrations
» Il y a un temps pour tout [Pomona]
» Il est temps pour moi de partir ...
» Prendre son temps pour manger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE VIII
-