Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 A l'ombre des Roches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 181
En savoir +
MessageSujet: A l'ombre des Roches   Sam 29 Sep - 10:30

A l'ombre des Roches


Ce rp ce situe avant le Grand Projet.

Quelle difficile journée… Elle avait pourtant bien commencée… Mieux que toute les autres en tout cas. Lusio, son père était venue le réveiller assez tôt, lui proposant d’aller débuter un petit entrainement matinal, histoire de reprendre les bonnes habitudes. Proposition qui l’avait étonné, puisqu’il ne l’avait pas vue s’entrainer depuis son retour d’exil. Plutôt content, il avait donc accepté, un sourire sur les babines et l’avait suivit, sous l’œil critique de la mère de famille qui avait préférée gardé le silence.
Enfin. Sous les premières lueurs du soleil, ils avaient donc trottiné tranquillement ensemble, aux alentours du clan pour pouvoir se mettre sur patte, avant d’aller trouver un vieil arbre mort pour s’exercer de manière douce et tranquille. Il se savait encore affaiblie, et vue la non activité du moment de son père, c’était sans doute la meilleur chose à faire.
Le soucis ? Et bien Lusio avait lâché un grognement de douleur au bout d’un moment, avant de se stopper dans l’exercice. L’une de ses pattes avant semblait lui faire défaut, et le tricolore eut la boule au ventre en voyant son paternel, dans l’impossibilité de poser la patte au sol durant plusieurs minutes. Heureusement, la douleur sembla finalement s’atténuer, et ils étaient rentré au campement provisoire, le vieux lion boitant à ses côtés. Il fallait qu’il se repose, oui. Et ensuite, ça irait mieux.

Kishi avait engueulé Lusio en le voyant revenir comme cela et l’avait obligé à aller se reposer, lui faisant savoir qu’il avait de la chance que le clan ne bougerait pas d’ici pour le moment. S’en était suivit une discussion entre Dyami et sa mère… Une discussion que le jeune adulte n’aurait sans doute jamais souhaitait entendre… Mais qui pourtant éclairait beaucoup de chose à ses yeux. Son père… Lusio… S’il n’avait rien fait contre Shabel, contre Khassim, contre tout ses sang-mêlé malgré ses paroles, ce n’était pas parce qu’il n’était qu’un couard, qu’un lâche… Non… C’était seulement parce que malgré les apparences, il n’en avait pas la force. Il n’en avait plus la force. Cette patte qui le faisait tant souffrir, l’affaiblissait depuis des années. Depuis bien avant la naissance de ses enfants. Malgré sa taille donc, il n’avait pas le force de frappe pour prétendre tout cela. Et visiblement, ça ne faisait qu’empirer, depuis quelques mois. Alors Kishi lui avait interdit les entrainements.

La situation n’était donc pas belle à voir. Et Dyami avait cet impression que le désert le mettait maintenant au défit. Que finalement, l’exil n’avait été qu’un pipi de fennec à côté. C’était comme-ci, le désert souhaitait lui briser les seuls choses qu’il avait. Mais… Pourquoi ?… Peut-être étais-ce pour mettre sa dévotion à l’épreuve ? Pour vérifier qu’il avait les épaules pour tout ce qu’il souhaitait faire ?…
Lorsque la nuit avait commencé à prendre place sur le désert, Dyami c’était un peu plus éloigné du clan qu’à son habitude, allant rejoindre l’arbre mort qui leur avait servit d’entrainement le matin même. Il s’arrêta devant le végétal, observant les coups de griffe sur son écorce, puis finit par s’assoir, passant le regard sur ses immenses roches qui venaient annoncer le début du royaume du Nord… Puis, au loin, ce soleil qui commençait à disparaitre dans cet immensité de sable… Tout était si calme… Enfin. Durant quelques minutes. Puisque finalement, des pas attirèrent son attention, et lorsqu’il tourna la tête, ce fut pour apercevoir la carrure si particulière de cette lionne sablé… Kwadhiraa.
Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
Dyami vous grogne dessus en Darkred


PrésentationGalerieRecherche rp
Avatar @ Jehara // Signature @ Prince Voldy // Design @ Rono/Cynblack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4972-dyami-grain-de-sable-parm
avatar
MEMBRE - KWADHIRAA


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 558
En savoir +
MessageSujet: Re: A l'ombre des Roches   Sam 29 Sep - 17:01

    Cette journée encore, c'était écouler à une vitesse folle, je ne l'avais même pas vu passer. Le temps toujours aussi moche même si un brin de soleil avait daigner montrer le bout des ses rayons, je mettais lever à l'aube comme à mon humble habitude, faisant le cycle d'entraînement que j'avais adopter depuis la mort de mon grand père..Non je ne devais surtout pas penser à ça. La situation de mon père avait déjà bien empirer depuis le retour d'exil des mâles, je faisais mon possible pour l'aider, depuis quelques temps d'ailleurs je passais mon temps à aller chasser pour qu'il puisse manger un peu et que ne fus pas ma frustrations quand je l'ai vu vomir cette proie dont je me suis tuer pour l'attraper ? Plus rien ne semblait fonctionner correctement dans son fort intérieur. Son souffle était saccadé comme si il avait fait un marathon et encore ? La peur qu'il meurt d'un problème respiratoire me hantait terriblement, je ne voulais pas encore une fois être témoin de la mort du dernier membre de ma famille...en faite je pourrais aussi m'endormir pour ne pas y assisté, mais intérieurement je sais que je m'en voudrais. En faite depuis exactement trois jours je ne faisais que ça ; entraînement et m'occuper de mon père juste après, je n'avais pas le temps de me reposer convenablement, car il y avait toujours un truc qui n'allait pas ou alors un vomissement suivi d'un malaise imprévu. Mes yeux avaient sûrement des cernes dû au manque de sommeil, mes paupières étaient presque clos, si bien que j'avais du mal à y voir clair et je ne marchais pas droit par dessus le marché ! J'avais un mal de tête naissant, mais l'air froid du nord me faisait du bien. Je mettais éloigné du clan car la sœur de Rinji avait pris ma place pour s'occuper de mon père sur ordres de son père, pour une fois, je n'aurais manqué cette occasion pour rien au monde ! En parlant du loup, un peu plus loin je le vis, il était entrain de s'entraîner, donnant de sacré coup de griffe dans les airs, sa crinière virevoltant au gré du vent. Je le regarda un bref instant avant de me diriger vers le champ rocheux, chemin qui menait directement au royaume du nord.

    Une fois arriver sur place, je ne pensais trouver personne, mais le vent me disais le contraire. Si la fois précédente c'était Lewa qui s'acharnait sur un rocher en pensant à Helaku, aujourd'hui c'était quelqu'un d'autre. Ce quelqu'un d'ailleurs je le reconnu aussitôt, c'était le lionceau que j'avais connu au cimetière des os, dont il avait chercher un vautour qui faisait dix fois sa taille ! Je l'avais surnommé le suicidaire car je ne connaissais pas son nom, maintenant je sais qu'il s'appelle Dyami, car c'est lui qui a foutu une dérouiller à Helaku, qui avait demander Lewa comme compagne. Faire tous ça de grabuge pour une lionne? Et Lewa qui en faisait tout autant, même si j'étais la mieux placer pour la comprendre, moi «  j'acceptais » mon sort, et me contentait de faire savoir à mon illustre compagnon que je n'étais pas disposé à lui donner des enfants. Ni maintenant, ni jamais. Si il voulait en avoir il pourrait aller voir ailleurs, ça ne me dérangerait même pas ! Enfin mis à part ce petit détail, je m'avança en direction du lion bicolore et m'assit sur une roche plate à côté de lui, me contentant de lui faire un signe de tête vers le bas, lui adressant un salut silencieux. Pour le moment je pense que ni lui et moi même encore pire n'avais réellement envie de briser le silence qu'avait installer Mère Nature. Nous restons ainsi pendant une dizaine de minutes je crois bien, chacun restant dans ses songes les plus profonde, moi je regardais le ciel se vêtir au fil du temps, sa robe de nuit, l'astre solaire laisser place à l'astre lunaire accompagner de ses milliers d'enfants qu'étaient les étoiles.

    Poussant un soupir dont je fus la seule à entendre, j'ouvris enfin la bouche pour prononcer ces quelques mots

    « _ Alors ? Comment c'est passé ton exil le suicidaire ? » Avais-je dis avec un brin de taquinerie dans ma voix, que je n'avais pas vraiment contrôlé ni même fait attention. De toute manière tout ce que je ferai ou dirais je le mettrais sur le compte de la fatigue et aussi du mal-être qui m'habite depuis de nombreux jours.

_________________
« _Quand les lions suivent la vérité aveuglement, rappelle toi que rien n’est vrai ; quand la morale ou les lois bâillonne l’esprit des lions, rappelle toi que tous est permis. »




Kit (c)Khamunrah


Kwadhiraa vous manipule et se moque de vous en #96233a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4999-kwadhiraa-le-rapport-d-un
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 181
En savoir +
MessageSujet: Re: A l'ombre des Roches   Sam 29 Sep - 19:08

A l'ombre des Roches

La lionne s’avança vers lui sans un mot, le saluant d’un simple mouvement de tête avant de s’assoir non loin de lui, en silence. Alors le tricolore la salua à son tour, et reporta son regard sur l’horizon. Sur ce soleil qui disparaissait, inlassablement… Chaque jour… Sans s’émouvoir de ce qui pouvait se passer sous ses rayons. Il l’avait apprit autrefois, à ses dépends. Que le désert prenait, mais que la course de la lune et du soleil ne s’arrêtait pas pour autant. Le monde continuait de tourner malgré tout. Malgré la tristesse, malgré les joies…
Lorsque le soleil disparu sur l’horizon, il finit par fermer les yeux, profitant simplement du calme et de la sérénité des lieux. Ainsi que du vent venant des montagnes qui s’engouffraient dans sa fourrure, le faisant parfois frissonner. Il devrait retourner auprès des siens. Mais pour le moment, il n’en avait pas le cœur. Oh non…

Puis finalement, le silence laissa place à la voix de la lionne. Une prise de parole qui le surprit, d’ailleurs, s’attendant pas vraiment à ce qu’elle enclenche une quelconque conversation avec lui. Ainsi elle lui demanda donc comme c’était passé son exil. En le surnommant le suicidaire. Suicidaire hein… Il se posa la question du pourquoi, avant de comprendre. L’épisode du vautour, évidement. Maintenant qu’il repensait à ça… Pour sûr qu’il était suicidaire. Suffisait de voir ce qui était arrivé à Jehara. Alors il laissa glisser un très léger sourire sur ses babines à ce surnom… ça lui allait bien. Même très bien. En fin de compte… Puis il glissa une patte sur sa joue balafré avant de laisser échapper un soupire.

- Comme l’exil d’un suicidaire ? Ça c’est bien passé j’dirais. Mieux qu‘pour la plupart des autres. J’ai même manqué de buter deux Mositus.

Oui. Faillit. Si à ce moment là il se disait qu’il n’avait eut aucune chance face au mâle, à force de se ressasser l’histoire, il avait finit par se dire que le Mositu, avait eut de la chance que le Pridelander ce pointe. Mauvaise fois ? Sans aucun doute. A dire vrai, il ne pouvait s’imaginer tomber sous les pattes de l’un de ses imbéciles. Oh non…

- Ces débiles dansaient presque devant la frontière.

Son sourire finit par disparaitre, alors qu’il repensait à ça. Comment… Comment pouvaient-ils agir de la sorte, jauger ainsi le grand désert et ses habitants ?!… Pour lui, ils se moquaient littéralement des lions des sables. Ils se moquaient de l’échec de leurs ancêtres. Ils se moquaient des Jangowas qui n’avaient pas réussi à les éliminer. Entièrement. Dyami laissa échapper un soupire d’agacement, qui aurait presque put être comparé au souffle d’un buffle en colère… Avant de secouer la tête pour faire partir cette haine viscérale, amplifié par son état du moment.

- Et toi ? T’as pas tenté l’expérience ?

Il tourna légèrement la tête pour la regarder, les oreilles légèrement redressé. S’il la jugeait ? Non. Pour lui, les femelles avaient le droit de faire cet exil. Il se disait même qu’elles devraient, elles aussi être confronté à ça. Les autres disaient que l’exil forgeait les Jangowas, les rendaient plus fort. Mais des mâles fort avec des femelles faibles, ne pourraient pas donner grand-chose. En somme, une lionne forte revenant d’exil était en soit bien plus utile qu’une faiblarde… Enfin… Faiblarde… A quelques exceptions près ? Lewa n’était pas bien gaillarde. Mais Lewa en avait dans le bide malgré tout. Et puis. Si Jehara et Daren avaient put revenir… Elle avait tout autant de chance, elle aussi. N’est-ce pas ?… Par contre… Il aurait put être débarrassé de Shwari.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Dyami vous grogne dessus en Darkred


PrésentationGalerieRecherche rp
Avatar @ Jehara // Signature @ Prince Voldy // Design @ Rono/Cynblack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4972-dyami-grain-de-sable-parm
avatar
MEMBRE - KWADHIRAA


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 558
En savoir +
MessageSujet: Re: A l'ombre des Roches   Sam 29 Sep - 23:20

    Attendant la réponse du mâle, mes yeux n'avaient toujours pas décrocher du ciel. Le vent frais du nord passait à tort et à travers me faisant lâcher un frisson, j'en avais l'habitude pourtant car je venais souvent ici pour avoir un peu de fraîcheur et essayer de calmer mon mal de tête toujours plus intense et de moins en moins supportable, mais de cette douleur qui était que trop futile je n'en montrais rien, et les peines du quotidien encore pire : le néant. D'ailleurs j'évitais d'y penser tout court, les oubliant même un court instant. Un soupir à côté de moi me fis décrocher mes prunelles de jade du ciel se colorant d'un bleu à chaque minutes plus sombre, pour les posé sur le tricolore. Il avait poser l'une de ses pattes sur l'une de ses joues qui comportait une fine cicatrice et me répondit que son exil se passa comme celui d'un...suicidaire au fin de compte ! Pour la première fois de toute ma vie un sourire sincère apparut sur mon visage avant de disparaître après quelques minutes. Il m'affirma aussi qu'il avait faillit buter deux Mositus, cette information ne manqua pas d'attiré mon attention, redressant mes oreilles, tournant ma tête légèrement vers celui-ci. Je ne lui demanderai pas pourquoi il ne les avait pas tuer, ces erreurs de la nature ! Il devait certainement être affaibli par la chaleur du désert, et ne devait pas avoir manger depuis des jours, sinon si cela avait été autrement il les auraient massacré , j'en étais persuader, en plus Dyami était un peu plus grand que les mâles jangowas en moyenne.

    Écoutant toujours son récit, il m'avoua aussi qu'ils restaient presque devant la frontière du Désert. Personnellement ça ne me dérangeait pas plus que sa, depuis qu'ils ne foulaient pas le désert de leur pattes maintenant souillé. Enfin non, ils étaient déjà souillé, même étant dans l'Oasis oublié, c'est d'ailleurs pour sa que nos ancêtre les avaient dégager, mais dommage qu'ils n'ont pas pu les tuer jusqu'au derniers ! Aujourd'hui nous n'auront pas eu se problème d'encore entendre parler d'eux que se soit des mâles parti en exil, ou du bec de Ujasiri. Un « Tcht » sorti du fond de ma gorge suivit d'un fin grognement qui fit bien de s'en aller avec le vent. Le sourire qu'avait au départ le suicidaire sur ses lèvres disparut à ces souvenirs qui suscitent la haine inévitablement du lion, un énième soupir de sa part d'ailleurs le prouvait. Je n'étais pas à ça place ce jour là mais je comprenais son mépris et le respectait, mais je ne pouvais rien dire, à part écouter. Il tourna légèrement sa tête pour pouvoir me voir et me demanda si, pendant leur absence j'avais tenter l'expérience de partir en exil. Je détourna mes yeux des siens et les replongea dans le vaste étendue bleu, maintenant parsemé d'étoiles

    « _ Non je n'en ai pas eu le temps, ni même l'occasion. Mon maître et mon papy moujot m'accaparaient pour des séances de joutes verbales et d'entraînement intensif dans l'Oasis oublié. A l'évocation de ces souvenirs, un faible sourire apparut sur mon visage marquer par la fatigue. J'inspirai l'air frais à pleins poumon avant de l'extirper par mes narines avant de reprendre Aujourd'hui ni l'un, ni l'autre ne sont de ce monde. Alors j'ai mis en place un certain cycle d'entraînement pour garder la forme. C'est d'ailleurs pourquoi je suis la seule lionne à avoir une carrure assez développé, me donnant la carrure d'un mâle au loin. Je n'ai rien à voir avec ces feignasses qu'on ose appeler des lionnes. »

    L'avais-je dit une pointe de dédain dans la voix. Je pesais complètement mes mots. Des lions fort avec des feignasse doublé de faiblarde, ne faisait pas un beau tableau pour percevoir le Pure Jangowas . J'espérais que Hatasa changerai ce petit bémol qui faisait énormément défaut au clan tout entier. Toutes n'avaient pas l'esprit de combattant.

_________________
« _Quand les lions suivent la vérité aveuglement, rappelle toi que rien n’est vrai ; quand la morale ou les lois bâillonne l’esprit des lions, rappelle toi que tous est permis. »




Kit (c)Khamunrah


Kwadhiraa vous manipule et se moque de vous en #96233a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4999-kwadhiraa-le-rapport-d-un
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 181
En savoir +
MessageSujet: Re: A l'ombre des Roches   Dim 30 Sep - 7:44

A l'ombre des Roches

Silencieux, il garda son regard sombre sur la lionne, avant de le détourner pour observer de nouveau le paysage alors qu’elle répondait. Alors ainsi, elle n’avait pas fait l’expérience de l’exil. Elle avait donc continué l’entrainement aux côtés de ses deux mentors, jusqu’à ce qu’ils finissent par être appelé par le désert. Hm… C’était vrai que cela pouvait-être une alternative. L’entrainement à la place de l’exil. Dans le fond, il l’enviait. Lui avait perdu un an d’entrainement. Il avait vue ses muscles perdre en masse par le manque de tout et n’avait gardé que les techniques, de tout ce qu’il avait apprit. Aujourd’hui, il s’entrainait surtout pour se reconstruire physiquement. C’était assez… Ironique quand on y pensait. Mais bon. Il avait prouvé être assez fort pour surmonter un tel défit, c’était déjà ça. Il se promit d’ailleurs silencieusement, que le jour où il aurait des lionceaux, il entrainerait autant les mâles que les femelles. S’il devait avoir des filles, alors elle serait largement apte à se défendre contre n’importe qui. Oh oui… Elles seront tout aussi digne qu’un mâle revenant d’exil.
Le tricolore tiqua néanmoins lorsque Kwadhiraa parla des lionnes comme étant des feignasses. Sa mère était certes maigrichonne, pas tellement musclé, mais elle n’était pas une feignasse. Il avait put voir d’autre dans le même cas. Tous avaient leur spécialité, ce petit plus qui faisait qu’elles étaient utile au clan…

- C’est pas parce qu’elle s’entraine pas, que ce sont des feignasses… Ma mère s’entraine pas, pourtant, c’est une excellente chasseresse, et elle a de bonne base sur les plantes médicinales. J’pense que dire qu’elles sont toutes feignasses c’est pas vraiment l’bon truc.

Bon, a part Shwari… Il en avait plein d’exemple sous les yeux au final. Hatasa et Kaya. Ces deux lionnes devaient sans doute s’entrainer chaque jour de leur côté. Il avait crue entendre aussi que la plus faible des filles d’Hatasa s’intéressait beaucoup à leur guérisseuse actuelle. Il lui semblait aussi que Lahira jouait des griffes et des crocs… Et puis à l’époque il c’était quand même battu avec la petite Naheema, qu’il n’a plus revue depuis par contre. Enfin, sans doute que d’autre lui passait par-dessus la tête, mais il ne voyait pas les choses ainsi… pour lui, si on donnait la chance aux femelles, beaucoup de mâle auraient des choses à craindre.

- Les véritables feignasse dans l’histoire, ce sont ses mâles qui s’pensent au dessus de tout parce qu’ils ont vaincu l’exil. Et qui n’en foutent pas une par la suite.

Il fit une légère moue en repensant à la plupart des adultes d’aujourd’hui. En pensant à Helaku aussi. Bien qu’il avait crue voir ce prétentieux reprendre l’entrainement depuis peu. Sans doute motivé par la dérouillé qu’il lui avait octroyé ? Mais bon. Après, il y avait les avait les autres. Comme Yueve. Il ne le connaissait que de loin, mais pour lui ce type était une aberration venant de la famille de Wema. Comment un lion partageant presque le même sang que son ancienne nounou pouvait-être aussi horripilant ?! Ça le dépassait.

- Mais c’est bien d’penser à l’entrainement.

Elle devait sans doute s’entrainer bien plus que lui. Mais lui reprenait qu’à peine et devait réhabituer son corps fatigué, afin d’éviter les problèmes. Afin d’éviter de se blesser inutilement… Comme son père avant lui… Il savait que malgré sa taille, il pouvait avoir les même faiblesse que son géniteur, après tout.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Dyami vous grogne dessus en Darkred


PrésentationGalerieRecherche rp
Avatar @ Jehara // Signature @ Prince Voldy // Design @ Rono/Cynblack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4972-dyami-grain-de-sable-parm
avatar
MEMBRE - KWADHIRAA


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 558
En savoir +
MessageSujet: Re: A l'ombre des Roches   Lun 1 Oct - 17:26

    Une nouveau temps de silence s'installa entre nous. Pendant ma réponse, il c'était contenter de m'écouter, les yeux viré sur l'horizon et j'en avais fait de même regardant des filets de sable se faire emporter par la brise du soir. Nos regards se croisèrent de nouveau quand il m'affirma que ce n'était pas parce que certaines lionnes ne s'entraînait pas qu'elles étaient forcément des feignasses, il me donna l'exemple de sa mère qui était d'après lui une excellente chasseresse et avait une bonne connaissance des plantes médicinal. Je n'en doutait pas, vu que je ne parlais pas de la génération de mon père. Bien sûr que certaines lionnes n'étaient pas là juste pour profiter du soleil ! Par exemple Kaya. Je ne pense pas qu'elle serait devenue la cheffe des guerriers si elle ne savait pas un minimum se battre et avoir une certaine expérience en la matière et je pense que Hatasa ne l'aurait pas choisit sans connaissance de cause, bien qu'elles ont l'air intimement proche. D'ailleurs même Hatasa ne serait pas devenue Impératrice si elle ne savait pas se défendre un minimum, et puis je sais qu'elle est sportive et fait des sprints de temps en temps pour se défouler. Mon père m'avait dit que ma mère aussi était une bonne chasseresse et qu'il était rare de ne pas la voir en mouvement, je devais tenir ça d'elle sûrement ! La seul fois qu'elle n'avait plus bouger c'est parce que j'étais dans son ventre et qu'en plus de manger sa bouffe, je l'empêchais clairement de se mouvoir correctement.

    Il ajouta aussi que c'étaient les mâles qui revenaient d'exil qui ne foutait plus rien par la suite. Il avait raison mais tort aussi. Toujours nos yeux encré l'un dans l'autre je poussa un petit soupire lasse

    « _ Tout comme toi auparavant, je te dirais que ce n'est pas tout les mâles qui son feignasse après leur exil. Tient, tout à l'heure j'ai croisé Rinji entrain de s'entraîner, de ce que j'ai vu il ferait un excellent partenaire de combat. Mais tu sais de ce que mon grand-père me disait, après son exil il s'entraînait nuit et jour. Si ce n'était pas ma grand mère qui venait l'arrêter, il s'entraînerait sans relâche. Je marqua une pose avant de reprendre, le ton songeur et le regard viré vers l'immensité de l'univers Enfin...Tu me dira qu'a cette époque, il y avait eu le Grand Carnage, il y a combattu vaillamment d'ailleurs, mais on ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve, donc il partait du principe que si ces bêtes immonde qu'étaient les Mositus essayaient de revenir mais avec des alliés, il les accueillerait comme il se doit. Oui ont peut dire qu'en ce temps là les lions ne chaumait pas après leur exil, à un moment il m'avait même dit que les lionnes participaient aux entraînement, petite je trouvais ça fascinant. Mais Dyami, regarde notre génération, qui sais réellement se défendre ? Qui s'entraîne toujours plus durement, à chaque jour que le Grand Désert fait ? Il y en a sûrement tu me dira, mais vraiment en votre absence je n'ai vu personne faire le moindre effort. Du coup j'en avais profité pour tester les aptitudes de Lahira et je dois admettre qu'elle en a dans le ventre, ainsi que Lewa quand je l'ai vu s'acharner sur ce pauvre rocher là-bas. »

    Avais-je dis en désignant d'une griffe le rocher en question. Pauvre rocher, je n'aurais pas aimé me retrouver à ça place ! Comme dit j'ai pu voir que certaines avaient du potentielle et que si elles continuaient comme ça elles auraient un corps comme le miens. En faite je crois bien que papy moujot m'avait transmit son idéal du Pure Jangowas ; Puissant, Vénéneux & Plus ouvert d'esprits, dans le sens que certaines femelles méritaient qu'ont s'intéresse un peu plus à elle. Il avait l'intime conviction que des mâles auraient du soucis à ce faire, sachant que déjà nous étions un peu plus nombreuse. Si nous étions toutes bien entraîner et tout le bordel, il serait facile du coup pour nous de tenter une rébellion ! Rien qu'en y pensant un fin sourire étira mes babines suivit d'un « Mh. » dans un souffle. Un nouveau silence s'installa encore, quand il m'affirma que penser à s'entraîner encore plus était bien, et comment ! S'entraîner était une nouvelle porte pour évader son esprit, se défouler pour évacuer le stress ou la colère et même de ne plus penser à rien tout court en faite.Enfin pour moi c'est l'effet que sa produisait. Je posa mon regard sur le corps du jeune mâle, il était encore plus maigre que l'impure qui avait osé poser les pattes dans le désert ! Je soupira un instant avant que les mots après un temps de réflexion ne se décident à franchir la barrière de mes lèvres

    « _ Si tu veux je peux devenir ton partenaire de combat et te remettre en forme. Tu ne sera pas déçu du voyage.»

    Lui avais-je affirmer, le regard déterminé. Ce n'était pas mon genre d'aider qui que se soit. Sa me surprenait moi-même de lui avoir proposer ça ! Je crois que l'état de mon père y est pour beaucoup, même si il était chiant et ne montrait pas ses sentiments, je sais qu'il m'aimais pour ce que j'étais, seulement il voulait que je m'intègre un peu plus au clan, lui qui avait l'intime conviction que je serait utile au clan, bien plus que de donner de nouveaux guerriers.

_________________
« _Quand les lions suivent la vérité aveuglement, rappelle toi que rien n’est vrai ; quand la morale ou les lois bâillonne l’esprit des lions, rappelle toi que tous est permis. »




Kit (c)Khamunrah


Kwadhiraa vous manipule et se moque de vous en #96233a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4999-kwadhiraa-le-rapport-d-un
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 181
En savoir +
MessageSujet: Re: A l'ombre des Roches   Lun 1 Oct - 20:48

A l'ombre des Roches

Dyami leva les yeux au ciel lorsque Kwadhiraa prit la parole. Avait-il insinué que tout les mâles étaient ainsi ? Non. Il visait simplement ceux qui n’en foutaient pas une depuis leur retour. Comme Yueve par exemple. Mais bon. Il n’avait pas vraiment l’envie de se prendre la tête pour quelques mots, il avait bien d’autre chose en tête à cet instant précis. Des choses bien moins… Réjouissante. Alors il se contenta de l’écouter simplement. En parlant de mâle qui ne se laissait pas aller, Dyami pensait surtout à Skaro, à Hassun, à Uluthrek… Mais aussi à son père, malgré ses problèmes de santé. Problème qui finirait par l’avoir. Dans le désert, les blessures ne pardonnaient pas. Et avec le mouvement constant du clan, il finirait par flancher. Comme tant d’autre auparavant.
Enfin. Kwadhiraa commença à lui parler de Rinji, un lion qu’il n’avait vue que de loin, puis de son grand père et de ses entrainements quotidien. Elle parla de l’ancien temps, du grand carnage, avant de lui demander qui, de leur génération venait à s’entrainer durement ?… Est-ce qu’il pouvait considérer Hassun comme étant de sa génération ?… Non… Pas vraiment. Presque, mais pas encore ça. Enfin. Daren s’entrainait, il l’avait déjà vue faire. Mais un handicapé, ne pesait guère dans la balance, oh non. Jehara, n’avait pas la carrure du guerrier… Après, peut-être pouvait-il parler des fils de l’impératrice ? Enfin. Pour le moment ils étaient en exil. Akef aussi. Puis il y avait les femelles. Lahira avait du potentiel. Chukia aussi. Hiari était une faiblarde aux yeux du tricolore, et Lewa… Lewa c’était différent. Elle était une guerrière dans un corps qui n’aurait pas dut être le sien, voila tout. Lewa était une Jangowa digne du désert, mais qui n’avait juste pas eut de chance.

Silencieux, le mâle posa son regard sombre sur la roche que la lionne lui désigna. Lewa c’était déchainé dessus ? Sans doute par frustration, en s’imaginant sa tronche. Ouai. Ça ne pouvait pas être autrement. Dire qu’ils avaient été de bons amis avant. Avant Helaku. A la pensé de cette abruti il fronça les sourcils avant de détourner le regard pour observer l’horizon à présent dépourvut du moindre rayon. Le soleil était à présent bien loin, et la nuit installé, laissant ces multiples étoiles briller sur cette voute céleste.

- On vie dans une drôle d’époque, avec des morceaux d’Shabel et d‘son prédécesseur. Faut montrer l‘exemple quoi..

Il connaissait la valeur de certain. Il avait déjà vue la force mental et physique de quelques uns. Que ce soit de loin ou de prêt. A quelques exceptions près, Dyami était bien plus optimiste que Kwadhiraa. Il avait repéré certain lion se bouger aussi, depuis quelques jours, depuis qu’il avait reprit l’entrainement. Il avait vue certaine chose changer. Mais bon. Cela semblait-être quelque sursaut, qu’il fallait motiver plus encore. Oui… Dyami voulait être optimiste en l’avenir. Il voulait croire en une nouvelle gloire des lions des sables, et élever une nouvelle génération de lion prêt à prouver aux autres clans qu’ils étaient toujours au dessus de tout. Oui. Voila… Mais avant… Il fallait s’entrainer. Il fallait d’entrainer et éliminer ces Mositus. Une bonne fois pour toute.

Dyami c’était mué une nouvelle fois dans le silence. Avant de hausser un sourcil alors que Kwadhiraa venait de nouveau de prendre la parole, en lui proposant d’être son partenaire d’entrainement. Il tourna la tête et regarda la lionne quelques secondes, avant de finir par répondre…

- Pourquoi pas… Mon père peut plus m’aider. J’dois dire que cette proposition tombe à pique.

En faites, il n’avait même pas encore réfléchie à quelqu’un qui pourrait remplacer Lusio. Et maintenant qu’elle venait de poser ça sur la table, il ne pouvait s’empêcher d’y réfléchir. Sa mère ? Non… Sa mère c’était la chasse, pas le combat. Même si elle faisait parfois quelques rondes. Kaya ? Hatasa ? Non. Lui n’était qu’un simple lion sans rang, tout juste revenu d’exil. Daren ? Certainement. Helaku ? Nan, il finirait par le buter, et ça ne serait pas vraiment bon pour sa réputation. Jehara ?… heu… Il s’entrainait lui ?… Il pensa soudainement à Hassun, peut-être à Uluthrek… Mais s’il ne connaissait le deuxième que de nom, le premier… Et bien en faites il préférait quand même l’éviter pour le moment. Il ignorait comment il avait prit la nouvelle. De son combat contre Helaku pour obtenir Lewa comme compagne. Sans le consentement de la lionne… Hmph… Peut-être avait-il perdu un autre allié dans la chose.

- Et j’sais ce que j’dois bosser. Mais ça risque d’être dur à faire ici. Sauf si t’as une idée pour ça… ‘fin… Le Mositu contre lequel j’me suis battu, il était plus grand qu’moi. Mais y’a pas plus grand qu’moi ici. Faut que j’trouve le moyen de contourner ça.

Il avait apprit à utiliser son poids pour mettre à terre ses adversaires, pour prendre le dessus. Mais… C’était un poids plume, au finale, une fois qu’il sortait du désert. Et s’il connaissait son point faible, pour le moment il ignorait comment passer outre.

- Mais faut que j’reprenne ma masse avant.

Un an d’exil, ça ne s’effaçait pas en une semaine, après tout…
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Dyami vous grogne dessus en Darkred


PrésentationGalerieRecherche rp
Avatar @ Jehara // Signature @ Prince Voldy // Design @ Rono/Cynblack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4972-dyami-grain-de-sable-parm

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: A l'ombre des Roches   

Revenir en haut Aller en bas
 
A l'ombre des Roches
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» L'Ombre du Vent. [ Free. ][ UC]
» [Entraînement] A l'ombre du grand chêne
» "La Croisade de l'Ombre en Mouvement" (Prélude) (2)
» [PRIORITAIRE] Petite Fleur [Ombre] - Femelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: RPs abandonnés
-