Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 La colère pousse à l'égarement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 486
En savoir +
MessageSujet: La colère pousse à l'égarement.   Jeu 13 Sep - 11:08

Ayo avait quitté le grand nord. Son statut n'était plus "nordique", mais voyageuse, ou pour être un peu plus pessimiste, errante. Après la douloureuse discussion qu'elle avait eut avec Kuona, son énervement l'avait poussé à prendre une direction quelconque pour descendre de la montagne. A vrai dire, elle se fichait de retrouver le chemin, vu qu'elle ne ferait pas marcher arrière. Les oreilles couchées et le pas militaire, la jeune lionne s'engagea dans le passage marécageux avec détermination.

Marcher lui fit le plus grand des biens. Dans sa tête, elle avait insulté et souhaité la disparition de multiples personnes tant elle était en colère. Elle venait de se rendre compte qu'en laissant le nord derrière elle, ceux qui y habitaient allaient l'oublier progressivement. Parce que la vie est faite ainsi, et que les choses changent. Et la jeune Ayo n'avait pas le choix.

Elle avait marché toute la journée, faisant fi de la boue sur ses pattes, ou encore, des remarques désagréables des quelques vautours qui rodaient autour d'elle, espérant qu'elle décide de se laisser mourir. Ce n'était qu'après cette longue journée de marche, éprise d'une grande fatigue, que la lionne leva la tête afin de déterminer sa position.

Du rouge, du rouge partout. La lionne n'avait pas le souvenir que Prideland avait cette terre aussi rougeâtre. Et c'était tout simplement, parce qu'elle ne l'avait pas. La lionne balaya du regard toute la savane désertique. Rien. Pas même un rocher ou une colline pour prendre de la hauteur, et mieux se repérer. Elle soupira. C'était une chose qui était bien pratique dans le nord: on savait toujours où on allait.

Elle continua de marcher, jusqu'à ce qu'un arbre mort lui bloque le passage. C'était le bon moment pour faire une pause. La nuit allait tomber, et elle ne savait pas du tout où elle était. Il était plus prudent de marcher la journée, et de dormir ici.
La belle s'assied près de l'arbre couché, et nettoya ses membres qui étaient dans un état piteux. Elle n'avait pas l'habitude de la boue, mais plutôt de la neige qui était moins salissante. Alors qu'elle avait presque fini son nettoyage, une branche craqua.

La belle dressa les oreilles vers l'obscurité de la nuit. Il faisait trop sombre pour voir qu'est-ce qui approchait. Et là, elle était seule face au danger.

- Qui est là ? Grogna-t-elle pour se donner confiance en elle.

Avec un peu de chance, ce n'était qu'un petit rongeur, où l'une de ces grosses tortues terrestre, dont Kallah sa nourrice lui avait apprit l’existence.

_________________




Ayo cherche son papa !

_______---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4939-ayo
avatar
MEMBRE - KOZMOTIS


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 345
En savoir +
MessageSujet: Re: La colère pousse à l'égarement.   Sam 13 Oct - 17:25

La Colère mène à l'égarement
@Ayo
Après avoir informés les gardes et prit ses précautions, Kozmotis quitta la Combe dans les rayons du soleil déclinant et s'enfonça dans les marais qui dissimulaient le refuge qui serait désormais son nouveau chez-lui.

La nouvelle situation du groupe d'exilés, bien qu'elle fut désormais stabilisée et encourageante, leur garantissait pourtant de nombreuses journées de travail pour pouvoir aménager parfaitement les lieux comme Kozmotis, cherchant à protéger le camp, l'avait envisagé. Il avait de ça, également, mais aussi... Il aurait bientôt de nouveau individus dans le clan, et le Général craignait plus que tout au monde que ces petits êtres se retrouvent exposés aux dangers du monde en ayant à peine pu goûter à cette vie nouvelle. Un drôle de sentiment le prit alors qu'il y pensait, et Kozmotis accéléra le pas comme pour le fuir, ou bien se hâter de rentre chez lui.

Il était toujours fort mécontent de la petite excursion qu'avaient effectués Ceset et Waban vers Prideland sans qu'il en soit informé, et bien que le lion malade affirma que tout deux avaient fait attention à masquer leur odeur, Kozmotis ne pouvait que s'inquiéter qu'ils eurent été suivis au moins jusqu'aux marais. Profitant de l'obscurité qui allait croissante au fur et à mesure que le temps passait, l'Imperator se dissimulait dans celle-ci, humant l'air à la recherche d'autres individus qui auraient eu l'audace de les traquer comme de vulgaires proies. Ce serait sûrement la dernière fois qu'il quitterait la Combe avant longtemps...

Il y eu alors une odeur, familière sans qu'il parvint à la retrouver dans son esprit, qui se trouvait non loin devant lui, à la frontière entre la vallée et les marécages. Sur ses gardes, Kozmotis fit quelques pas, les muscles tendus et les griffes prêtes à bondir.

- Qui est là ?

Le pelage claire de la lionne qu'il apercevait désormais, et qui contrairement à lui faisait effroyablement tâche dans l'obscurité qui tombait, rappelait à Kozmotis les nordiques qu'il avait autrefois croisé... Il plissa les yeux pour mieux distinguer les traits et marquages de la créature devant lui... Et cru reconnaître quelque chose.

- Seulement un voyageur. Mentait-il seulement ? Qui es-tu et que... Est-ce toi, Ayo ?

Les souvenirs venaient de lui revenir et le grand mâle brun dévisageait désormais la lionne avec la quasi-certitude qu'il s'agissait bien de cette enfant qu'il avait un jour rencontrée, au loin sur la montagne.

© 2981 12289 0

[[ Désolée pour le temps de réponse et la médiocre qualité de celle-ci ]]

_________________
In the end,
we will remember.
Not the words of our enemies,
but the silence of our friends.


Kit (c) Kozmotis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4102-k-o-z-m-o-t-i-s-les-senti
 
La colère pousse à l'égarement.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La colère.
» La colère d'un père
» Là ou l'herbe ne pousse plus
» Noyer sa colère dans l'alcool est tout un art voyons.
» jusqu'ou peut vous entrainer la colère ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
La Lande des Sans-Terre
 :: La Vallée Abandonnée
-