Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Le devoir avant tout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 79
En savoir +
MessageSujet: Le devoir avant tout   Lun 13 Aoû - 9:24



Le couronnement de la Reine Awena était passé. Une belle mascarade selon Raksà qui lui ne s'était contenté que de faire le deuil de son Grand-père.Si le lion brun n'avait pas tout de suite averti Askari de ses intentions, il avait finit par le faire après que le soleil ait enfin levé sa lumière sur Awena. Tss. Pathétique. Aujourd'hui, le lion brun se tenait prêt de la grotte qui avait abrité son Grand-père Fleck quelques temps auparavant. Probablement qu’il souhaitait encore réfléchir un peu à la manière dont tout ceci serait à annoncer aux autres mais surtout – surtout il voulait garder cette image en tête à jamais : celle de son grand-père disparaissant sous ses yeux alors qu’il rejoignait l’étang de manière définitive. Raksà se repassait les dernières minutes de leur conversation en boucle. Tout ceci lui avait fait tourner la tête et si la tristesse l’avait d’abord accaparé, c’était maintenant la colère qui faisait battre son cœur à vive allure.

Pourquoi ne cessait-on de lui prendre ceux qu’il aimait ? Quel jeu malsain avait été mis en place dès son plus jeune âge et dont il était la victime permanente ? Et alors que ces questions raisonnaient dans son esprit, le mâle brun gonfla la poitrine et rugit. Pas un rugissement fier ni victorieux – non cela ressemblait plus à un déchirement empreint de tristesse et de regret. C’était pour son Grand-père, pour qu’il entende une dernière fois combien tout ceci l’avait bouleversé. Que ce soit ses révélations macabres ou son départ. Mais c'était aussi pour marquer le début des agissements de Raksà.

Restant encore là quelques minutes, le silence enfin revenu, Raksà se tenait toujours à ce même endroit qu'il y a quelques temps. Ce jour bien funeste pour lui où il avait vu la silhouette de son Grand-père disparaître peu à peu sous ses yeux. Servir la famille royale, est-ce que c’était là un bon choix ? La queue de Raksà balayait le sol rageusement tandis qu’il rassemblait ses idées pour les prochains jours à venir. Puis un voile noir se dessina et il reconnut sans le moindre mal la silhouette qui s’approchait de lui. Il la suivit des yeux avant de reporter son attention sur ce paysage vide mais dont ses souvenirs ne faisait que raviver la même scène. Plus amer que jamais, Raksà ne mâcha pas ses mots :

« Nous sommes gouvernés par des individus qui pensent avoir le droit de vie et de mort sur des lions qui ne sont même pas Pridelanders. »

Pour qui se prenaient-ils au juste ? Les Grands Esprits devaient avoir honte de la nouvelle génération royale. Raksà tourna la tête vers Chayà, encore nerveux :

« Dis-moi que toi, ma sœur, tu n’avais pas connaissance de ce pacte qui nous rougit les pattes du sang des Outlanders vaincus il y plusieurs mois de cela. »

S’il ne l’accusait pas encore, il souhaitait néanmoins la vérité. Même si elle faisait mal, c’était tout ce qu’il demandait depuis qu’il était lionceau. Cette foutue vérité qu’on semblait lui refuser tous les jours.


_________________
©️ Kiowara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4808-raksa-the-warrior
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 24 Féminin
Nb de Messages : 523
En savoir +
MessageSujet: Re: Le devoir avant tout   Mar 14 Aoû - 17:19

    Cette vois l'agrippa avec violence. Et cette voix, elle la connaissait, pire même, la chérissait plus que bien des êtres sur ce monde. Pourquoi son frère se tenait-il si droit, pourquoi son regard semblait-il si durs, pourquoi ses sourcils semblaient-ils si en colère ? Elle ne changea pas néanmoins, son oreille seule trahie son étonnement. Elle bougea, une fois, nerveusement. Mais le regard de Chayà ne flanchait pas. Il y avait du mouvement autour, pas question de crier au scandale et de s'afficher, surtout depuis qu'elle avait été désignée comme Majordome aux yeux de tous.

    « Suis moi Raksà. » Dit-elle simplement, encore ignorante des mots de son frère chéri. Elle ne savait pas de quoi il parlait, et bien sûr qu'il venait de faire chavirer sa curiosité. Mais il était hors de question de régler ça ici.

    La lionne descendit la pierre et s'approcha d'une faille entre les roches. Il y faisait frais et ici, pas de passage. Les lionceaux et les mères étaient loin, personne ne passerait ici. Elle avait fait attention à ce que sa démarche soit souple et calme ainsi que son visage. Il ne fallait inquiéter personne...

    Après qu'elle se soit faufilée à l'abris des regards et des oreilles – voyant bien l’agacement manifeste de Raksà, elle lui dit : « De quoi parles-tu ? » Elle avait entendu chaque mots, et bien qu'il n'en n'eut prononcé que peu, ils étaient déjà lourds de sens. Un pouvoir de vie ou de mort, la couronne, toujours et encore, puis Outland. Elle ne savait rien d'Outland si ce n'était ce que tout le monde savait déjà et peut-être quelques avis de ci de là comme celui de Koda, Janan et Vita. Elle savait qu'Ishana et sa famille était sains et saufs. Elle savait que Soto avait prit le pouvoir et avait trahis son Prince. Mais elle ne comprenait ni la rage de son frère, ni ce que venait faire la couronne là dedans. Les clans s'étaient toujours battus, parfois des alliances étaient faites certes, mais ici, la surprise avait pris le dessus et rien n'avait été mis en place. C'était ainsi qu'on avait fait le récit. De plus, on avait dit à Chayà que, parfois, il fallait savoir se mettre en retrait, ou en tout cas, ne pas agir, laisser se dérouler les choses et les observer. Que nous ne pouvions pas décider de leurs cours. Mais était-ce réellement ce qu'il s'était passé pour Outland ?

    Chayà l'avait toujours cru, mais les regards perdus et amers de son frère l'inquiétaient, s'étaient-ils trompé ? Que leur avait-on caché une fois de plus ? Chayà senti son cœur battre. Raskà avait beau être sanguin et nerveux, il était et resterait un des lions en lesquels elle avait le plus confiance, si ce n'est le premier. Son regard ne pouvait se détendre, elle était toujours aussi fermée, elle n'attendait que les mots de son frère pour la délivrer.


_________________



Speach: #000000 | Rapport du Matin | Présentation

Avatar (c)L, fond (c)Disney
Signature (c)L, fond (c)Disney


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4194-chaya#92680
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 79
En savoir +
MessageSujet: Re: Le devoir avant tout   Ven 17 Aoû - 14:17




Chayà l’attira à l’abri des regards et il ne put voir cela que d’un très mauvais œil. Sa chère et tendre sœur avait-elle peur de quelque chose ? Peut-être que sa réputation était plus importante que le reste ! Néanmoins, lorsqu’elle lui demanda des explications, elle afficha un visage qui semblait baigner dans l’incompréhension. Les mâchoires de Raksà claquèrent alors que la colère ne faisait que se répandre dans tout son organisme :

« Grand-père Fleck est parti du Rocher. »

Cette phrase sonna comme l’ouverture des hostilités. C’était comme si cette simple phrase était censée résumer toute la gravité de la situation mais Raksà ne s’arrêta pas en si bon chemin, laissant l’amertume et la rancœur déferler :

« Tu sais comment ils ont réussi à tuer Mopango ? Ils ont demandé de l’aide. » - son ton puait le sarcasme et le dégoût, il était profondément marqué par tout ce qu’il avait appris et cela transpirait par tous les pores de sa peau : « Ils ont demandé de l’aide et en échange ils ont accepté de laisser des innocents mourir. »

Raksà ne faisait honte lui-même mais il avait également honte de sa famille. Il aurait dû se montrer plus curieux, plus bavard, poser plus de questions, mais le mal était déjà fait. Quant à la royauté, il espérait que chacun ne voyait qu’un reflet maculé de sang à chaque fois que ces derniers croisaient un point d’eau.

« La Princesse Ahva a conclu un pacte avec Soto. Je ne t’apprends probablement pas son nom, tu dois sûrement le connaître. » - son amertume se ressentait tout particulièrement par l’usage des titres de noblesse. Il n’était plus question de les appeler « Tante Ahva » ou « Tante Awena », tout ceci était bel et bien révolu pour Raksà. Il marquait un détachement grandissant tout en continuant ses explications : « En échange de la non action de Prideland dans le conflit entre les Outlanders et les exilés, Soto acceptait de prêter main forte à notre famille pour éliminer le démon noir. »

Le démon noir aurait pu mourir de vieillesse plutôt que de partir dans une croisade désespérée en se mettant à dos tout une famille. Pire, tout un clan. Tout semblait s’effondrer autour de Raksà dont la colère ne faiblissait pas. Il continua sur sa lancée, crachant presque ses mots :

« Une vengeance personnelle contre tout un clan. C’est à vomir. » - les yeux de Raksà étaient presque fous : « Ni la reine ni personne d’autre ne semblent être trop perturbé par tout ceci. Nous les avons laissé mourir pour une histoire de vengeance ! Et ils s’en fichent ! »

Il conclut sa phrase dans un rire presque malsain, affichant ainsi tout le dédain qu’il avait désormais pour cette famille qui, dès à présent, ne représentait plus rien pour lui :

« Ils sont même venus demander l’asile et encore une fois, nous n’avons rien fait. » Raksà avait peine à imaginer cette scène et pourtant, le peu qu’il arrivait à tisser dans son esprit lui tordait le cœur autant que l’estomac : « Une alliance vieille de plusieurs années, bafouée en seulement quelques minutes pour des raisons personnelles. Quels genres de dirigeants servons-nous ? Quel genre de famille avons-nous ? »

Le ton de Raksà ne s’était jamais fait doux, ou compréhensif, ou même léger. Il n’avait pas hésité à clamer chacun de ses mots haut et fort, peu importe que la population soit au courant de cette façon ou non, il faudrait bien le leur avouer un jour. Raksà haïssait le mensonge plus que tout et ça, ce n’était un secret pour personne.

« C’est toujours la même chose. Toujours des mensonges. Toujours l’égoïsme. Toujours la mort. »


_________________
©️ Kiowara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4808-raksa-the-warrior
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 24 Féminin
Nb de Messages : 523
En savoir +
MessageSujet: Re: Le devoir avant tout   Mar 28 Aoû - 11:44

    Les mots de son frère étaient saccadés, comme venant seuls et effrayés. Ils disaient trop peu et tout à la fois. Il parlait de mort, de trahison, de Fleck et son départ. Chayà fermait son visage mais son estomac se nouait au fur et à mesure que les mots s'évadaient dans l'air. Jamais elle n'avait été prévenu de tels agissements. Le secret avait été bien gardé. Son frère se tut et pourtant il ne se taisait pas. Dans les oreilles de Chayà, les mêmes mots revenaient encore et encore. Elle se sentait si humiliée et déçue. Elle se préparait depuis longtemps, et tout le monde le savait, et, on se permettait de lui cacher ce genre de décision prise à bas mots. Et quelle décision pardi ! Elle avait cru, naïvement, que si Prideland n'avait pas agit, c'est tout simplement car ils ignoraient l'éclatement du conflit et la coulée du sang le soir de la bataille d'Outland. Mais non, ils savaient, ils l'avaient su bien avant et avait, en plus, décidé de ne rien faire – c'était donc tout faire. Chayà n'avait pas quitté son mutisme. Pourquoi fallait-il toujours que le passé les poursuive. Elle essayait, chaque jour, de pardonner, d'oublier, de faire face à l'avenir radieux pleine d'espoir. Une Ahva qui blâme pour un mensonge et qui en fait de même, une Awena qui ne dit mot face au massacre, un père qui... Savait-il ? Lui qui avait juré de ne plus mentir...

    Mais elle alors, eux alors. Chayà avait juré d'être fidèle à Awena et elle savait que ça ne serait pas tâche facile, mais voilà qu'on lui en demandait beaucoup. Elle gonfla le torse, inspirante, puis elle coula un regard vers son frère.

    « Je ne connaissais pas cette histoire... » Elle déglutit, le même visage. Que faire ? À ce moment précis, elle aurait voulu courir vers Awena pour lui demander des comptes, la questionner sur ce qu'elle attendait de son règne, quelle serait sa posture ? Fallait-il considérer ça comme une erreur ou le début d'un règne égoïste et assumé comme tel ? Non, elle ne voulait y croire. Pas sous son joug ! Chayà était Majordome, avec cela viendraient les responsabilités, et si elle devait porter le blâme de cette erreur afin de la réparer, alors elle le ferait. Bien qu'elle eut honte, son statut lui permettait aussi de pouvoir agir plus que la normale pour remettre de l'ordre dans ce chaos.

    « Famille, devoir et honneur. Quelle bêtise. » Déclara-t-elle, les yeux noirs. Cette maxime qui avait guéri bien des maux lors de l'ère de Kuzali ne rimait plus à rien pour la lionne ébène. À trop l'employer voilà que tout le monde s'en faisait sa petite cuisine et ça ne voulait plus rien dire. Quelle famille avaient-ils défendu en laissant mourir un peuple ? Waasi et Tadji n'étaient-ils pas leur famille ? Samekh et Kuzali n'avaient-ils pas vécu ensemble comme mentor et apprenti ? Fleck n'étaient-il pas leur grand-père ? C'était comme si tout le monde oubliait. Plus rien n'avait de sens à trop reprendre le passé – ne pensaient-ils jamais à l'avenir et à comment il pourrait-être beau ? Certes, l'alliance avec Outland s'était étiolée et certains contrats non respectés, mais fallait-il jouer de la vie d'un peuple ? Ahva qui avait toujours râler son rôle de Princesse s'en servait finalement allègrement pour ses petits règlements de compte. Pourquoi Awena n'avait-elle pas interdit tel acte ?

    « Cela me révolte mon frère, mais ce qu'ils oublient, c'est que nous jouons à cartes égales. J'ai juré loyauté à Awena et je suis sa Majordome. Elle est ma Reine, certes, mais j'ai mon rôle à jouer dans ce jeu de la couronne. Je ne peux pas laisser ça passer et je ne tairais pas ce mensonge. Et dire qu'elle a essayé de me le cacher... » Elle souffla légèrement.

    Elle regardait son frère, elle le sentait trembler et le doute transparaissait ainsi que le sang dans ses veines. Elle ne pouvait pas douter, elle, c'était trop tard.

    « J'ai dis à Awena que je lui serais fidèle. Tu te doutes bien que je ne cautionne pas son action, mais j'espère pouvoir changer les choses. Aujourd'hui elle m'écoutera et réparera ces erreurs Raksà. Je vais lui parler, il est hors de question qu'elle instaure ce genre de règne je te le garantis et nous allons devoir trouver un moyen de se racheter vis-à-vis d'Outland. C'est ma responsabilité. »

    « Où est parti grand-père ? » Déclara-t-elle soudain, la voix plus suave. Comme si la peur et la tristesse de l'enfant qu'elle n'avait jamais été ressortait. Parti, parti où ?


_________________



Speach: #000000 | Rapport du Matin | Présentation

Avatar (c)L, fond (c)Disney
Signature (c)L, fond (c)Disney


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4194-chaya#92680
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 79
En savoir +
MessageSujet: Re: Le devoir avant tout   Mer 29 Aoû - 18:29




« Une bêtise ? Pire que ça, c’est une blague. »

Et dire que c’était Ahva elle-même qui le lui avait enseigné. Il leva les yeux au ciel rien que d’y penser. Comment avait-il pu être aussi crédule et croire que le mensonge s’arrêterait à celui de son père ? L’amère vérité ne faisait que frapper Raksà et nul doute que la confiance qu’il pourrait placer en quelqu’un serait maintenant terriblement difficile à obtenir. Au moins, il savait qu’il pouvait toujours faire confiance à Chayà et ne pouvait que se sentir mal de la voir aussi déboussolée. Elle devait, de par son rôle, se sentir trahie elle aussi. Qui ne le serait pas ? Mais Raksà tenait à ce que sa sœur ne porte pas à elle seule le poids de cette révélation et de tout ce que cela impliquait.

« Notre responsabilité. Ce sont mes guerriers que je n’ai pas envoyé au combat, que je n’ai pas envoyé secourir les Outlanders. »

Les guerriers étaient certes sous le commandement d’Askari, mais en tant que futur chef des guerriers, Raksà aurait pu choisir d’agir, d’en parler avec le vieux lion, de faire quelque chose, n’importe quoi. Mais il était trop tard désormais pour revenir en arrière et non seulement les actes d’Ahva ne faisaient taches dans la réputation de Prideland mais tout autant dans la réputation qu’ils avaient en tant que personnalités au rang important. Raksà partait avec de mauvaises bases, néanmoins il n’en restait pas moins décidé à rattraper ces idioties. Il se contenta néanmoins d’hausser les épaules quand Chayà évoqua la reine – elle n’avait pas l’air plus perturbée que ça par le sort des Outlanders exilés et visiblement les avait même rencontré pour leur claquer la porte au nez.

« Fais ce que tu veux avec Awena, le résultat est tout de même là. Son règne commence dans le sang d’innocents. »

Il espérait qu’elle ferait face aux paroles de Chayà puisqu’il doutait que sa sœur en reste là. Il ne lui cacherait pas ses intentions et s’empressa même de les formuler.

« Je vais partir. Je dois les retrouver. Kozmotis étaient avec eux. C’est un devoir que je me fais. Je ne resterai pas comme eux, les bras croisés, à faire comme si de rien n’était. »

S’il réussissait sa mission, il n’avait aucune idée de comment pourrait se dérouler la suite des événements. Tout ce qu’il espérait, c’était pouvoir expliquer que cette faute n’est pas celle d’un peuple mais celle d’une famille au sang bleu. Sang bleu qui semblait leur être monté à la tête. Quand Chayà évoqua leur Grand-père, Raksà baissa les yeux au sol, se rappelant des dernières paroles d’Ohanko. Il resta cependant très franc avec elle, le mensonge étant définitivement banni de sa vie :

« Il est à l’étang avec sa famille et Jioni aussi. Néanmoins, je te déconseille de t’approcher de la tanière. Ohanko a été très clair lors de mon entrevue avec lui. Si j’ai encore la liberté de les approcher, je suis bien le seul. Il sera sans pitié avec les autres. »


_________________
©️ Kiowara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4808-raksa-the-warrior
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 24 Féminin
Nb de Messages : 523
En savoir +
MessageSujet: Re: Le devoir avant tout   Mar 4 Sep - 23:47

    « On ne savait pas Raksà » répondit-elle rapidement afin d'éviter trop de mal – encore.

    Il lui annonça alors qu'il se donnait pour mission d'aller les retrouver. Et que Kozmotis, leur ami d'enfance, était à leur côté. Chayà sourit à peine au souvenir de leur ami de la Lande, leur proie ! Ils avaient fait du chemin depuis. Elle aurait aimé lui dire que sa place était ici, avec les guerriers, mais finalement, était-ce réellement le cas ? Elle admirait la quête de justice de son frère et se faisait la promesse de l'y accompagner. Puis, à vrai dire, cette annonce déclencha en elle une idée, simple mais nécessaire. Elle sentait également le besoin de s'éloigner un peu...

    Mais il évoqua Fleck, et là elle se fit attentive. Alors il était partis, il était prisonnier et déçu. Seul Raksà avait la permission de s'approcher. Elle aurait put jalouser son frère mais pas du tout, elle était même rassurée de savoir qu'au moins un d'eux avait le droit de s'approcher. D'un coup, elle vint se blottir dans la crinière ébène du lion. « Transmets lui ça de ma part. » Lâcha-t-elle. Quant au reste, cela suivrait. Lui comme elle s'alliaient pour des lendemains meilleurs. Raksà semblait avoir son plan bien en tête, elle en devinait seulement les contours. Mais cela viendrait vite.

    Mina lui avait dit de ne pas être trop sévère, de ne pas juger trop vite. Elle serait y faire – du moins l'espérait-elle. Mais elle ne pourrait pas s'empêcher d'être ferme. Ainsi on la prendrait au sérieux – car la suite des évènements allait être un pari fou mais qui en valait bien la peine. Un règne débutant sous le joug du mensonge ne peut que s'envenimer par la suite, c'est bien ce que de lointains ancêtres leur avaient appris. Il s'agissait parfois de bâtards, parfois de bain de sang, le résultat était le même ; mauvais. Dire qu'ils avançaient pour le mieux.

    L'hippotrague avait été calmé et une entente trouvée, et par Ahva qui plus est.

    C'était à rien n'y comprendre – ou si alors, était-ce son expiation ? Son rachat secret ? Mais à quoi bon trop se questionner, comme son frère venait de le dire, le mal était fait.

    « C'est presque drôle de voir une fois de plus le mensonge nous tomber dessus. Sache que jamais au grand jamais je ne mentirais ni ne pourrais tolérer tel acte. Mais s'il y a au moins une chose qu'il a réussi à faire, c'est nous rendre plus fort mon frère. »

    Elle s'était reculée de son étreinte, elle n'avait pas peur. La détermination de Raskà et la sienne lui semblait, à cet instant, plus fort que tout.

    « Tu sais si nos parents étaient au courant de ce pacte ? » Chayà ignorait pourquoi elle avait posé cette question. C'était peut-être le point de non retour qu'elle attendait. Peu de temps auparavant, lors de sa rencontre avec Janan, elle s'était rendu compte que sa colère ne s'était pas totalement apaisée. Chose qu'elle avait cru enterrée depuis longtemps. Savoir que Sadaka et Taali auraient également contribué à cet acte criminel sonnerait la fin de la trêve...


_________________



Speach: #000000 | Rapport du Matin | Présentation

Avatar (c)L, fond (c)Disney
Signature (c)L, fond (c)Disney


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4194-chaya#92680

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Le devoir avant tout   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le devoir avant tout
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» "Les études avant tout!"
» (m) Patricien ₪ frère, cousin, neveu, mais avant tout un Claudii
» La musique est un art, mais avant tout une manière de s'exprimer. [ Salomé & Emily]
» Déesses mais amies avant tout !
» grant gustin : la famille avant tout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Glorieux Royaume — Prideland
 :: Le Rocher de la Fierté
-