Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Sauvetage sur Prideland [Ukarimu/Adana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 622
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Sauvetage sur Prideland [Ukarimu/Adana]   Mar 3 Juil - 17:55


Complètement épuisé, Vita se traînait misérablement aux frontières de Prideland. La grosse hyène lui avait déchiqueté le bas de la gorge sans parvenir à atteindre la jugulaire, se contentant de mordre encore et encore pour tout déchirer. Vita avait réussit à minimiser les dégâts mais voilà qu'à cet endroit, sa crinière était humide de sang et de bave. Son arrière-train avait également dégusté à cause de l'autre bête qui avait volontiers plongé crocs et griffes, y laissant quelques marques encore sanguinolentes. Le souffle court et rauque, le fils du feu se laissa soudainement tomber dans l'herbe dorée, soulagé d'être sur Prideland. La végétation était luxuriante, les oiseaux chantonnaient autour de lui... Jamais il n'aurait cru être heureux de se trouver sur Prideland. Il devait à tout prix atteindre le Rocher de la Fierté et être soigné par Ishana, ou cette mandrill, comment s'appelait-elle ? Il avait oublié.

La vieux mâle tenta de se redresser, vacillant, il se stabilisa sur ses pattes tremblantes puis se laissa à nouveau tomber. Il n'en pouvait plus. Le combat avait été harassant, son énergie ne lui permettait pas de poursuivre et le sang coulait. Quel état misérable... Pire encore de quand il s'était rendu sur Freeland pour tuer Masika, pire que quand il avait affronté ce lion à la crinière rouge. Pire que...Vita cessa d'y songer, soupirant. Il leva ses prunelles orangées vers le Rocher qui lui semblait si lointain : quelle tristesse, il n'était même pas capable de rugir, sa gorge était enflammée et douloureuse.

Faiblement, il tendit une patte vers la silhouette du Rocher puis, retrouvant comme de l'énergie dans un sursaut de vie, il releva sa vieille carcasse. Se forçant à faire quelques pas, tâchant son chemin de gouttes rougeâtres, Vita songea à Ishana, Adana, Ahva, Chayà... Bon sang, il ne pouvait pas se laisser abattre si facilement ! Il désirait revoir ces visages, pouvoir encore discuter avec ces gens et surtout... pouvoir encore voyager auprès d'Adana. Il voulait encore pouvoir admirer son adorable minois endormi, pouvoir répondre à ses piques et se moquer gentiment d'elle. Crocs serrés, Vita avança encore un peu quand son regard croisa plus loin une silhouette orangée. Oh, oh ! Une chance ?

Il tenta d'ouvrir la gueule, de dire quelque chose mais ce ne fut qu'un râle douloureux qui sortit de sa gueule. La seconde suivante, il retomba dans un bruit sourd dans l'herbe dorée, les yeux mi-clos. Il n'avait plus de force, malgré toute sa bonne volonté.


_________________


Avatar by Yetsa.
Personnage, signa by Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame En ligne
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 838
Localisation : Tu as regardé derrière toi ? ^^

En savoir +
MessageSujet: Re: Sauvetage sur Prideland [Ukarimu/Adana]   Jeu 5 Juil - 15:27

Les journées où je passais mon temps à surveiller les faits et gestes de mes enfants étaient révolues. Ils approchaient doucement de l’adolescence et bien que je me faisais – et que je me ferais sans doute toujours – du souci pour eux à chacune de leurs escapades, je tâchais de leur accorder ma plus entière confiance en leur donnant plus de liberté. Je lâchais du leste et quand bien même je n’étais jamais très loin au cas où, je leur accordais plus d’indépendance. Il était difficile de voir que mes enfants n’avaient plus besoin de moi tout le temps mais c’était ça la vie et en tant que mère, j’étais fière de voir mes enfants grandir.

Enfin, ils avaient beau grandir et demander moins d’attention que quelques mois auparavant, ils n’en restaient pas moins de jeunes lions qui se posaient de nombreuses questions et qui de mieux que maman pour y répondre ? C’est de cette façon qu’une silhouette sombre était venue me rejoindre tandis que je me désaltérais. Depuis que son frère avait trouvé un objectif pour son futur, Keri se demandait quel serait le sien. Elle avait déjà posé beaucoup de questions à sa tante concernant la chasse et aujourd’hui, elle me demandait ce que j’avais pu voir sur les autres territoires. Il est vrai que Tan Diel et moi leur avions surtout parlé des paysages et de nos rencontres mais le sujet des rôles avait rarement été abordé.

Sachant qu’il me faudrait un moment pour lui parler de ce que j’avais retenu, j’invitais ma fille à me suivre pour une petite ballade. Je me remémorais la trajet que nous avions emprunté voilà maintenant plusieurs années et commençais par les nourrices de Freeland. Bien sûr, il y en avait aussi sur Prideland mais elles m’avaient marquées par leur proximité, presque comme un petit groupe à part entière composé non pas d’individus dénués de lien à part celui du clan mais bien de frères et de sœurs. Cela était sans doute lié à l’histoire même des Terres Libres mais toujours est-il que cette image m’avait marquée.

Après Freeland était venue Outland. Nous n’avions presque rien vu de ce territoire à cause de la rencontre que nous y avions faite mais une chose était sûre : si les outlanders étaient tous comme le jumeau de Tan, alors nous n’avions pas raté grand-chose. A cause de lui et bien que cela tendait à se modifier grâce à la famille outlander qui avait récemment trouvé refuge sur Prideland., j’avais une image de lions hautains, méprisants et prompts à engager le combat. Rien qu’à sentir l’odeur du sang, je fronçais le nez.

Je marquais soudain un temps d’arrêt. L’odeur du sang ? Je balayais les alentours du regard et mes prunelles vertes eurent tout juste le temps de voir une masse s’effondrer avant de disparaitre dans la végétation. Si le moment avait été fugace, j’avais quand même pu noter l’apparence féline de la silhouette. Ce que je venais de voir, combiné avec la forte odeur du sang que le vent m’apportait n’annonçait vraiment rien de bon. C’est donc en courant que je me rendais sur le lieu présumé de la chute. Et la scène que je découvris n’était pas des plus joyeuses : un lion au pelage rouge et déjà bien couturé de cicatrices était étendu là, respirant difficilement.

Il lui est arrivé quoi au lion, maman ?

La voix qui venait de s’élever était celle de Keri qui arrivait tout juste sur les lieux. J’avais oublié sa présence pendant quelques secondes et si je regrettais qu’elle voit une telle chose, j’étais contente de ne pas être seule car j’allais avoir besoin de son aide.

Je ne sais pas ma chérie mais ce que je sais, c’est que ce lion va avoir besoin de soins au plus vite. Je vais rester avec lui pour voir ce que je peux faire donc je vais avoir besoin de toi. Tu vas retourner le plus vite possible au Rocher pour trouver Kuzaidia, d’accord ? Si elle n’est pas là, demande à voir une lionne nommée Ishana. Elle est arrivée il y a peu sur Prideland mais je crois qu’elle aussi a des compétences en soins. Quand tu auras trouvé l’une ou l’autre, amène-la ici sans perdre de temps.

Mon ton avait été des plus sérieux et j’avais vu toute l’attention de ma fille lorsque je lui parlais. Elle acquiesça vivement avant de tourner les talons et de partir en courant. J’ignorais qui elle allait trouver mais je priais pour qu’il s’agisse d’Ishana. Je ne la connaissais que de vue mais la lionne serait beaucoup plus rapide que la mandrill.

Reposant alors mes yeux sur le blessé, je me demandais dans quelle situation il avait bien pu se trouver pour finir dans cet état. Je m’en voulais de ne pas pouvoir lui apporter les premiers soins mais je n’avais aucune notion dans ce domaine. Mieux valait que je ne le touche pas pour éviter d’aggraver les choses. En revanche, si je ne pouvais pas le soigner, je pouvais lui dire que ça allait rapidement s’arranger et c’est pourquoi je m’adressais à lui.

Tenez bon, on va vous aider.

_________________
Ukarimu est timide en DarkOrange

Présentation - Rapport du Matin - RP & Liens

Avatar © Kiowara et Signa © Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4040-ukarimu-ou-la-pridelander
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 622
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: Sauvetage sur Prideland [Ukarimu/Adana]   Sam 7 Juil - 9:07


Des voix s'élevaient autour de lui, Vita entrouvrit ses prunelles orangées, tentant de voir qui venait d'arriver. L'une des voix était plus âgée que celle d'avant, une lionne d'âge adulte et une seconde bien plus jeune. Un instant, l'espoir fut à nouveau insufflé dans son cœur, il allait certainement s'en sortir, n'est-ce pas ? Il peinait à bien comprendre tous les mots mais quand il entendit le simple nom d'Ishana, ses prunelles s'écarquillèrent légèrement. Oui, oui ! Excellent ! C'était ça, il avait besoin d'Ishana ! Vita entendit un bruit de course à travers les hautes herbes, l'autre sembler rester.

Le rouge leva péniblement et légèrement sa tête, découvrant celle qui faisait déjà une grosse partie du sauvetage en l'ayant déniché et en appelant du secours. De ce qu'il voyait, c'était une lionne orangée, aux prunelles émeraude et à l'air plutôt apaisant. Ses mots firent soupirer le vagabond, non pas par un quelconque ennui mais plutôt d'aise. Le lion rouge entrouvrit sa gueule, essayant d'articuler quelques mots, si sa gorge lui fut un peu douloureuse au début, il finit par y parvenir.

- Les... hyènes... sont folles...

Oui enfin ce n'était pas une phrase bien constituée ou longue de remerciements, il voulait bien prévenir ce qu'il y avait comme raclures complètement timbrées, de l'autre côté de ces frontières. Certes, il savait pertinemment que personne ne lèverait la patte pour un vagabond et en plus, mal réputé comme il l'était mais... Mais quoi ? A vrai dire il n'en savait pas trop, il tenait juste à informer cette lionne de ce qui l'avait rendu ainsi, sûrement. Vita poussa un souffle assez puissant, essayant de prendre un rythme de respiration meilleur mais ce n'était guère aisé, respirant assez lentement avec sa gueule entrouverte.

- Ishana... J'ai besoin d'Ishana. C'est.. ma soeur... elle connaît.... connaît mieux... Demanda t-il tant bien même cela était à présent inutile, l'aide avait déjà envoyé après tout. Prenant une pause, Vita rouvrit la gueule pour tenter de dire autre chose mais finalement, se ravisa. Parler lui prenait un peu trop d'énergie à son goût alors il se contenta, mirettes entrouvertes, d'observer la lionne orangée.

_________________


Avatar by Yetsa.
Personnage, signa by Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame En ligne
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 838
Localisation : Tu as regardé derrière toi ? ^^

En savoir +
MessageSujet: Re: Sauvetage sur Prideland [Ukarimu/Adana]   Sam 14 Juil - 17:04

Le lion rouge soupira à la suite de mes paroles. Sans doute devait-il être soulagé par mes mots ou bien par le simple fait que quelqu’un l’ait trouvé. Qui sait ce qu’il se serait passé si je n’avais pas été dans les parages ? Enfin, j’avais bien une idée mais je l’éloignais bien vite de mon esprit. Inutile d’imaginer ce qui aurait pu être. Je l’avais trouvé et heureusement pour nous deux, je n’étais pas seule, profitant ainsi de la présence de ma fille aînée pour l’envoyer chercher de l’aide.

Les… hyènes… sont folles…

J’écarquillais les yeux. Se sont les hyènes qui l’avaient mis dans cet état ? Mais enfin, pour quelle raison ? Certes les tensions entre les hyènes et les lions avaient toujours été présentes mais la dominante était une alliée et une amie des lions, non ? Pourquoi donc s’en prendre à ce lion ? Mes questions ne trouveraient pas de réponses immédiatement et si je me promis d’en savoir plus lorsque le moment se présenterait, je me concentrais sur l’instant présent.

Ce lion avait été attaqué par des hyènes et avait apparemment réussi à leur échapper. Cependant, les rieuses à l’origine de cette agression avaient-elles poursuivies le blessé ou avaient-elles abandonné au bout d’un moment ? Je l’ignorais et inquiète, j’humais l’air tout en observant les alentours. Mis à part l’odeur du sang, je n’arrivais pas à distinguer grand-chose et mes yeux ne détectèrent aucune autre présence. J’espérais donc vraiment qu’aucune hyène n’ait eu l’idée d’engager une poursuite jusqu’ici. Je n’étais pas vraiment rassurée mais mon attention retourna sur le lion rouge lorsque celui-ci se remit à parler.

Ishana… J’ai besoin d’Ishana. C’est… ma sœur… elle connaît… connaît mieux…

Ainsi donc, ce lion se trouvait être le frère d’Ishana. C’est vrai qu’ils se ressemblaient beaucoup maintenant que je l’observais plus attentivement. Je m’étonnais de ne pas avoir fait le rapprochement moi-même mais après tout, la nouvelle guérisseuse n’était sur Prideland que depuis quelques temps et je n’avais pas vraiment eu l’occasion d’aller lui parler. De plus, les circonstances dans lesquelles je rencontrais son frère n’étaient pas spécialement propice pour ce genre de réflexions. Voyant qu’il m’observais, j’ouvris la gueule pour parler à mon tour.

Ne vous en faites pas, ma fille est partie chercher une guérisseuse. Que ce soit votre sœur ou Kuzaidia, l’une ou l’autre saura vous soigner, j’en suis persuadée.

Je priais cependant très fort les Esprits pour qu’ils accordent assez de temps à ce lion afin qu’il ait une chance de s’en sortir. Sa respiration était difficile et si j’ignorais la quantité de sang qu’il avait perdu, cela ne cessait pas au vu de la flaque de sang qui s’agrandissait au fil des minutes. Je ne savais pas grand-chose sur comment soigner quelqu’un mais je savais au moins que s’il continuait à perdre de ce liquide précieux nécessaire à la vie, il finirait par mourir.

Une idée germa dans mon esprit mais j’étais tiraillée. Devais-je la suivre ou continuer d’attendre en espérant que Keri trouve rapidement quelqu’un ? Elle était encore jeune et bien que je me doutais qu’elle devait donner tout ce qu’elle avait pour rejoindre le Rocher au plus vite, sa petite taille devait faire qu’elle n’y était pas encore. Et cela voulait dire que le lion rouge allait encore devoir attendre avant de recevoir les soins dont il avait besoin. Un rapide coup d’œil à la marre de sang me décida pour de bon. Je savais que ce n’était sans doute pas la meilleure des choses à faire que de le déplacer dans son état mais si je ne faisais rien, il mourrait.

Je suis navrée si ce que je compte faire vous fait souffrir, ce n’est pas mon intention.

Sur ces excuses, je me rapprochais du lion et le hissais tant bien que mal sur mon dos. Une fois cela fait et bien que la position était précaire, je me mis en route. Je sentais désormais sa respiration et elle me parût pire que ce qu’il m’avait laissé penser. Je tâchais donc de me dépêcher et adoptais un rythme de marche plus rapide.

Je réussi à le garder pendant une dizaine de minutes mais bien que je serrais les crocs, je devais me rendre à l’évidence : j'avais surestimé ma capacité à emmener le lion rouge au Rocher en une seule fois. Je devais cependant tenir le coup et je continuais à marcher, préférant ralentir un peu l'allure pour augmenter mon endurance. Je sentais le sang du blessé imprégner mon pelage mais je ne m'en occupais pas, me concentrant pour continuer d'avancer. Il fallait que j'y arrive ou ce lion dont je ne connaissais même pas le nom mourrait sur mon dos...

Hors rp:
 

_________________
Ukarimu est timide en DarkOrange

Présentation - Rapport du Matin - RP & Liens

Avatar © Kiowara et Signa © Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4040-ukarimu-ou-la-pridelander
avatar
PLAYER - MEMBRE DU MOIS


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 799
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: Sauvetage sur Prideland [Ukarimu/Adana]   Sam 14 Juil - 19:46


Sauvetage sur Prideland






Un ciel bleu, des herbes dorées et des Pridelanders un peu partout … Il n'y avait pas à dire, Prideland était Prideland et serait toujours Prideland. Adana s'ennuyait terriblement, longeant les plateaux dorés à la recherche d'une présence ou d'un événement qui la sortirait de son profond somm... son profond ennui.
Sa vie semblait bien morne en l'absence de Vita. Les journées qu'elle passait n'avaient rien d'excitant et se ressemblaient presque toutes, comme tous les visages qu'elle rencontrait d'ailleurs. Aucun mâle ou femelle ne parvenait à attiser son intérêt ou à allumer une étincelle d'excitation dans son regard doré. Ils étaient tous les mêmes. Pridelanders comme voyageurs, ou Mositus. Aucun n'avait la mentalité et les yeux si captivants du vagabond rouge. Était-elle en train de rêvasser en songeant à son compagnon de route ? Adana se ressaisit bien vite, alors que sa truffe lui annonçait la présence d'une quantité affolante de sang non loin d'elle, en pleine savane. La brune plaqua ses oreilles contre son crâne et s'approcha, suivant l'odeur avec attention, intriguée. C'était étrange. Un animal s'était-il gravement blessé d'une certaine façon ? La Mositu s'attendait à retrouver un cadavre répugnant dissimulé dans les hautes herbes.

Plus elle approchait, plus elle pouvait distinguer un long chemin d'herbes écrasées et ensanglantées en plein milieu de la savane. Elle haussa un sourcil, surprise. On aurait dit une scène de crime ! Les battements de son cœur affluèrent. Un mauvais pressentiment la saisit. Elle n'aurait su dire pourquoi, mais elle tenait à connaître l'identité de la personne mourante. Elle la connaissait peut-être … elle n'espérait pas tout de même, mais on ne sait jamais.
Le parfum du sang la prenait à la gorge mais elle continua son avancée dans la Savane. Jusqu'à qu'elle se fige de stupeur.
Deux silhouettes étaient là, en train de s'éloigner de la savane et se dirigeant, sûrement, vers le Rocher de la Fierté ou quelque chose s'y rapprochant. Adana approcha doucement, avant de reconnaître une femelle rousse et crème portant sur son dos le corps couturé de blessures d'un mâle brun-rouge très sombre. Ce dernier portait plusieurs cicatrices sur le corps, d'après ce qu'elle pouvait voir depuis sa position. Elle continua de s'approcher tout en se faisant discrète, observant la crinière malmenée et ensanglantée du lion. La rouquine qui le portait était elle aussi trempée de son sang. La fille de Kimiria crut défaillir en reconnaissant la corpulence et la couleur de fourrure de Vita. Non, non … Il ne pouvait pas être … ?! Et puis, pourquoi cette femelle orang- … cette couleur de pelage lui disait également quelque chose. Adana sentait son sang bouillir dans ses veines, tel un volcan prêt à exploser de colère. Ses prunelles se rétrécirent autant par peur que par colère. Cette teinte de roux, elle l'avait déjà vu jadis. La seule femelle à porter une telle robe sur Prideland se trouvait être Ukarimu. Les autres portaient des couleurs plus discrètes, plus … fauve peut-être ? Bon, on s'en fout.

Elle ne pouvait pas supporter la vision de son compagnon de voyage, apparemment « mort » qui séjournait sur le dos de ce qu'elle pensait être Ukarimu. Il réagissait à peine, si ce n'est pas du tout. Cette dernière avait-elle fini par le tuer pour protéger son territoire de l'exilé ? Le ramenait-elle à son roi pour lui officialiser la mort de Vita ? La rebelle fronça les sourcils, furieuse. Les traits de son visage se tordirent à cause de la colère et de la panique. Sans plus attendre, Adana s'élança puis percuta violemment le flanc gauche de la féline rousse, lui criant de toutes ses forces :

« NE LE TOUCHE PAS ! »

Son attaque impulsive avait réussi son coup : Ukarimu était neutralisée. Adana espérait que le choc lui avait fait bien mal. Comment osait-elle ?! Elle regretta néanmoins son geste en voyant Vita retomber lourdement sur le sol, alors que déjà de loin il ne semblait déjà pas très réactif. Aussitôt, elle se détourna d'Ukarimu pour s'approcher de lui, le cœur battant furieusement contre son poitrail, et secrètement effrayée à l'idée d'être arrivée trop tard pour sauver son ami de cette idiote de Pridelander. En vérité, elle ne savait rien de rien, elle ne les avait pas vu se battre, elle n'avait pas de preuves suffisantes pour accuser Ukarimu de son meurtre mais toujours était-il qu'elle restait la dernière personne à s'être trouvée à côté du vagabond sombre. Et pour Adana qui avait terriblement peur de le perdre, qui ne pouvait se défouler sur personne, il lui fallait un coupable … et cette coupable, ça devait être Uka.

« Je ne voulais pas te faire mal, Vita … Ne t'inquiète pas, tu vas t'en sortir. » lui promit-elle dans un chuchotement se voulant tendre, malgré l'inquiétude qu'elle tentait présentement de dissimuler.

Pour une fois, il semblerait que la terreur et la colère aient brisé l'armure de la lionne à mèche, l'empêchant ainsi d'être sarcastique et peu tactile avec autrui. La fureur continuait d'affluer dans son esprit. Parce qu'elle ne savait pas quoi faire, pas quoi dire pour sauver Vita.
Se détournant de lui, elle fit face à Ukarimu, faisant barrière entre elle et le Fils du Feu mourant. Bandant ses muscles, les oreilles plaquées contre son crâne et les crocs visibles, elle gronda :

« Qu'est-ce que tu voulais lui faire ?! Meurtrière ! »



ADANA
Mositu
VITA
Voyageur
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________
Baisse d'activité à partir de Septembre, je ne répondrais aux RPs que pendant les week-end.

Crédits : Kuona.
Adana se rebelle en SeaGreen.

Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 622
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: Sauvetage sur Prideland [Ukarimu/Adana]   Ven 20 Juil - 15:39


Vita n'en dit rien mais il fallait avouer qu'il préférait que ce soit sa jumelle qui daigne le soigner, il savait bien que Kuzaidia était un être qui saurait aussi le faire. Il l'avait rencontré il y a bien longtemps, lorsqu'il avait découvert le corps défunt d'Hatari le traître. Le vieux rouge se contenta de souffler pour prendre une meilleure respiration. Alors, la lionne orangée ouvrit à nouveau la gueule pour... s'excuser ? Vita manqua de lui grogner dessus mais il se retint, ne désirant guère qu'elle le trouve désagréable et cesse de vouloir l'aider. Ainsi, il se retrouva ballotté, la douleur fut un instant présente et Vita retint un petit gémissement. A présent, voilà qu'il était sur le dos de la lionne, la queue pendante, saignant sur elle. Cela ne semblait pas la faire pâlir et voilà qu'elle se mise en route en direction du Rocher de la Fierté ; sûrement.

Vita entrouvrit ses prunelles orangées pour tenter d'y voir un peu mais sa crinière retombait trop devant son visage pour qu'il y voit. Le voyage aurait pu ainsi se poursuivre mais quelque chose fit chavirer la lionne orangée. Un cri puissant résonna et l'oreille droite du rouge tiqua quand il cru reconnaître cette-voix qui n'était pas celle d'Ishana. Non, c'était une voix qu'il affectionnait, d'une manière différente mais également très fort. Vita n'eut pas le temps de se réjouir à l'idée de revoir Adana car voilà que son corps blessé s'écrasa dans l'herbe, son souffle se coupa un instant et il grogna un peu sous le choc douloureux pour son état. Hmpf. Que se passait-il ? Il sentit une présence à ses côtés et le vagabond ouvrit ses prunelles enflammées pour voir le visage d'Adana, dans son regard, il y lu de la panique, son souffle était inquiet et sa voix tremblante.

C'était pour lui qu'elle avait si peur ? Peu habituée, Vita esquissa un faible sourire. Il ouvrit la gueule pour tenter de lui dire que tout irait bien, lui expliquer ce que faisait cette lionne pour l'aider mais Adana se détournait alors de lui, furieuse. Son poil était hérissé par endroit et elle semblait complètement folle de rage à l'idée que quelqu'un ait pu ainsi le blesser. Compréhensible : le hors-la-loi n'avait pas des amis partout, surtout sur Freeland et Prideland. Quoique les choses aient sûrement changé depuis que Kumpa n'était plus et qu'Awena régnait aux côtés de Chayà. Oui, depuis que Kumpa n'avait plus les rênes, Vita pouvait être un peu plus rassuré.

- Adana.... Adana...

Tenta t-il mais c'était trop faible et dans sa colère sûrement ne l'entendait-elle pas. Le Fils du Feu tenta un peu de se redresser, il tentait vainement et faiblement de rassembler ses pattes avant sous son corps. Crocs serrés, il essaya encore un peu mais ce fut vain. Restant donc plutôt couché, il opta pour essayer de grogner et attirer l'attention d'Adana.

- Adana ! Elle... m'aide. Vita essaya plus fort, quitte à se faire un peu mal à la gorge.


_________________


Avatar by Yetsa.
Personnage, signa by Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame En ligne
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 838
Localisation : Tu as regardé derrière toi ? ^^

En savoir +
MessageSujet: Re: Sauvetage sur Prideland [Ukarimu/Adana]   Dim 22 Juil - 18:43

Je continuais ma marche, gardant le silence pour m’économiser un maximum. Il fallait que je tienne pour que ce lion ait une chance de se faire soigner. Cela devenait difficile mais je tenais bon rien qu’à cette pensée. Il était hors de question que ce félin rouge ne meurt parce que je n’étais pas assez endurante !

Mon rythme n’était plus aussi rapide que lorsque j’avais commencé mon entreprise mais il fut bientôt stoppé purement et simplement. En effet, toute concentrée que j’étais sur ma tâche, je n’avais pas entendu que quelqu’un s’approchait et cette personne me percuta sur le flanc gauche, me hurlant dessus de ne pas le toucher.

Le choc que je venais de recevoir m’envoya au sol, ainsi que le blessé que je transportais. Je fus sonné pendant plusieurs secondes mais j’étais persuadée d’avoir déjà entendu cette voix. Ma tête bourdonnait, m’empêchant de remettre un nom sur cette voix que j’identifiais quand même comme étant féminine. Elle s’éleva encore mais mon cerveau ne parvenait pas encore à donner un sens aux paroles prononcées.

Je me relevais péniblement tout en grimaçant. C’est qu’elle n’y était pas allé de patte morte, cette lionne ! Une vive douleur me tiraillait les côtes à chacune de mes respirations, à tel point que ça ne m’étonnerait pas que l’on m’annonce que j’en avais au moins une de cassée.

Située de dos par rapport à la femelle qui m’avait envoyé faire une rencontre brutale avec le sol, je me retournais pour lui faire face. Je découvris alors une lionne brune à mèche à qui j’avais déjà parlé quelques mois plus tôt : Adana. L’étonnement me saisit car elle avait adopté une position défensive et se trouvait entre le blessé et moi, comme pour chercher à le protéger. Cela ne s’arrêtait pas là car la lueur dans ses yeux était mauvaise et elle semblait prête à me sauter dessus au moindre faux pas de ma part.

Qu’est-ce que tu voulais lui faire ?! Meurtrière !

Je faillis m’étrangler en entendant le qualificatif avec lequel on venait de me désigner. Meurtrière ?! Mais elle n’y était pas du tout ! Mes yeux s’écarquillèrent sous la stupéfaction et bien que je voulais lui répondre, aucun son ne sorti de ma bouche entrouverte.

Je bloquais ainsi pendant quelques secondes lorsque la voix de mon blessé à la pelisse rouge ne tente de calmer la lionne brune. Il semblait la connaître et l’appela d’une voix faible. Il tenta aussi de se relever mais malgré ses efforts, il n’y parvint pas. Il l’appela ensuite plus fort, grognant même pour attirer son attention. Contrariée que le lion n’aggrave sa situation et par le fait que l’on perde du temps inutilement, je réagis alors à mon tour, essayant de ramener ma connaissance Mositu à la raison avec une voix posée.

Calmez-vous Adana, je n’ai tué personne. Regardez-le, il est en vie. Je l’ai trouvé comme ça près des frontières et de ce que j’ai compris, se sont les hyènes qui l’ont mis dans cet état… Je tentais simplement de le ramener au Rocher pour qu’il puisse y être soigné lorsque vous êtes… arrivée.

J’avais failli dire intervenue mais je m’étais reprise à temps. Elle semblait folle de rage à mon encontre alors mieux valait que je fasse attention à mes mots. J’ignorais la nature du lien qui unissait la femelle brune et le lion rouge mais il devait être puissant pour qu’elle cherche à le protéger ainsi… quand bien même il n’y en avait aucune raison à l’instant précis.

_________________
Ukarimu est timide en DarkOrange

Présentation - Rapport du Matin - RP & Liens

Avatar © Kiowara et Signa © Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4040-ukarimu-ou-la-pridelander
avatar
PLAYER - MEMBRE DU MOIS


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 799
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: Sauvetage sur Prideland [Ukarimu/Adana]   Lun 23 Juil - 20:57


Sauvetage sur Prideland






Butée dans son attitude agressive, Adana fit face à Ukarimu, ses yeux dorés chargés d'éclairs et la mine fortement courroucée. Elle ignorait les raisons qui avaient conduit les deux lions à un bain de sang mais en tout cas, ce qui était sûr, c'est qu'elle ne laisserait pas la rouquine toucher son compagnon de voyage une fois de plus. Elle entendit à peine les vains appels que tentaient de lui lancer le hors-la-loi blessé, couché juste derrière elle. La brune dévisageait Ukarimu comme si elle était la seule à pouvoir expliquer le pourquoi du massacre. Quand, dans un instant où la colère cessait de lui vriller les oreilles, elle fut distraite par le grognement faible de celui qu'elle s'évertuait à protéger.

« Adana ! Elle … m'aide. »

La demoiselle sombre abandonna son minois furieux pour afficher un voile de surprise sur le visage. Enfin … Surprise, c'était un bien grand mot pour décrire ce qu'elle ressentait, parce qu'au fond Ukarimu n'avait pas vraiment l'étoffe d'une meurtrière assoiffée de sang et elle le savait. Seulement voilà, la Mositu ne voulait pas qu'on touche à son compagnon de galère et était prête à s'attaquer à n'importe qui, même au lionceau le plus frêle du royaume s'il s'avérait que celui-ci était impliqué dans l'origine des blessures de Vita. Ukarimu avait touché Vita – même si c'était pour le sauver –, ce qui était déjà largement suffisant pour que son mécanisme de défense s'enclenche. Adana s'apprêtait à faire volte-face une nouvelle fois pour essayer de relever Vita lorsqu'elle fut retenue par les propos de la Pridelander :

« Calmez-vous Adana, je n'ai tué personne. Regardez-le, il est en vie. Je l'ai trouvé comme ça près des frontières et de ce que j'ai compris, ce sont les hyènes qui l'ont mis dans cet état … Je tentais simplement de le ramener au Rocher pour qu'il puisse y être soigné lorsque vous êtes … arrivée. »

Elle plissa les yeux. Heureusement qu'elle ne l'avait pas tué ! Je me serais chargée personnellement de ton cas sinon …, songea-t-elle, suspicieuse.
« Les hyènes », qu'elle avait dit … La vision de Kuruka revint en mémoire à la fille de Kimiria. La reine blanche les avait pourtant mis en garde contre ses congénères … et pourtant, elle n'arrivait pas à juger la situation le plus impartialement possible. Pour elle, ce n'était pas Vita le fautif mais ces hyènes stupides et répugnantes. Raah, qu'elle les détestait. Comment avaient-ils osé ?!
Malheureusement pour elle, elle n'allait pas pouvoir s'agacer des hyènes plus longtemps : Ukarimu attendait sa réponse et Vita s'affaiblissait de plus en plus. La demoiselle de la jungle détendit ses muscles, convaincue … pour l'instant.

« Alors ne perdons pas de temps, emmenons-le au Rocher. » concéda-t-elle.

Quant aux propos d'Ukarimu, elle y reviendrait plus tard. Pour le moment, seule la survie du lion rouge l'importait et désormais, elle était moins méfiante à l'idée qu'Ukarimu le porte maintenant qu'elle était là pour veiller sur sa vie.
Elle se retint d'ajouter quelque chose et se mit de côté, histoire de laisser un espace suffisant à la Pridelander pour qu'elle puisse porter le vagabond. Adana approcha son museau du visage de Vita et le pressa légèrement contre sa joue, pour lui montrer qu'elle était là et que personne ne serait en mesure de lui ôter la vie. Au dernier moment, son instinct lui donna l'envie de déposer une lèche sur son front mais le caractère distant de la lionne l'en dissuada. Que foutait-elle, bon sang …

« Allez, Ukarimu ! Dépêche-toi ! Il doit être soigné au plus vite ! » s'agaça-t-elle en regardant Ukarimu, tâchant de la presser même si elle avait conscience que ça ne changerait rien à la situation.


ADANA
Mositu
VITA
Voyageur
©️ Halloween sur Never-Utopia


HRP+ Vous pouvez commencer "le voyage" si vous le souhaitez, Adana vous suivra tout en surveillant de près Vita

_________________
Baisse d'activité à partir de Septembre, je ne répondrais aux RPs que pendant les week-end.

Crédits : Kuona.
Adana se rebelle en SeaGreen.

Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 622
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: Sauvetage sur Prideland [Ukarimu/Adana]   Lun 20 Aoû - 0:32


Au rocher ? Vita doutait clairement qu'on l'y accepte mais il ne pouvait pas rajouter grand-chose pour le moment. Il n'était qu'un hors-la-loi aux yeux de Prideland et à vrai dire c'était tout à fait légitime ! Il avait causé du tort autant à ces terres là qu'à celles de Freeland. Le vieux rouge eut un léger sourire quand il sentit Adana venir presser sa truffe humide contre sa joue, c'était un contact agréable. Il savait la brune peu tactile mais cela suffisait à ravir son cœur et lui donner de l'espoir : il serait remit sur pattes. Après qu'Adana ait ainsi pressé Ukarimu, le trio se remit en route vers le Rocher qui semblait si lointain. Vita conservait ses yeux clos, les garder ouvert représentait une difficulté trop grande pour l'heure. Ses autres sens restaient bien présents et il finit par entendre une jeune voix, celle qu'il avait entendu préalablement. Un bruit de course et d'herbes qui craquaient sous des pas.

- Bon sang, Vita. Ishana semblait se retenir de laisser exploser son inquiétude, elle avait voulut ne pas y croire mais en fin de compte, c'était bien son frère qui était ainsi transporté dans un état si misérable. Tirant avec elle ses affaires de médecines qu'elle avait pu rassembler avant de filer, la lionne se dressait devant le convoi, jetant un bref regard derrière elle puis observant Ukarimu. Je crains que mon frère ne soit pas accepté sur le Rocher, je connais cependant un endroit où il pourra se reposer en paix et où je pourrais le soigner. Suivez-moi.

Sur ces mots elle pivota sur sa droite sans vraiment faire attention à Adana, trop obnubilée par l'idée de soigner son jumeau. Les lionnes et le vieux rouge filaient ainsi dans la Savane et Ishana tâchait d'essayer de rester à l'abri des regards, fonçant vers une petite grotte discrète qu'elle affectionnait lorsque le besoin de tranquillité pouvait se faire ressentir. La vieille Fille du Feu patienta et laissa tout le loisir à Ukarimu d'y déposer le blessé avant de s'y engouffrer alors. Elle donna quelques directives à la lionne brune qui se trouvait là, ne prenant pas encore le temps de lui demander son nom bien qu'elle était curieuse quand au fait qu'elle se trouvait là avec un air si inquiet. L'ancienne Outlander lui demanda de l'épauler pour nettoyer les plaies au mieux et y appliquer quelques substances étranges utiles pour aider à refermer les plaies.

Épuisé, Vita ne pipait mot, les yeux clos, la respiration légère. Il n'avait pas encore la force de remercier Ukarimu, Adana ou encore cette petite lionne qui avait ramené sa chère Ishana mais ensuite, si elles étaient encore là, il n'oublierait pas. A vrai dire c'était l'une des rares fois où des êtres se pliaient ainsi en quatre pour lui, hors-la-loi.


_________________


Avatar by Yetsa.
Personnage, signa by Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame En ligne
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 838
Localisation : Tu as regardé derrière toi ? ^^

En savoir +
MessageSujet: Re: Sauvetage sur Prideland [Ukarimu/Adana]   Mer 12 Sep - 16:59

Le temps était comme suspendu. Aucun de nous trois ne bougeait et la seule à pouvoir changer les choses était Adana. Au bout d’un certain temps, je remarquais que ses muscles se détendaient et qu’elle abandonnait son attitude agressive.

Alors ne perdons pas de temps, emmenons-le au Rocher.

Je soupirais, soulagée de voir qu’elle n’entraverait plus mon sauvetage et qu’elle m’y aiderait même. Je déchantais cependant bien vite lorsqu’Adana se positionna de telle sorte que je compris qu’elle n’avait pas l’intention de m’apporter son aide dans le transport du blessé. La Mositu vint poser son museau sur le joue du lion rouge et j’aurais pu trouver ce geste attendrissant si je n’avais pas été outrée par sa non-assistance.

Allez, Ukarimu ! Dépêche-toi ! Il doit être soigné au plus vite !

Je soupirais tant en secouant la tête. Je n’avais apparemment ni le choix ni mon mot à dire alors j’entrepris de m’approcher du blessé et le soulevais de nouveau pour le mettre sur mon dos. La souffrance que cela me procura était atroce mais je serrais les crocs. Je pouvais y arriver !

Maman ! Je l’ai trouvée, Maman !

Cette voix… Je reconnus sans mal celle de ma fille et elle ne tarda pas à apparaitre, suivie d’une lionne qui ressemblait énormément au lion que je portais. De ce que je pouvais voir, la lionne avait pu apporter quelques affaires et j’espérais que celles-ci pourraient soulager la douleur de Vita – puisque c’est comme cela qu’il s’appelait – et soigner ses blessures. La nouvelle venue lança un regard vers le Rocher avant de poser ses prunelles enflammées sur moi.

Je crains que mon frère ne soit pas accepté sur le Rocher, je connais cependant un endroit où il pourra se reposer en paix et où je pourrais le soigner. Suivez-moi.

Bien que je me posais des questions, je ne discutais pas et suivis la lionne sans un mot. Nous arrivâmes bien vite aux abords d’une petite grotte et la guérisseuse m’indiqua d’y déposer son frère, chose que je fis le plus délicatement possible même si cela m’arracha une grimace de douleur. Je me reculais alors, laissant tout le loisir à la fille du Feu de soigner son frère. Elle n’hésita pas à donner des ordres à Adana pour l’assister dans sa tâche. Mon aide ne semblant pas nécessaire, j’allais enjoindre à ma fille que nous partions lorsqu’elle me devança.

Maman… On peut regarder Madame Ishana travailler ?

Elle avait chuchoté et ne m’avait même pas regardée pendant qu’elle posait sa question. Elle semblait fascinée par les gestes de l’ancienne outlander et bien que je ne rêvais que de me débarrasser du sang qui s’était collé à mon pelage, je n’avais pas le cœur à refuser ça à ma fille.

D’accord, mais veille à ne pas la déranger dans son travail.

Je lui avais répondu sur le même ton qu’elle avait employé quelques secondes plus tôt et posais de nouveau mon regard vert sur les deux femelles qui s’affairaient autour de Vita.

_________________
Ukarimu est timide en DarkOrange

Présentation - Rapport du Matin - RP & Liens

Avatar © Kiowara et Signa © Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4040-ukarimu-ou-la-pridelander
avatar
PLAYER - MEMBRE DU MOIS


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 799
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: Sauvetage sur Prideland [Ukarimu/Adana]   Mer 12 Sep - 18:26


Sauvetage sur Prideland






La moindre minute inutilisée pouvait s'avérer fatale pour le vagabond. Adana sentait la nervosité lui revenir, tant elle craignait que l'état de Vita se détériore au fil du temps. Elle en voulut, une seconde, à la Terre Entière, et se jura de tuer une hyène isolée lorsqu'elle en aurait l'occasion, peu importe son implication dans l'agression du lion rouge. La brune retint cependant un petit sourire moqueur lorsqu'elle entendit le soupir soulagé d'Ukarimu s'éteindre, la rouquine étant frappée par un éclair de lucidité. Non. Elle ne comptait pas porter Vita et encore moins humer l'odeur de son sang qui la rendait malade. Elle avait envie de courir et d'avoir un angle de vue parfait sur le visage de son compagnon rouge qui n'allait pas très bien. Ukarimu ne pouvait pas comprendre … enfin, pas dans de telles circonstances en tout cas. Cette dernière poussa un nouveau soupir et entreprit de remettre le corps du rouge sur son dos. Adana surveilla la montée de Vita avec grande attention, prête à engueuler Ukarimu si elle commettait le moindre faux pas avec lui. Les yeux clos, il semblait … presque mort. Elle sentit son cœur cogner contre son poitrail avec une telle force … épouvantable.

« Maman ! Je l'ai trouvée maman ! »

Soudain, une jeune lionne brune, pas plus vieille qu'une adolescente apparemment, débarqua dans le champ de vision d'Adana, talonnée par une autre femelle rouge vif et aux prunelles de braise. Écarquillant les yeux, la fille de Kimiria dévisagea carrément les deux individus, à la fois surprise par l'arrivée de ce qui semblait être la fille d'Ukarimu – elle avait hérité de la rouquine ses yeux émeraude – et de cette sublime lionne qu'elle n'avait encore jamais vue sur Prideland. Son pelage rouge vif, ses prunelles de braise et sa raie de mulet firent tiquer la rebelle. Puis … Le contour de ses yeux enflammés, d'une couleur très sombre, rappela indéniablement les yeux cerclés de brun sombre de Vita. Serait-ce … sa sœur ? Cette hypothèse se confirma lorsque la jolie femelle rouge se plaça devant le corps du voyageur. Ils avaient la même teinte rouge, pratiquement. Ils semblaient bien se connaître. Ishana. Ishana semblait contenir son inquiétude, et rassembla les affaires de médecine qu'elle avait emmenée avec elle.

« Bon sang, Vita. Je crains que mon frère ne soit pas accepté sur le Rocher, je connais cependant un endroit où il pourra se reposer en paix et où je pourrais le soigner. Suivez-moi. »

La lionne rouge partit sur la droite, ignorant ouvertement la compagne de voyage de son frère. Plissant les yeux, Adana retint un grognement agacé. Pour qui se prenait-elle, celle-là ? Mais dans l'urgence de la situation, pour une fois, la Mositu ravala sa frustration et suivit Ishana, Ukarimu, Vita et l'adolescente brune sur le chemin. Ils marchèrent durant un temps puis s'arrêtèrent devant une grotte, que la brune avait pu apercevoir quelques fois. Ils s'engouffrèrent dans l'antre et Ukarimu déposa délicatement Vita contre le sol. La rebelle s'empressa de s'asseoir à côté de lui, s'attribuant le rôle de garde-du-corps. Ishana s'approcha et, à l'aide de ses herbes médicinales, commença à appliquer ses connaissances sur les plaies du lion rouge. Sans trop savoir ce qui se passait, la lionne à mèche ne tarda pas à recevoir des directives d'une lionne qui venait tout juste de remarquer sa présence. Malgré son agacement, elle accepta de lui servir et appliqua de drôles de substances sur les blessures du vieux hors-la-loi. Ishana lui demanda de nettoyer ses plaies. L'intéressée réprima sa crainte naissante en voyant le sang envahir ses pattes. Allait-il s'en sortir ? C'était ce qui comptait le plus pour elle maintenant. Comment ferait-elle pour voyager sans lui ? Pour s'amuser ? Pour apprendre des choses ?

Non loin d'elles se tinrent Ukarimu et sa fille. Elles discutaient entre elles. La jeune fille demandant si elles pouvaient regarder Ishana faire, malgré le sang présent sur son pelage la mère accepta sa requête.

Poussant un léger soupir, Adana regarda Ishana.

« Cela va suffire ? Il va s'en sortir ? » s'enquit-elle, dissimulant avec difficulté une pointe d'inquiétude dans son regard.

Son cœur cognait. Pour la première fois de sa vie, elle ne rigolait pas avec les lois de la nature. C'était la vie de son professeur qui était en jeu, pas celle d'un lion quelconque. Il fallait dire … qu'elle ne voulait en aucun cas le perdre.



ADANA
Mositu
VITA
Voyageur
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________
Baisse d'activité à partir de Septembre, je ne répondrais aux RPs que pendant les week-end.

Crédits : Kuona.
Adana se rebelle en SeaGreen.

Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Sauvetage sur Prideland [Ukarimu/Adana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sauvetage sur Prideland [Ukarimu/Adana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Mado fem Lhassa-apso 9a sauvetage
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Aska femelle croisée lhassa apso 7 ans SAUVETAGE (78)
» La flotte de sauvetage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Zone Hors Contexte
 :: 
Le Dédale aux Souvenirs
-