Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Uasi, Yetsa, Shasta and Jehara

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © This land TLK

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !
    Ce que le Soleil brule [PV Awena] Z7dyCe que le Soleil brule [PV Awena] PvviCe que le Soleil brule [PV Awena] Y4ziCe que le Soleil brule [PV Awena] J3l9

Partagez
 

 Ce que le Soleil brule [PV Awena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fleck
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 1175
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Ce que le Soleil brule [PV Awena]   Ce que le Soleil brule [PV Awena] EmptyJeu 21 Juin - 21:24

Note : ce RP prend place juste après la discussion entre Ahva et Fleck et avant la mort de Kumpa et le couronnement d'Awena

La discussion avec Ahva venait de prendre fin, et pas de la meilleure manière possible. Mais il était trop tard pour faire marche arrière à présent. Mes fils m'avait rejoins lorsqu'il m'avait vu mettre le cap vers le Rocher de la Fierté. Au départ, ils avaient l'intention de simplement me raccompagné et de repartir mais lorsque je leur fis part de ma discussion précédente et de celle que je m'apprêtais à avoir, Ohanko gronda qu'il ne me laissera pas seul dans, je cite, "cet endroit remplit de traitre". Chesmu n'ajouta rien mais vu qu'il nous accompagna aussi je suppose qu'il n'était pas plus à l'aise que son frère. Je pouvais les comprendre quelque part... Allez dire ses quatre vérités à la future reine de Prideland en plein cœur de son Royaume, ce n'était pas très prudent. Même si je doutais sincèrement de craindre quoi que ce soit. Cette fois-ci, je ne leur demandais pas de partir. la discussion avec Ahva m'avait semblé trop personnel pour les laisser y participer, mais ma relation avec Awena n'avait jamais été aussi étroite. Ce que je lui reprochais était davantage ces choix bien pauvres pour une future Reine. Certe. Ahva avait marqué un point. Kumpa était toujours le Roi. Mais voulait-elle sincèrement me faire croire qu'il aurait prit cette décision sans y être poussé ? En tant que future Reine, cela aurait été du devoir d'Awena de raisonner sa sœur ou son père. Et qu'elle ne se mette pas à pleurer comme sa sœur sur sa pauvre vie de princesse pleine de responsabilités. Elles n'étaient plus des enfants désormais, il était temps que cela rentre dans leur crâne de lion buté.

Ohanko prit la tête de notre petit groupe alors que Chesmu m'aidait à grimper sur le rocher. Me marmonnant des mots tel que "fais attention" ou "ne force pas trop". Malgré les derniers évènements, c'était un soulagement de voir que je pouvais encore compter sur eux...

Brusquement, je finis par me cogner contre Ohanko avec un couinement. Avant que j'ai le temps de m'excuser, mon fils s'enquit de mon état et avec un léger sourire, je lui répondit que j'allais bien. Alors que j'allais l'interroger sur la raison de son arrêt, je l'entendis lancer :

- Hé ! Votre Majesté ! Il y a quelqu'un ici qui a deux mots à vous dire !


Son ton n'avait rien d'agréable. Même le titre honorifique semblait être plus cracher comme du venin au lieu d'être une marque de respect. D'un autre côté, un traitre mérite-t-il vraiment d'être respecté ? Je secouais doucement la tête. Non. Mais ce n'était pas une raison pour se montrer désagréable pour autant.

- Je souhaiterais vous parler des derniers évènements survenu à Outland. J'ose espérer que vous n'allez pas rester à contempler ce macabre spectacle sans bouger une griffe ?

A vrai dire, Awena était peut être occupé. Je ne pouvais pas le voir si c'était le cas... Mais je m'en moquais éperdument. Occupée ou non, elle ne passerait pas outre cette conversation. Et pour ma part, je n'attendrais pas pour l'avoir. J'en avais assez d'attendre. J'en avais assez de me plier au bon vouloir de cette famille royale qui, de toute évidence, n'accordait que bien peu d'importance à leurs alliés.

_________________

Ce que le Soleil brule [PV Awena] Psee
Avatar & Signature (c) Captain-Mantis

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.jeun.fr/t152-fleck-un-lycaon-parmis
avatar
Invité


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Ce que le Soleil brule [PV Awena]   Ce que le Soleil brule [PV Awena] EmptyMar 17 Juil - 20:13

Ahva était partie tôt ce matin, Awena s'était contentée de rester avec son père, histoire de lui remonter le moral après le décès de Damu. Il s'agissait d'un sujet plutôt délicat bien que le roi de Prideland se contenterait de dire qu'il s'agit du cycle de la vie. Cependant, Kumpa semblait apprécier ces petits moments avec sa fille, il se faisait vieux et savait qu'il s'agissait peut-être des derniers.

Bien vite interrompus par une urgence, le monarque dû s'absenter, laissant la princesse seule. Un peu perturbée par ce brusque départ, l'héritière resta au Rocher, ne sachant que faire pendant ce temps : sa sœur n'était pas là, donc impossible de parler de tout et de rien. Azaan n'était pas ici non plus, aucune chance d'avoir des leçons de sagesse et ... Sadaka avait déjà sa famille à gérer. Soufflant un bon coup, elle se décida à sortir de son trou, mais à peine fit-elle un pas qu'on la héla à l'extérieur. D'une voix méprisante, on lui signalait qu'une personne avait deux mots à lui dire. Un peu remontée par ce ton désagréable, la femelle dorée prit sur elle, consciente qu'être acerbe ne résoudrait rien du tout.

S'avançant toujours un peu plus, elle fut surprise d'entendre une voix familière. Celle-ci indiquait qu'il souhaitait s'entretenir avec la princesse, à propos des événements survenus sur Outland. Awena déglutit, on lui avait déjà craché à la figure à ce propos ... Et elle avait compris qu'elle ne pouvait laisser agir sa sœur aussi librement qu'avant, elle retenait peu à peu la leçon. Mais voilà qu'on souhaitait encore remuer le couteau dans la plaie ? De plus, cette personne lui demanda si elle n'allait quand même pas admirer le spectacle sans rien faire.

A ces mots, l'héritière sortit et fut éblouie par la lumière. Clignant légèrement des yeux, elle s'habitua bien vite à la clarté et remarqua un pelage spécifique.

« Fleck ?! »

Ne s'attendant pas à le voir, elle avait demandé son identité sous l'effet de surprise ... Alors qu'il était bien évident qu'il s'agissait de lui. De plus, il était accompagné par ses deux fils : Chesmu et Ohanko, et visiblement, ils n'avaient pas vraiment l'air enjoués. Il y avait de quoi, ce pacte n'avait rien de bon et détruisait les gens peu à peu, que ce soit les Outlanders ou les Pridelanders qui en avaient à assumer la charge. Inspirant un bon coup, elle se lança :

« Tu sais bien que le pacte inclut aucune intervention des Pridelanders ... Je ne peux malheureusement rien faire. »

Elle soutint le regard, désormais vide, de son aîné. Elle savait très bien que la conversation ne serait pas rose, d'autant plus que le vieux lycaon avait ses fils pour l'épauler et à vrai dire, ils avaient l'air tous d'accord sur ce sujet. Cependant, il y avait ceux qui étaient clairement contre et la pauvre lionne qui se retrouvait contrainte à respecter les points de cette alliance.
Revenir en haut Aller en bas
Fleck
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 1175
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Ce que le Soleil brule [PV Awena]   Ce que le Soleil brule [PV Awena] EmptyMar 17 Juil - 22:41

La voix surprise d'Awena parvint à mes oreilles. Je me retins de lâcher un "lui même" glacial. J'étais venu pour une raison bien particulière, inutile de gaspiller ma salive en futilité, je n'avais pas le temps pour ça. Je me contentais donc de me tenir aussi fermement que je le pouvais sur mes quatre pattes, Chesmu et Ohanko toujours à mes côté. Je pouvais d'ailleurs sentir ce dernier retenir un grognement. Mmh... Ils avaient de plus en plus de mal à se contenir... Et il n'était pas le seul. A la première phrase d'Awena, j'aurais levé les yeux au ciel si j'avais pu. Sèchement, je fis claquer ma mâchoire.

- Oh non pitié, garde ton mélodrame de pauvre petite princesse écrasée par son rang et ses responsabilité. Ta sœur m'a déjà fait le sien, et il était déjà de trop !


Ah ! Il fallait croire que mes nerfs étaient encore plus à vif après ma discussion avec Ahva... Et pour tout avouer, je n'avais pas envie de ravaler mes paroles ou de tenir ma langue. Je l'avais déjà bien assez fait. On ne m'écoutait pas lorsque je parlais calmement ? Qu'à cela ne tienne ! S'il fallait grogner et se plaindre pour être entendu lorsqu'on n'était plus qu'une carcasse du passé, ces jeunots allaient être servit !

- Rien faire ? Rien faire !? Mais qui est Ahva pour prendre des décision pour le royaume entier ?! Elle n'est pas la Reine, ni la future souveraine ! Ce n'était pas à elle de décider seule du destin de deux territoires, qu'il s'agisse de Prideland ou d'Outland. Et en tant que future Reine, il aurait été de ton devoir de la raisonner ! Ou de raisonner ton père pour qu'il ne se laisse pas aller à de tel extrémité.

Mon ton n'était pas bas, bien au contraire. Il était fort, cassant. Peut être un peu trop vu le souffle qu'il me demandait. Oui. Oui, j'étais en train de me laisser emporter. Et loin de m'emplir de regret, ce fut une sensation plaisante qui m'envahit. J'avais besoin de vider mon sac. Je regrettais simplement que ce ne soit pas arrivé plus tôt. A bien y repenser, j'avais été trop doux avec Ahva. Et malheureusement pour Awena, ce serait elle qui en paierait les conséquence. Comme elle payait les conséquence de son inaction face aux agissements de sa sœur. Mppf. En soit, ce n'était qu'un simple retour des choses. Et bien soit ! Au moins elle aurait une raison de pleurnicher comme ça ! Je n'allais tout de même pas la plaindre. Il fallait bien que quelqu'un leur remette les idées en place, tant pis si cela devait faire mal. Tant pis si cela avait déjà été fait par d'autres : une fois de plus ne ferait pas de mal.

- Mais de ce que je vois, tu n'as pas l'air d'avoir plus envie de remettre en question ce pacte qu'elle. C'est ça, la future Reine de Prideland ? Une lionne incapable de s'imposer et qui va se plier au bon vouloir de sa sœur ? Qui va laisser ses alliés tombé dès qu'elle n'aura plus besoin d'eux ? Qui sera incapable de se raisonner, qui se laissera emporté par ses émotions et qu'importe les conséquences ?! Qu'importe les innocents qui seront pris dans les conflits et qui y laisseront la vie ?

A mon tour je grognais presque... Et à mes côtés, que du silence. J'entendis une mâchoire se claquer. Je n'aurais su dire si c'était d'agacement ou de satisfaction. ... S'agissant d'Ohanko au vu de la provenance du son, je penchais plutôt pour la secondes option. Chesmu, lui, restait muet comme une pierre.

- C'est ça que vous vouliez, Ahva et toi ? Mettre fièrement une terre à feu et à sang, laisser des innocents mourir sous prétexte qu'un lion, un seul et unique lion devait mourir ?!


Je fis une courte pause, secouant tristement la tête.

- Pour obtenir une mort, vous en avez causé des dizaines...

Je ne pouvais pas voir l'expression d'Awena, mais ces état d'âme ne me faisait ni chaud ni froid en cet instant. Je n'avais pas terminé :

- Ah ! Vous pouvez être fière ! Fière de toute cette destruction et de cette belle réputation de traitre que vous faites à Prideland ! Pas de doute, cette terre ira loin avec des dirigeants pareils.


Ma tirade me laissa essoufflé. Hé. Me laisser aller de la sorte n'était plus de mon âge. Je sentis mes pattes trembler sous mon poids mais heureusement, Ohanko et Chesmu se pressèrent un peu plus à moi pour s'assurer que je ne tombe pas. Comme je l'avais dit à Ahva : à trop tirer sur la liane, elle finit par se rompre... A présent, je savais aussi qu'à trop titiller le volcan qui dort, il finit toujours par exploser ! Chacun de mes mots avaient été prononcés sur un ton plus sec, plus tranchant que le précédent. Oh, ça n'allait pas plaire à Awena, je n'avais pas de doute là dessus. Ça ne plairait à personne de toute façon.

_________________

Ce que le Soleil brule [PV Awena] Psee
Avatar & Signature (c) Captain-Mantis

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.jeun.fr/t152-fleck-un-lycaon-parmis
avatar
Invité


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Ce que le Soleil brule [PV Awena]   Ce que le Soleil brule [PV Awena] EmptyLun 23 Juil - 21:51

Un claquement de mâchoire et le désastre était sur la lancée. Visiblement agacé par le comportement de la princesse, il n'hésita pas à lui faire comprendre que son mélodrame avait intérêt à disparaître de la conversation. Elle fronça les sourcils lorsqu'il lui annonça qu'Ahva lui avait déjà dit la même chose. Que venait donc faire sa sœur en plein milieu de cet échange ? Fleck s'était donc déjà fâché avec elle, alors pourquoi venait-il remettre à sa place Awena ?

Le vieux lycaon n'étant pas sur la fin de son discours, continua avec les nerfs toujours autant à vif. Il répéta plusieurs fois les mots d'Awena, soit qu'elle ne pouvait rien faire. Offusqué par cette réponse, il s'écria qu'Ahva n'était personne pour prendre de telles décisions, elle n'était pas reine et ne le serait jamais dans le futur ... Il n'était donc pas de son devoir de choisir le destin de plusieurs territoires : soit Prideland et Outland. L'ancien ajouta que la fille de Kuzali aurait dû la raisonner autant que son père, pas en tant que fille ou sœur mais bien en tant que future souveraine.
Pendant ce court moment de pause, l'héritière se contenta de fixer le canidé, assez pensive mais commençait peu à peu à s'énerver. Pensant ce comportement indigne de son rang, elle se contenta de se taire, préférant écouter la suite de cette terrible protestation.

« Mais de ce que je vois, tu n'as pas l'air d'avoir plus envie de remettre en question ce pacte qu'elle. C'est ça, la future Reine de Prideland ? Une lionne incapable de s'imposer et qui va se plier au bon vouloir de sa sœur ? Qui va laisser ses alliés tombé dès qu'elle n'aura plus besoin d'eux ? Qui sera incapable de se raisonner, qui se laissera emporté par ses émotions et qu'importe les conséquences ?! Qu'importe les innocents qui seront pris dans les conflits et qui y laisseront la vie ? »

Finissant ce bon gros morceau de phrase par un grognement, il ne semblait pas sur son reste. Toujours autant silencieuse, Awena se contentait d'encaisser. Quel spectacle ridicule pour une future reine, être remise en place par un aveugle qui ne mâchait pas ses mots. Un autre claquement de mâchoire, venant cette fois-ci de son fils et tout reprenait.

Fleck lui demanda si elle et sa sœur souhaitait mettre fièrement une terre à feu à sang, soit laisser de nombreux innocents mourir simplement parce qu'un seul devait être tué. Fronçant toujours un peu plus les sourcils, il écouta cependant son aîné ... Lui qui avait été si proche de la famille royale et de Prideland, il semblait désormais prêt à ne plus rien avoir affaire avec eux. Secouant sa tête, le lycaon lui signala que pour une mort, elles en avaient causé des dizaines et qu'elles pouvaient être fières, fières de ce douloureux spectacle, de n'être que des traîtres. Il acheva en déclarant que Prideland n'irait pas bien loin avec de tels dirigeants.

Essoufflé, le vétéran faillit chuter jusqu'à ce qu'Ohanko et Chesmu l'aidèrent en se pressant à ses côtés. Quant à l'héritière, elle le fixa, visiblement remontée par ses paroles. Oui, cela ne lui faisait pas plaisir, autant par son égo que par des remarques qui n'avaient pas lieu d'être. Lui non plus n'avait rien fait, alors pourquoi ressortait-il maintenant de sa grotte ? Awena souffla, prête à dire ce qu'elle avait sur le cœur.

« Tu me fais la morale, mais cela fait bien longtemps que tu as conscience de ce pacte. Alors pourquoi tu te décide enfin à venir protester ? Avoue-le, tu souhaitais toi aussi que Kuzali soit vengée ! »

Se souvenant finalement des précédentes paroles du vieillard, elle continua sèchement :

« J'aurais dû raisonner Ahva, c'est cela ? Je lui avais déjà dit que ce pacte n'était qu'une erreur, mais dès lors, le serment avait déjà été prêté. Il n'y avait plus de retour en arrière possible ! »

Oui, elle n'avait pas été d'accord avec les termes du contrat cependant ... La mort du Nyeusi avait été un réel soulagement pour tous, comme un poids qui s'était libéré. Qui sait si le monstre noir aurait fait d'autres victimes, plus innocentes les unes que les autres ? Certes, le prix à payer était dur à supporter mais le mal était déjà fait.

« Tu n'as pas besoin de me faire la morale. Je sais très bien que je devrais m'affirmer à l'avenir et ne plus écouter les idées extrêmes d'Ahva, j'en ai déjà fait les frais pour ce stupide pacte. »

Balayant sa queue de gauche à droite, elle préféra s'arrêter là pour le moment. Elle savait très bien que Fleck - ou un de ses fils - reviendrait à la charge pour lui signaler ce qu'il n'allait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Fleck
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 1175
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Ce que le Soleil brule [PV Awena]   Ce que le Soleil brule [PV Awena] EmptyLun 23 Juil - 23:03

Au vue du ton et des paroles d'Awena, j'avais dû la piquer dans son orgueil. Malheureusement pour elle, hausser le ton ne me ferait pas baisser le mien, bien au contraire. J’avais affronté bien assez de chose dans ma longue vie pour ne pas me laisser intimidé par une gamine à l'égo blessé. D'autant qu'elle commençait doucement à piquer le mien. Je secouais doucement la tête avec un air désapprobateur.

- Je connaissais l'existence de ce pacte depuis le retour d'Ahva, il est vrai. Mais tout le monde s'est bien gardé de me dire qu'il avait scellé de destin d'Outland. Tout ce que je savais avant que les Outlanders ne soient abandonné à leur triste sort, c'était que Soto avait aidé à abattre Mopango. Je suis venu protester contre toi, comme je l'ai fait contre ta sœur parce qu'il faut bien que quelqu'un vous remette les idées en place. Vous semblez bien incapable de le faire seule.

Certes peut être aurais-je dû demander plus en détail les termes de l'accord qui avait lié la Princesse au lion doré, mais je n'en avais pas eu la force. J'avais fait confiance à Ahva pour rester raisonnable. J'avais eu tort. Tout comme j'avais eu tort de penser qu'une future souveraine aurait été suffisamment mature pour se remettre en question.

- Et pour m'accuser de la sorte, tu as la langue bien pendu mais la mémoire bien courte, jeune fille.

Si ce n'était pas une autre preuve d'incompétence, ça. J'avais bien était le seul à prévenir que suivre sa colère en de pareil moment était une bonne idée. Mais qui m'avait écouté ? Personne. Foutrement personne ! C'était à se demander à quoi cela servait de donner des conseils...

- Pour ta gouverne, lionne, sache que mon père et notre famille ont suffisamment eu affaire à la vengeance pour se rendre compte à quelle point la votre était une erreur !

La voix d'Ohanko s'éleva, implacable, accusatrice. Nul doute qu'il faisait référence à sa mère et à ce qui avait causé sa mort. Ma vengeance, justement. La vengeance. Celle la même qui avait causé la destruction d'Outland. Ce poison... Je fus également surpris par sa manière ne nommer Awena. Pas princesse, pas même par son nom. Juste par son espèce. Lionne. Comme s'il voulait mettre un point d'honneur à la remettre à sa place.

- Mais butés comme vous l'êtes, je suppose que l'avis des autres ne vous importe pas. C'est bien un truc de lions ça, posez vos griffes où ça vous chante sans même vous préoccuper de ceux qui périssent dans votre sillage !

Je voulu l'interrompre avant qu'il n'aille trop loin mais le grognement de mon fils m'intima le silence. C'était assez... Particulier, de se faire rabrouer par son propre enfant. Mais ce n'était plus un chiot. C'était un adulte. Un adulte qui avait des tas de choses à dire.

- Non, Papa ! Je ne me tairais pas. Pas cette fois. J'en ai assez de devoir fermer mon clapet sous prétexte que je suis censé les respecter. Les respecter pour quoi au juste ?! Pour m'avoir emprunter mon père pendant presque toute mon enfance ?! Parce que vous vous pensez si supérieur aux autres avec vos grands airs ?! Ah ! Vous me faites bien rire !

Les mots d'Ohanko sortait de sa gueule comme un torrent incontrôlable. Un peu comme moi un peu plus tôt, il semblait relâcher brusquement toute la frustration qu'il avait accumulé. Mais au lieu d'heure, c'était bien des années qui avaient finit par former un nœud dans sa gorge. Un nœud qui était en train de se délier aussi brusquement que violemment.

- Mon père... Mon père est un héros pour Prideland, vous entendez ?! Il a fait plus pour votre Royaume que la majorité des lions qui le peuplent aujourd'hui ! Il a passé sa vie au service de votre famille. Il s'est battu et a même perdu la vue pour vous ! Pour une putain de mission au delà des frontière de cette terre ! Et comment vous le remerciez, comment remerciez- vous ma famille après tout ce qu'elle a sacrifier pour votre foutu Royaume ?! Vous faites un pacte avec celui qui l'a rendu aveugle et a faillit le tuer ?! C'est ça ?! C'est ça la reconnaissance de Prideland ?! Votre reconnaissance est bien le pire des poisons !

Je l'entendis cracher et sa mâchoire claqua de nouveau. Je ne savais pas si je devais être fier ou effrayé par l'attitude téméraire de mon fils. J'entrouvris légèrement la mâchoire mais aucun mot n'en sortis. Je ne sais même pas si Ohanko tourna la tête vers moi ou non mais il repris de plus belle.

- Et tout ça pour quoi ? Pour votre saloperie de vengeance ! Vous n'avez aucun scrupule à tourné le dos à Outland ou à mon père pour ça, à trahir votre parole pour parvenir à votre fin. Alors je ne vois pas pourquoi trahir un hors la loi qui a déjà attenté à la vie d'un de vos "allié", j'oserai même dire "ami", vous pose autant de soucis ! Ne vous cachez pas derrière une soit disante parole que vous n'avez même pas, lionne ! Vous ne faites que ce qui vous arrange, comme toujours !


Un ricanement mauvais sorti de la gueule de mon fils.

- Et maintenant, vous espérez simplement qu'on ne vous en parle plus ? Qu'on vous laisse tranquille ? Pourquoi ? Parce que vous avez un rang issue de votre sang ? La belle affaire ! Vous souhaitez être traitez comme une Reine ? Vous l'êtes ! Parce que c'est le devoir d'une Reine de prendre des décisions et d'en subir les conséquences lorsqu'elles sont néfastes ! C'est le devoir d'une Reine d'accepter des critiques sans chouiner parce qu'elle n'aime pas qu'on le remette à la place qui est la sienne ! C'est le devoir d'une Reine, enfin, d'être loyale envers ses alliés, sans pitié avec ses ennemis et d'être capable de discerné qui est qui.


A l'entendre parler ainsi, c'était à croire qu'il avait dû porter le rôle de chef pendant un temps. ... Peut être avait-ce été le cas après tout. Il était vrai qu'Ohanko avait davantage l'étoffe d'un leader que son frère. Ça ne m'aurait pas étonné que ce rôle ce soit imposé à lui maintenant qu'ils vivaient tous les deux.

- Mais je ne vois pas pourquoi je me fatigue à vous dire ça... Après tout...

Il fit une courte pause, reprenant doucement son souffle et fit tomber ses derniers mots telle une sentence.

- Vous n'êtes pas une Reine, pas une Princesse et à peine mon égal. Le respect, c'est quelque chose qui se mérite, de ma part vous n'obtiendrez jamais qu'une chose : mon mépris.

Il conclut sur ces mots, soufflant bruyamment. Contrairement à moi qui avait terminé mon discours chancelant et à bout de force, je vous sentir tout les muscle de son corps se tendre alors qu'il se redressait fièrement faisant face à la future souveraine avec un affront même pas camouflé. Il n'était plus l'enfant que j'avais connu. Ohanko n'avait jamais été timide mais je ne l'avais jamais senti aussi assurée. Il se tenait face à une lionne, la future Reine de Prideland qui plus est. Mais loin de se rabougrir ou de baisser la tête, il restait droit, stoïque. Il ne se comportait pas devant elle comme un sujet devant un membre de la famille royal. Pas même comme lycaon devant une lionne. Non. Ce comportement, je l'avais déjà vu avant... Il y avait bien des années. Ce comportement, c'était celui d'un Alpha face à un autre Alpha. En langage lion : un Roi face à une Reine.



_________________

Ce que le Soleil brule [PV Awena] Psee
Avatar & Signature (c) Captain-Mantis

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.jeun.fr/t152-fleck-un-lycaon-parmis
avatar
Invité


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Ce que le Soleil brule [PV Awena]   Ce que le Soleil brule [PV Awena] EmptyJeu 2 Aoû - 22:35

Fleck confirma qu'il connaissait bien l'existence du pacte depuis le retour d'Ahva, cependant, personne ne l'avait prévénu que le destin d'Outland avait été joué par celui-ci. Jusqu'alors, il avait simplement su que Soto avait aidé au meurtre du démon noir ... Cependant, elle n'était pas la seule à subir le sermon du vieillard. Sa sœur cadette avait déjà eut droit aux protestations de son aîné afin de remettre les idées en place, sous prétexte que les deux princesses en étaient incapables seules.

La femelle au pelage d'or souffla, offusquée par l'attitude du lycaon. Il prenait bien trop d'autorité sur la féline, qui rouspéta à cette pensée ... Son père avait déjà approuvé ce pacte et maintenant, l'ancien espion venait lui rabâcher les oreilles alors même que le géniteur de l'héritière n'avait rien dit. Cependant, le canidé n'étant pas sur son reste, continua toujours plus cassant :

« Et pour m'accuser de la sorte, tu as la langue bien pendu mais la mémoire bien courte, jeune fille. »

Elle ne se pencha pas plus sur ses paroles, elle savait qu'elle n'avait jamais cherché à l'accuser de quoi que ce soit. Normalement, Kumpa aurait dû prévenir Fleck de l'envergure de cette pseudo-alliance mais il ne l'avait pas fait. Son père avait-il déjà prédit la réaction de ce proche de la famille royale ? Bien qu'il se faisait vieux, il n'oublierait jamais de l’annoncer à ce genre de personnage. Awena grimaça à cette pensée, Prideland se cassait littéralement en deux et la confiance était désormais brisée.

« Pour ta gouverne, lionne, sache que mon père et notre famille ont suffisamment eu affaire à la vengeance pour se rendre compte à quelle point la votre était une erreur ! »

Une nouvelle voix s’éleva depuis le Rocher, le fils de Fleck était visiblement sorti de ses gonds, ne pouvant résister à l'idée de dire tout ce qui l’agaçait dans cette histoire. De plus, il semblait lui aussi avoir traversé l'épreuve d'un meurtre, ce qui étonna la lionne dorée, malgré la nomination peu convenable qu'elle venait de recevoir.

Cependant, Ohanko reprit de plus belle, déclarant qu'ils ne souciaient visiblement pas des autres et que tout ce cirque était un truc de lion, qu'ils ne se préoccupaient pas des morts laissés derrière. Toujours plus septique, la descendante du Soleil préféra se taire ... Il ne faisait que répéter les paroles de son géniteur mais avec plus d'impact, et surtout, une colère profonde pour l'espèce d'Awena. Elle comprit peu à peu que celui-ci n'avait plus envie d'avoir quelque chose à voir avec eux. Son choix en était fait ... Mais quand était-il des autres ? De ce qu'elle avait entendu de Fleck, il était là pour raisonner le royaume tout entier, mais bien trop tard.

Le plus âgé du petit groupe tenta d'interrompre son fils, qui l'intima bien vite de se taire. La fille de Kuzali arqua un sourcil, il allait visiblement trop loin ... Mais elle voulait savoir ce qui le poussait à avoir tant de rancune envers Prideland.

« Non, Papa ! Je ne me tairais pas. Pas cette fois. J'en ai assez de devoir fermer mon clapet sous prétexte que je suis censé les respecter. Les respecter pour quoi au juste ?! Pour m'avoir emprunter mon père pendant presque toute mon enfance ?! Parce que vous vous pensez si supérieur aux autres avec vos grands airs ?! Ah ! Vous me faites bien rire ! »

Elle avait enfin là sa réponse, mais il en rajouta une couche. Il déclara haut et fort que son paternel était un héros du royaume, qu'il avait fait tellement pour celui-ci, bien plus que tous ceux présents en son sein. Il expliqua qu'il avait passé sa vie à servir la famille royale, avait même perdu la vue pour ça ... Et maintenant, son clan avait passé un pacte avec son agresseur. Il cracha que la reconnaissance de Prideland était le pire des poisons et n'hésita pas à faire claquer sa mâchoire de mépris.

Le vétéran tenta de parler mais rien ne sortit de sa gueule, alors Ohanko prit le relais, toujours plus colérique. Ils avaient tout fichu en l'air : Outland comme l'amitié qui liait leur petite meute à la famille royale, pour une simple vengeance. Le lycaon ne comprenait tout bonnement pas pourquoi tourner le dos à Soto leur posait tant de soucis. Il exprima même qu'ils n'avaient pas de parole, alors à quoi bon ? C'est ainsi qu'il laissa échapper un léger ricanement ... Sûrement lassé par ce spectacle pathétique.

Une nouvelle vague déferla, il l'accusait qu'elle ne voulait plus en entendre parler, mais tout cela, elle le méritait. Les actions les plus mauvaises devaient incomber aux monarques et être un poids lourd, sinon, à quoi servirait un dirigeant ? Awena grimaça lorsqu'il clama qu'elle devait pas chouiner pour de simples critiques.

« C'est le devoir d'une Reine, enfin, d'être loyale envers ses alliés, sans pitié avec ses ennemis et d'être capable de discerné qui est qui. »

Tentée de lui répondre avec sarcasme, elle préféra garder sa mauvaise foi pour elle. Tout ce spectacle n'était pas plaisant ... Surtout lorsqu'elle était seule comparé aux canidés d'en face. Ils étaient trois, mais seuls deux étaient là pour balancer tout ce qui restait sur le cœur. La princesse se contentait d'encaisser mais la coupe devenait peu à peu pleine.

« Mais je ne vois pas pourquoi je me fatigue à vous dire ça... Après tout... Vous n'êtes pas une Reine, pas une Princesse et à peine mon égal. Le respect, c'est quelque chose qui se mérite, de ma part vous n'obtiendrez jamais qu'une chose : mon mépris. »

Sa discours fut achevé telle une sentence. Il avait été telle une furie durant tout son monologue, il était normal qu'il soit essoufflé ... Surtout lorsqu'on pouvait cracher ce qui restait accroché sur la conscience. Cependant, la fin pour lui, signifiait le début pour elle. Awena avait atteint le fameux ras-le-bol, elle ne pouvait plus supporter cette conversation répétitive.

« Tourner le dos à cet ennemi ? Et puis quoi encore ! C'est se mettre tout un clan bien proportionné à dos. Ils ne sont pas seuls, et jamais ceux qui ont suivi Waasi accueilleront cette nouvelle avec joie. Ils nous méprisent comme toi, lycaon. »

Elle avait déjà envoyé les exilés paître, si elle revenait les voir pour les aider, ils la salueront à coups de crocs et de griffes. Les dés avaient été jetés et le destin tracé.

« J'ai toujours été désolée pour la vue de ton père, mais je suppose que ce que je te dis ne te sers strictement à rien. Mais vous trois, sachez une chose ; qu'importe ce que vous direz, je ne peux rien faire pour Outland. Vous pourrez bien me traiter de tous les noms, leur destin a été scellé par Prideland et donc ... »

Elle fit une courte pause mais continua plutôt sèchement :

« ... Me remettre les idées en place ne servira à rien, tout comme cette conversation. »

Awena s'arrêta, fixant tour à tour chacun des lycaons présents. Ils avaient été des alliés depuis longtemps, mais leurs liens avec le royaume s'effilaient peu à peu ... L'héritière ne pourrait jamais les réparer, elle ne faisait qu'empirer les choses qu'importe ce qu'elle ferait. C'est donc sur cette pensée qu'elle prit une résolution, et s'adressa plus particulièrement à Ohanko :

« Elle n'a plus lieu d'être, les choses ont été mises au clair. »

Sa dernière phrase sonnait comme un reproche mêlé d'amertume mais il voulait aussi signifier une toute autre chose : partez, ou je pars moi-même du rocher.
Revenir en haut Aller en bas
Fleck
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 1175
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Ce que le Soleil brule [PV Awena]   Ce que le Soleil brule [PV Awena] EmptyVen 3 Aoû - 18:20

Ohanko n'avait pas plié au commencement de cette conversation, il ne le ferait pas plus maintenant. Qu'importe les mots d'Awena. Il restait droit, stoïque... Contrairement à moi dont les oreilles se plaqué un peu plus contre mon crâne à chaque mot. Si Soto était bel et bien considéré comme un ennemis à ses yeux, comment avait-elle pu être aussi idiote de ne pas intervenir pour l'empêcher de s'installer à deux pas d'ici ?! Ahva m'avait dit que s'allier avec lui, c'était préservé la paix de Prideland. Si le lion doré était un ennemis, cette paix ne durerait jamais ! Finalement, Awena avait raison : lui remettre les idées en place ne servait à rien. Elle était bien trop sotte pour cela ! Avec un comportement pareil, Prideland retournerait en guerre avant ma mort... Quelle pitié. Mais je ne dis pas mot. Je n'en avais plus l'envie. C'était une perte de temps. Ces lionceaux qui n'avaient connu que paix ne se rendait pas compte de la voie qu'ils prenaient. Au début, j'en avais été attristé mais là... Qu'importe ! Qu'ils prennent ce chemin sanglant s'ils étaient si sûre d'eux, ça leur ferait les pattes ! De toute façon, ils n'écoutaient pas lorsqu'on cherchait à les en écarté...

Ohanko reprit la parole. Il approuvé les dernières paroles d'Awena :

- En effet. Elle l'ont été. Notre meute n'a désormais plus de compte à rendre aux lions ou à votre famille.


Mon fils n'avait jamais été un grand admirateur des lions... Mais il s'était toujours plié à leur loi et au règne de leur Roi. Avec cette phrase, il venait de faire passer un message beaucoup plus agressif qu'au premier abord : le Roi des lions n'étaient plus notre Roi. A une époque, j'aurais mal réagit à de tel parole. Mais aujourd'hui... Je refusais de soutenir une pareille politique en m'y pliant docilement et au vue de l'attitude de mes fils, ils partageaient ce point de vue. Mais penser qu'Ohanko s'arrêterait là était une erreur.

- La paix est une chose fragile et votre règne n'a pas commencé que déjà, vous l'avez brisé. Nul doute que la suite des évènements sera glorieux pour vous.

Le sarcasme de sa voix était plus que palpable.

- Sachez que nous seront présent le jour où la savane Prideland sera abreuvé du sang de votre peuple grace à l'une de vos si sage décision. Ce jour là, peut être daignerez-vous mettre votre orgeuil de côté pour vous rendre compte des conséquences de vos choix.


Mppf. Il fallait croire que je n'étais pas le seul à penser que des décisions pareils entrainerai le royaume dans sa chute. Mais mon fils ne s'attarda pas plus dessus.

- Au revoir.


Je sentis Ohanko bouger mais au lieu de faire demi-tour comme je le pensais, il s'avança tout droit vers Awena, comme pour lui faire face une dernière fois. C'était un défi, à n'en pas douter : il ne serait pas celui qui tournerait le dos. Pour ne pas changer...


_________________

Ce que le Soleil brule [PV Awena] Psee
Avatar & Signature (c) Captain-Mantis

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.jeun.fr/t152-fleck-un-lycaon-parmis
avatar
Invité


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Ce que le Soleil brule [PV Awena]   Ce que le Soleil brule [PV Awena] EmptyDim 5 Aoû - 19:55

Ohanko confirma bien vite les propos de la lionne, les choses avaient été mises au clair, leur famille n'avait donc plus aucun compte à leur rendre. Cela signifiait la fin de cette amitié entre Fleck et Prideland, ils n'étaient plus sous l'ordre du roi ... Ils se dirigeaient par eux-mêmes. Cependant, le lycaon n'avait pas achevé sur les reproches. Toujours plus cassant, il lui souffla que la paix était fragile et Awena n'avait pas commencé son règne qu'elle était déjà fissurée. Le canidé ajouta sarcastique que la suite serait glorieuse pour elle et son royaume. Il assura qu'ils seraient présents lorsqu'une de ses si bonnes décisions devra teindre la savane de rouge, à cause de ses choix plus que mauvais. Il n'hésita pas à lui dire que peut-être, elle mettra son orgueil de côté à ce moment donné.

Ça n'arriva pas pensa-t-elle fortement. Elle ne laisserait pas son règne devenir une quelconque catastrophe, du moins ... Pour le moment et elle y croyait fermement. La princesse jura de leur prouver qu'ils avaient tord et que tôt ou tard, ils s'en rendraient compte. Elle rendrait hommage à son père en reprenant son trône mais aussi de réinstaurer la paix lorsque le moment viendra. Mais ses désirs de paix furent interrompus par Ohanko.

« Au revoir. »

Awena fixa le fils de l'espion à la retraite. Il était désormais temps de se séparer mais, au lieu de faire demi-tour, il alla se planter devant l’héritière dans une ultime provocation. Impassible, elle continua de diriger son regard vers lui et souffla fermement :

« Au revoir. »

Elle fit un léger signe, bien qu'inutile. Elle avait du respect pour cette famille de lycaons bien qu'eux non, elle ne pouvait donc les laisser partir sans politesse. Cependant, elle savait qu'il s'agirait de leur dernière discussion - si on pouvait appeler ça comme ça - et que leur chemin se séparaient ici et maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Fleck
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 1175
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Ce que le Soleil brule [PV Awena]   Ce que le Soleil brule [PV Awena] EmptyDim 5 Aoû - 21:02

Awena salua Ohanko a son tour puis... Plus rien. Le silence le plus total. A croire qu'ils étaient en train de se fixer dans le blanc des yeux comme deux parfait imbéciles. Je n'en attendais pas moins d'Awena mais mon fils... J'avais beau avoir compris son attention de départ, il était inutile d'insister. Cette nouvelle génération était ce qu'elle était : butté au point de foncer des des baobab. Ce ne fut pourtant pas moi qui ouvrit la gueule en premier.

- ... Ohanko... C'est bon maintenant, vous avez l'air aussi ridicule l'un que l'autr...

Chesmu fut interrompus par un puissant claquement de mâchoire de la part de son frère. Il se tût aussitôt. Moi pas.

- Ton frère à raison, mon fils. Nous avons mieux à faire que de perdre du temps en pareille compagnie. Nous rentrons... A la maison.

Dis-je simplement en amorçant un demi-tour, aidé par Chesmu. Je ne pris même pas la peine de saluer Awena. A quoi bon ? Pour ce que mon avis ou mes actes avait l'air de compter dans ce monde de jeunes idiots...

Chesmu et moi fîmes quelques pas seuls, sans qu'Ohanko nous rejoigne. Cependant, je ne tardais pas à entendre le cliquetis de ses griffes sur la pierre et sa présence à mes côtés. Tout les trois, nous nous dirigions vers la grotte qui m'avait abrité sur le rocher pendant plusieurs mois. Le moment était venu de lui dire au revoir....


_________________

Ce que le Soleil brule [PV Awena] Psee
Avatar & Signature (c) Captain-Mantis

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.jeun.fr/t152-fleck-un-lycaon-parmis

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Ce que le Soleil brule [PV Awena]   Ce que le Soleil brule [PV Awena] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce que le Soleil brule [PV Awena]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un stade de Football à cité Soleil...
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» LE SOLEIL D'AUSTERLITZ - 1805
» Toi, moi et le soleil. [PV : Lumizur ]
» liaison facebook et lunette de soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE VIII
-