Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Blind man is not deaf (FLECK)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 974
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Blind man is not deaf (FLECK)   Dim 20 Mai - 18:16


Fidèle à sa promesse faite au chef de troupeau, Ahva surveillait activement la savane et les chasseurs qui y rôdait. Si la veille une petite Mositus fort charmante était venue lui tenir compagnie, la mission du jour s'effectuait en solo. Postée sur un autre rocher, suivant les déplacements du troupeau, Ahva surveillait de loin leur vie de famille tout en prêtant attention aux courbes des herbes dorées. Fort heureusement, le message semblait être bien passé mais mieux valait-il être prudent, ce serait durant les premières semaines que les récalcitrants agiraient.

La brise du vent ne suffit pas à lui dissimuler les pas qui s'approchaient d'elle et Ahva dressa l'oreille, cherchant le nouveau venu du regard. Était-ce un lion en chasse ou un simple passant ? Elle ne pouvait vraiment placer l'individu dans aucune de ces deux cases lorsqu'elle l'aperçu. Il s'agissait de Fleck, son ancien mentor et si ses yeux n'exprimait plus qu'un voile d'abysse, la lionne n'était pas aveugle à sa colère palpable. Sans trop s'étonner, elle se doutait qu'elle allait en prendre pour son grade. Leur relation s'était un peu apaisée depuis leur dernière conversation mais le feu était loin d'être éteint et il suffisait d'une braise pour que tout s'enflamme. La lionne déglutit et glissa de son rocher pour poser patte à terre.

Elle s'assit noblement en attendant qu'il la rejoigne mais ne dit mot, préférant laisser au lycaon l'honneur de la première parole. Elle saurait à son ton si ses pensées s'avéraient justes.

_________________
Royal family:
 


Images © Awena & Akinyi
Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 1082
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Blind man is not deaf (FLECK)   Sam 26 Mai - 4:14

Les nouvelles n'étaient pas bonnes. Pas bonne du tout. Hourasi était venu prendre sa revanche et il avait remporté le combat. Enfin... Non. Pour être exact, il l'avait perdu au profit d'un lion ma foi parfaitement détestable. Soto. Le nouveau chef d'Outland. Et comme si cela ne suffisait pas, il semblait qu'aucun Pridelander ne soit décidé à lever le petit doigts. Par les Esprits ! Depuis quand ce clan était-il devenu aussi peu fiable pour ses alliés ? Je reniflais fortement. Ooooh... J'avais déjà bien ma petite idée. Je savais déjà qu'Ahva et Soto avait conclu un pacte. Elle m'en avait parlé. Les deux évènements ne pouvaient être que liés. Sur le coup, je n'avais pas cherché à en savoir plus, j'avais simplement espéré que la lionne c'était montrée raisonnable et que le prix à payer ne soit pas trop lourd. C'était trop en demandé apparemment, ce pacte avait laissé une trainée de sang dans son sillage.

Je fus assez déplaisant avec Ohanko et Chesmu lorsqu'ils vinrent me rendre visite. Aucun d'eux ne s'en offusqua. Pour tout ce que la vie m'avait pris, pour tous les coup dans le dos qu'elle pouvait me faire, elle m'avait au moins donné deux garçons compréhensif et intelligent. Comme moi, ils étaient au courant de ce qui s'était passé. Et si Chesmu cherchait encore une explication censé aux évènements, Ohanko se mit à pester contre les lions et leur stupidité. Je l'entendis même marmonner quelque chose comme quoi ce n'était qu'une bande d'ingrat bon qu'à nourrir les vautours et que nous ferions mieux de laisser leur stupidité les tuer. Il fut un temps, je l'aurais repris. Pas ce jour là. Je n'étais guère d'humeur. Lors de notre marche une odeur me titilla les narines et mes oreilles de rabattirent en arrière. Tiens donc... Ahva. Elle tombait bien. Nous devions avoir une petite conversation il me semblait. Lorsque j'en fis part à mes deux garçons, ils voulurent m'accompagner mais je répondis en secouant la tête. C'était une conversation privée.

Suivant mon odorat, j'arrivais bientôt non loin de la lionne. Il me semblait du moins. Je m'assis et sur un ton glacial, je lâchais :

- Bonjour Ahva.

Je fis une courte pause.

- Je suppose que tu connais la raison pour laquelle je viens te parler. Nul doute que tu sauras parfaitement m'expliquer comment ton grand ami Soto a obtenu la couronne d'Outland. Ou pourquoi personne ne lève la griffe ne serait-ce que pour aider Waasi et les siens. Alors je t'écoute.

Mon ton était acide mais en toute honnêteté, je n'avais aucune envie de faire l'effort de corriger ce détail. J'aurais été plus jeune, je l'aurais fait, sans nul doute. Mais je me faisais vieux, ma patience, en tout cas en ce qui concernait les choix plus que discutable de ceux qui m'entouraient, n'était qu'un lointain souvenir. Hé... Je ne m'arrangeai pas avec l'âge. Mais de ce que je voyais, je n'étais pas le seul.

_________________


Avatar & Signature (c) Captain-Mantis

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 




Dernière édition par Fleck le Sam 2 Juin - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.jeun.fr/t152-fleck-un-lycaon-parmis
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 974
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Blind man is not deaf (FLECK)   Lun 28 Mai - 12:38


Bien qu'elle avait espéré autrement, ses doutes s'avéraient fondés. Fleck la salua d'un ton glacial. Elle l'observa quelques instants puis murmura à son tour :

« Bonjour Fleck.»

C'était presque las, comme si ces formalités n'étaient que pure politesse avant que l'orage ne frappe. La colère du lycaon était palpable. Sa déception aussi. Amer, il la confrontait la lionne aux récents événements et attendait des explications bien qu'il devait s'en douter mais sûrement souhaitait-il entendre les justifications de la lionne ou bien des excuses. Ahva prit le temps de répondre, consciente que ce serait un point de non retour et qu'elle perdrait définitivement l'estime de Fleck mais tout ceci n'avait été qu'une question de temps.

« Je savais que tu viendrais mais j'ignorais quand. Sache que mes choix n'étaient peut-être pas les meilleurs mais qu'ils étaient nécessaires. »

Si les choses étaient à refaire, Ahva agirait probablement à l'identique. La finalité pour Waasi était pénible mais au moins avait-elle survécu. Quant à Soto, ceci n'avait pas été prévu. Il l'avait devancé. La loi du plus fort lui avait dit Tasa, cette Outlander qu'elle avait rencontré. Malgré toutes leurs lois et bonnes intentions, c'était toujours ce qui importait au final.

« C'est très simple, pour obtenir son aide je devais lui fournir la mienne. Après nous avoir fait infiltré l'ancien repaire des exilés et conduit jusqu'à Mopango où il a œuvré pour le faire tomber, Soto souhaitait la non-implication de Prideland face aux événements à venir, le retour du prince déchu. J'ai accepté car j'avais besoin de lui. Avec ou sans nous, cette bataille aurait eu lieu. La finalité ? Les exilés étaient bien plus nombreux et soudés que les partisans de la reine. »

Quand bien même les Pridelanders serait intervenu pour défendre l'héritage de Tahani, ils seraient arrivés trop tard.

« L'avènement de Soto au pouvoir n'était toutefois pas convenu. Il s'est retourné contre le prince durant la bataille et a eu raison de lui. »

Ahva ignorait encore si ça serait préjudiciable mais contrairement à Hourasi, elle savait qui elle avait en face d'elle. La guerrière franchissait inlassablement les frontières de la haine et de l'amour mais elle connaissait le lion et ses coups bas. Lui faisait-elle confiance ? Non. Mais un pacte était un pacte et Soto respecterait sa part de marché. Pas de provocations, pas d'incidents, ils s'occuperaient de leurs seuls affaires sans en causer d'autres et enverraient enfin le Gardien tant attendu que Tahani n'avait jamais été fichu d'offrir. Waasi et ses partisans étaient dans le besoin, c'était indéniable mais Prideland avait déjà assez à faire des Mositus et l'alliance avec les exilés perduraient. Ils ne pouvaient lui venir en aide et de toute façon qu'auraient-ils fait ? Les héberger sur le territoire voisin, à quelques lieux de leurs ennemis ? Waasi n'aurait jamais accepté leur aide de toute façon, pas après avoir été laissé seule face aux exilés.

_________________
Royal family:
 


Images © Awena & Akinyi
Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 1082
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Blind man is not deaf (FLECK)   Mar 29 Mai - 20:54

Chaque mot de la lionne faisaient tiquer mes oreilles. Elles ne cessaient de s'agiter, traduisant un agacement illisible sur mon visage, certes froids, mais surtout parfaitement neutre. Au moins avait-elle la decence de ne pas cacher ses agissement. Ceci dit... Ce n'était pas cela qui allait calmer ma colère palpable. L'air autours de nous me sembla soudain bien électrique. Je fis claquer ma mâchoire.

- Tu as une définition bien personnelle du mot "nécessaire".

Car non. L'aide de Soto n'était pas nécessaire. Si elle, Sadaka et Awena n'avait pas été happé par leur vengeance alors un autre moyen aurait pu être trouvé. Un moyen qui ne nécessitait pas le sacrifice d'un clan entier ! Mais non. Il avait fallut qu'ils veuillent agir vite et seul, enfermés dans leur colère.

- C'est vrai. Mais sans doute qu'avec l'aide de Prideland, Waasi et les siens auraient pu défendre leur terre. Ou au moins trouver un lieu d'asile. Mais non ! Non, ce ne sera même pas le cas ! Parce que vous avez préférez votre vengeance à la vie d'un clan !

Oui, votre. Car à mes yeux, Ahva n'était pas la seule responsable. Awena l'était tout autant. Certes, sa sœur n'aurait pas dû accepter un tel pacte, mais c'était Awena la future Reine. Celle qui avait le pouvoir refuser ou accepter cette offre. Et elle l'avait accepté. Il y avait aussi Sadaka, bien sur, qui aurait pu la raisonné... Mais à vrai dire, je ne savais pas s'il était au courant... Et même s'il l'avait été, pour le coup, il n'avait aucun pouvoir sur Prideland. Mais ma colère actuelle se dirigeait plus vers les deux sœurs que vers le lion noir. Je l'avais dit pourtant, le jour de l'annonce de la mort de la Reine. La vengeance est un poison et le sang n'appelle que le sang. Mais m'avait-on écouté ? Non. Non... Mais c'était vrai. A quoi bon m'écouter ? Mon seul exploit n'avait jamais été qu'atteindre un âge avancé dans un monde en guerre... Une guerre qui n'a d'ailleurs jamais été la mienne. Pas de quoi fouetter une hyène.

- Mais bon ! Quel importance ? Ce n'est pas comme si vous veniez de bafouer un pacte vieux d'avant votre naissance et de tourner le dos à ceux sans qui cette terre serait encore aux griffes des Nyeusis. Sans qui, toi ou ta fratrie ne serait même pas de ce monde. ... Oh pardon, si, c'est exactement le cas !

Mon ton était acide. Très acide. Je me doutais que, contrairement à moi, Ahva n'accordait que peu de valeur à cette histoire. Et pour cause : elle était ancienne. Néanmoins, si nous commençons à nous retourner contre ceux qui nous sont venu en aide, où allons nous ? Si nous oublions notre passé alors... Alors nous ne sommes plus rien. Mais c'était le problèmes des jeunes, ça, ne pas parvenir à saisir l'importance de ce qui a été fait avant eux. … Après, soyons honnête, mon âge ne m'aidait guère à être objectif : un ancien est toujours attaché au temps de sa jeunesse et de ce qui y a été fait.

- Au moins, la terre sur laquelle nous nous trouvons est-elle encore en paix. Quels risques peut-elle bien courir ? L'un de ses plus ancien allié est tombé aux griffes d'Exilés, d'anciens ennemis du Royaume, et se trouve à leur tête un lion dont la parole n'a aucune valeur. C'est certain qu'ils resteront tranquille et qu'il ne se passera rien, n'est-ce pas ?!

La parole de Soto ne valait rien. Quel valeur pourrait-on lui accorder ? C'était un fourbe qui c'était retourné contre son propre Roi. Mais pour le coup, s'il venait à s'en prendre à Prideland, je ne pourrais même pas le blâmer : la parole d'Ahva n'avait pas de valeur non plus. Pas plus que celle d'Awena. Quelle confiance peut-on accorder à ceux qui se retourne contre leurs alliés ? Aucune.

_________________


Avatar & Signature (c) Captain-Mantis

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.jeun.fr/t152-fleck-un-lycaon-parmis
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 974
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Blind man is not deaf (FLECK)   Ven 1 Juin - 12:46


Fleck demeurait impassible, armé d'un visage aussi dur et impénétrable que la pierre mais la lionne le connaissait assez pour sentir ses poils se hérisser. Sa mâchoire claqua soudainement dans l'air lorsqu'il accusa le coup et moquait sa définition du terme nécessaire. Ahva retint un sourire narquois. Ce n'était pas tant de l'amusement mais plutôt un agacement qu'elle savait la gagner. Cette discussion n'aurait rien d'agréable et la fin lui était déjà connue, elle perdrait le lycaon mais Ahva s'était fait une raison.

Il s'agaçait de leurs choix égoïste et la lionne ne manqua cette pluralité à laquelle il faisait référence. Mettait-il sa fratrie dans le coup ? Ahva gronda.

« J'ai pris cette initiative seule, ne leur fais pas porter le chapeau. Il était trop tard pour qu'ils puissent changer quoique ce soit. »

De toute manière elle ne les aurait pas écouter. D'abord décidée à garder son calme ainsi que son sang-froid, Ahva sentait cette colère endormie se réveiller peu à peu. Elle ne s'excuserait pas pour ce qu'elle avait fait, il était trop tard de toute manière.

« Blâme moi, je saurai vivre avec. Outland était déjà une ruine avant que tout cela n'arrive, leur clan n'a jamais eu de cesse de se diviser et si ce n'était pas arrivé maintenant, ce serait arrivé tôt ou tard. » lui répondit-elle en contenant sa colère, impassible. « Et oui, j'ai privilégié ma vengeance, je l'ai fait passer avant tout autre intérêt car c'était la seule chose qui m'importait. Tu sais ce que c'est de perdre l'être le plus cher à ton cœur alors ne prétend pas ignorer l'appel de la vendetta, elle t'a tenté aussi. »

Ahva ne souhaitait pas raviver le chagrin du lycaon mais elle savait que sa colère avait trouver écho dans son cœur. Lui aussi avait été tenté mais l’expérience de la vie l'avait sans doute ravisé. Ce n'était pas le cas d'Ahva. On lui avait arraché son soleil et son monde parfait s'était écroulé. Son instinct l'avait poussé à crier vengeance et elle ne serait jamais arrêté avant d'avoir atteint son objectif mais Fleck ne décolérait pas et d'un ton qu'elle lui ignorait, le lycaon ajouta qu'elle avait un pacte vieux d'avant sa naissance. Ahva pouffa, riant jaune.

« Tu l'as dit toi même, ce pacte datait d'avant ma naissance. Voilà longtemps qu'ils nous ont tourné le dos. Ils ont certes aidé mon père à récupérer ses terres mais ne sois pas dupe et n'oublie pas qu'eux aussi ont trouvé intérêt dans cette bataille puisque Tahani a pu récupérer ce trône qu'elle convoitait tant. »

La princesse ne niait pas le soutien des Outlanders mais eux aussi avaient à gagner, Massempo était tombé et les Nyeusis autant chassés de Prideland que leur influence sur Outland. Tout le monde y avait été gagné. Quel aurait été l'intérêt pour Prideland de se battre pour eux ? Ahva n'avait jamais vraiment tenu sa marraine en haute estime et n'avait pas oublié que celle-ci avait laissé son préjudice impuni quand elle s'était faite agressé sur ses propres terres. Ses parents avaient peut être affaire avec eux mais pas elle, Ahva ne s'était jamais sentie concernée par ce pacte.

Aux derniers mots du lycaon, Ahva claqua sa langue d'un geste agacé. Ses plus anciens alliés, hein ... Non, pas vraiment. C'étaient eux les premiers à les avoir attaqué car oui, fut une bataille où Tahani s'était dressée contre les Pridelanders. Ahva savait que la nouvelle réalité était dure à accepter pour le lycaon qui voyait son époque s'écrouler mais il n'était pas nécessaire d'idéaliser l'ancien temps car de toute manière, celui-ci était révolu.

« Prideland est et demeura en paix. Cette histoire ne nous concernait pas. Qui plus est, ces exilés n'étaient pas nos ennemis mais ceux d'Outland. Tu ne penses sans doute qu'aux quelques parias qui accentuent leurs rangs mais des lions bien se trouvent parmi eux et eux aussi méritait une chance de vivre mieux. »

Ils n'avaient pas à souffrir des choix de leurs parents qui s'étaient ralliés à un prince déchu. Ahva pensait évidemment à Tasa, cette Outlander anciennement exilée qu'elle avait rencontrée à la frontière. Tasa avait grandi dans l'ancien royaume des Marozis aux côtés des exilés et pourtant, elle ne collait en rien à l'image des parias étiqueté à ce clan. Des lions mauvais, il y en avait partout et pas que chez les exilés.

« Ce ne seront pas nos ennemis et ils n'auraient aucun intérêt à nous attaquer : leur terre est détruite et rêche, ils peineront à se remettre de leur combat et n'auront aucune chance face à nos guerriers. Alors oui, Prideland est en paix. »

Et c'était tout ce qui importait. Trop de leurs sangs avaient coulé.

_________________
Royal family:
 


Images © Awena & Akinyi
Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 1082
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Blind man is not deaf (FLECK)   Dim 3 Juin - 19:20

Les rires d'Ahva ne faisait que m'agacer. Il était une époque où j'avais été heureux de l'entendre ainsi. Mais elle était révolu. A présent, je le prenais surtout comme de la moquerie pur et simple. Quand bien même il s'agissait plus d'un rire nerveux que d'autre chose, la situation n'avait rien de risible.

La lionne commença par défendre sa famille. Malheureusement pour elle, quand un choix éclabousse tout un Royaume, alors non, un seul lion ne peut être tenu pour responsable.

- Je ne leur fait pas porter le chapeau, je ne fais que leur renvoyer leurs actions au museau ! Ne t'en déplaise, tu n'aurais jamais pu garantir la non implication de Prideland seule, tu n'as pas ce pouvoir. Contrairement à Awena. Et vu que de toute évidence tu es trop irresponsable pour te raisonner, il aurait été du devoir de ta sœur de le faire ! Si tu ne veux pas mêler les autres à tes histoires, tu ferais mieux de réfléchir à deux fois la prochaine fois que l'un de tes actes impliquera le Royaume entier !

Mais il fallait croire qu'Awena n'était guère plus raisonnable. Tss. Prideland avait de beau jours devant lui, tiens !

- Il y avait des lions biens chez les Outlanders aussi. Ça ne t'a pourtant pas empêché de les jeter en pâture aux exilés.

Et puis, si ces exilés n'étaient vraiment responsables de rien, pourquoi leur seule option pour obtenir une terre avait été la guerre ? Pourquoi ne pas essayer de rejoindre un clan de manière pacifique ? Certains Kulishas avaient bien réussi. Pourquoi pas eux ?

- Oui, je sais ce qu'est l'appel de la vengeance. C'est bien pour ça que je vous ai mis en garde contre elle. Mpff. Mais qui écoute les anciens de nos jours. Ils ne comprennent rien aux problèmes que l'on peut avoir, n'est ce pas ?

Ce n'était pas comme s'ils les avaient vécus et en avaient tiré une certaine expérience...

- Mais soit. Cette discussion ne mènera nul part. Je tâcherai de me souvenir que les pactes et les vieilles amitié n'ont guère d'importance à Prideland de nos jours.

Elle resterait sur ses positions et moi sur les miennes. Il n'y aurait rien à en tirer et je ne perdrais pas mon temps avec une enfant trop buttée pour se rendre compte de la portée de ses actes et du sang qu'elle avait sur les pattes. Non. Il y avait plus urgent à faire.

- Pas plus que les sacrifice que certains ont dû faire pour aider cette terre et ses habitants...


Je marmonnais cette dernière phrase. Plus pour moi même que pour Ahva à vrai dire. Tahani avait sacrifier son père et celui de ses enfants dans cette guerre. Et n'en déplaise à Ahva, elle l'avait par amitié pour Kumpa. Après tout, ce n'était pas en s'opposant à son père et en risquant un défaite qu'elle obtiendrait ce fameux trône. Mais en cet instant, ce n'était pas à Tahani ou Waasi que je pensais le plus...

Moi même, je m'étais éloigné de ma famille, j'avais perdu mes yeux pour aider Prideland. Pour le dernier point, c'était aux exilés que je devais ça, un d'entre eux en particulier. Ce même exilé avec lequel Ahva semblait tant vouloir copiner... Mais je supposais que ça non plus, ça n'avait pas d'importance. Puisque apparemment, le passé n'en avait aucune. L'aide qu'on a pu apporter, nos actes, nos sacrifices... Ils sont jeté et oublié dès lors que l'on en a plus besoin. Peut être qu'Ohanko avait raison après tout. Prideland était peuplé d'ingrats qu'il ne servait à rien de vouloir aider. Dès lors qu'on ne leur était plus utile, il nous tournait le dos.

_________________


Avatar & Signature (c) Captain-Mantis

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.jeun.fr/t152-fleck-un-lycaon-parmis
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 974
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Blind man is not deaf (FLECK)   Lun 4 Juin - 14:04


Le ton montait entre les deux anciens amis et aucun ne semblait être prêt à lâcher ses positions. En évoquant l’irresponsabilité d’Awena qui n’avait pas su raisonner sa plus jeune sœur et au contraire l’avait encourage, Ahva fut péniblement touchée. Elle supportait mal l’idée que le lycaon reporte les conséquences de ses actes sur sa sœur. Awena ne l’avait guère soutenu et contrairement aux dires du lycaon, elle avait tenté de la raisonner mais Ahva l’avait trompé en agissant dans son dos. C’était d’ailleurs la cause principale de la querelle entre les deux sœurs.

« Je ne lui ai simplement pas laisser le choix mais je te rappelle qu’elle n’est pas encore reine, la décision finale a été celle du roi. » conclut-elle.

Awena n’était pas responsable, pas aux yeux de sa cadette et pourtant Fleck persistait à l’accuser tout autant. Oubliait-il que seul Kumpa avait le pouvoir d’accepter cette alliance ou était-il trop apeuré par cette jeunesse insouciante pour reconnaitre les fautes de ses propres alliés ? Ne cessant de rétorquer face à la défense de la guerrière, Fleck ajoutait qu’il y avait aussi des lions biens chez les Outlanders et cette fois-ci, Ahva ne relança pas. C’était bien la seule chose qui l’avait fait douter de ce pacte : les innocents. Elle n’avait pu tous les sauver mais s’était au moins arrangé pour que la famille rouge soit en sécurité. Elle ne lui opposa guère ce point, sachant pertinemment que Fleck le lui renverrait en plein visage. Une simple famille sauvée ne compensait pas ces autres détruites.

Le lycaon conclut péniblement, désespéré par l’entêtement de la lionne et de son attitude. Ahva l’observait silencieusement, songeant à ce temps où ils faisaient bloc ensemble. Cela semblait maintenant si loin.

« Qu’est-ce que tu veux m’entendre dire ? Que je suis désolée ? C’est le cas mais aucune issue n’épargnait le sang qui a coulé. »

Avec ou sans leur aide, des lions seraient tombés mais Fleck persistait à croire que l’issue aurait été différente avec le soutien de Prideland. Peut-être bien que oui mais si elle n’avait pas quémandé l’aide de Soto, Ahva n’aurait jamais rien su de l’attaque imminente. Il serait arrivé trop tard dans tous les cas et même, que ce serait-il passé ? Des Pridelanders seraient tombés pour un combat qui n’étaient pas le leur et l’issue inverse n’aurait en rien été garantie. Si Ahva regrettait les déchirures pour ces familles innocentes, elle ne regrettait pas d’avoir sauvé les siens.

« Je n’ai pas choisi de naître princesse, je n’ai jamais souhaité que mes choix impactent une nation entière. Je suis une fille avant tout, une fille accablée par la mort de sa mère et je l’aurais vengé, sang bleu ou non. Mon rang m’a seulement été préjudiciable en ce qu’il m’a couté pour avoir suivi un désir personnel. »

Si elle avait été une lionne lambda, Soto n’aurait jamais pu lui soutirer cet accord. Ahva s’était souvent plaint des désavantages de la royauté et celui-ci avait été le plus flagrant. Elle avait toujours essayé de combler les désirs de son père et d’être aussi responsable qu’il le souhaitait, l’image de la royauté de Prideland lui collant à la peau mais cette fois-ci, elle avait choisi de suivre son cœur et non son devoir. Le mal était fait et elle ne pouvait le changer.

« Je suis désolée de t’avoir déçue. » dit-elle finalement dans un murmure.

_________________
Royal family:
 


Images © Awena & Akinyi
Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 1082
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Blind man is not deaf (FLECK)   Dim 10 Juin - 23:48

Les oreilles plaquée en arrière,j'écoutais les dires de la princesse. Mais plus la conversation avançait plus elle me semblait inutile, vouée à l'échec. Lorsque Ahva mentionna son rang, je sentis mon sang bouillir. Qu'espérait-elle en chouinant ainsi sur sa pauvre vie de Princesse ? Que j'allais la plaindre ? Alors qu'elle avait condamné un clan qui était censé être nos alliés ?

- Avec les hauts rangs viennent les responsabilité. C'est aussi ça, grandir. Comprendre que la vie ne nous donnera pas toujours ce qu'on veut et arrêter de s'en plaindre.

Ahva n'avait jamais apprécié son rang, ça, je l'avais compris très tôt. Mais il fallait regarder les chose en face quelques minutes. Son rang lui avait-il vraiment été si pesant toute ces années ? J'en doutais. Il lui avait même été plutôt utile au vue de ces derniers actes, je ne voyais pas de quoi elle pouvait bien se plaindre ! Certes, il lui ôtait certaine forme de liberté... Mais ses parents n'avaient rien de tyran. Et pour une enfant qui semblait se sentir prisonnière, elle n'avait eu pourtant aucun mal à faire des aller et venus dans la savane ou dans les terres alentours et ce, bien avant la mort de sa mère. Après tout, elle m'avait bien suivit jusqu'au Royaume Marozi la première fois. La seule chose qui lui était demandé, était simplement de réfléchir à deux fois avant d'agir, ce n'était tout de même pas si compliqué.

Enfin... Il fallait supposé qu'elle avait hérité du sang chaud de Kuzali. Quel dommage qu'elle n'ai hérité que cela d'elle. Car pour tout ce que la lionne du soleil prenait comme risques, elle avait au moins un sens aiguë du devoir et des responsabilités. Je soupirais. Kuzali... Je me demandai bien ce qu'elle aurait pensé de tout ça. Dans un murmure, j'entendis Ahva lâcher des excuses. J'ignorais si j'étais censé les avoir entendu ou non... Mais ayant perdu la vue, je pouvais au moins me vanter d'avoir des oreilles particulièrement affûtées pour mon âge.

- Être désolé ne changera plus rien à présent.


Les excuses n'ont aucune valeur si on ne retient pas les erreurs qui les accompagnent. Et à titre personnel, je ne voulais pas d'excuse. Ou alors, je voulais des excuses auxquelles j'aurais pu croire. Ce n'était plus le cas à présent.

Et puis, j'en avais assez de pardonner comme si de rien n'était. J'avais accepté de mettre ma rancune de côté lorsque j'avais apprit son alliance avec Soto. Je l'avais accepté, car la seule raison de cette rancune était l'attaque que j'avais subit de la part du lion doré. C'était une rancœur égoïste qui ne concernait que moi. Mais obtenir son aide au prix de la vie de nos alliés ? Non. Ça, je ne pouvais pas le pardonner, faire comme si de rien n'était. Celui qui passe son temps à changer d'alliés en fonction de ses humeurs n'est pas digne de confiance. … Et je ne m'étais pas battu, je n'avais pas voué ma vie à un Prideland où la confiance est une valeur que l'on piétine.

- A trop tirer sur la liane, elle finit toujours par se rompre.

Et pour moi, elle était rompue. Si les précédentes révélations et décisions de la lionne avait commencé à l’abîmer, cette fois-ci fut le coup de trop. Je secouais la tête avec un soupir. Enfin, à quoi cela servait-il de continuer à parler ainsi ? Nous ne faisions que piétiner sur place.

- Mais je sais à présent ce que je voulais savoir. Bonne fin de journée, Princesse.

Mon ton était froid et je tournais les talons à peine ces mots prononcés. Je connaissais à présent les termes exacts de l'accord et c'était tout ce dont j'avais besoin. Cependant, allais-je me contenter de ça ? Certainement pas. Mais le reste de cette discussion, ce n'était pas avec Ahva que je voulais l'avoir.



HS : Bon, ben voilà, Papy quitte la conversation x'D, je ne pense pas qu'il revienne en arrière à moins qu'Ahva le relance. Du coup, si jamais elle ne le relance pas : merci pour ce RP de la PLS x'D.

_________________


Avatar & Signature (c) Captain-Mantis

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.jeun.fr/t152-fleck-un-lycaon-parmis
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 974
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Blind man is not deaf (FLECK)   Mar 12 Juin - 17:21


Malgré le ton plus calme de la lionne, Fleck n’en finissait pas de trouver de nouveaux reproches et chaque justification que trouvait la princesse était immédiatement condamnée avec une certaine justesse. Heureuse qu’il ne puisse la voir, Ahva baissa lentement le regard. Têtue mais pas stupide, elle savait qu’il avait raison seulement tout foutrait le camp si Ahva avouait ses erreurs de jugement. Il était trop tard désormais et sa seule solution demeurait celle de camper sur ses positions. Elle ne répondit rien, avouant silencieusement sa défaite sur ce point. Sans doute demeurait-elle une enfant qui refusait de grandir pour rester sujette à ses envies et ses passions.

Aussi dur que la roche, Fleck lui confia que ses excuses ne changeraient rien et qu’à trop tirer sur la liane, celle-ci finissait par se rompre. Ahva l’observait, silencieuse et vacillant presque. N’était-elle pas déjà brisée ? Cette discussion était bien plus lourde de sens qu’elle ne le semblait et Fleck était parvenu à lui inspirer le doute. Il était trop tard pour sauver Outland, Ahva avait déjà fait son choix mais qu’en était-il de Prideland, parviendrait-elle à faire éviter la guerre aux siens ? Elle connaissait Soto mieux que ses ennemis et si elle ne devait pas fermer les yeux sur sa sournoiserie et sa soif de pouvoir, ses sentiments avaient tendance à l’aveugler et lui donner l’espoir qu’il ne chercherait plus la guerre maintenant qu’il avait ce qu’il désirait tant. Elle voulait croire en lui et en l’idée qu’elle n’était tombée sous le charme du vice incarné mais les sentiments ne faisaient guère bon ménage avec la guerre et les batailles de pouvoir.

Probablement aussi éreinté qu’elle, le vieux lycaon annonça simplement qu’il avait eu ce qu’il voulait et tourna les talons, le rang de la princesse sonnant comme une plaisanterie entre ses crocs. Tandis qu’elle l’observait s’éloigner, une boule au ventre lui fit pression. Ce n’était pas tant la culpabilité mais plutôt la tristesse de savoir un ami perdu.

« Au revoir, Fleck. »

Pourquoi cela sonnait-il comme des adieux ? Les anciens amis étaient condamnés à se revoir dans la sphère du pouvoir mais leur amitié elle venait d’être définitivement rompue. C’était avec amertume qu’Ahva se retourna et suivi son propre chemin qui jusqu’ici semblait l’avoir éloigné de beaucoup d’autres. Levant les yeux au ciel, l’éclat du Soleil lui brûla la rétine.

HRP:
 

_________________
Royal family:
 


Images © Awena & Akinyi
Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Blind man is not deaf (FLECK)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Blind man is not deaf (FLECK)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» règles floues sur le nob qui dirige les blind'boyz
» Les Blind'boyz: un gadget ?
» Blind Test [Nouveau Jeu]
» Blind-Test du forum - Thématique "Chansons pourries"
» cout d'un nob blinboyz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE VIII
-