Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Just You and I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 144
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Just You and I   Mar 8 Mai - 17:58

Voilà déjà trois mois que je vivais sur Prideland avec ma mère et ma fratrie. Si j’étais heureux que l’on soit tous ensemble et que l’on soit tous saints et saufs, je n’étais plus aussi enthousiaste qu’avant. J’étais né sur Outland et j’y avais grandi. Je m’y étais fait des tas d’amis et c’est même là-bas que j’avais rencontre mon père pour la première fois. J’y avais de nombreux souvenirs et je n’arrivais pas à me faire à l’idée que je ne pouvais plus y vivre ni même m’y rendre. La terre des Exilés était un territoire sec et aride et était le total opposé de ce qu’était Prideland. Et c’était précisément toute cette opulence qui faisait que je ne me sentais pas vraiment chez moi ici. Oh, les quelques lions à qui j’avais adressé la parole s’étaient montrés sympathiques mais pour le moment, je ne me trouvais pas de très bonne compagnie. Je continuais d’aider lorsque l’on me le demandait mais ici, on ne me connaissait pas comme sur Outland et bien que j’essayais toujours de me faire bien voir, cela prendrait du temps et actuellement, je n’en avais tout simplement pas l’envie.

Non, ce qui me tenait à cœur en ce moment, c’était de me rapprocher des miens. Notre fuite d’Outland ne nous avait pas uniquement éloigné de notre chez nous. J’avais l’impression qu’en plus de ça, les liens de noter famille s’étaient étiolés. Je ne voulais pas que cela continue alors j’avais de nombreuses fois entamé la conversation avec mon frère et mes sœurs et il en ressortait que jusqu’à maintenant, il n’y avait qu’avec Wissel que le résultat semblait positif.

Enfin, bien que je ne me sentais pas vraiment à ma place sur Prideland, il y avait aussi des avantages à être ici. Je me trouvais bien plus près de Freeland qu’auparavant. Bon, ce n’était pas pour autant que l’on voyait plus souvent notre père, au contraire. J’avais l’impression que cela faisait une éternité qu’il n’était pas venu nous voir et avec les récents évènements qui avaient frappés Outland, je craignais que quelque chose de mauvais ne lui soit arrivé.

Cela faisait donc plusieurs jours que j’allais jusqu’à la frontière entre Prideland et Freeland dans l’espoir d’apercevoir la silhouette de mon père. Ou même pourquoi celle de ma grand-mère. Je ne l’avais jamais vue mais si elle se retrouvait assez près, j’étais certain de pouvoir la reconnaître.

Après avoir passé plusieurs dizaines de minutes à longer la frontière, je m’asseyais. Je n’étais pas fatigué non, mes pattes pouvaient désormais supporter de longs efforts. Je commençais juste à me dire que, comme tous les autres jours, je ne verrais pas mon géniteur aujourd’hui. Je soupirais avant de me contenter d’observer le paysage. De ce que je pouvais voir, les terres libres étaient assez semblables à ce que l’on trouvait sur Prideland. Cependant, le territoire me semblait bien plus vaste et je comprenais maintenant ce qu’avait voulu dire notre père.

Une silhouette entra alors dans mon champ de vision. D’abord lointaine, elle grossissait à mesure qu’elle se rapprochait. Je plissais les yeux dans une vaine tentative pour mieux voir mais c’est mon cœur qui identifia celui qui s’approchait. Je n’en étais cependant pas totalement certain et c’est avec un soupçon de doute dans la voix que je l’interpellais.

Papa ?

_________________
Koda vous rend service en #64332c


Présentation - Rapport du Matin - RPs & Liens
Pour tout MP, me contacter sur le compte d'Ukarimu

Avatar ©️ Awena (ex-Eshina), Signa ©️ ShadowWalker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4600-koda-pour-vous-servir
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Masculin
Nb de Messages : 843
Localisation : FREELAND. (Repère)

En savoir +
MessageSujet: Re: Just You and I   Jeu 10 Mai - 13:29




Just You and I


Masika & Koda.


Ce fut avec une certaine inquiétude que Masika apparut devant la frontière entre le royaume de Prideland et celle de Freeland. Son souffle était saccadé et sa démarche, toute maladroite. Il n'avait plus tant l'habitude des grandes balades au sein du royaume et l'idée même de se rendre sur Outland le rendait malade. D'un certain côté, il était content de savoir que ses enfants aînés ne vivaient plus là-bas mais sur Prideland. Loin d'être égoïste et insensible à la peine de ses petits, le père comprenait absolument bien le fait que de perdre Outland avait dû leur faire beaucoup de peine. Mais au moins … Ils étaient en sécurité, désormais. Ils vivaient parmi des lions saints et pleins de bontés, voisins de Freeland et par conséquent, leurs alliés. Plus personne n'aurait à craindre l'humeur capricieuse des hyènes afin de rendre visite à sa famille opposée. Masika comptait bien, de toute manière, rattraper le temps perdu et aider au mieux sa portée avant que le temps ne le rattrape lui aussi.

Arrivé devant la frontière, il balaya du regard les alentours, à la recherche d'un mouvement trahissant la présence d'un individu. On n'était jamais trop sûr de rien, entre les patrouilleurs Freelanders et ceux Pridelanders. Une silhouette rouge sombre se distingua côté Prideland. Le cœur du mâle brun rata un bond, vestige d'un souvenir passé qui lui hérissait terriblement les poils. Le démon hantant ses cauchemars, l'assassin à abattre. Masika n'avait franchement pas envie de se battre aujourd'hui, et encore moins de hurler contre quelqu'un qu'il détestait. Ce qu'il voulait, présentement, c'était retrouver ses enfants sains et saufs.
Vita.
Il plissa les yeux. Non … Ce n'était pas Vita, après réflexion. En se rapprochant, méfiant, il se rendit compte qu'il s'agissait d'un adolescent au pelage semblable à celui de son pire ennemi. Des prunelles vertes, une crinière noire naissante … Oh, oh, il ne lui avait pas l'air si inconnu que cela.

« Papa ? » lança l'adolescent, la voix peu assurée.

Oui, il savait à qui appartenait cette voix, bien que vieillie par le Temps : elle appartenait à son fils, Koda. Ses muscles tendus se détendirent et un sourire illumina le visage du vieux mâle. Ses yeux brillèrent quelques instant, contentes de voir le jeune mâle en bonne santé.

« Koda ? C'est moi, Masika ! » répondit-il, assez enthousiaste à l'idée de se retrouver nez à nez avec son fils.

De tous les enfants qu'il avait, il ne pouvait pas vraiment prétendre avoir un préféré, il se le refusait. Cependant, il devait admettre que la présence de Koda était celle qu'il appréciait le plus. Affectueux, exemplaire et très gentil, il avait toujours dégagé une image qui n'était pas inconnue à celle de son père. Il se revoyait enfant, à aider ses frères et sœurs de lait ainsi que les nourrices, prenant à cœur son rôle de grand-frère parmi les orphelins. Koda était celui qui le jugeait le moins dans la fratrie, et ça touchait beaucoup le Freelander. Aussi, son pelage lui rappelait celui d'Ishana et cela l'apaisait secrètement.
Approchant doucement son fils, sans vouloir le brusquer, il déclara, sincèrement soulagé :

« Je suis content de te revoir. J'espérais me rendre sur Prideland aujourd'hui afin de vous croiser, toi et ta fratrie. Comment te portes-tu, mon fils ? J'ai entendu bien de tristes nouvelles malgré moi. »

Il espérait ne pas avoir froissé son fils en déclarant cela. Remuer la plaie n'était pas dans ses projets. Leurs retrouvailles devront être joyeuses et non contrariantes. Comme pour l'inviter à venir le rejoindre, le Freelander s'assit et lui offrit un sourire purement paternel et amical.

made by guerlain - epicode


_________________
Baisse d'activité à partir de Septembre, je ne répondrais aux RPs que pendant les week-end.
M A S I K A
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.


Kit ©️ Awena Razz
Masika conseille en #006600. ♥️
Merci Naba-chou I love you:
 

VITA LE COQUINOU :
 


Dernière édition par Masika le Ven 22 Juin - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4664-masika-soldat-de-la-liber
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 144
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Just You and I   Jeu 10 Mai - 20:10

Le silence plana quelques instants après mon interpellation et pendant ce laps de temps je me disais que j’avais peut-être eu tord finalement et que ce n’était peut-être pas lui.

Koda ? C’est moi, Masika !

Un sourire fendit mon visage alors que j’entendais la confirmation et la voix de mon père. Cela faisait tellement longtemps que l’on ne s’était pas vu que je fus étonné de voir qu’il semblait plus… fatigué ? Plus vieux peut-être aussi. Mon cœur se serra à la pensée que si nous nous grandissions, le temps faisait aussi son œuvre sur mon père. Et cela me peinait de savoir que nous ne nous connaissions pas tant que ça finalement. Et ça c’était vraiment dommage.

Je reprenais mes esprits alors que mon géniteur s’approchait doucement de moi. Il avait l’air de douter de sa démarche mais sa voix était assurée lorsqu’il reprit la parole.

Je suis content de te revoir. J’espérais me rendre sur Prideland aujourd’hui afin de vous croiser, toi et ta fratrie. Comment te portes-tu, mon fils ? J’ai entendu bien de tristes nouvelles malgré moi.

Un sentiment de joie fleurit en moi lorsqu’il annonça qu’il souhaitait nous revoir. Cela me plaisait de savoir que même si nos rencontres n’étaient pas aussi rapprochées que je le voudrais, il souhaitait toujours qu’elles aient lieu.

Je pensais ensuite à Waasi, Karatasi et à tout ce qui s’était passé sur Outland récemment et la tristesse remplaça la joie. Je ne comprenais pas les intentions qu’Hourasi avaient eu. Il était né Prince, c’était déjà bien assez, non ? Pourquoi n’avait-il pas pu simplement épauler sa demi-sœur comme l’avait fait Karatasi ? S’il avait fait ça et bien… Je ne pouvais pas imaginer ce qu’il se serait produit et on ne pouvait pas réécrire l’Histoire mais s’il avait fait ça, peut-être que de nombreuses vies auraient été épargnées et que tous ces drames n’auraient pas eu lieu.

Je croisais alors le regard de mon père et le sourire qu’il m’offrit me réconforta. Il était désormais assis et je le rejoignais rapidement avant de l’imiter. J’avais choisi de m’asseoir face à lui et non pas à ses côtés. Je ne le voyais que trop rarement pour me priver de sa vue en étant à côté de lui plutôt qu’en face. Je puisais du réconfort dans son regard avant de lui répondre.

Et bien, je ne suis pas blessé et aucun de nous ne l’est même si Wissel m’a raconté que Rana s’était retrouvé sur le champ de bataille. Bref, physiquement on va tous bien mais… Moralement, ce n’est pas trop ça. Pour moi en tout cas. Je ne sais pas trop ce qu’en pense les autres, on ne parle pas beaucoup de ça. On ne parle pas beaucoup tout court d’ailleurs.

C’était la vérité et ça me chagrinait. Ma famille comptait énormément à mes yeux et ça me désolait de voir que nous nous éloignions plutôt que de nous serrer les coudes dans cette épreuve. Je ne voulais pas les perdre mais jusqu’à maintenant, je n’avais encore rien fait pour tenter de me rapprocher de nouveau de ma fratrie. Je pensais que ce qui nous était arrivé était encore bien trop récent et je craignais qu’aux moindre faux pas de ma part, je n’empire la situation plus qu’autre chose. Enfin, ce n’était pas la seule chose qui me tracassait et je m’en ouvrais à mon père.

Les Pridelanders sont gentils avec nous mais… Ce n’est pas pareil que sur Outland. Je ne sais pas comment traduire ça mais j’ai l’impression que je suis de trop ici. Comme si je n’étais pas chez moi. Ca finira par passer, n’est-ce pas ?

Prideland était vraiment un beau territoire et il y avait de tout en abondance mais comme je venais de le dire à mon père, je me sentais de trop ici. Je n’étais pas né ici et même si tout le monde se montrait sympathique, je ne me sentais pas comme chez moi.

D’un autre côté, je me sentais redevable envers les pridelanders et tout particulièrement envers Ahva. Après tout c’est elle qui nous avait accueillis. Avec l’accord du Roi bien sûr mais c’était la princesse qui était venue vers nous et qui nous avait acceptés chez elle. J’étais donc tiraillé entre des sentiments contraires et j’espérais vraiment que ça finirait par s’estomper.

Et toi, comment ça va ? Et grand-mère ? Dis, maintenant qu’on est plus grand et qu’on habite plus près, tu crois que je pourrais venir sur Freeland pour la rencontrer ?

Ces dernières questions avaient été posées avec un peu plus d’enthousiasme et je parvenais même à retrouver un léger sourire en pensant à cette grand-mère que je n’avais encore jamais vue mais dont j’avais hâte de faire la connaissance.

_________________
Koda vous rend service en #64332c


Présentation - Rapport du Matin - RPs & Liens
Pour tout MP, me contacter sur le compte d'Ukarimu

Avatar ©️ Awena (ex-Eshina), Signa ©️ ShadowWalker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4600-koda-pour-vous-servir
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Masculin
Nb de Messages : 843
Localisation : FREELAND. (Repère)

En savoir +
MessageSujet: Re: Just You and I   Ven 11 Mai - 21:03




Just You and I


Masika & Koda.


Koda semblait content de le revoir. Il n'exprimait ni dégoût, ni indifférence vis-à-vis de son père. Quel soulagement ! Leur longue séparation n'avait pas affecté leur lien de parenté. En était-il de même pour les autres ? Avaient-ils tous préservé l'image du père débordé qu'il leur avait renvoyé ? Le mâle brun attendit sagement la venue de son fils côté Freeland, alors que celui-ci se plaçait devant lui, prouvant à quel point il avait grandi. Lionceau, Koda lui atteignait à peine les coudes, désormais, Père et Fils pouvaient se dévisager sans que le plus jeune ne craigne la force du plus vieux. Masika admirait secrètement la crinière naissante de son fils et sa stature forte qui se développait petit à petit. Un jour, il n'aurait plus rien à envier aux autres mâles et pourrait même faire rougir les demoiselles. Ces pensées-là, étaient-elles influencées par sa fierté de père ou bien par sa véritable perception du monde ? Peut-être un peu des deux. Les traits joyeux de Koda s'atténuèrent et il parut tout à coup assez triste. Que lui arrivait-il ? Le sourire de Masika s'affaiblit considérablement, sans pour autant disparaître, désireux de procurer un peu de son humeur à ce pauvre jeune. Parler d'Outland avait quelque chose de plutôt chagrinant, il ne pouvait le nier. Il serait là pour Koda s'il le faut ...

« Et bien, je ne suis pas blessé et aucun de nous ne l’est même si Wissel m’a raconté que Rana s’était retrouvé sur le champ de bataille. Bref, physiquement on va tous bien mais … Moralement, ce n’est pas trop ça. Pour moi en tout cas. Je ne sais pas trop ce qu’en pense les autres, on ne parle pas beaucoup de ça. On ne parle pas beaucoup tout court d’ailleurs. »

Le Freelander ressentit du soulagement à l'idée que ses enfants aient été épargné par la guerre. Il ne connaissait pas tous les détails de cette sombre affaire mais, en tout cas, il ne risquait plus de recroiser les Outlanders d'autrefois. Ils avaient été remplacé. Par qui ? Par des Outlanders encore plus méchants. Ainsi se déroulait la vie d'un clan divisé … Les exilés n'auraient de cesse de se battre contrairement aux lions de Freeland et de Prideland. Même si la peine était grande, il demeurait rassuré de savoir que Koda ne risquerait plus de poser les pattes sur cette terre devenue dangereuse.
Il se souvenait un peu de Ranà, le fils adoptif d'Ishana. Guère proche de lui, Masika n'avait jamais vraiment cherché à le connaître, n'ayant d'yeux que pour ses propres enfants. Il devait avoir bien changé, tout comme Janan et ses sœurs d'ailleurs. Le fils de Kamba était plutôt impatient de revoir Janan. De la fratrie, c'était le seul à avoir hérité en grande partie de son pelage et de ses couleurs. Peut-être aurait-il le plaisir de se revoir en lui tout comme il se revoyait en Koda, l'un avec le physique, l'autre avec le caractère. Ses fils lui ressemblaient à leur façon, et cela l'amusait beaucoup.
Cependant, les rêvasseries du père cessèrent lorsqu'il apprit que moralement, Koda ne se sentait pas très bien. La famille rouge semblait s'être fissurée à cause de la guerre. Le vieux félin perdit définitivement son sourire, compatissant. Perdre son royaume natal n'avait rien de facile. Mais ils devaient rester unis. Soudés. Ils formaient une famille, malgré les tensions. Honnêtement, Masika espérait que le souci ne franchirait pas la limite de l'irrécupérable. Il ne tenait pas tant que ça à voir ses enfants divisés pour des raisons aussi … bêtes. Qu'ils ne fassent pas les mêmes erreurs que lui à leur âge, lorsqu'il discutait encore avec ses frères et sœurs de cœur. La solitude n'avait rien de bénéfique pour les lions. L'amour d'un frère ou d'une sœur était quelque chose de très précieux.

« Les Pridelanders sont gentils avec nous mais … Ce n’est pas pareil que sur Outland. Je ne sais pas comment traduire ça mais j’ai l’impression que je suis de trop ici. Comme si je n’étais pas chez moi. Ça finira par passer, n’est-ce pas ?  »

Fort heureusement, Masika n'avait jamais eu à subir ce genre de sort. Cela dit, il s'imaginait plutôt bien le ressenti de son fils, se mettant à sa place et dans sa situation. Vivre parmi des lions étrangers et aux mœurs différentes … Oui, on pouvait facilement se sentir exclu. D'autant plus qu'ils ne partageaient ni les origines de Koda, ni son histoire. Ni Ishana, ni Masika n'avait de famille sur Prideland. Rien ne rattachait l'adolescent à cette terre de soleil, ô combien abondante de richesse. Le père de famille ne pouvait que donner raison à son fils.

« Et toi, comment ça va ? Et grand-mère ? Dis, maintenant qu’on est plus grand et qu’on habite plus près, tu crois que je pourrais venir sur Freeland pour la rencontrer ? »

Son sourire avait disparu et heureusement : il aurait vacillé brusquement en entendant le mot « grand-mère » et alors, Koda se serait rendu compte que quelque chose clochait chez son père. Le cœur serré, il songea à sa tendre mère et au dernier souvenir qu'elle lui avait laissé, dans leur grotte. Qu'est-ce qu'il aurait été fou de joie de présenter ses enfants aînés à sa mère … Koda ne pouvait pas savoir à quel point. Masika aurait été fier de montrer à Kamba le pelage de Wissel et Janan, si semblable à le leur. Hélas … La vieille lionne n'était plus, elle était partie rejoindre les étoiles.
Il déglutit difficilement et soupira, tristement :

« Je vais plutôt bien … Le temps a fait son œuvre. Ta grand-mère nous a quitté il y a quelques mois. Je suis désolé, Koda, j'aurais vraiment aimé te la faire rencontrer. Kamba était une figure reconnue sur Freeland et son courage en avait inspiré plus d'un. »

Dans sa tête, du moins. Le vieux fils gardait une image resplendissante de sa mère, quoiqu'il arrive. Pour lui, c'était une héroïne de Freeland, une guerrière, une résistante dans toute sa splendeur. La figure qu'il aurait aimé être du temps de Sharkan, et qui hélas n'avait jamais pu éclore à temps dans son esprit.

« La tragédie d'Outland est un exemple d'épreuves que tu auras à braver plus tard. Il forge le lion, le rend plus fort, plus vaillant, plus honorable. Vois-y une occasion de pouvoir apprendre des erreurs de tes aînés. Même si la douleur est difficilement surmontable pour tout le monde, fais-moi le plaisir de resserrer les liens avec tes frères et sœurs en devenant … peut-être, leur lumière, leur guide ? La communication est très importante, l'amour d'un frère ou d'une sœur encore plus. » sourit-il faiblement, désireux de rassurer Koda.

Quant à sa sensation désagréable chez les Pridelanders, eh bien, il ne savait pas trop quoi lui répondre. Apprendre à connaître les autres et à adopter leurs traditions effacerait probablement son sentiment d'être de trop, sinon il pourrait toujours devenir voyageur ou bien rejoindre son père sur Freeland. Dans tous les cas, Masika était prêt à l'accueillir et à discuter avec son roi pour que cela se fasse.

« Les Outlanders ne partagent pas les mêmes valeurs que les Pridelanders. Ils n'ont pas la même histoire, la même expérience de vie … Sûrement est-ce pour cette raison que tu ne t'y sens pas à ta place. Attends un peu de te faire quelques amis, ça ira mieux après. Dans le cas échéant … Sache que ton vieux père est prêt à t'accueillir sur Freeland. D'autant plus que Kenan et Malika hab-... »

Il se tût subitement, recherchant dans ses souvenirs un passage où il aurait révélé à ses enfants l'existence des enfants de Luja. Hmm … Étrange, il ne s'en souvenait pas. Aurait-il oublié de le préciser, habitué qu'il était à la présence de ces deux effroyables petits monstres ? Il se demandait bien comment réagirait l'adolescent rouge. Voyons voir.

« Je crois que nous allons devoir parler de la famille, justement, Koda. J'ignore si Ishana et moi t'avons déjà parlé de Luja, ta belle-mère. Cette dernière a été tuée, dernièrement. Elle a laissé derrière elle deux enfants : Kenan et Malika, ton demi-frère et ta demi-sœur. Ils sont encore en pleine croissance … Mais il faut dire qu'aucun d'entre eux ne ressemble à toi ou ta fratrie. Vous êtes tous uniques. »

Kenan se rapprocherait plus de Janan et Malika de Wissel … D'un point de vue personnel. Quant au fait que Luja ait été tuée, il avait justement hésité à lui révéler le nom de son assassin. Vita. Son fils était suffisamment grand pour comprendre que la vie ne s'achevait pas seulement avec la vieillesse … La Terre des Lions avait son lot d'histoires sombres. Il se demandait si le rouge avait parlé à Koda de son aversion contre son père … Il n'en savait que trop rien.

« Comment se porte l'oncle Vita, dis-moi ? » l'interrogea-t-il finalement, achevant tout son homologue. La voix quelque peu distante, voire rancunière, le mâle brun s'arracha la gorge à prononcer le nom de celui qu'il détestait le plus au monde.

Ne passait un seul jour sans qu'il ne ressente l'envie de lui trancher la gorge et de l'empaler sur un arbre. Masika n'était pas très rancunier, au contraire ! Le frère d'Ishana avait juste le don de faire ressortir le côté le plus sombre des gens … et ce n'était pas étonnant, parce qu'il ressemblait à un démon.

made by guerlain - epicode


_________________
Baisse d'activité à partir de Septembre, je ne répondrais aux RPs que pendant les week-end.
M A S I K A
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.


Kit ©️ Awena Razz
Masika conseille en #006600. ♥️
Merci Naba-chou I love you:
 

VITA LE COQUINOU :
 


Dernière édition par Masika le Ven 22 Juin - 17:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4664-masika-soldat-de-la-liber
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 144
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Just You and I   Ven 1 Juin - 1:51



Je vais plutôt bien ... Le temps a fait son œuvre. Ta grand-mère nous a quitté il y a quelques mois. Je suis désolé Koda, j'aurais vraiment aimé te la faire rencontrer. Kamba était une figure reconnue sur Freeland et son courage en avait inspiré plus d'un.

Je ne m'étais pas attendu à entendre que ma grand-mère était morte et la surprise pouvait se lire pendant plusieurs secondes avant de laisser place à une mine plus attristée. Alors comme ça, je ne pourrais jamais voir ni connaître la seule grand-mère que j'aurais pu rencontrer. C'était dommage, d'autant plus que c'était simplement la distance et nos âges qui avait rendu cela impossible. Cela avait beau remonter à quelques mois déjà, la nouvelle était plus que récente pour moi et cela faisait mal. Je rebondissais sur les propos de mon père en me remémorant ce que ma mère nous avait déjà dit de Kamba.

Maman m'en a parlé dans les grandes lignes. Elle a aidé le Roi Haki pour qu'il puisse reprendre Freeland au tyran Sharkan, c'est ça ?

Je ne connaissais pas l'histoire de Freeland dans ses moindre détails mais j'en connaissais les grandes lignes et savoir que ma grand-mère s'était montrée forte et courageuse pour son clan suffisait pour que j'éprouve de la fierté d'être son descendant.

La tragédie d'Outland est un exemple d'épreuves que tu auras à braver plus tard. Il forge le lion, le rend plus fort, plus vaillant, plus honorable. Vois-y une occasion de pouvoir apprendre des erreurs de tes aînés. Même si la douleur est difficilement surmontable pour tout le monde, fais moi le plaisir de resserrer les liens avec tes frères et sœurs en devenant ... peut-être, leur lumière, leur guide ? La communication est très importante, l'amour d'un frère ou d'une sœur encore plus.

Mon père avait été doux dans ses paroles, tout comme le sourire qu'il m'offrait à présent. Je ne pouvais que lui donner raison après d'aussi sages propos mais quelque chose me préoccupait. Comment pouvais-je être le guide ou la lumière de ma fratrie si moi-même, j'étais perdu ? Je laissais néanmoins cette question de côté pour y réfléchir plus tard et enchainais notre conversation.

Pour le moment et bien que je sais que ça arrivera probablement un jour, je ne sais pas ce que je ferais si je devais m'éloigner de l'un d'entre eux à cause de la distance physique ou mentale. C'est peut-être égoïste mais je les aime beaucoup trop pour laisser ça arriver. J'ignore si j'y parviendrais mais je te promets que j'essaierais.

Et je savais parfaitement avec qui j'allais commencer cette entreprise. J'avais toujours été proche de Wissel et j'étais persuadé qu'elle ne voulait que ça elle aussi.

Les Outlanders ne partagent pas les mêmes valeurs que les Pridelanders. Ils n'ont pas la même histoire, la même expérience de vie ... Sûrement est ce pour cette raison que tu ne t'y sens pas à ta place. Attends un peu de te faire quelques amis, ça iras mieux après. Dans le cas échéant ... Sache que ton vieux père est prêt à t'accueillir sur Freeland. D'autant plus que Kenan et Malika hab-...

Alors que je l'écoutais attentivement, je levais les yeux au ciel lorsqu'il se désigna lui-même de vieux. Je n'étais pas tout à fait d'accord. D'après ce que je pouvais voir, mon père n'avait aucun signe extérieur de vieillesse. Et même si son âge était avancé, je refusais de me dire qu'il était plus proche de la fin de sa vie que de son début. Je n'avais pas eu assez de temps avec lui pour être prêt à accepter le contraire. J'allais le lui faire remarquer lorsqu'il s'interrompit tout seul après avoir mentionné mon possible accueil sur Freeland ainsi que deux noms. J'étais heureux d'apprendre que mon père souhaitait de moi à ses côtés si je ne parvenais pas à me sentir bien sur Prideland mais l'évocation de ces deux noms m'intriguait. Qui qu'ils soient, Kenan et Malika devaient être bien proches de mon père pour qu'il pense à eux alors que nous parlions de ma vie potentielle sur Freeland. Ses meilleurs amis peut être ?

Je crois que nous allons devoir parler de la famille, justement, Koda. J'ignore si Ishana et moi t'avons déjà parlé de Luja, ta belle-mère. Cette dernière a été tuée, dernièrement. Elle a laissé derrière elle deux enfants : Kenan et Malika, ton demi-frère et ta demi-sœur. Ils sont encore en pleine croissance ... Mais il faut dire qu'aucun d'entre eux ne ressemble à toi ou ta fratrie. Vous êtes tous uniques.

Demi ... quoi ? Mes yeux s'écarquillèrent sous le choc. Ca faisait beaucoup de nouvelles d'un seul coup et mon cerveau ne suivait plus tout. Je tentais de calmer mon esprit et de reprendre point par point ce que venait de me dire le lion brun. Je détournais pour cela le regard pour le poser sur les environs. J'avais un demi-frère et une demi-sœur ? Mon père avait refait sa vie avec une autre lionne ? Et cette Luja était morte ? Et qui avait bien pu tuer une lionne tout juste mère ? C'était atroce ! Mon père venait de me jeter une bombe en pleine figure et alors que je reposais mon regard émeraude dans le sien, je lui posais toutes les questions qui m'avaient déjà traversées l'esprit ainsi que d'autres.

Tu as d'autres enfants ? Et leur mère a été tuée ? Qui a bien pu faire une chose aussi horrible ? Tu as retrouvé le tueur n'est ce pas ?

Il y avait de nombreux actes ignobles perpétrés par de vils lions mais cet acte là devait bien figurer en haut de la liste. Je venais à peine d'apprendre leur existence mais cela n'enlevait rien au fait qu'ils faisaient partie de ma famille et j'étais sensible à ce qu'ils pouvaient bien éprouver.

Je suis tellement désolé pour eux... Ce n'est pas comparable mais vivre sans l'un de ses parents n'est pas facile donc si je peux faire quelque chose pour aider, dis le moi. Même si Prideland et Freeland sont de grands territoires, je pense que je peux facilement faire le voyage en quelques heures pour être là si tu en as besoin.

Et j'espérais que même s'il n'avait pas besoin de moi, il demanderait à ce que j'aille un jour sur Freeland pour rencontrer mon demi-frère et ma demi-sœur. De toute manière, même s'il ne me le proposait pas, j'irais à leur rencontre un jour ou l'autre. Il était hors de question qu'il se passe la même chose qu'avec Kamba. Je plaçais ma famille devant toute autre chose alors même si j'avais été surpris d'apprendre l'existence de Kenan et Malika, j'étais heureux. Heureux que mon père ait pu retrouver le bonheur avec une autre lionne que ma mère - et ce même pour une courte durée - et heureux que ma famille s'agrandisse.

Le sujet de la famille n'avait pas fini d'être abordé car mon père me parla d'un autre membre de celle-ci.

Comment se porte l'oncle Vita, dis-moi ?

Le ton employé par mon père lorsqu'il prononça le nom de mon oncle m'étonna. Je ne connaissais pas ce qui l'avait poussé à parler de la sorte mais après toutes les questions que j'avais déjà posées, je laissais tomber celle-là et me contentais juste de lui répondre.

Plutôt bien, je crois. Cela fait un moment que je ne l'ai pas vu. Depuis notre arrivée sur Prideland, en fait. Il nous a accompagné jusqu'ici mais il n'est pas resté longtemps. Il a certainement dû se dire que nous étions assez grands et assez bien entourés maintenant pour qu'il n'ait plus à nous surveiller comme il le faisait sur Outland. Je suppose qu'il va reprendre sa vie de voyageur et continuer de récolter quelques cicatrices au fil de ses rencontres comme la dernière fois qu'il s'est absenté. Tu aurais vu la tête que faisait Maman quand elle l'a vue comme ça, je crois bien que c'était la première fois que je la voyais contrariée à propos de quelque chose que son frère à fait.

C'était un mélange de vérité et de suppositions mais je ne pouvais pas faire mieux que ça. De nombreux points avait été abordés en peu de temps mais il en était un que je n'étais pas près d'oublier : un demi-frère et une demi-sœur... C'était incroyable ! Ne pouvant pas attendre plus longtemps, je demandais une dernière chose à mon père avant de me taire pour de bon.

Tu peux me parler de Kenan et Malika ? J'aimerais en savoir plus sur eux.

_________________
Koda vous rend service en #64332c


Présentation - Rapport du Matin - RPs & Liens
Pour tout MP, me contacter sur le compte d'Ukarimu

Avatar ©️ Awena (ex-Eshina), Signa ©️ ShadowWalker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4600-koda-pour-vous-servir
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Masculin
Nb de Messages : 843
Localisation : FREELAND. (Repère)

En savoir +
MessageSujet: Re: Just You and I   Dim 1 Juil - 19:14




Just You and I


Masika & Koda.


La mine de Koda se mua en surprise lorsque son père lui apprit la mort de Kamba. A la pensée de sa tendre et vaillante mère, ce dernier sentit un léger voile de larmes lui recouvrir la vue. Kamba, Kamba, Kamba … Son cœur meutri par son absence avait fini par cicatriser, du moins en partie. Il souffrait encore de son départ et pourtant. Il devait relever la tête : il n'avait plus sa mère pour lui mais il avait encore des enfants à chérir. A présent, c'était lui, le père de famille et le pilier de ses enfants. Il avait suffisamment mûri pour prendre en patte les responsabilités qui lui étaient dues.

« Maman m'en a parlé dans les grandes lignes. Elle a aidé le Roi Haki pour qu'il puisse reprendre Freeland au tyran Sharkan, c'est ça ? » s'enquit le jeune mâle à la fourrure rouge sombre.

Masika hocha doucement la tête. Oui, c'était cela. Malgré les distances, Ishana avait gardé en mémoire tout ce qu'il lui avait raconté sur sa vie respective. Cela lui faisait presque chaud au cœur de savoir que la guérisseuse avait pensé à conter à leurs enfants les exploits de leur grand-mère, alors que leur séparation était encore toute fraîche. Aujourd'hui, il avait juste à confirmer les versions des faits, sans s'attarder dans les détails. Koda lui fit part de son amour pour sa fratrie.

« Pour le moment et bien que je sais que ça arrivera probablement un jour, je ne sais pas ce que je ferais si je devais m'éloigner de l'un d'entre eux à cause de la distance physique ou mentale. C'est peut-être égoïste mais je les aime beaucoup trop pour laisser ça arriver. J'ignore si j'y parviendrais mais je te promets que j'essaierais. »

Le fils de Kamba sourit, enchanté par les propos de son fils. Lui-même ne pouvait s'imaginer l'idée que l'un de ses enfants parte vivre ailleurs, loin de Freeland et de Prideland. C'était plutôt étrange comme sensation, mais malgré le peu de fois où il avait été là pour ses lionceaux, Masika ne put s'empêcher de ressentir de la peine en imaginant l'un d'eux prendre son envol. Instinct paternel, sans doute … Il faisait de son mieux pour rattraper le temps perdu. Mais son instinct n'avait jamais cessé d'être présent pour ses enfants.
Les yeux émeraudes de Koda s'écarquillèrent sous la révélation que venait de lui annoncer le lion brun. Oui. Malika et Kenan partageaient son sang à moitié. Il semblait troublé. Petit à petit, le doute s'immisça dans l'esprit du vieux Freelander : Koda était-il troublé par l'assassinat de Luja ou par l'existence de demi-frères et sœurs ? Peut-être aurait-il dû prendre plus de précautions avant de lui annoncer une telle nouvelle … Il s'en mordit légèrement la babine, se rendant compte de son erreur. Malheureusement, il était trop tard pour effacer de la mémoire ce que venait d'entendre son fils. Koda reposa finalement son regard sur lui, le bombardant de questions.

« Tu as d'autres enfants ? Et leur mère a été tuée ? Qui a bien pu faire une chose aussi horrible ? Tu as retrouvé leur tuteur n'est-ce pas ? Je suis tellement désolé pour eux … Ce n'est pas comparable mais vivre sans l'un de ses parents n'est pas facile donc si je peux faire quelque chose pour aider, dis le moi. Même si Prideland et Freeland sont de grands territoires, je pense que je peux facilement faire le voyage en quelques heures pour être là si tu en as besoin. »

La gentillesse de son fils était touchante. Mais il ne devait pas s'encombrer de telles responsabilités. C'était à Masika de le faire. Il était content de constater à quel point Koda ne semblait guère jaloux de ses nouveaux enfants, qui profitaient de sa présence, alors que lui n'avait pas eu cette chance. Progressivement, sa confiance à son égard se renforça et il sut qu'il pouvait compter sur lui en cas de problème. Pour achever le tout, le Pridelander le renseigna au sujet de Vita. Une rancune sans nom envahit l'esprit du mâle qui se rappelait des aveux de Kosa et des menaces que lui avait balancées le lion rouge lors de leur première rencontre. Il lui en voulait terriblement de lui avoir pris Luja alors qu'elle était innocente. Nullement responsable de ce qui était arrivé à Ishana. Le seul « fautif » - si on pouvait dire les choses ainsi – c'était lui et uniquement lui. Malheureusement, Vita paraissait séduit par l'idée de tuer tous ceux qu'il aimait. A y songer plus sérieusement, c'était un vrai cas. Peut-être devrait-il songer à mettre en garde Koda. A moins que celui-ci soit suffisamment proche de son oncle pour refuser de le croire ? Il n'en savait fichtrement rien.

« Plutôt bien, je crois. Cela fait un moment que je ne l'ai pas vu. Depuis notre arrivée sur Prideland, en fait. Il nous a accompagné jusqu'ici mais il n'est pas resté longtemps. Il a certainement dû se dire que nous étions assez grands et assez bien entourés maintenant pour qu'il n'ait plus à nous surveiller comme il le faisait sur Outland. Je suppose qu'il va reprendre sa vie de voyageur et continuer de récolter quelques cicatrices au fil de ses rencontres comme la dernière fois qu'il s'est absenté. Tu aurais vu la tête que faisait Maman quand elle l'a vue comme ça, je crois bien que c'était la première fois que je la voyais contrariée à propos de quelque chose que son frère à fait. »

Les yeux ronds, Masika dévisagea son fils, bouche bée. Ah oui ? Il les avait surveillé ? Sans chercher à les nuire ? Ses poils retombèrent sur son échine. Qu'il était stupide : Vita tenait à sa sœur plus que tout au monde. Parce qu'ils étaient les enfants d'Ishana, ces derniers devaient sûrement bénéficier de la clémence du vagabond … A moins que … Non, tout s'embrouillait dans sa tête. Voir l'exilé de Freeland aussi proche de sa descendance ne lui convenait guère, à vrai dire il s'en méfiait un peu. Mais Koda ne semblait pas tellement enragé à l'idée de parler de son oncle. Ce dernier ne l'avait pas traumatisé, visiblement.
Quant au fait que Vita se soit absenté, le lion brun se demandait pour quelle raison. Cela remontait-il à leur dernière rencontre … ? Difficile de le déterminer, Masika ne connaissait pas suffisamment la liste d'ennemis de son propre ennemi. Ishana était contrariée. La curiosité prit place dans les prunelles du vieux félin.

« Tu peux me parler de Kenan et Malika ? J'aimerais en savoir plus sur eux. » lui avoua le fils du feu.

Tant de questions assaillaient désormais l'esprit de Masika … Mais d'abord, il allait répondre à Koda avant quoique ce soit.

« Bien sûr. Que puis-je raconter sur eux ... Kenan et Malika sont encore de jeunes enfants, insouciants et pourtant si innocents. Kenan a principalement hérité de mes traits physiques contrairement à sa sœur qui s'est rabattue sur ceux de sa mère. Malika est une petite princesse très bavarde et aimante, aimée de tous les Freelanders. Kenan … Il est plus réservé et solitaire. Mais je ne m'inquiète pas spécialement pour lui. Son bouclier dissimule un lionceau courageux, intelligent et loyal. Je pense qu'ils feront de très bons éléments pour le clan. » déclara-t-il, saisi d'un sentiment de fierté qui se renforça au fur et à mesure.

C'était naturel pour un père de valoriser les qualités de ses enfants. Koda en avait des tas, et il ne s'inquiétait pas pour le reste de sa fratrie. S'ils ne pouvaient apporter leurs forces aux Outlanders, ils pourraient néanmoins servir les Pridelanders et peut-être, devenir des personnes importantes à leur tour, comme l'avait été Kamba jadis. Lui ? Il n'avait jamais été intéressé par les rangs spécifiques, les places que s'arrachaient les lions pour se rapprocher de leur roi ou reine, trop occupé à attendrir le cœur de sa belle guérisseuse d'Outland et à veiller sur Kamba pour oser espérer une vie ambitieuse. Petit, il l'avait été, mais aujourd'hui il s'était fait une raison. Ce n'était pas pour lui, ce genre de chose.

« Je suis fier de t'entendre dire que tu protégeras ta fratrie quoiqu'il arrive. Ne t'en fais pas … Kenan et Malika vont bien, ils n'ont pas spécialement besoin d'une aide extérieure. Profite de ton temps libre, Koda. Peut-être qu'un jour, on organisera une réunion familiale et là, je te les présenterais. » lui promit-il, sincère dans ses mots. Il redoutait secrètement la réaction des autres enfants d'Ishana, mais il ne pouvait remonter le temps, Kenan et Malika étaient là et ne comptaient pas disparaître de sitôt. Quant à Vita … Il déglutit, ne sachant comment aborder le sujet avec son interlocuteur. « Koda, hmm, je … Comment ton oncle se comporte-t-il avec toi et ta fratrie ? Il vous protège ? Il vous enseigne des choses utiles ? Il ne vous veut aucun mal, tu es sûr ? »

Il avait volontairement snobé la question sur le meurtrier de Luja. Il ne savait si c'était le moment d'aborder cette vérité avec lui. Peut-être était-ce trop tôt. Ou inutile. Rien ne lui ramènerait la belle guerrière brune. Mais s'il pouvait préserver ses proches de menaces futures … alors, il le ferait. Encore fallait-il que Vita en soit réellement un pour ses petits. Actuellement, il n'en avait pas la moindre idée, il ne pouvait se reposer sur aucun témoignage, ni indices. Et pourtant. Qu'il aurait aimé poser des barrières entre ce mâle complètement taré et ses enfants. Si seulement les choses n'étaient pas aussi compliquées.

« Il ne t'a donné aucune information sur les origines de ses nouvelles cicatrices ? Et Ishana, pourquoi était-elle à ce point contrariée ? » ne put s'empêcher de demander le fils de Kamba, intrigué. Koda se douterait de quelque chose, c'en était presque certain.

made by guerlain - epicode


_________________
Baisse d'activité à partir de Septembre, je ne répondrais aux RPs que pendant les week-end.
M A S I K A
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.


Kit ©️ Awena Razz
Masika conseille en #006600. ♥️
Merci Naba-chou I love you:
 

VITA LE COQUINOU :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4664-masika-soldat-de-la-liber
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 144
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Just You and I   Sam 11 Aoû - 14:16

Je cru discerner de la fierté dans le regard de mon père et celui-ci ne tarda pas à accéder à me requête.

Bien sûr. Que puis-je raconter sur eux … Kenan et Malika sont encore de jeunes enfants, insouciants et pourtant si innocents. Kenan a principalement hérité de mes traits physiques contrairement à sa sœur qui s’est rabattue sur ceux de sa mère. Malika est une petite princesse très bavarde et aimante, aimée de tous les Freelanders. Kenan… Il est plus réservé et solitaire. Mais je ne m’inquiète pas spécialement pour lui. Son bouclier dissimule un lionceau courageux, intelligent et loyal. Je pense qu’ils feront de très bons éléments pour le clan.

Au fur et à mesure qu’il parlait, j’essayais de me dresser une image de ce à quoi pouvait ressembler mon nouveau frère et ma nouvelle sœur. Si je pouvais imaginer assez facilement à quoi ressemblait Kenan, c’était un peu plus dur pour Malika puisque mon père m’avouait qu’elle avait plus hérité de sa mère physiquement. Ce fut plus simple pour ce qu’il me dressait de leurs caractères et bien que je ne les connaissais pas encore, j’étais presque certain que je pourrais les reconnaitre si je les voyais de façon inattendue.

Entendre ainsi mon père parler de ses enfants était touchant. La jalousie aurait pu s’emparer de moi puisqu’eux pouvaient grandir avec notre père mais elle ne me traversa même pas l’esprit. Ils étaient après tout privés de leur mère et ce n’était pas à cause de la distance. J’étais juste heureux d’apprendre quelques petites choses sur ma nouvelle fratrie et le sourire que les mots de mon père m’arrachèrent en disait long sur ce que je pensais : ils m’étaient inconnus mais ils avaient déjà une place dans mon cœur.

Je suis fier de t’entendre dire que tu protégeras ta fratrie quoiqu’il arrive. Ne t’en fais pas… Kenan et Malika vont bien, ils n’ont pas spécialement besoin d’une aide extérieure. Profite de ton temps libre Koda. Peut-être qu’un jour, on organisera une réunion familiale et là, je te les présenterais.

J’étais toujours triste de savoir qu’ils ne grandiraient pas avec l’amour d’une mère mais j’étais rassuré qu’ils aillent bien. Je laissais alors partir l’inquiétude qui m’avait saisie lorsqu’il m’avait avoué que leur mère avait été tuée et je souriais un peu plus à l’idée d’une nouvelle réunion familiale. La dernière en date m’avait laissé un beau souvenir et j’étais impatient de pouvoir rencontrer cette nouvelle partie de ma famille.

Se serait génial et j’ai hâte d’y être.

Passant alors à un autre membre de la famille, mon père évoqua alors l’oncle Vita et voulu prendre de ses nouvelles. Je lui parlais de ce que je savais et de ce que je supposais mais cela ne sembla pas lui suffire.

Koda, hmm, je… Comment ton oncle se comporte-t-il avec toi et ta fratrie ? Il vous protège ? Il vous enseigne des choses utiles ? Il ne vous veut aucun mal, tu es sûr ?

Ces questions étaient beaucoup plus spécifique et bien plus spéciales. Pourquoi voulait-il savoir ça ? Souhaitait-il savoir si nous bénéficions d’une quelconque manière d’un exemple masculin à suivre, faute de la présence paternelle ? Je n’en savais rien et bien que saisi d’un sentiment étrange par rapport à ses questions, je lui répondis.

Je me rappelle que lorsque j’étais encore un lionceau, je lui ai demandé pourquoi Janan ne semblait pas m’apprécier et ne voulait pas jouer avec moi. Il s’est montré compatissant et on a cherché une solution ensemble même si on ne peut pas dire que ça ait vraiment marché…

Je me rappelais parfaitement de ce jour où mon oncle m’avait dit que je brillais tellement que Janan en était éclipsé. Il m’avait proposé d’arrêter de briller mais ne sachant pas vraiment comment ne plus être moi, je lui avait rétorqué que ce serait peut-être mieux si on aidait Janan à briller également. Nous n’y étions pas parvenu et ma relation avec mon frère ne s’était pas vraiment améliorée depuis ce jour.

Je laissais de côté ce que j’avais vécu personnellement et passait à ce que je savais sur ce qu’il avait fait pour ma fratrie.

Il a aussi sauvé Kira des flammes lors de l’incendie du Champ Herbeux. Wissel était piégée par le feu également mais il ne l’a sans doute pas vu et c’est Rana qui est allé la chercher. Je ne peux pas dire qu’il m’enseigne des choses mais peut-être qu’il le fait avec les autres, je ne sais pas. Désolé…

Encore une fois, ce que je savais était mince mais il fallait dire que je n’avais pas beaucoup d’interaction avec mon oncle finalement. Il aidait notre mère pour nous surveiller lorsqu’elle était prise par son travail de guérisseuse sur Outland mais maintenant que nous avions grandi, cette surveillance n’était plus nécessaire. Oncle Vita passait donc moins de temps avec nous et lorsqu’il venait sur Prideland, s’était plus pour sa sœur que pour ses neveux et ses nièces.

Il ne t’a donné aucune information sur les origines de ses nouvelles cicatrices ? Et Ishana, pourquoi était-elle à ce point contrariée ?

Les questions de mon père étaient vraiment bizarres. Je n’avais pas souvenir qu’il soit pourtant si proche de mon oncle alors pourquoi voulait-il savoir tout ça ? De plus, j’étais toujours perturbé par le fait de demander s’il ne nous voulait pas de mal. Pourquoi poser ce genre de question ? Je répondis encore une fois à mon père mais j’étais de plus en plus curieux de connaître la raison pour laquelle il me questionnait autant sur l’oncle Vita.

Pas vraiment, non. Pour ce qui est de Maman, je ne suis pas certain qu’il lui ai dit exactement d’où elles venaient non plus. Il a simplement évoqué un combat sans en dire plus. Et tu la connais, quand il s’agit de son frère, elle s’inquiète plus que de raison. Elle lui a dit qu’il avait de la chance de s’en sortir aussi bien et que s’il n’arrêtait pas, celle-ci finirait par tourner et qu’un jour, il serait probablement trop amoché pour qu’elle puisse le soigner.*

Depuis que j’étais arrivé sur Prideland, j’avais entendu de nombreuses choses sur mon oncle. Des choses qu’il aurait faite et qui n’était pas spécialement bonnes. Comme par exemple tuer un suricate aux abords de l’Etang, quand bien même cela est interdit. Sa réputation le précédait et désormais plus âgé, je comprenais que le frère de Maman n’était pas quelqu’un exempt de tout reproche. Il ne m’avait néanmoins jamais rien fait de mal et à ce que j’en savais, au reste de ma fratrie non plus.

Je ne comprenais donc pas pourquoi mon père souhaitait savoir toutes ces choses sur lui et surtout, je ne comprenais pas pourquoi il voulait savoir s’il nous avait déjà fait du mal. Qu’est-ce que ces questions pouvaient bien cacher ? Une idée me traversa l’esprit mais elle était bien trop saugrenue pour que j’y croie. Jamais il ne ferait quelque chose comme ça… si ? En plein doute, je demandais à mon père de m’éclairer.

Pourquoi me poses-tu toutes ces questions sur l’Oncle Vita ? A-t-il fait quelque chose de mal ?

J’avais été sérieux dans ma demande ainsi que dans le regard que je lui portait désormais, cherchant par là à inciter mon père à me dire la vérité. Plusieurs indices me portaient à croire qu’il avait effectivement fait quelque chose et que ceci concernait mon père. Le ton qu’il employait pour parler de mon oncle n’était pas celui que l’on utilisait habituellement pour prendre des nouvelles et toutes ses questions étranges cachaient quelque chose. J’en étais certain et j’étais déterminé à découvrir de quoi il s’agissait.


*J’ai imaginé ce qu’avait pu dire Ishana à Vita à propos de ses nouvelles cicatrices lorsqu’il est venu vers elle pour se faire soigner après le combat contre Masika sur Freeland. J’espère que ça ne dérangera personne et que surtout, ce que j’ai écrit est plausible. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à me contacter, je modifierais ^^

_________________
Koda vous rend service en #64332c


Présentation - Rapport du Matin - RPs & Liens
Pour tout MP, me contacter sur le compte d'Ukarimu

Avatar ©️ Awena (ex-Eshina), Signa ©️ ShadowWalker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4600-koda-pour-vous-servir
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Masculin
Nb de Messages : 843
Localisation : FREELAND. (Repère)

En savoir +
MessageSujet: Re: Just You and I   Sam 8 Sep - 21:08




Just You and I


Masika & Koda.


Parler de Vita ne l'enchantait guère mais il allait devoir s'en faire une raison : s'il ne prévenait pas Koda en cas de comportements suspects, il se pourrait que l'oncle rouge s'en prenne à eux sans crier gare. Ne pouvant s'empêcher de ressentir un élan de protection vis-à-vis de son fils, le mâle brun se concentra sur les réponses de ce dernier, tâchant de discerner un acte suspect à un autre inoffensif. Koda lui fit remarquer que ce serait génial qu'ils aient une nouvelle réunion familiale et qu'il avait hâte d'y être. Masika eut un sourire soulagé. C'était rassurant … Il ne piquait pas une crise de jalousie à l'évocation de ses nouveaux frères et sœurs. Bien que le jeune Rouge semblât le dernier à pouvoir adopter un comportement pareil, le Freelander préféra jouer sur la carte de prudence ; il avait maintes fois observé le comportement des jeunes avec leurs parents lors d'une telle discussion. Quelque part … Il se disait que la réunion familiale connaîtrait peut-être une grande réussite. Du moins, il l'espérait.

« Je me rappelle que lorsque j’étais encore un lionceau, je lui ai demandé pourquoi Janan ne semblait pas m’apprécier et ne voulait pas jouer avec moi. Il s’est montré compatissant et on a cherché une solution ensemble même si on ne peut pas dire que ça ait vraiment marché ... »

Il haussa toutefois un sourcil à l'évocation de ce petit problème entre Janan et lui. Ses fils ne s'appréciaient pas ? Il avait pourtant cru le contraire, la dernière fois … Comment cela se faisait-il ? Et puis, qu'est-ce que Vita avait bien pu lui proposer pour ce soit à ce point vouer à l'échec ? Suspicieux, le père attendit d'en savoir plus. Lui aurait-il proposé des jeux malsains pour se faire aimer de Janan ?

« Il a aussi sauvé Kira des flammes lors de l’incendie du Champ Herbeux. Wissel était piégée par le feu également mais il ne l’a sans doute pas vu et c’est Rana qui est allé la chercher. Je ne peux pas dire qu’il m’enseigne des choses mais peut-être qu’il le fait avec les autres, je ne sais pas. Désolé … »

Ranà, oui, il s'en souvenait … Pourtant il ne comprit pas tellement le choix de Vita dans cet incendie ; pourquoi avoir sauvé Kira et non Wissel ? Si on privilégiait la malveillance, n'aurait-il pas été plus logique qu'il laisse mourir tous ses enfants ? Enfin … Il espérait, malgré lui, croire en une malencontreuse erreur provenant du lion rouge. Il n'enseignait rien à ses neveux et nièces. Tiens donc.

« Pas vraiment, non. Pour ce qui est de Maman, je ne suis pas certain qu’il lui ai dit exactement d’où elles venaient non plus. Il a simplement évoqué un combat sans en dire plus. Et tu la connais, quand il s’agit de son frère, elle s’inquiète plus que de raison. Elle lui a dit qu’il avait de la chance de s’en sortir aussi bien et que s’il n’arrêtait pas, celle-ci finirait par tourner et qu’un jour, il serait probablement trop amoché pour qu’elle puisse le soigner. »

Que je me hâte de voir le jour de sa mort arriver, songea le lion aux prunelles vertes, les sourcils légèrement froncés.
Il n'avait pas évoqué leur combat. Quel hasard. Ishana ignorait donc que les blessures qu'elle avait soignées provenaient de son ex-compagnon en personne. Enfin, ce n'est pas comme s'il regrettait d'avoir infligé des coups à Vita. Après tout, c'était ce dernier qui avait tenté de le tuer n'est-ce pas ? Ce serait peut-être plus sage qu'il s'explique avec Koda … du début jusqu'à la fin, sans laisser de zone d'ombre à cette affaire. Qui sait si un jour, Vita apprenait leurs retrouvailles et tentait de défaire son neveu de son père biologique. Masika ne voulait pas de cela. Il avait déjà assez subi de la part du Fils du Feu.

« Pourquoi me poses-tu toutes ces questions sur l’Oncle Vita ? A-t-il fait quelque chose de mal ? »

Justement, le fils d'Ishana commençait à flairer la douille. Il n'avait visiblement pas le choix … Soit. Masika inspira doucement puis expira. Le regard posé sur Koda. Il hésita quelques instants puis, poussé par son instinct paternel, osa s'engager dans la route sinueuse qu'étaient « les soucis de famille ».

« Je dois te parler de ton oncle, Koda. Mais avant toute chose, j'aimerais que tu m'écoutes attentivement, te fasse ton propre avis là-dessus et n'aille pas agresser ton oncle juste après avoir entendu mes révélations. Je te sais intelligent, pas la peine de t'expliquer le pourquoi n'est-ce pas ? Attaquer de front n'est pas une bonne idée. » l'avertit-il, calmement. « Ton oncle … Vita, je le connais. Du moins, j'ai eu l'occasion de le rencontrer il y a bien longtemps. Juste avant ta naissance, ou quelques mois après, je ne sais plus ... Ta mère et moi étions fraîchement séparés et son frère s'est rendu sur Freeland, prétextant avoir un message de sa part à me faire passer. J'y suis allé et je me suis rendu compte qu'il ne voulait pas me parler. En vérité, il voulait me tuer. »

Le fils de Kamba s'en souvenait encore. Mais au lieu de ressentir de la peur à l'idée qu'il revienne, le mâle chocolaté se surprit à froncer les sourcils, comme s'il désirait ardemment retrouver le lion rouge. Pour lui coller ses griffes dans la figure. Lui faire payer pour tout ce qu'il lui avait fait. Luja. Leurs enfants. Comment avait-il osé ? A lui faire comprendre qu'il avait agi comme un lâche, le Fils du Feu était lui-même tombé dans le cliché de la lâcheté. Pathétique.

« Heureusement, plus de peur que de mal : il m'a blessé mais j'ai réussi à le blesser également. Ma mère, mes camarades et mon Roi nous ont entendu et ont exilé Vita. Ton oncle est, je m'en doute, retourné sur Outland pour se faire soigner par Ishana. J'imagine que ce sont ces cicatrices dont parle ta mère. En tout cas, elles étaient conséquentes. » Il fit une pause, puis reprit. « Je n'ai jamais compris pourquoi, mais en tout cas je sais une chose : il me déteste. Il n'a pas accepté que je me sépare d'Ishana. Tu penses qu'il m'aurait laissé à ma petite vie tranquille, même après avoir tenté de se faire les griffes sur moi ? Non. J'ai eu une nouvelle compagne, Luja, la mère de Kenan et Malika. Elle a donné naissance à quatre – j'en suis certain – magnifiques lionceaux pas très loin de Freeland. Ton oncle est passé par-là. Devine quoi ? Il les a presque tous tués. Luja et deux bébés. Le reste, il n'en a pas eu le temps, c'est un ami de mon ancienne compagne qui a agi. Au début, dans l'ignorance, je pensais qu'il ne s'en prendrait peut-être pas à ceux qui me sont chers. Je me suis trompé. Il essaie de m'atteindre par tous les moyens possibles et mes enfants ne sont pas écartés de cette fatalité. C'est pour cette raison, Koda, que je te pose autant de questions. »

A vrai dire, l'idée de laisser ses enfants aux pattes de Vita lui déplaisait fortement. Qu'est-ce que Ishana foutait, bon sang ? A croire qu'elle n'avait jamais pris conscience des soucis psychologiques de son frère.

« Je ne veux pas qu'il s'en prenne à vous. C'est pour cette raison que j'aimerais que tu me parles de tous ces moments, ces journées où il s'est comporté bizarrement avec vous. Enfants comme adolescents. La première fois où je l'ai rencontré, il m'est apparu sous un visage terrifiant. Je n'ose imaginer ce qui pourrait se passer s'il redevenait ainsi. » soupira-t-il, exaspéré par l'idiotie du frère d'Ishana.

made by guerlain - epicode


_________________
Baisse d'activité à partir de Septembre, je ne répondrais aux RPs que pendant les week-end.
M A S I K A
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.


Kit ©️ Awena Razz
Masika conseille en #006600. ♥️
Merci Naba-chou I love you:
 

VITA LE COQUINOU :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4664-masika-soldat-de-la-liber
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 144
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Just You and I   Sam 6 Oct - 13:13

Toutes ses questions sur mon oncle impliquaient forcément quelque chose et j’étais bien déterminé à découvrir quoi. Je questionnais donc mon père et je le vis hésiter pendant quelques secondes avant de prendre une inspiration et de se lancer.

Je dois te parler de ton oncle, Koda. Mais avant toute chose, j’aimerais que tu m’écoute attentivement, te fasse ton propre avis là-dessus et n’aille pas agresser ton oncle juste après avoir entendu mes révélations. Je te sais intelligent, pas la peine de t’expliquer le pourquoi n’est-ce pas ? Attaquer de front n’est pas une bonne idée.

Voilà qui m’étonnais en plus de me rendre curieux. Qu’avait donc bien pu faire mon oncle pour que mon père me parle de cette façon et sur un ton aussi grave et sérieux ? J’acquiesçais tout de même aux propos de mon père, lui promettant ainsi que je n’allais pas l’interrompre et que je suivrais ses directives.

Ton oncle … Vita, je le connais. Du moins, j’ai eu l’occasion de le rencontrer il y a bien longtemps. Juste avant ta naissance, ou quelques mois après, je ne sais plus … Ta mère et moi étions fraîchement séparés et son frère s’est rendu sur Freeland, prétextant avoir un message de sa part à me faire passer. J’y suis allé et je me suis rendu compte qu’il ne voulait pas me parler. En vérité, il voulait me tuer.

Pardon ?! J’ouvrais des yeux ronds face à ces mots et ma bouche resta entrouverte pendant de longues secondes. Ca n’avait pas de sens, pourquoi mon oncle aurait souhaité tuer mon père ? J’aurais voulu lui poser la question mais je me retins. J’avais promis de ne pas l’interrompre et je voyais bien dans ses yeux que mon père n’avait pas fini.

Heureusement, plus de peur que de mal : il m’a blessé mais j’ai réussi à le blesser également. Ma mère, mes camarades et mon Roi nous ont entendu et ont exilé Vita. Ton oncle est, je m’en doute, retourné sur Outland pour se faire soigner par Ishana. J’imagine que ce sont ces cicatrices dont parle ta mère. En tout cas, elles étaient conséquentes.

Avec ces révélations, je commençais à voir s’emboiter les pièces du puzzle. Il m’en manquait cependant encore pour comprendre pourquoi mon oncle voudrait tuer mon père et ce dernier connaissait sans doute ces éléments.

Je n’ai jamais compris pourquoi, mais en tout cas je sais une chose : il me déteste. Il n’a pas accepté que je me sépare d’Ishana. Tu penses qu’il m’aurait laissé à ma petite vie tranquille, même après avoir tenté de se faire les griffes sur moi ? Non. J’ai eu une nouvelle compagne, Luja, la mère de Kenan et Malika. Elle a donné naissance à quatre – j’en suis certain – magnifiques lionceaux pas très loin de Freeland. Ton oncle est passé par-là. Devine quoi ? Il les a presque tous tués. Luja et deux bébés. Le reste, il n’en a pas eu le temps, c’est un ami de mon ancienne compagne qui a agi. Au début, dans l’ignorance, je pensais qu’il ne s’en prendrait peut-être pas à ceux qui me sont chers. Je me suis trompé. Il essaie de m’atteindre par tous les moyens possibles et mes enfants ne sont pas écartés de cette fatalité. C’est pour cette raison, Koda, que je te pose autant de questions.

Le ressentiment que je sentais émaner de mon géniteur était puissant et je pouvais le comprendre. Mon oncle s’acharnait sur mon père et les choses qu’il avait faites étaient … affreuses. Voire même pire que ça. Il n'y avait pas de mots pour qualifier ses actes. Non content de le blesser physiquement, il avait continué en s’en prenant à lui moralement. Je savais à présent que Vita détestait mon père et je croyais deviner que cela avait un lien avec ma mère et leur séparation. Vita était tellement proche de sa sœur qu’il n’avait pas du comprendre pourquoi Masika et elle s’étaient séparés et il avait dû prendre ça pour un abandon de Masika, quand bien même ce n'était pas la vérité. Néanmoins, cela n’expliquait pas pourquoi il était allé jusqu’à tuer la nouvelle compagne de mon père ainsi que deux de ses enfants. Heureusement, il n’avait pas pu aller jusqu’au bout de son massacre et Kenan et Malika avait pu être sauvés. Je remerciais cet ami de Luja grâce à qui j’avais la possibilité de connaitre un jour une partie de ma demi-fratrie et maudissais Vita pour me priver de l’autre. Comment un lion pouvait-il agir de la sorte ? La colère que je commençais à ressentir à son égard ne cessait de grandir et je savais que jamais plus je ne pourrais le considérer comme un membre de ma famille.

Je ne veux pas qu’il s’en prenne à vous. C’est pour cette raison que j’aimerais que tu me parles de tous ces moments, ces journées où il s’est comporté bizarrement avec vous. Enfants comme adolescents. La première fois où je l’ai rencontré, il m’est apparu sous un visage terrifiant. Je n’ose imaginer ce qui pourrait se passer s’il redevenait ainsi.

J’appréciais l’élan de protection de mon père et le gratifiais d’un pâle sourire au regard de ce qu’il venait de m’annoncer. Comment pourrais-je faire autrement après toutes les atrocités que je venais d’apprendre.

Je tentais de me souvenir de toutes mes interactions avec le mâle rouge et voyais d’un autre œil la discussion que nous avions eu à propos de mon frère. Est-ce qu’il avait essayé de nous éloigner ?

Avec ce que tu viens de me dire, je crois qu’il y avait peut-être autre chose dans la tête de Vita lorsque l’on a parlé de mes rapports avec Janan. Il m’a dit que comme il nous surveillait souvent et qu’il avait de l’expérience pour voir les choses alors il pensait que Janan ne m’appréciait pas beaucoup parce que je brillais tellement que mon frère en était obscurcit. Naturellement, j’ai voulu arrêter de briller pour passer plus de temps avec mon frère avant de proposer qu’on fasse briller Janan également. Je ne me souviens plus vraiment de la suite mais toujours est-il que ça ne nous a pas rapproché… Enfin bref, tout ça pour dire que je crois qu’il a plutôt essayé de me faire devenir moins … moi.

Je n’avais pas vraiment les mots pour l’expliquer mais je crois que c’était ce qu’il avait voulu faire. Enfin, cela avait était unique car je n’avais pas trop eu d’interaction étrange avec Vita. Je réfléchissais ensuite à ce qu’il en était des autres membres de ma fratrie mais je ne l’avais jamais vu agir d’une mauvaise façon envers eux. Il ne leur avait donc rien fait ou alors je n’étais pas au courant… Mais quoi qu’il en était, je savais maintenant que le mâle rouge n’était pas une personne de confiance et je me méfierais de lui et de ses paroles mielleuses à l’avenir.

J’ai beau y réfléchir, je ne sais pas s’il a pu faire du mal à Janan, Kira ou Wissel... Mais je te jure que je l’aurais à l’œil désormais et qu’il ne leur arrivera rien à partir de maintenant.

Je ne pouvais rien faire de plus mais il ne ferait plus de mal à ma famille, je me le promettais.

_________________
Koda vous rend service en #64332c


Présentation - Rapport du Matin - RPs & Liens
Pour tout MP, me contacter sur le compte d'Ukarimu

Avatar ©️ Awena (ex-Eshina), Signa ©️ ShadowWalker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4600-koda-pour-vous-servir
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Masculin
Nb de Messages : 843
Localisation : FREELAND. (Repère)

En savoir +
MessageSujet: Re: Just You and I   Mer 24 Oct - 16:19




Just You and I


Masika & Koda.


Dans d'autres circonstances, il aurait même pu réclamer la garde de ses enfants. Mais il savait la chose impossible. Déjà parce qu'il n'était pas certain que tous ses enfants le croient et soient d'accord pour quitter leur lieu de vie actuelle. Puis parce qu'il y avait Ishana. Le mâle brun la savait adorable mais lorsque l'on touchait en ce à quoi elle tenait, la guérisseuse devenait une véritable Lionne du Feu. Inutile de préciser qu'il aimerait éviter un énième conflit inutile. Tout au long de son récit, Koda parut outré par le comportement de son oncle. Au moins lui, savait dans quel camp se mettre. Mais les autres ? Défendraient-ils la cause de leur oncle malgré l'acharnement de leur père ? C'était bien ça ce qui l'inquiétait. Qu'ils le méprisent au profit d'une personne qui aurait tantôt fait de les tuer si elle en avait l'occasion. Du moins, Masika en était désormais certain : Vita était un vrai danger public et ses petits en subiraient les conséquences un jour ou l'autre.

Avec ce que tu viens de me dire, je crois qu’il y avait peut-être autre chose dans la tête de Vita lorsque l’on a parlé de mes rapports avec Janan. Il m’a dit que comme il nous surveillait souvent et qu’il avait de l’expérience pour voir les choses alors il pensait que Janan ne m’appréciait pas beaucoup parce que je brillais tellement que mon frère en était obscurcit. Naturellement, j’ai voulu arrêter de briller pour passer plus de temps avec mon frère avant de proposer qu’on fasse briller Janan également. Je ne me souviens plus vraiment de la suite mais toujours est-il que ça ne nous a pas rapproché … Enfin bref, tout ça pour dire que je crois qu’il a plutôt essayé de me faire devenir moins … moi. »

Quelque part, l'hypothèse de Vita aurait pu être juste … Mais l'idée de Koda était meilleure ; au lieu de se rabaisser au niveau de son frère, il aurait dû élever celui de ce dernier. Le Freelander en aurait presque eu envie de vomir. Son « beau-frère » détruisait psychologiquement ses petits. L'instinct paternel affluait dans ses veines. Mais il n'avait pas tellement d'emprise là-dessus. Que pouvait-il faire maintenant qu'il avait conscience des agissements de Vita ? Comment pourrait-il protéger ses enfants sans se permettre de le tuer ?

« J’ai beau y réfléchir, je ne sais pas s’il a pu faire du mal à Janan, Kira ou Wissel ... Mais je te jure que je l’aurais à l’œil désormais et qu’il ne leur arrivera rien à partir de maintenant. » jura le lion rouge.
« Quand tu en auras l'occasion, trouve des preuves qui te permettront de convaincre tes frères et sœurs de ne plus approcher votre oncle. Votre existence ne s'en portera que mieux si sa présence dangereuse n'est pas là pour vous liguer les uns contre les autres ou pour vous faire du mal. »

Sinon, il aimait bien l'idée de Koda. Protéger ses frères et sœurs des griffes acérées de Vita. Même s'il avait secrètement peur, au fond de lui, que son fils connaisse une autre facette de son oncle – de préférence, celle qu'il avait arborée le jour de leur rencontre – et le mette ainsi gravement en danger.

« Fais attention. » insista le vieux mâle avant de soupirer doucement, légèrement rassuré. « Aurais-tu quelques informations à me donner à son sujet ? Comme les endroits qu'il a l'habitude de fréquenter ou les personnes ? Vous ne le voyez pas beaucoup, c'est ça ? »

Loin de là l'idée de le traquer … mais s'il pouvait tenir à l'écart Kenan et Malika de ces endroits ou personnes, sa conscience n'en serait que meilleure.

made by guerlain - epicode


_________________
Baisse d'activité à partir de Septembre, je ne répondrais aux RPs que pendant les week-end.
M A S I K A
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.


Kit ©️ Awena Razz
Masika conseille en #006600. ♥️
Merci Naba-chou I love you:
 

VITA LE COQUINOU :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4664-masika-soldat-de-la-liber

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Just You and I   

Revenir en haut Aller en bas
 
Just You and I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Glorieux Royaume — Prideland
 :: La Savane
-