Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Sumu, Sekhmet, Shasta & Kutoa

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Peter Crowley's Fantasy Dream

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Just You and I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 98
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Just You and I   Mar 8 Mai - 17:58

Voilà déjà trois mois que je vivais sur Prideland avec ma mère et ma fratrie. Si j’étais heureux que l’on soit tous ensemble et que l’on soit tous saints et saufs, je n’étais plus aussi enthousiaste qu’avant. J’étais né sur Outland et j’y avais grandi. Je m’y étais fait des tas d’amis et c’est même là-bas que j’avais rencontre mon père pour la première fois. J’y avais de nombreux souvenirs et je n’arrivais pas à me faire à l’idée que je ne pouvais plus y vivre ni même m’y rendre. La terre des Exilés était un territoire sec et aride et était le total opposé de ce qu’était Prideland. Et c’était précisément toute cette opulence qui faisait que je ne me sentais pas vraiment chez moi ici. Oh, les quelques lions à qui j’avais adressé la parole s’étaient montrés sympathiques mais pour le moment, je ne me trouvais pas de très bonne compagnie. Je continuais d’aider lorsque l’on me le demandait mais ici, on ne me connaissait pas comme sur Outland et bien que j’essayais toujours de me faire bien voir, cela prendrait du temps et actuellement, je n’en avais tout simplement pas l’envie.

Non, ce qui me tenait à cœur en ce moment, c’était de me rapprocher des miens. Notre fuite d’Outland ne nous avait pas uniquement éloigné de notre chez nous. J’avais l’impression qu’en plus de ça, les liens de noter famille s’étaient étiolés. Je ne voulais pas que cela continue alors j’avais de nombreuses fois entamé la conversation avec mon frère et mes sœurs et il en ressortait que jusqu’à maintenant, il n’y avait qu’avec Wissel que le résultat semblait positif.

Enfin, bien que je ne me sentais pas vraiment à ma place sur Prideland, il y avait aussi des avantages à être ici. Je me trouvais bien plus près de Freeland qu’auparavant. Bon, ce n’était pas pour autant que l’on voyait plus souvent notre père, au contraire. J’avais l’impression que cela faisait une éternité qu’il n’était pas venu nous voir et avec les récents évènements qui avaient frappés Outland, je craignais que quelque chose de mauvais ne lui soit arrivé.

Cela faisait donc plusieurs jours que j’allais jusqu’à la frontière entre Prideland et Freeland dans l’espoir d’apercevoir la silhouette de mon père. Ou même pourquoi celle de ma grand-mère. Je ne l’avais jamais vue mais si elle se retrouvait assez près, j’étais certain de pouvoir la reconnaître.

Après avoir passé plusieurs dizaines de minutes à longer la frontière, je m’asseyais. Je n’étais pas fatigué non, mes pattes pouvaient désormais supporter de longs efforts. Je commençais juste à me dire que, comme tous les autres jours, je ne verrais pas mon géniteur aujourd’hui. Je soupirais avant de me contenter d’observer le paysage. De ce que je pouvais voir, les terres libres étaient assez semblables à ce que l’on trouvait sur Prideland. Cependant, le territoire me semblait bien plus vaste et je comprenais maintenant ce qu’avait voulu dire notre père.

Une silhouette entra alors dans mon champ de vision. D’abord lointaine, elle grossissait à mesure qu’elle se rapprochait. Je plissais les yeux dans une vaine tentative pour mieux voir mais c’est mon cœur qui identifia celui qui s’approchait. Je n’en étais cependant pas totalement certain et c’est avec un soupçon de doute dans la voix que je l’interpellais.

Papa ?

_________________
Koda vous rend service en #64332c


Présentation - Rapport du Matin - RPs & Liens
Pour tout MP, me contacter sur le compte d'Ukarimu

Kit ©️ Eshina, merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4600-koda-pour-vous-servir
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 15 Masculin
Nb de Messages : 778
Localisation : FREELAND. (Repère)

En savoir +
MessageSujet: Re: Just You and I   Jeu 10 Mai - 13:29




Just You and I


Masika & Uhta.


Ce fut avec une certaine inquiétude que Masika apparut devant la frontière entre le royaume de Prideland et celle de Freeland. Son souffle était saccadé et sa démarche, toute maladroite. Il n'avait plus tant l'habitude des grandes balades au sein du royaume et l'idée même de se rendre sur Outland le rendait malade. D'un certain côté, il était content de savoir que ses enfants aînés ne vivaient plus là-bas mais sur Prideland. Loin d'être égoïste et insensible à la peine de ses petits, le père comprenait absolument bien le fait que de perdre Outland avait dû leur faire beaucoup de peine. Mais au moins … Ils étaient en sécurité, désormais. Ils vivaient parmi des lions saints et pleins de bontés, voisins de Freeland et par conséquent, leurs alliés. Plus personne n'aurait à craindre l'humeur capricieuse des hyènes afin de rendre visite à sa famille opposée. Masika comptait bien, de toute manière, rattraper le temps perdu et aider au mieux sa portée avant que le temps ne le rattrape lui aussi.

Arrivé devant la frontière, il balaya du regard les alentours, à la recherche d'un mouvement trahissant la présence d'un individu. On n'était jamais trop sûr de rien, entre les patrouilleurs Freelanders et ceux Pridelanders. Une silhouette rouge sombre se distingua côté Prideland. Le cœur du mâle brun rata un bond, vestige d'un souvenir passé qui lui hérissait terriblement les poils. Le démon hantant ses cauchemars, l'assassin à abattre. Masika n'avait franchement pas envie de se battre aujourd'hui, et encore moins de hurler contre quelqu'un qu'il détestait. Ce qu'il voulait, présentement, c'était retrouver ses enfants sains et saufs.
Vita.
Il plissa les yeux. Non … Ce n'était pas Vita, après réflexion. En se rapprochant, méfiant, il se rendit compte qu'il s'agissait d'un adolescent au pelage semblable à celui de son pire ennemi. Des prunelles vertes, une crinière noire naissante … Oh, oh, il ne lui avait pas l'air si inconnu que cela.

« Papa ? » lança l'adolescent, la voix peu assurée.

Oui, il savait à qui appartenait cette voix, bien que vieillie par le Temps : elle appartenait à son fils, Koda. Ses muscles tendus se détendirent et un sourire illumina le visage du vieux mâle. Ses yeux brillèrent quelques instant, contentes de voir le jeune mâle en bonne santé.

« Koda ? C'est moi, Masika ! » répondit-il, assez enthousiaste à l'idée de se retrouver nez à nez avec son fils.

De tous les enfants qu'il avait, il ne pouvait pas vraiment prétendre avoir un préféré, il se le refusait. Cependant, il devait admettre que la présence de Koda était celle qu'il appréciait le plus. Affectueux, exemplaire et très gentil, il avait toujours dégagé une image qui n'était pas inconnue à celle de son père. Il se revoyait enfant, à aider ses frères et sœurs de lait ainsi que les nourrices, prenant à cœur son rôle de grand-frère parmi les orphelins. Koda était celui qui le jugeait le moins dans la fratrie, et ça touchait beaucoup le Freelander. Aussi, son pelage lui rappelait celui d'Ishana et cela l'apaisait secrètement.
Approchant doucement son fils, sans vouloir le brusquer, il déclara, sincèrement soulagé :

« Je suis content de te revoir. J'espérais me rendre sur Prideland aujourd'hui afin de vous croiser, toi et ta fratrie. Comment te portes-tu, mon fils ? J'ai entendu bien de tristes nouvelles malgré moi. »

Il espérait ne pas avoir froissé son fils en déclarant cela. Remuer la plaie n'était pas dans ses projets. Leurs retrouvailles devront être joyeuses et non contrariantes. Comme pour l'inviter à venir le rejoindre, le Freelander s'assit et lui offrit un sourire purement paternel et amical.

made by guerlain - epicode


_________________
ABSENCE DE RP ENTRE MAI ET JUILLET. VIVE LES EXAMENS 8'D
M A S I K A
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.


Kit ©️ Aresak Razz
Masika conseille en #006600. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4664-masika-soldat-de-la-liber
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 98
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Just You and I   Jeu 10 Mai - 20:10

Le silence plana quelques instants après mon interpellation et pendant ce laps de temps je me disais que j’avais peut-être eu tord finalement et que ce n’était peut-être pas lui.

Koda ? C’est moi, Masika !

Un sourire fendit mon visage alors que j’entendais la confirmation et la voix de mon père. Cela faisait tellement longtemps que l’on ne s’était pas vu que je fus étonné de voir qu’il semblait plus… fatigué ? Plus vieux peut-être aussi. Mon cœur se serra à la pensée que si nous nous grandissions, le temps faisait aussi son œuvre sur mon père. Et cela me peinait de savoir que nous ne nous connaissions pas tant que ça finalement. Et ça c’était vraiment dommage.

Je reprenais mes esprits alors que mon géniteur s’approchait doucement de moi. Il avait l’air de douter de sa démarche mais sa voix était assurée lorsqu’il reprit la parole.

Je suis content de te revoir. J’espérais me rendre sur Prideland aujourd’hui afin de vous croiser, toi et ta fratrie. Comment te portes-tu, mon fils ? J’ai entendu bien de tristes nouvelles malgré moi.

Un sentiment de joie fleurit en moi lorsqu’il annonça qu’il souhaitait nous revoir. Cela me plaisait de savoir que même si nos rencontres n’étaient pas aussi rapprochées que je le voudrais, il souhaitait toujours qu’elles aient lieu.

Je pensais ensuite à Waasi, Karatasi et à tout ce qui s’était passé sur Outland récemment et la tristesse remplaça la joie. Je ne comprenais pas les intentions qu’Hourasi avaient eu. Il était né Prince, c’était déjà bien assez, non ? Pourquoi n’avait-il pas pu simplement épauler sa demi-sœur comme l’avait fait Karatasi ? S’il avait fait ça et bien… Je ne pouvais pas imaginer ce qu’il se serait produit et on ne pouvait pas réécrire l’Histoire mais s’il avait fait ça, peut-être que de nombreuses vies auraient été épargnées et que tous ces drames n’auraient pas eu lieu.

Je croisais alors le regard de mon père et le sourire qu’il m’offrit me réconforta. Il était désormais assis et je le rejoignais rapidement avant de l’imiter. J’avais choisi de m’asseoir face à lui et non pas à ses côtés. Je ne le voyais que trop rarement pour me priver de sa vue en étant à côté de lui plutôt qu’en face. Je puisais du réconfort dans son regard avant de lui répondre.

Et bien, je ne suis pas blessé et aucun de nous ne l’est même si Wissel m’a raconté que Rana s’était retrouvé sur le champ de bataille. Bref, physiquement on va tous bien mais… Moralement, ce n’est pas trop ça. Pour moi en tout cas. Je ne sais pas trop ce qu’en pense les autres, on ne parle pas beaucoup de ça. On ne parle pas beaucoup tout court d’ailleurs.

C’était la vérité et ça me chagrinait. Ma famille comptait énormément à mes yeux et ça me désolait de voir que nous nous éloignions plutôt que de nous serrer les coudes dans cette épreuve. Je ne voulais pas les perdre mais jusqu’à maintenant, je n’avais encore rien fait pour tenter de me rapprocher de nouveau de ma fratrie. Je pensais que ce qui nous était arrivé était encore bien trop récent et je craignais qu’aux moindre faux pas de ma part, je n’empire la situation plus qu’autre chose. Enfin, ce n’était pas la seule chose qui me tracassait et je m’en ouvrais à mon père.

Les Pridelanders sont gentils avec nous mais… Ce n’est pas pareil que sur Outland. Je ne sais pas comment traduire ça mais j’ai l’impression que je suis de trop ici. Comme si je n’étais pas chez moi. Ca finira par passer, n’est-ce pas ?

Prideland était vraiment un beau territoire et il y avait de tout en abondance mais comme je venais de le dire à mon père, je me sentais de trop ici. Je n’étais pas né ici et même si tout le monde se montrait sympathique, je ne me sentais pas comme chez moi.

D’un autre côté, je me sentais redevable envers les pridelanders et tout particulièrement envers Ahva. Après tout c’est elle qui nous avait accueillis. Avec l’accord du Roi bien sûr mais c’était la princesse qui était venue vers nous et qui nous avait acceptés chez elle. J’étais donc tiraillé entre des sentiments contraires et j’espérais vraiment que ça finirait par s’estomper.

Et toi, comment ça va ? Et grand-mère ? Dis, maintenant qu’on est plus grand et qu’on habite plus près, tu crois que je pourrais venir sur Freeland pour la rencontrer ?

Ces dernières questions avaient été posées avec un peu plus d’enthousiasme et je parvenais même à retrouver un léger sourire en pensant à cette grand-mère que je n’avais encore jamais vue mais dont j’avais hâte de faire la connaissance.

_________________
Koda vous rend service en #64332c


Présentation - Rapport du Matin - RPs & Liens
Pour tout MP, me contacter sur le compte d'Ukarimu

Kit ©️ Eshina, merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4600-koda-pour-vous-servir
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 15 Masculin
Nb de Messages : 778
Localisation : FREELAND. (Repère)

En savoir +
MessageSujet: Re: Just You and I   Ven 11 Mai - 21:03




Just You and I


Masika & Uhta.


Koda semblait content de le revoir. Il n'exprimait ni dégoût, ni indifférence vis-à-vis de son père. Quel soulagement ! Leur longue séparation n'avait pas affecté leur lien de parenté. En était-il de même pour les autres ? Avaient-ils tous préservé l'image du père débordé qu'il leur avait renvoyé ? Le mâle brun attendit sagement la venue de son fils côté Freeland, alors que celui-ci se plaçait devant lui, prouvant à quel point il avait grandi. Lionceau, Koda lui atteignait à peine les coudes, désormais, Père et Fils pouvaient se dévisager sans que le plus jeune ne craigne la force du plus vieux. Masika admirait secrètement la crinière naissante de son fils et sa stature forte qui se développait petit à petit. Un jour, il n'aurait plus rien à envier aux autres mâles et pourrait même faire rougir les demoiselles. Ces pensées-là, étaient-elles influencées par sa fierté de père ou bien par sa véritable perception du monde ? Peut-être un peu des deux. Les traits joyeux de Koda s'atténuèrent et il parut tout à coup assez triste. Que lui arrivait-il ? Le sourire de Masika s'affaiblit considérablement, sans pour autant disparaître, désireux de procurer un peu de son humeur à ce pauvre jeune. Parler d'Outland avait quelque chose de plutôt chagrinant, il ne pouvait le nier. Il serait là pour Koda s'il le faut ...

« Et bien, je ne suis pas blessé et aucun de nous ne l’est même si Wissel m’a raconté que Rana s’était retrouvé sur le champ de bataille. Bref, physiquement on va tous bien mais … Moralement, ce n’est pas trop ça. Pour moi en tout cas. Je ne sais pas trop ce qu’en pense les autres, on ne parle pas beaucoup de ça. On ne parle pas beaucoup tout court d’ailleurs. »

Le Freelander ressentit du soulagement à l'idée que ses enfants aient été épargné par la guerre. Il ne connaissait pas tous les détails de cette sombre affaire mais, en tout cas, il ne risquait plus de recroiser les Outlanders d'autrefois. Ils avaient été remplacé. Par qui ? Par des Outlanders encore plus méchants. Ainsi se déroulait la vie d'un clan divisé … Les exilés n'auraient de cesse de se battre contrairement aux lions de Freeland et de Prideland. Même si la peine était grande, il demeurait rassuré de savoir que Koda ne risquerait plus de poser les pattes sur cette terre devenue dangereuse.
Il se souvenait un peu de Ranà, le fils adoptif d'Ishana. Guère proche de lui, Masika n'avait jamais vraiment cherché à le connaître, n'ayant d'yeux que pour ses propres enfants. Il devait avoir bien changé, tout comme Janan et ses sœurs d'ailleurs. Le fils de Kamba était plutôt impatient de revoir Janan. De la fratrie, c'était le seul à avoir hérité en grande partie de son pelage et de ses couleurs. Peut-être aurait-il le plaisir de se revoir en lui tout comme il se revoyait en Koda, l'un avec le physique, l'autre avec le caractère. Ses fils lui ressemblaient à leur façon, et cela l'amusait beaucoup.
Cependant, les rêvasseries du père cessèrent lorsqu'il apprit que moralement, Koda ne se sentait pas très bien. La famille rouge semblait s'être fissurée à cause de la guerre. Le vieux félin perdit définitivement son sourire, compatissant. Perdre son royaume natal n'avait rien de facile. Mais ils devaient rester unis. Soudés. Ils formaient une famille, malgré les tensions. Honnêtement, Masika espérait que le souci ne franchirait pas la limite de l'irrécupérable. Il ne tenait pas tant que ça à voir ses enfants divisés pour des raisons aussi … bêtes. Qu'ils ne fassent pas les mêmes erreurs que lui à leur âge, lorsqu'il discutait encore avec ses frères et sœurs de cœur. La solitude n'avait rien de bénéfique pour les lions. L'amour d'un frère ou d'une sœur était quelque chose de très précieux.

« Les Pridelanders sont gentils avec nous mais … Ce n’est pas pareil que sur Outland. Je ne sais pas comment traduire ça mais j’ai l’impression que je suis de trop ici. Comme si je n’étais pas chez moi. Ça finira par passer, n’est-ce pas ?  »

Fort heureusement, Masika n'avait jamais eu à subir ce genre de sort. Cela dit, il s'imaginait plutôt bien le ressenti de son fils, se mettant à sa place et dans sa situation. Vivre parmi des lions étrangers et aux mœurs différentes … Oui, on pouvait facilement se sentir exclu. D'autant plus qu'ils ne partageaient ni les origines de Koda, ni son histoire. Ni Ishana, ni Masika n'avait de famille sur Prideland. Rien ne rattachait l'adolescent à cette terre de soleil, ô combien abondante de richesse. Le père de famille ne pouvait que donner raison à son fils.

« Et toi, comment ça va ? Et grand-mère ? Dis, maintenant qu’on est plus grand et qu’on habite plus près, tu crois que je pourrais venir sur Freeland pour la rencontrer ? »

Son sourire avait disparu et heureusement : il aurait vacillé brusquement en entendant le mot « grand-mère » et alors, Koda se serait rendu compte que quelque chose clochait chez son père. Le cœur serré, il songea à sa tendre mère et au dernier souvenir qu'elle lui avait laissé, dans leur grotte. Qu'est-ce qu'il aurait été fou de joie de présenter ses enfants aînés à sa mère … Koda ne pouvait pas savoir à quel point. Masika aurait été fier de montrer à Kamba le pelage de Wissel et Janan, si semblable à le leur. Hélas … La vieille lionne n'était plus, elle était partie rejoindre les étoiles.
Il déglutit difficilement et soupira, tristement :

« Je vais plutôt bien … Le temps a fait son œuvre. Ta grand-mère nous a quitté il y a quelques mois. Je suis désolé, Koda, j'aurais vraiment aimé te la faire rencontrer. Kamba était une figure reconnue sur Freeland et son courage en avait inspiré plus d'un. »

Dans sa tête, du moins. Le vieux fils gardait une image resplendissante de sa mère, quoiqu'il arrive. Pour lui, c'était une héroïne de Freeland, une guerrière, une résistante dans toute sa splendeur. La figure qu'il aurait aimé être du temps de Sharkan, et qui hélas n'avait jamais pu éclore à temps dans son esprit.

« La tragédie d'Outland est un exemple d'épreuves que tu auras à braver plus tard. Il forge le lion, le rend plus fort, plus vaillant, plus honorable. Vois-y une occasion de pouvoir apprendre des erreurs de tes aînés. Même si la douleur est difficilement surmontable pour tout le monde, fais-moi le plaisir de resserrer les liens avec tes frères et sœurs en devenant … peut-être, leur lumière, leur guide ? La communication est très importante, l'amour d'un frère ou d'une sœur encore plus. » sourit-il faiblement, désireux de rassurer Koda.

Quant à sa sensation désagréable chez les Pridelanders, eh bien, il ne savait pas trop quoi lui répondre. Apprendre à connaître les autres et à adopter leurs traditions effacerait probablement son sentiment d'être de trop, sinon il pourrait toujours devenir voyageur ou bien rejoindre son père sur Freeland. Dans tous les cas, Masika était prêt à l'accueillir et à discuter avec son roi pour que cela se fasse.

« Les Outlanders ne partagent pas les mêmes valeurs que les Pridelanders. Ils n'ont pas la même histoire, la même expérience de vie … Sûrement est-ce pour cette raison que tu ne t'y sens pas à ta place. Attends un peu de te faire quelques amis, ça ira mieux après. Dans le cas échéant … Sache que ton vieux père est prêt à t'accueillir sur Freeland. D'autant plus que Kenan et Malika hab-... »

Il se tût subitement, recherchant dans ses souvenirs un passage où il aurait révélé à ses enfants l'existence des enfants de Luja. Hmm … Étrange, il ne s'en souvenait pas. Aurait-il oublié de le préciser, habitué qu'il était à la présence de ces deux effroyables petits monstres ? Il se demandait bien comment réagirait l'adolescent rouge. Voyons voir.

« Je crois que nous allons devoir parler de la famille, justement, Koda. J'ignore si Ishana et moi t'avons déjà parlé de Luja, ta belle-mère. Cette dernière a été tuée, dernièrement. Elle a laissé derrière elle deux enfants : Kenan et Malika, ton demi-frère et ta demi-sœur. Ils sont encore en pleine croissance … Mais il faut dire qu'aucun d'entre eux ne ressemble à toi ou ta fratrie. Vous êtes tous uniques. »

Kenan se rapprocherait plus de Janan et Malika de Wissel … D'un point de vue personnel. Quant au fait que Luja ait été tuée, il avait justement hésité à lui révéler le nom de son assassin. Vita. Son fils était suffisamment grand pour comprendre que la vie ne s'achevait pas seulement avec la vieillesse … La Terre des Lions avait son lot d'histoires sombres. Il se demandait si le rouge avait parlé à Koda de son aversion contre son père … Il n'en savait que trop rien.

« Comment se porte l'oncle Vita, dis-moi ? » l'interrogea-t-il finalement, achevant tout son homologue. La voix quelque peu distante, voire rancunière, le mâle brun s'arracha la gorge à prononcer le nom de celui qu'il détestait le plus au monde.

Ne passait un seul jour sans qu'il ne ressente l'envie de lui trancher la gorge et de l'empaler sur un arbre. Masika n'était pas très rancunier, au contraire ! Le frère d'Ishana avait juste le don de faire ressortir le côté le plus sombre des gens … et ce n'était pas étonnant, parce qu'il ressemblait à un démon.

made by guerlain - epicode


_________________
ABSENCE DE RP ENTRE MAI ET JUILLET. VIVE LES EXAMENS 8'D
M A S I K A
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.


Kit ©️ Aresak Razz
Masika conseille en #006600. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4664-masika-soldat-de-la-liber

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Just You and I   

Revenir en haut Aller en bas
 
Just You and I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Glorieux Royaume — Prideland
 :: La Savane
-