Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Les confidences d'un guerrier (JEURI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 5126
En savoir +
MessageSujet: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Lun 7 Mai - 13:33


Enyeto l’observait de son petit rocher depuis plusieurs temps. Combien exactement ? Il ne saurait le dire, lui-même avait perdu le compte tandis que ses pensées l’avaient transporté de-ci et là. Jeuri était connu parmi les lionceaux du clan : il était l’un des rares à pouvoir approcher leur chef sans que celui-ci ne montre les crocs, il était grand, plus grand que Soto même et son regard était si glacial qu’il pétrifiait les plus peureux sur place. Bref, c’était le monstre idéal de tous les cauchemars tant il inspirait la peur et Enyeto n’échappait pas à cette règle, le vieux lion l’effrayait également mais plus que la peur, Enyeto s’était persuadée que le lion gris avait rencontré ses parents et qu’il pourrait lui parler d’eux. Qui de mieux qu’un ancêtre pour narrer des histoires ? Certains lionceaux savaient quel plan fou prenait naissance dans l’esprit du lionceau et lui déconseillait tout action en balayant vivement leur tête de gauche à droite mais sa décision était déjà prise. Bravant sa peur, le lionceau se redressa et bomba le torse tel un coq pour que les peureux admirent son courage. A vrai dire, il prenait simplement une grande inspiration pour ne pas se décourager. Voilà, il était lancé.

Trottinant d’abord vers le mâle, Enyeto se reprit et adopta une démarche plus sereine voir même nonchalante comme s’il n’avait jamais rêvé que Jeuri venait le manger dans son sommeil. Arrivant dans son dos, le petit lion prit soin de le contourner de plusieurs mètres avant de ne pas surprendre le vieux lion et provoquer sa colère. Mieux valait-il être prudent.

« Hum, monsieur Jeuri ? » l’appelait-il d’une petite voix, soudainement intimidé par la différence de taille. Nom d’un suricate, qu’est-ce qu’il était grand !

Un peu maladroit dans ses mouvements, Enyeto se tint face à lui tout en gardant une précieuse distance de sécurité. Sa gueule était encore plus grande vue de près. Et ses canines … oh Enyeto espérait ne pas les voir.

« Je peux vous poser une question ? »

Du coin de l’œil, Enyeto apercevait ses camarades se prendre la tête entre les pattes tandis que d’autres se cachaient les yeux. Il retint une moue agacée. Ne pouvaient-ils pas l’encourager plutôt que d’envisager d’office une fin dramatique ? Galvanisé par la peur de ses camarades, le petit lion planta son regard dans celui du grand guerrier. Il n’avait pas peur de lui. Son désir d’apprendre à connaître ses parents était plus fort.


_________________

What did you say ? Cubs ?!:
 


Enyeto râle en #660000
Images (c) Awena, Kilauea & Dhalahi


Dernière édition par Enyeto le Mar 8 Mai - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5623-e-n-y-e-t-o-the-son-of-wa
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 169
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Mar 8 Mai - 20:07


L'installation sur Outland n'avait pas été des plus reposante pour le grand mâle. Certes, il avait été comblé de joie de revoir sa famille et ses enfants, bien plus qu'il ne voulait l'admettre, mais son épaule blessée le fatiguait très rapidement. Elle n'était pas marqué, aucune trace de griffures, rien. Il l'avait simplement poussée plus que ne lui permettait son âge lors de son dernier combat. Depuis, se déplacer était parfois douloureux et il boitillait quelque peu. Mais il ne s'en plaignait pas : il avait déjà de la chance que la seule séquelle de son combat soit un problème qui ce serait déclarer un jour ou l'autre et qui était dû à son âge plus qu'à l'affrontement en lui même. D'autre n'avait pas eu autant de chance... Par exemple, il avait apprit par exemple que le jeune Soto avait perdu son père et que Shaba avait perdu son fils. Il souffla. La mort était une importante partie de la vie. Mais perdre un proche était toujours regrettable et source de nombreux mots. Le vieux mâle s'en rendait compte à présent. En parlant de Soto, celui-ci l'avait promu au rôle de conseiller. Un rôle qui aurait au moins le mérite de mettre Jeuri et sa famille à l'abri : personne n'irait agacer le conseiller du chef d'Outland sous peine de déclencher un incident diplomatique.

Plongé dans ses pensée, Jeuri somnolait à moitié, la tête dressé mais les yeux clos. Profitant de l'absence de ses turbulents enfants et de leur volcan de mère pour savouré le calme ambiant. Un calme qui fut, malheureusement, brisé par une voix. Une voix fluette et intimidée.

« Hum, monsieur Jeuri ? »

Le vieux mâle ouvrit un œil presque désintéressé. Face à lui se tenait un petit lion couleur brune qui tentait, tant bien que mal, de ne pas paraitre impressionné par son ainé.

« Je peux vous poser une question ? »

L'imposant félin ouvrit les deux yeux. Fixant le petit avec intensité. Il fut une époque où il l'aurait certainement envoyé baladé d'un revers de patte. Mais cette époque était révolu. Peut être était-ce dû à son grand âge, au fait que le gamin était un minimum poli ou à son instinct paternel qui s'était développé depuis la naissance de Melyn et Shagan, mais il n'avait aucune envie de chasser l'enfant en face de lui. Quand bien même celui-ci l'avait-il dérangé en pleine demi-sieste. Néanmoins, le lion ne s'était pas adoucis au point de discuter avec le premier venu qui avait l'audace de lui adresser la parole. Il allait vois si ce petit tenait à ce point à lui parler... Et si cela valait la peine de lui répondre. Mais d'abord, les présentation. En y regardant de plus près, ce lionceau avait quelque chose de familier.

- Mmmh ? Tiens donc... Ne serais-tu pas le petit fils de Shaba ?

Certains de ses marquages rappelait à Jeuri la vieille lionne. Quel était son nom déjà ? Nyete ? Enynyo ?

-Enyeto ?


Il avait du l'entendre prononcé à la volé. Jeuri secoua son épaisse crinière et reprit.

- Mais je t'en prie. Tu peux même en poser plusieurs si le cœur t'en dit.


Alors qu'il semblait parfaitement enclin à discuter, le vieux mâle ouvrit brusquement la gueule, laissant entrevoir les imposants poignards qui lui servaient de crocs. Le tout pour laisser échapper un puissant bâillement qui semblait être mélangé à un léger grognement. Autant dire qu'il n'y avait aucun danger pour le jeune lion... Mais à cet âge, les petits étaient impressionnables. Le moment était venu pour Enyeto de voir s'il était suffisamment courageux pour rester près du monstre et poser sa question... Ou bien s'il préférait prendre ses pattes à son cou.


_________________
Pour tout MP, merci de me contacté sur le compte de Fleck o/


Avatar et Signature de Kiowara

Aludani vous charme (ou essaie) en #813d3c

Anciennement :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t6101-aludani-i-m-sexy-and-i-kn
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 5126
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Mar 8 Mai - 22:51


Jusqu'ici immobile comme s'il tanguait entre songes et réalité, le grand lion ouvrit un œil inquisiteur puis deux, fixant le lionceau avec intensité. Enyeto se faisait violence pour ne pas se ratatiner sur lui-même. Il lui semblait que tout l'enjeu de cette rencontre se jouait maintenant, par cet échange de regard où Jeuri le jugerait digne de son attention ou non. S'il était moins apeuré, Enyeto aurait pu oser un sourire mais c'était peut-être une bonne chose qu'il n'en soit pas capable. L'effet aurait probablement été inverse.

Le lion était vieux mais pas aveugle et la ressemblance entre le petit lion et sa grand-mère lui sauta aux yeux. Il connaissait même son nom, cela surprit Enyeto qui approuvait vivement de la tête.

« Ou.. oui, c'est moi. Je suis Enyeto. » balbutiait-il avant de reprendre de la prestance.

Plutôt que de se présenter, il lui semblait se justifier. C'était étrange mais le grand lion l’intimidait beaucoup. Enyeto ne fréquentait que très peu de mâle adulte si ce n'était Kutoa et ce dernier n'avait rien d’impressionnant, ce n'était qu'un moustique assoiffé du sang de Shaba et le lionceau n'en avait pas peur, il le détestait profondément et sa haine surpassait sa peur mais avec Jeuri, c'était différent. Il imposait le respect quoi que l'on dise et Enyeto se sentait soudainement terriblement petit.

Balançant sa crinière avec élégance, le vieux lion lui répondait avec courtoisie et semblait même enclin à répondre aux questions du lionceau. Il ne put cacher sa moue de surprise. Aussi facilement ? Où était le piège ? La gueule du mâle s'ouvrit brusquement et laissa apparaître une rangée de crocs battit pour tuer et déchirer la chair. Le lionceau sursauta malgré lui mais su rattraper son petit hoquet. Les autres lionceaux ne mentaient pas, c'était vraiment impressionnant ... surtout vu d'aussi près ... Jeuri ne faisait que bâiller mais sa gorge laissait vibrer un grondement rauque et imposant. Enyeto voulait détourner le regard de cette scène macabre mais ç’aurait été pris comme un geste de faiblesse. Il devait faire face et ne pas frémir. Jeuri le testait, il en était sûr. Alors plutôt que de prendre ses pattes à son coup, Enyeto l'imita et bâilla avec lourdeur et exagération comme s'il lui prouvait que lui aussi était doté de canines -de lait- mais des canines quand même et un jour elles seraient aussi pointues et impressionnantes. Craignant de faire davantage le pitre que le lionceau fier, Enyeto ferma brusquement sa gueule avant de prendre un air nonchalant. Il se racla la gorge, un peu gêné. Il lui fallait impérativement apprendre à se comportement en compagnie de guerrier respectable. Son regard revint affronter celui du lion comme s'il demandait la permission puis plein de courage, il se lança :

« Mes parents, est-ce que vous les avez connu ? » demandait-il soudainement comme s'il craignait que ses pensées ne l'encombrent et lui face oublier sa bravoure.

S'il prenait toutes les formes possible pour paraître digne et seulement curieux, Enyeto était en vérité suspendu aux babines du lion et brillait dans son regard la flamme de l'espoir. Avaient-ils combattu ensemble ? Les connaissait-il personnellement ? Il avait tant de question ... Shaba lui donnait beaucoup d'éléments sur son père mais chaque fois, son regard était teinté d'une grande tristesse et Enyeto supportait difficilement de lui faire ressasser ses souvenirs devenus douloureux pour son propre plaisir. Peut-être Jeuri pourrait-il l'aider dans sa quête ... s'il ne décidait pas de le manger entre temps, évidemment.

_________________

What did you say ? Cubs ?!:
 


Enyeto râle en #660000
Images (c) Awena, Kilauea & Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5623-e-n-y-e-t-o-the-son-of-wa
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 169
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Dim 13 Mai - 18:13


Le jeune lionceau confirma son nom et Jeuri répondit d'un hochement de tête. Parfait, il n'était pas encore sénile et pouvait se fier un minimum à sa mémoire. Puis, vint le moment du test. Contrairement à ce qu'on aurait pu attendre de la part du jeune lion, il ne prit pas ses pattes à son cou, à la place il fit face au grand mâle et l'imita. Cela eu au moins le mérite d'amuser son ainé bien qu'il ne laissa échapper qu'un léger sourire. Soit. Il se montrait assez brave pour que Jeuri daigne répondre. A présent, le félin au pelage gris attendait simplement sa question.

« Mes parents, est-ce que vous les avez connu ? »

Jeuri demeura silencieux. S'il n'en montrait rien, cette question le laissait perplexe. Pourquoi venir lui poser une telle question, à lui ? Shaba était bien mieux placer pour répondre... Et le petit avait déjà dû la questionner mainte et mainte fois, qu'espérait-il apprendre de plus du vieux lion ? Ce dernier secoua lentement la tête.

- Je n'ai pas eu cette chance.


Il n'y avait pas la moindre once d'ironie ou de moquerie dans la voix de Jeuri. Il était parfaitement sérieux. Pas qu'il aurait aimé les connaitre particulièrement, mais on ne blesse pas un enfant en quête de ses origines. Tout comme on ne tache pas l'honneur de brave mort au combat tel qu'Aresak et qu'on ne se moque pas de la tristesse d'une mère qui a perdu son enfant. Autrefois, il l'aurait fait. Autrefois, il aurait blâmé Shaba pour être triste de la mort de son fils. Mais plus maintenant. Maintenant, il voyait ses propres enfants et n'osait s'imaginer la douleur qu'engendrerait leur perte. Maintenant, il voyait une preuve beaucoup de courage de la part de la vieille lionne qui veillait sur cet enfant qui devait lui rappeler sans cesse son enfants décédé. Maintenant, il comprenait.

- J'ai combattu au côté de ton père lors de la reprise d'Outland. Mais de là à dire que je le connaissais... Quant à ta mère, je ne crois pas lui avoir adressé une seule fois la parole.

Jeuri soupira tel un buffle.

- Je n'ai jamais été du genre à aller vers les autres, je le crains. Et tu l'auras peut être remarqué mais...

Le vieux lion observa les alentours comme pour vérifier s'ils étaient seuls. Il aperçu un petit groupe de lionceau qui s'était réfugié derrière un rocher lors de son bâillement. Ils se tenaient tous à une distance plus que respectable, observant sans doute la discussion pour vérifier que leur camarade ne finisse pas dévorer par l’énorme monstre que représentait Jeuri. Il les indiqua d'un léger mouvement de tête.

- Les autres non plus ne semblent pas disposés à venir vers moi.

Pas que ça le dérangeait. Au contraire. Au moins comme ça, il avait la paix. Le mâle reporta son attention sur le lionceau.

- Mais il semblerait que certains soient plus... Courageux ou téméraire ? Je ne saurais dire.

Pour le moment, la balance penchait plus vers le "courageux". Le jeune Enyeto, malgré sa volonté d’impressionné son ainé lors de leur petit concours de "qui montre le plus ses crocs en baillant", avait su rester poli face à l'ancêtre. Un bon point pour lui.

- Dis moi plutôt mon garçon, pourquoi viens tu me poser ces questions ? Ta grand mère a déjà dû répondre à toutes tes interrogations, je me trompe ? Et elle en sait bien plus que moi sur tes parents.

Le ton de Jeuri restait calme et courtois, pour le moment. Ce petit avait du cran de venir lui parler. A part Melyn et Shagan, aucun lionceau ne s'y risquait. Alors pourquoi ne pas en profiter pour discuter un peu.

_________________
Pour tout MP, merci de me contacté sur le compte de Fleck o/


Avatar et Signature de Kiowara

Aludani vous charme (ou essaie) en #813d3c

Anciennement :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t6101-aludani-i-m-sexy-and-i-kn
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 5126
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Lun 14 Mai - 9:16


Réduisant ses espoirs à néant en quelques mots, Jeuri lui confia que non il n’avait pas connu ses parents. Enyeto tomba des nues mais fit son possible pour dissimuler son désarroi. C’était un coup dur pour le lionceau. Tandis que son regard fuyait celui du grand lion, Jeuri ajouta qu’il avait toutefois combattu aux côtés de son père mais que leur contact s’était suffi à cela. Quant à sa mère, il ne lui avait jamais adressé la parole. Malgré lui, le lionceau lui jeta un regard de reproche. Insinuait-il que sa mère n’en valût pas la peine ? Enyeto était touché par cette ignorance mais avant que la rancœur ne prenne place dans son cœur, Jeuri lui confia qu’il n’avait jamais été du genre à aller vers les autres et après un regard vers la bande de lionceau caché, que les autres n’avait jamais été disposé à venir lui. Enyeto observait ses amis, l’air absent. Ses parents aussi avaient été impressionné par le grand guerrier ? Il ignorait quels avaient été les rapports entre exilés avant la reprise du clan, Jeuri était peut-être la bête noire du clan mais de là à ce que ses parents l’aient crain, il en doutait. Enyeto les idéalisait.

Alors qu’il sombrait peu à peu dans un état de déception et d’amertume, Jeuri lui dis quelques mots qui lui firent lever les yeux vers ses iris fendues. Il le pensait courageux ? Ou bien téméraire peu importe mais cette soudaine estime revigora l’égo du lionceau bien mal en point. Venant de Jeuri, il avait conscience que ces mots avaient leur importance et il se sentait comme félicité. Un léger sourire étira ses babines. Alors qu’Enyeto songeait à ne pas déranger plus longtemps l’illustre guerrier, ce dernier le questionna sur les raisons qui l’avaient poussé à venir le voir. Il ignorait si cela insinuait des reproches, Jeuri n’avait pas tort en ce que Shaba était la mieux placé pour lui parler de ses défunts parents mais le petit avait ses raisons. Encore un peu intimidait, il lui répondit de sa petite voix tout en prenant un air sérieux :

« Elle en sait beaucoup, énormément même mais quand elle me parle de mon père, son regard devient triste. Je ne veux pas la rendre malheureuse en lui faisant ressasser ses souvenirs alors je cherchais des réponses ailleurs et je pensais que vous pourriez m’aider. »

Il était partagé entre son désir d’en savoir toujours plus et celui de ne pas faire souffrir sa grand-mère adorée. Il ne voulait plus agir comme un égoïste.

« Je ne sais pas si elle m’a déjà tout dit, sûrement mais j’en veux toujours plus. » confiait-il dans une mine coupable.

Peut-être cherchait-il simplement à combler leur absence en apprenant suffisamment de chose sur eux pour s’inventer le rêve de les avoir connus et de pouvoir parler d’eux. Il s’interrogeait toujours sur le fait que Jeuri n’ait jamais pris le temps de converser avec Aresak et Eshina malgré son aversion pour autrui. Dans un clan, tout le monde était censé se connaître … Ou alors Jeuri n’avait-il pas toujours été aux côtés des partisans d’Hourasi. Enyeto savait que le clan actuel regroupait trois catégories d’exilés : ceux anciennement fidèles au prince, les Kulishas et les autres. Cette dernière catégorie était la moins connu du lionceau. Son regard émeraude s’éleva vers l’Ancien.

« Monsieur Jeuri, d'où venez-vous ? Vous n’êtes pas un Outlander de naissance n’est-ce pas ? »

Son raisonnement semblait être le bon mais il espérait que sa question soudaine n’agace pas le grand guerrier. Il était simplement curieux. Autant qu’il l’impressionnait, Jeuri semblait être une source de curiosité fascinante. Il dégageait quelque chose que les autres n’avaient pas.

_________________

What did you say ? Cubs ?!:
 


Enyeto râle en #660000
Images (c) Awena, Kilauea & Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5623-e-n-y-e-t-o-the-son-of-wa
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 169
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Mer 16 Mai - 12:29

Jeuri écouta avec attention la réponse du lionceau. C'était plutôt admirable de sa part d'être aussi vigilant vis à vis des émotions de sa grand mère. En plus d'une grand affection, cela témoignait un sacré sens de l'observation pour son âge. Beaucoup d'enfants ne se rendait pas compte lorsqu'ils étaient blessant ou qu'ils allaient trop loin. C'était bien pour ça que les parents étaient obligés de les rappeler à l'ordre d'ailleurs. Ceci dit, peut être que l'absence de parents et l'âge de Shaba avait rendu Enyeto plus attentif au bien être son entourage. Dans un souffle, Jeuri lâcha :

- C'est attentionné de ta part. Et je suis navré de ne pas avoir les réponse que tu cherches, mon garçon.

La question qui suivit eu le mérite d'amuser Jeuri. Un petit rire lui échappa. C'était bien la première fois qu'on demandait à être sur qu'il ne vienait pas d'Outland. Enfin... Il ne devrait pas s'en étonner : Enyeto était un enfant. Il ne pouvait pas connaitre les détails de la vie des plus vieux lions d'Outland. Quand bien même le nom de ces vieux lions étaient-ils connus.

- Ah ! Je suis très loin d'être né Outlander.


L'imposant félin tourna sa tête vers l'horizon.

- Je ne suis né sur aucun des territoires de cette terre. Je viens d'un endroit bien au delà des frontières que tu connais. On l'appelait la Terre de Pierre. Un territoire rocailleux, emplit de roches sombres.

Jeuri reporta son attention sur Enyeto.

- Lorsque j'ai atteint l'âge adulte, je suis parti en voyage et j'ai finis par atterrir ici. Je suis devenu un allié des Nyeusis, c'est comme ça que je me suis fait un nom sur la Terre des Lions. Puis, lorsqu'ils ont perdu, leurs alliés sont tombés avec eux, voilà comment je me suis retrouvé sur le Royaume Marozi avant de m'installer sur Outland.

Oh, bien sur, Jeuri faisait volontairement des raccourcis ou omettait certains détails. Il n'avait pas spécialement envie de raconter les détails, encore moins à un lionceau. Le fait que ses sœurs l'avaient fait tomber dans ce trou, qu'un vieux lion avait fait de lui son apprentis, sa vengeance, la mort de ses sœurs et celle de sa mère qui était morte de tristesse, son départ et les morts qu'ils avaient semé sur sa route... Tout cela appartenait au passé. Cependant, Jeuri devait bien constater que la mort et lui s'était souvent croisé au cours de sa vie. Au moins avait-il maintenu la faucheuse occupée.

- Dis moi Enyeto, sais-tu ce que tu voudras faire plus tard, lorsque tu seras grand ?


Devenir un guerrier ? Un leader ? Un chef de Guerre ? Ou avoir simplement une vie paisible ? Le vieux félin se montrait curieux vis à vis de l'enfant. Certes, la vie était tortueuse et difficile à prévoir, mais cela n'empêchait aucunement les plus jeunes d'avoir des rêves ou des projets. Et c'était tant mieux !


_________________
Pour tout MP, merci de me contacté sur le compte de Fleck o/


Avatar et Signature de Kiowara

Aludani vous charme (ou essaie) en #813d3c

Anciennement :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t6101-aludani-i-m-sexy-and-i-kn
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 5126
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Mer 16 Mai - 14:43


Fort heureusement, le questionnement de lionceau n’attisa pas la colère de son aîné et au contraire semblait l’amuser. Le rire de Jeuri loin d’être communicatif ressemblait davantage à un râle rauque qui faisait frémir les moustaches du lionceau. Avait-il dit une bêtise ? Enyeto hésitait, pas encore à l’aise face à cette montagne de muscle qui avait hanté bien de ses nombreux mais réceptif au dialogue, Jeuri s’exprima et lui confia être né loin d’Outland sur un territoire nommé Terre de Pierre. Enyeto bâtit des cils. Effectivement, il n’en avait jamais entendu parler et se demandait si la couleur du lion venait de ses roches sombres. Après tout, les lions naissaient avec des couleurs semblables à la faune pour pouvoir chasser en toute discrétion. Mais y avait-il des proies sur une terre rêche et rocailleuse ? Il l’ignorait mais si un clan vivait là-bas, ce devait bien être le cas mais la discussion n’était pas vraiment portée sur le menu. Délaissant l’horizon du regard, le grand lion combla toute la curiosité du lionceau en lui contant son voyage jusqu’à Outland.

Les Nyeusis. Enyeto en avait entendu parler. Le dernier était mort quelque temps avant sa naissance, il se nommait Mopango et régnait par la loi du plus fort sur l’ancien clan des exilés enfin en partenariat avec Hourasi, une sorte d’alliance avait été conclu entre les deux chefs. Ou alors Enyeto n’avait rien compris, la politique lui échappait quelque peu et de toute manière, c’était Soto qui dirigeait maintenant. Jeuri ancien partisan des Nyeusis semblait alors avoir changer d’allégeance. Le besoin de survie sûrement. On ne pouvait pas compter sur l’aide d’un mort, Enyeto le savait bien. Il fallait avancer. Cependant, l’orphelin de guerre se demandait comment ce grand guerrier avait-il été amené à suivre les exilés d’Outland et se battre pour eux, comment l’avaient-ils convaincu ?

« Elle ne vous manque pas votre terre natale ? »

Il devait bien avoir de la famille là-bas mais conscient de lourd passé que portait nombreux des lions du clan, Enyeto n’osa soulever ce point. Avec un autre peut-être mais il ne voulait pas prendre le risque de mettre Jeuri en colère. Ses canines étaient vraiment très grandes et il ne ferait qu’une bouchée de son petit corps. Coupant court à son passé, Jeuri interrogea le lionceau sur son avenir. Ce qu’il souhaitait devenir ? Enyeto ne perdit pas de temps à réfléchir et répondit instantanément :

« Un guerrier. » dit-il le regard sérieux et plein d’ambition. « Papa et maman sont déjà morts mais il me reste grand-mère et je dois la protéger si Waasi décide de revenir. Je ne laisserai jamais personne lui faire du mal et pour ça je deviendrai le plus fort et je vengerai mes parents. »

La colère fit alors surface dans son regard émeraude. Enyeto vivait avec cette peine jour après jour et n’oubliait pas qui avait causé ce tort. Waasi était peut-être en son droit en protégeant sa couronne mais par sa faute, Aresak était mort et Eshina en avait payé les conséquences. Cette guerre lui avait tout prit et il ne laisserait jamais une telle chose se reproduire. Peut-être ses parents auraient souhaité un autre chemin pour lui mais il était trop tard, ils n’étaient pas là pour apaiser sa colère qui sûrement prenait place dans son cœur. Enyeto était né dans la cendre et le sang, son chemin était tout tracé.

Alors que ses griffes grattaient nerveusement la terre sèche, le lionceau hésita un bref instant avant de demander :

« Qu’est-ce que vous pensez de notre chef, Soto ? Je n’ai pas connu Hourasi mais c’était à lui que mes parents étaient fidèles. Est-ce juste de tuer un prince pour qui l’on se battait et de lui prendre ses guerriers ? »

S’il ne soulevait la véritable question qui le pesait, Enyeto espérait tirer des conclusions suffisantes de la réponse du lion. Toutefois, il devait prendre garder à mesurer les propos et la neutralité de Jeuri, il était le conseiller du chef après tout mais Enyeto se demandait s’il pouvait être aussi loyal que le reste du clan à ce chef qui finalement était un usurpateur. Il n’était même pas de sang bleu bien qu’au final ceci était égal au lionceau. Il se demandait simplement si ses parents auraient cautionné cet acte et s’il pouvait devenir fidèle au nouveau chef sans trahir leurs idéaux.

_________________

What did you say ? Cubs ?!:
 


Enyeto râle en #660000
Images (c) Awena, Kilauea & Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5623-e-n-y-e-t-o-the-son-of-wa
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 169
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Dim 27 Mai - 11:00

Face à la question du jeune lionceau, Jeuri secoua la tête. Pourquoi ce caillou lui manquerait-il ? Pour sa famille de femelles sur lesquelles il n'avait jamais pu compté ? Pour le vieux lion qui avait essayé d'en faire une sorte d'esclave ? Mpfff. Non. Il n'y avait rien à regretter.

- Il n'y avait plus rien pour moi là bas. Partir à sans doute était la meilleur décision de ma vie.


Le vieux lion écouta ensuite avec attention le projet de vie du lionceau. Un guerrier, hein ? Ça ne l'étonnait pas plus que ça. C'était déjà un désir courant chez de nombreux mâle de son âge et, comme le souligna lui même le lionceau, il avait une excellente raison en plus. Ce qui l'étonna davantage, ce fut la deuxième question du petit. Son avis sur Soto ? En quoi cela pouvait-il l'intéresser ? Fort heureusement, Enyeto justifia quelque peu sa question. Jeuri se redressa, dominant l'enfant de toute sa hauteur alors qu'il réfléchissait à une réponse appropriée. Puis, après quelques secondes de silence, il parla sur un ton posé :

- Juste ? Non, ça ne l'est pas. Mais il ne s'agit pas d'être juste, Enyeto. La vie n'est pas juste.

Après tout, si elle l'était, le lionceau aurait encore ses deux parents.

- Il s'agit simplement d'agir pour notre intérêt ou pour celui de ceux qui nous sont chers. Soto a vu une opportunité, il l'a saisi. Tout comme je l'aurais fait à sa place ou comme l'avait fait Massempo lorsqu'il a créé ce clan. Du peu que je sais de l'histoire d'Outland, la loi du plus fort est une constante. Mais, remarque, contrairement à ce que certains essaieront de te faire gober, c'est une constante partout, tu t'en rendra vite compte si tu suis le chemin sanglant d'un guerrier.

Jeuri fit une courte pause. Il n'avait pas réellement répondu à la question du lionceau. Il rattrapa donc vite son erreur.

- Je n'ai pas d'avis sur notre Chef, si ce n'est que c'est un lion intelligent qui a su quand et comment agir pour obtenir ce qu'il voulait. C'est une capacité que je respecte. Tes parents étaient fidèles à Hourasi, il est vrai. Mais peut être étaient-ils juste fidèle à celui qui les ramènerait chez eux. Qu'il s'agisse d'Hourasi ou de Soto.


Mais pourquoi vouloir l'avis des morts lorsque l'on pouvait avoir celui des vivants ?

- Ta grand-mère, qu'en pense-t-elle de ce changement ?


Bien sur, il ne fallait pas qu'Enyeto calque son avis complet sur celui de sa grand mère. Oui, évidemment que son avis l'influencerait, comme celui de tout son entourage, ce n'était encore qu'un enfant après tout. Mais il fallait qu'il se fasse son propre avis. Ce qui lui fit penser qu'il était peut être temps pour Ranjana et lui-même de lâcher un peu du leste de leur côté... Pour permettre à Shagan et Melyn de découvrir le monde de leur propre yeux.

_________________
Pour tout MP, merci de me contacté sur le compte de Fleck o/


Avatar et Signature de Kiowara

Aludani vous charme (ou essaie) en #813d3c

Anciennement :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t6101-aludani-i-m-sexy-and-i-kn
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 5126
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Lun 28 Mai - 10:44


Après lui avoir confié assez facilement que ses terres natales n'avaient plus rien à lui offrir et que partir avait été la meilleure décision de sa vie, le grand lion prit davantage de recul pour répondre à la dernière question du lionceau. Tandis que l'ombre du grand guerrier dominait la petite masse brune, Enyeto se demandait s'il avait bien fait de poser cette question. Il était plutôt mal vu de questionner la légitimité d'un leader mais fort heureusement, Jeuri ne s'en offusqua pas. Calme et réfléchi, il lui concéda que ceci n'avait rien de juste mais que là n'était pas l'importance car la vie elle-même ne l'était pas. Enyeto baissa le regard, plus que conscient de cette vérité.

La loi du plus fort. On lui en avait déjà touché deux mots et compte tenu du contexte et de la vie qu'il connaissait, Enyeto y accordait une certaine importance. L'intérêt pour le clan aurait donc été de voir Hourasi disparaître ? Enyeto ne savait pas s'il devait être rassuré d'apprendre que si ça n'avait pas été Soto, un autre lion aurait pris sa place. Il était plutôt triste de constater qu'au final, le prince n'avait eu aucun partisan fidèle si ce n'était Eshina et Aresak. Ses parents avaient-ils donc pris le parti d'un faible ou avaient-ils vu ce que d'autres ne voyaient pas ? Enyeto devenait perdu et ne savait plus trop où situer ses parents dans cette histoire mais indirectement, Jeuri lui vint en aide en apportant ses précisions. Le regard dressé et attentif, Enyeto buvait ses mots. Fidèles au lion ou à ses idées ? Eshina et Aresak l'auraient donc suivi pour atteindre un but commun, Hourasi rappelant la force de la monarchie qu'ils avaient aimé. Ce n'était qu'un souvenir. L'interprétation du lionceau le rassurait.

« Je préfère penser qu'ils étaient fidèles à celui qui les ramènerait chez eux, que leur seule allégeance n'était qu'à Outland. Je ... Hourasi me donne l'impression qu'il était faible et mes parents n'auraient jamais suivi un faible. Ce qui importait, c'était de rentrer. »

Il ne savait plus qui il essayait de convaincre, Enyeto était quelque peu troublé. Son avis sur Soto n'était toujours pas fondé mais peut-être que cette discussion avec Jeuri le guiderait dans un sens. Il dressait son regard vers le lion, une pointe de reconnaissance et d'admiration. Il aurait préféré que ce soit lui prenne les rênes. N'oubliant jamais la grand-mère du lionceau, Jeuri lui demanda quel était son avis de la situation. Enyeto prit une mine concentrée, réfléchissant aux différentes conversations qu'il avait eu avec elle à ce sujet puis soupira, presque frustré.

« Je ne sais pas trop. Je ne crois pas qu'elle eût porté Hourasi dans son cœur, elle le trouvait maladroit et peu expérimenté mais pour autant je ne saurai dire sa position sur notre nouveau chef. Je crois qu'elle se contente de la situation car elle est enfin rentrée. »

Encore ça, cette même idée. C'était bien ce qui avait rassembler tous ces lions de divers horizons : un lieu de vie. Pour certains Outland représentait une terre d'asile, un refuge où ils ne seraient pas traité comme des parias et pour d'autres, c'était leur foyer, la terre qui les avait vu grandir et à laquelle ils seraient toujours fidèles. Toutefois, cet idéaux qui avait hapé beaucoup de lions avait peut-être était trop généreux et avait permis à des lions idiots de vivre parmi eux sur leur terre nouvellement conquise. Enyeto pensait évidemment à Kutoa. C'était un ancien Kulishas, anciennement fidèle à la couronne de Freeland ou du moins l'usurpateur devenu tyran. Tous les leurs vivaient à présent sur Outland après s'être battu pour sa conquête. C'étaient de redoutables guerriers, entraînés dès leur enfance pour tuer et ils excellaient dans ce domaine. Point négatif pour le lionceau qui désirait se débarrasser du guerrier mais était encore novice dans ce domaine. S'ils voulaient pouvoir un jour dire adieu à ce sournois, il devait prendre les choses en main et bientôt. Tout de suite même.

« Pensez-vous qu'il est trop tôt pour que j’apprenne à me battre ? Accepteriez-vous de m'aider ? »

Enyeto avait bien compris que le vieux lion était sensible à la courtoisie mais surtout, il demeurait l'un des meilleurs guerriers. Un tel enseignement valait de l'or. Enyeto ne voulait pas adresser cette requête pour une bonne raison : la vieille lionne était encore en deuil de son fils mort sur le champ de bataille. Qui plus est, Shaba n'était pas particulièrement guerrier. Elle chassait très bien quoique le manque de proie la retenait pour exercer ses dons mais une guerrière ... Le but était tout de même d'éjecter son nouveau petit-ami. C'était mal venu. Et puis Jeuri ... il en imposait beaucoup. Enyeto craignait de se voir apposer un refus mais il continuait d'espérer.

_________________

What did you say ? Cubs ?!:
 


Enyeto râle en #660000
Images (c) Awena, Kilauea & Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5623-e-n-y-e-t-o-the-son-of-wa
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 169
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Mar 29 Mai - 17:59

Décidemment, ce petit éprouvait beaucoup d'affection pour des parents qu'il n'avait jamais connu. C'était étrange aux yeux de Jeuri. Lui qui n'avait jamais connu son père, s'en était toujours moqué éperdument. Quant à sa mère, s'il l'avait connu, il avait finit par ne développer que du mépris à son égard. Mais quelque part... Il trouvait ça attendrissant. Ce fils qui essayait de comprendre les idéaux de ses parents et de les défendre contre vent et tempête.

Shaba, d'après le lionceau, n'avait pas spécialement l'air de regrette Hourasi. Préférant surtout l'idée qu'elle était rentré chez elle. Sans pouvoir ressentir un tel sentiment, Jeuri pouvait le comprendre. Cette sensation d'être enfin chez soi, en sécurité. De ne plus avoir à courir après un objectif et juste, s'allonger et se reposer.

Alors qu'il se perdait dans ses pensées, Jeuri fut surpris par la question du jeune lion. Il le fixa, silencieux, pendant un instant.

- Il n'est jamais trop tôt pour apprendre les base, mon garçon.

Et si le corps ne suit pas, on peut au moins entraîner l'esprit. Quant à la deuxième partie de la question...

- J’entraîne bien Melyn et Shagan de temps en temps après tout... Avant je le faisait tout les jours mais... Mpff. Depuis que nous sommes arrivé, ils semblent préférer découvrir les environs et savourer leur liberté...

Et puis, outre le comportement changeant de ses enfants, lui même avait besoin d'un peu plus de repos... Bien qu'il refusait de l'admettre. Le grand mâle secoua la tête. Ses inquiétudes familiale ne concernait pas le lionceau après tout.

- Ahem. Bref. Tout ça pour dire que je peux bien te donner quelques cours. Commençons par les réflexes !

Et sans crier gare, Jeuri leva sa patte pour donner un coup au lionceau. Bien évidemment, ses griffes étaient rentrées et sa frappe était loin d'être puissante ou même particulièrement rapide. Son but n'était pas de blesser le petit, seulement de voir s'il était capable d’esquiver un coup relativement facile à éviter pour peu qu'on ai de bons réflexe, comme c'est souvent le cas des enfants. Enyeto était encore trop jeune pour apprendre à se battre purement et simplement, pour l'instant, cette partie de son apprentissage devait se limiter aux jeux. Cependant, s'il commençait dès à présent à développer son agilité et sa précision, ainsi que son esprit tactique, ses futurs entraînements n'en seraient que plus simple.

_________________
Pour tout MP, merci de me contacté sur le compte de Fleck o/


Avatar et Signature de Kiowara

Aludani vous charme (ou essaie) en #813d3c

Anciennement :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t6101-aludani-i-m-sexy-and-i-kn
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 5126
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Ven 1 Juin - 10:14


Ces quelques secondes durant lesquelles Jeuri l'observa silencieux parurent des heures. Enyeto sentait son coeur tambouriner, impatient de savoir si oui ou non le vieux guerriers lui prêterait de son temps. Il n'y avait rien de mieux que d'apprendre des meilleurs. Finalement, Jeuri se prononça et accepta, confiant qu'il n'était jamais trop tard pour apprendre les bases. Le jeune lionceau se fit violence pour ne pas sourire de toutes ses dents mais un rictus ponctuait tout de même ses babines. Il lui parle de ses enfants, Shagan et Melyn, qu'il entraînait de temps en temps bien qu'à plus faible récurrence depuis leur arrivée sur Outland, les jeunes lions préférant profiter de ce nouveau climat et délaissant le précieux savoir de leur paternel. Cela semblait choquant aux yeux du lionceau. Il avait à leur disposition le meilleur qui, qui plus est était leur père, et n'en profitaient même pas ! Quels ingrats. Enyeto aurait aimé répondre que lui se dévouerait entièrement à ses entraînements mais cela aurait pu paraître présomptueux aussi mania-t-il ses mots avec plus de prudence :

« Hmm, moi j'ai tout mon temps. »

Vagabonder de part et d'autres n'était pas vraiment sa tasse de thé. Enyeto se concentrait surtout sur sa grand-mère et les soins qu'il pouvait lui apporter, chassant des petites proies pour la nourrir et évidemment œuvrant pour évincer son plus grand rival, Kutoa. Sinon, ils trainaient avec les autres lionceaux bien que plus âgés que lui et tentait de se faire une place parmi le groupe. Plus jeune et orphelin, Enyeto avait tout pour devenir le bouc émissaire aussi s'y était-il pris très tôt en attaquant avant d'être attaqué. Au moins on ne lui cherchait aucun problème.

Appliquant alors les mots à la pratique, Jeuri confirma qu'il lui donnerait quelques cours et que la première des leçons serait les réflexes.

« Je ne vous décevrai pas mons... » le lionceau n'eut guère le temps de finir qu'une patte s'abattait déjà sur lui.

Les yeux déjà rivés vers le grand lion qu'il ne quittait plus du regard, Enyeto pu voir cette terrible masse s'abattre en sa direction et vif de réflexe, il bascula vers l'arrière pour éviter le coup. Ses moustaches frémirent tandis qu'il sentait le vent dégagé par le geste du lion lui souffler au visage. Woah. Ça n'avait rien à voir avec ses petits jeux de garnements. Le regard empreint d'excitation, Enyeto s'exclama :

« Vous êtes rapide, bien plus que les lionceaux avec lesquels je me bas ! Enfin, ça semble plutôt évident et vous ne deviez pas être à votre potentiel maximum ... »

Évidemment que non car si tel avait été le cas, Enyeto aurait déjà été envoyé au tapis. Prêt à recevoir un autre coup et plutôt enthousiaste à cette idée, Enyeto se mouva en position de combat, les pattes légèrement s fléchies et le regard rivé vers son instructeur. Quand il dirait à sa grand-mère que Jeuri avait accepté de l'initier, elle tirerait probablement une drôle de tête.

_________________

What did you say ? Cubs ?!:
 


Enyeto râle en #660000
Images (c) Awena, Kilauea & Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5623-e-n-y-e-t-o-the-son-of-wa
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 169
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Dim 3 Juin - 16:40

Le jeune Enyeto semblait ravi de la réponse de l'imposant lion. Si ravi qu'il ne remarqua pas tout de suite le coup de patte qui s'abattait sur lui. Heureusement, ses réflexes fonctionnaient de manière parfaitement potable et il parvint à éviter le coup. A peine fut-il certain de ne plus rien risquait qu'il se mit à parler avant de se mettre en position de combat. Jeuri le regarda, sévère.

- Il est normal que je me débrouille mieux que tes camarades mon garçon.

Entre ses année d'expérience et ses entraînement, c'était certains qu'il était plus compétent qu'un lionceau... Mais là n'était pas le problème. Il fusilla presque l'enfant du regard.

- Et ne fais pas ça ! Ne discute pas avec ton adversaire lors d'un combat. Tu n'es pas là pour faire ami-ami avec lui, tu es là pour l'abattre. Et lui, il est là pour la même raison. La discussion mène à l’inattention alors ne le fait que lorsque tu es certain de remporter la victoire... Et encore !

Bien sur, c'était de son âge ce genre de comportement. Jeuri lui même, avait de nombreuse fois fanfaronné lors de ses combats. Cependant, avec le temps, il lui était apparut que, à moins d'être en position de force incontesté, il valait mieux se taire et rester concentrer. C'était une des plus grande leçon qu'il avait pu apprendre : ne jamais être trop sur de soi. Autant dire qu'il voulait la faire entrer en priorité dans la tête de ses élèves.

Finalement, Jeuri se remit sur ses pattes. Ignorant la douleur présente dans son épaule. Il fit face à son petit adversaire. Il était hors de question qu'il montre la moindre faiblesse... Encore plus face à un lionceau qui venait tout juste lui demander conseil. Il avait une légende à faire perdurer.

- Tu es encore jeune pour apprendre les attaques pur et simple. Mais tu peux d'ors et déjà t’entraîner à esquiver, à observer et à utiliser la force de ton adversaire contre lui.

D'autant que sa petite taille serait une aide dans ce domaine pour l'instant.

- Quand tu es seul, n'hésite pas à t’entraîner à courir. Cela développera les muscles de tes pattes ainsi que ton endurance. Profite aussi des avantage que te procure la terre sur laquelle tu vis. Outland me semble parfaite pour développer ton agilité. Mais tu ne pourras jamais te baser que sur ta force physique. Même en grandissant, si tu deviens fort, agile et rapide, ça ne suffira pas.

Jeuri prit une position solide sur ses pattes. Il se dressait là, tel une montagne inébranlable.

- Reste toujours bien camper sur tes appuis et observe ton adversaire. Tu peux souvent deviner d'où viendra le coup avant même qu'il ne soit lancé grâce à ça : regarde sur lequel de ses membres ton adversaire prend appui.

Une simple question d'équilibrage du poids. Un guerrier qui veut donner un coup de sa patte droite la soulagera de son poids et reportera celui-ci sur sa patte gauche. C'était rapide, c'était discret, mais c'était là. Et rien qu'en observant où un ennemis mettait son poids, on pouvait en deviner beaucoup sur son attaque. Comme pour appuyer son propos, Jeuri décida de se dresser sur ses pattes pour abattre ses deux antérieurs sur le lionceau... Ou en tout cas, à côté de lui. Il fit donc basculer tout son poids sur son arrière train, en exagérant légèrement, pour s'assurer qu'Enyeto parvienne à suivre se dressa et s'abattit sur le sol.

_________________
Pour tout MP, merci de me contacté sur le compte de Fleck o/


Avatar et Signature de Kiowara

Aludani vous charme (ou essaie) en #813d3c

Anciennement :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t6101-aludani-i-m-sexy-and-i-kn
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 5126
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Lun 4 Juin - 14:02


Alors qu’Enyeto balançait son corps de gauche à droite tel un féroce prédateur prêt à bondir sur sa proie, Jeuri s’exprima d’un ton sévère et le réprimanda. Sensible aux remontrances du grand guerrier, les oreilles du lionceau se couchèrent sur son crâne. Jeuri n’était pas content …

« Bien sûr que vous êtes plus fort, ce n’est pas ce que je … » Mais les excuses du lionceau furent coupées par un nouvel assaut de reproche. Il parlait trop. Oh. Sa mine se décomposa tandis que son regard balayait honteusement le sol.

Enyeto n’aimait pas se faire disputer et à vrai dire il ne soumettait qu’à Shaba mais le grand lion avait une sérieuse prestance et Enyeto s’était pris d’admiration pour ce guerrier du temps passé. Honteux mais pas moins désireux de se rattraper, Enyeto se décida à affronter de nouveau le regard sévère du lion et écouta avec attention ses paroles. Il avait raison. Un combat n’était pas une chose à prendre à la légère et si Enyeto voulait gagner, il devait rester concentrer. Il hocha alors silencieusement de la tête, affirmant par ce geste qu’il avait compris les remontrances qui lui étaient destinés.

Cette nouvelle leçon acquise, Jeuri oublia cette colère passagère et reprit son air sérieux, confiant au lionceau qu’il était encore trop jeune pour apprendre les attaques de base. Enyeto voulu protester mais il craignait trop la colère du lion aussi garda-t-il le silence. Mieux valait-il ne pas énerver le vieux lion et profiter des enseignements qu’il daignait lui apprendre. L’esquive et l’observation serait donc les premières leçons du lionceau et pour le moment, il devrait utiliser sa taille comme un avantage. Enyeto était le plus jeune de tous, il avait toujours ce fait comme un inconvénient mais Jeuri semblait vouloir lui faire comprendre que ceci pouvait être un atout. Enyeto s’était déjà fait une place dans l’arène d’Outland, ne restait plus qu’à affirmer sa position et devenir le meilleur.

Toujours en position d’attaque mais le corps plus détendu, Enyeto profitait de cette pause éducative pour assimiler chacune des informations prodiguées par l’illustre guerrier. S’entraîner à courir pour gagner en endurance, apprendre à utiliser son terrain de combat à son avantage. La force ne faisait pas tout lui disait Jeuri, il devait aussi devenir agile. Enyeto hocha de nouveau la tête, encrant tous ces conseils dans sa petite tête mais son regard fut attiré par le changement de position du guerrier. Allait-il de nouveau le surprendre ? Enyeto prit position, prêt à esquiver le coup mais il n’en fut rien. Une autre leçon : l’observation de l’adversaire et le placement. S’il parvenait à lire en son adversaire, il saurait d’où viendrait les coups. Mettant la théorie à l’œuvre, Jeuri bascula son poids vers ses pattes arrières et s’éleva suffisamment pour venir s’abattre sur le lionceau. Enfin, à côté. S’il dériva son regard pour esquiver le coup qu’il pensait en sa direction en reculant, Enyeto eut toutefois le temps de noter le déplacement de Jeuri qu’il avait sûrement exagéré pour lui permettre de mieux comprendre et surtout d’anticiper. Oui, anticiper, c’était justement ce que Jeuri attendait de lui.

D’abord anxieux à l’idée d’ouvrir la bouche, Enyeto finit par faire entendre le son de sa voix :

« Je vois. Je m’entraînerai dur pour assimiler tous vos enseignements et quand j’aurais acquis ces bases, je reviendrai vers vous pour la prochaine leçon. »

Autrement dit, Enyeto ne l’importunerait pas tant qu’il n’aurait pas accompli ce que Jeuri attendait de lui. Le vieux guerrier venait déjà de lui délivrer une flopée d’enseignement qu’Enyeto devrait mettre en application et perfectionner. La prochaine fois qu’il se présenterait devant Jeuri pour continuer son apprentissage, il serait prêt. Il voulait être au niveau.

« Avez-vous appris seul ou un mentor vous a-t-il guidé ? »

Encore une question plus ou moins personnel mais la vie passée de Jeuri semblait le fasciner, comme si tout ceci était un ensemble mystérieux qu’il souhaitait percer à jour.


_________________

What did you say ? Cubs ?!:
 


Enyeto râle en #660000
Images (c) Awena, Kilauea & Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5623-e-n-y-e-t-o-the-son-of-wa
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 169
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Jeu 21 Juin - 21:29

Après son coup, le vieux mâle se redressa. Jeuri se contenta d'hocher la tête devant la déclaration du jeune Enyeto. Et bien ! Il aurait au moins quelque chose de nouveau à voir lorsque l'enfant reviendrait lui parler. Un léger sourire apparut sur ses babines. Sans avoir réellement hâte, il était curieux de voir ce que cela allait donner. Il s'assit face au lionceau, le laissant le questionner encore davantage. Décidément, ce petit était bien curieux.

- J'ai eu un mentor.

Popharti. Une vieille peau. He. Un peu comme lui à présent. Si ce n'est que son mentor à lui n'avait pas pu l'entrainer directement, préférant le laisser affronter des buffles. Il se contentait de lui donner la théorie : la pratique, elle, s'apprenait sur le tas.

- On peut parfaitement apprendre seul. Mais pour ma part, j'ai toujours trouvé ça plus simple d'apprendre avec l'aide de quelqu'un.

Jeuri se mit à regarder le paysage. Ses yeux se perdant dans le lointain.

- Ce que tu peux mettre des mois, voir des année à apprendre seul, un mentor peut te l'apprendre en quelques semaines. Tout simplement parce qu'il sait comment s'y prendre, lui. C'est là tout les bien faits de l'expérience. Le savoir.

Il reporta son regard sur le lionceau.

- L'avantage d'un vieux mentor, est qu'il a une expérience de la vie supérieur à bien des lions. Le désavantage, c'est que physiquement, il a parfois du mal à suivre. Pour ma part, je n'ai jamais pu affronter mon mentor comme le font certains lors des entrainements.

Ou comme il l'avait fait faire à Ranjana.

- Il préférait me faire affronter des buffles.

D'abord des jeune, des malades, des faibles en somme. Et puis... Des adultes. Ce fut sans doute les chasses les plus dangereuses de ma vie et je n'étais pas triste de les laisser derrière moi. Mais je devais reconnaitre qu'il n'y avait pas mieux pour se muscler ou pour mettre sa puissance à l'épreuve que d'affronter une pareille bête. Le regard amusé de Jeuri se posa sur Enyeto.

- Mais soit un bon garçon et évite ce genre d'expérience pour le moment.


Shaba risquait de ne pas apprécier si son petit fils se mettait à courser des buffles à présent. Et même si Jeuri pensait Enyeto suffisamment intelligent pour ne pas tenter une telle folie, il préférait ne pas prendre de risque.

_________________
Pour tout MP, merci de me contacté sur le compte de Fleck o/


Avatar et Signature de Kiowara

Aludani vous charme (ou essaie) en #813d3c

Anciennement :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t6101-aludani-i-m-sexy-and-i-kn
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 5126
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Lun 25 Juin - 15:02


Bien plus accessible que les lionceaux du clan le pensaient, Jeuri accepta de répondre à la question du petit curieux et lui confia avoir eu un mentor. Enyeto se demandait à quoi pouvait bien ressembler le lion qui avait façonner tel guerrier. Sûrement était-il aussi impressionnant et charismatique. Les plus grands guerriers avaient derrière eux l’expertise et l’apprentissage d’un mentor, c’était ainsi qu’ils se perfectionnaient bien que Jeuri évoquait qu’un guerrier pouvait apprendre seul seulement, cela demandait davantage d’effort et de temps. Enyeto avait conscience de la chance que lui offrait Jeuri en acceptant de le mentorer mais il ne se leurrait pas pour autant. L’apprentissage de sa propre progéniture passerait avant le sien et Jeuri n’était plus tout jeune, il ne pourrait pas passer ses journées à apprendre à plusieurs élèves. Enyeto devrait travailler seul puis se rendre auprès de Jeuri une fois des connaissances acquises qu’il voudra perfectionner. S’il voulait la clémence du guerrier, il ne devait pas devenir une plaie. Il se promettait de devenir un élève brillant mais aussi indépendant.

Couplant les pensées du lionceau quant à l’âge avancé du conseiller, Jeuri lui confia qu’il n’avait jamais pu combattre son mentor en raison de sa vieillesse. Jeuri serait-il encore apte lorsqu’Enyeto sera capable de combattre comme un vrai guerrier ? Il eut la décence de ne pas lui poser cette question qui aurait sans doute offusquer le lion et c’était bien la dernière intention de l’orphelin. Mais alors qu’Enyeto écoutait avec attention et un brin de sagesse les paroles de son aîné, sa moue se mua en surprise admirative lorsqu’il confia que son mentor lui faisait affronter des buffles. Seul face à des buffles ? L’émerveillement du lionceau ne faisait que croître. Ce serait une bonne façon de s’entraîner mais alors même que l’idée germait dans son esprit, Jeuri lui glissa un regard amusé tout en lui déconseillant d’expérimenter de genre de chose. Enyeto sourit d’un air coupable.

« Ce doit être un bon entraînement vu votre carrure mais j’pense que je suis encore trop jeune pour m’attaquer à des buffles, ils me piétineraient comme un vulgaire insecte. Non pas que je pense à le faire, hein … » assurait-il dans un petit sourire quoique l’idée demeurait dans un coin de sa tête. « Enfin, de toute manière les buffles ne courent pas Outland alors si ce n’est courser les gerbilles, je ne risque pas de finir comme vous. »

Et ça pour les poursuivre, c’était quasiment devenu l’une de ses activités quotidiennes. Enyeto était parfois puéril dans son comportement dû à son jeune mais son regard, lui, était éveillé. Les proies semblaient fuir Outland comme la peste et l’incendie du Champ herbeux n’avait rien arrangé à la situation. Le gibier manquait cruellement et malgré le fait que les Outlanders anciennement exilés aient maintenant un toit, la faim demeurait un problème. A défaut de faire mieux, Enyeto se préocupait des petites gerbilles qui constituaient un met bien faible mais toutefois existant et Shaba étant en difficulté avec sa patte blessée, cela demeurait un moyen de la nourrir.

Rebondissant sur les paroles du vieux lion, Enyeto se redressa et s’exclama quoiqu’avec prudence :

« Votre mentor semble presque être un lion cruel mais sa méthode a le mérite d’avoir fonctionné. Je ne trouverai pas de buffles ici mais je trouverai le moyen de m’entraîner et d’endurcir ce que je peux endurcir. Je ne vous embêterai pas plus longtemps monsieur Jeuri et la prochaine fois que je reviendrai, ce sera avec des acquis. Pas avant. »

C’était aussi une manière de se booster. Enyeto appréciait la compagnie du vieux guerrier et son savoir était une mine d’or toutefois pour persévérer dans son entraînement il se promettait de ne pas revenir avant d’être meilleur. Ce serait une bonne motivation pour lui.

Bien plus léger qu’en arrivant, Enyeto fit un signe de la patte au vieux guerrier et s’éloigna en dandinant son arrière train d’un air jovial mais lorsqu’il aperçut ses camarades qui n’avaient pas quitté leur cachette, le lionceau prit soin de bomber le torse tel un guerrier victorieux qui s’en revenait de son affrontement avec le plus terrible des guerriers d’Outland. Rien qu’à voir leur tête, Enyeto savait qu’il avait gagné leur respect en revenant en un seul morceau.

hrp:
 

_________________

What did you say ? Cubs ?!:
 


Enyeto râle en #660000
Images (c) Awena, Kilauea & Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5623-e-n-y-e-t-o-the-son-of-wa
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 169
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Lun 16 Juil - 17:08

Sans bouger, Jeuri écouta avec attention les propos du jeune lion. Oui. Il avait encore un long chemin à parcourir pour arriver à son niveau... Mais avec un travail constant, de la discipline et du sérieux, cela changerait. Il fallait lui laisser du temps. Un peu amusé par promesse de l'enfant, le vieux guerrier laissa un léger sourira apparaitre sur ses babines. Alors qu'Enyeto le saluait de sa patte, Jeuri lui répondit d'un signe de tête. Il l'observa un moment alors qu'il s'éloignait avec entrain. Ah, les enfants !

Doucement, le grand lion gris se rallongea au sol, posant doucement sa tête sur ses pattes avant. Autant ne pas mentir, il était curieux de voir ce que cela donnerait. Enyeto aurait-il la volonté d'aller aussi loin qu'il le souhaitait ? Ou bien serait-il contraint d'abandonner en cours de route pour X ou Y raisons ? Seul l'avenir le dirait. Néanmoins... Jeuri se mit à penser que si cet enfant se montrait être un apprentis sérieux, il n'y avait aucune raison de ne pas l'aider dans son apprentissage. Mmmh... Peut être même que quelques exercices en compagnie de Melyn et Shagan lui serait bénéfique... A lui comme à eux d'ailleurs. Et si le vieux mâle n'aimais pas laisser ses enfants fréquenter d'autres lions, il serait prêt à faire une exception pour un exercice. Après tout, Enyeto n'était qu'un enfant et lui serait là pour surveiller le trio d'enfants. Mmmh... C'était à voir et à tenter.



HS : Merci à toi aussi Razz

_________________
Pour tout MP, merci de me contacté sur le compte de Fleck o/


Avatar et Signature de Kiowara

Aludani vous charme (ou essaie) en #813d3c

Anciennement :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t6101-aludani-i-m-sexy-and-i-kn

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les confidences d'un guerrier (JEURI)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Thornac, le Nain guerrier
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Le Retour du Guerrier
» Arkh [Guerrier]
» Gwendal LeGrand, Fils du guerrier elfe Otomaî Dûltan .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE VIII
-