Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Sumu, Sekhmet, Shasta & Kutoa

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Peter Crowley's Fantasy Dream

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Les confidences d'un guerrier (JEURI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 5055
En savoir +
MessageSujet: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Lun 7 Mai - 13:33


Enyeto l’observait de son petit rocher depuis plusieurs temps. Combien exactement ? Il ne saurait le dire, lui-même avait perdu le compte tandis que ses pensées l’avaient transporté de-ci et là. Jeuri était connu parmi les lionceaux du clan : il était l’un des rares à pouvoir approcher leur chef sans que celui-ci ne montre les crocs, il était grand, plus grand que Soto même et son regard était si glacial qu’il pétrifiait les plus peureux sur place. Bref, c’était le monstre idéal de tous les cauchemars tant il inspirait la peur et Enyeto n’échappait pas à cette règle, le vieux lion l’effrayait également mais plus que la peur, Enyeto s’était persuadée que le lion gris avait rencontré ses parents et qu’il pourrait lui parler d’eux. Qui de mieux qu’un ancêtre pour narrer des histoires ? Certains lionceaux savaient quel plan fou prenait naissance dans l’esprit du lionceau et lui déconseillait tout action en balayant vivement leur tête de gauche à droite mais sa décision était déjà prise. Bravant sa peur, le lionceau se redressa et bomba le torse tel un coq pour que les peureux admirent son courage. A vrai dire, il prenait simplement une grande inspiration pour ne pas se décourager. Voilà, il était lancé.

Trottinant d’abord vers le mâle, Enyeto se reprit et adopta une démarche plus sereine voir même nonchalante comme s’il n’avait jamais rêvé que Jeuri venait le manger dans son sommeil. Arrivant dans son dos, le petit lion prit soin de le contourner de plusieurs mètres avant de ne pas surprendre le vieux lion et provoquer sa colère. Mieux valait-il être prudent.

« Hum, monsieur Jeuri ? » l’appelait-il d’une petite voix, soudainement intimidé par la différence de taille. Nom d’un suricate, qu’est-ce qu’il était grand !

Un peu maladroit dans ses mouvements, Enyeto se tint face à lui tout en gardant une précieuse distance de sécurité. Sa gueule était encore plus grande vue de près. Et ses canines … oh Enyeto espérait ne pas les voir.

« Je peux vous poser une question ? »

Du coin de l’œil, Enyeto apercevait ses camarades se prendre la tête entre les pattes tandis que d’autres se cachaient les yeux. Il retint une moue agacée. Ne pouvaient-ils pas l’encourager plutôt que d’envisager d’office une fin dramatique ? Galvanisé par la peur de ses camarades, le petit lion planta son regard dans celui du grand guerrier. Il n’avait pas peur de lui. Son désir d’apprendre à connaître ses parents était plus fort.


_________________
Spoiler:
 


Enyeto râle en #660000

Images (c) Awena & Kilauea


Dernière édition par Enyeto le Mar 8 Mai - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5623-e-n-y-e-t-o-the-son-of-wa
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 117
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Mar 8 Mai - 20:07


L'installation sur Outland n'avait pas été des plus reposante pour le grand mâle. Certes, il avait été comblé de joie de revoir sa famille et ses enfants, bien plus qu'il ne voulait l'admettre, mais son épaule blessée le fatiguait très rapidement. Elle n'était pas marqué, aucune trace de griffures, rien. Il l'avait simplement poussée plus que ne lui permettait son âge lors de son dernier combat. Depuis, se déplacer était parfois douloureux et il boitillait quelque peu. Mais il ne s'en plaignait pas : il avait déjà de la chance que la seule séquelle de son combat soit un problème qui ce serait déclarer un jour ou l'autre et qui était dû à son âge plus qu'à l'affrontement en lui même. D'autre n'avait pas eu autant de chance... Par exemple, il avait apprit par exemple que le jeune Soto avait perdu son père et que Shaba avait perdu son fils. Il souffla. La mort était une importante partie de la vie. Mais perdre un proche était toujours regrettable et source de nombreux mots. Le vieux mâle s'en rendait compte à présent. En parlant de Soto, celui-ci l'avait promu au rôle de conseiller. Un rôle qui aurait au moins le mérite de mettre Jeuri et sa famille à l'abri : personne n'irait agacer le conseiller du chef d'Outland sous peine de déclencher un incident diplomatique.

Plongé dans ses pensée, Jeuri somnolait à moitié, la tête dressé mais les yeux clos. Profitant de l'absence de ses turbulents enfants et de leur volcan de mère pour savouré le calme ambiant. Un calme qui fut, malheureusement, brisé par une voix. Une voix fluette et intimidée.

« Hum, monsieur Jeuri ? »

Le vieux mâle ouvrit un œil presque désintéressé. Face à lui se tenait un petit lion couleur brune qui tentait, tant bien que mal, de ne pas paraitre impressionné par son ainé.

« Je peux vous poser une question ? »

L'imposant félin ouvrit les deux yeux. Fixant le petit avec intensité. Il fut une époque où il l'aurait certainement envoyé baladé d'un revers de patte. Mais cette époque était révolu. Peut être était-ce dû à son grand âge, au fait que le gamin était un minimum poli ou à son instinct paternel qui s'était développé depuis la naissance de Melyn et Shagan, mais il n'avait aucune envie de chasser l'enfant en face de lui. Quand bien même celui-ci l'avait-il dérangé en pleine demi-sieste. Néanmoins, le lion ne s'était pas adoucis au point de discuter avec le premier venu qui avait l'audace de lui adresser la parole. Il allait vois si ce petit tenait à ce point à lui parler... Et si cela valait la peine de lui répondre. Mais d'abord, les présentation. En y regardant de plus près, ce lionceau avait quelque chose de familier.

- Mmmh ? Tiens donc... Ne serais-tu pas le petit fils de Shaba ?

Certains de ses marquages rappelait à Jeuri la vieille lionne. Quel était son nom déjà ? Nyete ? Enynyo ?

-Enyeto ?


Il avait du l'entendre prononcé à la volé. Jeuri secoua son épaisse crinière et reprit.

- Mais je t'en prie. Tu peux même en poser plusieurs si le cœur t'en dit.


Alors qu'il semblait parfaitement enclin à discuter, le vieux mâle ouvrit brusquement la gueule, laissant entrevoir les imposants poignards qui lui servaient de crocs. Le tout pour laisser échapper un puissant bâillement qui semblait être mélangé à un léger grognement. Autant dire qu'il n'y avait aucun danger pour le jeune lion... Mais à cet âge, les petits étaient impressionnables. Le moment était venu pour Enyeto de voir s'il était suffisamment courageux pour rester près du monstre et poser sa question... Ou bien s'il préférait prendre ses pattes à son cou.


_________________
Pour tout MP, merci de me contacté sur le compte de Fleck o/

Signa 1
   Signa 2

   
Avatar by Prince Voldy et Signatures de Jijin

Tom et Jeuri:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3608-jeuri-it-s-a-game-i-m-gla
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 5055
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Mar 8 Mai - 22:51


Jusqu'ici immobile comme s'il tanguait entre songes et réalité, le grand lion ouvrit un œil inquisiteur puis deux, fixant le lionceau avec intensité. Enyeto se faisait violence pour ne pas se ratatiner sur lui-même. Il lui semblait que tout l'enjeu de cette rencontre se jouait maintenant, par cet échange de regard où Jeuri le jugerait digne de son attention ou non. S'il était moins apeuré, Enyeto aurait pu oser un sourire mais c'était peut-être une bonne chose qu'il n'en soit pas capable. L'effet aurait probablement été inverse.

Le lion était vieux mais pas aveugle et la ressemblance entre le petit lion et sa grand-mère lui sauta aux yeux. Il connaissait même son nom, cela surprit Enyeto qui approuvait vivement de la tête.

« Ou.. oui, c'est moi. Je suis Enyeto. » balbutiait-il avant de reprendre de la prestance.

Plutôt que de se présenter, il lui semblait se justifier. C'était étrange mais le grand lion l’intimidait beaucoup. Enyeto ne fréquentait que très peu de mâle adulte si ce n'était Kutoa et ce dernier n'avait rien d’impressionnant, ce n'était qu'un moustique assoiffé du sang de Shaba et le lionceau n'en avait pas peur, il le détestait profondément et sa haine surpassait sa peur mais avec Jeuri, c'était différent. Il imposait le respect quoi que l'on dise et Enyeto se sentait soudainement terriblement petit.

Balançant sa crinière avec élégance, le vieux lion lui répondait avec courtoisie et semblait même enclin à répondre aux questions du lionceau. Il ne put cacher sa moue de surprise. Aussi facilement ? Où était le piège ? La gueule du mâle s'ouvrit brusquement et laissa apparaître une rangée de crocs battit pour tuer et déchirer la chair. Le lionceau sursauta malgré lui mais su rattraper son petit hoquet. Les autres lionceaux ne mentaient pas, c'était vraiment impressionnant ... surtout vu d'aussi près ... Jeuri ne faisait que bâiller mais sa gorge laissait vibrer un grondement rauque et imposant. Enyeto voulait détourner le regard de cette scène macabre mais ç’aurait été pris comme un geste de faiblesse. Il devait faire face et ne pas frémir. Jeuri le testait, il en était sûr. Alors plutôt que de prendre ses pattes à son coup, Enyeto l'imita et bâilla avec lourdeur et exagération comme s'il lui prouvait que lui aussi était doté de canines -de lait- mais des canines quand même et un jour elles seraient aussi pointues et impressionnantes. Craignant de faire davantage le pitre que le lionceau fier, Enyeto ferma brusquement sa gueule avant de prendre un air nonchalant. Il se racla la gorge, un peu gêné. Il lui fallait impérativement apprendre à se comportement en compagnie de guerrier respectable. Son regard revint affronter celui du lion comme s'il demandait la permission puis plein de courage, il se lança :

« Mes parents, est-ce que vous les avez connu ? » demandait-il soudainement comme s'il craignait que ses pensées ne l'encombrent et lui face oublier sa bravoure.

S'il prenait toutes les formes possible pour paraître digne et seulement curieux, Enyeto était en vérité suspendu aux babines du lion et brillait dans son regard la flamme de l'espoir. Avaient-ils combattu ensemble ? Les connaissait-il personnellement ? Il avait tant de question ... Shaba lui donnait beaucoup d'éléments sur son père mais chaque fois, son regard était teinté d'une grande tristesse et Enyeto supportait difficilement de lui faire ressasser ses souvenirs devenus douloureux pour son propre plaisir. Peut-être Jeuri pourrait-il l'aider dans sa quête ... s'il ne décidait pas de le manger entre temps, évidemment.

_________________
Spoiler:
 


Enyeto râle en #660000

Images (c) Awena & Kilauea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5623-e-n-y-e-t-o-the-son-of-wa
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 117
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Dim 13 Mai - 18:13


Le jeune lionceau confirma son nom et Jeuri répondit d'un hochement de tête. Parfait, il n'était pas encore sénile et pouvait se fier un minimum à sa mémoire. Puis, vint le moment du test. Contrairement à ce qu'on aurait pu attendre de la part du jeune lion, il ne prit pas ses pattes à son cou, à la place il fit face au grand mâle et l'imita. Cela eu au moins le mérite d'amuser son ainé bien qu'il ne laissa échapper qu'un léger sourire. Soit. Il se montrait assez brave pour que Jeuri daigne répondre. A présent, le félin au pelage gris attendait simplement sa question.

« Mes parents, est-ce que vous les avez connu ? »

Jeuri demeura silencieux. S'il n'en montrait rien, cette question le laissait perplexe. Pourquoi venir lui poser une telle question, à lui ? Shaba était bien mieux placer pour répondre... Et le petit avait déjà dû la questionner mainte et mainte fois, qu'espérait-il apprendre de plus du vieux lion ? Ce dernier secoua lentement la tête.

- Je n'ai pas eu cette chance.


Il n'y avait pas la moindre once d'ironie ou de moquerie dans la voix de Jeuri. Il était parfaitement sérieux. Pas qu'il aurait aimé les connaitre particulièrement, mais on ne blesse pas un enfant en quête de ses origines. Tout comme on ne tache pas l'honneur de brave mort au combat tel qu'Aresak et qu'on ne se moque pas de la tristesse d'une mère qui a perdu son enfant. Autrefois, il l'aurait fait. Autrefois, il aurait blâmé Shaba pour être triste de la mort de son fils. Mais plus maintenant. Maintenant, il voyait ses propres enfants et n'osait s'imaginer la douleur qu'engendrerait leur perte. Maintenant, il voyait une preuve beaucoup de courage de la part de la vieille lionne qui veillait sur cet enfant qui devait lui rappeler sans cesse son enfants décédé. Maintenant, il comprenait.

- J'ai combattu au côté de ton père lors de la reprise d'Outland. Mais de là à dire que je le connaissais... Quant à ta mère, je ne crois pas lui avoir adressé une seule fois la parole.

Jeuri soupira tel un buffle.

- Je n'ai jamais été du genre à aller vers les autres, je le crains. Et tu l'auras peut être remarqué mais...

Le vieux lion observa les alentours comme pour vérifier s'ils étaient seuls. Il aperçu un petit groupe de lionceau qui s'était réfugié derrière un rocher lors de son bâillement. Ils se tenaient tous à une distance plus que respectable, observant sans doute la discussion pour vérifier que leur camarade ne finisse pas dévorer par l’énorme monstre que représentait Jeuri. Il les indiqua d'un léger mouvement de tête.

- Les autres non plus ne semblent pas disposés à venir vers moi.

Pas que ça le dérangeait. Au contraire. Au moins comme ça, il avait la paix. Le mâle reporta son attention sur le lionceau.

- Mais il semblerait que certains soient plus... Courageux ou téméraire ? Je ne saurais dire.

Pour le moment, la balance penchait plus vers le "courageux". Le jeune Enyeto, malgré sa volonté d’impressionné son ainé lors de leur petit concours de "qui montre le plus ses crocs en baillant", avait su rester poli face à l'ancêtre. Un bon point pour lui.

- Dis moi plutôt mon garçon, pourquoi viens tu me poser ces questions ? Ta grand mère a déjà dû répondre à toutes tes interrogations, je me trompe ? Et elle en sait bien plus que moi sur tes parents.

Le ton de Jeuri restait calme et courtois, pour le moment. Ce petit avait du cran de venir lui parler. A part Melyn et Shagan, aucun lionceau ne s'y risquait. Alors pourquoi ne pas en profiter pour discuter un peu.

_________________
Pour tout MP, merci de me contacté sur le compte de Fleck o/

Signa 1
   Signa 2

   
Avatar by Prince Voldy et Signatures de Jijin

Tom et Jeuri:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3608-jeuri-it-s-a-game-i-m-gla
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 5055
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Lun 14 Mai - 9:16


Réduisant ses espoirs à néant en quelques mots, Jeuri lui confia que non il n’avait pas connu ses parents. Enyeto tomba des nues mais fit son possible pour dissimuler son désarroi. C’était un coup dur pour le lionceau. Tandis que son regard fuyait celui du grand lion, Jeuri ajouta qu’il avait toutefois combattu aux côtés de son père mais que leur contact s’était suffi à cela. Quant à sa mère, il ne lui avait jamais adressé la parole. Malgré lui, le lionceau lui jeta un regard de reproche. Insinuait-il que sa mère n’en valût pas la peine ? Enyeto était touché par cette ignorance mais avant que la rancœur ne prenne place dans son cœur, Jeuri lui confia qu’il n’avait jamais été du genre à aller vers les autres et après un regard vers la bande de lionceau caché, que les autres n’avait jamais été disposé à venir lui. Enyeto observait ses amis, l’air absent. Ses parents aussi avaient été impressionné par le grand guerrier ? Il ignorait quels avaient été les rapports entre exilés avant la reprise du clan, Jeuri était peut-être la bête noire du clan mais de là à ce que ses parents l’aient crain, il en doutait. Enyeto les idéalisait.

Alors qu’il sombrait peu à peu dans un état de déception et d’amertume, Jeuri lui dis quelques mots qui lui firent lever les yeux vers ses iris fendues. Il le pensait courageux ? Ou bien téméraire peu importe mais cette soudaine estime revigora l’égo du lionceau bien mal en point. Venant de Jeuri, il avait conscience que ces mots avaient leur importance et il se sentait comme félicité. Un léger sourire étira ses babines. Alors qu’Enyeto songeait à ne pas déranger plus longtemps l’illustre guerrier, ce dernier le questionna sur les raisons qui l’avaient poussé à venir le voir. Il ignorait si cela insinuait des reproches, Jeuri n’avait pas tort en ce que Shaba était la mieux placé pour lui parler de ses défunts parents mais le petit avait ses raisons. Encore un peu intimidait, il lui répondit de sa petite voix tout en prenant un air sérieux :

« Elle en sait beaucoup, énormément même mais quand elle me parle de mon père, son regard devient triste. Je ne veux pas la rendre malheureuse en lui faisant ressasser ses souvenirs alors je cherchais des réponses ailleurs et je pensais que vous pourriez m’aider. »

Il était partagé entre son désir d’en savoir toujours plus et celui de ne pas faire souffrir sa grand-mère adorée. Il ne voulait plus agir comme un égoïste.

« Je ne sais pas si elle m’a déjà tout dit, sûrement mais j’en veux toujours plus. » confiait-il dans une mine coupable.

Peut-être cherchait-il simplement à combler leur absence en apprenant suffisamment de chose sur eux pour s’inventer le rêve de les avoir connus et de pouvoir parler d’eux. Il s’interrogeait toujours sur le fait que Jeuri n’ait jamais pris le temps de converser avec Aresak et Eshina malgré son aversion pour autrui. Dans un clan, tout le monde était censé se connaître … Ou alors Jeuri n’avait-il pas toujours été aux côtés des partisans d’Hourasi. Enyeto savait que le clan actuel regroupait trois catégories d’exilés : ceux anciennement fidèles au prince, les Kulishas et les autres. Cette dernière catégorie était la moins connu du lionceau. Son regard émeraude s’éleva vers l’Ancien.

« Monsieur Jeuri, d'où venez-vous ? Vous n’êtes pas un Outlander de naissance n’est-ce pas ? »

Son raisonnement semblait être le bon mais il espérait que sa question soudaine n’agace pas le grand guerrier. Il était simplement curieux. Autant qu’il l’impressionnait, Jeuri semblait être une source de curiosité fascinante. Il dégageait quelque chose que les autres n’avaient pas.

_________________
Spoiler:
 


Enyeto râle en #660000

Images (c) Awena & Kilauea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5623-e-n-y-e-t-o-the-son-of-wa
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 117
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Mer 16 Mai - 12:29

Jeuri écouta avec attention la réponse du lionceau. C'était plutôt admirable de sa part d'être aussi vigilant vis à vis des émotions de sa grand mère. En plus d'une grand affection, cela témoignait un sacré sens de l'observation pour son âge. Beaucoup d'enfants ne se rendait pas compte lorsqu'ils étaient blessant ou qu'ils allaient trop loin. C'était bien pour ça que les parents étaient obligés de les rappeler à l'ordre d'ailleurs. Ceci dit, peut être que l'absence de parents et l'âge de Shaba avait rendu Enyeto plus attentif au bien être son entourage. Dans un souffle, Jeuri lâcha :

- C'est attentionné de ta part. Et je suis navré de ne pas avoir les réponse que tu cherches, mon garçon.

La question qui suivit eu le mérite d'amuser Jeuri. Un petit rire lui échappa. C'était bien la première fois qu'on demandait à être sur qu'il ne vienait pas d'Outland. Enfin... Il ne devrait pas s'en étonner : Enyeto était un enfant. Il ne pouvait pas connaitre les détails de la vie des plus vieux lions d'Outland. Quand bien même le nom de ces vieux lions étaient-ils connus.

- Ah ! Je suis très loin d'être né Outlander.


L'imposant félin tourna sa tête vers l'horizon.

- Je ne suis né sur aucun des territoires de cette terre. Je viens d'un endroit bien au delà des frontières que tu connais. On l'appelait la Terre de Pierre. Un territoire rocailleux, emplit de roches sombres.

Jeuri reporta son attention sur Enyeto.

- Lorsque j'ai atteint l'âge adulte, je suis parti en voyage et j'ai finis par atterrir ici. Je suis devenu un allié des Nyeusis, c'est comme ça que je me suis fait un nom sur la Terre des Lions. Puis, lorsqu'ils ont perdu, leurs alliés sont tombés avec eux, voilà comment je me suis retrouvé sur le Royaume Marozi avant de m'installer sur Outland.

Oh, bien sur, Jeuri faisait volontairement des raccourcis ou omettait certains détails. Il n'avait pas spécialement envie de raconter les détails, encore moins à un lionceau. Le fait que ses sœurs l'avaient fait tomber dans ce trou, qu'un vieux lion avait fait de lui son apprentis, sa vengeance, la mort de ses sœurs et celle de sa mère qui était morte de tristesse, son départ et les morts qu'ils avaient semé sur sa route... Tout cela appartenait au passé. Cependant, Jeuri devait bien constater que la mort et lui s'était souvent croisé au cours de sa vie. Au moins avait-il maintenu la faucheuse occupée.

- Dis moi Enyeto, sais-tu ce que tu voudras faire plus tard, lorsque tu seras grand ?


Devenir un guerrier ? Un leader ? Un chef de Guerre ? Ou avoir simplement une vie paisible ? Le vieux félin se montrait curieux vis à vis de l'enfant. Certes, la vie était tortueuse et difficile à prévoir, mais cela n'empêchait aucunement les plus jeunes d'avoir des rêves ou des projets. Et c'était tant mieux !


_________________
Pour tout MP, merci de me contacté sur le compte de Fleck o/

Signa 1
   Signa 2

   
Avatar by Prince Voldy et Signatures de Jijin

Tom et Jeuri:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3608-jeuri-it-s-a-game-i-m-gla
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 5055
En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   Mer 16 Mai - 14:43


Fort heureusement, le questionnement de lionceau n’attisa pas la colère de son aîné et au contraire semblait l’amuser. Le rire de Jeuri loin d’être communicatif ressemblait davantage à un râle rauque qui faisait frémir les moustaches du lionceau. Avait-il dit une bêtise ? Enyeto hésitait, pas encore à l’aise face à cette montagne de muscle qui avait hanté bien de ses nombreux mais réceptif au dialogue, Jeuri s’exprima et lui confia être né loin d’Outland sur un territoire nommé Terre de Pierre. Enyeto bâtit des cils. Effectivement, il n’en avait jamais entendu parler et se demandait si la couleur du lion venait de ses roches sombres. Après tout, les lions naissaient avec des couleurs semblables à la faune pour pouvoir chasser en toute discrétion. Mais y avait-il des proies sur une terre rêche et rocailleuse ? Il l’ignorait mais si un clan vivait là-bas, ce devait bien être le cas mais la discussion n’était pas vraiment portée sur le menu. Délaissant l’horizon du regard, le grand lion combla toute la curiosité du lionceau en lui contant son voyage jusqu’à Outland.

Les Nyeusis. Enyeto en avait entendu parler. Le dernier était mort quelque temps avant sa naissance, il se nommait Mopango et régnait par la loi du plus fort sur l’ancien clan des exilés enfin en partenariat avec Hourasi, une sorte d’alliance avait été conclu entre les deux chefs. Ou alors Enyeto n’avait rien compris, la politique lui échappait quelque peu et de toute manière, c’était Soto qui dirigeait maintenant. Jeuri ancien partisan des Nyeusis semblait alors avoir changer d’allégeance. Le besoin de survie sûrement. On ne pouvait pas compter sur l’aide d’un mort, Enyeto le savait bien. Il fallait avancer. Cependant, l’orphelin de guerre se demandait comment ce grand guerrier avait-il été amené à suivre les exilés d’Outland et se battre pour eux, comment l’avaient-ils convaincu ?

« Elle ne vous manque pas votre terre natale ? »

Il devait bien avoir de la famille là-bas mais conscient de lourd passé que portait nombreux des lions du clan, Enyeto n’osa soulever ce point. Avec un autre peut-être mais il ne voulait pas prendre le risque de mettre Jeuri en colère. Ses canines étaient vraiment très grandes et il ne ferait qu’une bouchée de son petit corps. Coupant court à son passé, Jeuri interrogea le lionceau sur son avenir. Ce qu’il souhaitait devenir ? Enyeto ne perdit pas de temps à réfléchir et répondit instantanément :

« Un guerrier. » dit-il le regard sérieux et plein d’ambition. « Papa et maman sont déjà morts mais il me reste grand-mère et je dois la protéger si Waasi décide de revenir. Je ne laisserai jamais personne lui faire du mal et pour ça je deviendrai le plus fort et je vengerai mes parents. »

La colère fit alors surface dans son regard émeraude. Enyeto vivait avec cette peine jour après jour et n’oubliait pas qui avait causé ce tort. Waasi était peut-être en son droit en protégeant sa couronne mais par sa faute, Aresak était mort et Eshina en avait payé les conséquences. Cette guerre lui avait tout prit et il ne laisserait jamais une telle chose se reproduire. Peut-être ses parents auraient souhaité un autre chemin pour lui mais il était trop tard, ils n’étaient pas là pour apaiser sa colère qui sûrement prenait place dans son cœur. Enyeto était né dans la cendre et le sang, son chemin était tout tracé.

Alors que ses griffes grattaient nerveusement la terre sèche, le lionceau hésita un bref instant avant de demander :

« Qu’est-ce que vous pensez de notre chef, Soto ? Je n’ai pas connu Hourasi mais c’était à lui que mes parents étaient fidèles. Est-ce juste de tuer un prince pour qui l’on se battait et de lui prendre ses guerriers ? »

S’il ne soulevait la véritable question qui le pesait, Enyeto espérait tirer des conclusions suffisantes de la réponse du lion. Toutefois, il devait prendre garder à mesurer les propos et la neutralité de Jeuri, il était le conseiller du chef après tout mais Enyeto se demandait s’il pouvait être aussi loyal que le reste du clan à ce chef qui finalement était un usurpateur. Il n’était même pas de sang bleu bien qu’au final ceci était égal au lionceau. Il se demandait simplement si ses parents auraient cautionné cet acte et s’il pouvait devenir fidèle au nouveau chef sans trahir leurs idéaux.

_________________
Spoiler:
 


Enyeto râle en #660000

Images (c) Awena & Kilauea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5623-e-n-y-e-t-o-the-son-of-wa

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Les confidences d'un guerrier (JEURI)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les confidences d'un guerrier (JEURI)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
La Terre des Exilés — Outland
 :: La Termitière (Extérieur)
-