Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Sumu, Sekhmet, Shasta & Kutoa

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Peter Crowley's Fantasy Dream

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Tourmentés par le Passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 1173
Localisation : OUTLAND.

En savoir +
MessageSujet: Tourmentés par le Passé   Sam 5 Mai - 19:42



TOURMENTÉS PAR LE PASSÉ



Assaillie par les flammes et les cris d'horreur, Wissel chercha, en vain, une brèche suffisamment grande pour lui servir de sortie. Son cœur s'acharnait contre son poitrail tandis que ses voies respiratoires absorbaient difficilement de l'oxygène, attaquées par la fumée et les particules rejetées par l'incendie. Un feu gigantesque dévorait Outland dans tous ses recoins et obligeait les autres exilés à fuir. Des silhouettes noires, semblables à des soldats de la mort et de la désolation, se rapprochaient de plus en plus de sa position et faisaient jaillir le sang des lions aux alentours qui avaient eu le malheur d'être restés trop près d'eux. Wissel avait la taille d'une adolescente. Elle mourrait elle aussi, tuée dans les flammes ou baignant dans le sang. Quelle terrible ironie … Mourir dans son propre élément. Elle avait peur du feu ! Un sifflement retint son attention malgré les cris et les flammes. Sans trop savoir ce qui se passait, elle sentit son corps se mouvoir contre sa propre volonté et être tiré loin, loin des démons du feu. Quand elle voulut lutter contre cette force divine l'empêchant d'affronter le danger et l'incendie, sa vision vacilla et elle ne vit plus rien. Elle voulut crier de toutes ses forces.

Brusquement, Wissel redressa la tête, les prunelles écarquillées et la gueule entre-ouverte, comme si elle comptait toujours hurler son impuissance à la Terre entière. Les flammes et les démons du feu avaient disparu, il n'y avait plus d'Outland autour d'elle. Seules des parois de roches l'entouraient et quelques rayons de soleil réchauffaient l'entrée de sa nouvelle tanière. Non loin d'elle se reposait Ishana. Pas de Koda, Kira ou Janan en vue. Étaient-ils sortis prendre l'air ? Respirant un bon coup, la jeune brune s'ébroua et calma son cœur déchaîné. Ce n'était qu'un vilain cauchemar. Ses membres tardèrent à exécuter les ordres de leur maîtresse. On dirait que la nuit ne lui avait pas porté conseil comme il le fallait. Wissel lâcha un petit soupir. Elle pouvait voir depuis sa position les paysages flous de Prideland. Elle vivait ici depuis déjà trois mois, et pourtant … impossible d'oublier les derniers moments qu'elle avait vécus sur Outland. Son ancien chez elle. La nostalgie l'a saisie. Elle avait beau se dire que Prideland était son nouveau chez elle, elle ne parvenait pas à s'y convaincre. Pour elle, ce n'était qu'un simple séjour. Rien de plus.
Quittant finalement la petite grotte à pas fatigué, elle bailla en balayant du regard le paysage. Que ferait-elle, aujourd'hui ? Si ce n'est éviter les autres et s'occuper seule ? L'adolescente se mit en marche. Les minutes et les paysages défilèrent sous ses yeux. Elle finit par atteindre la Colline du Peponi. Une grande colline aussi dorée que le soleil lui-même, et exceptionnellement déserte pour aujourd'hui. C'était parfait !

Fermant quelques instants les yeux, elle s'assit au sommet de la colline et s'intéressa aux bruits, aux odeurs, au vent. Cela lui rappela nostalgiquement les jeux auxquels elle avait joué avec Koda. Ce temps d'enfance et d'innocence s'éloignait d'elle à une vitesse folle.
Rouvrant les yeux, elle sut qu'elle ne resterait pas sur Prideland pour toujours. Ce royaume, ce n'était pas le sien. Les Pridelanders se conduisaient bien avec elle mais elle n'avait pas tant que ça noué des liens avec eux. Elle s'en irait et chercherait une nouvelle maison à sa famille. Même s'il faut que ce voyage dure toute une vie.

Code par Nemalus


    HRP+ Désolée, je ne suis pas très fière de mon message ^^'

_________________
ABSENCE DE RP ENTRE MAI ET JUILLET. VIVE LES EXAMENS 8'D

W I S S E L


Kit ©️ Kilauea I love you
Wissel s'amuse en Teal. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4598-w-i-s-s-e-l
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 98
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Tourmentés par le Passé   Jeu 10 Mai - 20:11

Trois mois. Voilà déjà trois mois qu’Ahva nous avait accueillis sur Prideland. J’étais content que ma famille n’ait pas à vagabonder sur la Terre des Lions pour trouver un refuge et qu’elle n’ait pas à se retourner à chaque pas dans la peur de subir des représailles. Mais Prideland était un territoire voisin d’Outland et voir chaque jour l’endroit où j’avais grandi n’avait de cesse de me rappeler les derniers instants que j’y avais vécu. Et cela n’avait rien de réjouissant.

J’essayais de rester positif et faire autre chose pour ne pas penser à Outland. Comme aider les autres par exemple. Mais là encore, ce n’était pas comme avant. Ici, les gens n’avaient pas spécialement besoin d’aide alors je me retrouvais souvent avec rien à faire comme programme pour la journée. Ce qui n’était pas quelque chose que j’affectionnais. Cela me permettait au moins d’observer et depuis que j’étais sur Prideland, j’aimais beaucoup observer les autres et apprendre, que se soit l’art de la chasse ou de la guerre ou encore le fonctionnement du clan.

C’est dans cette optique que je m’étais réveillé tôt aujourd’hui. Les premiers rayons du soleil venaient tout juste de colorer le ciel que j’ouvrais les yeux. Je les posais un instant sur ma famille et souriais avant de quitter l’endroit où je dormais désormais. J’avais l’intention de regarder les chasseuses aujourd’hui et j’avais entendu dire qu’elles iraient chasser dès le matin pour éviter la chaleur trop intense de la journée.

Je déambulais donc dans la Savane à la recherche des groupes de chasses et ne tardais pas à les trouver. Je restais à bonne distance, ne souhaitant pas les déranger d’une quelconque façon ou être la cause d’une chasse ratée. Je me concentrais sur un groupe en particulier et je remarquais assez vite que si leurs mouvements pouvaient paraître aléatoires, tout ça était en fait totalement calculé. Elles avaient choisi un gnou et si je m’inquiétais pour leur santé, il n’en était apparemment rien de leur côté. Elles avaient réussi à isoler leur proie et maintenant, elles se relayaient pour lui foncer dessus dans le but de le fatiguer. Elles évitaient les coups et à force de persévérance, le gnou fut bientôt mis à terre puis tué. Je restais admiratif quelques instants avant de faire demi-tour. Ma « mission » était achevée et sans que je m’en rende compte, le soleil avait bien entamé sa course, illuminant et réchauffant la savane de ses rayons.

Je n’avais pas encore d’amis ici, il s’agissait plus de connaissances. Je n’avais donc pas grand monde avec qui passer le temps si ce n’était ma famille. Et il fallait dire que j’avais l’impression que nous nous étions éloignés les uns des autres à mesure que nous nous éloignions d’Outland. Et maintenant que j’y pensais, cela avait commencé dès que nous avions posé les pattes sur le glorieux royaume. Le ton que Kira avait employé lorsqu’elle m’avait répondu était gravé dans ma mémoire et j’étais toujours surpris qu’elle ait pu me parler de la sorte. Et à vrai dire, je ne comprenais pas pourquoi elle avait réagi de cette manière. Sur le coup, j’avais mis ça sur la tristesse de quitter notre foyer mais aujourd’hui je me demandais s’il n’y avait pas autre chose.

Je stoppais ma marche et poussais un soupir avant de m’ébrouer pour chasser ces idées. Je posais ensuite mes yeux sur le paysage pour remarquer que mes pattes m’avaient emmenées dans un lieu où l’herbe était dorée. La colline du Peponi, voilà où j’étais. Et je n’étais pas seul. Une lionne se trouvait sur l’une des collines, un peu plus loin. Un sentiment de déjà vu s’empara de moi alors que je reconnaissais la féline dans mon champ de vision. Sauf que le paysage de l’époque n’avait rien à voir avec celui qui se trouvait sous nos yeux aujourd’hui.

Je savais qu’elle aimait éviter la compagnie mais peut-être qu’elle accepterait la mienne. Et puis c’était sûrement égoïste mais je voulais resserrer les liens avec ma fratrie et j’étais persuadée que Wissel serait celle qui me faciliterait le plus mon entreprise.

Je ne l’interpellais pas comme j’avais pu le faire lorsque nous étions des lionceaux. C’était l’occasion parfaite pour voir si elle continuait d’exercer ses sens comme elle me l’avait expliqué. Je me contentais juste de m’approcher sans chercher à être plus discret que ça. Une fois à sa hauteur, je m’asseyais à ses côtés et m’autorisais un léger coup de tête affectueux en guise de bonjour. Je laissais le silence nous envelopper encore quelques instants avant de le briser.

Comment vas-tu petite sœur ?

Personnellement, je n’étais pas au top moralement et j’étais certain qu’il en était de même pour ma fratrie. J’espérais donc que Wissel ne chercherait pas à me rassurer en disant que tout allait bien et qu’elle serait plus encline à se confier. En tout cas moi, j’en avais besoin.

_________________
Koda vous rend service en #64332c


Présentation - Rapport du Matin - RPs & Liens
Pour tout MP, me contacter sur le compte d'Ukarimu

Kit ©️ Eshina, merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4600-koda-pour-vous-servir
 
Tourmentés par le Passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Glorieux Royaume — Prideland
 :: La Colline du Peponi
-