Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Tourmentés par le Passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 1194
Localisation : PRIDELAND.

En savoir +
MessageSujet: Tourmentés par le Passé   Sam 5 Mai - 19:42



TOURMENTÉS PAR LE PASSÉ



Assaillie par les flammes et les cris d'horreur, Wissel chercha, en vain, une brèche suffisamment grande pour lui servir de sortie. Son cœur s'acharnait contre son poitrail tandis que ses voies respiratoires absorbaient difficilement de l'oxygène, attaquées par la fumée et les particules rejetées par l'incendie. Un feu gigantesque dévorait Outland dans tous ses recoins et obligeait les autres exilés à fuir. Des silhouettes noires, semblables à des soldats de la mort et de la désolation, se rapprochaient de plus en plus de sa position et faisaient jaillir le sang des lions aux alentours qui avaient eu le malheur d'être restés trop près d'eux. Wissel avait la taille d'une adolescente. Elle mourrait elle aussi, tuée dans les flammes ou baignant dans le sang. Quelle terrible ironie … Mourir dans son propre élément. Elle avait peur du feu ! Un sifflement retint son attention malgré les cris et les flammes. Sans trop savoir ce qui se passait, elle sentit son corps se mouvoir contre sa propre volonté et être tiré loin, loin des démons du feu. Quand elle voulut lutter contre cette force divine l'empêchant d'affronter le danger et l'incendie, sa vision vacilla et elle ne vit plus rien. Elle voulut crier de toutes ses forces.

Brusquement, Wissel redressa la tête, les prunelles écarquillées et la gueule entre-ouverte, comme si elle comptait toujours hurler son impuissance à la Terre entière. Les flammes et les démons du feu avaient disparu, il n'y avait plus d'Outland autour d'elle. Seules des parois de roches l'entouraient et quelques rayons de soleil réchauffaient l'entrée de sa nouvelle tanière. Non loin d'elle se reposait Ishana. Pas de Koda, Kira ou Janan en vue. Étaient-ils sortis prendre l'air ? Respirant un bon coup, la jeune brune s'ébroua et calma son cœur déchaîné. Ce n'était qu'un vilain cauchemar. Ses membres tardèrent à exécuter les ordres de leur maîtresse. On dirait que la nuit ne lui avait pas porté conseil comme il le fallait. Wissel lâcha un petit soupir. Elle pouvait voir depuis sa position les paysages flous de Prideland. Elle vivait ici depuis déjà trois mois, et pourtant … impossible d'oublier les derniers moments qu'elle avait vécus sur Outland. Son ancien chez elle. La nostalgie l'a saisie. Elle avait beau se dire que Prideland était son nouveau chez elle, elle ne parvenait pas à s'y convaincre. Pour elle, ce n'était qu'un simple séjour. Rien de plus.
Quittant finalement la petite grotte à pas fatigué, elle bailla en balayant du regard le paysage. Que ferait-elle, aujourd'hui ? Si ce n'est éviter les autres et s'occuper seule ? L'adolescente se mit en marche. Les minutes et les paysages défilèrent sous ses yeux. Elle finit par atteindre la Colline du Peponi. Une grande colline aussi dorée que le soleil lui-même, et exceptionnellement déserte pour aujourd'hui. C'était parfait !

Fermant quelques instants les yeux, elle s'assit au sommet de la colline et s'intéressa aux bruits, aux odeurs, au vent. Cela lui rappela nostalgiquement les jeux auxquels elle avait joué avec Koda. Ce temps d'enfance et d'innocence s'éloignait d'elle à une vitesse folle.
Rouvrant les yeux, elle sut qu'elle ne resterait pas sur Prideland pour toujours. Ce royaume, ce n'était pas le sien. Les Pridelanders se conduisaient bien avec elle mais elle n'avait pas tant que ça noué des liens avec eux. Elle s'en irait et chercherait une nouvelle maison à sa famille. Même s'il faut que ce voyage dure toute une vie.

Code par Nemalus


    HRP+ Désolée, je ne suis pas très fière de mon message ^^'

_________________
Baisse d'activité à partir de Septembre, je ne répondrais aux RPs que pendant les week-end.
W I S S E L


Kit ©️ Dhalahi I love you
Wissel s'amuse en Teal. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4598-w-i-s-s-e-l
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 124
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Tourmentés par le Passé   Jeu 10 Mai - 20:11

Trois mois. Voilà déjà trois mois qu’Ahva nous avait accueillis sur Prideland. J’étais content que ma famille n’ait pas à vagabonder sur la Terre des Lions pour trouver un refuge et qu’elle n’ait pas à se retourner à chaque pas dans la peur de subir des représailles. Mais Prideland était un territoire voisin d’Outland et voir chaque jour l’endroit où j’avais grandi n’avait de cesse de me rappeler les derniers instants que j’y avais vécu. Et cela n’avait rien de réjouissant.

J’essayais de rester positif et faire autre chose pour ne pas penser à Outland. Comme aider les autres par exemple. Mais là encore, ce n’était pas comme avant. Ici, les gens n’avaient pas spécialement besoin d’aide alors je me retrouvais souvent avec rien à faire comme programme pour la journée. Ce qui n’était pas quelque chose que j’affectionnais. Cela me permettait au moins d’observer et depuis que j’étais sur Prideland, j’aimais beaucoup observer les autres et apprendre, que se soit l’art de la chasse ou de la guerre ou encore le fonctionnement du clan.

C’est dans cette optique que je m’étais réveillé tôt aujourd’hui. Les premiers rayons du soleil venaient tout juste de colorer le ciel que j’ouvrais les yeux. Je les posais un instant sur ma famille et souriais avant de quitter l’endroit où je dormais désormais. J’avais l’intention de regarder les chasseuses aujourd’hui et j’avais entendu dire qu’elles iraient chasser dès le matin pour éviter la chaleur trop intense de la journée.

Je déambulais donc dans la Savane à la recherche des groupes de chasses et ne tardais pas à les trouver. Je restais à bonne distance, ne souhaitant pas les déranger d’une quelconque façon ou être la cause d’une chasse ratée. Je me concentrais sur un groupe en particulier et je remarquais assez vite que si leurs mouvements pouvaient paraître aléatoires, tout ça était en fait totalement calculé. Elles avaient choisi un gnou et si je m’inquiétais pour leur santé, il n’en était apparemment rien de leur côté. Elles avaient réussi à isoler leur proie et maintenant, elles se relayaient pour lui foncer dessus dans le but de le fatiguer. Elles évitaient les coups et à force de persévérance, le gnou fut bientôt mis à terre puis tué. Je restais admiratif quelques instants avant de faire demi-tour. Ma « mission » était achevée et sans que je m’en rende compte, le soleil avait bien entamé sa course, illuminant et réchauffant la savane de ses rayons.

Je n’avais pas encore d’amis ici, il s’agissait plus de connaissances. Je n’avais donc pas grand monde avec qui passer le temps si ce n’était ma famille. Et il fallait dire que j’avais l’impression que nous nous étions éloignés les uns des autres à mesure que nous nous éloignions d’Outland. Et maintenant que j’y pensais, cela avait commencé dès que nous avions posé les pattes sur le glorieux royaume. Le ton que Kira avait employé lorsqu’elle m’avait répondu était gravé dans ma mémoire et j’étais toujours surpris qu’elle ait pu me parler de la sorte. Et à vrai dire, je ne comprenais pas pourquoi elle avait réagi de cette manière. Sur le coup, j’avais mis ça sur la tristesse de quitter notre foyer mais aujourd’hui je me demandais s’il n’y avait pas autre chose.

Je stoppais ma marche et poussais un soupir avant de m’ébrouer pour chasser ces idées. Je posais ensuite mes yeux sur le paysage pour remarquer que mes pattes m’avaient emmenées dans un lieu où l’herbe était dorée. La colline du Peponi, voilà où j’étais. Et je n’étais pas seul. Une lionne se trouvait sur l’une des collines, un peu plus loin. Un sentiment de déjà vu s’empara de moi alors que je reconnaissais la féline dans mon champ de vision. Sauf que le paysage de l’époque n’avait rien à voir avec celui qui se trouvait sous nos yeux aujourd’hui.

Je savais qu’elle aimait éviter la compagnie mais peut-être qu’elle accepterait la mienne. Et puis c’était sûrement égoïste mais je voulais resserrer les liens avec ma fratrie et j’étais persuadée que Wissel serait celle qui me faciliterait le plus mon entreprise.

Je ne l’interpellais pas comme j’avais pu le faire lorsque nous étions des lionceaux. C’était l’occasion parfaite pour voir si elle continuait d’exercer ses sens comme elle me l’avait expliqué. Je me contentais juste de m’approcher sans chercher à être plus discret que ça. Une fois à sa hauteur, je m’asseyais à ses côtés et m’autorisais un léger coup de tête affectueux en guise de bonjour. Je laissais le silence nous envelopper encore quelques instants avant de le briser.

Comment vas-tu petite sœur ?

Personnellement, je n’étais pas au top moralement et j’étais certain qu’il en était de même pour ma fratrie. J’espérais donc que Wissel ne chercherait pas à me rassurer en disant que tout allait bien et qu’elle serait plus encline à se confier. En tout cas moi, j’en avais besoin.

_________________
Koda vous rend service en #64332c


Présentation - Rapport du Matin - RPs & Liens
Pour tout MP, me contacter sur le compte d'Ukarimu

Kit ©️ Awena (ex-Eshina), merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4600-koda-pour-vous-servir
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 1194
Localisation : PRIDELAND.

En savoir +
MessageSujet: Re: Tourmentés par le Passé   Jeu 12 Juil - 18:58



TOURMENTÉS PAR LE PASSÉ



Plusieurs parfums vinrent chatouiller la truffe de Wissel. Les herbes dorées gardaient précieusement la marque de certains Pridelanders qui s'étaient rendus sur la Colline afin de se frotter à elles pour des raisons que la brune ignorait et n'avait pas spécialement envie de connaître tant la justification paraissait inutile à présent. La brise caressait ses poils caramel et continuait sa route dans des directions précises, laissant Wissel à son silence délicieux. Elle appréciait fortement ces moments rares où elle pouvait oublier qui elle était et son histoire. Ces moments rares où elle pouvait s'intéresser à ce qui l'entourait et qui semblait bien futile aux yeux des autres lions. La fille d'Ishana se sentait terriblement bien. Elle voulait que rien ni personne ne puisse lui briser ce moment.

Cependant, une odeur familière vint titiller sa truffe. Elle n'eut pas besoin de chercher dans ses souvenirs pour reconnaître ce parfum apaisant et fraternel qui avait su la guider durant son enfance, même dans les périodes les plus sombres de la famille. Koda.
Le frémissement des herbes prouva sa théorie : il y avait bien quelqu'un non loin d'elle. Elle attendit patiemment la venue de son frère, lui faisant entièrement confiance. Une présence s'installa à côté d'elle et vint lui donner un léger coup de tête affectueux pour qu'elle daigne s'intéresser à elle. Wissel tourna la tête et croisa le regard émeraude de Koda. Ronronnant, elle lui rendit son petit coup de tête affectueux tout en souriant, apaisée par la présence du jeune lion rouge.

« Comment vas-tu petite sœur ? » lui demanda-t-il, après un léger silence.

Elle ne pourrait se résoudre à lui mentir. Depuis qu'elle s'était réveillée, elle ressentait un sentiment de peur et de tristesse, accentués par ses cauchemars successifs et à ces jours où, seule, elle essayait de s'occuper du mieux qu'elle le pouvait, comme une enfant renfermée dans sa bulle qui préférerait jouer avec ses jouets inanimés plutôt que de s'ouvrir à ses « camarades ». Les Pridelanders étaient gentils et chaleureux, il était vrai. Mais il y avait une part de loyauté en Wissel qui serait toujours destinée à la famille royale d'Outland et ne se désisterait jamais. Les Pridelanders ne l'avaient pas vu naître ni grandir. Ils n'avaient pas été présents pour elle lorsqu'elle avait fait ses premiers pas, ses premières expérimentations, etc. Ils ne constituaient pas sa famille de cœur, juste d'adoption.
Wissel prit une grande bouffée d'air avant de soupirer :

« Je vais bien … je suppose. Je ne compte plus les jours que je passe seule tant la vision d'Outland me manque. »

Elle ne bégayait pas, ne mentait pas, tout en gardant une certaine modestie dans ses propos. Elle faisait confiance en son grand-frère et savait qu'il ne la jugerait pas, ne lui mentirait pas non plus. Elle ressemblait à toutes les autres adolescentes à cet instant précis : en proie à la folie de l'adolescence. Sauf que Wissel ne vivait pas ce changement de vie et d'apparence comme une raison de se rebeller contre sa mère ou autres. Elle demeurait gentille auprès de sa mère et même de son oncle qu'elle haïssait plus que tout au monde, parce qu'elle ne voulait pas faire souffrir sa famille. Sa transformation se contentait de modifier sa vision du monde et sa façon de concevoir son entourage, sa famille. Dans l'ombre.

« Prideland est un beau royaume mais j'aurais aimé rester sur Outland. Ce royaume m'a vu naître. Lorsque je pense à toutes ces personnes qui étaient mes camarades jadis et qui ont dû périr lors de la guerre, je me sens nauséeuse. Pourquoi nous et pas eux ? » enchaîna-t-elle, la vision trouble et le ton de voix presque songeur, adressé à elle-même. Mais elle s'adressait bien à son frère. Parler de cet événement réveillait des sentiments étranges en elle. Elle cligna les yeux, chassant les souvenirs de la guerre pour le moment. « Et toi, Koda ? Tu arrives à t'habituer à cette nouvelle vie ? »

La timide s'inquiétait un peu : peut-être l'avait-elle blessée sans le vouloir en parlant d'Outland. C'était sorti tout seul. Aussi hésita-t-elle à renchérir une nouvelle fois, désireuse de connaître l'avis de Koda sur tout ce qu'elle avait dit pour le moment. Elle lui sourit légèrement, voulant lui montrer que malgré les événements malheureux elle parvenait tout de même à trouver des moments de pur bonheur en compagnie de sa famille.

Code par Nemalus

_________________
Baisse d'activité à partir de Septembre, je ne répondrais aux RPs que pendant les week-end.
W I S S E L


Kit ©️ Dhalahi I love you
Wissel s'amuse en Teal. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4598-w-i-s-s-e-l
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 124
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Tourmentés par le Passé   Lun 10 Sep - 16:22

Ma plus jeune sœur ne bougea pas d’un poil alors que je m’approchais d’elle. Elle m’avait sans aucun doute entendu arriver et me laisser venir sans une once d’inquiétude. Je la saluais d’un coup de tête affectueux après m’être assis à ses côtés. Nos regards se croisèrent un instant puis elle me rendit mon salut, souriante.

Brisant le silence apaisant qui nous entourait, je me décidais à lui demander comment elle se sentait. Question qui aurait pu paraître banale si ce n’était la situation qui était la nôtre. Si j’étais nostalgique de notre vie sur Outland, qu’en était-il de ma sœur au pelage brun ? Je sentis ma sœur hésiter à se confier mais elle finit par le faire, lâchant un soupir.

Je vais bien… je suppose. Je ne compte plus les jours que je passe seule tant la vision d’Outland me manque.

Ainsi donc, elle ressentait à peu près la même chose que moi. Quoi de plus normal après tout ? Nous vivions cette langueur différemment mais elle était bien présente pour nous deux.

Prideland est un beau royaume mais j’aurais aimé rester sur Outland. Ce royaume m’a vu naître. Lorsque je pense à toutes ces personnes qui étaient mes camarades jadis et qui ont dû périr lors de la guerre, je me sens nauséeuse. Pourquoi nous et pas eux ?

Je m’étais souvent posé cette même question sans obtenir de réponse. Nous avions été épargnés par les flammes et la guerre mais j’ignorais ce qui avait bien pu pousser les Esprits à nous choisir nous et pas nos autres camarades. Bien que je les remerciais pour n’avoir perdu aucun des membres de ma fratrie ni ma mère, je ne comprenais pas pourquoi les autres n’avaient pas eu droit à cette même chance.

J’ignore pourquoi les Esprits ont laissé faire une telle chose, surtout pour laisser place à ça.

Je n’acceptais toujours pas le retour d’Hourasi, le combat qui s’en était suivi et la montée de Soto au pouvoir. Cela me laissait toujours un goût amer lorsque j’y pensais et j’étais certain que ce n’était pas prêt de s’estomper. La voix de ma sœur s’éleva de nouveau et chassa ces pensées.

Et toi, Koda ? Tu arrives à t’habituer à cette nouvelle vie ?

J’essayais tous les jours et grâce à certaines activités, je parvenais à oublier Outland. Mais dès que je ne faisais rien, la mélancolie me reprenait. Et le plus souvent, je me demandais où avait bien pu se refugier la Reine Waasi. Au début, j’avais pensé qu’elle viendrait demander asile à Prideland, tout comme nous l’avions fait mais le temps avait passé et elle ne s’était jamais montrée. J’en avais donc déduis qu’elle avait fui Outland par la direction opposée au glorieux royaume et qu’elle avait trouvé refuge par là-bas.
Croisant de nouveau le regard de ma sœur, je me confiais à mon tour.

J’essaie mais c’est bien différent d’Outland. J’ai beau me rendre utile, il y a encore des jours où je ne me sens pas chez moi ici.

Ma rencontre avec la future majordome avait pu me permettre de trouver quelques petites occupations qui était utiles pour le Clan mais en dehors de ça, je n’étais pas plus utile qu’une brindille. Ce n’était pas ce que je souhaitais et j’en avais fait part à notre père lors de l’une de nos rencontres. Il avait réussi à apaiser mes doutes mais ceux-ci étaient tenaces.

Papa m’a dit que ça finirait sûrement par passer et même si je veux le croire, je pense que je ne pourrais jamais considérer Prideland comme mon foyer.

Je faisais de nombreuses choses pour essayer de me sentir bien sur Prideland mais même si j’y avais des connaissances désormais, ce ne serait jamais la même chose que sur les terres arides. Personne sur le glorieux royaume ne nous connaissait vraiment. Tout ce qu’ils savaient de nous, c’est ce qu’ils avaient entendus ou ce qu’on leur avait dit. Il faudrait cependant s’y faire et c’est ce que je confiais à ma sœur.

Mais même si ce sentiment persiste, ce n’est pas comme si nous pouvions retourner sur Outland alors autant apprendre à vivre avec.

Il était rare que je me montre si négatif et cela inquièterait sûrement Wissel. Elle s’était montrée honnête et il était normal que j’en fasse de même, quand bien même je ne pouvais lui mentir.

_________________
Koda vous rend service en #64332c


Présentation - Rapport du Matin - RPs & Liens
Pour tout MP, me contacter sur le compte d'Ukarimu

Kit ©️ Awena (ex-Eshina), merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4600-koda-pour-vous-servir
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 1194
Localisation : PRIDELAND.

En savoir +
MessageSujet: Re: Tourmentés par le Passé   Lun 10 Sep - 18:36

Tourmentés par le Passé
Au fond d'elle, elle savait qu'elle aurait aimé ne jamais avoir cette conversation avec son frère. Pas maintenant. Pas à leur âge. Pourtant, la brune était bien la dernière à pouvoir dissimuler ses émotions les plus profondes. Quand quelque chose la touchait, elle le montrait plus facilement que ses frères et sœurs. Aussi était-ce pour cette raison qu'elle était à ce point choyée par ses frères – à défaut de Kira, la nièce préférée de Vita, qui jouait stupidement à la pseudo-rebelle de la Savane – et avait pertinemment conscience qu'elle pourrait leur faire confiance, sans craindre une possible trahison. Aujourd'hui, ce n'était pas Janan ou Ranà qui la rassuraient de par leur présence, mais bien Koda.
Le fils du feu lui fit comprendre que lui-même ignorait pour quelle raison les Esprits avaient laissé une telle chose se passer. Pourquoi ils avaient préféré redonner le royaume d'Outland à des lions qui ne le méritaient pas. Wissel renifla doucement, les oreilles plaquées contre son crâne. Non pas contrariée par la méchanceté des Grands Esprits mais bien fortement peinée par leur décision. L'esprit du feu n'avait pas été là pour protéger ses enfants du danger. Pourquoi avait-il tué Tahani et Tadj à travers l'incendie du Champ Herbeux ? Wissel ne comprenait pas et ne comprendrait sûrement jamais. Leurs ancêtres étaient-ils à ce point en colère contre eux ? Elle réprima un horrible frisson.

« J’essaie mais c’est bien différent d’Outland. J’ai beau me rendre utile, il y a encore des jours où je ne me sens pas chez moi ici. » se confia Koda.

Lui aussi ? La benjamine d'Ishana avait toujours cru être la seule à ressentir une telle absence d'adaptation au sein d'un groupe plutôt ouvert, étrangement. Ishana semblait s'épanouir comme jamais, en compagnie de ses cousines de cœur et sur un territoire qui l'avait, semblait-il, déjà accueilli par le passé. Wissel n'avait rien contre les Pridelanders, cela dit, elle était dans l'incapacité de les aimer autant qu'elle avait aimé les Outlanders jadis. Il y avait comme une barrière qui l'empêchait de s'attacher, peut-être la peur ou le dégoût, qui sait, elle n'en avait strictement aucune idée. Il en restait que cette fermeture d'esprit ne lui laissait qu'un seul choix : se tourner vers sa famille pour se confier.

« Papa m’a dit que ça finirait sûrement par passer et même si je veux le croire, je pense que je ne pourrais jamais considérer Prideland comme mon foyer. »

ça finirait sûrement par passer, hein ? Wissel fronça légèrement les sourcils, agacée par les propos de leur père. Ce père qui n'avait pas été beaucoup là pour ses enfants – malgré ses efforts – sur Outland. La femelle caramel n'osa commenter la sainte parole de Masika, mais n'en pensait pas moins : il n'avait rien à dire. Il ne pouvait pas leur donner des conseils à ce propos, après tout il n'avait jamais eu à perdre son royaume, lui. La donne aurait été sûrement différente si cela avait été le cas. Mais rien ne lui aurait été utile de s'acharner sur sa figure paternelle qui n'était pas à l'origine de la perte du royaume d'Outland. Elle ne le regretterait que davantage par la suite.

« Mais même si ce sentiment persiste, ce n’est pas comme si nous pouvions retourner sur Outland alors autant apprendre à vivre avec. »

Écarquillant légèrement les yeux, chassant d'une seconde à l'autre ce petit air agacé qui avait peint son petit minois, la timide considéra les yeux verts de son frère. Elle ne l'avait jamais entendu prononcer de telles paroles. D'habitude, il avait tout le temps un bon mot à dire pour rassurer les siens. Devait-elle comprendre qu'il ne servait plus à rien d'espérer un avenir meilleur ? Étrangement, elle se le refusait. Vivre sur Prideland à contre-cœur ? Pas pour elle …

« Alors c'est ça, notre avenir et notre destinée ? Vivre sur un royaume qui ne nous plaît guère ? » résuma-t-elle, haussant un sourcil inquiet. « C'est cela, le destin des Enfants du Feu ? »

Une destinée aussi impossible que soutenable. Elle ne savait pas tellement ce qu'elle disait, mais … quitte à perdre définitivement Outland, elle ne laisserait pas les autres décider de son avenir une fois de plus. Wissel hésita quelques instants, pensive. Ignorant si son idée pourrait rassurer Koda ou bien, davantage le conforter dans ce soi-disant destin qui leur était promis.

« Nous n'avons plus d'Outland. Et nous vivons sur un territoire qui n'obtiendra jamais nos grâces. Alors, franchement … Où se trouve notre maison ? On sera des lions errants, comme ça, toute notre vie ? ... » Elle observa la réaction de son frère puis soupira doucement. « On pourrait peut-être, qui sait, nous chercher un nouveau territoire où vivre … Un territoire qui nous rendra enfin le sourire et où on fera vivre les survivants du Feu. Une terre qu'on défendra à coups de griffes et de crocs, et qui fera notre fierté. »

Mais ça, elle ne savait pas où en trouver une. Pas même si cette fameuse maison existait.

« Le seul souci … C'est que mes connaissances sur la Terre des Lions sont très limitées. On m'a parlé des royaumes qui la composent, mais j'ignore s'il reste encore des territoires libres pour des âmes en peine comme nous. Tu penses qu'on pourrait … en trouver une ? Histoire de se reconstruire ? »
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Baisse d'activité à partir de Septembre, je ne répondrais aux RPs que pendant les week-end.
W I S S E L


Kit ©️ Dhalahi I love you
Wissel s'amuse en Teal. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4598-w-i-s-s-e-l
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 124
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Tourmentés par le Passé   Lun 10 Sep - 23:26

Lorsque j’évoquais les Esprits et ceux à qui ils avaient laissés le royaume d’Outland, j’entendis ma sœur renifler. Elle aussi ressentait un dédain certain pour les individus qui nous avait chassés de nos terres. Rien de plus normal à mes yeux comme réaction. Comment pouvait-on accepter que des personnes qui ne le méritaient pas viennent s’emparer de votre territoire pour le proclamer le leur ? On ne pouvait pas mais même si à cet instant, je savais que nous étions au minimum deux à ne pas être d’accord avec ça, que pouvait faire deux lions face à ceux qui avaient décimés nos anciens camarades ? Rien.

Je parlais ensuite de mon mal être sur le glorieux royaume ainsi que des conseils de notre père. Les pridelanders étaient des personnes gentilles et accueillantes mais il y avait ce petit quelque chose qui était différent. Je ne saurais mettre la griffe sur ce que c’était mais il restait que ce n’était pas la même chose. Papa m’avait parlé de mœurs différentes et peut-être était-ce ce dont il s’agissait mais toujours était-il que malgré quelques rencontres, je n’avais pas l’impression d’être un membre à part entière des pridelanders. Juste une pièce rapportée.

Ma dernière phrase étonna ma sœur, comme je m’y attendais. Mais à moins de rechercher la mort, nous ne pouvions retourner sur la terre qui nous avait vu naître et grandir. Alors bien que cela devait faire drôle à Wissel de m’entendre parler de la sorte, à quoi bon ?

Alors c’est ça, notre avenir et notre destinée ? Vivre sur un royaume qui ne nous plaît guère ? C’est cela, le destin des Enfants du Feu ?

Je me mordillais la lèvre inférieure lorsque j’entendis les propos de ma sœur. Cela ne me plaisait pas plus qu’à elle mais que pouvions nous faire de plus ? Je voyais bien que Maman, Kira et Janan se plaisait ici et même si ce n’était pas notre cas, ne devions-nous pas faire des efforts, pour eux ?

Nous n’avons plus d’Outland. Et nous vivons sur un territoire qui n’obtiendra jamais nos grâces. Alors, franchement… Où se trouve notre maison ? On sera des lions errants, comme ça, toute notre vie ? …

Oui, nous avions été arrachés à notre maison et l’endroit où nous avions atterris avait beau être resplendissant et riche en tout ce que l’on pouvait rêver, il ne serait jamais mon foyer. Je pouvais le sentir au plus profond de moi et ce constat m’arracha une grimace. Que faire alors pour les Enfants du Feu ? Wissel continua sur sa lancée après un léger soupir.

On pourrait peut-être, qui sait, nous chercher un nouveau territoire où vivre… Un territoire qui nous rendra enfin le sourire et où on fera vivre les survivants du Feu. Une terre qu’on défendra à coups de griffes et de crocs, et qui fera notre fierté.

Si ma sœur ne m’avait jamais entendu si pessimiste, de mon côté, je ne l’avais jamais vu aussi enflammée. Je relevais la tête après l’avoir baissée à la suite de ses dernières paroles. Elle croyait à ce qu’elle disait, je pouvais le sentir. Mais étions-nous vraiment capable d’une telle chose ? Pouvions-nous vraiment trouver un endroit que l’on appellerait notre foyer et pour qui l’on pourrait donner notre vie ? J’aimerais y croire et l’espace d’un instant je m’imaginais ce que pouvait donner cette vie.

Les terres qui m’apparurent étaient floues mais je distinguais sans mal ma sœur, le sourire aux babines. Je ne voyais pas ma mère ni les autres membres de ma fratrie mais je reconnu sans mal le pelage de notre grande cousine et celle que je considérais toujours comme ma Reine : Waasi.
Je revenais à l’instant présent lorsque Wissel reprit la parole.

Le seul souci… C’est que mes connaissances sur la Terre des Lions sont très limitées. On m’a parlé des royaumes qui la composent, mais j’ignore s’il reste encore des territoires libres pour des âmes en peine comme nous. Tu penses qu’on pourrait… en trouver une ? Histoire de se reconstruire ?

Je n’avais pas plus de connaissances qu’elle au sujet des territoires de la Terre des Lions. Je connaissais ceux qui existaient déjà mais j’ignorais s’il y avait des parcelles de terres libre de tout dirigeant. Ce n’est pas pour autant que je pensais l’entreprise irréalisable et c’est ce que je confiais à ma sœur brune.

Je n’en sais pas plus que toi sur ce sujet, Wissel. J’ignore s’il existe un endroit quelque part qui n’appartient à personne et que l’on pourrait trouver à notre goût pour nous y installer.

Je laissais quelques secondes s'échapper tandis qu'une nouvelle lueur s'allumait dans mon regard : l'espoir.

Cependant, si nous ne cherchons pas, nous ne risquons pas de le découvrir…

Venais-je de dire que j’acceptais de quitter Prideland pour un voyage dont je n’étais pas certain qu’il aurait un aboutissement ? Sans aucun doute. S’il y avait la moindre chance pour que l’on trouve le territoire qui trouverait grâce à nos yeux alors pourquoi continuer à rester ici, ou nous n’étions pas heureux ?

Pour répondre à l’une de tes questions, ma maison se situe là où se trouve ma famille. En ce sens, je crois que nous devrions en parler aux autres. Je ne suis pas certain qu’ils viendront avec nous mais ça me ferait mal de partir sans savoir au moins ce qu’ils en pensent.

Je ne serais heureux qu’en présence des membres de ma famille, mais si eux étaient heureux ici alors je ne pouvais pas les forcer à nous suivre. Leur bonheur ferait le mien, même si l’on devait se séparer. Néanmoins, il était un autre membre de notre famille qui occupait mes pensées et qui pouvait s’inscrire dans notre recherche : Waasi. Si elle n’était venue sur Prideland, c’est qu’elle devait avoir trouvé un endroit où vivre. Peut-être pourrions-nous alors la rejoindre ? C’est ce que je demandais à ma sœur aux prunelles émeraudes.

Ce territoire dont tu parles, peut-être Waasi l’a-t-elle déjà trouvé ? Je ne l’ai pas vu venir sur Prideland comme nous l’avons fait alors c’est qu’elle doit avoir trouvé refuge ailleurs, non ? Pendant nos recherches d’une nouvelle terre, peut-être pourrions-nous aussi rechercher notre Reine. Qu’en dis-tu ?

_________________
Koda vous rend service en #64332c


Présentation - Rapport du Matin - RPs & Liens
Pour tout MP, me contacter sur le compte d'Ukarimu

Kit ©️ Awena (ex-Eshina), merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4600-koda-pour-vous-servir
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 1194
Localisation : PRIDELAND.

En savoir +
MessageSujet: Re: Tourmentés par le Passé   Sam 15 Sep - 21:16

Tourmentés par le Passé
Se retrouver une Terre, un Royaume, une Vie et une Histoire décente. Ils ne pourraient jamais modifier le passé, ni le renier. Jamais. Et dans le cœur de Wissel perdurerait cette amère rancune envers le nouveau peuple d'Outland qui avait fait couler le sang pour quoi ? Pour de vulgaires terres qui ne leur appartenaient pas. Elle n'avait pas la moindre idée si, un jour, elle pourrait être en paix avec elle-même et trouver cette terre qui lui garantirait l'amour, la survie et une histoire qu'elle défendrait farouchement cette fois-ci. Peut-être se faisait-elle des idées. Peut-être était-ce là un tragique destin qui lui avait été réservé et qu'elle tentait désespérément de repousser. Mais c'était profondément injuste. Indigne de l'Esprit du Feu et des Grands Esprits. Où se trouvait la justice ? Pas sur la Terre des Lions en tout cas.
Réprimant un soupir désolé, la jeune adolescente s'intéressa finalement à la mine honteuse de son frère qui entendait ses paroles et y réfléchissait probablement. Elle n'aimait pas le voir comme ça, ça lui faisait extrêmement de peine. Il fallait qu'ils fassent quelque chose, réagissent à tout prix. Koda releva doucement la tête, confiant à sa petite sœur.

« Je n’en sais pas plus que toi sur ce sujet, Wissel. J’ignore s’il existe un endroit quelque part qui n’appartient à personne et que l’on pourrait trouver à notre goût pour nous y installer. »

Elle n'en savait pas plus que lui mais ils devaient espérer, y croire et surtout essayer de trouver cet endroit. Wissel avait envie d'y croire et de donner une chance à ce doux rêve qui s'immisçait lentement dans sa mémoire. Peu importe où ils iraient, si ce territoire se trouvait tout près de Prideland ou à des kilomètres de là, il faudrait qu'ils cherchent et parviennent à combler le manque qui les occupait depuis déjà trop longtemps. Un frisson d'anxiété se saisit de la féline caramel qui imaginait tout cela d'un air presque déconnecté de la réalité. Ses scrupules affluaient dans son esprit et elle se demandait si ses idées n'allaient pas aggraver la situation de leur famille. Les doutes se dissipèrent lorsqu'elle aperçut une sorte de lueur d'espérance dans les prunelles vertes de Koda, lui qui était, pourtant, l'un des plus raisonnables de la fratrie.

« Cependant, si nous ne cherchons pas, nous ne risquons pas de le découvrir … Pour répondre à l’une de tes questions, ma maison se situe là où se trouve ma famille. En ce sens, je crois que nous devrions en parler aux autres. Je ne suis pas certain qu’ils viendront avec nous mais ça me ferait mal de partir sans savoir au moins ce qu’ils en pensent. Ce territoire dont tu parles, peut-être Waasi l’a-t-elle déjà trouvé ? Je ne l’ai pas vu venir sur Prideland comme nous l’avons fait alors c’est qu’elle doit avoir trouvé refuge ailleurs, non ? Pendant nos recherches d’une nouvelle terre, peut-être pourrions-nous aussi rechercher notre Reine. Qu’en dis-tu ? »

Elle écarquilla les yeux, fortement surprise par la proposition de son frère. Son cœur se mit à tambouriner contre son poitrail. Alors il était d'accord ? D'accord pour tout quitter, afin de vaincre ce semblant de destin qui les menaçait ? Elle songea à Prideland, à ces personnes qu'elle avait rencontré, à sa mère, son oncle, sa sœur et ses frères, au pays de Freeland et à son père, qui était déjà assez vieux, et qui ne serait plus là pour l'accueillir à son retour. Toutes ces personnes qui constituaient son entourage allaient lui être arrachés, temporairement … ça lui faisait tout drôle, tout étrange.

« Tu es sérieux ? » s'étrangla-t-elle, presque, les yeux ronds.

Où commenceraient-ils leur recherches ? L'adolescente s'était un peu intéressée aux alentours, mémorisant la route menant à Outland et au Territoire des Hyènes. Ils ne pourraient pas se rendre là-bas, c'était tellement évident que … elle n'avait même pas besoin de se justifier. Elle avait pu apercevoir de drôles de montagnes blanches non loin de Prideland, et une mer infinie de sable juste à côté. Wissel doutait fortement qu'ils puissent commencer leurs recherches en se rendant sur ces deux territoires fortement opposés. Il ne lui restait plus qu'une seule solution … Se rendre sur Freeland. Son cœur bondit dans son poitrail.

« Ce serait tellement génial de pouvoir revoir Waasi ! Je doute fortement qu'on puisse s'approcher d'Outland et du Territoire des Hyènes, alors … Pourquoi ne pas commencer nos recherches sur Freeland ? Notre famille paternelle s'y trouve. On sera moins déboussolé ... » Et peut-être, enfin, ils auront droit à la présence de leur père comme jamais. « Je serais bien incapable de quitter Prideland sans avertir un minimum notre famille … Tu imagines Janan et Ranà ? Je ne pourrais pas les regarder dans les yeux après ça ... »

Elle-même craignait l'abandon comme jamais. Comment pourrait-elle abandonner ses frères au royaume et partir explorer d'autres terres égoïstement ? Elle ne releva pas le nom de Kira et Ishana : elle vouait une certaine rancune à chacune d'entre elles. Elle ne supportait pas le caractère rebelle de Kira. Ishana ? C'était sa mère … Mais elle l'avait inconsciemment trahie en préférant croire Vita à elle. Combien de fois avait-il tenté de la tuer, sans que sa mère ne réagisse et fasse barrière à ce monstre qu'était son oncle ? Pff.

« Dans tous les cas … Peut-être réussira-t-on, peut-être ne réussira-t-on pas. Mais je refuse de vivre sur Prideland sans avoir tout essayé. » déclara-t-elle, l’œil luisant de détermination.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Baisse d'activité à partir de Septembre, je ne répondrais aux RPs que pendant les week-end.
W I S S E L


Kit ©️ Dhalahi I love you
Wissel s'amuse en Teal. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4598-w-i-s-s-e-l
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 124
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Tourmentés par le Passé   Dim 23 Sep - 19:02

Ma cadette au pelage caramel sembla étonnée que j’accepte aussi rapidement et la tête qu’elle tira m’arracha un sourire amusé. Elle ne semblait pas être sûre de ce qu’elle venait d’entendre, aussi me demanda-t-elle si j’étais sérieux. Il ne m’avait pas fallu longtemps pour que j’accepte de quitter ce territoire qui ne m’apportait pas grand-chose et qui me privait de l’épanouissement auquel j’avais droit. Le plus dur serrait de quitter ma mère, ma sœur et mes frères mais j’espérais que certains d’entre eux nous suivraient lorsqu’on leur expliquerait.

On ne peut plus sérieux. C’est toi qui a raison, les Enfants du Feu méritent mieux que la vie que nous vivons actuellement.

Encore fallait-il savoir où aller. Je n’avais pas croisé beaucoup de voyageurs mais en demandant aux bonnes personnes, peut-être trouverons nous des traces de celle que je considérais toujours comme ma Reine malgré l’attitude bienveillante de la reine dorée.
Nous avions encore le temps avant de partir et je pourrais faire une petite investigation auprès des pridelanders. L’esprit de Wissel travaillait aussi de son côté et elle ne tarda pas à me faire part de ses pensées.

Se serait tellement génial de pouvoir revoir Waasi ! Je doute fortement qu’on puisse s’approcher d’Outland et du Territoire des Hyènes, alors… Pourquoi ne pas commencer nos recherches sur Freeland ? Notre famille paternelle s’y trouve. On sera moins déboussolés… Je serais bien incapable de quitter Prideland sans avertir un minimum notre famille… Tu imagines Janan et Rána ? Je ne pourrais pas les regarder dans les yeux après ça…
Dans tous les cas… Peut-être réussira-t-on, peut-être ne réussira-t-on pas. Mais je refuse de vivre sur Prideland sans avoir tout essayé.


Je lançais à ma sœur un regard étonné. Avait-elle fait exprès de ne pas mentionner les autres femelles de notre famille ? Je décidais de ne pas relever et me contentais d’acquiescer tout en me concentrant sur une autre partie de ses paroles. Freeland et notre famille paternelle. Se serait extra de commencer par là et malgré l'annonce que j'allais faire, mon enthousiasme grimpa en flèche.

Je ne sais pas si Père t’en a parlé mais malheureusement, nous ne pourrons pas y rencontrer notre grand-mère... Elle a rejoint les Esprits il y a plusieurs lunes de cela maintenant.

Mais derrière chaque parcelle d'ombre se cachait de la lumière et ça, il me tardait de l'apprendre à ma petite sœur.

Mais on pourra au moins faire la connaissance de Kenan et Malika alors je vote pour Freeland !

J’ignorais combien de fois notre père et Wissel s’était retrouvé ensemble depuis que nous étions sur Prideland. J’ignorais également quelle avait été la teneur de leurs discussions mais si elle ne savait pas alors il fallait qu’elle l’apprenne. Que se soit par moi ou qu’elle le découvre de ses propres yeux, elle apprendrait tôt ou tard que notre Père avait refait sa vie. Elle le savait peut-être déjà mais dans le cas contraire, j’étais à peu près sûr que sa réaction ne serait en rien semblable à la mienne.

Alors il ne nous reste plus que deux choses à faire. Parler à notre famille et aller dire à la reine Awena que nous partons.

Je comptais également ajouter quelques petites choses sur ma liste comme revoir les bases du combat et pouvoir protéger convenablement ma sœur si nécessaire.

_________________
Koda vous rend service en #64332c


Présentation - Rapport du Matin - RPs & Liens
Pour tout MP, me contacter sur le compte d'Ukarimu

Kit ©️ Awena (ex-Eshina), merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4600-koda-pour-vous-servir

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Tourmentés par le Passé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tourmentés par le Passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.
» Il est de retour ... Mais que s'est il passé depuis 3ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Glorieux Royaume — Prideland
 :: La Colline du Peponi
-