Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Sumu, Sekhmet, Shasta & Kutoa

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Peter Crowley's Fantasy Dream

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 “What'll be now, mister mole ?”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 873
Localisation : I can't decide, whether you should live or die. Oh you'll probably go to Heaven, so don't hand your head and cry ! ♪

En savoir +
MessageSujet: “What'll be now, mister mole ?”   Dim 15 Avr 2018 - 21:33

Kutoa s'habituait quelque peu à son nouveau territoire, chose devenue commune pour lui ces derniers mois, et il se remettait lentement mais sûrement de ses blessures. Enfin, pas que ce vieux lion qu'il avait affronté lors de la bataille du Champ Brûlé fut parvenu à lui infliger la moindre blessure sérieuse : Kutoa l'avait achevé avant. Toutefois, même si le combat s'était globalement bien passé pour lui, ce n'avait pas été le cas pour tous. Le guerrier n'oserait d'ailleurs jamais avouer l'angoisse qui l'avait saisi lorsqu'il n'avait pas retrouvé Shaba immédiatement, une fois les combattants dispersés. Elle avait été partie à la recherche de son fils unique, Aresak. Toutefois, elle ne trouva qu'un corps sans vie à la place. Elle en fut brisée, et l'était encore à ce jour. Kutoa faisait de son mieux pour alléger le deuil de la mère, car il savait à quel point sa ... Compagne ? La lionne. À quel point la lionne tenait à son fils. Si le guerrier se prenait souvent à songer à l'idée que, peut-être, elle aurait bientôt d'autres enfants pour lesquels s'inquiéter, il sut cependant que cette tragédie lui demandait de faire preuve de plus de tact.

Cependant, pour que Shaba pût se rétablir et panser son cœur, il fallait faire quelque chose avec cette affreuse termitière dans laquelle le clan dormait. Il y régnait une chaleur épouvantable, exacerbée par la saison sèche. Les conditions n'étaient donc pas propices, et cela était inacceptable. Ce fut pourquoi Kutoa décida de passer le plus clair de sa convalescence à arpenter ce nouveau territoire qui lui était inconnu, à la recherche d'un endroit à l'abri et correspondant à ses critères. Autant dire que cela revenait à chercher une gerbille au milieu d'éléphants.

Ainsi, ce fut après une journée de fouilles infructueuses que Kutoa atterrit de nouveau au sein de la termitière, se couchant sur le sol bien trop chaud à son goût, fatigué et désespéré. Ce territoire avait beau être mieux que l'ancien royaume des Marozis, il n'en restait pas moins misérable. Le guerrier souffla de frustration, ferma les yeux, les rouvrit, puis se releva. Il n'avait pas envie de dormir tout de suite. Il se trouvait trop agité pour cela. Il décida donc, sur un coup de tête, d'aller explorer plus en détail cette horrible termitière. Après tout, de ceux ayant déjà vécu sur ce territoire par le passé, certains affirmaient qu'il faisait plus frais dans les profondeurs. Autant tester cela.

Le vieux lion commença dès lors à s'enfoncer dans la termitière, toujours plus profondément, zigzagant entre les galeries, s'émerveillant presque de leurs dimensions, qui lui permettaient de se tenir plus ou moins debout. En s'engouffrant dans une énième galerie, Kutoa dut l'avouer : les habitués n'avaient pas menti. Il faisait effectivement plus frais. Ayant ainsi satisfait sa curiosité, Kutoa voulut retrouver la surface. Jusqu'à ce qu'il se rendit compte qu'il ignorait comment remonter, ayant complètement oublié par quelles galeries il était passé.
Et merde.
Il continua de tourner en rond pendant quelques minutes, toujours aussi patient, mais au bout d'un moment, il dut se rendre à l'évidence : il ne pourrait pas sortir sans aide. Toutefois, tenant trop à sa dignité de vieillard, il refusa d'appeler à l'aide. Ou du moins, pas tout de suite. Peut-être que quelqu'un viendrait le chercher.

Alors que Kutoa commençait déjà à s'installer, prêt à ne pas bouger des heures durant si besoin, une odeur autre que celle de terre lui parvint aux narines. Ranjana ! Peut-être saurait-elle mieux que lui comment se sortir de là ? Aussi, le lion sablé se redressa et la héla, sans la voir :

Kutoa : “ Ranjana ? Je sais que tu es là. „


_________________

Kit © Ermi

Kutoa parle en #0070ff

/!\ Activité réduite à cause des cours /!\
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1361-kutoa-apprenti-guerrier
avatar
MEMBRE - RANJANA


À mon sujet

Age : 99 Féminin
Nb de Messages : 146
Localisation : Over the hills and far away

En savoir +
MessageSujet: Re: “What'll be now, mister mole ?”   Hier à 0:53

What'll be now
@Kutoa

Après avoir confiée ses enfants à Shalika, et laissant Jeuri se remettre un peu de ses affrontements pour recommencer à l'incendier, Ranjana s'était éloignée de tous pour errer, seule, sur ce territoire qui n'était pas le sien et qu'elle peinait à considérer autrement. Une terre de poussière en valait une autre, et la seule chose qu'apportait celle-ci était la promiscuité entre tueurs et vauriens, et la proximité avec les autres royaumes - tous d'un naturel hostile à ce qu'ils étaient. Peut-être était-ce mieux pour ses petits, mais Ranjana avait l'impression qu'ils venaient de s'installer dans une sorte de cuvette où les ennemis n'auraient aucun mal à les cueillir. Préférant ignorer ces pensées, la lionne beige reprit son chemin.

Plus les choses changeaient et plus elle restait les mêmes, et même après la guerre cette détestable routine reprenait : de la poussière, des cendres, des recherches infructueuses, et la reprise des-dites recherches, le tout sous une chaleur qu'elle avait fini par apprendre à ignorer. Tss... Trêve de pensées volages, il était temps d'agir de manière méthodique. Rapidement l'exilée était parvenue à trouver un cours d'eau qui, malgré les odeurs de crocodile qui y traînait, était sûr à plusieurs endroits. Avec l'odeur du sang et de la mort qui imbibait ces terres, les proies n'allaient pas encore revenir avant quelques temps mais là encore, Ranjana s'était affairée et avait dénichée quelques pâturages qui, elle en était sûre, ne manquerait pas d'attirer bien assez tôt les herbivores et leurs troupeaux.

Restait cependant la question des abris. Bien que l'idée même de dormir aussi près de tout exilé et de laisser ses enfants en faire autant était pour elle une véritable source d'inquiétude, Ranjana avait fini par se résoudre à l'idée qu'elle allait devoir faire avec un terrain bien plus petit que le royaume des marozis : et donc, bien plus petit également pour ses nouveaux habitants... Ces derniers n'étaient en rien unis. Il n'y avait chez eux, à ses yeux du moins, nulle amitié ou tentative d'entende et d'entraide. Ils avaient combattus ensemble car leur but était alors commun, mais désormais ils avaient ce qu'ils cherchaient, et rapidement les réflexes de survie du royaume marozi finiraient par revenir à tous.

Aussi un abri devenait une question vitale et les termitières qui trônaient devant elle, une possible solution. L'endroit diffusait une odeur de plus en plus tenue d'Outlanders - était-ce donc là qu'ils avaient autrefois vécus ? Avec méfiance mais détermination, Ranjana s'engouffra dans les grandes colonnes de terre.

Des tunnels, des crevasses, des couloirs et encore des crevasses. Cet endroit était un véritable labyrinthe pour qui n'en avait pas encore l'habitude, si bien que Ranjana s'était mise, d'une griffe enfoncée dans la terre compacte, à marquer son chemin au cas où elle n'aurait été capable de retrouver son chemin.

Bon, l'endroit était compliqué mais possédait au moins l'avantage d'être frais et à l'abri du soleil. Plus elle s'enfonçait dans les profondeurs de la termitière et plus les odeurs d'autres lions se faisaient ténues. Pour peu qu'ils apprennent le chemin à leurs enfants, cet endroit pourrait être un bon abri, après tout... La guerrière examinait les cavités, à la recherche de serpents, insectes dangereux ou autres, quand une voix résonna dans les couloirs pour parvenir jusqu'à ses oreilles.

- Ranjana ? Je sais que tu es là.

L'héritière de Jeuri s'immobilisa en entendant des paroles, relevant la tête, sortant les griffes, écoutant attentivement. Elle avait reconnue la voix de Kutoa, un des kulishas qui avait fini par échouer sur le territoire marozi - et, comme tout autre membre de ce groupe, quelqu'un qu'elle ne voulait pas auprès de ses enfants. D'une voix d'une neutralité à toute épreuve, Ranjana répondit au lion en cherchant à déterminer la position exacte.

- Grand bien te fasse, Kutoa.

Ses enfants étaient plus importants que tout, y comprit qu'elle, et Ranjana ne comptait pas arrêter ses recherches pour les yeux fatigués d'un tueur qu'elle considérait comme tiré d'une bien vieille époque disparue pour eux tous.
©️ 2981 12289 0

_________________
Signa 1
Signa 2


Sapin de Noël des Exilés, merci Yetsa !:
 

Kit by Ajjin, Awena et Yetsa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3012-ranjana-bow-to-the-crown
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 873
Localisation : I can't decide, whether you should live or die. Oh you'll probably go to Heaven, so don't hand your head and cry ! ♪

En savoir +
MessageSujet: Re: “What'll be now, mister mole ?”   Hier à 20:26

Kutoa dressa les oreilles à la réponse de Ranjana. Il ne s'était donc pas trompé ! Au moins, son odorat n'avait donc pas l'air d'avoir été encore touché par la vieillesse, contrairement à sa vue, qui se faisait de plus en plus mauvaise. Il n'avait plus qu'à espérer qu'il ne deviendrait pas aveugle, ce serait vraiment affreux. Son épaule le faisait déjà suffisamment souffrir, il n'avait pas besoin de plus ! Et puis, comment pourrait-il superviser l'entraînement de ses futurs enfants s'il ne pouvait pas les voir ? Le guerrier secoua la tête. Ah, ce n'était pas comme s'il était faible. Son corps pourrait définitivement tenir le coup, après tout ce qu'il avait subi. Ce n'était pas l'ombre de la vieillesse qui allait changer quoi que ce soit. Bon, retour au moment présent. Au vu de la voix plate de la lionne, il semblait certain qu'elle ne fût pas ravie de l'entendre. Et bien, que cela lui plaise ou non, Kutoa ne comptait pas lâcher l'affaire, à présent qu'un espoir d'échappatoire se présentait à lui.

Ainsi, le vieux guerrier fit de son mieux pour tenter de la repérer, en fonction de ce qu'il avait entendu plus tôt. Ce fut peine perdue. Les galeries, dans lesquelles ils se trouvaient, semblaient absorber les sons par ses parois de terre et ... d'autres choses que les termites avaient fabriquées. De plus, la lionne paraissait également se forcer à faire le moins de bruit possible, tant Kutoa se trouvait incapable de la localiser. Ah, était-il tant que cela une mauvaise compagnie ? Il aimait à penser que ce n'était pas le cas, mais au vu de la réaction de la lionne, il y avait de quoi avoir des doutes. Devrait-il alors s'enfoncer dans une galerie au hasard, en espérant tomber sur elle ? Cela ne serait pas sage, il pouvait déjà le déduire. Malgré tout, cette situation particulière n'était pas une raison suffisante pour qu'il désespérât encore et appelât la lionne à l'aide. Ainsi, il se contenta de s'enquérir, d'une voix un peu mielleuse :

Kutoa : “ Alors, Ranjana ? Vous me boudez ? Ne voulez-vous donc pas que nous discutions un peu, comme des lions civilisés ? „


Se rendant alors compte que la femelle pourrait très bien trouver un moyen de fuir sa requête, le Kulisha se creusa rapidement la tête pour trouver un sujet qui pût l'intéresser. Après tout, mieux valait l'avoir dans sa crinière, s'il voulait ensuite pouvoir compter sur son aide. Ah, vivre avec des brutes n'était pas toujours facile. Loin de lui l'idée de nier qu'il en était également une. Ainsi, après quelques secondes de réflexion, un thème s'imposa alors naturellement à lui, étant quelque chose qui le concernait particulièrement : celui des enfants. Ainsi, Kutoa s'empressa d'ajouter :

Kutoa : “ Comment vont vos enfants ? Ont-ils droit à un entraînement particulier, de par la nature de leur père ? „


_________________

Kit © Ermi

Kutoa parle en #0070ff

/!\ Activité réduite à cause des cours /!\
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1361-kutoa-apprenti-guerrier

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: “What'll be now, mister mole ?”   

Revenir en haut Aller en bas
 
“What'll be now, mister mole ?”
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Fraise Tagada et Mister.Joachim vous demande d'applaudire ♥ /SBAF/
» Mister Stark
» 19 mai 1962: Happy Birthday to you mister president...
» Election Mister SnH
» Election de Miss et Mister Ankama 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
La Terre des Exilés — Outland
 :: La Termitière (Interieur)
-