Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 945
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   Dim 1 Avr - 12:56


Suite à l’audience avec le roi, Ahva et Yetsa étaient parties en direction de l’étang mais le premier jour, elle avait fait choux blanc. L’hippotrague ne se montra pas. Mais la situation était suffisamment préoccupante pour s’en charger au plus vite et Ahva n’aimait pas perdre de temps, elle y retourna dès le lendemain et s’en alla chercher Yetsa. Elle salua poliment les quelques lions qu’elles rencontrèrent en chemin mais son regard demeurait sérieux. La lionne gardait à l’esprit les conseils du roi et n’oubliait pas sa ligne directrice : la diplomatie. Craignant de trop attirer l’attention, Ahva s’arrêta peu avant destination et ralentit le rythme. La voix calme, elle s’adressa à la jeune lycaonne :

« Nous ne l’apercevrons peut-être pas aujourd’hui mais qui ne tente rien n’a rien. Dis-moi si tu le reconnais, je serai incapable de le distinguer de ses congénères. »

Yetsa lui avait bien donné quelques indications quant à son physique mais cela n’était malheureusement pas suffisant pour qu’Ahva œuvre en solo et elle avait besoin des connaissances de la lycaonne. Elle gardait toutefois dans un coin de sa tête ses derniers mots échangés avec Fleck et si les choses tournaient mal, sa priorité serait la sécurité de la jeune protégée. Fleck ne lui pardonnerait jamais s’il lui arrivait quoique ce soit à cause de sa négligence.

Comme en temps de chasse, Ahva s’allongea parmi les herbes dorées de la savane et attendit patiemment que le temps fasse son œuvre, observant les allers et venues des animaux tout en gardant un œil sur Yetsa.

hrp a écrit:
J'ai simplement introduit un petit temps avant la rencontre (pour coïncider avec mes RP, j'espère que ça ne gêne personne, je propose donc pour l'ordre de tour : Ahva/Yetsa/Mapi, voili voulou c:

_________________
Royal family:
 


Images © Awena & Akinyi
Ahva rugit en #D66A14


Dernière édition par Ahva le Mar 3 Avr - 7:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 418
Localisation : Sous le soleil des tropics ~♫

En savoir +
MessageSujet: Re: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   Lun 2 Avr - 16:51

La loi du plus fort.


Le premier jour se passa sans qu’il n’y ait de résultat. L’Hippotrague en question ne c’étant pas montré. Elle avait eut beau observant chacun de ces herbivore venue au point d’eau, aucun ne lui tapa à l’œil. C’était les petits tourbillons qui l’avait le plus marqué et elle n’avait pas vue les bons. Enfin. Elle ne c’était pas non plus ennuyé, voguant par-ci, par-là, a la rencontre des gens qui s’y trouvaient. Elle fut d’ailleurs même ravis d’y voir Waneta, son amie zèbre, avec qui elle avait longuement discuté.
Puis à la fin de la journée elles étaient chacune repartie du coté de leur famille jusqu’au lendemain.

Le lendemain donc, Yetsa c’était installé en hauteur, attendant l’arrivé de la princesse. Lorsqu’elle l’aperçue, elle sauta de son perchoir pour aller la rejoindre. Ainsi elles firent rapidement la route, mais la lionne avait finit par ralentir, avant destination et s’adressa à elle. Elle ne put s’empêche de rire à ses mots.

- Ba déjà c’est un mâle. Les mâles sont noir alors que les femelles sont marron. Ça réduit déjà bien.

Bon, peut-être qu’elle devait bien s’en être rendue compte. Mais sait-on jamais. Et puis, les chasseurs ne faisaient peut-être pas la différence. Et peut-être qu’ils n’avaient pas non plus envie de faire ami ami avec d’éventuel proie. Ce qui n’était pas le cas de Yetsa, qui souhaitait faire le plus de rencontre possible. Que ce soit des carnivores, des herbivores ou des charognards… Mais là encore… Yetsa ne chassait pas. Peut-être que cela faisait beaucoup dans la balance de ce fait.

- Et faut regarder sur le poitrail. Normalement lui, il a deux petit tourbillon de chaque coté. Y’en a pas beaucoup avec ça.

Si ce n’est que lui en faites. C’était bien la première fois qu’elle voyait ça. Mais c’était aussi la première fois qu’elle c’était retrouvé aussi proche d’un Hippotrague il faut dire. C’est que les cornus étaient pas facile à approcher, même à l’étang.

Une fois sur place, alors que Ahva s’allongeait dans les hautes herbes, Yetsa elle c’était perché de nouveau sur un rocher, un grand sourire sur les babines. Son regard passait de visiteur en visiteur, et elle en salua quelques uns. Des qu’elle voyait souvent par ici. Elle ne les connaissait pas spécialement mais c’était devenu une politesse entre eux. Puis il y eut quelques éléphants, mais des pachydermes qu’elle ne connaissait pas plus que ça. Trois grands mâles qui voyageaient sur Prideland et Freeland.
Puis enfin, des cornes firent leur apparition. Yetsa redressa les oreilles et observa les individus avant de finir par reconnaitre le grand mâle en question. Les tourbillons sur le poitrail ! Et puis surtout, son regard. Ah ça ! Il avait pas le même que tout les autres.
Sans plus attendre, elle descendit de son perchoir en montrant l’animal d’un mouvement de tête à Ahva. Puis elle s’approcha d’un pas tranquille avant de s’arrêter à bonne distance pour ne faire peur à personne.

- Bonjour Monsieur l’Hippotrague ! Est-ce qu’on peut vous parler un peu s’il vous plait ?

Elle restait souriante malgré tout, les oreilles droites, la queue remuant doucement. Pour sûr, elle ne lui en voulait nullement pour ce qui c’était passé. Et si elle semblait détendue, elle était bien entendue prête à se pousser s’il y avait un quelconque soucis. C’est qu’elle ne souhaitait pas spécialement refaire de vol plané, comme la dernière fois. Ça n’était pas spécialement… Plaisant.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Yetsa Piaille en Brown


PrésentationRecherche rpGalerie
Avatar @ Fleck // Signature @ Ocylan(moi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4698-yetsa-vers-une-nouvelle-v
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 212
En savoir +
MessageSujet: Re: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   Lun 2 Avr - 17:37


Il était l'heure pour le troupeau de s'abreuver. Wappepo, Nirakay et les autres apprentis de Mapinduzi se tenait à la tête et sur les côtés du troupeau. Le leader, comme à son habitude, préférait fermer la marche, histoire d'éviter une éventuelle attaque surprise. Mais, pour une fois, il n'était pas seul : à ses côtés se tenait Imani. La femelle lui avait fait part plus tôt de sa volonté de passer plus de temps ensemble, chose qu'il ne faisait plus depuis bien longtemps. Le grand mâle quant à lui, n'avait pas eu à cœur de le lui refuser. Imani n'était pas la seule qui désirait restaurer leur lien. Malheureusement pour eux, leur marche se fit dans un silence de mort. Ce n'était pas qu'ils n'avaient rien à se dire, bien au contraire, ils avaient trop à se dire justement. Ils ignoraient par où commencer, par qui commencer, ce qu'il fallait dire ou taire... Si bien qu'aucun d'entre eux n'avait à cœur de commencer la discussion. ... C'était étrange comme sensation. Ils étaient l'un à côté de l'autre, leurs pelages se touchaient presque et pourtant, ils avaient l'impression d'être séparer par plusieurs Royaumes.

Lorsque le troupeau s'arrêta près de l'étang, Mapinduzi et Imani saluèrent d'autres herbivores, chef de troupeau ou simple membre. Allié, neutre ou vendu au lion, l'hippotrague ne faisait pas de différence lorsqu'il s'agissait d'herbivores. Il les traitait avec le même égard. Lui et sa compagne baissèrent la tête pour se désaltérer lorsqu'une voix se fit entendre.

- Bonjour Monsieur l’Hippotrague ! Est-ce qu’on peut vous parler un peu s’il vous plait ?

Le grand cornu l'ignora. Il était loin d'être le seul hippotrague ici et son nom, en tant que chef de troupeau, défenseur des herbivores et détracteur des lions, était connu des mangeur d'herbe. Et il ne voyait pas pourquoi un autre animal viendrait lui adresser la parole. Imani, cependant, redressa la tête, elle. Mapinduzi l'entendit glousser. Encore une fois, il l'ignora... Et ce, jusqu'à ce que la femelle lui donne un léger coup de museau sur l'épaule. Il lui lança un regard interrogatif.

- Mapichou, on veut te parler.

Murmura la femelle pour éviter d'être entendu. D'abord surpris, le mâle lui sourit légèrement. Ça faisait tellement longtemps qu'elle ne l'avait pas appelé comme ça. Il redressa la tête et se tourna dans la direction que lui avait indiqué sa compagne. Son regard s'arrêta net sur un lycaon qui se tenait non loin. Les oreilles du grand mâle se plaquèrent sur son crâne. Il comprenait mieux pourquoi Imani avait essayé de détendre l'atmosphère en utilisant son petit surnom. La femelle vint d'ailleurs se placer à la hauteur de son compagnon. Contrairement à lui, son expression était ouverte et accueillante. Elle regardait la jeune prédatrice avec amusement.

Mapinduzi secoua ses imposante cornes, comme pour les mettre en valeur. Il ne pouvait pas les utiliser ici, ça ne voulait pas dire qu'il n'en avait plus et qu'il ne les utiliserait pas en cas d'attaque traitre.

- Qui ça, "on" ?


Sans doute d'autres lycaons. Il ne voyait pas avec qui d'autre cette créature carnassière pouvait trainer. En revanche, il se demandait bien ce que pouvait lui vouloir une meute. Se plaindre qu'il les repousse peut être ? Les prédateurs passent leur temps à geindre dès qu'on ne les laissent pas faire à leur guise après tout.


_________________

Avatar (c) Kiowara & Signature (c) Yetsa

Anciennement Kengeza
Présentation
Rapport du Matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.jeun.fr/t5366-mapinduzi-we-are-more
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 945
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   Mar 3 Avr - 10:03


Défilait devant leurs yeux tout un cortège d’animaux mais aucun d’entre eux ne semblait trouver grâce auprès de la lycaonne et Ahva perdait patience. L’hippotrague fuyait-il les remontrances du roi ou bien avait-il développé une capacité d’emmagasinement d’eau méconnue ? Ahva se retenait de gronder. Non seulement elle ne pouvait forcer la venue du trouble fait mais en plus de cela, elle n’était même pas apte à le reconnaitre et dépendait donc de l’aide de Yetsa. Un coup dur pour la fierté de la guerrière. Elle en venait presque à se demander pourquoi son père l’avait choisi elle. Trouvant de l’amusement dans les mots de la lionne, Yetsa se mit à rire en lui indiquant que les recherches pouvaient déjà laisser de côté toute femelle. Son regard glissa vers la lycaonne, presque outrée. Bien sûr qu’elle connaissait les différences entre les mâles et les femelles, elle n’était pas une ignorante. Elle grommela mais ne dit mot. La bonne humeur de Yetsa contrastait parfaitement avec la sienne plutôt maussade.

« Des petits tourbillons ? Je n’ai jamais rien vu de tel. »

Peut-être une marque de la descendance des chefs de troupeau ou alors tout simplement singulière tout comme le comportement de l’hippotrague. Ahva retint un soupire et reprit son observation des lieux. Des gnous, des zèbres, des éléphants mais nulle trace d’hippotragues. Où était donc le troupeau ? Ahva perdait patience ce qui ne faisait qu’accuenter sa mauvaise humeur mais bientôt, Yetsa se dressa d’une mine attentive puis descendit de son promontoire improvisé. Il était enfin là.

Ahva la suivit bien que respectant une certaine distance, observant l’environnement mais aussi toutes ses failles. Tout le troupeau était là, mieux valait-il éviter que les choses ne dérapent. Comme si sa mésaventure ne s’était jamais produite, Yetsa s’approcha d’un pas tranquille du plus noble des hippotrague pour lui demander son attention mais celui-ci ne daigna même pas se retourner. Ahva fronçait les sourcils. N’avait-elle donc aucune rancune ? D’abord agacée par l’attitude nonchalante de la lycaonne, la princesse se résonna. Venir les bras armés était la pire idée et si elle souhaitait une chance que cette discussion débouche sur une probabilité favorable, elle devait se montrer tout aussi clémente que Yetsa. La femelle présente aux côtés du chef de troupeau sembla attirer son attention sur la petite canidé puisqu’enfin, il se retourna. Ahva pu alors observer ses muscles saillants mais surtout ses cornes meurtrières qu’il présentait avec fierté et pointe d’arrogance.

« Qui ça on ? » tonnait-il d’une voix ferme.

La lionne s’avança alors jusqu’aux côtés de Yetsa, soutenant le regard de l’hippotrague. Son dos était droit, noble et fière mais nulle trace de menace. La diplomatie était le mot d’ordre.

« Je me présente, mon nom est Ahva, fille du roi Kumpa. C’est en son nom que nous venons à votre rencontre. »

Preuve de respect, la lionne lui adressa un signe de tête.

« Pourriez-vous décliner votre identité ? Vos récents agissements sont remontés jusqu’aux oreilles du roi mais pourtant, votre nom nous demeure inconnu. »

Subtilement, la lionne donnait la couleur de ces pourparlers tout en demeurant courtoise et polie. Elle espérait simplement que l’hippotrague serait faire preuve de cette même diplomatie, le tempérament volcanique de la lionne avait tendance à l’emporter sur sa raison.

_________________
Royal family:
 


Images © Awena & Akinyi
Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 418
Localisation : Sous le soleil des tropics ~♫

En savoir +
MessageSujet: Re: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   Mar 3 Avr - 10:57

La loi du plus fort.


Malgré toute la politesse dont elle avait fait preuve, le grand mâle n’eut aucune réaction. Néanmoins la femelle qui l’accompagnait sembla amusé de voir la jeune canidé par ici et fit en sorte que l’intéressé finisse par redresser la tête. Et malgré son air peu ravie par la présence de la jeune femelle, celle-ci continuait de sourire, ne se démontant nullement. Elle voulut donc répondre à sa question mais Ahva le fit bien mieux qu’elle. Alors elle écouta la lionne, tout en restant debout, une oreille dirigé par l’Hippotrague avant de le regarder de nouveau. C’était fou, la lionne était trop… Sérieuse, trop… Grave ?… Il n’y avait pas mort de lion pour l’instant pourtant. Ni mort de qui que ce soit de façon stupide. Si ? Le regard doré observa un instant la femelle herbivore, passant en revue rapidement toute les cicatrices que la pauvre âme portaient sur le corps. Elle en avait bavé. Mais elle avait survécue. Et rien que ça, cela inspira un grand respect pour elle dans le cœur de la jeunette. Et ses yeux brillants d’admiration en furent la trahison même de ce qu’elle pouvait penser à cet instant.
Enfin. Elle revint rapidement à elle pour regarder celui qu’elles étaient venue voir.

- On veut juste discuter avec vous pour comprendre certaines choses. Et peut-être trouvé une entente qui serait bonne pour tout le monde.

Souriant, elle finit par s’assoir, voulant montrer qu’elle n’était pas une menace, ni même venue là pour chercher des poux. Oh non. Elle ne voulait pas non plus reparler de leur première rencontre, de toute façon il avait agit de la bonne façon en un sens. Puis elle posa les yeux sur la lionne, toujours souriante.

- N’est-ce pas Ahva ?

Elle avait bien remarqué que la lionne n’était pas spécialement d’humeur. Et elle espérait vraiment qu’elle ne dérape pas. Ce n’était en soit, ni le moment, ni l’endroit. D’ailleurs les trois éléphants resté sur le bord de l’eau un peu plus loin ne manquèrent pas de rappeler leur présence, gardant un œil sur la scène dont-ils étaient les témoins. Ils connaissaient les lions. Ainsi Que Mapinduzi, même si à leurs yeux toutes ses histoires ne les concernaient pas. Mais ils étaient très attaché au fait que l’étang devait rester un lieu de paix.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Yetsa Piaille en Brown


PrésentationRecherche rpGalerie
Avatar @ Fleck // Signature @ Ocylan(moi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4698-yetsa-vers-une-nouvelle-v
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 212
En savoir +
MessageSujet: Re: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   Mar 3 Avr - 12:59

Le grand mâle cornu n'était déjà pas ravi à l'idée qu'un lycaon veuille lui parler, il le fut encore moins lorsqu'une lionne fit son apparition. Une lionne qui se présenta comme fille de roi et Mapinduzi leva les yeux au ciel. Il s'en moquait. Il s'en moquait éperdument. Elle aurait très bien pu être la fille d'un vulgaire vagabond qu'il ne lui aurait pas apporté plus ou moins d'importance. Un lion était un lion. Qu'il se prenne pour quelqu'un avec un rang ou non, cela ne changeait rien pour le chef de troupeau : s'il devait le tuer, il le ferait avec la même ardeur. A ses côté, Imani se raidit en voyant le félin avancer. Elle refusa de reculer mais son visage, au départ souriant, se fit bien plus froid.

Lorsque la lionne eut finit de parler, la petite lycaon intervint à son tour. Elle semblait bien plus calme et posé que celle qui l'accompagnait. Malheureusement pour elle, si Imani lui adressa un signe de tête comme pour indiquer qu'elle comprenait bien, Mapinduzi l'ignora copieusement.

- Preuve que votre roi n'est pas le mien.

Fit le grand mâle en fixant la lionne. De toute façon, de quel droit le serait-il ? De quel droit ces terres appartiendrait plus aux lions qu'aux autres espèces ? Que quel droit, un lion pourrait-il diriger plus qu'un hippotrague, une hyène, un lycaon ou un zèbre ? Pour le dominant, ce genre de remarque n'était qu'une preuve de plus de l'orgueil des lions.

Et puis, un Roi se soucie de ses sujets... Ce qui ne semblait pas être le cas de Kumpa. En tout cas, pas lorsque ses "sujets" étaient des herbivores. Avait-il jamais fait quelque chose pour eux ? Non. Jamais. De plus, n'était-il pas des devoirs d'un Roi de se tenir informer de ce que fait son peuple ? Mapinduzi n'était pas idiot au point de penser que le souverain devait connaitre chaque nom... Mais celui des chefs de troupeau était un minimum. Surtout le sien, il était connu parmi les herbivores après tout ! Mais là aussi, cela aurait demandé aux félins un effort pour descendre de leur piédestal et les esprits savaient qu'ils en était incapable.

- Une lionne est déjà venu me parler de mes agissements. Je ne vois pas pourquoi je devrais en parler de nouveau.


Il retint un rire mauvais.

- A moins que vous ne soyez venu vous plaindre aussi ? Les prédateurs ne sont bons qu'à ça, ma parole. Une chance que les herbivores soient moins pleurnichards, sans quoi votre Rocher serait noyé sous des reproches et des plaintes.


Le grand mâle s’apprêtait déjà à se détourner mais, sensible aux paroles de la lycaon et partageant la même idée, Imani tira sur la crinière de Mapinduzi pour le ramener dans la conversation. Le mâle secoua la tête. Il n'aimait pas qu'on bafoue son autorité, il n'aimait pas être rappelé à l'ordre. Et encore moins devant des prédateurs. Le comportement de sa compagne avait beau être plein de bonnes intentions, il allait doucement commencer à l'agacer.

- Mon nom est Mapinduzi, chef des Hippotragues de Prideland.


Il ne présenta pas Imani et lorsque la femelle voulu le faire, il lui donna un léger coup d'épaule. Il n'avait aucune confiance en ces prédateurs et ne souhaitait pas qu'à la suite de cette discussion, sa compagne devienne une de leur cible. Elle avait déjà suffisamment souffert comme ça. Peu importait la tournure qu'allait prendre cette discussion, il était hors de question qu'elle s'y retrouve mêlée.

_________________

Avatar (c) Kiowara & Signature (c) Yetsa

Anciennement Kengeza
Présentation
Rapport du Matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.jeun.fr/t5366-mapinduzi-we-are-more
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 945
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   Sam 7 Avr - 11:10


« N’est-ce pas Ahva ? »

La féline sembla sortir de sa torpeur, cessant alors de dévisager l’hippotrague et ses cornes tueuses et hocha de la tête. Bien moins décontractée que sa cadette, la guerrière refusait de s’asseoir convenablement trop éprise par la situation et les enjeux. L’attitude de l’hippotrague l’agaçait et Ahva se contenait pour demeurer de marbre et ne pas laisser transparaitre son ressenti. Elle remarqua également l’attitude de la femelle, probablement la compagne du chef de troupeau qui se raidit à son arrivée. Son corps était marqué de cicatrices et rongés par la douleur. Elle était une redoutable survivante mais ce n’était pourtant pas elle qu’Ahva devait convaincre. D’attitude hautaine, l’hippotrague confia que le roi des lions n’était pas le sien. Ahva sourit brièvement mais ce n’était guère d’amusement.

« Je me doute bien que votre allégeance ne va pas à notre roi mais à votre troupeau. »

Ce n’était pas tant une répartie pour montrer à l’hippotrague qu’elle n’était guère intimidée, Ahva soulignait simplement le fait qu’elle n’était pas dupe mais qu’un peu de respect envers le souverain ne serait pas de trop. De tout temps, on n’avait vu herbivore aussi arrogant mais la lionne devait laisser de côté ses aprioris si elle voulait combler les attentes de son père pourtant, il était bien difficile pour une lionne comme Ahva de ne pas céder à ses pulsions.

De sa voix grave, l’hippotrague arguait qu’une lionne était déjà venu à sa rencontre et qu’il ne saisissait tout simplement pas l’intérêt d’une nouvelle discussion. Retenant un semblant de rire, il ne s’arrêta pas là et dénigra les fauves qu’il qualifiait de pleurnichards. La princesse se fit violence pour ne pas gronder face à ces insultes. Non mais pour qui se prenait-il ? Deux cornes et des enfants terrorisés et l’herbivore prenait la confiance ? Quelle arrogance. Ahva aurait aimé lui sauter au cou pour régler ce conflit de la manière la plus ancestrale mais c’était la pire faute à commettre et autant Kumpa qu’Awena comptait sur elle pour régler ce conflit. Elle ne devait pas traiter cet hippotrague comme un lion mais autrement seulement, c’était une découverte pour elle. Elle prit alors une grande bouffée pour apaiser ses ardeurs et entretenir ce mot qui tournait en boucle dans son esprit : diplomatie. Seulement voilà, l’hippotrague semblait désireux de couper court à la discussion sur ces quelques notes amères mais sa compagne le ramena dans le cercle de pourparlers ce qui sembla d’ailleurs agacer de dernier mais au moins n’était-il pas parti. Ahva comprit alors que la femelle serait elle aussi à convaincre car son opinion pourrait probablement faire pencher la balance en faveur d’un semblant de paix. Semblant trouver un brin de raison, l’hippotrague déclina enfin son identité : Mapinduzi. La princesse hocha de la tête en signe de respect devant ce chef.

« Nous souhaitons simplement trouver un terrain d’entente et comprendre vos agissements. » répondit la lionne, reprenant habilement les mots de la lycaonne pour qu’il entende que leurs intentions n’étaient guère la rechercher d’un nouveau conflit. Précisant alors la raison de sa venue, elle poursuivit d’un ton tout aussi calme : « Voyez-vous, c’est une chose que de se défendre et c’en est une autre d’attaquer des enfants ignorants. Nous aimerions que cela cesse, d’autant plus que des Mositus ont également été victimes de vos agissements. »

Ahva ne remettrait guère en cause les assauts des prédateurs lorsqu’il était question de chasse car cela allait simplement de soi. Chaque individu peuplant la Terre des Lions répondait d’une chaîne alimentaire bien précise et elle ne discuterait pas ce point mais s’en prendre à des lionceaux, c’était du jamais vu et c’était bien cela dont il était ici question. Les Mositus étaient sous leur protection et jamais on ne pourrait leur reprocher leur pacifisme qui avait fait leur réputation.


_________________
Royal family:
 


Images © Awena & Akinyi
Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 418
Localisation : Sous le soleil des tropics ~♫

En savoir +
MessageSujet: Re: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   Sam 7 Avr - 21:35

La loi du plus fort.


Waouh ! Cette conversation risquait d’être des plus tendue. En tout cas il ne fallait pas être un génie pour se rendre compte de la situation. Entre la lionne qui semblait pas de bonne humeur et le cornu qui… Ba ne l’était pas non plus, ils n’étaient pas sortie de l’auberge. Enfin… Yetsa comprit rapidement que la femelle Hippotrague qui accompagnait ce chef de troupeau allait avoir un rôle des plus important dans la discussion, même si elle semblait être en second plan.
Silencieuse, la canidé écouta donc les deux camps. L’Hippotrague qui fit clairement savoir que Kumpa n’était pas son roi et parla du fait que les prédateurs étaient les premiers à venir chouiner. Heu… Techniquement non. Se plaindre de quoi au juste ? Qu’il défendait son troupeau ?… Non. Elles étaient là simplement pour poser un accord. Défendre son troupeau était une chose. Agresser un lionceau à l’étang, en était une autre. D’ailleurs… S’il était aussi agressif, est-ce que cela avait un rapport avec toute les cicatrices de la femelle ?… Il y avait de forte chance.

Quoi qu’il en soit, l’Herbivore se présenta. Mapinduzi. Chef des Hippotrague de Prideland. Ah oui. C’était donc lui qui avait donc le sabot sur tout les troupeaux de son espèces. Tiens… Du coup la jeune femelle se demandait si Fleck avait se rôle là, avec tout les Lycaons du coin. Enfin… Tous… Ils n’étaient que quatre. Enfin, cinq avec Eyota mais vue qu’elle était pas sur Prideland…
Le regard doré de la canidé se posa alors sur Ahva lorsqu’elle prit la parole. Elle restait polie au moins, et présenta donc plus officiellement le projet. Quand à Yetsa ? Et bien elle se contenta d’acquiescer en souriant, toujours assise, à l’apparence décontracté. Elle fit un sourire joyeux à la femelle Hippotrague d’ailleurs, la remerciant en silence pour son geste…
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Yetsa Piaille en Brown


PrésentationRecherche rpGalerie
Avatar @ Fleck // Signature @ Ocylan(moi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4698-yetsa-vers-une-nouvelle-v
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 212
En savoir +
MessageSujet: Re: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   Mar 17 Avr - 11:28

Le grand mâle cornu observait les deux prédateurs, n'écoutant leur dires que d'une oreille. Imani a côté semblait bien plus attentive. Quand la lionne en vint à perler de petit, la femelle tourna la tête vers son compagnon, levant un sourcil mécontent. Mapinduzi l'ignora. Il n'avait pas à se justifier. Ce qu'il avait fait, il l'avait fait en son âme et conscience. Il l'avait fait pour aider Sahnon, pour le protéger, lui et les autres petits. Il n'avait aucun regret. Cependant, il ne put pas non plus retenir un souffle méprisant lorsqu'on lui fit la remarque que ça ne se faisait guère de s'attaquer à des enfants. Oh ? Vraiment ? Pourtant, ça n'avait pas l'air d'être un problème lorsque c'était un prédateur qui était à l'origine de l'attaque.

- Je ne m'en suis pas pris à des Mositus. Je m'en suis pris à des lions. Vos clans n'ont aucune signification à mes yeux. Pridelanders, Mositus, Exilés, vagabond ou princesse. Tss. Un lion est un lion. Un carnivore est un carnivore. Point.

Tout comme les lions ne chassaient pas des individus mais des proies, le leader ne voyait pas pourquoi il devrait différencier ses ennemis. Tous se devaient d'être loger à la même enseigne. Mapinduzi n'était pas un grand fan des exceptions. Encore une raison pour laquelle il n'appréciait guère Matsukan : en quoi son rôle donnait plus de valeur à sa vie qu'à celle d'un autre ? De quel droit lui et sa famille devait être protéger lorsque n'importe quel autre individu risquait à tout instant de perdre un être cher ? Mmpf. Inutile de se demander pourquoi cela ne le dérangeait pas de ramper au pattes des lions. Il ne savait pas ce que c'était, lui, la vie d'herbivore sur Prideland. La vraie vie d'herbivore.

Quoi qu'il en soit, le grand mâle ne put s'empêcher de revenir sur ce qui l'avait fait tiqué. Il plissa les yeux avec mépris.

- Des enfants ignorant, hein ? Allez vous donc vous plaindre à votre groupe de chasse, lorsqu'il ramène des cadavres "d'enfants ignorants" ? Allez vous blâmer un carnivore, lorsqu'il abat un enfant ignorant ? J'en doute. Ne me parlez pas de ma conduite et ne me parlez pas de ces... enfants. Si pour un carnivore, un enfant herbivore est un repas, pour un herbivore, un enfant carnivore est une future menace. Et je réserve toujours le même sort aux menaces, que cela plaise ou non.

Pour appuyer son propos Mapinduzi frappa du sabot sur le sol. Il n'y avait pas de raison qu'il fasse preuve de sympathie à l'égard d'enfants qui, en grandissant, n'en aurait pas pour les petits de son espèce. Si les lions pensaient que tout devait toujours aller dans leur sens, que c'était normal, qu'on allait les traiter avec respect même lorsqu'ils agissaient comme des ordures, ils avaient tort.

A ses côté, Imani se mit à gratter doucement le sol avec un de ses sabots, signe d'une nervosité qu'il lui était difficile de contenir. Elle savait à quel point le sujet des enfants était sensible pour son compagnon. Pour elle aussi d'ailleurs. Mais, elle, ne risquait pas de s'emporter à tout moment telle une tempête.

_________________

Avatar (c) Kiowara & Signature (c) Yetsa

Anciennement Kengeza
Présentation
Rapport du Matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.jeun.fr/t5366-mapinduzi-we-are-more
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 945
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   Sam 21 Avr - 16:20


La princesse glissa un regard vers sa complice qui acquiesça simplement ses mots en souriant. L’attitude de Yetsa bien que fort décontractée malgré la situation ajoutait néanmoins une touche plus douce à l’ensemble et permettait de pallier l’attitude de la lionne. Si elle craignait pour la sécurité de la lycaonne au cas où les choses se corsaient, Ahva était heureuse qu’elle l’ait accompagné. Elle se sentait moins seule face à l’hippotrague qui non seulement était hostile mais aussi bien têtu.

Sûr de lui et de ses acquis, il lui répondait simplement qu’il ne tenait pas compte des clans et qu’un lion était un lion, point barre. Ahva se retint de lever les yeux au ciel. Oui oui, elle avait bien compris qu’il n’avait aucune considération pour leur espèce et leur régime. Toutefois, sa langue se déliait et c’était avec amertume qu’il prononçait le nom de carnivore. Sa dent contre les prédateurs était plus qu’évidente mais aussi compréhensible. Ahva savait pertinemment qu’en engageant la conversation sur ces enfants ignorants, l’hippotrague la reprendrait au mot et c’était bien ce qu’elle attendait.

« La différence est que nous chassons par besoin et n’attaquons pas par plaisir comme vous l’avez fait. Nous devons nous nourrir comme tout animal se doit de le faire pour survivre. »

Il ne fallait pas non plus remettre tout le Cycle de la vie en question. C’était aberrant mais pour autant qu’elle défendait son point de vue, Ahva entendait le sien. L’attitude de l’herbivore témoignait de son agacement tandis que celui-ci tapait le sol du sabot. Une attitude de dominant qui ne plierait pas dans l’intérêt de son troupeau. Puis, une idée lui vint en tête.

« Et si je vous proposais quelque chose ? Nous ne cesserons jamais de chasser, c’est un fait mais nous pouvons cesser de prendre les plus jeunes comme cible si vous vous engagez à faire de même. Les enfants n’ont pas à payer de nos querelles animales. »

C’était une proposition osée, les prédateurs avaient toujours chassé les cibles les plus facile mais peut-être pourraient-ils changer leur habitude, du moins concernant les plus jeunes. Ce n’était pas un prix impossible à payer et si la sécurité des lionceaux était en jeu, les lionnes capituleraient. Mais qu’en était-il de Mapizundi, accepterait-il cette patte qu’elle lui tendait ?

_________________
Royal family:
 


Images © Awena & Akinyi
Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 418
Localisation : Sous le soleil des tropics ~♫

En savoir +
MessageSujet: Re: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   Lun 23 Avr - 15:47

La loi du plus fort.


Yetsa restait calme et attentive, observant les réactions des deux herbivores mais aussi celle de la lionne à ses cotés. Elle comprit aussi rapidement la façon de penser de l’hippotrague, voyant tout les lions comme des lions. De ce fait, comme il le disait si bien, les clans lui passaient par-dessus la tête. Pourtant… n’étais-ce pas la même façon de vivre en fonction des régions où ils vivaient ?… Il ne devait peut-être pas avoir les mêmes lois en fonction des zones. Déjà, de ce qu’elle savait, il n’y avait que l’étang où régnait une soit disante paix, même si certain s’amusait à les passer outre. Autant prédateur qu’herbivore d’ailleurs. Suffisait de voir le fameux Phacochère. Ou même cet Hippotrague, ce « Mapinduzi ».
Enfin, la conversation tournait sur un point qui la toucha particulièrement. Les enfants. Et les paroles de l’Herbivore la cloua sur place. Manger des enfants ?… Pour elle c’était impensable. Mais… peut-être en avait elle manger ?… Non… Les carcasses que les lionnes apportaient au clan étaient bien plus grosse. Et sa naïveté lui avait fait croire que les carnivores ne cherchaient pas à chasser les enfants. Son regard s’arrêta un instant sur la femelle Hippotrague, alors qu’elle réfléchissait à vive allure sur toute ses paroles.

Son regard se posa ensuite sur Ahva. Elle parla en premier lieu du cycle de la vie. Oui… Ce cycle qui faisait que le carnivore mangeait l’herbivore. Mais qu’une fois mort, il retournait à la terre. Que les plantes se nourrissait de ça, et était manger par la suite par les Herbivores. Mais… C’était vrai qu’il y avait une chose injuste là dedans. Le Carnivore devait tuer pour subvenir à ses besoins. Et s’il n’y arrivait pas, il était tout simplement condamner à mourir. Ou a devenir charognard. Ce qui n’était pas forcément le mieux.
La jeune canidé voulut parler, dire que si eux mangeaient des petits alors ils n’avaient pas à râler si les lionceaux se faisait agresser mais la lionne la coupa, reprenant la parole et proposant un marché qui fit sourire la Lycaonne. Voila une bonne chose ! D’ailleurs… Elle était plutôt étonné de voir que ça n’avait pas déjà été fait.

- Oh oui ! Je croyais que c’était déjà le cas moi. En faites.

C’est donc à cet instant qu’elle percuta une chose. Si la Hyène n’avait pas finit son périple à l’étang… Alors… Temaba n’aurait pas put réagir pour la sauver ?… ça aurait été… Normal ?… Elle en eut un frisson rien que d’y penser.

- J’ai eu beaucoup de chance en faites… - Le regard dans le vague, elle avait murmuré ses mots, plus pour elle que pour les autres…
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Yetsa Piaille en Brown


PrésentationRecherche rpGalerie
Avatar @ Fleck // Signature @ Ocylan(moi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4698-yetsa-vers-une-nouvelle-v
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 212
En savoir +
MessageSujet: Re: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   Lun 23 Avr - 16:21

Mapinduzi leva les yeux au ciel. Nous y voilà. Le cycle de la vie, la nécessité. Blablabla... Les lions n'avaient donc que ce seul argument ? Évidemment qu'il savait tout ça ! Il n'était ni stupide, ni bouché ! Même Imani à ses côtés plissa les yeux avec une colère contenu. S'entendre dire que si on les tuait, et donc par extension, si on avait tué sa fille, c'était parce que c'était nécessaire pour la survie d'un autre, devait la ravir, tout comme le grand mâle d'ailleurs. Néanmoins, malgré cette légère perte de patience, aucun des deux herbivores ne pu cacher sa surprise suite à la proposition d'Ahva. Les deux hippotragues s'observèrent un instant, surpris mais silencieux. Ce fut la voix de la petite lycaon qui sorti Mapinduzi de sa pensé lui faisant lâcher un rire mauvais.

- Ahaha ! Déjà le cas ? Tu rêves petite ! Comme si les carnivores allaient s'encombrer de ce genre de chose. Ils choisissent la solution de facilité. C'est tout.

Et quelque part, c'était normal. Un herbivore n'allait pas non plus se fatigué à grimper sur une montagne pour manger s'il a déjà de l'herbe à ses pattes. L'hippotrague retourna son attention vers Ahva. Son regard avait retrouvé son aspect sévère.

- Comme quoi, mon comportement vous aura au moins permit de vous remettre en question. C'est quand même triste de voir qu'il faut vous attaquer de front pour espérer obtenir votre écoute.

Peut être aurait-il pu parler aussi... Mais il doutait que l'effet eut été aussi immédiat. Non. Il fallait se rendre à l'évidence. Ce monde était violent, sanglant, alors pour se faire entendre, il fallait l'être tout autant.

- Mais dites moi, les lions me pensent-ils donc tous idiot pour me ressortir encore et toujours cette nécessite de chasser ? Oui, les carnivores mangent de la viande, je le sais, je l'ai apprit à mes dépends il y a bien longtemps déjà. Je ne m'en plains pas. Pas plus aujourd'hui, qu'hier ou que demain. Le monde est ainsi. Ce n'est pas moi qui suis venu geindre dans cette histoire. C'est vous. Là n'est pas le problème, je ne peux pas vous reprocher ce dont vous n'êtes pas responsable. Vous n'êtes pas responsable de votre besoin de chasser, mais vous êtes responsable de qui sont vos cibles. Par ailleurs, contrairement à ce que vous semblez croire je n'ai aucun plaisir particulier à m'en prendre à qui que ce soit. Je le fais par devoir uniquement. Il est hors de question que je laisse mon troupeau courir le moindre risque.


Et les lionceaux étaient des risques. Des risques futurs, certes, mais des risques qu'il était plus aisé de détruire maintenant que lorsqu'ils seraient adultes. Imani sorti soudainement de son mutisme. Contrairement à Mapinduzi qui avait bien vite reprit contenance, la femelle affichait toujours une mine incrédule.

- Vous... Vous feriez ça ? Cette loi que vous promettez, vous pensez réellement pouvoir la mettre en place ?

L'hippotrague femelle avait beaucoup d'espoir dans sa voix. Sans doute espérait-elle trop d'ailleurs. Si bien que le chef de troupeau, après lui avoir jeté un coup d’œil, tourna de nouveau son attention vers la lionne et sa camarade tachetée.

- Mmpf. Et cette loi, sera-t-il tout aussi respectée que celle de l'Etang ?

Une loi qui était malheureusement malmené par bien des félins et nombre d'herbivore pouvait en témoigner.

- Je serais enclin à accepté votre proposition, malheureusement, l’Étang à beau être un lieu de paix, croyez moi que de nombreux carnivores ont déjà chassé ici. Et que leur est-il arrivé ? Rien. Absolument rien. A quoi servent les règles si ceux qui les enfreignent n'ont rien à perdre ?


Certains de ces lions n'étaient pas des Pridelanders, certes, mais lorsqu'on se trouve sur le territoire d'un autre, la moindre des choses est de suivre ses règles. Et si les règles ne sont pas suivit, alors le coupable se doit d'être punis par ceux qui "régissent" le territoire. Les lions ne pouvaient pas s'imposer maitres de ces terres s'ils n'étaient même pas capable de faire respecter leurs lois.

Cependant... Cette méfiance quant à la possibilité que cette loi soit tenu était-elle assez grande pour que Mapinduzi la rejette à grands coups de cornes ? Certainement pas ! Il haïssait les carnivores et les lions particulièrement, c'était un fait. Mais son devoir se devait de passer avant ses pulsions et ses envies personnelles. Alors s'il existait une chance, une infime, minuscule chance, pour faire en sorte d'épargner les petits de cette terre, alors il la saisirait. ... Sous certaines conditions.

- Je reste ouvert à la discussion concernant cette loi. Quelle serait la punition pour un lion l'enfreignant ?


Le mâle ne pouvait les contraindre à appliquer leur règle à tous les carnivores. Après tout, s'ils arrivaient déjà à maitrisé les membres de leur espèces, ce serait un bon début. Et puis... Mapinduzi ne pensait pas que les lions avaient de l'autorité sur les autres carnivores peuplant ces terres, après tout, il considérait qu'ils n'en avaient même pas sur les herbivores.

_________________

Avatar (c) Kiowara & Signature (c) Yetsa

Anciennement Kengeza
Présentation
Rapport du Matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.jeun.fr/t5366-mapinduzi-we-are-more
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 945
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   Ven 27 Avr - 11:52


Tandis que les deux herbivores affichaient un air surpris, Yetsa fut la première à réagir à la proposition de la lionne et autant qu’elle était enthousiaste à cette idée, elle ajouta qu’elle pensait que c’était déjà le cas d’un air surpris. Ahva glissa un regard discret en sa direction comme pour la réprimander. Un peu de soutien n’était pas de trop ! Évidemment, l’hippotrague ne perdit pas l’occasion de rebondir sur ces mots et lâcha un rire mauvais. Ahva se retint de soupirer. Elle venait en paix pour proposer des compromis et arranger les choses mais lui ne faisait qu’afficher cet air hautain et méprisant. Autant que les lions se savaient au sommet de la chaîne alimentaire, elle n’avait jamais rencontré aucun individu aussi pessimiste à l’égard d’une autre espèce pour ne pas dire raciste. Fier de ses origines et de son appartenance, Ahva prenait sur elle pour ne pas rebondir à chacune de ses attaques. Elle ne devait pas céder et surtout ne pas lui donner raison mais bon sang, qu’il était dur de parlementer avec un individu aussi réfractaire.

Retrouvant toute sévérité qui finalement semblait être son aspect quotidien, Mapinduzi semblait se féliciter que son comportement ait fait réagir les lions tout en ajoutant qu’il était triste qu’il faille attaquer de front les rois de la savane pour ceux-ci daignent prêter l’oreille.

« A ce que je sache, vous n’avez jamais intenté un quelconque dialogue. » répondit-elle d’un air tout aussi sévère mais au fond, Ahva savait qu’il avait raison. Les lions auraient moins été à l’écoute et lui auraient même peut-être ri au nez quoique la princesse avait foi en son père et savait qu’il aurait été interpellé par une telle demande.

Quoiqu’il en soit, le dialogue était maintenant ouvert et Mapinduzi semblait disposer à parler et à écouter. Enfin, peut-être pas autant qu’elle l’espérait car sans perdre de sa hargne, l’hippotrague revenait à la charge. Sourcils froncés mais à l’écoute, Ahva le laissa aller au bout de sa tirade. Dans un premier temps, la lionne se montrait agacée tant elle pensait que l’herbivore se contenterait de reproche sans répondre à sa proposition mais il semblait se raisonner, acceptant le fait que les lions devaient chasser mais leur reprochant le choix de leur cible. Ses paroles délaissant alors toute attaque, Ahva semblait davantage à l’écoute et compréhensive. Elle entendait bien que le chef de troupeau se devait de protéger les siens et les lions non plus ne s’en plaignaient pas quand leurs cornes meurtrières leur lacéraient la peau pour se défendre mais s’en prendre à des enfants, des lionceaux qui ne savaient encore manier leur crocs et griffes … Autant que sa propre proposition lui avait semblé opportune, Ahva comprit alors le fond du problème dans toute son envergure. Lorsqu’ils chassaient les jeunes hippotragues, eux aussi s’en prenaient à des êtres sans défense. Cette soudaine révélation l’ébranla mais la lionne n’en montra rien. Portée par l’espoir, la compagne du chef de troupeau lui demanda si tout cela était vrai et si cette loi était viable.

« Bien sûr. Les traditions sont vieilles mais pas éternelles. Les lions écouteront. » lui répondit-elle avec assurance.

Les Pridelanders n’étaient pas des meurtriers ou des lions belliqueux et de tous les royaumes, Prideland avait toujours été le plus prospères et respectueux des lois. Une loi émanant du roi serait écoutée de tous, d’autant plus s’il s’agissait de la dernière volonté de leur roi bienveillant et aimé. Ahva savait que le règne de son père touchait à sa fin mais là n’était pas la préoccupation actuelle, elle devait honorer la demande qu’il lui avait faite et trouver un accord. Quoiqu’elle décide, si cela maintenant le Cycle de la Vie et permettait l’ordre dans la savane, Ahva savait que son père l’écouterait. Plus pessimiste, Mapinduzi demanda si cette serait aussi respectée que celle de l’Etang. La princesse esquissa un sourire jaune.

« Si les deux côtés s’y engagent, oui. »

Les lions n’avaient jamais été les seuls fauteurs de troubles à l’étang et il serait bien culotté de faire mine de l’ignorer. Ahva se souvenait encore de cette journée où sa mère avait du l’abandonné pour aller rétablir l’ordre à l’étang que des hippopotames avaient pris d’assaut en oubliant les diverses espèces venues y trouver repos. Les lions avaient bien des torts mais ils n’étaient pas responsables de tous les maux sévissant ces terres.

Maintenant la porte semi-ouverte, le chef cornu rebondissait en ajoutant qu’il serait enclin à accepter l’offre mais que déjà, l’interdiction de chasser près de l’étang avait été bafoué de nombreuses fois mais qu’aucune sanction n’avait été prononcé à l’encontre des hors-la-loi. Ahva était un peu surprise que cette loi soit si imprudemment violée. Ne confondait-il Pridelanders et étrangers ?

« J’ai bien compris que vous ne faisiez aucune distinction entre nos différents clans mais les Pridelanders sont soumis à cette loi, il devait sans doute s’agir d’étrangers mais je me renseignerais auprès de mes sœurs de clan pour avoir le fin mot. »

Portée par le bénéfice du doute, Ahva tiendrait néanmoins parole et s’en irait démêler le vrai du faux auprès des Pridelanders, aucun n’oserait lui mentir. Toutefois, si les attaquants étaient bien étrangers à leur clan, le roi Kumpa ne pourrait rien faire à défaut d’avoir autorité sur eux. La princesse songea alors aux deux espions d’Hourasi qui eux ne respectaient aucune règle si ce n’était la survie. Peut-être faisaient-ils partie des hors-la-loi … Cela ne l’étonnerait pas mais à nouveau, la lionne n’avait aucune pouvoir sur eux quoique, ayant accepté qu’ils demeurent sur Prideland au besoin du prince déchu, la lionne pourrait avoir son mot à dire. Elle s’en irait également régler ce problème.

Revenant à la charge, Mapinduzi s’affirma enclin aux négociations mais il souhaitait une punition pour un lion enfreignant la nouvelle loi. Ahva hocha de la tête puis songea. Il n’y avait guère foule de sanction que l’on pouvait infliger à un lion et la seule qui lui venait à l’esprit était l’exil mais celle-ci n’était réservée qu’aux crimes les plus graves -toutefois elle se garda bien de confier cela à l’hippotrague qui prendrait immédiatement le chou-. Alors quelle sanction, comment réprimander les lions qui continueraient à chasser les jeunes ? Une autre idée lui vint.

« Que diriez-vous d’une interdiction de chasse totale ? Un lion enfreignant la loi se verra privé de son droit fondamental, il devra uniquement compter sur l’aide des autres lions pour subvenir à ses besoins. »

Elle observait le chef avec conviction mais respect. Étant un herbivore, Mapinduzi ne pouvait comprendre combien représentait la chasse pour les lions : un besoin, un désir, un passe-temps. C’était cruel mais les lions aimaient chasser et si l’un d’eux se voyait privé de ce droit, ce serait terrible pour lui. Ahva croyait en sa proposition, l’effet dissuasif serait suffisamment prenant et aucun lion ne prendrait le risque de se voir privé de son droit de chasse. Elle glissa alors un regard envers sa collaboratrice de négociation, recherchant son soutien à l'appui de cette proposition. Yetsa n'était certes pas un lion mais carnivore tout comme eux aussi comprendrait-elle l'enjeu.


_________________
Royal family:
 


Images © Awena & Akinyi
Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 418
Localisation : Sous le soleil des tropics ~♫

En savoir +
MessageSujet: Re: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   Sam 28 Avr - 18:58

La loi du plus fort.


Yetsa restait troublé par cette révélation. Elle écouta le grand mâle avant de baisser les oreilles, le regard partant dans le vide alors qu’elle réfléchissait à tout ça. Dans le fond, elle trouvait ça un peu stupide de manger les petits. Même si c’était la solution de facilité ça restait… Stupide. Quand se passerait-il s’ils venaient à manger tout les petits de l’année ? Puis ainsi de suite ?… Il n’y aurait plus de renouvellement, et… Cela pouvait mettre en péril le cercle de la vie non ?… Enfin… Si il n’y a plus d’herbivore pour manger les plantes, elles pousseront bien plus. Et s’il n’y a plus d’herbivore, les carnivore mourront de faim. Non ?…
Prise dans ses réflexions elle ne vit pas le regard réprobateur, n’écoutant pas vraiment ce qu’il se disait pendant quelques longues secondes avant de se reprendre lorsque la voix de la femelle Hyppotrague ce fit entendre. Aussitôt elle redressa les oreilles et la tête, essayant de nouveau de récupérer son attention sur ce qu’il se passait. Non non non… ça n’allait pas de se laisser aller comme ça !

Parvenant donc à se recentrer, elle écouta de nouveaux les paroles des deux clans. Mapinduzi parla du fait que certain lion ne respectait pas la loi de l’étang. Et qu’ils ne subissaient pas les conséquences. Mais s’il y avait que les lions. Lui l’avait passé outre avec Shaka. Puis il y avait de phacochère qui l’avait chargé par le passé. Heureusement que les éléphants et que cet hippopotame à cicatrice la faisait respecter. Parce que même si yetsa était du genre optimiste, elle se rendait bien compte qu’il y aurait toujours des imbéciles pour venir mettre la merde.
Seulement elle se retint d’en parler pour le coup. C’est que l’herbivore semblait plutôt bien remonté contre les carnivores en général. Alors en remettre une couche n’était peut-être pas vraiment la bonne idée du siècle. Puis, lorsque Ahva parla de la sentence à donner aux lions qui briseraient cette nouvelle loi, Yetsa la regarda avec des yeux ronds. Si elle ne savait pas spécialement ce que cela faisait de chasser, n’ayant en soit, jamais vraiment essayé, elle se souvient avoir vue pas mal de lion et de lionne se complaire dans l’exercice, comme s’il s’agissait d’une méthode pour se détendre ?… Un loisir ?… Ou plutôt un besoin vital pour survivre. En soit, un animal carnivore ne sachant pas chasser, n’était pas apte à se débrouiller seul. Les lions les plus orgueilleux risquaient d’en prendre un sacré coup à se prendre une telle punition.

Elle ouvrit la gueule pour parler mais la referma avant de lâcher le moindre son… Puis elle recommença une nouvelle fois, mais termina de nouveau sur un échec. Non vraiment. Pour le coup elle ne savait pas particulièrement quoi répondre, un peu surprise par cette décision. A dire vrai, elle ne s’attendait à rien pour le coup, ne voyant pas vraiment comment on pouvait punir un lion. A part peut-être de le chasser d’ici ?… Mais… Si c’était le cas, rien ne l’empêcher de revenir chasser ici juste pour embêter le monde. Alors que là… Il restait dans le clan, et donc restait sous la surveillance de tous.

- Wow…

Avait-elle finit par lâcher. C’était étrange comme sensation. De penser à cela et de se sentir comme… bridé ?… Et si… Enfin. Pouvait-il avoir peur de se retrouver sans le moindre bout de nourriture si les autres décider qu’il ne pouvait pas toucher à leur proie ?… Mais une chose l’interpella aussi. Un lion en moins pour la chasse, risquait d’affaiblir le clan. En soit c’était une double sentence. Le grand mâle s’en rendrait peut-être compte ?
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Yetsa Piaille en Brown


PrésentationRecherche rpGalerie
Avatar @ Fleck // Signature @ Ocylan(moi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4698-yetsa-vers-une-nouvelle-v
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 212
En savoir +
MessageSujet: Re: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   Dim 29 Avr - 16:46

Pour sans doute la première fois depuis le début de cette discussion, Mapinduzi se contenta d'écouter sans chercher à rabaisser ou à donner des coup de sabot dans les pattes de la lionne. L'hippotrague n'arriverait jamais à se débarrasser de sa haine pour les félins... Mais il était prêt à faire un effort. Pas pour eux, mais pour les siens. Quoi qu'il en soit, le grand mâle cornu secoua doucement la tête lorsque la lionne fit mention du fait que ceux qui enfreignaient la loi de l'Etang devait être des étrangers.

- Je n'ai jamais dit qu'il s'agissait de Pridelanders. J'ignore si c'est le cas et je m'en moque. Mais j'estime que si ce territoire est celui de votre clan, ne devez-vous pas faire respecter vos lois aux lions qui le traversent ?

En tant que voyageur, lorsqu'on se trouve sur une terre qui n'est pas la sienne, la moindre des politesse est de respecter les lois du territoire en question. Et quand on est maitre de se territoire, c'est notre devoir de faire en sorte que ces lois soient connus et respecter par tous. Mapinduzi se trouvait déjà bien généreux de ne pas lui faire imposer cette loi à tout les prédateurs du territoire et de se contenter des lions. Et bien quoi ? S'ils étaient si fort, si nobles que ça, ils ne devraient avoir aucun problème à se faire obéir de tous, non ? Et vu qu'ils pensaient déjà se situer au dessus des herbivores, ils devaient bien se sentir supérieurs à toutes les autres espèces...

- Je ne vous demanderai pas de faire le ménage chez les autres, mais surveiller plus sérieusement cette terre ne ferez pas de mal. ... A moins que vous considériez que les lions autre que Pridelanders ne font pas parti de cet accord ?

L'hippotrague ne faisait que peu cas des clans de lions... Mais s'ils fallait les apprendre pour que cette loi soit mit en place, il ferait cet effort. Si seulement un clan respectait cette loi, il ne voyait pas pourquoi, de son côté, il devrait appliquer l'accord à tout les lions qui croiseraient sa route.

Puis, finalement, vint le moment de la condamnation. Mapinduzi resta silencieux quelques instants. Pour des créatures aussi orgueilleuses, nul doute que l'interdiction de chasser serait une sacré épine dans la patte des lions. Mais la bête cornue restait sur sa faim. Ce ne fut pourtant pas lui qui ouvrit la bouche pour souligner la faiblesse de cette sanction.

- Est-ce là, une peine suffisante pour un tueur d'enfant selon vous ?


La voix d'Imani, comme son regard, était dénuée d'agressivité ou de mépris. C'était simplement une question, une simple question qui en caché une autre : est-ce là, la seule peine que vous infligeriez si on tuait votre enfant ? Les deux hippotragues connaissait la réponse. Non. Non, ce ne serait jamais une peine suffisante. Mais la mort elle-même ne suffirait pas. Pour tout ce que la femelle reprochait à son compagnon concernant son comportement actuel, elle n'avait jamais pu lui reprocher le meurtre de la lionne qui avait abattu leur petite. Ça... Ça c'était au-dessus de ses forces.

Plus terre à terre, Mapinduzi doutait que les lions aillent plus loin dans la proposition. Il saurait se contenter de cela... Ou presque.

- Mpff. Soit. Si un chasseur survit à son crime, je vous laisserais le punir comme vous l'entendez.


Après tout, leur accord ne concernait que les lionceaux et personne ne lui avait interdit de défendre son troupeau, ou n'importe quel petit herbivore. Alors oui, que les lions punissent les leurs comme ils l'entendaient. Après tout, les premiers à être au courant seraient les herbivores... Et mieux valait pour le prédateur en question qu'il ne se trouve pas dans le même secteur que Mapinduzi s'il venait à commettre l'irréparable.

_________________

Avatar (c) Kiowara & Signature (c) Yetsa

Anciennement Kengeza
Présentation
Rapport du Matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.jeun.fr/t5366-mapinduzi-we-are-more
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 945
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   Mer 2 Mai - 17:04


Plus enclin à l’écoute et non à la contestation incessante, ce qu’Ahva appréciait, l’hippotrague fit remarquer que les Pridelanders, étant maître en leur terre, se devait de faire respecter leur loi à tous les étrangers traversant ce bout de terre. Ahva se retint de rire mais laissa toutefois échapper un sourire.

« Un étranger, s’il n’est exilé, est un invité sur nos terres. La politesse veut qu’il se plie à nos règles de vie mais nous n’avons aucune autorité sur lui. Ces lions-là demeurent libres et responsables de leurs actes, nous ne pouvons les contraindre à quoi que ce soit s’ils ne veulent pas respecter nos lois si ce n’est leur demander de partir. »

Elle entendant bien son argument mais autant que les Pridelanders étaient maître chez eux, ils n’étaient pas rois de la Terre des lions et ne pouvaient asseoir leur autorité sur tout être vivant, Mapinduzi devrait malheureusement l’accepter et en toute honnête, Ahva doutait que cela lui déplaise. Il devrait plutôt être réjouit de savoir que ces lions n’avaient qu’un pouvoir limité. Enfin là n’était la vraiment la question du débat mais Mapinduzi ne semblait pas lâcher le morceau. La lionne retint un soupir.

« Cette loi sera promulguée par le Roi pour les Pridelanders, gardiens de ces terres et seul clan établi. Comme je vous l’ai dis, nous n’avons pas autorité sur les étrangers. S’ils ont un minimum de valeur et d’éducation, ils se plieront à nos lois tel le veut l’usage mais nous ne pourrons punir les récalcitrants qui ne nous sont pas subordonnés. » expliquait la lionne tout en espérant ne pas froisser le chef de troupeau. Sensible à l’idée que son raisonnement soit entendu, elle ajouta : « Je sais que vous mettez tous les lions dans le même panier mais comprenez que chaque clan a ses lois et ses dirigeants. Nous sommes tous des prédateurs mais pas du même clan. Prenez un gnou, lui aussi se nourrit d’herbe et est herbivore mais vous n’avez pas pour autant autorité sur lui. C’est la même chose. »

La lionne avait pris soin de choisir un herbivore tel qu’une gazelle, ce serait sûrement moins élogieux pour Mapidunzi et mieux valait-il prendre un autre animal de la même stature et armé des mêmes moyens de défense quoique moins meurtrier. Puis vint la proposition de la princesse quant à la sanction encourue par les chasseurs d’enfants. Les deux herbivores demeurèrent silencieux quelques instants tandis que Yetsa semblait interloquée de la proposition et un instant, Ahva douta. Était-ce un silence réprobateur ? Elle cherchait à capter le regard de la jeune lycaonne mais cette dernière était perdue dans ses pensées. Ce fut finalement la compagne du chef de troupeau qui réagit la première et ses paroles bien que dénuée d’agressivité ou de mépris frappèrent la lionne qui se retint en toute hâte de baisser honteusement le regard. La princesse déglutit et prenant son courage à deux mains pour garder la tête haute, elle lui répondit d’un ton plus doux :

« J’ai conscience que cette sanction peut vous sembler … légère et je vous accorde qu’elle ne ramènera pas ceux perdus mais elle protégera les nouvelles générations. »

Soutenant le regard de la femelle pour lui concéder toute sa foi en les améliorations à venir, Ahva glissa alors ses iris ambrées vers le chef de troupeau à qui reviendrait le dernier mot. Cette attente lui sembla durer une éternité et pourtant, Mapinduzi finit par prendre la parole et lui concéda cet accord. Ahva se retint de soupirer de soulagement mais évidemment, il y avait un « mais ». Sans perdre de sa prestance, le chef de troupeau confiait que si un chasseur survivait à son crime, il laisserait les lions le punir comme il l’entendait. Ahva cligna des yeux d’abord perplexe et ne comprenant pas où il voulait en venir puis l’évidence la frappa : l’hippotrague ce cesserait pas de défendre les siens et si un lion était surpris en train de chasser un jeune herbivore, le grand cornu en ferait son affaire. Ne pouvant lui retirer son droit de défendre les siens, Ahva hocha de la tête en signe d’approbation.

« Nous avons un accord dans ce cas. »

Sa mission était désormais terminée enfin presque, la lionne devait maintenant retourner auprès de son père pour lui faire de l’accord conclu et lui faire promulguer la nouvelle loi au plus vite. Elle n’avait aucun doute quant à l’approbation du roi, ceux à convaincre seraient les chasseurs mais là aussi la lionne pensait y parvenir. Kina, leur cheffe, était une lionne rationnelle et respectueuse des lois et écoutée par ses troupes, elle saurait leur accepter les nouvelles règles.

« Je préviendrai le roi dès notre retour au priderock et soyez assuré que cette loi sera prononcée dans les plus brefs délais. » conclut la lionne avec fermeté.

Ahva glissa son regard du chef de troupeau à sa compagne et inclina légèrement la courbe en signe de respect. Il était temps de partir désormais, les négociations avaient été houleuses mais les deux parties avaient su trouver terrain d’entente. C’était un soulagement pour la lionne qui se félicitait par ailleurs de ne pas avoir céder à son instinct. Tandis que son crâne s’abaissait devant les deux représentants du troupeau, Ahva glissa un regard vers la lycaonne et lui sourit. Mission accomplie.

HRP:
 

_________________
Royal family:
 


Images © Awena & Akinyi
Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 418
Localisation : Sous le soleil des tropics ~♫

En savoir +
MessageSujet: Re: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   Sam 5 Mai - 8:34

La loi du plus fort.


La discussion continuait, sous les yeux de la Lycaonne qui écoutait chaques mots prononcé par les deux parties. Elle comprenait d’ailleurs plutôt bien l’idée des herbivores malgré tout, mais pensait qu’ils ne pouvait pas réellement se rendre compte de l’impacte de la punition retenue pour un lion… Cependant, une fois de plus, elle ne disait rien. Se contentant simplement d’écouter et d’enregistrer tout ce qu’il se disait. Ahva tenta donc de faire comprendre à l’Hippotrague, que tout les lions n’avaient pas autorité sur les autres, et qu’en soit, si un voyageur ne souhaitait pas respecter les lois de Prideland, tout ce qu’ils pouvaient faire été de faire en sorte de le faire partir. C’était déjà quelques choses d’important. Et Yetsa se promis de laisser encore plus trainer ses oreilles afin de récupérer des informations sur ce genre d’individu. Si elle n’avait pas la force de les chasser elle-même, elle pouvait faire en sorte que plus fort qu’elle se charge du boulot. N’est-ce pas ? Cela serait sa contribution, une façon pour elle de s’assurer qu’aucun autre enfant dans son cas venait à mourir parce qu’il n’avait pas eut la chance d’être déposé ne serais-ce qu’un instant à l’étang. D’ailleurs, il fallait qu’elle fasse passer le mot à ses amis, lorsque tout serait mit en route, histoire que chaque animal présent en ces terres soient au courant. Et qu’ils puissent eux aussi garder un œil sur les hors la loi.

Mapinduzi finit par accepter cet accord, annonçant que si le lion survivait à son acte, il aurait les sanctions donné par le clan. Etrangement, cette promesse de mort, n’affecta nullement la jeune canidé. Si elle avait beaucoup de respect pour la vie, elle ne trouvait pas ça anormal que le prédateur se frotte à la sanction des Hippotrague avant d’avoir à faire à celle des lions. Et puis… Dans son esprit, un lion qui s’attaquait à des être innocents ne devait pas être bien amicale. Enfin. C’était sans doute un raccourci. Surtout qu’elle ne savait donc pas chasser, et ne connaissait pas vraiment tout les tenants de la chose. Les lionnes parvenaient à leur fin avec tellement de facilité dans son esprit… -parce que oui, elle n’était pas là pour les regarder faire et encore moins pour les voir échouer.
Ahva accepta donc l’accord, annonçant qu’elle en ferait part rapidement au roi histoire que la nouvelle loi soit rapidement appliqué. Voila une chose qui réjouissait la jeune Lycaonne. Elle afficha un large sourire avant de se lever pour s’incliner devant Mapinduzi et la femelle, en signe de respect.

- Merci pour cette Négociation monsieur. Et madame. Au revoir !

Oh qu’elle était pressé d’aller raconter ça à Fleck. C’est que c’était la première fois qu’elle participait à ce genre de chose et puis… Elle était contente que les plus jeune ait au moins cette protection. Du moins contre les lions vivant ici.
Après avoir offert un sourire aux deux herbivores, elle entreprit de s’éloigner avant de s’arrêter afin d’attendre Ahva. Elle ferait la route avec elle, jusqu’au rocher.
Codage par Libella sur Graphiorum


hrp:
 

_________________
Yetsa Piaille en Brown


PrésentationRecherche rpGalerie
Avatar @ Fleck // Signature @ Ocylan(moi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4698-yetsa-vers-une-nouvelle-v
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 212
En savoir +
MessageSujet: Re: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   Sam 5 Mai - 13:07

Mapinduzi ne partageait guère l'avis d'Ahva sur les étrangers et sur le fait que les Pridelanders n'avaient aucun droit sur eux. Pour reprendre l'exemple de la lionne, certes, il n'était pas chef des autres troupeaux d'herbivores, mais nul doute qu'aucun ne pourrait impunément semer la zizanie chez les siens. Que ce soit en confrontant directement le coupable ou bien en allant voir son véritable leader pour qu'il soit jugé, le grand mâle estimait que chaque crime méritait sa punition. C'était ça, la justice. Néanmoins, il ne dit rien. Il ne servait à rien de continuer la discussion en ce sens à présent.

Si Imani fut insatisfaite de la réponse de la lionne, elle n'en montra rien. Elle se contenta de hocher légèrement la tête en signe de compréhension. Comme un échos au parole de la princesse, le chef de troupeau lâcha :

- Nous avons un accord.


Et il entendait bien tenir sa part du marché. Du moins, tant qu'il avait une bonne raison de le faire. Il poussa un soupir emplit de lassitude.

- J'attendrais l'annonce de cette loi avec impatience. J'espère simplement que vous ne faites pas de promesses que vous ne pouvez pas tenir et qu'aucun herbivore n'aura à le regretter.

Mapinduzi fit un rapide signe de tête aux deux prédatrices avant de s'éloigner retrouver les siens. Il lui faudrait leur faire part de cette nouvelle. Ou bien peut être mieux valait-il attendre avant de leur donner de faux espoirs ? Il ne savait trop que faire.

Imani quant à elle était resté sur place, observant son compagnon alors qu'il s'éloignait pensif. Elle coula un rapide regard vers la lionne et la lycaonne.

- Si le besoin s'en fait sentir, vous pourrez nous trouver ici. ... Je sais qu'il n'en a pas l'air mais, il place beaucoup d'espoir dans cette loi. Il n'est pas le seul d'ailleurs. Mes prières vous accompagne pour parvenir à la faire accepter aux vôtres.

La femelle avait beau porter beaucoup d'espoir en cette loi, elle-même devait l'admettre : les prédateurs chassaient les enfants pour une raison. Leur faire changer leurs habitudes ne serait pas chose aisé. Mais... Elle avait foi. Elle voulait avoir foi. Doucement, elle baissa à son tour la tête en signe de salue avant de s'éloigner. A elle aussi, cette discussion lui avait donné matière à réfléchir.


HS : Fin pour moi, merci pour ce RP Razz xD

_________________

Avatar (c) Kiowara & Signature (c) Yetsa

Anciennement Kengeza
Présentation
Rapport du Matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.jeun.fr/t5366-mapinduzi-we-are-more

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA LOI DU PLUS FORT (YETSA & MAPINDUZI)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Fort-Liberte: Complexe portuaire, industriel et commercial
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE VIII
-