Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Sumu, Sekhmet, Shasta & Kutoa

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Peter Crowley's Fantasy Dream

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Dernière ligne droite avant la chute.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 112
En savoir +
MessageSujet: Dernière ligne droite avant la chute.   Dim 11 Mar - 19:38

Dernière ligne droite avant la chute.


Les jours passent et se ressemblent. Beaucoup trop aux yeux du lionceau plus si petit que ça. Bientôt il allait rentrer dans l’adolescence. Bientôt il allait être lâché dans le désert, sans pouvoir revenir auprès des siens, durant une année entière. Bientôt il sera en tête à tête avec l’entité qui l’avait toujours si fasciné… Mais en attendant, son quotidien ne changeait pas. Il c’était montré pas mal distant depuis quelques jours, évitant les lions qu’ils connaissaient bien, préférant rester à l’écart de tous. Une sorte d’entrainement mental pour se préparer à la solitude ? Oui et non. A dire vrai le jeune mâle était troublé et souhaitait briser ce quotidien qui l‘agaçait à plus haut point. Dyami était troublé de voir à quel point la plupart des lions revenu de l’exil étaient attendu. Par leur famille notamment, par des amis aussi. Mais… Et lui ? Serait-il accueillit de la sorte lorsqu’il reviendrait ?… Il savait que son père et sa mère en serait fier et serait pour sûr les premiers à venir à lui. Mais les autres ?… Finalement il se sentait un peu jaloux. Jaloux que la plupart avaient la chance d’avoir une fratrie plutôt grande et plus ou moins soudé. Jaloux de ceux qui avaient trouvé des camarades sur qui compter. Lui n’avait que Shwari coté fratrie. Shwari qu’il refusait de reconnaitre en tant que sœur, tant il la trouvait faible sur le plan physique comme mental. Et ce n’était pas parce qu’elle était une femelle, oh non… Juste que… C’était Shwari, comme il le disait si bien. Niveaux amis, il n’en avait pas des masses non plus. Bien qu’il se risquait à compter Lewa avec qui il avait tout même bien drôle la mort face à crocodile, elle se résumait à être la seule. Les autres… Soit il ne les avaient jamais approché, soit ils se moquaient allègrement de ses tâches si particulière qui colorait son dos et ses oreilles. Certains même étaient persuadé qu’il arborerait une crinière aussi sombre que celle des Mositus, alors que lui, pensait bien le contraire, vue la clarté de la mèche qu’il portait fièrement sur le haut de sa tête.

Le clan c’étant arrêté non loin du jardin des os, Dyami c’était éclipsé une fois de plus, pour s’y rendre. Dans le silence le plus complet, il ne tarda pas à se glisser entre les ossements, qui étaient à présent bien petits à ses yeux, comparé à autrefois. Les oreilles en arrière, l’air renfrogné, et la tête dans le prolongement de son dos, il ne faisait guère attention aux lézards, aux insectes qui parcouraient la zone. Ni même au vent qui faisait siffler certains os, rendant l’endroit bien plus lugubre encore qu’il ne l’était. Tant mieux. Peut-être que cela empêcherait Shwari de venir trainer par ici. En faites, même s’il avait finit par redouter l’exil, il se disait que cela ferait office de vacances. Il ne verrait pas la lionne pendant de long mois, et ça, c’était un sacré plus. Mais il craignait qu’elle soit là, à son retour. Il ne voulait pas qu’elle l’attende. Il lui ferait comprendre si jamais elle s’y risquait. Il espérait qu’elle ait un peu de jugeote à ce niveau là dans tout les cas.
Enfin… Il finit par arriver à un rocher qui semblait surplomber la zone, regarder de haut tout ses morts qui avaient laissé couler leur sans à ses pieds. D’un bon souple et agile il quitta le sable pour se retrouver à son sommet, et posa le regard sur l’étendu qui s’étalait devant lui. D’un soupire agacé il finit par s’allonger sur la roche et posa sa tête sur ses pattes, se laissant en soit divaguer. Il ne sut exactement combien de temps il c’était écoulé, ni même si le groupe attendait son retour pour reprendre la route, mais un bruissement le tira de ses réflexion alors que l’une de ses oreilles pivotait en direction du dis bruit. Il tourna la tête ensuite et son regard tomba sur Hassun. Il le regarda un instant, d’un air plus ou moins renfrogné avant de briser le silence….

- On se remet en route, c’est ça ?

Pas de salut, pas de politesse. Ce n’était de toute façon pas dans ses habitudes. Il espérait juste qu’il ne vienne pas à lui pour lui apporter quelques moqueries de plus. D’autant que Hassun, n’était pas un adversaire qu’il pourrait mettre à terre pour lui faire ravaler ses mots.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Dyami vous grogne dessus en Darkred


Avatar @ Ocylan // Signature @ Ajjin // Design @ Rono/Cynblack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4972-dyami-grain-de-sable-parm
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 81
En savoir +
MessageSujet: Re: Dernière ligne droite avant la chute.   Lun 19 Mar - 20:51





Hassun était rentré depuis quelques jours déjà et il ne lui avait pas fallut très longtemps pour retrouver ses marques. Il avait fait rapidement l’impasse sur une des étapes qui constituaient le retour de l’exil : choisir une compagne. Cette idée, il l’avait totalement oubliée. Animé par un désir de vengeance naturel contre les Mositus, mais aussi contre le monde entier, le jeune lion n’avait que faire d’assurer sa descendance à l’heure actuelle. Mais la vie semblait continuer tout de même et le clan devait reprendre sa marche. Mais il manquait quelques personnes à l’appel, notamment Dyami. Lewa, sa nièce, lui avait demandé de partir à sa recherche, lui indiquant une direction que le lion tacheté aurait pu prendre. Ne se voyant pas refuser quoique ce soit cette petite fripouille, Hassun marchait en direction du plus bel endroit du désert.

Enfin, la beauté est subjective mais celle-ci reflétait toute la puissance des Jangowas. Le plus grand cimetière que le désert abritait, celui où les Mositus avaient péris. Un lieu qui avait tendance à refléter également le devenir des lions de sables. Rongés par les grains de poussières, les os commençaient, depuis un bon moment déjà, à disparaître. Au moins tout autant que la crainte qu’inspiraient jadis les Jangowas. L’une de ses pattes griffues butta sur un crâne à moitié enfoncé dans le sable. Fronçant les sourcils, le jeune adulte poussa un grognement avant de le faire voler.

« On se remet en route, c’est ça ? »
« Si on pouvait faire mieux que de se remettre en route. »

Dyami. Objectif atteint. Lewa serait ravie d’apprendre que son ami d’aventure n’avait pas filé si loin que ça. Hassun ne chercha même pas à enjamber les ossements pour se rapprocher et sous le poids du lion, plusieurs craquement se firent entendre. Il espérait que d’autres os brisés orneraient bientôt la Terre des Lions. Les lions bruns devaient mourir jusqu’aux derniers.

« Désolé de briser ta solitude, on a probablement que quelques minutes avant que le clan ne se décide à partir. Et Lewa te cherchait. »

Avant son exil, les seuls lionceaux auxquels Hassun portait un quelconque intérêt, c’était son neveu et ses nièces. Autant dire qu’il n’avait jamais pris la peine d’engager la discussion avec Dyami. Hassun partait en exil que la crinière du lionceau tacheté commençait à peine à pousser. Voilà que bientôt ça serait à son tour d’accomplir l’épreuve qui forgeait les Jangowas. Bien qu’on se demandait maintenant à quoi cela pouvait bien servir étant donné qu’ils n’étaient plus respectés et craints. Wivu n’arrangeait pas l’image du clan des sables. Partir comme un lâche ou mourir à la première occasion lancée, voilà qui démontrait la faiblesse du clan. Un faible pour empereur, il y avait de quoi vomir.

Le lionceau n’avait pas l’air particulièrement heureux à l’idée de rentrer au clan et un petit sourire en coin, Hassun finit par déclarer :

« Sauf si tu préfères commencer ton exil en avance, dans ce cas je m’en vais. »

Peut-être qu’il était comme tous les autres au final. Tellement sûr de réussir qu’il ne voyait pas plus loin que le bout de leur nez. Comme Hanska, qui ne désirait qu’une chose, asseoir son autorité et devenir le prochain dirigeant. Alors qu’au final, Hassun voulait tellement plus.

_________________
©️LOTHEGAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4807-hassun-enfant-du-desert
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 112
En savoir +
MessageSujet: Re: Dernière ligne droite avant la chute.   Mar 20 Mar - 17:12

Dernière ligne droite avant la chute.


Dyami regardait le lion nouvellement adulte taper dans un crâne fêlé qui trainait sur sa route, puis les os qu’il écrasait sans vergogne. Aucun respect. Il ne semblait pas se demander s’il s’agissait du cadavre d’un Jangowa ou d’un Mositu. Peut-être pensait-il que de toute façon, les Jangowas tombé ce jour là ne méritaient pas d’être respecté… Enfin. Il ne s’attarda pas là-dessus, la phrase de son ainé l’ayant pas mal titillé. Faire mieux que ce mettre en route ? Il voulait dire quoi par là ?… Dans un premier temps silencieux, il se redressa et descendit de son perchoir, retombant sur un os qui craqua sous ses pattes. Il regarda ensuite Hassun acquiesçant légèrement suite à sa nouvelle prise de parole. Oui. Que quelques minutes. Alors autant ne pas trainer dans ce cas.
Seulement voila. Alors qu’il voulait répliquer, Hassun lâcha une phrase qui lui fit baisser les oreilles. Commencer maintenant l’exil ? Certainement pas !

- Ce sont des envies de lionceau ça.- Il fit une moue, agacé, puis reprit - Je préfère profiter du temps qu’il me reste pour m’entrainer encore, plutôt que de me lancer à corps perdu là dedans.

En soit. Plus vite l’exil sera passé ensuite et mieux ce serait à ses yeux. Une fois de retour, il ne voulait en soit, plus jamais en entendre parler. Enfin. Seulement s’il avait la possibilité de revenir. Parce que finalement, il n’y avait que le grand désert qui décidait de si oui ou non, les mâles revenaient de leur exil.
Tiens, d’ailleurs. Tant qu’il avait Hassun sous la patte, peut-être qu’il pourrait lui glaner quelques info’ ? quelques conseils ?

- Mais dis. Au faites. Ça c’est passé comment l’exil pour toi ?

En connaitre le plus pour mieux appréhender les choses. Depuis quelques jours il posait cette question à la plupart des adultes mâles qu’il croisait. Il avait aussi reposé la question à son père, maintenant qu’il avait une imagination moins fertile et qu’il se disait que les monstres légendaires à affronter dans le désert n’existait pas vraiment. Et surtout, que les bout de bois flottant n’était autre que de stupide reptile prêt à tout pour croquer à lionceau.

Dyami avait commencé à faire quelque pas vers le clan, après avoir posé sa question mais il finit par se stopper net en se souvenant de la première phrase du grand. Aussitôt il tourna la tête et posa le regard sur lui, fronçant les sourcils.

- Mais tu entends quoi par « si on pouvait faire mieux que de se mettre en route » ?

Est-ce qu’il avait quelque chose en particulier dans la tête ?
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Dyami vous grogne dessus en Darkred


Avatar @ Ocylan // Signature @ Ajjin // Design @ Rono/Cynblack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4972-dyami-grain-de-sable-parm
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 81
En savoir +
MessageSujet: Re: Dernière ligne droite avant la chute.   Mar 20 Mar - 17:35




Le mâle gris observa le lionceau descendre de son promontoire. Il n’avait pas été difficile de convaincre le plus jeune de quitter cet endroit – pas de protestations, pas de râlements, aucun grognement. Si seulement tous les gamins pouvaient être comme lui, il ne s’en porterait que mieux. Néanmoins le silence n’était pas au rendez-vous puisque le lionceau tacheté posa une question légitime. Une question qu’Hassun aurait voulu poser quand il avait l’âge de Dyami, malheureusement, en dehors de Wivu, aucun mâle n’était revenu récemment de l’exil lorsque lui devait s’y préparer. Et on ne peut pas dire que l’entente entre Wivu et Hassun était parfaite – ils se toléraient pour Kaya. Maintenant il n’y avait plus de quoi.

« Ni bien ni mal. Je me suis retrouvé par deux fois en dehors du Grand Désert pendant quelques jours ou semaines. On perd le compte à force. Mais… »

Et bien qu’il aurait voulu continuer sur sa lancée, le lionceau l’interrompit pour revenir sur les premiers dires de l’adulte. Le mâle gris inspira et réfléchit l’espace d’un instant. Etait-ce vraiment une bonne idée de lui en parler ? Dyami n’était certes pas comme tous ces lionceaux qui pensaient qu’il suffisait de se lancer tête baissée dans la bataille pour la remporter et il l’avait prouvé avec ses premiers mots mais ce serait probablement briser sa fierté de Jangowas. Oh et puis peu importe, il avait beau ne pas être pleinement adolescent, ce n’était plus un enfant.

« Quand je me suis retrouvé en dehors du Grand Désert, j’ai pu constater toute la déchéance des Jangowas. Nous ne sommes plus rien, un vestige du passé exactement comme cet endroit. Avant, le simple fait de parler des lions des sables faisait trembler tout un clan. Aujourd’hui ils se moquent de nous sans le moindre scrupule. »

Mositus, Pridelanders, Nordiques. Ils se pensaient tous tellement supérieurs et se voyaient comme intouchables. Les petits Jangowas qui restaient bien cloîtrés dans leur désert, qui laissent les étrangers flâner aux frontières et les sangs-mêlés s’accumuler. Pourquoi feraient-ils peur à qui que ce soit ? Mais ce n’était pas le pire. Hassun cracha presque ses prochains mots, démontrant tout le dégoût que cela lui inspirait.

« Pourquoi nous craindraient-ils de toute façon ? Les Mositus sont encore en vie et nombreux avec ça ! »

Un nouveau coup de patte, un nouveau crâne qui valsait. Peu importe qui il pouvait être. Aujourd’hui les Jangowas ne portaient que la honte de leur échec. L’échec de la pureté de leur sang et de leur clan, l’échec de leur hiérarchie, l’échec de leur guerre. L’échec.

« Les Jangowas ont dû laisser leur fierté dans ce foutu cimetière. »


_________________
©️LOTHEGAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4807-hassun-enfant-du-desert
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 112
En savoir +
MessageSujet: Re: Dernière ligne droite avant la chute.   Mar 20 Mar - 21:27

Dernière ligne droite avant la chute.


Dyami écouta avec attention l’oncle de Lewa. Il raconta donc son exil comme quelque chose de… Neutre ? Ni bien, ni mal ? Il avait donc fait son exil juste comme ça. Le fait donc que ce soit difficile était donc qu’une légende ? Non. Il devait être suffisamment entrainé. Sinon pourquoi certain venaient à mourir ?…
La réponse ne tarda pas à arriver, sans qu’elle ne fut posé. Hassun lui raconta donc ce qu’il avait put voir durant son exil. Qu’il avait put constater comme leur clan était tombé bien bas. Que plus personne ne les craignait, qu’ils se moquaient même ! La nouvelle lui fit plaquer les oreilles et remuer la queue de colère. Comment ? Comment est-ce que ça avait put se produire ?…

Le pré-ado fronça les sourcils et regarda les ossements qui les entouraient. Ce souvenir d’une bataille qui avait permis au Mositus de partir. Alors qu’ils auraient dut être tué purement et simplement. Maintenant il comprenait mieux le geste d’Hassun. Il n’y avait plus rien à respecter ici. Il n’y avait plus rien à respecter tout court pour le moment. Et dans le fond, il comprenait pourquoi les clans les voyaient ainsi. Ils avaient laissé Shabel au pouvoir depuis si longtemps… Une impure. Une putain d’impure à leur tête. Son père lui avait raconté que c’était l’ancien empereur qui avait laissé la possibilité à Shabel de rester dans leur grand désert.
Il lâcha un grondement léger et se remit à marcher…

- En même temps… Avec une impure à la tête, ça fait mauvaise figure. Mais maintenant on à l’occasion de changer les choses. Hassun. - Il tourna la tête et le regarda - Je ferais en sorte de les faire de nouveau trembler si l’occasion me permet de le faire. Durant mon exil. Et même après en faites. Faut qu’on répare les erreurs des anciens.

Soudainement son père était tombé bien bas dans son estime. Comment un guerrier comme lui avait-il put laisser faire tout ça ? Avec sa force, et sa taille, il aurait put faire un parfait empereur ! Mais non. Au lieu de ça, il avait laissé Shabel. Il avait laissé Wivu la mettre dehors pour ensuite disparaitre sans aucune raison, comme ça. D’ailleurs… Une autre question perla sur le bout de ses lèvres alors qu’il traversait ce champ d’ossement qui n’avait plus aucune signification à ses yeux.

- Mais dit… Comment on fait pour qu’il y ait un nouvel empereur, si l’ancien a disparut ? Hatasa… Elle a pas gagné sa place comme elle l’aurait dut. Même si je la suivrais, j’aime ses idées. Mais… Est-ce qu’elle est capable de tenir tête si quelqu’un venait à la défier ?

Lui n’avait nullement l’intention de défier Hatasa dans tout les cas. Sauf si un détail viendrait à changer, mais pour le moment c’était pas à l’ordre du jour. Puis de toute façon, d’ici quelques temps il allait partir en exil, et dans un an… les choses auront peut-être bien changé aussi.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Dyami vous grogne dessus en Darkred


Avatar @ Ocylan // Signature @ Ajjin // Design @ Rono/Cynblack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4972-dyami-grain-de-sable-parm
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 81
En savoir +
MessageSujet: Re: Dernière ligne droite avant la chute.   Ven 23 Mar - 12:03




Si Hassun partageait l’avis de Dyami à propos de Shabel, il était aussi convaincu que Wivu n’avait pas réussi à faire mieux qu’elle. Sans pour autant le rabaisser au rang d’impur, l’ex-Empereur n’a jamais réellement fait quoique ce soit pour les Jangowas si ce n’est porter le titre avant de disparaître comme le traître qu’il était. Si jamais sa sale face devait reparaître un jour, Hassun ne se priverait pas pour crier à la peine de mort, parce qu’après tout, c’est ce qui attendait tous les lions de son espèce.

Néanmoins, Hassun fut satisfait de constater que Dyami prenait la situation au sérieux et à coeur en plus de ça, décrétant qu’il ferait tout son possible pour redresser la barre, pendant et après son exil. Après… Le lion gris ne put s’empêcher d’appuyer sur ce détail :

« Surtout après, Dyami. Trop de lions pensent qu’il suffit de revenir de l’exil pour être quelqu’un de respecté. Ce n’est qu’une étape. Une longue et très solitaire étape, je te l’accorde, mais ça ne reste qu’un petit bout de chemin à accomplir.  »

Trop de lionceaux le pensaient aussi. On ne pouvait pas dire qu’Hanska s’était foulé la grappe depuis le retour de son exil. Ou alors il attendait une opportunité particulière pour se réveiller, Hassun n’en savait trop rien. Mais, il se souvenait du retour de Wivu et Sayed au sein du clan et se souvenait à quel point ces deux là s’était transformés en loque. D’abord Sayed, qui lui s’était fait au final balancé hors du désert par Shabel elle même, de quoi être encore plus humilié – et ensuite Wivu qui se pensait protégé par son statut d’Empereur. Pitoyable. Et encore, ce n’était que deux noms sur tout un clan de fainéants.

« Sincèrement, combien en vois-tu poursuivre sérieusement leur entraînement une fois l’exil terminé ?  »

C’était une question rhétorique techniquement, Hassun n’attendait pas de réelles réponses. Le sujet finit par dévier sur la situation politique actuelle du clan. Comment faire pour qu’un nouvel Empereur fasse surface ? Le lion gris pensait que Dyami le savait déjà… Mais il finit par comprendre où voulait en venir le lionceau.

« Sous-estimer Hatasa serait la plus grande erreur que quelqu’un puisse commettre. »

Lui même avait appris à respecter les femelles et savait pertinemment qu’elles étaient aussi capable que les mâles pour se défendre. Bien évidemment qu’Hatasa était dans une mauvaise posture, mais il la savait capable de pouvoir redoubler de prudence.

« Même en tant que femelle, Hatasa reste l’Impératrice. C’est vrai, ce n’est pas conventionnel comme accès au pouvoir mais … Je préfère encore ça qu’un énième lâche ou une impure. Si elle fait ses preuves, elle pourra y rester encore quelques années. Qu’en penses-tu ?  »

_________________
©️LOTHEGAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4807-hassun-enfant-du-desert
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 112
En savoir +
MessageSujet: Re: Dernière ligne droite avant la chute.   Ven 23 Mar - 19:15

Dernière ligne droite avant la chute.


Le futur adolescent regarda l’adulte lorsqu’il lui fit savoir qu’il fallait surtout le faire une fois l’exil passé. Il acquiesça légèrement lorsqu’il lui dit que ce n’était qu’une étape. Oh oui… La première étape de sa vie. De sa véritable vie. L’exil était un combat. Un combat pour continuer sa vie et prouver sa valeur aux yeux du désert. Après… Il fallait se montrer digne de lui. Digne de sa décision d’avoir laissé sa vie. Puis a la question, le lionceau tiqua. Combien ? Pas beaucoup.

- Mon père. Il s’entraine tout les jours. Il entretient sa force, mais il est autant une lopette que les autres. Parce qu’à part ça, il ne fait que râler sans jamais se bouger les fesses. Il parle tout le temps d’aller prendre la place de général, puis au final…

Il souffla. C’était bien beau de s’entrainer. Mais fallait-il encore que cela serve à quelque chose. Agacé, il donna un coup de patte dans un os qui trainait sur sa route et le regarda rouler plus loin.

Puis la conversation partie sur le sujet d’Hatasa. Dyami laissa le lion parler, écoutant avec attention ses dires. Et encore une fois où il se rendit compte qu’il c’était mal expliqué. Il ne sous-estimait pas Hatasa. Loin de là. Cependant il prit le temps de réfléchir à tout ça lorsque Hassun lui demanda ce que lui en pensait. Difficile à dire, il ne la connaissait que par les on-dit et parce ce qu’il avait put en voir. Il ne lui avait jamais réellement parlé. Ni avec elle, ni avec ses lionceaux. Il n’avait eut conversation qu’avec Wivu au niveau de cette famille. Enfin… Famille. Pouvait-on encore dire que Wivu en faisait partie ?

- J’ai jamais dis qu’Hatasa était faible. Je la trouve déjà forte de reprendre le clan en patte, plutôt que de se morfondre dans son coin. Et puis Femelles ou Mâles ça n’a pas d’importance. La preuve, aucun de ses stupides adultes n’a eut le cran de se battre contre Shabel. Il a fallut attendre le retour d’exil de jeune pour ça. Et encore… Quel remplaçant… J’espère que le Désert l’aura avalé sous une Dune.

Oh oui tiens. Un crocodile en sable du désert qui vient avaler Wivu en une seule bouchée avant de disparaitre de nouveau. Une vision bien agréable. Une vision qui tira un sourire, durant quelques secondes sur les lèvres du lionceau.

- Pour moi si elle fait ses preuves elle peut garder le titre oui. Après… Elle a pas choisit à la base, et…- Il s’arrêta un instant puis secoua négativement la tête- Nan… En faites elle risque pas grand-chose avec les chiffe mole du clan.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Dyami vous grogne dessus en Darkred


Avatar @ Ocylan // Signature @ Ajjin // Design @ Rono/Cynblack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4972-dyami-grain-de-sable-parm
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 81
En savoir +
MessageSujet: Re: Dernière ligne droite avant la chute.   Lun 26 Mar - 19:11




Hassun tiqua sur les propos de Dyami quand il énonça le fait que son père continuait encore l’entraînement. Dans ses souvenirs, son père s’entraînait encore lui aussi mais ça n’avait pas empêché sa mort prématurée. Ou alors, peut-être que l’image du père continuant de maintenir et d’exploiter sa force n’était que pur fantasme, né de sa propre imagination. Peut-être l’avait-il idéalisé au point d’avoir créé lui même une fracture avec la réalité. Peu importe, le passé était loin derrière lui et maintenant l’avenir seul comptait – ce qu’il allait en faire surtout. Reportant son attention sur Dyami, il finit par gronder à l’entente du nom de Wivu, crachant presque ses prochains mots :

« Si le Désert n’a pas fait en sorte de l’avaler sous une dune, je serai ravi de le faire moi même. Il n’existe aucune pitié pour les traîtres. »

Le traître était à placer au même rang que les sangs-mêlés et les étrangers. Plus bas que terre, devant ramper comme des insectes et prier l’espace d’une seconde pour que leur vie soit épargner avant de voir tout leurs espoirs réduits en cendre. Un sourire en coin et l’air légèrement railleur, Hassun n’hésita pas à énoncer les pensées qui venaient de lui effleurer l’esprit :

« Ou alors ça pourrait être toi. Après tout, tu pars en exil bientôt. Si jamais cet idiot évite le clan afin de garder sa tête attachée au reste de son corps, tu auras peut-être une chance de le croiser et de lui montrer ce qu’est un véritable Jangowas. »

Reprenant leur conversation sur Hatasa, Hassun fut forcé – sans réelle contrainte ceci dit – que l’Impératrice avait la force nécessaire pour diriger le clan. Pour l’instant tout du moins – elle n’avait pas le droit à l’erreur et serait immédiatement mise à mal si cela se révélait être le cas. Sans arrière pensée, l’adulte déclara :

« Elle devra les faire, au stade où elle en est, elle n’a guère le choix. Elle doit porter autant la honte d’avoir été un jour unie à un lâche que son rôle d’Impératrice. Ses actes devront être exemplaire et grandement marquer le Désert si nous voulons un jour retrouver notre honneur et notre fierté. »

La place d’Hatasa ne l’intéressait pas – il ne l’enviait pas du tout contrairement à Hanska et se garderait bien de porter la responsabilité du clan du désert. Avec des abrutis pareil, c’était un miracle qu’aucun dirigeant ne se soit suicidé. Quoique… On peut peut-être compter Wivu enfin de compte ! Peut-être que ce lâche n’a pas supporté de diriger une bande de lavette. Enfin ça ne redorait pas plus son image.

« De toute façon, la politique interne des Jangowas ne vaut rien si nous ne sommes que si peu respectés. Il ne suffit pas d’un Empereur ou d’une Impératrice. C’est tout le clan qui est à redresser ! »

_________________
©️LOTHEGAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4807-hassun-enfant-du-desert
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 112
En savoir +
MessageSujet: Re: Dernière ligne droite avant la chute.   Mer 28 Mar - 14:27

Dernière ligne droite avant la chute.


Visiblement, Hassun avait l’air d’avoir pas mal de haine à l’égard de Wivu. Dyami lui, était en colère et déçu. Déçu de voir qu’il avait mit sur un piédestal un lion qui au final, disparait sans donner plus de détail… Quel déception… quand il avait apprit la nouvelle, ça lui avait fait un sacré choc. Lui qui le voyait comme un héro, comme le sauveur qui gagna contre l’impure…
Enfin… Il pouvait comprendre cette haine. Lui-même ne savait plus trop ce qu’il ressentait pour cet individu. Mais il haussa un sourcil en voyant le sourire de son ainé, avant de soulever l’autre, quand il lui fit remarquer que lui, pourrait tuer ce traitre. Vue qu’il partait en exil d’ici peu. Hm… Aurait-il la force de le faire ?… Oui… Si Wivu n’avait pas quitté le désert, s’il était encore en vie au milieu des dunes, alors… Il devait-être affaibli. Alors un ado tel que lui pourrait avoir le dessus non ?

- Ma fois. Il ne fait plus partie du clan, donc si je le croise, il aura le même traitement qu’un étranger.

Les Sang-mêlé…il ne les avait pas mit dans le même sac. Parce que ceux là faisait encore partie du clan non ? Tant que c’était le cas… Remarques… Il pouvait les éliminer alors qu’ils étaient loin des autres. Le faire rapidement et proprement. Ni vue, ni connue. Et on cache le corps, histoire de ne pas se faire prendre, histoire que personne ne sache ce qu’il c’est passé… Oui bon. C’était un peu tiré par la crinière finalement.

- Il vira ce que c’est un digne fils du sable.

Il eut un sourire plus que ravis.

A coté de ça, alors que Wivu était tombé plus bas que terre dans son estime, Hatasa, elle, c’était fait une belle place. Et il était en accord avec Hassun, sur le point qu’elle allait devoir faire ses preuves et se montrer digne de la place qu’elle venait de récupérer, de part le départ de son compagnon. Dyami écouta donc les mots de l’adulte et acquiesça. Oui voila. C’était un lourd fardeau mais seul ces décisions pourront lui permettre de rester. Ou non.
Il eut un sourire amusé quand il lui fit savoir qu’il ne suffisait pas que d’un empereur ou d’une impératrice, que c’était leur clan tout entier qu’il fallait secouer. Lui pensait que sans dirigeant avec la bonne trempe, rien ne pourrait bouger vraiment.

- Ouai. Mais il en faut un avec ce qu’il faut dans la tête et dans les pattes pour changer les choses. Il faut un bon dirigeant pour transformer ses lopettes, si c’est possible de le faire…

Il réfléchit un instant avant de secouer la tête. Mouai. Pour certain c’était pas sûr que ce soit possible à changer. Genre Khassim. Il semblait se plaire dans sa petite vie de pacha, que lui conférait son rang. Mais il était fautif de la situation actuel. Lui aussi. Non seulement il avait était proche de Shabel à un moment mais en plus… Il n’avait RIEN fait pour changer les choses…

- Khassim est aussi fautif… Un général… Un général et il ne motive même pas ses troupes. Non. Il se complait juste dans sa misérable vie.

Mais le pire… C’était que son père ne bougeait même pas l’ergot pour le déloger de sa fonction, alors qu’avec sa force, il pourrait le faire en un clin d’œil…

- Et mon père qui ne fait rien alors qu’il pourrait le briser si facilement….- finit-il par grommeler entre ses crocs…
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Dyami vous grogne dessus en Darkred


Avatar @ Ocylan // Signature @ Ajjin // Design @ Rono/Cynblack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4972-dyami-grain-de-sable-parm
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 81
En savoir +
MessageSujet: Re: Dernière ligne droite avant la chute.   Sam 28 Avr - 9:19




«  Nous verrons bien assez vite si Hatasa a de quoi remettre le clan sur pied. Si ce n’est pas le cas, un autre prendra sa place puis un autre jusqu’à ce qu’enfin les lions de sables se réveillent. Je pensais que la défaite de Shabel en motiverait plus d’un. Il faut croire que j’étais naïf. »

Pourtant, Hassun avait assisté au combat et avait eu la chance de voir cette sang-mêlée partir en déroute. Mais c’était là tout le problème. Elle n’était que simplement partie. Il aurait fallut lui infliger la mort et ce fut là la première erreur de Wivu. Ou sa première faiblesse, qui sait. Mais ce qui était certain, c’est que Wivu ne méritait pas sa place. Même à cette époque. Aujourd’hui, Hassun ne ferait pas preuve de la même naïveté. Si Hatasa refusait de l’écouter ou même d’agir suite à ses propos, alors le jeune jangowas ferait tout ce qui est en son pouvoir pour insuffler la rébellion au sein de son clan. Nul doute que son frère serait le premier à se jeter dans la gueule du loup mais il savait que malgré ses airs de brute entêtée, Hanska pouvait devenir un bon Empereur à condition d’avoir un bon Conseiller.

Lorsque le sujet bifurqua sur Khassim et ses agissements, un léger grondement émana de la gorge d’Hassun. Celui là ne méritait pas qu’on l’appelle encore Général. Il n’était qu’un vieux gâteux qui se pensait aussi supérieur que les autres et qui – comme l’affirmait Dyami – se complesait juste dans sa misérable vie. Ses enfants, c’était la même choses. Même ses fils – d’un côté ils jouissaient du statut de leur père et s’en voyait être intouchable mais aux yeux d’Hassun, actuellement, ils n’était rien d’autre que des lions engendrés par un infidèle.

«  Khassim est un traître et je m’étonne que personne n’ait jugé bon de lui infliger le sort que l’on réserve à ces espèces de pourritures. »

Aujourd’hui, Khassim était juste vieux et nul doute que la vie ne lui tarderait pas à être enlevée mais cela ne changerait rien. C’était un peu tard pour agir en ce qui le concernait – plus d’un règne avait laissé coulé un tel affront. Vako, cela allait sans dire – Shabel mais qu’importe, c’est elle qui s’était faite engrossée puis Wivu. Une décadence monumentale qui donnait presque le vertige au jeune adulte. Cette déchéance et inaction grandissante ne fit que se confirmer avec les dires de Dyami – le lionceau dénigrait presque son propre père.

«  Il faut croire que ton père n’a pas su saisir sa chance. Tant pis pour lui. Maintenant c’est à nous de saisir la nôtre et de faire en sorte que tout change. Que ce soit en épaulant Hatasa ou non. »

Hassun se dit que son père n’avait rien fait non plus. Pourtant, du peu de souvenirs qu’il en avait, il était presque certain que lui et le général ne s’entendait pas si bien que ça. Mais c’était du passé. Une nouvelle flamme l’animait aujourd’hui et avec détermination il lança à Dyami :

«  Aller. Ils ne vont pas nous attendre éternellement. »

Nul doute que le clan avait déjà commencé à avancer de toute manière. Inutile de prendre trop de retard.

_________________
©️LOTHEGAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4807-hassun-enfant-du-desert
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 112
En savoir +
MessageSujet: Re: Dernière ligne droite avant la chute.   Sam 28 Avr - 18:25

Dernière ligne droite avant la chute.


Dyami regarda son ainé et acquiesça doucement. Oui. Ils verraient si Hatasa à les épaules solide. Mais étrangement, il n’avait pas envie de la voir mourir. Non pas qu’il l’aimait bien, mais plutôt pour Lewa. Il n’était pas sûr que la disparition de la lionne soit bénéfique pour son moral, bien au contraire. Il fit néanmoins une moue.

- Mais au moins cette vipère n’est plus ici pour déverser son venin sur nous. C’est déjà un avantage.

Mieux vaux peut-être voir les choses du bon coté ? Même si elle restait en vie. Et même si Wivu avait disparut prématurément, comme ça… Hmph… Au final, l’avoir eut comme héro pendant tout ses mois le rendait un peu malade. Il avait été si naïf… Si idiot. Mais on ne l’y reprendrait plus. Il n’avait plus à voir quelqu’un d’autre comme un sauveur, un héro. Oh non. Il allait faire en sorte d’endosser ce rôle à son retour. Afin que les Jangowas reprennent du poil de la bête. Comme il se doit.

Puis ils parlèrent de Khassim. Un sujet des plus sensible en somme. Dyami n’attendait qu’une chose. Pouvoir faire ce que son père n’a pas fait. Le défier, le mettre à terre. Le descendre de sa branche et en faire la risée de tous. Il était loin de savoir ce qui allait se produire quelques jours après cette discussion d’ailleurs. Il acquiesça aux paroles du jeune adulte, puis le regarda lorsqu’il parla de son père.

- Je ne sais même pas pourquoi il ne l’a pas saisi…

Il fit une nouvelle moue, déconfit. Déçu. Serais-ce parce que sa mère ne souhaitait pas le voir mourir sous les griffes ? Il savait que son père avait subit une blessure durant un entrainement qui rendait sa patte avant affaiblie. Peut-être s’inquiétait-elle à ce sujet ?

- Tu me diras, quand je reviendrais, si Hatasa mérite vraiment son titre. D’accord ? Si c’est le cas, je n’hésiterais pas à mettre mes crocs et mes griffes à son service.

Il était grand temps de durcir tout ce monde devenu bien moue. La seule chose qui le décevait un peu c’était cet absence qu’il allait devoir passer, afin de prouver au clan que le désert avait accepter sa vie.
Puis Hassun lui fit savoir qu’il valait mieux se mettre en route. Ah oui, c’est vrai. Le clan n’allait pas tarder à filer. Il esquissa un léger sourire, amusé. Il était rare que le lionceau se laisse à sourire devant quelqu’un d’autre. Mais il n’avait pas non plus toute les raisons du monde à ne pas le faire devant Hassun. Après tout, le mâle ne l’avait pas jugé, et en plus ils semblaient être sur la même longueur d’onde.

- Oui, c’est vrai.

Aussitôt il se mit en route, se demandant s’ils avaient déjà prit la route, ou s’ils allaient devoir tenter de les rattraper.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Dyami vous grogne dessus en Darkred


Avatar @ Ocylan // Signature @ Ajjin // Design @ Rono/Cynblack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4972-dyami-grain-de-sable-parm
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 81
En savoir +
MessageSujet: Re: Dernière ligne droite avant la chute.   Jeu 17 Mai - 21:47





Hassun resta silencieux pendant un moment quant aux paroles de Dyami. Non pas qu’il ne l’écoutait pas mais que pouvait-il répondre face à la faiblesse évidente de son père ? Ce n’était pas à Hassun de se consoler le lionceau, il saurait faire son chemin lui-même. Le lion gris pensait sincèrement que ce Jangowas était en passe de devenir un fier enfant du Désert. Il pourrait saisir les occasions mieux que son père, il en était persuadé. Un sourire vint étirer les babines d’Hassun quand il lui demanda de le tenir informer à son retour :

« Evidemment ! Même si j’espère sincèrement que l’on n’aura pas à attendre jusqu’à ton départ pour avoir une preuve solide. Il te reste encore quelques mois avant de te frotter à cette solitude. »

Dyami avait ce qu’il fallait dans le ventre pour survivre à tout ça mais Hassun restait sincère. Il espérait véritablement que son entretient avec Hatasa ferait bouger les choses rapidement. Il le fallait. Rester passif n’était pas une solution, ce n’était même pas une option. Finalement, Hassun emboîta le pas à Dyami :

« Ils ne doivent pas être bien loin. »


_________________
©️LOTHEGAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4807-hassun-enfant-du-desert

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Dernière ligne droite avant la chute.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dernière ligne droite avant la chute.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» CoroCoro Juin 2012: dernière ligne droite avant le 21 !
» La dernière série avant la fin du monde
» [EVENT] la fin de Tsuki [dernière ligne droite]
» Dernière ligne droite - Shaïness
» [Libre]Dernière étape avant la grotte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE VIII
-