Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Sommes-nous encore quelque chose quand il n'y a plus rien ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 7
En savoir +
MessageSujet: Sommes-nous encore quelque chose quand il n'y a plus rien ?   Ven 9 Mar - 14:01

[Contexte : Quelques semaines avant le retour sur Outland.]

Rien. Il n'y avait rien. Rien de plus que lorsqu'ils étaient arrivés ici il y a plus de deux ans maintenant, et rien de plus qu'hier, qu'avant-hier ni que le mois dernier... Ah, si. Il y avait peut-être bien quelque chose qui pouvait potentiellement faire renaître un infime espoir dans le coeur de la vieille lionne : La disparition de Mopango. Un obstacle qui lui avait semblé bien trop imposant pour eux, mais qui au final fut balayer de leur vue sans même qu'on le demande. Du moins, les circonstances de sa disparition l'importaient peu, alors qu'il se soit transformé en poussière de lui-même ou qu'on l'ait poussé lui était bien égal. Tout ce qui comptait à présent était de saisir l'opportunité de se sortir de cette sale affaire qui durait déjà depuis bien trop longtemps : prendre ses cliques et ses claques et retrouver un vrai royaume, une vraie terre où tout le monde pourrait espérer un tant soit peu manger à sa faim sans devoir écraser les autres pour récupérer un os.

Si tout paraissait si simple, il y avait pourtant là un détail de taille que Nadjaheya ne pouvait pas omettre : Les Kulishas. Des grosses brutes pour la plupart, mais dont le groupe d'Hourasi ne pouvait pas se séparer au risque de réduire son effectif de conquête à cinq individus, tout au plus. Mais d'un autre côté, devoir partager un futur royaume avec des lions assoiffés de sang plus qu'assoiffés d'une vie paisible était dérangeant. Après tout, du temps où le Nyeusis était encore là, les Kulishas eux-mêmes n'avaient pas hésités à s'entre-tuer. Alors que valaient-ils vraiment ? Y en avaient-ils réellement qui pouvaient sortir du lot ?

Ses pattes avaient guidé la lionne grise à travers les hautes herbes de façon automatique. Oui, car quand il faut attendre qu'un semblant de proie se présente, ou qu'un nouveau jour se lève, beaucoup de choses devenaient automatique, comme tuer le temps. Elle s'était donc hissée là, au dessus du même rocher pour surplomber la broussaille d'un oeil aiguisé en attendant que quelque chose se passe. Le cadre avait au moins le mérite de rendre même les plus impétueux d'entre eux beaucoup plus patients. Et pour l'instant, le seul mouvement qui se faufilait devant elle n'était rien d'autre qu'une autre lionne en quête de quelque chose à se mettre sous la dent. Des insectes, peut-être ? Tout pouvait être bon à manger quand il n'y avait rien et la vieille lionne se pencha avec davantage de curiosité au fur et à mesure que la Kulisha progressait dans les hautes herbes. La chance lui sourirait peut-être.

_________________
Avatar (c) Prince Voldy
Signature (c) Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE - RANJANA


À mon sujet

Age : 100 Féminin
Nb de Messages : 172
Localisation : Over the hills and far away

En savoir +
MessageSujet: #3366ff   Ven 16 Mar - 15:37

Sommes-nous encore...
@Nadjaheya

C'était sur ces terres que Ranjana avait grandit. Dans la poussière, la chaleur, sur un pays qui semblait avoir été oublié de tous, vivants comme morts. Elle avait nourrit de grands rêves, autrefois. Des rêves de gloire, des rêves passionnels, parfois même. N'était-ce pas ces mêmes espoirs qui lui avait permis de survivre sur des terres qui ne voulaient pas d'eux ? Aujourd'hui, il n'en était plus rien. Elle qui espérait secrètement une gloire quelconque n'avait jamais été au final qu'une figure de second plan, une âme errante qui s'était éloignée des autres pour suivre son propre chemin et garantir sa propre survie, dans l'anonymat le plus complet.

Tout ce qui avait fait son enfance avait disparu. Oubliées, les vertes étendues de son enfance. Oubliée, son amour de traîtresse, les visages aussi familiers que détestés de ses premières années. Ekua n'était plus, Gizani n'était plus, Mopango n'était plus, Wanji n'était plus. Odon avait fuit comme le lâche qu'il avait toujours été... Et ces outlanders lui étaient presque entièrement inconnus. Il n'y avait plus qu'elle, désormais, arpentant la poussière et les rares herbes qui poussaient encore par là, en remuant certaines de la patte avec une certaine douceur.

Elle exagérait en disant qu'il n'y avait plus qu'elle. Bien sûr, il y avait eu Jeuri, et Shalika... Mais maintenant, il y avait plus important, et avec l'acharnement d'une mère, la lionne beige continuait de fouiller les broussailles, de s'éloigner toujours un peu plus loin. Elle avait nourrie ses petits avec tout ce qu'elle avait pu. Du lait, tout d'abord. Puis il y avait eu des oiseaux, des rongeurs, parfois même des serpents. Tout ce qu'elle pouvait trouver irait d'abord à ses enfants.

Ses pauvres enfants de poussière.

Relevant la tête un instant, Ranjana s'immobilisa pour regarder le paysage qui s'étendait devant elle, laissant le vent frôler son visage alors qu'elle scrutait la lande morte comme à la recherche de quelque chose, d'un endroit un peu plus vert où elle pourrait enfin mettre ses petits à l'abri, leur garantir une vie un peu meilleure que celle qu'elle avait toujours eu...

Mais comme toujours il n'y avait rien, rien que le soleil dans le ciel, et la poussière sous ses pattes. Dans un soupir, la guerrière décida de se remettre à la chasse... C'est alors que l'éclat gris sur un des rochers à sa gauche lui parvint. S'immobilisant, tendant par réflexe ses muscles, car ce clan qui n'en était pas un n'hésitait pas à attaquer ses prochains, Ranjana braqua son regard bleuté sur la lionne. C'était une outlander, qui d'autre sinon ? Et loin de lui sembler agressive, voici qu'elle restait couchée sur son rocher, immobile, comme elle-même prise dans la pierre.

L'exilée détendit lentement ses muscles et resta à fixer l'inconnue, immobile et désabusée.
©️ 2981 12289 0

[[ Et voici ! Excuse mon temps de réponse, tout va aller mieux maintenant ! ]]

_________________
Signa 1
Signa 2


Sapin de Noël des Exilés, merci Yetsa !:
 

Kit by Ajjin, Awena et Yetsa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3012-ranjana-bow-to-the-crown
 
Sommes-nous encore quelque chose quand il n'y a plus rien ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Envie de taper sur quelque chose
» Sommes-nous pareil?
» Sommes nous tous fou ?
» Y a-t-il quelque chose qui puisse valoir ...
» Sommes-nous morts?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: RPs abandonnés
-