Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Sumu, Sekhmet, Shasta & Kutoa

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Peter Crowley's Fantasy Dream

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Sir, yes Sir !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 296
En savoir +
MessageSujet: Sir, yes Sir !   Jeu 8 Mar - 20:29





Patrouillant dans les hautes herbes sèches, le jeune lieutenant gardait un œil très attentif sur chaque membre du troupeau et plus particulièrement les enfants – ceux qui étaient le plus susceptible de s’écarter de leurs parents. Il prenait son rôle très à cœur, notamment parce qu’il savait que c’était tout aussi important pour briller aux yeux de Mapinduzi. Le moindre détail devait être relevé, peu importe ce qui pouvait lui sauter aux yeux – un bruissement dans les hautes herbes avait tôt fait de révéler un prédateur en embuscade.

Nul doute que si cela venait à arriver, Nirakay lui ferait tâter violemment de ses cornes. En vérité, il n’attendait que ça : qu’un de ces stupides félins s’avance un peu trop près pour l’envoyer valser comme il se doit. Bien évidemment, l’hippotrague était conscient que ce genre de souhait était à double tranchant et se gardait bien des les formuler à haute voix. Ses yeux se plissèrent quand il distingua une silhouette – par réflexe ses muscles se tendirent tandis qu’il s’apprêtait à riposter à la moindre menace.

Mais voilà, le menace n’en était pas une – enfin cela dépendait certainement du point de vue – et bien que restant droit comme un piquet, Nirakay se détendit. Il adressa un signe de tête respectueux à son leader, car c’était bien de Mapinduzi qu’il s’agissait. Plus solennel et à l’air presque militaire, il déclara :

« Pas de menace dans les environs, chef. »

Pour le moment en tout cas – car Nirakay le savait, un compte-rendu pouvait changer à tout moment et il ne relâchait jamais sa vigilance. Même si le leader du troupeau se trouvait dans les environs. Se doutant également que Mapinduzi n’était pas seulement venu pour écouter le rapport du lieutenant – qu’il aurait pu, au passage, lui faire à la fin de la journée – le mâle demanda :

« Vous avez besoin de moi ? »


_________________

©️ Kiowara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 202
En savoir +
MessageSujet: Re: Sir, yes Sir !   Mer 14 Mar - 0:02


Ce jour-là était un grand jour. Gonflé de fierté, Mapinduzi circulait parmi les siens, suivit d'un jeune adulte. Précédemment, il avait prit le temps de rassembler les six plus jeunes membres du troupeau qui l'attendaient patiemment sous les yeux attentifs de leurs mères. Parmi eux se trouvait Sahnon, un petit qui avait la fâcheuse tendance à se montrer trop avenant avec les petits de prédateurs. Enfin, il ne l'avait fait qu'un fois, mais pour le leader, c'était la fois de trop. Néanmoins, l'enfant semblait avoir retenu la leçon et ne s'était plus éloigné du jupon de sa mère depuis. Quoi qu'il en soit, il aperçut bientôt celui qu'il était venu chercher : Nirakay.

Laissant l'hippotrague qui l'accompagnait plusieurs pas derrière, il s'approcha de son lieutenant. Ce dernier se raidit un temps puis se calma presque immédiatement en reconnaissant son chef. Mapinduzi le salua d'un signe de tête tandis que Nirakay lui annonça que tout semblait calme. Parfait.

« Vous avez besoin de moi ? »

Pour toute réponse, la bête cornue hocha la tête et ordonna :

- Suis moi, Nirakay.

En repassant devant le jeune mâle qui l'accompagnait, Mapinduzi lui fit comprendre d'un signe de tête de prendre le tour de garde du lieutenant. L'hippotrague ne s'attarda pas davantage et repris une démarche calme.

- J'ai une tâche de la plus haute importance à te confier. Jusqu'à présent, seul Wappepo et moi-même la remplissions mais il est temps que cela change.

Le ton du mâle ne laissait aucun doute sur le sérieux de la situation. Nirakay avait su démontrer sa force, son courage, sa ténacité et bien d'autres qualités encore. Qualités qu'il avait mis au service du troupeau et dont Mapinduzi ne pouvait qu'admirer les mérites.

- Cela fait plusieurs mois à présent que tu rempli ta tache de Lieutenant avec brio. Tu t'es montré digne de la foi que j'avais en toi et en tes capacité. Tu es devenu l'une des grande fierté du troupeau. Alors j'estime que je peux en exiger plus de ta part.

La confiance de Mapinduzi était toujours à double tranchant. Elle était flatteuse car il ne confiait pas la sécurité de son troupeau à n'importe qui, mais elle exigeait de donner le meilleur de soi même en toute circonstance. Ce jour n'était pas qu'une montée en grade pour Nirakay. Ce serait également un test. Quelles taches pouvait-on lui confier et quelles tâches étaient hors de sa porté ?

- La transmission du savoir est une chose essentielle au sein du troupeau. Aujourd'hui, pour la première fois, je veux te confier l'éducation des plus jeune. Je veux que tu leur apprennes les bases. Pour ce premier cours, je t'accompagnerai. Je m'assurerai que tout reste sous contrôle. Et si tu te débrouilles bien, j'estimerai que tu es en mesure de continuer cet exercice sans moi.


Mapinduzi estimait que tout les membre du troupeau, mâle ou femelle, se devait de savoir se défendre un minimum. Lorsqu'on sait se défendre soi-même, on sait également défendre les autres. Et lorsqu'on sait tous se défendre les uns, les autres, on devient imbattable. Protège le troupeau et le troupeau te protégera. C'était une loi inviolable par ici. Bien évidement, il n'attendait pas non plus de Nirakay qu'il apprenne des techniques poussées au plus jeune. Mais de simple réflexe de survie comme "que faire en voyant un prédateur" serait un excellent début.

Le dominant stoppa sa marche pour faire face à son lieutenant.

- Te sens-tu prêt, Nirakay ?

S'il ne l'était pas, le chef hippotrague ne le forcerai pas. Mais de la part de Nirakay, il n'y avait aucune chance qu'il obtienne une réponse négative, n'est-ce pas ? Malgré l'air sévère qu'affichait le grand mâle, il ne doutait pas un seul instant des capacités de son lieutenant. C'était un défi, certes, et les enfants étaient parfois bien pire à maitriser que des lions enragés. Mais le jeune Nirakay s'en sortirait. Il n'y avait aucun soucis à se faire.

_________________

Avatar (c) Kiowara & Signature (c) Yetsa

Anciennement Kengeza
Présentation
Rapport du Matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5366-mapinduzi-we-are-more-tha
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 296
En savoir +
MessageSujet: Re: Sir, yes Sir !   Lun 19 Mar - 20:50




L’hippotrague réussit à se détendre lorsqu’il reçut un signe de tête et d’approbation de la part de son mentor, chef, leader, modèle. Tant d’adjectifs le qualifiaient qu’il était difficile sans doute de tous les retenir. Docile et obéissant, malgré son impatience naturelle, Nirakay sut écouter jusqu’au bout ce qui était un fait assez rare. Mais dès que le nom de son rival s’était fait entendre, il comprit que c’était important. Une tâche que seul Mapinduzi et Wappepo ne pouvaient accomplir ? Si une pointe de jalousie le piqua quelques instants, elle disparue bien vite quand il apprit qu’il était enfin temps qu’il se joigne à eux. Cette fois c’est un élan de fierté qui gonfla sa poitrine.

Une fierté qui ne cessa d’augmenter quand son leader continua son éloge sur son lieutenant. Bien évidemment, tout ceci n’avait pas que pour but de flatter l’égo du jeune mâle et ça Nirakay le savait, il n’était pas stupide. Mais autant prendre un compliment quand il vient à vous n’est-ce pas ? L’hippotrague savait le mériter après tout le travail accomplit. Mais les aveux du leader du troupeau ne se firent pas attendre. Il y avait plus et cela ne fit que conforter Nirakay dans son rôle. Il était l’hippotrague de la situation, à n’en point douter, avant même d’avoir entendu la suite. Il piétinait d’impatience bien que se contenant encore largement.

« La transmission du savoir est une chose essentielle au sein du troupeau. Aujourd’hui, pour la première fois, je veux te confier l’éducation des plus jeunes. »

Le jeune lieutenant cligna plusieurs fois des yeux, hésitant entre la reconnaissance et la perplexité. Entraîner les plus jeunes ? Mais cela voulait dire ne plus surveiller l’intégralité du troupeau. Son leader voulait-il se débarrasser de lui en lui confiant une tâche qui le mettrait au second plan ? Secouant vivement la tête, le jeune hippotrague chassa ce cheminement de réflexion plus qu’absurde. C’était une exigence de plus, une chose essentielle. Mapinduzi ne lui demanderait sûrement pas ça pour le ménager, bien au contraire.

Alors l’hippotrague s’évertua à voir les choses sous un angle nouveau. Le modèle, ce serait lui. Il serait le professeur, l’exemple à suivre, celui qu’on admirerait encore plus par ses capacités. Pas seulement physiques, que ce soit pour son talent au combat que pour ses charmes, mais aussi par son intellect et sa pédagogie. Finalement l’idée lui plaisait et un sourire fier quoique peut-être un peu arrogant, traversa son visage. Quand le chef du troupeau lui demanda s’il était prêt, sa réponse ne se fit pas attendre et révélait toute la détermination du jeune mâle :

« Prêt et à vos ordres Monsieur. Vous décevoir n’entre pas dans mes objectifs. »

Et puis si Wappepo pouvait le faire, pourquoi pas Nirakay ? Cela ne devait sans doute rien avoir de sorcier si son meilleur ami avait réussi à l’assimiler. Bien évidemment, Nirakay n’était pas assez bête pour y aller à l’aveuglette comme un buffle chargeant avec autant de grâce qu’un bousier. Se tenant droit comme un piquet, l’hippotrague frappa légèrement le sol de ses sabots, manière bien à lui de montrer qu’il était prêt à tout, peu importe la difficulté :

« Comment dois-je m’y prendre ?»

_________________

©️ Kiowara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 202
En savoir +
MessageSujet: Re: Sir, yes Sir !   Mer 21 Mar - 21:28

Mapinduzi ne perdit pas une miette du sourire qu'arborait son Lieutenant. S'il était ravi que celui-ci semble si impatient et si fier de se mettre à la tâche, il n'en restait pas moins dubitatif. Nirakay avait-il conscience du poids de la mission qui lui était confiée ? De ses nouvelles responsabilités ? Il fallait l'espérer.

- Mmpf. Je m'en doute ! Mais si j'étais toi je me préparerai à tout : les enfants sont des adversaires bien plus redoutables qu'un groupe de lions affamés. Si tout se déroule bien, tu ne passeras qu'une heure par jour à leur enseigner ce qu'il doivent apprendre. Mais crois en mon expérience, cette heure sera une épreuve.

Le leader ne cherchait pas à déstabiliser son cadet ou à le décourager il voulait simplement le mettre en garde. S'il ne confiait pas l'apprentissage des jeunes à n'importe qui, il y avait bien une raison ! C'était qu'il fallait réussir à les tenir ces boules d'énergie. Bien sur, il aurait été plus simple de laisser chaque mère s'occuper de son propre petit mais Mapinduzi pensait sincèrement qu'une classe de groupe dès le plus jeune âge aiderait les enfants à créer des liens plus facilement. Jusqu'à présent, rien ne lui avait donner tort alors pourquoi s'arrêter ?

- Quant à la façon de s'y prendre, c'est à toi de me le dire.

Mapinduzi reprit sa marche et bientôt, un groupe de quelques petits hippotragues fut en vue.

- Il n'y a pas qu'une seule manière d'enseigner, Nirakay. Il y en a autant qu'il y a de professeurs. Wappepo se montre plutôt doux, moi, je suis davantage sévère et ferme.

Peut être même trop parfois, mais Mapinduzi faisait ce qui lui paraissait le plus sage et le plus juste. C'était sa façon de faire, sans doute pas la plus efficace, ni la meilleur, mais c'était la sienne. C'était ça le plus important.

- A toi de décider quel genre de professeur tu veux être. Le tout est de rester clair dans tes indications et de conserver ton calme et ton autorité de mentor. Sur ce...


Le duo d'adulte était arrivé à hauteur des enfants qui cessèrent leur jeux en les apercevant. Il se rassemblèrent, bien en ligne, la tête droite. Sauf pour Sahnon qui semblait garder sa tête légèrement plus basse. Ils étaient cinq petits. Deux mâles et trois femelles. Si, au départ, Mapinduzi avait prévu de faire classe uniquement à des garçons, il lui était rapidement venu à l'esprit que, peu importe qu'il s'agisse d'un mâle ou d'une femelle, n'importe lequel de ces enfants se devaient d'être éduquer pour apprendre à se défendre et à défendre les autres.

- Bonjour Monsieur Mapinduzi ! Bonjour Monsieur Nirakay !

Crièrent en cœur les petits. Le chef du troupeau les avait déjà informé de qui serait leur professeur aujourd'hui, si bien qu'ils tournèrent des yeux aussi admiratifs que curieux vers le Lieutenant.

- Je te laisse faire à présent.

Fit Mapinduzi en reculant de quelques pas.

- N'hésite pas à me demander si tu as besoin de conseils.

Après tout, le grand mâle n'attendait pas de Nirakay qu'il fasse un sans faute. Pas pour la première fois en tout cas. Tout comme il n'attendait pas que le jeune hippotrague sache s'y prendre dès le début. Il voulait simplement voir s'il était envisageable de commencer à lui confier une classe.


_________________

Avatar (c) Kiowara & Signature (c) Yetsa

Anciennement Kengeza
Présentation
Rapport du Matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5366-mapinduzi-we-are-more-tha
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 296
En savoir +
MessageSujet: Re: Sir, yes Sir !   Lun 26 Mar - 14:08




Si le jeune hippotrague était plus que fier de la tâche que lui confiait son leader, il réussit à ressentir une grande appréhension lorsque celui-ci le ramena à la réalité. Alors quoi, c’était un test de plus ? Le lieutenant ne comprenait pas bien où son leader voulait en venir, ce n’était jamais plus que des enfants, il l’avait été lui aussi et ça ne l’avait pas empêché de suivre les enseignements avec une certaine vigueur bien que motivé par des objectifs personnels. Mais il finit par être achevé lorsqu’il rencontrèrent les enfants. Une sorte de pression monumentale s’abattit sur le jeune hippotrague et il se retrouva en premier lieu bien bête quant à la manière de faire les choses. Comment pouvait-il apprendre à des jeunes ce qu’il avait mis des années à intégrer et qu’il continuait à entretenir aujourd’hui ?

Il avait à peine fait un signe de tête lorsque les jeunes l’avaient salué lui et Mapinduzi et encore moins réagit lorsque ce dernier s’était placé derrière lui, laissant ainsi le soin au jeune lieutenant de commencer la leçon. La leçon… Quelle leçon au juste ? Le mâle déglutit péniblement avant de finalement se flageller l’esprit. Réveille toi mon vieux, c’est pas le moment de flancher. Ce ne sont que des enfants. Cinq gamins ce n’était pas le bout du monde et puis Nirakay l’avait bien énoncé précédemment. Décevoir son leader ne faisait pas parti de ses objectifs. Raclant le sol de son sabot droit, il retrouva son sourire et sa fierté. Qu’est ce qui pourrait bien se passer de toute façon ? Il apprenait lui aussi.

« Bonjour les enfants !  » - il marqua une légère pause, prenant le temps d’observer chacun et ses yeux se plissèrent légèrement quand il vit l’attitude de Sahnon, il se racla la gorge, préférant ne pas relever immédiatement - « Pour cette fois, je serai votre enseignant et ce n’est pas parce que c’est la première fois qu’on relâchera la cadence.  »

Il ne manquerait plus que les gamins en profitent pour mener Nirakay à la baguette. Non. Il en ferait de fiers hippotragues capable de se défendre et de palier à toutes sortes de situation dangereuse. En tant qu’avenir du troupeau, ils devaient être en mesure d’assurer la sécurité de leurs camarades et de se protéger eux-mêmes.

« Revoyons les bases pour être sûr que nous sommes sur la même longueur d’onde. Les lions choisissent la facilité et cette facilité, c’est vous. Ne jamais baisser sa garde, même quand vous jouez. Gardez chacun de vos sens en alerte et levez la tête. Sahnon, redresse la tienne s’il te plaît.  »

L’hippotrague avait entendu parler vaguement de la mésaventure du plus jeune mais il ne comptait pas le laisser flancher. Recentrant son attention sur l’assemblée tout entière, le mâle continua sur sa lancée, espérant que Mapinduzi serait satisfait de ce qu’il voyait et entendait :

« C’est important, pour vous et pour les autres, ne l’oubliez jamais. Chaque son, chaque odeur, même le moindre mouvement que vous pouvez percevoir peut vous éviter de gros ennuis. Et appeler à l’aider n’est pas un signe de faiblesse. Nous sommes plus fort ensembles.  »

Et les lions n’ont qu’à bien se tenir.

_________________

©️ Kiowara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 202
En savoir +
MessageSujet: Re: Sir, yes Sir !   Dim 1 Avr - 18:49

Mapinduzi n'avait pas manqué de voir le moment d'absence de son Lieutenant. Il n'en était pas spécialement surpris. C'était normal. Contrairement à ce que l'on pouvait croire, c'était loin d'être un exercice facile. Il fallait être capable de s'exprimer clairement, de façon compréhensible et ce devant des petit chenapan qui n'allaient pas être toujours très attentifs. Quoi qu'il en soit, Nirakay reprit vite ses esprits et commença son cours.

Bien que dans son dos et donc ne pouvant être vu, le leader encourageait son cadet en hochant légèrement la tête le long de son discours. Pour le moment, le jeune adulte se débrouillait remarquablement bien. Mapinduzi eut même le plaisir de l'entendre faire une remarque à Sahnon qui tentait de se cacher comme il pouvait. Bien. Ramener les petits fuyards dans le cours, un bon point. Enfin, Nirakay aborda le fait que le troupeau était un groupe de confiance : qu'ils pouvaient tous compter les uns sur les autres. Parfait. Cependant, ça n'avait pas l'air de convaincre tout les petits.

- Bof, appeler à l'aide c'est bon pour les faibles !

Un jeune se détacha du groupe pour venir faire le fier devant ses camarades.

- Moi j'ai besoin de personne !

Comme pour le prouver, à lui même ou aux autres, il se mit à donner des coups de ses toutes petites cornes dans l'air. Mapinduzi n'approuvait pas ce comportement. Il serait bien intervenu, mais c'était le cours de Nirakay. Pas le sien. A lui de gérer l'incident.

- B... Bah moi je suis sure que t'as tort. On peut tous avoir besoin d'aide... Même quand on est grand et fort, pas vrai, Monsieur Nirakay ? Vous... Vous avez déjà eu besoin d'aide vous aussi, pas vrai ?

C'était Sahnon qui venait de s'exprimer, tournant un regard presque implorant vers le Lieutenant, sans doute à la recherche de soutien.

- Ouin, ouin, regardez moi, je m'appelle Sahnon et je suis une poule mouillé. J'ai peur parce que je suis tout fragile et que j'ai besoin de ma maman pour me protéger. Bouhouhouuu.

Le petit ponctuait son imitation d'une voix geignarde et d'une posture tremblante. Mapinduzi ne dit mot mais se rapprocha. Toujours en retrait par rapport à Nirakay, il lui signifiait tout de même qu'il était prêt à intervenir lui aussi si c'était nécessaire. Ce comportement n'était pas acceptable au sein du troupeau. Ce genre de "disputes" et de moqueries étaient courantes parmi les plus jeune : on cherchait à être le plus fort, le plus intéressant. Mais ce n'était pas une raison pour laisser agir sans intervenir.

_________________

Avatar (c) Kiowara & Signature (c) Yetsa

Anciennement Kengeza
Présentation
Rapport du Matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5366-mapinduzi-we-are-more-tha
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 296
En savoir +
MessageSujet: Re: Sir, yes Sir !   Jeu 26 Avr - 21:18





Si pour le moment le lieutenant semblait être à l’aise, il fut rapidement déconcerté en voyant que l’un des jeunes ne semblait pas vouloir rentrer dans le rang. Rien à voire avec celui qu’il avait réprimandé un peu plus tôt. Un petit prétentieux se pavanait devant lui et le jeune hippotrague n’appréciait guère son comportement. Alors qu’il entendit la question de Sahnon, il s’apprêta à répondre mais fut coupé dans son élan par le petit perturbateur. Claquant des sabots, Nirakay tonna :

« Il suffit ! »

Il devait rester calme mais faire preuve d’autorité en même temps et cela était bien plus difficile qu’il ne l’avait imaginé. Avec des adultes c’était bien plus aisé, il n’y avait pas cet méchanceté gratuite entre les adultes du troupeau. Nirakay avait perçu les mouvements de son leader et bien qu’il savait que ce dernier serait prêt à l’épauler, c’était une épreuve qu’il se devait de réussir. Sinon cela prouverait qu’il ne serait pas capable de gérer une classe et il aurait un échec à porter sur le dos. C’est une chose qu’il ne permettrait pas.

«Donc selon toi mon enseignement est un ramassis de mensonge ? Ton insolence et ton arrogance te permet-elle de dire que je suis également un lâche ? J’ai en effet eu besoin d’aide et je ne suis pas mécontent d’être encore en vie aujourd’hui grâce au troupeau. »

Quand bien même il se débrouillait toujours pour n’impliquer personne dans ses combats, quels qu’ils soient.

«Ceux qui pensent n’avoir besoin de personne sont les premiers visés par les lions et tous les autres prédateurs. Les premiers à y laisser la vie également. »

La peur n’était peut-être pas le meilleur moteur pour un enfant mais si celui là pouvait retourner à sa place. Nirakay était en colère et tentait de le cacher. Ce n’était pas acceptable, pas sous sa surveillance, pas sous son enseignement. C’était balayer ce qu’il venait de dire.

Il racla du sabot une dernière fois avant de demander au petit trouble fête de regagner sa place. Il redressa la tête avant de reprendre :

«  Je disais donc, avant d’être interrompu, que le troupeau vous offre une sécurité. Une sécurité mais pas l’immunité. Je disais aussi que vous ne deviez jamais relâcher votre attention et toujours faire confiance à vos sens. »

Il devait faire participer les enfants et trouver un moyen d’enrayer cet incident. Le seul moyen de faire participer tout le monde était de poser une simple question, manière de vérifier si les petits étaient déjà attentifs aux cours des deux autres professeurs – il choisit d’illustrer ses précédents propos, posant ainsi une question ayant un lien logique avec tout le reste :

«  Quelqu’un est-il capable de me dire quel est le moyen pour connaître le sens du vent ? »


_________________

©️ Kiowara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Sir, yes Sir !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sir, yes Sir !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Glorieux Royaume — Prideland
 :: La Savane
-