Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 [EVENT] La voix des Esprits.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 144
En savoir +
MessageSujet: [EVENT] La voix des Esprits.   Dim 11 Fév - 18:49

[EVENT]
La voix des esprits.


Il était temps. Il était temps de faire entendre la voix de Theluji et celle d’Hera. Ota craignait cet instant mais il ne pouvait plus reculer. Il avait attendu bien trop longtemps de toute façon. Et le temps ne jouait plus vraiment à son avantage à présent. Bien au contraire. Il avait d’ailleurs essayé plusieurs fois de s’approcher de quelques membres pour avoir leur soutient mais… Il n’avait pas réussi. A part pour Yuki, à qui il avait parlé de son rêve. Elle était d’ailleurs la seule. Et puis, il pensait sincèrement que Zwissia le suivrait. Ainsi que Sungura. Et bien entendu Ayo même si elle était encore trop jeune pour réellement avoir une influence. Enfin, ça c’était ce qu’il pensait.
Une fois en haut du perchoir qu’il avait choisit, il se retrouva à surplomber tout les lions présents aux sources. Une majorité de lion, en soit. Si ce n’était pas tous. Silencieux, il les regarda, la boule au ventre, la peur de ce qui suivrait… La peur de l’affrontement avec Ideha aussi… Il savait qu’il allait planter un dernier coup de poignard sur sa sœur avec cette histoire. Il savait que ça risquait fortement de briser définitivement leur lien. Et cela l’effrayait. Mais… Il fallait qu’il le fasse. Pour Theluji. Pour Ayo. Pour tout ces étrangers et ses sang-mêlé qui auraient à passer par ici. Qui auraient besoin de l’aide des Nordique pour s’en sortir, pour survivre, pour pouvoir continuer de fouler ses terres… Il le fallait.

Alors il finit par prendre une grande inspiration, essayant de se calmer… Mais ce fut une légère brise apportant la chaleur des sources qui finit par calmer le vieux chaman. Serais-ce Theluji ?… Ota préféra le croire. Il savait qu’il avait son soutient. Du moins il le pensait dur comme fer.

- Aheum… Excusez-moi ?…

Non… Il n’avait pas parlé assez fort pour que tous l’entendent. Il ne perçut d’ailleurs aucune réaction, et il sut à cet instant qu’il allait devoir faire bien plus d’effort encore pour se faire entendre. Bon et bien…
Iqhwa ferma un instant les yeux, essayant de faire le vide pour oublier tout se monde… Puis il prit une grand inspiration et lâcha un rugissement tonitruant pour faire taire tout ce monde et avoir leur attention. Il garda d’ailleurs les yeux clos quelques secondes après et lorsqu’il les rouvrit se fut pour voir tout ses regards braqué sur lui… Tout ses yeux qui le fixaient, se questionnant, attendant…. Son cœur se mit à battre la chamade à vive allure… Il se surprit à déglutir avant que ses yeux ne tombe sur la petite Ayo. Ah… Aussitôt il se calma. Un peu. Mais assez pour lui donner le courage de reprendre…

- Nordique… J’ai… heu… J’ai un message à vous faire passer.

Il avait commencé d’une forte voix avant qu’elle ne s’estompe doucement. Il secoua alors la tête pour se reprendre avant de continuer…

- Un message oui… De… Enfin important. Il m’a était confié de la part de… De Theluji. Lui-même. - un peu vouté, pas sûr de lui, il craignait à présent les moqueries, les insultes aussi… Mais il ne se démonta pas et reprit rapidement pour ne laisser à personne le temps de réagir - Il craint… Il craint énormément pour notre futur.. Pour ce que le clan deviendra dans le futur… Il aimerait que… Nous redevenions les lions que nous étions. Les lions sages et… Bienveillant qui fait notre réputation… Oui…

Que c’était dur pour lui…. Difficile, presque insupportable de devoir parler comme cela devant tout ses lions. Devant ceux qui l’ont tellement insulté, moqué, réduit à simple fou… Il avait peur, oh oui… Il chercha d’ailleurs Zwissia du regard, un instant avant de reprendre, essayant d’éviter par tout les moyens de croiser le regard d’Ideha…

- Theluji pense… Qu’il n’est pas trop tard pour nous reprendre… Il… Il refuse que nous devenions comme les Jangowas. Il refuse que nous ignorions ou chassons les étrangers perdu dans nos montagnes. Il refuse que nous réduisons les sang-mêlé à des demi-nordique n’ayant pas leur place ici…

Il se tue à la suite de ses derniers mots, attendant des réactions, tout en cherchant parmi cette foule des sourire et des regards montrant qu’ils étaient avec lui. Qu’ils le soutenaient….
Codage par Libella sur Graphiorum


EVENT NORDIQUE

Un event de clan sauvage apparait !
Voila les petites règles.
A noter que le GE fera peut-être son apparition dans le rp.

• Cet event est la suite de ce rp.
• A vous de montrer que vous soutenez ou non Iqhwa dans sa démarche.
• L'Event est ouvert à tout les Nordique voulant y participer. Veillez simplement à préciser si vous postez qu'une seule rep, et de suivre l'ordre dans le cas contraire.
• vous avez 3 jours pour répondre sans quoi votre tour pourra être sauté.

_________________
Shagan Vous snob en Royalblue


PrésentationGalerieRecherche rp
Avatar & Signature @ Ocylan, Design @ Kiowara

Anciennement Iqhwa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5697-shagan-le-chevalier#11543
avatar
MEMBRE - ZWISSIA


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 218
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Dim 11 Fév - 20:37

Un grand rassemblement de Nordiques avait lieu aux sources chaudes, ce qui n'était pas l'endroit le plus apprécié des lions aux pelages de neige. Cependant, Zwissia s'y était rendue sans rechigner, son unique lionceau Tabasamu à ses côtés. Les sources chaudes avaient beaucoup d'importance dans le coeur de la lionne argentée. C'était ici qu'elle avait fait la connaissance de Macha, qu'elle avait joué avec lui à son adolescence, quand son esprit avait encore des rêves d'aventures et de parcours sur les vastes et chaudes étendues de savane. Mais depuis bien longtemps maintenant, la femelle savait que sa place était dans les montagnes. Elle y vivait heureuse et elle avait réalisé un nouveau rêve : fonder une famille. Macha et Tabasamu était sa famille et elle les aimait plus que tout au monde.

Zwissia donna un tendre coup de langue sur la tête de son petit, alors qu'autour d'elle se trouvait d'autres Nordiques. Elle ignorait encore pourquoi être ici mais très vite, les choses allaient s'éclaircir. En effet, elle finit par apercevoir Iqhwa, qui s'était hissé sur un promontoire et cherchait à attirer l'attention de tous. Trop timide, sa voix ne porta aucun effet. La lionne observa les autres autour d'elle, vexée de cet irrespect profond que tous dégageaient. Mais soudain, le vieux mâle rugit et là enfin, tout le monde se trouva à son écoute. Tabasamu observait le phénomène, curieux et impatient d'en savoir d'avantage. Zwissia aurait aimé ne pas l'entraîner dans cette histoire. C'était peut-être un peu dur pour lui. Mais elle n'avait pas eu plus envie de le laisser seul. Elle ne se sentait bien qu'en l'ayant à ses côtés. Il était l'un de ses trésors les plus précieux. De plus, autant qu'il ne finisse pas ignorant non plus. Dans le pire des cas, il aurait du mal à comprendre la conversation des adultes. A ce moment là, elle pourra lui expliquer plus tard avec des paroles plus raffinées et douces.

Zwissia garda son lionceau entre ses pattes avant et s'assit en observant Iqwha qui expliqua ainsi qu'il avait reçu un message de l'ancien monarque. La lionne s'en retrouva toujours aussi fascinée lorsqu'il abordait ce sujet. Elle était toute ouïe de savoir de quoi il s'agissait. Qu'est-ce que les étoiles avaient à annoncé aux Nordiques de si importants ? Mais elle voyait le vieux lion se prostrer sur lui-même. La lionne l'encouragea d'un regard bienveillant. Il avoua finalement tout. Ce n'était pas une surprise pour la femelle. Elle aussi rêvait que le Nord redevienne comme il était. Elle le désirait vraiment. Elle rêvait des montagnes de son enfance. Voilà peu de temps maintenant que son père, Kameo, s'était éteint dans son sommeil. Il était, lui aussi, partit avec l'espoir de pouvoir continuer à influencer le Nord depuis les étoiles. Zwissia leva un regard vers le ciel. Ses parents y reposaient en paix désormais. Elle sentait toujours leur regard sur elle, et sur ses soeurs, ainsi que sur leur petit-fils. Bien sûr qu'elle croyait aux cieux, aux esprits. Sinon, elle ne pourrait pas croire en ses parents là-haut.

La lionne argentée reposa son regard sur le vieux mâle et lui adressa un sourire chaleureux. Elle le récompensait de son courage face à la foule. Non loin d'elle, ses trois soeurs écoutaient avec autant d'attention. Elles s'échangèrent des regards, elles s'approuvèrent. Toute la famille rêvait de retrouver le vrai esprit des Nordiques de jadis. Instinctivement, Zwissia jeta un oeil autour d'elle, cherchant du regard les autres membres des Nokosis, car ils étaient sûrement ceux qui allaient s'exprimer à l'encontre du malheureux chaman. Après un rapide parcours de l'assemblée qu'elle balayait des yeux, la lionne se permit de répondre pour tous :

- Nos ancêtres voient clairs à travers les cieux. Et je suis sûre que beaucoup d'entre nous ont remarqué que notre royaume a perdu de sa splendeur, de sa noblesse et de sa sagesse en se renfermant sur lui-même comme un escargot dans sa coquille. Nous étions jadis le clan le plus respectable de la Terre des Lions. Moi-même j'ai remarqué à quel point nous sommes désormais loin de cette vision.

_________________

Base and background ©️ Disney
Characters Zwissia ©️ Cissy
Colo ©️ Cissy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2237-zwissia-lionne-polaire
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 370
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Lun 12 Fév - 6:54

Il y avait beaucoup de lions aux sources chaudes ce jour là. Kallah avait accompagnée ses enfants Tren et Ony à l'un des plus grands bassins, pour les regarder jouer. Ayo jouait avec eux. Bien qu'elle ne dépendait plus vraiment de sa nourrice, elle aimait partager son temps avec celui des autres enfants. Elle était heureuse de pouvoir jouer avec eux, bien qu'Ony soit un gros boulet, et Tren, un irrécupérable peureux. Ils avaient tous bien grandit. Ony était toujours aussi gras, Tren commençait déjà à avoir une crinière quant à Ayo, le temps sublimait ses traits métissées.

Elle avait gagné en maturité. Elle comprenait que le danger n'était pas forcément une source d'excitation, mais devait mettre en garde. Elle avait comprit que les esprits étaient importants, et guidaient ses pas autant qu'ils pouvaient parler à son père, Ota. Elle avait comprit qu'elle ne survivrait pas au grand nord, et que tôt ou tard, elle devrait partir.

Kallah tourna la tête en dressant les oreilles. Étendue de tout son long sur la roche chaude, elle avait remarqué la présence d'Iqhwa, et de son fébrile appel. Tout comme Zwissia, elle fut indigné du peu de considération que pouvaient porter les lions à l'égard d'Iqhwa. Posant de lourds regard sur ceux qui refusaient d'écouter, ce fut finalement la voix perçante d'Ayo qui résonna entre les roches.

- Papa ! Cria-t-elle, heureuse de voir son père.

Mais lorsque Ota rugit, Ayo perdit son sourire. C'était bien la première fois qu'elle le voyait ainsi, s'exposer à tant de personnes. Sortant de l'eau chaude pour rejoindre Kallah, Ayo murmura à son oreille.

- Qu'est ce qu'il fait ?
- Il veut qu'on l'écoute Ayo
, répondit d'une voix calme la nourrice.

Sages, Tren et Ony s'installèrent à coté de leur mère, mouillés et tremblants. Ayo quant à elle resta bouche bée face à l'assurance de son père. Face à ses paroles, elle coucha doucement les oreilles. Elle avait l'impression que cette querelle la concernait directement, et que c'était de sa faute si Tata'deha et les autres membres refusaient les étrangers.

- Je suis d'accord avec toi, dit Kallah en réponse à Zwissia. Les nordiques ont perdus leurs fierté d'antan.

Kallah soutient le regard de la lionne avant de regarder le chaman. Ayo quant à elle, restait bouche bée, le regard fixe vers son père.


_________________



Ne pourra plus répondre aux RP du 11 juillet jusqu'au 1er août.


Ayo cherche son papa !

_______---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4939-ayo
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 135
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Lun 12 Fév - 18:35

La voix des Esprits
Feat. Northerners


C'était une journée comme une autre, ou du moins ça en avait tout l'air. Ideha avait patrouillé tôt dans la matinée, et errait depuis aux alentours du clan, vaquant à ses occupations. Elle n'avait besoin de personne pour occuper ses journées, et la solitude ne lui déplaisait aucunement. Tel un loup solitaire, elle ne rythmait ses journées que comme elle l'entendait. Pourtant, ce jour-là, lorsque les Nordiques commencèrent à se diriger vers les sources chaudes pour se rassembler, la vieille lionne les suivit. Elle restait membre à part entière du clan, et plus encore, membre du conseil. Elle se devait d'être présente aux rassemblements, mais si elle n'en connaissait pas la raison.

Peu à peu, le clan se rassembla autour d'un promontoire, et chacun s'installa comme il le voulait. Encore trop loin pour entendre les premières paroles du mâle qui parlait, Ideha plissa les yeux en croyant reconnaître la silhouette longiligne installée sur le rocher. Non, ça ne pouvait être lui, ce n'était pas possible. Lui qui paniquait au moindre regard posé sur lui, à la moindre question le concernant, il ne pouvait pas rassembler le clan pour parler en publique. Ça ne lui ressemblait aucunement. A moins qu'il ait quelque chose de réellement important à déclarer, quelque chose qui lui tenait à cœur plus que n'importe quoi d'autre. Et en songeant à cela, Ideha sentit son poil se hérisser sur ses épaules. Dernièrement, ils ne s'étaient que peu parlé, trop sujets à la tension palpable qui régnait entre eux depuis l'arrivée d'Ayo. Sans quitter Iqhwa du regard, Ideha contourna le groupe pour venir se placer un peu à l'écart, mais bien dans le champs de vision de son frère. Il ne pourrait pas la louper. De toute manière, il savait déjà qu'elle était là, tous les Nokosis l'étaient.

─ Un message oui… De… Enfin important. Il m’a était confié de la part de… De Theluji. Lui-même. Il craint… Il craint énormément pour notre futur.. Pour ce que le clan deviendra dans le futur… Il aimerait que… Nous redevenions les lions que nous étions. Les lions sages et… Bienveillant qui fait notre réputation… Oui… Theluji pense… Qu’il n’est pas trop tard pour nous reprendre… Il… Il refuse que nous devenions comme les Jangowas. Il refuse que nous ignorions ou chassons les étrangers perdu dans nos montagnes. Il refuse que nous réduisons les sang-mêlé à des demi-nordique n’ayant pas leur place ici…

Ainsi, ils en arrivaient ici. Les mots d'Iqhwa, plus que de fâcher la vieille lionne, lui firent mal. Ils lui portèrent atteinte aussi bien qu'un coup de griffe, et même mieux. Toute sa vie elle avait soutenu son jumeau, le défendant contre les moqueries, le protégeant et lui prêtant toujours attention. Et en remerciement, il prônait ce qu'ils s'efforçaient de bannir depuis des années. Il choisissait la facilité et baissait les pattes, faisant s'écrouler tout ce à quoi elle avait dédié sa vie. Il la trahissait. Et devant tous. Une colère froide et amère s'empara de la vieille lionne tandis que son regard perçant ne lâchait plus le visage de son frère. Ota. Il avait toujours été ce qu'elle avait de plus cher.

─ Nos ancêtres voient clairs à travers les cieux. Et je suis sûre que beaucoup d'entre nous ont remarqué que notre royaume a perdu de sa splendeur, de sa noblesse et de sa sagesse en se renfermant sur lui-même comme un escargot dans sa coquille. Nous étions jadis le clan le plus respectable de la Terre des Lions. Moi-même j'ai remarqué à quel point nous sommes désormais loin de cette vision.

C'était la voix de Zwissia qui s'élevait. Évidemment, elle le soutenait. N'importe qui aurait pu le deviner. En abordant le sujet, Iqhwa obligerait les Nordiques à choisir leur camps, et Ideha savait que tout était perdu, désormais. Peu nombreux étaient les partisans du sang pur et noble. Elle n'avait jamais escompté faire changer les mentalités, ou du moins, elle avait depuis longtemps abandonné l'idée. Pour autant, elle n'avait pas renoncé à la possibilité de faire basculer les choses. C'était ce qu'elle avait espéré en voyant Sungura au bord du vide. C'était ce qu'elle avait souhaité en voyant les avalanches et les tempêtes de plus en plus fréquentes. Un accident était vite arrivé, et si sa culpabilité ne ferait aucun doute, elle aurait frappé de manière forte et irrattrapable. Mais aujourd'hui, ses dernières chances, ses derniers espoirs venaient de s'envoler avec Iqhwa. Tout comme elle savait que tout était terminé, Ideha su, à cet instant précis, que son dernier lien venait de se déchirer, et que plus rien ne la retenait ici. Elle était amère et en colère, mais cela importait peu. Au fond, elle ne souhaitait plus qu'une chose, lui faire comprendre à quel point elle se sentait trahie. Le faire culpabiliser, pour qu'il n'oublie jamais.

─ Serait-ce encore l'une de ces visions que tu as si souvent et qui ne mènent nul part, Iqhwa ?

Son ton ne trahissait rien d'autre qu'une froideur incalculable. Ses yeux perçants étaient immobiles, posés sur lui, tandis qu'Ideha restait impassible. Pour n'importe qui d'autre, cela aurait semblé plutôt commun pour Ideha d'être aussi froide. Pourtant, la veille lionne savait que son jumeau ne s'y tromperait pas. Ota venait de disparaître.

Spoiler:
 

_________________
Ideha se méfie en #084B8A

Rapport du MatinDemandes de RPPrésentation

Kit © Hatari
Anciennement Héra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2740-ideha-chaque-souffrance-p
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 50
Localisation : France

En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Mar 13 Fév - 0:14

Anwani grandissait, ou vieillissait, selon comment on souhaitait le voir. Aussi curieusement que cela pouvait paraître, elle approchait de l’âge adulte. En réalité, elle y était déjà parvenue depuis peu, son corps ayant fini par transparaître les traits qu’elle porterait jusqu’à la fin de ses jours. Bien qu’ayant encore et toujours un pelage plus fin que la normale, elle possédait toutes les qualités d’une Nordique de bonne ascendance. Fine mais musclée, élancée mais puissamment bâtie, la jeune femelle n’avait rien à envier à ses pairs. Tout du moins, en apparence. Elle peinait encore bien souvent à la chasse. Elle n’était pas à la traîne, non. Mais elle n’était toujours pas devant. Et sa chasse personnelle n’avait pas encore commencé. Il faut dire qu’il n’y avait pas encore eu le moment propice pour se lancer dans une chasse à corps perdu, seule, dans un monde qui devenait de plus au plus meurtrier.

Bien qu’ayant atteint l’âge de vivre seule et comme elle l’entendait, la jeune femelle se sentait encore très proche de ses deux frères et plus encore de sa mère avec qui elle continuait de passer son temps. Que ce soit en chasse ou dans la tanière, les deux femelles de la famille ne se quittaient pas d’un coussinet. Peut-être avaient-elles consciences que les choses allaient vite changer… C’est donc sans surprise que Anwani suivit ses deux lions de frères aux Sources Chaudes. Les trois jeunes n’avaient pas spécialement compris ce qu’il se passait mais il était devenu évident au vu de l’affluence des Nordiques que quelque chose d’important allait s’y dérouler… Jouant encore sur le chemin comme de vieux lionceaux, la fratrie se collait, autant pour se rassurer et s’encourager que pour tenir chaud à la cadette. C’était des plus appréciables pour la jeune femelle qui ronronnait de plaisir, se sentant plus détendue depuis sa rencontre avec certains lions du clan.

Voyant que rien n’arrivait dans le premier quart d’heure, les trois jeunes s’affalèrent sur le sol chaud, ne détestant pas cette température haute contrairement à d’autres de leurs congénères. Au contraire, pour eux, c’était un vrai régal. Papotant et riant, ils ne remarquèrent même pas l’arrivée d’Iqhwa sur le promontoire. Et ils ne prêtèrent pas attention à ce que le vieux mâle tentait de faire donc. Ce n’est qu’après que ce dernier ait rugi avec tout l’air de ses poumons qu’ils s’arrêtèrent et prirent conscience de leur erreur : penauds, ils s’observèrent en silence tandis qu’ils remarquaient le regard agacé de plusieurs lions du clan. Certains mettraient cela sur le compte de leur jeunesse. Anwani mettait ça sur le compte de l’immaturité, ce qui eut pour effet de la titiller : elle manquait encore cruellement de sagesse pour avoir osée faire ça, même inconsciemment.

Plus attentive que jamais, la demoiselle grise se redressa, se hissant avec fierté et rédemption : elle était une adulte désormais. Elle ne pouvait plus se permettre de faire n’importe quoi. Ses oreilles filèrent vers l’avant alors qu’elle buvait les paroles du vieux lion.

La femelle se sentit quelque peu perplexe… Theluji, hein ? Mais après tout, pourquoi pas. Elle aimait à croire que sa grand-mère, Amsha, se trouvait là-haut, veillant sur elle avec tout l’amour et la gentillesse dont elle avait fait preuve de son vivant. Ce n’était donc pas un mal de penser que tous les ancêtres étaient là pour vous soutenir. Néanmoins, la lionne savait à quel point ce que Iqhwa venait de dire allait remettre en question bien des comportements… Ceux de ses parents, notamment. Teso et Nyuta n’étaient pas connus pour apprécier énormément les étrangers. Ils l’avaient montré avec la Reine défunte et ils risqueraient aussi de le faire avec d’autres… Malgré tout, Anwani, dans sa foi inébranlable pour sa famille et son clan, imaginait parfaitement qu’ils redeviendraient de doux agneaux avec les sangs-mêlés si on leur ordonnait. De plus, Anwani était réellement d’accord avec le vieux chaman si souvent décrié. Zwissia, une femelle du clan, se lança alors à son tour, tout autant écoutée que Iqhwa.

Des murmures s’élevèrent dans l’assemblée. Certains étaient en opposition avec la nouvelle mère. La majorité l’approuvait. Anwani était de ceux-là, bien qu’elle se tût de peur de débattre réellement avec les « grands » du clan, ces adultes qui avaient déjà « vécus » contrairement à elle. Une autre femelle du clan, la nourrice de la fille du chaman, approuva également. Anwani avait aussi envie de se lancer mais se retint. Curieusement, Shamba était dans la même position. Les deux jeunes adultes se regardèrent, penauds et se sentant bien petits : ils avaient encore beaucoup de chemin à faire, que ce lui pour devenir un guerrier respecté ou bien Anwani pour être une diplomate digne de ce nom. Néanmoins, ils écoutaient et approuvaient. Ce n’était pas le cas de Gavana… Le mâle semblait ronger son frein, ses crocs étaient serrés, ses muscles tendus par l’irritation. Qu’est-ce qui lui provoquait une telle rage ? Sa jeune sœur n’arrivait pas à savoir.

« Ce n’est pas juste… L’entendit-elle marmonner entre ses dents serrées. Il n’a pas le droit… » Continua-t-il avant de s’enfoncer dans un mutisme total et inquiétant. En vérité, Gavana était troublé qu’un autre que lui prenne la parole pour faire changer les choses, pour la simple et bonne raison qu’il n’était pas prêt. Voir ce mâle prendre sa place, même si cela pouvait à nouveau changer, le rendait fou. C’était une chose que Anwani ne pouvait tout simplement pas savoir. Elle oublia bien vite de poser des questions à son aîné lorsqu’une nouvelle voix retentit : celle d’Idéha, Nokosi connue et reconnue.

Les poils de la grise se hérissèrent à mesure que la vieille femelle parlait. C’était une forme de peur envers celle qui pouvait être la source des malheurs du Nord… Une peur immense et, à la fois, une grande colère. La jeune se sentait agacée par la présence de cette autre lionne… Elle savait pourtant que, dans l’assemblée, se trouvait les Nokosis. Mais les entendre, ça, c’était une autre chose. Anwani eut la sensation que ces mots qu’elle avait prononcé avaient chamboulés quelques esprits dans l’assemblée : et si Iqhwa fabulait ? Quelques murmures lui parvinrent, inaudibles mais laissant sous entendre une possible interrogation.

La femelle s’avança timidement, se sentant encore bien illégitime parmi toutes ces grandes têtes de quelques années ses aînés. Shamba eut presque un mouvement pour la retenir mais il finit par capituler au regard de sa sœur.

« Je… Je ne pense pas que Iqhwa soit du genre à déranger le clan pour des fabulations. Affirma-t-elle en se tenant aussi droite qu’elle pouvait l’espérer, arborant avec fierté son corps devenu adulte. Nous nous sommes depuis trop longtemps égarés… La Montagne elle-même tente de nous faire retrouver raison. Si non, pourquoi y aurait-il eu des morts parmi les nôtres ? L’acceptation de l’autre, de ces étrangers en notre sein n’est peut-être que le premier pas vers le retour à la normale de la Nature. Un premier pas… Elle se tût quelques secondes et reprit aussi vite, se sentant pousser des ailes, plongeant un regard plein de reproches sur Idéha. Que d’autres suivront. »

Oui, un pas avant la destitution des Nokosis pour le retour du calme de la Montagne. Shamba afficha un sourire serein et plein d’affection pour sa sœur. Même Gavana, jusque là réticent et enragé, laissa échapper un petit pouffement approbateur pour la plus jeune de la fratrie.

Anwani parle en Linen.

HRP:
 

_________________
Signature temporaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5302-anwani-la-reveuse
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 402
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Mar 13 Fév - 0:30


Maficho avait choisit de se prélasser aux Sources Chaudes, pour profiter de leur chaleur aussi agréable que réconfortante. Les yeux mi-clos, il ne se doutait pas encore qu'il avait extrêmement mal choisi son lieu de sieste aujourd'hui... Il commença néanmoins à le deviner lorsqu'on lui effleura l'épaule d'une patte. Le jeune mâle releva vivement la tête pour apercevoir le visage inquiet de sa mère. Mmh ? Il secoua la tête pour se réveiller, ne comprenant pas trop d'où venait son inquiétude puis il finit par remarquer qu'ils n'étaient pas seuls : un grande partie du clan s'était rassemblé. Kengeza désigna le promontoire sur lequel se tenait un lion frêle. ... Iqhwa ? Depuis quand prenait-il la parole en public ? Pas que ce soit une mauvaise chose en soit, mais Maficho était tellement habitué à le voir hésitant... D'ailleurs, ça se voyait, il n'arrivait même pas à se faire écouter.

- Pauvre Iqhwa...

Marmonna Kengeza. Maficho jeta un coup d’œil à sa mère. C'est vrai qu'elle savait plutôt bien ce que c'était que d'être trop timide pour qu'on vous écoute... Ses yeux ne l'avait jamais aidé là dedans... ... Tiens, d'ailleurs, était-elle venue toute seule ? Cela lui paraitrait bizarre... Son père ou sa sœur devait sans doute se trouver dans l'assemblée et l'avait accompagné. Le jeune nordique s'apprêtait à observer autours de lui, mais le rugissement d'Iqhwa le coupa dans son élan. Cette fois, plus personne ne l'ignorait.

- Nordique… J’ai… heu… J’ai un message à vous faire passer. Un message oui… De… Enfin important. Il m’a était confié de la part de… De Theluji. Lui-même. Il craint… Il craint énormément pour notre futur.. Pour ce que le clan deviendra dans le futur… Il aimerait que… Nous redevenions les lions que nous étions. Les lions sages et… Bienveillant qui fait notre réputation… Oui… Theluji pense… Qu’il n’est pas trop tard pour nous reprendre… Il… Il refuse que nous devenions comme les Jangowas. Il refuse que nous ignorions ou chassons les étrangers perdu dans nos montagnes. Il refuse que nous réduisons les sang-mêlé à des demi-nordique n’ayant pas leur place ici…

Les oreilles de l'adolescent s'agitèrent. Qu'est-ce que c'était encore que cette histoire ? En soit, il n'avait rien contre le message véhiculé par le vieux lion : lui même ne méprisait pas particulièrement les sang-mêlé. A quoi bon ? Ils finissaient tous par partir de toute façon. Mais... De là à dire qu'il avait vu Théluji en rêve... Il avait mangé quoi avant de dormir ?

Bien évidemment, ce genre de remarques ne laissaient nul lion indifférent mais Zwissia fut la première à parler ouvertement. Et elle soutenait Iqhwa dans sa démarche. Ben voyons, quelle surprise... Elle fut également soutenue par une autre lionne, qui s'avérait être la nourrice d'Ayo, Maficho apercevant le petite au passage, mais une troisième voix, plus tranchante se fit entendre.

─ Serait-ce encore l'une de ces visions que tu as si souvent et qui ne mènent nul part, Iqhwa ?

Idéha... Nul doute qu'elle ne devait pas apprécié la prise de parole de son frère... Maficho s'était souvent méfié d'elle, à cause de la méfiance de son père plus que pour une raison particulière, il devait l'avouer. Pour autant, il ne pouvait lui donner tort sur ce point. ... Cependant, était-ce vraiment le plus important ? Qu'il s'agisse d'un rêve ou d'une vision, ce n'était qu'un prétexte, ce n'était pas le message. Or ne valait-il pas mieux se concentrer sur ce dernier ?

Maficho jeta un coup d’œil à sa mère. Il ne savait pas vraiment quoi penser à vrai dire... Enfin, si, il avait bien son avis sur la question, mais était-il bien sage de l'exprimer ? L'adolescent n'était pas certain que ses propos soient bien perçus par les Nokosis et... S'il avait été un lion lambda, cela n'aurait pas été un problème mais... Mais son père était parmi eux. Kengeza répondit au regard incertain de son fils par un hochement de tête encourageant. ... Mmh... Oh, et puis, il pouvait bien se lancer ! Dans le pire des cas, il partirait faire la sieste deux ou trois jours et on oublierait ce qu'il s'apprêtait à dire.

Maficho patienta quelques minutes, le temps qu'une lionne qui avait commencé à parler durant sa réflexion finisse de s'exprimer pour se lancer à son tour.

- Le fait que ce soit une vision ou non est-il vraiment si important ?

Demanda le jeune félin en se tournant vers Idéha avant de se concentré sur son jumeau.

- En ce qui me concerne, et sans vouloir t'offenser Iqhwa, je partage le scepticisme d'Idéha concernant la véracité de cette histoire de message confié par Theluji. Cependant...

Il marqua une courte pause.

- Cependant le propos n'est pas de savoir si c'est une réelle vision ou pas mais de savoir si nous devons effectivement changé notre façon de faire parce qu'elle dévie trop de ce que nous étions à l'origine et de ce qui fait notre grandeur. ... On m'avait raconté que si on avait remplacé Késhia par un conseil, c'était pour éviter que les décisions soient prisent par un seul lion, que c'était pour être plus à l'écoute du peuple Nordique. Et de ce que j'entends, le peuple Nordique souhaite s'exprimer aujourd'hui. Que ce soit au travers d'Iqhwa ou de ceux qui partagent son avis. Il est bien bas pour un Nokosis d'ainsi vouloir lui couper la marche sous prétexte que cet avis ne viendrait pas de Theluji lui-même malgré ce qu'affirme ton frère, Idéha. Après tout, en quoi l'avis d'Iqhwa serait-il moins important sous prétexte qu'il n'a eu aucune vision de Theluji ?


Il se tut un instant. Il n'avait en aucun cas pour but d'être blessant, seulement de donner son avis.

- Quant à ses histoires de tempêtes, si nos anciens Monarques sont comme les conte nous les ont décrit, je doute qu'elles soient le fruit de leur colère ou de celle de la montagne. Un vrai guide ne tue ni ne détruit, il enseigne, il explique. Les montagnes ont toujours été dangereuses, certaine fois plus que d'autre, mais de là à dire qu'elles tentent de nous faire entendre raison en tuant les nôtres...

Il ne fallait pas non plus tout mettre sur le dos des Nokosis ou des Nordiques. La montagne avait déjà été dangereuse par le passé à cause de grosses tempêtes. Ce genre de chose arrivait, personne n'y pouvait rien.

Quoi qu'il en soit, Maficho n'était pas particulièrement transporté par le débat. Pour le moment, il était relativement neutre sur le sujet. Il ne trouvait pas non plus que les sang mêlé était si mal traité que ça, sans quoi Ayo ne serait déjà plus des leurs, mais il ne pouvait pas non plus dire qu'ils étaient traité comme des Nordiques à part entière. En d'autre terme, l'adolescent était encore capable de pencher d'un côté ou de l'autre, à voir à présent les arguments des deux parties. A ses côtés, Kengeza restait silencieuse. Maficho savait que s'exprimer devant une assemblée n'était pas le fort de sa mère, mais nul doute qu'elle avait déjà son avis et qu'il était bien tranché...


Résumé :
 

_________________

Kit by Ocylan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.jeun.fr/t4391-maficho-heir-of-the-n
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 261
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Mar 13 Fév - 11:51



Après son entrevue avec Yuki, Akshaya avait été plus déterminée que jamais : les choses devaient changer. Pour cela, elles devaient rallier à elles des Nordiques en accords avec leurs idées, voir si la grande majorité était de leur avis et convaincre les moins enclins à adhérer. Le toute dans le respect d’autrui, évidemment, Akshaya ne comptait forcer personne à être partisan de leurs idées. Cependant, elle n’avait guère songé que les choses puissent bouger avant même que leur petite troupe n’ait pu le décider.

Aux Sources Chaudes après un énième intensif entraînement en compagnie des meilleurs guerriers du Clan, Akshaya était aux côtés de Yuki et Sungura quand une vois s’était élevée. La guerrière de l’Hiver avait levé la tête vers Iqhwa, fixant ses prunelles d’or sur lui tandis qu’elle redressait son corps grand et massif, toute attentive à ce que comptait dire le vieux mâle. Elle ne lui avait jamais vraiment adressé la parole, cependant, Akshaya savait bien que Yuki avait toujours été très attirée par les contes d’Iqhwa et les rumeurs à son propos. Akshaya, elle, n’y avait pas beaucoup prit garde, occupée par ses propres activités. Akshaya échangea un petit regard avec Bushra, Yuki et Sungura avant de reposer son attention sur le mâle.

Un message de Theluji ? Oh… Bien sûr, c’est vrai. Iqhwa était un genre de chaman, on disait qu’il pouvait parler aux esprits et qu’il faisait des rêves prémonitoires, encore une fois, Akshaya n’y avait jamais fait très attention. Cependant, les paroles du vieux mâle firent frémir la fière Nordique. Ce qu’il disait, comment le nier ? La réputation des Nordiques s’étaient grandement ternie, Akshaya n’avait que rarement vu les sages et bienveillants Nordiques que ses parents ou ses oncles lui avaient conté. Elle-même avait toujours tenté de s’y fier, à ces descriptions, elle avait cru trouver en Nhormero un vrai Nordique avant de déchanter rapidement à la vue de ce Conseil Blanc qui n’arrangeait pas les choses. Les sang-mêlés n’avaient jamais été un vrai problème au sein des Nordiques, de ce qu’on lui avait raconté et pourtant, Akshaya avait toujours vu Sungura, Choyo ou encore Aiyanna, être sans cesse chahuter par les lionceaux et les parents de sang-pur. Cela était allé encore plus loin quand Idéha avait manqué de tuer Sungura en choisissant de ne pas lui porter assistance.
Si Akshaya n’était pas d’accord avec tous les propos, elle décida de ne pas y accorder de crédit, ce n’était que des détails qui la taraudait un peu, comme le fait de ne pas devenir “comme les Jangowas” qui, pour elle, revenait à peut-être prendre un peu de haut un autre Clan mais là n’était aucunement le sujet. Elle ne comptait pas s’en formaliser.

Akshaya, le visage sérieux, observait les autres prendre la parole. D’abord Zwissia, une nourrice vint soutenir les propos de cette-dernière et alors, Idéha tenta, tranchante, de remettre son frère à sa place. Akshaya plissa ses orbes dorées, se retenant de toiser la vieille lionne. Elle ne pipa mot, cachant au mieux son dégoût pour le comportement d’Idéha. Elle ne la portait définitivement pas dans son coeur. Anwani, une jeune lionne prit ensuite la parole, les oreilles de la guerrière tiquèrent. Elle n’était pas tout à fait d’accord avec ses propos mais elle n’était pas là pour cela, elle-même avait des choses à dire. Dans tous les cas, les mots de Maficho manquèrent de faire sourire Akshaya qui l’observa quelques secondes. Hm, elle était déjà un peu plus d’accord avec ce qu’il disait.

« Comme le dit Maficho, vision ou pas, Iqhwa soulève un véritable problème qui empoisonne notre Clan depuis de nombreuses lunes. Par ailleurs, nous sommes censés être un clan bienveillant et à l’écoute, laissons chacun s’exprimer comme il l’entend, n’est-ce pas, Idéha ? » Déclara Akshaya en posant quelques secondes ses prunelles piquetées d’or sur la vieille lionne, le ton tranquille et dénué d’animosité.

« Je rejoins l’avis de Maficho, je ne pense pas que les catastrophes qui sévissent au sein de nos terres soient dues à une quelconque colère des ancêtres ou de la montagne. Je l’ai pensé, comme beaucoup avant, mais depuis les récentes morts, je ne peux plus y songer. Ce n’est pas ainsi que le Nord cherche à faire réagir autrui, par le sang. » Fit Akshaya en glissant son regard sur tout le monde, songeuse quelques secondes. Elle avait encore à dire.

« J’ai grandit dans les récits des plus âgés, j’adorais les écouter car on me vantait des Nordiques fiers, sages, bienveillants et prêts à aider autrui quoiqu’il arrive. Nous étions des guerriers puissants et des esprits aiguisés. » Légère pause. « Pourtant en grandissant, je n’ai que rarement vu cela. Alors qu’on me disait que le Nord avait toujours été ouvert aux étrangers et aux métisses, je voyais mes amis métisses être toujours la cible de mauvais coups. Sungura, Choyo, Aiyanna et d’autres. Je les voyais être dénigrés à chaque fois qu’ils faisaient quelque chose… Par un clan qu’on m’avait vanté pourtant ouvert. »

Le menton haut, la voix toujours si posée, Akshaya s’attardait à regarder un peu chacun pour capter les regards.

« Je n’ai jamais rien vu de cela, je n’ai vu que colère, haine et agressivité. Si déjà, nous parvenons à apaiser nos cœurs et nous accepter, à faire chacun un pas en avant, nous serons à nouveau soudés et prêts à pallier aux catastrophes qui se déroulent dans la montagne. Il est encore temps, comme le dit si bien Iqwha, de s'accepter, métissés ou non, avançons tous ensemble pour bâtir un Nord plus brillant qu’il ne l’a jamais été. » Elle glissa alors son regard vers les Nokosis, en particulier Nhormero et sa petite bande. Elle ne regarda cependant pas Zwissia en prononçant les paroles suivantes.

« Je crains que les Nokosis n’aient pas réussit à faire avancer ainsi les choses. »

HRP:
 

_________________

Kit © Sekhmet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4289-akshaya-fille-du-nord
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 3127
Localisation : ROYAUME DU NORD ▬ (Sources Chaudes).

En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Jeu 15 Fév - 22:16

La voix des Esprits
Sungura ▬ Nordiques.
Event.


Apaisée par la chaleur corporelle de Yuki et Akshaya qui se trouvaient à proximité d'elle, Sungura observait le visage de chaque Nordique, chaque expressivité, chaque murmure qui s'échangeait au sein de l'assemblée du Nord. Sungura n'avait pas eu l'occasion d'assister à une assemblée Nordique depuis fort longtemps ; le dernier remontant donc à la destitution de Késhia, son petit cœur battait à la chamade et la princesse déchue craignait l'issue de ce nouvel échange mystérieux. Nombreux étaient les Nordiques qui ne comprenaient pas ce qui se passait, et pourtant, c'était bien le Chaman, Iqhwa, qui se dressa sur le promontoire Nordique et espéra transmettre un message aux Lions du Nord. La fille de Suki l'écouta attentivement, essayant malgré elle de faire confiance à la nouvelle vision du Chaman. « Le message de Theluji, qui craint énormément pour le futur du Nord, et qui désire que les Nordiques redeviennent ce qu'ils étaient autrefois, c'est-à-dire des lions sages et bienveillants. » Bonne nouvelle. Mais comment s'y prendraient-ils ? Les Nokosis étaient là, et … ils n'arrangeaient en rien la situation. « Theluji pense qu'il n'est pas trop tard pour se reprendre. Il refuse que les Nordiques deviennent comme les Jangowas. Il refuse que les sang-mêlés et les étrangers soient mal vus et traités par les Nordiques. » A en croire qu'Iqhwa avait tout compris de la situation actuelle. Les prunelles bleues de Sungura commencèrent à briller de contentement. Elle approuvait les dires du Chaman, elle approuvait la vision de Theluji. Theluji, le Roi du Nord qui a tant enseigné à Késhia, avant elle. Silencieuse, la femelle gris bleu sourit, véhiculant ses oreilles de gauche à droite afin d'entendre les commentaires des autres Nordiques. Zwissia mit en évidence les défauts du Nord, tout en approuvant les dires d'Iqhwa. Une autre Nordique, Kallah, se joint en cortège en approuvant les propres dires de Zwissia. Sungura était d'accord avec elles, malgré sa jeunesse évidente, ses souvenirs qui ne lui permettaient pas de déterminer si oui ou non, le Nord s'était dégradé avec le temps. N'oublions pas qu'elle est née en pleine tempête, maudite malgré elle par les insultes des partisans de Nhormero qui voyaient en elle une malédiction pour les montagnes sacrées. Elle a toujours été habituée aux tensions !

Parmi tous ces commentaires positifs, une voix s'en distingua plus particulièrement. C'était celle d'Idéha. La femelle aux yeux vairons ne semblait pas approuver son propre frère, ou du moins ne croyait-elle pas ce qu'il déclarait à l'assemblée tout entière :

« Serait-ce encore l'une de tes visions que tu as si souvent et qui ne mènent nul part, Iqhwa ? »

Sa voix ne trahissait en rien le ton qu'elle employait habituellement, cela dit, Sungura sentit son cœur se serrer à l'entente de chaque mot que la vieille Nordique prononçait à l'attention d'Iqhwa. Sungura trouvait l'attitude d'Idéha odieuse. Ce n'était pas bien qu'une sœur remette en cause son frère de la sorte ! Elle n'aurait jamais fait ça à Choyo, elle !
Inquiète à l'idée que d'autres Nordiques se joignent aux propos de la dernière commentatrice, la princesse déchue fut soulagée de comprendre que la vague de haine ne serait pas entendue pour le moment. Anwani, une jeune femelle du Clan, approuva à son tour les dires de Kallah et Zwissia, remettant ainsi en cause les nombreuses morts et les perturbations climatiques dans cette affaire d'honneur et de noblesse Nordique. Sungura aurait pu être à 100% d'accord avec elle si elle n'avait pas entendu, quelques mois auparavant, Idéha et ses fabulations psychopathes, à savoir que le Nord anéantissait ceux qu'il ne trouvait pas digne de lui. A force de voir des familles en deuil et des gens perdre la vie, la fille de Késhia avait fini par vite comprendre que ça ne pouvait décidément être la sentence des étoiles : personne ne méritait de perdre la vie de cette façon ! Personne ne méritait de mourir pour faire réagir les autres, trop égoistes pour se bouger les fesses par eux-mêmes !
Maficho, le fils d'Amahkazza et Kengeza, s'exprima lui aussi. Il approuvait à moitié Idéha, quant au fait que cette vision soit réelle et non erronée. Cela dit, il semblait s'intéresser au contenu de ce message, rappelant la définition des Nokosis et quant au fait qu'Iqhwa avait le droit d'être écouté, et ce malgré Theluji. Sungura demeurait silencieuse, mais elle approuvait, une fois de plus, les propos tenus par l'assemblée, et ainsi par extension Maficho. Toutefois, elle manqua de sursauter quand Akshaya prit la parole pour conclure ce premier round d'arguments. La demoiselle aux prunelles bleues tourna la tête en direction de son amie et l'écouta sans broncher, le cœur léger : elle savait que la lionne grise ne se tromperait pas de cible. L'intéressée souligna les dires de Maficho, sans les contredire.

« (…) Par ailleurs, nous sommes censés être un clan bienveillant et à l'écoute, laissons chacun s'exprimer comme il l'entend, pas vrai Idéha ? » en profita-t-elle pour insister, à l'attention d'Idéha.

Bien fait !
Sur ce, Akshaya s'intéressa à une « cause plus noble » et avoua ne pas être trop d'accord quant au fait que les ancêtres tuent des Nordiques pour faire comprendre leur colère. Elle raconta à l'assemblée les contes qu'on lui avait contés, petite, au sujet de la réputation Nordique et des sang-mêlés. Sungura baissa instinctivement les oreilles à l'annonce de son prénom qui était, automatiquement, lié au terme « sang-mêlé ». Pour autant, son amie ne disait rien qui puisse compromettre les sang-mêlés. Comme toujours, la teneur de ses propos était juste, pacifiste, en accord avec les pensées de la lionne gris bleu.

« Je crains que les Nokosis n'aient pas réussit à faire avancer ainsi les choses. » conclut Akshaya.

C'était dit. Tout était dit. Sungura ne comptait pas élever sa voix pour l'instant, parce qu'elle savait que tout ce qu'elle pensait avait été dévoilé au grand jour et qu'elle n'avait pas sa place dans ce grand débat. La voix de celle qui devrait être sur le trône aujourd'hui ne ferait que déscribiliser ses compagnons de « guerre ».
Autant voir la réaction des Nokosis avant quoique ce soit.



CONCLUSION+
▬ Sungura assiste au Grand Débat. Elle est d'accord avec la majorité des Nordiques qui parlent, bien qu'elle demeure silencieuse tout au long du débat. Pour l'instant, elle préfère garder le silence et attendre la suite des choses. :3

HRP+ J'espère que mon message reste compréhensible malgré l'absence de dialogues (j'avais pas la foi de tout réécrire =/) !

_________________


SUNGURA



Kit ©️ Ukarimu Razz
Sungura communique en MediumTurquoise. ♥️
LA VOIX DIVINE D'AKSHAYA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3657-sungura-princesse-du-nord
avatar
MEMBRE - MACHA


À mon sujet

Age : 25 Féminin
Nb de Messages : 646
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Jeu 15 Fév - 23:56


Macha s’était rendu aux sources chaudes un peu après Zwissia sa compagne et Tabasamu leur fils. Il les avait rejoint sans se faire remarquer pour une fois. Il ne connaissait pas vraiment la raison de sa venue ici. Il avait juste suivi le mouvement de foule un peu bêtement.
Il sourit en voyant la jolie scène que formaient les deux amours de sa vie. Il s’avança et déposa une léchouille sur les deux nordiques. Il adorait cet endroit chaud pour ce qu’il représentait pour lui, à savoir sa première rencontre avec sa belle, à l’époque où il espérait pouvoir explorer les autres terres de la terre des lions en compagnie de Kuzali. Il ne regrettait en rien sa vie au Royaume du Nord. C’était là qu’était sa place finalement.

Il fut tiré de ses pensées lorsqu’il vit Iqhwa monter sur un promontoire. Le lion aux yeux chocolats jeta un regard à sa compagne qu’il savait si sensible aux rêves d’Ota. Personnellement il ne savait trop qu’en penser, mais depuis peu il se surprenait à y croire un peu plus…
Il était curieux de savoir ce qu’il allait dire aujourd’hui. Il fut d’autant plus surpris en entendant les propos du vieux. Etait-ce possible ? Un seul regard vers Zwissia et il croyait encore plus. Theluji...Un vrai exemple pour le petit Macha qu’il avait été…
Les propos qu’il entendit le ravir. C’était comme passer de la solitude a finalement se sentir compris. Des yeux pétillants se tournèrent de nouveau vers sa compagne, elle savait ce que ces propos représentaient pour lui, avant l’arrivée de leur fils ils en avaient parlé longuement…

Iqhwa pouvait trouver dans le regard foncé du nordique tout le soutien qu’il espérait. Macha l’avait dit à Zwissia, il ne serait pas leader pour changer les choses, mais il serait être un vrai soutien si quelque chose se présentait comme tel. Et cette opportunité venait de faire son apparition. De même que lors de la confrontation de Késhia il saurait être présent et défendre ses idées.
Il fut d’autant plus ravie de voir Zwissia prendre la parole et entendre sa jolie voix dire de telles choses. Elle était parfaite à ses yeux. Il la soutenait complètement.
Et puis il vit l’accord silencieux dans de nombreux regards de nordiques et cela l’enchanta. Lui qui avait eu ce sentiment d’être si seul à penser ces choses était ravi de ne pas l’être. Ils pouvaient faire changer les choses !

Ideha vint bien sur remettre l’esprit de notre lion en place. Bien sûr elle...Cela avait au mieux le mérite de le remettre dans la réalité des choses. Quelle dureté elle avait en elle et envers son frère. Mais contrairement à ce qu’elle semblait croire Iqhwa n’était pas seul aujourd’hui, il avait des soutiens et des lions pour croire en ses rêves.
Macha n’avait pas parlé. Et il ne parla pas. Il ne parlerait pas tout de suite. Il écouta les propos des autres. Le débat se lançait. Macha réfléchit sur les montagnes qui étaient devenues si dangereuses...Il ne savait pas à quoi cela était dû mais en effet penser que les ancêtres essayaient de tuer les imprudents ou les malchanceux était une bien drôle d’idée au fond…

Macha était là. Mais sans un mot. Il offrait son soutien par sa présence et son regard. Mais il n’avait rien à ajouter pour le moment. Il attendait de voir comment les choses allaient évoluer. Il ne voulait pas parler pour rien dire. Un peu plus loin il vit Sungura. Il lui jeta un petit regard amical. Les choses allaient peut-être enfin changer pour elle. Il était étrangement galvanisé par ce qui était en train de se passer. Et pourtant il craignait déjà l’intervention des autres Nokosis (sa belle à part), et en particulier celle de Nhormero qu’il ne portait pas dans son coeur...Ce lion lui sortait pas les narines a se croire mieux que tout le monde et tout puissant...


HRP :
Spoiler:
 

_________________

Avatar by Prince Voldy & Signature by Paint Wolf Art

Mission Echo/ Rp avec Sungura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1002-macha-la-petite-vie-de-ma
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 109
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Lun 19 Fév - 19:58

Comme beaucoup d'autres, Yuki était là elle aussi, postée aux côtés d'Akshaya et Sungura. Elle prit le temps de considérer la présence de chacun du regard, rassurée de voir que tous semblaient avoir répondu à l'appel. L'heure était venue d'écouter enfin Iqhwa, malgré la timidité qui semblait l'assaillir. La Nordique fut satisfaite de voir qu'enfin il avait eu la force de parler à tous, de dire ce qu'il avait vu, que les gens le croient ou non. Peu importe, il s'agissait de souligner les problèmes et de révéler la volonté de nos aïeux : que le clan du Nord soit à nouveau unit et fort, comme jadis.

A peine le chaman eut-il porté la voix de Theluji et Héra que déjà les premières réactions ne se firent pas attendre ; la question des Nokosis et du chamboulement climatique est amené sur la table. La fille de Rhamze prit soin d'écouter jusqu'au bout les avis de chacun, bien que son opinion soit déjà tout tranché : Les avalanches meurtrières ne sont certainement pas l'oeuvre de leurs ancêtres, et quand bien même le seraient-elles alors les nordiques sont voués à l'extinction pure et simple. Quant au sujet des Nokosis, il semblerait que la mise en place de ce nouveau pouvoir n'ait pas eu l'efficacité que tout le monde attendait. Après tout, personne n'avait daigné levé son doigt à propos du conflit entre Idéha et Sungura. Mais au delà de ca, ce Conseil n'avait en rien apaisé les tensions du clan, rien n'avait changé depuis la destitution de Késhia. Si ce n'est que la névrose des uns semblait s'être amplifiée.

Les Nordiques étaient à nouveau retournés à la case départ ; divisés depuis trop longtemps et rassemblés une nouvelle fois pour débattre de leur avenir, pour eux, et pour les générations futures. Mais comment réussir à faire changer la mentalité des plus récalcitrants ? A son tour, Yuki s'avanca pour prendre la parole :

- L'unité de notre clan commence ici. Il est peut-être enfin temps de mettre nos rancoeurs et amertumes de côté afin de pouvoir avancer main dans la main, tous ensemble. L'avis de tous compte ici et il n'est pas question de mettre côté la minorité qui approuve ou qui s'oppose à l'ensemble des solutions que nous trouverons aujourd'hui. Il en va du bien-être de chacun que l'on se doit de considérer, et c'est ce qui, auparavant, faisait notre force, Nordiques ou pas.

Puis elle reprit sa place, observant quelques instants l'assemblée. Evidemment, le projet de Sungura ne lui était pas sorti de la tête. Mais il était nécessaire que le clan tout entier aille mieux avant de bouger à nouveau les choses. La paix et l'unité dans le clan était sa priorité, le reste viendrait plus tard.

HRP
Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Avatar (c) LuckyFy
Signature (c) Metua et (c) Eshina
Yuki rapporte des ragots en #CCCCCC
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4227-yuki-sa-duchesse-guimauve
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 97 Masculin
Nb de Messages : 312
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Ven 2 Mar - 14:30






Nhormero avait eu vent d’une petite réunion scandaleuse que menaient les Nordiques sans que les Nokosis soient présents. Qu’il était aisé de critiquer les choix de ces derniers alors qu’ils n’étaient même pas là pour se justifier. Au moins avait-il eu la présence d’esprit de confronter Késhia devant tout le monde lorsque le Conseil Blanc a pris la place de ce pantin ridicule. Et il osait se faire appeler Roi à cette époque là. Tss. Le Nokosis avait envoyé Utapau chercher Amakhaza afin qu’ils puissent tous assister à cette formidable assemblée exceptionnelle qui se tenait là.

Arrivé sur les lieux alors que le débat semblait à peine commencer, Nhormero n’eût aucun mal à comprendre de quoi il s’agissait. Plus qu’une rébellion c’était une remise en question de l’intégrité des Nokosis. Bien entendu, cette fâcheuse histoire avec Ideha n’aidait pas à redorer le blason flamboyant que le Nordique avait tenté d’élever au sein de la Montagne.

« Serait-ce encore l'une de ces visions que tu as si souvent et qui ne mènent nul part, Iqhwa ? »

Parlant du loup, voilà que cette dernière aurait mieux fait de se taire. La mâchoire du Nokosis se crispa tandis qu’il assistait à la chute qu’Ideha ne faisait qu’engendrer. Si cette histoire avec Sungura n’avait pas éclaté au grand jour, il était fort probable que cette conversation et cette vision, peu importe qu’elle soit vraie ou non, ne se soit jamais produite. Mais voilà qu’au lieu de pointer du doigt celle qui devait être considérée comme coupable, c’était les Nokosis dans leur ensembles qui étaient remis en cause. Agacé, Nhormero finit par intervenir, surtout en voyant que celle qui fut son élève n’approuvait plus les Nokosis également. La déception aurait pu peindre son visage mais au lieu de cela il avançait l’allure fière et noble comme il savait toujours aussi bien l’avoir :

« Il est aisé de dire que les Nokosis n’ont pas fait avancer les choses quand nous avions précisé vouloir donner la voix au peuple et qu’elle ne s’élève que maintenant. »

Il fallait absolument qu’il fasse valoir les Nokosis, qu’il fasse valoir le rang de ces lions qui avaient tout fait pour redonner au Nord le peu d’estime qui traînait encore au sol à cette époque là et le Nokosis se ferait une joie de rappeler les déboires de leur ancien régime :

« Rappelez vous pourquoi nous avons vu le jour. Rappelez vous, pour ceux qui peuvent encore s’en souvenir, pourquoi Késhia ne pouvait rester sur le trône. Son irresponsabilité aurait pu conduire le clan tout entier à sa perte. »

Mais tout ne résidait pas seulement sur la manière et les raisons qui avaient poussé les Nokosis à renverser Késhia, il s’agissait également de leur politique envers les étrangers. Apaiser les esprits étaient une bonne solution selon le Nordique, il ferait tout pour qu’aucune révolution n’éclate et pour conserver la place qu’il estimait mériter plus que ce maudit Késhia qui n’avait su que faire les mauvais choix pour le clan. Les Jangowas avaient été cité ? Très bien, il s’en servirait avec la plus grande des joies :

« Personne n’ignore la hargne et la haine naturelle des Jangowas envers les étrangers. Leur châtiment pour eux est simple : la mort. Nous n’avons infligé ce châtiment à personne. N’était-ce donc pas fou et inconsidéré de la part d’un Nordique, qui plus est notre monarque, de s’unir à l’une d’entre elle au risque de déclencher une énième guerre et de conduire les nôtres à subir des pertes. Au nom de quoi ? De l’amour ? Comment peut-on qualifier cela d’amour quand on sait qu’il a finalement entraîné sa compagne dans ce sillon meurtrier. Croyez-vous que Suki n’a pas subit les conséquences de ces températures que seuls les lions polaires ne peuvent supporter ? »

Après tout, il ne mentait pas. Et il ne manqua pas d’élargir l’exemple qu’il venait de donner et de l’appliquer à tous les étrangers qui pouvaient passer par ici :

« Il ne s’agit pas de savoir si les étrangers sont les bienvenus ou non. Le fait est qu’ils ne peuvent pas rester ici. Un étranger qui restent dans nos montagnes est un étranger condamné à mort. Pas par les Nordiques, mais par la montagne elle même, ses caprices et son climat. »

Ce n’était d’ailleurs pas pour rien qu’aucun étranger ne pouvait prolonger un séjour ici et qu’ils étaient mis en garde sur cet endroit, n’est-ce pas ? Même du temps de Theluji cela avait toujours été ainsi, rien ne changeait. Accueillir un étranger c’était comme le condamner à mourir après tout. Les Nordiques étaient-ils tous aussi peu conscient qu’ils en deviendraient des assassins ? Nhormero n’y croyait pas une seule seconde et il finit par rediriger son attention sur celui qui était à l’origine de cet attroupement :

« Iqhwa, tu le sais toi même pour ta fille. Et que je sache, personne ne t’a empêché de t’en occuper. »

Mais il savait également que cela ne suffirait pas. Il y avait un point noir dans le Conseil Blanc – une tâche que Nhormero se devait d’effacer rapidement et il le concéda sans la moindre hésitation, toujours aussi fier et noble qu’il pouvait l’être :

« Cependant vous avez raison. Certains comportement laissent à désirer. »

Il n’hésita pas non plus à reconnaître de ce qui il s’agissait. Ideha avait mené les Nokosis sur une pente plus que dangereuse et elle devait payer pour sa faute. Mais la fourberie de Nhormero ferait tout pour que cela semble encore plus juste aux yeux du clan qu’une simple entente, qu’un simple bon procédé. Il montrerait que les Nokosis seraient digne de la tâche qu’ils s’étaient confiés :

« Ideha, c’était il y a des années mais je m’en souviens encore, n’étais-tu pas celle qui disait qu’un membre seul ne pourrait prendre de lui-même une décision impliquant le clan entier. Et que si l'un d'eux venait à faillir, la majorité établirait la juste décision ? »

Inutile d’en dire plus, elle verrait parfaitement où il voulait en venir. Oui, il n’hésiterait pas à l’évincer pour sauvegarder sa propre existence ainsi que la postérité des Nokosis. Il était hors de question qu’il paie pour les fautes d’une seule personne qui n’avait pas su contrôler ses pulsions meurtrières.

« Nous avons en effet des décisions à prendre, et je sais qu’un membre en particulier a faillit. Mais je ne peux prendre cette décision tout seul. Utapau et Amakhaza ne devraient plus tarder. »

En attendant, les Nordiques pourraient encore s’exprimer et tenter de contrer les arguments de Nhormero, bien que ce dernier ait du mal à voir comme cela pourrait être possible.





Incarné par Ajjin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 144
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Lun 5 Mar - 23:35

[EVENT]
La voix des esprits.


Et voila. C’était lancé. C’était fait. Le sujet venait d’être mit sur la table. Il tentait de restait droit, ignorant les tremblements de ses membres. Il avait peur des réactions. Il avait froid aussi. Mais qu’importe. Il avait promis de faire passer le message malgré tout, se demandant a quel sauce ils allaient le manger. Ses visions… Il savait que c’était un sujet sensible, il était sûr que des lions remettraient en cause ses paroles à cause de ça… Ignorant le message qu’il voulait faire passer. Que ce soit vrai ou pas, il était persuadé de l’importance de sa mission. Et puis… Au moins il aurait fait quelque chose de bien, au moins une fois dans sa vie. Il aurait été utile, pour le clan ? Enfin… Si et seulement si ça passe. S’ils l’entendent, s’ils l’écoutent…
Mais alors que son cœurs se terraient de plus en plus dans sa peur habituel, surtout devant tout ses regards qui c’étaient braqué sur lui, une voix parvint à le tirer du gouffre qui l’avalait. Zwissia. Elle fut la première à parler, elle fut la première à répondre, le soutenant… Cette simple tirade le fit sourire légèrement, le rassura aussi. Si Zwissia le soutenait… D’autre devrait suivre n’est-ce pas ?… En tout cas… La nourrice de sa fille suivit rapidement ses mots, assurant son soutient sans même le dire directement. Qu’elle croit ou non à ses visions, elle avait entendu le message.

Seulement voila. Après le rayon de soleil, ce fut la tempête dans son esprit. Il avait senti la présence de sa sœur. Il savait qu’elle serait son plus grand obstacle. Non pas parce qu’elle serait virulente. Mais plutôt parce qu’il savait qu’il venait de la toucher en plein cœur. Il savait que ce qu’il faisait allait à l’encontre de la vieille lionne. Mais il avait fait son choix. Il avait choisit Ayo qui avait toute sa vie devant elle, plutôt que son propre intérêt, puisqu’il ne lui restait plus que quelques mois. Il savait qu’il allait le regretter jusqu’à sa mort, qu’il ne partirait pas totalement en paix. Mais ça n’avait plus aucune importance pour lui. Oh non… Alors quand la lionne prit la parole il posa le regard sur elle. Sur sa sœur. Sa sœur qu’il avait toujours soutenu. Et vice versa. Jusqu’à aujourd’hui. Il avait senti cette rancœur, cette colère… Cette froideur à son égard. Iqhwa… Elle avait oubliée Ota. Non. Elle l’avait délibérément oublié. Il aurait put avoir peur, être effrayé, se ratatiner, s’en aller… Oui… Mais au lieu de ça, il posa sur elle un regard empli d’une immense tristesse. Il ne lui en voulait pas. Non. Il ne lui en voudrait jamais.
A partir de là, il n’entendit plus vraiment les paroles. Du moins, durant quelques secondes. Il était attristé par la réaction de sa sœur. Même s’il avait espéré qu’elle se remette en question, qu’elle réagisse fasse à ses actes… Même s’il savait que son espoir serait vain… Il ne pouvait s’empêcher d’en être malheureux…

Seulement il sortie de ses « songes » lorsqu’il entendit son nom. Du moins celui que ses parents lui avaient offert. Son regard se posa alors sur Maficho qui venait de se lancer dans une longue tirade visiblement. Mais ses dernières paroles vis-à-vis des anciens qui venaient à tuer les Nordiques lui hérissa presque le poil… Il voulut répondre à ça mais ne le fit pas, se faisant en soit coupé la chique par les autres. Visiblement ses mots avaient touché un point sensible, et ça… ça lui fit plaisir. En somme. Il venait de porter la parole de Theluji et elle faisait son effet. D’autres lions réagirent à leur tour. Tous se ralliant à son avis, à ses mots, à quelques détails près qui passèrent par-dessus le vieux lions. Seulement….

Une voix s’éleva, le faisant frissonner. Nhromero venait de prendre la parole. Un lion qu’il n’appréciait pas spécialement. Non. Un lion qu’il craignait. Qu’il craignait plus que les autres. Peut-être étais-ce sa prestance ?… Quoi qu’il en soit il plaqua les oreilles par réflexe, ramenant sa queue contre lui, sans oublier, bien entendu de l’écouter. Alors quand il eut terminé, il s’empressa de répondre. D’abord à voix basse, il se racla la gorge avant de reprendre un peu plus fort pour que tous puisse entendre.

- Do… Donner la mort ou… Ou laisser mourir… C’est… C’est la même chose… Oui.- Il acquiesça vivement pour se donner du courage puis repris - Nous… Nous n’avons aucun droit de décider… A la place des étrangers. Ou des demi-Nordique… Ou que sais-je… Nous… Nous avons la chance de connaitre la montagne. Ses recoins. Ses dangers. Mais aussi ses oasis comme ici. Il… Il y aura toujours des étrangers qui… Voudront voir nos montagnes. Voudront voir la neige, et nos paysages si… Féérique à leurs yeux. Quoi que l’on fasse. Quoi que l’on dise…. Oui… C’est… Comme ça. La curiosité… la… Passion…Enfin… Il y a beaucoup de raison…Qui les pousse à faire ça. Bloquer nos frontières… Les chasser… Cela précipitera leur perte… Oui… Parce qu’ils viendront quand même. Même sans notre accord. Parce que la curiosité est… dans tout les coeurs. Empêcher quelqu’un de venir, ne fera que faire grandir cette flamme.

Il regardait seulement Nhormero, concentré sur le grand lion blanc pour oublier le reste du clan. Pour pouvoir continuer de dire ce qu’il avait sur le cœur. Ce qu’il croyait important de dire. Il savait qu’il avait la vie de nombreux lions entre les pattes, l’air de rien.

- Notre devoir est donc des les aider. De leur venir en aide. De leur expliquer. De les sauver… Pas de les chasser. Ni de les laisser mourir… Nous savons… Nous savons que nos montagnes sont dangereuse… Mais eux ils ne le savent pas. Ils ne connaissent pas. Ils n’ont que des mots. Que des rêves. Si… Si les montagnes nous ont permis de… Nous adapter à elles… Ce n’est pas pour chasser les autres. Mais pour leur venir en aide. Oui… Pour les guider. Oui…- Il se tue un instant - Et je sais que Ayo devra partir un jour ou l’autre. Mais… En partant elle pourra conter aux autres que nous sommes toujours grand et sage. Pas que nous somme grognon et intolérant sous prétexte d’une fourrure plus fine. - Il secoua la tête - De plus je n’ai pas remis en cause la légitimité des Nokosis. Que le clan soit dirigé par des Nokosis ou par un roi, ça n’a pas d’importance pour… Le sujet. Les Nordique peuvent… Être Grand, Sage et Noble, comme au temps de Theluji, sous le règne des Nokosis…

Il ne rajouta rien au sujet des Nokosis d’ailleurs. Il les laissa gérer l’histoire avec Ideha, pensant que ça ne le regardait pas. Les histoires de pouvoirs lui passaient par-dessus la tête en faites. Lui tout ce qu’il souhaitait, c’était que les fier lion blanc redeviennent ce qu’ils étaient, au lieu de continuer leur chute. Si l’ambiance se dégradait vis-à-vis des étranges, elle se dégradait aussi entre les membres du clan. Des groupes c’étaient formé et des murmures se faisait plus ou moins entendre. Iqhwa, lui, voulait que tout cela cesse. Il voulait un clan plus serein, plus fier, plus noble, avant de rejoindre ses ancêtres.

- Et… La montagne ne punis pas ses enfants. Les esprits ne tuent pas les nôtres sur un désaccord… Ses avalanches n’ont rien à voir avec les esprits. Ils pleurent autant nos morts que nous…

Oui. Ça c’était une constante qu’il avait put voir dans ses rêves. Cette tristesse qu’il pouvait ressentir à chaque incident. Alors oui, il était sûr que les avalanches n’étaient en rien l’œuvre des esprits.
Codage par Libella sur Graphiorum


EVENT NORDIQUE

Rappel des petites règles.
A noter qu'Ideha est actuellement en vacance

• Cet event est la suite de ce rp.
• A vous de montrer que vous soutenez ou non Iqhwa dans sa démarche.
• L'Event est ouvert à tout les Nordique voulant y participer. Veillez simplement à préciser si vous postez qu'une seule rep, et de suivre l'ordre dans le cas contraire.
• vous avez 3 jours pour répondre sans quoi votre tour pourra être sauté.

_________________
Shagan Vous snob en Royalblue


PrésentationGalerieRecherche rp
Avatar & Signature @ Ocylan, Design @ Kiowara

Anciennement Iqhwa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5697-shagan-le-chevalier#11543
avatar
MEMBRE - ZWISSIA


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 218
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Sam 10 Mar - 23:44

Macha venait d'arriver. Le coeur de Zwissia se gonfla d'amour, si toutefois c'était encore possible tant il l'était déjà avec la présence de Tabasamu. Par ailleurs, le petit lionceau était tout aussi ravi de voir son père arrivé qu'il alla lui courir dans les pattes. Zwissia sourit à l'approche de son beau mâle et lui donna un coup de tête affectueux. Mais le sujet qui allait être lancé ici semblait sérieux et d'un autre côté, elle n'était pas mécontente que Macha y assiste. Elle savait que, même s'il n'était plus conseiller du roi, il était un lion aux conseils de toute manière judicieux.

Chacun leur tour, les Nordiques s'exprimaient et beaucoup étaient plutôt positifs à tout ça. Beaucoup aussi avaient raison sur un point. Même si Zwissia croyait dans les visions de Iqhwa, personne n'était obligé de faire comme elle, mais tous pouvaient néanmoins malgré ça s'attarder sur le vrai problème mis en avant : l'avenir des Nordiques et qui ils étaient réellement. Idéha bien sûr, s'attela à la tâche de blesser son frère, ce qui fit sentir à Zwissia un serrement au coeur. Elle avait de la peine pour le vieux lion. Etre ainsi considéré par sa propre soeur ne devait pas être facile à supporter. La féline adressa un regard au chaman et pouvait aisément voir sa douleur dans ses yeux. Heureusement que les autres lions s'empressèrent de soutenir le vieux mâle. Pour le moment, Zwissia n'ajouta rien, laissant l'occasion à tous de parler, portant un regard de temps en temps à Macha et Tabasamu.

C'est alors que Nhormero prit la parole. Zwissia demeura grandement attentive. Elle ne craignait pas vraiment ce que pouvait dire le lion, car elle savait qu'il était soumis aux propres règles qu'il avait imposé au clan : toute décision devait être prise par les Nokosis au complet. Ainsi, si Nhormero restait seul, il ne représentait aucunement une menace. D'ailleurs, la lionne n'avait jamais vu les Nokosis comme tel. Elle savait qu'ils agissaient pour le bien du clan, mais elle se disait juste qu'ils s'y prenaient mal et Idéha en était la preuve vivante. A nouveau Iqhwa s'expliqua avec le Nokosis, répondant très clairement ce qu'il fallait. Son manque d'assurance s'entendait aisément mais il avait raison sur toute la ligne. La lionne argentée se tourna alors vers Nhormero.

- Il n'a pas tort, fit-elle d'une voix claire mais néanmoins pleine de douceur, n'y a t-il jamais eu un Nordique pur ayant tenté l'aventure hors des montagnes ? Est-ce que les lions d'en bas les aurait repoussé ainsi ? Hormis les Jangowas bien sûr. Les lions de la savane qui viennent parmi nous n'ont pas à être chassé comme des ennemis, même si c'est pour leur bien. La décision de se risquer chez nous n'appartient qu'à eux. Et nous, nous nous devons de maintenir de bonnes relations avec le reste de la Terre des Lions en leur proposant aide et soutien. Suki savait aussi bien que nous ce qu'elle risquait en restant parmi nous. C'était son choix malgré tout, pas celui de Keshia...Jadis j'ai rencontré des lions des basses terres. Si vous saviez comme ils nous admirent. Nous devons perpétrer cette vision qu'ils ont de nous, en continuant d'être ce que nous avons toujours été. Et nous pouvons le redevenir, avec le soutien des Nokosis.

Le regard de la femelle s'attarda sur Idéha. Elle était un gros soucis dans cette idée puisqu'elle savait qu'elle était contre, quoi qu'il arrive. Ce n'était pas la sécurité du clan, ou celle des lions d'en bas qui l'intéressait mais uniquement la pureté du sang. Elle avait l'âme triste d'un Jangowa. Visiblement, Nhormero comptait virer la vieille lionne des Nokosis. Zwissia se sentit un peu mal à l'aise car elle devra participer à cette douloureuse prise de décision. Elle jeta un oeil un peu inquiet à Macha. Toutefois, si cela pouvait aidé le Nord à se remettre sur le droit chemin, elle ne reculera pas. Idéha avait des idées qui contrecarraient les plans de rendre le Royaume du Nord à nouveau noble et juste. Mais les autres Nokosis n'avaient pas non plus l'esprit qui rejoignait parfaitement celui d'Iqhwa. Aussi faudra t-il continuer ce débat même après le retrait d'Idéha. Ce qui n'était pas non plus assuré car il fallait attendre le reste des Nokosis qui approuve cette décision.

_________________

Base and background ©️ Disney
Characters Zwissia ©️ Cissy
Colo ©️ Cissy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2237-zwissia-lionne-polaire
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 370
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Dim 11 Mar - 14:14

Ayo était là debout, la queue entre les jambes, et étonnamment effrayée par ce grand rassemblement. Étrangère. Ce mot résonnait en elle comme une marque au fer rouge plantée directement dans son cœur. Son pelage beige en témoignait. Tous les lions autour d'elle portaient cette même fourrure blanche ou grise, qui faisaient leur fierté. Tous, sauf elle.

Un débat commença. Un débat auquel, Ayo se senti prise au piège, comme acculée. Iqhwa encaissait les réflexions les unes après les autres, et à chaque mot que pouvaient dire les Nordiques contre son sens, Ayo se sentait blessée, de plus en plus. De quel droit Tata'deha pouvait-elle remettre en cause les rêves de son père ? Fronçant les sourcils, apeurée et tremblante, elle décida de rejoindre Ota sur son rocher.

Au plus elle avançait, au plus elle entendait les paroles des autres se succéder, et les regards se poser sur elle. Les oreilles plaquées contre son petit crâne sablé, Ayo vint se frotter à son père comme pour chercher du réconfort, ou même, en apporter au vieux chaman. Car n'oublions pas que lui aussi, est dans une position délicate. Je crains que les Nokosis n'aient pas réussit à faire avancer ainsi les choses, dit Akshaya. L'unité de notre clan commence ici, continua Yuki. Les yeux bleus de la petite se baladèrent de lions en lions, au fur et à mesure que ceux-ci s'exprimèrent. Elle s'allongea entre les pattes de son père, comme protégée par sa présence. Pour beaucoup, Iqhwa n'était qu'un vieux sac d'os qui croit pouvoir entendre les esprits. Pour Ayo, le chaman était beaucoup plus que cela. C'était un lion qui avait sacrifié beaucoup pour pouvoir sauver sa vie. Sauver la vie d'une petite sang-mêlé, au détriment du regard des autres, et de la bénédiction de sa propre famille, de sa propre sœur. Combien de lion auraient pu faire cela ? Combien parmi ceux qui étaient réunis, aurait sacrifié autant pour lui donner une chance de vivre ? Aucun. Seul Iqhwa, avait eu ce courage.

Un étranger qui reste dans nos montagnes est un étranger condamné à mort. C'était les mots de Nhormero, un lion aussi imposant que sa voix le laissait paraître. Iqhwa, tu le sais toi même pour ta fille. Et que je sache, personne ne t’a empêché de t’en occuper. Et ce fut le mot de trop. Ayo, qui était restée silencieuse durant tout ce temps, prit la parole pour la première fois. Peut-être n'était-elle pas acceptée par tout le monde en tant que Nordique, mais elle était pourtant née sur cette neige, autant que tout ceux réunis ici. Et malgré son jeune âge, elle avait le droit de s'exprimer.

- Papa m'a sauvée la vie, dit-elle pour répondre directement à Nhormero. S'il... S'il m'avait laissé... Aucun autre Nordique m'aurait secourue. Je ne serais pas morte à cause du froid, mais morte parce personne n'aurait voulu de moi.

Des mots blessants. La mort. Elle y avait échappé de justesse. Kallah avait prêté son lait, mais ne s'était jamais occupée d'Ayo comme d'un enfant. Seul Iqhwa, avait construit son éducation, lui avait inculqué ce qui était bon, ou mal. Il l'avait préparé à quitter le Nord, pour sa propre survie. Mais rien n'empêchait la jeune lionne de revenir de temps à autre, sur cette terre qui avait connu ses premiers pas.

- S'il vous plais... Souffla-t-elle. Ne devenez pas méchants.

C'était les mots d'une enfants, et pourtant, ils voulaient dire beaucoup. Un lion qui ne peut supporter le froid, n'est pas un lion à bannir pour autant. C'est un lion qui a besoin d'aide pour continuer son chemin, avant de repartir vers la chaleur.

Posant sa tête contre la patte de son père, Ayo espérait que ses mots furent entendus. Peu importe qui cela pouvait toucher, mais au moins, elle se sentait plus légère d'avoir pu vider un peu, son petit sac d'enfant.
Résumé:
 

_________________



Ne pourra plus répondre aux RP du 11 juillet jusqu'au 1er août.


Ayo cherche son papa !

_______---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4939-ayo
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 135
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Mar 13 Mar - 18:25

La voix des Esprits
Feat. Northerners


Peu importe, au fond. Ideha n'avait lancé sa pique que dans le but de blesser son frère. Elle savait parfaitement que personne d'autre ne la suivrait. Iqhwa avait été son seul soutient ces derniers temps, car tous lui tournaient peu à peu le dos. Trop différente, voila ce qu'elle était pour les Nordiques. Elle avait leur sang, leurs origines, mais pourtant ils l'avaient rejetés dès le début, sans même lui laisser une chance. Iqhwa leur avait pardonné, pas elle, c'était ainsi. Et maintenant, elle n'écoutait plus les voix qui s'élevaient autour d'elle. A quoi bon ? La vieille lionne savait parfaitement ce qu'elle y entendrait. Du mécontentement, des reproches, des accusations. Peut-être n'avaient-ils pas tort au fond.

Qu'avait-elle fait, depuis tout ce temps ? Ideha se demandait parfois comment les années avaient pu passer sans que rien ne change. Comment avait-elle réussit à passer outre ces regards et ces paroles qui lui pesaient tant, désormais ? Aurait-ce été différent si sa mère avait été là ? Et si son père était revenu ? Probablement. Eux n'avaient jamais eu personne pour les défendre, pour les chérir. On s'était occupé d'eux parce qu'ils étaient Nordiques, mais Ideha avait parfois l'impression de n'avoir jamais reçu l'affection qu'Ohana et Tahere leur avaient apporté après leur disparition. Bien sur, la veille lionne savait que son caractère froid n'était pas étranger à sa mise de côté, mais comment faire autrement quand les autres vous repoussent - même inconsciemment - dès le plus jeune âge ? Elle n'avait jamais eu droit à de la compassion ou de la tolérance, pour quoi faire de même ?

─ Ideha, c’était il y a des années mais je m’en souviens encore, n’étais-tu pas celle qui disait qu’un membre seul ne pourrait prendre de lui-même une décision impliquant le clan entier. Et que si l'un d'eux venait à faillir, la majorité établirait la juste décision ?

Ainsi, Nhormero était là également. Bien sur. Il s'estimait le chef du petit groupe. Jadis, Ideha l'avait admiré, cherchant même à attirer son attention. Désormais, il lui répugnait presque autant que Keshia ou ses partisans. Il ne cherchait pas à restaurer la grandeur du clan comme elle-même pensait parfois le faire. Non, il cherchait simplement sa propre ascension, son heure de gloire. S'il avait pu éliminer Keshia pour prendre sa place sans s'entourer du Conseil, nul doute que Nhormero l'aurait fait. Reportant son regard sur lui, Ideha ne cilla pas. A quoi bon ?

─ Nous avons en effet des décisions à prendre, et je sais qu’un membre en particulier a faillit. Mais je ne peux prendre cette décision tout seul. Utapau et Amakhaza ne devraient plus tarder.

Il n'avait prononcé aucun nom, pourtant le doute ne planait nullement dans ses yeux. Bien sur. Elle s'était mise sur son chemin, il avait désormais tous les atouts pour l'évincer, et continuer de chercher à se rapprocher du pouvoir. Jadis, sans doute aurait-elle bondit de colère, furieuse d'être ainsi mise en cause alors qu'elle était la seule à avoir agit. Bien sur, elle le pensait toujours, mais il ne servait à rien d'argumenter ses choix. Les Nokosis n'étaient plus ce qu'ils étaient, ils avaient faillit. Les intentions étaient trop divergentes pour que le Conseil soit réellement utile. Certains n'avaient pas tort ; qu'avait-il réellement fait ces dernières années ? Rien. Rien, parce que nul n'osait engager le sujet, nul n'oser initier un premier changement. Alors le Conseil restait là, parallèlement à Keshia, pour résoudre les problèmes mineurs sans s'engager sur une voie plus pentue.

─ Je vais te simplifier la tâche, Nhormero.

Sortant enfin de son silence, Ideha se redressa. Son ton était calme, presque serein. Il n'y avait nulle colère, nulle agressivité, ce qui différait de ses propos habituels. La vieille lionne n'avait plus envie de se battre, plus envie de supporter ces regards critiques. Non, le fardeau était trop lourd, désormais, elle n'avait plus la force. Par son choix, elle savait qu'elle en surprendrait plus d'un, mais c'était la seule issue qu'elle entrevoyait. Le Clan n'était plus son clan, elle n'avait plus aucune attache, plus aucune raison de rester. Le temps faisait son office, et bientôt, elle rejoindrait les grands Esprits. Elle n'avait plus aucune raison de rester. Alors, levant les yeux vers Iqhwa, elle parla d'une voix calme et impassible.

─ Je m'en vais. Je quitte le clan.

Son regard n'avait pas quitté Iqhwa. Comment réagirait-il ? Peu importe, au fond. Elle lui en voulait de l'avoir abandonné. Elle ne voulait plus croiser son regard désolé, hésitant. Elle souhaitait simplement retrouver une sérénité perdue il y a bien longtemps, loin de tous ces lions qui la rejetaient. Évidemment, son choix ne laissait aucun doute sur l'issue de départ, la nature reprendrait bien vite ses droits. Aucun lion ne pouvait survivre bien longtemps dans de telles conditions climatiques, et encore moins un lion de son âge. En choisissant de quitter délibérément le clan, Ideha savait parfaitement qu'elle ne choisissait aucune autre issue que la mort, mais elle ne le redoutait pas. Elle ne cillerait pas quand son heure viendrait, comme elle restait impassible à cet instant précis. Le Grand Nord lui prendrait prématurément son dernier souffle comme il l'avait fait pour sa mère, et c'était ainsi.

Spoiler:
 

_________________
Ideha se méfie en #084B8A

Rapport du MatinDemandes de RPPrésentation

Kit © Hatari
Anciennement Héra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2740-ideha-chaque-souffrance-p
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 402
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Sam 17 Mar - 14:52


Maficho écouta avec intérêt le reste de la discussion. Habituellement, il se serait dit qu'il n'avait pas à s'en mêler, que cela ne le concernait pas. Mais là, il ne pouvait pas se le permettre. L'avenir du Nord les concernait tous. Il tendit davantage l'oreille en entendant les premières paroles de Nhormero. L'adolescent ne l'aimait pas beaucoup. Il portait toujours sur lui un air qui le faisait ressembler davantage à un serpent qu'à un lion... Mais en soit, il y avait du vrai dans ses paroles. Heureusement pour lui, les paroles d'Iqhwa n'était pas fausse non plus. Il avait même un répondant plutôt inattendu. Répondant qui fut appuyé par Zwissia. Maficho se retint de rire d'ailleurs. Il trouvait Zwissia assez culotté : aurait-elle oublié qu'elle même était une Nokosis ? Pourquoi, si la façon de faire lui déplaisait tant que ça, n'avait-t-elle pas tenté d'en parler aux autres ? Pourquoi avait-il fallut l'intervention d'Iqhwa pour la faire réagir ? L'adolescent aurait bien lancé sa pique mais à la réflexion, ce n'était ni l'endroit, ni le moment : les Nordiques s'étaient réunis pour décider ensemble, pas pour se jeter de la neige à la figure.

En plus de la Nokosis, Ayo se joignit à son père. Maficho l'observa parler. Elle n'était pas à sa place. Pas dans un débat pareil. Et ses paroles, bien que pleine de bon sentiment, était trop biaisé aux yeux du jeune Nordique pour en faire des arguments convaincants. Puis enfin, vint le tour d'Ideha de prendre la parole. Elle n'aurait pas pu laisser Maficho plus coi.

─ Je m'en vais. Je quitte le clan.

Le jeune mâle entre-ouvrit la gueule avant de s’exclamer :

- Pardon ?!

Il n'avait jamais particulièrement porté Ideha dans son cœur, mais là n'était pas la question. Elle se condamné elle même à mort. Maficho tourna la tête vers sa mère, elle paraissait tout aussi surprise et choqué que lui.

- Rassurez moi, personne ne va laisser faire ça sans réagir ?


A vrai dire, Maficho avait un peu peur de la réponse. Emporté par ses émotion, il se redressa sur ses pattes.

Si tel était le cas alors... Alors Maficho saurait dans quel camp se ranger. Il ne voulait pas que l'on traite les autres lions différemment des Nordique, il était d'accord pour les aider et les guider. Mais il ne voulait pas qu'on le fasse au détriment de l'aide qu'on pouvait apporter à d'autres Nordiques. Aucune des personne soutenant Iqhwa ne laisserait un sang mêlé ou un étranger mourir seul dans la neige, alors il osait espérer que ces mêmes personnes ne laisseraient pas une Nordique mourir de la même façon. Peu importe qu'il s'agisse d'Ideha ou de n'importe qui d'autres. Une vie, était une vie.

- Un Nokosis, ça se remplace. Peut être même que le futur prétendant n'aura aucun mal à dire aux autres quand quelque chose ne lui plait guère et qu'il n'aura pas à attendre qu'un membre du clan le fasse à sa place.

Il ne put s'empêcher de lancer un regard à Zwissia suite à ses mots. Peut être avait-il parler trop vite ou avec trop d'émotion sur le coup. Mais maintenant qu'il était lancé, il ne pouvait plus faire marche arrière.

- Une vie ne se remplace pas.

Il tourna son regard vers le vieux lion et le gratifia d'un hochement de tête.

- Iqhwa, tu as raison. Il est du devoir des Nordiques de veiller sur ceux qui traversent les montagnes. Mais il est également du devoir des Nordiques de veiller les uns sur les autres. L'un n'empêche pas l'autre. C'est pourquoi j'ose espérer que je ne suis pas le seul à le penser lorsque je dis ceci...


Il fit quelques pas pour se placer face à Idéha. Une mine sombre et sérieuse. Il n'avait pas pitié de la vieille lionne. Il savait de toute façon qu'elle n'en voudrait pas, de sa pitié. Mais c'était une Nordique... Non. C'était une lionne. Et à ce titre, il se devait d'au moins essayer de la retenir. Maficho savait qu'il n'était pas le seul qui tenterait ça d'ailleurs. Il y aurait au moins Iqhwa.

- Ideha, je t'en prie. Ne fait pas ça.




_________________

Kit by Ocylan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.jeun.fr/t4391-maficho-heir-of-the-n
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 261
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Mar 20 Mar - 17:33


Akshaya écoutait les dires de Yuki, un léger sourire aux babines devant la sérénité de la lionne. Elle avait tant changé, c'était impressionnant. Cependant quand Nhormero s'avança, elle glissa ses prunelles dorées vers lui. Elle l'avait adulé, autrefois. Elle avait reçu ses conseils et ses entraînements sans rechigner et ses amis avaient vu cela d'un mauvais œil. Aujourd'hui, Akshaya avait peut de se sentir ingrate envers celui qui avait été son mentor, en dénigrant ainsi les Nokosis. Cependant, elle ne pouvait pas faire autrement. N'étaient-ils pas censés ouvrir leurs esprits, les guider ? Elle fronça les sourcils et soupira mentalement, partagée. Certes, les Nokosis devaient fonctionner avec le peuple mais changer complètement de régime était une véritable révolution, les Nordiques n'avaient pas forcément eut le temps de s'y adapter. En tant que dirigeants actuels, le Conseil Blanc aurait dû réagir.

« Je vous en prie, ne vous éparpillez pas. Ce que font les Jangowas de leurs étrangers ne regarde qu'eux, nous parlons à présent des Nordiques. » Fit soudainement la guerrière blanche d'un air tranquille.

Dénigrer un autre Clan ne servirait à rien, ils faisaient bien ce qu'ils voulaient. Chacun avait sa culture et ses méthodes. Eux, chasser et tuer les étrangers, ça ne faisait pas parti des leurs, tout simplement. Ne pipant plus mot, Akshaya écouta simplement la suite des choses, attentive. Nhormero souhaitait donc enfin agir, il fallait que sa position soit menacée pour qu'il le fasse ? Akshaya fronça les sourcils et l'observa silencieusement avant de dévier son regard vers Iqhwa et ses sages propos. Elle observa ensuite la petite Ayo, songeuse. Elle n'avait pas beaucoup prit attention à la petite, à son histoire, la guerrière était sans cesse éloignée du Clan pour les patrouilles et les entraînements alors, forcément, elle n'avait pas eut le temps de trop s'intéresser à cela, malheureusement.

Pourtant, la suite fut troublante. Akshaya fixa son regard sur Idéha qui, assurée, déclarait quitter le Clan. Que... ? Que racontait-elle ?! Akshaya recula légèrement sa tête et s'apprêta à réagir quand Maficho le fit avant.

« Partir maintenant, à ton âge et par un temps pareil, c'est du suicide Idéha. Personne n'a jamais dit vouloir te voir partir du Clan, ta place en tant que Nokosis est certes discutée, pas ta place en tant que Nordique. »

Même si aux yeux d'Akshaya, c'était discutable. Peut-être parce qu'elle prenait encore trop à cœur la vision de Sungura qui avait manqué de périr à cause de l'inaction de son aînée ?

« Idéha, je suis trop jeune pour connaître le véritable fond de ta haine envers les étrangers ou les sang-mêlés... » Elle se souvenait avoir voulu parler de cela à la vieille lionne mais ça n'avait rien donné de concluant : encore jeune et impulsive, Akshaya avait coupé court à la discussion à cause de sa colère face à la suffisance d'Idéha. Aujourd'hui, c'était une Akshaya plus réfléchie et assagie qui parlait. « Je sais que tu n'es pas la plus intégrée des Nordiques mais te voir courir à ta perte, je doute que quelqu'un le veuille. »

Fit-elle, sincère. Elle-même, bien qu'elle ne portait pas du tout la Nokosis dans son cœur, ne voudrait jamais voir Idéha partir et mourir seule, dans le froid, peut-être sous la rage d'une avalanche.

« Nhormero, je vous ai toujours respecté. Cependant, le fait que le peuple doit s'exprimer ne justifie pas l'inaction des Nokosis. Vous n'êtes pas là pour vous reposer sur vos rôles, n'est-ce pas ? De plus, le Conseil Blanc est encore récent, personne n'y est habitué, nous guider devrait être vôtre rôle. En particulier quand le Clan est déchiré entre plusieurs groupes. » Conclu la femelle d'une voix forte, observant le charismatique mâle aux yeux d'or.

Elle n'avait pas vraiment parlé de Suki et Késhia, elle était encore jeune à cette époque bien qu'elle estimait que Suki avait également fait son choix. Celui de vivre dans la poudreuse et le vent mordant. Cela n'avait pas pour autant déclenché de guerre entre Nordiques et Jangowas.

_________________

Kit © Sekhmet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4289-akshaya-fille-du-nord
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 3127
Localisation : ROYAUME DU NORD ▬ (Sources Chaudes).

En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Ven 23 Mar - 21:09

La voix des Esprits
Sungura ▬ Nordiques.
Event.


Bien que silencieuse, Sungura observait le faciès et les mouvements changeants de la bouche de ses camarades. Tout le monde débattait, se murmurait des mots, des décisions, des arguments à l'encontre d'autres personnes. Dans l'attente d'une réponse purement Nokosi, la femelle se sentait presque déconnectée du monde, se revoyant à l'époque où Késhia était encore roi et elle la princesse douce et adorable du pays. Enfant comme adulte, la sang-mêlé avait appris à se taire lors des grandes discussions et à ne pas exprimer son avis pour éviter la disgrâce de sa famille. Présentement, il n'y avait plus de famille à soutenir. Juste un peuple plongé dans le doute, disputé entre diverses valeurs. Macha, en compagnie de sa compagne Zwissia et de leur fils Tabasamu, jetait un regard amical à la princesse. Sungura le lui rendit, attendrie par le soutien de l'ancien majordome de son père. Yuki prit la parole, juste à côté d'elle.

« L'unité de notre clan commence ici. Il est peut-être temps de mettre nos rancoeurs et amertumes de côté afin de pouvoir avancer main dans la main, tous ensemble. L'avis de tous compte ici et il n'est pas question de mettre côté la minorité qui approuve ou qui s'oppose à l'ensemble des solutions que nous trouverons aujourd'hui. Il en va du bien-être de chacun que l'on se doit de considérer, et c'est ce qui, auparavant, faisait notre force, Nordiques ou pas. »

Son amie était à la hauteur d'Akshaya en matière de discours sensés et honnêtes. La demoiselle gris-bleu ne pouvait qu'être d'accord avec elle. Enfin … depuis le début de l'assemblée, la plupart des arguments l'avaient conquis. Ça changerait avec le temps. Elle en était certaine. Ce serait trop facile, sinon.

« Il est aisé de dire que les Nokosis n'ont pas fait avancer les choses quand nous avions précisé vouloir donner la voix au peuple et qu'elle ne s'élève que maintenant. Rappelez-vous pourquoi nous avons vu le jour. Rappelez-vous, pour ceux qui peuvent encore s'en souvenir, pourquoi Késhia ne pouvait rester sur le trône. Son irresponsabilité aurait pu conduire le clan tout entier à sa perte. »

De tels propos firent tiquer les oreilles de la princesse déchue. Nhormero. Insupportable. La demi-Nordique ne tarda guère à distinguer la silhouette fière et noble de cet usurpateur qui lui avait tout volé. O diable, qu'il l'énervait ! Lui voler son héritage pour le bien des Nordiques passait encore, mais critiquer ouvertement son père qui avait DIGNEMENT régné sur le Nord pendant longtemps ?! Quel hypocrite !

« Ce Nordique à la noix n'a aucun respect pour mon père ! Il ne changera jamais ! » grogna-t-elle, entre ses dents, à l'attention d'Akshaya et Yuki. Il fallait qu'elle regagne son calme. Comme toujours.
« Personne n’ignore la hargne et la haine naturelle des Jangowas envers les étrangers. Leur châtiment pour eux est simple : la mort. Nous n’avons infligé ce châtiment à personne. N’était-ce donc pas fou et inconsidéré de la part d’un Nordique, qui plus est notre monarque, de s’unir à l’une d’entre elle au risque de déclencher une énième guerre et de conduire les nôtres à subir des pertes. Au nom de quoi ? De l’amour ? Comment peut-on qualifier cela d’amour quand on sait qu’il a finalement entraîné sa compagne dans ce sillon meurtrier. Croyez-vous que Suki n’a pas subit les conséquences de ces températures que seuls les lions polaires ne peuvent supporter ? » enchaîna la fier mâle blanc et détestable.

Hypocrite, irrespectueux, manipulateur. Décidément, Nhormero ne comprenait pas et ne comprendrait jamais le fait que Sungura est issue d'un amour véritable et que ses parents étaient totalement conscients de leur union. Mais ils avaient bravé la tempête malgré les conséquences. Bien évidemment, ce Nokosi, prétendu fier et honorable, ne réfléchissait hélas pas beaucoup. Ce ridicule eut le mérite de rendre très triste Sungura.

Le chef des Nokosi continua à balancer des propos, qui hérissaient les poils de Sungura. Cependant, elle ne tarda pas à se calmer, consciente que sa frustration ne remettrait pas en place le cerveau de Nhormero aussi vite. Il lui avait tout pris, il crachait encore sur ses parents mais il ne l'aurait pas aussi facilement, elle. Pour le Nord, la demi-Nordique saurait se montrer exemplaire.
Il discuta des étrangers, du climat, que la question ne se résumait pas à savoir si les étrangers pouvaient être acceptés dans le Nord : ils périraient de froid au bout du compte. Profitant de ce contexte pour rappeler à Iqhwa que personne ne l'avait empêché de s'occuper de sa propre fille adoptive, Ayo. Avant de revenir sur le cas d'Idéha. Elle avait failli, mais il ne pouvait pas prendre de décision sans l'aide d'Utapau et Amakhaza. Sungura avait du respect pour Amakhaza, mais pas trop pour Utapau.
Iqwha prit la parole, bien qu'hésitant.

« Do … Donner la mort ou … Ou laisser mourir … C’est … C’est la même chose … Oui. Nous … Nous n’avons aucun droit de décider … A la place des étrangers. Ou des demi-Nordique … Ou que sais-je … Nous … Nous avons la chance de connaitre la montagne. Ses recoins. Ses dangers. Mais aussi ses oasis comme ici. Il … Il y aura toujours des étrangers qui … Voudront voir nos montagnes. Voudront voir la neige, et nos paysages si… Féérique à leurs yeux. Quoi que l’on fasse. Quoi que l’on dise …. Oui … C’est … Comme ça. La curiosité … la … Passion … Enfin … Il y a beaucoup de raison … Qui les pousse à faire ça. Bloquer nos frontières … Les chasser … Cela précipitera leur perte … Oui … Parce qu’ils viendront quand même. Même sans notre accord. Parce que la curiosité est … dans tout les cœurs. Empêcher quelqu’un de venir, ne fera que faire grandir cette flamme. Notre devoir est donc des les aider. De leur venir en aide. De leur expliquer. De les sauver … Pas de les chasser. Ni de les laisser mourir … Nous savons que nos montagnes sont dangereuse… Mais eux ils ne le savent pas. Ils n’ont que des mots. Que des rêves. Si … Si les montagnes nous ont permis de … Nous adapter à elles … Ce n’est pas pour chasser les autres. Mais pour leur venir en aide. Oui… Pour les guider. Oui… Et je sais que Ayo devra partir un jour ou l’autre. Mais … En partant elle pourra conter aux autres que nous sommes toujours grand et sage. Pas que nous somme grognon et intolérant sous prétexte d’une fourrure plus fine. De plus je n’ai pas remis en cause la légitimité des Nokosis. Que le clan soit dirigé par des Nokosis ou par un roi, ça n’a pas d’importance pour… Le sujet. Les Nordique peuvent … Être Grand, Sage et Noble, comme au temps de Theluji, sous le règne des Nokosis … »

« Et la montagne ne punis pas ses enfants. Les esprits ne tuent pas les nôtres sur un désaccord … Ses avalanches n'ont rien à voir avec les esprits. Ils pleurent autant nos morts que nous ... » Ce fut la conclusion du Chaman. Sungura fut plongée, un instant, dans ses souvenirs : ses conversations avec lui. Zwissia et Ayo renchérirent. La compagne de Macha était d'accord avec Iqwha et comprenait très bien la décision de Suki. La fille de cette dernière sourit légèrement, contente qu'on la comprenne enfin. Le discours de la petite Ayo fut néanmoins plus chagrinant : selon elle, Iqhwa l'avait sauvée. Aucun Nordique ne l'aurait secourue s'il n'avait pas été là. Le sourire de Sungura se fragilisa. Pauvre petite …

Idéha, pas plus morte que présente, déclara qu'elle quittait le Clan. Cette annonce choqua tout le monde, ou presque. Jusque-là, Sungura avait toujours eu des relations peu amicales avec elle. La princesse avait tenté de l'aider, de panser ses plaies intérieures, en vain. Maintenant que sa « pire ennemie » s'en allait … c'était presque incroyable. Personne n'allait la laisser partir, n'est-ce pas ? Les Nordiques représentaient un Clan, une unité, ils ne pouvaient pas abandonner une comparse à la solitude aussi injustement.

Maficho réagit face au retrait de la vieille lionne. Il ne semblait pas d'accord. Tant mieux ! Il osa même espérer que le prochain prétendant n'aurait aucun mal à parler avec franchise sans qu'un membre du clan ne le devance. Oh, si seulement … Le Conseil Blanc n'avait pas fait des miracles jusque-là. Maficho était d'accord avec Iqhwa mais il ne manqua pas pour autant de supplier Idéha de rester. Akshaya réagit aussi.

« Partir maintenant, à ton âge et par un temps pareil, c'est du suicide Idéha. Personne n'a jamais dit vouloir te voir partir du Clan, ta place en tant que Nokosis est certes discutée, pas ta place en tant que Nordique. Idéha, je suis trop jeune pour connaître le véritable fond de ta haine envers les étrangers ou les sang-mêlés ... Je sais que tu n'es pas la plus intégrée des Nordiques mais te voir courir à ta perte, je doute que quelqu'un le veuille. » dit-elle.

Sungura demeurait fière de ses amies. Elles avaient toujours le bon mot à dire ! La fille de Késhia partageait bien des pensées avec ses camarades mais se gardait de le dire. Aux yeux d'Idéha, les propos de la lionne auraient paru bien hypocrites. Et Sungura ne voulait ni renforcer la lourde décision de la femelle aux yeux vairons, ni ressembler à ce traître de Nhormero. Alors, elle se tût. Elle attendait impatiemment ce moment où elle parlerait. Ce moment où il n'en reviendrait qu'à elle d'ajouter son grain de sel.

« Nhormero, je vous ai toujours respecté. Cependant, le fait que le peuple doit s'exprimer ne justifie pas l'inaction des Nokosis. Vous n'êtes pas là pour vous reposer sur vos rôles, n'est-ce pas ? De plus, le Conseil Blanc est encore récent, personne n'y est habitué, nous guider devrait être vôtre rôle. En particulier quand le Clan est déchiré entre plusieurs groupes. »

Et toc. Elle avait hâte de connaître la réponse de Nhormero.


CONCLUSION+
▬ Toujours en accord avec la plupart des arguments cités, Sungura est finalement frustrée par les propos de Nhormero. Elle demeure cependant silencieuse, dans l'attente du bon moment pour réagir.

_________________


SUNGURA



Kit ©️ Ukarimu Razz
Sungura communique en MediumTurquoise. ♥️
LA VOIX DIVINE D'AKSHAYA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3657-sungura-princesse-du-nord
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 109
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Ven 30 Mar - 14:13

La décision d'Idéha en avait choqué plus d'un. Ainsi donc, puisqu'elle "nuisait" à la bonne entente du clan, elle s'en irait. Comme si son potentiel départ arrangerait les choses... Yuki, à cette annonce, posa sur ses camarades des yeux écarquillés. Comment pouvait-elle dire une chose pareille ? Comment pouvait-elle croire que le clan continuerait sans elle ? Sa voix comptait, comme tous ici. Et sa volonté n'avait nullement masqué les propos glaçant de son proche camarade Nhomero, tenus un peu plus tôt. Lui-même retournait sa veste alors qu'ils avaient toujours été sur la même longueur d'ondes, sur les mêmes idées... Alors même que lui aussi tenait sa place au sein des Nokosis. Les voix qui suivirent furent inquiètes et Yuki ne put s'empécher de couler un regard plein d'empathie envers la jeune Ayo qui, comme Sungura et bien d'autres, se retrouvaient directement visés par les mots de certains.

Par la suite, la parole d'Akshaya sut se montrer plein de pertinence, et la fille de Rhamze ne pouvait ignorer la justesse de ses mots ; Elle cautionnait largement ses dires, et souhaitait elle aussi que les choses avances et qu'une solution soit tirée à la fin de ce débat.

- Je ne suis pas sûre que la volonté de punir des personnes aujourd'hui ou demain pour leurs actions certes, regrettables, mais faites et passées soit une bonne chose... Il est un peu tard pour sanctionner. Yuki faisait là directement écho aux derniers dires de Nhormero. Bien que cela semblait résonner comme un reproche. Lui, bien plus que tous les autres, n'avait rien fait pour empécher qu'un tel comportement surgisse, et Yuki se doutait même si le lion ne s'était pas juste simplement contenté d'observer en spectateur.

- Cependant, s'il n'est pas possible de réparer les pots cassés, nous pouvons toujours éviter d'en casser plus et faire l'effort que cela ne se reproduise plus, et même au delà de cela ; accorder au Conseil Blanc l'efficacité que nous attendions tous depuis le départ. Si c'est encore quelque chose que nous souhaitons garder.

Les derniers mots de la nordiques furent soigneusement choisis et pouvaient donner lieu à de multiples interprétations... Certains seraient certainement en mesure de comprendre le sous-entendu. En attendant, il ne s'agissait là que de la remise en cause de l'existence de ce Conseil, avait-il vraiment sa place au sein du clan ? S'agissait-il de simplement le réformer pour que tout rentre dans l'ordre ou fallait-il simplement et purement le remplacer par autres chose ? La lionne reprit place aux côtés de ses Soeurs, à l'écoute des prochaines réactions.

_________________
Spoiler:
 


Avatar (c) LuckyFy
Signature (c) Metua et (c) Eshina
Yuki rapporte des ragots en #CCCCCC
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4227-yuki-sa-duchesse-guimauve
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 97 Masculin
Nb de Messages : 312
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Dim 1 Avr - 10:45







Et voilà, il fallait bien que la sœur d’Iqhwa se fasse passer pour une pauvre petite victime en se donnant ainsi en spectacle. Que c’était navrant et peu respectueux. De plus, ce n’était pas un si grand drame, cette femelle devait se réveiller ! Et puis, si ce n’est la mort, un départ de la sorte ne lui apporterait rien. Si la vieille lionne souhaitait en finir avec la vie, ce n’est pas au milieu de cette assemblée que cela se passerait. Claquant sa langue, Nhormero prononça ces mots avec un dédain certain mais une vérité tout aussi certaine :

« Allons Idéha, cesse donc de te faire passer en martyr, la comédie te va vraiment mal. Tu es exclue des Nokosis, je ne te demande pas de quitter le clan pour autant. Je protège seulement les nôtres de tes décisions coûteuses. »

Il suffisait de voir quelle situation les folies meurtrières de cette dernière avaient engendrée. Le Nokosis était plus qu’agacé de ces conséquences qui lui revenait à la figure telle une éclaboussure. Se souvenant des propos d’Ayo, le mâle lui lança un regard froid bien que dénué de pure méchanceté. C’était une enfant qui s’affublait d’une expression bien trop permissive. Les enfants n’avaient pas voix au chapitre bien qu’elle soit concernée :

« Ne surinterprète pas mes propos jeune fille. Ou alors qualifierais-tu tous les autres Nordiques de potentiels meurtriers en affirmant que seul Iqhwa t’aurais secourue ? »

Si c’était la surinterprètation que la jeune fille cherchait, le Nokosis pouvait parfaitement jouer à ce jeu là. Désireux, cependant, de toujours faire bonne figure, le vieux lion n’hésita pas à démontrer que ces propos ne reflétait que la réalité et qu’il était temps que tous les Nordiques l’impriment en caractère gras dans leurs petites têtes :

« Il n’est pas "méchant" de voir la réalité en face. Un étranger qui reste dans ces montagnes est condamné à mort. Pas par les Nordiques mais par la Montagne elle-même. »

Il faut rendre à César ce qui appartient à César. Il était bien beau d’accuser Nordiques et Nokosis de la situation actuelle du clan et même si ces derniers ne portaient par les étrangers dans leur cœur, il n’en était pas moins vrai que la Montagne était capricieuse et faisait de nombreuses victimes. Chaque jour, chaque mois, chaque années. Reportant son regard sur le Akshaya qui semblait former un du de choc aux côtés de Yuki, le vieux mâle ne put que se sentir blessé et claqua des crocs avant de continuer sur un ton tout de même calme qui masquait une certaine perte de patience :

« Quant à vous ma chère, si le clan est déchiré entre plusieurs groupes il serait peut-être intéressant de rappeler que des représentants des autres minorité composent également les Nokosis. Il aura cependant nécessité trois ans avant que les Nordiques osent ouvrir la bouche et ce, simplement pour cracher sur cette "inaction". Mais tous les Nordiques ne sont-ils pas alors coupables de s’éveiller que maintenant et de s’être muré dans un silence aussi longtemps. Il est évident que certains persistent dans ce silence de toute évidence. Si vous guider est nôtre rôle, vous exprimer est le votre. C’est un peu tard pour blâmer qui que ce soit. »

Que les Nordiques se réveillent tous autant qu’ils étaient. Les Nokosis n’étaient pas responsables. Nhormero ne porterait pas le poids des erreurs de tout un clan pour le simple plaisir d’être présenté comme un coupable parfait. Amer, il finit par se taire.


En parallèle, les deux autres Nokosis avaient finis par se montrer et bien qu’ayant écouté attentivement la conversation sans pour autant s’être manifesté, une variante vint tout changer dans le coeur d’Utapau. Idéha annonça son départ et un malaise soudain le prit tandis qu’il s’élançait jusqu’à la lionne en criant son nom :

« Idéha ! »

Bien qu’âgé, le mâle n’eût aucune difficulté à se frayer un chemin vers la lionne qu’il avait toujours aimé. Lui barrant promptement la route, il n’hésita pas à soutenir son regard avant de déclarer avec une fermeté étonnante :

« Je ne te laisserai pas seule dans la Montagne. Si tu pars, je pars avec toi. »

S’il comptait en premier lieu s’exprimer sur cette idée stupide de guider les étrangers, sa priorité avait soudainement changé. Il espérait sincèrement qu’Idéha ne ferait pas la bêtise suprême de quitter le clan et qu’elle choisirait de rester. C’était peut-être une forme de chantage en quelque sorte mais il n’en était pas moins sérieux. Si elle décidait réellement de partir, alors elle entraînerait Utapau dans sa chute et il croyait encore assez en elle pour espérer qu’elle ferait le bon choix.


Amakhaza avait observé la scène entre Idéha et Utapau se déroule du coin de l’oeil et il avait finit par prendre place aux côtés de Nhormero qui semblait s’user face à cette conversation de sourd. Le sujet n’était peut-être pas centré sur les Nokosis, mais il fallait bien un bouc-émissaire aux Nordiques pour justifier une attitude générale. Se raclant la gorge, la voix grave du vieux lion s’éleva :

« Il serait peut-être, au fond, plus urgent de retrouver un semblant de cohésion au sein des Nordiques plutôt que de vouloir s’évertuer à accueillir des étrangers. Il me semble que le plus important reste nos familles avant toute chose. Si nous ne sommes pas capables de nous entendre au sein de la Montagne, je ne donne pas cher de nos légendes auxquelles vous tenez temps. Revoir notre ordre de priorité est peut-être la seule chose à garder plutôt que de s’éparpiller ainsi. »

Le Nokosis adressa un regard à son fils qui avait pris part au débat qui se jouait devant lui. Une certaine forme de fierté l’anima et bien que ce ne fut pas le moment, il ne put que lui adresser un signe de tête en reconnaissant l’affirmation dont faisait preuve la chaire de sa chaire. Reportant son attention sur cet événement majeur qui se déroulait en ce moment, le Nokosis posa son regard sur l’investigateur de cette révolution, rébellion, soulèvement, peu importe :

« Iqhwa, tu dis que nous avons perdu notre sagesse et notre bienveillance. Il ne s’agit pas seulement des Nokosis mais de tous les Nordiques, n’est-ce pas ? La politique n’est pas le fil conducteur de cette conversation et si j’entends bien tes propos, comment pouvons-nous nous permettre d’accueillir et de protéger des étrangers qui ne peuvent et ne sont pas fait pour survivre ici, quand nous ne pouvons pas protéger les nôtres ? »

Cette fois il balaya l’assemblée du regard. Les Nordiques semblaient avoir la mémoire courte. Les avalanches se faisaient de plus en plus nombreuses et les victimes Nordiques ne cessaient de s’entasser malgré cette connaissance des lieux, de la Montagne et de ses caprices. Elle était devenue imprévisible et Amakhaza se chargea bien de leur rappeler :

« Dois-je vous rappeler combien de Nordiques nous avons perdu depuis que la Montagne s’évertue à se montrer plus capricieuse chaque jour ? Toi même, Iqhwa, faisait parti des équipes de sauvetage et je t’ai vu revenir le visage bien sombre parmi les nôtres. Il serait prétentieux et idiot de pouvoir prétendre assurer et guider des étrangers chez nous, alors que nous ne pouvons le faire pour les lions qui composent notre clan. »

Iqhwa n’était pas le seul à être revenu avec le voile noir du deuil sur le visage. Alors oui, peut-être qu’ils avaient perdu de leur superbe, mais ils ne se rendaient pas moins bienveillants et sages en laissant les étrangers en dehors du Nord. Dardant à nouveau Iqhwa de son regard d’améthyste, il reprit la volonté formulée par Iqhwa en y ajoutant quelques grammes de lucidité :

« Les guider oui. En dehors de la Montagne seulement. Il faut savoir reconnaître quand le Nord n’est pas assez hospitalier pour autrui. »



Incarnés par Ajjin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 144
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Dim 1 Avr - 11:57

[EVENT]
La voix des esprits.


Iqhwa n’aimait pas la tournure des évènements. Il n’aimait pas comment tous retournait le sujet sur la politique. Avait-il parlait de politique d’ailleurs ? Enfin. Avait-il parlé des Nokosis ? Ce n’était en rien le sujet, et il avait l’impression que certains profitaient de l’occasion pour régler leur compte avec ce nouveau gouvernement. Il avait néanmoins accueillit les propos de Zwissia avec un sourire. Elle lui avait dis qu’elle serait un soutient pour lui et elle n’avait en soit, pas menti. Puis son regard se posa sur Ayo. Elle avait quitté les autres pour venir se blottir contre lui. Ota s’assit alors pour la ramener contre lui avec l’une de ses pattes. Il la laissa parler, mais ne répondit pas. Il ne pensait pas que personne l’aurait accepté s’il ne l’avait pas fait. A dire vrai, il était juste là, au bon moment. Mais peut-être étais-ce là juste sa capacité à voir le bien en chaque lion. Tel qu’il soit.
Mais seulement voila. Ideha termina de mettre à mal le vieux Nordique en annonçant son départ. Non pas son départ des Nokosis, mais plutôt son départ du clan. Ce qui en soit, signifiait simplement à se donner la mort. Si le vieux lion prenait son courage dans les paroles de Theluji et d’Hera, il perdit totalement pattes à cet instant précis. Comme si… Comme si tout ce qu’il avait tenté de faire passer comme message venait de foutre encore plus de bordel au sein même du clan. Et de sa propre famille. Finalement, c’était une mauvaise idée. Il aurait eut mieux fait de rester dans son coin comme il l’avait toujours fait. Les laisser se rendre encore plus détestable encore. Les laisser devenir un deuxième peuple de Jangowa.

- Ideha…

Ça n’avait été qu’un simple murmure. Mais que dire de plus ?… Il détestait cette journée.
Le premier à réagir fut Maficho. Et à sa question Iqhwa secoua la tête pour lui signifier qu’il ne voulait pas la laisser faire. Mais entre vouloir et pouvoir, il y avait un canyon. Il savait Ideha plutôt buté. Il ne voyait pas comment il pouvait l’en dissuader. Il en tremblait.

- Il… Il ne faut pas la laisser faire… non… non non non…

C’était juste inimaginable pour lui.
Puis ce fut le tour d’Akshaya de parler, ainsi que Yuki. Les deux lionnes remettant sur le tapis le sujet de la politique… Voila qu’ils s’éparpillaient donc de nouveau. Voulaient-ils éviter le sujet que le vieux mâle avait posé ?… Est-ce que finalement, les Nordiques étaient prêt pour ça ?… Il fallait croire que non. Les tentions qui régnait depuis la destitution de Keshia continuait de briser la cohésion même du clan. Ça en était même malheureux. Douloureux pour Ota.

Mais sur tout les lions présent, il y en avait un, que le jumeau d’Ideha ne supportait pas. Même avec toute la bonne volonté dont il pouvait faire preuve. Nhormero. Nhormero qui venait à répondre à sa fille. Un Nhormero dont les paroles venaient encore plus empoisonner le message qu’il voulait faire passer. Les Nordiques étaient-ils donc condamner à devenir de vrai tyran ?… Iqhwa voulait juste… laisser tomber. Prendre sa fille et s’en aller, retourner dans son coin et les laisser se déchirer sur un sujet qui ne l’intéressait pas. Qui ne l’avait intéressé d’ailleurs. Il se fichait de savoir qui était à la tête du clan. Tant que cela ne devenait pas n’importe quoi. Mais bon. A quoi bon ?… Il ne se battait pas pour lui. Ni pour Ayo. Lui n’avait plus beaucoup de temps devant lui. Ayo partirait d’ici une fois en âge de le pouvoir. C’était surtout pour les autres, et tout ses lions qui passeraient par ici.

- Cela devient n’importe quoi…- avait-il finit par lâcher dans un soupire, plus pour lui-même que pour qui que ce soit d’autre.

Il allait laisser tomber mais une autre voix s’éleva, après celle d’Utapau qui venait de déclarer vouloir suivre Ideha si elle partait. Il s’agissait d’Amakhaza, le père de Maficho et de Taama. Et ses paroles lui firent redresser les oreilles. Il posa aussitôt le regard sur lui et acquiesça vivement lorsque le lion posé une question rhétorique, sur le fait qu’il ne parlait pas que des Nokosis. Mais de tous. Et la suite de ses mots le contenta. Même s’il ne semblait pas avoir bien compris ce qu’il voulait dire par là…

- Oui… oui… Je… je n’avais pas pris en compte… le fait que le clan était aussi… Brisé. Mais… je ne peux rien faire pour ça… je… Comment un lion « fou » pourrait aider pour ça ?…- Fou… Un mot qui lui déchirait le cœur à chaque fois d’ailleurs - Mais… je ne parle pas d’accueillir tout les étrangers… non non… Je parle de les aider. De les guider oui. De les guider ici. Aux sources pour qu’ils se réchauffent si jamais. Avant de les aider à rentrer chez eux. Mais…

Il se tue un instant, regardant tout les lions qui étaient présent… Aider les étrangers ne revenaient pas à les aider ainsi. Oh non… Son regard se posa un instant sur Sungura, puis sur Ayo qu’il gardait contre lui. Puis il releva la tête et regarda Amakhaza.

- Pour reprendre l’exemple de Suki… Pourquoi a-t-elle voulut rester ici ?… Pour Keshia. Puis pour Sungura et Choyo. Elle l’a fait parce que… C’est ici que vit sa famille. Parce que… Elle voulait vivre avec sa famille. Même en sachant que… Que ce serait mauvais pour elle. En sachant qu’elle… Mourrait… Bien avant n’importe quel Nordique. Mais… Elle a passé toute sa vie ici… A subir les regards. Les mots désobligeants. Les moqueries. Et ça… C’est… Ce n’est pas tolérable…- Il secoua la tête - Elle était consciente de son choix…. Et… Elle avait une raison… De le faire.

Surtout que sa fille subissait la même chose. Sungura aussi, de ce qu’il se souvenait, même si elle avait de très bons amis. Et puis il y avait Aiyanna aussi.

- Les mots… les regards… Sont bien plus blessant qu’un coup de griffe ou de croc… Ils… ils peuvent briser une vie. A jamais.

Et il savait de quoi il parlait pour cela. Oh oui. Même s’il ne dirait rien à ce sujet. Ce n’était pas le moment pour cela. Lui était un Nordique pur. Pas un sang-mêlé ou un étranger. Un Nordique qui avait subit tout ça, pour le simple fait qu’il était différent. Tout comme sa sœur d’ailleurs. Qui pourtant c’était battue pour que cela change.
Codage par Libella sur Graphiorum


EVENT NORDIQUE

Rappel des petites règles.

• Cet event est la suite de ce rp.
• A vous de montrer que vous soutenez ou non Iqhwa dans sa démarche.
• L'Event est ouvert à tout les Nordique voulant y participer. Veillez simplement à préciser si vous postez qu'une seule rep, et de suivre l'ordre dans le cas contraire.
• vous avez 3 jours pour répondre sans quoi votre tour pourra être sauté.

_________________
Shagan Vous snob en Royalblue


PrésentationGalerieRecherche rp
Avatar & Signature @ Ocylan, Design @ Kiowara

Anciennement Iqhwa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5697-shagan-le-chevalier#11543
avatar
MEMBRE - ZWISSIA


À mon sujet

Age : 26 Féminin
Nb de Messages : 218
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Dim 1 Avr - 17:13

Zwissia croisa le regard de Maficho. Oh tiens ? Serait-ce un reproche qu'il lui plantait droit dans le coeur ? A vrai dire, un tel regard avec un tel sous-entendu plongea la femelle nordique dans une certaine peine. Ce lion n'avait pas besoin de tout lui mettre sur le dos non plus. Gérer un clan n'était pas chose aisé et la lionne avait toujours soutenu Iqhwa et le peuple des lions du nord. Elle voulait toujours faire de son mieux pour que les choses se passent bien mais ce n'était pas forcément facile non plus. Aurait-il mieux fait à sa place ? Tout le monde ici profitait de cet instant pour dire sa façon de penser. Etait-ce un retard ? Pas forcément. Beaucoup ont sûrement attendu en espérant que les choses se tassent d'elle-même. Iqhwa a simplement tiré la sonnette d'alarme aujourd'hui car visiblement, rien n'était sur le point de s'améliorer sans discussion avant tout.

Mais alors que la nordique écoutait chacun de ses semblables, restant collé à son fils et son bien-aimé, que Ideha ébranla toute la communauté d'une nouvelle déconcertante. Elle voulait quitté le clan ! Utapau, qui était arrivé entre temps, lança même qu'il partirait aussi. Mais quelle était cette tournure de conversation ? C'était pire que ce que Zwissia imaginait. Elle jeta un regard inquiet à Macha. C'était principalement le gros soucis du nord. Tant de défaillance dans le clan, tant d'incompréhension, de scission...Les Nordiques n'étaient plus soudés de la même manière. Comment ont-ils finalement pu en arrivé là...?

Personne ne comprenait la décision d'Ideha qui se jetait d'elle-même vers la mort. Pourquoi ? C'était tout ce qu'elle attendait du clan ? Etre à sa tête ou bien mourir juste parce qu'on ne pouvait approuver la violence de ses actes ou sa vision trop fermée du monde ? Zwissia se blottit contre Macha, son coeur se fissurant lentement devant de tels propos. Elle aimerait tellement que le Nord redevienne ce qu'il était avant...Qu'est-ce qui avait changé ? C'était vraiment juste à cause de Keshia au pouvoir ? Il fallait trouver une solution rapidement où les nordiques seraient condamnés. Zwissia leva un regard vers Iqhwa, le voyait déboussolé, perturbé, désemparé par la tournure des événements. Bon, ce n'était pas le sujet à débattre du jour mais la lionne ne pouvait pas rester sans rien dire. Elle se détacha alors des deux trésors de sa vie avant de s'approcher de la soeur du vieux chaman.

- Ideha écoute...Ecoute les tous. Tu n'as pas à quitté le clan. Personne ne le souhaite. Penses à ceux qui tiennent à toi. Penses à ton frère. Les Nordiques doivent rester soudés, unis, solide comme la glace. Tu es des nôtres. Cela m'attriste que tu ne t'en rende pas compte...Ce n'est pas parce que nos opinions divergent que tu dois rompre ainsi tout lien avec nous.

Zwissia se tourna une nouvelle fois vers Ota qui cherchait à répondre aux autres Nokosis. Son coeur se serra d'avantage quand le pauvre lion se désignait fou. Elle ne cessera jamais de croire en lui. Elle ne cessera jamais de croire aux cieux. Si elle abandonnait ses croyances, elle abandonnait aussi le fait que sa mère était là haut pour veiller sur elle, sur sa famille depuis tant d'années. La lionne s'approcha du promontoire, s'adressant au vieux lion.

- Il suffit Ota, fit-elle néanmoins d'une voix douce, tu es loin d'être fou. Tu es peut-être même le plus censé d'entre tous. Tu demandes tolérance et compassion pour les étrangers, sagesse et intégrité des Nordiques, ce que nous étions jadis, au temps de Theluji, ce qu'il désire désormais depuis les cieux que nous retrouvions.

Elle se détourna finalement du vieux mâle pour faire face aux autres :

- Est-ce vraiment si difficile que ça ?

_________________

Base and background ©️ Disney
Characters Zwissia ©️ Cissy
Colo ©️ Cissy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2237-zwissia-lionne-polaire
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 370
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Mar 3 Avr - 7:37

Surinterpréter les propos. Pfeu. Il ne comprenait rien. Oui, ils allaient la laisser mourir. Oui, c'était le cas. Et c'était un fait que personne ne pouvait décliner. Mais Ayo ne répondit pas. Elle qui était jeune, avait une parole qui ne comptait que très peu, aux yeux de plusieurs personnes. Elle se doutait bien que Nhormero se fichait de son avis. Qui voulait avoir l'avis d'un enfant, après tout ?

Soupirante, elle préféra le silence à la parole. C'était déjà bien assez animé, là, en bas... Tata'deha voulait quitter le clan, soit, mourir. Il y a quelques minutes, tout le monde l'accusait et là, tout le monde veut la "sauver". Elle n'y comprenait plus rien. Et comme disait son père... Cela devenait du n'importe quoi.

C'était pourtant simple: Theluji au travers d'Iqhwa, voulait laisser passer un message. Un message important, qui est une prévision pour le futur. Ne devenons pas comme les Jangowas. C'était juste cela... Et pourtant. La divagation de la discussion a fait tourner ce message en réel débat. Qui faut-il accueillir ? Peut-on accueillir des étrangers ? Ont-ils leur place ici ? C'en était trop pour la jeune fille, qui se contenta de baisser les oreilles, et de se retourner vers son père.

Ota quant à lui... Semblait totalement déboussolé. Par l'annonce de sa sœur, par les remarques des autres nordiques, par le brouhaha général.

- Papa... Souffla la jeune fille, lorsque celui ci se qualifia de "fou".

Elle câlina l'une de ses pattes avant par un coup de tête affectueux, se voulant réconfortante. Dans la panique générale, elle voulait qu'il se sente un peu épaulé par sa fille. Si elle était la seule à croire en ses paroles, cela faisait déjà un petit soutien.

Les mots… les regards… Sont bien plus blessants qu’un coup de griffe ou de croc… Ils… Ils peuvent briser une vie. A jamais. Ayo leva le regard vers son père, les yeux brillants. Non, elle ne pleurait pas. Mais elle comprenait tellement les paroles d'Ota. Lui avait été exclu parce qu'il était "fou". Et Ayo était exclue parce qu'elle était une "sang-mêlé", une impure.

Du n'importe quoi.


_________________



Ne pourra plus répondre aux RP du 11 juillet jusqu'au 1er août.


Ayo cherche son papa !

_______---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4939-ayo
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 135
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Mar 3 Avr - 18:07

La voix des Esprits
Feat. Northerners


En choisissant ses mots, Ideha avait parfaitement deviné qu'ils feraient mouche. Elle n'avait seulement pas songé à ceux qu'ils toucheraient. Et au fond, cela lui importait peu. Elle ne cherchait à faire plaisir à personne, elle n'était là que pour elle. Les autres ne l'intéressaient plus. La vieille lionne était fatiguée de leurs querelles incessantes, du faux-semblant et des paraître. Elle n'aspirait plus qu'au repos. Pour autant, elle parvînt à se laisser surprendre par les réactions qui suivirent sa déclaration. Ce fut Maficho qui réagit le premier, lui à qui la Nokosis n'avait presque jamais adressé la parole. Après être resté interdit devant cette déclaration pour le moins inattendu, il tenta de faire réagir les membres du clans, avant de se tourner vers Ideha : « Ideha, je t'en prie. Ne fait pas ça. ». Il ne fut pas le seul à réagir. Akshaya mêla sa voix à la sienne, elle qui avait pourtant bien des différents avec la vieille lionne : « Partir maintenant, à ton âge et par un temps pareil, c'est du suicide Idéha. Personne n'a jamais dit vouloir te voir partir du Clan, ta place en tant que Nokosis est certes discutée, pas ta place en tant que Nordique. Idéha, je suis trop jeune pour connaître le véritable fond de ta haine envers les étrangers ou les sang-mêlés ... Je sais que tu n'es pas la plus intégrée des Nordiques mais te voir courir à ta perte, je doute que quelqu'un le veuille. ». Elle savait ? Non, elle ne savait rien. Elle n'en avait pas la moindre idée. La Nordique semblait vouloir raisonner Ideha, pour autant les quelques arguments qu'elle venait d'utiliser ne firent qu'accroitre l'amertume de la vieille lionne. Pas la plus intégrée ? Pourquoi ne pas clamer tout fort qu'elle était la lionne la moins appréciée du clan ? Quand à l'origine de ce différent avec les siens, il remontait à bien longtemps, et la Nokosis elle-même n'avait jamais compris pourquoi il était apparu.

Ideha le lui aurait volontiers expliqué avec sa rancoeur et sa colère si Nhormero ne l'avait pas une nouvelle fois interrompu. Et dire qu'elle avait jadis espéré se rapprocher de lui. Désormais, elle ne le supportait plus. Son ambition dévorante et son incessante manie à changer de camp le lui rendait tout simplement odieux. « Allons Idéha, cesse donc de te faire passer en martyr, la comédie te va vraiment mal. Tu es exclue des Nokosis, je ne te demande pas de quitter le clan pour autant. Je protège seulement les nôtres de tes décisions coûteuses. » Ainsi donc, pour lui la décision ne nécessitait pas même un vote. Quel orgueil ! Était-elle aussi orgueilleuse et ambitieuse que lui ? Aussi détestable ? Probablement. Avec le recul, Ideha se rendait compte combien son ambition démesurée, mais plus encore son souhait de voir le Nord redevenir grand, avait empiété sur sa sociabilité. Malgré tout, il restait une différence majeure entre elle et le mâle. Lui ne faisait cela que pour assouvir son ambition personnelle quant elle le faisait pour redonner au Nord entier sa grandeur passée. Il ne s'agissait pas que d'elle. Ideha n'écouta que peu la suite des paroles du grand mâle, trop concentrée à le dévisager.

Malgré tout, ce ne fut pas lui qui fit trembler le coeur de la vieille lionne. Ni lui, ni aucun autre membre du clan. Il n'y avait plus personne puisse le faire. Pas même Utapau. Elle savait parfaitement les sentiments que le grand mâle avait jadis nourri à son égard - parfois même tentée par l'avenir qui aurait pu se profiler - mais son cœur avait été brisé par un autre, et elle ne s'en était jamais vraiment remise. Avec le temps, Utapau et Ideha s'étaient quelque peu éloignés, restant bons amis, mais rien de plus. Avait-il compris qu'il ne pourrait jamais obtenir d'elle ce qu'il espérait ? Peut-être. Sans doute. « Idéha ! Je ne te laisserai pas seule dans la Montagne. Si tu pars, je pars avec toi. » Songeuse, la vieille lionne se laissa un instant bercer par cette éventualité. Seulement elle et lui, sans plus aucun jugements et regards de travers. Plus d'obligations, plus de devoirs autre que de veiller sur celui qu'elle avait toujours considéré comme son meilleur ami. Mais les choses se ternirent bien vite. Oui, elle appréciait Utapau, mais il ne serait jamais Keshia. Il ne serait jamais Iqhwa non plus. Et lui ne se plairait pas dans la solitude, elle le savait. Il était bien plus sociable qu'elle, bien plus apprécié aussi. Elle ne pouvait accepter que sa propre décision empiète à ce point sur sa vie. Trop absorbée par le tourbillon d'émotions contradictoires qui l'assaillait, Ideha n'écouta même pas les propos d'Amakhaza, ni même ceux de son frère. A quoi bon ? Il était en parti responsable, à lui d'assumer les conséquences de ses actes. Quoi qu'il fasse, Ideha se sentirait à jamais blessée dans son ego personnelle, et plus encore dans son rôle de sœur. Elle était sa jumelle, son âme sœur, et il l'avait laissé tomber pour une boule de poils à peine née. « Ideha écoute...Ecoute les tous. Tu n'as pas à quitté le clan. Personne ne le souhaite. Penses à ceux qui tiennent à toi. Penses à ton frère. Les Nordiques doivent rester soudés, unis, solide comme la glace. Tu es des nôtres. Cela m'attriste que tu ne t'en rende pas compte...Ce n'est pas parce que nos opinions divergent que tu dois rompre ainsi tout lien avec nous. » Zwissia tenta de la raisonner comme elle pu, mais n'y parvînt guère. Pourtant, ses paroles résonnèrent tout de même aux oreilles de la vieille lionne qui, si elle n'avait pas quitté Utapau des yeux, n'en avait pas moins l'argument affectif. Et si toutes ces belles paroles n'avaient duré qu'une poignée de secondes, le temps semblait s’égrainer pour Ideha, impassible.

« Non. » Elle regarda le grand mâle avec un air presque serein, compatissant. « Non, Utapau, je ne peux pas te laisser faire ça. Ta place est ici, elle l'a toujours été. Je suis désolée si je t'ai blessé un jour comme je regrette aujourd'hui de te quitter à nouveau. » Qu'importe que la vérité soit révélée. Oui, elle l'avait aimé. Elle avait espéré construire sa vie avec lui, se refusant pourtant à céder à la moindre avance. C'était une histoire cachée de sa vie que seuls quelques uns avaient jadis deviné, mais qui se révélait désormais aux yeux de tous. Qu'importe, elle partait. Retrouvant toute sa froideur et son impassibilité, la vieille lionne redressa la tête. Dévisageant rapidement les Nordiques qui avaient pris la parole pour lui demander de rester, elle posa néanmoins son regard sur Zwissia. « Je ne le fais pas pour vous, pour soulager vos consciences, je le fais pour moi. Je partirai quoi qu'il advienne, et personne ne pourra me faire changer d'avis. Ce clan n'est plus le mien depuis longtemps. Personne ne me retient ici. » En prononçant distinctement sa dernière phrase, la vieille lionne ne put s'empêcher de laisser son regard dériver sur Iqhwa. Il avait été la seule frontière avec l'extérieur pendant des années. Mais il ne l'était plus, désormais. Il n'était qu'un Nordique.

Spoiler:
 

_________________
Ideha se méfie en #084B8A

Rapport du MatinDemandes de RPPrésentation

Kit © Hatari
Anciennement Héra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2740-ideha-chaque-souffrance-p
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 402
En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   Mar 3 Avr - 20:40

La queue de Maficho s'agita, trahissant son agitation. S'il fut d'abord reconnaissant à Akshaya d'intervenir pour l'aider à convaincre Idéha de rester, il se crispa bien vite. Elle se remit à parler des Nokosis et les muscles du jeunes mâle se tendirent. Par tous les esprits, pourquoi venir mêler la politique du Nord à cette histoire !? Elle fut bientôt rejoins dans sa démarche par Yuki et le jeune mâle retint un grondement. Le remplacer par autre chose, hein ? Il craignait de deviner où voulait en venir la lionne.. Mais il ne laisserait pas les choses se dérouler ainsi. Il ne laisserait pas des opportunistes profiter du débat lancé par Iqhwa pour semer la zizanie et détruire tout ce que son père avait battit. Un père qui d'ailleurs ne tarda pas à faire son apparition et qui le salua d'un signe de tête. Maficho lui rendit son salue, un sourire sur les babines. Maintenant que son père était là, les choses allaient revenir sur le droit chemin, il en était sûr !

Amakhaza fut d'ailleurs le seule à prononcer des paroles censées. Nhormero préférant se défendre, lui et les Nokosis, et Utapau trop obnubilé par le départ d'Idéha. Maficho hocha la tête à chaque parole de son père, il jeta un coup d’œil à sa mère. Sur les babines de cette dernière flottait un sourire apaisé. Apparemment, elle aussi pensait que les choses allaient s'arranger maintenant. Le Nordique crème fut néanmoins attristé en entendant Iqhwa. Pas tant à cause ce qu'il disait sur les étrangers et la manière de les traiter. Au contraire, il semblait même partager, au moins partiellement, l'avis du Nokosis au pattes zébrés. Mais l'entendre se qualifier de fou... Maficho secoua la tête. Allons ! Il fallait qu'il reste concentrer ! C'était une discussion de la plus haute importance. Même s'il avait de la peine pour Iqhwa, il ne pouvait se laisser perturber.

Après Iqhwa, Zwissia prit à son tour la parole. Les propos de la lionne n'avait que peu d'impact sur Maficho, néanmoins il l'écouta. Elle aussi chercha à ramener Idéha à la raison avant de s'adresser au frère de cette dernière. Et... Et elle parla de Theluji. Maficho se retint de lever les yeux au ciel. Son père, sa mère, les Nordiques en général, ils semblaient tous admirer le vieux Roi. Pas lui. Pas autant du moins. Peut être avait-il été un grand Roi, sans doute même. Mais il fallait voir dans quel état il avait laissé le Nord pour un si grand Roi. Un héritier qui avait perdu son trône et un Nord plus divisé que jamais. C'était ça. L'Héritage du Grand Roi Theluji.

Dès lors qu'Idéha eut finit de parler et eut justifier son geste, Maficho fit claquer sa langue. Lui qui ne se mêlait jamais des affaires du clan habituellement, il allait beaucoup parler aujourd'hui décidément.

- Si j'avais su que cette discussion serait une excuse pour parler de politique, je serais rester à faire ma sieste.

Son regard se posa tour à tour sur Akshaya, Yuki et Nhormero. Il aurait apprécié avoir son petit promontoire comme Iqhwa pour le coup. Au lieu de ça, il se retrouvait à piétiner pour pouvoir observer tout son auditoire.

- Quand allez-vous comprendre que ce n'est pas le propos ?! Ce n'est pas la politique qui définit la valeur d'un clan, ce ne sont pas ses ou son dirigeant. C'est son peuple. Nous n'avons pas besoin des Nokosis pour retrouver notre grandeur d'antan, c'est vrai. Mais nous n'avons pas besoin de Roi non plus.


Il fit une courte pause pour glisser un discret regard vers Sungura.

- Ni d'une Reine.

Car après tout, étant donné qu'une de ses amies venait d'émettre la possibilité de remplacer les Nokosis, c'était le moment rêver pour elle de sauter sur l'occasion. Cependant, Maficho pouvait lui reconnaitre ça, elle n'avait rien fait d'opportuniste. A vrai dire, on ne l'avait même pas entendu. Si bien que le jeune mâle se re-concentra rapidement sur son discours.

-Nous n'avons besoin de personne. Chacun d'entre nous, indépendamment, est capable d'agir en son âme et conscience, capable de faire ce qui lui semble juste. A moins que les Nordiques soient devenus incapable de réfléchir par eux même ? A moins qu'il faille recevoir des ordres pour se comporter de manière bienveillante ? J'en doute.

Il poussa un léger soupir.

- Nous viendrons à parler de politique, il le faudra bien.

Surtout maintenant qu'une des place du Conseil Blanc était vacante.

- Mais ce n'est pas le moment. Si vous voulez cracher sur ou au contraire défendre le système en place, ayez la décence de le faire au bon moment et de parler pour vous même, pas d'attendre la moindre bourde pour oser donner son avis. Pour l'heure, le problème des Nordique n'est pas la politique, mais les Nordiques eux même. Nous sommes trop divisé. Trop divisé pour nous aider nous mêmes et trop diviser pour aider les autres. Les lions... Les lions sont comme des étoiles, isolé chacun de nous brillent, mais ensemble nous étincelons. ... Seulement, cela fait bien longtemps que nous sommes isolés les un des autres. Et au lieu d'essayer d'arranger cela, nous nous empêtrons dans des querelles qui n'ont pas lieu d'être.

Si l'expression de Maficho parut las pendant un instant, il poussa un grand soupir et, le regard emplit d'une détermination nouvelle, il fit un hochement de tête dans la direction d'Iqhwa pour lui témoigner son soutien.

- Iqhwa a raison. C'est le choix de chacun de savoir s'il veut rester ou non. Le rôle des Nordique n'est pas de l'en empêcher. Le rôle des Nordique est de faire en sorte que les étrangers savent ce qu'ils risquent en entrant dans ces terres et de les guider dans des lieux surs, que ce soit au Sources Chaudes ou bien à l'extérieur des Montagnes. Nous n'avons pas à être d'accord avec leurs choix... Nous avons juste à les respecter et à faire notre possible pour leur éviter un sort malheureux. Et si nous protégeons les étranger, nous devons protéger les nôtres.


Et c'est ainsi qu'il redirigea son regard vers Ideha. Peu importe ce qu'elle pouvait en penser, elle restait une Norique aux yeux de Maficho. Le jeune mâle fit d'ailleurs plusieurs pas dans sa direction bien qu'il s'arrêta à une distance raisonnable.

- Je me moque bien de tes raison de partir, Idéha. Je ne suis pas d'accord avec ce choix mais je le respecterais.

Le regard ferme, il fit une courte pause avant d'ajouter :

- Mais tu aurais tort de penser que, parce que je respecte ton choix, je compte te laisser mourir seule dans la neige.

Il ne parlait pas pour les autres. Il ne préférait pas. Ses propos ne concernait que lui après tout. Mais soit, si elle voulait partir, qu'elle parte. Il ne la laisserait pas seule pour autant. Ce serait indigne de l'abandonner de la sorte. Que cela plaise à la vieille lionne ou pas.

Il se détourna finalement d'elle pour poser son regard sur le reste de l'assemblée.

- Devoir admettre que nous allons tous devoir faire des efforts pour se rapprocher les uns des autres et mettre fin à nos querelles intestines c'est... C'est difficile, oui. Mais ce n'est pas impossible. Et c'est à nous tous d'aller dans ce sens. Pas seulement à quelques uns sous prétexte qu'on leur a donné un rôle de dirigeant. C'est à chacun d'entre nous de changer si nous voulons que les choses changent.


Il fit de nouveau une courte pause et conclus :

- Il ne s'agit pas de grands actes. Juste de petites choses. Mais... Mais souvent, ce sont des petites choses que naissent les plus grands changements.


Comme un flocon seul n'avait aucune force, l'effort d'un seul Nordique ne suffirait pas. Mais rajoutez en un, puis deux, puis plusieurs dizaine. Et votre flocon devient une tempête. Les Nordiques ne devaient pas attendre que le changement viennent des Nokosis ou un d'un Roi. Les changements devaient venir d'eux.

_________________

Kit by Ocylan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.jeun.fr/t4391-maficho-heir-of-the-n

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: [EVENT] La voix des Esprits.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT] La voix des Esprits.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [EVENT] La voix des Esprits.
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Les grandes voix du rock
» Event 5 : Ecriture & Dessin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Royaume du Nord
 :: Les Sources Chaudes
-