Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 You are like the sunset, I'm like a storm cloud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 133
Localisation : Belgique

En savoir +
MessageSujet: You are like the sunset, I'm like a storm cloud   Sam 10 Fév - 18:03


    Wanda avait décidée de chasser un petit peu, ne voulant pas dépendre de quelqu'un, son compagnon dormait, et elle n’avait pas eu envie de le réveiller. Elle avait intimé l’ordre de ne pas partir à son fils et avait espéré que les membres de son clan puissent le garder le temps de son absence. Elle avait pourtant sous-estimée l’intelligence et la ruse de son fils. Honaw se mouva lentement, ne donnant l’impression de rien, entre les Mositus. Plusieurs lions de la jungle le regardèrent partir, mais ne dirent rien, persuadé qu’il partait juste rejoindre un des lionceaux du clan, un peu plus loin. Une fois hors d’atteinte d’un quelconque félin, il partit en courant dans une direction encore inconnue. Seul une sorte de grand rocher en forme de promontoire trônait bien loin devant lui, il n'y prêta pas attention.

    Il avançait dans la savane avec de grandes enjambées, effrayant les quelques insectes qui volaient, ici et là, et les petits animaux qui étaient certainement déjà cachés quelque part. Il s’intéressait à tout ce qui l’entourait, et se foutait royalement du fait que quelqu'un l'ait peut-être vu. Avec sa fourrure, il devait certainement être visible à une centaine de mètres à la ronde. Il vit soudain une sorte de petite bute de terre, arrivant à son torse à peu près. Il aperçut rapidement des petites bêtes sortir de là, des fourmis ! Il ne savait pas qu’il y en avait ici aussi. Chez lui, elles étaient bien plus grandes, ici, elles n’étaient pas plus grandes qu’une de ses griffes. D’ailleurs, il se souvint que ses parents l’avaient mis en garde, ces insectes pouvaient mordre, et apparemment, ça faisait mal. Mais, pourtant, celles-ci semblaient totalement inoffensives.

    Il se concentra sur une petite qui s’aventurait vers lui. Elle grimpa sur une de ses griffes. Une fois qu’elle fut dessus, il remonta sa patte jusque devant ses yeux et se concentra sur ce petit être. Il voyait ses petites antennes et son corps bouger. Pourtant, elle ne semblait pas vouloir partir et restait cramponner au lionceau. Il en rit un petit peu avant de s’asseoir et de retourner à la contemplation de sa nouvelle amie, la fourmi.

_________________

Honaw s'entraîne en #8A0808
Image ©️ Dhalahi I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5338-honaw
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 798
Localisation : Tu as regardé derrière toi ? ^^

En savoir +
MessageSujet: Re: You are like the sunset, I'm like a storm cloud   Sam 3 Mar - 11:20

Aujourd’hui, le temps était idéal pour une balade et une balade en famille serait encore mieux. Après les récents évènements, Tan Diel n’avait pas voulu venir et Shana avait décliné également mais Nyelete et les enfants avaient été ravis de ma proposition. Ces derniers ne s’étaient pas fait priés et avaient filés dans la savane à une allure folle pour leurs petites pattes. Je leur avait dit de ne pas trop s’éloigner de nous mais j’ignorais si ils allaient m’écouter. Même s’ils étaient obéissant, lorsqu’ils étaient à quatre, leur goût pour l’aventure et les découvertes était multiplié.

J’avais eu le même âge qu’eux et même si j’étais la plus sage du duo, ma jumelle réussissait souvent – voire presque toujours – à m’emmener dans ses escapades. Du moins avant l’accident ayant conduit à la mort de ma mère. Je me rendais compte aujourd’hui que mon comportement m’avait privé de nombreuses choses. Je faisais donc ce que je pouvais pour que mes enfants profitent de leur enfance au maximum. Je semblais m’en sortir jusqu’à maintenant et les éclats de rire que j’entendais étaient bon signe. Un sourire attendri naquit sur mon visage avant que je ne revienne à mon objectif. Cette balade n’était vraiment anodine et j’avais une idée derrière la tête en la proposant.

Les oreilles de mes enfants étant désormais assez loin pour qu’ils n’entendent pas notre conversation, je profitais de l’occasion pour parler avec ma belle-sœur. Je ne connaissais que trop bien la douleur qui les avait touchés récemment et je ne voulais pas qu’ils la vivent comme moi à l’époque. Nyelete semblait être moins touchée que son frère ou du moins, elle masquait mieux ses sentiments. Mon compagnon en revanche avait du mal à se remettre de la mort de son père. Ils étaient tous très proches les uns des autres depuis la disparition de Weya et j’avais peur qu’il ne se renferme comme il l’avait fait sur la Lande. J’en parlais donc à Nyelete et elle me rassura quant à son état. Elle était triste évidemment mais elle savait aussi que son père n’aurait pas voulu la voir se morfondre alors elle continuait de vivre comme il l’aurait voulu. Elle me parla ensuite de Tan Diel et m’avoua qu’il avait toujours pris plus de temps pour se remettre des choses. Coulant un regard vers la source des rires que l’on entendait toujours, elle fini de me rassurer complétement en me disant qu’il ferait n’importe quoi pour ses enfants et que cette situation ne durerait pas.

Je me rapprochait de ma belle-sœur pour lui offrir une étreinte et l’enjoignais ensuite de nous remettre en marche. Les rires s’éloignaient et je n’avais pas l’intention de perdre mes enfants de vue – ou plus spécifiquement d’ouïe. Alors que nous nous rapprochions, mon regard s’arrêta sur une petite silhouette brune. Il ne s’agissait pas de Keri car bien qu’étant la plus foncée de la fratrie, ma fille était plus claire que cette silhouette-ci. De dos par rapport à nous, la silhouette ne bougeait pas. C’était assez étonnant chez un enfant et je me demandais ce qu’il pouvait bien faire. Un regard sur Nyelete me prouva qu’elle aussi avait remarqué et qu’elle était tout aussi intriguée que moi. Son regard s’attarda encore quelques secondes sur ce petit Mositu – aucun doute qu’il était Mositu au vu de son pelage – avant de se tourner vers les rires et de se poser sur moi. Voyant bien mon dilemme, elle me sourit avant de prendre la parole.

Je m’occupe des enfants, ne t’en fais pas. En contrepartie, tu as obligation de me raconter !

Je la remerciais avant d’accepter. C’était le moins que je puisse faire après tout. Elle s’éloigna donc pour retrouver ses neveux et ses nièces pendant que je me rapprochais de l’objet de ma curiosité. La distance diminuant, je distinguais alors qu’il s’agissait d’un mâle. Il était toujours immobile et je commençais sérieusement à m’inquiéter. Pourquoi ne bougeait-il pas ? Désormais à portée de voix, je le hélais.

Bonjour petit, tu es perdu ?

C’était la seule chose qui m’étais venue à l’esprit pour expliquer son inactivité…

_________________
Ukarimu est timide en DarkOrange

Présentation - Rapport du Matin - RP & Liens

Avatar © Kiowara et Signa © Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4040-ukarimu-ou-la-pridelander
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 133
Localisation : Belgique

En savoir +
MessageSujet: Re: You are like the sunset, I'm like a storm cloud   Jeu 8 Mar - 20:45


    - Bonjour petit, tu es perdu ?

    Honaw sursauta légèrement, mais, assez pour faire tomber sa nouvelle amie. Elle roula quelques secondes sur le sol et repartit vers sa maison. Le petit Mositus la regarda partir en soupirant, et en lâchant un petit “Oh, non !”, déçu. Il tourna sa tête vers la personne qui venait de briser son moment de calme. Il s’était enfermé dans une petite bulle, oubliant ce qui se passait autour de lui. Mais, toute once d’agacements disparus de son corps lorsqu’il remarqua que son interlocutrice était… eh bien, elle était orange quoi… Il ouvrit grand les yeux, oubliant son ancienne amie, et commença à tourner autour de la lionne Pridelander. Après avoir fait un petit tour, il se replanta devant elle et s’assit. Il lui sourit, tel le petit ange gris qu’il était.

    - Non, ne vous inquiétez pas, madame. Les autres doivent être quelque part par là... dit-il en pointant vaguement la direction par laquelle il était arrivé Je jouais avec une fourmi, en fait. Elles sont toutes petites, ici. Dans la jungle, elles étaient mille fois plus grandes ! dit-il en ouvrant grands ses pattes avants, mimant une taille absurdement grande

    Des silhouettes mouvantes, loin devant lui attirèrent son attention. Une grande, et plusieurs, plus petites couraient un petit peu partout. Il ne les avait ni entendu, ni vus, pour l’instant. Cela le surprit, car ils ne faisaient pas vraiment dans la discrétion. C’était fou comme il arrivait à faire abstraction de ce qui l’entourait, parfois sans même s’en rendre compte. Honaw espérait que ça lui serait utile lorsqu’il sera plus grand, en tant que commandant des guerriers.

    - Vous êtes une Pridelander, madame ? Et ils sont avec vous ? demanda-il en désignant les silhouettes à l’horizon

_________________

Honaw s'entraîne en #8A0808
Image ©️ Dhalahi I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5338-honaw
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 798
Localisation : Tu as regardé derrière toi ? ^^

En savoir +
MessageSujet: Re: You are like the sunset, I'm like a storm cloud   Mar 27 Mar - 18:24

Le jeune félin sursauta. Il me semblait pourtant ne pas avoir été si discrète que ça. Il devait être plongé profondément dans ses pensées pour ne pas m’avoir entendu. Il se retourna vers moi et son étonnement était visible. Je ne savais pas ce qui avait pu causer une telle surprise mais lorsqu’il commença à me tourner autour pour me détailler, j’avais une petite idée de la réponse. Il faut dire qu’étant Mositu, il ne devait pas être habitué à voir des pelages comme le mien. Une fois son inspection terminée, il s’assit sagement face à moi et j’en fis autant. Le sourire qu’il me lança était charmant et je ne pus m’empêcher d’y répondre de la même manière.

Non, ne vous inquiétez pas, madame. Les autres doivent être quelque part par là … Je jouais avec une fourmi, en fait. Elles sont toutes petites, ici. Dans la jungle, elles étaient mille fois plus grandes !

L’entende dire qu’il n’était pas perdu était rassurant. J’étais étonnée de son occupation en revanche. Ce n’était pas commun de jouer avec une fourmi. Et lui aussi était surpris car celles qui vivaient ici étaient petites. Enfin selon lui puisque pour moi elles étaient tout à fait normales. Cela dit, des fourmis mille fois plus énormes ?! J’écarquillais les yeux tout en arborant un léger sourire. Je pouvais croire qu’elles étaient plus grosses mais mille fois était peut-être un peu exagéré. Je ne relèverais pas néanmoins, ne voulant pas traiter ce petit de menteur et me le mettre à dos alors que l’on venait tout juste de nous rencontrer.

Vous êtes une Pridelander, madame ? Et ils sont avec vous ?

Je n’avais pas relevé la première fois mais « Madame » ? Alors soit je commençais à paraître vieille, soit cet enfant était vraiment bien élevé. Et j’espérais vraiment que la deuxième option était la bonne. Non pas que cela me dérangeais de vieillir mais je n’avais que cinq ans et je ne me considérais pas encore si vieille que ça pour être appelée Madame. Enfin bon, puisqu’il avait désigné ma famille, je commençais par là.

Oui ils sont avec moi. L’adulte que tu vois est la sœur de mon compagnon et les quatre petites fripouilles qu’elle surveille sont mes enfants. Et oui je suis bien Pridelander.

Après un petit sourire suivant mes mots, j’ajoutais immédiatement :

Et ne m’appelle pas Madame, je ne suis pas si vieille que ça, si ?

On pouvait entendre la touche d’humour dans ma voix. Il était rare que l’on m’appelle ainsi et ça m’amusait. Je lui avait dit de ne pas m’appeler « Madame » mais il fallait bien qu’il puisse m’appeler autrement. Je me présentais donc.

Je me prénomme Ukarimu mais tu peux m’appeler Uka tout simplement.

J’avais toujours eu une préférence à ce que l’on utilise un diminutif plutôt que mon prénom. Et c’était surtout beaucoup plus rapide à dire !

Et toi, comment je dois t’appeler ? Tu es bien trop grand pour que je te nomme « mon petit » tu ne crois pas ?

Encore une fois, je tentais une note d’humour et espérais qu’il saurait entendre la malice dans ma voix.

_________________
Ukarimu est timide en DarkOrange

Présentation - Rapport du Matin - RP & Liens

Avatar © Kiowara et Signa © Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4040-ukarimu-ou-la-pridelander
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 133
Localisation : Belgique

En savoir +
MessageSujet: Re: You are like the sunset, I'm like a storm cloud   Sam 21 Avr - 17:14


    Il écouta attentivement les explications et paroles de la lionne. Cette dernière se présenta sous le nom d’Ukarimu et le diminutif d’Uka. Elle lui demanda ensuite son nom, chose qu’il allait bien vite lui donner.

    - Je m’appelle Honaw, mad… Uka ! dit-il en bombant légèrement le torse.

    Il reprit ensuite une attitude normale et sourit une nouvelle fois à la lionne.

    - Mais non, Uka. Vous n’êtes pas vieille du tout. dit-il en rigolant légèrement. C’est juste que maman m’a dit que c’était plus poli d’appeler les adultes par “monsieur” ou “madame”. Sauf pour ceux du clan, eux, on les connaît alors on peut les appeler par leurs prénoms ! dit-il, tout heureux de réciter un enseignement de sa mère.

    Il se rappela aussi le fameux “ne pas parler aux inconnus” récités par tous les parents de la Terre des Lions. À vrai dire, il n’avait jamais vraiment respecté cette règle. Mais il ne le regrettait aucunement, s’il avait suivi les ordres de sa mère, il n’aurait jamais rencontré Yetsa, son amie lycaon.

    - Quatre enfants ! Waw, c’est une grande famille que vous avez là. Je suis tout seul, moi. Shaka, mon amie, elle a une sœur et une plus grande encore. On a pas de si grande famille d’une même portée dans mon clan. Ou alors je ne sais plus compter… dit-il songeur.

    Il reprit ses esprits et se re-concentra sur Ukarimu.

    - Mais s’est pas très intéressant tout ça. Vous vous promenez ? Si je vous dérange, vous pouvez y aller vous savez.

    Hors rp:
     

_________________

Honaw s'entraîne en #8A0808
Image ©️ Dhalahi I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5338-honaw
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 798
Localisation : Tu as regardé derrière toi ? ^^

En savoir +
MessageSujet: Re: You are like the sunset, I'm like a storm cloud   Ven 22 Juin - 13:00

Je m’appelle Honaw, mad… Uka !

Il allait encore une fois m’appeler madame mais il s’était immédiatement repris, m’arrachant un sourire amusé. Honaw était un très joli nom mais alors que je m’apprêtais à le lui dire, il fut plus rapide que moi dans la prise de parole.

Mais non, Uka. Vous n’êtes pas vieille du tout. C’est juste que maman m’a dit que c’était plus poli d’appeler les adultes par « monsieur » ou « madame ». Sauf pour ceux du clan, eux, on les connaît alors on peut les appeler par leurs prénoms !

Le jeune lion suivait donc les enseignements de sa mère et cela me surprit positivement. Je n’avais pas croisé énormément de jeunes pour me faire une idée plus globale mais si je prenais Kita en exemple, elle ne se formalisait pas de ce genre de chose. Elle pouvait aborder n’importe qui et lui parler comme s’il s’agissait d’un ami de très longue date.

Ta mère est une lionne sage et elle a bien éduqué son fils. Et peut-être que tu pourrais apprendre deux ou trois choses à ma plus jeune fille. Elle va vers tout le monde sans se soucier de ce genre de politesse.

Kita était vraiment un cas spécial et je tremblais à chacune de ses escapades. Elle était de nombreuses fois revenue couverte de griffures à force de jouer près de ronciers ou de s’amuser à grimper aux arbres et a en tomber. Une vrai casse-cou qui n’avait peur de rien et j’espérais qu’elle se calmerait en grandissant mais elle était encore bien jeune pour que la curiosité soit freinée par le danger que cela pouvait apporter.

Quatre enfants ! Waw, c’est une grande famille que vous avez là. Je suis tout seul, moi. Shaka, mon amie elle a une sœur et une plus grande encore. On a pas de si grande famille d’une même portée dans mon clan. Ou alors je ne sais plus compter…

Encore une fois, la remarque d’Honaw me fit sourire d’amusement avant qu’encore une fois il ne reprenne la parole avant moi.

Mais c’est pas très intéressant tout ça. Vous vous promenez ? Si je vous dérange, vous pouvez y aller vous savez.

Je jetais alors un coup d’œil à Nyelete et aux petits monstres qu’elle gardait. Ils n’étaient plus visibles mais je savais qu’ils étaient entre de bonnes pattes avec ma belle-sœur. Je pouvais donc rester ici et profiter du temps que j’avais pour continuer cette discussion avec le jeune Mositu.

Ne t’inquiète pas, tu ne me déranges pas. Je me promenais oui, mais je ne dis pas non à une pause : quatre enfants c’est épuisant !

Et ce n’était rien de le dire. Mes journées étaient on ne plus rythmées et lorsque venait le moment de dormir, je fermais à peine les yeux que le sommeil m’emportait.

Oui, quatre c’est beaucoup et j’étais loin de me douter que j’aurais autant d’enfants d’un seul coup. Personnellement, je n’ai qu’une sœur et mon compagnon a un jumeau ainsi qu’une sœur plus jeune. Et je ne crois pas qu’il y ait eu autant d’enfants dans une même portée chez nos deux familles donc j’imagine que cela a été décidé par les Grands Esprits. Peut -être aussi qu’il s’agit d’un défi qu’Ils nous ont lancé, qui sait ?

Si tel était le cas, j’ignorais pourquoi Ils avaient décidés ça mais toujours est-il que je relevais ce défi avec brio. Enfin, c’est ce que je pensais.
Je revenais alors sur ce qu’avait dit mon jeune interlocuteur quelques minutes plus tôt.

Dis-mois, ça ne t’embête pas de ne pas avoir de frères et sœurs ?

J’ignorais ce que cela faisait d’être l’unique lionceau de sa portée et bien que l’on ai eu des rapports compliqués pendant un temps, je savais que je n’aurais pas pu vivre sans Shana alors j’étais curieuse de la réponse qu’il me donnerait.

Hors rp:
 

_________________
Ukarimu est timide en DarkOrange

Présentation - Rapport du Matin - RP & Liens

Avatar © Kiowara et Signa © Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4040-ukarimu-ou-la-pridelander

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: You are like the sunset, I'm like a storm cloud   

Revenir en haut Aller en bas
 
You are like the sunset, I'm like a storm cloud
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sunset Beach
» Les Sunset Pirates
» Yamaneko , Mentali...
» Renouvellement pour Pauline =)
» Les Commandants des Sunset et leurs équipages subordonnés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Glorieux Royaume — Prideland
 :: La Savane
-