Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Odon, Metua, Choyo, Jen, Yetsa, Rana & Eshina

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Stardiva Music

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 • Pensées parasites • Pv Ahva

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBRE - TADEWI


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 447
Localisation : Là où on ne m'attend pas

En savoir +
MessageSujet: • Pensées parasites • Pv Ahva   Mar 6 Fév - 16:07




Pensées parasites
Tadewi & Ahva




La savane de Prideland.. Après avoir passé tous ces mois sur la Lande, Tadewi ne pouvait que savourer cette douce sensation qu'elle ressentait lorsque ses pattes frolaient les hautes herbes. Lorsque ses coussinets se posaient sur ce sol, si doux comparé au sol aride et poussiéreux de la vallée abandonnée.. Un réel délice pour ses pattes, mais aussi pour ses yeux.

Tous ces arbres, cette verdure, et toute la vie habitant ces terres bénies suffisaient à lui donner le sourire.. Quel bonheur de se retrouver à nouveau ici. Pourtant, malgré tout, le coeur de la féline restait incomblé.. Sa joie n'était pas complète.

Elle avait pourtant tout pour être heureuse, ou presque. Son frère lui manquait toujours autant, mais sa situation avait changé à présent. Seule durant longtemps à attendre son reetour, elle était maintenant accompagnée de Ceset, Waban mais aussi d'Hex, ce lièvre si particuliers. Leur présence la rendait plus forte.. Mais sa dernière rencontre avec Vita lui avait laissé un goût fort amer dans la gueule.

Le rouge lui avait après ce que sa mère cherchait depuis bien longtemps, la partie manquante de ses origines. Il lui avait révélé le nom de son grand père, ainsi que sa provenance. Elle qui s'était toujours considérée comme Fille du Vent malgré son métissage, voilà qu'elle apprenait être également une enfant du feu.. Et que Vita faisait partie de ces lions qui partageaient un petit pourcentage de son sang. Elle n'avait pu cacher sa joie en apprenant leur lien de parenté, aussi éloigné pouvait-il être, mais le lion paraissait la détester pour une raison qui lui était étrangère..

Par cette gifle qu'il lui avait donnée alors qu'elle l'aidait, pansant ses blessures, il lui avait comme retiré une seconde fois les siens. Une famille dont elle ignorait tout pourtant.. Mais ne partageaient-ils pas le même sang? Cela n'avait-il aucune valeur aux yeux du rouge?

Tadewi ne savait plus quoi penser. C'était à peine si elle savait encore qui elle était, et encore.. Enfant du Vent, enfant du Feu? La féline aux iris grises secoua la tête. Il fallait qu'elle parvienne à penser à autre chose.. Mais cette balade n'était-elle déjà pas prévue à et effet? Elle soupira doucement et s'arrêta un instant.

Si même une balade au milieu de l'un des plus beaux paysages des alentours ne parvenait pas à étouffes ses songes, qu'est-ce qui le pourrait?

Soudain, un bruit parvint aux oreilles de la femelle. Celles-ci pointées en direction des sons, elle remarqua qu'ils étaient proches. Plus loin dans les hautes herbes se mouvait un autre être vivant.. Une proie, peut-être? Peut-être qu'elle était là, sa solution pour se vider l'esprit?

Le vent ne faisait jamais les choses par hasard, si c'était bien lui qui la guidait comme elle l'avait toujours pensé. Et de leur petit groupe, elle était la mieux placée pour chasser. Waban était aussi repérable qu'une montagne en pleine journée, Ceset se ferait piétiner par la première gazelle et Hex, et bien... Il n'était pas carnivore, tout simplement.

Pour toutes ces raisons et malgré son pelage sombre, elle était celle qui avait le plus de chances de réussites.

Ramener de quoi se nourrir à ses amis, voilà qui lui changerait les idées.. Enfin, momentanément du moins. De plus, cela lui permettrait d'être utile.

Se tapissant dans l'herbe afin de devenir aussi invisible que possible, elle fit confiance à ses oreilles pour la guider tandis qu'elle évoluait lentement dans l'herbe.

Il lui parut apercevoir un mouvement dans les fourrés, non loin d'elle. Tu es à moi.. Songea-t-elle, se concentrant au maximum pour ne pas rater sa chance. Elle inspira profondément mais aussi silencieusement que possible, faisant le vide dans sa tête avant de bondir vers sa cible, déterminée, ou du moins autant qu'elle pouvait l'être.

Pourtant, elle ne toucha rien et ne fit que d'atterrir sur le sol de manière disgracieuse, interloquée par la disparition si soudaine de sa proie. Son esquive était plutôt bonne.. Etrange.

Puis, elle releva la tête et recula d'un bond, retenant un petit cri de surprise.

"Eeh.. Oups.."

Ce fut tout ce qui sortit de la gueule de la lionne pour l'instant. En face d'elle, ce n'était pas une proie mais bien une lionne.. Et à voir sa tête, elle ne devait pas être heureuse d'avoir été prise pour cible par un autre félin. La brune baissa les oreilles. Pas encore une fois.. songea-t-elle, plaintive. Ce n'était pas la première fois qu'elle confondait prédateurs et proies.. Pourquoi diable était-elle si distraite et peu douée?

"Je.. C'est une erreur, je suis navrée.."

Elle ne voulait pas de mal aux habitants de Prideland, après tout.. Mais encore fallait-il que l'étrangère la croit sur parole, et ce ne serait pas évident.

"J'étais.. Distraite."

ajouta-t-elle d'un ton peu fier d'elle, espérant ne pas s'attirer les foudres de la lionne à mèche. Elle n'avait pas l'air méchante et était plutôt jolie.. Cela serait dommage de s'en faire une ennemie plutôt qu'une alliée.. Aaaarf! La vie n'avait donc de cesse que de la faire passer pour une maladroite?!



_________________
Signature par Romane 2308~ Avatar par Awena

Spoiler:
 


Anciennement Hofu
Tadewi découvre le monde en DarkGrey
Mon merveilleux codage a été réalisé par Uhta ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3851-tadewi-fille-du-vent-heri
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 830
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: • Pensées parasites • Pv Ahva   Jeu 8 Fév - 21:17


Couchée au cœur de la savane, il avait suffi à la lionne de se fondre dans la végétation pour échapper aux jeunes lions trop curieux. Ahva n’avait rien contre les lionceaux et si elle aimait partager ses aventures, celle qu’ils voulaient entendre n’était pas pour les enfants. Ahva, la tueuse de Nyeusis … voilà comment l’un d’eux l’avait appelé. Cela ne l’avait pas mis en colère mais ne l’avait pas enchanté non plus. La mort demeurait sinistre quand bien même elle pouvait être cause de bien. Cette fascination aurait probablement été sienne à la même époque mais devenue la conteuse d’histoire, Ahva comprenait pourquoi ses parents lui avaient passé sous silence certaines de leur épopée. Ce récit n’avait rien de flamboyant, il était sinistre et consumé par la vengeance. Comme sa mère autrefois, elle voulait les préserver des passes sombres de la vie. Ils auraient tout le temps de la connaître, avancer l’heure n’était pas une bonne chose.

Contrainte de demeurer à l’abri des regards, Ahva s’occupait à observer le ciel éclairé de la Terre des Lions. C’était plutôt une belle journée, le vent y était chaleureux comme d’ordinaire et les oiseaux chantaient leur louage à la vie. Elle avait presque perdue l’habitude de s’émerveiller de ce monde qui était le sien mais sa quête achevée, elle prenait plaisir à redécouvrir ces plaisirs simples. Seulement voilà, même les hautes herbes dorées de la savane ne sauraient la cacher éternellement. L’oreille vive, la princesse guerrière percevait parmi le brouhaha de la savane le plissement aussi subtil soit-il des brins d’herbe. Oh, l’un de ces jeunes aurait-il l’orgueil suffisant pour penser la surprendre ? Sourire aux babines, la lionne attendait sagement de ceuillir le farceur dans son propre piège. Là. Elle le sentait arriver. Se dressant avec hâte, la princesse quitta son nid pour laisser le jeune lion s’écraser au sol.

« Audacieux… mais vain ! » dit-elle d’un air hautain avant de daigner baisser le regard sur le lionceau. Euh, lionceau ?

A moins que mère nature n’ait développé un sens aiguë ou face à l’œuvre plutôt du genre surnaturel, la créature qui se redressait d’un bond surpris n’avait rien d’un lionceau. Là, face à elle, armée d’un petit cri aiguë, se tenait une jeune femelle au pelage chocolat. La surprise de l’étrangère n’avait d’égale que celle de la princesse. Elles s’observèrent quelques instant dans un silence des plus étonné. Oh, l’avait-elle prise pour une proie ? Son air surpris se mua en une mine choquée. C’était extrêmement offensant. Fière guerrière qu’elle était, Ahva venait de subir une terrible humiliation.

Très embarrassée, l’étrangère s’empressa de s’excuser tout en justifiant son erreur par son esprit distrait. Ahva ne pipait mot, encore sous le choc. Étrange, c’était vraiment étrange. Elle toussa légèrement pour dégager sa gorge et enfin lui répondre :

« Distraite, mmh ? Au point de confondre lion et gibier ? Tes pensées devaient être bien encombrantes … »

Un jugement peut-être ? Non, sa voix n’avait rien d’offensante. La princesse était simplement étonnée. Retrouvant ses esprits après cet assaut soudain, Ahva prêta plus attention au pelage exotique de la jeune inconnue. Un tel poil n’était pas courant par ici et si ses tons chocolat pouvaient laisser présager une provenance de la Jungle, ses quelques traits singuliers marquaient une grande part de mystère. Il n’en fallait pas plus pour intriguer Ahva.

« Enfin, je veux bien te croire mais ne t’avises plus de recommencer. Pour moi ou pour qui que ce soit d’autre, c’est très offensant d’être confondu avec une proie. »

Ahva lui glissa un regard entendu. Non plus jamais. Ce serait une histoire qu’elle enterrerait dans sa tombe. Encore un brin mal à l’aise, la lionne balaya les environs du regard pour s’assurer que personne n’avait assisté à ce malheureux accident. Sa réputation en jeu. Fort heureusement, personne ne s’était aventuré jusqu’à ces lieux de la savane, pas même les petits lions. Elle souffla rassurée. Les alentours contrôlés, toute son attention revint sur la lionne.

« Qui est-tu ? » lui demanda-t-elle d’un petit air curieux.

Il n’était pas rare de croiser des voyageurs sur Prideland mais leurs histoires étaient toutes uniques. Sûrement était-ce ce goût de l’étranger qui avait aidé la princesse à passer l’éponge aussi vite et cette lionne aussi maladroite qu’elle était devait malgré tout avoir des histoires à lui raconter. La connaissance était partout, même à une chasse ratée.

_________________
Images © Akinyi & Yetsa


Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
MEMBRE - TADEWI


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 447
Localisation : Là où on ne m'attend pas

En savoir +
MessageSujet: Re: • Pensées parasites • Pv Ahva   Ven 9 Fév - 15:31




Pensées parasites
Tadewi & Ahva




Si la femelle sombre était surprise, celle qu'elle avait prise pour cible paraissait aussi choquée que si la terre s'était mise à trembler. A tous les coups, elle n'avait pas l'habitude de se faire traquer.. Ce qui n'avait rien d'extraordinaire. Il n'y avait que Tadewi pour faire ce genre d'erreur... Et ce pour la seconde fois déjà! Le vent se fichait vraiment d'elle.. Et voilà qu'elle se confondait en excuse, priant pour que l'étrangère soit de bonne humeur..

"Distraite, mmh ? Au point de confondre lion et gibier ? Tes pensées devaient être bien encombrantes …"

Déclara la femelle au pelage caramel après s'être éclairci la voix, apparemment extrêmement troublée. La féline aux iris grises se tassa légèrement, consciente de son erreur et honteuse. La première fois qu'elle avait confondu chasseur et proie, elle n'était encore qu'une adolescente, aussi son inexpérience pouvait être une bonne excuse.. Mais aujourd'hui, elle n'avait pas d'excuse valable. Elle sourit nerveusement.

" Enfin, je veux bien te croire mais ne t’avises plus de recommencer. Pour moi ou pour qui que ce soit d’autre, c’est très offensant d’être confondu avec une proie. "

Ajouta la femelle aux yeux orangés, apparemment décidée à tourner au plus vite la page de cette expérience si offensante.

"Je vous jure que je ne voulais pas vous vexer, j'étais juste.."
Elle s'interrompit, craignant de s'enfoncer d'avantage. "Oui, madame. Je le promets."

se reprit-elle, toujours aussi honteuse. Elle voyait bien l'air mal à l'aise qu'affichait son interlocutrice, et il y avait de quoi. La lionne n'avait rien à voir avec ces herbivores que Tadewi s'attendait à trouver dans les parages. Elle était tout ce qu'il y avait de plus féline.. Quelle idiote.. s'insultait-elle.

"Qui est-tu ?"

l'interrogea la lionne au bout de quelques instants. Son ton, s'il n'était guère agressif auparavant - pourtant il aurait eu de bonnes raisons de l'être - avait désormais changé.. Comme si tout était effacé. Cela aurait du rassurer la piètre chasseresse, pourtant elle continuait de songer qu'elle devait se rattraper.

"Mon nom est Tadewi.. Je suis voyageuse. Enfin.. Vous deviez sans doute déjà le savoir."


déclara-t-elle d'un ton se voulant naturel. Mais il y avait cette petite voix dans sa tête.. Elle ne pu se taire.

"Vous savez.. Je ne souhaitais pas vous offenser.. Vous n'êtes pas une proie, c'est une évidence, je suis juste quelques peu maladroite par instants et.. Je suis navrée que vous en ayez été victime."

Elle sourit gentiment, avant de se rendre compte que peut-être son dernier mot pouvait lui-même être offensant.

"Enfin, victime, non, bien sure! Vous semblez être bien trop forte pour ça! Non pas que vous faites peur, au contraire, mais.."

Elle se tut. Il ne fallait pas être un génie pour se rendre compte qu'elle n'arrangerait guère son cas en continuant sur ce chemin là. Alors, elle s'interrompit et se racla la gorge, espérant que la féline n'aurait rien entendu, ou plutôt.. Ferait comme si c'était le cas.

"Donc, eh.. Je m'appelle Tadewi. Voyageuse. Enchantée de faire votre connaissance. Quel est votre nom? Vous devez être native de ces terres?"

Oui, ce serait certainement mieux de tout reprendre depuis le début. Elle inclina légèrement la tête en guise de salut, comme sa mère le lui avait appris autrefois. Cette lionne méritait sans doute le respect de chacun. Son allure laissait penser qu'elle était plutôt fière et qu'elle n'était pas du genre à se laisser marcher sur les pattes, bien qu'une certaine douceur émanait d'elle cependant.. Pour le grand bien de Tadewi, qui se serait certainement pris une bonne gifle pour l'affront qu'elle avait commis sans le vouloir.

Peut-être était-ce cela, qui clochait chez elle.. Ceset lui répétait toujours qu'elle était parfois trop expressive, trop curieuse en plus d'être maladroite de temps en temps - heureusement elle ne l'était pas à plein temps. Peut-être était-ce cela qui lui avait valu la gifle de Vita, puis sa fuite. Elle ne se souvenait pas avoir été si collante que ça mais qui sait, peut-être toutes ces questions qu'elle lui eut posé sur ses origines l'avaient-elles énervées au point qu'il s'en aille?

Peut-être était-ce ces mêmes raisons qui faisaient qu'elle ne pouvait s'empêcher de s'excuser milles fois auprès de la lionne caramel, lui rappelant par la même occasion un événement récent qu'elle tâchait pourtant de mettre de côté? Trop gentille, trop naïve.. Trop spontanée. Sans doute devrait-elle apprendre à réfléchir avant d'agir.. Ou plutôt, réfléchir à ce qu'elle fait, et non à ce qui la tourmente. Cela lui éviterait bien des erreurs, ainsi que les ennuis les accompagnant.



_________________
Signature par Romane 2308~ Avatar par Awena

Spoiler:
 


Anciennement Hofu
Tadewi découvre le monde en DarkGrey
Mon merveilleux codage a été réalisé par Uhta ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3851-tadewi-fille-du-vent-heri
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 830
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: • Pensées parasites • Pv Ahva   Jeu 15 Fév - 11:37


Madame. Ahva battit des cils. Vraiment ? Quel âge lui donnait-elle pour s’adresser de la sorte ? Ici tout le monde la connaissait et ce ne serait jamais passer à l’esprit de quiconque d’appeler la princesse rebelle de la sorte mais plutôt que de monter sur ses grands airs, Ahva s’en amusait presque. Elle avait oublié comme elle appréciait le regard des inconnus qui ignorait tout de son sang-bleu.

Toujours aussi confuse, la voyageuse se présenta sous le nom de Tadewi. Si la présentation aurait pu se terminer sur ses brèves paroles quoique suffisante, la jeune lionne plia sous le poids de sa conscience se confondit à nouveau en excuse. Ahva ne disait mot, s’amusant silencieusement de sa détresse. Hmm, elle n’était pas du genre très affirmée. On aurait dit un lionceau. Voilà qu’elle la qualifiait de victime. Ahva haussa un sourcil. Non en fait pas de victime, elle semblait trop forte pour cela. Un sourire muait au coin de ses babines. Ah elle ne faisait pas peur, bien au contraire. C’en était trop, Ahva explosa de rire.

« Assez, calme-toi, je ne vais pas te manger ! »

Bien qu’elle aurait sûrement fait un délicieux met, cette lionne était ravissante. Finalement Tadewi se racla la gorge et se reprit, renouvelant ses présentations avec plus de commodité.

« Enchantée Tadewi, je m’appelle Ahva et je suis effectivement native de ces terres. »

Elle lui offrit un sourire chaleureux bien qu’encore pointé d’amusement. Ahva passa intentionnellement son rang sous silence, cela aurait probablement mis la lionne dans tous ses états et elle ne voulait pas subir de quelconque formalise. Une simple rencontre entre deux lionnes banales, c’était plus que satisfaisant et surtout après tous les événements récents, elle en avait bien besoin. A force, cela devenait agaçant de rencontrer des inconnus qui en savait déjà tant sur elle. Partant ainsi, les deux lionnes étaient sur un pied d’égalité bien plus appréciable.

« Alors ça te prend souvent de chasser des lions ? Hmm je plaisante, c’est oublié. » la taquinait la lionne d’un regard malicieux. « Cela faisait longtemps que je n’avais pas croisé de voyageurs, dis-moi d’où tu viens et ce qui t’amènes ici. Si ce n’est pas indiscret bien sûr. »

Bien sûr que cela l’était mais Ahva était curieuse, elle avait toujours envié les voyageurs pour leur liberté et une fois que l’un d’eux tombait entre ses pattes, elle faisait tout pour le garder aussi longtemps que possible pour mieux récolter d’informations et de récits. C’était sa façon à elle de voyager.

_________________
Images © Akinyi & Yetsa


Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
MEMBRE - TADEWI


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 447
Localisation : Là où on ne m'attend pas

En savoir +
MessageSujet: Re: • Pensées parasites • Pv Ahva   Ven 16 Fév - 16:58




Pensées parasites
Tadewi & Ahva




En face d'elle, la femelle aux yeux oranges se mit à rire. Tadewi baissa brièvement les oreilles. Avait-elle l'air aussi stupide que ça? Hum. Il valait mieux reprendre les choses depuis le début. C'est d'ailleurs ce que la fille du Vent s'empressa de faire.

"Enchantée Tadewi, je m’appelle Ahva et je suis effectivement native de ces terres. "

répondit la lionne en lui adressant un très beau sourire.. Même si celle-ci avait encore l'air de se retenir de rire. Tâchant de laisser de côté cette gène, la brune aux mirettes grises sourit à son tour.

"Alors ça te prend souvent de chasser des lions ? Hmm je plaisante, c’est oublié."


lança la dénommée Ahva, semblant toujours amusée de la mine déconfite de son interlocutrice quelques temps plus tôt.

Avant que la pridelander n'avoue qu'il ne s'agissait là que d'une taquinerie, Tadewi eut un sourire gêné. Chasser ses semblables était bien plus fréquent que ne devait le penser Ahva.. Et ce même si ce fut toujours par erreur ou pur hasard. Pour une guérisseuse, c'était légèrement contradictoire.

Tout d'abord, il y avait eu Awena, qu'elle avait pris pour son frère-qui n'avait pourtant rien à voir avec la lionne dorée, adolescente à l'époque. Elle n'était qu'un lionceau lors de cette erreur. Puis il y eut Kozmotis, ce général, lors d'une de ses premières chasses en solitaire. Et enfin cette lionne caramel. Pour une féline non cannibale, la pourpre devait battre des records ! Elle espérait seulement que ce palmarès cesserait aujourd'hui.

"Cela faisait longtemps que je n’avais pas croisé de voyageurs, dis-moi d’où tu viens et ce qui t’amènes ici. Si ce n’est pas indiscret bien sûr."

l'interrogea la demoiselle dont le regard brillait maintenant de curiosité. A vrai dire, Tadewi ne s'attendait guère à ce qu'Ahva, après avoir été ainsi prise d'assaut, ne décide de s'intéresser à elle ainsi. Mais cela valait bien mieux qu'une insulte ou une gifle, aussi ne se plaindrait-elle clairement pas!

"Tout d'abord, sachez que votre nom vous va à ravir!"

s'exclama la brune avant de se racler la gorge. Ahva, c'était un bien beau prénom. Et la fille du Vent appréciait les noms sonnant aussi joliment à ses oreilles.


"Je viens de terres que nul ici ne connait apparemment. Des montagnes rocheuses que leurs habitants nomment Terres Venteuses. Là vivent les lions du vent."


commença la jeune lionne qui estimait bien devoir des réponses à son interlocutrice pour se faire pardonner sa maladresse. La guerrière s'était montrée extremement tolérante avec elle.. Et puis d'ordinaire, Tadewi adorait parler de ses terres natales.

"Ce sont de grands lions au pelage gris, comme la roche sur laquelle ils évoluent. Je ne suis pas très.. Représentative de mon clan natal du fait des origines de ma mère. Mais j'ai reçu en héritage de mon père mes yeux gris ainsi que ces marques aux oreilles" Elle remua doucement les oreilles. "Telle est la preuve que je suis une fille du Vent."

Elle sourit doucement lorsque la brise se mit à souffler sur son visage. Jamais elle n'avait réellement pris le temps d'observer son reflet dans l'eau. Elle connaissait ses traits car elle les partageait avec son jumeau.. Et jamais le visage de Lootah ne quitterait sa mémoire.

"Ma mère est une Amadahys. Enfin, à moitié seulement. A la mort de mon père -Nous étions lionceaux mon frère et moi- nous avons quitté nos terres. Ma mère avait toujours rêvé de découvrir qui lui avait transmis cette couleur rougeâtre que nul Amadahy à par elle ne possédait. C'est comme ça que notre voyage a débuté."

Tadewi regarda un instant le ciel. A l'évocation de a famille, elle soupira mais conserva malgré tout le sourire. Comment ne pas sourire en songeant à eux? A tous ces souvenirs heureux passés en leur présence?

"Je les ai... perdu de vie voilà plusieurs mois.. Mais sans doute n'aurait-elle pas été ravie d'apprendre ce que je sais alors.. Peut-être le vent a-t-il voulu cela."

déclara-t-elle d'un ton plus bas. Apprendre que ses recherches étaient vaines avant même qu'elle n'aie quitté les terres du vent.. Peut-être valait-il mieux qu'elle ne le sache pas. Et si la jeune lionne était triste de devoir porter ce poids sur ses épaules, elle ne s'en plaindrait pas. Après tout.. Si Vita était encore là.. Peut-être cette quête la mènerait-elle sur une piste disons.. Plus joyeuse?

"Actuellement je fais route avec deux lions que le Vent a mis sur mon chemin. Un prêtre du nom de Ceset, et Waban. C'est un autre lion du vent. Contrairement à moi, il en a réellement la carrure. Ceset m'aide à perfectionner mes connaissances de guérisseuse. Dans le clan de ma mère, c'est un art qui se transmet de mère en fille, aussi lui suis-je très reconnaissante. Il est grincheux mais a bon fond!"

s'exclama-t-elle, oubliant la moindre trace de cette gène qui la pesait auparavant. Elle espérait simplement que le prêtre ne serait pas dans les parages pour l'entendre le traiter de grognon.. Même si Waban l'approuverait très probablement!

"Nous ne voulons pas d'ennuis si cela peut vous rassurer! Nous souhaitons juste connaître un peu mieux ces différents royaumes rencontrés sur nos chemins, tout comme vos terres. Et apprendre de leurs coutumes, aussi."

elle adressa un sourire amical à la guerrière. Si elle avait déjà rencontré des Pridelanders à plusieurs reprises, jamais elle n'avait eu suffisamment de temps en leur compagnie pour apprendre quelles étaient leurs croyances et leurs coutumes.

"Accepteriez-vous de.. De m'en apprendre un peu plus sur les croyances de votre clan? Ou sur les votres, si celles-ci sont différentes..?"


lui demanda-t-elle gentiment, ses iris grisées emplies de curiosité. Cette occasion était peut-être la bonne, qui sait?

"Si vous le souhaitez je pourrais vous en dire d'avantage sur.. ce que vous voulez en échange?"


Après tout, la fille du Vent n'avait pas hésité à parler d'une partie de sa vie à Ahva, qui n'était pourtant qu'une étrangère. Peut-être celle-ci accepterait-elle ce petit arrangement? Elle avait l'air gentille.. Mais jusqu'où le serait-elle? Peu importe. Tadewi ne perdrait pas espoir tant qu'un non n'aurait pas été prononcé clairement.

Long, désolée. Si souci n'hésite pas à me le dire je modifierai



_________________
Signature par Romane 2308~ Avatar par Awena

Spoiler:
 


Anciennement Hofu
Tadewi découvre le monde en DarkGrey
Mon merveilleux codage a été réalisé par Uhta ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3851-tadewi-fille-du-vent-heri
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 830
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: • Pensées parasites • Pv Ahva   Sam 17 Fév - 12:28


Avant de se lancer dans une quelconque explication, Tadewi flatta la princesse qui lui sourit d’un air espiègle. Un bien joli compliment qui ne passait pas inaperçu. Elle avait toujours été fière de ce prénom choisit par ses parents et aujourd’hui, sa signification lui semblait d’autant plus important : Ahva, celle en devenir. Elle ignorait ce que le nom Tadewi signifiait mais cela lui seyait tout autant bien qu’Ahva ne lui retourna pas le compliment, ce serait trop facile et opportun. Après ce bref aparté, Tadewi entra dans le vif du sujet qui intéressait la lionne dorée. Elle disait venir des Terres Venteuses. Oh. Le regard d’Ahva s’illumina d’intérêt.

Assise face à la jeune lionne tel un lionceau bien sage et avare d’histoires nouvelles, Ahva lui prêtait une attention débordante et s’imprégnait de chacune de ses descriptions. Tadewa était une sang-mêlé et n’avait hérité des lions du vent que son regard cendré et ses marques singulières aux oreilles mais cela suffisait à la rendre suffisamment exotique au goût de la princesse. Sa mère devait être également remarquable pour combattre le pelage cendré de ses aïeux par un brun rougeoyant. Un bien beau mélange qui plaisait à la lionne.

« C’est fou, je n’avais jamais entendu parler de ces lions du vent ! » ne pouvait-elle s’empêcher de remarquer les yeux pétillants.

L’au-delà des Terres des Lions était si riche et pourtant, elle était loin d’avoir parcouru toutes les contrées de ces terres. Le monde semblait regorgé de merveilles et si elle regrettait de ne pouvoir toutes les voir, rencontrer des lions tel que Tadewi lui permettait d’en avoir un bref aperçu. Le vent semblait embrasser sa fille devant ses éloges, la brise soufflait sur son beau pelage et soulevait avec légèreté ses quelques poils rebelles au sommet de son crâne. Ahva avait ses croyances mais respectait celle des autres et il semblait voir celles de la lionne. Elle sourit, très enthousiaste.

Ahva avait eu la décence de ne pas questionner la voyageuse sur ses origines maternelles mais elle fut ravie que celle-ci s’y engage par sa propre volonté. De ses dires, sa mère était une Amadahys. Le regard de la princesse n’en pétillait que davantage. D’abord les lions du vent et maintenant les Amadahys ? Quels étaient tous ses peuples dont elle ignorait jusqu’à l’existence ? Oh, Tadewi était chanceuse de porter leur héritage ! Toutefois, l’histoire -déjà très excitante- ne s’arrêtait pas là. Ahva pensait que les teintes rougeoyantes de la lionne lui avaient été transmises par sa mère et donc caractéristique de son clan, les Amadahys, mais non, elle-même était une sang-mêlé. Hmm, cela commençait à faire beaucoup d’origines mais Ahva parvenait à suivre.

Ahva était suspendue à ses babines, impatiente de connaitre la suite mais trop intriguée par l’exotisme de son histoire, elle avait laissé de côté l’humanisme et n’avait pas vraiment relevé la mort du père de Tadewi, ceci s’étant incorporé dans le fonds de l’histoire. Maintenant, la voyageuse lui confiait avoir perdu de vue ce qui restait de sa famille voilà plusieurs mois. Retrouvant un air plus sérieux, Ahva analysait les paroles de la lionne. Qu’est-ce que sa mère n’aurait pas aimé savoir ? Elle manqua de lui poser la question mais finalement fit preuve de retenue. Cela aurait pu évoquer un sujet sensible et désormais pleine d’intérêt pour la lionne, Ahva ne voulait pas prendre le risque de la froisser. C’aurait été trop bête de faire fuir une telle perle rare.

Heureusement, ne laissant pas la tentation grandir, Tadewi reprit de plus belle son aventure et la princesse en oublia ses questions.

« Tu voyages avec un prêtre ?! » la coupa Ahva dans un hoquet de surprise. « Pardon pardon, reprends ton histoire ! »

Un prêtre, mais c’était fou ça ! Il n’y en avait pas ici ou du moins se faisaient-ils appeler chaman ou guérisseur. Etait-ce la même chose ? Oh non, ils auraient la même appellation sinon mais alors qu’était-ce ? Ahva débordait de curiosité. Un tantinet désorganisée dans sa réflexion, elle n’entendit pas le nom du deuxième accompagnateur de la jeune voyageuse mais comprit qu’il s’agissait d’un véritable lion du vent, un sang pur. Quel trio de folie. Tadewi était parvenu à s’attirer l’entière curiosité de la lionne et cette histoire de chasse n’était plus qu’un lointain souvenir. Sourire grandiose aux babines tant elle était excitée par son récit, elle l’écoutait lui parler du savoir que lui transmettait Ceset, le lion prêtre. Oh, elle apprit dans la foulée que Tadewi était une guérisseuse.

« Mais qu’est-ce que tu n’es pas Tadewi ? » plaisantait-elle pleine d’enthousiaste.

Cette histoire dépassait de loin celles qu’on avait pu lui conter ces derniers temps. C’était si rafraîchissant et intriguant ! Témoignant d’un intérêt semblable pour les royaumes égayant la Terre des Lions, Tadewi lui confia que leur troupe marchait en paix et qu’ils ne souhaitaient qu’en apprendre plus sur ces terres. Cela semblait presque dérisoire aux yeux de la princesse, ils venaient de si loin, d’origines multiples et pourtant s’intéresser à ces lieux ! Enfin, l’intérêt était sûrement renversé dans ces situations aussi Tadewi demanda à la princesse guerrière si celle-ci accepterait de lui partager les croyances de son peuple. Ahva lui sourit.

« Bien sûr ce serait avec plaisir mais en échange je veux que tu m’en dises plus sur tes voyages et tes compagnons de route ! »

Son sourire mua en espièglerie. Bien sûr Ahva allait remplir sa part du marché mais elle était tellement enthousiaste à l’idée de toutes ces portes qui s’ouvraient à elle. Pourtant adulte et fière de ses muscles, Ahva avait l’allure d’un enfant à qui l’on proposait le jeu le plus grandiose qui n’ait jamais existe.

« Viens, marchons ! » la pressa-t-elle dans un sourire.

La princesse était trop excitée pour tenir en place et se dégourdir les pattes l’aiderait à canaliser son énergie débordante.

« Bien étant donné que tu m’en as déjà beaucoup dit, je vais te parler de Prideland ! C’est de loin le royaume le plus ancien sur ces terres et aussi le plus réputé. On n’en est pas peu fiers ! Kumpa est notre roi, il descend d’une très longue lignée de monarque, c’est une monarchie héréditaire et il en a toujours été ainsi. C’est un bon roi, il est très aimé par son peuple et règne avec sagesse. Prideland est plutôt bien accueillants avec les étrangers et tout lion est le bienvenu sur nos terres, tant qu’il respecte nos lois évidemment. »

Ahva s’évertuait de taire son attitude de princesse et pensait s’en sortir plutôt bien. Toutefois, son amour pour le roi était palpable. Il s’agissait de son père après tout.

« Nous croyons tous aux Grands Esprits et au Cycle de la vie. Vois-tu quand nos aïeux quittent le monde terrestre, nous pensons qu’ils s’élèvent dans les cieux et nous guident de là-haut. Ainsi ils ne nous quittent jamais vraiment, ils sont là sans qu’on ne puisse les voir. Le Cycle de la vie quant à lui, j’hésite à dire qu’il s’agit d’une croyance ou plutôt d’un mode de vie. Chaque chose qui nait doit mourir, il en est ainsi et nous devons l’accepter. Quelle que soit notre religion, nous y prenons part et si nos actes sont suffisamment bons, nous laisserons une trace derrière nous. »

La féline tentait au mieux de lui décrire ces coutumes avec ses mots mais peut-être n’était-elle la plus apte à lui conter ces histoires. Elle rit doucement et glissa un regard vers la voyageuse.

« Mais vois-tu Tadewi, j’ai également d’autres croyances et c’est à celles-ci que je suis le plus fidèle. Comme toi, je suis une sang-mêlé. Ma mère n’est pas née sur Prideland mais sur une terre bien lointaine nommée la Terre du Soleil. Là-bas, leur seule croyance et leur fidélité va au Soleil, c’est lui leur guide mais aussi leur Père. J’ai longtemps été tiraillé entre mes deux ascendances, devais-je être fidèle aux Grands Esprits ou au Soleil ? Je voulais honorer mes deux branches ancestrales mais mon cœur s’est finalement tournée vers le Soleil. C’est en lui que je crois et il guide chacun de mes pas. Aujourd’hui, je sais que je suis comme ma mère, une lionne du soleil. Elle repose à ses côtés désormais et chaque jour, lorsque la chaleur du Soleil vient caresser ma joue, je sais que c’est ma mère qui m’embrasse. »

Ahva avait-elle décidée de se tourner vers le Soleil car il était le Père de sa défunte mère et lui permettait de se sentir plus proche d’elle ? Peut-être mais ses pas s’étaient tournés vers lui bien avant. Elle aussi était une fille du Soleil, une princesse de cet îlot de terre paradisiaque et pour rien au monde elle ne renierait cette origine. Elle en était tellement fière, Kuzali n’avait pas failli à transmette son amour de ses terres natales à ses enfants. Chacun s’était tourné vers ses préférences. Azaan avait choisi les croyances de son peuple, celui des Grands Esprits, Awena n’avait jamais vraiment tranché mais pour ce qui était de Sadaka et Ahva, leur choix avait été fait il y a longtemps de cela.

Là, en évoquant le Soleil et son éternel rayonnement, Ahva s’emblait briller de mille feux. C’était le chemin qu’elle avait choisi et jamais elle ne s’en détournerait. Elle ne pourrait faire plus honneur à sa mère d’un quelconque autre façon mais ce n’était pas seulement pour elle, cette croyance était une certitude et définissait désormais la jeune lionne.

« Désolée, tout ceci doit être un peu flou. Hmm, si tu as des questions n’hésite pas mais garde les pour après, c’est à mon tour maintenant ! »

Elle plissa ses paupières d’un geste malicieux. Oh Tadewi n’échapperait pas à la curiosité de la féline et il y avait bien des questions en suspens.

« D’abord ce prêtre, Ceset. Qui est-il au juste ? Je n’avais jamais entendu parler d’un quelconque prêtre, ça m’intrigue beaucoup. »

Ahva ne lâcherait pas ce point d’interrogation, c’était une nouvelle connaissance à acquérir et une fois qu’elle en aurait appris plus à ce sujet, elle ne manquerait pas d’aller questionner Kuzaidia, la mandrill pourrait sûrement lui apporter quelques précisions et de toute façon cela faisait longtemps que la princesse n’était pas aller prendre de ses nouvelles. Enfin, là n’était pas le seul questionnement de la lionne.

« Et tu disais qu’avec ta famille vous avez commencé votre voyage pour avoir des réponses quant aux origines de ta mère. Les avez-vous trouvés ? Est-ce ce que tu crains de lui apprendre ? Pourquoi ? »

Hmm là c’était peut-être indiscret mais Ahva brûlait de curiosité. TadewI lui avait ouvert bien trop de porte pour qu’elle ne saisine aucune de ces poignées d’or et cette question de pelage rougeâtre l’interpellait fortement. Serait-ce possible… ?

hrp:
 

_________________
Images © Akinyi & Yetsa


Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
MEMBRE - TADEWI


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 447
Localisation : Là où on ne m'attend pas

En savoir +
MessageSujet: Re: • Pensées parasites • Pv Ahva   Dim 18 Fév - 18:09




Pensées parasites
Tadewi & Ahva




Au fur et à mesure que Tadewi avançait dans ses explications, celle qu'elle avait pris pour une guerrière sérieuse et impossible à déconcentrer - ce qu'elle devait sans doute être en temps voulu- dévoilait un tout autre visage. Assise en face d'elle, elle semblait boire ses paroles et ne pas vouloir rater un seul détail. Cette soif de savoir.. Leur était-elle donc commune?

En regardant Ahva, la brune avait presque l'impression de se voir lorsque c'était à son tour de poser les questions! Celle-ci l'interrompit à plusieurs reprises, sa curiosité paraissait impossible à combler. Tadewi rit doucement tout en continuant son récit, heureuse de voir la guerrière ainsi pendue à ses lèvres. Apparemment, la lionne caramel cachait bien ce trait de caractère qu'on ne lui prêterait pas forcément en la voyant aussi sérieuse aux premiers abord. Jamais la fille du Vent ne se serait attendue à un tel public !

"Mais qu’est-ce que tu n’es pas Tadewi ? "

s'exclama-t-elle finalement lorsque la brune lui dévoila avoir des connaissances en médecine. Si Lootah avait été là, il aurait de toute évidence embêté sa jumelle sur "ce qu'elle n'était pas". Premièrement, pas tr!s douée pour reconnaître un prédateur d'une proie apparemment.. A cette pensée, elle rit intérieurement. Loin d'elle ou pas, son frère était toujours là d'une façon ou d'une autre..

Profitant de l'occasion pour demander à la Pridelander de lui parler un peu des siens, elle ne s'attendait pas à une réponse aussi enthousiaste et spontanée de sa part. Hochant vivement la tête à l'invitation de celle-ci, Tadewi accepta "l'accord" proposé par celle qu'elle commençait à apprécier de plus en plus. Cette rencontre, si elle semblait être le fruit d'une erreur, s'annonçait plus intéressante que jamais.

Ainsi, c'est sans aucune hésitation qu'elle suivit la femelle mèchetée.

" Bien étant donné que tu m’en as déjà beaucoup dit, je vais te parler de Prideland ! C’est de loin le royaume le plus ancien sur ces terres et aussi le plus réputé. On n’en est pas peu fiers ! Kumpa est notre roi, il descend d’une très longue lignée de monarque, c’est une monarchie héréditaire et il en a toujours été ainsi. C’est un bon roi, il est très aimé par son peuple et règne avec sagesse. Prideland est plutôt bien accueillants avec les étrangers et tout lion est le bienvenu sur nos terres, tant qu’il respecte nos lois évidemment."

lui expliqua la femelle qui paraissait extrêmement fière de ses terres et de celui qui les dirigeait. Ce roi paraissait des plus aimés par son peuple! Kumpa. Alors tel était le nom du père d'Awena! Jamais la princesse n'avait parlé de sa famille. Elles n'en avaient eu le temps et pourtant, même si elle n'avait rencontré Awena qu'une seule fois, elle restait extremment admirative à son égard. Après tout, elle n'était qu'une enfant à l'époque, et c'est sans doute avec ces mêmes yeux de lionceau qu'elle continuait de l'admirer malgré ces années passées!

"Tu sembles être fière de ton clan, et votre roi a l'air aussi admirable que la princesse Awena!"

s'exclama-t-elle.

"Tu les connais tous les deux??"

ajouta-t-elle avant de se taire à nouveau. Elle avait bien trop hâte d'en savoir plus, et Ahva semblait bien partie sur sa lancée. Tadewi l'écoutait avec attention. Enfin, son savoir quant à ce territoire fabuleux, regorgeant de merveilles, allait pouvoir être comblé!

"Nous croyons tous aux Grands Esprits et au Cycle de la vie. Vois-tu quand nos aïeux quittent le monde terrestre, nous pensons qu’ils s’élèvent dans les cieux et nous guident de là-haut. Ainsi ils ne nous quittent jamais vraiment, ils sont là sans qu’on ne puisse les voir. "

expliqua la guerrière tandis que les deux continuaient leur route. Cette croyance était belle, mais Tadewi préférait comme tout lion du Vent celle qu'on lui avait enseigné autrefois. Elle remarqua cependant certaines similitudes entre les différentes croyances du monde, et cela n'était pas sans l'intriguer.

Puis, Ahva expliqua ce qu'était pour les Pridelanders le fameux cycle de la vie. Tadewi avait déjà entendu certaines personnes l'évoquer, aussi pouvait-elle maintenant mieux les comprendre bien qu'il semblait difficile de décrire cette croyance..

Des tas de questions envahirent l'esprit de la femelle aux yeux gris. Les oreilles tournées en direction de la native de ces terres, elle l'entendit rire, ce qui lui arracha un large sourire. Ahva, derrière son allure de guerrière, était sans doute une vraie perle rare. La pourpre remerciait la brise d'avoir placé la lionne sur sa route, et ce même s'il avait d'abord fallut qu'elle se ridiculise devant elle. En plus, le rire de son ôte ainsi que ses histoires sonnaient comme une douce mélodie aux oreilles de Tadewi.

Et si elle s'estimait déjà heureuse qu'Ahva lui en aie déjà tant dit, elle n'était pas au bout de ses surprises!

"Mais vois-tu Tadewi, j’ai également d’autres croyances et c’est à celles-ci que je suis le plus fidèle. Comme toi, je suis une sang-mêlé. Ma mère n’est pas née sur Prideland mais sur une terre bien lointaine nommée la Terre du Soleil. Là-bas, leur seule croyance et leur fidélité va au Soleil, c’est lui leur guide mais aussi leur Père. J’ai longtemps été tiraillé entre mes deux ascendances, devais-je être fidèle aux Grands Esprits ou au Soleil ? Je voulais honorer mes deux branches ancestrales mais mon cœur s’est finalement tournée vers le Soleil. C’est en lui que je crois et il guide chacun de mes pas. Aujourd’hui, je sais que je suis comme ma mère, une lionne du soleil. Elle repose à ses côtés désormais et chaque jour, lorsque la chaleur du Soleil vient caresser ma joue, je sais que c’est ma mère qui m’embrasse"

conclut la lionne au pelage caramel tandis qu'elle se tourna un instant vers le soleil. Ses croyances envers lui étaient de toute évidence aussi fortes que celle de Tadewi pour le Vent. Encore un point commun qui les unissait, d'une certaine façon.. De plus, toutes les deux avaient perdu un être cher apparemment, et toutes les deux les pensaient encore là d'une manière ou d'une autre. A travers le Soleil pour Ahva, et dans le Vent pour Tadewi.

La brune trouvait son interlocutrice fort courageuse d'avoir ainsi tranché entre ces différentes croyances, d'avoir choisi l'une d'entre elle. Si la demoiselle aux nombreuses origines ne connaissait rien aux coutumes des ancêtres inconnus de sa mère, elle se posait bien des question à leur sujet... Et cela la troublait quelques peu. Le Vent agirait-il avec elle comme avec ceux dont le sang était pur, ou cela ferait-il une différence un jour? Après tout, elle respectait également fort les coutumes Amadahys qu'elle adoptait en partie, notamment en devenant guérisseuse..

"Hmm, si tu as des questions n’hésite pas mais garde les pour après, c’est à mon tour maintenant !"

s'exclama la guerrière d'un ton enthousiaste, un brin, voir même un bouquet tout entier de malice dans le regard. Elle commença par la questionner sur Ceset et ce rôle de prêtre. Apparemment, ce rang n'était pas connu dans ces contrées.

Tadewi réfléchit à tout ce qu'elle savait u vieux lion. Ils ne se connaissaient guère depuis longtemps mais elle connaissait néanmoins le nom de ses terres d'origine ainsi qu'une partie de ses croyances. Et puis il y avait son caractère.. Atypique. Tout comme.. Et bien, tout ce qu'il était! Mais chaque être est exceptionnel à sa manière, et le caractère grognon du lion n'empêchait pas la jeune féline de le considérer en ami.

Ouvrant la gueule, elle s'apprêta à expliquer du mieux que possible ce qu'était Ceset, espérant qu'elle ne s'emmêlerait pas les plumeaux. Mais Aahva la devança et parla à nouveau.

"Et tu disais qu’avec ta famille vous avez commencé votre voyage pour avoir des réponses quant aux origines de ta mère. Les avez-vous trouvés ? Est-ce ce que tu crains de lui apprendre ? Pourquoi ?"

Bien qu'elle fit tout pour le cacher, la sombre était perturbée par cette question. Continuant de marcher, elle détourna un instant le regard pour cacher une grimace. Puis, se raclant la gorge, elle adressa un nouveau sourire amical à sa camarade.

"Une chose à la fois veux-tu! La curiosité est un vilainnnn défaut!"


s'exclama-t-elle sur un faux ton de remontrances qui n'avait.. Strictement rien de crédible. Le mensonge n'était guère son point fort, et peut-être était-ce mieux ainsi.

"Avant d'être un lion grincheux, Ceset est un ami. J'ignore s'il me considère comme telle mais depuis que je l'ai sorti des marécages - en manquant de m'y coincer à mon tour- " Elle rit doucement. "On ne se quitte plus vraiment. Il dit ne pas aimer la présence d'autres lions mais je suis sure que ce n'est qu'une façade. Enfin bref.. Hum.. Oui donc, il est prêtre. C'est difficile à expliquer.. Il est originaire d'un pays nommé "Terres violettes", et ceux y vivant croient en une.. Divinité? En tant que prêtre, Ceset prie celle-ci. Il la nomme Sha'haar et il ne jure que par elle. C'est la représentation du savoir et de la guérison.. D'où son aptitude à soigner les autres lions bien qu'il soit plus qu'un simple guérisseur."

Elle réfléchit. C'était à peu prêt tout ce qu'elle savait.. Non?

"C'est à peu près tout ce que je peux te dire sur son rang de Prêtre. Il a aussi certaines étranges habitudes mais j'ignore si cela est du à ses croyances et à ses devoirs ou tout simplement à sa personnalité."

Elle marqua une légère pause. L'air de rien, le gris sombre était bien plus mystérieux qu'il n'y paraissait.

"J'ignore encore beaucoup de lui mais.. Je suis sure qu'un jour je lui tirerais les racines du nez!"

s'exclama-t-elle d'un air déterminé, quoique toujours d'un ton léger. Elle espérait réellement qu'un jour Ceset lui ferait suffisamment confiance pour lui en raconter plus sur son passé.

La jeune lionne se tut l'espace d'un instant, avant de se souvenir de la dernière question d'Ahva. Devait-elle vraiment y répondre? Ou plutôt.. Pouvait-elle se le permettre?

Après tout, même si les deux femelles avaient déjà échangé beaucoup sur leurs vies et croyances, elles se connaissaient à peine.. Lui confier ses doutes, ses tracas et sa déception était-il vraiment approprié? La confiance que lui accordait la guerrière en lui parlant ainsi librement, en marchant à ses côtés sans crainte était une sorte de don.. Pourquoi se méfierait-elle d'elle à présent, alors que tout chez Ahva lui inspirait confiance et amitié?

"Pour ce qui est de ma mère.. J'ai peur que sa déception soir aussi grande que la mienne. Je ne veux pas lui causer de peine en lui avouant que celui qu'elle cherche depuis si longtemps n'est plus qu'un souvenir.. Et.. Que la seule famille que j'aie pu trouvé ici nous déteste sans même nous connaître.."

elle soupira doucement mais tâcha de ne pas perdre le sourire, peu importe la tristesse que cela lui causait.

"Il s'appelle Vita. Je l'ai rencontré adolescente. C'était bizarre de voir sur lui le pelage de ma mère et de mon jumeau. Enfin.. Ma mère est intervenue et nous ne nous sommes pas quitté en de bons termes. Il y a peu je l'ai trouvé blessé et lui ai offert mon aide malgré nos différents.. D'après lui, ma mère porte tous les traits d'un lion qu'il ne portait pas dans son coeur.. Un membre de sa famille je crois. Un lion.. Un lion du feu?"


continua-t-elle, sa voix trahissant peu à peu son.. mécontentement?

"Ma grand-mère Kachina a toujours décrit le père de ma mère comme un lion "enflammé". J'ai toujours pensé qu'il s'agissait d'un trait de caractère, d'une image. "

elle sourit nerveusement face à sa propre naïveté. Elle aurait du se douter de quelque chose dés leur première rencontre. Elle avait confondu Vita avec son propre frère !

"J'ai cherché à en savoir plus mais il ne voulait pas en parler. La seule chose que j'ai pu obtenir de lui en plus de ces quelques informations est une très aimable gifle d'au revoir."

Elle s'arrêta brièvement.

"Ma mère n'a jamais connu cette partie de notre famille. Peut-être est-il mieux qu'elle ne sache pas que nous semblons n'être qu'indésirables aux yeux de ce lion avec qui elle partage ses couleurs et peut-être même son sang.. De toute façon peut-être qu'il se trompe?"

s'exclama-t-elle en tâchant de se montrer plus positive que ces dernières secondes. Elle ne voulait pas blesser sa mère, et encore moins son frère..

"Le monde ne va pas s'arrêter de tourner pour si peu. Le Vent ne cessera pas non plus de souffler... Et le Soleil ne se lassera jamais de briller."

Elle adressa un sourire amical à Ahva, la fin de sa phrase faisant référence à ce que lui avait raconté la guerrière sur ses croyances. Elle se tut un instant, avant de songer que le temps des questions était pour elle arriver. Bien. A elle d'interroger. Poser des questions l'éloignerait peut-être de tout le reste..

"Ces terres du Soleil.. Ta mère te les a-t-elle décrites?"


lui demanda-t-elle, intriguée par ces terres qu'elle n'avait jamais visité malgré son long voyage, et que nul n'avait évoqué devant elle avant Ahva. C'était une partie des origines de son ôte, et elle semblait y être très attachée. Alors, elle voulait en savoir plus.

"Ta loyauté au Soleil semble aussi forte que celle que nous avons pour le Vent. Même si les entités auxquelles nous croyons sont différentes, elles paraissent participer à nos vies de manière similaire! Pour nous, le Vent est celui qui chaque jour nous guide.. Quand nous sommes perdus, il nous montre la voie. Il veille sur ses enfants et les protèges. Et quand vient pour eux le temps de quitter leur corps, celui-ci les emporte avec lui pour le plus long voyage de leur existence. Ils ne quittent pas vraiment ce monde et nous aident, se manifestant par une douce brise et veillant sur nous à ses côtés."

déclara-t-elle d'une voix plus calme mais néanmoins toujours aussi intéressée et curieuse.

"Dis moi.. N'as-tu jamais songer à voyager? Tu as l'air si curieuse et courageuse.."


Et ce qu'elle disait, Tadewi le pensait réellement. Une guerrière comme Ahva n'avait rien à craindre des dangers, c'étaient à eux de la craindre! Rawr!

"Et tous ces royaumes alentours? Comment se fait-il qu'ils soient si nombreux? De toutes les terres que j'ai pu visiter, celles-ci sont celles qui abritent le plus de clans différents! Cela n'a jamais posé de problèmes...?"

Si tout ceci l'intéressait réellement, elle posait également autant de questions pour se changer les idées. C'était une habitude, un réflexe chez elle. De plus, il semblait si simple de communiquer avec Ahva.. Pourquoi s'en priverait-elle?



_________________
Signature par Romane 2308~ Avatar par Awena

Spoiler:
 


Anciennement Hofu
Tadewi découvre le monde en DarkGrey
Mon merveilleux codage a été réalisé par Uhta ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3851-tadewi-fille-du-vent-heri
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 830
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: • Pensées parasites • Pv Ahva   Hier à 18:01


L’enthousiasme d’Ahva était palpable aussi la voyageuse ne manquait-elle pas de relever la fierté et l’amour de la lionne à l’égard de son peuple mais aussi de son roi. Ahva lui souriait. Comment ne pas être fière de tout cela, d’autant plus quand son propre père avait participé à ces bâtisses ? On parlait de l’œuvre de ses aïeux tout de même ! Toutefois, le rayonnement de la guerrière mua en surprise lorsque Tadewi évoqua le nom de sa sœur. Il était coutume en tant que personnalité importante que le nom d’un héritier parcoure la savane aussi vite que la brise du vent mais dans la voix de Tadewi sonnait une certaine familiarité. Se seraient-elles rencontrées ? Oh, Tadewi avait déjà arpenté la Terre des Lions, cela ne serait pas si étonnant.

« Tu les connais tous les deux ? »
« Prideland est une grande famille. » lui répondit-elle très malicieuse.

Oh si elle savait ! Un instant, Ahva avait craint que la lionne ne fasse le rapprochement avec sa sœur et que sa couverture de lionne lambda ne tombe à l’eau toutefois à en juger l’attitude inchangée de la lionne, le masque ne semblait pas être tombé. Tant mieux. C’était bien plus agréable de discuter de la sorte sans avoir d’étiquette sur le dos.

Alors Ahva se lança dans toutes ces tonnes d’explication, racontant à la brune l’importance du Cycle de la Vie et des Grands Esprits. Elle en entendait parler depuis qu’elle était du plus jeune âge et ces croyances s’étaient facilement intégré à son mode de vie mais les expliquer à un inconnu qui ne les avait jamais connus était plus délicat qu’il ne le paraissait. Ahva espérait ne pas avoir fait de fausses notes, elle n’était pas la plus fervente des paroissiennes. Son début de récit terminée, elle conclut en laissant le champ libre à toute question supplémentaire sans toutefois oublier les siennes. Lorsqu’elle l’interrogea sur les origines de sa mère et ses récentes découvertes, elle remarqua ce voile qui assombrissait le joli visage de la lionne. Oh. C’était donc un sujet sensible. Ahva s’en doutait, cela couler de source mais sa curiosité avait été grande et elle n’avait pu s’empêcher de questionner la voyageuse. Maintenant, elle s’en voulait.

Tadewi se racla finalement la gorge, ajoutant que la curiosité était un vilain défaut. Ahva rit de bon cœur bien que ses joues s’étaient enflammées d’un ton pourpre. Elle ne voulait pas paraître impolie voir même froisser la lionne mais heureusement, Tadewi avait un grand cœur et ne lui en tenu pas rigueur. Son ton de remontrance était d’ailleurs très mal joué mais Ahva se garda cette réflexion, souriant chaleureusement à la lionne pour se faire pardonner cet écart. Si elle le souhaitait, Tadewi n’avait pas à lui répondre, c’était à son entière discrétion et la guerrière ne chercherait pas à relancer.

La première réponse qu’elle lui accorda fut naturellement le retour de sa première question. Le prêtre. Ahva ouvrit grand ses oreilles, impatiente d’être instruite sur le sujet. Il semblait avoir un certain caractère, cela amusait la lionne. Elle l’avait plutôt imaginé calme, généreux et sage. Aux dires de Tadewi, elle s’était mise la griffe dans l’œil ! Ceset donc de son nom venait des Terres violettes et vénérait une divinité nommée Sha’haar et priait même pour elle. Quel dévouement … Ahva adressait certes des paroles au Soleil mais il ne lui était jamais venu à l’idée de prier pour lui. Serait-il plus à son écoute si elle se pliait à cette coutume ? Hmm, comment savoir, sa mère ne lui avait jamais parler de tel tradition, le Soleil était silencieux mais protégeait ses enfants. Est-ce que Sha’haar répondait à Ceset lorsqu’il lui parlait ? Ahva n’avait jamais entendu parler d’un Dieu éloquent. Les Esprits étaient tous silencieux, c’était bien leur particularité. Enfin, mêlant ses songes et l’écoute de Tadewi, elle apprit que Sha’haar n’était pas un tout mais qu’elle était orientée vers la guérison et le savoir. Avaient-ils alors d’autres divinités répondant à d’autres connaissances ? C’était fascinant.

Cependant, les propres connaissances de Tadewi avaient une fin et même si le lion gris était son compagnon de voyage, elle ignorait encore bien des choses à son sujet. Un véritable mystère rôdait autours de ce lion. Il n’en fallait pas plus pour Ahva.

« Ceset a vraiment l’air d’être un drôle de personnage mais je le trouve fascinant. J’espère qu’à l’avenir j’aurais l’occasion de croiser sa route, j’aurais beaucoup de questions à lui poser ! »

Ahva enviait la lionne pour sa liberté d’aller et venir mais aussi ces lions qu’elle avait eu la chance de connaître en chemin et qui animaient aujourd’hui son quotidien. Elle ne devait jamais s’ennuyer et surtout la porte de la connaissance lui était toujours ouverte. Oh Ahva n’avait pas vraiment à se plaindre, beaucoup de spécimens d’exception peuplaient Prideland mais tout ceci avait un goût bien plus exotique. Un goût de l’au-delà de Prideland.

La princesse coula un regard vers son accompagnatrice comme si elle attendait de nouvelles révélations mais à son grand désarroi, Tadewi demeurait silencieuse. Elle semblait soucieuse. Peut-être songeait-elle à la seconde question qui lui avait été posé. S’étant promis de ne pas relancer la lionne à ce sujet, Ahva patienta sagement qu’elle prenne une décision sans y être influencée. Si Tadewi lui confiait cette partie de son histoire, ce serait de son propre chef. Ahva prendrait ce qu’elle lui donnerait et jusqu’ici la voyageuse ne l’avait pas déçu.

Le silence ne s’éternisa guère et pour le plus grand bonheur d’Ahva, la voyageuse consentie à lui faire part de cette histoire plus personnelle. Enfin, grand bonheur grand bonheur… cette histoire n’avait pas l’air aussi enchantée que les précédents. Celui qu’elles cherchaient était mort mais il semblerait que Tadewi ait trouvé de ses descendants et qu’elle les ait rencontré. Ahva était confuse et il lui manquait beaucoup d’informations pour comprendre tout le mot de l’histoire mais ces quelques bouts que Tadewi avait semé de ci et là lui permettait tout de même de suivre le cours des choses. Qui étaient donc ces lions qui bien que partageant le même sang les avaient rejeté d’office ? Cela semblait bien cruel. Cruel comme … Vita. Les prunelles ambrées de la lionne s’écarquillèrent de stupeur.

Une étrange sensation grandissait en elle. Vita faisait partie de la famille de Tadewi ? Comment était-ce possible, qui … ? Bien que très perturbée, Ahva tâchait au mieux de ne pas laisser transparaître ses émotions et se concentra sur le récit de la voyageuse qui lui apporterait sûrement des réponses. Une rencontre qui s’était mal passé, des mots blessants, une rancœur vénale à la vision d’un pelage qui lui rappelait trop de mauvais souvenirs. Les lions du feu. Ils étaient les ancêtres que Tadewi et sa mère avaient si longtemps cherché. Ahva sentait son cœur s’emballer. Il n’y avait qu’un seul lion qui avait quitté ses terres natales et au vu de l’âge de Tadewi susceptible d’être son grand-père mais Ahva peinait à y croire. Narrant les souvenirs de Kachina, Tadewi lui confia qu’elle décrivait ce lion comme enflammé. Oh. C’était donc ça. Mais comment ? Elle se sentait toute chose. Kuzali lui avait conté d’innombrables histoires à propos de Samekh mais celle-là n’avait jamais été dite. Le savait-elle seulement ? Et lui alors, savait-il qu’il enfanté une Amadahys ? Perdue dans ses songes, elle entendit toutefois Tadewi lui confier le comportement odieux de Vita. « Oh ! » s’indignait-elle. Il avait été des plus odieux avec la jeune lionne et ce de manière bien injuste mais Ahva demeura silencieuse. Elle ne savait comment réagir face à ce flot d’informations. Vita lui avait-il confié qu’il avait une sœur et elle des … cousins ? Le mot n’était peut-être pas exact mais l’essentiel résidait en l’idée que sa famille des rouges était bien plus grande qu’elle ne le pensait et surtout, que Vita n’en représentait guère la morale répandue bien qu’il était de tous le plus digne et le plus pur Fils du Feu.

Ahva fuyait presque le regard de Tadewi, trop perturbée par ses propres songes. Quelle histoire… La princesse souhaitait lui parler de ce grand-père qu’aucune des deux n’avaient connu mais dont la Fille du Soleil savait bien des choses cependant, la brunette la coupa en lançant un appel au carpe diem, faisant un clin d’œil tant à ses coutumes qu’à celles qu’AHva avait adopté. Elle lui répondit par un sourire chaleureux, se détachant peu à peu de sa gêne. Reprenant la main dans leur jeu de rôle, ce fut au tour de Tadewi d’interroger la princesse guerrière et justement, ses questions tombèrent sur la Terre du Soleil.

« Bien sûr qu’elle me les a décrites. Elle a dû partir à son insu mais jamais ce souvenir ne s’est flétri dans son esprits. La Terre du Soleil était toujours avec elle, dans son cœur, et le Soleil n’a jamais cessé de la guider. » introduit la princesse, très enthousiaste à l’idée de narrer à son tours les récits de sa mère. « Elle me disait toujours que la Terre du Soleil était semblable à un paradis doré. De grandes plaines interminables aux herbes rayonnantes parent les lieux mais parmi toute cette lumière, existe une grande cascade où les Lions du Soleil ont établi leur refuge. C’est un lieu de vie idyllique mais surtout prospère. Pas loin, il y a la jungle des léopards. Les deux espèces sont amis ou du moins l’étaient-ils à son époque. Il y a également un grand Volcan et lorsque celui-ci entre en éruption, les croyances évoquent la colère de leur Père. Elle m’avait parlé d’un rituel qui m’avait beaucoup plu, celui des nouveau-nés royaux. Ils étaient emmenés au sommet de la cascade durant l’aurore puis présenté aux premiers rayons du soleil pour recevoir sa bénédiction. Ce doit être merveilleux. »

Ahva affichait un sourire doux et serein à l’évocation de ces histoires. Sa mère était tant restée fidèle à ses coutumes que le jour de leur naissance, elle avait demandé à ce que ses enfants soient emmené au bout du promontoire pour y être présenter à son Père. Ahva était fière d’avoir pu connaître ce rituel de naissance mais une partie d’elle aurait aimé que ce soit au sommet de la Cascade divine.

Comparant la loyauté de la princesse au Soleil à la sienne pour le Vent, Tadewi lui confia quelques-unes de ses croyances. Enchantée à l’idée d’en savoir plus, Ahva n’en rata pas une miette. Se joindre à la mêlée du vent une fois l’esprit dissocié du corps pour entamer un voyage d’un nouveau genre… cette idée lui plaisait beaucoup. Dans toutes formes de croyance, on retrouvait bien souvent cette idée d’un voyage éternel. Elle était cher au cœur des vivants, comme une promesse que les défunts partaient pour un autre lendemain. Sourire aux babines, la lionne dorée lui confia :

« Tu sais Tadewi, nous avons beau tous avoir des croyances différentes, j’ai l’impression qu’elles sont toutes semblables dans le fond : une entité qu’on ne voit pas mais qu’on peut sentir, qui nous guide et nous protège. Un Quelque chose de supérieur qui nous rassure quand on a peur et sur qui on peut se tourner dans les moments de doute. Pour toi c’est le Vent, moi c’est le Soleil, Ceset se tourne vers Sha’haar et d’autres vers les Grands Esprits. On a tous besoin de ce Quelque chose de plus grand que nous et qui ne s’effrite avec le temps. »

Ahva avait tourné sa foi vers le Soleil mais quand viendra son tour de partir, où irait son âme ? Avec les Grands Esprits ou auprès du Soleil ? Elle se demandait si tous pouvaient se retrouver dans le même grand voyage malgré leur croyance. Devrait-elle choisir entre ses ancêtres et amis ? Oh elle ne l’espérait pas mais de toute manière, ce moment était loin d’être venu aussi était-il préférable de s’attarder sur le présente et non la fin.

Curieuse de l’intérêt qu’Ahva portait à toutes ces histoires, Tadewi lui parla de voyage et d’aventures. Le regard de la princesse semblait briller de mille feux.

« Oh j’aimerais bien, beaucoup même mais je ne peux pas. Pas encore du moins. J’ai des responsabilités ici que je ne peux pas fuir et une famille qui compte sur moi. »

Son sourire semblait presque douloureux. Bien sûr qu’Ahva rêvait de voyager, depuis qu’elle était rentrée sur Prideland cette idée l’obnubilait et c’était comme si toutes les discussions entretenues avec tiers personne la ramenait à cela : le voyage. Elle le voulait, plus que tout mais une princesse ne pouvait pas toujours suivre ses rêves. Awena avait besoin d’elle, Kumpa était surchargé de travail avec la venue des réfugiés Mositus et surtout, il y avait cette ombre planant sur Outland qu’elle devait surveiller. Trop de choses contraignantes la retenait ici et partir suivre ses envies revenait à fuir et ça, une lionne aussi fière qu’elle ne pouvait se le permettre. Ahva partirait mais seulement quand elle le pourrait.

Toujours aussi curieuse, Tadewi l’interrogea sur les royaumes alentours. Ahva retrouva sa fraîcheur, s’éloignant de ces songes contraignants et douloureux. Oh oui, ça pour un nombre de clan considérable, il y en avait !

« Hmm, tu te doutes bien qu’avec autant de royaumes réunis, l’entente fait parfois défaut … Chacun a forgé sa propre histoire, les Jangowas dans leur précieux désert qu’ils ne quittent jamais -et nous évite donc de nombreux conflits, si tu savais comme ils sont orgueilleux et belliqueux, c’est une très bonne chose- mais leur obsession du Désert les a poussés à chasser les Mositus qui autrefois vivaient dans l’Oasis. Ils ont erré sur de nombreuses terres avant d’élire domicile dans la Lande. Ils y sont restés quelques temps avant que les Lamasus ne leur accorde l’asile dans la Jungle du Zawadi seulement, ils se sont dispersés. Une partie du clan s’en est allé chercher d’autres terres tandis que les autres sont restés mais les Lamasus leur accorder ce parcelle de terre sous certaines conditions et l’un d’entre eux y a failli. Ils les ont mis dehors. Beaucoup sont venus se réfugier sur Prideland tandis que les autres continuent de chercher une nouvelle terre d’accueil. Ah les Lamasus d’ailleurs, ils sont apparus pendant la Grande Guerre. Vois-tu, une terre telle que Prideland attire de nombreuses convoitises et un jour, des lions noirs sont apparus : les Nyeusis. Ils étaient d’une force spectaculaire et surtout très ambitieux. Ils se sont alliés avec le roi d’Outland, Massempo -cela a d’ailleurs créer une division au sein du clan- et avec Sharkan, le tyran de Freeland qui était venu s’accaparer le trône de force. Tout ce petite monde a livré bataille et les Nyeusis sont parvenus à prendre Prideland de force. C’était une ère bien sombre. Kumpa est allé chercher l’appui des soldats du nord et leur roi, l’illustre Theluji nous as aidé à reprendre ce qui était notre. Les Nyeusis sont tombés, Prideland a retrouvé son roi mais les choses n’étaient pas tout à fait fini. Beaucoup sont morts durent cette dernière bataille, Theluji y compris et le Nord en a pris un coup. Massempo a également péri et sa fille aînée, Tahani, lui a succédé. Sharkan a puéri et Dejèm, le roi légitime, a récupéré son trône. On peut dire que tout est rentré à peu près dans l’ordre depuis ces événements. Quand je suis née, tout était déjà fini alors je n’ai rien connu de cette période, ce sont mes parents qui m’ont tout raconté. »

Ahva ne s’était pas rendu compte d’avoir monopoliser la parole autant de temps et s’excusa dans un sourire gêné. L’histoire de la Terre des Lions était bien rempli et il était difficile de la résumer en si peu de temps toutefois, Ahva estimait avoir bien fait son travail.

« Ce n’est qu’un grand résumé de toutes nos histoires, j’espère ne pas t’avoir effrayé d’ailleurs mais j’ose espérer que ces temps sont derniers nous. Le dernier Nyeusis a récemment été tué, leur ombre en a fini de ravager nos terres. Tout ce qu’il reste de ces querelles sont les histoires de succession au trône. C’est fou comme le pouvoir peut faire tourner les têtes. Les Jangowas sont peut-être loin d’être les plus aimables mais au moins ont-ils toujours eu cette bonne idée de ne pas quitter leur Désert, ils n’ont jamais pris part à aucun conflit si ce n’est celui des Mositus. Personne ne sait vraiment où a commencé leur querelle, elle est seulement là depuis toujours. »

Elle soupira presque lasse. A expliquer toutes ces choses à la voyageuse, Ahva réalisait la chance qu’elle avait eu de naître en temps de paix et d’avoir pu passer une enfance tranquille à l’abri de tout danger.

« Mais hmm, Tadewi, il y a un point sur lequel j’aimerais que l’on revienne et qui n’a rien à voir avec toutes ces histoires de royaumes. »

La princesse coula un regard vers la lionne brune, l’expression soudainement bien plus sérieuse. Il fallait bien qu’elle confie ce qu’elle savait car étonnement, elle faisait confiance à Vita pour en avoir confier bien peu à la jeune lionne en quête de vérité.

« Avant de rejoindre Prideland et de connaître mon père, bien avant tout ça, ma mère était voyageuse. Elle venait de si loin, tout ici lui était étranger et elle était très fragile, ce n’était presque encore qu’une enfant mais alors qu’elle errait seule, elle a un jour rencontré un lion qui l’a pris sous son aile. Leur histoire n’a commencé qu’à la demande de ma mère qui en avait assez d’être seule mais je crois qu’aucun des deux n’avait idée de l’ampleur que prendrait leur histoire. Ils ont parcouru la Terre des Lions côté à côté et ont accompli tant de chose … leur duo aussi étonnant qu’il était inspirait beaucoup de lions. Ils n’étaient pas amants mais leur relation n’en était que plus forte. Elle parlait toujours de lui comme son Créateur. Personne n’a jamais vraiment compris que ce ça signifiait mais ce lion était de loin le plus important à son cœur et Tadewi, je crois que c’était ton grand-père. »

Elle marqua un temps de pause puis s’arrêta de marcher et chercha le regard de la lionne. Elle craignait la réaction de Tadewi, peut-être parce qu’elle avait déjà chercher des réponses et n’avait trouvé que de la déception mais il lui semblait important de lui confier ce qu’elle savait.

« Il s’appelait Samekh et c’était un Fils du Feu. Vita est son neveu et je crois que s’il n’a pas souhaité t’aider c’est parce qu’il ne l’aimait guère. Mais tu n’es pas toute seule Tadewi et il n’y a pas que Vita qui fait partie de ta famille. » lui confiait-elle d’une voix douce, un peu anxieuse à l’idée d’avouer à Tadewi que sa mère n’était pas la seule enfant de l’exilé. « D’abord il y a Ishana, la sœur de Vita et ses quatre enfants. Eux je ne les connais pas mais Ishana c’est une vraie perle rare, il n’y a plus douce et bienveillante qu’elle. A vrai dire, c’est tout le contraire de Vita mais ne lui en veut pas, il est parfois ronchon et parler de Samekh ne l’amuse guère mais c’est mon ami et je peux t’assurer qu’il a un bon fond. »

Faisait-elle l’avocat du diable ? Oui, en quelque sorte. Ahva avait conscience des défauts du rouge et de tout ce qu’on pouvait lui reprocher mais à son égard, le vieux lion avait toujours été bon et la princesse l’affectionnait beaucoup. A bien y réfléchir, elle ne saurait trop décrire leur lien mais elle savait qu’il était fort. A son retour sur Prideland et accablé par la promesse qu’elle avait faite à Soto, Vita avait été le premier à la soutenir et à se tenir à ses côtés. Il serait toujours là pour elle, il le lui avait promis et elle croyait. Aussi étonnant que cela pouvait paraître, Ahva lui faisait une confiance aveugle mais quand bien même elle aurait pu songer au rouge pendant des heures, il lui restait encore une chose à confier à Tadewi. Un peu confuse, elle reprit :

« Samekh a également eu des enfants : Tadji et Waasi. Ils sont de sang-mêlé eux aussi, leur mère est Outland. C’est Tahani. »

Bon voilà qui était dit. Ahva se sentait plus légère après avoir confessé son savoir mais elle craignait toujours autant la réaction de Tadewi. Serait-elle comblée à l’idée de savoir que sa famille était plus grande qu’elle ne le pensait ou contrariée à l’idée que son grand-père ait refait sa vie sans jamais se soucier de sa première fille ? Ahva n’avait vraiment aucune idée d’où pencherait la balance mais elle se tenait à l’entière disposition de Tadewi pour quelconque besoin elle avait.


_________________
Images © Akinyi & Yetsa


Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: • Pensées parasites • Pv Ahva   

Revenir en haut Aller en bas
 
• Pensées parasites • Pv Ahva
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Seul et sage pensée!
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Petite pensée pour le Japon
» reflexion bidon sur le mode de pensée de la société !!!!!
» Tome 9 - Ce que vous en avez pensé ! ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Glorieux Royaume — Prideland
 :: La Savane
-