Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Sumu, Sekhmet, Shasta & Kutoa

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Peter Crowley's Fantasy Dream

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Eyes closed (ft. Keri, Nilam et Hotaru)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 19 Masculin
Nb de Messages : 414
Localisation : Belgique, Hainaut

En savoir +
MessageSujet: Eyes closed (ft. Keri, Nilam et Hotaru)   Dim 21 Jan - 18:05

Mes petits lions ne cessaient de grandir. Et chaque jour, chacun d’entre eux m’étonnais un peu plus. Adultes, ils seront de grands lions, c’est certain. Et tant que nous resterons unis, rien ne pourra briser notre famille.

Mais il n’y a pas de grand jour sans jours calmes pour les accompagner. C’était le cas de ce début de matinée où moi, Keri et Nilam allions voir Anoki. Ça faisait longtemps que je ne l’avais pas vu et je sais que les enfants auront un grand plaisir à le revoir également ! Uka, Kiki et Ashka, partaient de leur côté aujourd’hui.

"Allez, les petits gars, on y va !

A ce soir et soyez sage !"
disais-je, tout souriant, à Uka et les 2 autres petits. J'englobais bien sûr ma compagne dans le lot.

"Bon, tels que je connais Ano, il doit être du côté de la savane près du rocher. Vous êtes prêt à aller embêter votre oncle Anoki ?"

Et avec le cœur léger, nous nous sommes mis en route. Nous discutions de tout et de riens, je leur racontais quelques bêtises qui me revenait en tête avec Anoki et Awena sans pour autant les insister à en faire, loin de là. Mais, il fallait bien avouer, en y repensant, j’ai bien fait de les faire ses conneries. Ça me fait de bonnes histoires à raconter

Après avoir parcouru quelques mètres, il me semblait voir la silhouette de mon meilleur ami se tracer petit à petit à l’horizon. Je me retournai vers les enfants et disant :

"Le voilà, nous allons le…."

Une pause s’installa en voyant qu’il n’y avait que Nilam qui m’avait suivi.

"Où est encore passé ta sœur ?"

Regardant autour de moi, je ne l’apercevais pas. Il n’y avait que herbes, arbres et rochers autour mais pas de Keri !

Nous rebroussions chemin pour voir si elle ne trainait pas derrière. J’espérais que rien de mal ne lui était arrivé.

_________________

Signature: © Ukarimu/ Avatar : © Akinyi (Merci à vous Very Happy )
HistoireRp's et liensRapport du matin
Signa. Awena ( Merci ! ) :
 

“Don’t walk behind me; I may not lead. Don’t walk in front of me; I may not follow. Just walk beside me and be my friend.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4304-tan-diel-handsome-little-
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 98 Féminin
Nb de Messages : 313
Localisation : Je songe... Je songe

En savoir +
MessageSujet: Re: Eyes closed (ft. Keri, Nilam et Hotaru)   Dim 28 Jan - 16:45




Eyes Closed

Feat Tan Diel & Nilam & Keri (WICÉMWAJECÉ)



Aujourd'hui, c'était un jour avec Papa !


Il faisait beau, un jour idéal pour partir en balade ! J'étais heureuse de partir avec papa, et mon frère Nilam. Cela nous ferait passer un peu de temps ensemble. Nous allions voir Anoki, et j'avais déjà hâte de bondir dans sa crinière, et de jouer avec lui. J'adorais tonton Anoki, et même si j'étais moins joueuse que les autres, surtout Kita, j'aimais beaucoup quand il devait m'attraper parce que je courrais plus vite avec mes petites pattes !

J'avais dit au revoir à ma maman et ma sœur, que j'avais hâte de revoir tout à l'heure pour leur donner des nouvelles, et nous étions partis. Lorsque mon papa demanda si nous étions prêt à embêter notre tonton, je répliquais un peu plus vivement que d'habitude :


- Et comment ! Dis... Tu crois qu'il sera content de nous voir, tonton Noki ?



Je m'inquiétais un peu de le déranger. Il pouvait avoir des choses à faire, et même s'il était gentil, peut-être que nous voir arriver n'était pas quelque chose qu'il avait prévu. Peut-être que nous allions arriver au mauvais moment... Et Anoki était tellement gentil qu'il ne dirait jamais qu'on le dérangeait. Il essaierait peut-être de nous faire rire plutôt. Et il s'entendait bien avec papa. Ils étaient amis. Mon papa, il choisissait bien ses amis n'est-ce pas ?

Mais mon papa, il en avait des anecdotes à raconter... Et bla bla bla, et bla bla bla... Nous progressions en direction du côté de la savane, alors je regardais les paysages d'un œil curieux, quêtant quelques animaux que je pourrais chasser quand je serais plus grande. Je vis avec émerveillement quelques papillons colorés, puis je reportais mon regard joyeux devant moi. Nilam semblait écouter père, qui racontait ses histoires. J'aimais l'écouter, mais ce qu'il disait là ne m'intéressait pas. Je n'étais pas réceptive. Et puis, il me semblait les avoir déjà entendu cent fois les bêtises qu'il avait faites avec Awena et toton Noki.

Je traînassais un peu, laissant mon frère avancer un peu plus avec mon papa. Mes prunelles vertes détaillaient quelques lions que je voyais. Je regardais comment ils chassaient, admirative. Je n'écoutais que d'une oreille ce que notre papa disait, et je n'avançais que d'une patte un peu traînante. La voix de papa se fit de plus en plus lointaine, et sans que je ne m'en rende compte, ils avaient disparu.

Après quelques minutes que je passais à regarder les lionnes attraper une antilope, je m'exclamais en les voyant la dévorer :


- Ouais ! Elles l'ont eue ! Ah ah ! Vous avez vu ça ?



Mais personne. Ils étaient partis sans moi. J'étais restée un peu trop en arrière, et mon allure ralentie avait fini par les faire me semer. Papa, il pourrait faire un peu attention à moi quand-même ! Nilam encore, c'est mon frère et il est petit, mais papa, il est censé nous protéger. Qu'est-ce que je vais faire, moi, toute seule dans la savane ?

Je déglutis et je m'aventurais dans les herbes hautes, pour me cacher. Papa et maman m'avaient toujours mise en garde, avec la fratrie, des dangers qui pouvaient rôder. Ils nous avaient dit que les prédateurs pouvaient nous vouloir du mal, et que même les lions étaient méchants parfois. Il ne fallait pas suivre quelqu'un que l'on ne connaissait pas, et se méfier de ceux qui avaient l'air gentils, parce que c'était parfois un masque pour nous faire croire qu'ils l'étaient. Et ceux qui étaient méchants alors ? C'était un masque aussi... ?

J'avais un peu peur, mais quand je soulevai ma petite tête des herbes, mes yeux se posèrent sur un grand lion un peu plus loin, qui s'ennuyait apparemment. Il était assis, et il caressait l'herbe du bout du pattes.


« Est-ce que c'est Potachou ? »


Mes parents m'avaient parlé de lui. C'était l'aîné de la portée de Damu et Asahi. Il était le cousin du prince et des princesses et donc il faisait partie de la famille royale. On disait qu'il n'était pas agréable, mais lui, pourrait sûrement me protéger ! Et peut-être m'aider à retrouver ma famille ? C'est ça ! Potachou serait mon sauveur ! Comme ça, je pourrais aussi débuter mon expérience sur les masques de méchants, et en savoir un peu plus sur lui.

Un sourire malicieux se dessina sur mes babines. Je m'avançai, sans crainte. Il fallait que je rencontre le fauve. Il m'intriguait, et je voulais en savoir plus sur lui. Alors, j'arrivai face à lui, et pris place assise à bonne distance. Comme ça, s'il était vraiment méchant, je pourrais prendre mes pattes à mon cou !


- Bonjour monsieur le gros lion.



C'était vrai qu'il n'était pas vraiment élancé. On aurait plutôt dit un patapouf. Il n'était pas gros, mais il avait de la graisse quand-même ! Je pouvais le faire courir, peut-être que ça l'aiderait un peu... Mais pour l'instant, je voulais d'abord être sûre de ne pas m'être trompée :


- Est-ce que c'est toi, le fameux Potachou ?








To be continued ...


©️ Halloween



_________________
« La vie n'est pas un jeu, même si parfois, on aimerait gagner la partie. »


Kit :  (c) Hota

Keri vous écoute en #993333


Dernière édition par Keri le Jeu 8 Fév - 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 17 Féminin
Nb de Messages : 416
Localisation : Dans ton mur

En savoir +
MessageSujet: Re: Eyes closed (ft. Keri, Nilam et Hotaru)   Mar 30 Jan - 22:18



Eyes Closed
Que la partie de cache-cache commence...

Debout au pied levé, je n'avais que très peu dormi, trop excité à l'idée de voir mon Oncle Ano avec qui je passais plus de temps que le reste de notre petite fratrie. J'avais toujours adoré l'ami d'enfance de mon papa et j'aimais particulièrement écouter les divers récits de leur aventures, j'avais des étoiles dans les yeux quand Oncle Ano ou papa m'en parlait, je trouvais ça passionnant.

Plus l'heure du départ approchait, plus je ne tenais plus en place à l'idée de partir en balade avec mon aînée et mon père. L'idée de ne pas partir avec Kita me déplaisait et me faisait «plaisir » en même temps, après tout, j'avais beau être bien plus proche d'elle que de Keri, je pourrais lui conter notre aventure et elle pourrait me faire le récit de sa journée passé avec Ashka et maman.

Lorsque notre père nous annonça enfin que l'heure était venue de partir, je ne pu me retenir de sautiller un peu partout autour de notre petit groupe d'«expédition» qui partait à la recherche de l'Oncle chéri. Me calmant rapidement, j'en profita pour mettre un petit coup d'épaule amical à Ashka et Kita et dit au revoir à ma mère avant de reporter mon attention sur mon papa qui nous demanda si nous étions prêts à embêter Oncle Ano avant que Keri ne lui réponde en une fraction de seconde pour nous deux.

Durant notre quête du Graal, papa nous contait des bêtises faites lorsqu'il était avec la princesse Awena et notre Oncle, il radotait parfois, mais ses récits me fascinais toujours autant. Il ne manquait pas de nous rappeler entre deux anecdotes que nous devrions éviter de reproduire ses bêtises, bien qu'à notre âge, ce serait normal d'en faire. Je marchais joyeusement aux côtés de père en ne songeant qu'à Oncle Ano et à la façon dont il allait nous accueillir.

Oncle Ano serait probablement en train de se promener dans la savane comme papa nous le disait souvent, m'interrogeant sur ce qu'il faisait si souvent à cet endroit. En effet, il n'était pas rare que je le vois ici lorsque je le recherchais afin de passer un peu de temps avec ce dernier. En chemin, j'en profitais pour faire voyager mes yeux de la droite vers la gauche afin de voir si je ne voyais pas ce lion que j'estimais tant.

Je détourna ensuite le regard en arrière afin de jeter un rapide coup d'oeil à Keri, elle semblait nous suivre d'un peu plus loin, regardant ailleurs. Elle observait une partie de chasse, mais tant qu'elle nous suivait, tout irait pour le mieux. Retournant à la recherche de mon Oncle, je ne prêta pas plus d'attention à mon aînée, pensant qu'elle savait probablement autant que moi ce qu'elle faisait et qu'elle n'allait pas perdre notre trace.

Songeant à ma sœur qui se trouvait normalement derrière nous, je me souvins de tous les avertissements donnés par nos géniteurs sur les dangers potentiels de nos terres. Puis, me concentrant sur les paroles de mon père, je l'entendis commencer à annoncer la vue de notre Oncle, mais il s'arrêta en pleine phrase, faisant une pause. Ce n'était pas dans ses habitudes, je le regarda sans trop comprendre la cause de cette arrêt soudain avant qu'il ne me demande :

« Où est encore passé ta sœur ? »

Je pris quelques minutes avant de comprendre sa demande, pensant qu'il plaisantait. En voyant un air d’inquiétudes sur son visage, je percutais que ce n'étais pas le cas, me retournant comme s'il était possible qu'elle échappe à son regard émeraude et scrutant les environs, je compris vite que mon aînée n'était visiblement pas un modèle à suivre. Je détourna mon regard turquoise vers mon père avant de lui annoncer le constat :

« Je sais pas, pendant la balade, elle était lente et regardait une partie de chasse quand je lui ai jeté un coup d'oeil »

Tout cela ne voulait dire qu'une chose, à cause de ma sœur, je ne pourrais m'amuser avec mon Oncle aujourd'hui, mais on allait faire une partie de cache-cache géante avec Papa. J'en frétillais d'avance en faisant demi-tour avec notre père pour commencer à chercher la « fugitive », heureux de jouer à un jeu avec Keri et Papa, je scrutais la moindre herbe se mouvant au gré du vent afin de la retrouver, je voulais absolument gagner cette partie, et étant en duo avec mon père, je savais que nous allions la retrouver.

« Que la partie de cache-cache commence, on va pas perdre hein papa ?»

Nymeria.gif © tumblr

_________________


Avatar et signature © Kusafiri

Nilam appelle Oncle Ano en Seagreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 98 Féminin
Nb de Messages : 177
Localisation : Sur le plus merveilleux royaume qui soit : Le Mien.

En savoir +
MessageSujet: Re: Eyes closed (ft. Keri, Nilam et Hotaru)   Dim 4 Fév - 16:15




Eyes Closed

Feat Tan Diel & Nilam & Keri (WICÉMWAJECÉ)



Qu'est-ce qu'elle fout là, elle ?


Alors qu'il était posé, en position assise dans la Savane, pour s'adonner à quelques réflexions qui ne regardaient que lui, Hotaru ne savait pas encore qu'il allait bientôt être dérangé par une boule de poil d'une couleur Terre de Sienne. Pour l'instant, il jouait avec quelques brindilles du bout des pattes, en songeant à des épisodes plus ou moins agréables de sa vie... Parce qu'il aimait la remettre en question, sa vie, même si ça ne servait à rien, et même s'il était conscient qu'il ne la changerait pas même en le faisant.

La cicatrice laissée par sa sœur ne lui faisait plus mal, mais elle ne disparaissait pas. Sans doute resterait-il marqué à vie par ce passé, et par cette lionne dont il s'était promis de se venger un jour. Il n'avait pas voulu nourrir plus de haine envers elle, ni même lui rendre son coup ce jour-là, car ç'aurait été lâche et sans intérêt. Mais désormais, puisqu'il était marqué du fer rouge des sauvages, il devrait se venger dès qu'il la reverrait. Elle était libre, elle avait la Terre des Lions entière pour se cacher, alors s'il venait à lui tomber dessus, c'était que le destin avait décidé qu'il en était ainsi, et qu'il devrait lui rendre ce qu'elle lui avait donné : une effroyable gifle. Et celle-là, il ne la regretterait pas.

Il soupira, lorsqu'une jeune voix s'adressa à lui, en le saluant. Il leva les yeux du sol pour les poser, guère plus haut, sur une petite lionne qui était venue vers lui. Pourquoi ? Il n'en savait rien. D'ordinaire, les parents mettaient en garde leurs enfants sur le fait qu'il n'était pas fréquentable et qu'il valait mieux l'éviter au risque de s'attirer sa colère. Mais elle, elle était là, et dans son regard émeraude encore innocent, particularité de son âge, brillait comme une étincelle de maturité qu'il ne trouvait que rarement dans les yeux des lionceaux. Elle était intrigante, certes, mais elle était avant tout venue le déranger dans sa tranquillité.


- Bonjour, petite. Qu'est-ce que tu me veux ? Tu tombes mal, je suis de mauvaise humeur, comme toujours. On ne t'a pas dit que j'étais un gros méchant lion ?



Il ne tenta même pas un sourire dans l'espoir de lui faire peur. Après tout, il s'en fichait. Il allait juste lui faire gentiment comprendre qu'elle le dérangeait, et que sa présence lui plairait davantage si elle était ailleurs que sous son museau.


Enfin, elle l'appela... Potachou !? Le lion écarquilla les yeux sous la surprise, avant de l'assommer d'un regard assassin qui la fit se tapir sur elle-même. L'expression meurtrière du lion terrifia instantanément la plus jeune, qui se recroquevilla en le fixant avec effroi. Le souffle court, elle regretta durant quelques instants d'avoir désobéi à ses parents et de l'avoir approché, certaine qu'il allait la tuer.


- Hotaru ! HO-TA-RU tu m'entends !? Jamais plus n'écorche ce nom, espèce d'imprudente ! Quel manque de respect ! C'est incorrigible !



Toute tremblante, Keri déglutit, et hocha vivement la tête, hésitant même à supplier le grand brun de l'épargner. Mais il ne semblait pas en avoir après sa vie, alors au fil des secondes, elle se détendit un peu...


- P-Pardon...



Hotaru ronchonna dans sa barbe, et regarda ailleurs, en lui intimant de se redresser. Elle lui faisait pitié à être avachie dans la boue.


- Tu n'as pas de parents à aller enquiquiner ?



Histoire, peut-être, de lui foutre enfin la paix... Qu'elle reparte aussi vite qu'elle était venue, cette imprudente.







To be continued ...


©️ Halloween



_________________
« Il n'y a rien de plus flamboyant que le pelage fauve d'un Pridelander ayant le sang pur. Sachez-le. »


Avatar ©️ Gahiji
Signature ©️
Yetsa
MERCI !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 19 Masculin
Nb de Messages : 414
Localisation : Belgique, Hainaut

En savoir +
MessageSujet: Re: Eyes closed (ft. Keri, Nilam et Hotaru)   Lun 5 Fév - 19:35





"Je ne sais pas, pendant la balade, elle était lente et regardait une partie de chasse quand je lui ai jeté un coup d'œil"

Elle trainait donc derrière. Je vis Nilam, commencé à se tourner vers les herbes agitées par le vent faible. J’entamais le pas quand il continua par proclamer une partie de cache-cache ouverte. Pour lui, ce n’était qu’un jeu. Mais je doute qu’il comprenne qu’il y avait peut-être du danger.

"Écoute, tu restes près de moi quoi qu’il arrive et si tu la vois, tu me le dis. Avec ce que tu m’as dit là, elle doit être juste dernière nous. Commençons par rebrousser chemin."


J’étais inquiet. Qui ne le serait pas après avoir perdu de vue son enfant ? Cela pouvait –être l’histoire de mon frère qui recommençait une nouvelle fois encore. Je devais la retrouver, je ne me le pardonnerais jamais si je la perdais comme j’ai perdu Weya. La panique s’était emparé de moi. Tout en regardant partout autour, je prenais soin de voir si Nilam me suivait aussi. Pas question de le perdre de vue lui aussi.

"KERIIII"

Aucune réponse ne venait à moi, j’avais uniquement réussi à faire peur aux animaux pas très loin de nous.

"Pitié qu’il ne lui ai rien arrivé."

J’entendis quelques minutes plus tard une voix s’énervé non-loin de là où l’on se trouvait. Je croyais distinguer la voix d’un mâle disant un mot ressemblant à « incorrigible »

"Viens ! Ne me perds pas !" disais-je à mon fils.

Je commençais à courir vers l’endroit d’où provenait cette voix jusqu’à découvrir au loin deux silhouettes. Une grande silhouette brune clair et une plus petite toute brune. C’était elle !

"Elle est là !"

Tout en continuant de courir, je finis par reconnaitre le visage du fameux Hotaru. Beaucoup de rumeurs trainait à son sujet. Orgueilleux, désagréable et étrange m’avait raconté Uka. Il avait la réputation d’être colérique et belliqueux. J’espéres qu’il n’avait rien fait à Keri. Sinon, il aura à faire à moi. Arrivant près d’eux, Keri était toute recroquevillé, tremblante et avait la tête baissée. Nilam accourait immédiatement derrière moi.

"Keri… chérie. Tu n’as rien ?" lui disais-je en la prenant et rapprochant près de moi.

"Tu es toute tremblante ma pauvre…"

Je regardais d’un regard assassin Hotaru, lui criant dessus :

"Qu’avez-vous fait à ma fille ?!"

Il avait intérêt à s’expliquer s’il ne voulait pas se retrouver en mauvaise posture.

_________________

Signature: © Ukarimu/ Avatar : © Akinyi (Merci à vous Very Happy )
HistoireRp's et liensRapport du matin
Signa. Awena ( Merci ! ) :
 

“Don’t walk behind me; I may not lead. Don’t walk in front of me; I may not follow. Just walk beside me and be my friend.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4304-tan-diel-handsome-little-
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 98 Féminin
Nb de Messages : 313
Localisation : Je songe... Je songe

En savoir +
MessageSujet: Re: Eyes closed (ft. Keri, Nilam et Hotaru)   Jeu 8 Fév - 20:46




Eyes Closed

Feat Tan Diel & Nilam & Keri (WICÉMWAJECÉ)



L'erreur du siècle.


J'avais appelé le grand lion par son prénom. Du moins je croyais ! Mais il s'est énervé. J'ai cru qu'il allait se jeter sur moi pour me tuer ! Il y avait une étincelle de rage dans son regard pourtant joli, d'un bleu marine saisissant. Mais je ne pouvais pas vraiment m'extasier, parce que j'avais trop peur de lui pour ça. Entre deux de ses cris, j'ai compris que j'avais mal prononcé son prénom... Je pouvais comprendre qu'il soit en colère...

Je m'excusai sur un ton tremblant. Il s'appelait Hotaru, et pas Potachou. En même temps, je me disais bien que c'était un nom bizarre, mais je ne l'avais entendu qu'une fois quand mes parents m'avaient parlé de lui donc je l'avais mal retenu, ça pouvait arriver non ? Il s'était peut-être senti insulté... Je n'aimerais pas que l'on écorche mon prénom.


- Mes parents, en fait, ma mère elle est partie avec ma sœur et mon frère, et mon autre frère il est avec mon papa, mais je sais pas où. Du coup je t'ai vu a-alors je suis venue te voir... Mes parents ils m'ont parlé de toi.



Le grand fauve sembla voir quelque chose au loin, qu'il regarda d'un air intrigué et légèrement... empli d'appréhension je crois. En fait, c'était mon père, mais je ne le savais pas puisqu'il arrivait dans mon dos ! Il me rapprocha de lui, j'avais tressauté parce que j'avais cru qu'on m'enlevait. Hotaru nous regardait, un sourcil arqué en accent circonflexe.


- Je vais bien papa, on discutait Hotaru et moi.



Je ne voulais pas attirer d'ennui à Potachou. Après tout, ce surnom, je l'aimais bien ! Mais mon papa semblait être vraiment en colère. Je m'en voulais un peu, c'était ma faute. Si je ne m'étais pas laissée distancée, mon papa il serait pas en train de le disputer... Mais Hotaru, il faisait partie de la famille royale, il fallait qu'il reste gentil avec lui. En plus, je pensais qu'il n'était pas aussi méchant que ce qu'on disait sur lui.


- Papa !



Je m'interposai un peu pour qu'il m'écoute, me dégageant pour m'asseoir devant lui, et je posai ma petite patte sur celle de Tan Diel.


- Il ne m'a rien fait. En fait...



Je baissai la tête, un peu honteuse, consciente que j'avais désobéi en venant le voir alors que mes parents m'avaient formellement conseillé de ne pas l'approcher.


- C'est moi qui suis venue l'embêter. Comme j'avais un peu peur, il était en train de me demander où étaient mes parents.



Il ne fallait pas que mon papa s'en prenne à lui, parce qu'il n'avait rien fait lui. C'était moi qui devais être disputée parce que je m'étais sauvée et j'avais désobéi. J'esquissai un petit sourire un peu crispé, consciente d'avoir mis un peu de pagaille. Je n'avais même pas fait attention à Nilam qui accompagnait mon papa, et qui regardait la scène.






To be continued ...


©️ Halloween



_________________
« La vie n'est pas un jeu, même si parfois, on aimerait gagner la partie. »


Kit :  (c) Hota

Keri vous écoute en #993333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Eyes closed (ft. Keri, Nilam et Hotaru)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eyes closed (ft. Keri, Nilam et Hotaru)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Thalia ◭ Living is easy with eyes closed. [Terminée.]
» Reid + Eyes closed, head first, can't lose.
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» Myst eyes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: RPs abandonnés
-