Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Sumu, Sekhmet, Shasta & Kutoa

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Peter Crowley's Fantasy Dream

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Royalement désagréable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 774
Localisation : Tu as regardé derrière toi ? ^^

En savoir +
MessageSujet: Royalement désagréable   Mar 16 Jan - 18:51

La journée avait été rythmée, comme tous les jours depuis qu'ils étaient nés. Il ne se passait pas un moment sans que je sois appelée pour tout et n'importe quoi. Cela ne me dérangeait pas, bien au contraire. J'aimais mes enfants et j'adorais passer du temps avec eux, peu importe le prétexte.

Il restait que j'étais bien souvent fatiguée à la fin de la journée et que j'avais très peu de temps pour moi. Cela n'avait pas échappé à mon compagnon et il m'avait proposé de s'occuper des enfants pour le reste de l'après-midi et de les surveiller jusqu'à mon retour. Je l'avais remercié avant de profiter de ce moment à moi pour me reposer. Je m'étais endormie pendant quelques heures et maintenant que la nuit était tombée, le sommeil se refusait à moi.

Je sortais donc et descendais le Rocher à une allure nonchalante, me disant qu'une marche m'aiderait peut-être à fatiguer mes muscles. Sauf que j'avais effectué un voyage sur la Terre des Lions et il en fallait bien plus pour que mes muscles disent stop.

Je laissais donc mon inconscient me guider et je me retrouvais à la colline du Peponi. La vue n'était pas la même qu'en plein jour mais cela n'enlevait rien à la beauté du lieu. En parcourant l'endroit du regard, j'apercevais une silhouette. Etonnée de ne pas être la seule éveillée, je m'approchais de cette personne et une fois assez près, je la hélais.

Oh, je ne pensais pas qu'il y aurait quelqu'un ici à une telle heure.

La surprise fut encore plus grande quand je reconnus le propriétaire de la silhouette. Il s'agissait du fils aîné du Prince Damu. Ma sœur m'avait parlé de la discussion qu'elle avait eu avec lui quelques temps plus tôt mais elle était restée très vague. Désireuse de me faire mon propre avis, j'entamais la conversation.

Bonsoir, Hotaru.

Il était fils de Prince et avait de ce fait une certaine noblesse. J'inclinais donc légèrement la tête juste après ma salutation en guise de marque de respect. Je m'asseyais non loin de lui, assez près pour que la conversation se déroule sans encombre mais assez loin pour qu'il ne se sente pas "envahi" par ma présence.

_________________
Ukarimu est timide en DarkOrange

Présentation - Rapport du Matin - RP & Liens

Avatar © Ukarimu et Signa © Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4040-ukarimu-ou-la-pridelander
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 98 Féminin
Nb de Messages : 177
Localisation : Sur le plus merveilleux royaume qui soit : Le Mien.

En savoir +
MessageSujet: Re: Royalement désagréable   Dim 21 Jan - 21:06




Hello, Hota Oh... Don't You Have Kids ?


Les deux silhouettes au sommet de la colline...


Hotaru s'était assoupi sur la Colline du Peponi. Il y avait trouvé un peu de tranquillité la veille, et ça n'allait jamais pour lui déplaire, le connaissant. Alors il s'était d'abord installé en position assise pour contempler le Cercle de Lumière se coucher sur Prideland, laissant les étoiles apparaître dans le ciel au-dessus de lui, et savourant la brise fraîche qui aimait jouer dans sa crinière. Puis il s'était allongé, apaisé par tant de silence, et paradoxalement bercé par les bruits environnants d'une nature qui ne dormait jamais. Le calme, la sérénité... C'était tout ce qu'il aspirait à trouver, et qu'on lui laisse. C'était tout ce qu'il demandait.

Il s'était réveillé donc, toujours tôt. Il n'avait pas envie de bouger, n'ayant pas faim, ni soif pour l'instant. Néanmoins, il avait tout de même changé sa fainéantise de se mouvoir pour aller chasser une antilope, et boire à l'étang. Le reste de la journée s'était déroulée, comme rarement, sans encombre. Il n'avait croisé personne, juste vu de loin les lions qui appartenaient à son clan. Il n'avait pas fait la rencontre d'étrangers, puisqu'il évitait tant que faire se peut les Mositus qui avaient élus domicile sur leur territoire. Kumpa était trop gentil, il se faisait piétiner par les autres clans. C'était prévisible, mais ça l'agaçait.

Comme il avait su trouver une certaine quiétude à la colline, il avait naturellement eut à nouveau l'envie de s'y rendre, ce qu'il avait fait. Il restait debout, au milieu des hautes herbes, le vent repoussant toujours sa crinière sombre en arrière. Il faisait presque nuit, il faisait sombre. Hotaru adorait ce moment-là, parce qu'il trouvait les couleurs belles. Il adorait regarder droit devant lui, fier et bienveillant envers cette terre qui l'avait vu grandir et se développer -en bien comme en mal. Il aurait pu passer des heures à juste, savourer tout cela dans le plus grand des silences, si un bruit n'avait pas attiré son attention. Quelqu'un s'aventurait par ici. Il pria alors intérieurement pour que ce ne soit pas un fauve, et supplia d'autant plus pour qu'on ne vienne pas lui faire la conversation par-dessus le marché...

Raté ! La voix s'adressa dans le vide, à une silhouette qu'elle avait aperçue. La sienne. Il leva les yeux au ciel tant qu'elle ne le voyait pas correctement, et la laissa s'approcher. Cette lionne avait une odeur qui lui rappelait Shana, celle qu'il avait rencontré au Rocher quelques jours plus tôt. Elles étaient peut-être de famille. On pouvait constater quelques traits et nuances de ressemblances, que ce soit dans leurs expressions ou sur leur pelage. Il songea qu'elle était peut-être Ukarimu, une lionne du clan qui avait mis bas il y a peu de quatre boules de poils pénibles. Une chance pour le fils du prince qui aimait sa paix... Une chance...

Hotaru entreprit de soupirer, mais la lionne le salua et inclina respectueusement la tête. Hum... Visiblement, la journée ne promettait pas de mal se terminer. Elle savait comment s'attirer les faveurs du mâle, celle-ci ! Il ne soupira donc pas, la regardant un instant de ses yeux bleus. Il avait le visage neutre, sans expression, de celui qui ne sait pas quoi reprocher à l'autre. Pour l'instant, elle n'avait commis aucun écart de comportement envers lui.


- Bonsoir.



Une politesse, donnée sur un ton simple, un peu lointain. Il ne parlait pas assez pour que sa voix soit douce. Elle était rauque, un peu caustique. Cette salutation n'était qu'une marque de respect comme il aurait donné à n'importe quel Pridelander.


- Vous devez être Ukarimu, me trompe-je ? Si c'est le cas, est-ce que je peux savoir ce qu'une jeune mère de famille peut faire aussi tard, loin des siens et de ses enfants ? Vous ne venez pas d'avoir eu une portée ? Il me semble que quatre petits, c'est turbulent, n'est-ce pas ? Peut-être devriez-vous avoir du temps à consacrer ailleurs en ce moment... Comme aller leur raconter une histoire par exemple, ou vérifier que l'un d'eux n'est pas en train de taquiner un serpent.



Il énumérait en guise d'exemples, sur un ton un peu las. Lui qui détestait les boules de poil courant dans tous les sens, on pouvait dire qu'il était servi... Néanmoins, il nota intérieurement l'effort qu'avait fait la lionne pour s'installer à bonne distance de lui.


- Je constate que vous connaissez les règles de savoir-vivre. Je vous en féliciterais bien, malheureusement elles devraient venir de manière instinctive à tous. Je ne peux donc pas saluer un geste anodin, vous comprenez ?



Et voilà qu'après des petites leçons niaises d'éducation, lui qui n'y connaissait rien puisqu'il n'avait ni compagne ni enfant, il se mettait à poursuivre ce brin de causette platonique. Ukarimu avait l'air d'être plus civilisée que sa sœur déjà. Peut-être pourrait-il, au fil de la discussion, lui souffler de lui enseigner un peu de cet art ? Si Ukarimu avait donné naissance à quatre enfants, que serait un cinquième de plus dans les leçons de savoir-vivre après tout ?






I Didn't Know You Were Here

At Least, You Are Respectfull... Try To Learn This At Your Sister. Tche !



©️ Halloween




_________________
« Il n'y a rien de plus flamboyant que le pelage fauve d'un Pridelander ayant le sang pur. Sachez-le. »


Avatar ©️ Gahiji
Signature ©️
Yetsa
MERCI !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 774
Localisation : Tu as regardé derrière toi ? ^^

En savoir +
MessageSujet: Re: Royalement désagréable   Sam 3 Mar - 11:17

Le neveu du Roi me regarda quelques secondes avant de me retourner ma salutation.

Bonsoir.

Le ton était neutre et la voix n’était ni chaude ni froide. Si cela n’indiquait rien quant à ce qu’il pensait de mon intervention dans sa soirée solitaire, je notais que ce n’étais pas un mauvais début en considérant qu’il s’agissait d’Hotaru.

Vous devez être Ukarimu, me trompe-je ? Si c’est le cas, est ce que je peux savoir ce qu’une jeune mère de famille peut faire aussi tard, loin des siens et de ses enfants ? Vous ne venez pas d’avoir eu une portée ? Il me semble que quatre petits, c’est turbulent, n’est-ce pas ? Peut-être devriez-vous avoir du temps à consacrer ailleurs en ce moment … Comme aller leur raconter une histoire par exemple, ou vérifier que l’un d’eux n’est pas en train de taquiner un serpent.

J’avais voulu répondre dès sa première question mais le flot ne s’était pas arrêté là. J’avais aussi été étonnée d’entendre la manière soutenue qu’il utilisait pour parler. Ce n’était pas courant et c’était assez étrange et déconcertant. Je me demandais s’il parlait de cette façon parce qu’il était membre de la famille royale ou si c’était parce que, préférant la solitude, il n’osait pas parler plus familièrement aux autres. Toute à mes pensées, Hotaru me devança pour reprendre la parole.

Je constate que vous connaissez les règles de savoir-vivre. Je vous en féliciterais bien, malheureusement elles devraient venir de manière instinctive à tous. Je ne peux donc pas saluer un geste anodin, vous comprenez ?

Et bien, pour quelqu’un qui préférait ne pas être dérangé, voilà qu’il posait beaucoup de question. Et il était au courant de nombreuses choses. Cela ne m’étonnait pas tellement. Après tout lorsque l’on préférait la solitude, on avait pas mal de temps pour étudier ses semblables. Et le fait qu’il fasse partie de la famille royale devait jouer aussi. Il se devait sûrement de connaître un minimum les membres de son clan.

Vous êtes très bien renseigné. Effectivement, je suis Ukarimu et j’ai bien eu une portée il y a peu. Je ne dirais pas qu’ils sont turbulents par contre. J’ai la chance d’avoir des enfants calmes et obéissants la plupart du temps. Cependant, je ne nierais pas que quatre enfants c’est fatiguant. Et c’est la raison de ma présence ici. Mon compagnon a remarqué ma fatigue et il m’a proposé de s’occuper de nos enfants pour le reste de la journée pendant que je prenais du temps pour moi. J’en ai donc profité pour me reposer cet après-midi et maintenant que la nuit est tombée, le sommeil se refuse à moi. Je me suis donc dit qu’une balade arrangerait peut-être la chose mais pour le moment, il n’y a pas de résultat.

J’espérais que cela répondrait à ses questions et que je n’en avais oublié aucune. Et si c’était le cas, tant pis, il me la reposerait sûrement s’il tenait à connaître la réponse. Je revenais ensuite sur la remarque qu’il avait faite suite à la marque de respect que je lui avais témoigné.

Je comprends, oui. Mais si j’écoute bien vos paroles, cela veut-il dire que tous ne s’inclinent pas devant vous ?

Si c’était le cas, je me demandais bien comment c’était possible. Pour ma part, je ne m’imaginais pas avoir une conversation avec n’importe quel membre de la famille royale sans lui montrer à quel point je les respectais. Je savais bien que tout le monde n’était pas comme moi mais sur ce point, j’aurais cru que si. J’arrêtais de me faire des idées et attendais la réponse d’Hotaru avant d’ajouter quoi que ce soit sur ce que j’en pensais.

_________________
Ukarimu est timide en DarkOrange

Présentation - Rapport du Matin - RP & Liens

Avatar © Ukarimu et Signa © Dhalahi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4040-ukarimu-ou-la-pridelander

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Royalement désagréable   

Revenir en haut Aller en bas
 
Royalement désagréable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Glorieux Royaume — Prideland
 :: La Colline du Peponi
-