Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Sumu, Sekhmet, Shasta & Kutoa

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Peter Crowley's Fantasy Dream

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 EVENT - Ad Victoriam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
MEMBRE - KOZMOTIS


À mon sujet

Age : 19 Masculin
Nb de Messages : 294
En savoir +
MessageSujet: EVENT - Ad Victoriam   Mar 9 Jan - 5:09

Ad victoriam
@Outlanders
Un incendie n'aurait jamais dû se déclencher. Ils étaient en pleine saison humide. La pluie avait abreuvée ces terres à peine quelques jours auparavant. Même cette contrée ne pouvait pas s'embraser ainsi. Un incendie ne pouvait tout simplement pas se déclencher. Pas tout seul, en tout cas ; et Waasi l'avait bien averti : Outland avait des ennemis.

Assez éloigné du territoire quand l'incendie avait démarré, Kozmotis s'était rapidement rendu à la frontière d'Outland, barrière invisible qu'il n'avait jamais pu dépasser. Quel territoire n'avait pas vu les flammes alors qu'elles dévoraient Outland ? Elles s'étaient élevées bien haut dans le ciel, prétentieuses et fières, dansant sans retenues parmi la végétation, destruction drapée de fumée et parée de cendres chaudes qui virevoltaient en luisant autour d'elles ; détruisant tout sur leur passage alors qu'elles continuaient de danser.

Mais maintenant qu'elles s'étaient retirées, il ne restait comme vestige de leur fête qu'une légère volute de fumée qui indiquait la zone et que le vent emportait rapidement.

Le Général en exil n'avait jamais dépassé la frontière, par respect et pour éviter d'y créer des conflits : mais aujourd'hui la situation était tout autre et, sans même prendre le temps de s'arrêter et d'hésiter, il franchit la limite et s'aventura sur le territoire. Préférant la course à la marche, Kozmotis s'était dirigé vers la dernière colonne de fumée, se préparant à y retrouver des corps calcinés, ou peut-être quelques blessés que les vapeurs avaient affaiblis et qu'il aurait été en mesure d'aider.

Par chance ou par hasard, le lion des tempêtes n'avait rencontré personne sur son chemin pour rejoindre la terre brûlée, et c'était bel et bien seul qu'il avait atteint l'endroit encore chaud et calciné, couverts de débris d'arbres et de poussière ; ici, il arrêta sa marche et observa les alentours. Il ne le savait pas, mais la désolation qui s'offrait à ses yeux d'acier était autrefois la seule parcelle de verdure que ce territoire possédait. Et aujourd'hui, à quoi ressemblait-elle ? Elle n'était plus qu'un champ de terre à vif, sec, misérable et dévasté.

Il était pourtant sur cette terre sans vie une silhouette qui apparaissait parmi les derniers nuages de vapeur et que Kozmotis pensait reconnaître au fur et à mesure qu'il s'approchait. Arrivé près d'elle, le voyageur s'immobilisa. C'était bien la Princesse d'Outland qui se tenait au milieu des cendres.

- Waasi.

Kozmotis la salua sans plus de cérémonie : la situation ne s'y prêtait pas.

- J'ai vu les flammes et ai fait aussi vite que je le pouvais. Y-a-t-il des blessés ? Savez-vous comment est parti l'incendie ?

Demander avant de lui exposer ses soupçons quant à un acte criminel semblait être la meilleure chose à faire, mais quant au reste, le grand mâle brun ne savait rien. Pas même que la lionne à laquelle il parlait venait de perdre les lions qui lui étaient le plus chers, et cela sur la même terre qu'ils foulaient en ce moment ; ni même que bientôt, ils auraient d'autres tourments plus grands encore à affronter.

©️ 2981 12289 0

Oyez oyez, Outlanders et Exilés:
 

_________________
In the end,
we will remember.
Not the words of our enemies,
but the silence of our friends.


Signa (c) Kozmotis ; Avatar (c) Rana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4102-kozmotis-i-used-to-be-a-g
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 66
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Mar 9 Jan - 12:08

Ad victoriam
Libre

Tu as tant perdu, Waasi. En une seule journée, les flammes dévorantes ont consumé les deux êtres les plus chers à tes yeux. Te voici désormais seule à la tête d'Outland, endossant une couronne que tu n'aurais jamais eu à porter si ton frère Tadji avait toujours été là. Sans ta mère ni ton frère, tu sens un vide intersidéral t'envahir. Même si le temps passe, ta peine est toujours aussi grande. La souffrance a frappé tous les habitants d'Outland suite aux pertes provoquées par cet incident, et c'est dans le chagrin du deuil que tu débutes ton règne.
Tu as bien essayé de sauver Tahani et Tadji, mais ta tentative s'est soldée en un échec cuisant. Bien que tu n'aies pas retrouvé le corps de Tadji, tu ne possèdes aucuns doutes quant à son sort. Ton corps a pâti de cette tentative désespérée de sauver tes proches. Nous avons pu t'observer ces derniers temps et nous avons pu remarquer que tu éprouves quelques difficultés à te déplacer, à respirer. En t'aventurant ainsi dans les flammes, tu as respiré une grande quantité de dioxyde de carbone que tes poumons n'ont pas encore eu le temps d'évacuer. Pourtant, tu ne prêtes guère attention aux douleurs physiques, trop obnubilée par les mêmes pensées se tournant vers ceux que tu as perdu. Les blessures du cœur prendront bien plus de temps que les blessures du corps à guérir, à supposer que le temps parvienne jamais à les faire cicatriser.

Tu te tiens sur la zone même de l'incendie. Ton regard dans lequel nous discernons cette éternelle lueur de souffrance, contemple vaguement les lieux. En faisant de même, nous constatons que le Champ Herbeux autour de nous ne porte plus son nom. Il ne reste plus de la seule parcelle d'espoir et de verdure d'Outland que de la terre sèche et des débris calcinés. Le sol est encore chaud et de la fumée s'échappe encore de quelques morceaux d'arbres. Nulle vie autre vie n'est présente dans ce spectacle lamentable. Même le gibier a fui, ou s'est simplement retrouvé piégé par les flammes. L'incendie a laissé une cicatrice redoutable sur le paysage et ces terres prendront du temps avant de pouvoir se restaurer, en ayant l'optimisme de penser que cela se produira.

Tu n'es pas seule, Waasi. Un autre lion se dirige vers toi. Tu reconnais sans peine l'Arenarius qui a proposé de vous venir en aide mais tu ne prends même pas la peine de te redresser. En t'examinant, nous constatons à quel point ton pelage est terne et emmêlé. L'air épuisée, le regard éteint et l'attitude abattue, tu as perdu toute ta majesté. C'est un contraste saisissant face à l'attitude de respect et d'autorité que tu as adoptée à chaque fois que tu as pu voir Kozmotis. T'en soucies-tu seulement, Waasi ? Tu ne fais même pas d'efforts pour cacher tes tourments ou reprendre contenance. Tu sembles à peine remarquer la présence du général. Tout porte à croire que rien ne semble plus t'atteindre maintenant que ton monde s'est effondré. Cela ne t'empêche pas d'écouter les paroles du général et de remuer légèrement une oreille pour lui indiquer que tu l'as bien entendu. Tu prends une inspiration douloureuse et le regardes dans les yeux.

- Je l'ignore. dis-tu faiblement, en réponse à sa dernière question.

Ta voix est rauque et semble susceptible de se briser à tout moment. Nous avons l'impression que parler te demande un véritable effort. S'agit-il d'une preuve de ton choc émotionnel ou d'à quel point la fumée t'a touchée ? Difficile de savoir, mais il serait prudent pour nous de penser que cette fébrilité soudaine est une combinaison de ces deux causes.
Tu fermes les yeux et marques une longue pause sans rien dire. A quoi penses-tu donc ? Te connaissant, il serait invraisemblable de penser que tu as oublié les premières questions de Kozmotis ou que tu les éludes. Nous savons que les réponses à ces interrogations figurent pour toi parmi les plus douloureuses, ce qui explique ta soudaine hésitation.

- Il y a eu des morts. Parmi eux ma mère, la reine Tahani et mon frère Tadji, le prince héritier. reportes-tu.

Cette fois, tu termines ta phrase secouée par une quinte de toux, abandonnant à nouveau toute prestance. Évoquer la mort de tes proches de manière orale ne fait que raviver d'avantage ta douleur. Malheureusement pour toi, le calvaire est loin d'être terminé. Des ennuis sont en perspective et en ce moment-même, un lion porteur de mauvaises nouvelles vient te chercher...


_________________

Code couleur : brown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5053-waasi-princess-of-outland
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 97 Masculin
Nb de Messages : 300
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Mer 10 Jan - 0:31






Le temps était venu pour Hourasi et ses partisans de fouler à nouveau ce territoire qui était le leur. Cette petite guerre avait suscité de nombreux sacrifices mais tout cela résultait d’un mal nécessaire. Et c’était encore plus vrai lorsque les anciens Outlanders finirent par fouler le sol poussiéreux et ravagé de ce qui fut autrefois le Champ Herbeux. Il fallait l’admettre, Eshina et Aresak avaient fait du bon travail.

C’était une terre désolée où l’odeur de brûlé régnait encore – une certaine satisfaction s’empara du corps d’Hourasi qui ne cessait d’avancer, la tête haute. Il était chez lui – il était rentré, il allait enfin pouvoir reprendre ce qui lui appartenait de droit et ce depuis sa naissance. Une certaine forme de fierté brillait dans son regard tandis qu’il avançait, l’allure princière, prêt à monter enfin sur le trône d’Outland. Là était sa place.

Il s’arrêta un instant. Ses pattes soulevèrent la poussière et les cendres. Sa respiration était normal bien que l’on pouvait clairement se sentir gêner par l’odeur nauséabonde et dérangeante. Il n’en était rien pour le lion brun – cette odeur était celle de sa future victoire. Il se retourna pour faire face à ses guerriers, à ceux qui l’avaient suivi avant et après la bataille. Même ceux l’ayant rejoint après la mort de Mopango.

D’un air solennel, Hourasi bomba légèrement le torse, dominant ainsi par la prestance qu’il tentait d’imposer. Il assurait son rôle de chef et de dirigeant comme s’il était déjà proclamé Roi. Un discours semblait s’imposer mais il voyait et ressentait l’impatience de chacun.

« Après tout ce que nous avons traversé, nous revoilà enfin chez nous ! Il n’est plus question de faire marche arrière, pas plus qu’il n’est question de nous incliner encore une fois. »

La défaite n’était pas une option. Hourasi reprit la tête de son armée qui ne demandait probablement qu’à avancer davantage. Il conclut dans un rugissement, reprenant la marche vers son royaume, plus déterminé que jamais :

« Nous allons reprendre ce qui nous appartiens ! »



Situation :

Les exilés Outlanders & Kulishas marchent sur Outland avec Hourasi à la tête des troupes. Ce dernier espère bien, au vu des récents événements provoqués par le siens, reconquérir le trône d'Outland.

Rappel des règles :

Le Grand Esprit joue Hourasi. Vous n'avez pas le droit de les faire réagir dans vos posts.
Lorsque vient votre tour, vous avez 3 jours pour répondre au sujet. Passé ce délai, les autres joueurs sont libres de sauter votre tour.
Si vous avez des questions, n’hésitez pas à envoyer un MP à un membre du Staff.

Ce que vous devez faire :

L’alerte semble avoir été donné, vous vous rassemblez sur ce qui était autrefois le Champ Herbeux. Que cela soit les Outlanders ou les exilés, tous sont amenés à se retrouver à cet endroit.



Incarné par Ajjin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 116
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Dim 14 Jan - 15:25


Jeuri n'écoutait que d'une oreille les dires d'Hourasi. Qu'il motive ses troupes, si cela lui plaisait. Le vieux mâle n'en faisait pas parti. Il ne l'avait suivit que grâce à l'impulsion de Soto et ce qui lui avait été promis. Les désirs de pouvoir d'un roitelet et son obsession à obtenir une couronne n'était guère dans ses priorité. Au lieu de cela, l'imposant félin gris préférait observer les horizon. Il était déçu. Bien sur, il savait qu'Outland n'était pas un pays de verdure comme Pridelan. Mais il ne voyait autours de lui qu'un tas de cendre. Alors c'était pour cela qu'ils allaient tous se battre ? Et lui aussi ? Pour un tas de cendre fraiche et une terre aux odeurs de brulé. Jeuri souffla de mécontentement. Cela finira par repousser après tout. Et dans le pire des cas, il était assez confiant en ses capacités pour s'autoriser des escapades dans les Royaumes voisins et rapporter quelques cas.

Finalement, Hourasi conclu son discours. La queue du vieux félin battait le sol poussiéreux avec impatience. L'heure du combat se rapprochait. Tant mieux. Il n'était pas venu pour discuter mais bien planter ses griffes dans la chair de quelqu'un. ... Cela faisait un moment que ça ne lui était plus arriver d'ailleurs. Mmh... Il fallait espérer qu'il ne se soit pas trop ramollis.

Lorsque la marche repris, Jeuri ne resta pas en reste. D'un pas assuré, il vint se placer aux côtés de Soto. Que la batailles commence !



~~~~~~~~




Karatasi - Partisane de Waasi

La mort de Tahani et Tadji n'avait laissé personne indifférent dans le clan des Outlanders... Et surtout pas Karatasi. Elle qui avait fait tout son possible pour aider Tahani et qui s'était jurée de protéger son fils Tadji, même au péril de sa vie, elle avait échoué. Les flammes les avaient emporté, dévoré, sans aucun espoir de retour ou de survie. La lionne avait fait son possible pour que la peine et le regret ne soit pas visible sur son visage. Elle s'était isolée. Préférant la solitude à des regard compatissant. Elle ne voulait pas être de ceux-là, de ces lions qui se laissent aller au pleures sans savoir se reprendre. Non. Elle, c'était une battante !

La lionne brune soupira. Sa famille... Elle rapetissait jour après jour... D'abord son père, puis sa mère... Son frère aussi, qui était comme mort à ses yeux, et maintenant sa demi-sœur et Tadji. Pourtant, et elle le savait, elle n'était pas celle qui avait été le plus affectée par cette dernière disparition. Waasi... Karatasi soupira. En apprenant la nouvelle, elle avait d'abord essayé de consoler sa nouvelle reine mais comment vouliez vous consoler quelqu'un après une telle perte ? Waasi avait surtout besoin de paix. Et de temps. Beaucoup de temps. Malheureusement, c'était bien ça qui leur manquait. Une rumeurs secoua bientôt les termitière. Karatasi se redressa brusquement.

Hourasi était de retour.

La lionne aperçu Themba qui rassemblait les lions et qui, à peine arrivé, repartait déjà en direction du champ herbeux, accompagné. Karatasi ne se fit pas prier, et à son tour rejoignit la troupe, prête à en découdre.



~~~~~~~~




Themba - Partisan de Waasi

Lors de cet incendie, Themba n'avait pas perdu qu'un Prince. Il avait perdu un ami. La mort de Tahani l'avait aussi attristé, évidemment, mais c'était bien la perte de Tadji qui le rongeait le plus. Alors pour noyer son chagrin, le lion surveillait les frontières, chassait, bref, faisait son maximum pour s'occuper l'esprit. Et c'est cela qui le conduisit à une vision d'horreur. Alors qu'il patrouillait seul au champ herbeux, il aperçut une troupe de lion et n'eut aucun mal à reconnaitre celui qui se tenait à leur tête. Oh non... Aussi vite que ses pattes le lui permettait, le félin se lança à la recherche de Waasi. Fort heureusement, elle ne se trouvait pas loin... Et elle était accompagné d'un inconnu. Themba n'y prêta plus d'attention que ça. L'inconnu et Waasi semblait juste discuter et il avait des nouvelle bien plus grave.

- Waasi ! C'est Hourasi, il est de retour et accompagné. Ils m'ont l'air plus nombreux que la dernière fois. Je retourne aux termitières, chercher de l'aide.


Il n'attendit même pas d'ordre de la part de sa reine et ignora royalement l'étranger. Il se précipita au camp, sonna l'alerte et reparti presque immédiatement, accompagné de la troupe des guerriers. Il n'y avait pas de temps à perdre.


_________________
Pour tout MP, merci de me contacté sur le compte de Fleck o/

Signa 1
   Signa 2

   
Avatar by Prince Voldy et Signatures de Jijin

Tom et Jeuri:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3608-jeuri-it-s-a-game-i-m-gla
avatar
MEMBRE - SOTO


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 604
Localisation : Royaume Marozis

En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Ven 19 Jan - 23:53

Le jour attendu depuis si longtemps. Enfin.

Ses blessures généreusement offertes par Mopango avaient quasiment cicatrisées, ne lui provoquant plus de douleurs. Ce qui brulait en lui à présent, c'était son désir de revanche, plus haut que jamais en ce jour où la troupe d'Hourasi s'est décidé à remettre les pattes sur les Terres d'Outland. La troupe suivait le prince déchu qui comptait bien changer l'équilibre de la balance dans les minutes qui suivront. Le groupe s'avança dans le champ de ruines qu'était devenu le Champ Herbeux, endroit de la mort de Tahani et Tadji. L'odeur de brulé qui flottait dans l'air semblait être alors un doux arôme pour les exilés. Celui qui a emporté deux principaux obstacles à leur retour, mais malheureusement, il en restait encore. Et ils étaient là pour les bruler à leur tour, tous autant qu'ils sont. Du moins, tel était le but de Soto.

Le lion jaune ne revenait pas sur Outland avec Fahari comme il en était parti à l'adolescence, mais il revint tout de même avec un allié plus ou moins sûr qui lui sera un soutien, du moins lui a-t-il promit. Placé à côté du lion Jaune, Jeuri attendait comme lui le signal pour faire couler le sang sur la terre sèche. Il se fichait pas mal du discours d'Hourasi également, pour lui , l'action avait de toute manière toujours été plus primordiale.

Une fois arrivé face à plusieurs Outlanders Tahaniens qui les avaient aperçu de loin, Soto chercha Dhalahi et Rhellaya du regard, les griffes déjà sortis, dans la foule qui arrivaient peu à peu aux frontières, mais il ne les trouva pas. Ignorant que l'une a été dévoré par les flammes et que l'autre ne viendrait pas au combat, il attendit donc en vain un moment, ce qui ne manqua pas de titiller d'avantage son esprit.

Elles n'allaient quand même pas être absente en ce jour qu'il avait tant attendu spécialement pour elles ?

Il les retrouvera bien en fouillant jusqu'au fond des termitières pour les débusquer, pensait-il... Cet évènement était la dernière chance de Soto, mais également celle d'Hourasi. Car tel est ce qui a été dit sous un ton virulent entre les deux lions au Royaume Marozis. Le prince avait longtemps sous-estimé le lion jaune, et il n'avait peut-être pas fini de le faire...




Kesmo, partisan de Waasi

Kesmo avait répondu à l'appel de Themba aux termitières, malgré son âge et sa patte lamentablement boiteuse depuis bien longtemps. Les plus jaunes lui avaient fortement conseillé de rester veiller sur les lionceaux et les nourrices au fond des Termitières, mais il voulait y aller. Il n'avait pas participé au combat de la tentative de coup d'état d'Hourasi dans le passé, et n'avait finalement pas apprécié le sentiment d'être sur le côté. Cette fois-ci, il serait présent.

Il n'avait pas d'illusions néanmoins. Il savait qu'il ne verrait peut-être pas le jour se lever demain. Mais sa vie n'a été que batailles, et il a déjà vu trop de ses compagnons mourir pour rester inactif face à un jour aussi grave. Car l'inactivité, il ne l'a que trop rarement connu. Toute sa vie durant, il s'est battu, il s'est souvent douté qu'il la terminerait sur un champ de bataille.

Arrivé dans la foule qui faisait face au groupe d'Hourasi, il vit des visages qu'il n'avait jamais vu. Mais... comment expliquer qu'ils soient plus nombreux que lors de l'exil ? Qui étaient donc ces lions inconnus ?

La plus grande peur de beaucoup d'Outlanders devenait véritable. Hourasi était revenu avec des alliés, chose que Kesmo pensait improbable sur la Terre des Lions. Quel clan aurait voulu apporter son aide aux exilés que ces anciens Outlanders étaient devenus ?

Il était tellement loin de la vérité.

Ps : possibilité d'incarner également Jicho si besoin, pour équiilibrer les deux camps au niveau des joueurs !

_________________
SEMI-ABSENCE JUSQU'A DEBUT- JUIN
"Être chez soi et être à soi, c'est être autant et plus qu'un roi"


Soto vue par Yetsa <3:
 


(c) Kayrou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2236-soto-golden-lion En ligne
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 88 Féminin
Nb de Messages : 84
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Jeu 25 Jan - 19:29

Shaba tremblait. Non pas de froid, mais de peur. Aresak, son fils, était parti depuis quelques couchers de soleil pour une mission importante confiée par Hourasi en personne. La lionne était effrayée, effrayée de perdre son unique enfant. Il espérait que son fils s'en sortirait, lui qui était accompagné d'Eshina.

Tête ce matin, Hourasi rassembla ses guerriers pour marcher sur Outland. Shaba n'avait jamais éprouvé une telle peur depuis qu'elle avait combattue sur son domaine. Aujourd'hui, cela recommencerait. Qui sait si elle allait de nouveau combattre son père ? Ses anciens amis ? Près d'elle, Soto avançait, la rage brûlant dans ses yeux dorés. Pouvait-elle prétendre à une telle frénésie ? Seul le champ de bataille le lui dirait.

Sur place, l'odeur âcre du feu lui fit froncer le museau. Ainsi, Aresak et Eshina avaient réussi leur mission. Étaient-ils en vie ? Shaba avait beau tordre le cou, elle ne les voyait pas arriver. Cependant, elle constata avec inquiétude que les troupes Outlander étaient réunies. Tahani avait peut-être eu vent de leur arrivée.
Les cris de guerre d'Hourasi ne calmèrent pas l'anxiété grandissante de la femelle, qui planta ses griffes dans le sol de peur que l'on voit ses tremblements. Si Aresak meurt, autant mourir moi aussi au combat, pensa-t-elle pour se redonner du courage. Galvanisée par ses pensées, elle retroussa les babines et dévoila ses crocs jaunis, prête sà se jeter dans la mêlée. Ce soir, ils partaient en enfer.

_________________
« Il est plus digne d'établir une couronne de sa propre chair que de récupérer celle du sang de son père. »
Shaba vous jauge en bordeau



Signature © Moi - Avatar © Sayed

Joyeux Noël !:
 


Sinon, les amours ?:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4086-shaba
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 4
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Ven 2 Fév - 17:58


Enfin l'heure était venue ...

Le feu et la cendre plongeaient l'atmosphère sous un nuancier âcre de couleurs qui rougissaient le paysage et noircissaient les terres. Les hautes couleurs du sang et de la mort seraient-elles en mesure d'accompagner cette victoire comme il se doit ? Nadjaheya n'en avait pas la moindre idée, mais il était trop tard pour renoncer à ce qu'ils espéraient depuis si longtemps. Certes, ni l'honneur ni la gloire n'égayeraient cette victoire ; tout s'était opéré en douce. Une décision qui aurait fait grincer des dents la vieille lionne autrefois. Mais qu'en était-il aujourd'hui ? Il n'était pas question qu'ils échouent, il n'était pas question qu'ils retournent d'où ils venaient alors même que plusieurs années les avaient condamnés à moisir là bas, à mourir à petit feu dans l'attente d'un renouveau. L'opportunité était largement de taille à faire pencher la balance et il était, pour eux, pour Hourasi, temps de reprendre ce qui leur est dû. Et ce sans états d'âmes.

L'heure était venue, et la grise se tenait là ; aux côtés d'Hourasi. La tête haute perchée sur un buste fièrement bombé, les pattes solidement ancrées dans les cendres et le regard brillant d'une étincelle de triomphe. La voix d'Hourasi retentissait, galvanisant le corps de la vieille lionne et de bien d'autres comme jamais, celle-ci pouvait aisément ressentir cette énergie transmise pulser à l'intérieur de son coeur, de ses muscles en tension, et de son esprit dont la détermination avait déjà atteint son plus haut paroxysme. Tout se jouerait d'ici quelques minutes, mais que pouvaient-ils espérer en face ? Echec & mat. Ils avaient déjà tout perdu avant même d'entrée dans la partie, ils n'auraient pas à tergiverser plus longtemps avant que tout ne se termine enfin pour de bon. Les survivants ? Ils pouvaient encore prendre la décision de s'enfuir si la lucidité les habite un tant soit peu. Les Hourasiens avancaient et nulle doute que l'horreur s'abattrait, une fois de plus, sur tous ceux qui se dresseront devant eux.

Les moustaches de Nadjaheya frémissaient à l'approche de l'instant fatidique, de l'instant qui sonnerait la bataille, ou leur écrasante victoire. Elle put décerner dans les yeux de ses camarades cette rage brûlante d'en finir. Les plus belliqueux se tenaient bien en première ligne et imposaient leur carrure et leur force et même les plus détestables d'entre eux se voyaient à ce moment dotés d'une soudaine beauté guerrière, étrange & énivrante. De fiers guerriers, de valeureux combattants, et peu importe les méthodes employées :

'Cette fois il n'y aurait pas de pitié.'

_________________
Avatar (c) Prince Voldy
Signature (c) Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE - KOZMOTIS


À mon sujet

Age : 19 Masculin
Nb de Messages : 294
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Lun 5 Fév - 0:52

Ad victoriam
@Outlanders
Entrecoupée par des quintes de toux qui trahissent les dernières heures qu'a vécue la lionne, cette dernière parvient finalement à répondre aux questions de l'Arenarius. La voici désormais reine et orpheline, seule sur un trône qui ne lui était apparemment pas destiné... Ou peut-être que si. Les aléas de la fortune n'ont pas leur place en cet instant.

- Mes condoléances, Waasi. Si je peux vous servir d'une manière ou d'une autre.

Il a peut-être été un peu brusque, mais l'heure des pleurs et des souvenirs viendra bientôt. Kozmotis ne l'appelle pas par son titre. Elle n'a pas besoin de ça. Après la mort de sa famille, comment pourrait-il lui infliger l'impression d'usurper la place d'une défunte sans respect pour cette dernière ?

Qu'importe de toute manière : la discussion est soudainement interrompue par l'arrivée d'un lion sur la terre brûlée, qui se tourne directement vers sa meneuse en tournant le dos au voyageur. Étrange attitude que celle-ci, ignorer une personne et lui présenter son dos en temps de guerre...

- Waasi ! C'est Hourasi, il est de retour et accompagné. Ils m'ont l'air plus nombreux que la dernière fois. Je retourne aux termitières, chercher de l'aide.

Le Général fronce les sourcils face à cette suite d'informations et, regardant le messager filer, se place aux côtés de la lionne brune. C'est grâce à elle qu'il a eu vent de cette histoire d'héritage et de conflit - est-ce donc pour cela que revient ce dénommé Hourasi ? Il y a fort à parier que c'est bel et bien la raison de son combat - peut-être bien l'explication sur l'incendie qu'il ne pensait pas le moins du monde naturel.

Rapidement, d'autres lions prennent position autour de la dirigeante d'Outland nouvellement désignée, mais si Kozmotis les observent du coin de l'oeil pour tacher de ne pas les oublier, c'est surtout sur l'horizon que son regard d'acier est posé. Sur la bordure entre le ciel et la terre se tient une troupe de lions, masse bâtarde de pelages et de physiques aussi différents qu'ils sont nombreux. Ce serait donc ça, la menace exilée dont Waasi lui a parlé ? Un faux roi borné désireux de régner sur des cendres simplement pour avoir le fin mot de l'histoire ? Peut-être bien Kozmotis est-il en train d'extrapoler sur ce lion qu'il ne connait guère, mais cette bande de lions qui défie l'horizon s'apparente plus à une volée de charognards qu'à des adversaires dignes de ce nom.

Cela dit, il faut avouer que la technique de l'incendie était bien trouvée. Quel dommage que ce soit eu qui l'eurent utilisée.

- Je vous aiderais sur le champ de bataille.

Sa voix est presque un grondement, peut-être seule la lionne brune l'a entendue - peut-être pas, mais qu'importe. Lui qui a tué il n'y a pas si longtemps, le voici qui s'apprête à recommencer... Le lion des tempêtes fixe ses ennemis qui se dressent au loin, ses griffes quittent leur fourreau de chair, et un sentiment aussi lointain que familier revient à nouveau prendre place dans son esprit. Entre ses crocs, le Général prononce quelques obscures paroles.

- Sidhna... Du sang et des âmes pour le Seigneur de guerre.


© 2981 12289 0

_________________
In the end,
we will remember.
Not the words of our enemies,
but the silence of our friends.


Signa (c) Kozmotis ; Avatar (c) Rana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4102-kozmotis-i-used-to-be-a-g
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 66
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Mar 6 Fév - 11:44

Ad victoriam
« La victoire ou la mort »

Bien que tu puisses les apprécier, les condoléances du général ne sauraient suffire à estomper ta souffrance permanente. Néanmoins, tu n'as guère le temps de t'attarder sur ta peine lorsque Themba vient vers vous, annonçant le retour vengeur d'Hourasi. Au moment même où tu entends parler de l'ennemi de ta famille, tes yeux flamboient à nouveau de la flamme rebelle et indomptable qui t'a toujours habitée.
Outland a besoin de toi, Waasi, maintenant plus que jamais. Tu es saisie par l'urgence de la situation. Il ne semble pas t'en falloir plus pour que tu retrouves ta fougue et ton énergie. Tu suis Themba du regard alors qu'il part chercher des renforts, et te retournes vers Kozmotis en arborant un air grave.

- Si vous êtes toujours aussi désireux de prouver votre valeur, ce sera un honneur de vous compter dans nos rangs. affirmes-tu, en réponse à sa proposition.

En cet instant, tu te réjouis d'avoir pu recruter une aide supplémentaire - bien qu'étrangère - alors que ton royaume se trouve pris dans la tourmente. Par sa présence et son soutien en cet instant de trouble, tu possèdes désormais la preuve que Kozmotis tient ses engagements. Tu ignores encore l'étendue des compétences martiales du général, mais cela ne saurait durer. Par sa participation à cette bataille en perspective, Kozmotis a gagné sa place dans vos rangs, ainsi que ton plus grand respect. Solennelle, tu adresses un signe de tête à l'Arenarius, d'égale à égal, un geste bien rare de ta part qui en dit long sur ce que tu penses de ce lion.

Bientôt, des visages familiers se rassemblent autour de toi, des lions que tu as connu et côtoyé tout au long de ta vie. Des lions à qui tu accorderais ta confiance sans hésiter et pour beaucoup d'entre-eux, tes amis. Tu contemples ta petite armée avec une lueur de fierté dans les yeux. Ton regard passe de l'altruiste et courageuse Karatasi qui t'a maintes fois prouvé sa loyauté en s'opposant à son propre frère, de Themba qui fut l'un des plus grands soutiens de Tadji de son vivant, à Kesmo toujours vif et prompt à se battre malgré son vieil âge.

- Une armée de braves. murmures-tu.

Ces paroles, presque inaudibles, ne semblent destinées qu'à toi-même. Au loin, nous percevons les rangs ennemis se former et vous faire face à travers les champs calcinés. Tu plisses les yeux pour mieux discerner cette masse difforme et incohérente qui n'en reste pas moins menaçante. Les rangs dont Hourasi est à la tête sont composés de lions de toutes sortes, dont le comportement vicieux et la convoitise qui les anime ne peut que faire penser à des bandits. Outre Hourasi marchant à la tête de ces carnassiers, tu parviens à reconnaître certains d'entre eux qui ont jadis été tes camarades avant de rejoindre les rangs du prince déchu. Parmi eux se trouvent ton grand ennemi, Soto, ainsi que Shaba ou même Nadjaheya, l'ancienne cheffe des groupes de chasse. Cependant, tu vois de nombreux pelages, de nombreux visages que tu ne connais pas. Aussi invraisemblable cela puisse-t-il paraître, Hourasi est venu avec des renforts, et vous vous trouvez en infériorité numérique.

Malgré ces précédentes constatations, tu ne perds pas ton sang-froid, Waasi. Ton visage est serein et ton air, calme malgré l'effroyable ligne ennemie. En ce jour, tu es à la tête de tes troupes. Tu es celle qui les mènera au combat, dans la victoire comme dans la défaite. C'est un rôle que tu prends en main et assumes car en ce jour, tu es un chef.
Tu fais à nouveau face à tes troupes, ta silhouette se dessinant dans la lumière crépusculaire. Tu dégages une certaine noblesse par ton attitude et ta prestance. Ton regard de braise se pose sur chacun des membres composant ta troupe. Tu t'éclaircis la voix et prends une grande inspiration avant d'entamer ton discours.

- Nous sommes peut-être moins nombreux, mais je n'échangerai pas un seul d'entre vous contre une armée entière. L'ennemi qui se dresse face à nous n'est qu'un parjure aveuglé par sa propre soif de pouvoir. C'est un mal qui enracine Outland depuis bien longtemps. Tu marques une brève pauses, ton regard se promenant à nouveau sur chaque lion de ton groupe. Il ne possède ni votre noblesse, ni votre droiture. Lorsque vos lionceaux vous demanderont où vous étiez lors de la bataille du champ calciné, vous pourrez leur affirmer en les regardant bien dans les yeux que vous vous êtes battus aux côtés de la reine pour une cause que vous croyez juste. C'est ensemble que nous affronterons Hourasi, et c'est ensemble que nous le vaincrons. termines-tu.

Telles sont tes paroles encourageant et galvanisant ta petite armée. Quelle serait donc la finalité de ce conflit ? C'est impossible à prédire. Tout ce que nous pouvons savoir, c'est que ce jour sera mémorable pour Outland. Soit le mal Hourasien sera à jamais exterminé, soit le combat de Tahani sera perdu pour toujours. Telles sont les issues possibles : la victoire ou la mort et tu en seras responsable, malgré toi.
Tu avances vers le chef des troupes ennemies, droite et fière. Ton attitude offre un contraste saisissant avec celle de ces dernières heures. Tu sembles désormais posséder une impressionnante réserve d'énergie. Alors que tu dois défendre tes camarades ainsi que l'héritage de ta mère, tu te débarrasses de toute faiblesse. Tu ne peux que te montrer forte, pour ton peuple, pour la couronne que tu portes. En agissant ainsi tu te montres digne de tes ascendances, maternelles comme paternelles.

Tu ne montres aucun signe de peur lorsque tu es face à Hourasi. Tu dégages même un mélange de défi et de dédain lorsque tu t'adresses à celui qui est à moitié ton oncle.

- Eh bien Hourasi, tu ne nous présentes pas tes nouveaux "amis" ? demandes-tu.

Tu ponctues tes paroles d'un léger rictus en désignant les rangs d'Hourasi où nulle grâce, nul honneur et nulle gloire ne se démarquent d'un vague geste de la queue. Nous percevons une lueur de dégoût dans ton regard tandis que tu contemples à nouveau les alliés du prince déchu. Inutile de rentrer dans ton esprit pour comprendre que tes pensées à leur sujet ne sont guère élogieuses.


_________________

Code couleur : brown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5053-waasi-princess-of-outland
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 97 Masculin
Nb de Messages : 300
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Mer 7 Fév - 21:30





Bien évidemment, ils avaient été repérés, mais après tout quoi de plus normal ? Exposés comme ils étaient, c’était difficile de passer inaperçu surtout qu’ils étaient loin d’être aussi peu nombreux que la première fois. Waasi avait du souci à se faire et pourtant elle se tenait là avec son air suffisant et exécrable qui lui venait de sa chère, tendre et défunte mère.

« Eh bien Hourasi, tu ne nous présentes pas tes nouveaux "amis" ?  »

« Présente moi donc celui qui se tient si près de toi.  »

Nul doute que cet étranger n’était pas Outlander et Hourasi ne comprenait pas ce qu’il faisait là – peu importe, tant qu’il restait à la place qui était la sienne, c’est à dire au ras du sol. Une vague de contentement le submergea sans qu’il puisse expliquer pourquoi – un mélange d’excitation et d’impatience. Il avait attendu trop longtemps, lui et tout les autres d’ailleurs. Mais c’était probablement lui qui avait espéré que ce jour vienne et ce depuis ce qui lui semblait être une éternité.

« J’ai eu vents des terribles nouvelles qui ont secoué mon royaume. Toutes mes condoléances pour ta pauvre mère et ton cher frère.  »

Il souriait intérieurement – rien n’avait été plus propice que ce jour pour enfin reprendre les rênes du royaume d’Outland, celui qu’il méritait par dessus tout, celui dont il était le légitime souverain. Un profond soupira lui souleva ses épaules :

« Je vois que vous n’avez pas su tenir et protéger le royaume en mon absence. Voilà qui est fâcheux et j’espère que tu reconnais là autant l’incompétence de ta mère que celle qui est tienne maintenant que tu te retrouves seule.  »

L’impatience tendait chacun de ses muscles comme ses camarades mais il ne pouvait s’empêcher de piquer à vif la prétendue princesse. Elle n’avait rien de tel, c’était lui le prince, lui le roi, lui et seulement lui. Sa mâchoire se crispa légèrement mais il ne ferait pas acte de violence, pas tout de suite. Le but était d’asseoir son autorité et de récupérer un maximum de partisans parmi ceux qui étaient restés sur le royaume. Probablement plus par contrainte que par réelle envie – Hourasi savait qu’il ne pouvait compter que sur ceux qui l’avaient suivi – et encore même parmi ceux là il y avait des fortes têtes dont il se méfiait tout particulièrement.

Le lion brun gardait cependant une allure fière et noble et s’exprimait avec l’integebilité d’un monarque. Après tout, c’est ce qu’il était – jamais il ne se déclara coupable de l’incendie – après tout il ne l’avait pas déclenché et de plus, si les frontières d’Outland avaient été mieux gardée, ce tas de cendre sur lequel il marchait n’existerait pas. Ils payaient tous leur impudence :

« Il semblerait, cependant, que tout ces terribles évènements dû à votre manque de prudence offre de nouvelles perspectives. Le trône d’Outland ne m’aura jamais été aussi légitime qu’en ces funestes jours.  »

Il croyait fermement en ce qu’il disait et espérait que Waasi serait assez intelligente pour le reconnaître également.

« Épargne donc à mon peuple de nouvelles pertes, Waasi. Ce serait dommage d’en arriver là.  »

Hourasi faisait comprendre depuis le début que le territoire, la couronne, les sujets, tout ceci lui appartenait. Il était temps que ce petit manège cesse, que cette mascarade grotesque prenne fin. Hourasi laissait le choix à Waasi de s’incliner devant lui, de se rendre sans qu’un nouveau massacre ait lieu mais si cela devait finir dans le sang et les larmes, alors il n’hésiterait pas. Hourasi serait Roi.

Situation :

Hourasi propose à Waasi de se rendre pour éviter des pertes sanglantes mais n’hésitera pas à se lancer au combat si elle refuse.

Rappel des règles :

Le Grand Esprit joue Hourasi. Vous n'avez pas le droit de les faire réagir dans vos posts.
Lorsque vient votre tour, vous avez 3 jours pour répondre au sujet. Passé ce délai, les autres joueurs sont libres de sauter votre tour.
Si vous avez des questions, n’hésitez pas à envoyer un MP à un membre du Staff.

Ce que vous devez faire :

L’alerte semble avoir été donné, vous vous rassemblez sur ce qui était autrefois le Champ Herbeux. Que cela soit les Outlanders ou les exilés, tous sont amenés à se retrouver à cet endroit.



Incarné par Ajjin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE - SOTO


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 604
Localisation : Royaume Marozis

En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Ven 16 Fév - 20:43

Soto n'en cru pas ses oreilles lorsqu'il entendit les paroles d'Hourasi. Il n'attendait que le signal d'attaque et voilà que le prince déchu se mit à refaire un discours trop familier. Celui qui leur a porté l'échec dans le passé. Il n'attendit même pas une réponse des rangs d'en face.

-PARDON ? Fit-il en sortant des rangs. Parce que tu leur laisses encore le choix ?! Tu n'as donc rien retenu de ton précédent coup d'état ?

Car c'était ainsi que leur exil avait commencé. Exactement de cette manière. Hourasi s'était avancé avec ses partisans, et avait sommé la soumission aux Outlanders Tahaniens. C'était une erreur. Il n'y avait plus de choix qui devaient tenir à présent. Hourasi répétait ses gaffes.

-Des dizaines de lions sont morts en les combattant et en exil, et toi, au moment de tout leur reprendre, tu leur laisse une porte de sortie ?! La seule chose que ces lions méritent, c'est la MORT ! Ils ont tué ton père, ils ont aussi tué ta mère et ils ont tué une partie de tes partisans par l'exil. Ils ne méritent pas de fouler ces terres une seconde de plus ! Peu importe qu'ils veuillent sauver leur peau, il est trop tard pour s'incliner, ils auraient du le faire il y a déjà des années !

Soto avait l'impression de revoir ce jour où ils ont tous été exilés. Ce jour où lui et Fahari avait réussi à pousser Hourasi à la guerre contre sa soeur. Mais aujourd'hui, il ne comptait pas laisser l'échec se faire.

-C'est une insulte à tout ceux qui t'ont suivi, pire encore pour ceux qui sont morts. Tu n'es pas leur roi puisqu'ils ne sont pas des véritables Outlanders de Massempo. Ce ne sont que des vermines.


Il n'était d'ailleurs finalement le roi de rien. C'était soto qui avait tout fait. Qu'avait accompli Hourasi depuis tout ce temps, si ce n'était que laisser faire les autres ? Soto a fait tuer Mopango, Eshina et Aresak ont réduit Tahani et Tadji en cendres. Mais lui ? Rien. Le roi de rien.

-Tuons-les tous ici. Nous en avons à présent les capacités et ça éteindra le conflit de ce royaume pour de bon. Il n'y a plus de place pour une quelconque pitié ou clémence. Ces lions n'ont plus rien à faire ici. QUI ICI ACCEPTERAIT SANS SOURCILLER CET ENIEME AFFRONT ?

Il ne pensait pas tant compter sur les plus fidèles à Hourasi qui sont restés trop aveugles pour le suivre, mais il savait qu'il pourrait compter sur le belliqueux caractère de bon nombre de Kulishas. Les Outlanders de Tahani ont été leur ennemi lors de la reprise de Prideland, peu d'entre eux accepteraient parmi eux des retournements de veste par la force. La confiance ne serait pas au rendez-vous et des conflits intérieurs reprendraient.

Et si Hourasi n'était toujours pas de cet avis, cette fois Soto l'attendait de patte ferme. Courber l'échine, c'était fini pour lui. Il n'accepterait pas ce qui se passerait aujourd'hui. Les jeux de l'ombre étaient terminés.

Ps : Kesmo ne fait rien de spécial et écoute, se tenant simplement prêt à une quelconque parole ou un quelconque ordre de Waasi. L'interaction avec le pnj reste possible sans problème.

Spoiler:
 


_________________
SEMI-ABSENCE JUSQU'A DEBUT- JUIN
"Être chez soi et être à soi, c'est être autant et plus qu'un roi"


Soto vue par Yetsa <3:
 


(c) Kayrou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2236-soto-golden-lion En ligne
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 900
Localisation : I can't decide, whether you should live or die. Oh you'll probably go to Heaven, so don't hand your head and cry ! ♪

En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Dim 18 Fév - 12:11

Kutoa, comme la grande majorité des Kulishas exilés, avait opté de rejoindre les rangs de Hourasi. À vrai dire, avait-il vraiment eu le choix ? Rester pourrir sur l'ancien territoire des Marozis, oubliés de tous, n'avait jamais été un futur dont les Kulishas avaient rêvé. Ce qu'ils voulaient, c'était la gloire, le combat, le sang, la violence, qui leur avait été inculquée durant leur enfance par Sharkan ; paix à son âme. De plus, cet Hourasi s'était déclaré capable de leur donner des terres, un clan, un lieu qu'ils pourraient appeler leur chez-soi. Avait-il vraiment été honnête ? En effet, lorsque Kutoa mit les pattes sur un sol calciné, soulevant des nuages de cendre à chaque pas, il ne put s'empêcher d'ironiser la situation. Quelles terres les attendaient ? Un tas de cendres ? C'était guère mieux que ce qu'ils possédaient avant, sur l'ancien territoire des Marozis.
J'espère bien que le territoire des Outlanders a plus à offrir. Je n'ai pas envie de saigner pour des broutilles.

Dans tous les cas, Kutoa se comporta comme le bon petit soldat qu'il avait toujours été auprès de Sharkan, renouant avec ses origines. Il se plaça donc dans les rangs, parmi ses camarades et autres exilés outlanders. Toutefois, il ne put s'empêcher de douter sur les capacités de son corps, affaibli par ses longs mois d'errances. Certes, il était parvenu à se restaurer quelque peu, reprenant assez de poids pour ne plus ressembler à un squelette ambulant, mais ses muscles se trouvaient encore loin de leur état initial. Sans compter son handicap à l'épaule. Parviendrait-il à se battre ? Kutoa balaya le champ de ruines qui s'étendait devant lui, à la recherche d'individus qu'il serait en mesure d'affronter. Il repéra ainsi un vieux lion, qui semblait aussi handicapé que lui.
Lui. Il sera à moi.
Kutoa ne mettrait pas sa vie en jeu pour un pathétique prince qu'il ne connaissait pas.

Alors qu'il observait encore les alentours, le guerrier reconnut Shaba un peu plus loin. Sans aucune hésitation, il brisa les rangs pour aller la rejoindre tandis que Hourasi faisait ses beaux discours de motivation. Lorsqu'il arriva près de la lionne, Kutoa sentit son bouleversement. Était-elle inquiète pour Aresak ? Après tout, après ces quelques mois de vie commune, le soldat la savait très proche de son fils, et il y avait de quoi s'inquiéter. Il lui donna un petit coup d'épaule, plus proche d'un simple contact, qui se voulait rassurant, qu'autre chose.

Kutoa : “ Eh, n'fais pas cette tête. Je suis sûr qu'Aresak s'en sortira. Il a la rage de la jeunesse avec lui. „


Puis, celle qui être la reine des Outlanders (qui osait choisir des femelles pour les diriger ?) provoqua Hourasi, qui lui rendit la pareille. Le lion foncé lui mentit même ouvertement sur l'origine de l'incendie. Kutoa fronça le nez à cela. S'imaginait-il vraiment que les Outlanders allait croire à ces balivernes ? On était en pleine saison humide ! Ensuite, le prince proposa aux ennemis de se rendre. Cette fois-ci, Kutoa gronda. Qu'elle idée ! Lorsqu'on venait chercher des ennuis, on assumait ! Et il sembla que ce ne fût pas la première fois, car aussitôt, Soto (était-ce bien son nom ?) se rebella, appelant au combat, au massacre. Voilà le genre de choses qu'un Kulisha aimait ! Kutoa rugit férocement en guise de réponse. Cela allait faire longtemps qu'il ne s'était pas défoulé.

_________________

Kit © Ermi

Kutoa parle en #0070ff

/!\ Activité réduite à cause des cours /!\
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1361-kutoa-apprenti-guerrier
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 579
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Dim 18 Fév - 13:56


Après l’évènement des flammes où Vita avait tâché d’emmener tout le monde à l’écart, ils avaient dû retourner sur place. Ishana avait été rassurée de voir ses enfants en sécurité, elle avait remercié son frère pour son intervention et le sauvetage de Kira, lui pardonnant évidemment le fait qu’il n’ait pu mettre la patte sur Wissel. Elle s’était évidemment inquiétée mais Rana avait été présent alors, devait-elle s’en formaliser ? Dans tous les cas, Vita avait ignoré royalement les airs défiants de Wissel et Rana, agacé par ce sauvetage. Bon sang, pourquoi Wissel avait-elle un ange gardien pareil au dessus de sa tête ? C’était sans cesse qu’elle était sauvée.

Dans tous les cas, Vita avait raccompagné la petite troupe sur Outlands et surveillé sa soeur qui s’affairait auprès des blessés, débordée, elle allait ci et là. Le mâle rouge sentait une grande tension sur ses propres épaules alors qu’il levait le nez vers l’horizon, l’air sérieux. Il humait l’air brûlé, le visage sérieux. Les exilés arriveraient bientôt. Bientôt, l’affrontement serait assurément sanglant et il tâcherait de veiller sur Ishana, elle ne devait pas être blessée. Cependant il ne comptait aucunement se battre aux côtés des Outlanders Tahaniens, ce n’était pas son but. Le Fils du Feu déambulait dans le clan, laissant traîner ses oreilles. On murmurait que Tahani était morte, que Tadji était introuvable. Les flammes avaient fait leur oeuvre.

Finalement les exilés arrivèrent.

Vita s’avança aux côtés de sa jumelle, le poitrail bombé, le menton haut et l’air neutre. On ne pouvait lui enlever ce pseudo air noble, cette allure particulière. Il se tenait droit et fier, serein. Ishana, elle, semblait partagée entre plusieurs sentiments. Vita tenta de la rassurer en frottant tendrement son nez contre elle, la couvant d’un regard aimant avant que ce-dernier ne parcours les rangs de Waasi. Il remarqua un lion qu’il avait croisé autrefois : Kozmotis. Il y avait les anciens partisans de Tahani, maintenant dévoués à Waasi. En face, Hourasi et sa troupe. Vita reconnut aisément Soto mais il n’attarda pas son regard sur lui, apercevant également Kutoa. Eh bien, voilà qu’il reconnaissait quelques têtes.

« Ma soeur, ce combat n’est pas le tien, tu ne dois pas être blessée pour la couronne. » Murmura le jumeau, le ton sans appel face aux paroles de Waasi.

Ils restaient cependant présents dans les rangs, attendant de voir comment les choses se dérouleraient. Vita ne pensait pas un seul instant que Waasi gagnerait. Hourasi avait réunit des lions pour flatter son ego démesuré, il avait avec lui des familles désireuses d’offrir un gîte pour leurs enfants, des lions sans fois ni lois, des bandits capables de tout pour prendre ce qui leur avait appartenu ou ce qui devra leur appartenir. Face à eux, ils avaient les Kulishas, d’anciens guerriers surentraînés et mués par une soif-de-sang puissante. De plus, les Tahaniens étaient en sous-nombre. Vita soupira doucement. Il n’aurait jamais pensé être un jour dans les rangs d’un clan face à la guerre. Qu’est-ce qu’il ne ferait pas, pour Ishana.

Vita plissa ses prunelles orangées, observant l’éclat de colère de Soto. Ce lion là était particulièrement acharné à récupérer ce bout de terre. L’Enfant du Feu le lorgna du coin de l’oeil, songeur. Définitivement, le sang coulerait. Vita se rapprocha de sa soeur, sentant toute la détresse qui émanait d’elle. Ishana n’était pas une lionne faîte pour la violence, elle était tout ce qu’il n’était pas. Si elle entrait dans le combat, elle périrait. Tendant ses muscles sous sa fourrure rouge, Vita serra les crocs.

« Ishana, tu dois partir. Waasi et ses partisans vont mourir. » Déclara t-il, essayant une nouvelle fois de faire bouger sa soeur qui, têtue comme tout bon lion du feu, voulait évidemment rester jusqu’au bout.

Famille, Devoir, Honneur.



_________________



Vita & Adana:
 

Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Yesta
Spoiler ©️ Awena
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 116
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Lun 19 Fév - 10:43

Jeuri n'avait pas grand chose à dire sur le champ de bataille. Après tout, ce n'était guère un lieu pour parler, mais bien pour se battre. Cependant, cela ne semblait être l'avis ni de Waasi, ni d'Hourasi puisque les deux leaders s'échangèrent quelques mots. Le lion gris prenait son mal en patience, se contentant d'observer silencieusement le coup de théâtre se déroulant sous ses yeux.

En toute honnêteté, Jeuri s'était plus ou moins attendu à ce que la bataille se déclenche dès lors qu'Hourasi eut finit son discours. Mais ce ne fut pas le cas. "Magnanime", le roitelet semblait prêt à accepter la reddition de ses adversaires. Le vieux félin retint un sourire mauvais. Soyons clair, en soit, ce n'était pas une mauvaise idée : cela permettrait au lion brun d'avoir un nombre plus conséquent de lion sous sa coupe. Mais dans les faits, il avait promis à son armée qu'ils allaient récupérer cette terre et qu'ils ne pouvaient plus faire marche arrière. En proposant un coup d'état aussi... pacifique, c'était lui qui refaisait marche arrière. Et ça n'allait pas perdre à tout le monde... D'ailleurs, Soto ne tarda pas à faire entendre sa voix. Son jeune allier semblait davantage attiré par le combat et cela ne surprit pas Jeuri. Il ne dit mot, mais fit comprendre à Soto d'un hochement de tête qu'il avait d'ors et déjà choisi son camp : le sien. Il n'était jamais venu pour Hourasi, ce n'était pas ce petit roi qui s'était engagé à l’accueillir lui et sa famille sur Outland, mais bien le lion doré. Et en cela, c'était ce dernier que Jeuri s'était engagé à soutenir. Lui et personne d'autre.

Un rugissement se fit entendre et Jeuri coula un regard sur le côté. Il provenait d'un Kulishas. Le vieux mâle n'était pas certain de l'utilité de rugir ainsi au lieu de simplement parler, ça aurait eu le mérite d'être clair, mais soit. Les Kulishas étaient des brutes idiotes, il ne pouvait pas en espérer plus de la part de l'un d'eux. Dans tout les cas, il supposait que ce rugissement appelait lui aussi au combat et qu'il encourageait Soto. Parfait, avec un peu de chance, tout les Kulishas agirait de la même manière ainsi que les Outlanders se sentant lésé par leur roi.

Jeuri sorti les griffes et, les muscles tendus, il se préparait à se battre. Il était vieux, il était fatigué et cette bataille serait sans doute sa dernière... Mais il savait une chose : qu'elle qu'en soit l'issue, il y survivrait. Sa famille comptait sur lui pour revenir, il n'avait pas l'intention de les décevoir.
~~~~~~

- Karatasi et Themba observe silencieusement la scène, attendant les ordres de leur souveraine. Karatasi est un peu affectée par le retour de son frère mais ne le montre pas. Vous pouvez bien sur interargir avec eux si vous le désirez o/.


_________________
Pour tout MP, merci de me contacté sur le compte de Fleck o/

Signa 1
   Signa 2

   
Avatar by Prince Voldy et Signatures de Jijin

Tom et Jeuri:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3608-jeuri-it-s-a-game-i-m-gla
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 88 Féminin
Nb de Messages : 84
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Sam 24 Fév - 18:02

Sentant la présence de Kutoa près d'elle, Shaba se détendit. Malgré leurs différents, leur passé dissident, elle s'était rapproché de lui au cours des derniers mois. Peut-être la solitude ressentie pendant ces années d'exil.

Ne perdant pas de vue la bataille malgré tout, elle répondit d'un simple frôlement de son museau à l'oreille du Kulisha. Ils ne devaient pas se déconcentrer, la vie de tous les exilés étaient en jeu -même si la mort de certains d'entre eux n'affecterait pas la femelle. Jeuri semblait bien pressé de s'attaquer aux Outlanders, sans parler de Soto et son regard cruel posé sur les lignes ennemies.
    « Suivons Hourasi, on est sûr de gagner avec lui. »
Elle plongea son regard dans le siens, peu convaincante. C’est vrai, elle n'en savait rien. Gagner, perdre, cela dépendait de nombreux paramètres dont elle n'avait pas le contrôle. Shaba secoua la tête, pour chasser de vilaines pensées qui hantaient son esprit.
    « Allons-y, ne nous attardons pas. »
Désormais, isl étaient seuls, chacun de leur côté.

_________________
« Il est plus digne d'établir une couronne de sa propre chair que de récupérer celle du sang de son père. »
Shaba vous jauge en bordeau



Signature © Moi - Avatar © Sayed

Joyeux Noël !:
 


Sinon, les amours ?:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4086-shaba
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 66
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Dim 4 Mar - 18:45

Ad victoriam
« La surprise est la meilleure arme du guerrier »

Hourasi est vile et touche une corde des plus sensibles lorsqu'il mentionne le décès des membres de ta famille. Clairvoyante comme tu es, tu ne doutes pas un seul instant que le prince déchu a profité de l'incendie affaiblissant ton royaume pour frapper. Malgré les provocations de ton oncle, tu parviens à garder tout ton empire sur toi, aux prix de grands efforts. Ainsi, tu ne laisses entrevoir aucune émotion dans ton regard lorsque tu soutiens celui d'Hourasi sans broncher.
Si tu as conscience que la perte de deux des têtes d'Outland à l'image de Tadji et Tahani représente une véritable aubaine pour Hourasi, il existe néanmoins un facteur que ton oncle semble sous-estimer : tu es là Waasi, désormais héritière légitime du trône d'Outland. Bénéficiant d'une confiance totale aux membres qui composent tes troupes, tu n'as nul besoin d'y jeter un oeil pour savoir que tous te suivront dans cet affrontement, et qu'il ne traverserait à l'esprit de personne de se rendre.

Tu aurais bien des choses à dire, bien des preuves pour démontrer les torts d'Hourasi mais le temps ne prête pas aux discours, d'autant plus que tu sais pertinemment qu'il est inutile de faire entendre raison à un lion aussi obnubilé par la pouvoir que ton oncle. Malheureusement pour lui, Hourasi est arrivé au point de non retour.
Tu plisses légèrement les yeux lorsque tu aperçois Soto rompre les rangs ennemis pour protester face aux décisions d'Hourasi, bientôt suivi par une flopée de lions du camp adverse. Ce simple geste démontrant la loyauté fluctuante des troupes du prince déchu envers sa personne suffit à t'arracher un sourire ironique face à celui qui a remis en cause la présence et la fidélité du général des tempêtes.

Tu laisses à nouveau ton regard s'attarder sur les lignes ennemies d'un geste machinal. Si le spectacle que t'offre les troupes d'Hourasi ne t'inspire qu'un profond dédain, tu n'en tiens pas moins la satisfaction que le prince déchu paye des alliances douteuses qu'il a créé dans le seul but de prendre la couronne. Ton oncle vient de perdre toute crédibilité parmi les deux camps, et certains des lions adverses pourraient ne pas le suivre dans sa conquête, quitte à le remplacer par un autre chef.
Outre ce fait, cette discorde momentanée représente une chance à saisir pour tes troupes. Tu l'as bien compris, Waasi, et tu comptes bien saisir l'opportunité de cette distraction adverse pour tenter de prendre vos ennemis au dépourvu. Ni une, ni deux, tu lances le signal d'assaut.

- Outlanders, à l'attaque ! rugis-tu.

C'est ainsi que tu te lances dans la mêlée toutes griffes sorties et féroce comme jamais, suivie de près par tes alliés. Ton courage et ta perspicacité ne sont décidément plus à prouver, Waasi. Tout ce que tu espères, c'est que l'effet de surprise dont vous bénéficiez, combinée à la qualité martiale de tes troupes saura faire pencher la balance en votre faveur dans un combat où vous vous trouvez en infériorité numérique.
C'est ainsi que commence la bataille du Champ Calciné, opposant les troupes Waasiennes aux troupes Hourasiennes.


_________________

Code couleur : brown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5053-waasi-princess-of-outland
avatar
MEMBRE - KOZMOTIS


À mon sujet

Age : 19 Masculin
Nb de Messages : 294
En savoir +
MessageSujet: #3D718F   Lun 5 Mar - 3:58

Ad victoriam
@Outlanders
... C'était à peine croyable, et pourtant, cela se déroulait bien sous leurs yeux. Leurs ennemis étaient venus pour la guerre, et voila que maintenant ils se déchiraient devant leurs adversaires, incapables de garder un minimum de cohésion et de conserver le peu de crédibilité qu'il leur restait. A part quelques lions immobiles malgré la cohue, la plupart avaient détourné leur attention sur le combat qui opposait leur espèce de roi à... Un autre lion au pelage trop vif et aux paroles trop effrontées.

Kozmotis glissa un regard vers la lionne d'Outland et reine des cendres. La situation était inespérée : ils étaient prêts, organisés, et leurs ennemis en pleine débandade politique ; c'était une occasion comme il s'en trouvait peu, un présent des dieux qui ne demandait qu'à être saisi - et le Général espérait que Waasi saurait s'en saisir.

- Outlanders, à l'attaque !

Il n'en fallut pas plus pour que le lion des tempêtes s'élance à la suite de l'Outlander et à l'assaut de leurs adversaires qui s'étaient laissés distraire dans un moment crucial. Les quelques mètres qui les séparaient furent rapidement parcourus tandis que les premiers coups de la bataille commençait, les troupes d'Outland tâchant d'utiliser au mieux l'effet de surprise qui leur avait été donné.

Il n'y avait plus d'avant, il n'y avait plus d'après, il n'y avait plus que la guerre et ceux qui la menait. Kozmotis suivait Waasi pour des raisons pratiques : si la mêlée venait à devenir plus dense, il serait toujours possible de différencier les ennemis des alliés à leur attitude et celle de leur meneuse... Mais pour le moment, sa cible était bien en vue et c'était sur l'immense mâle gris qui lui faisait face que l'Arenarius s'était jeté, projetant ses griffes vers le visage de son adversaire et ses crocs vers l'épaule de ce dernier.

Son ennemi étant des plus imposants, aussi ne pouvait-il pas le charger et espérer faire les mêmes dégâts qu'avec les autres félins alentours. Sûrement pourrait-il un peu plus tard tenter d'arracher à sa gorge la source même de vie mais pour le moment... Il allait falloir l'incapaciter, morceau par morceau.


© 2981 12289 0

  • Kozmotis se lance à l'attaque aux côtés des Outlanders
  • Il prend comme cible Jeuri.

_________________
In the end,
we will remember.
Not the words of our enemies,
but the silence of our friends.


Signa (c) Kozmotis ; Avatar (c) Rana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4102-kozmotis-i-used-to-be-a-g
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 97 Masculin
Nb de Messages : 300
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Jeu 8 Mar - 19:05






Si Hourasi espérait que des lions se rallieraient à lui, préférant choisir de vivre plutôt qu’une mort trop pénible, il fut bien vite désabusé lorsque le lion jaune qui composait ses rangs finit par l’ouvrir. Il n’aurait jamais dû le laisser participer, ni même l’accepter dès le début – ce lion était l’instabilité à lui tout seul et ne faisait que faire chavirer le navire du lion brun. Pire, il le sabordait. Il suffisait de se souvenir de ce fâcheux incident avec les hyènes qui avait fini par coûter énormément de vies en plus de les avoir conduits dans un endroit affreusement désertique. Si tout était de la faute du lion jaune ? Non. Mais il devrait se sentir un minimum responsable et rester à la place qui est la sienne – celle de guerrier, pas de dirigeant.

Mais si Hourasi n’avait rien retenu de son coup d’état, alors Soto n’avait pas réussi à faire mieux et malgré une colère assourdissante qui bourdonnait dans le corps du Prince, il réussit à ne pas lui flanquer la raclée qu’il méritait. Ils se décrédibilisaient déjà bien assez pour ne pas en rajouter une couche. Il devait garder la tête haute, prouver que ce petit avorton ne l’atteignait pas.

« QUI ICI ACCEPTERAIT SANS SOURCILLER CET ENIEME AFFRONT ? »

« Le seul qui nous fait affront ici, c’est toi et ta manie de toujours nous tourner au ridicule ! »

La patience, à force de discours et de paroles dignes de celle d’un morveux, d’Hourasi avait fini par céder et décida qu’il était temps pour Soto de fermer sa grande bouche. Mais alors qu’il aurait voulu remettre ce gamin prétentieux à sa place plus que nécessaire, Waasi lança l’assaut. Les mâchoires d’Hourasi se crispèrent, tandis qu’il ordonna la charge lui aussi – voilà, c’était exactement pour ça que ce petit enfant aurait dû se taire. Il n’y connaissait rien et préférait se montrer intéressant plutôt que concentré. Soit. Il lui réglerait son compte plus tard, une fois qu’il aurait récupéré sa couronne, il se ferait une joie de lui faire goûter à l’exil définitivement.

Un puissant rugissement émana du lion brun tandis qu’il luttait contre deux lionnes – s’il réussit à se débarrasser d’une des femelles assez rapidement en l’envoyant valser plus loin, l’autre fut plus tenace et plus prompt à s’acharner sur le prétendant au trône. Eh bien, il s’acharnerait aussi, n’hésitant pas un seul instant à envoyer griffe et crocs à l’assaut de cette jeune impudente. Ils ne voulaient pas voir qu’Hourasi avait leur offrait un meilleur avenir en tant que roi légitime ? Tant pis. Ils mourraient tous.


Incarné par Ajjin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE - SOTO


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 604
Localisation : Royaume Marozis

En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Jeu 8 Mar - 22:38

Des Kulishas avaient réagi au coup de colère du lion doré. Un rouquin que Soto ne connaissait guère se mis à rugir tandis que Jeuri le regardait d’un air entendu, prêt à le suivre quoi qu’il fasse. Dans les rangs d’Hourasi, l’agitation était palpable et les Kulishas semblaient prêts à en découdre sévèrement. Après tout, ils n’ont connu que cela dans leur vie. Le conflit. Soto venait de chauffer bonne partie d’entre eux.

Le temps qu’Hourasi réagisse colériquement à ce qui semblait être un début de mutinerie dans ses rangs, Waasi profita de la diversion provoquée involontairement par le lion jaune pour lancer l’assaut immédiatement.

Hourasi eut à peine le temps de faire de même qu’une vague de lions déchainés les frappèrent de plein fouet, les félins s’entrechoquèrent. Soto fut prit dans la bousculade, surpris, et évidemment, après qu’il ait tant attiré l’attention sur lui, une lionne ennemi venait de le prendre pour cible et se jeta sur son dos et planta ses crocs dans sa chair, là où régnaient ses cicatrices refermés.

Soto poussa un rugissement de douleur et commença à se débattre pour lui faire lâcher prise. Il regarda autour de lui tandis qu’il remuait dans la foule en furie et il repéra son « prince » non loin, aux pattes lui aussi avec un lion de Waasi. Soto n’en avait pas fini avec lui, il voulait poursuivre ce qu’il avait commencé en ce jour. Décidé, il fonça sur l’adversaire d’Hourasi et le fit cogner brutalement à la lionne accroché à son pelage doré, de sorte d’éjecter les deux lions plus loin par le choc.

Etant donné que le camp de Waasi était en infériorité, il était très probable que des exilés sans adversaires s’en prennent à ces deux-là pour la suite, laissant un moment de répis pour le prince et le lion doré. Mais si ce dernier avait fait cela, ce n’était pas pour réellement laisser un moment de souffle à Hourasi, non.

Son prochain adversaire, c’était lui.

-Misérable ingrat. Tu oublies à qui tu dois ton billet de retour et beaucoup dans ton propre camp semble l’avoir déjà bien mieux compris que toi. La balance s'est inversée le jour où j'ai fait ton boulot, du moins, le jour où cela s'est enfin su. Cette mascarade a assez duré et tu ne repousseras pas les choses une seconde de plus.


Car il y a des choses que jamais aucun Outlander ne saura, et c'était tout de même mieux comme cela.

Soto savait que les Kulishas souhaitaient uniquement un territoire, et ce peu importe si c’était Hourasi ou un autre qui leur offraient. Le bruit de rugissements approuvateurs dans les rangs prouvaient qu’une mutinerie pouvait être provoqué si facilement et cela n’avait rien de normal envers un « bon » roi comme se prétendait Hourasi. Si un leader est moins réactif que ses propres sujet, alors il devient inutile pour eux.

Son poil se hérissait alors.

-Laissons donc jouer aujourd'hui la fameuse loi qui régnait sur cette terre avant qu'une stupide dynastie soit installée. Massempo avait gagné sa place grâce à elle, qu'en sera t-il donc de toi ?

Car la raison du plus fort est toujours la meilleure.

Sur ces paroles, le lion doré se jeta sur Hourasi, les crocs et griffes sortis. Hourasi ne lui servait plus à rien désormais, Soto savait qu’il avait obtenu le soutien de bon nombre de déchainés par ses actions au royaume marozis et ici même, sur le champ de bataille.

Que Fahari le regarde, de là où il était. Car en ce jour, cela serait également sa mort qui serait vengé.



Kesmo, partisan de Waasi

Kesmo entendit le signal d’attaque. C’était le moment. Il partit avec un peu plus de lenteur que ses partenaires à cause de sa patte boiteuse, mais il sut rapidemment trouver un ennemi bien proche.

Cet ennemi, c'était un Kulishas roux qui avait eu l’outrage d’encourager les paroles fourbes et folles du perturbateur jaune par un rugissement, comme d'autres lions du groupe. C’était ce genre de fous haineux qu’il fallait éliminer en premier.

Il bouscula le Kulishas avant de s'arrêter et de faire volte-face, face à lui.

-Je comprend ce qui vous motive.
Affirma t-il dans un regard pourtant méprisant.

Kesmo avait connu la errance, ce désir ardent de récupérez un chez-soi qu'il estimait avoir été volé. Mais lorsque lui combattait, c'était avec honneur. Il avait toujours affronté les Jangowas en face à face et sans entreloupe malgré la haine qui régnait entre les deux clans du désert.

-Néanmoins je doute que vous soyez étrangers à l'incendie qui a terrassé Tahani et le prince héritier, Tadji. C'est une trop belle coincidence pour vous qui a anéanti la quasi-totalité de la mauvaise branche de la famille royale n'est-ce pas ? Et c'est cette lacheté qui me fait perdre toute compassion à votre sujet.

Déchainant ses griffes, Kesmo tenta alors de les planter dans les épaules du rouquin par une attaque de face, de sorte d'esayer de le renverser sur le dos. Ce lion n'était pas non plus tout jeune et peut-être avait-il une chance de prendre rapidement l'avantage par le choc de l'impact avant de trop fatiguer.


_________________
SEMI-ABSENCE JUSQU'A DEBUT- JUIN
"Être chez soi et être à soi, c'est être autant et plus qu'un roi"


Soto vue par Yetsa <3:
 


(c) Kayrou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2236-soto-golden-lion En ligne
avatar
MEMBRE - RANA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 1438
Localisation : Outland

En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Mar 13 Mar - 19:06

« Ad Victoriam »
Feat. Outlanders & Exilés


Les évènements étaient bien trop importants pour n'être qu'une coïncidence ces derniers jours. Si Rána ne parvenait pas à saisir les enjeux de cela, il sentait pourtant la tension qui animait le clan. Il était encore trop jeune pour réellement comprendre les enjeux politiques et diplomatiques d'Outland, mais Ishana lui avait jadis parlé d'Hourasi, de Tahani et de la tension qui régnait à propos du trône. Si personne n'avait accusé directement le grand mâle, chacun élaborait ses propres hypothèses. Dans les décombres de l'Incendie, et après l'appel des rescapés, il s'était avéré que la reine et son frère n'avaient pas survécu. Les Outlanders avaient été sous le choc et en deuil face à la mort de Tahani. Et désormais, il n'y avait que peu de place pour le doute quant à l'origine du feu. Et quand la rumeur se répandit au sein de la termitière, personne ne se posa de question ; Hourasi et ses partisans étaient bien de retour.

Le clan était entré en ébullition, chacun s'organisant. Les lionceaux furent confiés à quelques nourrices tandis que les autres lions, ceux en âge de se battre, s'engagèrent à la suite de Waasi, nouvelle héritière d'Outland. Rána n'était plus un lionceau, et s'il n'était pas encore un adulte, il n'avait pas hésité à suivre ceux qu'il considérait désormais comme les siens. Alors, tandis qu'ils marchaient à la rencontre de leurs opposants, le jeune mâle avait ressenti diverses émotions. A la fois la peur face au combat qui les attendait, et la détermination à se battre jusqu'au dernier souffle pour tenter de sauver sa nouvelle famille. Pour autant, l'adolescent n'était pas très aguerri, et ne savait se battre que parce qu'on lui avait appris quelques conseils. Il n'avait jamais eu à le faire jusqu'ici, seulement pour jouer avec Hatari et ses frères et sœurs. C'était une tout autre chose de se mesurer à un lion qui chercherait sans nul doute à le tuer.

─ Nous sommes peut-être moins nombreux, mais je n'échangerai pas un seul d'entre vous contre une armée entière. L'ennemi qui se dresse face à nous n'est qu'un parjure aveuglé par sa propre soif de pouvoir. C'est un mal qui enracine Outland depuis bien longtemps. Il ne possède ni votre noblesse, ni votre droiture. Lorsque vos lionceaux vous demanderont où vous étiez lors de la bataille du champ calciné, vous pourrez leur affirmer en les regardant bien dans les yeux que vous vous êtes battus aux côtés de la reine pour une cause que vous croyez juste. C'est ensemble que nous affronterons Hourasi, et c'est ensemble que nous le vaincrons.

Rána frissonna en entendant les paroles de Waasi. Etait-ce cela, la guerre ? Les combats, la mort ? Bien sur, lorsqu'un clan sortait victorieux, la victoire et l'honneur était sans cesse racontés dans les histoires, mais les morts et les blessés finissaient parfois par être oubliés. Ou, lorsqu'ils avaient la chance d'être honoré, on gardait sous silence le prix d'un tel combat. Les blessures, le carnage, les cauchemars. Il n'y avait rien de glorieux dans un combat, lui avait-on dit un jour. Ni le sang, ni la mort. Un combat n'est jamais honorable, car deux lions d'honneur ne se battent pas sans une raison valable. Il y aura toujours une alternative pour le lion qui cherchera. De ces quelques mots, Rána avait retenu qu'un des camps était de ce fait toujours à la recherche de quelque chose qui ne lui appartient pas forcément. Hourasi souhaitait quelque chose qui ne lui revenait pas de plein droit, et il avait l'intention de le reprendre par la force. Ce n'était ni honorable, ni valeureux. Seulement intéressé.

Lorsqu'Hourasi et ses partisans furent enfin assez prêt, Rána pu enfin mettre un nom sur ce lion dont il avait tant de fois entendu parler. En voyant les lions à ses côtés, l'adolescent sentit ses entrailles se nouer. Il n'y avait que des adultes dans la force de l'âge, expérimentés et déterminés à reprendre Outland. Qu'allait-il faire, lui qui n'était qu'une adolescent encore inexpérimenté ? Trop occupé à réfléchir, le jeune mâle ne prêta pas tellement attention aux paroles qu'Hourasi et Waasi échangèrent. Pourtant, un rugissement déchira soudain l'air tandis que les lions s'élançaient les uns contre les autres. De chaque côté de lui, Rána vit ses compagnons se jeter sur les partisans d'Hourasi, sans être capable de bouger. Qui prendre pour cible ? Qui aider ? Il ne savait pas. Incapable de prendre une décision, l'adolescent resta en retrait, agité.

Citation :
Rána a presque sa taille adulte, mais il n'est pas encore aussi expérimenté et musclé que les autres. Il n'a jamais pris part à un vrai combat, et ne sais pas contre qui s'élancer. Il reste donc à l'arrière, incapable de se décider, et il est hésitant. Si quelqu'un veut le prendre pour cible, qu'il n'hésite pas.

_________________
Rapport du MatinDemandes de RP'sGalerie

We hide our emotions under the surface and tryin' to pretend ♪

Rána découvre le monde en #742a28 ─ Avatar & Signature © Rána
Anciennement Hatari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4441-rana-son-of-a-broken-hear
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 116
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Sam 17 Mar - 15:59

Sans prévenir, les ennemis lancèrent leur assaut. Jeuri aurait pu faire la remarque que c'était bien lâche d'attaquer ainsi mais même lui se devait de le reconnaitre : Soto et Hourasi avaient mal choisit leur moment pour discuter. Enfin, qu'importe ! Le vieux mâle lui, était prêt à en découdre. Enfin... Encore fallait-il que l'un de leurs adversaires ose l'attaquer. Jeuri avait beau être vieux : il avait la chance de ne rien perdre de son imposante stature. Malheureusement, nombre de ses capacités physiques s'étaient retrouvé diminué... Enfin, qu'importait ! Il devait gagner. Il l'avait promis.

Un lion se jeta bientôt sur lui. Un lion qui ne portait guère l'odeur d'Outland. Qu'est-ce que ?! Il parvint à diminuer l'impact des griffes de son adversaires d'un mouvement de tête mais poussa un puissant rugissement lorsqu'il senti les crocs de l'ennemi s'enfoncer dans la chair de son épaule. Le vieux mâle planta les griffes de sa patte libre dans le dos de son adversaire mais celui-ci tint bon. Tiens, tiens... En voilà un qui avait la peau dure. Bien ! Jeuri se redressa sur ses pattes arrière et se laissa violemment tombé sur l'épaule où était accroché le guerrier. Ce n'était pas une manœuvre très agréable mais au moins était-elle efficace. Le lion brun lâcha sa prise alors que le vieux mâle se redressait rapidement. Il renifla son épaule, constatant les dégâts puis porta son regard sur celui qui avait osé lever la patte sur lui. Il grogna, dévoilant ses crocs.

En son jeune temps, sans doute aurait-il nargué son adversaire. Il n'était pas d'ici. Avait-il la moindre idée de pour qui il se battait exactement ? Connaissait-il l'histoire de cette terre ? De cette famille déchiré par le trône ? Etait-il sur de vouloir risquer sa vie pour ça ? Voilà le genre de questions que Jeuri aurait pu poser. Avant. Mais il n'était plus aussi jeune, plus aussi assuré de pouvoir dépenser sa salive et se battre convenablement en même temps. Non. Ce combat se passerait différemment des précédent.

N'attendant pas davantage, Jeuri chargea son adversaire tel un rhinocéros enragé. C'était une bataille, c'était une guerre. Sa dernière. Il la mènerait à son terme et en ressortirait vainqueur. Qu'importe qui il devrait écraser pour ça.


- Karatasi et Themba se sont également lancé dans la bataille, n'hésitez pas à les prendre pour cible.

_________________
Pour tout MP, merci de me contacté sur le compte de Fleck o/

Signa 1
   Signa 2

   
Avatar by Prince Voldy et Signatures de Jijin

Tom et Jeuri:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3608-jeuri-it-s-a-game-i-m-gla
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 900
Localisation : I can't decide, whether you should live or die. Oh you'll probably go to Heaven, so don't hand your head and cry ! ♪

En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Dim 25 Mar - 23:55

Kutoa laissa un petit grognement de contentement lui échapper lorsque Shaba lui frôla l'oreille et l'encouragea à sa manière si particulière, si charmante. Il l'observa par la suite s'éloigner, ignorant soudainement la bataille qui s'apprêtait à éclater, ne quittant pas des yeux le mouvement de ses hanches. Bientôt, bientôt, elle serait à lui, tout entière. Cependant, un rugissement émanant des lignes ennemies, aussitôt accompagné par le mugissement des premiers guerriers entrant en contact, ramena férocement l'esprit du Kulisha à l'instant présent. Ah, que lui avait-il pris de se déconcentrer à un moment pareil ! Ainsi, à peine avait-il commencé à se mouvoir, à la recherche de celui qu'il avait choisi comme adversaire un peu plus tôt, que ce dernier apparut en face de lui et le bouscula, pour finalement lui faire face. Kutoa lui jeta le regard le plus venimeux qu'il pouvait produire, en réponse à celui rempli de mépris que l'autre lui lançait tout en déblatérant des âneries. Pfeuh, évidemment que l'incendie n'était pas naturel. Il fallait bien être né de la dernière pluie pour le croire.

Le vieux lion l'attaqua alors soudainement, lançant une patte en direction de son épaule handicapée. Si Kutoa n'eut pas le temps d'éviter entièrement le coup, il eut toutefois le temps de se préparer à le recevoir, ayant observé les mouvements de l'autre plutôt que de répondre à sa pique verbale. Le Kulisha prit donc le choc relativement bien, gardant l'équilibre, grinçant simplement des dents sous la douleur ravivée. Il n'attendit toutefois pas que celle-ci se dissipât avant de porter à son tour une attaque, retournant contre le vieux lion sa technique et profitant que celui-ci soit en équilibre sur sa patte handicapée pour tenter de le faucher, griffes sorties dans le but de causer autant de dégâts collatéraux que possible. Ceci serait très certainement sa dernière bataille avant que son âge avancé ne le rendît inutile, et il comptait bien finir sa carrière de combattant en beauté. Il était hors de question de perdre.


Résumé:
 

_________________

Kit © Ermi

Kutoa parle en #0070ff

/!\ Activité réduite à cause des cours /!\


Dernière édition par Kutoa le Dim 15 Avr - 23:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1361-kutoa-apprenti-guerrier
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 97 Masculin
Nb de Messages : 300
En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Lun 26 Mar - 11:34






La bataille faisait rage et nul doute que les pertes seraient lourdes dans les deux camps – chacun se battait avec une férocité naturelle propice à l’instinct de conservation qui animait chaque êtres vivants. Rester en vie était parfois plus important que de gagner mais aujourd’hui ces deux notions se frôlaient tant que leur frontières étaient minces. Pour Waasi, le droit à l’erreur n’était pas admissible – ils devaient remporter cette bataille, d’autant plus que deux de ses plus féroces adversaires étaient trop occupés à se chamailler tel des enfants pour faire la différence. C’était une occasion à saisir, ils devaient affaiblir les rangs le plus possible en subissant le moins de perte. Rugissant à en perdre haleine, la lionne se jeta dans la mêlée, prenant pour cible le premier individu qui oserait se mettre en travers de sa route.

Ses yeux se posèrent, dans le feu de l’action, sur une lionne au pelage brun. Visage familier et pourtant si lointain, Waasi eût tôt fait de la reconnaître. Peu importe, le passé avait fait son œuvre et désormais ce serait uniquement dans la bataille et le sang qu’elle se rencontrerait. Elle ne laissa pas le loisir à Shaba d’énoncer le moindre mot, la moindre petite phrase – elle se jeta immédiatement sur elle, rugissant à plein poumon, la rage de vaincre lui embrasant le corps. Elle ne courberait pas l’échine devant une troupe aussi désorganisée et pathétique que celle d’Hourasi. Elle ne permettrait jamais que l’on salisse ainsi la mémoire de sa mère ainsi que tout ce qu’elle avait construit. Pas pour des enfants gâteux, arrogants et orgueilleux. La lionne enchaînait les coups sans le moindre répit, sans la moindre compassion et avec force. L’épuisement n’était pas permis et cela continuerait jusqu’à ce qu’elle soit à terre.


Hourasi quant à lui ne s’était pas attendu à un tel retournement de situation. S’il allait d’abord remercier celui qui l’avait aidé dans sa bataille, il n’eût qu’un goût amer en voyant de qui l’aide provenait. Ce n’était d’ailleurs pas une aide mais un autre combat. Soto ne pouvait décemment pas rester à sa place – il n’avait rien appris et restait toujours ce gamin odieux dont le visage vous donne une seule et unique envie quoique bien délicieuse à imaginer : le gifler. Mais voilà que des paroles acerbes sortirent de la bouche du lion doré – des paroles qu’il devrait peut-être s’appliquer à lui même. Regarder son reflet au moins une fois dans la rivière afin de voir à quel point il était pitoyable à agir de la sorte. Grondant et claquant ses crocs, le digne prince et futur monarque ne put s’empêcher de rétorquer :

« Et toi tu oublies peut-être à qui nous devons notre billet d’entrée dans le Royaume Marozis. Ces terres pourries et désolées où seule la faim nous guettait. Si tu avais su rester à ta place et être autre chose que ce misérable morveux orgueilleux que tu es toujours aujourd’hui, alors peut-être que nous aurions pu reprendre Outland il y a longtemps ! »

Ainsi Soto voulait faire jouer la loi du plus fort ? Très bien. Il était tellement sûr de gagner qu’il ferait nécessairement une erreur et Hourasi ne comptait pas se laisser faire aussi facilement. Il ne put s’empêcher de remarquer le ridicule de la situation. Il se battait contre un lion de son « propre camp » alors qu’ils s’évertuaient tous à reprendre les terres qui leur appartenaient. N’hésitant pas un seul instant à se jeter sur Soto, il l’entraîna à même le sol, laissant la poussière masquer ce combat ô combien inapproprié. Mais il le gagnerait et montrerait qu’il est le digne descendant de Massempo. Le digne hériter d’Outland. Le roi incontesté.


Spoiler:
 


Incarnés par Ajjin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 579
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Lun 26 Mar - 16:12


Vita restait posté près d'Ishana, scrutant les lignes adverses sans ciller. C'était des barbares, ils n'avaient l'air que de ça, une bande de brigands. Oh, il ne jugeait guère et bien au contraire, ils avaient sûrement la force de l'emporter. Dans tous les cas, Waasi poussa un rugissement puissant, sonnant le début de la guerre. Ishana semblait si déterminée mais Vita n'était pas dupe, il voyait dans ses yeux la peur et il sentait sa tension. Elle n'était pas faîte pour ça. Alors qu'elle s'apprêtait à bondir en avant, son jumeau lui coupa la route, serrant ses crocs et la scrutant d'un air sérieux. L'air outré, Ishana s'indigna.

- Laisse moi passer mon frère, je dois le faire, pour Waasi ! C'est notre cousine, c'est notre famille et ils ont tué notre tante et Tadji ! S'époumona la lionne en essayant de passer, Vita l'en empêcha.
- Non ma sœur. Tu vas mourir, regarde-les.

Fit-il en laissa la possibilité à Ishana de voir à quoi ressemblaient vraiment les Exilés et les Kulishas. Ils combattaient avec ardeur et férocité, leurs coups étaient terribles et ils semblaient empreints d'une fureur incroyable. Vita reposa son regard sur sa jumelle qui plissa ses prunelles, mâchoires serrées. Il savait que même malgré ça, elle voudrait y aller. Il n'y avait donc plus qu'une chose que Vita devait invoquer, il n'aimait pas beaucoup devoir ainsi jouer avec les mots face à Ishana mais c'était ainsi.

- Pense à Kira, Janan et les deux autres. Que seront-ils, si tu meurs maintenant ? Reste en retrait et si tu y tiens, soigne les blessés mais n'approche pas ce combat.

Elle l'observa, l'air impuissant. Vita soutenait son regard, gonflant son torse, désireux qu'elle ne discute pas davantage. D'ailleurs, la pensée de ses enfants lui fit baisser les armes et elle secoua sa tête, laissant des larmes rouler sur ses joues. C'était difficile mais ses enfants l'emportaient, elle ne pouvait pas les abandonner. Elle ne pouvait pas risquer de périr et les abandonner aux pattes des ces lions infâmes. Elle s'apprêtait à reculer quand soudainement, ses yeux s'ouvrirent largement et elle fit un pas en avant, l'air paniqué.

- RANA ! Rugit-elle. Il avait beau ne pas être la chair de sa chair, elle avait juré de veiller sur lui.

Vita tourna sa tête et vit alors le jeune lion, pas encore adulte, lancé dans la guerre. Bon sang ! Était-il fou, lui aussi ? Vita songea quelques secondes, crocs serrées et sourcils froncés. Décidé, il croisa le regard d'Ishana.

- Je vais le chercher, reste avec Kira et les autres. Loin de l'affrontement, je le ramènerais.

Ishana semblait complètement perdue, déchirée entre trop d'émotions pour son cœur si sensible. Vita pressa son front contre le sien et se détourna alors, scrutant les corps s'entrechoquer avant de voir à nouveau le lion sablé. Il semblait hésitant, inexpérimenté.... Une cible de choix. D'ailleurs, il aperçu une lionne le charger. Vita s'élança alors brusquement, prenant garde de passer entre les guerriers. Il percuta la lionne de plein fouet qui glissa un peu plus loin dans la poussière avant d'être interceptée par un Outlander. Sans attendre, le Fils du Feu se jeta devant Rana et lui barra la route.

- Ta place n'est pas ici. Suis-moi hors de cette guerre.

HRP:
 

_________________



Vita & Adana:
 

Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Yesta
Spoiler ©️ Awena
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
MEMBRE - RANA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 1438
Localisation : Outland

En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   Mer 28 Mar - 12:13

Rána ne savait pas quoi faire. Autour de lui, il voyait les siens pris à parti, bousculés, mordus, sans être en mesure de les aider. Il l'aurait volontiers fait, mais il était bien trop intelligent pour savoir qu'il n'avait aucune chance de s'en sortir seul. Il n'avait ni l'expérience ni la force, et l'adolescent ne pouvait pas miser uniquement sur la chance. Ils étaient déjà moins nombreux et moins imposants, inutile d'espérer l'impossible. Pourtant, lorsqu'une masse sombre s'avança vers lui, il su qu'il n'allait guère avoir le choix. Il était prêt à donner tout ce qu'il avait, mais il n'était pas certain que cela soit réellement suffisant. Campé sur ses pattes, la peur lui nouant les entrailles, il observa la lionne le charger, prêt à intercepter son attaque comme il le pouvait. Pourtant, elle ne vînt jamais. Une masse ocre percuta la lionne de plein fouet, l'envoyer glisser plus loin. De tous les Outlanders, Rána n'aurait pas parié une seule fois sur lui, pourtant c'était bien Vita qui venait de repousser son attaquante. Pourquoi donc ? Ishana, sans nulle doute. « Ta place n'est pas ici. Suis-moi hors de cette guerre.» Il le faisait pour sa soeur, nullement pour sauver la vie de son neveu. Après tout, Vita ne les aimait pas, lui et ses frères et sœurs. Il ne lui sauvait la vie que parce qu'il ne voulait pas que leur mère soit accablée de chagrin. Pourtant, il avait abandonné Wissel. Il croyait que cela passerait pour de la malchance, après tout, il pouvait arguer qu'il ne l'avait pas trouvé. Pourtant, Rána savait parfaitement que tout cela était faux. Il l'avait trouvé, il l'avait vu en danger, et l'avait délibérément laissé au milieu des flammes. Malgré tout, Vita était venu le chercher, et il ne le laisserait sûrement pas rester là. Autant rejoindre Ishana et les autres ; il ne serait d'aucune utilité ici. Alors, la tête basse, il se détourna du combat et s'éloigna d'un pas rapide.

Citation :
Rána est pris à parti par une lionne, mais Vita s'interpose et lui ordonne de s'éloigner du combat.

_________________
Rapport du MatinDemandes de RP'sGalerie

We hide our emotions under the surface and tryin' to pretend ♪

Rána découvre le monde en #742a28 ─ Avatar & Signature © Rána
Anciennement Hatari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4441-rana-son-of-a-broken-hear

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: EVENT - Ad Victoriam   

Revenir en haut Aller en bas
 
EVENT - Ad Victoriam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
La Terre des Exilés — Outland
 :: Le Champ Herbeux
-