Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Odon, Metua, Choyo, Jen, Yetsa, Rana & Eshina

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Stardiva Music

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Les ressemblances rapprochent, dit-on || Chukia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 88
En savoir +
MessageSujet: Les ressemblances rapprochent, dit-on || Chukia   Sam 6 Jan - 19:59


Une pause auprès de l’Oasis Oublié afin de se ressourcer, beaucoup l’avaient attendu et une grosse partie des lionceaux en profitaient maintenant pour gambader dans la végétation, s’amusant à chasser des bêtes imaginaires ou à se battre. Une bande de trois jeunes de l’âge de Lahira chassait d’ailleurs sous le commandement de Lahira, un autre lionceau - Asante - qui avait été désignée comme l’Impure. Si elle avait au début rechigné à endosser ce rôle peu valorisant, le regard de Lahira et son autorité avaient finalement brillé et Asante avait baissé l’échine et accepté. Maintenant, le jeu avait début depuis dix bonnes minutes et avec sa troupe composée de trois lionceaux mâles (Dabu, Emeka et Fola), Lahira s’amusait beaucoup.

Son minois était extrêmement sérieux tandis qu’elle marchait entourée par ses trois gardes, scrutant les lieux avec attention, déterminée à mettre la patte sur l’Impure et, comme son père avant elle, lui mettre une leçon pour la chasser du Désert. Des bruissements furent alors audibles dans un amas de buissons sur la gauche du quator et Lahira se stoppa subitement, braquant ses orbes d’or sur le regroupement de végétation, attentive. Elle s’abaissa, presque couchée sur le sol comme si elle allait bientôt bondir. Ses trois gardes s’éloignèrent un peu pour lui laisser de la place et alors, la voix de la fille de l’Empereur tonna, puissante.

« Nous t’avons retrouvé, Shabel, montre-toi et accepte le sort que le divin Désert te réserves ! »
« Si je sors, c’est pour te tuer, Wivu ! »

Lahira eut un doux frémissement, intérieurement fière d’être ainsi prénommée. Son père étant l’un de ses deux idoles, il fallait avouer que prendre son rôle était plaisant ! Dans tous les cas, le combat allait sonner. Lahira fit une feinte, la petite fit mine de bondir et alors, Asante bondit. Elle surgit des buissons et fut instantanément interceptée par Dabu qui avait sauté à temps grâce au petit geste de Lahira. Plaquée dans le sable, Asante-Shabel se débattait, grognant, mordant son adversaire et griffant. Bien vite, Emeka et Fola approchèrent pour la maintenir pendant que Lahira se relevait. Poitrail gonflé, l’air impérial, la petite scruta Asante-Shabel.

« Et le sort qui t’es réservé est le suivant : la mort. » Sa patte s’abattit.

**

« C’était bien mieux, Dabu, tu as eu un temps de réaction meilleur que les autres fois, bravo. » Déclara Lahira d’un ton fier, assise devant ses camarades. Eux, semblaient avoir envie de jouer avec davantage de liberté, être sans cesse sous les commandements de la tyrannique Lahira, c’était bien assez pour aujourd’hui ! La fille de l’Empereur, s’y croyant bien entendu jusqu’au bout, déclara alors : « Vous pouvez rompre les rangs. » S’appliquant à bien répéter les paroles entendues de la bouche de Khassim.

Satisfaite de cette petite séance de jeu, Lahira se détourna pour trottiner dans le sable, intéressée par les faits et gestes des membres du Clan. Sa mère semblait occupée avec son père, et peut-être avec Kaya, ils étaient après tout souvent ensembles ceux-là. Que faisaient Hiari, Kumani et Jenkaa ? Lahira fit le tour des liieux, s’assurant de leur santé avant de reprendre sa ronde. Ses pas la menèrent petit à petit non loin d’un lionceau à qui elle n’avait jamais parlé : l’une des filles de Kaya, Chukia. S’arrêtant, la fille de Wivu observa Chukia, intriguée. Que savait-elle sur Chukia ? Qu’elle était la plus forte de sa portée, la plus grande, qu’elle n’avait pas de père, passait beaucoup de temps avec les adultes elle aussi et semblait plutôt paisible. Lahira s’approcha alors, désireuse de rencontrer un peu l’un des enfants de Kaya.

« Bonjour Chukia. » Fit-elle une fois suffisamment proche. « Toi aussi tu aimes bien observer les membres du Clan ? »

C’était peut-être un peu faible pour entamer la conversation mais Lahira tâtait le terrain, se demandant comment l’autre la recevrait. Peut-être penserait-elle qu’elle était venue l’ennuyer, elle, lionceau plus jeune et plus propice aux bêtises ?

_________________

Personnage ©️ Rinkisha
Kit ©️ Yetsa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 25
En savoir +
MessageSujet: Re: Les ressemblances rapprochent, dit-on || Chukia   Ven 12 Jan - 23:30

Postée au dessus d'un petit rocher, Chukia observait, l'esprit tout absorbé par ce qui se tenait devant elle. Cela devenait ennuyant, non ? Récurrent, bien sûr. Mais Chukia voyait en l'observation une façon d'en apprendre plus et plus vite. D'une certaine manière, cela lui avait permis de connaître les membres du clan, d'alimenter leur identité qu'elle détenait en sa mémoire par une multitude d'éléments, d'actions et de comportements. Au départ, ce petit jeu à deviner ce qu'était l'autre semblait tout à fait innocent, fait sans conscience. Mais aujourd'hui Chukia a su aiguiser davantage cette faculté, se donnant une première impression sur chacun des lions, qui se révélait de plus en plus vraie. Ainsi, elle avait crée des cases, divisant ses camarades de clan afin d'éviter ceux qu'elle ne jugeait pas "compatibles" avec elle-même, avec son tempérament, son mode de pensée et qui pourraient se révéler potentiellement désagréables. De cette façon, il était difficile pour d'autres de savoir quel ressenti elle éprouvait à leur égard car Chukia était capable d'aller vers tout le monde que ce soit naturellement, ou par simple intérêt. C'était sûr, la jeune jangowa pourrait avoir de nombreux amis, mais il serait difficile de démêler les vrais des faux.

Pour le moment, la fille de Kaya préférait se laisser vivre et se laisser aller. Elle était jeune, et cette jeunesse et innocence ne dureraient pas éternellement. Les problèmes d'adultes seraient là bien assez vite, et elle avait encore le temps avant de penser à tout cela, avant de servir ses propres intérêts. Seul le combat acharné entre un scorpion et un lézard captivait toute son attention - car il y avait là peut-être une nouvelle leçon à en tirer - si bien que Chukia ne vit pas tout de suite qui se rapprochait d'elle :

« Bonjour Chukia. Toi aussi tu aimes bien observer les membres du Clan ? »

C'était une des filles d'Hatasa & Oncle Wivu, mais laquelle ? Ca, elle n'avait jamais su faire la différence. Ni entre ses deux frères non plus. Faut dire qu'ils n'étaient guère plus gros que des souris la fois où Kaya les a emmené Lewa, Jehara et elle souhaiter leur bienvenue au monde. Cela, Chukia s'en rappelle vaguement, elle se souvient simplement de cet effet étrange qui l'a parcourue lorsqu'elle a posé ses pupilles sur les fragiles petites peluches. C'était donc à ca qu'on ressemblait ? Avait-elle alors demandé à sa propre mère.

- Hiari ? C'est cela ? S'enquit-elle alors, tout en détaillant le lionceau du regard. Je ne sais pas si c'est un activité très palpitante pour une jeune comme toi, mais oui, j'observe.

Chukia rabaissa ses prunelles azures sur le combat qui faisait rage entre les deux petits animaux. Il n'était pour le moment pas encore possible de définir un potentiel gagnant, tous les deux bien que très différent étaient dotés d'aptitudes variées qui les rendaient puissants malgré ce que l'on aurait pu penser. La fille de Chukia redressa la tête vers la fille d'Hatasa, l'incitant d'un mouvement du menton à venir regarder le spectacle de plus près :

- J'en ai eu assez de regarder les autres aujourd'hui. Surtout quand il n'y a rien d'intéressant à apprendre à leur sujet quand ils font la sieste ... En revanche, il semblerait que le Grand Désert souhaite nous faire part d'une leçon à travers ces deux là. Elle pointa les deux animaux du museau. Cela t'arrive-t-il aussi d'observer le monde qui t'entoure ?

Ô Chukia attendait sa réponse avec impatience. Elle était étonnée qu'on puisse bien se préoccuper de ce qu'elle observait là, encore plus lorsqu'il s'agissait d'un des enfants d'Oncle Wivu et Hatasa. La fille de Kaya était curieuse de savoir si ses enfants étaient le strict portrait mental de leurs parents. Si tel était le cas, alors nul doute qu'ils seraient tous amenés à avoir un grand avenir. Un point qui aurait pu faire grincer des dents la jeune Chukia s'ils ne faisaient pas partie de leur grande "famille".

_________________
/! REPOND PRINCIPALEMENT LE WEEK END /!

Avatar & Signature (c) Me | Background (c) Disney
Chukia chuchote en #086A87
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les ressemblances rapprochent, dit-on || Chukia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» De Eugène Ionesco ► Les idéologies nous séparent, rêves et angoisses nous rapprochent.
» Ce qui rapproche les Hommes. [PV]
» Les blessures nous rapprochent... [Livre II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Grand Désert
 :: L'Oasis Oubliée
-