Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Sumu, Sekhmet, Shasta & Kutoa

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Peter Crowley's Fantasy Dream

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 161
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.   Mer 27 Déc - 16:21

Sayidi était apprenti Gardien, c’était officiel.

Si la réalité de la chose avait pris un peu de temps à être assimilée, à présent, Sayidi en avait pleinement conscience. Le futur du cycle de la vie reposait sur ses épaules et celles de ses aînés. Il était donc de son devoir de veiller à la sécurité de la Terre des lions et, pour cela, il devait faire des patrouilles. Pour l’instant, étant encore nouvel apprenti, Sayidi se trouvait limité dans ses déplacements, n’ayant droit d’accéder qu’au territoire de Prideland et à ses frontières directes. Ordre de Kamwe, son mentor.

Sayidi avait donc pris l’initiative de se rendre à l’étang, un lieu particulièrement sensible, car regroupant un assez grand nombre d’herbivores. Il n’était pas rare que des prédateurs s’approchassent d’un peu trop près, même s’ils ne tentaient rien par peur de l’exil. Malgré tout, ces petits jeux étaient source de stress pour les proies, et en tant que futur Gardien, Sayidi ne pouvait laisser passer un tel comportement. Il était donc de son devoir de voir les fautifs, de leur expliquer le problème, les solutions, et de compter sur leur bonne volonté pour mettre en vigueur les règles. Malheureusement, étant apprenti, il n’avait pas beaucoup d’autres pouvoirs. C’était pour cela qu’il devait faire des rapports à son mentor par la suite, afin de laisser aux véritables Gardiens le soin de différencier les vrais dangers des simples faits divers (débats auxquels Sayidi participait).

C’était donc avec un grand sérieux que le jeune lion parcourait le sol herbeux entourant l’étang, faisant des rondes et s’arrêtant de temps en temps pour récolter des plaintes. Cependant, alors qu’il s’était posé afin de discuter avec un zèbre de la horde de Matsukan, Sayidi remarqua la présence d’un individu, d’une lionne au vu de son odeur, qu’il n’avait jamais senti auparavant. Aussi, il s’excusa poliment et coupa court à la conversation, se levant aussitôt pour aller à la rencontre de cette intruse.

Toutefois, lorsque l’inconnue se retrouva dans son champ de vision, il devait se rendre l’évidence : c’était une Mositu. Son odeur n’ayant eu que de faibles effluves de ce clan, Sayidi avait espéré qu’il se trompait, qu’il s’agissait juste d’un voyageur étant passé près de la jungle, mais il devait se rendre à l’évidence : ce n’était pas de cas. Malgré lui, son cœur commença aussitôt à s’emballer. Ah ! Pourquoi n’en avait-il toujours pas fini avec cette peur des lions sombres ? Le jeune adulte ferma un instant les yeux, prenant le temps de se ressaisir, avant de reprendre son avancée vers la lionne. Une fois à portée de voix, il la héla :

Sayidi : “ Qui êtes-vous ? Que faites-vous sur Prideland ? Près de l’étang qui plus est. „



_________________

Kit © Yetsa
Sayidi parle en #ad5223
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4265-s-a-y-i-d-i-rapport#93706
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 602
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.   Sam 30 Déc - 21:00


Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.






Pensive, Adana se baladait un peu partout dans Prideland. Autant que ses pattes le lui permettaient. Autant que son instinct était capable de la prévenir si oui ou non, le mâle louche sur la gauche comptait venir la harceler sur le chemin ou si la pleurnicharde sur la droite mourrait d'envie de lui réclamer son aide pour un problème stupide. La femelle brune s'ennuyait terriblement, mais ce n'était pas une raison, à ses yeux, pour venir l'ennuyer plus encore avec des choses qui ne la concernaient pas. Dans son champ de vision, pas une Heshima avec qui discuter sur les terres de Prideland, et sur les frontières du royaume, pas un Vita pour l'emmener explorer des terres inconnues … Raah. Pourquoi était-ce si ennuyeux de vivre sur Prideland ?! Une fois encore, ses pensées se dirigèrent vers Vita et les zones à explorer. Bon … Le mâle rouge n'était pas tout le temps là pour elle. Mais, après réflexion, elle se rendait compte qu'elle n'avait pas forcément besoin de sa présence pour mettre les pattes là où elle le désirait. Oh. Cette logique ne lui était sûrement pas venu à l'esprit parce qu'elle avait été longtemps habituée à sa condition de « patiente » au sein de Prideland. Son séjour ici lui paraîtrait peut-être moins long si elle dérivait un peu sur les terres voisines, seule ?

Pas une, ni deux. Adana avait tout de suite pris sa décision. Et alors qu'elle comptait se diriger vers la frontière en commun avec la Terre des Hyènes – allez savoir pourquoi, cela lui rappelait de bons … ouais, surtout des mauvais en fait, mais puisqu'elle ne s'en était pas trop mal sortie avec le vagabond sombre, on pouvait considérer cela comme de « bons » souvenirs -, son chemin finit par la conduire à l'Etang, là où de nombreux animaux se reposaient et surveillaient leurs petits en train de s'amuser dans l'eau. La fille d'Athar grimaça, gênée par toute cette pagaille. Son regard doré balaya la zone du regard, en quête d'un petit coin tranquille où elle pourrait s'abreuver un peu. Il y avait bien là plusieurs scènes à se dérouler sous ses yeux : celle d'une maman lionne qui disputait ses petits, tout sales, celle d'une hippopotame qui apprenait à l'un de ses semblables à nager sans trop gêner les autres, celle d'une intrépide gazelle qui en poursuivait une autre, puis … il y en avait des tas d'autres, mais une dernière attira, l'espace d'un instant, les prunelles d'Adana sur elle : un jeune mâle au pelage roux clair et blanc, et à la fourrure encore plus vive, qui jusque-là discutait avec un zèbre, avait remarqué sa présence, avant d'adresser quelques derniers mots à son actuel interlocuteur, comme si le fait de voir une lionne comme elle valait toutes les urgences du monde. Adana se recula d'un pas, plissant les yeux d'un air quelque peu méfiant. Que lui voulait-il donc ? Il s'approchait d'elle, alors que l'intéressée restait campée sur ses positions et l'observait avec attention. Un instant, il lui sembla avoir vu le félin fermer les yeux de façon étrange pour ensuite les rouvrir, dévoilant une fois encore ses mirettes bleues … mauves. Une teinte entre ces deux couleurs, que la demoiselle brune avait encore dû mal à identifier.

« Qui êtes-vous ? Que faites-vous sur Prideland ? Près de l'étang qui plus est. » l'interpella-t-il, finalement.

Maintenant qu'il se rapprochait et qu'elle pouvait enfin le distinguer plus nettement – loin de toute cette pagaille près de l'étang – la chasseresse pouvait ainsi être dans la certitude – ou dans la supposition – que ce lion-là était plus jeune qu'elle. Allez … Peut-être quelques mois en moins, voire plus ? Se redressant fièrement, elle répondit, la voix moqueuse :

« A ton avis ? Je pensais que ça se voyait sur mon visage que je suis la pire exilée de ces terres venue attenter à la vie des animaux de cet étang ? » Bien sûr, ce n'était pas le cas. Et quand bien même si c'était la vérité, Adana n'avait point le profil d'une exilée, et elle ne se serait pas laissée approcher aussi facilement. Peut-être même aurait-elle évité une approche visible par tous ? Enfin bref. « Non, plus sérieusement. » reprit-elle avec sérieux, cette fois-ci. « Je suis Adana, émissaire de la Jungle du Zawadi, et habituée aux terres de Prideland depuis bien plusieurs mois. Je suis près de l'étang pour la même raison que tous ces autres animaux non loin de nous : je cherche à me reposer et à m'abreuver. »

Tout de même … Elle eut une brève hésitation, se demandant pourquoi le mâle lui posait des questions aussi stupides. N'était-il pas Pridelander, lui aussi ? Ou son parfum et son apparence faisaient là tout le charme d'une future tromperie ? Cela faisait déjà un bon bout de temps qu'Adana foulait les terres Pridelanders … alors oui, c'était peut-être possible qu'elle ne se souvienne pas de lui – étant donné que les Pridelanders sont nombreux et qu'elle se fiche de la majorité des membres – mais, l'inverse était tout aussi étrange que surprenant.

« Tu n'as jamais entendu parler de moi ? » insista-t-elle, se montrant étonnée. « J'étais gravement blessée, et Awena m'a emmené sur Prideland. Ton roi m'a permis de guérir au Rocher de la Fierté. »




ADANA
Mositu
Sayidi
Pridelander
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________
ADANA
SUJET DE RPs & LIENS.

CréditsKilauea.
Adana se rebelle en SeaGreen.

Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 161
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.   Mar 2 Jan - 21:54

Sayidi continua de s'approcher de la lionne, de la Mositu, jusqu'à ce qu'il pût la distinguer nettement. Un frisson le parcourut. Comme toutes celles de son clan, elle possédait une fourrure brune, bien qu'elle se distinguât par un marquage sur le visage que Sayidi ne se souvenait pas d'avoir vu auparavant, et des yeux dorés. Soudainement, l'inconnue se redressa avec une certaine hardiesse, et Sayidi s'arrêta aussitôt dans ses pas, comme s'il avait été brûlé. Il tendit les muscles, et plissa les yeux avec suspicion, prêt à passer à l'action si le comportement de l'intruse laissait penser à une attaque. Toutefois, elle se contenta de se moquer de lui et de son travail.

« Tu comprends vraiment rien à rien ! »
« T'es trop bête !
▬ C'est parce qu'il est blond comme un Jangowa ! »


Et Sayidi perdit pattes. Il se retrouva brusquement de nouveau dans la jungle, entouré d'un groupe lionceaux mositus le regardant de haut, le ridiculisant. Maafa était parmi eux, et il riait aux éclats. Sarthak n'était pas en reste. Soudainement, on lui jeta de la boue dessus, et un des lionceaux bruns dont il ne pouvait voir le visage, s'exclama : « Peut-être que s'il était comme nous, il serait plus intelligent ! » et tous se mirent à le couvrir de la même mélasse, les ricanements fusant sans aucune honte. Sayidi avait envie de pleurer. Un sanglot dut s'échapper, car Maafa ne manqua pas l'occasion de l'humilier. « Vous l'entendez ? Il est comme un bébé ! Ou pire, une gamine ! ». Une vague de protestation s'éleva du côté des petite femelles du groupe, mais Sarthak les fit taire. D'autres insultes jaillirent alors à l'intention de Sayidi, le traitant de tous les noms. Il se recroquevilla sur lui-même, mit ses pattes boueuses contre ses oreilles dans une vaine tentative pour bloquer les sons. Qu'ils s'arrêtent. Qu'ils s'arrêtent. Qu'ils s'arrêtent !

Sayidi s'était assis entre-temps, les yeux perdus dans le vague. Il n'entendit pas la suite de ce que raconta la lionne, ni se rendait compte de ce qu'il se passait autour de lui, victime de ses démons. Sa respiration se faisait difficile, il avait l'impression d'étouffer et son cœur semblait vouloir briser sa cage thoracique tant il frappait contre sa poitrine. Il devait se reprendre. Se reprendre. Pendre.
« Va crever ! »
« Retourne dans ton désert ! »

Le jeune lion ferma les yeux, fort, dans une vaine tentative de se ressaisir. Une plainte s'échappa de ses babines. Que cela cesse ! Il rouvrit les yeux, mais il ne vit rien. Une forme de panique le prit, à la fois consciente et inconsciente. Il gémit alors vaguement, n'articulant à moitié :

Sayidi : “ J'ne vois- „


Plus rien.

_________________

Kit © Yetsa
Sayidi parle en #ad5223


Dernière édition par Sayidi le Lun 29 Jan - 22:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4265-s-a-y-i-d-i-rapport#93706
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 602
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.   Ven 5 Jan - 21:41


Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.






Le comportement du rouquin la fit tiquer. Elle recula d'un pas, sur la défensive, tandis que ses prunelles dorées constataient l'étrange regard suspicieux qu'il lui lançait. Au fur et à mesure de ses mots, la jeune brune le sentait … prendre du grade dans l'étrangeté. Elle parlait, et il s'asseyait, les yeux dénués d'une quelconque étincelle de vivacité. Adana ne comprenait pas. Il veut me faire une farce ou quoi ? S'interrogea-t-elle, étonnée. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien lui dire de si perturbant ? Elle ne fut pas au bout de ses surprises. Son récit s'acheva dans une allusion au Rocher de la Fierté. Le jeune mâle gémit, de façon peu compréhensible :

« J'ne vois ... »

Et, sans même terminer sa phrase, il s'effondra au sol. Le cœur d'Adana rata un bond. Ses oreilles se plaquèrent contre son crâne tandis qu'elle plissait les yeux, considérant ce corps qui lui faisait face et dont elle ne savait rien. Du jamais vu, cette histoire. Une vraie blague !

« Relève-toi, je sais que tu rigoles. » grogna-t-elle, agacée.

Aucune réponse. Les secondes défilèrent, les pensées s'entrechoquèrent dans l'esprit de la fille d'Athar. Elle n'avait pas envie de se faire avoir par ce Pridelander. Son regard balaya les alentours, désireux d'y trouver quelqu'un qui serait susceptible d'aider le félin évanoui. Du brouhaha dans tous les sens. Les animaux s'amusaient sans se soucier de ce lion qui « mourrait » peut-être sous les yeux de la voyageuse suspicieuse. Le poil un peu hérissé, la lionne s'approcha un peu plus de son ancien interlocuteur, le reniflant – ce qui confirma donc son identité : il portait l'odeur des Pridelanders – et observant la moindre respiration anormale qu'il pourrait bien faire et étant capable de le trahir, partagée entre l'hésitation et l'agacement d'être témoin de cette scène gênante.

« Bon, d'accord … Tu joues très bien la comédie. Réveille-toi, tu fais honte ... » insista-t-elle, comme pour tester l'ampleur de la situation.

De toute évidence, le jeune s'était bel et bien effondré. Elle ne savait pas pourquoi … Maladie ? Crise de panique ? Mais pourquoi ? Pourquoi elle, pourquoi l'angoisserait-elle tant ? Et s'il était à ce point malade, pourquoi vagabondait-il dans Prideland tout en négligeant ce souci ?
Il me rappelle quelqu'un … nota la Mositu, cependant, en attardant un instant son regard sur la crinière rousse du mâle et le corps, comme qui dirait chétif qu'il contrôlait.
Finalement, elle posa sa patte sur l'épaule de l'évanoui et le secoua un peu, se répétant, toujours agacée.

« Ehooo ! Réveille-toi … ça va ? Eeeh, t'es vraiment bizarre comme lion ! »

L'émissaire de la Jungle espérait néanmoins qu'elle ne serait pas celle qui rapporterait le corps sans vie du rouquin au Rocher de la Fierté. Espérons que ce ne soit qu'un simple évanouissement ... Je ne suis pas guérisseuse, moi.



ADANA
Mositu
Sayidi
Pridelander
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________
ADANA
SUJET DE RPs & LIENS.

CréditsKilauea.
Adana se rebelle en SeaGreen.

Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 161
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.   Mar 30 Jan - 23:32

Des bruits de voix, étouffés, comme de ceux que l'on entend sous l'eau. Puis une secousse. Deux. De nouveau, la voix, mais plus claire. Sayidi émergea lentement du néant, sa conscience reprenant peu à peu le dessus. Sa vision fut d'abord floue, se réduisant à des taches de couleurs, informes. Le jeune lion cligna plusieurs fois des yeux, lentement, dans une tentative d’éclaircir le monde autour de lui, de lui donner du sens. Finalement, il parvint à distinguer le corps d'un félin brun se penchant au-dessus de lui. Sa conscience et ses sens revenus, Sayidi reconnut là sans hésitation la Mositu.
Il ferma de nouveau les yeux, plus par lassitude et fatigue qu'autre chose. Il s'était encore évanoui, n'est-ce pas ? Cela allait un bout de temps que cela ne lui était pas arrivé. Pas depuis son arrivée à Prideland, du moins. Il rouvrit finalement les yeux, plus calme, plus concentré, mais aussi avec un sentiment de vide intense. Guérirait-il un jour ? Parviendrait-il à surmonter sa peur ?

Ne se sentant pas à l'aise dans cette position vulnérable par rapport à la lionne, Sayidi tenta de se redresser tant bien que mal, jusqu'à être debout. Cependant, lorsque le monde commença à tanguer autour de lui, il opta pour s'assoir aussitôt. Ah, il avait perdu toute crédibilité en tant qu'apprenti Gardien, il en était certain. Après tout, qui voudrait obéir ou écouter les ordres que plus faible que soi ? Sayidi ricana légèrement, se moquant de lui-même. Il était pathétique.

Il leva alors les yeux vers la lionne brune, croisant un instant son regard avant de se détourner. Il dit alors faiblement :

Sayidi : “ Hm. Désolé pour ça. C'est juste que ... Les Mositus et moi, ça ne s'est jamais réellement bien passé. „


Il eut alors envie de frapper sa tête contre le sol. Pourquoi s'était senti obligé de se justifier ? Il n'y avait rien à justifier. Il avait un problème, point. Elle ne lui avait rien demandé, elle.

_________________

Kit © Yetsa
Sayidi parle en #ad5223
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4265-s-a-y-i-d-i-rapport#93706
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 602
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.   Dim 4 Fév - 19:17


Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.






Prisonnière de ce temps que le jeune félin lui imposait dans l'attente d'une réponse, Adana réfléchissait à une solution. Elle le secouait, lentement, un peu plus rapidement, lentement … Raah … Pourquoi je fais ça, au juste ? Si ça se trouve, je suis en train d'accélérer sa mort. Elle cessa net son activité, plissant les yeux, changeant d'angle afin de voir si quelque chose s'améliorait dans l'état du rouquin. Petit à petit, il semblait revenir à lui, trahi par son corps, son odeur, son expression, les esquisses de mouvements que chaque individu possédait de son vivant. Les sourcils de la femelle se haussèrent. Finalement, le voilà qui se réveillait ! Les Pridelanders avaient vraiment le talent de jouer les lions étranges devant une étrangère !
Se redressant tant bien que mal, le rouquin opina soudainement pour une posture assise et non debout. Silencieuse, Adana l'observait, méfiante, intriguée, se demandant ce qui lui prenait encore. Un ricanement léger s'échappa de la gueule du mâle roux-sable, qui plongea, un instant, son regard mauve dans le sien avant de s'en détacher.

Au final, la Mositu fronça un sourcil et haussa l'autre, l'air pas-du-tout-convaincu.

« Hm. Désolé pour ça. C'est juste que … Les Mositus et moi, ça ne s'est jamais réellement bien passé. » l'informa-t-il, clairement.

Les Mositus et lui, hmpf ? Il paraissait jeune, pourtant. Pourquoi diable s'aventurerait-il dans la Jungle à son âge ?

« Je constate. Tu m'as l'air très … expressif, en ma présence. » confirma-t-elle, l'air un peu ironique. Toujours était-il qu'elle ne comprenait pas pourquoi il en venait à de telles extrémités, surtout avec des lions aussi pacifistes que les Mositus. Elle avait beau réfléchir, elle ne voyait pas pourquoi il … ou quoique. Avec le temps, les lions bruns devenaient agaçants avec les étrangers, pour cause de leur passé, de leur souffrance, de leur défaite. « Tu m'as l'air bien fragile pour un voyageur. Comment se fait-il que tu aies déjà côtoyé l'un des miens ? C'est un peuple pacifiste, je ne vois pas en quoi ces id... ces peluches t'auraient causé du tort. » avoua-t-elle franchement, sans se départir de son sérieux.



ADANA
Mositu
Sayidi
Pridelander
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________
ADANA
SUJET DE RPs & LIENS.

CréditsKilauea.
Adana se rebelle en SeaGreen.

Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 161
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.   Dim 18 Fév - 14:36

Sayidi se sentit encore plus misérable lorsque la Mositu ironisa, et il eut l'envie soudaine de disparaître sous terre. En jetant un regard vers l'étang qui s'étendait un peu plus loin, il hésita même à aller se jeter dedans pour échapper à la situation. Cependant, il dut rapidement se rendre à l'évidence lorsque la lionne commença à poser des questions, dont celle tant redoutée : il n'y avait pas d'échappatoire. Le jeune lion soupira. Il n'avait pas d'autres choix que de répondre, au vu de la situation dans laquelle il se trouvait. Ainsi, toujours incapable de regarder la femelle dans les yeux, il répondit :

Sayidi : “ C'est ... Une longue histoire, mais je vais essayer de faire court. Je suis né sur la Lande des Sans-Terre, et ma mère est morte en couche. Ce fut mon parrain qui s'occupa de moi. Mais pour survivre, il me fallait une nourrice. Hofu, mon parrain, est donc allé chercher de l'aide chez les Mositus, car il y connaissait quelques lions. Le clan a techniquement accepté de m'héberger, mais disons que ... Le fait que je ressemble quelque peu à un Jangowa n'a pas été en ma faveur. „


Il se tut alors un instant, attendant une réponse de l'autre, avant de se rendre compte qu'ils ne s'étaient pas présentés l'un à l'autre. Ce serait tout de même plus pratique pour leur conversation impromptue. Il risqua donc de lever le visage vers la lionne, fonçant un sourire sur son visage crispé.

Sayidi : “ O-On ne s'est pas présenté ... J-Je m'appelle Sayidi. Je suis apprenti Gardien. E-Et toi ? „


_________________

Kit © Yetsa
Sayidi parle en #ad5223
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4265-s-a-y-i-d-i-rapport#93706
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 602
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.   Mar 20 Fév - 14:17


Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.






Le comportement du rouquin persistait à accentuer son étrangerie et la curiosité de la femelle au pelage brun. De tous les Pridelanders vus à ce jour, Adana n'avait jamais pu parler avec un mâle aussi … peu sûr de lui. Malgré son comportement étrange de tout à l'heure, la Mositu trouvait à ce lion-là (sans que ce soit de la drague) un visage plutôt mignon, une fois éveillé. Elle attendit impatiemment une explication quant à son petit « conflit » avec les Mositus. Elle avait beau imaginer la chose, elle n'arrivait pas à mettre la griffe sur un détail déplaisant de son interlocuteur et qui pourrait éventuellement attiser la malveillance de ses pairs. Peut-être sa couleur de pelage ? Elle ressemblait à celle d'un Jangowa.

« C'est … Une longue histoire, mais je vais essayer de faire court. Je suis né sur la Lande des Sans-Terres, et ma mère est morte en couche. Ce fut mon parrain qui s'occupa de moi. Mais pour survivre, il me fallait une nourrice. Hofu, mon parrain, est donc allé chercher de l'aide chez les Mositus, car il y connaissait quelques lions. Le clan a techniquement accepté de m'héberger, mais disons que … Le fait que je ressemble quelque peu à un Jangowa n'a pas été en ma faveur. » lui conta-t-il, avant de se murer dans un petit silence.

Comme elle venait de le constater, la fourrure du félin avait dû grandement jouer dans cet amour vache entre les Mositus et lui. Seulement, la demoiselle aux prunelles dorées ne comprenait pas pourquoi ses pairs n'avaient pas agi de la bonne façon avec lui. Elle ne lui avait pas encore demandé ce qu'ils lui avaient fait exactement mais ça ne devait pas être bien joli-joli. Une couleur de pelage ne définissait pas un être, les Jangowas avaient tué des Mositus pour cette raison, alors les lions bruns devraient plutôt bien comprendre le fait que ce soit mal de faire subir cela à d'autres, non ? Elle chercha notamment un souvenir qui concernerait potentiellement son interlocuteur … en vain. Adana ne s'intéressait décidément – et c'était plutôt effrayant – pas à son Clan, au point de ne même pas se souvenir de certains moments quelque peu importants en son sein. Peut-être avait-elle trouvé certaines choses normales, à l'époque ? Aucun moyen de le savoir.
Le rouquin, quant à lui, lui sourit malgré le drôle d'air qu'il arborait à cet instant. La Mositu se désintéressa quelques instants de sa mémoire pour écouter ce qu'il avait à lui dire.

« O-On ne s'est pas présenté … J-Je m'appelle Sayidi. Je suis apprenti Gardien. E-Et toi ? » se présenta-t-il.
« Adana. Dis-moi, pourquoi tu ne parles pas de ton père dans ton histoire ? Où était-il quand ta mère est morte ? A-t-il … péri avant ta naissance ? Et ta mère, elle avait des origines Jangowas ? » répondit-elle du tac-au-tac, toujours aussi calme malgré l'importance de ses dires. Parler d'une personne transparente était une chose, parler d'un mort en était une autre. Pour autant, la voyageuse voulait vraiment le savoir et ne s'en garda pas de le lui montrer. « C'est étrange … Je ne me souviens pas vraiment de toi. M'enfin, je ne suis pratiquement jamais avec le Clan, alors cela doit expliquer des choses. Pourrais-je savoir ce que mes camarades t'ont fait subir par le passé, exactement ? Le rejet ? La menace ? Les insultes ? » Tant de choses qu'elle ne connaissait guère de son Clan et qui réveillait bien des sentiments en elle. Avec le temps, Adana développait un étrange mépris envers ses semblables, un humour visant à rire de ses propres origines. Pour l'instant, c'était plutôt innocent, mais qui sait ce qui arrivera par la suite ...



ADANA
Mositu
Sayidi
Pridelander
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________
ADANA
SUJET DE RPs & LIENS.

CréditsKilauea.
Adana se rebelle en SeaGreen.

Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 161
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.   Mar 20 Fév - 23:26

Sayidi fut quelque peu déstabilisé par la présentation extrêmement brève de la lionne. C'était tout juste s'il l'avait entendue, tant elle avait été vive. Puis, cette Adana l'assaillit de questions, toutes plus indiscrètes les unes que les autres, au point de mettre Sayidi sérieusement mal à l'aise. Il commença à se dandiner, à se lever et à s'assoir, balayant de nouveau la savane des yeux, cherchant avec encore plus de désespoir une échappatoire.
À moins que ...
Pouvait-il tout simplement lui dire qu'il ne voulait pas répondre à ses inquisitions ? Après tout, elle était une étrangère, et une Mositu par-dessus le marché. Malgré tout, peut-être qu'en parler pourrait lui faire du bien, même s'il s'adresserait à une lionne comme elle. Il prit donc sa respiration, et se lança, peu sûr de lui-même et de ce qu'il allait révéler exactement, ne voulant pas trop en dire.

Sayidi : “ J'i-j'ignore tout de mon père, et de ce qu'il faisait à ce moment-là. Tout ce que je sais, c'est qu'il était bien vivant, vu que je l'ai rencontré plus tard ... Et qu'il a essayé de me tuer. Hofu s'est interposé, et c'est grâce à lui que je suis encore là aujourd'hui. Hofu ... Il n'a pas eu la même chance que moi. Il n'est jamais revenu. „


La gorge du jeune lion se serra à ce moment-là. Le voilà qui se retrouvait de nouveau prit par l'émotion.
Pas pleurer. Tu es un grand garçon, maintenant.
Sayidi leva la tête au ciel, tentant de retenir les quelques larmes dans ses yeux larmoyants. Lorsqu'il cligna des yeux plusieurs fois et que rien ne se produisit, il abaissa de nouveau sa figure afin de faire vaguement face à Adana. Il n'osait toujours pas la regarder dans les yeux.

Sayidi : “ Ma mère avait du sang de Jangowa, oui. De ce qu'Hofu m'a raconté. Vu qu'elle est morte quand je suis né. Et mon père ... C'était un lion couleur sablée et à la crinière dorée. Des yeux bleus perçants. Je suis assez content de ne rien avoir véritablement hérité de lui, à vrai dire. Je ne sais pas si j'aurais eu le courage de vivre en ressemblant à un meurtrier. „


Finalement, Sayidi osa un coup d’œil vers la lionne, avouant dans le même coup :

Sayidi : “ Moi n-non plus, je ne me souviens pas vraiment de toi. Par contre, Maafa ... Je crois que je n'oublierais jamais son visage ... Et ... Ils ont à peu près fait tout ce que tu dis. J-J'espère que tu comprendras si je te dis que je n'ai pas vraiment envie d'en parler. „


_________________

Kit © Yetsa
Sayidi parle en #ad5223
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4265-s-a-y-i-d-i-rapport#93706
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 602
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.   Ven 23 Fév - 17:57


Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.






Les nombreuses questions de la belle lionne brune semblèrent déranger Sayidi. Il se levait et se rasseyait, le regard fuyant, comme s'il cherchait à fuir quelque chose … ou quelqu'un. Quelqu'un de plutôt respectueux aurait tantôt fait de s'excuser auprès de l'offensé mais ce n'était absolument pas le cas d'Adana. Quand elle se posait une question, elle voulait connaître la réponse. Pourquoi ne lui demandait-il pas lui-même d'arrêter ? Du moins, s'il le voulait vraiment. Qu'est-ce qui pourrait le gêner, autrement ? Elle ne voyait pas d'autres raisons que leur propre conversation.
Le rouquin respira un bon coup avant de se jeter à l'eau.

« J'i-J'ignore tout de mon père, et de ce qu'il faisait à ce moment-là. Tout ce que je sais, c'est qu'il était bien vivant, vu que je l'ai rencontré plus tard … Et qu'il a essayé de me tuer. Hofu s'est interposé, et c'est grâce à lui que je suis encore là aujourd'hui. Hofu … Il n'a pas eu la même chance que moi. Il n'est jamais revenu. »

Sur ces mots, le conteur leva la tête vers le ciel puis l'abaissa de sorte à ce qu'Adana ne puisse plus le regarder droit dans les yeux. La Mositu fronça légèrement les sourcils, réfléchissant à cette histoire assez triste. Sayidi était-il un enfant illégitime ? Un père ne tuerait jamais son propre enfant, à part pour des raisons liées à sa naissance ou bien pour satisfaire l'esprit dérangé du lion. Elle garda le silence, attendant la suite de son discours, et les réponses qu'elle avait réclamé peu de temps auparavant. Sa mère. Les Mositus. Les faits et gestes.

« Ma mère avait du sang de Jangowa, oui. De ce qu'Hofu m'a raconté. Vu qu'elle est morte quand je suis né. Et mon père … C'était un lion couleur sablée et à la crinière dorée. Des yeux bleus perçants. Je suis assez content de ne rien avoir véritablement hérité de lui, à vrai dire. Je ne sais pas si j'aurais eu le courage de vivre en ressemblant à un meurtrier. »

Les prunelles dorées de la féline s'assombrirent. Un lion couleur sablée et à la crinière dorée, hein ? Cette description lui faisait étrangement penser à son propre agresseur, sur la Lande. Il avait un pelage sablé, lui aussi … Et des yeux bleus perçants. La seule chose qui la gênait à cet instant était cette « crinière ». Crinière dorée ? Adana avait vu une crinière rousse pour son bonhomme. Enfin … Comparée à la crinière rousse de Sayidi, sa crinière tendait plus sur du doré qu'autre chose. Etait-ce … possible ? Ses yeux commencèrent à lui piquer. Une vague de chaleur commençait petit à petit à envahir le corps de la lionne, et à précipiter les battements furieux de son cœur contre son poitrail. Je dois me faire des illusions. Ce ne doit pas être lui.

« Moi n-non plus, je ne me souviens pas de toi. Par contre, Maafa … Je crois que je n'oublierais jamais son visage … Et … Ils ont à peu près fait tout ce que tu dis. J-J'espère que tu comprendras si je te dis que je n'ai pas vraiment envie d'en parler. »

Le jeune mâle avait finalement jeté un regard à son interlocutrice. Adana soutint celui-ci, clignant vivement des yeux pour atténuer cette sensation désagréable qui tordait tout son être dans une irritation grandissante. Elle se souvenait très bien du visage de Maafa, elle aussi, et autant dire qu'elle ne l'avait jamais vraiment aimé. Ni lui, ni sa mère, Ladha. Ladha a toujours été une Mositu particulière, Athar était le premier à le dire à sa fille lorsqu'il décrivait le profil de chaque membre du Clan. Aujourd'hui, Maafa était devenu un « fervent » partisan de Tenzin mais Adana ne l'aimait toujours pas. A vrai dire, elle le méprisait presque, au même niveau que les autres Mositus.

« Maafa a toujours été un imbécile et le restera pour toujours, pour le peu que je le connais. Je ne saurais te dire si sa bêtise vient de sa mère bizarre ou de son père qu'il n'a jamais connu. M'enfin ! N'en parlons plus, si c'est ce que tu souhaites. » Au final, s'abstenir de parler de Maafa n'était pas aussi dérangeant. Elle avait eu ses réponses, elle savait désormais que la mère de Sayidi avait du sang Jangowa – et malgré cela, elle ne pouvait pas la haïr, puisqu'elle n'avait jamais été confrontée à des Jangowas de sa vie – et que le père de Sayidi avait tenté de tuer son propre fils. Quel couple merveilleux ! Autant s'intéresser à ce mystérieux mâle. « La description de ton père est plutôt « marrante » parce que je sais que j'ai rencontré il y a bien longtemps un mâle, sur la Lande, qui correspond fortement à son profil. Sauf que le mien, il était plutôt maigre, couturé de cicatrices, et doté d'une crinière rousse. Je dis rousse parce que je n'ai jamais vu auparavant un vrai lion « roux » mais ... comparée à ta crinière, la sienne paraît bien plus claire. Il a essayé de me tuer également. »

Sauf qu'il ne le sait pas mais si je le retrouve, je le noie. Adana ne pensait pas vraiment le retrouver un jour, et encore moins le tuer. Comment retrouver un lion de son type dans une zone aussi vaste que celle de la Terre des Lions ? Et elle n'a jamais eu le profil d'une assassin. Mais si elle en a l'opportunité … elle n'hésitera pas à se venger.


ADANA
Mositu
Sayidi
Pridelander
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________
ADANA
SUJET DE RPs & LIENS.

CréditsKilauea.
Adana se rebelle en SeaGreen.

Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 161
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.   Sam 24 Fév - 17:36

Sayidi se mit momentanément sur la défensive lorsqu'Adana se mit subitement à cligner vivement des yeux. Que se passait-il ? Se sentait-elle bien ? Lui avait-il transmis sa tendance à s'évanouir ? Non, c'était stupide. Avait-il dit quelque chose qui la dérangeait ? Pourtant, elle lui avait sous-entendu d'être franc. À moins qu'il n'avait pas compris correctement ce qu'elle voulait de lui ?

Toutefois, le jeune lion se détendit rapidement lorsque la lionne lui révéla partager son avis sur le cas de Maafa. Ce dernier ne semblait plus aussi populaire au sein de son clan que par le passé, où il avait eu tout un groupe à sa solde. À moins qu'il n'avait jamais été populaire, et que les jeunes Mositus s'étaient simplement mis à le harceler par principe ? Sayidi secoua la tête.
Pas maintenant, idées noires.
Dans tous les cas, le jeune lion acquiesça aux dires d'Adana lorsqu'elle décrit la mère de Maafa comme « bizarre ». De par le peu d'expériences (effrayantes) qu'il avait eu avec elle, il pouvait bien affirmer qu'il se trouvait heureux de ne pas avoir eu à être en sa présence plus que nécessaire. Aussi, il était au courant du fait que Maafa avait grandi sans son père, mais cela n'était en aucun cas une excuse pour le comportement exécrable qu'il avait eu avec lui. Un frisson parcourut le pelage de Sayidi lorsque d'autres souvenirs commencèrent à remonter des recoins les plus sombres de sa mémoire, et lorsqu'Adana proposa de ne plus parler de ce sujet, le jeune lion s'empressa de la remercier, bien que timidement.

Puis, les oreilles de Sayidi se dressèrent quelque peu lorsque la Mositu lui fit part du fait qu'elle avait rencontré par le passé un lion similaire à sa description, bien qu'en état déplorable. Serait-ce possible qu'il s'agît de son père ? Après tout, du peu qu'il lui avait été donné de voir, Kutoa semblait bien du genre à tuer tout ce qui bouge.

Sayidi : “ Je ... Je pense qu'il s'agit bien de mon père. „


Il marqua une pause, hésitant à dire la suite. Bah. Qu'avait-il à perdre ? Le respect d'une Mositu ? Cela lui tuait de l'avouer, mais si la situation venait à dégénérer, il ne saurait pas prédire si l'issue le dérangerait tant que cela, même si son estime des Mositus avait tendance à remonter la pente avec Adana. Dans tous les cas, il continua :

Sayidi : “ E-Et je suis content qu'il ne t'ait pas tué, alors. E-enfin, j'veux dire ! Je n'aimerais pas qu'il fasse d'autres victimes. J'espère qu'une fois que je serais gardien, je pourrais le trouver et faire ... Je ne sais pas ... Je n'ai pas vraiment envie de le tuer, tu vois ? Ça me donnerait l'impression de me rabaisser à son niveau. Mais d'un autre côté ... Un gardien est censé protéger, et Kutoa, mon père, est un danger. Je ne sais pas quoi faire ... „


_________________

Kit © Yetsa
Sayidi parle en #ad5223
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4265-s-a-y-i-d-i-rapport#93706
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 602
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.   Ven 2 Mar - 22:49


Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.






Tout au long de son petit récit, Sayidi se mit à acquiescer à ses propos. Le fait qu'elle suspecte une relation de sang entre l'apprenti Gardien et son agresseur lui fit tiquer les oreilles. La lionne haussa légèrement un sourcil, surprise : avait-elle eu raison de soupçonner toutes ces coïncidences, au vu des réactions de son interlocuteur ? Il fallait croire que oui. Avant quoique ce soit, il la remercia, puis, annonça :

« Je … Je pense qu'il s'agit bien de mon père. »

Verdict. C'était bel et bien lui. N'importe qui aurait pu s'énerver face à cet aveu et rejeter la faute sur le fils du coupable pour toutes les fautes commises … seulement, bien qu'Adana détestât le mâle couturé de cicatrices, elle était suffisamment intelligente pour n'éprouver aucune rancune vis-à-vis d'un lion comme Sayidi. Fils et Père n'avaient rien en commun (excepté la crinière rousse), c'était indéniable, et elle aurait bien pu ne jamais se douter d'une telle parenté si le Pridelander ne lui avait jamais adressé la parole. Peut-être que cette information lui servirait plus tard. Qui sait …

« E-Et je suis content qu'il ne t'ai pas tué, alors. E-enfin, j'veux dire ! Je n'aimerais pas qu'il fasse d'autres victimes. J'espère qu'une fois que je serais gardien, je pourrais le trouver et faire … Je ne sais pas … Je n'ai pas vraiment envie de le tuer, tu vois ? Ça me donnerait l'impression de me rabaisser à son niveau. Mais d'un autre côté … Un gardien est censé protéger, et Kutoa, mon père, est un danger. Je ne sais pas quoi faire ... » bégaya le félin roux.

La lionne retint ce nom : Kutoa. Le nom de son agresseur était Kutoa. Parfait ! Son identification serait plus simple si, d'aventures, elle partait à sa recherche. Sayidi ne savait pas s'il fallait tuer ce lion-là, au risque de se rabaisser à son niveau … Elle aurait bien aimé se conduire en sage mais, malheureusement, elle ne pouvait se résoudre à mentir. Trop habituée à la franchise pure et dure. Il voulait son avis ? Il l'aurait.

« Ton père n'est pas très saint, je dois l'admettre. Cependant, que tu te rabaisses à son niveau ou non, ça ne change rien : il a tenté de me tuer pour me voler quelque chose – probablement dans son intérêt personnel - et il n'hésitera certainement pas à s'attaquer à d'autres personnes s'il juge que cela peut lui servir. Qui préfères-tu protéger ? Un possible meurtrier ou des êtres vivants qui n'ont jamais rien fait ? » insista-t-elle, comme pour lui faire comprendre l'ampleur de la situation. « Je pense que tu devrais en parler à ton roi, ou quelqu'un de plutôt influent … histoire d'avertir les gardes Pridelanders et plus particulièrement les animaux sans défense. Comme ça, si Kutoa est de nouveau repéré non loin du royaume, il sera maîtrisé et mis hors d'état de nuire. »

Au fait … C'est vrai que depuis quelques minutes déjà il lui rabâchait le mot « apprenti Gardien » sans qu'elle n'en comprenne le véritable sens. Pourquoi, lui, le Pridelander, se donnait-il le titre d'apprenti Gardien contrairement à ses semblables ? Jusque alors, elle n'avait jamais trouvé d'intérêt à ce terme, en sachant qu'aucun lion du royaume ne s'était présenté ainsi face à elle.

« C'est quoi un apprenti gardien, au fait ? C'est une sorte de garde-frontière qui veille à ce que tout se passe bien au sein même de son propre royaume ? » hasarda Adana, haussant légèrement un sourcil. Il n'y avait jamais eu « d'apprenti Gardien » au sein des Mositus. C'était presque intéressant de découvrir de nouvelles fonctions dans un royaume inconnu, même si elle ne s'imaginait pas et ne s'imaginerait jamais « apprentie gardienne » un jour. Il y avait bien des gardes-frontières dans son Clan mais aucun n'avait jamais surveillé la Jungle même tant elle était dense.


ADANA
Mositu
Sayidi
Pridelander
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________
ADANA
SUJET DE RPs & LIENS.

CréditsKilauea.
Adana se rebelle en SeaGreen.

Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000


Dernière édition par Adana le Mar 17 Avr - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 161
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.   Sam 14 Avr - 13:46

Sayidi dressa les oreilles lorsque Adana reprit la parole, attentif à ce qu'elle pouvait lui dire d'intéressant. Après tout, il venait de lui demander indirectement des conseils, ce n'était que poli de sa part de l'écouter. Sans compter qu'il pourrait vraiment en tirer quelque chose, même venant de la part d'une Mositu. Hofu lui avait appris à se montrer ouvert d'esprit, il se devait donc d'honorer sa mémoire en laissant ses démons du passé de côté. Il fut toutefois surpris de constater que la lionne avait des choses très censées à lui faire remarquer, bien qu'il ignorât s'il put les mettre en œuvre. Après tout, il n'était qu'un apprenti Gardien. Aurait-il assez d'influence et de crédibilité pour convaincre Kamwe que cette fois-ci, le problème était véritablement sérieux ? Après tout, le vieux lion lui avait déjà reproché par le passé de paniquer à propos de tout et de rien.

Adana interrompit cependant le cours de ses pensées en lui demandant, en toute franchise, ce qu'étaient les Gardiens. Sayidi mentirait s'il disait ne pas être surpris, car il l'était. D'ailleurs, son incompréhension devait certainement se lire sur son visage. Toutefois, malgré cette certitude, le jeune lion se trouvait incapable de masquer sa stupéfaction. Alors, il existait des animaux sur la Terre des Lions qui ignoraient l'existence des Gardiens ? Comment pouvaient-ils avoir la moindre autorité s'ils étaient méconnus ? Apparemment, aux yeux des Mositus, ils n'étaient que des lions lambdas. Cela réduisait leur rôle terriblement. Il faudrait qu'il en parle avec Kamwe et Azari. Afin de ne pas se montrer trop impoli, Sayidi prit tout de même sur lui pour essayer de répondre avec le plus de clarté, sans laisser transparaître son jugement. Ce n'était pas chose facile.

Sayidi : “ Euhm. Non, les Gardiens ne sont pas des ... "Garde-frontière", comme tu le dis. Nous n'appartenons à aucun clan, bien que notre repère se trouve sur Prideland. Notre mission est de veiller au bon respect du cycle de la vie, sur toute la terre des lions. C'est pour ça que je t'avais hélé tout à l'heure. J'ai cru que tu allais essayer de chasser ici, alors que c'est prohibé. Aussi, afin d'être aussi justes que possible, nous n'avons pas le droit de fonder une famille, et nous avons dû renoncer à tout titre ou tout allégeance. Si l'on en a eu pour commencer. Ce n'était pas mon cas. „


Ah, il se demanda s'il avait été assez clair. Ce n'était pas vraiment son fort.

_________________

Kit © Yetsa
Sayidi parle en #ad5223
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4265-s-a-y-i-d-i-rapport#93706
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 602
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.   Mar 17 Avr - 20:42


Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.






Elle était surprise d'entendre le mot « apprenti Gardien » et Sayidi, lui, de savoir qu'elle ne savait pas ce que cela voulait signifier. Malgré cet air surpris, voire stupéfait qu'il arborât, la brune n'en ressentit aucune offense et garda son air sérieux et son silence, se contentant de le regarder dans l'attente d'une réponse explicative. Oui, elle ne savait pas ce qu'était qu'un apprenti Gardien, et elle n'avait pas honte de le dire. Il y avait bien des choses qu'elle ne savait pas sur les autres royaumes et pourtant, elle ne s'en sentait pas coupable. Chaque chose en son temps, elle n'était pas non plus obsédée par la découverte et la recherche d'informations. Maintenant, daignerait-il lui répondre ou s'offusquer de son ignorance. Sayidi finit par se jeter à l'eau.

« Euhm. Non, les Gardiens ne sont pas des … « Garde-frontière », comme tu le dis. Nous n'appartenons à aucun clan, bien que notre repère se trouve sur Prideland. Notre mission est de veiller au bon respect du Cycle de la Vie, sur toute la terre des lions. C'est pour ça que je t'avais hélé tout à l'heure. J'ai cru que tu allais essayer de chasser ici, alors que c'est prohibé. Aussi, afin d'être aussi justes que possible, nous n'avons pas le droit de fonder une famille, et nous avons dû renoncer à tout titre ou tout allégeance. Si l'on en a eu pour commencer. Ce n'était pas mon cas. » la renseigna-t-il.

C'était bien intéressant, tout ça, mais la brune demeurait perplexe devant certaines informations. D'abord, elle ne comprenait pas pourquoi Sayidi avait cru qu'elle voulait chasser. Tout ce qu'elle voulait, c'était s'abreuver, se reposer malgré le chahut des autres animaux. Avait-elle adopté une position indécente ? Une attitude agressive vis-à-vis d'autres ? Avait-elle seulement montré les griffes pour blesser un individu ? Le rouquin était bien un apprenti : il se méfiait de tout et de rien. D'accord, un étranger devait être surveillé mais pas à ce point, quand même ?
Et puis, son interlocuteur devait vraiment avoir un manque de confiance en lui pour ressentir le besoin d'appartenir aux Gardiens. Pas que c'était vrai, mais à sa place Adana ne se serait jamais proposée au sein d'une telle organisation. Elle était en accord avec toutes les conditions et ne voulait pas fonder de famille, ni tourner sa loyauté envers un peuple quelconque. Elle n'était ni une princesse, ni une noble, ni quoi que ce soit d'autres de stupide … seulement … ben, voilà quoi, veiller au bon respect du Cycle de la Vie avait quelque chose d'horriblement barbant.

« Et ça ne t'ennuie pas de devoir veiller au bon respect du Cycle de la Vie ? Enfin, j'veux dire, tu ne seras pas toujours là pour empêcher ça, il y aura bien un idiot un jour qui brisera les règles. Tu restreins beaucoup ton avenir même si toi-même ne te sentais pas rattaché à grand-chose auparavant. Pour moi, tu te sacrifies pour rien, Sayidi. Mais soit. C'est ta décision. » soupira-t-elle. Elle ne pouvait pas l'empêcher de poursuivre ses rêves et ses convictions. Il y avait bien des lions qui tenaient à garder les clans en place, et d'autres qui s'évertuaient à se détacher de toute organisation qu'ils jugeaient exagérée. Adana n'aurait pas apprécié l'idée d'être forcée à rester Mositus toute sa vie. Ce serait l'enfer ! « Quant à moi, je peux te dire que je ne comptais pas chasser près de l'étang. En fait, je ne comprends même pas pourquoi tu t'es méfié autant de moi alors que je n'exprimais aucun signe douteux. Alors ... pourquoi ? »

Ce n'était pas vraiment du reproche, la demoiselle brune ne lui en voulait pas vraiment. Ce n'était qu'un apprenti Gardien, après tout, il devait bien accomplir son devoir au risque de se faire taper sur les griffes. Toutefois, elle le trouvait trop méfiant. Peut-être même pas assez fin observateur pour différencier les éléments perturbateurs à ceux inoffensifs.


ADANA
Mositu
Sayidi
Pridelander
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________
ADANA
SUJET DE RPs & LIENS.

CréditsKilauea.
Adana se rebelle en SeaGreen.

Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 161
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.   Mer 18 Avr - 21:23

Sayidi écarquilla les yeux aux dires de la Mositu, sincèrement choqué, au point d'en perdre ses mots. S'il avait accepté de parler des Gardiens à la lionne, c'était par pure politesse, pour l'éclairer, pour qu'elle ne retrouve pas confuse face à ce terme si elle venait à le rencontrer de nouveau (au vu de la situation de son clan, ce ne serait pas étonnant que ce soit le cas). Ce n'était pas pour qu'elle vînt ensuite critiquer ses choix de vie, comme si de rien n'était. Comme si Sayidi n'avait pas déjà pesé le pour et le contre, comme s'il n'avait pas eu des raisons profondément personnelles pour vouloir devenir Gardien. Pour qui se prenait-elle ? Ils se connaissaient à peine. Sayidi regretta soudainement de s'être ouvert à elle sur son traumatisme. Il aurait mieux fait de cacher la raison de son évanouissement. Qui sait ce qu'elle pourrait faire avec cette information ! Aller voir Azari pour lui dire qu'il n'était pas apte à devenir Gardien ? Et si elle avait raison ? Le jeune lion lâcha une expiration tremblante.
Calme, calme.
Toutefois, il ne put s'empêcher de lâcher, d'une voix basse trahissant son amertume :

Sayidi : “ Je sais bien qu'il y aura toujours des animaux pour tenter de le briser ... „


Après tout, son père en était l'exemple même. Et que savait-elle de sa vie, d'ailleurs, cette Mositu ? Avait-elle déjà été confrontée à la mort ? Avait-elle vu sa seule famille se faire abattre sous ses yeux ? Qu'est-ce qui lui permettait de dire qu'il gâchait sa vie à devenir un Gardien ? Cet objectif lui avait donné plus de raisons de vivre que n'importe quoi d'autre. Peut-être était-ce même la seule chose qui lui avait permis de tenir le coup. Une vague de tristesse soudaine le prit alors, noyant son irritation première et le feu qui avait brillé quelques secondes dans ses yeux. Il était vraiment un lion pathétique, n'est-ce pas ? Sauver la vie des autres pour se sauver lui-même. Peut-être bien qu'il fût un hypocrite.

Lorsque la lionne lui posa davantage de questions, notamment sur la raison pour laquelle il l'avait hélé pour commencer, Sayidi se contenta de lui jeter un regard fatigué. Tout son corps semblait peser le poids de dix éléphants, et il ne sentait vidé. Il n'avait plus vraiment envie de parler. Rentrer au repère pour s'écrouler au sol et oublier était sa seule motivation restante. Toutefois, pour le bien de l'image des Gardiens, il se devait de rester poli. Il tenta alors misérablement de se redresser pour répondre, d'une voix étrangement plate :

Sayidi : “ Tu es une Mositu. Au vu de ce que je t'ai dit avant, je pense que tu saurais parvenir à une conclusion toute seule. „


À ces mots, le jeune lion fit volte-face, ne prêtant pas même attention au fait qu'il tournait le dos à une possible ennemie. Non, pas une ennemie. Il ne devait pas penser comme cela. Elle était une lionne comme les autres. Peut-être était-ce là le problème. Si d'autres lions pensaient comme elle, quel était l'intérêt des Gardiens ? Sayidi secoua la tête. Pas maintenant. Il était fatigué et ne réfléchissait plus droit. Tout irait mieux une fois la tête reposée, il en était certain.

_________________

Kit © Yetsa
Sayidi parle en #ad5223
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4265-s-a-y-i-d-i-rapport#93706
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 602
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.   Mer 18 Avr - 22:31


Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.






Peu connue pour sa finesse et son tact, la lionne brune ne s'était pas imaginée vexer Sayidi de la sorte. Elle le regardait, tout en lui disant ce qu'elle pensait des Gardiens et de ce qu'elle jugeait « barbant », et lui, peut-être un peu trop attaché à ses valeurs respectives, écarquillait les yeux, voire presque choqué par ses dires. Adana ne s'excusa pas. Elle avait dit ce qu'elle avait à dire. Maintenant, ce serait à lui d'encaisser. De n'en garder que le bon. La respiration quelque peu tremblante, il lui concéda :

« Je sais bien qu'il y aura toujours des animaux pour tenter de le briser ... »

Rêvait-elle ou bien … sa voix trahissait une certaine amertume ? Elle ne s'en fit pas plus que cela et hocha doucement la tête, signe qu'elle était en accord avec ce qu'il disait. Oui, il y aurait toujours des animaux pour briser le bonheur et les règles des autres. Des lions comme Vita et Kutoa qui tourmenteraient l'esprit de la lionne en bien ou en mal. En soi, elle ne pouvait pas vraiment blâmer ceux qui se conduisaient mal. Du moins, pas si ces personnes agissaient avec la même élégance que son compagnon de voyage. Etrangement, à chaque méfait qu'il commettait, Adana n'en discernait plus le Bien du Mal. Tous les agissements de Vita semblaient justifiés à ses yeux.
Quant à Kutoa … Il n'avait jamais eu et n'aurait jamais de valeurs aux yeux de la femelle. Elle le retrouverait, tout vieux ou bien nourri qu'il était, quoiqu'il arrive, où qu'il se cache, et elle se ferait les griffes dessus. Tant que sa rancune n'aura pas cessé de crier dans son cœur, elle le punirait. Elle lui apprendrait ce que cela vaut de s'attaquer à une lionne comme elle.

Alors qu'elle s'interrogeait sur les raisons qui avaient poussé Sayidi à la héler, le mâle lui lança un regard apparemment fatigué. Que lui arrivait-il ? Il était tout à coup bien épuisé. Adana haussa un sourcil perplexe. Elle voulait savoir. Pourquoi l'avait-il fait ? Ce n'était pas le plus pire crime de ces terres mais, voyez-vous, une interrogation restait une interrogation, et la brune n'aimait pas en rester à cette étape du renseignement.

« Tu es une Mositu. Au vu de ce que je t'ai dit avant, je pense que tu saurais parvenir à une conclusion toute seule. » finit par lâcher l'apprenti-Gardien.
« Hmm ... »

Par rapport à ton passé ?
La demoiselle se sentit bête. Dans tous les cas, Sayidi rentrait dans du jugement, et le jugement n'avait rien de bon. Sans attendre une réponse de son interlocutrice, l'intéressé fit volte-face et l'abandonna là, au beau milieu du chemin, s'intéressant à une tout autre direction. Elle ne chercha pas à le rattraper, remarquant à quel point son minois avait, semblait-il, perdu de son éclat depuis sa remarque sur les gardiens. Réfléchissant à ce qu'elle était venue faire ici auparavant, Adana eut le déclic rapidement et se dirigea vers l'étang, la gorge sèche. Plus vite elle se reposerait et rattraperait le temps perdu, plus vite elle atteindrait les frontières et aurait peut-être la chance d'apercevoir Vita.
Peut-être aurait-elle l'occasion, un jour, de retomber sur Sayidi et d'en apprendre davantage sur beaucoup de choses grâce à son statut de Gardien en devenir ...


ADANA
Mositu
Sayidi
Pridelander
©️ Halloween sur Never-Utopia


HRP+ Fin du RP. I love you
Je te remercie pour ce sympathique RP !

_________________
ADANA
SUJET DE RPs & LIENS.

CréditsKilauea.
Adana se rebelle en SeaGreen.

Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les meilleures raisons ne touchent pas l'esprit de ceux qui ont peur.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La Monade : ou comment se torturer l'esprit avec Leibniz
» Le foie à ses raisons que l'alcool ignore...{PV Raynox}
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie
» « Timide ne veut pas dire simple d'esprit. »
» Esprit Servant de l'anneau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Glorieux Royaume — Prideland
 :: L'Etang
-