Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 « Un gardien de la paix, ce n'est rien, s'il ne garde la vie. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 204
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: « Un gardien de la paix, ce n'est rien, s'il ne garde la vie. »   Mer 27 Déc - 15:19

Il allait devenir apprenti Gardien.

La perspective de ce fait ne tombait toujours pas sur Sayidi, pour qui la chose paraissait encore irréelle. Cependant, cela n’avait en rien empêché une montée d’angoisse à mesure que les jours passaient, le rapprochant du moment où deviendrait officiellement apprenti Gardien.

La veille, Sayidi fut donc intenable. Toute la journée, il avait été tellement préoccupé qu’il n’était parvenu à rien faire d’utile, et la nuit, il n’était pas parvenu à dormir. Des questions taraudaient sans cesse son esprit : comment cela allait-il se passer ? Tout le clan assisterait-il à la cérémonie ? Serait-il uniquement en compagnie des Gardiens ? Y avait-il même une cérémonie ? Que dirait Azari ? Quel Gardien deviendrait son mentor ? Remuant sans cesse dans son faux sommeil, se retournant encore et encore, Sayidi ne trouva pas le repos. Finalement, après de longues heures de luttes vaines, il s’était levé, optant de marcher un peu afin de fatiguer ses pattes. Ses efforts ne portèrent pas de fruits. Tout ce qu’il gagna, ce fut un Najad grognon lui reprochant d’avoir lissé le plancher de la grotte à force de faire des allers-retours, et une Dafina le secondant.

Ce fut donc avec des pattes tremblantes et des heures de sommeil de retard que Sayidi sortit de la cave-dortoir, ne souhaitant pas déranger davantage. L’aube venait tout juste de commencer, le soleil pointant le bout de ses rayons, colorant peu à peu le ciel de teintes rosées et dorées. C’était magnifique, mais cela ne touchait pas le jeune adulte en cette matinée particulière. Son esprit était trop préoccupé pour admirer la beauté de la nature.

Sayidi se mit donc à faire les cent pas devant l’entrée de la tanière, n’osant pas aller plus loin pour l’instant. Il ne voulait pas se rendre trop de suite au repère des Gardien (en supposant que c’était là où devait aller), de peur de se montrer trop désespéré et collant. La situation paraissait impossible. Le voilà qui paniquait, alors qu’il allait exhausser son vœu le plus cher. Il n’empêche, il n’arrivait toujours pas à y croire. Comment les Gardiens avaient-ils pu accepter sa demande, après qu’il ait pris son courage à deux pattes ? Que voyaient-ils en lui ? Peut-être avait-il simplement été le seul à poser sa candidature.
Ah. Mon moral prend un coup, là …
Et l’angoisse monta, monta. Et s’il ne se trouvait pas à la hauteur ? Et si les Gardiens le renvoyaient à cause de son incompétence ? Sayidi ferma fermement les yeux, désirant bloquer ses pensées parasites.
STOP.
Bien sûr, ce n’était pas aussi simple. Il tenta donc de mettre en œuvre les techniques que lui avait apprises Djaili, inspirant et expirant lentement afin de ralentir les battements de son cœur et faire le vide dans son esprit. Une fois plus ou moins calmé, le jeune adulte rouvrit les yeux, et les posa sur l’horizon. Cette fois-ci, il profita du spectacle que lui offrait la nature en éveil et attendit que le soleil montât plus haut dans le ciel avant de se rendre au repère des Gardiens. S’il y avait une cérémonie quelconque, elle ne pouvait être que là-bas.

Ainsi, Sayidi arriva devant le repère et se posa là, la boule au ventre malgré tout. Puis, il attendit. Quoi ? Il ne savait pas trop. Il attendit tout de même.


_________________

Kit © Yetsa
Sayidi parle en #ad5223


Dernière édition par Sayidi le Sam 24 Fév - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4265-s-a-y-i-d-i-rapport#93706
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 98 Masculin
Nb de Messages : 321
En savoir +
MessageSujet: Re: « Un gardien de la paix, ce n'est rien, s'il ne garde la vie. »   Ven 29 Déc - 22:05







Le lion de suie avait réunis tous les autres Gardiens dans le repère, tous à l’exception d’Ateyo. Ce dernier avait été envoyé en patrouille dans la savane et était étroitement surveillé. Les derniers événements avait rendu Azari moins enclin à lui confier des missions et préférait l’écarter le plus possible sans que cela paraisse trop suspect. Après tout, l’imposteur ne savait pas tout ce qu’avait appris le chef des Gardiens. Tout ceci avait même amené à lui faire revoir son jugement en ce qui concernait Sayidi. Désireux de d’abord le confier à Ateyo, voilà que tout avait été balayé avec quelques paroles de son demi-frère.

Une ombre se dessina à l’entrée du repère – le lion de suie adressa un regard à ses camarades, attendant leur approbation avant de se diriger vers l’embrasure de la grotte. Il était là, semblant plus nerveux que jamais et dans un sens c’était probablement une bonne chose. Autant de nervosité trahissait l’importance de cet événement. Autant pour lui que pour les Gardiens qui n’avait pas eu d’aspirants depuis Fedha. Autant dire depuis longtemps.

Un sourire bienveillant et le regard léger, Azari brisa le silence de sa voix bien qu’il espère ne pas trop troubler le jeune lion, il l’invita à le suivre d’un signe de tête :

« Entre donc, Sayidi. »

L’intérieur du repère était très significatif, parsemé de peintures retraçant l’Histoire tout entière et surtout ses événements marquants. Un arc de cercle était formé par les lions qui attendait le nouvel apprenti, à la manière de juge, se tenant droits et représentant toute la grandeur de leur tâche. Azari alla se placer au milieu, là où résidait encore un emplacement vide. Voilà qu’ils faisaient tous face au nouveau venu. S’éclaircissant la voix, Azari déclara :

« Tu les connais probablement tous mais laisse moi te les présenter plus officiellement. Voici Hifadhi, Kamwe et Fedha, Gardiens de la Terre des Lions. »

Chacun saluèrent le jeune lion d’un signe de tête, s’identifiant par la même occasion à chaque fois que leur nom était prononcé. Maintenant que cela était fait, ils allaient pouvoir passer aux choses sérieuses. Solennel, Azari commença :

« Je sais ce qui t’amènes, mais j’aimerai savoir pourquoi. »

Être gardien ne relevait pas d’une simple lubie, c’était un engagement à vie et Azari voulait être sûr que c’était ce vers quoi tendait le jeune lion qu’il avait en face de lui. Connaître ses motivations permettrait de le juger et de savoir si oui ou non il était digne de devenir ce qu’il souhaitait être.


Incarné par Ajjin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 204
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: « Un gardien de la paix, ce n'est rien, s'il ne garde la vie. »   Dim 31 Déc - 17:10

Sayidi dressa les oreilles à l’arrivée d’Azari, qu’il reconnut sans problème. Après tout, des lions au pelage de suie, il n’y en avait pas tant que cela sur Prideland. Il ne put également s’empêcher d’admirer la prestance de son aîné. Vraiment, il ne pouvait que rêver d'un jour acquérir le même genre de charisme décontracté. Le chef des Gardiens lui sourit avant de l’inviter à entrer. Sayidi lui rendit un sourire discret en retour, avant de le suivre à l’intérieur.

En vérité, le jeune adulte ne s’était jamais rendu au sein du repère auparavant, ne l’ayant qu’observé, qu’entraperçut de l’extérieur durant tous ces mois. En découvrant l’intérieur de cet endroit unique, avec ses murs peints de l’histoire de la Terre des lions, Sayidi fut époustouflé. Comme c'était beau ! Il ne saurait dire s’il regrettait de ne pas avoir vu le lieu avant. D’un côté, il avait la soudaine envie de reprocher aux Gardiens de cacher une telle magnificence au reste du monde, mais d’un autre côté, peut-être que toute l’âme de l’endroit venait du fait que peu d’animaux avaient eu la chance de le voir.

Finalement, Sayidi s’arrêta avant Azari, un peu intimidé par la présence de tous ces lions qui incarnaient son rêve le plus cher. Enfin, pas qu’il eut d’autres rêves. Le chef des Gardiens partit alors se placer au centre du demi-cercle qu’ils formaient. Tous le regardaient. Le jeune adulte prit sur lui-même pour ne pas se recroqueviller sous leur regard. Toutefois, il remarqua l’absence d'Ateyo, et fut un peu déçu à cette constatation. Il aurait espéré que le supposé Lamasus fut là aussi. C’était un peu son inspiration : un lion venant de nulle part, parvenant à se faire accepter et reconnaître en rejoignant la Garde.

Azari : “ Tu les connais probablement tous, mais laisse-moi te les présenter plus officiellement. Voici Hifadhi, Kamwe et Fedha, Gardiens de la Terre des Lions. „


Effectivement, Sayidi les connaissait tous, même si eux ne le connaissait certainement pas tant que ça. Le jeune adulte rendit chacun des signes de tête qui lui fut adressé. Autant être poli et se montrer sous son meilleur jour, n’est-ce pas ? Puis Azari recentra l’attention sur lui-même, en demandant :

Azari : “ Je sais ce qui t’amènes, mais j’aimerais savoir pourquoi. „


Sayidi s’attendait à la question, il devait l’avouer. Après tout, même s’il avait déjà confié ses motivations à d’autres lions, à ses amis comme Chayà, les Gardiens n’étaient certainement pas au courant. Sayidi s’avança donc un peu, puis se rassit. Il s’éclaircit légèrement la gorge avant de se lancer :

Sayidi : “ J’aimerais me rendre utile. Pas juste à Prideland, pas juste à ma famille, mais à la Terre des Lions entière. Je sais que ça peut paraître un peu naïf, mais c’est vraiment quelque chose qui me tient à cœur. De plus, j’en ai discuté avec d’autres lions, et il semblerait que des individus se plaignent que la majorité des Gardiens soient Pridelander. Étant donné que dans mes veines coule le sang de beaucoup de clans, je pense pouvoir porter un message en devenant Gardien ? Peut-être même montrer aux bâtards qui se sentent mal dans leur peau qu’il y a de l’espoir pour eux ? Enfin, cela ne serait qu’une conséquence, ce n’est pas mon objectif premier. „


Le jeune lion se félicita un instant du fait que sa voix n’avait pas tremblée, mais il savait que ce n’était pas fini, qu’il n’était pas encore apprenti et qu’il ne pouvait relâcher tout de suite son attention. Aussi, il s’empressa d’ajouter :

Sayidi : “ Je n’ai pas peur d’abandonner le peu que j’ai, du moment que je peux servir à une cause plus noble. „


_________________

Kit © Yetsa
Sayidi parle en #ad5223
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4265-s-a-y-i-d-i-rapport#93706
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 98 Masculin
Nb de Messages : 321
En savoir +
MessageSujet: Re: « Un gardien de la paix, ce n'est rien, s'il ne garde la vie. »   Ven 23 Fév - 20:52







Azari était heureux de l’assurance qu’essayait de démontrer le jeune mâle bien qu’il ait conscience que la situation soit plus qu’intimidante pour lui – après tout il était immanquablement jugé sur sa prestation aujourd’hui. Des sourcils se froncèrent tandis que le jeune mâle termina son discours, ayant exprimé des idées et des opinions qui ne plaisaient pas nécessairement à chacun.

Pas venant de lui directement, Azari jugeait son implication et ses raisons d’intégrer les gardiens plus que louable mais il était étonnant d’entendre que le sang étranger ne coulait pas assez dans les veines des Gardiens. Après tout, être Gardien signifiait tout abandonner pour se consacrer à la protection de la Terre des Lions, il n’y avait plus de clans qui tenaient. De plus, quand on voyait à quel point un certain clan refuser de se plier à cette nouvelle tradition, il y avait de quoi rire. Passons sur l’ironie de la situation, ce n’était pas l’ordre du jour.

«  Peu importe ton sang, la cause que tu servira n’est pas celle d’un clan mais celle des êtres vivant sur la Terre des Lions.  »

Azari n’excluait personne et c’était profondément volontaire. Les déboires avec les hyènes n’avaient fait que causer du tort au groupe de protecteurs, alors il se devait de rendre les choses le plus clair possible.

«  Il ne s’agit pas seulement de se rendre utile, il s’agit de protéger également. Penses-tu avoir les épaules assez large pour supporter le fait d’avoir la responsabilité des vies animales ?  »

Azari savait que les morts faisaient partis du quotidien, mais les Gardiens n’avaient pas pu s’empêcher de ressentir une étrange et singulière culpabilité lorsque la mort de la reine Kuzali est survenue sur leur terres. Assassinée et pas par n’importe qui. De plus, si cela avait été rendu possible, c’est bien parce qu’il y avait un traître dans les rangs.

«  Ce n’est en rien une question piège, je tiens à m’assurer que tu rejoindra nos rangs en toute connaissance de causes. Tout peut arriver, mais aux yeux des autres tu seras un Gardien. Celui qui résoudra les conflits, qui protégera, qui servira.  »

Parce qu’il serait Gardien, à la moindre erreur il serait le premier à être décrié, pointé du doigt et blâmer pour la moindre faute, le moindre événement contrariant qui se produirait tant que ces terres seront sous leur protection. C’était accepter le rôle autant que la politique et la morale qui tournoyaient autour.

Incarné par Ajjin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 204
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: « Un gardien de la paix, ce n'est rien, s'il ne garde la vie. »   Sam 24 Fév - 20:51

Sayidi déglutit difficilement lorsqu'il vit le visage de quelques Gardiens se froncer. Oh non. Quelque chose qu'il avait dite ne passait pas chez les Gardiens. Allaient-ils le refuser pour cette erreur ? Le cœur du jeune lion commença aussitôt à s'emballer face à cette perspective, bien qu'il refusât de laisser la panique prendre le dessus. Les enjeux étaient trop importants. C'était son futur qui se jouait là. Azari lui fit alors la remarque que son sang n'avait pas d'importance, rappelant en sous-entendu qu'en devenant Gardien, on abandonnait son identité. Sayidi se retint de signaler que, malheureusement, la plupart des lions extérieurs aux Gardiens ne voyaient pas la chose du même œil épuré qu'eux. Toutefois, il se retint. Ce n'était pas le moment de se faire renvoyer chez lui pour insolence.

Azari : “ Il ne s’agit pas seulement de se rendre utile, il s’agit de protéger également. Penses-tu avoir les épaules assez large pour supporter le fait d’avoir la responsabilité des vies animales ? „


Le chef des Gardiens posa là une véritable question, à laquelle Sayidi n'avait pas forcément réfléchi. C'est vrai, avait-il vraiment la carrure et le mental pour supporter le rôle ? Sayidi se mit à douter. Il devait y avoir bien des lions plus qualifiés que lui pour assumer ce rôle. Après tout, qu'était-il ? Un pauvre gosse traumatisé ? La moindre fourrure réminiscente des Mositus le rendait mal à l'aise. Pourrait-il se montrer objectif dans ces conditions ? Cependant, ce qu'Azari ajouta par la suite calma quelque peu sa remise en cause. Le chef des Gardiens avait simplement voulu l'informer, pas le détourner. Sayidi put dès lors se concentrer pour se recomposer quelque peu, certain que sa panique avait transpirée sur son visage. Un fois de nouveau relativement calme, il prit son courage à deux pattes pour regarder Azari dans les yeux et lui répondre.

Sayidi : “ Très honnêtement, je ne saurais pas vous dire si j'ai vraiment ce qu'il faut dans le ventre pour tenir le coup. Je suis conscient de ce que ce rôle implique. Toutefois, ce que je sais, c'est que je ne peux pas abandonner maintenant, sans essayer, au risque de le regretter toute ma vie. Je peux apprendre, j'en suis certain, si vous m'acceptez en tant qu'apprenti. Et si, au bout du compte, je ne suis vraiment pas de taille, alors je laisserais ma place à plus compétent que moi. „


Sayidi fit une pause, un vague sourire aux babines. Ah, il ne savait pas vraiment se vendre, n'est-ce pas ? Il prit une nouvelle inspiration pour ajouter :

Sayidi : “ Je vous pris de me laisser une chance. De prouver de quoi je suis capable. „


_________________

Kit © Yetsa
Sayidi parle en #ad5223
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4265-s-a-y-i-d-i-rapport#93706
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 98 Masculin
Nb de Messages : 321
En savoir +
MessageSujet: Re: « Un gardien de la paix, ce n'est rien, s'il ne garde la vie. »   Lun 5 Mar - 19:54







Azari avait probablement un peu bousculé le jeune lion, désireux de faire ses preuves devant plus âgé que lui, mais alors qu’il aurait pu être déçu de la réponse de Sayidi, il en fut plutôt satisfait. Au moins ce jeune lion ne voyait pas la force qu’il n’avait pas et ne se faisait pas passer pour ce qu’il n’était pas. Il était franc et honnête, c’était une qualité plus qu’appréciable, surtout quand on regardait les récents événements qui avaient poussé Azari à éloigner Ateyo du groupe et de cette réunion.

De plus, il y avait là une autre qualité que l’on ne pouvait pas nier, c’était la détermination qui animait le plus jeune. Et dans un sens, il n’avait pas tout à fait tort, s’ils n’étaient pas convaincus par les capacités de ce dernier, alors il ne rejoindrai pas les rangs en tant que véritable Gardien. Mais Azari ne doutait pas de la réussite de Sayidi, il avait certes beaucoup à apprendre mais il le croyait parfaitement capable d’accomplir cette tâche. Et il ne pouvait clairement pas se priver de nouvelles recrues maintenant.

« Détend toi Sayidi, toute cette conversation n’est pas faite pour te mettre mal à l’aise ou te piéger, je te l’ai dis.  »

Un mince sourire étira les babines d’Azari en signe de confiance et il finit par porter son regard sur Kamwe. C’était lui qui serait le plus apte à se charger de Sayidi, à lui faire prendre confiance à lui et lui enseigner ce qu’il fallait savoir pour être un bon Gardien. Un hochement de tête s’en suivit entre les deux lions. Le lion de suie reporta son attention sur ce qui serait bientôt un futur apprentis. Décidant de ne plus tourner autour du pot, il déclara :

« Kamwe s’occupera de ta formation. Je suis sûr qu’il aura beaucoup de choses à t’apprendre et nous comptons sur toi pour suivre cet enseignement avec tout le sérieux requis.  »

De toute évidence, être autrement sérieux avec Kamwe n’était pas possible, lui qui ne savait pas trop s’adonner à la plaisanterie… Mais le chef des Gardiens était confiant et voyait là une opportunité pour Kamwe de se décoincer un peu, tandis que Sayidi aurait l’occasion de s’affirmer davantage. Plus solennellement, il annonça :

« Tu es un apprentis Gardien à partir de maintenant, aussi toutes nos règles et préceptes s’appliquent à toi dès maintenant.  »



Incarné par Ajjin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 18 Masculin
Nb de Messages : 204
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: « Un gardien de la paix, ce n'est rien, s'il ne garde la vie. »   Sam 14 Avr - 15:08

Le cœur de Sayidi s'emballait de plus belle, mais pas exactement de panique cette fois-là. Avait-il ... Avait-il le droit d'espérer une réponse positive de leur part ? Les sens en éveil, le jeune lion guettait la moindre des réactions des Gardiens, sa patience se trouvant de plus en plus drainée par l'excitation, mais aussi l'inquiétude. Et si finalement, ils ne voulaient vraiment pas de lui ? Toutefois, au commentaire et au sourire bienveillant qu'Azari lui lança, Sayidi se sut sauvé. Un poids sembla alors se soulever des épaules du jeune lion, et il se sentit alors léger comme jamais auparavant. Un grand sourire étira ses babines, peut-être même d'une manière un peu enfantine. Mais peu importait. Il avait l'impression de rêver. Peut-être même rêvait-il. Si cela venait à être le cas, Sayidi sut qu'il serait capable de courir au repère des Gardiens à son réveil, ne serait-ce que pour tenter de rendre son rêve réalité.

Azari : “ Kamwe s’occupera de ta formation. Je suis sûr qu’il aura beaucoup de choses à t’apprendre et nous comptons sur toi pour suivre cet enseignement avec tout le sérieux requis. „


Se forçant à reprendre son sérieux, craignant que le chef des Gardiens vînt de lui faire là une petite pique, Sayidi hocha la tête le plus solennellement possible, avant de se tourner pour faire face à Kamwe. Ils échangèrent un regard, et le jeune lion ne sut exactement déchiffrer l'expression de son aîné. Était-ce de la fierté ? De la résignation quant à son nouveau rôle ? Dans tous les cas, le rouquin avait toujours admiré de loin le félin crème, ayant vu en lui un modèle de stoïcisme qu'il aspirait à atteindre un jour. Peut-être qu'à la fin de son entraînement, ce serait le cas. Seul le temps lui dirait. Azari prit alors de nouveau la parole, attirant son attention sur le moment présent.

Azari : “ Tu es un apprenti Gardien à partir de maintenant, aussi toutes nos règles et préceptes s’appliquent à toi dès maintenant. „


Sayidi acquiesça gravement, conscient de cette réalité.

Sayidi : “ Merci. Vous pouvez compter sur moi. Je ne vous décevrais pas. „


J'espère.
Kamwe lui donna alors rendez-vous pour le lendemain, à l'aube, pour débuter son entraînement. Le Gardien prit le soin dans le même temps de rappeler à Sayidi qu'il ne tolérerait pas de retard, avant de finalement le congédier. Le nouvel apprenti n'eut pas besoin qu'on le lui dît deux fois. Il sortit toutefois du repère avec un petit pincement au cœur, regrettant presque de devoir partir si tôt. Enfin, ce n'était pas un mal en soi. Avec toute la journée devant lui, il sut qu'il aurait tout le temps du monde pour se préparer au lendemain.

Il faudra juste qu'il se souvienne de demander à Kina de le réveiller.

_________________

Kit © Yetsa
Sayidi parle en #ad5223
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4265-s-a-y-i-d-i-rapport#93706

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: « Un gardien de la paix, ce n'est rien, s'il ne garde la vie. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Un gardien de la paix, ce n'est rien, s'il ne garde la vie. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» From Dusk Till Dawn [PV Mü - Shion - Ahina - Alucar]
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix
» Paix a son ame: Une autre Victime du Chaos
» QUE LA PEUR SOIT ET LA PAIX FUT !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE VIII
-