Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Sumu, Sekhmet, Shasta & Kutoa

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Peter Crowley's Fantasy Dream

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Le Sage et le Fou (FLECK)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 916
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Le Sage et le Fou (FLECK)   Dim 17 Déc - 17:54


Ahva avait retrouvé sa famille, ses amis, son peuple mais demeurait une personne à laquelle la lionne n’avait daigné rendre visite. Par honte, probablement. Mais il était temps de faire face à ses actes et d’en assumer ses conséquences. Elle n’était plus une enfant. Ahva doutait encore de savoir quelle lionne elle devenait mais une chose était sûre, elle n’était pas une lâche. Il était temps de lui faire face.

D’abord pleine de courage et de détermination, Ahva traversait la savane de l’allure d’un chef guerrier. Ses pas étaient nobles, sa tête haute et droite. On la pensait partir à la guerre. Bien sûr ce n’était qu’une image mais dans sa tête c’était tout comme. Elle s’attendait à un climat tout aussi tendu. Sûrement était-ce pire qu’avec Awena. Elle avait d’une certaine façon trahi son ami alors même que c’était elle qui l’avait ramené sur Prideland, aveugle et sanguinolent. Elle déglutit. Une partie de son courage s’envola mais lui restait encore sa détermination. Il était le seul qu’elle craignait de voir pourtant toute son affection à son égard demeurait. Peut-être se sentait-elle coupable car si elle était arrivée à temps, elle aurait pu éviter ce malheur.

Les jeunes lionceaux du clan avait dit vrai, Fleck se trouvait près du vieil arbre tordu. Soudainement indécise, elle s’immobilisa. Qu’allait-elle lui dire au juste ? Une distance s’était installée entre eux mais elle en était la seule cause. Ses pattes griffaient nerveusement la terre. Elle ne savait pas comment se lancer … Oh et puis zut, elle n’était pas venue jusqu’ici pour agir de la sorte. Avançant vers le lycaon, elle prit son temps afin que son odeur lui parvienne et qu’il ne soit pas surpris mais peut-être l’avait-il déjà senti. Il avait toujours eu un don pour la voir arriver.

« Les enfants m’ont dit que je te trouverai ici. » souffla-t-elle une fois à sa hauteur.

Sa voix semblait un peu nerveuse. Elle était presque soulagée qu’il ne puisse la voir. Ahva cherchait ses mots mais ne savait trop où commencer. Finalement, elle lui demanda la chose la plus simple qui soit mais qui pouvait aussi découler sur de grands mots :

« Comment vas-tu ? »

_________________

Image © Awena


Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 1048
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Le Sage et le Fou (FLECK)   Jeu 21 Déc - 2:47



Le Sage et le Fou
Pv Ahva

Le retour des assassins de Mopango avait fait beaucoup de bruit au Rocher. Enfin... Pratiquement personne, hormis quelques privilégiés, ne savait exactement pourquoi ils étaient partis, ni ce qu'il s'était réellement passé durant leur voyage, mais toujours est-il que j'avais beaucoup entendu parlé du retour d'Ahva, Sadaka et Taali parmi leurs pairs. Nul doute que certains étaient aller les accueillir à patte ouverte. Moi pas. Pourquoi ? Plusieurs raisons en fait. Autant pour eux, que pour moi, autant bienveillantes que méprisantes. Leur retrouvaille avec leur famille étaient tout ce dont ils avaient besoin. Et je ne voulais pas en faire parti. Je m'étais suffisamment incruster dans la famille royal pour savoir qu'ils avaient aussi besoin d'être seul de temps en temps. S'ils avaient envie de me voir, ils viendraient d'eux même. Enfin... "Ils". Il n'y avait réellement qu'une seule personne que j'attendais de voir revenir de ce voyage. Les Esprits me pardonnent mais la vie de Taali et Sadaka n'était pas ce qui me préoccupait le plus. C'était bien pour la jeune Ahva que je m'inquiétais. J'avais était heureux de savoir qu'elle approchait Prideland en vie, accompagnée de ces deux alliés. Mais passé la joie, une gout de cendre m'avait emplit la bouche. Un peu de rancœur peut être ? Il était vrai que je n'avais pas apprécié d'apprendre que ces trois là avait fuit comme des voleurs pour accomplir leur "vengeance". Mpf... Même le mot commençais à m’écœurer. Une vengeance pouvait engendrer tellement de malheur... Et lorsqu'on arrivait à l'assouvir, qu'avait-on a y gagner ? Rien. Nous gardions toujours un vide au fond de nous.

C'était perdu dans ces pensées qu'une odeur familière vint me chatouiller les narines, suivit d'une voix que je ne connaissais que trop bien.

« Les enfants m’ont dit que je te trouverai ici. »

Je ne répondis pas. Pas tout de suite du moins. Pas plus que je ne bougeais, restant appuyé contre l'arbre près de moi. La jeune lionne fit une courte pause avant de reprendre :

« Comment vas-tu ? »

A ces mots, je tournais la tête vers elle, les yeux mi-clos. D'une voix lourde de sens, je me contentais de répliquer :

- Ce n'est pas à moi qu'il faut demander cela. Après, tout, je ne suis pas de ceux qui ont affronté un démon noir.

Je n'avais pas soutenu l'implication d'Ahva dans ce combat, et elle le savait. Avec un soupir, je détournais le regard. Je n'allais pas pouvoir lui reprocher d'avoir fait ce choix éternellement non plus. Mais... Je ne sais pas. Peut être était-ce l'âge. Peut être que je commençais à raisonner comme tout les anciens qui estiment qu'ils ont toujours raison, que l'on devrait toujours les écouter parce qu'ils sont vieux ? Mmh... Ce serait triste.

- Je vais bien. Ces derniers temps ont été plutôt... paisibles. Je ne pensais pas apprécier autant le calme un jour. Et toi ?

Sans que ma tête ne bouge, une de mes oreilles pivota en direction d'Ahva.

- Comment vas-tu ? Comment vont Sadaka et Taali ? ... Quelles nouvelles nous ramènes-tu du Royaume Marozis ?


J'avais un peu hésité avant de poser ma dernière question. Mais à quoi bon le cacher ? Évidemment que j'étais curieux de savoir ce qui s'était passé ! Curieux, je l'avais toujours été après tout. Pour cette fois, peut être était-ce un peu morbide... Mais peu importait.

Emi Burton

_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 916
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Le Sage et le Fou (FLECK)   Jeu 21 Déc - 11:40


Son corps demeurait immobile contre l’écorce de l’arbre et comme tout corps inerte, aucun son ne s’élevait d’entre ses crocs. Ahva devinait de l’amertume. La rejetait-il ? Il lui fallut quelques instants avant de tourner sa tête vers elle. Ahva n’avait pas oublié la blessure du lycaon mais cela demeurait pénible pour elle. Ce regard mêlant le ciel et la terre lui manquait et demeurait l’idée qu’elle aurait pu empêcher cela en pressant le pas un peu plus.

« Ce n'est pas à moi qu'il faut demander cela. Après, tout, je ne suis pas de ceux qui ont affronté un démon noir. » disait-il dans une certaine lourdeur et Ahva baissa la tête.

La rancœur demeurait et elle avait été naïve de penser que le temps l’aurait emporté. Elle ne répondit pas, ne sachant que dire de toute manière. Sans partager leur sang, Fleck avait toujours été un membre de leur grande famille aussi réagissait-il comme un parent auquel son enfant avait désobéi et sûrement déçu. Cela la peinait mais elle ne pouvait qu’accepter la sentence. Elle n’avait jamais eu le cœur à sa rebeller contre le vieux lycaon car de tout temps elle avait écouté ses conseils et s’en était imprégné. Sauf cette fois-là.

Elle redressa la tête en sa direction mais déjà, le lycaon regardait au lion. Ahva s’approcha et s’assit à ses côtés, observant les mêmes lieux.

« Je vais bien. Ces derniers temps ont été plutôt... paisibles. Je ne pensais pas apprécier autant le calme un jour. Et toi ? »

Un demi-sourire étira ses babines. Fleck avait eu une vie bien tumultueuse et ce repos lui était dû. Le calme… sans doute était-ce aussi ce dont elle avait besoin. Prideland lui semblait être aujourd’hui d’un nouveau souffle bien que l’air qu’elle respirait était différent ou était-ce elle qui avait changé.

« Je vais bien. » répondit-elle sans trop s’engager.

Ce n’était pas un mensonge mais là n’était pas toute la vérité. Tout demeurait encore brouillon dans l’esprit de la jeune lionne et il n’y avait qu’à Vita qu’elle avait pu confier son réel ressenti. Awena n’était pas prête à entendre ses confidences, la princesse devait encore œuvre pour retrouver l’étendue de son amour tâché par la rancœur et la colère. Pourtant, cette mission n’allait pas s’arrêter à la seule personne d’Awena.

« Comment vas-tu ? Comment vont Sadaka et Taali ? ... Quelles nouvelles nous ramènes-tu du Royaume Marozis ? »

Elle sentit un brin d’hésitation mais surtout, se sentit bête de sa réponse précédente. Fleck avait précisément mis la griffe sur ses soucis. Elle ne savait trop par où commencer. Elle soupira doucement.

« Tous avons été blessé mais Taali ayant le moins d’entraînement, elle a été celle qui a été le plus touchée. Un de ses muscles s’est déchiré suite à un choc et tu la reconnaîtras à son rythme saccadé, elle boitera sûrement plusieurs mois. »

Ce même remord qu’avec le lycaon. Ahva n’avait pas réussi à atteindre la lionne à temps pour lui éviter ce coup fatal. Demeurer le souvenir de cette vision atroce, impuissante et douloureuse.

« Quant à Sadaka et moi, nous allons bien, seulement des blessures qui deviendront cicatrices. »

Il était presque qu’étrange qu’après toutes ces épreuves, Ahva se soit placé dans le même sac que son demi-frère pour laisser la plus grande à Taali. La princesse semblait être sur la voie du pardon, elle avait compris à la fureur des coups du fils de Kuzali qu’il était en proie au même chagrin car là était ce qui se dissimulait sous chacun de leur coup porté : la douleur d’avoir perdu un être cher. Ses cicatrices n’étaient pas seulement physique. Son cœur guérissait peu à peu ou du moins était-il débarrassé de la colère.

« Mopango est mort mais tu dois déjà le savoir. On a été victorieux … » lui dit-elle la voix basse. Ahva ne regrettait rien mais la source de sa fureur partie, elle n’avait plus cette colère à laquelle se rattacher.

Elle continuait d’observer l’horizon, soudainement silencieuse tandis que les souvenirs surgissaient. Jamais la lionne n’avait été témoin d’autant de violence. Cela hantait ses rêves par moment mais l’histoire était toujours la même, d’abord se répétait leur combat face au démon puis tout autour d’eux changeait, Ahva perdait de vue ses compagnons et se retrouvait dans la Coline du Peponi, témoin impuissant du meurtre de sa mère. Connaissant maintenant la vraie nature du Nyeusis, elle peinait à supporter la douleur qu’avait du ressentir sa mère. Sadaka ne lui avait jamais dit dans quel état l’avait trouvé son corps et elle préférait ne pas le savoir seulement, cela nourrissait des visions nocturnes terribles.

Soucieuse de ne plus se cacher derrière des non-dit et d’affronter la colère de ses proches, Ahva lui confia :

« Nous n’étions pas trois mais quatre ce jour-là. Soto a combattu à nos côtés. C’est moi qui suis allé quérir son aide. »

Sa voix semblait nonchalante et pourtant, Ahva tressaillait. Aujourd’hui, elle savait qu’elle avait eu raison d’agir de la sorte car sans son aide, ils ne seraient probablement pas rentré mais avouer cette complicité à Fleck était la sentence la plus horrible qu’il soit car c’était ce même lion qui lui avait arraché la vue, ce même lion qu’Ahva avait juré de tuer car petite déjà il avait manqué de lui couper l’héritage le plus précieux qu’elle avait. Il avait été leur ennemi mais Ahva s’était allié à lui. Subissant déjà l’amertume du vieux lycaon, elle craignait que cela ne devienne colère et surtout déception. En rentrant du royaume des Marozis, Ahva n’avait eu qu’une hâte, celle de retrouver ses proches pour enfin savourer la vie mais depuis qu’elle était rentrée, elle ne faisait face qu’à des visages amers et elle savait que Fleck serait de ceux-là. Elle attendait simplement que la sentence tombe.

_________________

Image © Awena


Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 1048
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Le Sage et le Fou (FLECK)   Lun 25 Déc - 12:17



Le Sage et le Fou
Pv Ahva

Mon visage arborait un air désintéresse... Et pourtant, c'est avec attention que j'écoutais chacune des paroles de la jeune lionne. J'appris donc, sans surprise, que les trois "tueurs" étaient revenu de leur combat avec de charmants souvenirs laisser par le Démon. En particulier Taali. Je soufflais. C'était prévisible. A quoi d'autres pouvait-on s'attendre ? Les combats, les vrais, n'ont rien de comparable à ceux des histoires. Des héros qui sortent d'une bataille le poil brillant, ça n'existe pas. Mais au moins avaient-ils atteint leur objectif. Mopango, l'ultime Nyeusis était mort.

En toute honnêteté, j'aurais cru que sa mort me réjouirait plus que ça. Mais à part un soupir de soulagement, il n'y eu rien. Sans doute était-ce parce que les Nyeusis appartenaient à une page de mon histoire que j'avais tourner il y a longtemps... Ou alors l'âge avait-il fait son œuvre, je commençais à connaitre suffisamment le monde pour savoir qu'après cet ennemi en viendrait un autre. L'Histoire n'est qu'un éternel recommencement. Mmh... Ça en devenait déprimant.

Ceci dit, jusqu'à présent, les déclarations d'Ahva étaient des plus prévisibles. Ce qui les suivit en revanche...

« Nous n’étions pas trois mais quatre ce jour-là. Soto a combattu à nos côtés. C’est moi qui suis allé quérir son aide. »

Je tachais de ne rien laisser paraitre mais à l'annonce de ce nom, je sentis toutes les fibres de mon corps se crisper. Soto... Soto était un lion qui s'en était pris à Ahva et également celui qui m'avait... Qui m'avait rendu aveugle. Mon mépris à son égard n'avait d'égal que le nombre de grains de sable dans le Grand Désert. La seule personne que je méprisais avec autant d'ardeur... Ce devait être Zeke. Mais lui, au moins, avait eu la bonne idée de mourir.

Un silence de plomb s'installa entre Ahva et moi. Je mis un certain temps à le rompre.

- Je devrais être fier.

Je fis une courte pause, tachant de trouver mes mots, de préciser ma pensé.

- Savoir mettre de côté un différent comme celui que tu as avec Soto... Tout ça pour remplir un objectif, ce n'est pas une chose facile. Mais tu as réussis à le faire.

De nouveau, je stoppais pour soupirer.

- Je devrais être fier. Mais je suis simplement déçu.

Déçu ? Mais déçu de quoi exactement ? Même moi je ne saurais le dire... Qu'elle ait demandé de l'aide à Soto ? Ou bien qu'elle ne l'ait demandé que pour accomplir une vengeance ? Et lui ? Qu'avait-il à y gagner dans toute cette histoire ? Je n'étais pas stupide... Le lion doré n'était pas de ceux qui aide par bonté d'âme.

- J'ose espérer qu'il ne t'a pas demandé en retour un prix trop élevé.

Doucement, je baissais la tête pour venir la posé sur mes pattes.

- Mais qu'est ce que cela changerait au fond ? Tu trouverais sans doute un moyen de le justifier. Tout comme tu as sans doute une justification pour avoir demander son aide.


On trouve toujours quelque chose à dire pour se défendre. Toujours. Et des fois, en le faisant, on ne fait que se perdre un peu plus.

Emi Burton

_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 916
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Le Sage et le Fou (FLECK)   Mar 26 Déc - 18:26


Ce silence plus que pesant était glacial. Ahva retenait presque son souffle. Une boule se nouait dans sa poitrine, c’était douloureux et suffoquant.

« Je devrais être fier. » finit-il par dire, rompant le silence. « Savoir mettre de côté un différent comme celui que tu as avec Soto... Tout ça pour remplir un objectif, ce n'est pas une chose facile. Mais tu as réussis à le faire. »

Ahva observait le lycaon d’un air incertain. Ces paroles semblaient encourageantes mais demeurait le pressentiment que ce n’était là que le calme avant la tempête aussi garda-t-elle le silence. Elle avait vu juste :

« Je devrais être fier. Mais je suis simplement déçu. »

Elle déglutit. La peine la plus dur qu’il soit, celle d’avoir déçu ceux qu’on aime. Que pouvait-elle répondre à cela ? Elle se sentait mal et toute satisfaction d’avoir vengé sa mère s’était envolé.

« J'ose espérer qu'il ne t'a pas demandé en retour un prix trop élevé. » Laissa entendre le lycaon. Ahva sentit son poil se dresser. « Mais qu'est ce que cela changerait au fond ? Tu trouverais sans doute un moyen de le justifier. Tout comme tu as sans doute une justification pour avoir demander son aide. »

Ahva demeura interdite, frappée par ses mots. Elle n’avait jamais pensé être dans l’erreur et pourtant, depuis qu’elle était revenue, tous lui lançaient la pierre. Sa gorge se noua.

« Je n’ai qu’une seule justification à tout ça : la mort de Mopango. » dit-elle d’une voix qu’elle espérait droite.

Mais Ahva tremblait. Elle ne supportait plus tous ces blâmes. Elle demeura un instant silencieuse avant de craquer.

« Pourquoi vous ne comprenez pas ? Pourquoi plus aucun de vous ne comprend … »

Tous avaient été présent le jour où Sadaka leur avait appris la mort de la reine dorée. Beaucoup s’étaient entendus pour venger la lionne. Fleck avaient mis en garde les revanchards contre les conséquences de la haine mais avait offert son aide en surveillant Ateyo. Sa sœur aînée avait souhaité participer à la traque mais pour sa sécurité, Ahva l’avait écarté du projet. Maintenant, tous la blâmaient. Elle ne comprenait pas.

« La vengeance de sa mort ne t’importes donc plus ? Tu aurais préféré qu’on le laisse vivre pour qu’il continue à sévir et que d’autres familles souffrent comme la nôtre a souffert ? »


_________________

Image © Awena


Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 1048
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Le Sage et le Fou (FLECK)   Mer 27 Déc - 18:54



Le Sage et le Fou
Pv Ahva

Mes oreilles tiquèrent en entendant la justification de la jeune lionne. D'un autre côté, je n'en espérais pas une autre. Alors c'était ça, la mort d'un ennemi ? Elle justifiait tout ? Tss. Mes oreilles tombèrent légèrement en arrière. La voix d'Ahva n'était pas aussi assuré qu'elle aurait aimé qu'elle le soit. Oh, je ne doutais pas qu'un animal lambda n'y aurait vu que du feu mais moi pas. Là où ma vue m'avait quittée, mon ouïe, elle, s'était affinée. Cette discussion n'avait rien d'agréable. Ni pour elle, ni pour moi. Je poussais un soupir. Des retrouvailles amicales m'auraient mieux convenu... Mais ce ne serait pas pour aujourd'hui.

« Pourquoi vous ne comprenez pas ? Pourquoi plus aucun de vous ne comprend … »

Comprendre ? Mais qui ne comprenais pas ? La jeune lionne et son demi-frère avait voulu venger leur mère. C'était un sentiment normal. Il n'y avait rien de plus à comprendre.

- Comprendre quelque chose, Ahva, ne signifie pas l'approuver.

Déclarai-je simplement avant que la jeune lionne ne reprenne :

« La vengeance de sa mort ne t’importes donc plus ? Tu aurais préféré qu’on le laisse vivre pour qu’il continue à sévir et que d’autres familles souffrent comme la nôtre a souffert ? »

Non. Je n'allais pas mentir : évidemment que je considérais la mort de Mopango comme une bonne chose. Il aurait dû mourir il y avait bien des lune déjà, là n'était pas la question.

- Ce n'est pas que la vengeance ne m'importe plus. C'est qu'elle ne m'a jamais importée. La seule fois où j'ai fait l'erreur de l'écouter, elle m'a pris bien plus qu'elle ne m'a offert. Alors pardonne moi de ne pas lui accorder la même importance que toi, Sadaka ou n'importe quel autre animal suivant son appel.

Ma voix s'était faite, sur la fin, plus amer que je ne l'aurais voulu. Et en soit... Pouvais-je vraiment en vouloir aux jeunes lions pour leur choix ? Ce sentiment, ce besoin de vengeance, il était des plus normal... Et sans doute que si ma vie avait été un poil différente je les aurais encouragé et félicité. Mais voilà. Ma vie était ce qu'elle était, avec ses expériences et les leçons qu'elle m'avait apporté. Et parmi elles, la suivante : la vengeance est notre amie, autant que l'est une flamme. Elle réchauffe, fait bruler en nous un incendie mais elle finit par s'éteindre... Et il ne reste plus rien qu'un tas de cendre froide. ... Ou pire, elle ne s’éteint pas... Jusqu'à ce qu'on s'y brule.

Kuzali était une amie chère. Je l'avais aimé et, même si elle n'était plus, je l'aimais toujours. Mais la vengeance ne changerait rien à sa mort. Elle ne me la ferait pas oublier, ne la ramènerait pas, ne comblerait pas le vide qu'elle avait laissé dans le cœur de tout ceux qui l'avait côtoyé... Et je n'étais même pas sûr que cela suffise à apaiser les esprits, que cela les aide à faire leur deuil. Alors, à quoi bon ? A quoi bon agir par vengeance ?

- Mopango devait mourir. Si je pensais autrement, je n'aurais pas proposer mon aide avec son pion sur Prideland. Mais jamais sa mort n'aurait dû être lié à une quelconque vengeance. Il aurait dû mourir, pas parce qu'il y avait quelqu'un à venger mais parce que c'était la bonne chose à faire.

Je doutais que cette phrase ai beaucoup de sens... Si Mopango était mort, alors, il était mort. Quelque soit la raison qui avait poussé les félins à agir, vengeance ou non, le résultat était le même, pourquoi s'en soucier ? Pourquoi s'en soucier... Vous avez raison. Pourquoi se soucier des raisons qui nous poussent au choix ? Pourquoi se soucier des conséquences que ces raisons auront ? Le résultat... C'est tout se qui compte ? Le but, l'objectif, justifie tout. Vous pourriez défendre les pires ordures avec un pareil raisonnement. Beaucoup disent que nos choix nous définissent... Je ne partage pas cet avis. Ce ne sont pas nos choix qui nous définisse. Ce sont les raisons qui nous poussent à faire nos choix. Mais qu'est-ce que j'en savais après tout ? Tout ce que j'avais jamais accomplit, c'était de survivre jusqu'à un âge avancé.

Je fis une courte pose avant de prendre un ton plus posé, pour une fois, dénué de toute once de reproche :

- Sa mort, est-ce qu'elle t'a soulagé ?

De nouveau, le silence. Et maintenant ? Qu'est-ce qu'elle comptait faire ? Le meurtre de Mopango avait tellement occupé les pensées de la jeune lion dernièrement... Maintenant que l'incendie s'était éteint, quel chemin allait-elle choisir ?


Emi Burton

_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 916
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Le Sage et le Fou (FLECK)   Jeu 4 Jan - 16:14


Ahva ravalait son désarroi, se démenant pour demeurer l’air forte tandis que le lycaon confiait que comprendre ne signifier pas approuver. Elle retint un soupir mais ne se priva pas pour baisser le regard. Elle se sentait comme sermonnée. Elle était bien plus grande que lui désormais mais demeurait cette idée qu’à ses côtés, elle restait une enfant à qui l’on donnait des leçons.

« Ce n'est pas que la vengeance ne m'importe plus. C'est qu'elle ne m'a jamais importée. La seule fois où j'ai fait l'erreur de l'écouter, elle m'a pris bien plus qu'elle ne m'a offert. Alors pardonne moi de ne pas lui accorder la même importance que toi, Sadaka ou n'importe quel autre animal suivant son appel. »

Son était amer, presque froid. Les oreilles de la lionne se couchèrent sur son crâne. Ahva n’avait pas oublié ce qui était arrivé à la compagne du lycaon. Un événement ô combien douloureux qu’il avait su surmonter bien que perdurait cette cicatrice dans son cœur. Celle d’Ahva n’avait pas fini de saigner.

« Mopango devait mourir. Si je pensais autrement, je n'aurais pas proposer mon aide avec son pion sur Prideland. Mais jamais sa mort n'aurait dû être lié à une quelconque vengeance. Il aurait dû mourir, pas parce qu'il y avait quelqu'un à venger mais parce que c'était la bonne chose à faire.

Cette fois-ci, plutôt que de se recroqueviller comme une enfant grondée, Ahva redressa l’échine, attentive. Ces mots avaient du sens mais elle ne lâcherait pas sa position pour autant.

« Alors il serait mort dans tous les cas. La finalité est la même mais pour moi, sa signification est différente. »

Mopango n’était pas seulement mort pour toutes ses abominables crimes commis, c’était le courroux des Enfants du Soleil qui l’avait emporté. Kuzali avait été la victime de trop, celle qui avait relié deux époques et qui avaient poussé la nouvelle génération à se soulever à son tour. C’étaient eux, la jeunesse, qui avaient repris le flambeau des anciens et mis fin à cette ombre poussiéreuse.

Fleck lui demanda alors si sa mort l’avait soulagé. La princesse guerrière hésita quelques instants, soupçonnant une question piège pour mieux lui planter la glaive mais sa voix était dénué de tout reproche et la question sincère. Sans trembler et sans mentir, elle répondit :

« Oui. »

Sa conscience était soulagée du moins. Un léger silence plana entre les deux vieux amis avant que la lionne n’ajoute :

« Mon cœur continue de pleurer la mort de ma mère mais ma raison elle, est assouvie. Le savoir en vie après ce qu’il avait fait me rendait dingue. Je confesse que cette quête de vengeance m’a permis d’oublier ma peine mais maintenant qu’il est mort, je peux faire son deuil. Je sais qu’elle est vengée, je peux la laisser reposer en paix sans ressasser son souvenir avec colère. »

La flamme de la colère et de la haine avait brûlé, irradiant le cœur de la princesse mais la source de ce chaos détruit, ne restait plus que les cendre de ce brasier. Ahva était en paix avec elle-même. Un jour peut-être le feu renaîtra-t-il de ces braises mais pour l’heure, la lionne l’avait enfermé. Elle était guérie de sa colère, de sa peine pas encore mais elle pouvait continuer de vivre désormais.

« Je sais que tu m’en veux, d’autres aussi me regardent avec déception et aigreur, mais je ne veux plus faire la guerre. Ce que je veux, c’est la paix avec vous. Avec toi. »

Qui aurait cru qu’affronter ses proches se trouverait être aussi délicat que d’abattre un Nyeusis mais Ahva ne baissait pas les bras. Sa voix avait enfin retrouvé une note de douceur tandis que son regard se posait que la masse vieillissante du lycaon.

_________________

Image © Awena


Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 1048
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Le Sage et le Fou (FLECK)   Sam 6 Jan - 12:31



Le Sage et le Fou
Pv Ahva

Le oui d'Ahva ne me surpris guère, pas plus qu'il ne me choqua. C'est toujours soulageant sur l'instant... Il faut espérer que ça le reste au fil du temps et que cela n'engendre pas plus de problème que ça n'en a résolue. Au moins pouvait-elle remercier les esprits, pour le moment, d'avoir vu sa sa colère apaisé... Elle pouvait aussi prier pour que cela ne lui revienne pas dans un coin de la figure plus tard, lorsqu'elle s'y attendrait le moins.

Je restais silencieusement à écouter le reste de ces dires, les oreilles basses. Plus à cause de la tristesse que d'une quelconque colère ou mépris. Je n'approuvais toujours pas les actions de la jeune lionne et de son groupe... Mais au moins, cette page de l'histoire était tournée... Pour le moment.

« Je sais que tu m’en veux, d’autres aussi me regardent avec déception et aigreur, mais je ne veux plus faire la guerre. Ce que je veux, c’est la paix avec vous. Avec toi. »

Je réprimais un sourire. D'autres aussi ? Pourquoi aussi ? Pour ma part, j'étais bien incapable de la regarder tout court ! ... Oui, mieux vaut laisser là les tentatives d'humour.

La paix... Ahva n'était pas la seule à la vouloir. De toute façon, j'étais trop vieux pour cette bêtise qu'était la guerre à présent. Je hochais donc la tête, doucement.

- Soit.

Je tournais mon museau en direction de la jeune lionne. Enfin, du son de sa voix en tout cas.

- Dans ce cas, laissons le passé où il est pour un instant.


Il était ce qu'il était... Et ni Ahva, ni moi, ni même les Esprits ne pourrait le changer maintenant.

- Tournons-nous plutôt vers l'avenir.


Pour ceux qui en avaient un.

- Tu as des projets maintenant que tu es rentrée ?


Enfant, je savais qu'Ahva était curieuse du monde. Souhaitait-elle toujours l'explorer ? Ou bien maintenant préférait-elle rester avec sa famille ? Profiter d'eux et de leur présence, le temps que cela durait ?

Emi Burton

_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 916
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Le Sage et le Fou (FLECK)   Ven 19 Jan - 21:17


Laisser le passé là où il était et se tourner vers l'avenir, voilà ce que lui proposait Fleck. La princesse sourit mais malheureusement, il ne pouvait pas le savoir. Elle ignorait de quoi serait fait les jours prochains, l'orage grondait encore mais vers Outland cette fois. Ahva, dans un désir de se défaire du poids de sa culpabilité, songeait qu'elle avait protégé les siens en leur évitant une guerre qui n'était pas la leur. Ils avaient suffisamment souffert et ce conflit entre héritiers ne les regardait pas. Toutefois, Ahva ne pouvait s'empêcher de songer aux innocents qui, de par leur allégeance à la reine, serait contraint de se battre ou de se plier au règne du prince déchu. Au moins avait-elle assurer la sécurité d'Ishana et de sa famille. Était-ce mentir à Fleck que de ne pas lui dévoiler ces futurs dessins ? Ahva avait toujours été une fervente fidèle de l'honnêteté mais cette fois-ci, elle préférait dissimuler la vérité. Elle ne souhaitait pas réveiller la colère du lycaon, pas quand il baissait enfin les armes et semblait lui donner une chance. La vérité éclaterait tôt ou tard et dans un nouveau désir égoïste, Ahva préférait profiter de cet instant où Fleck semblait lui accorder un semblant de pardon.

Se tournant donc vers l'avenir, Fleck lui demanda quels étaient ses projets. Elle sourit d'un air las.

« J'ai trop longtemps poursuivi mon désir de vengeance et je me suis égarée. Maintenant, ma seule priorité est ma famille. Awena est encore en colère contre moi, je le sens, elle m'en veux de l'avoir écarté de mes sombres dessins mais je ne pouvais risquer sa vie, elle n'est par formé pour le combat et puis c'est la future reine de ce royaume. Elle est têtue mais je saurai me faire pardonner. »

Elle rit doucement, nostalgique. Cette fissure entre les deux sœurs lui étaient douloureuse mais elle savait néanmoins que les choses s'arrangeaient. Peu à peu, la colère de la Fille du Soleil s'évaporait. Son cœur serait bientôt de nouveau sien. Elle lui manquait mais elle n'était pas la seule.

« Oui, la famille, voilà ce vers quoi je me tourne aujourd'hui. J'ai par ailleurs beaucoup de temps à rattraper avec mes nièces et neveux. »

Car Ahva ne s'était pas seulement détourné des siens, elle avait oublié être devenue tante. C'était une bénédiction dont elle n'avait pas assez profité mais il n'était pas encore trop tard. Oh les relations s'annonçaient plus délicate avec Chayà, la plus sauvage des quatre mais au moins Raska avait été plus ouvert.

« Je me suis rapproché de Raskà, nous avons de nombreux points communs. Il m'a parlé de toi, il semble beaucoup t'apprécier enfin, ça ne m'étonne pas vraiment. »

A force de ses liens avec la famille royale, Fleck était devenue une sorte de grand-père pour les quatre lionceaux devenus grands. Une étrange situation pour certains mais Ahva n'en était pas surprise, le lycaon avait toujours été farouchement lié avec sa famille et cela lui semblait naturel. D'aussi loin qu'elle se rappelle, Fleck avait toujours été présent à leur côté. C'était un membre de la famille, nul doute là-dessus et pourtant, lui-même avait sa propre famille. Soucieuse du bien-être de ses enfants, elle lui demanda:

« Comment vont tes enfants ? Ils doivent être grands maintenant. »

Étonnamment, Ahva n'avait passé que de rares moments en leur compagnie. Ils étaient plus jeunes mais surtout, son attention s'était toujours porté vers la seule personne de Fleck. Il l'avait beaucoup inspiré dans sa jeunesse et en restait de nombreux souvenirs qu'elle chérissait.

_________________

Image © Awena


Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 1048
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Le Sage et le Fou (FLECK)   Sam 3 Fév - 23:58



Le Sage et le Fou
Pv Ahva

J'écoute silencieusement les projet d'Ahva. Son désir de renouer avec sa famille, de créer des liens avec les enfants de Sadaka, de se faire pardonner par sa sœur. Ce dernier point m'arracha un rire amer.

- Sa colère est compréhensible. Quel aurait été ta réaction si on t'avait écarté d'un tel projet, mmhh ? Mais oui. Il était bien plus sage de ne pas mêler Awena à cette folie. Que cela lui plaise ou non, elle a des responsabilité. Au delà de son devoir envers sa famille, elle a un devoir envers son peuple.

Beaucoup voit le pouvoir comme un don. Une chose incroyable qu'il est bon de posséder. Mais le pouvoir est bien plus que ça. C'est une responsabilité. Un souverain, un bon souverain, ce n'est pas celui qui donne des ordres et cours après ses propres desseins.. Un bon souverain, est celui qui sait être là pour son peuple. C'est une croix que beaucoup oublie. Un vrai chef fait passer les intérêts de son peuple avant le siens. Autrement, ce n'est pas un chef, c'est un tyran.

La jeune lionne en vint à parler de Raksà. Oui, je savais qu'elle l'avait rencontré. J'avais même entendu dire qu'elle comptait l'entrainer au combat... Que voulez-vous ? Les bruits vont vite dans la savane. Du moment que l'on sait qui écouter bien sur.

- Raksà est un bon petit. Curieux, aventureux, gentil. Tu as raison tu sais ? Il te ressemble beaucoup. Et cela m'inquiète.

Je baissais légèrement mon museau vers mes pattes.

- Tu as un talent innée pour te mettre dans des situations dangereuse... Ça ne me surprend pas vraiment, ta m... Ahem... Disons simplement que tu as de qui tenir.

Sa mère avait le même talent. Même si elle avait souvent de bonne raison de le faire, ça ne changeait pas les faits. Elle avait un don pour se mettre dans des situations épineuses. Il fallait croire que c'était un trait de famille... malheureusement.

- J'espère que ce petit n'aura pas ce problème mais... Mais la route qu'il semble avoir choisit va le conduire au devant de nombreux dangers. Heureusement, j'ai cru entendre que quelqu'un allait se charger de l'entrainer. Prend soin de lui Ahva, d'accord ?

Je tournais la tête vers l'endroit où devait se trouver la jeune lionne étant donné sa voix. Je lui faisait confiance pour veiller sur lui... Pour le préserver du danger en revanche, c'était une autre histoire. Mais bon, si elle disait vouloir renouer avec sa famille, je pouvais espérer qu'elle souhaitait également les maintenir à l'abri.

Toujours dans le registre de la famille, Ahva m’interrogea sur mes propres enfants. Je tournais la tête vers l'horizon. Mes enfants...

- Mes enfants ? J'ai la chance d'avoir la visite d'Ohanko et Chesmu tous les jours aux rochers. Les derniers évènements les ont rapproché. Chesmu n'a pas changé d'un poil, toujours aussi doux qu'une gazelle . Son frère quant à lui, s'est donné la tâche de garder notre famille unis. Il est devenu assez acerbe à l'égard des lions malheureusement... Mais jusqu'ici, il a su se tenir en leur présence et je n'en espérer pas moins de sa part. Concernant Eyota...

Je poussais un soupir.

- Je ne vais pas te mentir, je n'ai aucune idée de ce qu'elle devient. Cela fait bien des lunes que je n'ai pas entendu le son de sa voix. Mes fils m'ont dit qu'elle était parti en voyage. Ohanko en était particulièrement vexé d'ailleurs... Je ne sais même pas si elle est au courant pour ma cécité. Je t'avoue être un peu déçu... J'ai toujours su qu'Eyota partirait de la maison. C'est une exploratrice. Mais j'avais espéré que je pourrais lui dire au revoir et qu'elle reviendrait tout de même nous voir de temps en temps. Il faut croire que j'avais tort.

Je l'avais perdu en un sens. Ou elle ne voulait plus de nous. Qui sait ? Ce n'était pas comme si je pouvais me lancer à sa recherche... Et je ne pouvais pas envoyé quelqu'un s'en charger, c'était bien trop personnel. J'aurais pu envoyer Ohanko et Chesmu mais l'un ne voulait pas poursuivre cette sœur qui nous avait abandonné et l'autre voulait lui laisser sa liberté. La laisser prendre son envole. Je ne savais lequel suivre à vrai dire... Ma fille avait tout les droit de vivre sa vie comme elle l'entendait, libre comme l'air... Mais avait-elle pour autant le droit de nous ignorer ? Je n'avais jamais été aussi proche d'elle que l'était sa mère... Mais était-ce une raison suffisante pour disparaitre du jour au lendemain ?

Et au moment où Eyota était sorti de notre vie, une autre petite y avait fait son apparition. Yetsa.

- Et enfin, il y a la petite dernière. J'ignore si tu l'as croisé. Elle se nomme Yetsa. Elle a été séparé de ses parents et elle a finit par intégrer notre petite famille. Une adorable petite si tu veux mon avis.

Yetsa était devenue ma seconde fille en quelque sorte... Ou peut être plutôt, ma petite fille ? Étant donné l'écart de génération. Oh, ça n'avait pas d'importance. Le tout était qu'elle s'était vite adapté à sa vie parmi nous, parmi les lions. Ohanko l'avait vite adopté, de même pour Chesmu. Tout deux adoraient passer du temps en sa compagnie, jouer avec elle, discuter... Et en toute honnêteté, ils n'étaient pas les seuls.

Emi Burton

_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 916
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Le Sage et le Fou (FLECK)   Lun 12 Fév - 10:56


Un brin amer, Fleck appuyait les propos de la lionne quant à l’évincement de sa sœur aînée. Sur ce point, Ahva savait qu'elle avait pris la bonne décision et ne le regrettait en rien d'autant plus après être revenue du combat, elle savait qu'Awena n'y aurait survécu. C'était déjà un miracle que tous soient en vie. Songeant à ces souvenirs ancrés dans sa peau, la lionne gratta nerveusement ses cicatrices au torse.

Proche de Raksà, le lycaon ne tarissait pas d'éloge à son égard ce qui faisait sourire la princesse. Tous deux avaient l'air de beaucoup s'apprécier. Cependant, Fleck ne manqua pas d'appuyer la ressemblance entre le neveu et sa tante ce qui l'inquiétait. Le sourire d'Ahva s'évanouit. Pensait-il qu'elle était d'une mauvaise influence ? Non, ce n'était pas la teneur de ses propos. Le vieux lycaon s'inquiétait seulement pour l'adolescent. S'il semblait un moment s'élancer sur le sujet de sa défunte mère, Fleck coupa court à tout souvenir et se contenta d'affirmer que la princesse avait de qui tenir. Ahva baissa le regard mais n'en souriait pas moins. Ça on lui avait toujours dit.

« Je veillerai sur lui, ne t'en fais pas. » lui confia-t-elle suite à sa demande.

Fleck n'avait pas tort et Ahva le savait, elle-même avait reconnu certaines de ses passions dans le regard flamboyant du jeune lion. Ce même brasier les animait mais ce n'était pas forcément un feu de joie. Seul il aurait pu s'immoler mais Raksà était un jeune lion bien entouré, son feu saurait être dompté et sa tante se promettait d'être là pour l'y aider. Elle tenait sincèrement à lui, elle veillerait à le guider correctement.

Autrefois, l'énonciation de ses enfants laissait un sourire bienheureux sur les babines du lycaon mais Ahva se surprit à ne l'y voir. La voix monotone, il lui disait recevoir la visite quotidienne de ses deux fils, l'un toujours docile tandis que l'autre entretenait des relations difficiles avec les fauves. Il devait beaucoup aimer son père pour s'aventurer au cœur du rocher. Toutefois trop longtemps éloignée de ses terres, Ahva ignorait que l'unique fille du lycaon s'en était allé. Étonnée mais aussi peinée, elle l'écoutait lui dire qu'elle était partie sans un au revoir. La douleur du vieux canidé était palpable.

Pleine d'empathie à l'égard du lycaon, elle lui confia :

« Le monde est vaste mais elle n'aura toujours qu'une seule famille. Elle reviendra. »

Ahva n’était guère proche d'Eyota et ignorait sa façon d'agir et de penser mais cela ne l'empêchait pas de croire en ses mots. Si elle avait connaissance des récents événements survenus, Eyota accourait auprès du chevet de son père. Ce serait trop ignoble de l'ignorer alors qu'il avait tant besoin d'elle.

Mais à la grande surprise de la lionne, Fleck lui confia avoir pris une jeune femme sous son aile. Yetsa. Il semblait beaucoup l'aimer. Elle sourit.

« Non je n'ai pas encore eu la chance de la rencontrer mais je n'y manquerai pas. Avoir perdu ses parents doit être douloureux mais je suis sûre que t'occupes très bien d'elle. Elle est chanceuse de t'avoir. »

N'importe quel enfant recueilli par le lycaon était promis à une vie heureuse. Il avait tant à apporter et à apprendre. Si Fleck l'affectionnait autant, nul doute qu'Ahva lui trouverait une place dans son cœur. Elle avait hâte de la rencontrer.

Jeune enfant, Fleck avait été un compagnon des plus délicieux. Il l'avait tant inspiré. A ses côtés, Ahva avait appris à chérir ses rêves et à s'émerveiller de la vie. Ce temps où elle l'appelait Monsieur Fleck lui manquait, tout était alors si simple. Ahva regrettait leur relation d'antan tant elle était consciente de l'écart qui s'était creusé entre eux.

« Concentre-toi sur cette petite qui a besoin de toi et à l’amour que te portes tes fils, tu as tant donné aux autres qu’il est temps de songé à toi. »

Lui dire de profiter de sa retraite de vieux lycaon offenserait probablement le mâle aussi n’avait-elle point usé de ses mots mais là était sa pensée. Ahva n’oublierait jamais le jour où elle avait trouvé le lycaon gisant sur la plaine aride de l’ancien royaume. Elle avait craint qu’il ne survive au voyage de retour mais le voilà vivant bien qu’aveugle. Cette histoire aurait pu renforcer le lien entre les deux amis si Ahva ne s’en était pas allé quérir l’aide de Soto. Pour cela elle s’en voulait car il lui semblait avoir trahi son ancien mentor mais elle n’avait eu d’autres choix. Soto n’avait eu de cesse de lui faire du mal, à elle et à ses proches et pourtant, elle revenait sans cesse. Ce lien qui la reliait à lui était plus qu’une alliance tactique mais c’était inavouable. Seule demeurait la culpabilité.

« Je vais te laisser te reposer… Je reviendrai te voir, si tu le veux bien. »

Un mince sourire sur ses babines, la princesse tournait le regard vers le lycaon mais lui ne pouvait pas la voir. Comme elle regrettait son regard mêlant terre et ciel.

_________________

Image © Awena


Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 1048
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Le Sage et le Fou (FLECK)   Mer 21 Fév - 11:59



Le Sage et le Fou
Pv Ahva

Les paroles d'Ahva se voulait rassurante et pour ça, je ne pouvais que lui en être reconnaissant. Je lui faisais confiance au sujet de Raksà, pour tout ce qu'elle avait d'inconscient lorsqu'il s'agissait de sa sécurité, j'avais foi en elle pour prendre soin de sa famille. Au sujet des d'Eyota, j'osais encore espérer qu'elle ait raison. Mais seul le temps nous le dirait. Pour l'heure, je devrais déjà me contenter de ce que j'avais : j'étais entouré. Par mes enfants, mes amis... Par ma famille en somme. C'était une chose dont de nombreux animaux, de mon âge, voire plus jeune, ne pouvaient se targuer. Oui... Au final, mon sort était heureux et j'en étais plus que satisfait.

« Concentre-toi sur cette petite qui a besoin de toi et à l’amour que te portes tes fils, tu as tant donné aux autres qu’il est temps de songé à toi. »

Je ne savais pas réellement si j'avais donné tant que ça... J'avais juste essayé d'être là lorsqu'on avait besoin de moi. Ni plus, ni moins. Mais peut être que c'était suffisant. On ne demande pas à ceux qui nous sont chers d'êtres toujours de notre avis ou de toujours nous accompagner, on leur demande simplement d'être là lorsqu'on en a vraiment besoin.

Quant à profiter de ma retraite... J'eus un léger rire.

- Je ne serais pas contre l'idée. Mais... mes oreilles trainent toujours partout et ma curiosité n'a pas fuit avec mon jeune temps. Les vieilles habitudes ont la vie dure.


On peut rarement profiter de la vie lorsqu'on passe son temps à se mêler de ce qui ne nous regarde pas, pas vrai ? D'autant plus que j'ignorais encore ce que l'avenir nous réservait. Serait-il serein ou emplie de tension ? Il ne servait à rien de se questionner pour le moment.

- Je vais me contenter de prendre la vie comme elle vient maintenant.

Ajoutais-je avec un léger sourire.

« Je vais te laisser te reposer… Je reviendrai te voir, si tu le veux bien. »

Je tournais la tête vers la voix avant de la hocher, un sourire sur les babines.

- J'en serais ravie.

Puis je retournais la tête vers l'horizon. Est-ce que j'en voulais encore à Ahva pour son alliance avec Soto ? Sans doute un peu. Est-ce que cette rancune s'estomperait avec le temps ? Sans doute aussi. Pour le moment, j'étais simplement heureux. Heureux d'avoir pu passer un peu de temps avec elle, heureux d'avoir discuté comme nous aurions pu le faire autrefois. Heureux d'oublier pendant un instant le fossé que le temps avait creusé entre nous.

Emi Burton


HS : Je m'arrête ici, merci pour ce RP Razz. Je te laisse voir si tu veux conclure ^^

_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 916
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Le Sage et le Fou (FLECK)   Ven 23 Fév - 18:38

(J'opte pour clore sur ta réponse et cette belle note positive, merci pour ce RP papy Fleck I love you )

_________________

Image © Awena


Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Le Sage et le Fou (FLECK)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Sage et le Fou (FLECK)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE VIII
-