Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 S'évader [Adana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 593
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: S'évader [Adana]   Lun 11 Déc - 10:58


Vita semblait avoir trouvé une toute nouvelle occupation en la personne de la jeune Mositu qu'était Adana, délaissant même un peu Outlands pour se rendre régulièrement aux frontières du royaume Pridelander. Il se doutait bien qu'Adana devait avoir à faire maintenant qu'une partie de son Clan avait élu domicile sur Prideland (les rumeurs allaient vite, le mâle rouge avait entendu les animaux parler d'un groupe de lions sombres présent sur Prideland) cependant, les raisons restaient plutôt obscures. Adana et Heshima n'avaient-elles pas dit être éclaireuses et chercher des informations qu'elles apporteraient ensuite à leur chef ? Vita ne comprenait pas beaucoup cette précipitation mais d'un côté, c'était ennuyeux. Cela signifiait sûrement qu'Adana allait rester avec son Clan malgré elle, son travail n'était pas terminé.

Dans tous les cas, l'Enfant du Feu patientait sagement assit devant les frontières, sa queue entourant ses pattes arrières tandis qu'il observait l'horizon étoilé, droit et tranquille. Il appréciait le calme de la nuit, la tranquillité qu'elle offrait puisque la plupart des êtres dormaient en paix auprès de leurs familles. C'était pour cela qu'il avait proposé à la dame brune de se retrouver cette-fois, de nuit. Ce qu'il comptait lui montrer, cette-fois ? Simplement le Grand Baobab, ils n'avaient pas pu s'y arrêter la fois dernière et pourtant ce lieu était une figure importante pour beaucoup de lions sur ces Terres, souvent, Vita en avait vu venir y mourir. C'était ici, il y a longtemps, qu'il avait trouvé le cadavre du père de Rana et discuté avec la mandrill Pridelander, Kuzaidia.

« Bonsoir, Adana. » La voix suave du mâle à la fourrure rouge s'éleva à la vue de l'agréable silhouette de la lionne sombre, sous les étoiles et la lumière de la lune.

Vita eut un léger sourire aux babines, se redressant tout en glissant ses prunelles de Feu dans celles d'Adana, l'observant d'un air tranquille.

« Heureuse, ma chère, que votre cher hors-la-loi vienne vous tirer de votre quotidien ? »

Susurra le Fils du Feu d'une voix faussement noble, baissant la tête d'un air bien courtois, sourire mutin aux babines, l’œil allumé d'une petite lueur franchement amusée. Une fois redressé, il pivota sur ses pattes et indiqua la direction du bout de son menton poilu, le Baobab n'était pas très loin mais ils avaient bien quelques bonnes minutes de marche. Ce ne serait pas désagréable dans la fraîcheur de la nuit, bien au contraire. Et puis, la présence d'Adana ne l'était aucunement, pourquoi passerait-il tant de temps à ses côtés, autrement ?

_________________



Vita & Adana:
 

Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Yesta
Spoiler ©️ Awena
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 645
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Sam 16 Déc - 22:13




« S'évader »


Pour une fois, nul messager ne la suivait. L'esprit libre, le regard continuellement habité par cette envie déterminée d'accomplir ses objectifs, la voyageuse sombre se rapprochait petit à petit de la frontière Pridelander, bercée et apaisée par la brise glaciale de la nuit et l'éclat brillant des étoiles dans un ciel terriblement bleu sombre. Elle savait où elle allait. Mais, pourquoi justement s'y rendait-elle ? Avait-elle simplement une raison de le faire ? Eh bien, à vrai dire … C'était la question la plus … complexe, à ses yeux. Son cœur se délivrait à chaque fois que ses pattes se posaient sur des terres autres que celles Pridelanders. Que son regard croisait celui des gardes de Prideland, dont la curiosité et la méfiance luisant dans leurs prunelles s'effaçaient bien vite quand elle disparaît derrière un rocher, un arbre ou on ne sait quoi qui pourrait entraver leur champ de vision. Adana aimait cette sensation d'indépendance, d’inaccessibilité quand elle s'en allait là où les autres ne pouvaient la suivre. On la questionnait après, certes … Mais n'était-ce pas satisfaisant sur le moment ? Quand nul ne pouvait se saisir de l'oiseau voyageur avant que celui-ci n'ait terminé son voyage ? Et puis, elle apprenait beaucoup de choses. Elle passait de bons moments et s'habituait progressivement à cette vie de solitaire qu'elle avait choisie depuis petite et comptait bien mettre en valeur, plus tard. Pourquoi se refuser une telle opportunité quand elle était justement en mission de voyage ? Enfin … Aujourd'hui, elle ne serait pas seule. Une ombre rouge l'accompagnerait.

Et cette ombre rouge, elle la cherchait justement, balayant son regard de gauche à droite quand vint le moment où elle arrivait sur la frontière Pridelander. Son cœur s'emballait un peu à l'idée de croiser le regard du vagabond mais, après tout, c'était tout bonnement logique : croiser son regard marquerait le début du voyage pour de nouvelles terres et des informations à récolter. Découvrir des choses grâce à Vita, c'était une occasion qui ne se refusait pas. Il était au moins plus « accessible » que les autres lions qui, eux, ne savaient guère dire grand chose à part « je ne sais pas » quand elle avait l'audace de leur parler de voyage.

« Bonsoir, Adana. »

Une voix quelque peu doucereuse et apaisante retentit dans l'atmosphère. La brune tourna la tête en direction du son et aperçut justement l'intéressé, qui souriait faiblement. Il avait l'air détendu et non pas impatient comme elle, elle l'était.

« Bonsoir, Vita. » répondit-elle sur un ton contrôlé : ni trop fort, ni trop bas pour qu'il puisse l'entendre. Le silence régnait tant en ces lieux qu'elle avait constamment l'impression que le plus sourd des gardes pourrait entendre son salut depuis le plus lointain emplacement possible pour un garde-frontière. Elle sourit légèrement en observant le mâle faire sa comédie :

« Heureuse, ma chère, que votre cher hors-la-loi vienne vous tirer de votre quotidien ? » la questionna-t-il, la voix semblable à celui d'un noble, abaissant sa tête tout aussi respectueusement, un sourire malicieux gravé sur ses babines et le regard trahissant indéniablement l'amusement qui le saisissait devant cette pitoyable imitation.

Elle gloussa, mi-moqueuse, mi-amusée par son comportement. Son regard, rendu faussement doux par la farce, s'accentua quand elle soupira, comme désespérée :

« Oh, pitié, ne prononcez plus jamais le mot « quotidien » et faites-moi oublier cette vie ennuyeuse que je mène … Comprenez, à force, ça devient redondant de jouer la petite Pridelander idiote ... » Elle susurra sur la fin, comme si elle confiait un secret à son interlocuteur, une lueur indéniablement amusée dansant dans ses prunelles d'orages.

Bien évidemment, jouer une telle caricature ne voulait pas forcément dire qu'elle pensait toutes les Pridelanders idiotes. Elles avaient simplement l'air, pour la plupart, gentilles et adorables comme tout, sans pour autant en être stupides. Adana avait dû mal à se mêler à elles, en tout cas. Mais, son gloussement d'amusement coupa court à cette petite moquerie. Vita lui indiqua, du museau, une forme sombre dans le paysage nocturne ; qu'était-ce ? La fille de Kimiria ferma un instant les yeux, avant de les rouvrir : oui, c'était le Grand Baobab. Elle s'en était déjà plusieurs fois approchée, de loin comme de près, sans toutefois l'explorer une seule fois. La donne changerait probablement cette nuit-là.
En marche, les deux lions débutèrent leur progression jusqu'au lieu d'exploration. Le Grand Baobab ne se situait pas loin et, pourtant, il faudrait bien une bonne petite durée de marche avant de lui faire face. La féline sombre jeta un œil à son compagnon de route, cherchant malgré elle un sujet à balancer pour captiver son attention tout au long du voyage. Elle n'était pas forcément bavarde … et, bien que d'habitude, elle posait beaucouuup de questions au lion rouge, mystérieusement elle ne sentait aucune interrogation lui chatouiller la langue, cette fois-là. Peut-être cela viendrait-il plus tard.

« C'est une soirée qui s'annonce plutôt agréable … Personne à l'horizon. Pas même l'ombre de l'un de mes messagers à plumes pour nous enquiquiner. » fit-elle constater, sans trop savoir quoi dire d'autre. Son esprit avait bien envie de fuir dans les environs, préférant nettement l'action à la parole.





_________________



Crédits : Kilauea/Awena.
Adana se rebelle en SeaGreen.
LA FRIENDZONE - VITA ET ADANA:
 


Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 593
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Jeu 4 Jan - 21:20


Vita n’avait jamais beaucoup aimé les Pridelanders également ainsi, la petite pique de la brune arracha un sourire mauvais au rouge. Enfin, d’un côté, Vita n’aimait pas grand monde, il fallait l’avouer mais les Pridelanders ainsi que les Freelanders avaient des places particulières dans son échelle de qui il n’aimait pas. Si généralement le Fils du Feu se fichait d’autrui, c’était tout autre pour ces deux Clans là, bien qu’entre-nous, c’était bien de sa faute sir les Pridelanders et les Freelanders ne pouvaient pas le voir et inversement.

Ils avançaient d’un pas tranquilles, quittant les herbes dorées de Prideland pour embrasser la terre lisse, dure, poussiéreuse et rouge de la Lande. Leurs pas les menaient droit en direction du Grand Baobab qui s’étendait non loin de là, immense et imposant aux yeux de tous. Cet arbre, Vita ne le connaissait que trop bien puisqu’il avait passé son enfance et son adolescence sur la Lande. Cet arbre, combien de fois l’avait-il grimpé en compagnie d’Ishana pour simplement discuter entre eux, faisant du lieu, un petit repaire pour les jumeaux enflammés. Quand il n’avait pas d’endroit où dormir, quand il avait eut besoin d’une pause, le Grand Baobab lui avait toujours offert ses branches protectrices et ce lieu était important pour beaucoup d’êtres sur ces terres. Parfois, Vita avait vu des cadavres sur ces lieux, quelques animaux venaient mourir ici, d’autres faisaient des pèlerinages pour voir ce vieil arbre. Ce vieil arbre qui avait vu défiler les Mositus et Pridelanders chassés de chez eux.

Vita posa ses prunelles enflammées sur la jolie lionne qui l’accompagnait pour la soirée, l’observant. Elle avait raison, le temps était doux, la soirée paisible, ses agaçants compagnons n’étaient pas là pour briser l’harmonie des lieux. L’Enfant du Feu hocha la tête en laissant échapper un petit soupire qui s’alliait parfaitement avec les traits détendus de son faciès ciselé. De la paix. Une petite bulle pour la jeune brune et le vieillissant rouge.

« Dis-moi, Adana, connais-tu un peu l’histoire de ces lieux ? »

Après tout elle était Mositu, elle avait peut-être entendu parler du fait que son Clan avait habité ici ? Il ne savait aucunement si elle était au courant ou non du passage des lions bruns ici. Vita se souvenait bien de cette époque, quand on le retenait dans la grotte familiale, interdiction d’aller trop loin. Des interdictions alors que là, à quelques kilomètres, des potentiels amis seraient présents pour lui. Mais son enfance n’avait pas été teintée par des jeux avec d’autres lionceaux, il n’avait jamais connu d’autre lionceaux de son âge en dehors de Ishana, il s’en portait bien, cela l’avait accoutumé à la solitude après tout. Le vieux mâle détourna le regard, le fixant à nouveau sur le Grand Baobab.

« A propos des Mositus et des Pridelanders qui ont résidé ici quand ils avaient été chassés de leurs terres. Le Grand Baobab les a accueillit un petit moment. » Fit Vita dans un léger sourire en coin.



_________________



Vita & Adana:
 

Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Yesta
Spoiler ©️ Awena
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 645
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Dim 7 Jan - 20:31


S'évader






Il y avait quelque chose d'apaisant dans l'atmosphère dont Adana ne parvenait pas à déterminer la provenance. Etait-ce le silence, l'atmosphère nocturne, le paysage baignant dans la lumière des étoiles, la satisfaction d'être seule – sans les Pridelanders ou ses messagers pour la questionner -, l'excitation de la découverte ou le sourire purement mauvais de Vita qui lui donnait l'envie irrésistible de se détendre en riant un bon coup ? Ou un beau mélange de tout cela ? La brune dû faire un effort pour réprimer davantage son sourire amusé. Quant à son compagnon de route, il hochait la tête et soupirait face à la doucereuse évidence qui affecterait grandement leur soirée ; la Mositu le comprenait bien sur ce point-là, elle-même s'était déjà sentie mourir sous les incessantes bavarderies de ses oiseaux en plein débat. Désormais, ils pourraient reprendre, sans l'interruption d'Asani cette fois-ci, ce qu'ils avaient commencé le soir même de leurs retrouvailles sur la Lande.
Le Grand Baobab se rapprochait, au fur et à mesure de leurs pas. Il prenait en grandeur, en grosseur, en charisme. L'émissaire de la Jungle ne s'avouait nullement attirée, de quelconque façon, par cet arbre ancien et ses origines. Ce qui l'intéressait le plus, c'était de connaître ce qu'il cachait : ses cachettes, ses propriétés, ses fruits, ses petits habitants. Peut-être dormirait-elle là-bas, pour ce soir ? Difficile de déterminer l'insu de sa conversation avec le vagabond aux yeux de braise.

« Dis-moi, Adana, connais-tu un peu l'histoire de ces lieux ? » demanda justement l'intéressé.

Elle réfléchit, quelques instants. L'histoire de ces lieux ? Comment pouvait-elle le savoir ? Eh, hmm … Il y avait peut-être quelques anciens Mositus qui avaient parlé de la Lande quand elle était petite, qui sait – elle ne les avait pas écoutés de toute manière, à ce moment-là.

« A propos des Mositus et des Pridelanders qui ont résidé ici quand ils avaient été chassés de leurs terres. Le Grand Baobab les a accueillit un petit moment. » précisa-t-il, tandis qu'elle gardait le silence.

Comme toujours, il était renseigné. Mais autant cette histoire lui disait quelque chose, autant elle préféra ne rien confirmer, consciente malgré elle que ses connaissances n'égalaient point celles du vieux félin au pelage brun-rouge. Elle demeura encore quelques instants silencieuse, contrariée, la mine neutre – et non plus amusée comme auparavant -, avant de se résigner :

« Ça me dit quelque chose, oui. Mais je ne me suis pas renseignée davantage. » avoua-t-elle, un peu moins enthousiaste que précédemment.

Ça avait l'air très important … mais la lionne de la Jungle ne connaissait pas elle-même l'intégralité de son histoire, de ses ancêtres, malheureusement. Une occasion de plus pour Vita de lui conter son histoire du jour, bien qu'elle avait un peu honte de devoir en apprendre sur son Clan depuis la bouche d'un parfait voyageur.

« Tu penses que certaines marques de leur passage ont perduré au sein du Grand Baobab malgré le temps, Vita ? » rebondit-elle alors là-dessus, plongeant son regard doré dans le sien. Les Pridelanders et les Mositus avaient cohabité ensemble, donc … Mais avaient-ils laissé des marques, des preuves de leur passage derrière eux, au Grand Baobab ? Et s'ils avaient vécus un temps ensemble par le passé, cela voulait-il dire que la bonté de cœur de Kumpa vis-à-vis d'elle était dû à ce que les Mositus avaient fait pour son Clan, jadis ? « Comment le sais-tu, d'ailleurs ? Tu étais là quand ça s'est passé ? » Bien qu'elle hésitait. Elle l'avait bien remarqué, et cela n'avait jamais été un secret pour elle, même à leur toute première rencontre, que son interlocuteur était sensiblement plus vieux qu'elle, voire presque au même niveau que son père, Athar. En fait, maintenant qu'elle y réfléchissait, elle se rendait compte que Vita aurait pu être son père … Malheureusement, je crains qu'il préfère le voyage à la famille.
Serait-ce la même chose pour elle, quand elle prendrait de l'âge ? Une vieille solitaire, coupée du monde, sans descendance ni même compagnon pour l'éternité. Pas que cela la dérangeait au fond, puisqu'elle était difficilement supportable, mais … Athar et Kimiria, eux, s'en mordront les coussinets sous l'effet de la nouvelle. Dans tous les cas, elle se demandait si Vita était déjà né au moment où la cohabitation s'était officialisée.



ADANA
Mositu
VITA
Voyageur
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________



Crédits : Kilauea/Awena.
Adana se rebelle en SeaGreen.
LA FRIENDZONE - VITA ET ADANA:
 


Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 593
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Sam 17 Fév - 21:47


Vita s’amusa du minois renfrogné de la jolie brune qui, visiblement, n’avait pas l’air d’en savoir beaucoup sur ce point. Vita aurait sûrement fait un bon espion, un bon informateur et un bon conseiller auprès d’un Roi ou d’une Reine. Rusé et doté d’une excellente mémoire, la vieux rouge retenait tout, observait et connaissait beaucoup d’histoires sur le bout des pattes. A vrai dire, enfant, il avait souvent entendu les adultes parler des histoires inquiétantes se tramant sur la Terre des Lions, les fameux Nyeusis, les Pridelanders chassés, les Mositus tout autant… Tant d’histoires qu’il avait retenu malgré lui.

Vita plongea à son tour ses prunelles orangées dans celles d’Adana, haussant un sourcil. Des marques de leur passage en ces lieux ? Bonne question, le vieux rouge n’y avait jamais prit garde. Si les histoires lui étaient connues, il n’était guère du genre à chercher leurs traces sur les terres qui les renfermait.

« Bonne question, il ne me semble pas. C’est plutôt comme s’il n’y avait jamais rien eut ici, tout est resté encré dans les mémoires. »

Expliqua Vita tandis qu’il glissait son regard vers l’horizon, ils se rapprochaient de plus en plus du Grand Baobab. La quiétude de la soirée était décidément des plus appréciables et le Fils du Feu se surprenait à désirer laisser perdurer ce moment encore longtemps dans la nuit. Accompagnés par les étoiles et la lumière de l’astre lunaire, les deux félins sombres déambulaient en paix à travers la lande, rien ne semblait pouvoir briser cet instant.

« J’étais dans une grotte bien plus loin, j’entendais les plus âgés en parler et parfois, de loin, j’observais ces lions étrangers réunis en une immense troupe autour de ce vieil arbre. Puis, tu dois bien le savoir, mes oreilles traînent toujours partout. »

Le mâle rouge avait posé son regard sur la belle dame brune, un sourire au coin des babines. Il n’avait, enfant, pas tant que cela prêté attention à l’attroupement auprès du Baobab. Plutôt réticent à l’idée de rencontrer autant de monde, le petit grincheux qu’il avait été préférait amplement rester auprès de sa soeur et l’embarquer dans d’autres aventures plus farfelues les unes que les autres. Vita soupira doucement, dérobant son regard d’Adana pour regarder devant eux. Le Baobab était là. Immense, étendant ses nombreuses branches vers les cieux, il paraissait des plus solides, comme si rien ni personne ne pouvait l’ébranler. Depuis quand était-il là ? Un mystère, il l’avait toujours été.

« Nous y sommes. Vois-tu de quelconques traces ? On peut aussi y monter, il y a un grand creux en son sein et ses branches sont larges et solides, comme tu peux le voir. » Expliqua Vita, le nez en l’air, scrutant chaque parcelle de vieil arbre. Il s’approcha alors de lu et leva une patte pour la poser sur l’écorce, laissant échapper ses griffes sombres pour la gratter de haut en bas en un coup, sourire satisfait aux babines. Il leva sa seconde patte, libérant également ses griffes et tira de haut en bas pour se les faire sur l’écorce. Ça faisait toujours du bien, il fallait l’avouer.

Seulement, les bruits des deux félins semblèrent tirer un être de ses songes car voilà qu’une forme se mit à s’agiter un peu plus haut, la seconde suivante, une moitié d’un fruit à coque se brisa violemment aux pattes d’Adana. Vita se détacha soudainement de l’arbre, oreilles basses, sourcils froncés et le regard fixé vers le haut de l’arbre d’où provenait un rire mauvais.

« Montres-toi donc… » Murmura Vita d’une voix basse mais légèrement grondante.


_________________



Vita & Adana:
 

Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Yesta
Spoiler ©️ Awena
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 645
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Dim 18 Fév - 20:58


S'évader






Se détournant nullement du regard qu'elle dardait dans le sien, le vagabond sombre haussa un sourcil, d'une façon qui sema le doute dans son esprit : s'interrogeait-il quant au fait qu'elle le fixe de la sorte ou s'étonnait-il de la voir poser d'éventuelles questions un peu « bizarres » ? Adana demeura silencieuse, se contentant d'attendre des réponses pour chasser une bonne fois pour toute ses doutes venus de nulle part. Une brise légère joua quelques instants dans ses poils bruns, ne faisant qu'accentuer ce qu'elle savait déjà : le fait qu'elle allait passer une nuit douce avec Vita, en tête à tête, âme voyageuse avec âme voyageuse, dans un univers désertique mais pas moins historique pour la mémoire de certains vieux lions bruns. La température n'était pas des plus chaudes mais la Mositu la supportait plutôt bien. Depuis son départ dans l'Inconnu, la féline n'avait de cesse de persévérer dans ses découvertes sans jamais se plaindre. Une part d'envie atténuait la douleur, après elle voulait aussi s'endurcir et devenir une solitaire expérimentée. Elle n'avait pas envie de succomber à la première catastrophe arrivée … voilà pourquoi elle ne laissait rien transparaître.

« Bonne question, il ne me semble pas. C'est plutôt comme s'il n'y avait jamais rien eut ici, tout est resté encré dans les mémoires. » répondit Vita.

Légèrement déçue par ce constat, Adana hocha mollement la tête, se contentant de suivre son compagnon de route tout en balayant les alentours du regard, désireuse de capturer un détail nouveau et inexpliqué qui pourrait un temps soit peu devenir sa découverte du jour. Ils se rapprochaient de plus en plus du Grand Baobab, les pattes de la demoiselle brune mourraient d'envie de plonger ses griffes dans l'écorce et d'ainsi se hisser jusqu'à la branche la plus haute de cet immense arbre. Peut-être pourrait-elle ainsi embêter Vita tout en l'impressionnant avec ses techniques de grimpeuse experte ? Enfin, experte était un bien grand mot, mais avec un peu de chance … elle ne se ferait pas mal. Et elle ne se ridiculiserait pas devant lui.
Malgré sa détermination, elle tendit l'oreille et continua d'écouter Vita, en plein récit. La gloire attendrait, visiblement.

« J'étais dans une grotte bien plus loin, j'entendais les plus âgés en parler et parfois, de loin, j'observais ces lions étrangers réunis en un immense groupe autour de ce vieil arbre. Puis, tu dois bien le savoir, mes oreilles traînent toujours partout. »

Entre le Grand Baobab et elle, les yeux de Vita avaient le choix. Adana se demandait bien si, parmi ces lions étrangers, il y avait eu l'un de ses ancêtres. Athar et Kimiria ne devaient être que des enfants à cette époque-là. Alors, peut-être possiblement l'un de ses grands-parents ? Quoi qu'il en soit, elle ne le saurait jamais. Elle se demandait également à quoi avait bien pu ressembler un Vita lionceau. Mais là encore, elle ne s'imaginait pas poser la question au concerné. Elle préféra clairement se l'imaginer elle-même, souriant légèrement face à son imagination débordante.
Arrivé devant le Grand Baobab, le lion rouge soupira doucement. La fille d'Athar fit quelques pas en avant, levant la truffe en l'air, à la recherche de quelconques odeurs intéressantes à exploiter. Il semblait inhabité. Pourtant, il portait une odeur étrange.

« Nous y sommes. Vois-tu de quelconques traces ? On peut aussi y monter, il y a un grand creux en son sein et ses branches sont larges et solides, comme tu peux le voir. »
« Non. Je ne vois rien, ou presque ... » avoua-t-elle sans se départir de son calme et de son sérieux. Ses prunelles dorées scrutèrent chaque recoin du Grand Baobab, il semblait notamment inébranlable de par sa stature et son âge. Le mâle la rejoignit bien vite, allant même jusqu'à se placer devant l'écorce pour se faire les griffes dessus. Adana le dévisagea, perplexe.

« Tu t'amuses bien ? » lui lança-t-elle, sur un faux ton moqueur. Un léger sourire apparut sur ses babines. Cependant, elle n'eut pas le temps d'en dire plus : l'arrivée fracassante d'un fruit à ses pattes la fit sursauter. Le fruit se brisa et un étrange liquide rouge s'éparpilla sur le sol. Adana écarquilla les yeux, oreilles plaquées contre son crâne. « C'est quoi ce truc ?! » s'exclama-t-elle. La surprise passée, la Mositu jeta un regard agacé en direction du Grand Baobab. Dans l'une de ses branches en hauteur s'agitait un drôle d'animal. Elle ne voyait pas distinctement à cause de la nuit … ce qui était plutôt dommage, parce qu'elle aurait bien aimé l'insulter de tous les noms.

Non loin de là, Vita fut visiblement dérangé par l'arrivée soudaine de ce nouvel individu parce qu'il ne griffait plus l'écorce. Oreilles basses, les prunelles de feu se joignant à celles dorées de la brune pour dévisager mauvaisement le farceur, le lion ordonna :

« Montres-toi donc ... »

Il ne semblait pas rire du tout. Adana le comprenait parfaitement. Elle se recula de l'arbre immense et fouetta l'air avec sa queue, agacée.

« Qu'est-ce que c'est ?! » demanda-t-elle à son compagnon de route sans pour autant le regarder. Jusque-là, la bête n'avait rien dit. Elle ne répondait ni à leurs questions, ni à leurs ordres. Son rire mauvais résonnait dans les feuillages denses du Grand Baobab. La Mositu grogna bruyamment en esquivant, de justesse, un nouveau fruit à ses pattes. Le farceur visait également Vita, mais Adana n'avait pas le temps de voir comment il s'en sortait puisque de nombreux fruits s'écrasaient violemment à proximité d'eux. A force d'éviter les projectiles, la fille d'Athar en vint à avoir un mauvais réflexe. Résultat ? Un horrible liquide bleu se colla à sa belle robe sombre.

Le rire moqueur de l'artiste raté résonnait encore plus fort. Visiblement, ses réussites semblaient fortement l'amuser, et la mine méchante des lions plus encore.


ADANA
Mositu
VITA
Voyageur
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________



Crédits : Kilauea/Awena.
Adana se rebelle en SeaGreen.
LA FRIENDZONE - VITA ET ADANA:
 


Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 593
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Jeu 22 Fév - 19:12


Sautant sur ses pattes pour éviter les projectiles, Vita essayait en même temps de voir la bête qui tentait ainsi de se jouer d’eux, il retint un petit rire quand la fourrure brune de la lionne fut tâchée de bleu. Ces fruits, Vita les connaissait, les singes appréciaient les utiliser pour laisser parfois des marques sur le Baobab ou dans les grottes. Le fils du Feu finit par bondir assez loin pour ne pas être touché, debout, la tête levée, il scrutait l’arbre d’où un rire mauvais provenait.

« Tu trouves ça drôle ? Nous verrons si cela le sera toujours drôle quand tu tâteras mes crocs. » Gronda Vita dans un rictus mauvais.

Vita tournait autour de l’arbre comme un animal enragé, pourtant il paraissait plutôt calme. En dépit de son air mauvais, il marchait d’un air prédateur et tranquille, l’échine basse, les yeux rivés vers les hautes branches. Il voyait une forme s’agiter là-haut, ce n’était pas particulièrement gros et sûrement pas félin. Quel autre animal pouvait se trouver là ? Un singe ? En dehors d’un singe, Vita ne voyait pas beaucoup d’autres possibilités. Quel animal serait assez habile pour lancer autant de fruits, aussi rapidement, perché dans des branches ? Vita cessa de marcher autour de l’arbre, griffes échappées, crocs serrés.

« Si l’un de nous deux monte, tu n’as aucune chance, tu ferais mieux de te montrer. »
« Hinhin… Je vous attends les amoureux ! Vous croyez que vous me faîtes peur, les petits matous ? »

Vita eut l’espace de quelques secondes, un air blasé. Il soupira un peu et fit glisser ses prunelles orangées vers Adana, observant son corps un peu recouvert de peinture. Le bleu ressortait bien sur sa couleur sombre, cela donnait un air plutôt joli… Vita ferma ses yeux quelques secondes et secoua la tête, intrigué et surtout, surprit par ses pensées. Bien, ce n’était pas le moment que ces dernières se dispersent ainsi ! Vita posa son regard sur Adana pour de bon.

« Les Mositus sont de bons grimpeurs, non ? Tu veux essayer de le débusquer ? Je m’occupe de lui faire passer un sale quart d’heure en bas. » Le hors-la-loi leva la tête vers le Grand Baobab, le menton haut, le poitrail bombé, il eut un sourire mesquin. « Tu riras moins, une fois en bas. »

« Je suis terrifié ! Allez, venez m’attraper, j’attends, hinhinhin ! »



_________________



Vita & Adana:
 

Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Yesta
Spoiler ©️ Awena
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 645
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Ven 23 Fév - 21:10


S'évader






Réalisant avec horreur les dégâts du liquide bleu sur son beau pelage sombre, Adana ne put s'empêcher de grogner de frustration. Pourquoi, pourquoi n'avait-elle pas fait suffisamment attention ?! La texture inconnue dégoulina jusqu'à son ventre. Génial. La fille d'Athar s'ébroua et s'assura d'éviter les autres fruits de l'agaçant farceur. Elle parvint cependant à entendre les paroles de Vita malgré l'irritation naissante qui dévorait, petit à petit, tous les sentiments joyeux qu'elle avait éprouvés en début de soirée. Si ce n'était pas Asani qui cassait les pattes, alors c'était un inconnu, sorti de nulle part, qui prenait la relève ! Grrrr !

« Tu trouves ça drôle ? Nous verrons si cela le sera toujours drôle quand tu tâteras de mes crocs. » déclara le mâle brun-rouge au farceur. Ses paroles sonnaient comme des menaces. Adana sourit légèrement, approuvant clairement ses dires. Et moi, je me chargerais de t'égorger ! Ça lui apprendrait les bonnes manières … Oui ! Certainement !

Vita se mit à faire le tour autour du Grand Baobab, arborant un air mauvais qui plut étrangement à la femelle à masque. Gloussant légèrement, Adana cacha son museau à l'aide de sa patte gauche et regarda, tour à tour, son compagnon de route et les branches agitées de l'arbre. Rire bêtement ne ferait pas déguerpir la bête, elle en avait conscience, mais ... comment pouvait-elle lutter contre l'amusement qu'elle ressentait en voyant Vita se conduire de la sorte ? Son comportement était plaisant. Elle remarquait à quel point il n'avait rien de semblable aux mâles qu'elle avait côtoyés jusqu'à aujourd'hui et ce n'était pas pour lui déplaire. Ce « charme » propre au lion rouge ne laissait pas l'intérêt d'Adana indifférent. Peut-être était-ce pour cette raison qu'elle trainait autant avec lui ? Qui sait.
Le concerné, en attendant, s'immobilisait et continuait de « négocier » avec l'artiste raté. Adana revint à elle, balayant du regard la clairière, tout en écoutant ce qui se disait entre les deux mâles. Elle cherchait des solutions pour contrer son « agresseur ».

« Si l'un de nous deux monte, tu n'as aucune chance, tu ferais mieux de te montrer.
Hinhin … Je vous attends les amoureux ! Vous croyez que vous me faites peur, les petits matous ? »

Ecarquillant légèrement les yeux, la brune jeta un œil à Vita. Au nom des Grands Esprits … Pourquoi tous les emmerdeurs du coin s'amusent à dire que nous sommes ensemble ? Ils ne comptaient PAS finir ensemble ! Malheureusement, il semblerait que « l'amitié » entre mâle et femelle n'existe pas chez certains clans et espèces. Tant pis pour eux. La fille d'Athar s'attendit à ce que le vagabond fasse comme si de rien n'était mais, au lieu de cela, il se mit à … hum … loucher sur son pelage ? Il n'avait pas l'air très contrarié, en tout cas. Jusqu'à qu'il ferme les yeux et secoue la tête, apparemment en conflit avec ses pensées. Adana afficha un air perplexe, voire un peu embarrassé. A quoi pensait-il donc ? Elle ne le saurait sûrement jamais. Le regard enflammé du vagabond finit par croiser celui doré de la demoiselle sombre, s'adressant à elle.

« Les Mositus sont de bons grimpeurs, non ? Tu veux essayer de le débusquer ? Je m'occupe de lui faire passer un sale quart d'heure en bas. »

Elle haussa les épaules, ce qui voulait signifier « pourquoi pas ». Maintenant, elle espérait que cette insupportable proie ne viendrait pas à la faire chuter pour lui casser une patte. Tandis que Vita reprenait sa brève conversation avec le farceur, la lionne trottina le long du Grand Baobab, à la recherche d'un passage qui lui permettrait d'accéder plus facilement aux branches.

« Tu riras moins, une fois en bas.
Je suis terrifié ! Allez, venez m'attraper, j'attends, hinhinhin ! »

Bientôt, elle trouva ce fameux passage et s'y infiltra, négligeant les rires mauvais de l'animal grimpeur qui résonnaient au sein du Grand Baobab. D'énormes racines s'entremêlaient et formaient un espace ouvert et creux, Adana pouvait apercevoir de nombreux dessins étalés un peu partout sur l'écorce et des fruits suspendus à des branches encore solides.
Voilà d'où venaient les projectiles ! La Mositu grogna de contrariété et chercha une prise quelque peu facile d'accès pour les grimpeurs de son type. La femelle sortit les griffes et se jeta sur la racine qu'elle jugeait la plus sûre pour le moment, s'aidant désespérément de ses mucles pour se maintenir sur l'écorce. Petit à petit, elle commença à progresser, ses muscles la brûlaient peut-être mais elle prit sur elle et continua sa petite montée. Fort heureusement pour elle, les branches dites « occupées » par la bête n'étaient pas très hautes et ainsi plus facilement atteignables. Plus elle s'acharnait à vouloir monter, plus elle distinguait les mouvements excités de celui qu'elle cherchait. Et visiblement, celui qu'elle cherchait parût la distinguer aussi en contrebas, se détournant vivement de Vita afin de s'en prendre à elle.

« Hinhinhin... huhuhuhu, vilain chat-chat ! Tu risques de ne pas retomber sur tes pattes ! » chantonna-t-il joyeusement.

Adana plissa les yeux et essaya de distinguer la bête auquelle elle avait affaire. Dans un dernier effort physique, elle se hissa à la hauteur de cette dernière, c'est-à-dire sur la branche où le farceur faisait présentement son numéro. La Mositu s'assura un instant que son équilibre fut parfait avant de faire face à son « agresseur » : sa surprise ne fut que plus grande encore en posant ses yeux sur son visage. Un singe ! Du moins, c'est ce qu'elle pensait. Il y avait plein de singes dans la Jungle mais pas des si gros ! Et son visage … Au nom des Grands Esprits, son visage ! Le singe rit de plus bel, affirmant les facettes peinturées de sa figure. Du bleu, du vert, du jaune, du rouge … On aurait dit un monstre. La demoiselle brune gronda. Et c'est moi qui vais devoir me charger de ce truc flippant, hein ? Merci Vita !

« Félicitations, petite grimpeuse ! Que vas-tu faire, mainte- » commença-t-il à se moquer, sans gêne, tout en se rapprochant de la femelle. Il ne put malheureusement terminer sa phrase puisque Adana le gifla aussitôt, non désireuse de voir son visage de clown aussi près du sien. Il poussa un petit cri, la joue un peu en sang. Puis, il se remit à rire doucement, comme si de rien n'était. « Hahaha … Je vois, je vois, petite sauvageonne ! Tu veux jouer à la bête et au dresseur, uh ? J'accepte ! »

D'abord perplexe, la lionne sombre finit par montrer les crocs en le voyant de nouveau approcher. Sans attendre un premier coup, la Mositu prit garde à son équilibre et tenta de pousser le singe en direction du vide, à coups de griffes rageurs, tout en le blessant quand elle le pouvait. Ça, c'était sa vengeance. Le rire du singe tournait à quelque chose de plutôt effrayant à mesure qu'il esquive ses coups et tente d'entraîner la femelle avec lui dans sa chute. Elle pensait être sur le point de le faire tomber jusqu'à qu'il en vienne à lui mordre la patte. Suspendu au vide, il se saisit du membre d'Adana et s'y accrocha désespérement pour ne pas tomber. Peut-être qu'avec un petit singe, la chasseresse aurait pu le rejeter facilement, seulement celui-ci était bien plus gros, elle ne savait toujours pas de quelle espèce il était, et il l'entraînait justement vers le vide à son tour. La féline plongea ses griffes dans l'écorce pour ne pas finir avec lui. Elle agita férocement sa patte prise en otage, essayant de faire lâcher prise au primate.

« Espèce d'enfoiré ! LÂCHE MA PATTE ! » cria-t-elle, furieuse.

Pas que ça la dérangeait mais … si, ça la dérangeait beaucoup ! Ils allaient finir par chuter dans le vide tous les deux ! Et Adana n'avait aucune envie de se faire mal, surtout pas par la faute de cet animal bizarre. Jetant un bref coup d'oeil en contrebas, elle aperçut Vita. Elle gémit :

« Vita ! Je vais tooooomber ! »

Était-ce un appel aux secours ? … Non. Absolument pas. Contrariée par cette situation qui tournait assez mal pour elle, Adana plaqua ses oreilles contre son crâne et gronda de plus bel contre son adversaire, agitant toujours sa patte désespérément, bien que son corps glissât de plus en plus en direction du vide.



ADANA
Mositu
VITA
Voyageur
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________



Crédits : Kilauea/Awena.
Adana se rebelle en SeaGreen.
LA FRIENDZONE - VITA ET ADANA:
 


Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 593
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Sam 24 Fév - 0:12


Vita était arrêté, la tête levée et le regard fixé sur la silhouette mouvante d’Adana qui se hissait aisément le long du large tronc. On sentait qu’elle avait fait cela toute sa vie ou du moins, qu’elle y était davantage habituée que les autres lions et lionnes. Ses prises étaient bonnes et la grimpette paraissait des plus simples, à la voir ainsi faire. Le Fils du Feu finit d’ailleurs par s’asseoir, l’observant tranquillement, un mauvais sourire aux babines. Il avait hâte que le singe tâte de leurs griffes et crocs ! D’ailleurs, ça s’agitait drôlement là-haut, il entendait des sons étouffés et la voix du singe qui semblait… perché. Vita ne releva pas son petit jeu de mot interne, concentré sur ce que tramait Adana là-haut.

Les feuillages s’agitaient drôlement et finalement le vagabond finit par relever son corps fin pour tourner autour de l’arbre, le regard scrutant, cherchant. Il n’avait aucune envie que Adana soit blessée dans le processus, ce n’était pas son but mais elle était plus douée que lui pour cette partie de la mission. Se retenant de grimper à son tour pour lui donner un coup de patte, le rouge se contenta de tourner comme un vautour, crocs serrés, un grognement retenu au fond de sa gorge. Soudainement, le dénouement.

Dans une envolée de feuilles et un léger craquement, le singe apparut, se cramponnant de toutes ses forces à la patte d’Adana qui essayait vainement de le faire lâcher prise. Les cris d’Adana firent tiquer l’oreille de Vita qui finit par bondir au pied de l’arbre, s’y accrochant. Les oreilles basses et le regard enflammé, il se mit à grimper le long du tronc pour venir secourir la brunette. Le mâle rouge n’était certes pas aussi bon grimpeur qu’un Mositus mais quand on vivait seul dans la nature, il fallait savoir se préparer à toute éventualité et savoir grimper était un véritable atout. Vita avala donc rapidement les mètres et se faufila entre les branches, s’approchant de la scène de pseudo crime.

Profitant de la légèreté de sa carcasse, Vita se positionna sur une branche juste à côté et leva une patte ornée de toutes ses griffes échappées. Le singe ouvrit grand ses yeux cerclés de peinture et commença à ouvrir la bouche pour dire quelque chose mais le Fils du Feu frappa son visage avec force. Des poils et de la chair s’envolèrent et le singe poussa un cri de douleur, lâchant prise sur la patte d’Adana avant de chuter plus bas. Vita ne perdit pas de temps, il attrapa la peau du coup de la lionne et la tira un peu vers l’arrière pour l’aider à se re-stabiliser.

« Enfoirés ! J’vous retrouverais un de ces jours et j’vous ferais payer ! »

Le singe s’était relevé péniblement, un poing fermé menaçant les deux lions maintenant à sa place. Vita s’approcha un peu du bord, toisant la bête d’un air mauvais.

« Essaye donc… » Murmura t-il, les prunelles brillantes dans la demie-obscurité.

Le singe déglutit, offrit un geste obscène d’un doigt puis tenta d’envoyer une des carcasses de fruit dans l’arbre, en vain. Vexé et blessé, il prit la poudre d’escampette puisqu’il ne ferait évidemment pas le poids face à deux lions. Vita eut un petit sourire narquois tandis qu’il se détournait vers la belle Mositu.

« Pas trop de mal ? »

_________________



Vita & Adana:
 

Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Yesta
Spoiler ©️ Awena
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 645
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Sam 24 Fév - 17:41


S'évader






Réagissant aux grognements de la lionne par des petits rires moqueurs, le singe serra davantage la patte de celle-ci et tenta de la mordre à nouveau. Fortement agacée par un tel manque de respect, Adana se jura de le tuer lorsqu'elle l'aurait délogé de son arbre. Il avait osé tâcher son pelage et maintenant il s'en prenait à sa pauvre patte ! Entre deux coups de pattes furieux, la femelle jeta un nouveau regard en contrebas, désireuse de savoir ce que mijotait Vita de son côté : à sa grande surprise, le mâle avait déjà disparu. Où était-il parti ? Elle aurait bien aimé se poser la question sérieusement mais son assaillant revint à la charge. Ils sombraient petit à petit dans le vide, Adana sentait bien qu'elle se fatiguait de plus en plus. Il y eut comme un frémissement de branches non loin d'elle mais elle n'en tint guère compte. Que pourrait-elle bien faire de plus si d'autres animaux se mettaient à l'attaquer par-derrière ? Rien du tout. C'était bien pour cette raison que, d'abord lassée par l'expression moqueuse du singe, elle ne tarda guère à dresser les oreilles, surprise de le voir tirer soudainement une drôle de tronche. Elle tourna la tête et aperçut Vita tout près d'elle, la patte levée, et les armes d'ébènes prêtes à lacérer la chair. Au final, ce n'était pas un ennemi mais un allié qui allait déterminer l'issue de ce petit affrontement. Adana sourit légèrement, profondément satisfaite. Le lion rouge demeurait efficace malgré son vieil âge. Un peu plus et elle serait tombée dans le vide !

Le vagabond frappa le visage du primate sans daigner mesurer sa force. Ce dernier poussa un cri de douleur avant de lâcher la patte de la demoiselle brune, signant ainsi son arrêt de mort. Il perdit l'équilibre et tomba aux pieds du Grand Baobab, tandis que celle qui fut temporairement sa source d'amusement retrouvait progressivement son équilibre grâce à la mâchoire puissante de son compagnon de route qui lui mordait la peau du cou et la tirait en arrière. Avant de le remercier de quelconque façon, la Mositu entreprit de toiletter sa pauvre patte mordue par ce sauvage déséquilibré. L'intéressé criait à l'attention des deux lions :

« Enfoirés ! J'vous retrouverais un de ces jours et j'vous le ferais payer ! »

Adana ne prit même pas la peine de le regarder, tant elle se sentait victorieuse en cet instant. Elle avait peut-être eu besoin d'aide sur la fin mais au final, ils avaient triomphé, et le Grand Baobab leur appartenait désormais. Que c'était bon de se sentir en conquérant, des fois !

« Essaye donc ... » murmura Vita au singe, en s'approchant un peu du bord. La fille d'Athar dressa une oreille en entendant un drôle de bruit non loin d'elle. Son rival avait essayé de leur envoyer un nouveau fruit à coque, en vain. Elle ne l'entendit plus du tout par la suite.

Attendez ...
Elle ne l'entendait plus ?
Elle leva les yeux vers Vita puis se rapprocha du vide, à son tour. Une silhouette désormais peu nette disparaissait au loin à l'horizon. Non !
Dans un petit gémissement plaintif, la féline plaqua ses oreilles contre son crâne.

« NON ! Je voulais lui faire sa fête ! »

Zut ! Trop tard. Adana s'était attendue à une finalité davantage jouissante mais bon … Elle avait déjà le Grand Baobab pour elle. C'était largement suffisant. Et puis, le singe l'avait dit lui-même : « J'vous retrouverais un de ces jours et j'vous le ferais payer ! ». Elle pourrait terminer son travail à ce moment-là.
L'instant de frustration passé, elle plongea son regard doré dans celui enflammé de Vita. Le mâle s'enquit :

« Pas trop de mal ? »

Tout en se redressant pour lui faire face, la lionne grimaça, levant sa patte « blessée » :

« Ce goujat m'a juste un peu violenté mais ça va. Tant mieux qu'il veuille nous retrouver, la prochaine fois je lui arracherais les membres un part un. »

En parlant de violence, ses prunelles se posèrent instinctivement sur ses pauvres poils bruns : des taches de toutes les couleurs recouvraient désormais sa robe sombre. Dans un soupir exaspéré, Adana se retint volontairement de faire un commentaire là-dessus. Elle ne ressemblait plus à rien depuis sa lutte avec le singe. C'était presque honteux !

« Allez viens, on redescends. J'ai eu ma dose d'altitude pour le moment ! » soupira-t-elle. Au moment où elle s'apprêtait à plonger ses griffes dans l'écorce afin de redescendre, son corps se figea. La jeune femelle se rendit compte jusqu'où elle était montée, et … c'était un peu haut quand même … La montée s'avérait plus facile que la descente, en général. « … Hum, Vita ? A toi l'honneur de descendre en premier. » Elle évita soigneusement son regard et continua de dévisager les racines, en contrebas, ces racines qui semblaient avoir tout à coup rétréci.

La poisse … Je ne sais plus descendre !


Après le singe, elle ne s'était pas attendue à un pareil obstacle. Elle n'y avait même pas pensé dans la montée ! Elle pourrait peut-être imiter la gestuelle de Vita lorsqu'il redescendrait ?

Quoiqu'il arrive, fais semblant de maîtriser la situation, Adana.


ADANA
Mositu
VITA
Voyageur
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________



Crédits : Kilauea/Awena.
Adana se rebelle en SeaGreen.
LA FRIENDZONE - VITA ET ADANA:
 


Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 593
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Dim 25 Fév - 1:11


Vita posa son regard sur ladite patte amochée, la blessure n’était pas trop profonde ni grave, à vrai dire Adana n’en aurait même aucune séquelle. Tant mieux, Vita fut étrangement soulagé de constater que la lionne se portait bien après cette courte mais intense mésaventure… Et dire qu’il avait pensé lui servir une soirée tranquille, voilà que le rouge s’était trompé. Il suivit le regard doré de la brune, constatant sa fourrure tâchée d’encore plus de peinture… De rouge, de bleu. Vita retint un sourire narquois avant de se détourner afin de suivre le pas d’Adana.

« Je te suis. »

Puisqu’elle avait l’air si déterminée à quitter les hauteurs, il n’allait pas lui passer devant, n’est-ce pas ? Vita se déplaça sur une autre branche, toujours aux côtés d’Adana et il observa attentivement son minois. Où venait donc passer son air ronchon et son assurance à redescendre ? Après avoir jeté un oeil en contrebas, la brune semblait en pleine hésitation. Vita eut un petit sourire au coin des babines tandis qu’il penchait un peu sa tête de côté pour essayer de capter l’oeil de sa compagne d’aventure. Non, elle évitait son regard. Vita eut soudainement un léger rire amusé.

« Attends Adana… Ne me dis pas que… Tu ne sais pas comment redescendre ? »

Demanda t-il en levant une patte devant sa gueule, le regard rieur. Évidemment, il ne comptait pas laisser file rla moindre occasion de la taquiner un peu ! C’était Adana, c’était lui, leur relation avait toujours été basée sur un peu de moquerie. Elle savait lui renvoyer ses piques, Vita s’attendait évidemment à un retour des flammes mais qu’importe, il s’amusait bien trop de la situation. L’Enfant du Feu, mielleux, se glissa doucereusement dans le dos de la Mositu.

« Laisse moi te donner un coup de patte. »

Et soudainement, il lui envoya un coup d’épaule dans la croupe pour la faire chuter. En soi, elle ne tomberait pas de si haut et pourrait tout à fait retomber sur ses pattes, elle ne risquait pas de se briser quoique ce soit, Vita y avait préalablement prit garde. Il n’aurait pas tenté de la blesser. Cependant son plan fut… saboté. Dans sa tentative de se rattraper, la femelle accrocha le mâle rouge qui fut embarqué également plus bas. Les deux félins chutèrent vers le sol à vive allure et Vita se retrouva sur les pattes, le corps extrêmement près du sol, comme s’il rampait pour chasser. Malheureusement pour lui, il n’eut pas le temps de se relever : Adana lui tomba dessus. Le vieux lion se retrouva étalé sur le ventre, de la peinture sur le flanc à cause d’une moitié de fruit qui avait volé lors des atterrissages.

« Je-… » Pas le temps de dire quoique ce soit qu’il sentit des crocs mordre son oreille gauche. Le lion rouge usa de sa force pour se relever à moitié et tenter de se secouer pour virer la lionne de là, visiblement vengeresse !

_________________



Vita & Adana:
 

Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Yesta
Spoiler ©️ Awena
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 645
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Dim 25 Fév - 14:24


S'évader






Naturellement, Vita ne fut pas contre l'idée de redescendre de cet arbre. Approbation qui augmenta les palpitations naissantes dans le cœur d'Adana ; il devait sûrement s'attendre à ce qu'elle descende en première sauf qu'elle ne le pouvait pas. Elle ne savait pas comment s'y prendre. Etait-ce si grave, au fond ? Les lions de la Savane n'étaient pas, à ses yeux, de grands grimpeurs professionnels. Pour autant, son instinct, lui, ne se doutait pas du fait que le lion rouge en profiterait pour la narguer si elle le lui avouait. Cela avait toujours été comme ça entre eux. La brune réprima un grognement frustré face au vide qui lui figeait les membres.
Quand elle proposa (ou plutôt, « ordonna ») à Vita de descendre en premier, il ne parut même pas la prendre sérieux. Ou plutôt, il ne s'y intéressait pas, tout simplement ? Adana plaqua lentement ses oreilles contre son crâne à mesure que les mots de son compagnon atteignent ses oreilles :

« Attends Adana … Ne me dis pas que … Tu ne sais pas comment redescendre ? »

Tournant subitement la tête dans sa direction, la Mositu adressa un regard indigné à Vita, les prunelles légèrement écarquillées. Le mâle ne cachait pas son amusement, la patte devant la gueule comme pour se retenir de rire. Davantage indignée et vexée par son comportement, elle protesta :

« Q-Qu'est-ce que ça peut te faire ?! Ça fait un bon moment que je n'ai pas grimpé, voilà tout. Et puis toi j'aimerais bien t'y voir, avec ta carcasse traînante ! »

Bon, oui, elle y était allée un peu fort. M'enfin, il fallait bien sortir des insultes !
Lui-même s'en était pris à sa fierté, pourquoi ne pourrait-elle pas le vexer un peu ? Bien qu'elle se doute que ses « insultes » n'effleureraient pas le cœur de Vita. C'était bien la chose la plus rageante dans l'histoire, d'ailleurs.
La brune se détourna finalement de son compère afin de faire face au vide. Ses mirettes dorées scrutèrent un peu les prises, les branches aux alentours qui pourraient faciliter la tâche qu'est la descente à leur maîtresse. Adana réprima un nouveau grognement frustré. Il n'y avait rien de pire que de rester coincé dans un arbre avec Vita à ses côtés. Quand, soudain, elle l'entendit de nouveau parler.

« Laisse moi te donner un coup de patte.
Non je n'en veux p- » répondit-elle du tac au tac en se tournant de nouveau.

Seulement, il ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase. Un coup de coude dans la croupe, et voilà qu'elle basculait dans le vide. D'abord choquée, la lionne s'accrocha vivement au mâle, par instinct de survie surtout. Au lieu de l'empêcher de faire une descente indésirable grâce à son poids supérieur au sien, le vagabond glissa avec elle et, ensemble, ils tombèrent de leur branche. Adana poussa un petit cri. Vita tomba le premier au sol, bientôt écrasé par le poids de la demoiselle. Bien fait !

« Je- ... » Vita fut coupé dans son élan. Adana ne comptait pas laisser son geste impuni.

Elle profita de son court « avantage » pour mordre l'oreille gauche de celui qui lui avait fait du tort. Tirant sur l'oreille en grognant, elle ne tarda pas à se résigner à la lâcher lorsque Vita commença à se secouer et à se redresser afin de la déloger. Elle retomba sur ses pattes et s'écarta bien vite de lui, fronçant les sourcils :

« Tu es complètement malade, Vita ! »

Nan mais oh ! Sans s'en rendre compte dans un premier temps, Adana posa l'une de ses pattes avant dans une petite flaque de peinture rouge. Redressant les oreilles, la femelle resta quelques instants à contempler la texture, agacée, avant qu'une idée ne lui vienne. Pendant ce temps-là, Vita ricanait devant ses insultes. On verra bien qui rira le dernier, songea-t-elle sournoisement.
Dans un geste plutôt brusque, elle se rapprocha de Vita – si petite distance il y avait ou non – et le gifla de sa patte peinturée de rouge. Malgré elle, elle ne put s'empêcher de rire un peu à son tour.

« Bien fait pour toi ! » lui lança-t-elle en lui tirant la langue.

C'était sa vengeance finale. Maintenant, le vagabond saurait qu'il ne faut jamais vexer l'aventurière et blesser sa fierté permanente. Adana ne s'était jamais sentie aussi amusée de sa vie.



ADANA
Mositu
VITA
Voyageur
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________



Crédits : Kilauea/Awena.
Adana se rebelle en SeaGreen.
LA FRIENDZONE - VITA ET ADANA:
 


Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 593
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Dim 25 Fév - 19:17



Vita grogna un peu pour sa pauvre oreille malmenée mais bien vite il fut sur ses pattes pour faire face à la jeune Mositu, un sourire fier aux babines et l’air hautement satisfait. Son âge était certes avancé mais sa malice n’en était pas pour autant effacée et devant une si belle opportunité, le rouge n’avait guère voulu passer à côté. Devant le minois offusqué d’Adana, Vita ne pu s’empêcher de rire, les yeux clos quelques instants. Il avait plutôt bien réussit son coup… Si on omettait bien entendu le fait que la brune l’avait embarqué à sa suite et que son corps se retrouvait un peu endolori. Dans tous les cas, trop euphorique, Vita n’eut pas le temps de voir la suite des choses : Adana se rapprocha très rapidement et lui envoya une merveilleuse gifle pleine de peinture rouge.

Sa tête tourna un peu sur le côté tandis qu’il fixait le sol, l’air comme choqué par l’acte de la brune. En temps normal, bien entendu, il aurait bondit sur son adversaire pour lui faire la peau et réparer cet affront mais la situation était complètement différente. Observant quelques secondes quelques gouttes rouges tomber sur le sol, Vita laissa un drôle de sourire orner ses babines. Ce sourire ne disait rien qui vaille.

« Eh bien.. Tu es décidément trop farouche… »

Souffla le vieux lion en reposant son regard sur elle, encrant ce-dernier dans le sien pour capter toute son attention, lui souriant toujours de cet air bizarre. Discrètement, il fit glisser l’une de ses pattes dans la coque remplie de bleu, il écrasa bien sa patte à l’intérieur. Elle voulait se venger ? Bien. Il n’allait cependant pas laisser cette gifle impunie !

« Je crois que je vais devoir t’apprendre quelques petites choses, ma chère Adana ! »

Lança t-il d’un ton joyeux, presque trop joyeux. En fait, c’était un joyeux qui sonnait très bizarre et qui signalait que la suite des choses ne seraient pas des plus tendres ! D’ailleurs sans attendre, l’Enfant du Feu sauta vers la Mositu et écrasa sa patte sur son flanc, enfonçant sa patte droite - dénuée de peinture - dans un liquide rouge afin de l’en recouvrir. Sourire aux babines, regard brillant, Vita dansait à présent avec la lionne à la mèche pour lui infliger le pseudo supplice de la peinture sur le corps. Voilà qu’il retrouvait son âme d’enfant. C’était évidemment rare de voir Vita ainsi, il se le permettait plutôt avec Ishana, avec Ahva mais voilà qu’Adana semblait être présente dans le cercle de ses proches qui avaient le droit de le voir sous un autre jour.

Oui, le hors-la-loi, terreur de quelques terres, s’amusait avec de la peinture.

_________________



Vita & Adana:
 

Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Yesta
Spoiler ©️ Awena
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 645
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Mar 27 Fév - 16:33


S'évader






Dans un premier temps amusée par la victoire qui s'annonçait pour elle, Adana ne s'attendit pas pour autant à déchanter aussi vite : elle remarqua assez rapidement le faciès quelque peu étrange de Vita et s'interrogea quant au fait qu'elle l'ait frappé un peu trop fort. La tête un peu tournée sur le côté, le regard posé vers les quelques gouttes rouges tachant le sol, un peu comme choqué, le vagabond se mit étrangement à sourire. Mais ce sourire-là, Adana avait beau l'analyser, elle se rendait bien compte que le lion ne lui avait jamais sourit de la sorte auparavant. Elle s'apprêtait à lui demander ce qui n'allait pas – quitte à l'insulter un peu et lui grogner dessus – mais il reprit bien vite la parole, et ce qu'il dit n'eut pas le mérite de la rassurer davantage.

« Eh bien … Tu es décidément trop farouche ... »

Sur ces mots, Adana croisa le regard du vieux lion. Il avait tellement l'air flippant avec son sourire étrange et son regard intense que la demoiselle le dévisagea avec méfiance, peut-être un peu … craintive, sur les bords ? Légèrement. Honnêtement, tout cela lui plaisait pas du tout ! Elle se recula d'un pas, les poils légèrement hérissés sur son échine. S'il tentait quoique ce soit contre elle … Il le lui paierait cher !

« Je crois que je vais devoir t'apprendre quelques petites choses, ma chère Adana ! » s'écria-t-il d'un ton joyeux.

Oh putain. Il est tellement flippant !
Pas le temps de lui demander si tout tournait rond dans sa tête. Le mâle bondit devant elle et écrasa sa patte pleine de peinture bleue sur son flanc. La féline grogna, cherchant désespérément du regard des coques ou de la peinture pour calmer un peu cet assaillant enragé. Elle esquiva du mieux qu'elle put les « attaques » de Vita et ramassa du liquide bleu et rouge à l'aide de ses pattes, avant de frapper son adversaire là où la peinture ne changeait pas encore la couleur de ses poils. Pas très fort bien évidemment, son but était surtout de se venger de lui et de lui faire passer l'envie de la salire consciemment. Un coup dans la truffe, un coup dans la crinière, un coup dans l'épaule, la fille d'Athar s'engagea dans une lutte sans merci avec Vita. Cette manière de s'acharner contre lui, lui rappela son enfance à se battre contre les autres, et les rires qu'elle ne pouvait retenir en voyant la face peinturée de Vita lui firent songer au fait qu'elle était indéniablement sensible aux expressions particulières de celui-ci. Il tirait des têtes tellement marrantes à regarder !

Entre deux coups de peinture, elle songea à la finalité de ce combat improvisé. Elle fatiguait … Devait-elle mettre à terre Vita pour l'empêcher de s'exciter davantage ou fuir, loin, loin du Grand Baobab pour reprendre ses forces ? Elle n'irait pas bien loin, forcément. Juste aux alentours, pour prendre le félin rouge par surprise. Avant même d'avoir pris sa décision, elle plaqua ses oreilles contre son crâne en entendant le bruit sourd d'un corps qui s'écrase parterre. Vita venait de perdre l'équilibre à cause de la peinture sur le sol. Lâchant un dernier petit rire moqueur et à la fois victorieux, la demoiselle se jeta sur lui, le plaquant au sol le mieux possible bien qu'avec un peu de lutte et de force, le voyageur parviendrait sans grand mal à l'envoyer au tapis.

« Eh bien, eh bien … Je n'ai pas appris grand-chose aujourd'hui, si ce n'est que tu ne sais pas tenir correctement sur tes pattes. » le piqua-t-elle malicieusement, approchant doucement son museau du sien, un léger sourire moqueur aux babines. Elle se sentit plus légère. A croire que le fait d'être victorieuse lui procurait des sensations agréables. Si ce n'était que ça ...


ADANA
Mositu
VITA
Voyageur
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________



Crédits : Kilauea/Awena.
Adana se rebelle en SeaGreen.
LA FRIENDZONE - VITA ET ADANA:
 


Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 593
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Jeu 1 Mar - 2:30



La lutte était acharnée et aucun des deux lions ne souhaitait céder un peu de terrain à son homologue, Vita enfonçant ses pattes avant dans la peinture et touchait Adana sur le front, les flancs, les cuisses, le poitrail… Il ne regardait pas vraiment où il pouvait bien la toucher, tant qu’elle avait plus de peinture que lui ! Pourtant, elle était diablement agile et la Mositu frappait également à plusieurs reprises. De véritables lionceaux, leurs rires résonnaient dans les alentours et ils faisaient un sacré boucan, il fallait l’avouer. Les sons de leurs courses effrénées, leurs petits grognements ou rires, les bonds, les tentatives d’esquive.

Vita ne se souvenait pas s’être amusé aussi sobrement depuis bien longtemps. Habituellement pour tromper l’ennui, il trompait les autres. Là, c’était une petite bataille digne de jeunes lions mais n’avait-on pas le droit de retomber un peu dans l’insouciance et les jeux plus simples, parfois ? Cela pouvait lui arriver avec Ishana, quand leurs taquineries les menaient à gambader joyeusement et à se bondir dessus. C’était normal, Ishana avait toujours eut une place toute faîte dans son coeur et son âme. Cependant ce soir, ce n’était pas avec Ishana qu’il partageait ces jeux, à qui il permettait de voir une autre facette de lui, c’était à Adana.

L’une de ses pattes dérapa dans la peinture et le vagabond perdit l’équilibre. Tout bêtement, le mâle rouge s’écroula dans une petite envolée de poussière et il roula sur le dos, rouvrant ses prunelles orangées pour reprendre rapidement ses esprits. Alors qu’il tenta de soulever son corps élancé, un poids pesa sur lui. La belle brune venait de le plaquer contre le sol, l’empêchant de se relever - en vérité, il n’aurait qu’une poussée à donner pour la dégager mais il se contenta de sourire en coin. Elle avait de la peinture partout sur la figure, même sur la mèche. Enfin, il ne devait pas être mieux, n’est-ce pas ?

Avaient-ils déjà été aussi proches physiquement ? L’Enfant du Feu se retenait étrangement de détailler un peu mieux les traits du visage d’Adana, son nez rose. On ne voyait que ça et ses deux orbes piquetées d’or, dans la semi-obscurité des lieux. Finalement, comédien, Vita prit un air désespéré et posa le revers de sa patte gauche devant ses yeux, rejetant sa tête en arrière.

« Ooooh bon sang ! Je m’avoue vaincu, grande guerrière de la peinture ! Que vais-je faire pour me sortir de vos terribles griffes ? »

Il entrouvrit deux doigts et observa Adana, un petit sourire amusé aux babines. Il avait toujours bien aimé agir ainsi. Certes, il grossissait le trait pour caricaturer son attitude mais le rouge trouvait cela plutôt drôle. Finalement, il retira sa patte de devant son faciès pour venir toucher le nez rosée de la lionne du bout d’un doigt.

« Heureusement lui, il a échappé à la peinture. Il est bien assez mignon comme ça. » Lança Vita dans un sourire en coin, penchant légèrement sa tête de côté.

_________________



Vita & Adana:
 

Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Yesta
Spoiler ©️ Awena
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 645
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Jeu 1 Mar - 22:46


S'évader






Vaincu, le lion peinturé de la tête aux pattes n'opposa aucune résistance contre elle. Cachant ses yeux à l'aide d'un revers de patte, il se montra plus miséreux que jamais, la tête volontairement rejetée en arrière afin de paraître plus désespéré. Cette manière d'agir rappela vaguement à Adana le comportement de son adversaire, le jour de leur rencontre. Manière qui, une fois de plus, amusait la lionne brune de par le ridicule qui s'en dégageait. Elle finit par reculer sa tête, se redressant un peu, bien que gardant encore ses pattes appuyées sur ses épaules pour le maintenir au sol, et ce afin d'observer le mâle d'un angle plus éloigné. Il jouait sa comédie, et celle-ci ne fut pas sans conséquence vis-à-vis d'Adana : le sourire de la demoiselle s'accentua malgré elle. Il n'exprimait plus aucune moquerie, maintenant c'était de l'amusement pur. Elle en eut presque honte, étant donné qu'elle avait pour habitude de rester sérieuse face à lui. Elle se rendait compte à quel point cette situation la dépassait elle-même. Se prêtant à des jeux et à de longues rigolades avec un vagabond qui était censé lui apprendre des choses sur le voyage et la vie solitaire. Oh, que lui arrivait-il au juste ?

« Ooooh bon sang ! Je m'avoue vaincu, grande guerrière de la peinture ! Que vais-je faire pour me sortir de vos terribles griffes ? »

Deux billes enflammées apparurent entre les deux coussinets de Vita, alors qu'il continuait de sourire, plus amusé qu'autre chose. Adana était bien prête à le piquer de nouveau, amusée, mais il la stoppa net dans sa recherche de réplique : touchant le bout de son nez rose avec son doigt, il pencha un peu la tête sur le côté, le sourire dissimulé au coin de ses babines.

« Heureusement lui, il a échappé à la peinture. Il est bien assez mignon comme ça. »

Honnêtement, elle ne s'était pas attendue à une telle remarque. Surtout pas venant de lui. Pourquoi s'intéressait-il soudainement à son nez ? La féline leva une patte et retira le doigt de sa truffe, un peu gênée. Ce nez l'avait souvent trahi dans la nuit, elle qui possédait une robe sombre, très sombre, constatation plutôt paradoxale par rapport à son nez qui attirait l'oeil à cause de sa couleur particulière, si peu commune dans la Jungle. Son origine se révélait être un véritable mystère, d'autant plus que ses parents possédaient des nez sombres tous les deux et n'avaient pas pu ainsi le lui transmettre cette couleur dérangeante. M'enfin ! Quoiqu'il arrive, elle devrait vivre avec !

« ... »

Parcourant rapidement les alentours du regard, la demoiselle aux prunelles dorées constata les nombreux dégâts – si ce n'est davantage que lorsqu'ils sont arrivés – qu'ils avaient causés à l'intérieur du Grand Baobab. Que se passerait-il si quelqu'un les surprenait ? Que se passerait-il si le singe de tout à l'heure revenait avec d'autres amis à lui pour se venger ?
Doucement, elle se retira de Vita et lui permit ainsi de se relever. Elle s'ébroua, non sans se gêner de tâcher son compagnon à l'aide de gouttelettes de peinture qui n'avaient pas encore séché sur sa fourrure. Sa petite vengeance, bien évidemment. Elle lui jeta un petit regard malicieux, presque complice.

« On bouge ? Je n'ai pas envie que des témoins inattendus nous accusent d'avoir saccagé le Grand Baobab. » lança-t-elle à Vita, avant de chercher du regard la sortie du Grand Baobab. Une fois fait, elle s'y dirigea et comprit que le lion rouge ne s'opposerait pas à son « idée ». Une légère brise accueillit les deux lions à la sortie du Grand Baobab, alors que la fille d'Athar jetait un regard en direction des étoiles. L'interrogation actuelle s'avérait être la suivante : que comptaient-ils faire, maintenant que le Grand Baobab ne les intéressait plus ?

Oh ! Je sais !

« Vita ! Direction : l'étang de Prideland ! Si j'étais toi, je ferais en sorte de courir vite et de prendre de l'avance sur mon adversaire … Déjà que tu te fais maîtriser facilement, il ne manquerait plus que tu sois aussi rapide qu'une limace. » piqua-t-elle enfin, sournoise. Trottinant innocemment en plein dans la Lande, en direction des frontières Pridelanders, la brune jeta quelques regards mi-provocateur, mi-malicieux au vieux lion rouge. Oh, elle ignorait si sa provocation passerait inaperçue ou non … Vita était un être bien imprévisible.



ADANA
Mositu
VITA
Voyageur
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________



Crédits : Kilauea/Awena.
Adana se rebelle en SeaGreen.
LA FRIENDZONE - VITA ET ADANA:
 


Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 593
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Jeu 1 Mar - 23:17


Vita laissa la lionne brune dégager son unique doigt posé sur sa truffe rose puis il replia un peu ses pattes et l'observa, tranquille. C'était étrange cette proximité et aucun des deux êtres ne semblaient vraiment désireux de briser cela. Dans la demi-obscurité, l'un contre l'autre, face à face, Vita et Adana ne pipaient mot après leur petit éclat de folie avec la peinture. Le souffle de Vita se stabilisait petit à petit et ses flancs couturés de cicatrices se soulevaient maintenant doucement. Il suivit doucement le regard de la Mositu, voyant à son tour le spectacle. Des fruits brisés partout, de la peinture sur l'écorce, au pied des racines, sur le sol... C'était un véritable carnage, Vita ne pu retenir un sourire amusé devant cette vision.

Le poids d'Adana ne se fit plus sentir et, roulant sur le côté, l'Enfant du Feu se redressa à son tour doucement. Il s'ébroua un peu, son épaisse crinière était bien emmêlée et il tenta vainement de la remettre un peu en place. Quelques gouttelettes de peinture s'échappèrent sur Adana tandis qu'elle-même lui en envoyait un peu. Vita soupira un coup, tourna sa tête vers elle et lui rendit son petit regard débordant de complicité. Sans lui répondre, il lui accorda un regard entendu et lui emboîta le pas, quittant avec elle les abords du Baobab pour retrouver l'air frais de la nuit maintenant bien avancée.

« Oh, c'est un défi ? » Lança Vita sur un ton taquin en voyant que Adana s'éloignait déjà en trottinant tranquillement sur la terre dure et rouge.

Dans une impulsion, le mâle rouge s'élança brutalement en avant et se mit à prendre de la vitesse, galopant dans le vent nocturne, il rattrapa la brunette et lui envoya un petit coup d'épaule pour la bousculer un peu. Il la dépassa et prit un peu plus de vitesse, crinière au vent. Certes, avec l'épaisseur de sa touffe, il n'allait pas aussi vite que d'autres, peut-être l'était-il moins qu'Adana mais Vita ne comptait pas se laisser faire ! La compétition, c'était aussi dans son sang et le Fils du Feu désirait arriver avant la lionne. Bientôt, il s'enfonça dans les herbes sombres - à cause de la nuit - et poursuivit sa course. Se faufilant dans les hautes herbes de la Savane, il humait l'air et était toute ouïe.

Oh, une idée.

Dans un sourire mesquin, le mâle rouge se déporta sur la droite et ralentit son allure, écoutant le bruit de la course d'Adana. Quand il jaugea le moment bon, il bondit à travers les hautes herbes et poussa la lionne, l'emmenant avec lui dans quelques roulades. Visiblement, l'heure des défis, des jeux n'était pas encore terminé !

_________________



Vita & Adana:
 

Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Yesta
Spoiler ©️ Awena
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 645
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Sam 3 Mar - 15:56


S'évader






« Oh, c'est un défi ? » reprit l'intéressé, taquin.

Adana s'était déjà détournée de lui et progressait fièrement dans la Lande, faisant mine de ne rien avoir entendu. Bien sûr que c'était un défi. Vita dû se contenter du silence de la lionne pour en déduire la réponse puisqu'il n'insista point sur la chose. La Mositu eut beau orienter ses oreilles vers l'arrière, elle n'entendait plus le son de sa voix, si ce n'est les pas de course de cette silhouette rouge qui la bouscula un peu, tandis qu'elle écarquillait légèrement les yeux, surprise. Elle s'arrêta quelques instants, le regard fixé sur la silhouette du vieux mâle qui s'élançait en direction de Prideland. Oh, il a mordu à l'hameçon ! Elle ne le laisserait gagner pour rien au monde. Sans plus attendre, Adana se mit à sa poursuite.
Dans une progression tout aussi respectable, les deux lions ne prirent guère de temps à atteindre le royaume plongé dans les ténèbres de la nuit. La brune eut beau poursuivre Vita sans le quitter du regard, ce fourbe félin réussit tout de même à lui échapper en s'approchant dangereusement des hautes herbes de la Savane. En quelques secondes à peine, le voilà dissimulé dans les herbes au point que la femelle ne puisse plus le distinguer et le suivre. Frustrée, celle-ci s'enfonça dans le plateau herbeux et jeta des regards ci et là, désireuse de se situer un peu maintenant qu'elle était « toute seule ». Tant pis pour Vita, ça ne m'empêchera pas de lui mettre la pâtée. Malheureusement pour elle, cette solitude fut de courte durée. Arrivée à une certaine progression au sein des hautes herbes, on lui bondit dessus.

Sur la défensive, elle poussa un petit cri surpris. Elle fut contrainte à réaliser quelques roulades avec son assaillant avant de lui donner plusieurs coups de pattes agacés, avant de reconnaître Vita à la place de l'éventuel agresseur. Mais c'est qu'il adorait le contact physique, celui-là !

« Tu sais que tu vas perdre alors tu essayes d'entraver ma progression ! Tssss ! » soupira-t-elle, faussement exaspérée. Lui tirant la langue, elle continua de lui donner des coups de pattes et de le repousser – si jamais il persistait à vouloir l'embêter - jusqu'à qu'elle puisse se remettre sur patte. Après quoi, elle reprit sa course, ignorant royalement son adversaire.

Inutile de se demander s'il la poursuivait ou non. Ce qui intéressait Adana pour le moment, c'était l'étang. Une minute, deux minutes, trois minutes, quatre minutes, puis finalement plusieurs minutes s'écoulèrent à mesure qu'elle avance. Contrairement à précédemment, elle fit bien attention à éviter les pièges tordus de Vita – s'il y en avait. Bien que fatiguée, elle persista dans son objectif et atteint bientôt la fameuse destination de la victoire.
Les pattes tremblantes, la féline sombre s'arrêta devant la rive. Respiration saccadée, elle jeta un regard aux alentours, désormais sûre et certaine que l'étang serait désert lorsque Vita la rejoindrait. Tous les animaux dormaient. Parfait.


ADANA
Mositu
VITA
Voyageur
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________



Crédits : Kilauea/Awena.
Adana se rebelle en SeaGreen.
LA FRIENDZONE - VITA ET ADANA:
 


Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 593
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Ven 23 Mar - 18:29


Ils roulèrent entre les hautes herbes de la savane sur quelques mètres avant qu'Adana ne commence à se dépêtrer de là en le ruant de coups. Rien de bien méchant, il se retrouvait simplement à se prendre plein de coups de patte sur le corps, elle lui tira même la langue. Dans un bref rire, il la relâcha et se redressa à son tour. Il la lorgna et aperçu sa silhouette sombre filer entre les herbes et y disparaître, mince, elle allait le semer ! Vita fronça ses sourcils et s'élança à son tour, se faufilant assez vite pour tenter de la rattraper.

Il tenta par une fois de la faire tomber pour passer devant elle mais la demoiselle de la Jungle était coutumière des fourberies du rouge et elle parvint à l'éviter. Vita se fit donc à nouveau distancer et il décida de rester sérieux, humant l'air pour suivre l'odeur de la lionne. Une nouvelle idée venait d'éclore dans son esprit et cette-fois, il n'essaya pas de la distancer. Prenant même son temps, la vagabond trotinnait tranquillement, le nez en l'air, observant quelques instants le ciel piqueté d'étoiles. C'était plutôt joli à voir.

Finalement, les hautes herbes s'ouvrirent devant lui pour le laisser sur une vue : Adana près de l'étang tranquille où les silhouette de la lune et des étoiles se reflétaient. C'était un très beau tableau et il du se retenir de rester sur place pour admirer. Le Fils du Feu s'avança le plus silencieusement possible, essayant de se faire discret... Malheureusement, il fit rouler un petit caillou qui en percuta d'autres avant de se cogner contre l'une des pattes arrières d'Adana. Dans un petit air de lionceau attrapé dans sa bêtise, Vita eut un sourire et il sauta une fois en avant pour bousculer la croupe de la lionne avec son épaule. Pas fort, juste assez pour qu'elle tombe dans l'eau.

« Tu attendais quoi Adana ? Le but est d'être propre ! »

Lança t-il après avoir fait un bond en arrière pour éviter que la femelle ne l'attrape. Il avait déjà fait les frais des réflexes de la brune dans l'arbre, il n'allait pas se faire avoir une nouvelle fois ! Le vieux mâle rouge arborait un petit sourire fier, le menton haut et la crinière agitée par la légère brise nocturne. Il finit cependant par approcher de la rive et y tremper les pattes, surveillant Adana d'un œil méfiant.

_________________



Vita & Adana:
 

Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Yesta
Spoiler ©️ Awena
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 645
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Ven 23 Mar - 21:29


S'évader






Éclairée par l'astre lunaire et ses nombreuses étoiles dans le ciel, la vue qu'avait Adana n'en fut que plus belle, bien qu'elle était occupée avec sa fatigue, la respiration s'adoucissant au fil du temps. Il n'y avait pas âme qui vive par ici, ce qui lui laisserait l'occasion de s'amuser avec le lion rouge sans que nul ne les dérange. D'ailleurs … où était passé Vita ? La réponse ne tarda guère à arriver : un poids inconnu lui fit perdre l'équilibre au point de la faire basculer entièrement dans l'étang. A peine eut-elle écarquillé les yeux qu'elle plongea brusquement dans l'eau glacée, ce qui ne se fit pas sans lui arracher un petit gémissement. D'abord plongée sous l'eau, la Mositu ne réfléchit pas et regagna la surface. Elle avait, malgré elle, respiré de l'eau durant un court instant, les pensées dispersées à cause de l'agression qu'elle venait de subir. Ses voies respiratoires se consumaient. Bon sang … que ça piquait !
Adana cligna plusieurs fois les yeux, distinguant après un petit temps d'effort la silhouette floue et sombre qui se trouvait non loin d'elle : Vita. Il était là, lui, le poil sec, non loin du bord, sûrement pour se préserver des gouttelettes d'eau de sa comparse. Honnêtement, elle se demandait s'il fallait en rire ou s'en agacer. Il avait l'air bien en forme !

« Tu attendais quoi Adana ? Le but est d'être propre ! » lui adressa le vieux vagabond, le sourire fier et le menton haut.

Pour lui répondre, la Mositu toussota de l'eau. Sa gorge lui piquait aussi, mais la température de l'eau effaçait présentement tous les petits détails livrés avec elle. Elle avait froid, terriblement froid, et regrettait presque son pelage sec de tout à l'heure. Au moins … La peinture s'était un peu atténuée. Pas comme la boule d'énergie tachetée qui faisait la fière devant l'étang !
Après quoi, Vita s'approcha un peu plus de l'eau et y trempa ses pattes. Vu que sa condition n'était pas des plus agréables, elle se contenta de s'accrocher à la rive et de donner des coups de patte dans l'eau pour éclabousser son aîné. Puis, elle sortit, la fourrure trempée, plaquée contre sa peau. Son allure devait en avoir pris un sacré coup … sa mèche lui barra malheureusement la vue. Soupirant doucement, faussement exaspérée par sa situation, Adana se dégagea la vue en plaçant sa mèche sur le côté.

« Dis-moi Vita, tu as mangé quoi avant de me rejoindre à la frontière ? Tu es pire qu'un lionceau turbulent ! Rien ne semble te fatiguer. » fit-elle remarquer, toisant du regard le lion en question. Elle s'ébroua pour lui envoyer des gouttes. Exprès pour l'embêter, encore une fois.

Son nouveau « jeu » fut de courte durée alors elle finit par s'allonger non loin de Vita, examinant l'ampleur des dégâts causée sur sa pauvre robe brune. Des tâches de peinture diluées … oh, elle était vraiment trempée. Et elle ne ressemblait plus à rien.

« De toute manière, j'ai gagné. Il faut croire que ta vivacité s'éteint un peu plus chaque jour ! » osa-t-elle ajouter, victorieuse.

Tout en passant sa langue le long de ses pattes trempées, comme pour se sécher, elle songea à ce qu'elle venait de dire. Sa vivacité s'éteignait de jour en jour, oui … comme tous les vieillards de sa catégorie.

Ploc. Tilt !

« En parlant de vivacité … ça ne t'ennuie pas de te dire qu'un jour, tu ne pourras plus jamais t'amuser comme nous le faisons actuellement ? Après tout … le jour où on s'est rencontrés, tu me semblais déjà être quelqu'un de plutôt aguerri. »

Oh. Peut-être que cette remarque le déprimerait ? Adana bloqua, à l'aide d'une patte, sa queue pour redonner des formes à son plumeau brun foncé. Peu importe. Elle aimait bien l'embêter. Mais n'empêche, elle se posait quand même des questions. Des fois … son père lui parlait de vieillesse, de maturité, de choses ennuyeuses, comme ça. Parler du « mais » de la vie, c'était peut-être naturel pour la plupart des lions de son âge. Dont Vita.
Sur ce, le froid la rattrapa. La femelle de la Jungle tremblotta, serrant discrètement les crocs pour paraître plus forte.



ADANA
Mositu
VITA
Voyageur
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________



Crédits : Kilauea/Awena.
Adana se rebelle en SeaGreen.
LA FRIENDZONE - VITA ET ADANA:
 


Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000


Dernière édition par Adana le Sam 24 Mar - 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 593
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Sam 24 Mar - 18:16


Le vieux rouge s'habitua tranquillement à la température de l'eau avant de commencer à frotter ses pattes, jusqu'à ce qu'il se retrouve éclaboussé par la lionne. Il pivota sa tête sur sa droite et ferma un œil, un léger sourire aux babines. Il tourna à nouveau sa tête quand la lionne s'ébroua furieusement, lui envoyant des gouttes d'eau. Ah ! Quelle revancharde. Quand Adana fut visiblement satisfaite de sa petite vengeance, Vita entra un peu plus de l'eau jusqu'à devoir nager. Il n'avait rien contre l'eau mais ce n'était pas non plus ce qu'il préférait, il fallait l'avouer. Il fit un demi-cercle et commença à revenir vers la rive alors que d'un oeil, il voyait toute sa peinture disparaître dans l'eau. Bien ! C'était efficace, tant mieux.

« Je bouge un peu moins qu'avant, il faut croire que j'ai besoin de courir un peu ces temps-ci. » Répondit simplement Vita tandis qu'il baissa sa gueule vers l'eau pour boire un peu.

Ses prunelles étaient levées vers la lionne brune qui était couchée non loin de la rive, complètement trempée. Vita commença finalement à sortir également de l'eau, les gouttes affluaient sur le sol. Sa barbichette et ses joues étaient trempées aussi, pendants, sa crinière sous son ventre aussi... Enfin, toute sa fourrure assez épaisse au final. Il s'ébroua un peu afin de retirer le surplus d'eau puis soupira d'aise avant de reposer son regard sur la Mositu. Il leva les yeux au ciel aux propos d'Adana, préférant ignorer ce qu'elle racontait. Sa vivacité s'éteignait de jours en jours, hm... ? Bon, il ne pouvait pas le nier, même si elle grossissait le trait mais il n'aimait pas entendre ça. Il s'éloignait bien trop de ses jours de jeune, de ses grands marches à travers la Terre des Lions. Maintenant, il hésitait à aller trop loin car il savait que son corps n'était plus aussi efficace.

« J'ai encore beaucoup de temps. » Fit-il dans une petite grimace, le regard fixé vers plus loin. « Les Lions du Feu vieillissent bien, je n'ai pas encore à trop m'inquiéter. »

Répondit Vita pour renchérir sur ses précédentes paroles.

« Enfin ! Je m'amuserais toujours, la vie serait bien ennuyeuse si je ne le faisais pas... Je trouverais simplement des activités... plus adaptée à un lion d'âge plus avancé ? » Il haussa ses épaules et observa la lionne. Tiens, elle avait froid... C'est vrai qu'il ne faisait pas particulièrement bon ce soir, surtout à cause de l'eau qui collait leurs fourrures. Vita était plutôt habitué et il n'y avait pas prit garde jusqu'à voir Adana trembloter. « Je t'aurais volontiers réchauffé ma chère Adana mais je suis aussi mouillé que toi. »

Il soupira et se coucha non loin de la lionne, usant de sa patte droite pour arranger un peu sa crinière mouillée avant de la poser sur sa patte gauche.

« Alors Adana, tes mésaventures te plaisent jusqu'à maintenant ? »

_________________



Vita & Adana:
 

Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Yesta
Spoiler ©️ Awena
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 645
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Sam 24 Mar - 23:09


S'évader






Malgré la température qui en devenait un peu accablante, Adana put se satisfaire de la scène amusante qui se déroulait devant elle : Vita qui, après avoir nagé un peu, regagnait la terre ferme avec son pelage complètement trempé. Sa crinière autrefois imposante et enviable perdit en prestance et l'allure même du lion parut moins charismatique que précédemment. Au final, la brune n'avait pas été la seule à devoir subir ce triste sort. Elle sourit d'amusement. C'était la première fois qu'elle le voyait comme ça. Avant de quitter définitivement l'eau, le mâle en profita pour s'abreuver un peu.

« Je bouge un peu moins qu'avant, il faut croire que j'ai besoin de courir un peu ces temps-ci. » supposa-t-il.

L'intéressée gardait un œil sur lui, reprenant malgré tout son dur travail : celui de redonner de la forme et du charme à ses pauvres poils écrasés et humides. Étrangement, cette situation la dérangeait, elle n'aimait pas paraître aussi « fade » en compagnie du voyageur rouge. Elle se sentait assez ridicule, loin de son « armure » habituelle … On lui avait comme volé une part d'assurance. C'était assez étrange et désagréable au ressenti. Occupée, Adana ne fit même pas attention au regard levé vers le ciel de Vita qui prenait en compte toutes ses moqueries inoffensives. Ses propres songes lui occupaient déjà suffisamment l'esprit, sans oublier son propre pelage.

« J'ai encore beaucoup de temps. Les Lions du Feu vieillissent bien, je n'ai pas encore à trop m'inquiéter. » assura le vagabond.

Les Lions du Feu … ? Intriguée, la demoiselle cessa, un instant, de chouchouter sa fourrure. De quoi parlait-il ? Les lions du feu … C'était une secte ou quoi ? Haussant un sourcil, elle s'osa jeter un regard en direction de Vita, s'attendant à moult détails concernant cette mystérieuse appartenance. Seulement, pour lui, ça semblait normal, alors il continuait de parler comme si de rien n'était.

« Enfin ! Je m'amuserais toujours, la vie serait bien plus ennuyeuse si je ne le faisais pas … Je trouverais simplement des activités … plus adaptée à un lion d'âge plus avancé ? » Il haussa les épaules, avant de regarder sa comparse. « Je t'aurais volontiers réchauffé ma chère Adana mais je suis aussi mouillé que toi. » acheva-t-il presque, soupirant et se couchant non loin d'elle.

Il arrangea un peu sa crinière ridicule avant de l'interroger :

« Alors Adana, tes mésaventures te plaisent jusqu'à maintenant ? »

Elle ne voulait même pas s'imaginer Vita contre elle. Personne n'avait eu la chance, jusqu'à aujourd'hui, de se blottir contre elle, et ne parlons même pas du fait que ce soit un mâle qui le fasse. Loin d'être tactile comme pouvait l'être bien d'autres lionnes, la brune préférait se tenir à l'écart, se montrer forte devant autrui, et jouer aux blasés de service. Quant au fait que Vita s'amuse tout le temps et se cherche des activités adaptées à son âge, elle se retint de sourire, à la fois « admirative » de l'originalité du lion mais aussi légèrement « peinée » par son âge vieillissant et réduisant un peu plus chaque jour ses petits plaisirs de la vie. Loin de ressembler aux autres, il faisait malgré tout ce qu'il lui plaisait. Pas de clan, pas d'amis (ou presque ?), pas de devoirs, ni de compagne, ni d'enfants, ni d'apprentis … Il était totalement libre pour décider de sa vie. En résumé, il ne ressemblait en rien à un Mositu. Adana aimerait bien faire la même chose, plus tard. Se sentir totalement libre et maîtresse de ses choix. Elle fronça légèrement les sourcils, un peu agacée. Voilà déjà presque un an qu'elle était coincée sur Prideland et elle n'avait même pas pu faire progresser ses recherches. Et si ses recherches ne progressaient pas, alors elle retardait ses adieux avec son clan. Elle n'allait pas jouer à ce jeu pendant plusieurs années, non ? Ce serait tellement dommage !

« C'est déjà un bon début mais bon … ce n'est pas suffisant. Je finis par m'ennuyer. J'aimerais tellement quitter Prideland et explorer une bonne fois pour toute la Terre des Lions … tes récits me donnent envie mais ils me frustrent encore plus, en contrepartie. J'aimerais être libre, comme toi. » avoua-t-elle, grimaçant légèrement.

Loin des entraves et des prisons. Adana détestait ça. Peut-être était-ce pour cette raison d'ailleurs qu'elle ne se mêlait pas aux autres Mositus femelles pendant les chasses ou autres : elle ne voulait pas leur ressembler davantage et être rangée dans une case … une cage, en somme. En fait, elle ne voulait en rien ressembler à un autre Mositu. Pour elle, c'était « Adana et les Mositus » et jamais « Les Mositus » tout court. Individualisme à toute épreuve.

Elle finit par délaisser sa fourrure pour enfin s'ébrouer. Maintenant qu'ils n'étaient plus trop humides, ses poils gonflaient et lui donnaient un air encore plus « ridicule ». Frustrée, la lionne lissa sa robe du mieux qu'elle le pouvait.

« D'où te vient cette envie d'être constamment différent des autres, Vita ? Je n'ai jamais vu quelqu'un agir comme toi de ma vie. Tout le monde se passionne avec des activités redondantes, comme protéger les siens, fonder une famille, former des apprentis, ou je ne sais pas quoi. Toi, tu passes juste ton temps à explorer et t'amuser. »

C'est peut-être ça qui « attirait » tant Adana. Cet esprit de contradiction, d'opposition, de différence … tout ce qui pouvait faire obstacle à la mentalité actuelle et la défier. Adana n'avait jamais eu la chance de rencontrer quelqu'un comme ça dans son Clan. Peut-être aurait-elle eu une vision différente des Mositus en sachant qu'ils étaient capables de sortir un peu du moule. Malheureusement, ils se ressemblaient autant psychologiquement que physiquement. C'était insupportable.

« D'ailleurs, monsieur le Lion du Feu, tu ne m'aurais pas caché un petit quelque chose ? » termina-t-elle son monologue, haussant légèrement un sourcil, à la fois amusée et intriguée.


ADANA
Mositu
VITA
Voyageur
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________



Crédits : Kilauea/Awena.
Adana se rebelle en SeaGreen.
LA FRIENDZONE - VITA ET ADANA:
 


Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 593
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Sam 24 Mar - 23:54


Après avoir posé sa question, Vita commença à lécher son pelage souillé d'eau, commençant à faire en sorte de le sécher rapidement. Ses pattes, ses flancs couturés de cicatrices. Il sentait ces-dernières sous ses coups de langue et cela fit froncer ses sourcils. Elles étaient dues à temps de petits conflits, Sadaka, Masika, ce jeune Jangowa quand il s'était interposé pour sauver Chayà... Il soupira mentalement et poursuivit consciencieusement sa tâche tout en écoutant la brune. Doucement, il tourna sa tête vers elle et l'observa de ses prunelles orangées. C'est vrai que ses contes d'aventures avaient tendances à en inspirer plus d'un. Il avait même fait rêver Ishana plus d'une fois en lui racontant tout ce qu'il avait pu voir. L'Enfant du Feu détacha son regard d'Adana pour poursuivre sa toilette, songeur.

Cette envie d'être constamment différent ? Que racontait-elle ? Vita haussa un sourcil en raccrochant son regard à la Mositu, l'observant d'un air intrigué.

- En même temps tu n'as connu que les Mositus, de ce qu'on entendu, ce ne sont pas les lions les plus actifs. Il eut un léger rire un peu moqueur, pas contre elle, plutôt contre les lions de la Jungle. A quelques exceptions près...

Renchérit-il rapidement avant de reprendre sa toilette, il n'avait pas encore répondu à sa première question car elle reprenait déjà la parole d'un ton mêlant amusement au questionnement. Vita s'ébroua un peu et tourna sa tête une énième fois vers la jolie lionne, sourire aux babines. C'est vrai... Il ne lui avait jamais parlé de tout ce qui l'entourait, elle connaissait de lui ses voyages et ses péripéties mais elle ne le connaissait pas spécialement plus profondément. Est-ce qu'il était temps pour cela ? Vita s'en fichait, il n'avait pas grand-chose à cacher... Ou presque.

- Oh c'est vrai que je ne t'ai jamais parlé de ma race. Fit-il d'un air goguenard. - Mon attitude d'aujourd'hui s'explique par mon passé, tout simplement. Ce n'est pas une envie d'être différent, j'ai toujours été ainsi.

Déclara Vita en se mettant plus à l'aise sur le flanc droit, sa queue bougeant légèrement tandis qu'il posait l'une de ses pattes avant sur l'autre.

- Je vais te parler de mon histoire, Adana, j'espère que tu es prête.

Après un petit sourire complice, il se racla un peu la gorge et débuta enfin le récit.

- Je suis donc un Lion du Feu. Qu'est-ce que cela signifie ? Les Lions du Feu viennent de la Terre de Feu, un lieu où règne la loi du plus fort et où le chef est décidé lors de combats sanglants. Je n'ai jamais vu cet endroit car ma mère, Samba, l'a fuit alors qu'elle était enceinte de moi... et de ma sœur, Ishana. Lui avait-il déjà parlé d'Ishana ? Il en doutait, il parlait rarement de sa jumelle. - Je suis né sur les terres de Pridelands mais ma mère nous a déplacé au sein d'une grotte non loin de la Lande. J'y ai grandit avec ma soeur, ma mère et de temps à autre, mon oncle, Samekh, nous rendait visite. Il y avait aussi la défunte Reine de Pridelands, Kuzali et son fils, Sadaka. Puis, la compagne de Samekh et ses deux enfants venaient parfois.

Il marqua une pause pour laisser Adana assimiler les informations, quand il jugea cela suffisant, il reprit.

- J'ai toujours été très indépendant, même très jeune. Adolescent, je quittais parfois durant plusieurs jours la grotte familiale pour mener ma route et voir d'autres bouts de terre. Bon, je dois avouer que j'étais moins malin que maintenant et j'ai bêtement récolté cela Il pointa d'une griffe son oreille déchiquetée. En m'embrouillant avec un lion beaucoup plus expérimenté que moi. Puis, quand mon oncle et ma mère sont morts, je suis définitivement partit de mon côté car ma sœur avait trouvé refuge dans notre famille restante.

C'était là les très grosses lignes, Vita en avait conscience mais c'était un peu le principal, non ? Il souhaitait simplement faire comprendre à Adana qu'il n'agissait pas ainsi pour se donner un "genre."

- Ce n'est pas une envie d'être différent, tu comprends ? J'ai toujours été solitaire et désireux de profiter de tout. C'est aussi simple que cela, la vie en Clan m'ennuie et les histoires politiques ne m'ont jamais intéressées, je n'ai jamais vu l'intérêt de mourir pour un Roi, par exemple.

_________________



Vita & Adana:
 

Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Yesta
Spoiler ©️ Awena
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 645
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Dim 25 Mar - 15:07


S'évader






Semblant ne pas comprendre ce qu'elle disait, Vita regardait Adana d'un air intrigué. La brune pencha légèrement la tête sur le côté, tout aussi perplexe que lui. Qu'est-ce qu'il ne comprenait pas ? Elle avait pourtant employé des termes simples … non ?

« En même temps tu n'as connu que les Mositus, de ce qu'on entendu, ce ne sont pas les lions les plus actifs. A quelques exceptions près ... » rétorqua-t-il dans un léger rire moqueur.

Et t'en fais quoi des Pridelanders ? Songea-t-elle. Les Pridelanders ne pouvaient pas se prétendre meilleurs que les Mositus. Elle retrouvait bien des discours et des « traditions » sur Prideland qui avaient le mérite de lui faire penser à ceux des lions bruns. C'est ce qui l'insupportait, justement. Cette naïveté présente dans chaque paire d'yeux qu'elle croisait … du moins, c'était l'impression qu'elle avait eue à l'occasion avec les Pridelanders qui lui avaient adressé la parole. Elle n'avait rien de plus à dire là-dessus.
Le lion rouge s'attela à sa propre toilette et s'interrompit en plein dedans, reprenant les questions de sa comparse féminine :

« Oh c'est vrai que je ne t'ai jamais parlé de ma race. Mon attitude d'aujourd'hui s'explique par mon passé, tout simplement. Ce n'est pas une envie d'être différent, j'ai toujours été ainsi. »

Adana ignora l'expression goguenarde du mâle et se concentra sur les propos de ce dernier. Il n'avait visiblement pas compris ce qu'elle avait voulu lui dire … à moins que ce soit elle qui, par fatigue, commençait à perdre pied avec leur conversation. Par « une envie d'être différent », elle cherchait à savoir pour quelles raisons le vagabond avait emprunté un chemin différent de celui de ses pairs. Pourquoi ne se contentait-il pas d'une vie simple, en clan, auprès de ceux qu'il aimait et le tout dans l'honneur ? Pas qu'elle préférait cette option mais il devait forcément y avoir une raison pour qu'il décide de vivre seul – ça restait une supposition, elle le voyait rarement avec quelqu'un -, libéré des chaînes d'une quelconque communauté. C'était peut-être à cause de son enfance, peut-être ? D'une rencontre intéressante ? D'une expérience marquante ?
La Mositu, elle, savait pourquoi elle désirait vivre seule : le processus avait commencé dès l'enfance. Submergée par les ambitions de ses parents, de ce qu'on attendait d'elle … Cette impression de ne plus être elle-même. Et ce n'était pas tout.

« Je vais te parler de mon histoire, Adana, j'espère que tu es prête. »

Vita s'installa plus confortablement sur son flanc droit, se raclant la gorge et offrant à Adana un sourire plein de complicité. Intéressée par l'histoire qu'il s'apprêtait à lui conter, la brune garda le silence et tendit les oreilles dans sa direction.

« Je suis donc un Lion du Feu. Qu'est-ce que cela signifie ? Les Lions du Feu viennent de la Terre du Feu, un lieu où règne la loi du plus fort et où le chef est décidé lors de combats sanglants. Je n'ai jamais vu cet endroit car ma mère, Samba, l'a fuit alors qu'elle était enceinte de moi … et de ma sœur, Ishana. Je suis né sur les terres de Prideland mais ma mère nous a déplacé au sein d'une grotte non loin de la Lande. J'y ai grandit avec ma sœur, ma mère et de temps à autre, mon oncle, Samekh, nous rendait visite. Il y avait aussi la défunte Reine de Prideland, Kuzali et son fils, Sadaka. Puis, la compagne de Samekh et ses deux enfants venaient parfois. »

La Terre du Feu, une terre qui, au final, vivait sous les mêmes principes que ceux du Grand Désert : pas de place pour les faibles, le chef était élu par la force et non l'éloquence. Adana était bien contente de savoir que les Mositus ne vivaient pas d'une telle manière. Vu la bêtise dont pouvaient faire preuve certains, elle s'imaginait bien le carnage que cela serait avec l'autorisation de la violence au sein même de la communauté. S'intéressant aux noms que Vita lui contait, Adana reconnut quelques noms, et pas d'autres. Samba … Non, il ne lui avait jamais dit le prénom de sa mère ? Quant à Ishana … La brune avait conscience du fait qu'elle était la guérisseuse d'Outland mais sans plus. Kuzali et Sadaka … Elle avait déjà entendu le nom Kuzali mais se fichait bien d'elle. Et de son fils. Elle ne les connaissait pas, et ils ne semblaient en rien être des Lions du Feu comme Vita. Samekh, sa compagne et ses deux enfants … Encore une fois, Vita ne lui avait jamais parlé d'eux, excepté la Reine d'Outland, Tahani. Tahani était la compagne de Samekh, du coup … si sa mémoire ne lui jouait pas de vilains tours.

« J'ai toujours été très indépendant, même très jeune. Adolescent, je quittais parfois durant plusieurs jours la grotte familiale pour mener ma route et voir d'autres bouts de terre. Bon, je dois avouer que j'étais moins malin que maintenant et j'ai bêtement récolté cela » Le lion rouge lui montra, de la griffe, son oreille droite déchiquetée. Adana l'avait déjà aperçu auparavant mais ne s'était pas focalisée là-dessus davantage. Maintenant qu'elle y faisait attention … d'un coup d’œil observateur, elle se rendit compte que cette « marque » n'était pas la seule que Vita s'était faite avec le temps. Il en avait, des cicatrices, autant sur le visage que sur le corps. D'où venaient-elles ? « En m'embrouillant avec un lion beaucoup plus expérimenté que moi. Puis, quand mon oncle et ma mère sont morts, je suis définitivement partit de mon côté car ma sœur avait trouvé refuge dans notre famille restante. »

Inutile de lui demander les raisons du pourquoi … La demoiselle sombre n'avait pas spécialement envie de plonger davantage son compagnon de route dans le quiproquo, d'autant plus que ses explications lui suffisaient amplement. Ses paroles revinrent en boucle dans l'esprit de la lionne à mèche. Elle avait des tas de questions à lui poser. Cherchait-elle à en apprendre davantage sur lui ? Oui, effectivement … c'était le bon moment pour.

« Ce n'est pas une envie d'être différent, tu comprends ? J'ai toujours été solitaire et désireux de profiter de tout. C'est aussi simple que cela, la vie en Clan m'ennuie et les histoires politiques ne m'ont jamais intéressées, je n'ai jamais vu l'intérêt de mourir pour un Roi, par exemple. » acheva-t-il.

C'est bon, c'est bon, j'ai compris …
La Mositu s'étira avant de revenir à la charge, avec ses questions pas du tout discrètes :

« Tu m'as mal compris, Vita. Par « l'envie d'être différent », je me demandais pourquoi tu préférais vivre seul isolé plutôt qu'en famille, en clan, ou tout ce que tu veux. » précisa-t-elle. « Hmm … Et ton père ? Tu ne me parles jamais de lui. Pourquoi ? »

Elle lui faisait suffisamment « confiance » pour ne pas s'interroger quant au fait que son histoire soit réelle et que cette Terre du Feu existe vraiment. Dans leur relation, ils étaient passés à un stade où les mensonges n'étaient plus de mises, exceptés dans les jeux et les plaisanteries. Avait-il l'air de plaisanter ? Adana ne le pensait pas. Alors, elle repassait en boucle tout ce qu'il lui avait dit pour creuser là où les zones d'ombre persistaient. Pourquoi ne parlait-il jamais de son père ? A quoi ressemblait-il ? Était-il aussi fort et rusé que lui ? Elle l'ignorait et aurait bien voulu voir à quoi ressemblaient les parents de Vita. De qui il avait pris ces prunelles de braise … ce pelage rouge … cette crinière imposante. Lion du feu, hmm … c'était étrange comme race mais elle aimait bien le symbole. Le feu. Tout le contraire des Mositus qui se rapprochaient plus de la végétation et de la sérénité qu'autre chose.

« Et Ishana … elle te ressemble beaucoup ? » s'interrogea-t-elle encore, pensive. Elle profitait de cette soirée pour en savoir beaucoup, beaucoup, beaucoup. C'était plutôt intéressant. La fille d'Athar ne s'intéressait guère à la vie des autres mais Vita se rapprochait le plus de l'idéal qu'elle cherchait à suivre. Le trublion de service … Le lion parmi les gazelles.

Elle savait que cette Ishana était une guérisseuse mais elle ignorait tout de son caractère. La nuit de son arrivée sur la Lande, Vita lui avait déjà parlé d'Ishana mais sans rentrer dans les détails. Peut-être que les choses changeraient aujourd'hui. Ishana … Gentille ou aussi rebelle que son frère ? Arborant une fière pelisse rouge ou d'une autre couleur ?



ADANA
Mositu
VITA
Voyageur
©️ Halloween sur Never-Utopia

_________________



Crédits : Kilauea/Awena.
Adana se rebelle en SeaGreen.
LA FRIENDZONE - VITA ET ADANA:
 


Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 593
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   Dim 25 Mar - 15:49


- Oh, en effet, j'avais mal saisit.

Fit le rouge en hochant légèrement sa tête. A vrai dire tout cela sonnait simple à ses oreilles mais il n'avait pas donné toutes les précisions à la belle brune, elle ne pouvait pas deviner seule que son enfance avait été énormément bridée. Ne pas faire ceci, ne pas faire cela. Généralement interdire des choses n'avait rien de bon : on était encore plus tentés de franchir les limites et c'est exactement ce qui était arrivé avec Vita. Encore plus parce que c'était Samekh qui avait déclaré que les enfants qu'ils étaient n'avaient pas le droit de s'éloigner de la grotte familiale.

Vita soupira intérieurement mais il restait d'humeur égale, Adana était très curieuse et il ne lui reprochait pas vraiment son manque de tact dans ses questions. S'il n'avait pas parlé de son père c'était pourtant pour une bonne raison, non ? Ne lui en tenant pas rigueur, Vita décidé qu'il lui en parlerait. Ils se connaissaient depuis un certain bout de temps et il l'estimait suffisamment pour lui parler de tout ça. Adana était après tout rentrée dans son cercle de proches, voir de très proches.

- Mon unique famille se résume à ma jumelle et elle a décidé de vivre au sein d'Outland, un Clan, donc je n'ai jamais voulu m'y intégrer. A vrai dire quand nous étions petits, nous avions beaucoup d'interdits que je me plaisais déjà à bafouer pour, entre autre, défier mon oncle. Je n'avais pas vraiment le droit de visiter les alentours et adolescent j'y ai prit goût.. Et puis tu sais, au vu de mon tempérament, j'irais très mal au sein d'un Clan, tu ne penses pas ? Fit-il dans un sourire en coin. Il n'était pas le genre de lions qu'on retrouvait dans un Clan, sa langue bien pendue et son attitude ne colleraient pas. Il aurait vite été banni. - Je n'ai jamais aimé obéir à quelqu'un et être emprisonné dans un Clan, avec des responsabilités... Hm, non, ce n'est pas pour moi.

Il aurait aimé vivre sa vie aux côtés d'Ishana mais elle était bien plus sociable que lui et capable de se lier aux autres. Elle avait vécu en toute quiétude au sein des Outlanders, avait fondé une famille même si cela n'avait pas été comme elle l'avait désiré. Lui ? Il fallait avouer que les lionnes rencontrées sur sa route ne lui avait jamais fait ressentir beaucoup de choses. Il se racla la gorge, fin prêt à continuer la discussion à propos de son géniteur.

- Pour ce qui est de mon père... Je ne l'ai jamais connu. C'était un Lion du Feu qui a causé du tort à ma mère et elle s'est enfuie. Nous n'avons jamais eu de confirmations sur ce qui s'est vraiment passé mais bon, je m'en doute bien. Il n'était pas un imbécile, il se souvenait des blessures de sa mère et du regard de Samekh, il se souvenait des propos tenus par Samba. Tout cela assemblé, il n'y avait pas beaucoup d'autres possibilités. - Je ne connais de lui que son caractère cruel mais mon oncle m'avait bien fait comprendre que je lui ressemblais bien trop.

Dans tous les cas, c'était terminé et son géniteur n'avait jamais fait parti de sa vie. Autrefois il aurait aimé en avoir un, il se souvenait d'à quel point il avait jalousé Tadji et Waasi d'avoir un père. Comment il avait jalousé tout ceux en ayant un... Maintenant, c'était tant pis. Tout simplement. Maintenant.... Elle demandait des informations sur Ishana. Vita eut un sourire tendre à la simple pensée de sa jumelle. Il ne parlait que rarement d'elle car il avait toujours crains qu'un lion mal attentionné ne tente des représailles sur la prunelle de ses yeux. Mais Adana n'était pas la première lionne venue et il n'avait rien à lui cacher de ce côté-là non plus. Levant ses prunelles orangées vers elle, il soupira d'aise.

- Ishana est très opposée à moi. C'est une lionne très douce et pleine de compassion, elle aime sans distinction et cherche toujours le bon chez les autres. Elle est sensible, c'est l'un des êtres le plus cher à mes yeux. Déclara t-il tranquillement. - Mais elle n'est pas faible. C'est une lionne très forte qui n'hésite pas à se battre pour ce qu'elle aime, c'est une Fille du Feu têtue et prête à tout pour ses proches, même à battre avec ses crocs et ses griffes alors qu'elle est loin d'être une guerrière.

Fit-il d'un petit air amusé. Sur certains points, les deux jumeaux se ressemblaient. Ils avaient ce côté passionné que les lions du Feu semblaient tous partager. Pour ceux qu'il aimait, Vita irait loin, trop loin, beaucoup trop loin. Masika en payait d'ailleurs le prix, tout comme les enfants d'Ishana mais Vita n'y parvenait pas à y remédier. C'était trop profondément encré en sa personne.

- Physiquement elle est bien plus rouge que moi et arbore une raie brune sur la tête et le long du dos. Elle est très belle, son charme est tout particulier.

Conclu t-il d'un ton doux. Il l'aimait, Ishana, c'était indéniable et parler d'elle apaisait souvent son esprit. C'était à elle qu'il avait songé durant ses longues marches en solitaires, quand il avait arpenté seul des jungles dangereuses, gravit des montagnes et affronté des climats trop chauds ou trop froids. Quand il avait parcourut Freeland et défié des lions agressifs, quand il s'endormait sur une seule oreille pour ne pas être surprit par un intrus. Elle avait toujours été une grande source d'inspiration pour son jumeau et leur lien était fusionnel.

_________________



Vita & Adana:
 

Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Yesta
Spoiler ©️ Awena
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: S'évader [Adana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
S'évader [Adana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Lire c'est s'évader du réel. (Rose & Greg)
» Un petit morceau de piano pour s'évader et oublier
» Comment s'évader de prison en quelques astuces ?
» Aimez vous lire ?
» Evasion - Ma seule liberté est de rêver alors je rêve de liberté.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE VIII
-