Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 I'm only the best ! [Hotaru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 25 Féminin
Nb de Messages : 298
En savoir +
MessageSujet: I'm only the best ! [Hotaru]   Sam 9 Déc 2017 - 20:48


Janan posa sa patte sur ses yeux pendant un instant. Mais quelles bourriques ! Il préférait penser à autre chose et surtout ne pas voir ces imbéciles-là. Lorsqu’il souleva sa patte, les deux lionceaux étaient toujours à se tourner autour, c’était digne d’un combat de peureux. Ils avaient les poils hérissés mais pas un seul avant assez de courage pour sauter sur l’autre.
Le pré-adolescent était lassé de l’attitude des autres. Vraiment ce comportement de type c’est moi le plus fort le dépassait. Il préférait de loin l’intelligence à la force physique, quand bien même il se disait parfois que s’entraîner ne lui ferait pas de mal.

L’outlander se leva sans entrain après avoir levé les yeux au ciel. Il était lassé d’être entouré de tant d’idiots sans intérêt. Il quitta le petit groupe. Il préférait être seul que mal accompagné. Il jugeait très rapidement les gens et les rangeait facilement dans des cases. Ce qui ne l’empêchait d’avoir des petits camarades de jeux. Alors qu’il partait il reconnut une voix qui s’interposa. Il la reconnu sans même avoir besoin de se retourner. Koda. Il leva de nouveau les yeux au ciel, l’air exaspéré, ce que son frère pouvait aussi lui taper sur le système avec ses airs de lion parfait.
Il continua sa marche et s’éloigna des lions. Oh il n’allait pas bien loin, mais juste assez pour être tranquille.

Janan la plaine aride, le sol avait une couleur foncée en cette saison, et il devait remercier le froid pour l’empêcher d’avoir les pattes complètement pleine de boue. A certaines périodes cet endroit était bien peu praticable, heureusement ce jour-là ce n’était pas le cas puisque le froid avait formé une croûte dure sur le sol et légèrement glissante. Janan s’assit lorsqu’il fut loin de tout le bruit. Il regarda autour de lui. Vide. Rien ne poussait ici, à peine quelques brins d’herbe, pas un arbre. Il n’y avait pas âme qui vive. Enfin il le croyait. Il apprécia cette solitude loin de tout ces abrutis. Il se mit à rêvasser. Plus tard il voudrait devenir quelqu’un d’important...Quelqu’un d’utile pour son clan...Il pourrait utiliser son cerveau à sa juste valeur, il avait besoin d’être stimulé, et il ne l’était clairement pas assez en ce moment. Il se demanda quel rôle il pourrait avoir...Il n’en avait aucune idée...Mais il ne doutait pas de ses capacités, sans doute qu’il serait capable de tout faire...Même chef des guerriers, il fallait de l’intelligence pour diriger. Et au fond rien ne faisait peur à Janan et il voulait absolument faire quelque chose qui montrerait à son si parfait de frère à quel point lui aussi était quelqu’un de bien. Car oui la petite vie de Janan tournait principalement autour de ce sujet. Il était jaloux de son frère Koda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5045-janan-le-jaloux
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 98 Féminin
Nb de Messages : 177
Localisation : Sur le plus merveilleux royaume qui soit : Le Mien.

En savoir +
MessageSujet: Re: I'm only the best ! [Hotaru]   Ven 15 Déc 2017 - 19:54




*Sigh* Such Infuriating... Wait... Where I Am !?


Après son entrevue avec Dahaan près du Grand Baobab sur la Lande des Sans-Terre, Hotaru avait poursuivi son chemin nonchalamment, des idées plein la tête.

Il avait l'impression de songer à un milliard de choses, et en même temps, c'était comme si son esprit était vide. Une sensation de vertige un peu déstabilisante, qui le poussait à suivre son instinct. Il le guiderait un peu comme on suit le vent quand on ne sait pas où aller. C'est dans cette optique là qu'il se laissait entraîner, marchant juste droit devant lui. Les odeurs n'avaient plus d'importance, les paysages non plus. Il pensait qu'il retournait sur Prideland, et ne s'était pas encore rendu compte qu'il s'était trompé de chemin. Une barrière à ses sens s'était érigée, qui l'empêchait d'ouvrir les yeux pour l'instant, bien trop absorbé qu'il était par ce face à face avec lui-même. La solitude lui permettait aussi de pousser ses réflexions dans leurs derniers retranchements, et ce, qu'elles soient plaisantes pour lui ou non.

Ce fut une douleur au visage qui le ramena à la réalité. Il commença par écarquiller un instant les yeux en voyant sur quel sol il se promenait. Il était suffisamment gelé pour ne pas le salir de boue, mais il ne le reconnaissait pas. Immédiatement, il se demanda où il était, et il releva la tête. Pas sur Prideland en tout cas, c'était certain. L'odeur lui était inconnue, bien que lui rappelant le lion qu'il venait de rencontrer. C'était donc ici, Outland ? Il en avait entendu parler, mais ne s'y était jamais intéressé. Alors il soupira lourdement, avant d'esquisser une grimace de douleur. Sa blessure à la joue le piquait atrocement, taquinée par l'air frais qui la caressait avec sadisme. Sa sœur n'y était pas allée de patte morte. Il la maudissait. Jamais plus il ne lui adresserait la parole. C'était du moins, le genre de choses dont il arrivait à se convaincre quand il ruminait son amertume. Mais une autre part de lui lui reprochait d'avoir cherché, pendant toutes ces années, ce qui lui était arrivé. On ne pouvait éviter l'inévitable, et forcément, tout le monde se doutait qu'un jour, à force d'endurer et d'encaisser les tensions qu'alimentait son frère, Inuwa craquerait. Hotaru s'était gaussé de ceux qui l'avaient mis en garde, il s'en mordait un peu les pattes aujourd'hui, et s'enfermait d'autant plus dans sa haine de l'autre, pour éviter d'affronter la haine qu'il avait surtout envers lui-même. Car oui, à force d'être confronté aux mauvais sentiments des autres à son égard, il les avait absorbés, et les éprouvait envers lui. Hotaru se détestait.

Sa queue fouettant l'air, agacé de s'être éloigné de Prideland qu'il avait voulu rejoindre, il lança son regard sombre autour de lui. Finalement, il se posa sur un lionceau, assit à l'écart. Il le voyait de dos, et le vent dans la crinière de l'adulte lui indiqua que le petit ne pouvait pas détecter son odeur, mais lui avait la sienne. Si le premier réflexe du fauve fut de lâcher un « Tche. » méprisant pour lui-même en tournant la tête, son second geste fut de regarder plus en détails ce petit. Oh, il ne voyait pas grand-chose de lui, mais cette façon qu'il avait de rester assis loin des autres lui rappelait ce lionceau qu'il était avant... Cette image lui faisait ressentir le sentiment de ne pas être seul, mais elle s'accompagnait aussi d'une douleur percutante. Voir la solitude de quelqu'un pouvait nous importer, et d'ordinaire, Hotaru était le premier à se moquer des autres, mais là, il avait comme un pincement en lui. Éprouver cette sensation et s'identifier à la scène qui nous la donne, c'était quelque chose qui ne lui était jamais arrivé.

Il avait entrepris de faire demi-tour pour rentrer chez lui, mais au moment de se remettre en marche, il savait qu'il regretterait de partir comme ça. Quelque chose le retenait. Il tourna la tête en arrière pour regarder encore ce petit là-bas. Il n'aurait jamais pu l'expliquer, mais il y avait ce petit truc qui le poussait à aller le voir. Il avait la certitude, venue d'on ne sait où d'ailleurs, que s'il rentrait, il ne cesserait pas d'y penser. Alors, après de longues minutes à peser le pour et le contre, il finit par songer que s'il s'était trompé de chemin, peut-être que le hasard n'y était pas pour rien. Il y songerait trop s'il partait aussi simplement.

Alors avec un soupir lourd, il décida, pour la première fois depuis longtemps, d'approcher ce petit, occultant cette part de dégoût qui tentait de l'en dissuader. Il approchait un étranger. Penser cela lui serrait la gorge, mais il relativisait, en se disant qu'il était encore jeune. S'il l'embêtait, un coup de patte au derrière le calmerait bien vite. Le mâle esquissa même un sourire narquois en songeant que sa joue meurtrie le ferait sûrement passer pour un bagarreur -ce qu'il n'était pas-, et dissuaderait le petit, s'il était intrépide, de jouer les faux héros.

Il s'approcha et vint s'asseoir à côté du lionceau, avant de se racler la gorge. Sur un timbre de voix neutre, pour une fois, il voulut commencer à parler... Mais il fut bloqué. Il n'avait jamais entamé une conversation de son plein gré auparavant, et il se trouva là, comme un benêt, à chercher quoi dire. Bonjour ferait sans doute trop commun... Un "salut" trop familier, d'autant qu'il ne voulait pas que ce petit pense qu'il était son ami ou pouvait en devenir un... Mais que dire ? Il se tortura les méninges de longues secondes, même si extérieurement, il demeurait impressionnant de calme.


- De solitaire à solitaire, on peut certainement se comprendre.



Voilà ce qu'il avait commencé par dire. Il émanait de ce discours un nuage lourd que l'on devinait en provenance de son propre vécu. Il tourna la tête vers le plus petit, l'air à la fois interrogateur et attentif tout en restant un peu détaché.


- Alors. Je peux savoir pourquoi tu n'es pas avec les autres, toi ?








What does the future hold for me ? Then, that's it. Outland ?


©️ Halloween



_________________
« Il n'y a rien de plus flamboyant que le pelage fauve d'un Pridelander ayant le sang pur. Sachez-le. »


Avatar ©️ Gahiji
Signature ©️
Yetsa
MERCI !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 25 Féminin
Nb de Messages : 298
En savoir +
MessageSujet: Re: I'm only the best ! [Hotaru]   Dim 7 Jan 2018 - 17:29


Janan était très mâture pour son âge. Si il jouait, il le faisait peu. Sa maturité l’entrainait à ne pas être avec les autres. Ils l’exaspéraient. Il ne voyait pas quel plaisir tirer de rester avec des idiots naïfs. Janan ne connaissait rien à la vie, pas plus qu’un quelconque petit de son âge, mais il savait déjà qu’elle ne serait pas tendre. Un pressentiment en quelque sorte, bien qu’il ne soit en aucun cas devin. Non Janan était u fond très banal, juste plus réfléchit, têtu et en avance que les autres. Il comprenait vite. Et se lassait très vite, son seul trait immature était sans doute sa manie de râler tout le temps pour un oui ou pour un non d’une manière un peu idiote.

Il s’était crû seul. Ce n’était visiblement pas le cas, puisqu’il vit brusquement un grand lion adulte s’asseoir à ses côtés. Janan tourna sa tête vers lui, l’air un peu hautain et froid. Mais qui était donc cet étranger qui venait comme ça le voir ? Quel drôle d’énergumène. Le petit restait méfiait. Il ne croyait que dans son clan et se méfiait des autres. Particulièrement parce qu’il n’en avait jamais vraiment rencontré. Mais il savait ce qu’il se disait. Alors il regardait le nouveau venu avec un drôle d’air. Méfiant.

Puis la voix de l’adulte se fit entendre. Le pré-adolEscent eu l’air surprit et fronça les sourcils, un peu circonspect. Qu’est-ce qu’il lui racontait bien là ? Ce n’était pas parce qu’ils étaient tous deux seuls qu’ils se ressemblaient ! Janan se savait unique et n’avait pas envie qu’un inconnu lambda se compare ainsi à lui. Il était quand même vachement bizarre, cela ne faisait que renforcer sa méfiance...Que lui voulait-il exactement ? Un brin de causette ? Parce que dans ce cas il n’était visiblement pas tombé sur la bonne personne. Ses frères et sœurs en auraient sûrement été ravis, mais pas lui. Il était différent.
Et puis il reprit la parole lui demandant pourquoi il n’était pas avec les autres. Les sourcils de Janan restèrent froncés tandis que le petit jugeait son aîné l’air hautain et toujours méfiant:


Qu’est-ce que ça peut te faire que je sois seul si j’en ai envie ?
Je ne te connais pas, ce n’est pas ton problème. Et ce n’est pas parce qu’on est seuls tous les deux que je suis pareil que toi.


Le ton de Janan n’avait rien d’amical, au contraire, ça ressemblait bien plus à une colère enfantine qu’autre chose. Son jeune caractère faisait de lui quelqu’un de très franc et sans filtre. Cela changerait sûrement avec l’âge. Mais il détestait se sentir ainsi comparé à quelqu’un ! Il avait bien plus de valeur que ce que les autres semblaient bien vouloir lui donner, et il le prouverait un jour ! Non mais ! Petit, mais pas du genre à se laisser marcher sur les pattes.
Cependant il ne bougea pas. Dans son côté tête de mule, il avait décidé que c’était à l’autre de partir pas à lui. L’autre était arrivé après lui, il n’avait qu’à partir lui, et puis il était un étranger, il n’avait aucune raison d’être ici, ce n’était pas chez lui. Et c’était une bien drôle d’idée de vouloir venir dans un tel endroit dans lequel il n’y avait rien...


D’ailleurs pourquoi un étranger comme toi est venu ici ?
Il n’y a rien tu le vois bien. C’est le désert ici.


Non mais c’était vrai, quelle drôle d’idée de venir ici...Son ton n’avait toujours rien d’amical mais sa colère semblait être un peu redescendue. En lui posant une question, il se contredisait un peu de ne pas vouloir lui répondre et lui parler, mais il ne s’en rendait pas compte. Intelligent et mâture, mais il restait un pré-adolescent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5045-janan-le-jaloux
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 98 Féminin
Nb de Messages : 177
Localisation : Sur le plus merveilleux royaume qui soit : Le Mien.

En savoir +
MessageSujet: Re: I'm only the best ! [Hotaru]   Sam 13 Jan 2018 - 0:14




*Sigh* Such Infuriating... Wait... Where I Am !?


Ce visage lui rappelait celui qu'il était lui-même.

Ce regard. Cette intense façon qu'il avait eu de poser les yeux sur lui, tout en tournant vivement la tête pour le considérer avec plus d'aisance... Ce petit, c'était un petit Hotaru d'un autre royaume. Enfin... Encore eût-il fallu qu'il ait, lui aussi, cette aversion envers les étrangers. Mais ce regard froid, orgueilleux... C'était un comportement qu'il connaissait d'abord pour être le sien. C'était comme s'il était confronté à lui-même, et c'était perturbant pour le grand mâle, et douloureux à la fois. C'était comme si on avait voulu lui faire voir ce qu'il renvoyait. Et quand il faisait, dans sa tête, la liste de ce qu'avait pu être sa vie, il se sentait comme incroyablement investi d'une étrange mission de sensibilisation envers le petit. Il ne faudrait pas qu'il prenne le même chemin que lui. Ce jour-là, Hotaru comprit ce que c'était que de grandir. Grandir, c'était découvrir la vie, et se préparer à affronter les obstacles qu'elle voulait nous tendre. Grandir, c'était apprendre à se sonder, et à analyser nos sentiments, du meilleur au pire. Grandir, c'était partir en éclaireur sur un chemin instable et semé d'embûches, et revenir parfois, pour dire aux plus jeunes où se trouvaient les arbres pour qu'ils ne se les prennent pas. Ils en découvriraient d'autres, bien sûr, et ils en feraient part à leur tour à ceux qu'ils croiseraient ensuite... Grandir, c'était ce premier pas, banal pour certains mais qui relevait d'une forme d'exploit pour lui, qu'il avait fait en tentant un contact pour la première fois, et avec un étranger... Pour la première fois.

Lui-même ne comprenait pas comment cela était possible, et lui-même ne cessait de se répéter que cette initiative resterait exceptionnelle. Il avait juste approché ce petit parce que son instinct le lui avait dicté. Il était venu parce qu'il était petit, et comme il lui ressemblait de loin, il ne représentait pas de danger. Il était venu, après tout. Et peu en importait bien la raison finalement. L'essentiel était qu'il fusse là. Face à la même méfiance qu'il possédait, et se rendre compte de ce détail lui fit esquisser un sourire. Non... Pas un sourire cynique, mauvais ou fourbe comme on avait pris l'habitude de trouver chez lui. Un sourire étrange... Teinté de nostalgie, de tristesse peut-être, et quelque peu attendri. Un sourire aussi rare qu'un arc-en-ciel, qu'on ne voit que si l'on prend la peine de le chercher.

Face à la provocation enfantine du petit, Hotaru ne lui fit pas l'honneur de se montrer vexé. Il fronça les sourcils par dessus son sourire qu'il n'effaça pas, ce qui lui donna un air un peu plus mystérieux et moqueur.


- Oh, mais que tu sois seul, ça ne me fait rien. Moi tu sais, je n'approche jamais les autres. Là, j'en avais envie, parce que tu es différent des autres. Un peu comme moi. Les autres jouent. Les autres s'amusent, mais moi à ton âge, je m'éloignais, je m'asseyais dans un coin, et tout ce que je voulais, tout ce que je cherchais, c'était du calme, et de la tranquillité. Je n'ai pas changé aujourd'hui. Je maudissais ma sœur, et c'est toujours le cas.



Il ne savait pas pourquoi il lui racontait tout ça, mais peut-être que le lionceau, qu'il ne connaissait pas, reconnaîtrait lui-même des similitudes ? Hotaru se basait sur un ressenti. Les âmes solitaires sortaient du lot, et c'était en cela qu'il s'était sentit proche de lui. Pour l'instant, le jeune mâle n'atténuait en rien cette idée, bien au contraire !


- Moi non plus je ne te connais pas. Si c'est ce qui te pose problème, c'est une chose qui peut se changer. Oh, bien sûr, je sais bien qu'un point commun ne prouve en rien que nous sommes pareils. Je le sais. Mais les âmes comme la tienne sont si uniques qu'elles en deviennent rares. Je n'approche jamais les autres, je te l'ai dit. Mais j'ai fait une exception pour toi, parce qu'il m'a semblé que tu en valais la peine. Je viens voir si je me suis trompé.



Le jeune s'intéressa à la présence de l'adulte en ces terres, ce qui arracha un petit rire au fils de Damu. C'était vraiment le même, hein ? Il reconnaissait, dans cette question, toutes celles, les mêmes, qu'il avait posé d'innombrables fois à ceux qui se perdaient en Prideland. C'était incroyable de croiser ce qui était, peut-être, puisqu'il n'en savait rien encore, son alter égo. Ou du moins, une sorte d'alter égo miniature.


- Ah ah ah ! Si tu savais combien de fois j'ai demandé la même chose à ceux qui se promenaient sur le territoire d'où je viens ! Pourquoi je suis venu... ? Hum. Est-ce qu'au moins, la réponse t'intéresse vraiment ? Je peux te raconter, puisque visiblement, tu veux juste que je m'en aille. Moi je m'en fiche. Je n'aurais qu'à te le dire, repartir, et on en resterait là. Pour moi, ça ne change rien. Sinon, je peux aussi partir sans te répondre. Tu ne saurais rien de moi, et je ne saurais rien de toi. Je n'ai pas tendance à m'éloigner de chez moi. Je suis venu parce que oui, c'est le désert, et oui, quand je suis arrivé, je n'ai eu qu'une envie, c'était rentrer. Je n'aime pas l'inconnu, et je n'aime pas m'éloigner de chez moi. Mais au moment où j'ai entrepris de rebrousser chemin, il se trouve que je t'ai vu. Je t'ai vu et tu m'as intrigué. Je me suis demandé qui pouvait bien être ce fauve, ce grand lionceau d'apparence, mais à l'attitude d'adulte. Tu m'as fait penser à moi au même âge. C'est égoïste, mais je suis venu confirmer ou non cette impression que tu étais suffisamment différent des autres pour me ressembler un peu.



Il ne savait pas comment se comporter face à un jeune, ni même face aux autres en général puisque d'ordinaire, les autres venaient à lui et non l'inverse. Mais il essayait. Pour une fois qu'il faisait un effort, il ne savait d'ailleurs pas vraiment s'il devait en espérer un quelconque résultat... Est-ce que cette entrevue, d'une rareté ultime le connaissant, allait tout simplement s'achever aussi banalement qu'elle avait commencé ? Il n'en savait rien, le petit non plus, et la nature encore moins. Personne, jamais, n'aurait pu le dire tant qu'il ne se passait rien en réponse à ce que le grand venait de dire au tout petit.








What does the future hold for me ? Then, that's it. Outland ?


©️ Halloween



_________________
« Il n'y a rien de plus flamboyant que le pelage fauve d'un Pridelander ayant le sang pur. Sachez-le. »


Avatar ©️ Gahiji
Signature ©️
Yetsa
MERCI !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 25 Féminin
Nb de Messages : 298
En savoir +
MessageSujet: Re: I'm only the best ! [Hotaru]   Jeu 8 Mar 2018 - 20:08

[Vraiment déso je suis très occupée irl en ce moment ^^’]


Janan ne comprenait pas bien ce que cet adulte étranger venait faire sur les terres d’Outland. Après tout ces terres n’avaient rien d’enviables et n’étaient en rien des terres d’accueil. Et puis il comprenait encore moins le fait qu’il vienne lui parler comme cela. Le petit gardait son air mi-hautain, mi-froid. Et puis c’était quoi ce sourire ? Pourquoi est-ce qu’il souriait comme ça ? Ce le faisait rire ? Ca l’amusait de faire son malin ?
L’adulte reprit la parole. L’outlander eu une mine dédaigneuse, non mais il lui racontait toute sa vie là ou quoi ? Mais la situation changea un peu lorsqu’il lui dit qu’il était différent des autres. Janan lui jeta un petit regard intrigué mais toujours méfiant. Et puis il revint à lui-même. Janan eu envie de soupirer, nanana parler de lui, nanana ma vie, tout ça tout ça. Et puis ses oreilles tiquèrent. Un nouveau regard intrigué. Il maudissait sa sœur ?

Ce début de conversation était vraiment étrange et Janan se retrouvait partagé entre deux sensations. Il voulait qu’on le laisse tranquille et ne s’intéressait pas plus que cela aux autres, mais en même temps certains phrases de ce lion l’intriguaient...Beaucoup...Sans doute trop pour qu’il parte juste ou qu’il s’en désintéresse complètement. L’outlander ne dit rien, trop partagé pour savoir comment réagir...Et puis hop une deuxième couche vint lui le flatter. Il avait dit que son âme était unique...Ses oreilles se dressèrent sans qu’il ne s’en rende compte. Il en valait la peine. C’était ses mots. On pouvait le dire Janan était flatté. Ce lion là, qu’il ne connaissait pas, venait de lui dire qu’il avait une âme unique et qu’il valait la peine de discuter avec lui. Il se demanda si cela se voyait à ce point-là ? Sûrement que non puisqu’il était le premier à lui dire. Mais en même temps il fut content de voir que certains pouvaient voir à quel point il était quelqu’un d’unique.
Le pré-adolescent prit un petit sourire avant de répondre:


Tu as dis que tu maudissais ta sœur, pourquoi ?

Il ne fit pas référence à autre chose, c’était là la chose la plus importante qu’il avait retenu. Cela résonnait en lui. Il voyait son ressentiment envers Koda. Cela semblait être la même chose. Mais est-ce que lui aussi avec une sœur parfaite ? Une sœur que tout le monde adore et que vraiment il devrait être pareil qu’elle ?
Il râle se blottit dans sa gorge rien qu’à cette idée. Il détestait Koda. Vraiment. Et il ne pouvait que trop comprendre ce sentiment et le partager avec ce lion.

Et puis le lion se mit à rire. Comme ça. Janan fit de gros yeux. C’était si drôle que cela ? Lui drôle ? Non il n’avait jamais été drôle. Il ne faisait pas rire les autres…Il fronça les sourcils devant l’étrange réponse que lui servit son aîné. C’était tout ? Il pensait vraiment cela ? Il avait l’air adulte ? Suffisamment différent pour lui ressembler ? Il détailla le lion de bas en haut. Est-ce qu’ils se ressemblaient vraiment ? Physiquement il n’en paraissait rien. Etait-il possible qu’il puisse ressembler vraiment à quelqu’un ? Il ne ressemblait à personne à Outland. Brusquement il lâcha:


Comment tu peux savoir qu’on se ressemble ?

Le regard rougeoyant de Janan soutenait ces drôles d’yeux bleus-violacés...Qui était donc vraiment ce lion ? Il avait rembarré et pourtant celui-ci avait su trouver les mots justes pour l’intriguer. Et si ce lion était véritablement intéressant ? Et si il était de ceux du même type que son oncle ? Oncle qu’il appréciait particulièrement. Après tout il avait de l’intelligence et savait s’en servir. Est-ce que ce lion pouvait être bien mieux que ce qu’il avait crû ? Toujours était-il que sa curiosité était piqué et que si ce lion décidait de partir soudainement sans rien lui dire il en serait bien frustré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5045-janan-le-jaloux

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: I'm only the best ! [Hotaru]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm only the best ! [Hotaru]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mashiro Hotaru
» La flegmatique empreinte que tu m'as laissé (HOTARU)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
La Terre des Exilés — Outland
 :: La Plaine Aride
-