Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Pourquoi Est-Ce si Dur D’Être Seul ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 98 Féminin
Nb de Messages : 177
Localisation : Sur le plus merveilleux royaume qui soit : Le Mien.

En savoir +
MessageSujet: Pourquoi Est-Ce si Dur D’Être Seul ?   Dim 26 Nov - 19:56




... Hello Sir ? I Need Some Serenity


La journée commençait à s'achever. C'était la fin d'après-midi, et Hotaru tournait en rond dans Prideland. En une journée, il avait rencontré une Mositus du nom de Tamu dans la Savane, lui qui espérait un peu de tranquillité, et il l'avait confondue avec sa sœur. C'était dire ! Y repenser le perturbait. Si ç'avait été elle, il lui aurait dit, à Inuwa, qu'elle exagérait de lui faire croire qu'elle partait juste pour combler son manque d'attention. La réalité était qu'il espérait sans l'admettre, au fond de lui, qu'elle n'était pas partie. Il faisait le fier, celui qui s'en fiche, mais s'il avait voulu l'en dissuader, c'était parce que, contrairement à ce que tout le monde pouvait croire, il avait un cœur et avait peur pour elle. Même s'il ne la considérait pas comme sa sœur parce que la voir le faisait souffrir, apprendre qu'elle était morte, et même s'il s'était attendu, ça lui aurait fait mal quelque part. Hotaru en personne ne parvenait pas à savoir pourquoi cette partie de lui se manifestait intérieurement par moments. Il lui semblait qu'il était tiraillé, et ça lui faisait mal de se torturer à se remettre en question et à se demander pourquoi sans discontinuer.

Puisque personne ne semblait vouloir aller lui parler, et que de toute façon, il voulait être seul et avait compris qu'il ne le serait jamais s'il restait sur Prideland, il pris l'initiative qu'il n'avait jamais de s'éloigner un peu. Il voulait aller vers ce Baobab près duquel Kumpa son oncle l'avait emmené plus jeune*. Il n'avait pas compris à l'époque que l'on puisse s'attacher autant à un vieil arbre. Pour lui, ce n'était qu'un élément de la nature. Un bout d'écorce qui les dominait par sa hauteur, aux branchages puissants qui s'étendaient dans l'immensité bleutée. Il adorait admirer la nature, mais rendre des hommages aux victimes des Nyeusis au pied de cet arbre lui avait toujours parût ridicule. Encore aujourd'hui d'ailleurs, même s'il comprenait mieux la portée du geste, et qu'il saluait ce dernier.

Arrivé au Baobab, il ne prit pas le temps d'observer les environs, se sentant seul comme il le désirait. Il l'était pour l'instant, sans savoir que peut-être, on l'observait déjà de loin. Il ne se préoccupait pas de ça, et levant la tête pour observer la hauteur du végétal énorme qui se trouvait à côté de lui, il commença à en faire le tour. Il se laissait presque impressionner. Mais il n'oubliait pas qu'il n'était pas chez lui, et déjà en Prideland, il se refusait à laisser cette facette de sa personnalité resurgir. On ne le prendrait pas au sérieux s'il on découvrait sa contemplation de la nature, alors il la cachait. C'étaient ces moments à lui, et rien d'autre. Il n'avait jamais partagé ça, et sans doute ne le ferait-il jamais d'ailleurs ! Enfin, après avoir fait quelques tours sur une allure ralentie, il se recula un peu et prit place assise devant ce géant qui avait fait partie intégrante de l'histoire de sa famille, puis il détailla un peu les environs en songeant.

Ses parents s'étaient donc rencontrés ici quand les Pridelanders avaient été chassés de leur royaume initial -et parfait- par ces gros lions noirs qui s'étaient crus tout permis ? C'était au pied de ce Baobab que son père et sa mère s'étaient rencontrés, et c'était aussi ici qu'ils s'étaient presque quittés, mais qu'Asahi avait fait le choix de suivre le frère du roi chez lui. Enfin, c'était ce lieu qui servait à la mémoire de ces temps sombres, ce lieu où son oncle le roi l'avait emmené, quand il était trop petit pour comprendre.

Hotaru demeura longuement assit, et silencieux, sans plus porter attention au monde qui l'entourait, comme en pleine méditation. Les yeux tantôt longuement ouverts, tantôt fermés dans un calme olympien. Il ne prêtait plus attention à son environnement, absorbé par le flot de ses pensées qui s'accumulaient les unes après les autres sans que cela ne le fatigue. Il ressentait comme un grand calme. Ce géant d'écorce et de feuilles, ce n'était pas vraiment un simple élément de la nature, ou un arbre au bout du compte. C'était surtout le témoin de l'histoire de son clan et de sa famille. Et en cela, il en faisait grandement partie.


HRP:
 






« Who Is He ? » But, I Feel Observed...


©️ Halloween



_________________
« Il n'y a rien de plus flamboyant que le pelage fauve d'un Pridelander ayant le sang pur. Sachez-le. »


Avatar ©️ Gahiji
Signature ©️
Yetsa
MERCI !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 14 Féminin
Nb de Messages : 156
En savoir +
MessageSujet: Re: Pourquoi Est-Ce si Dur D’Être Seul ?   Dim 24 Déc - 19:29


    Le soleil était sur le point de se coucher. Une silhouette brune quittait Outland sous la lueur orangée du crépuscule. Le mâle marchait rapidement, laissant le territoire qui l'avait vu grandir derrière lui. Sa vive allure et le vent froid de la soirée faisaient que sa crinière volait en tous sens. Son regard vert de jade était posé sur un point fixe et ne déviait nulle part.

    Une fois sur la Lande des Sans-Terres, Dahaan ralentit le pas, haletant légèrement. Le Grand Baobab se dressait devant lui ; le lion l'observait fixement. Il était déjà venu ici, autrefois. Lorsque Chombo Hiki n'avait pas encore rejoint les étoiles, qui commençaient d'ailleurs à apparaître lentement dans le ciel teinté de rouge.

    Dahaan se tira de ses pensées et soupira. Il se remit à marcher, la tête baissée, laissant sa mèche cacher son regard vide d'émotions. Vide de lueur joyeuse. Sa queue traînait sur le sol, sa marche était démunie d'élégance et de dignité.
    Son crâne heurta alors quelque chose. Dahaan releva rapidement la tête : un autre lion semblait là, face à lui. Il baissa légèrement ses oreilles et grommela :

    « Excuse moi.»

    Il dévisagea le félin. Il ne lui disait rien et venait probablement d'un autre Royaume, ou était simplement Voyageur.


Spoiler:
 

_________________
K E N A N



Kit ©️ Eshina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3518-dahaan
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 98 Féminin
Nb de Messages : 177
Localisation : Sur le plus merveilleux royaume qui soit : Le Mien.

En savoir +
MessageSujet: Re: Pourquoi Est-Ce si Dur D’Être Seul ?   Dim 7 Jan - 21:59




... Hello Sir ? I Need Some Serenity


Serein. Songeur. Silencieux.

Assis, les yeux fermés, Hotaru ne pensait à rien. Sa respiration était calme et régulière, et une étrange quiétude qu'il ne comprenait pas s'était emparée progressivement de lui. Peu à peu, des images s'imposèrent à son esprit, délicates, agréables. Il ne sourit pas pour autant, se contentant de les laisser passer, sans les prendre en considération, tout en savourant l'apaisement qui le saisissait. Tout était paisible. Intensément paisible...

Dans le même temps qu'il se laissait porter par la tranquillité qu'il ne connaissait que lors de rares moments, il conservait tous ses sens en alerte. Certains diront que ça ne pouvait pas lui permettre de vraiment bénéficier de sa quiétude intérieure, mais d'autres comprendront à quel point ressentir le vent frôler sa peau de manière irrégulière peut être apaisant. Se concentrer sur les bruits lointains, tous ceux qui nous parviennent, et laisser ses moustaches frémir au moindre ressenti. Puis s'axer sur tous les sons quotidiens, ceux devenus si connus et reconnus qu'on ne les entends plus qu'en se concentrant sur eux. Tous ces bruits auxquels nous sommes tant et si bien accommodés qu'ils ne nous parviennent plus. Ces bruits, il les entendait à nouveau...


«  La vie n'est qu'un vacarme continu. Celui qui prétend connaître le silence est un indétrônable menteur », songea-t-il.



Il soupira, sans pour autant se laisser aller à ouvrir les yeux pour admirer le coucher du Cercle du Lumière. Les étoiles qui naissaient dans l'immensité sombre au-dessus de lui, lui échappaient, tout comme le spectacle progressif des changements de couleurs et de luminosité. Le temps passait, mais c'était comme si, figé, il n'en avait plus aucune conscience. Il n'aurait su déterminer le nombre de minutes qu'il avait passées ici, face au Baobab, les prunelles scellées pour ne pas le voir. Juste être ici, c'était comme un éboulement en lui. Il ne comprenait pas ce qu'il se passait en son for intérieur. Les souvenirs se mirent à jaillir soudainement. D'abord heureux, avec Ijin, Nuru et même Inuwa, qui jouaient les quatre dans les pattes de leur mère, puis dans la savane... Puis il se revît venir ici plus tôt, quand il était encore ce lionceau extrémiste qui choquait ses congénères. Revenir avec Kumpa, et lui poser toutes ces questions parce qu'il ne comprenait pas ce que le geste de ce simple pèlerinage pouvait représenter. Tous ces souvenirs le firent sourire malgré lui. Un sourire doux, tranquille... Comme le dernier sourire d'un mort. Puis, ce sourire passa de l'autre côté, laissant retomber le voile sombre qui cachait le lion dissimulé derrière tant d'arrogance. Peu à peu, les souvenirs avec Inuwa se firent plus imposants, plus réguliers, et moins agréables. Sa mâchoire se crispait, mais c'était comme s'il était bloqué. Il avait l'impression que même s'il l'avait voulu, il n'aurait jamais pu ouvrir les yeux à nouveau.

Jusqu'à ce que...

Bousculé, il se rattrapa en déplaçant son antérieur sur le côté au dernier moment. Légèrement troublé par la secousse, il avait écarquillé les prunelles une seconde, et si son premier réflexe fut celui de se rattraper, le second fut de poser les yeux sur le coupable : un lion au pelage apparemment clair. Les deux mâles se ressemblaient un peu, mais la robe fauve de celui qui l'avait importuné apparaissait comme plus « brûlée » que la sienne. Et sa crinière était d'un noir impénétrable, quand celle d'Hotaru était plutôt cendrée.

L'autre grommela un pauvre « excuse-moi » dans sa barbe qu'il n'avait pas, ce qui eut pour effet de faire s'incliner les oreilles d'Hotaru en arrière.


- Excuse-moi, excuse-moi... Non mais tu peux pas faire attention ? Tu es aveugle ? Visiblement non. Alors regarde un peu où tu marches, c'est clair ? s'énerva-t-il.



Toujours assis, sa queue commença à s'agiter faiblement, balayant la poussière de la savane. Il leva le menton avec sa fierté habituelle et poursuivit :


- Que tu bouscules quelqu'un est une chose, mais tâche au moins de faire des excuses acceptables. (Il laissa passer un moment de silence, avant de soupirer à nouveau d'agacement). Enfin bref... Je me nomme Hotaru, et j'appartiens à la famille royale de Prideland. Qu'en est-il de toi, étranger ? Quel est ton nom ?



Bien sûr, en temps normal, Hotaru vouvoyait ses interlocuteurs lors d'un premier échange, aussi tendu soit-il, mais dans le feu de l'action, ses premières paroles avaient été faites sous le tutoiement, et le modifier aurait parût bien étrange. Il toisait l'autre avec un regard sévère, mais ne montrait, à part ça, aucun signe d'agressivité inquiétant. Par contre, il regrettait déjà amèrement de ne pas s'être trouvé sur Prideland.









« Who Is He ? » But, I Feel Observed...


©️ Halloween



_________________
« Il n'y a rien de plus flamboyant que le pelage fauve d'un Pridelander ayant le sang pur. Sachez-le. »


Avatar ©️ Gahiji
Signature ©️
Yetsa
MERCI !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Pourquoi Est-Ce si Dur D’Être Seul ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi Est-Ce si Dur D’Être Seul ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Toilettes de Mimi Geignarde] Drôle d'endroit pour se cacher
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: RPs abandonnés
-