Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Odon, Metua, Choyo, Jen, Yetsa, Rana & Eshina

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Stardiva Music

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Regina tremendae majestatis [PV Waasi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 19 Masculin
Nb de Messages : 240
En savoir +
MessageSujet: Regina tremendae majestatis [PV Waasi]   Dim 19 Nov - 23:38

Regina tremendae majestatis
@Waasi
Sa vengeance était terminée.

Lui qui avait cru s'être débarrassé de ses démons portait encore le sang et les griffures de ses derniers sur son corps déjà marqué. Il avançait, la démarche lente et l'esprit perdu dans ses pensées, étudiant ses sentiments comme on l'aurait fait d'une bête curieuse qu'on ne parviendrait à comprendre. Le sang coulait doucement des blessures qu'il avait récolté durant son dernier affrontement, mais il en sentait à peine le picotement, s'en souciant bien peu : ce n'était sûrement là que des vulgaires bagatelles qui ne tarderaient guère à cicatriser, sans aucun doute. Laissant ça et là quelques traces de sang mêlé sur son passage, le Général continuait sa progression.

Il s'était débarrassé des assassins à sa poursuite, s'était battu, avait tué à nouveau. Cette situation éveillait chez lui des sentiments et des sensations qui, autrefois poussiéreux, revenaient à lui, de plus en plus proches et familiers. Il avait été glorieux, autrefois. Il avait été un Général respecté, il avait conquit des terres et des peuples pour un Empire qui n'avait pourtant cru une seule seconde à ses dires. Et maintenant, qu'était-il ? Une épée brisée, couverte du sang de ceux qui autrefois étaient ses alliés.
C'était une bien étrange journée que celle-ci.

Le soleil baissait déjà quand Kozmotis s'était demandé où se rendre. Prideland était un royaume d'or et de paix, un décalage qu'il ne souhaitait pas subir alors que les bribes de son existence chez les Arenarius lui caressaient ainsi l'esprit. Instinctivement, le grand mâle brun bifurqua vers le royaume voisin : Outland, celui qui l'avait fait réfléchir et qui l'avait réveillé de sa torpeur.

Contrairement à la dernière fois qu'il s'y était aventuré, les frontières ne semblaient ici à aucune terre désolée : le sol était couvert d'un léger, mais existant, tapis d'herbes vertes, et on pouvait encore voir sur les branches des quelques arbres des feuilles vertes qui trahissaient la vitalité de leur hôte. La frontière ne devrait plus être bien loin, maintenant, à moins qu'il ne l'ai déjà franchie : l'odeur mêlée des nombreux Voyageurs et des Outlanders était forte, ici.
Mais si c'était la frontière, reverrait-il la lionne aux yeux de feu de la dernière fois ? Cette rencontre avait éveillé chez lui des sentiments contraires qu'il tâchait toujours de comprendre et d'évaluer, et pourtant il ne comprenait pas parfaitement ce qui s'était passé. Elle était forte et noble, glorieuse comme autrefois il l'avait été, et malgré tout Kozmotis ne parvenait à savoir s'il appréciait et si c'était bel et bien pour ce qu'il avait reconnu chez elle.
Dans tout les cas, il y avait peu de chances qu'il la croise : les terres étaient vastes, les frontières longues et cette période, bien trouble.

Ses pas toujours fermes l'avaient mené au bord de ce qui semblait une petite source, formant un bassin assez grand pour sembler un très petit étang, et d'où s'écoulait un ruisseau d'eau clair qui s'en allait en zigzagant sur un petit lit de pierres. Là, le lion des tempêtes s'était arrêté, se penchant quelques instants pour se désaltérer, savourant l'eau glacée qui glissait le long de sa gorge et de sa crinière. Il regarda quelques instants son reflet, et plongea ses pattes souillées de sang dans l'eau, observant les volutes pourpres qui s'y formaient et se retrouvaient emportées par le léger courant.

Il faudrait qu'il pense à nettoyer ses blessures dès que possible.

Mais tout de même, c'était étrange. Kozmotis avait aimé les terres de sa naissance, apprécié les champs d'or de Prideland, ondulants comme des vagues sous le soleil couchant, admiré les blanches montagnes où il avait manqué de se perdre dans le froid et cette chose nommée neige qu'il ne connaissait pas il y avait quelques jours encore. Et pourtant... C'était le côté décharné et militaire de Outland qui lui avait parlé, au plus profond de lui, faisant résonner le glas martial qui avait toujours régit sa vie.

Assis là, au bord de l'eau, le Général exilé se tint droit, de toute sa noblesse et sa gloire, et laissa son regard d'acier parcourt les alentours avec curiosité et, étonnamment, une certaine reconnaissance.

©️ 2981 12289 0

_________________
"I chase after danger and crave the taste of blood, I was
never one to enjoy the simple things in life."


Signa (c) Kozmotis ; Avatar (c) Rana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4102-kozmotis-i-used-to-be-a-g
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 38
En savoir +
MessageSujet: Re: Regina tremendae majestatis [PV Waasi]   Mar 21 Nov - 12:09

Tu ne saurais dire ce qui t'amène sur le Champ Herbeux, aujourd'hui. Souhaites-tu t'évader à nouveau de l'activité du clan, ou veux-tu profiter de la rare végétation des terres d'Outland ? Nous - lecteurs - t'observons discrètement de là où nous sommes, Waasi. Tu es assise, la tête levée vers le ciel bleu, constellé de quelques nuages moutonneux. Tu profites de la brise fraiche qui souffle par moments. Tu laisses ton esprit vagabonder. Tu restes immobile un bon moment, à ne sentir rien d'autre que la caresse du vent.
Tu aimes beaucoup cet endroit, tout comme ton frère et ta mère. Vous vous retrouvez souvent en ce lieu, pour discuter ou simplement profiter du calme. Pourtant, il semblerait que ni Tahani, ni Tadji ne soient disposés à te rejoindre, aujourd'hui. Probablement sont-ils affairés ailleurs à cause d'une quelconque affaire.

Le temps passe et les nuages défilent à l'horizon. Le soleil commence à décliner lorsque tu te décides enfin à te lever. Tu cherches un point d'eau pour t'abreuver. Nous te suivons à travers le Champ Herbeux. Alors que nous longeons avec toi la frontière avec la glorieuse Prideland et apercevons au loin les terres sèches recouvrant la plus grande partie de ton royaume, nous ne pouvons que constater le contraste saisissant offert par ces deux mondes. Après ton passage, nous voyons quelques petits herbivores qui osent pointer le bout de leur museau. Une lueur d'espoir pour les terres désolées des exilés ?
Il est temps de mettre fin à notre intervention pour reporter une totale attention sur toi, car tu viens de repérer un autre lion.

Tu couches vivement les oreilles en arrière, comme tu as l'habitude de faire lorsque tu es surprise. A quelques pas de toi, près d'un point d'eau frontalier et te tournant le dos, se trouve Kozmotis, le général des Arenarius que tu as rencontré quelques temps plus tôt. Tu ne te serais pas attendue à ce qu'il vienne à nouveau près d'Outland, à supposer qu'il sache où il se trouve. Cependant, ce n'est pas ce qui fait l'objet de ta stupéfaction générale. Tu as remarqué de nouvelles blessures venant s'ajouter aux cicatrices du voyageur. Le sang n'étant pas encore nettoyé, elles doivent être récentes. Tu en déduis que Kozmotis s'est battu. Peut-être a-t-il même tué.

- Quel est le malheureux qui a bien pu croiser votre route ? demandes-tu avec audace.

Malgré tes précédentes constatations, tu n'affiches aucun signe de peur. Ta queue fouette l'air et ton visage exprime une détermination implacable. Si jamais ce lion eut fait quoi que ce soit susceptible de causer du tort à ton clan et ou ta famille, il subira ton courroux. Votre dernier échange a peut-être été courtois, mais tu n'accordes plus ta confiance aussi aisément que jadis.

_________________

Code couleur : brown


Dernière édition par Waasi le Ven 24 Nov - 11:16, édité 1 fois (Raison : Ponctuation)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5053-waasi-princess-of-outland
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 19 Masculin
Nb de Messages : 240
En savoir +
MessageSujet: Re: Regina tremendae majestatis [PV Waasi]   Mer 22 Nov - 3:58

Regina tremendae majestatis
@Waasi

L'eau continuait de couler tranquillement, emportant de temps à autre un peu du sang que le Général laissait s'écouler dans le bassin. Perdu dans ses pensées, il regardait parfois son reflet, parfois les alentours, étonné de son propre calme après la rage dont il avait fait preuve contre son Némésis. Privé des dernières bénédictions de ses Dieux, son âme promise à ces mêmes divinités, il y avait peu de chance que ce vaurien puisse un jour retrouver la paix, de cette vie comme dans une autre ; le cadavre refroidissant rapidement était resté sur les lieux : reste à savoir qui le mangerait en premier. Bah. C'était tout ce qu'il méritait.

Kozmotis se sentait étrangement vide et étrangement seul. Immobile et silencieux, il paraissait semblable à ce calme et curieux matin suivant le passage d'un ouragan. Qu'allait-il faire maintenant ? Il y eu quelques bruits venant de derrière lui, et une voix s'éleva tandis que Kozmotis, assis au bord de l'eau, tournait son buste vers l'origine de cette voix qui lui semblait familière et récente.

- Quel est le malheureux qui a bien pu croiser votre route ?

C'était Waasi. Incapable de dire si son arrivée l'étonnait plus que cela ou s'il s'y attendait, le grand mâle brun se contentait de l'observer de son regard couleur d'acier. Elle se tenait droite et fière comme la dernière fois qu'ils s'étaient vu, et si son allure et son regard étaient ceux d'une lionne appliquée et attentive au moindre mouvement qui pourrait sembler incriminant, le lion des Tempêtes ne pouvait s'empêcher de relever le ton téméraire qu'elle avait employée.

- Un spectre des terres qui étaient les miennes.

Un spectre, c'était le terme. Quand il l'avait croisé, Tarak n'était plus que l'ombre de lui-même. Autrefois, il était digne et brave, la carrure forte et le regard fier. C'était un fou rongé par la démence et la haine que le Général avait trouvé à la place du subordonné qui l'avait trahi, et pourtant son coeur ne trouvait nulle pitié pour cet être qui lui avait tout arraché. Mais lui, qu'était-il devenu ? S'était-il, lui aussi, réduit à si peu ? Déjà droit, l'Arenarius qui se tenait au-dessus de l'eau tâcha de se redresser de toute sa grandeur. Il n'accepterait jamais de sombrer aussi bas que son ancien allié. Pas maintenant que les sentiments de son passé lui revenait.

- Une menace pour tout être sensé qui aurait croisé son chemin, une griffe à prendre pour tout ceux qui auraient recherché un allié.

Utilisant ses termes, Kozmotis ne se doutait pas que la Princesse d'Outland comprendrait ce qu'il sous-entendait là : elle et sa terre avaient des ennemis contre lesquels il avait été averti, et dans l'état dans lequel l'Arenarius se trouvait, il était évident qu'il aurait accepté la servitude à n'importe quelle cause contre la promesse rapide qu'on lui apporte l'exilé en cavale. Et pour peu qu'on l'eut aperçu aux frontières d'Outland... Enfin bon ; cette créature qu'était l'assassin appartenait désormais au passé, devenu tas de chairs froides nourrissant les rapaces.

Maintenant qu'elle était à nouveau devant lui, le Général se remettait à contempler celle qu'il considérait comme son égale. Waasi était tendue, ce qu'il pouvait aisément comprendre : qui ne l'aurait pas été devant un étranger couturé de cicatrices, parsemé de blessures, au pelage ça et là ensanglanté ? Et pour peu qu'il fut trop proche de la frontière ou qu'il l'eut carrément dépassé, la Princesse guerrière aurait toutes les excuses nécessaires pour le chasser à nouveau d'ici, que cela fut par la parole ou par la force.
Se battre contre elle ? Pourquoi pas. L'idée n'était pas si terrible que ça, car Waasi aurait été à ses yeux un adversaire honorable à affronter, que ce fut amicalement ou sur un champ de bataille. Cependant, sur le moment, Kozmotis ne pouvait nier qu'il espérait que ce combat n'aurait pas lieu, pas tout de suite du moins.

Mais si elle le lui demandait, comment justifier sa présence en ces lieux ? Il ne pouvait nier être attiré, par ces terres et par l'ambiance de ces dernières, mais était-ce la seule raison ? Il se pouvait aussi qu'il fut victime de sa curiosité, lui le voyageur qui ne connaissait encore que les frontières d'un territoire dont il se sentait plus proche qu'il ne l'aurait cru.

Face à cette histoire, de nombreux sentiments parfois même contraires remontaient à la surface de son esprit, et décidant de les ignorer pour le moment et de rétablir sa concentration le Général planta son regard dans celui de feu de la lionne en face de lui, stratégie qui marcha particulièrement bien. Allait-elle le chasser cette fois-ci ?

©️ 2981 12289 0

_________________
"I chase after danger and crave the taste of blood, I was
never one to enjoy the simple things in life."


Signa (c) Kozmotis ; Avatar (c) Rana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4102-kozmotis-i-used-to-be-a-g
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 38
En savoir +
MessageSujet: Re: Regina tremendae majestatis [PV Waasi]   Sam 25 Nov - 22:10

Tu affiches brièvement une moue réprobatrice. Les paroles du voyageur éveillent un sentiment de méfiance chez toi. Tu n'arrives pas à établir un conducteur logique entre ce que tu sais de lui et ce qu'il te dit à l'instant présent. Peut-être ment-il ou du moins ne te révèle-t-il pas toute la vérité sur la curieuse affaire à laquelle il a été impliqué. Tu n'as peut-être pas plongé ton interrogatoire dans les détails la dernière fois que tu as vu ce voyageur mais cette fois-ci, la situation est différente. S'il n'a pas officiellement franchi la frontière, Kozmotis se trouve près de ton territoire, apportant l'odeur du sang et ne te donnant aucuns détails sur son affrontement. La situation dans son ensemble est bien trop suspecte pour que tu puisses te contenter de ses vagues explications.

- Pardonnez-moi mais... Pourquoi ce "spectre" aurait cherché vous nuire, Arenarius venu sur la Terre des Lions pour satisfaire sa curiosité ? demandes-tu, dubitative.

Tu te montres de plus en plus sèche depuis le début de votre courte rencontre. Malgré le semblant de politesse qui semble se dégager de tes paroles, ta voix incisive ainsi que son autoritarisme ne trompent pas sur l'insuffisance du discours du lion. Tu dévisages le voyageur. Ton regard est intense et tes yeux semblent sur le point de s'embraser. Ton visage quant à lui, est inexpressif. Tu essaies de déchiffrer celui qui se trouve en face de toi sans grand succès. Tu te trouves dans l'incapacité de savoir si ce lion ment ou dit la vérité. Cela t'agace et nous le ressentons dans ton attitude.
La curiosité que tu as ressentie la dernière fois que tu as vu Kozmotis ne t'a pas entièrement quittée mais elle n'a pas sa place aujourd'hui au vu des circonstances de votre rencontre. Laissant la parole à ton sens du devoir, tu en viens même à regretter que le voyageur ne se soit pas tenu à l'écart d'Outland.

La seule chose que tu peux affirmer pour le moment, c'est que ce lion ne s'en est pris à aucun de tes camarades. Tu as eu tout le loisir d'analyser les odeurs environnantes et tu sais que Kozmotis n'est pas venu sur votre territoire. Tu penses donc que l'Arenarius dit vrai lorsqu'il affirme avoir affronté un ennemi en provenance de son empire natal mais cela ne suffit pas à balayer tes doutes pour autant. Tu gardes un souvenir amer des étrangers depuis les récents évènements sur la terre des exilés. Quand bien même Kozmotis n'est vraisemblablement pas affilié à Hourasi, tu sais très bien que cela ne le place pas au-dessus de tout soupçon.

- Et surtout, que venez-vous faire à nouveau près d'Outland ? Si ce criminel se trouvait dans les parages, nous l'aurions remarqué. affirmes-tu d'une voix forte.

Nous autres lecteurs pouvons discerner une pointe d'hostilité dans la tonalité que tu prends. De ton côté, tu étudies le moindre mouvement suspect de la part de Kozmotis et redouble de prudence. Tu préfères ne pas avoir à en arriver à l'affrontement mais es prête à sortir les griffes si tu le juges nécessaire. Ton interlocuteur sortant d'un combat, tu bénéficies d'un avantage si un nouveau venait à éclater. Tu ne peux prédire la réaction de l'Arenarius car tu ne sais rien de lui et tant que tu ne possèdes aucune certitude sur ses intentions, tu ne peux te résoudre à baisser ta garde.

_________________

Code couleur : brown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5053-waasi-princess-of-outland
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 19 Masculin
Nb de Messages : 240
En savoir +
MessageSujet: #3D718F   Dim 26 Nov - 20:22

Regina tremendae majestatis
@Waasi

La lionne ne semblait guère ravie de ce qu'elle venait d'apprendre là et Kozmotis fronça les sourcils, non de mécontentement, mais pour chercher ce qui avait pu déplaire dans ses termes ou ses informations.

- Pardonnez-moi mais... Pourquoi ce "spectre" aurait cherché vous nuire, Arenarius venu sur la Terre des Lions pour satisfaire sa curiosité ? Son ton changea, plus glacé qu'il ne l'était avant. Et surtout, que venez-vous faire à nouveau près d'Outland ? Si ce criminel se trouvait dans les parages, nous l'aurions remarqué.

Venu sur la Terre des Lions pour satisfaire sa curiosité ? Mais c'était sur Outland qu'il... Il y avait là un effroyable quiproquo que le voyageur se devait de démêler avant que la situation ne dégénére en pire, pour lui comme pour l'outlander. Le Général, se tournant entièrement vers elle, adopta une fois forte et un ton des plus sérieux, ne reflétant ni agressivité ni mécontentement. Il y avait là un problème qu'il se devait de régler, fixé et condamné par le regard embrasé de Waasi, qu'il embrassait de ses yeux gris d'acier.

- Il semble que la situation dans laquelle nous nous trouvons actuellement requière de plus amples explications.

C'était la deuxième fois en tout et pour tout qu'il se décidait à expliquer ce qui lui était arrivé, avant qu'il n'arriva sur la Terre des Lions. Cette fois-ci, la tension que tisait entre eux son interlocutrice n'était pas pour le mettre à l'aise, mais avait au moins 'avantage de le motiver à justifier son errance.

- Je suis effectivement l'ancien Général des Arenarius : ancien, car j'ai été chassé de mon empire pour avoir dénoncé le complot d'une lionne de haut-rang qui mettait en péril Empire et Empereur. En représailles, ma famille fut massacrée et mes paroles, considérées comme des blasphèmes auxquels n'osa croire mon dirigeant.

Le lion des Tempêtes marqua une pause, scrutant le visage de la princesse dans l'espoir d'y discerner une émotion quelconque. Ces yeux de feu le fascinaient.

- Ainsi, ayant pourtant annoncé la vérité, je fus chassé et traqué comme un ennemi par des assassins aux ordres notamment de celle que j'avais dénoncé. Ils étaient au nombre de trois en quittant notre empire, et je finis par me débarrasser de deux des attaquants au cours de mon exil. Le troisième me suivi jusqu'aux frontières de la Terre des Lions, où je cru qu'il avait péri dans les marécages. Il n'en était rien, comme je m'en suis rendu compte en le retrouvant malmenant un autre félin qui avait eu le malheur de croiser sa route. Le sang que je porte est celui de ce dernier affrontement, où fut mis à mort l'assassin devenu fou par la traque qui s'en prenait à moi, mais également l’exécuteur de ma famille.

Le Général avait fini par faire son deuil, mais le retour de Tarak avait jeté une pierre dans la mare de ses souvenirs, et disant cela il revoyait la grotte dans laquelle il avait retrouvé les corps déjà froids des siens. Serrant les mâchoires, Kozmotis chassa cette image dans les profondeurs oubliées de sa mémoire.

Ainsi, c'était là un véritable rapport qu'offrait le Général exilé à la Princesse d'Outland, le rapport d'un lion innocent qui en dénonçant les conspirations et cherchant à défendre son Empire n'était parvenu qu'à perdre tout ce qu'il avait un jour possédé et chérit. Malgré son air droit et son intonation sérieuse, on aurait pu, attentif, distinguer dans sa voix des traces d'une peine et un sentiment de profonde trahison qu'il ne pourrait probablement jamais complètement parvenir à effacer.

Mais il était un autre point qu'il se devait d’éclaircir aux yeux de celle qu'il avait espérée revoir, point que lui-même ne parvenait pas complètement à expliquer.

- C'est en revanche sur les Terres d'Outland que je me suis aventuré par curiosité. Ma réapparition ici reste, en revanche, un mystère même pour moi.

Une nouvelle fois, Kozmotis marqua une pause, détachant son regard de Waasi pour observer les alentours. L'eau coulait toujours, redevenue limpide, ayant laissé ses pattes dénuées de sang. Au loin, la couche d'herbes sèches disparaissait pour offrir au ciel la vision des entrailles de terre qu'elle dissimulait. Il n'y avait pour le moment plus qu'un très discret courant d'air. Pourquoi cela ? Il ne comprenait pas.

- Il y a ici quelque chose qui m'attire sans que je puisse le comprendre, ni que je sache ou puisse expliquer ce que c'est ou de qui il s'agirait.

Les prunelles d'acier se posèrent sur Waasi et ne la quittèrent plus, respectueuses, attendant ne serait-ce qu'une réaction à son long et révélateur discours. Qu'allait-elle en penser ? Il avait parlé de coeur et de vérité purs. Restait cependant à savoir si cela convaincrait la lionne à l'allure de reine de ne pas le chasser d'ici. Le moment sous la pluie, où il l'avait vu se perdre dans ses dires et ses pensées, lui revint à l'esprit.

©️ 2981 12289 0

_________________
"I chase after danger and crave the taste of blood, I was
never one to enjoy the simple things in life."


Signa (c) Kozmotis ; Avatar (c) Rana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4102-kozmotis-i-used-to-be-a-g
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 38
En savoir +
MessageSujet: Re: Regina tremendae majestatis [PV Waasi]   Lun 27 Nov - 14:56

Regina tremendae majestatis
Waasi & Kozmotis

Tu restes silencieuse durant tout le discours du général et même lorsque celui-ci eut terminé, réticente à émettre un quelconque jugement pour le moment. Pensive, tu te demandes toujours, sans grande conviction, si tu dois croire ou non aux paroles de Kozmotis. Derrière ce masque de méfiance ainsi que la distance que tu essaies de prendre face au voyageur, tu connais la réponse au fond de toi. Tu sais qu'il est impossible d'inventer une telle histoire mais ce n'est pas le facteur principal qui joue en faveur de l'Arenarius. Tu discernes une certaine mélancolie en lui qui t'a touchée tout au long son récit, bien plus que ce que tu peux laisser paraître.
Tu fermes un instant les yeux. En prenant suffisamment de recul par rapport à l'histoire de l'Arenarius, tu te rends compte qu'il a presque tout perdu. Les valeurs sacrées des lions de feu te reviennent à l'esprit. De la famille, du devoir et de l'honneur, il ne reste au général plus que l'honneur. Ta nature empathique prend le dessus. Tu essaies d'imaginer ce que tu ressentirais à la place de Kozmotis si les mêmes malheurs venaient à s'abattre sur toi et la douleur indescriptible que tu ressens en guise d'aperçu ne te fais guère envier son sort.
Lorsque tu rouvres les yeux, la flamme ayant animé ton regard a disparue au même titre que la tension de ta dernière intervention. Nous pouvons discerner chez toi un changement notable de comportement et d'expression. Ton regard n'est plus de braise tout comme les traits de ton visage ne restent pas figés. Tu laisses entrevoir tes émotions.

- La quête du pouvoir figure parmi les luttes les plus acharnées. Les plus indignes pensent que tout doit leur revenir de droit, sans considérations pour les êtres qui constituent l'essence même du royaume. te contentes-tu de répondre.

Ta voix est calme et ta tonalité, respectueuse. Pourtant, ce n'est en rien comparable à la rigueur militaire qui a pu animer votre précédente rencontre. Tu es plus douce et nous pouvons sentir dans les subtilités de ta voix que tu te sens désolée pour ton interlocuteur. C'est bien la compassion qui guide tes pas et tu déplores que quiconque aie dû faire face à un tel chagrin du deuil. Malgré tout, tu ne peux qu'admirer le courage et la ténacité de ce lion qui, après tous ces coups subis, se tient aujourd'hui devant toi, droit et fier, tel le général qu'il a toujours été et qu'il sera toujours.
Ton regard se perd dans le vague tandis que tu médites sur le pouvoir et ses conséquences. Tu fais le parallèle entre le récit de Kozmotis et les conflits qui ont tourné autour du trône d'Outland. Dans votre cas, la finalité de votre histoire est différente car vous avez pu écraser la rébellion Hourasienne mais si cela n'avait pas été le cas, peut-être auriez-vous subi le même sort. Toutefois, même votre victoire fut une défaite car votre royaume s'est scindé en deux depuis des années. Tu ne vois aucun intérêt constructif dans cette lutte. Si Hourasi recevait son trône tant désiré, du doutes fortement qu'il eut été un meilleur dirigeant que ta mère qui s'évertue à se montrer digne de l'héritage de Massempo chaque jour.
Au sein de toutes ces intrigues, tu as agi au mieux. Tout comme Kozmotis et probablement tout comme Hourasi ou cette fameuse impératrice. Cette affirmation peut être surprenante mais si nous y réfléchissons, tous les tyrans ne pensent-ils pas agir au mieux pour eux ainsi que leur royaume ? Cela ne rend pas leurs actions objectivement bonnes car faire au mieux ne signifie par nécessairement faire bien. Selon toi, c'est ce qui différencie le bon du mauvais dirigeant, le mauvais étant bien trop ancré sur le culte de sa propre personne pour prendre en considération les pleines conséquences de leurs actions.

- Qu'allez-vous faire maintenant ? t'enquis-tu.

Cette transition entre tes réflexions et ta question au voyageur est abrupte mais contrairement à ce que nous autres lecteurs pourrions penser, tu restes très attentive à ce qui se passe autour de toi. Si l'atmosphère est bien plus détendue qu'au début de cette conversation, tu ne baisses pas complètement ta garde pour autant. Kozmotis s'est peut-être battu pour ce qu'il pensait juste mais peut-être n'a-t-il pas bien agi. Tu ne possèdes pratiquement aucune connaissance de l'empire du général ainsi que sa situation et c'est une hypothèse que tu n'écartes pas, bien que tu n'approuves guère la cruauté dont il a été victime.
Ta question quant à elle nous fait à première vue penser à une curiosité polie. En réalité, dernière réplique de l'Arenarius t'a intriguée. Tu te demandes ce qui peut attirer le voyageur près d'Outland alors que les lions préfèrent éviter tes terres arides, autant pour le caractère inhospitalier du territoire que des membres de ton clan car malgré le règne de Tahani, vous gardez une réputation de hors-la-loi.
Tu dévisages Kozmotis de tes grand yeux de braise, attendant patiemment sa réponse.


_________________

Code couleur : brown


Dernière édition par Waasi le Ven 1 Déc - 14:02, édité 2 fois (Raison : Faute de frappe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5053-waasi-princess-of-outland
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 19 Masculin
Nb de Messages : 240
En savoir +
MessageSujet: Re: Regina tremendae majestatis [PV Waasi]   Mer 29 Nov - 22:38

Regina tremendae majestatis
@Waasi

Eh bien, qu'en pensait-elle ? Waasi l'avait écoutée sans l'interrompre, mais désormais elle restait silencieuse et tout deux se regardaient, attendant peut-être que l'un des deux ait une réaction, une parole, fasse avancer les choses. Impossible de savoir si ces paroles avaient convaincue la lionne ou si elle continuait de douter et de craindre... Certainement encore un peu, sans grande surprise.

La Princesse ferma une nouvelle fois les yeux, étrange attitude que lui reconnaissait désormais Kozmotis, l'ayant vu déjà deux fois se perdre dans le lointain de ses pensées au cours des deux discussions qu'ils avaient entretenus. Respectueux, il la laissa faire sans dire mot, se contentant de la regarder alors qu'elle semblait juger le pour et le contre de ses paroles. Oh, elle pouvait très bien ne pas le croire : il avait connu des lionceaux avec assez d'imagination pour inventer de pareilles histoires, et lui-même aurait été méfiant vis-à-vis d'un étranger se déclarant chassé de son Empire et s'aventurant un peu trop près sur ses ter- voyons, mais de quoi parlait-il : il n'avait aucune terre à défendre et à surveiller, désormais. Dans un léger soupir, le Général travailla sa patience.

Elle ouvrit finalement les yeux comme si la vérité lui était finalement apparue, acceptant de délier les traits de son visage et les noeuds qui tendaient les muscles de son corps. Le changement était radical, étonnant presque, et l'Arenarius ne pu que comprendre, avec soulagement, qu'elle croyait ses dires et, mieux que cela, qu'elle les comprenait.

- La quête du pouvoir figure parmi les luttes les plus acharnées. Les plus indignes pensent que tout doit leur revenir de droit, sans considérations pour les êtres qui constituent l'essence même du royaume.

Les traits fins et le pelage clair de l'Impératrice lui revinrent alors que Waasi parlait du pouvoir, et le Général les chassa avec une certaine rancœur de son esprit, acquiesant doucement en entendant les paroles de la lionne d'Outland. Qu'étaient devenues ses terres, maintenant qu'il n'était plus là pour mener les armées que l'effroyable manipulatrice avait gagnée ? Était-elle parvenue à reformer les troupes de sa tribu autrefois annihilée, avait-elle prit d'assaut son Empire bien-aimé ? C'était là des pensées bien sombres qui venaient harceler son esprit, et des questionnements auxquels Kozmotis ne trouverait jamais de réponses ; mieux valait les écarter et prier les Dieux que dans leur fierté ils n'aient de cesse de soutenir son peuple.

- Qu'allez-vous faire maintenant ?

Comme la lueur d'un feu chasse les ténèbres, la voix de Waasi venait de le sortir de ses obscures pensées, le ramenant au temps présent et face à la réalité de sa situation. Le brasier de son regard toujours posé sur lui, elle le fixait, attendant une réponse. Qu'allait-il faire ? Voila une question à laquelle même lui, pourtant le premier concerné, ne savait guère quoi répondre. Il aurait bien évidemment, et faute de mieux, reprendre le chemin de Prideland, car c'était sûrement là qu'il avait fait le plus de rencontres, ou encore la Lande des Sans-Terres, bien que l'idée de s'en retourner fouler la poussière qui avait accueillie le corps de Tarak ne le tenta guère non plus. La question de rester près d'Outland ne se posait même pas : malgré sa proximité avec la frontière et son envie de s'approcher un peu plus de ces terres, ce n'était guère un endroit où il était le bienvenue, on le lui avait bien fait comprendre la première fois qu'il s'en était approché.

- Honnêtement ? Je n'en sais rien. Je n'ai à faire nulle part, et j'attendrais un peu pour retourner sur la Lande des Sans-Terres. ... Je ne sais pas.

Combien de temps avant que les rapaces n'aient nettoyés la carcasse et emportés le souvenir de cet ignoble individu ? Quelques heures, quelques jours au pire, mais là n'était pas forcément le problème : n'y avait-il aucun oiseau, aucun charognard capable d'arracher des lambeaux de ses cauchemars, des bribes de mémoire, pour l'en débarrasser à tout jamais ? ... Voulait-il réellement s'en débarrasser, tout compte fait ? N'avait-il pas tiré satisfaction de la mise à mort de cet assassin ? C'était là l'achèvement de sa vengeance, la libération des fantômes qu'il traînait derrière lui... Et peut-être, sa propre libération à lui, en y pensant.

Parfois, quand il y pensait, le Général Kozmotis ressentait la terrible et idiote peur qu'en s'étant débarrassé de ces assassins il ai brisé la dernière chose qui le reliait réellement à sa terre. Alors, il priait ses Dieux, sortait ses griffes, et attendait l'orage en se remémorant les chants de ses terres... Le chant des tempêtes.

Et voici que lui-même s'était laissé emparer par ses propres pensées, comme Waasi l'avait fait avant lui ! Reposant son regard couleur d'acier sur la Princesse de guerre des terres qui l'entourait, Kozmotis attendit les dires de celle-ci.

©️ 2981 12289 0

_________________
"I chase after danger and crave the taste of blood, I was
never one to enjoy the simple things in life."


Signa (c) Kozmotis ; Avatar (c) Rana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4102-kozmotis-i-used-to-be-a-g
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 38
En savoir +
MessageSujet: Re: Regina tremendae majestatis [PV Waasi]   Dim 3 Déc - 22:02

Regina tremendae majestatis
Waasi & Kozmotis

Tu dévisages ton interlocuteur avec une certaine incrédulité. Tu ne t'attendais pas à ce que le général fasse preuve d'aussi peu de conviction quant à la marche à suivre. Tu interprètes l'attitude de Kozmotis comme étant une marque de nonchalance et cela tend à t'irriter. Grâce à ta nature empathique, tu parviens à comprendre la dureté de ce que le général a enduré. Toutefois, grâce à ton esprit logique, tu sais qu'il a tout intérêt à bien vite se ressaisir s'il ne veut pas se faire marcher sur les pattes par toute la Terre des Lions. Tu as vu Kozmotis souillé par le sang d'un autre lion et tu sais le sort qui l'attend s'il tarde trop à prendre une décision. En effet, si quelqu'un d'autre venait à apprendre son acte, le voyageur pourrait se voir chassé de toutes parts et peut-être même traqué.
Tu hésites à mettre ton museau dans des affaires qui ne concernent pas directement ton clan. Tu penses tout de même pouvoir émettre un avis objectif sur la situation étant donné que tu bénéficies d'un point de vue extérieur en plus de connaître le comportement des habitants de la Terre des Lions. Tu estimes honorable d'avertir Kozmotis des conséquences de son action, aussi déplaisante la vérité puisse-t-elle être et aussi rude puisses-tu paraître. Ensuite, libre au voyageur d'entendre - ou non - ce que tu as à dire.

- Je ne crois pas que cela se présente pour vous comme option. Les nouvelles circulent vite et les clans ne vous accueilleront pas à pattes ouvertes s'ils apprennent que vous avez commis un meurtre. affirmes-tu.

Aussi ironique cela soit-il, s'il eut existé un clan capable de ne pas stigmatiser Kozmotis pour ses agissements, c'est bien le tien. Néanmoins, les temps ont changé et vous n'êtes plus disposés à accueillir des étrangers au sein d'Outland. Malheureusement pour lui, le général est arrivé au mauvais moment. Bien que tu ne possèdes pas une connaissance des autres royaumes aussi profondes que le tien, tu doutes que le voyageur finisse par trouver sa place quelque part sur la Terre des Lions, à moins de faire ses preuves. A l'instant présent, tu es déçue du manque de dynamisme manifeste de ce lion qui t'a pourtant fait forte impression lors de votre première rencontre. Tu penses que tout n'est pas terminé pour lui, à condition qu'il se décide à rebondir.

- C'est tout ? Maintenant que vous avez vaincu ceux qui étaient à vos trousses, vous comptez errer sans buts ni objectifs ? tes yeux flamboient tandis que tu regardes Kozmotis avec intensité. Tu marques une pause et annonces d'un ton sans appel. Dans ce cas, vous accordez la victoire à vos adversaires en mettant vous-même fin à l'ambitieux guerrier que vous étiez.

Ta dernière phrase résonne à nos oreilles de lecteurs comme une sentence. La douceur dont tu as fait preuve tout à l'heure a fondu comme de la neige au soleil. Toutefois, nous ne décelons aucune animosité en toi, Waasi. En vérité, tu essaies même de rendre service. En effet, ton objectif est de susciter une réaction de la part du général afin qu'il puisse se ressaisir. Nous ressentons une pointe de défi dans ton attitude. Néanmoins, une interrogation subsiste : pourquoi fais-tu cela alors que Kozmotis n'est rien de plus qu'un simple passager ?


_________________

Code couleur : brown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5053-waasi-princess-of-outland
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 19 Masculin
Nb de Messages : 240
En savoir +
MessageSujet: #3D718F - brown   Lun 4 Déc - 5:22

Regina tremendae majestatis
@Waasi

Kozmotis réfléchissait à son avenir, qui se trouvait étrangement chamboulé par la confirmation de la mort d'un lion, tout cela pour la simple raison qu'il l'avait cru éteint des lunes auparavant. Dans les faits, cela ne changeait rien, mais il n'empêche qu'il se trouvait désormais être un voyageur couvert de sang aux abords d'une frontière, à la recherche d'un plan d'action qu'il pourrait suivre.

- Je ne crois pas que cela se présente pour vous comme option. Les nouvelles circulent vite et les clans ne vous accueilleront pas à pattes ouvertes s'ils apprennent que vous avez commis un meurtre.

L'ancien Général l'écouta avec attention. Dans les faits, elle n'avait guère tort, mais encore aurait-il fallu pour cela que quelqu'un soit au courant ou divulgue cette histoire aux yeux du monde ; et qui était informé de cet affrontement ? Lui, bien évidemment, mais également ce léopard qu'il avait sauvé de Tarak et qui, s'il venait à en parler, annoncerait sûrement qu'il avait été sauvé et non témoin d'un meurtre de sang froid... Étrange et ironique, c'était pourtant là l'unique et double vérité.
Après ces deux témoins, il restait également la Princesse d'Outland. Comptait-elle se débarrasser de lui ainsi ? Voyons, jamais elle n'aurait eu besoin de recourir à un pareil stratagème pour le faire partir, bien que sa remarque fut à prendre entre le conseil et l'avertissement. C'était toutefois un début à suivre...

- Reste à savoir de qui et comment ils l'apprendront ; les charognards ont déjà dû commencer à s'en prendre à la dépouille. Je suis venu en aide à l'autre témoin, que l'ennemi aurait tué sans hésiter... Et puis, il y a vous, désormais au courant de l'affaire. Cela dit, vous avez bel et bien raison. Mieux vaut commencer par laver ce sang - et les soupçons suivront.

Pour le moment, du moins.

Disant cela, l'Arenarius se glissa doucement dans le petit bassin d'eau fraîche qui s'étendait à ses côtés. Le liquide le fuyait, teinté de pourpre, au fur et à mesure que son pelage perdait cette sanglante teinte, et une fois ses griffes et crocs nettoyées, il aurait été facile de justifier le sang restant par la plaie qui ornait son dos.
Malgré qu'une partie du sang s'en fut allée, Kozmotis resta quelques instants de plus à profiter du liquide qui glissait le long de ses pattes. Il aimait l'eau, avait toujours aimé cela, et ne pouvait s'empêcher d'abuser de son contact plus qu'il ne le fallait.

- C'est tout ? Maintenant que vous avez vaincu ceux qui étaient à vos trousses, vous comptez errer sans buts ni objectifs ?

Le grand mâle brun tourna le regard vers elle et découvrit deux yeux de flammes qui sur lui brûlaient intensément. C'est tout ? Non, ce n'était pas tout voyons ! Sortant du bassin, le félin trempé s'apprêtait à répondre, qu'une nouvelle parole vint fendre l'air dans sa direction. Poli, il la laissa finir, son pelage goûtant doucement sur la terre verte.

- Dans ce cas, vous accordez la victoire à vos adversaires en mettant vous-même fin à l'ambitieux guerrier que vous étiez.

Quel était ce ton qu'elle employait pour s'adresser à lui, entre le défi et l'accusation ? Jamais, ô grand jamais, Kozmotis n'avait désiré se laisser aller et déposer les armes un seul instant, surtout pas devant l'ennemi et sous le feu de pareilles accusations. Étonné, plus proche d'être vexé qu'il ne l'aurait pensé, l'esprit du Général fut piqué au vif par cette fausse inculpation que lui tendait Waasi. Quelle erreur ! Il était fort, il était grand, il était fier et ni rien ni personne ne pouvait attenter à cela. Il le portait dans son sang, dans ses cicatrices, dans sa stature et son allure, et entendant de telles accusations le chef des armés n'avait pu s'empêcher de se redresser avec fierté comme la première fois qu'ils s'étaient croisés. Elle était noble, il était digne, tout deux se reconnaissaient ; l'avait-elle oubliée ?

- Oh rassurez vous je n'ai guère l'intention de laisser gagner le moindre de mes ennemis et encore plus de disparaître comme les flammes sous la pluie. Ce combat n'était pas une fin, Waasi, mais un renouveau, car il y avait bien longtemps que je n'avais pas ressenti pareil sensation d'être en vie - et digne de l'être.

Kozmotis ne désirait pas que l'outlander le vit comme quelque chose qu'il n'était pas : un être faible et mou, apathique et l'esprit morne comme un jour de permission. Cela n'avait jamais été lui, et il priait les Dieux de le foudroyer sur le champ si pareil affront devait un jour lui arriver. Quel malheur cela aurait été ! Il aurait préféré mourir que de se voir ainsi.

Cependant, aussi fier et remonté qu'il se tenait et se sentait, la question de ses prochaines actions persistait. Tant que la létale correction de Tarak n'était ni su ni étudiée, il n'y avait rien à craindre, et puis qui s'en serait soucié ? Les charognards devaient déjà se régaler, et ce n'était pas eux qui se seraient mis à parler. Ses prunelles d'acier résonnantes de la même manière que les pierres de feu qui le fixait, le Général se remit à parler.

- Pour ce qui est d'agir, je n'ai encore nulle cause à rejoindre et à soutenir, et n'ai visité que des royaumes bien paisibles. S'il le faut, je pense pouvoir m'en retourner sur Prideland, mais qu'y ferais-je ? Ha, c'est bien cela la question.

Prideland, Freeland, même le royaume Nordique s'étaient révélés des contrées libres de toute menace ennemie. Pour le lion des Tempêtes habitué depuis son jeune âge aux combats et au milieu qui les entouraient, c'était un dépaysement qui, s'il pouvait avoir son charme un temps, finissait par le lasser, à l'exception d'un endroit près. Il était certes des lieux où il n'avait posé la patte, comme Outland qui aurait possiblement été propice à ses moeurs, ou encore la jungle des Mositus ; mais ces derniers étaient des lions pacifistes, que Diable aurait-il pu y trouver ?

Dans le pire des cas, il pouvait toujours retourner saluer Awena. Après l'avoir réconfortée comme il avait pu, et laissée sur son royaume le temps d'une visite chez les Nordiques, le grand mâle brun ne s'en était pas encore retourné la voir. Les choses avaient-elles changées sur Prideland depuis sa rapide excursion glaciale ? Il en doutait, tout comme il doutait que la future reine et bonne amie lui fasse une quelconque remarque sur le fait d'avoir dû tuer un lion pour survivre : elle connaissait déjà son histoire et ne lui en avait pas tenu rigueur, aimable lionne qu'elle était. Tout comme la princesse guerrière ne semblait pas outrée par ses propos, par ailleurs.

Autrefois une épée brisée le Général était désormais une lame à prendre. S'il avait certes une étonnante préférence pour un certain territoire, il n'y était guère le bienvenu, et n'allait pas forcer qui que ce soit à l'y introduire : pourquoi en faire des ennemis quand il aurait pu s'en faire des alliés ? Si la lionne de feu avait des ennuis avec les fameux exilés, il pouvait toujours rester non loin des frontières d'Outland : l'y et les retrouver n'en auraient été que plus aisés.

©️ 2981 12289 0

_________________
"I chase after danger and crave the taste of blood, I was
never one to enjoy the simple things in life."


Signa (c) Kozmotis ; Avatar (c) Rana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4102-kozmotis-i-used-to-be-a-g
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 38
En savoir +
MessageSujet: Re: Regina tremendae majestatis [PV Waasi]   Hier à 14:20

Regina tremendae majestatis
Waasi & Kozmotis

Tu es consciente d'avoir piqué Kozmotis au vif et satisfaite d'avoir obtenu l'effet désiré. Tu ne saurais dire si le voyageur s'était déjà projeté vers l'avenir avant que tu ne lui parles ou si le fait que tu l'aies volontairement blessé dans son amour-propre pousse Kozmotis à réagir. Dans tous les cas, ta manœuvre se révèle être fructueuse puisque l'Arenarius vient de te révéler explicitement le fond de sa pensée. Tu ne te serais attendue à ce qu'il se laisse manipuler si aisément, ce qui te laisses penser que tu viens de toucher à un point faible en t'attaquant ainsi à la fierté du général. Cette simple idée aurait pu suffire à te faire arracher un sourire si tu n'avais pas à rester sérieuse dans le but de ne pas trahir ton cheminement. Au lieu de quoi, tu demeures impassible et gardes la faiblesse de ton interlocuteur dans un coin de la tête, bien que tu espères ne pas avoir à réutiliser cette arme contre lui. Tu poursuis la conversation, imperturbable.

- C'est une question que vous n'aurez peut-être pas à vous poser. Nulle paix n'est éternelle et l'équilibre des royaumes ne tient qu'à peu de choses. Nul ne sait de quoi demain sera fait. affirmes-tu.

Tu restes énigmatique et veilles à ne pas en dire trop. Tu t'aventures dans le domaine de l'incertitude et de la supposition mais tu possèdes la très forte intuition que des chamboulements ne tarderont pas à venir. Tes soupçons ne sont pas infondés lorsque tu réunis les évènements de ces dernières années. Vous n'avez plus de nouvelles d'Hourasi depuis bien longtemps et tu sais que ce lion finira par prendre sa revanche, connaissant son ambition sans limites et l'assassinat de Chombo Hiki par deux de ses partisans laissant présager qu'il n'en a pas fini avec Outland. Ce n'est toutefois pas le seul sujet suscitant ton inquiétude car tu as connaissance de l'assassinat de la reine Kuzali de Prideland, en plus du fait que l'alliance entre vos deux royaumes semble prête à se briser à tout instant. De plus, tu entends d'étranges rumeurs au sujet d'un Nyeusis qui aurait été porté disparu après la bataille finale bien que tu ne saches si tu dois y accorder crédit. Tout cela sans oublier que tu as l'impression de percevoir une certaine agitation de la part des hyènes ces derniers temps. En conséquence, tu te demandes d'où le danger pourrait venir en premier et te sens encerclée par tous ces problèmes même si tu ne l'admettras jamais de vive voix.

- La seule question à poser est la suivante : quel serait votre rôle dans tout cela ? demandes-tu.

Tu fais à nouveau part au voyageur d'un regard pénétrant. Tu arrives à un point intéressant de la discussion. Dois-tu voir ce lion comme un potentiel allié, ennemi ou un simple vagabond ? C'est ce que tu cherches à savoir à travers cette question. Tu as l'occasion d'obtenir une information intéressante sur le voyageur et savoir s'il risque de te poser problème - ou non - à l'avenir.


_________________

Code couleur : brown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5053-waasi-princess-of-outland

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Regina tremendae majestatis [PV Waasi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Regina tremendae majestatis [PV Waasi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Regina Mills
» Parfois, une oreille attentive, ça aide ! [PV Regina Mills]
» Regina Mills
» Audace au cirque Bouglione
» Des retrouvailles attendues [EMMA]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
La Terre des Exilés — Outland
 :: Le Champ Herbeux
-