Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 La sentence des Lamasus [RP IMPORTANT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 97 Masculin
Nb de Messages : 317
En savoir +
MessageSujet: Re: La sentence des Lamasus [RP IMPORTANT]   Ven 29 Déc - 16:51





« Que vous ayez pu être au courant ou non est parfaitement égal au Roi Assam et à nous également. Vous vous voyez comme un clan mais dès que l’un d’entre vous rompt une promesse faite à vos hôtes, vous vous soulevez comme si finalement vous n’étiez pas liés. Quel magnifique clan faites vous là.»

Le guerrier c’était exprimé avec toute la rancoeur et le dégoût que lui inspiraient les Mositus. Ils n’était décidément pas digne des fouler les terres du roi Assam et il aurait voulu riposter un peu plus quand le dit chef se présenta avec ce qui semblait être un compromis, mais le porte parole l’en empêcha d’un simple regard. Légèrement interloqué il n’en fut que plus étonné lorsqu’ils entendit la suite.

«  Très bien, vous aurez l’enfant. »
« Quoi ? Mais c’est mon enfant.  »

La femelle sortait enfin de son mutisme, la peur au ventre et bien consciente qu’elle n’aurait pas dû ouvrir la bouche pour émettre une quelconque objection mais l’idée de lui arracher son enfant juste comme ça, sans le moindre préavis lui était étrangement douloureux. Sévère, le messager ne laissa pas tout ceci l’atteindre, pas même quand un petit lionceau brava l’assemblée pour venir s’excuser tandis qu’un adulte le ramenait dans le rang :

«  Et c’est ta punition. Amène la jusqu’à eux. »

Elle aurait pu protester encore mais savait que ce serait inutile, de plus le guerrier ne manqua pas de lui lancer un regard sévère et elle sût rapidement qu’elle n’avait désormais plus le choix. Malgré le peu de reconnaissance dont faisait preuve Kunga à son égard, car elle se savait berné, elle ne put que ressentir une grande vague de tristesse à l’idée de devoir laisser la chaire de sa chaire entre les pattes de parfaits inconnus. Qui plus est, elle était certaine que tout ceci ne serait qu’insuffisant face aux Lamasus. Elle ne reverrait plus jamais sa fille.

C’était un adieu et lorsqu’elle déposa enfin son enfant à terre elle sentit les sanglots monter. Les larmes perlaient sur ses joues tandis que sa gorge se serrait à l’idée de devoir l’abandonner. Que lui dirait-on à propos de sa mère ? Quelle image aurait sa fille de celle qui l’avait mise au monde sans pouvoir l’élever ? Probablement que seulement le négatif ressortirait de cette histoire et ce n’est pas comme si le père de l’enfant reconnaissait quoique ce soit.

De toute évidence il ne serait pas non plus aux côtés de sa fille. Elle passa son museau sur le doux pelage du nourrisson, appréciant ce contact une dernière fois et alla jusqu’à laisser l’affection prendre le dessus quand elle lui lécha le pelage une dernière fois. Tout ce qui se passait ici était une dernière fois.

«  Vous vous en débrouillerez, cette enfant n’a rien à faire ni à voir avec les Lamasus. C’est votre fardeau, peu importe ce qu’il en advient. »

Les Lamasus se détachaient complètement de cette responsabilité, désormais cette enfant serait considérée comme étant seulement une Mositu et pour protéger les lions claires, ces derniers resteraient sur leur décision. De toute évidence il n’y avait pas à chercher plus loin, les lions bruns ne méritaient plus la place qui leur avait été attribuée jadis et le messager continua de maintenir la parole de son roi :

«  Le seul devoir que vous aviez ici c’était de respecter les règles imposées et votre chef avait parfaitement conscience que si un seul d’entre vous enfreignait les lois, c’était tout le clan qui tomberait avec lui. Ne faites pas comme si tout ceci était une surprise ou une injustice. Vous avez faillit, tout simplement. Les excuses, après votre affront, votre manque de respect et vos jérémiades sont insuffisantes.  »

Beaucoup trop de mots s’étaient échappés de la bouche des Mositus pour que les Lamasus se contentent simplement d’un pitoyable accord de plus. Ils n’auraient jamais gardé la petite de toute façon et bannir le coupable ne changeait plus grand-chose à présent. Le guerrier restait satisfait et ajouta :

« De toute évidence, le pacte aurait été rompu à un moment ou à un autre. Vous avez juste précipité l’échéance avec votre erreur. »

Si les Mositus pensaient que les Lamasus étaient de parfaits ignorants, ils se trompaient. Ils étaient au courant de ce que le chef, absent au passage, Tenzin avait projeté de faire. Alors disons que cela ne devait pas trop leur poser de problème après tout.

«  C’est tout réfléchi, vous avez deux jours pour disparaître de cet endroit et ne plus jamais y revenir parce que telle est la volonté du Roi Assam. »

Sans plus de cérémonie, les trois Lamasus tournèrent les talons sans même laisser à la femelle le temps de regarder une dernière fois sa fille, laissant les Mositus avec leur sanction qui à leur yeux étaient plus que méritée.



Situation :

Tout le clan Mositus est réuni aujourd'hui, dans la jungle des sages, après l'apparition des Lamasus. Ce RP important fait suite à ce rp.
Les Lamasus apportent le message du roi Assam : Les Mositus sont bannis de la Jungle des Sages sans que ces derniers ne comprennent vraiment ce qui se passe.

Situation actuelle :

Kunga refuse le bannissement autant que le statut d’Uhta. Il persiste dans sa quête d’unification des clans et tente de résonner les Lamasus.
La sang-mêlée est confiée directement aux Mositus.
Les Lamasus, en raison de l’erreur de Kunga mais aussi de toutes vos réactions, ne changent pas d’avis.

Rappel des règles :

Le Grand Esprit joue les trois Lamasus et Kunga dans un prochain post. Vous n'avez pas le droit de les faire réagir dans vos posts.
Lorsque vient votre tour, vous avez 3 jours pour répondre au sujet. Passé ce délai, les autres joueurs sont libres de sauter votre tour.
Si vous avez des questions, n’hésitez pas à envoyer un MP à un membre du Staff.

Ce que vous devez faire :

La sentence des Lamasus est définitivement tombée. Vous avez réagi trop tard pour proposer une solution et insultés vos hôtes sans vous soucier des conséquences. Les Mositus sont maintenant en charge de la fille de Kunga et n’ont que 48H pour quitter la jungle. Ils sont définitivement bannis du domaine Lamasus.

C’était la dernière intervention du GE Lamasus, néanmoins, si vous le souhaitez, vous pouvez faire réagir vos personnages pendant encore un tour ou deux et interagir avec Kunga une dernière fois. Plus d'informations à venir dans la gazette de janvier.


Incarnés par Ajjin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 27 Féminin
Nb de Messages : 279
En savoir +
MessageSujet: Re: La sentence des Lamasus [RP IMPORTANT]   Ven 29 Déc - 18:47

Les Lamasus ne voulurent rien savoir, et ce malgré les paroles de Utha et d'Ajjin. Quant à Kunga, il prit un malin plaisir à enfoncer d'avantage le clan. Loin d'être ravie d'une telle tournure, ce n'était pourtant pas Vukia qui allait regretter son comportement. Les Mositus étaient le clan invité, certes, mais elle ne voyait pas là une raison d'être traité de la sorte pour autant. Les Lamasus n'avaient pas plus d'honneur à ne pas hésiter une seule seconde à expulser tout un clan pour la bêtise d'un. Et en plus, ils se lavaient de tous pêchés en donnant le lionceau aux Mositus. Voilà, ni vu, ni connu, leur beau clan noble restait propre ! Quelle hypocrisie. Vukia maintenait sa colère en elle, puisque visiblement, il n'y avait pas moyen de parlementer avec eux. Parlementer n'avait jamais été son point fort de toute manière.

La vieille lionne baissa les yeux sur la mère qui fut contrainte de laisser son enfant au clan. Elle pouvait comprendre ce que ressentait la mère tout comme ce que ressentirait la petite une fois grande. Vukia elle-même n'avait jamais connu son père. Mais sa mère l'avait élevé de sorte à ce que cela ne lui fasse ni chaud ni froid. Prise d'un élan de compassion et de compréhension, la sombre lionne s'écarta des autres pour s'approcher du nouveau-né que sa mère venait de laisser aux pattes du clan. Avec une délicatesse qu'elle se surprit à posséder, la Mositu saisit doucement le petit innocent entre ses crocs et le souleva du sol avant de faire demi-tour pour retourner au sein du groupe. Que les Lamasus se vantent donc de leur pureté, pour ne pas être capable de reconnaître leur propre faute. Cette petite avait de leur sang, qu'ils le veuillent ou non.

Deux jours. Les Mositus seraient à nouveau sans territoire dans deux jours. Vukia déposa le lionceau entre ses pattes avant de jeter un oeil noir aux trois lions clairs. Quant à Kunga, il osait encore répondre à Uhta, refusant de lui obéir. Si Vukia n'avait pas un lionceau entre ses pattes, elle lui en aurait sûrement collé une à son tour. Elle se moquait pas mal de son image, tout son clan la savait violente de toute manière. Mais Kunga, que ça lui plaise ou non, devait respect à Uhta. Pas étonnant que le clan soit dans un état pareil avec des membres de son espèce. Vukia plaignait l'esprit de Siri d'assister à pareil spectacle.

_________________

Background ©️ Disney
Characters Vukia ©️ Cissy
Colo ©️ Cissy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1709-vukia-le-moment-le-plus-d
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 638
En savoir +
MessageSujet: Re: La sentence des Lamasus [RP IMPORTANT]   Dim 7 Jan - 0:36

Qu’est-ce que les Lamasus étaient entêtés… Ils restaient enfermés dans leurs idées et, à présent, ils étaient repartis, donnant aux Mositus deux jours pour quitter la jungle. Ils avaient laissé la petite à leur charge, et la mère ne semblait pas vraiment ravie de la laisser là… Uhati sautilla sur place et lança, dans la direction que les Lamasus avaient prise en partant :

« Mais sinon, tu peux venir avec nous ! Au lieu de rester avec eux !! »

Mais ils étaient bien repartis sans se retourner… Tant pis pour elle ! Elle aurait été bien mieux si elle les avait rejoints, pensait le lionceau… Là, elle devait rester chez une bande de lions tous aussi méchants les uns que les autres ! Uhati soupira, plus frustré par cette histoire qu’effrayé de devoir quitter la jungle qu’il avait pourtant toujours connu… Il finit par se calmer un petit peu, puis s’avança doucement vers la petite, qui était à présent entre les pattes de Vukia. Il ignorait ce qui pouvait se passer autour, et se contenta de fixer la petite… Sa frustration et sa colère retombèrent, il leva les yeux et regardait maintenant les arbres tout autour de lui… Il n’allait donc plus jamais les revoir ?

« Qu’est-ce qu’on va faire ? » demanda-t-il en regardant Vukia droit dans les yeux, puisque c’était l’adulte la plus proche de lui…

Puis il regarda tous les autres, qui devaient aussi se poser cette question…

« On va aller où du coup… ? »

Maintenant, il commençait à s’inquiéter.

_________________
PrésentationRapport du matinDemandes de RPs & Liens
Couleur parole : forestgreen

Spoiler:
 

Avatar et signatures © Kusafiri ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4557-uhati
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 871
En savoir +
MessageSujet: Re: La sentence des Lamasus [RP IMPORTANT]   Dim 7 Jan - 18:22





Et voilà que le débile de service continuer à clamer haut et fort que c’était la meilleure idée de sa vie. Il aurait mieux fait de se jeter du haut de la cascade lors de son humiliation aux élections quand il avait eût l’intelligence de faire remarque qu’il était le fils de Siri et qu’il méritait d’être chef parce qu’il pensait aux Mositus. Tss. Menteur, tricheur, abruti et tant d’autres adjectifs lui allaient si bien. Mais voilà, plus il parlait plus il s’enfonçait et le clan avec lui. Ajjin le savait que tout ceci ne conduirait qu’à une seule chose mais il voulait croire que ce n’était pas là la dernière fois qu’il aurait l’occasion de fouler les terres sur lesquelles il était né.

Il eût même un espoir lorsque, malgré les réticences et protestations de la mère, les Lamasus acceptèrent de confier la petite aux Mositus. Au moins, peut-être que la vie pour elle serait plus simple au sein du clan. Encore fallait-il pouvoir lui garantir une vie stable et au vu de l’état des négociations, c’était loin d’être gagné d’avance.

« De toute évidence, le pacte aurait été rompu à un moment ou à un autre. Vous avez juste précipité l’échéance avec votre erreur. »

Les mâchoires du Mositu se crispèrent. Alors c’était comme ça ? Ils se servaient également du fait que Tenzin avait pris les devants pour précipiter la chute des Mositus. Ajjin retint un grondement sourd – voilà qui n’arrangeait pas l’image qu’il avait de leur soit disant chef. Personne n’avait su saisir l’ampleur de leur décisions, que ce soit Tenzin, ceux qui l’avaient élu ou même Kunga.

Et là sentence tomba à nouveau, sans qu’aucun ne put dire quoique ce soit pour changer les choses. De toute façon, chaque fois qu’un membre avait ouvert sa charmante petite bouche, ce n’était que pour les condamner un peu plus. Ajjin ferma les yeux, les muscles tendus, ses griffes s’ancrèrent profondément dans le sol. Il était fou. Fou de rage. Tout ce travail, tous ces entraînements, tout ce déversement de colère dans l’espoir de retrouver un jour un peu de paix intérieure, envolés. Il repartait à zéro, plus sombre que jamais, habité par une haine extrême envers tout ceux qui avaient osé se soulever mais aussi envers Kunga.

Deux jours … C’était tout ce qu’il lui restait pour dire adieu à tout cela. Lorsqu’il ouvrit les yeux, il vit que Vukia avait prit soin d’entourer l’enfant. Peut-être que c’était mieux comme ça, après tout elle n’était pas responsable, elle méritait une belle vie… Qu’ils seraient probablement dans l’incapacité de lui offrir.

Soudainement un sourire étira les babines d’Ajjin et un rire lui secoua vivement les épaules. C’était nerveux, il craquait complètement. Tout ceci était un cauchemar, il allait se réveiller après une journée d’entraînement trop intense et penser qu’il lui faudrait probablement se calmer sur les efforts physiques. Mais non, il ne se réveillait pas et ça continuait et il entendait les enfants demander où est-ce qu’ils pourraient bien aller. Il finit par s’arrêter de rire et fusilla du regard le coupable de toute cette histoire bien qu’il ne fut pas le seul. Avec toute la froideur et le détachement émotionnel dont pouvait faire preuve Ajjin, il lança :

« Toi, tu es mort. »

Et sans plus attendre il se jeta sur Kunga, avec un rugissement monstrueux, plaquant ce dernier au sol. Peu importe ce qu’il lui ferait et à quel point le sang coulerait, devant les yeux des enfants ou non, il se défoulerait comme il n’avait jamais osé le faire. Il frappait, probablement plusieurs fois dans le vide mais il atteignit sa cible également et ne faisait pas attention aux coups qu’il recevait en retour. C’était sa faute, il avait tout gâché et il devait payer. Il n’avait pas voulu partir, il avait osé aller à l’encontre des ordres d’Uhta, parfait. Il avait prévenu, quitte à devenir à l’image des Jangowas, il ferait le reste.

« Tire toi d’ici. DÉGAGE ! »

Mais Ajjin continuait de frapper, comme poussé par l’adrénaline dans une frénésie sans fin, entrant ainsi en totale contradiction avec ses mots puisqu’il ne laissait aucun répit à Kunga. Il fallait que quelqu’un l’arrête et très vite de préférence.


_________________


©METUA YETSA & INUWA


Dernière édition par Ajjin le Mar 9 Jan - 15:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3152-ajjin-trouillard-hyperact
avatar
MEMBRE - WAJIBU


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 242
Localisation : Jungle du Zawadi

En savoir +
MessageSujet: Re: La sentence des Lamasus [RP IMPORTANT]   Lun 8 Jan - 20:58


La sentence des Lamasus
Wajibu & Clan & Lamasus
Mositus


Le guerrier brun était figé par la colère, comment les lamasus pouvait-il ne pas voir clairement le vrai fautif de l'histoire. La vie allait bien être différente à partir de maintenant... La vie des mositus aura changer et tout le monde suit le mouvement ou plutôt subis.
Tous, semblait en colère par le seul individu coupable Kunga, honte à lui, il avait l'audace de salir la mémoire de son défunt père.
Le guerrier brun entendit, les cris d'insultes et de juron envers le traitre, mais un rire sarcastique s'entendait dans le brouhaha. Wajibu tourna les yeux, il s'agissait de Ajjin, le brun ne compris pas trop pourquoi il rigolait au juste. Mais, il finit par le découvrir assez, rapidement après son rire de hyène, il sauta sur le traître. Frappant continuellement, Wajibu avait envie de l’arrêter et à la fois, non c'était bien fait pour ce petit égoïste. Il s'approcha meme pour acclamer Ajjin, pour qu'il le frappe deux fois plus fort. Mais, les yeux de Menhit dans la foule le mis mal à l'aise, elle avait raison tout celà partait bien trop loin.
Wajibu sauta dans la mêler et tenta tant bien que mal de contrôler son apprentis, qui était pas loin de sa fin de formation. Et autant dire, que celà se voyais Wajibu peinait à retenir Ajjin de sa fureur.

Wajibu: Ajjin, stop! arrete toi! ça sert plus à rien, notre destin est sceller... arrgh... Que quelqu'un m'aide!



_________________

Music Mositu

Signature (c)Polux & Avatar (c)Kayrou
Wajibu se défend en Olive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4372-wajibu-le-mositu-libre#95
avatar
PLAYER - MEMBRE DU MOIS


À mon sujet

Age : 22 Masculin
Nb de Messages : 220
Localisation : Freeland

En savoir +
MessageSujet: Re: La sentence des Lamasus [RP IMPORTANT]   Mar 9 Jan - 12:57



Tendrement, un des protagonistes conseilla à Wimbo de rejoindre les pattes qu'il avait quitté d'un saut d'adrénaline, ce qu'il fit, cherchant au passage du réconfort dans les yeux de son père. Celui-ci restait de marbre en observant l'échange véhément qui était en train de détruire le refuge de son clan. Plus encore, il semblait paralysé en une expression d'une neutralité absolue. Même le regard de son fils ne réussit pas à réchauffer son visage. Le petit lionceau se contenta donc de se cacher sous le ventre de son paternel.

Puis la sentence définitive tomba. Et ce fut un spectacle sans nom.

Certains prirent immédiatement la bâtarde sous leur aile. D'autres, plus jeunes paniquaient en réclamant des réponses à leurs parents. Et il y avait ceux qui craquaient sans aucune réserve. Le fautif de toute cette histoire n'avait pas fait un pas qu'il croulait déjà sous les coups d'un lion dont même la fourrure du visage semblait pleurer, malgré la rage qui l'avait envahit.

Et pourtant, Wimbo ne pensait plus qu'aux arbres qu'il devrait quitter. Dans deux nuits tout au plus. Cela le rongeait plus que de se retrouver sans terres. Malgré sa sensibilité, il fit de son mieux pour camoufler ses yeux larmoyants de peine, sa cachette l'y aidant beaucoup. Une patte aimante se posa sur sa petite tête sombre, tranchant avec la violence de la mise à tabac de Kunga, que même un guerrier n'arrivait pas à stopper. Le contact avec le père et le fils peina ce dernier au point qu'il perdit tout contrôle de lui-même. Une nouvelle fois, il s'échappa de son abri. Pas pour protester, cette fois.

Galopant aussi vite que ses petites pattes lui permettaient, le jeune lionceau avisa un des arbres qu'il connaissait le mieux, et se mit à y grimper. Wimbo n'avait qu'une idée en tête, se réfugier le plus haut possible, là où potentiellement aucun adulte ne pourrait le débusquer. Où il pourrait pleurer son amour de la forêt en paix. Mètre après mètre, les branches solides se raréfiaient. Habituellement, son instinct lui disait de ne pas chercher à aller plus haut. A cet instant, son instinct était inaudible. Plus haut. Plus seul. Toujours plus haut. Toujours plus seul.

Ce ne fut que lorsqu'une de ses prises lui fit défaut, le faisant s'écraser en pagaille quelques étages plus bas qu'il s'arrêta enfin. Il ne saurait dire à quelle hauteur il était parvenu. Nul doute qu'il était plus haut perché que jamais. Et qu'il n'osait pas penser à la descente. Ne lui importait que le toucher sous ses pattes. L'odeur de l'écorce contre laquelle il s'était couché. Et qu'il hydratait de ses yeux d'or liquide.


_________________
Nous sommes la somme des erreurs de nos pères.

Avatar (c) Wimbo/uGem
Codage (c) Uhta
Couleur #990000


Dernière édition par Wimbo le Lun 5 Fév - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t5100-wimbo-au-rapport
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 22 Masculin
Nb de Messages : 184
En savoir +
MessageSujet: Re: La sentence des Lamasus [RP IMPORTANT]   Mar 9 Jan - 15:28



Malheureusement, mes paroles, ainsi que celles du clan, ne pouvaient persuader les Lamasus toujours focaliser sur le malheur qu'avait pu provoquer cet idiot de Kunga. J'aimerais que cette situation ne soit qu'un mauvais rêve, pourtant la réalité me rattrapait rapidement, me mettant une claque des plus douloureuses. Pourtant, je ne devais pas céder à la tristesse et à la colère, je devais donner le bon exemple à mes amis, à ma famille... Même si cela était injuste. Entamer un conflit contre ces lions mythiques ne devaient pas se faire, nous n'étions que trop affaiblis psychologiquement et physique. Malgré tout, je peinais à conserver un visage noble et non emplit de colère face à ces lions qui nous dégageaient comme des moins que rien. C'était comme s'ils s'amusaient avec la vie d'autrui, jetant à nos pattes cette nouvelle vie qu'avec conçue Kunga et la lionne Lamasus. Pour eux, seul leur clan comptait et non les autres, nous n'étions en fait jamais les bienvenus parmi eux.

Au moment où mes pensées se centraient sur un moyen de les convaincre d'accepter notre requête, afin de pouvoir rester. Ajjin se mit à l'assaut de Kunga, se ruant dessus comme une bête sauvage, prête à tout pour anéantir sa cible. Ce spectacle étonnant de la part d'Ajjin glaçait le sang de tous, tant sa violence dépassait l'entendement. Wajibu tenta de l'arrêter en vain, alors que le reste du clan ne savait que faire face à cet excès de colère. Je ne reconnaissais pas ce lion nous faisant face, lui si prévenant et attentionné. Il n'avait probablement pas supporté cette décision injuste. Je le comprenais, j'avais moi-même levé la patte sur mon cousin, lui qui faisait parti de ma famille. À cet instant, je m'avançais rapidement, cherchant un moyen, des paroles afin de pouvoir les stopper.

En regardant la violence de cette scène, je ne pouvais qu'intervenir physiquement. Je me jetais entre les deux, prenant un coup de la part d'Ajjin qui ne réussissait pas à contenir sa colère. Repoussant le jeune lion d'un coup d'épaule et jetant un regard sévère à Kunga, lui conseillant de se reculer et de partir de la vue des nôtres quelques instants afin que la tension retombe. Mon regard se reposa sur Ajjin que j'avais légèrement reculé malgré les coups, il ne devait se convertir à la haine, ne pas reproduire les erreurs du passé. Je pris une voix plus forte, plus grave et plus impérative que l'habituel, sachant que je ne souhaitais pas la blesser.

« AJJIN ! CALMES-TOI »

Un léger blanc s'instaura entre les râles et respirations intenses de chacun. Je devais faire honneur à Tenzin et à Siri en aidant le clan à se relever et avancer malgré les embûches. Notre vie, notre avenir en dépendait plus que tout. Ne pas être égoïste, agir pour l'intérêt de mes amis et non dans le mien. Il y avait encore une chance de survie pour les nôtres. Tenzin était parti avec son groupe. Donc l'espoir d'avoir une terre nouvelle n'était pas disparu.

« Qu'est-ce qu'il te prend ? N'étais-tu pas celui qui voulait faire attendre "les réjouissances". Je pense que personne veuille te voir ainsi, un lion remplit de colère. Tu vaux mieux que ça. N'oublie pas les blessures que notre clan a subi pendant sa progression -je faisais essentiellement allusion à la blessure que j'avais subi pour le protéger à cause de Masbat- Pourtant nous sommes toujours vivant et soudé, malgré les erreurs ? Je sais qu'il est difficile d'accepter cette décision, je la refuse en tant que chef car vous ne devez pas être impliqués dans cette histoire, même si cela affecte le clan. Tu es la relève, vous êtes la relèves, ne deviens pas comme nos "frères" des sables, ne répète pas nos erreurs. Je me répète, tu vaux mieux que ça. »

Je pris un instant pour respirer et laisser l'atmosphère retomber, pensant à ces petits lionceaux qui nous regardaient et qui n'avaient rien fait, ne comprenant pas l'histoire ou pas complètement. Kunga avait sali l'honneur des Mositus, mais il ne méritait pas un châtiment aussi sévère. En repensant aux paroles du Lamasus, nous serions bien partis un jour de notre propre volonté. Nous avions juste précipité les choses. Cherchant à relativiser malgré la gravité de la situation. Bannir un criminel, j'en étais capable, mais un membre de sa famille, c'était encore plus difficile. Ma mine semblait normale, mais j'étais en fait dépité en pensant aux lionceaux qui étaient en pleures. Mon regard se tourna vers Amka qui était tout aussi dépité. Un énorme soupir survint.

« Ajjin, j'aimerais que nous parlions ensemble dans quelques temps si tu le veux bien. Mais pour le moment, nous devons rassurer les autres lions. Ne pensons pas qu'à nous, mais à l'avenir. Nous devons relativiser, nous serons tous très rapidement réunis, non ? Nous sommes une grande famille, alors avançons ensemble dans la joie et les peines ! »

Je laissais s'échapper un grand sourire, un sourire laissant paraitre une réelle tristesse. Mais je devais donner l'exemple.


_________________
Image par Yesta
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3890-uhta
avatar
MEMBRE - WAJIBU


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 242
Localisation : Jungle du Zawadi

En savoir +
MessageSujet: Re: La sentence des Lamasus [RP IMPORTANT]   Jeu 18 Jan - 13:47


La sentence des Lamasus
Wajibu & Clan & Lamasus
Mositus


Wajibu avait essayer tant bien que mal d’arrêter son apprentis et finalement le lacha. Personne n'était venu l'aider, mais Uhta tenta de bel, parole... En de tel, circonstance, il aurait du fermer sa gueule car le grand guerrier brun était tout comme son apprentis, encore bien chauffer par tout ce qui venait se passer. Et les dires d'Uhta n'avait pas finis de l’agacer, le brun se retenu de ne pas lui sauter dessus toute griffes sortis comme l'avait fait plutôt Ajjin sur Kunga. Mais, dans un sens leur chef avait raison sur un point, il n'était pas des jangowas et ne devait pas le devenir.
Le brun craqua malgré tout et s'approcha d'Uhta d'un pas brute et colérique, le visage strié par la colère.

Wajibu: "soudé malgré nos erreurs", le guerrier répéta la phrase de leur chef avec un rire sarcastique. Avant de continuer d'une voix grave marquant la fin de la rigolade.
Tu plaisante j'espère? Nous sommes pas soudés malgré nos erreurs, tout le monde serait d'accord avec moi pour dire que Kunga ne fera plus partie des mositus et qu'on ne veut plus de lui! Et tu appelle ça soudé? Nan mais laisse moi rire!
Sans oublié toi très chère, tu étais censé être notre chef et le frère de ce traître, et tu ne t'ais rendu compte de rien! Tu à meme pas réussis à calmer notre clan et à faire entendre raison aux lamasus. Toi aussi! tu nous à condamner à l'exile! Tu ne vaut pas mieux que cette crotte de gorille!
Je t'ais bien aimé Uhta, mais tu à tuer le respect que j'avais envers toi et il reviendra jamais.
Je ne te considérais plus jamais, comme notre chef Uhta! Tout ce que tu diras ne sera que vent à mes oreilles.


Le brun cracha aux pattes du rouge et regarda tout le monde, avec tristesse et non plus avec colère. Tout cet événement, l'avais profondément toucher dans son cœur. Quitter la jungle, pour vivre et mourir à jamais sur des terres arides et suffocante, que Siri le plus grand chef des mositus avait mis toute sa vie à construire pour nous. Etait une honte et désastre incommensurable, le brun voulait presque mettre fin à ses jours mais Menhit faisait désormais partis de sa vie et il n'avait pas envie de la condamné à vivre dans une plus grande tristesse, qu'elle vivrait en plus de celle-ci.
Wajibu tapota l'épaule d'Ajjin, en signe de réconfort et respect, au moins lui méritait une once de respect.
Légèrement, un gout amer dans la gueule Wajibu, s’apprêta à s'en aller de la jungle laissant tout le monde derrière lui.
Il se retourna juste, pour cracher encore quelques choses mais cette fois d'une voie tremblante empli de tristesse avec des yeux larmoyants, envers Uhta.

Wajibu: Siri serait mort de honte et déçu d'avoir eu une tel famille... J'espère bien qu'il repose en paix...


Le brun s'en alla, regardant une dernière fois autour de lui, ce qu'avait été le dernier espoir de Siri. Cette jungle que connaissait par cœur Wajibu et qui disparaissait derrière lui, comme dans un rêve éphémère. Les larmes du guerrier coulèrent ce jour-là, mais Wajibu se fit la promesse que ce serait la dernière...




[HRP - Résumé du post rp de fin pour Wajibu:
* Wajibu n'est plus loyal envers Uhta mais envers lui-meme
* Le guerrier brun prend désormais distance avec son clan et n'obéis plus à aucun ordre d'Uhta mais suis malgré tout son groupe
* Wajibu n'aura plus le courage d'apprendre une quelconque leçon physique de plus à son apprentis.
* Wajibu reste en couple avec Menhit, mais est plus distant avec elle et ne souhaite pas avoir d'enfants jusqu'à avoir trouver un nouveau chez lui. ]

_________________

Music Mositu

Signature (c)Polux & Avatar (c)Kayrou
Wajibu se défend en Olive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4372-wajibu-le-mositu-libre#95
avatar
Meneur de Jeu


À mon sujet

Age : 97 Masculin
Nb de Messages : 317
En savoir +
MessageSujet: Re: La sentence des Lamasus [RP IMPORTANT]   Lun 22 Jan - 22:16








Les mâchoires de Kunga se crispèrent et il déglutit péniblement lorsque la sentence finale tomba de plein fouet sur le clan tout entier. Pourquoi ne comprenaient-ils pas ? Personne ne comprenait, pas même ceux qu’il osait appeler les siens. Son plan venait de s’écrouler, tout était détruit et personne ne semblait vouloir écouter ce qu’il avait à dire. Pourtant il devait encore se défendre, encore justifier son acte, encore leur montrer que ce n’était pas peine perdue. En deux jours, il avait bien l’occasion de faire au moins une dernière tentative, non ?

Il n’eût pas le loisir d’évoquer cette question à haute voix qu’un rugissement effroyable lui fit brusquement tourner la tête. Il n’eût pas le temps d’identifier l’auteur de ce grondement qu’il se retrouva plaquer au sol avec une force qui lui coupa le souffle un instant. Les coups qu’il recevait l’assaillirent de tous les côtés et il se débattait comme il pouvait, sachant bien que l’effet de surprise l’avait largement désavantagé.

« Idiot, laisse moi tranquille ! Ne me touche pas !»

Des mots qui semblaient résonner dans le vide tellement la colère du mâle brun dépassait l’entendement. Un lion se détacha de l’assemblée pour aider Kunga à se sortir de cette galère mais il avait l’air ridiculement insignifiant face à son adversaire. Kunga portait des coups qui atteignirent sa cible mais cela ne sembla pas arrêter le fou. Mais voilà qu’Uhta se joignait aux forces de Wajibu et cela le dégoûta profondément. Voilà qu’il devait la vie à cet idiot qui se prenait pour ce qu’il n’était pas. Kunga fut presque heureux de le voir recevoir un coup dans la mêlée.

Lorsque l’instant de répit fut enfin venu, Kunga se releva, endoloris, avec de nombreuses griffures sur le corps et spécialement les flans. Garderait-il des cicatrices ? Probablement pas. Des hématomes sûrement. Kunga ne resta pas plus longtemps spectateur de tout ce cirque qui se jouait devant lui et n’accorda pas un seul regard au lionceau qui était désormais entre les pattes de Vukia. Qu’ils aillent tous en Enfer ! Il trouverait une solution par lui même. Il ne s’empêcha pas cependant de lâcher tout en prenant la fuite :

« Vous regretterez de ne pas m’avoir écouté ! »

Il les détestait tous pour leur manque de soutient et de lucidité. Mais surtout, il haïssait Uhta par dessus tout. Ce petit prétentieux, pédant et faussement autoritaire qui avait osé lever la patte sur lui devant tout le monde comme une espèce de figure paternelle qu’il n’était pas. Il le paierait plus que les autres.

Incarné par Ajjin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 871
En savoir +
MessageSujet: Re: La sentence des Lamasus [RP IMPORTANT]   Lun 22 Jan - 22:21




Ajjin ne pensait pas que dans sa fureur, il en viendrait à perdre pied à ce point là. Il ne voyait plus que Kunga et les blessures qu’il lui infligeait, peu importe les coups qu’il recevait bien qu’il en reçut plusieurs dans les côtes. Il ne vit ni n’entendit Wajibu – encore moins Uhta lorsque ce dernier prêta main forte à son instructeur. Tout semblait sombre autour de lui, il n’y avait plus un bruit, juste un silence pesant et son coeur qui tambourinait dans sa poitrine, prêt à exploser, à éclater d’un coup, pour que tout cesse.

Et tout cessa.

Mais ce n’était pas là son coeur qui venait de rompre tout lien avec lui. Non, il avait frappé quelqu’un d’autre. Quelqu’un qui n’était pas sa cible, quelqu’un qui ne méritait pas un coup aussi violent sans une raison valable. Il avait frappé Uhta. Il avait frappé celui qui tentait de l’arrêter, de lui montrer sa colère aveugle et pendant une fraction de seconde, Ajjin fut horrifié de ce qu’il avait fait. Mais cela ne dura qu’un temps. Il balbutia des excuses mais c’était sans compter sur les paroles d’Uhta. Il s’était voulu rassurant, plein d’espoir et probablement tentait-il de démontrer qu’il était une espèce de symbole d’autorité. Wajibu lui donna un coup d’épaule ce qui le fit revenir légèrement sur terre. Ce dernier avait craché à la figure d’Uhta malgré les paroles du dit chef. Chef qui s’adressait particulièrement à lui. Mais voilà, ce n’était pas ce qu’il fallait à Ajjin et même s’il éprouvait une certaine culpabilité pour avoir heurté Uhta, il n’en restait pas moins fou de rage :

« Attendre les réjouissances, c’était attendre que les Lamasus s’en aillent. C’était pour une fois dans notre foutue vie, fermer notre gueule ! Reconnaître que nous avions fauté et que nous étions désolés de ce qui était arrivé. »

Mais non, il a fallut que chacune ouvre la bouche pour cracher sur les Lamasus, pour cracher à la figure des ceux qui avaient eût la gentillesse de leur céder une partie de leur territoire. Les Mositus s’étaient laissés vivre et voilà qu’ils pensaient être chez eux en toute impunité. Ajjin avait appris très tôt le serment qui liait les siens aux lions clairs, pourquoi est-ce que tout le monde ne voyait pas à quel point ils étaient tous coupables de cet exil ?

Néanmoins, Ajjin ne put s’empêcher de rire à la suite des propos d’Uhta – sarcastique, il finit par continuer avec véhémence :

« Personne ne veut voir un lion emplit de colère ? Mais c’est exactement ce qu’ils ont tous fait de moi ! Tous, tu entends ?! »

La colère d’Ajjin était personnifiée en chaque Mositus présents ou non. Pas un seul n’avait su lui montrer son soutient, en dehors de Wajibu. Maintenant ? Eh bien cela serait une toute autre histoire. Nul doute que tout ceci aurait pour effet de diviser bon nombre d’entre eux. Lorsqu’Uhta s’adressa de nouveau à Ajjin, il lui répondit d’un air las, fatigué, la gorge serrée :

« Tu pourras me parler si l’envie t’en prends, mais réveille toi une bonne fois pour toute avant. Une famille ? On est pas aux pays des lionceaux heureux Uhta ! On est bannis. Bannis ! Et tu sais quoi ? Le pire dans tout ça ? C’est que ce n’est pas seulement sa faute. »

Ajjin secoua la tête, chassant les larmes qui commençaient à embuer ses yeux. Il venait de tout perdre. Absolument tout. Il ne restait plus rien, pas même l’endroit qui l’avait vu naître. Tout était parti en cendre. Rancœur, colère, tristesse, peine, amertume, rage, haine – un cocktail détonnant dont Ajjin avait commencé à se débarrasser. Mais il était tenace ce petit monstre qui le rongeait de l’intérieur, voilà qu’il était revenu. Dix fois plus fort. Lâchant un rugissement, Ajjin s’écarta du groupe pour aller rejoindre un endroit plus calme, profitant des dernières 48H pour dire adieu à ce lieu qu’il chérissait temps. Trouver son frère aussi pour lui annoncer la terrible nouvelle. Comment Jekhat allait-il le prendre ?

_________________


©METUA YETSA & INUWA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3152-ajjin-trouillard-hyperact

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: La sentence des Lamasus [RP IMPORTANT]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La sentence des Lamasus [RP IMPORTANT]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Design - Hiver 2011 | IMPORTANT |
» Dans la vie , il est important de savoir perdre que de savoir gagner. A 70 ans ,
» L'important n'est qu'un détail, mais les détails sont importants selon Monsieur
» Eric de Branford [Un PERSONNAGE IMPORTANT dans la nouvelle vie de Megan] [LIBRE]
» LES PROCHAINS JOUR (TRES IMPORTANT À LIRE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE VIII
-