Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Le rire du Vautour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 129
En savoir +
MessageSujet: Le rire du Vautour   Ven 3 Nov - 21:18

Dyami avait profité d’un manque d’attention de la part de sa mère, pour s’éclipser du clan. Le groupe de lion c’était arrêté non loin du fleuve, mais aussi non loin de ce champs d’ossement, souvent cité dans les récits de son père. Il disait avoir passé beaucoup de temps en ces lieux, durant l’exil. Parce qu’il y avait des charognards et autre bêtes attiré par la mort des sang d’encre, et que c’était toujours plus nourrissant que le sable du désert. Alors le lionceau avait décidé qu’il irait voir cet endroit de ses propres yeux. Cet endroit habité par des monstres nés des entrailles des lions au sang noir.
Energique et surtout pressé d’en savoir plus, il escalada la dernière dune et posa le regard sur ce cimetière à ciel ouvert. Autant dire que cette vue l’émerveilla. Un endroit plein de mystère, et emplis de danger de toutes sortes ! S’il parvenait à les passer haut la patte, alors il pourrait prétendre à partir en exil avec les adolescents. Oh oui ! Et il pourrait se venter d’avoir été le plus jeune Jangowa à avoir passé son année d’exil et de revenir en vie ! Parce que oui, le jeune futur guerrier était persuadé qu’il pourrait en revenir sans aucun soucis.

- Esprit des Démons noirs, je viens vous défier ! Hahaha !

Il tenta de lâcher un rugissement, mais il ne parvint à sortir qu’une espèce d’étrange miaulement grognement digne d’un lionceau de son âge. Mais soit. Ça ne l’arrêta pas pour autant, et gonflé par sa fierté, et surtout son inconscience, il reprit sa course, dévalant la dune pour entrer dans cet endroit des plus sordides. Et une fois sur place il passa du galop au petit trot.

Dyami avait un sourire jusqu’aux oreilles, observant chaque détails, chaque os qui dépassait du sable. Vue le nombre de squelette, il était évident que les charognards avaient fait un grand festin. D’ailleurs, durant un instant il se demanda si pour eux, le lion était un met de choix, ou s’ils préféraient une autre espèce.
Il finit cependant par se stopper devant le crâne d’un lion qui sortait un peu du sable, les trous qui semblaient accueillir autrefois ses yeux, rivé vers le ciel. Par pure réflexe -totalement débile d’ailleurs- il leva à son tour la tête pour observer ce même ciel. Où un vautour tournoyer lentement, les ailes déployés. Était-il là dans l’espoir de pouvoir se repaitre d’un lionceau impudent ?

- Hé ! Tête de Piaf !! Descend donc que je te montre ma force ! A moins que tu es peur, hein ?!

Il avait aussitôt grimpé sur la première chose à porté de patte pour se mettre plus en hauteur et lancer ses mots à l’égard du grand oiseau. Il y eut d’abord un silence, bien que brisé par le vent qui soufflait, puis le lionceau crut entendre un rire. Celui du grand vautour. Visiblement, les paroles du jeune mâle semblait plus le faire rire que le faire frissonner…

_________________
Dyami vous grogne dessus en Darkred


PrésentationGalerieRecherche rp
Avatar @ Ocylan // Signature @ Prince Voldy // Design @ Rono/Cynblack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4972-dyami-grain-de-sable-parm
avatar
MEMBRE - KWADHIRAA


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 507
En savoir +
MessageSujet: Re: Le rire du Vautour   Sam 4 Nov - 14:34

HRP :
Citation :
La couleur de dialogue du vautour est ae5f39
    Le jardin des Os. Illustre terrain ou le sang coula à flot, lugubre et malsain. Il m'arrivait parfois d'y venir faire un tour, bien qu'il soit dangereux pour un lionceau, à cause des ossements qui dépassaient du sable. D'ailleurs j'ai bien faillis dans la seconde, me couper le coussinet avec un bout d'os... ça aurait été ma veine tient donc ! Bon à part ce petit bémol, je me promenais, zigzaguant, entre crâne et poitrail, le vent faisant virevolter les grains de poussière qui passaient volontiers dans les orbites vide de ces lions sombre. Parfois il arrivait que les os craque et se détachent. Souvent à cause des vents violent du Désert ou tout simplement à cause du soleil de plomb, lui qui voulait sûrement les réduire en miettes. Cette endroit, c'était simplement le domaine de la mort, celui qui oserai y pénétrer avec insouciance était sûr d'y rester!Mais n'empêche que c'est un endroit je dirais... historique pour le clan. Une sorte d'héritage mémorial.
    À cette endroit, aucun bruit n'est censé troublé cette mort silencieuse, pourtant je pus entendre un sale gosse crier à tue-tête ;

    -Esprit des Démons noirs, je viens vous défier ! Hahaha ! Disait-il après avoir pousser un stupide miaulement, avant de reprendre après un court silence
    - Hé ! Tête de Piaf !! Descend donc que je te montre ma force ! A moins que tu es peur, hein ?!

    Tête de piaf ? Étant à moitié accroupis je le regardais des orbites d'un des Mositus, avant d'entendre un ricanement les plus sadique qu'il soit. Pour un peu j'en aurai presque eu peur. Non c'est faux, il a beau être de taille imposante, niveau mental, les vautours pour la plus part son stupide ! Fonçant tête baissé la première et se heurter à une roche, pourtant j'me demandais si l'autre gogol était suicidaire ? Non parce que euh, mourir ici avec ces impurs c'est déshonorant, moi j'dis ça j'dis rien ! Le vautour continuait de tournoyer dans le ciel, à la recherche d'un endroit ou se poser. Il trouva racine sur l'un des ossements qui faisait fasse au lionceau de trois mois de moins que moi visiblement ! Il le regarda avec attention, je dirai d'un regard oblique. Il agita ses énormes ailes avant de reprendre d'une voix grave et sincèrement terrifiante ;

    « _ Eh bien qu'avons nous là ? Es-tu suicidaire petit lionceau ? Crois-tu pouvoir m'effrayer avec tes stupides miaulement ? Ou tes mots ridicule soit-ils ? Tu es bien imprudent. »
    « _ Non tu crois ? Dis-je d'une voix ironique, sortant derrière l'immense crâne Eh bien tu n'es pas malin d'avoir répondu à sa provocation enfantine. J'ai bien écouter tes paroles, et dans ton cas j'me serai même pas arrêté. »
    « _ Oh tiens donc ? Voici une de tes camarades petit lionceau, elle est venu t'aider visiblement... »
    « _ Moi ? Venir aidé qui ? Lui ? * le regarde une seconde* Tu rigoles j'espère ? Chacun sa merde hein, c'est juste que toi t'es plus stupide que lui visiblement. Qu'es-ce tu viens faire chier ton monde ? Ici c'est le Désert mon gars le D-é-s-e-r-t. Y'a pas de bouffe. Va donc voir plus à l'Est, il me semble qu'il y a plus de proie et que c'est le royaume de Freelande. » Dis-je de voix neutre, en m'asseyant sur le sable tiède, prenant garde à ne quand même pas me couper. Le vautour me regarda inlassablement, me fixant droit dans les yeux, comme si il cherchait à savoir quelque chose et sondait mon âme. Bien sûr je soutenais son regard, battant la queue doucement. Un silence de mort passa alors, faisant crépité les quelques os en état de délabrement, il ria de plus bel avant de s'envoler pour être maintenant à quelque centimètre de moi ;

    « _ Eh bien si je m'attendais à ça ! C'est la première fois que je vois un lionceau aussi dégourdi... et en général c'est eux les plus appétissant ! »
    « _ Donc tu m'en voudras pas si j'te file la colique ? »
    « _ Quoi ? »
    « _ Non t'inquiète, tu vas souffrir à la mort avant de clamser comme un chien galeux. Pauvre petit. »
    « _ Si j'étais toi je ne te conseillerait pas de faire ta maline, tu es très mal placée pour cela. Dit-il en se penchant plus vers moi Et surtout que se sont les idiots comme ton ami qui pensent qu'ils sont invincible, pourtant tu n'as pas l'air d'être une idiote, alors cesse tes... »
    « _ Ouai ouai ouai, bon laisse moi te dire un truc, lui là, c'pas mon pote. J'le connais pas j'sais même pas comment il s'appelle et j'men cogne. De deux si tu la fermais ? Et que tu dégageait maintenant hum ? Ce serai mieux pour toi, parce que tu me fais pas peur le moins du monde. Je sais que tu es potentiellement un rapace charo', et que t'aime bien blablater, mais le truc c'est que j'étais bien dans ma tranquillité donc maintenant... BARRE TOI D'MON AIR !! »

    Dis-je en montrant les crocs, sortant mes griffes ivoire. Il me regarda avec stupéfaction, avant de froncé des sourcils et continuer à me sonder. Non mais il le faisait exprès ? Bon dans ces conditions, on va passer à la manière forte. J'avais horreur qu'on fasse la sourde oreille et quand plus on continuais à me regarder. Je m'avança vers lui, avant de sauté de crâne en os avec agilité, visiblement mon entraînement faisait effet ! Mais pas le temps de m'y attarder car d'un saut rapide et vif, sauta sur le rapace, pour le plaquer violemment au sol en faisant bien attention à y mettre tout mon poids, mon visage près du siens, il se débattait. Ses lourdes ailes faisait virevolter les grains de sable et trembler les os fragile. Il réussit à me faire dégager l'oisillon, j'eus simplement le temps de lui arracher une bonne dizaine de plume et réussi à le griffé de manière superficielle au niveau du torse. Je cracha ses plumes infecte au sol et le foudroya de mes yeux jade, fouettant de ma queue nerveusement l'air. En ce qui concerne l'autre, j'espère qu'il m'aidera à le faire déguerpir. Je ne faisais pas ça pour l'aider, il aurai bien pu crever, j'm'en cogne royale. Il avait chercher sa merde, fallait qu'il s'en sorte. Mais vu qu'avec sa grande gueule de bouffon il la ramener, donc il va le faire déguerpir et une fois chose faite j'en profiterai pour le faire déguerpir aussi.

_________________
« _Quand les lions suivent la vérité aveuglement, rappelle toi que rien n’est vrai ; quand la morale ou les lois bâillonne l’esprit des lions, rappelle toi que tous est permis. »




Kit (c)Khamunrah


Kwadhiraa vous manipule et se moque de vous en #96233a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4999-kwadhiraa-le-rapport-d-un
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 129
En savoir +
MessageSujet: Re: Le rire du Vautour   Sam 4 Nov - 17:52

Quand Dyami vit le vautour entreprendre de descendre pour finir par se poser, il en fut plutôt satisfait. Voila donc sa première victime ! Il allait terrasser cet oiseau, et le rapporter fièrement à sa mère pour le prouver qu’il pouvait partir en exil maintenant. Un sourire mauvais se glissa sur ses lèvres au fur et à mesure que le vautour parler. Les oreilles en arrière, la posture fier, il allait lui répondre qu’il serait son diner, mais une voix l’en empêcha. Alors aussitôt il perdit son sourire et tourna le regard vers la jeune femelle qui venait d’apparaitre. Une lionne de trois mois son ainé d’ailleurs, dont il ne connaissait pas le nom. Mais qu’est-ce qu’elle venait foutre là celle là ? Et de quoi elle se mêlait d’abord ? Il s’assit sur son perchoir d’os, tout en fronçant les sourcils et plissant le museau. Non, vraiment. Il aurait préféré rester seul et tranquillement par ici. Ou plutôt seul avec ce piaf pour lui montrer de quel bois il se chauffait. Seulement… Visiblement la lionne voulait sa proie. Et cela l’agaça d’autant plus. Il observa en silence, et courroucé l’échange entre le volatile et la lionne, sa queue remuant dans les sens, trahissant son agacement actuel.
Son regard sombre finit par se poser sur le vautour, tendis que la tension était monté d’un cran. Puis lorsque la femelle se jeta sur le vautour Dyami se leva en montrant les crocs et ne se fit pas prier pour se jeter dans la mêlé. Non mais oh ! Il n’y avait aucune raison qu’elle soit la seule à en profiter, surtout que c’était SA victime à la base ! Il bondit en avant pour venir prendre la suite la lionne et plaqua de nouveau le vautour au sol. Le jeune Jangowa en avait le poil tout hérissé d’ailleurs, et mettait en avant tout l’entrainement de son père. Mais malgré ça -et surtout à cause de leur inexpérience à tout les deux au final - le vautour parvint à se libérer avant de se redresser et de courir en sautillant pour prendre son envole.

- Bande de malade ! - Lança le Vautour avant de se retrouver hors de porté.

Dyami tenta de le rattraper, courant sur quelques mètres avant de prendre appuie sur un squelette pour bondir en y envoyant ses deux pattes en avant histoire de tenter de l’attraper. Mais il ne brassa que de l’air, et retomba dans le sable de la lisière du champ d’ossement.

- Et ne pense même pas à revenir espèce de salle lâche ! Le désert appartient aux Jangowas !

Il regarda le vautour s’éloigner puis son regard se porta sur une plume à terre avant de se retourner pour regarder la lionne. Toujours aussi courroucé, il finit par bouger pour revenir vers elle. Il n’avait pas apprécié son « aide ». Pour quoi il allait passer maintenant ? Surtout qu’il venait d’avoir été aidé par une femelle. Enfin. Si c’était vraiment une femelle en fin de compte, vue son look. Elle semblait être bien plus un mâle que Jehara.

- Et puis de quoi j’me mêle hein ?! C’était MA cible. C’était MON adversaire et MA futur proie. Et puis en plus je t’ai rien demandé.

Urf… C’était frustrant finalement. Il n’avait pas put chopper sa proie. Ce vautour avait fuit comme un lâche. Résultat, il n’avait plus rien a ce mettre sous la patte pour venir prouver à sa mère qu’il pouvait suivre Hassun, Hanska et Ohanzee.

- J’ai plus qu’à tout recommencer maintenant !

Et il grommela quelques noms d’oiseaux avant de regarder autour de lui. Bon. Peut-être qu’il y avait d’autre défis là dedans.

_________________
Dyami vous grogne dessus en Darkred


PrésentationGalerieRecherche rp
Avatar @ Ocylan // Signature @ Prince Voldy // Design @ Rono/Cynblack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4972-dyami-grain-de-sable-parm
avatar
MEMBRE - KWADHIRAA


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 507
En savoir +
MessageSujet: Re: Le rire du Vautour   Sam 4 Nov - 20:37

    Regardant toujours la charo' de mes yeux de jade je restais sur ma position quand l'autre suicidaire décida enfin à bougé son p'tit cul. Je me mis sur le côté pour ne pas déranger le héros dans sa quête de courage, ah non surtout pas ! Il le plaqua de nouveau au sol, mais n'ayant sûrement pas mis tout son poids, le rapace réussi à se défaire de son emprise aussi facilement qu'une mangouste qui rentrerait dans son trou,à cette vue, un souffle de désespérance s'échappa de mon fort intérieur. Idiot. Et sa se dit vouloir défier ? Sérieusement il devrait juste jouer avec le sable ! Même l'Empereur se moquerai de lui à cette vue ! Et pour rajouter un soupçon de ridicule, il sauta sur les ossements de manière agile pour essayer de rattraper le volatile qui commençait à reprendre son envol. Si il avait seulement fais un bon de quelque centimètres plus loin il l'aurait eu à coup sur ! Mais non au lieu de sa il c'est juste manger le sable. J'ai pouffer de rire en voyant ça, le vautour dans une voix plutôt essoufflé nous insulta de malade avant de s'en aller plus haut et devenir un minuscule point noir avant de disparaître complètement.

    «  AAAAH !! Enfin tranquille ! » pensais-je, j'étais heureuse de pouvoir me promener dans ce jardin ou la mort régnait en maître ! Mais non fallait que l'autre il parle, et en plus dans le vide pour couronné le tout ! Je me contenta simplement de détourné le regard. Je m'apprêtais à partir ou bon me semblais quand le gredin vint m'adresser la parole ;

    - Et puis de quoi j’me mêle hein ?! C’était MA cible. C’était MON adversaire et MA futur proie. Et puis en plus je t’ai rien demandé.
    « _ Wow wow wow, déjà tu vas t'calmer tout de suite. Parce que TU viens troubler MA TRANQUILLITÉ en voulant jouer au plus malin avec un vautour qui fais dix fois ta taille.Et moi venu t'aider ? La bonne blague, t'as pas écouté c'que j'ai dis ? Si il t'avais tuer j'm'en cognerai royale, j'te connais pas, j'connais pas ton blaze et j'm'en cogne aussi et tu n'es PAS mon CAMARADE, donc chacun sa merde ! Je l'ai chassé pour RETROUVER MA tranquillité car oui t'pas le seul à venir ici mon gars, donc vient pas me casser les couilles, mais vraiment pas. »

    Dis-je d'une voix clairement agacé. Ou se croyait-il ? Parce qu'il a un membre entre les jambes il pensait être tout permis ? Moi j'arrache ça directement, comme ça sa calme les hardeurs et sa fragilise un max faut pas croire ! J'extirpais bruyament l'air contenu dans mes poumons, avant de retrouver mon air totalement stoïque, et tourner les talons pour aller plus loin quand il parla de nouveau ;
    -J’ai plus qu’à tout recommencer maintenant !
    « _ Haaaan pauvre petite chose ! Je t'ai fais perdre ton jouet ? Dis-je d'une voix ironique et un semblant mielleux Eh bien sincèrement j'm'en cogne. Par contre je serai ravie de voir ta mort entre ses carcasses de Mositus et voir le déshonneur s'installer comme un oiseau sur toi. »

    Dis-je avant de pousser un « Hum » . Je secoua la tête levant les yeux vers le ciel, pour tourner les talons et partir plus loin dans le jardin. Prenant toujours soin de ne pas me blesser, je vis une grosse carcasse ! Celui là devais quand même être fort, pas plus que papy moujot certainement. Bon du coup j'avais p'têt trouver une occupation ; me déchaîner dessus. Il faut dire que cette altercation avec le vautour ma donné maintenant l'envie de poursuivre, et comme ça quand mon père me demandera c'que j'ai fais curieux qu'il est, j'lui dirai que j'me suis entraînée ! Du coup sans plus attendre, je me mis à plat ventre, comme chassant une proie, m'avançant petit à petit, veillant à ne pas craquelé les os perdu au passage. Le vent souffla de nouveau, je m'arrêta net, mes yeux se réduisant à deux fente jade, je repris doucement, toujours plus lentement et....d'un geste vif et rapide évita l'un des crânes Mositus qui traînais dans les parages avant de faire un bon agile sur la carcasse en question, ouvrant ma bouche pour afficher mes jolies crocs solide. Je pris sans broncher l'un des os, grondant fortement, mes griffes m'aidant à trouver un équilibre stable. Les os craquaient sous mon poids devenu lourd, pas plus lourd que celui de papa ou celui de maman mais lourd tout de même ! Et après un temps d'acharnement j'ai enfin réussi à arracher de toute sa longueur ce putain d'os que je jeta au sol violemment. Maintenant, je m'acharnais dessus de manière vif et stratégique m'imaginant que c'était un serpent...La bonne affaire tiens !

_________________
« _Quand les lions suivent la vérité aveuglement, rappelle toi que rien n’est vrai ; quand la morale ou les lois bâillonne l’esprit des lions, rappelle toi que tous est permis. »




Kit (c)Khamunrah


Kwadhiraa vous manipule et se moque de vous en #96233a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4999-kwadhiraa-le-rapport-d-un
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 129
En savoir +
MessageSujet: Re: Le rire du Vautour   Dim 5 Nov - 17:27

Non mais elle se prenait pour qui celle-là ? C’était pas comme-ci cet endroit lui était réservé ! Et puis si elle s’en fichait de le laisser crever pourquoi est-elle venu se mêler de ce qui la regarde pas ?! Il fronça un peu plus les sourcils, sa queue remuant vivement alors qu’il ne la quittait pas des yeux…

- Je m’énerve si je veux déjà, ensuite si tu t’en fichais tellement de me voir crever, alors peut-être que tu AURAIS DUT me laisser faire ce que j’AVAIS ENVIE au lieu de venir foutre tes salles pattes dans cette histoire ! Et j’en ai rien à cirer qu’il soit plus grand que moi !

Il continuait de la fixer, courroucé, les oreilles en arrière.

- Ta gueule la fragile.

Mais puisqu’elle partait, il ne tarda pas à filer dans l’autre sens. Parce que oui, il était hors de question de la laisser en paix, maintenant qu’elle était venu directement le faire chier. Elle voulait la paix ? Il allait l’empêcher d’en profiter. Oh ça oui. Alors il fit le tour de la zone, et se tassa entre les ossements, passant en mode furtif, comme il l’avait si bien appris avec sa mère. Parce que même s’il voulait devenir un grand guerrier, la première chose, la chose la plus importante qu’il devait connaitre, c’était bien la chasse. S’il voulait survivre en exil il se devait de pouvoir chasser. Parce qu’un guerrier avec le ventre vide, c’était une lopette. Rien de plus. Une fois qu’il serait rentré d’exil, il allait pouvoir mettre la chasse de coté, s’il se trouvait une bonne lionne, mais en attendant…

Rapidement il se mit dans le bon sens pour que son odeur n’aille pas jusqu’à sa cible. Le regard rivé vers la lionne il l’observait faire son petit manège, essayant de se faire tout petit. Chose plutôt facile lorsque l’on avait même pas encore un an. Et il avait même pensé à garder les fesses et la queue au raz du sol, comme le lui avait si souvent rappelé sa mère. Il attendit qu’elle bouge et qu’elle soit occupé pour se rapprocher un peu plus, prenant TOUT son temps pour ne pas se faire repérer et ne pas faire craquer le moindre ossement, même s’il avait la furieuse envie de foncer directement dans le tas. Avec un déguisement ça aurait été mieux, mais il voyait pas trop comment il aurait put faire, étant donné qu’il avait promis de ne pas se rapprocher du bord du fleuve qui passait non loin.
Puis il s’approcha, lentement, alors qu’elle s’acharnait sur un os. Et une fois arrivé à la bonne distance, dans son dos, il s’extirpa de sa cachette en un bond pour retomber de tout son poids sur elle avant de faire un nouveau bond pour s’éloigner. Il posa son regard noir sur elle.

- Tu veux la paix ? Et bien je vais te faire vivre un enfer.

Puis il lui tira la langue. Puéril ? Sans doute. Mais il était encore un lionceau et ce genre de chose le dépassait totalement.

_________________
Dyami vous grogne dessus en Darkred


PrésentationGalerieRecherche rp
Avatar @ Ocylan // Signature @ Prince Voldy // Design @ Rono/Cynblack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4972-dyami-grain-de-sable-parm
avatar
MEMBRE - KWADHIRAA


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 507
En savoir +
MessageSujet: Re: Le rire du Vautour   Ven 22 Déc - 22:10

    En faite j'crois il ma parler mais j'l'ai même pas écouter en vrai. La seul chose que je crois avoir entendu c'est un «  ta gueule la fragile. » dit-il alors qu'il saute comme une princesse et même pas capable de faire fuir un vautour correctement ! Vraiment les gens comme ça j'ai envide d'les déchiqueter, à se prendre pour des indestructibles quand ça va s'prendre une torgnole dans la gueule ça va moins faire le malin. M'enfin bref, j'vais pas m'énerver pour si peu. Donc j'me battais toujours avec mon bout d'os le réduisant en poussière pour pas dire charpie... y'avait plus de chair dessus. Dommage j'aurai aimer me retrouver avec plein de sang avec des organes dans la bouche, se serai stylé d'un côté et une satisfaction de faire souffrir les envahisseur, les faire regretter amèrement d'avoir mis leurs patte souillé dans le Désert. J'étais toujours dans mon pseudo combat quand je sentis un petit poids sur moi me faisant tomber à plat ventre au sol. Je ressentis une vive douleur au coude. Le gredin s'en alla tel une lopette et me fixa sois disant en colère ;

    - Tu veux la paix ? Et bien je vais te faire vivre un enfer. M'a t-il dit en me tirant la langue en plus. Je le regarda sans rien dire, quand je vus du sang couler lentement de mon coude, m'étant couper. Je me relève doucement regardant ma p'tite blessure au crétin, et sa systématiquement. Ma queue battit le sable nerveusement, mes yeux se réduire à deux fentes jade. Je regarda l'os que j'avais quasiment réduit. Une geste rapide accompagner de puissance je l'envoya en direction de celui-ci qui se le pris en pleins fouet, sans attendre non plus son invitation je m'élança de manière rapide et brutale, sautant sur son dos encore fragile . Je mis tout mon poids, pour l'écraser. À présent j'étais debout sur lui, je le regarda de tout mon haut avant de sortir mes griffes d'ivoire. Je me pencha doucement vers l'oreille de celui-ci ;

    « _ L'enfer c'est moi couillon. T'sais pas dans quel merdier tu viens de te fourrer. T'sais pas quel emmerde tu vas avoir. Dis-je doucement d'un ton calme et vraiment peu rassurante, si il pensait que s'attaquer à moi n'avais pas de prix il se mettait la patte dans l'oeil. Qui s'attaque au Diable lui même subit son courroux Tu veux jouer ? Alors on va jouer ! Prépare toi à morfler la lopette !»

    Sans demander mon reste, je descendis de son dos, pour qu'il puisse se relever et me posta devant lui, me mettant en position d'attaque, prenant bien soin quand même à rentrer les griffes. Le but n'était pas de le blessé, car même sans je pourrais quand même lui faire avaler le sable ! J'attendais voir qui de nous deux lâchera prise, bien que visiblement il semblait être une forte tête et ne lâcherait pas la grappe aussi facilement qu'il n'y parait. Le vent nous témoigna encore de sa présence sifflant entre les ossements quasiment en miettes des jadis lion noir.

_________________
« _Quand les lions suivent la vérité aveuglement, rappelle toi que rien n’est vrai ; quand la morale ou les lois bâillonne l’esprit des lions, rappelle toi que tous est permis. »




Kit (c)Khamunrah


Kwadhiraa vous manipule et se moque de vous en #96233a


Dernière édition par Kwadhiraa le Mar 16 Jan - 1:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4999-kwadhiraa-le-rapport-d-un
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 30 Féminin
Nb de Messages : 129
En savoir +
MessageSujet: Re: Le rire du Vautour   Dim 14 Jan - 23:00

Ah qu’il appréciait ce genre de rixe. Et puis il était fier de sa performance pour le coup. Oh oui. Finalement les conseils maternel n’était pas si dénué de sens. Et sa le rendit presque trop fier, se voyant déjà partir en exil et revenir la tête haute. Disons simplement qu’il n’avait pas vraiment encore eut l’occasion de voir la tronche d’un Exilé à son retour, surtout. Mais ça, c’était une autre histoire.
Bien dressé sur ses pattes, les oreilles droites, le port fier il la fixait de son regard sombre, sa queue remuant doucement.
Il ignorait si la lionne prenait ça aussi pour une occasion de s’entrainer, de jouer peut-être. Mais c’était plutôt le cas pour lui au final, prenant cette pseudo… Dispute pour une occasion de mettre en place ce que son père lui avait apprit. Cependant le lionceau tiqua un peu face à la réaction de lionne devant son égratignure. Ce n’était pas comme-ci c’était dangereux après tout. Lui-même les avait collectionné. Il avait même eut droit à du sable dans les yeux qui avait bien faillit lui bousillé la rétine. Et même si parfois il voyait des formes translucides qui témoignaient des légères griffures causé par le sable, il put bouger de façon à ce que l’os que la lionne venait de lui envoyer tape simplement son torse plutôt que sa tête.

Enfin elle finit par bouger et sauta sur lui, visant clairement son dos. Il voulut mettre en pratique ce que son père lui avait apprit au sujet des chutes pour renverser la situation mais pour le coup se fut un échec et il se retrouva… Dans une position des plus étranges mais peu pratique pour pouvoir se dégager. Il gigota un instant avant de se figer lorsque la lionne prit la parole. Elle ? L’enfer ? Lui dans un merdier ?… Bwahahaha ! Pour le coup ses paroles lui fit apparaitre un large sourire. Et la suite ne fut que du bonheur pour lui. Voila qu’il allait donc pouvoir se défouler. Lorsqu’elle le lâcha il ne perdit pas de temps pour se redresser d’une traite, se campant sur ses pattes, les oreilles en arrières et la queue fouettant l’air avec force.

- Ah ouai ? C’est toi qui vient de te fourrer dans les emmerdes Princesses.

Aussitôt il se mit en position d’attaque et passa à l’assaut, prenant bien soin de ne pas sortir ses griffes. Elle faisait partie du clan. Et il ne fallait pas blesser les membres de son propre clan s’ils voulaient pouvoir repousser les ennemis plus facilement plus tard, n’est-ce pas ? Et puis même si elle l’avait emmerdé ça restait une sorte de jeu.
Dans tout les cas il voulut la mettre au sol, ayant en tête de vouloir mettre tout son poids pour la maintenir au sol jusqu’à ce qu’elle finisse par craquer. Il en profita d’ailleurs pour la railler de nouveau le temps de son mouvement…

- Jvé te le faire regretter !

_________________
Dyami vous grogne dessus en Darkred


PrésentationGalerieRecherche rp
Avatar @ Ocylan // Signature @ Prince Voldy // Design @ Rono/Cynblack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4972-dyami-grain-de-sable-parm

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Le rire du Vautour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le rire du Vautour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Juste pour rire
» Le Demon Du Rire
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» POur guérire Eimma
» Ni rire, ni pleurer, il faut comprendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: RPs abandonnés
-