Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Sumu, Sekhmet, Shasta & Kutoa

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Peter Crowley's Fantasy Dream

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Quand le Désert s'agrandit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 229
Localisation : Dans le Désert

En savoir +
MessageSujet: Quand le Désert s'agrandit   Mer 1 Nov - 10:23

Infos Hors Contexte : Ce rp est libre aux jangowas. Je ne répondrais pas avant le 20/11 pour vous laisser le temps de rejoindre. Si personne ne répond d'ici là, je modifierai la fin de mon post pour en faire un OS.

~~~~~

Grosse. J'étais tellement grosse qu'il m'était devenu difficile de faire plus de quelques pas sans être fatiguée. Je supportais de plus en plus difficilement les longues marches dans le Désert. Je ralentissais le clan entier dans sa recherche d'un nouvel abri et cela avait le don de m'énerver. Je détestais ça.

Fatiguée. Depuis que mes flancs avaient commençaient à gonfler, j'avais de plus en plus besoin de sommeil. Moi qui habituellement n'avais besoin que de peu de repos, je m'étais retrouvée à faire partie de ceux qui dormaient le plus. Je ne pouvais plus faire ce que je voulais sans être exténuée et ça m'énervait. Je détestais ça.

Si j'avais été heureuse en apprenant que j'allais donner des enfants à l'Empereur ainsi qu'au début de ma gestation, je n'avais maintenant plus qu'une seule envie : qu'elle se termine.

J'étais particulièrement de mauvaise humeur en ce début de journée. Les petits - parce que oui, avec la taille de mon ventre il était impossible qu'il n'y en ai qu'un - n'avaient pas arrêtés de bouger durant toute la nuit, m'empêchant alors de fermer l'œil. Ils n'avaient apparemment pas l'intention de rester immobiles et les coups qu'ils me donnaient me faisaient mal. L'un d'eux, particulièrement douloureux, me fit feuler. Une lionne alertée par mon cri vint s'enquérir de mon état et je la renvoyais aussitôt, clamant que je n'avais besoin d'aucune aide. Je me levais en serrant les dents et m'éloignait du clan, faisant bien comprendre à ceux qui croisaient ma route que je ne voulais pas être suivie. Je ressentais le besoin d'être seule, un besoin instinctif.

Nous n'étions pas très loin du Mur de Roche et c'est là que je me dirigeais. Chaque pas me faisait plus mal que le précédent mais je tenais bon. J'avais déjà entendu que seul le fou se fiait à un mur car il coupait toute retraite. Mais j'étais une jangowa et la fuite ne faisait pas partie de mon vocabulaire. De plus, je n'avais pas l'intention de fuir mais de me protéger d'éventuels menaces. Le Mur serait donc un allié dans la tâche qui allait m'incomber.

J'étais à peine arrivée à la base du Mur que je m'écroulais, victime d'une douleur fulgurante dans le bas-ventre. Mon pouls s'accéléra lorsque je compris qu'il était temps de mettre ces petits au monde. Les conseils de ma mère me revinrent et je tentais de les appliquer au mieux. Je calmais ma respiration et poussais à chaque douleur qui me contractait les flancs.

Une minute, une heure, je n'avais plus la notion du temps, celui-ci se résumant à mes douleurs. Au bout d'un moment cependant, je sentis qu'un lionceau avait quitté mes entrailles. Mon instinct prit le dessus et je le laissais me guider. J'attrapais donc délicatement mon enfant pour le laver. La laver. Le lionceau était plus clair que moi et portait certains de mes marquages mais il s'agissait d'une femelle. Je n'eus pas le temps de réagir à cette découverte qu'une nouvelle douleur se fit sentir.

Je me reconcentrais donc sur mon travail et un deuxième petit ne tarda pas à rejoindre sa sœur. Comme pour la première, j'entrepris de ramener ce petit et de le nettoyer. Son pelage doré me fit sourire mais je déchantais bien vite en découvrant que là encore, c'était une femelle. N'étais-je donc pas capable d'avoir un fils ? Une énième douleur, bien plus intense cette fois-ci, fit taire mes interrogations.

Je recommençais l'opération une troisième fois mais contrairement aux filles, ce lionceau ne semblait pas vouloir naître. Cela me prit beaucoup plus de temps mais je réussis en fin de compte à mettre au monde ce petit et il fut immédiatement suivi par un quatrième. Epuisée par ce dernier combat, je ramenais mes deux derniers enfants auprès de leurs sœurs. Je remarquais en les lavant qu'ils étaient tous les deux des mâles.

Je détachais mon regard de mes enfants pour le poser sur le Désert avant de le remercier silencieusement pour les deux mâles qu'Il m'avait accordé. Des miaulements indignés de ne plus être le centre de mon attention se firent entendre et je reposais mon regard d'ambre sur mes petits. Trois d'entre eux portaient mes couleurs sans pour autant être tout à fait les mêmes et chacun de ces quatre petits portait au moins l'un de mes marquages.

J'avais réussi, ils étaient enfin là. Les enfants de Wivu. J'étais cependant tellement absorbée par la contemplation de mes enfants que je ne remarquais pas la silhouette qui se rapprochait ...

_________________

Hatasa grogne en PeachPuff
Présentation - Rapport du matin - RPs & Liens
Pour tout MP, me contacter sur compte d'Ukarimu

Avatar ©️ Ocylan et Signa ©️ Kilauea, merci  I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4399-hatasa-daughter-of-the-de
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 17 Féminin
Nb de Messages : 274
Localisation : France, Poitou-charente

En savoir +
MessageSujet: Re: Quand le Désert s'agrandit   Sam 4 Nov - 11:27

Cela faisait déjà trop longtemps pour le mâle que l'angoisse le guettait jour et nuit. A peine avait-il réussit à défaire Shabel et a devenir empereur que vînt s'ajouter sur ses épaules un nouveau poids. Oh ! Il avait été très heureux de voir que son impératrice allait donner des lionceaux, devenir père était un accomplissement pour lui. Mais c'était une nouvelle raison de craindre le pire, d'autant plus que les flancs de sa belle était devenus, au fil des jours, bien trop importants comparés à la moyennes des femelles pleines. Aussi, Wivu s'était mit à chasser pour Hatasa, ayant toujours peur qu'elle meurt de faim, que ses petits ne survivent pas dans son ventre. Il avait beau être un lion relativement brutal, il donnait à son impératrice tout son attention et était au petit soin pour elle.
Il sentait bien que la grossesse lui pesait, qu'elle ne le supportait plus. Il la voyait souffrir et était aller demander mainte et mainte fois à sa mère si cela était normale, laquelle lui avait répondu, toujours avec patience, que oui, ça l'était et qu'il devait cesser de s'en faire. Mais comment le pouvait-il ?

Après avoir arrêter le clan, Wivu vit sa belle s'éloigner de lui pour tenter de se reposer d'avantage. Il la laissa donc, non sans crainte et alla lui même vaquer à ses occupations. Ce n'est que quelques minutes plus tard qu'une lionne vînt l'informer qu'Hatasa s'était éloignée du clan, partant vers le mur de roche. L'empereur avait sentit son coeur s'arrêter et était directement partit rejoindre sa femelle.
Il ne mit pas bien longtemps à la retrouver, elle sentait les hormones à pleins nez. Il la vit d'abord de loin, forme indistincte allongée contre le flanc de pierre rougeâtre émergeant du lointain. Puis, peu à peu, à mesure qu'il s'approchait au galop, il la discerna. Elle n'était pas seul...
Il loupa de nouveau un battement en voyant ce qui s'agitait contre son flanc. Arrivant à toute vitesse, il dérapa pour freiner.

" Hatasa ! "

S'écria-t-il en arrivant. Puis il se figea, gueule entrouverte dans une phrase qui ne voulu pas sortir. Contre le ventre de sa femelle se tortillaient des lionceaux... Wivu les compta, ils étaient quatre. Il n'osa pas s'approcher, restant droit comme un piquer.

" ... Ils sont merveilleux. "

finit-il finalement par réussir à articuler. Il s'approcha enfin, alla d'abord poser son museau contre ses enfants, les examinant dans un coup de langue affectueux. Il y avait deux femelles et deux mâles, seulement un d'entre eux avait son pelage, mais il n'en avait cure. Après tout, la plupart était des mélanges de leurs deux couleurs, à lui et Hatasa.
Un sourire vînt déformé ses babines tandis qu'il leva sur sa belle impératrice des yeux mords d'amour. Il s'approcha d'elle et colla son front contre le sien dans un léger ronronnement, puis, sans trop attendre, vînt s'allonger à ses côtés. Il posa sa lourde tête contre l'encolure de sa belle pour observer les petits s'agiter.

" Félicitation... Comment voudras-tu qu'on les appelle ? "

_________________

avatar (c) Moi
signature (c) Nix <3

Spoiler:
 

- La voix de Wivu : Alexis Tomassian -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3830-faite-place-a-wivu#85866
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 306
En savoir +
MessageSujet: Re: Quand le Désert s'agrandit   Dim 5 Nov - 14:39




Quand le désert s'agrandit.
Jangowas






Lorsqu'elle vit Wivu s'éloigner du camp, la petite femelle ne pu résister à l'envie de le suivre. Lançant un regard complice à son frère et à sa soeur, elle vérifia d'abord que personne ne serait là pour la disputer. Wema était partie chasser, et leur mère, elle, semblait réfléchir, le regard dans le vague.

C'était à elle de les surveiller aujourd'hui. Elle avait chassé pour eux quelques lézards et souris des sables, ce qui permis aux jeunes de se repaître. Ensuite, ce fut l'heure de la toilette.. Et à présent, ils étaient "libres de faire ce qu'ils voulaient tant qu'ils ne s'éloignaient pas trop du camp".

Mais.. Elle avait aussi précisé qu'ils ne devaient pas s'éloigner sans surveillance. Aussi, s'ils rejoignaient leur oncle Wivu, ils seraient en compagnie d'un adulte, non? Alors, ils ne lui désobéiraient pas.. Du moins pas vraiment, si l'on tournait les mots à leur avantage. Lewa adorait trouver plusieurs sens à une phrase, ainsi, elle était rarement à cours d'arguments pour s'expliquer!

Ni une ni deux, lorsqu'elle vit que Kaya ne les regardait pas, elle s'élança dans la direction empruntée par l'empereur. Sa fratrie en ferait-elle de même, ou seraient-ils encore une fois trop sages pour défier les règles? Peu importe, elle était bien décidée à atteindre son objectif : Rejoindre Wivu.

Ses petites pattes avaient bien du mal à suivre le rythme, Wivu était grand et même en marchant, ses foulées étaient bien plus grandes que les siennes. Elle fatiguait vite, mais ne lâchait rien.

Bientôt, elle aperçut le mur de roche.. Qu'est-ce que son parrain allait bien pouvoir faire là? Braver les dangers? Protéger le désert? Escalader le mur pour s'entraîner? Non, il n'en avait pas besoin, il était déjà bien trop fort. C'était le plus fort de tous les lions du clan. Il avait battu Shabel après tout!

Elle le vit ralentir, ce qui lui permis de le rattraper. Le plumeau de l'empereur balançait au rythme de ses pas.. Ha! Si Lewa lui bondissait dessus alors qu'il ne l'avait pas vue arriver, elle pourrait peut-être le surprendre! Se faufilant à travers les dunes, elle continuait de le suivre, le plus discrètement possible, même si elle ne pouvait s'empêcher de glousser en pensant à son plan... diabolique !

La petite femelle s'apprêtait à bondir, quand Wivu partit à vive allure en criant le nom de sa compagne. Raté. Intriguée, elle aperçut un peu plus loin sa "Tatasa" comme elle se plaisait à l'appeler de temps en temps. Elle était comme une soeur pour sa mère, tout comme Wivu. Enfin, Wivu était plus un frère qu'une soeur, ce serait bizarre sinon. Mais passons.

Hatasa était couchée dans le sable, non loin du mur de roche, obstacle infranchissable. Elle avait l'air fatiguée. Wivu s'approcha d'elle et son expression se transforma. La petite l'entendit parler à l'impératrice mais était trop loin pour comprendre un seul mot.. Alors, elle s'applatit et se mit à ramper discrètement. Peut-être que c'était une affaire importante!

Puis, elle entendit d'étranges bruits. Des petits couinements. Hatasa tenait quelque chose entre les pattes, mais Lewa ne voyait pas quoi - son oncle lui cachait la vue! Mais au vu des cris, ça devait être une souris, ou quelque chose dans le genre, non?

D'où elle était, elle cherchait à voir, mais ne parvenait à rien. Elle se tortillait dans tous les sens, toujours cachée derrière sa dune, en espérant apercevoir quelque chose, mais sans résultat. Elle n'y tenait plus. Il fallait qu'elle voit.

"BOUH!"

lança-t-elle fièrement en surgissant de sa cachette. Au moins, sa surprise, sa blague ne serait pas totalement gâchée.

"Qu'est-ce qui se passe ici?"

demanda-t-elle en s'approchant, trottinant calmement, la tête haute, vers sa presque tante. Les couinements se faisaient plus distincts. Elle s'arrêta à quelques mètres, finalement plus trop sure de savoir ce qu'elle devait faire.. Avait-elle seulement le droit d'avancer? Elle regarda les deux adultes d'un air interrogateur, puis se décida à avancer..

"Waaw ! On dirait des petites souris!"

C'est la première chose qui s'était échappé de sa bouche lorsqu'elle aperçut les boules de poils blotties contre le pelage de la lionne. Peut-être pas très malin comme observation, d'autant plus qu'elle n'était pas la mieux placée pour se moquer de la taille des autres..

"Je veux dire.. De grands guerriers.. Hé hé..."

reprit-elle, ne voulant pas se faire gronder. Elle leva doucement la tête par dessus les pattes d'Hatasa, détaillant les bébés. Ils étaient quatre. C'était beaucoup! Comment Hatasa avait-elle fait pour les garder dans son ventre sans exploser? Elle l'ignorait.. Mais bon, elle ne s'était jamais intéressée plus que ça aux histoires de nouveaux-nés, et elle ne voulait pas en savoir plus pour l'instant, ça avait l'air dé-gou-tant!

"Oh! Celui là! On dirait toi!"

s'exclama-t-elle à l'intention de Wivu en apercevant un seul et unique petit portant ses couleurs, et son marquage. Un mini tonton Wivu! Mais il faisait clairement pas le poids à côté de l'original.

Soudain, une idée frappa la petite lionne de plein fouet. Wivu avait toujours été très gentil avec elle, son frère et sa soeur. Il n'était pas leur père, mais en tant que parrain, occupait une place très importante dans le coeur de la petite.. Or maintenant, il était papa.. Enfin, c'est ce que les adultes racontaient. Lewa avait beau savoir qu'il fallait un couple pour avoir des lionceaux, elle ne voyait pas trop le lien entre le mâle et les petits, après tout, les femelles faisaient tout le boulot!

Elle fut prise d'une certaine crainte.. Maintenant qu'il avait ses propres petits.. Il allait probablement les abandonner, comme tonton Hassun l'avait fait en partant.. Non? La demoiselle recula, troublée. Mais il y avait peu de chances que les deux grands le remarquent, ils étaient déjà totalement concentrés sur les boules de poils occupées à brailler. Elle savait le faire aussi ça, si elle le voulait.. Et beaucoup mieux même parfois!

"Il y en a beaucoup! Vous allez tous les garder? C'est quoi leurs noms? Je pourrais jouer avec eux quand ils seront plus grands moi aussi?"

Demanda-t-elle tout de même, juste pour savoir. Elle ne devait pas se montrer jalouse.. Ils ne seraient pas contents. Alors, autant s'intéresser à ces petits. Peut-être qu'ils n'étaient pas si méchants et voleurs qu'elle le pensait, après tout?

Elle avança à nouveau pour les regarder, s'asseyant face aux grosses pattes d'Hatasa pour mieux les voir. Ils avaient l'air un peu bêtes, à se tortiller et à miauler comme ça! Mais c'était mignon, même si elle n'aurait jamais pensé employer ce mot.






_________________
Lewa siffle en Crimson!

Kit par Romane 2308

Comptes: Nelaya, Kaya & Tadewi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4836-lewa-poison-of-the-great-
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 229
Localisation : Dans le Désert

En savoir +
MessageSujet: Re: Quand le Désert s'agrandit   Lun 20 Nov - 20:31

Mon monde venait de basculer et il ne se résumait désormais plus qu'aux quatre boules de poils gigotant contre mon ventre. Un cri résonna alors sans que j'en comprenne le sens. Je tournais la tête en direction du son et sous la forme d'un grognement, j'avertissais celui qui se rapprochait trop de mes enfants à mon goût. Je venais de les mettre au monde et même si j'étais fatiguée, je ferais tout pour les protéger et les garder avec moi le plus longtemps possible.

Pelage doré, crinière rousse et yeux rappelant la couleur d'un soleil couchant, je me calmais en reconnaissant Wivu. Il était là, à quelques mètres et n'osait pas approcher. Immobile et la gueule entrouverte, il avait le regard fixé sur ses enfants.

Ils sont merveilleux.

Son commentaire m'emplit de fierté. Je reposais mon regard sur ces nouveaux petits êtres. Il avait entièrement raison, ils étaient parfaits. Mon compagnon finit par s'approcher et posa son museau sur chacun d'entre eux avant de les lécher affectueusement. Il les aimait déjà, cela se voyait et lorsque son regard croisa le mien, il me prouva encore une fois que j'étais l'élue de son cœur. Après avoir eu des signes d'affection envers nos enfants, c'est à moi qu'il en fit. Il colla son front contre le mien tout en ronronnant doucement et vint s'allonger près de moi et se positionna de manière à pouvoir regarder les petits.

Félicitations... Comment voudras-tu qu'on les appelle ?

La question des prénoms m'avait accompagnée tout au long de ma gestation mais même si j'avais des préférences pour certains, aucun de ceux qui m'étaient alors venus à l'esprit n'étaient fait pour nos enfants.

Les félicitations sont également pour toi, se sont tes enfants aussi.

Apparemment rassasiés, les petits bougeaient moins que tout à l'heure et j'en profitais pour les ramener à l'abri, entre mes pattes.

BOUH !

Une petite voix féminine venait de me surprendre et sans réfléchir, je rapprochais un peu plus mes enfants de moi tout en resserrant légèrement mon étreinte. La propriétaire de la voix n'étant nulle autre que Lewa, je me détendais, sachant parfaitement qu'elle ne sera pas un danger pour ses "cousins".

Elle s'approcha rapidement en demandant ce qu'il se passait. De nouveaux petits miaulements se firent entendre et cela fit s'arrêter la fille de Kaya. Après avoir croisé le regard de mon compagnon, je desserrais mon emprise et permettais ainsi à Lewa de pouvoir observer les nouveau-nés.

Waaw ! On dirait des petites souris !

J'aurais pu me sentir offensée par cette remarque mais je ne pus que sourire. Mon bonheur était tellement grand que rien ne pourrait l'entacher. Et puis elle n'avait pas totalement tord, étant quatre, ils n'étaient pas bien grands par rapport à une portée ne comportant qu'un ou deux lionceaux.

Je veux dire... De grands guerriers... Hé hé...

Lewa venait de se reprendre et cette fois-ci je réagis avec le sourire, ne pouvant rester silencieuse indéfiniment.

Des petites souris pour l'instant mais de futurs grands guerriers oui.

J'espérais qu'elle comprendrait par cette intervention que je ne lui en voulais pas et qu'elle ne serait pas grondée pour si peu.
Elle détailla un peu plus nos enfants et s'adressa ensuite à son oncle.

Oh ! Celui-là ! On dirait toi !

Elle venait d'apercevoir la seconde née de la portée et effectivement, elle était la seule à porter les couleur et le marquage de son père. Je regrettais un peu que cela soit le cas. J'aurais aimé qu'il en soit autrement, que l'un de nos fils lui ressemble ou porte son marquage mais le Désert en avait décidé autrement et la majorité de la portée avait hérité de moi, du moins physiquement.
Je laissais Wivu répondre puisque c'est à son parrain qu'elle s'était adressée et je me contentais juste de détailler un peu plus mes enfants, remarquant leurs ressemblances et leurs différences.

Après quelques secondes de silence, Lewa s'exprima à nouveau, déballant un flot de questions.

Il y en a beaucoup ! Vous aller tous les garder ? C'est quoi leurs noms ? Je pourrais jouer avec eux quand ils seront plus grands moi aussi ?

Sa première question m'étonna et je me demandais ce qui pouvait bien la pousser à penser ça. Puis la question des prénoms se posa à nouveau. Il allait falloir choisir, ils ne pouvaient pas rester plus longtemps sans prénoms. Enfin, la jeune fille des dunes voulait savoir si elle pourrait jouer avec eux. Cette question me toucha le plus et c'est à celle-là que je répondis en premier lieu.

Bien sûr que tu pourras jouer avec eux. J'espère même que tu pourras leur apprendre des tas de choses.

Désormais assise face à nous, la petite féline aux yeux bleus observait nos enfants gigoter dans tous les sens et j'en fis de même. Il allait vraiment falloir leur trouver des prénoms mais je repoussais encore un peu le moment du choix, ayant encore une réponse à laquelle répondre.

Se sont des enfants du Désert Lewa alors oui, nous allons tous les garder.

Je cherchais le regard de Wivu. Le choix à venir allait être extrêmement important et allait peser sur ces petits toute leur vie. Etant moi-même bien différente de la signification de mon prénom, je ne pensais pas qu'il puisse avoir un quelconque effet sur celui qui le portait. Cependant, j'aimais mes enfants et je voulais quelque chose de fort pour eux. Regardant toujours mon compagnon, je pris une légère inspiration avant de parler.

Deux mâles et deux femelles. Je te propose d'en nommer un chacun.

Etant la seule à connaître l'ordre dans lequel ils étaient nés, je posais une fois de plus le regard sur nos enfants.

La première à être née est celle-ci. Après est venue celle qui te ressemble. Ensuite, c'est ce petit bonhomme qui m'a donné du fil a retordre et enfin, celui-là a rejoint le reste de sa fratrie

Au fur et à mesure que j'avais parlé, j'avais posé mon museau sur chacun de nos enfants pour les désigner.

Je te propose de nommer l'aînée ainsi que le dernier, comme ça je peux nommer le premier né des mâles.

J'étais presque sûre qu'il accepterait alors je laissais mon regard fixé sur les deux enfants dont j'allais choisir les prénoms. Je me concentrais d'abord sur ma fille. Ma petite merveille dorée. Elle était la parfaite copie de son père, à ceci près qu'elle arborait fièrement une raie de mulet semblable à la mienne, bien que plus claire. Même si je n'en étais pas certaine, elle avait l'air bien plus petite que ses frères et sœur. Elle semblait aussi plus calme que le reste de sa fratrie et il faudrait qu'elle sache défendre ses idées face aux autres. J'avais le prénom parfait pour elle : celle qui garde son libre arbitre.

Fière d'avoir trouvé pour ma fille, je décalais légèrement mon regard pour le poser sur son frère. Il m'avait donné bien du mal pour le mettre au monde mais j'avais finalement gagné la bataille. Et en parlant de bataille, il semblait en mener une en ce moment même car il n'arrêtait pas de bouger ses pattes dans tous les sens, donnant parfois quelques coups à sa fratrie. Un nouveau sourire apparut sur mes lèvres alors que je pensais à un prénom qui lui irait parfaitement : celui qui attaque.

Détachant mon regard de nos enfants, je le plongeais dans les yeux de l'Empereur pour lui dévoiler mes choix.

Hiari et Kumani.

Aucun doute qu'il serait d'accord alors en attendant qu'il décide pour les deux restant, je tournais la tête vers la fille de Kaya, bien silencieuse depuis un moment. Je ne voulais qu'elle se sente de trop alors je lui demandais son avis :

Qu'en penses-tu Lewa ?

_________________

Hatasa grogne en PeachPuff
Présentation - Rapport du matin - RPs & Liens
Pour tout MP, me contacter sur compte d'Ukarimu

Avatar ©️ Ocylan et Signa ©️ Kilauea, merci  I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4399-hatasa-daughter-of-the-de
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 17 Féminin
Nb de Messages : 274
Localisation : France, Poitou-charente

En savoir +
MessageSujet: Re: Quand le Désert s'agrandit   Dim 24 Déc - 11:25

" Deux mâles et deux femelles. Je te propose d'en nommer un chacun. "

Wivu posa les yeux sur son impératrice, même après un tel effort elle restait si belle...

" La première à être née est celle-ci. Après est venue celle qui te ressemble. Ensuite, c'est ce petit bonhomme qui m'a donné du fil a retordre et enfin, celui-là a rejoint le reste de sa fratrie. Je te propose de nommer l'aînée ainsi que le dernier, comme ça je peux nommer le premier né des mâles. "

L'empereur acquiesça, posant ses yeux orangés sur les quatre aveugles. Quatre, c'était beaucoup, il craignait déjà l'effort que cela allait être pour Hatasa de les élever et pour eux de vivre. Mais avec les gènes dont ils avaient hérités, Wivu était certain qu'ils allaient devenir de solides guerriers.
Il observa plus attentivement ceux qu'il allait devoir nommer. Une femelle qui était un parfait mélange de ses couleurs et de celle de sa compagne, elle avait dors et déjà l'air d'une combattante. Étrangement, son visage lui rappela quelque chose de Kaya, peut-être cette furieuse envie de vivre et de gagner.
Il ne mit pas bien long à choisir le nom de celle-ci, puis se tourna en suite vers le dernier née. Morphologiquement parlant, ils étaient les mêmes. Que ce soit sur ce museau large, sur ces joues fine ou sur cet maigreur naturelle. Mais au niveau des couleurs, il tenait tout de sa mère. Il était le dernier née, mais avait déjà sut se glisser sous le ventre d'une de ses sœurs pour pouvoir boire le précieux lait de sa mère et cela fit sourire Wivu.

" Hiari et Kumani. "

Dit-alors la belle lionne nouvellement mère à son amant, plongeant son regard soleil de midi dans les yeux soleil couchant du rouquin. Il eut un demi sourire attendrie.

" Qu'en penses-tu Lewa ? "

Il laissa à la petite le temps de répondre avant d'annoncer ses propres choix d'un voix si basse qu'il se surprit lui-même. Il était bien trop occupé à contempler la chair de sa chair.

" Hm... Le petit gris, ce sera Jenkaa. Quant à la femelle... Et bien. Lahira, elle s'appelera Lahira. "


Il regarda en suite la fille de sa meilleure amie, son regard débordait d'un amour paternel, mais il ne l'oubliait pas non plus, elle.

" Je compte sur toi, Lewa, pour être là pour eux, d'accord ? Considère les comme tes petits frères et sœurs. "

_________________

avatar (c) Moi
signature (c) Nix <3

Spoiler:
 

- La voix de Wivu : Alexis Tomassian -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3830-faite-place-a-wivu#85866

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Quand le Désert s'agrandit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le Désert s'agrandit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» tuto haradrim, opération désert
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Grand Désert
 :: Le Mur de Roche
-