Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Sumu, Sekhmet, Shasta & Kutoa

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Peter Crowley's Fantasy Dream

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Lovely Dream [Pv Saïka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 1051
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Lovely Dream [Pv Saïka]   Mar 24 Oct - 22:40

Les jours s'enchainaient et se ressemblaient sur Prideland. Toujours noyé dans ce monde sombre qui était maintenant le mien. Seulement constitué de son, d'odeur, de gout et de touché. Et pourtant, à chaque fois que le soleil se couchait et que la lune berçait mes songes, j'arrivais à revoir. En rêve du moins. Certes, le temps faisant son œuvre, ces images issus de mes souvenirs étaient parfois déformées, floues ou alors il leur manquait des morceau... Mais au moins je pouvais les "voir". C'était un excellent moyen de savoir si ce monde était réel ou nom.

Ce rêve-ci n'était pas différent des autres. Un monde sombre, désordonné... Avec un arbre qui poussait du ciel. C'était étrange mais pour un rêve, je suppose qu'il ne fallait pas chercher la logique. Sous mes pattes, il n'y avait rien... A part peut être une eau gelé aussi noir qu'une nuit sans lune et sur laquelle on pouvait marcher. Et au dessus, un ciel bleu duquel poussait un arbre. Un arbre que je connaissais parfaitement... C'était sous ce même arbre que j'avais enterré Saïka. Je poussais un soupir. De tout les lieux que mes rêves pouvaient me permettre de voir, il avait fallut que ce soit celui là... Enfin... En me réveillant je ne trouverais rien d'autre qu'un monde sans forme ni couleur. Autant profiter du peu que je pouvais "voir" ici.

Je me laissais tomber en arrière. Ainsi allongé sur le dos, je me mis à observer l'arbre... Il était... Étrange. Majoritairement net, il semblait étrangement flou par endroit. Notamment au niveau des feuilles. Elle ressemblaient plus à une masse informe qu'à différentes feuilles qui constituaient un feuillage. A croire que je commençais à oublier à quoi ressemblait un arbre feuillu ce qui n'était pas vraiment pour me réjouir.

Je restais un moment là, allongé, sans rien faire. Et ce, jusqu'à ce que mes oreilles soient agités par un bruit dans mon dos. Rapidement je roulais sur mon ventre pour m'immobiliser net, la gueule entrouverte. S... Saïka ?!



_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 627
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: Lovely Dream [Pv Saïka]   Mar 31 Oct - 23:56


Lovely Dream ♥️

Feat Fleck & Saïka


« It's not because you can't see me that mean I'm not with you. »

Existait-elle vraiment ? Était-ce bien là la véritable Saïka qui cheminait diverses routes de ce monde étranger que l'était celui des rêves ? Pouvait-elle encore réfléchir et marcher, comme si de rien n'était, comme si nul ne lui avait causé du tort ou ne l'avait tué ? Les rêves constituaient un univers bien étrange et, aujourd'hui, la lycaonne serait assignée à la tâche de rendre « vivant » (terrible ironie) celui de son ancien compagnon, dont le cœur battait encore. Telle une déesse immortelle que le Temps avait cessé de vieillir à l'instant même où on lui avait arraché la vie, elle se mouvait dans les ombres et les absurdités, croisant de son regard vert les diverses fantaisies attendrissantes ou incomprises de son cher Fleck. Elle cherchait une silhouette hésitante dans le paysage, et ce même si distinguer quelque chose par ici lui était plutôt difficile. Elle avait beau être morte, certaines vérités lui étaient encore inconnues. Dont la cécité de son bien-aimé qui plongerait bientôt cette jolie passerelle entre les vivants et les morts dans une obscurité absolue. La lycaonne cessa ses recherches lorsqu'elle retrouva un pauvre canidé perdu dans ses souvenirs, probablement surpris par l'arbre le plus cher aux yeux de la morte, l'arbre le plus cher aux yeux de toute la famille, planté dans un ciel azuré qui n'avait rien de bien étonnant.
Couché sur le dos, il ne semblait pas la remarquer. Le cœur de Saïka ne rythmait plus ses battements par rapport à ses pensées depuis bien longtemps mais, l'espace d'un instant, elle crut que les choses allaient changer. Une douce chaleur la saisie en regardant l'interlocuteur auquel elle devait parler et, sans pour autant trahir sa présence sous l'influence de cette nouveauté, elle préféra fermer les yeux et profiter le plus longuement possible de ce cadeau venu de nulle part. Les images et les souvenirs qui lui restaient du Monde des Vivants lui revenaient en mémoire et la faisaient regretter. Enfin, regretter était un bien grand mot : elle regrettait surtout de ne pas avoir été suffisamment vigilante face à Zeke. S'il aurait fallu qu'elle meure une seconde fois pour protéger sa famille, elle n'aurait pas une seconde hésité à faire un choix entre elle et les siens.

Quand cette doucereuse sensation mourut dans les abysses du rêve, la canidé reprit ses esprits. Parler à Fleck. De quoi ? Elle ne savait plus vraiment. Elle avait juste besoin de le revoir. Et lui aussi, car sinon ses rêves n'auraient jamais formulé le souhait de la faire revenir.
Depuis quand était-elle morte ? Combien d'années s'étaient-elles écoulées depuis sa mésaventure dans le Cimetière des Hyènes ? Leurs enfants allaient-ils bien ? Sa petite Eyota chérie, son valeureux Ohanko et son sage Chesmu ? Un petit sourire attendri se forma sur ses lèvres, alors que toute sa vie durant, elle n'avait que très peu sourit ou montré au grand public à quel point quelque chose la touchait. Vivante, elle s'était toujours montrée forte, droite et insensible à la douleur, à l'affection – sauf avec ses petits et, sur la fin, son compagnon -, contrairement à maintenant où la mort et l'illusion déformaient toutes notions réelles. Elle s'approcha donc du mâle tacheté qui était couché sur le dos tandis que celui-ci se retournait en remarquant des mouvements inhabituels se rapprocher de lui. Sans lui laisser le temps de dire quelque chose, la femelle aux prunelles vertes lâcha, d'une voix soulagée :

« Fleck. »

Nul besoin de dire autre chose. Elle préféra laisser le temps à son interlocuteur de se rendre compte de la situation. Après tout … Elle était morte dans des circonstances tragiques. Parler avec un mort était quelque chose de compliqué, elle en avait conscience.
Le couple était enfin réuni. Temporairement mais toujours était-il qu'il l'était, présentement.

© MissKat pour Epicode

_________________
ABSENCE DE RP ENTRE MAI ET JUILLET. VIVE LES EXAMENS 8'D


Crédits : Kilauea/Awena.
Adana se rebelle en SeaGreen.
LA FRIENDZONE - VITA ET ADANA:
 


Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 1051
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Lovely Dream [Pv Saïka]   Ven 10 Nov - 20:27


Je mis un certain temps à me retourné, tout comme je mis un certain temps à réaliser qui se trouvait devant moi. Et même lorsque je m'en rendit compte, je n'osais pas bouger. Chacun de mes muscles étaient tendus, si tendus que j'étais incapable de bouger. La gueule entrouverte je n'osais dire un mot. Je me contentais de fixer les yeux grands ouverts celle qui me faisait face. D'ailleurs... Je me demandais bien à quoi ressemblaient mes yeux dans ce monde. Je pouvais voir mais... Eux, avaient-ils retrouver leurs couleurs ou bien étaient-ils toujours d'un blanc livide ? Mais cette question disparut rapidement, remplacé par les mots de la nouvelle venu.

« Fleck. »

Entendre sa voix me fit l'effet d'un puissant choc. Cette vois... Je pourrais la reconnaitre entre mille. Oui... C'était bien elle. Saïka. Je ne savais pas quel miracle cela était possible mais elle était bel et bien là, à deux pas de moi.

- Sa... Saïka ?!

... Non. Non ! Ça ne pouvait pas être elle. C'était impossible. Je me redressais brusquement faisant quelques pas en retrait. Saïka... Saïka était parti il y a bien longtemps. C'était toujours blessant de se le remémorer, mais c'était vrai. Elle était loin désormais. Trop loin pour que l'on puisse l'atteindre. Ce qui se trouvait devant moi, ce n'était rien. Rien d'autres qu'une illusion. La maigre consolation que pouvait m'offrir mon esprit au travers de rêve. Un mirage. Rien d'autre. Et il n'est jamais bon de mettre sa foi dans un mirage.

Ne sachant trop comment réagir, je me contentai de plaquer mes oreilles sur mon crâne avant d'aboyer.

- Non... Non, non, non, nononononon... Ce n'est pas toi !

Je fis encore quelques pas en arrière. Ma voix était brisé, hésitante et pourtant chacun de mes mots sonnaient comme un coup de crocs asséné à mon interlocutrice.

- Ça... ça ne peut pas être toi ! Tu n'es pas Saïka !

Je fis une courte pause, regardant autours de nous, essayant d'apercevoir une sortie. Quelle qu'elle soit... Quelque chose qui me permettrait de fuir de ce rêve... ou de ce cauchemar. Mais je ne vis rien.

- Je... J'aurais aimé que... que ce soit elle mais... Mais c'est impossible !

Je secouais la tête. Il était inutile de l'espérer. Les morts étaient morts. Ils ne pouvaient plus nous atteindre, pas plus que nous, nous le pouvions. Je connaissais certes les légendes des Esprits et si je croyais sincèrement que ceux qui nous avait quitté continuaient de veiller sur nous, je ne pensais pas qu'ils pouvait entrer en contact avec les vivants. Ce serait... Ce serait beaucoup trop simple.

_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 627
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: Lovely Dream [Pv Saïka]   Sam 11 Nov - 16:43


Lovely Dream ♥️

Feat Fleck & Saïka


« It's not because you can't see me that mean I'm not with you. »

Le lycaon qui lui faisait face avait l'air bien plus surpris qu'elle ne l'espérait. A quoi aurait-elle pu s'attendre d'autre ? Rien. Elle s'épargna donc l'idée d'enchaîner les petites paroles quelque peu importantes tant qu'il arborerait toujours ce visage défiguré, consciente que le choc n'aiderait pas le Brun à comprendre ce qu'elle lui disait. Malgré l'obscurité et l'atmosphère dérangeante, elle était encore surprise de voir que la vision restituée de son compagnon n'avait pas abîmé davantage son apparence ; après tout, ils étaient dans un rêve. Et le Roi des Illusions s'avérait être justement … Fleck. S'il le décidait, il pouvait à tout moment la renvoyer chez elle ou ternir les traits figés qu'elle peinait à garder de son ancienne vie. Enfin, inutile de s'intéresser davantage au physique ; elle savait qu'elle disparaîtrait, au bout d'un moment. Un rêve restait un rêve, peut-être plongerait-elle dans le néant ou rejoindrait-elle les Grands Esprits, une fois sa mission « accomplie ».
Ses mirettes émeraudes dévisagèrent le beau mâle, dont les traits la rendaient un peu nostalgique. Trop longtemps qu'elle n'avait pas frôlé sa fourrure douce. Trop longtemps qu'elle n'avait pas apaisé sa colère grâce à la bonne humeur de son bien-aimé. Trop longtemps qu'elle n'avait pas plongé ses prunelles vertes dans celles brunes et bleues de son compagnon pour percer à jour ses mystères.

« Sa … Saïka ?! »

Les premiers mots de Fleck. Saïka sortit vivement de sa nostalgie et s'intéressa à la réaction du canidé qui se redressa violemment, sous l'influence de ce cadeau inattendu, se reculant de quelques pas comme s'il n'y croyait pas. Oh. S'il n'y croyait pas ? Bien sûr qu'il n'y croyait pas. Elle le remarquait très bien. Que ce soit ses gestes, sa mine … et pourtant. Elle ne s'en étonnait pas. Au lieu d'avancer, la femelle tacheté s'assit et enroula sa queue autour de ses pattes, pas le moins du monde perturbée par ce qui se passait. Étrangement, elle se sentait détendue. Mais le fait qu'elle soit morte devait probablement jouer là-dedans. Après tout, elle avait bravé les limites de la réalité ! Le plus difficile à convaincre dans cette affaire, ce serait lui. Le Dormeur.
Il plaquait ses oreilles contre son crâne et aboyait.

« Non … Non, non, non, nononononon … Ce n'est pas toi ! »

Il continua de reculer. D'une voix à la fois brisée et peu rassurée, le mâle s'éloignait d'elle et échappait à la réalité du rêve. Saïka haussa un sourcil, avant d'exprimer une moue un peu déçue, peinée. Pas peinée au point d'en pleurer mais peinée dans le sens où ce qu'elle voyait n'était pas ce à quoi elle s'attendait. Elle demeurait calme, immobile, tandis que celui qu'elle avait jadis aimé se disputait avec ses propres souvenirs.

« Ça … ça ne peut pas être toi ! Tu n'es pas Saïka ! »

La tête du mâle se tournait vers diverses directions, comme désespéré. Que pouvait-il bien chercher dans le monde qu'il avait créé ? Une échappatoire, peut-être ? Elle soupira doucement, reconnaissant bien là le Fleck qu'elle avait toujours connu : elle se souvenait de ses mimiques qui l'avaient mise en colère, de son attitude qui s'opposait avec la sienne. Mais les oppositions n'étaient pas forcément là pour être ennemies. Des fois, elles se complétaient et devenaient plus fortes.
C'est ce qui c'était passé pour eux. Mais elle ne ressentait pas vraiment de la colère à son égard. Elle attendait simplement qu'il se calme. Qu'il veuille bien lui parler. Elle attendrait le temps qu'il faudrait, jusqu'à qu'il disparaisse. Après tout, elle n'avait plus d'emprise sur le temps depuis bien longtemps.

« Je … J'aurais aimé que … Que ce soit elle mais … Mais c'est impossible ! »

Il secoua la tête, puis plus rien. Plus de mots, plus de gestes – ou presque -. Elle avait enfin son attention … enfin, elle le supposait.
A vrai dire, en y réfléchissant bien, elle-même ne savait pas vraiment si elle était vraiment la véritable Saïka. Peut-être était-elle la représentation même des souvenirs de Fleck en commun avec elle ? Un morceau de mémoire de la lycaonne qui avait perduré malgré l'âge ? Une simple illusion, programmée par le rêve de Fleck ? Les possibilités étaient multiples.
Elle savait juste qu'elle était là. Qu'elle s'appelait Saïka. Peu importe si le corps dans lequel elle perdurait était le véritable ou non. Elle serait la Saïka auquel Fleck parlerait.

« Il est vrai que je ne suis pas la véritable Saïka. La véritable Saïka est morte au Cimetière des Éléphants. Je représente son esprit … enfin, ce qu'il en reste. » se désola-t-elle, le visage quoique ferme et sérieux, comme auparavant. La figure autoritaire de la petite famille qu'ils formaient, autrefois. Ses traits se radoucirent et elle soupira simplement, l’œil un peu plus brillant néanmoins, quand elle passa en revue le corps encore valide de son compagnon : « Dans tous les cas, Saïka ou non, je suis contente de te voir encore parmi les vivants. Si tu as pu m'invoquer dans un rêve, alors je suppose que toi, tu peux encore parler à nos enfants. » La lycaonne pensa à ses enfants. Ses chers enfants, qu'elle n'avait pas pu couver autant qu'elle l'aurait désirée. « … Comment vont-ils ? » Comme si de rien n'était. Peut-être Fleck ne croyait pas à ses dires et la prendrait pour un imposteur. Peu importe. Si elle ne lui parlait pas dans ce rêve, probablement lui parlerait-elle dans un autre. Normalement ...

© MissKat pour Epicode

_________________
ABSENCE DE RP ENTRE MAI ET JUILLET. VIVE LES EXAMENS 8'D


Crédits : Kilauea/Awena.
Adana se rebelle en SeaGreen.
LA FRIENDZONE - VITA ET ADANA:
 


Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 1051
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Lovely Dream [Pv Saïka]   Dim 26 Nov - 13:51


L'apparition ne semblait pas décider à disparaitre de mon rêve... Ou plutôt de mon cauchemar au vue de l'environnement qui changeait, sans doute à cause de ma panique. Petit à petit, l'arbre planté dans le ciel vit ses feuille tomber une à une mourante. Mais je n'y fit pas attention. Je n'arrivais pas à y faire attention, mon regard bloqué sur le fantôme qui me faisait face.

« Il est vrai que je ne suis pas la véritable Saïka. La véritable Saïka est morte au Cimetière des Éléphants. Je représente son esprit … enfin, ce qu'il en reste. »

Je la coupais net dans un grognement agacé, faisant claquer ma mâchoire.

- LA FERME !

Je n'avais pas besoin qu'on me rappelle cet évènement. J'étais là, j'avais tout vu... Ou en tout cas suffisamment pour en faire des cauchemars, suffisemment pour me maudire de ne pas avoir pu la sauver, suffisamment pour maudire Zeke et sa famille pour le restant de leurs jours ! Puissent-ils tous pourrir les entrailles à l'air dans leur maudit cimetière !

Dans tout les cas, mes oreilles plaqués sur mon crâne et mon air agacé ne suffirent pas à faire taire la mystérieuse apparition. Elle continua à me parler jusqu'à arriver à un point sensible. Nos enfants.

« Dans tous les cas, Saïka ou non, je suis contente de te voir encore parmi les vivants. Si tu as pu m'invoquer dans un rêve, alors je suppose que toi, tu peux encore parler à nos enfants. … Comment vont-ils ? »

J'entrouvris la gueule pour lui répondre sèchement mais me retint au dernier moment. A bien y penser, je savais comment allait Chesmu et Ohanko mais Eyota... Pas vraiment. Je n'avais plus de nouvelle d'elle, pas plus que ses frères en tout cas. Elle était devenue un sujet qui nous divisait assez. D'un côté Ohanko lui en voulait, d'un autre Chesmu aurait aimé la revoir et moi... Moi j'espérais surtout qu'elle était heureuse peu importe l'endroit où elle se trouvait. Je supposais que si elle n'était pas revenu nous voir, c'était qu'elle avait trouvé un endroit où rester, qu'elle n'avait pas de problème... Il fallait au moins se dire ça.

Quoi qu'il en soit, je secouais la tête, me concentrant de nouveau sur "Saïka". Les sourcils froncés, je poussais un soupir las avant de répondre d'une voix acerbe.

- Je n'ai pas à te donner de réponse. S'ils te manquent tant que ça, c'est leurs rêves à eux que tu devrais visiter. Les miens sont suffisamment remplit de cauchemars pour ne pas que s'ajoute une illusion de plus.

Je baissais doucement la tête en marmonnant.

- Surtout une illusion pareil...

Une illusion qui ne faisait que me rappeler ce que j'avais perdu à jamais... De ce que mes enfants avaient perdu à jamais. Ce qui la rendait d'autant plus douloureuse. Au dessus de nous, l'arbre perdit ses branches qui tombèrent non loin de nous mais je ne bougeais pas. Redressant la tête pour fixer le mirage en face de moi, les yeux emplit d'un mélange de colère et de regret. Finalement, l'arbre se décrocha entièrement et le ciel auparavant bleu prit une teinte grise digne d'un ciel orageux.

_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 627
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: Lovely Dream [Pv Saïka]   Sam 16 Déc - 23:23


Lovely Dream ♥️

Feat Fleck & Saïka


« It's not because you can't see me that mean I'm not with you. »

La situation ne semblait pas jouer en sa faveur. Son compagnon avait tout l'air d'être difficile à convaincre … Et, cette théorie n'eut même pas besoin de l'approbation de ce dernier pour se faire savoir. L'environnement parlait pour lui. Les feuilles de l'arbre planté dans le ciel tombaient une à une parterre, comme une rangée de soldats à qui on arrachait le cœur tour à tour. Sans vies, quelconques … Elles s'écrasaient sur le sol et ne remuaient plus jamais. La déception de Saïka n'en fut que plus grande lorsque le mâle tacheté grogna d'agacement, cherchant à la couper de temps à autres dans ses homologues.

« LA FERME ! »

Raté. Elle n'écoutait pas. La canidé lui parla de leurs enfants, et Fleck faillit bien lui répondre une chose, ce à quoi il renonça au dernier instant, finalement. Pourquoi ? Elle n'eut pas le temps de le lui demander. Il soupira avec lassitude, d'une voix peu plaisante à entendre … voire acerbe ? Mais quelle mouche avait-elle bien pu le piquer ?

« Je n'ai pas à te donner de réponse. S'ils te manquent tant que ça, c'est leurs rêves à eux que tu devrais visiter. Les miens sont suffisamment remplit de cauchemars pour ne pas que s'ajoute une illusion de plus. »

Il sembla murmurer quelque chose que la femelle n'entendit pas forcément. Elle fronça à son tour les sourcils, piquée d'exaspération face au comportement de celui qui avait été son compagnon jadis. Le regard qu'il lui gratifia n'en fut pas davantage réconfortant ; elle crut y déceler un sentiment de colère couplé à du regrets. Plissant les yeux, le « fantôme » leva la tête, un instant, remarquant ce nouveau ciel bleu qui prit une teinte grise, une teinte grise qui lui rappelait la tempête, l'orage, le mauvais temps qu'elle fuyait en se réfugiant dans sa tanière. L'orage, les flammes … Cela lui rappelait énormément de choses, autant l'incendie qui avait emporté sa mère que les jours où, indifférente, elle avait attendue que le grondement des éclairs cesse et laisse place au soleil.
Elle comptait bien en revenir à son compagnon et lui répondre encore gentiment mais, quand l'arbre planté dans le ciel se décrocha de son trône suspendu, elle poussa un petit cri, malgré elle effrayée par cette nouveauté ; elle quitta son emplacement et se mit davantage sur le côté, loin, loin de cet arbre qui s'écrasait à une distance respectable d'elle et de Fleck. Probablement la trouverait-il ridicule à agir ainsi … oui, elle serait sûrement ridicule, à ses yeux. Mais comment fuir, même en tant que mirage, ce souvenir si effroyable de sa propre mort ? Pourquoi un arbre qui tombe serait-il tant différent d'un rocher qui s'écrase et vous brise les os d'un simple coup de masse ?

L'instant de peur passé, les prunelles vertes et écarquillées de l'ancienne mère cessèrent d'exprimer de la peur et redevinrent normales. Elle les dirigea vers le visage de Fleck, poussant un pauvre soupir honteux mêlé à du soulagement de ne plus rien craindre. Elle ne pouvait pas l'exprimer, ni lutter contre … Cet instinct étrange et purement, illusoire, si ça se trouvait.

« Je ne me suis pas permise de venir au sein des rêves de nos enfants parce que, je n'ai tout simplement pas le pouvoir de me balader dans chaque rêve qui se déclare sur la Terre des Lions. Leurs consciences ne m'ont pas conviées à venir dans leurs rêves. Mais la tienne, si. Tu m'as l'air agressif. C'est pas que la mort m'a donné envie d'être pacifiste et niaise mais je t'avoue que je ne comprends pourquoi tu as autant de déni vis-à-vis de ma personne. » soupira-t-elle, exaspérée. « Je ne suis pas réelle. Si je t'agace tant et représente tant de choses négatives pour toi, pourquoi ne me fais-tu pas disparaître ? Après tout, je ne pourrais pas lutter contre le choix de ta conscience. »

Cette susceptibilité, cette impulsivité … ça commençait doucereusement à lui picoter les pattes. Mais elle avait de la patience, fort heureusement. Elle avait envie de lui en vouloir mais n'y parvenait pas. Elle n'aimait pas du tout l'attitude de Fleck, mais ... S'il fallait qu'elle lui demande de la faire disparaître pour qu'il cesse d'être dédaigneux avec elle, alors elle voulait bien en prendre le risque. Un fantôme demeurait éternellement ce qu'il avait été par le passé avant la mort, et elle n'allait pas déroger à la règle. C'était ne pas connaître Saïka que de prétendre qu'elle avait toujours été douce avec les autres, peu importe le comportement qu'on eût avec elle. Et ce penchant pour être maladroite et directe dans ses propos, elle ne pouvait pas non plus lutter contre. Alors, s'il était intelligent, il allait bien s'en rendre compte et ainsi parlementer sans prendre la mouche. A moins que le Fleck de jadis ait terriblement changé ?

© MissKat pour Epicode

_________________
ABSENCE DE RP ENTRE MAI ET JUILLET. VIVE LES EXAMENS 8'D


Crédits : Kilauea/Awena.
Adana se rebelle en SeaGreen.
LA FRIENDZONE - VITA ET ADANA:
 


Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 1051
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: Lovely Dream [Pv Saïka]   Dim 4 Fév - 21:46


L'arbre eu pour effet d'effrayer le mirage. Pas assez pour le faire disparaitre, malheureusement. Non. Il restait là, décidé à me tourmenter. Ce n'était pourtant pas compliquer, je voulais qu'il parte, qu'il s'en aille et qu'il ne revienne pas ! Était-ce trop demandé ? Je ne voulais pas oublier Saïka, sa mort, ce qui s'était passé, là n'était pas la question, je voulais simplement que ce cauchemar cesse, qu'on arrête de marteler cette évènement dans mon esprit avec ces souvenirs, encore et encore. Les gens plaignent souvent les mort d'être parti. Ils se trompent. Ce sont les vivants qu'il faut plaindre, ce qui ont survécu pour se souvenir, vivre avec ces souvenirs et les cicatrices qu'ils entrainent. Pas les morts. Eux n'ont pas à se souvenir. Même en tant qu'esprit, ils peuvent veiller sur ceux qu'ils aiment.

« Je ne me suis pas permise de venir au sein des rêves de nos enfants parce que, je n'ai tout simplement pas le pouvoir de me balader dans chaque rêve qui se déclare sur la Terre des Lions. Leurs consciences ne m'ont pas conviées à venir dans leurs rêves. Mais la tienne, si. Tu m'as l'air agressif. C'est pas que la mort m'a donné envie d'être pacifiste et niaise mais je t'avoue que je ne comprends pourquoi tu as autant de déni vis-à-vis de ma personne. »

A ces mots, mes oreilles se plaquèrent sur mon crâne.

« Je ne suis pas réelle. Si je t'agace tant et représente tant de choses négatives pour toi, pourquoi ne me fais-tu pas disparaître ? Après tout, je ne pourrais pas lutter contre le choix de ta conscience. »

Je me redressais vivement, les oreilles plaquées et les crocs sortis. J'aboyais :

- Tu ne comprends pas ?! Alors laisse moi éclairer ta lanterne pour le peu que ce sera utiles ! Tu es un mirage ! Un mirage qui me rappelle un échec et une perte dont je me souviens déjà assez comme ça ! Tout les jours je me rappelle de ce qu'il s'est passé, de ce que j'ai perdu, de ce que mes enfants ont perdu. Mais le jour ne suffit plus ?! Il faut que cela vienne aussi troubler mes rêves maintenant ?! Tu crois que j'ai besoin de ça ? Non ! Non, je n'en ai pas besoin ! Je n'en ai jamais eu besoin !

Ou peut être que si... Peut être que peu de temps après la mort de Saïka, une visite de cette sorte m'aurait un peu aidé. Mais elle n'avait pas eu lieu. Je ne blâmais pas la vision pour ça mais ce qui était fait, était fait. C'était trop tard. Cette blessure avait déjà cicatrisé... Assez mal, certes, mais elle c'était refermée seule. Malgré le regard de mes petits encore enfants qui se demandaient pourquoi ils n'auraient plus le droit de revoir leur maman, pourquoi les hyène l'avaient tué, pourquoi elle n'avait pas pu être sauvé... La réponse à ces questions était toujours la même. A cause de moi. C'était à cause de moi que Zeke l'avait tué, c'était moi qui n'avait pas pu la sauver, c'était à cause de moi qu'ils ne le reverraient plus. Ils ne m'en avaient jamais voulu... Du moins, pour Chesmu et Ohanko, j'en étais certain. Mais moi je m'en voulais. Et malgré le temps passé, ce sentiment n'avait jamais totalement disparu.

La colère s'estompa bien vite, laissant place à un sentiment de lassitude et une certaine tristesse que je parvenais difficilement à dissimuler.

- Va-t-en... S'il te plait...


Elle avait beau me dire que je pouvais la chasser, je n'en avais pas la volonté...

_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 627
Localisation : Prideland.

En savoir +
MessageSujet: Re: Lovely Dream [Pv Saïka]   Ven 9 Fév - 22:35


Lovely Dream ♥️

Feat Fleck & Saïka


« It's not because you can't see me that mean I'm not with you. »

Plus elle parlait, plus les oreilles de Fleck se plaquaient contre son crâne. Je vois que je m'enfonce de plus en plus … songea la femelle tacheté, déçue. Son compagnon l'énervait, elle l'énervait, ils s'énervaient tous les deux, et rien ne semblait en mesure de rétablir leur entente de jadis. Saïka avait beau tenter quelque chose, ses efforts se muaient en des échecs cuisants. Malgré sa mort, la lycaonne se rendait compte que, même en l'absence d'un cœur, de fortes émotions parvenaient tout de même à parcourir son corps et à s'entrechoquer dans un fracas terriblement incompréhensible. Elle se savait en colère, contre elle, contre son compagnon qu'elle semblait tant répugner, mais à cela se mêlait, dès à présent, un profond sentiment de peine. Elle regrettait l'époque où les prunelles vairons de Fleck n'exprimaient que de l'amour à son encontre et non pas du regret, de la … colère. Elle n'y avait jamais été habituée. Peut-être ne se rendait-elle compte de son égoïsme que maintenant ? Du fait qu'elle avait eu de grandes choses qu'elle regrettait désormais ? Qu'elle n'avait jamais su s'y prendre avec lui et perdurait à lui faire subir cela même dans la mort ? Serrant profondément les crocs, Saïka lutta contre cette vague de prise de conscience qu'elle jugeait de « stupide ». Non, non. Tu n'as rien à te reprocher … C'est complètement stupide. Tu n'es pas une faible, Saïka, tu ne te laisseras pas faire aussi impunément. Tu es forte, les sentiments niais n'ont rien à faire avec toi.
Cela dit, instinctivement, ses yeux se plissèrent de contrariété quand le lycaon se redressa vivement pour aboyer toujours plus fort :

« Tu ne comprends pas ?! Alors laisse-moi éclairer ta lanterne pour le peu que ce sera utile ! Tu es un mirage ! Un mirage qui me rappelle un échec et une perte dont je me souviens déjà assez comme ça ! Tous les jours je me rappelle de ce qu'il s'est passé, de ce que j'ai perdu, de ce que mes enfants ont perdu. Mais le jour ne suffit plus ?! Il faut que cela vienne aussi troubler mes rêves maintenant ?! Tu crois que j'ai besoin de ça ? Non ! Non, je n'en ai pas besoin ! Je n'en ai jamais eu besoin ! »

Ses prunelles vertes se déplissèrent, là où un éclair de surprise disparut aussi vite qu'il fut apparu. Alors comme ça, elle lui inspirait l'échec et non l'apaisement ? Hmm … Mais qu'elle est bête. Et ça, c'est pas un truc qu'elle s'était souvent dit du temps où son cœur battait encore.
La colère passée, Fleck semblait bien plus lassé et attristé qu'autre chose.

« Va-t-en … S'il te plait ... »

Malgré le faciès neutre qu'elle arborait, la femelle à mèche se sentit, étrangement, touchée par l'air désespéré de son compagnon. Et si elle tentait une nouvelle tactique ? Ça ne coûtait rien d'essayer … même si elle savait que d'une façon ou d'une autre, il la rejetterait de nouveau.
Lentement, la femelle avança en direction du canidé. Sans agressivité, elle voulut lui montrer qu'elle n'allait pas agir en ennemi mais plutôt en ami … du moins, c'est ce qu'elle allait essayer de faire.
Finalement, elle s'assit, enroulant sa queue autour des pattes, non loin du vieux mâle. Il y avait peut-être une pointe de regret sincère sur son visage, tout bien considéré. Malgré cela, elle tâcha de garder son calme et son sérieux :

« Devoir supporter l'ombre d'une personne que tu aimais est très difficile, je le consens – et je le regrette … Fleck. J'aurais aimé rester avec toi dans le Monde des Vivants, mais mon insolence m'a finalement fait payer la note. Je ne tiens pas à ce que tu te rendes coupable d'une « disparition » qui aurait dû arriver un jour ou l'autre. La seule fautive de l'histoire, c'est … moi, en vérité. Je regrette sincèrement de t'avoir fait souffrir de la sorte. »

Elle priait … non, elle ne priait plus rien, décédée qu'elle était. Elle priait simplement la conscience de Fleck pour qu'il ne la rejette pas de nouveau. Elle n'avait jamais été douée avec les mots et paraîtrait, une fois de plus, ridicule aux yeux du mâle. Exprimer ses sentiments, cela n'avait jamais été sa tarte et les longs discours pleins de regrets non plus. Cela dit, il devait savoir que quoiqu'elle dise, elle regrettait sincèrement de lui avoir fait payer à sa place une souffrance qui aurait dû être sienne.
Elle n'aurait jamais dû se rendre au Cimetière des Elephants et ainsi jouer avec les nerfs de Zeke.
Aujourd'hui s'annonçaient bien des surprises. Même dans la mort, Saïka semblait apprendre de nouvelles choses. Surprenant paradoxe.

© MissKat pour Epicode

_________________
ABSENCE DE RP ENTRE MAI ET JUILLET. VIVE LES EXAMENS 8'D


Crédits : Kilauea/Awena.
Adana se rebelle en SeaGreen.
LA FRIENDZONE - VITA ET ADANA:
 


Amon conseille en GoldenRod.
Imani s'émerveille en Orchid.
Asani se rebelle en LightSlateGray.
Kito panique en #000000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3968-adana-je-ne-reve-que-de-l

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Lovely Dream [Pv Saïka]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lovely Dream [Pv Saïka]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Lovely Dream [Pv Saïka]
» Dream of Ewilan
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» California Dream !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Gestion du jeu & des personnages
 :: 
♦♦♦ Zone Spéciale : Retour des défunts ♦♦♦
-