Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Odon, Metua, Choyo, Jen, Yetsa, Rana & Eshina

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Stardiva Music

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 In the Dark of the Night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 38
En savoir +
MessageSujet: In the Dark of the Night   Lun 16 Oct - 12:38





La fraîcheur de la nuit avait sorti Hassun de son sommeil – bien qu’il fallait l’admettre, il ne dormait pas beaucoup ces temps-ci. Prenant soin de ne réveiller personne, il s’écarta du petit groupe pour se rendre dans un endroit où les ronflements ne seront pas une symphonie et où Hanska cesserait de lui mettre des coups durant son sommeil. A croire qu’il s’entraînait même en dormant celui là.

Jugeant qu’il était bien à l’écart, il s’assit sur une dune, scrutant le ciel étoilé et écoutant les murmures du Grand Désert. L’exil était trop proche à son goût et malgré tous les conseils avisés de sa sœur, il ne se sentait pas prêt. Il lui manquait quelque chose et ça le tourmentait terriblement.

Son père aurait-il été fier de la manière dont il avait mené son entraînement ? De la manière dont il essayait de s’impliquer avec ses nièces et son neveu ? Fier de lui, tout simplement ? Revenir de l’exil était une fierté déjà personnelle en soi, mais il aurait aimé que ça en soit une pour lui aussi. Il savait bien que ça ne serait jamais le cas.

Un petit sourire étira néanmoins ses babines. Il n’avait pas besoin de se retourner pour deviner la présence de quelqu’un et encore moins la reconnaître. Ça aussi, il se demandait si son père en était fier ? De la manière dont sa sœur et lui avaient pu devenir plus complices. Un peu taquin il demanda :

« Je t’ai réveillé ou tu me surveillais ? »

La deuxième idée le ferait sans doute bien rire – il n’était plus un enfant et pourtant ça serait encore le considérer comme tel. Venant de sa mère c’était moins choquant, mais de sa grande sœur, c’était autre chose. Vaguement, il demanda :

« Tu crois qu’il est quelque part ? »

Bien sûr il n’avait pas besoin d’en dire plus, elle saurait parfaitement de qui il parlait. Cette idée le confortait tout comme elle pouvait le terrifier. S’il était là, il voyait chacune des ses erreurs, mais en même temps s’il ne l’était pas, il ne voyait rien. Qu’est ce qui était le plus préférable au fond ? Pour une fois il n’avait pas peur de paraître d’un idiot devant Kaya, d’un poltron ou autre chose dans le même style. Il savait que sa sœur souffrait elle aussi de l’absence d’Alibi.


_________________
©️LOTHEGAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4807-hassun-enfant-du-desert
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 198
En savoir +
MessageSujet: Re: In the Dark of the Night   Mar 24 Oct - 16:21




In the Dark of the Night
Hassun, Kaya & Alibi




Cette nuit-là, Kaya ne parvenait pas à trouver le sommeil. Elle avait beau changer de position dans l'espoir d'en trouver une plus confortable, compter les gazelles et songer à d'heureux souvenirs pour essayer de détendre son esprit, rien n'y faisait. Morphée n'était apparemment pas décidé à accéder à sa requête, pourtant offerte à la majeure partie des autres membres du clan qui eux dormaient sans problème.

A nouveau, elle changea de position, roulant sur le flanc, puis ferma les yeux. Elle cru enfin son souhait arrivé, mais il n'en fut rien. Au bout d'un temps, elle rouvrit les yeux, exaspérée.

Quelque chose la tracassait, quelque chose la travaillait, mais elle n'aurait su dire quoi. Était-ce encore une fois la faute de ses enfants qui ne cessaient de la coller? Bien qu'il aurait été aisé de confirmer cette hypothèse, ce n'était pas cela. Était-ce de l'inquiétude par rapport au clan? La batarde qui se disait impératrice avait été déchue et bannie à jamais. Elle n'avait donc aucune raison de songer à elle. Quoi que, la femelle aurait sans doute été plus tranquille si cette vipère avait eu la tête tranchée. Elle ne méritait pas qu'on lui laisse la vie.. Mais peu importe. Elle n'avait plus aucun pouvoir ici. C'était le principal.

Regardant, las, les étoiles, elle finit par se lever en prenant soin de ne réveiller personne. Les nuits étaient froides dans le Désert, mais ses enfants n'auraient qu'à se réchauffer les uns les autres. Tant qu'ils resteraient ensemble, ils ne souffriraient pas trop de l'absence de chaleur de leur mère. De toute façon, elle ne pouvait pas rester allongée plus longtemps, elle allait finir par tuer quelqu'un.. Ce qu'il valait mieux éviter.

Silencieuse, elle fit quelques pas au milieu du camp, prenant soin de ne marcher sur la queue de personne - quoique certains le mériteraient peut-être. Elle était adulte à présent, ce genre de farces n'était plus approprié à son statut de guerrière du désert.

Tandis qu'elle marchait, observant les alentours, elle aperçut au loin la silhouette d'un jeune lion qu'elle ne mit pas longtemps à reconnaître. Hassun. Son frère se tenait à l'écart du clan, ne parvenant apparemment pas à trouver le sommeil, lui non plus.

"Je t’ai réveillé ou tu me surveillais ?"

l'interrogea celui-ci lorsqu'il la sentit arriver. Kaya avait pourtant fait preuve de discrétion.. Bien, l'entraînement d'Hassun n'était donc pas un échec! La femelle sourit doucement, tout en venant s'asseoir aux côtés de son cadet.

" Sache que je fréquente cette dune depuis bien plus longtemps que toi.." déclara-t-elle sur un ton identique à celui du futur adolescent. "Et puis.. Tu n'as plus besoin d'une nounou que je sache!"

répondit-elle simplement, haussant un sourcil. Non. Il était assez grand pour se débrouiller seul à présent. Et puis, ce n'était pas à elle de le surveiller. Plus depuis longtemps en tout cas. Il était capable de le faire par lui-même... Ce qui n'était peut-être pas encore le cas d'Hanska.

"Je n'arrivais pas à dormir." conclut-elle finalement. "Et toi? Que fais-tu ici? Tu devrais te reposer, tu sais que c'est aussi important que l'entrainement.."

lui demanda-t-elle calmement, espérant qu'il ne prendrait pas cette phrase pour des reproches. Tout ce qu'elle voulait, c'était s'assurer de son bien être.

"Tu crois qu’il est quelque part ?"

lança soudainement le jeune mâle, le regard perdu sur l'immensité du désert. Il ne fallut guère longtemps à Kaya pour comprendre qui était ce "il" qu'évoquait son cadet. Le sourire qu'elle portait sur ses lèvres s'effaça doucement, tandis qu'elle tourna son regard dans la même direction qu'Hassun.

"Les anciens... disent qu'il n'y a rien, après la vie."

commença-t-elle en observant le ciel.

".. Mais qui nous dit qu'ils n'ont pas tord? Après tout, ils ne sont jamais passé de l'autre côté."


Si comme le disaient les anciens l'après-vie n'était que le néant, quelle justice il y avait-il? Le désert chérissait ses enfants. Il les soumet à de dures épreuves, qu'ils affrontent toujours avec force.. A quoi cela servirait-il, s'il n'y avait rien ensuite? Kaya refusait d'y croire. Il y avait forcément quelque chose, quelque chose que même les plus sages ignoraient.

"J'ai entendu dire que les autres peuples croyaient en une vie après la mort.. Peut-être est-ce stupide, mais j'aime cette pensée.. J'aime croire qu'il n'est pas vraiment mort.. Peu importe où qu'il soit."

Ainsi peut-être.. Peut-être qu'il ne serait pas mort en vain., songeait-elle intérieurement, les remords du passé faisant à nouveau surface..



_________________
Avatar par Nix ♥️ Signa par IXsln ♥️
:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3439-kaya-little-terror-of-the
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 38
En savoir +
MessageSujet: Re: In the Dark of the Night   Jeu 26 Oct - 19:04





Hassun ne put s’empêcher d’apprécier que sa sœur se soucie ainsi de lui – ça donnait un sens à ce qu’il faisait. De plus, ça rendait leur relation encore plus authentique et ce n’était pas pour lui déplaire. Même si elle s’inquiétait probablement trop. Peut-être pas autant que leur mère mais cela s’y ajoutait bien qu’il ne lui en tienne pas rigueur.

Lorsqu’elle prit la parole pour lui expliquer les coutumes qu’avaient les autres clans, il lui lança d’abord un regard étrange. Depuis quand parlait-on des étrangers sans animosité dans la voix ? Et puis il se montra curieux. Une vie après la mort ? C’était quelque chose de réconfortant en soi, autant pour lui que pour son père et sa famille toute entière.

« Ce qui est stupide c’est qu’ils se rendent faibles en ne croyant qu’à ça. Nous c’est différent. »

Les Jangowas croyaient en la puissance du Grand Désert, au fait que ce dernier représentait peut-être bien plus qu’une étendue de sable, il était celui qui commandait aux lions qui vivaient sur son territoire. Il décidait de la vie et de la mort de chacun, mettant en place des épreuves que seule les plus dignes pouvaient relever.

« S’ils ne sont guidés que parce qu’ils se confortent avec les esprits des morts, ce n’est pas étonnant qu’ils soient aussi pitoyables. Nous avons le Désert nous. Nous avons notre fierté, nos valeurs, nos coutumes. Nous valons mille fois mieux qu’eux alors … Je suppose que croire que papa voit quelque chose après sa mort ne nous rend pas aussi minables que ces autres lions. »

Dans un sens il cherchait à réconforter Kaya aussi, parce qu’il savait qu’il avait ouvert une blessure en reparlant d’Alibi. Mais pouvait-il vraiment en être autrement maintenant que tout semblait se précipiter à une allure folle, frôlant l’excessif ? Ajoutant une dernière pointe d’humour il lança en souriant :

« Et puis les anciens sont de vieux lions séniles, jaloux de notre vitalité et cherchant à se venger en nous faisant croire qu’il n’y a rien après tout ça. »

Qui sait, c’était peut-être vrai au final. Alors que les minutes semblaient s’écouler lentement, le lionceau gris lança un regard à sa sœur, se demandant s’il pouvait poser la question qui lui brûlait les babines. Tant pis, il se lançait :

« Dis Kaya, est-ce qu’il t’a déjà parlé de son exil ? Ou de comment il s’entraîner ou de ce qu’il faisait pendant ses patrouilles ? »

N’importe quoi qui pourrait lui apporter encore des éléments pour survivre à ce qui l’attendait. Il serait le digne fils de son père, le digne frère de sa sœur. Il ne décevrait personne, mais pour ça il avait besoin de toutes les clés.


_________________
©️LOTHEGAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4807-hassun-enfant-du-desert
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 198
En savoir +
MessageSujet: Re: In the Dark of the Night   Jeu 16 Nov - 14:50




In the Dark of the Night
Hassun, Kaya & Alibi




"Ce qui est stupide c’est qu’ils se rendent faibles en ne croyant qu’à ça. Nous c’est différent."

répliqua presque aussitôt le jeune mâle au pelage gris. Lorsque sa soeur avait évoqué les croyances des autres clans, celui-ci avait parut surpris. Il est vrai qu'à part quelques rares Jangowas, le clan ne s'intéressait guère aux coutumes extérieures au désert. Le Désert était seul maître de leur destin, alors pourquoi remettre en question ses propos? Peut-être qu'au fond, la jeune lionne aimait à croire que les anciens n'avaient pas réponse à tout. Car si le Désert était si bon que les lions des sables ne le pensaient, pourquoi ne leur accorderaient-ils pas une place de choix dans l'au delà? Pourquoi les enfermerait-il dans le néant..

"S’ils ne sont guidés que parce qu’ils se confortent avec les esprits des morts, ce n’est pas étonnant qu’ils soient aussi pitoyables. Nous avons le Désert nous. Nous avons notre fierté, nos valeurs, nos coutumes. Nous valons mille fois mieux qu’eux alors … Je suppose que croire que papa voit quelque chose après sa mort ne nous rend pas aussi minables que ces autres lions."

Continuait Hassun, semblant en pleine réflexion quant aux dires de sa soeur. Et étrangement, tout ce qu'il disait, elle l'approuvait intérieurement. Bien sure que non, ils n'étaient pas aussi débiles que ces étrangers pensant tout connaître de la vie.. Ces crétins ne survivraient pas une minute dans le Désert, alors qu'eux, nobles lions des sables qu'ils étaient, avaient été destinés par le Grand Désert à pouvoir affronter chacune de ses épreuves.

Croire que son père était encore là, quelque part, tiraillait la jeune lionne entre deux sentiments extremement différents. L'espoir.. Et la crainte. Car s'il pouvait les voir, en cet instant, que penserait-il d'elle? S'il était mort, c'était en partie de sa faute.. Elle avait fui, sans même lui dire adieu. Mais avait-il vu les remords que leur dispute lui apportait? Comprenait-il qu'elle s'en voulait..

Et s'il était là, quelque part.. Pourrait-il seulement encore l'accepter comme sa fille, après tout ce qu'elle avait fait.

Mais d'un autre côté, l'idée de savoir qu'il n'était peut-être pas tout à fait mort.. Que quelque part, il restait une partie de lui, aussi infime pouvait-elle être, avait quelque chose de rassurant. Car peut-être un jour, dans longtemps, se retrouveraient-ils. Peut-être qu'un jour.. Hassun pourrait enfin profiter des conseils et de la présence de son père concernant cette vie de l'autre monde..

S'il existait. Si les anciens avaient bien tord.

"Et puis les anciens sont de vieux lions séniles, jaloux de notre vitalité et cherchant à se venger en nous faisant croire qu’il n’y a rien après tout ça."

Un léger rire s'échappa de la gueule de la lionne..

"Tu as de la chance qu'ils ne t'entendent pas.. Mais honnêtement, peu importe le respect que nous leur devons, tu as totalement raison. Ces vieux fous ne connaissent probablement pas la moitié de ce qu'ils pensent savoir, alors.. Mieux vaut les écouter d'une seule oreille."

Car eux au moins pouvaient se venter de les avoir encore intactes.

Soupirant discrètement, la femelle posa son regard sur l'horizon, là où les dunes paraissaient toucher le ciel, et où les étoiles semblaient à portée de tous. Silencieuse, elle réfléchissait, profitant du calme de la nuit, mais aussi de la présence de son cadet. Autrefois, elle aurait fui, se serait éloignée jusqu'à ce qu'il ne soit plus qu'un point lointain au milieu des dunes.. Mais aujourd'hui, sa présence avait quelque chose de rassurant.

Elle avait eu du mal à se l'avouer mais Hassun était devenu pour elle un pilier, tout comme elle espérait en être un pour lui.

"Dis Kaya, est-ce qu’il t’a déjà parlé de son exil ? Ou de comment il s’entraîner ou de ce qu’il faisait pendant ses patrouilles ? "


Les paroles de son frère brisèrent le silence s'étant peu à peu installé dans la nuit. Mais Kaya ne lui en tiendrait pas rigueur.. Car elle savait à quel point il était difficile de ne connaître de son père que le quart de ce qu'il était. D'autant plus que l'exil approchait, et, quand bien même la jeune mère avait du se résigner à partir elle aussi, elle comprenait la crainte qui, bien qu'Hassun la cachait, restait présente en lui.

"Papa.. Ne m'a jamais réellement parlé de son exil. Ou alors juste pour renforcer la conviction que je n'étais pas faite pour cette épreuve.. Que m'en penser digne était pure folie."

Cette pensée la blessait.. Ce sentiment qu'il n'avait jamais cru en elle. Elle aurait du en faire le deuil, depuis le temps. Mais si l'on y réfléchissait bien, toute cette histoire ne remontait pas à plus d'un an.

Elle parlait pourtant d'une voix calme.. Car cracher sur le dos des défunts.. Sur le dos de son père, n'était pas ce qu'elle souhaitait.

"Maman t'a-t-elle déjà raconté sa rencontre avec lui lors de l'exil? Elle dit de lui qu'il faisait tout pour prouver son indépendance. Qu'il n'acceptait l'aide de personne.. Et que même si son caractère était parfois exécrable, il était pour elle l'un des plus courageux."

elle s'interrompit un instant. Wema serait sans doute mieux placée pour lui raconter tout ça.. Kaya, elle, ne faisait que de se remémorer les dires de sa mère lorsqu'elle était petite.

Consciente que ses propos n'étaient probablement pas des plus adroits, elle regarda le jeune lion.

"Peu importe cette épreuve que l'exil fut pour lui, il a réussi là où d'autres ont échoués. Et ce dont je suis certaine, c'est que toi aussi, tu reviendras. Peu importe les obstacles que le Désert mettra sur ta route. Tu y arriveras.."

Elle marqua une pause, hésitante..

"Et je suis sure qu'il sera là à chacun de tes pas.."



_________________
Avatar par Nix ♥️ Signa par IXsln ♥️
:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3439-kaya-little-terror-of-the
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 1135
Localisation : OUTLAND.

En savoir +
MessageSujet: Re: In the Dark of the Night   Sam 2 Déc - 15:36

In the Dark of the Night


Enfoui dans les sables du Grand Désert, plongé dans le néant, l'esprit d'Alibi ne vivait plus. Ne voyait rien. Ne parlait plus. Ne ressentait plus rien. Pourtant, quelque part, il ne sait pas où, des murmures s'entrechoquaient, incompréhensibles. Des murmures doux, des songes qui ne lui avaient jamais appartenu se faufilaient dans ... enfin, difficile de le déterminer mais, il savait juste qu'il les sentait et les entendait. Que se passait-il ? Pourquoi entendait-il alors qu'il était mort ? Pourquoi arrivait-il de nouveau à réfléchir ? Pourquoi ... Pourquoi était-il conscient de tout cela, de sa mort, du fait qu'il semblait éveillé alors que le Grand Désert ne permettait jamais à ses enfants de se réveiller après avoir tant lutté contre les griffes du trépas ?
Noirceur était sa vision d'origine. Alibi se surprit à distinguer des dunes à travers le brouillard ténébreux dont il était victime. Il ne sentait plus son corps. Du moins, au début. Il arrivait à bouger les épaules. A sentir son visage. A agiter légèrement la queue. A étirer ses pattes.
Quand les prunelles dorées et bleues du mâle, jadis éteintes, s'allumèrent et se posèrent sur ses membres, elles s'écarquillèrent aussitôt. Ce qu'elles pensaient trouver ne devinrent qu'illusions et déceptions face à la réalité des choses. Alibi voyait le sable. Mais, il avait beau le toucher, il n'arrivait pas à en garder une poignée dans sa patte sans que les grains ne traversent ses coussinets. Une étrange sensation de transparence saisissait le défunt guerrier et, bien que surpris par toutes ses découvertes, il ne put s'empêcher de pousser un long soupir exaspéré.

« Quelle étrange farce, Père. Pourquoi suis-je réveillé ? » murmura-t-il en balayant du regard le Grand Désert. La brume disparut. Un ciel étoilé l'accueillit. Des vents de sable dansaient dans le paysage, là où lui peinait encore à comprendre pourquoi on l'avait réveillé. Il attendait comme une réponse du Père des pères, le Dieu vénèré des Jangowas. Seul le vent lui répondit et s'enfuit dans une direction quelconque. Sa tête pivota. Deux silhouettes dans le lointain retinrent son attention. Il fronça les sourcils et le museau. Des Jangowas. Peut-être n'arriverait-il pas à mettre un nom à leurs visages. Après tout, il avait dormi. Longtemps. Au point de ne plus savoir à quelle époque il se trouvait.

La démarche légère, l'esprit du Jangowa s'approcha. Le sable traversait les pattes du félin. Il s'interrogeait quant à la réaction que les Lions du Désert auraient en l'apercevant. Ou alors, peut-être ne le verraient-ils pas ? Après tout, son corps était à moitié transparent, bien que légèrement lumineux dû à son statut d'esprit.
Sans émotion, la mine ferme, il fixa le visage des deux lions au fur et à mesure de sa progression. Il ne sentait plus les battements de son coeur. Mais peu importe. Nouvelle surprise, il haussa les sourcils en reconnaissant Kaya et ... Hassun ? Il n'était pas complètement méconnaissable et pourtant, il ne fallut que d'un regard du père mort pour savoir que son fils allait bientôt partir en exil avec ses camarades.

Son haussement de sourcils s'évapora et il regagna sa mine ferme et sans émotion. Presque détaché de la situation irréelle dont lui et ses enfants faisaient office d'acteurs, Alibi attendit une réaction de ceux-ci. Ses prunelles observèrent simplement le regard vairon de sa fille aînée, et celui uniforme de son fils qui n'avait hérité que de la dorure de ses yeux. Prendraient-ils peur en se rendant compte qu'il s'agissait là de leur père ? Bah ! Ce n'était plus son problème, ils s'y habitueraient très vite à ce manège très loufoque.

Lui-même se demandait encore pourquoi il était là. Quelque chose avait-il changé dans le Grand Désert ? L'avait-on invoqué ? Avait-il une mission à accomplir ? Tant de questions sans réponse.

Code de Pride Epicode

_________________
IMPORTANT : Baisse d'activité à partir de Septembre. Je ne pourrais répondre à mes RPs que pendant les week-end et les vacances. Désolée.

W I S S E L
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.


Kit ©️ Ranà & Iqhwa I love you
Wissel s'amuse en Teal. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4598-w-i-s-s-e-l
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 22 Féminin
Nb de Messages : 38
En savoir +
MessageSujet: Re: In the Dark of the Night   Lun 4 Déc - 22:04





Hassun ne put s’empêcher de rire légèrement quand il entendit les propos de sa sœur. Heureusement oui, qu’ils ne prêtaient pas toujours attention aux propos des anciens. Mon dieu que la vie serait ennuyante si c’était le cas & par le Grand Désert, c’était donner beaucoup trop d’importances à ces vieillards rabougris qui mettaient leur inactivité sur le compte de l’âge.

Lorsque le récit de sa sœur commença, il lui prêta une oreille plus qu’attentive. Néanmoins la réaction de sa sœur lui fit éprouver une légère rancœur envers ce père qu’il n’avait que trop peu connu. Kaya aurait été tout à fait capable de survivre pendant une année entière loin du clan. La preuve en est puisqu’elle était restée repliée sur elle même à bonne distance pendant toute sa grossesse.

Cherchant comme lui remonter le moral il ne trouva qu’une seule solution – il lui donna un léger coup de patte avant de déclarer railleur :

« Je suis sûr que tu aurais mis la pâté à tous les mâles si tu avais pu le faire !  »

En vérité, même si ce n’était que pour lui redonner confiance en elle, il n’en doutait pas un seul instant. Kaya valait bien mieux que la plupart des pseudos Jangowas qui régnaient ici.

« Maman t'a-t-elle déjà raconté sa rencontre avec lui lors de l'exil? Elle dit de lui qu'il faisait tout pour prouver son indépendance. Qu'il n'acceptait l'aide de personne.. Et que même si son caractère était parfois exécrable, il était pour elle l'un des plus courageux. »

Père, un caractère exécrable ? Décidemment il ne l’avait pas assez connu. Ou alors Kaya avait raison. Peut-être qu’il avait eu tout cet amour provenant d’Alibi mais qu’il n’avait pas su le montrer pour quelqu’un d’autre. Cependant, ce dont-il était sûr, c’est que malgré son caractère difficile, son père avait su se montrer digne de l’épreuve du Grand Désert, aussi il affirma :

« Un Jangowa n’a besoin de personne durant son exil, sinon c’est une mauviette. Il ne mériterait même pas de revenir au sein du clan.  »

Ce n’était d’ailleurs pas les mauviettes qui manquaient ici. Hassun écouta les dernières paroles de sa sœur et il en fut profondément touché même s’il n’en laissa rien paraître. La neutralité était la clé pour se maîtriser soi même, ne pas montrer ses faiblesses, rester de marbre. Néanmoins il la remercia du regard.

Mais alors que son regard s’était porté sur sa grande sœur, il bifurqua vers une forme étrange. Son cœur manqua d’ailleurs de s’arrêter quand il crut apercevoir un visage familier. Mais cela ne pouvait être vrai aussi il préféra interpeller Kaya sans pour autant se détacher de cette vision :

« Dis Kaya, les mirages du Grand Désert peuvent-ils nous montrer des fantômes ?  »

Si c’était le cas, le Désert était encore plus cruel que ne l’aurait pu imaginer le lionceau gris. Il déglutit légèrement mais n’osait pas cligner des yeux de peur qu’il disparaisse aussi soudainement qu’il était arrivé. Son père était mort, il le savait. C’était tout bonnement impossible qu’il se tienne juste là.


_________________
©️LOTHEGAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4807-hassun-enfant-du-desert

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: In the Dark of the Night   

Revenir en haut Aller en bas
 
In the Dark of the Night
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» In the Dark of the Night (MOPANGO)
» In the dark of the night || Eli
» Wednesday Night Raw # 60
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Gestion du jeu & des personnages
 :: 
♦♦♦ Zone Spéciale : Retour des défunts ♦♦♦
-