Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Yetsa, Dhalahi, Shasta & Soto

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Adrian von Ziegler Law of the Jungle

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Que justice soit faite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
MEMBRE - AHVA


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 977
Localisation : Prideland

En savoir +
MessageSujet: Re: Que justice soit faite   Mar 23 Jan - 11:25


Tout se passa très vite. Tandis qu’Ahva reprenait ses esprits, elle aperçut Soto fondre tel un buffle sur les flancs du démon. Elle ne saisit pas de suite son intention et profita de ce laps de temps qui lui était offert, lui évitant par ailleurs la fureur du Nyeusis et redressa péniblement. Par chance, le guerrière n’avait reçu aucune blessure trop profonde qui l’handicapait dans ses mouvements mais les traces de lutte étaient nombreuses, son épaule en particulier lui était douloureuse mais elle pouvait encore combattre. La lionne pesta contre son corps si léger et pourtant, c’était cette carte qui allait peut-être tous les sauver.

Sadaka, lui, comprit bien vite l’intention qui animait le lion doré. Le rejoignant dans la mêlée, il asséna une charge phénoménale dans les côtés de Mopango. Ahva ne comprenait pas leur petit jeu, que cherchaient-ils en le poussant vers … la rivière ? Alors qu’elle revenait à l’assaut, elle eut un cri de stupeur lorsque les trois tombèrent à la renverse dans l’eau gelée. La noyade, ils cherchaient à noyer le Nyeusis. La stratégie semblait couler de source, la carrure de Mopango était un véritable fléau sur terre mais dans l’eau, toute la tendance s’inversait. Cependant, le Nyeusis n’avait pas dit son dernier mot.

Leur poids étaient trop importants et Sadaka, de par sa carrure, se retrouvait pris au piège de l’eau. L’intention du Nyeusis était clair : s’il coulait, Sadaka coulerait avec lui. Sans prendre garde à l’exilé qui regagnait la rive pour sauver sa peau, Ahva plongea. Il n’y avait plus qu’elle pour lui venir en aide et l’idée de perdre son frère lui était insupportable. Le courant de l’eau n’épargna pas la femelle et à peine fût-elle sous l’eau que son corps fut emportée par un violent remous. Elle avala de l’eau ensanglantée. Sans repère, Ahva s’appui du fond de l’eau pour remonter à la surface et distingua enfin les deux formes sombres qui se débattaient. Famille, devoir, honneur, toujours dans ce sens et jamais dans un autre. Elle sauverait Sadaka, même si cela devait lui coûter sa vie. Profitant de la vitesse du courant, la lionne plongea à nouveau. Le courant l’emportait mais comme elle l’espérait, l’impact la secoua rapidement. Ahva venait d’être projetée dans la mêlée. Bien plus agile que les deux Nyeusis, elle parvint à se hisser entre leurs deux corps et sacrifiant son dos au Nyeusis, elle éjecta son frère de ses pattes arrières. Elle n’eut guère le temps de souffler, les griffes du démon lui lacèrent la peau. Elle hurla mais noyée sous l’eau, son cri passa inaperçu.

Le courant continua d’emporter les deux lions restant. Quand bien même elle le souhaitait, la force de l’eau était trop pressante pour permettre à la lionne de se libérer et c’était à elle de finir le travail. Séparée de tous ses repères sous l’eau rougeâtre, Ahva ne voyait plus le Nyeusis. Elle remonta à la surface ou du moins s’efforça de le faire pour retrouver sa cible hélas, Mopango la trouva d’abord. Il l’emporta avec elle sous l’eau sans qu’elle ne puisse rien y faire. L’air lui manquait, Ahva avait certes un avantage dans l’eau mais ce n’était pas pour autant qu’elle savait y faire. Le manque d’air l’empêchait de réfléchir convenablement. Pourtant, il y avait bien quelque chose à faire. Le courant, autant qu’il risquait de la noyer pouvait s’avérer être un allié si elle parvenait à l’utiliser dans son sens. La force de l’eau lui donnerait celle qu’elle n’avait pas. Mopango maintenait son emprise sur la lionne, son désir de ne pas mourir seul était palpable mais la lionne ne lui donnerait pas cette joie. Elle continuait de se débattre, cherchant un moyen de tuer le lion mais il fallait faire vite, elle ignorait jusqu’où le courant les mènerait. Elle tenta le tout pour le tout. Ahva trouva appui au fond de l’eau et se projeta vers le Nyeusis. Le courant l’emporta dans une charge violente qui se brisa contre le corps du démon. Celui-ci fut emporté par son élan mais n’ayant pas dit son dernier, il asséna un énième coup de griffe qui même sous l’eau, déchira la poitrine de la lionne. Ahva hurla de douleur, sa gorge s’engouffrant alors d’eau que ses poumons ne pouvaient cracher mais sa charge eût toutefois l’effet espéré. Le crâne du Nyeusis vient s’abattre contre une pierre. La pression disparue. Ahva ignorait s’il était mort sur le coup ou juste sonné mais le Nyeusis cessa de se débattre.

Certaine de son sort, la lionne se débattit pour regagner la surface mais le courant l’en empêchait. Elle cracha de l’eau, incapable de retrouver l’air. Non, elle ne pouvait pas mourir comme ça. Cette mort était celle du démon, pas la sienne, pas après tout ce qu’ils avaient fait. Il lui sembla percevoir un rayon perçant l’eau sombre. A bout de force, la lionne se laissa tomber au fond de l’eau pour profiter de l’appui de la terre et s’élança une dernière fois vers le faisceau de lumière. Sa tête immergea alors et Ahva cracha de l’eau tout autant qu’elle s’enivrait de l’air. Profitant d’une liane à portée de patte, elle se hissa jusqu’à la rive et se laisse tomber au sol, exténuée.

Au bord de l’évanouissement, Ahva délirait. Elle était certaine d’avoir vu ce halo lumineux la guider en dehors de l’eau et pourtant, la nuit était totale. Une hallucination sûrement du au manque d’oxygène mais souffrant encore de sa peine, la princesse préférait penser que sa mère lui était venu en aide. Elle était vengée maintenant. Le dernier Nyeusis était mort. Eau ou larme, une goutte perla le long de sa joue. Sa Vendetta était finie. A bout de force, Ahva s’évanouit.



HRP:
 

_________________
Royal family:
 


Images © Awena & Akinyi
Ahva rugit en #D66A14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3329-ahva
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 24 Féminin
Nb de Messages : 688
En savoir +
MessageSujet: Re: Que justice soit faite   Dim 4 Fév - 18:35


    Coups de griffe, courant ; tout jouait en sa défaveur. Surtout que Mopango semblait bien déterminé à l'emporter avec lui dans la mort. Mais ce le lion noir n'avait pas comprit que son neveu avait bien plus à perdre que lui. Et cette rage là le faisait s'accrocher bien plus à la vie qu'il ne le croyait. Il ne mourrait pas aujourd'hui : pour Kuzali, pour sa famille, pour Taali, pour ses enfants. Il continua alors de se débattre, essayant partiellement de récupérer son souffle. Son corps était lourd et le remous tenace. Son oncle s'accrochait à lui comme une huitre à son rocher, et pourtant, Sadaka y croyait encore. Se suffisant à lui même, se débattant corps et âme dans une action à laquelle nul autre que lui n'aurait encore espérée, il senti quelque chose se glisser entre lui et le démon noir. Etonné, la projection fut encore plus violente. Voilà qu'il se retrouvait près de la rive, seul. Il parvint facilement à regagner la terre ferme, sanguinolent, trempé, mais sauf. Reprendre son souffle l'avait quelque peu sonné, il avait du mal à y voir clair et même à comprendre ce qu'il venait de se passer.

    Quand il ouvrit les yeux pour chercher Mopango dans l'eau, il le vit aux prises avec nul autre qu'Ahva. Son sang ne fit qu'un tour. Il venait de comprendre que sa sœur venait de le sauver, quitte à mettre sa propre vie en danger. Mais il lui était inconcevable de penser qu'elle allait y perdre la sienne. Le lion de suie – bien qu'a bout de force – se précipita à la suite du courant. Mopango était facilement repérable, mais dansait trop de couleurs. L'eau qui les entourait de voyait teintée de rouge, un rouge de mort. Il savait que plonger à son tour était stupide – et bafouer l'effort de sa sœur pour l'en sortir. Mais comment la secourir ? Alors qu'il réfléchissait, il entendit un craquement à peine audible et voilà que le corps de Mopango stoppa sa course. Ahva avait disparue.

    Son cœur se mit à battre. Il la cherchait du regard, apeuré, quand elle sorti de nulle part dans ce qui semblait son dernier effort. Elle vint s'échouer sur le rivage, perdant connaissance. Sadaka se précipita vers elle, donnant à son poitrail en sang quelques petit coups qui avaient pour but de la faire tousser. Il ne savait pas vraiment d'où il tenait cet instinct mais l'acte lui sortait des tripes. La jeune lionne se mit à cracher de l'eau – prouvant à son ainé qu'elle était toujours en vie.

    Sadaka, soulagé de la savoir juste évanouie l'attrapa afin de la mettre sur son dos. Même s'il tentait de la ramener à la raison, elle serait trop faible pour faire le chemin. Puis, il fit silence. L'eau était rouge et plus rien ne venait attiser le courant. Le corps de Mopango flottait là, immobile. Le fils de Kuzali ne pouvait décrocher son regard du cadavre. Mort, il était mort. Ils avaient vengé Kuzali. Mopango ne serait plus un fléau pour personne. Aujourd'hui, ils avaient éteint une menace – il savait que bien des maux pouvaient faire s'écrouler leur monde, mais aujourd'hui, et grâce à eux, Mopango ne faisait plus parti de ceux là.

    Le sang était d'un rouge vif. Semblable à celui de toutes les autres créatures. Ce sang qui l'avait pourri, ce sang que Mopango et Mopanga partageait et qui avait rendu Sadaka si... spécial. Ce sang était d'un rouge banal. Ce sang n'était que du sang. Il inspira, sans sourire, et leva ses yeux vers le ciel.

    Maman, aujourd'hui tu es une lionne vengée, mais tu es surtout ôtée de toute crainte. J'ai réussi à être celui que tu attendais de moi, un lion qui sait qui il est. Je t'aime Reine de mon cœur.

    Le mâle fit alors volt face, laissant derrière lui son passé. Il passa devant Soto afin de se diriger vers Taali.

    « Merci » dit-il simplement, sans émoi. Bien qu'il ai combattu avec eux et ait été un allié non négligeable, Sadaka savait qu'il n'aurait pas compté sur lui pour le sauver de la noyade. Ce lion restait, et encore plus après cette vendetta, un égoïste. Pour lui cette mort représentait le début d'un futur bien plus grand.

    Il arriva près de Taali qui s'était redressée, faible et boiteuse. Sadaka hocha la tête afin de lui faire comprendre que ce qu'ils avaient à faire avait été fait. Il lui sourit et l'invita à le suivre. Ils devaient rentrer avant que le soleil ne se lève. Ils ne pourraient faire face à une bande d'exilé en colère. Surtout qu'ils étaient épuisés, blessés. La route ne serait pas de tout repos. Ahva sur le dos, toujours inconsciente, et Taali à ses côtés, s'appuyant de temps en temps sur l'épaule, ils marchaient.

    Ils avaient tué Mopango : voilà pourquoi ils marchaient.

_________________
Semi-Absence du 17/06 au 01/09

________________________________________________________
kit(c)L// Sadaka parle en : #271e18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1824-sadaka
avatar
MEMBRE - SOTO


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 683
Localisation : Outland

En savoir +
MessageSujet: Re: Que justice soit faite   Lun 5 Fév - 11:13


Plouf. A force de pousser le Nyeusis vers l'eau, Sadaka avait fini par comprendre la volonté de Soto. Il le rejoignit bien vite pour envoyer Mopango à la flotte, et tous les trois finissèrent par chuter et à sombrer dans l'eau glacée.

Sadaka et Mopango s'attaquèrent dans l'eau, l'un cherchant à noyer l'autre, Soto avait eu de la chance et avait été écarté du duel. Il remonta à la surface pour reprendre son souffle et en regardant autour de lui, il ne vit pas les deux lions noirs remonter. Sans doute étaient-ils en train de couler tous les deux, c'était fort probable. Soto n'avait ni la force ni la volonté de replonger pour aider Sadaka, il décida alors de nager vers la rive avant de recouler par la forte fatigue qui commençait à lui peser. Tandis qu'il toucha la bordure herbeuse de ses pattes, Ahva plongea à l'eau pour allez soutenir Sadaka.

Soto en la voyant faire la prenait pour une folle, de deux morts il risquait de passer à trois. Et elle ne devait pas mourir, pas elle. Soto avait besoin d'elle pour la suite. Tandis qu'elle se jetait à l'eau, Soto, en remontant sur la rive, lui hurla quelque chose qu'elle n'entendit sans doute pas dans son élan :

-Arrête, tu vas y passer aussi !

Mais elle disparut sous l'eau aussi vite que les deux autres.

Le temps que tous remonte, il s'affala à terre, au bord de l'eau, en haletant et en soupirant. Il était trempé, épuisé et ses plaies le brulaient. Si Mopango réussissait à sortir de l'eau seul, le lion jaune savait que c'était cuit. Il ne devait plus compter que sur la chance désormais, où du moins sur ses deux alliés restés sous l'eau avec le démon noir...

Puis finalement, Sadaka remonta à la surface seul.

-Où est Ahva ?
Demanda t-il en se relevant péniblement.

Question que Sadaka répondit par une recherche paniquée du regard. Il ne savait pas. Soto voyait déjà ses plans s'effrondrer à cause de l'inconscience de la princesse du soleil. Puis finalement, la femelle remonta également à la surface, inconsciente, bien plus mal en point encore que Soto et Sadaka.

Sadaka s'assura de sa respiration, et la prit finalement sur son dos. Alors c'était fini ? Ils avaient réussi ? Le "merci" de Sadaka semblait sonner le Glas de fin de l'histoire. Soto ne répondit que pas un silence aussi sec que fut le mot. Il n'y avait aucune reconnaissance entre les deux lions et ils ne se le cachaient pas.

Mais enfin oui, c'était fini. Soto contempla le corps du Nyeusis à la surface de l'eau et voyait à présent les portes d'ouvrir pour la suite.

La compagne de Sadaka marcha difficilement à ses côtés et tous les trois étaient à présent prêts à partir, malgré la fatigue du combat. Ils devaient faire vite, Soto ignorait si des exilés allaient oser venir voir ce que Mopango trafiquait.

-Prenez le chemin emprunté en sens inverse. A cette heure avancée maintenant, aucun exilé ne devrait se trouver sur le chemin. Et ne trainez pas, s'ils viennent sous peu et trouvent Mopango à la surface de l'eau, ils bloqueront les frontières.

Lui, il avait encore une chose à faire, justifier ses blessures. Il ne pensait pas ressortir dans un tel état et il doutait que ramener un simple gibier au petit matin soit suffisant pour duper Hourasi et les autres exilés, mais il verrait bien... Si la vérité doit être dite au Prince de pacotille, alors elle le sera. Et puisse Hourasi être intelligent pour une fois.

Mais avant de partir, il se dirigea vers Ahva et lui tira légèrement l'oreille pour espérer graver ses paroles dans son inconscient.

-C'est à ton tour. Pas de bêtises, princesse, joue bien tes cartes.


Sadaka, s'il entendait, ne comprendrait probablement pas ces paroles mais peu importe, de toute manière ils devaient tous le savoir à un moment où un autre.

Le pacte qui devait tout mener.

Spoiler:
 

_________________


Soto vue par Yetsa <3:
 


(c) Kayrou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2236-soto-golden-lion

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Que justice soit faite   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que justice soit faite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Que sa volonté soit faite.
» Que la volonté du Solstice soit faite.
» La justice de Raphael [Terminé]
» Quel sport faite vous?
» HAITI-Justice : Un Système Judiciaire Qui Pirouette.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE VIII
-