Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Odon, Metua, Choyo, Jen, Yetsa, Rana & Eshina

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Stardiva Music

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 La chance d'un grain de poussière [Avec Fleck]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 29 Féminin
Nb de Messages : 196
Localisation : Sous le soleil des tropics ~♫

En savoir +
MessageSujet: La chance d'un grain de poussière [Avec Fleck]   Sam 12 Aoû - 17:36

~La Chance d'un Grain de Poussière~


Les pas de sa ravisseuse étaient régulière et rapide. Visiblement elle souhaitait s’éloigner le plus possible de l’endroit où elle avait trouvée son petit amuse gueule. Yetsa trouvait le temps long, et avait préféré arrêter de gigoter dans tout les sens quand elle c’était rendu compte que ça n’avait aucun impacte. Si ce n’est la douleur de la morsure de la créature qui devenait plus intense… Les oreilles basse, elle regardait ainsi le paysage autour d’elle. Tout était si jolie par ici… De loin elle pouvait voir des troupeaux profiter tranquillement de la journée. Elle avait toujours entendu les adultes se plaindre de ne pas trouver beaucoup de nourriture. Et la… Pourquoi n’avait-ils pas voulut aller plus par ici ? A cause de ces animaux qu’ils appelaient Lion ? Et qui étaient dangereux pour un animal comme elle ? Un lion… C’était peut-être cette chose qui la trimbalait partout actuellement, en faites. Elle n’en savait rien. Sa famille avait toujours sut garder une certaine distance avec les autres animaux qu’ils craignaient.

Elle finit par apercevoir un point d’eau. Et visiblement son « taxi » sembla pressé de s’y retrouver, accélérant le pas. Une fois sur place elle remarqua tout ces oiseaux qui les regardaient du haut de leur branche. Puis elle fut surprise de se sentir redescendre vers le sol…
Une fois posé elle tenta de s’échapper mais la créature posa sa patte sur sa queue avant de lâcher un rire des plus reconnaissable pour son espèce.

- Hé là petite douceur. Je te déconseille de t’échapper.

Quand elle se retourna pour regarder l’animal, elle ne put que voir ce sourire si effrayant… Alors elle se figeât sur place une nouvelle fois.

- Tu sais, tu n’as plus d’espoir de t’échapper. Et puis même si tu y parvenais, tu n’aurais aucune chance de t’en sortir. Alors crois-moi, tu ferais mieux de rester là, le temps que je me désaltère. Ton supplice n’en sera que moins long. Une fois que je serais chez moi, je t’achèverais sans douleur héhéhé….

Elle n’osait pas parler. Elle se demandait aussi pourquoi cette animal ne l’avait pas déjà tué. Ça aurait été plus simple non ? Plus rapide…

- Et n’espère pas être sauver par les lions du coin. Ils ont d’autres chose à faire en ce moment, avec la mort de leur reine.

Pardon ? Espérer être sauvé par des lions ? Donc cette chose n’était pas un lion. Bon. Si en temps normal elle se serait encore plus posé de question, là, ce n’était pas vraiment le cas. Elle restait muette, et la fixait. L’animal eut un nouveau rire et la lâcha pour aller boire. Yetsa resta un instant immobile, la suivant du regard, puis dans un sursaut elle fila aussi vite qu’elle le pouvait. Elle c’était reposé depuis le temps. Et bien que ses pattes étaient un peu engourdit par se trajet, elle eut vite fait de sauter dans un buisson pour se donner une chance.

- Hé ! Je t’ai dis de pas bouger ! Revient saleté puante !

La créature la prit aussitôt en chasse et Yetsa parvint à se faufiler entre des rochers, sa petite taille lui étant pour le coup d’une aide précieuse. Mais l’animal tenta de creuser le sol, en l’insultant de tout les mots pour essayer de l’avoir…

Et ce, jusqu’à ce qu’un son des plus étranges s’éleva dans les airs. La créature rieuse sursauta et se retourna vivement. Puis, elle se carapata sans demander son reste, en hurlant le fait que c’était injuste et déloyal. Quand à Yetsa ? Elle resta blottit dans sa mini grotte formait par ses rochets, tremblant de tout son être. Elle n’avait pas distinctement vue la créature qui venait de faire fuir sa ravisseuse. Mais l’ombre qu’elle en avait aperçut était tellement grande, qu’elle en avait peut-être bien plus peur que de celle qui l’avait capturée.
Alors elle tenta de se faire toute petite, et silencieuse, espérant que sa présence ne soit pas remarquée. Chose qui en soit devait être plutôt loupée, vue tout le Bazard que la rieuse avait fait pour la rattraper…

_________________
Yetsa Piaille en Brown

Par Metua:
 

PrésentationRecherche rpGalerie
Avatar @ Ocylan // Signature @ Masbat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4698-yetsa-vers-une-nouvelle-v
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 982
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: La chance d'un grain de poussière [Avec Fleck]   Sam 12 Aoû - 23:53

Temaba - Elephant - Informatrice de Fleck (PNJ)

La harde avançait calmement, même lentement on pourrait dire. Néanmoins, cela n'empêcher pas Temaba de trainer la patte à l'arrière. Décidément la vie très droite, stricte et réglée des éléphants ne lui plaisaient guère. Elle préférait de loin la liberté... Pourtant, elle était loin de se sentir prête à quitter ce petit groupe. Surtout sa vieille matriarche pour tout dire. Les deux femelles avaient un âges mais également des point de vue très différents. Et pourtant, ça n'empêchait pas la vieille femelle de se montrer présente et attentive aux côtés de la plus jeune, toujours à al conseiller et à l'encourager en cas de besoin. Temaba n'était pas sur de vivre heureuse sans ce genre de présence familière et rassurante à ses côtés.

Enfin bref, quoi qu'il en soit, Temaba suivit sa harde jusqu'à l'étang pour l'arrêt point d'eau du jour. Plongeant sa trompe dans l'eau pour récolter le précieux liquide, elle la ramena à sa bouche pour boire. Elle répéta l'opération plusieurs fois. Jusqu'à apercevoir du coin de l'oeil une scène qui lui déplut au plus haut point. Une hyène poursuivant un petit lycaon. Soyons clair, le problème n'était pas qu'il s'agisse d'une hyène : comme tout les prédateur elle devait se nourrir. Et, même si c'était triste à dire, le fait qu'elle s'attaque à un enfant était compréhensible même si c'était également détestable : ils étaient des proies facile. Néanmoins, l'étang était un lieu de paix où il était interdit de chasser. Alors elle n'allait pas se gêner pour intervenir dans cette partie de chasse. Élevant sa trompe, elle poussa un puissant barrissement et se mit à charger la hyène avec détermination. La carnassière, loin d'être folle, s'arrêta net pour faire demi-tour et détaler sans demander son reste.

Temeba stoppa sa course l'air satisfaite. Son regard se dirigea vers un tas de pierre non loin. Il lui avait semblé voir le petit lycaon se cacher là. La pauvre petite créature devait être terrifié. N'osant pas passer sa trompe dans le trou de peur de l'effrayer davantage, Temaba se contenta de caresser doucement l'entrée de la mini-caverne, laissant sa trompe apparente et parfaitement visible pour quiconque se trouvait à l'intérieur.

- Petit lycaon ? Tu es là ?

Une question dont l'éléphant connaissait déjà la réponse. Mais elle ne voulait pas prendre de risques. D'une voix douce elle continua :

- Tu peux sortir maintenant, la méchante hyène est partie. Tu ne risques plus rien.

L'éléphant plia les jambes et s'allongea pour placer un œil devant l'entré. Elle aperçut bel et bien le jeune animal, terrorisée. Elle retira immédiatement sa tête de l'entré. Tachant d'être rassurante, elle ne cessa de parler :

- Allons, allons, tu n'as pas à avoir peur. Je te promet que je ne te ferais aucun mal. Aller, sors de là, ta famille doit s'inquiéter. Il faut que tu ailles les retrouver.

Temaba ne connaissait pas les lycaons et leur clan. Enfin, elle en connaissait un mais il semblait plus proche des lions que d'un véritable lycaon. Néanmoins, elle savait qu'une meute de ces canidés vivait près d'Outland. Sans doute l'enfant venait-elle de là bas. ... Quoi que... Si c'était le cas, comment c'était elle retrouvé au milieu de Prideland avec une hyène à ses trousses ? C'était une histoire bien étrange.

PS : Fleck devrait apparaitre à mon prochain post, c'est juste que je vois mal Temaba brusquer une enfant pour la forcer à sortir donc je préfère que tu fasses le premier pas dehors ^^

_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 29 Féminin
Nb de Messages : 196
Localisation : Sous le soleil des tropics ~♫

En savoir +
MessageSujet: Re: La chance d'un grain de poussière [Avec Fleck]   Dim 13 Aoû - 8:20

Yetsa restait blottit dans le fond de sa cachette, retenant presque sa respiration. Peut-être que l’autre gros animal voulait aussi la manger ? Autant ne pas prendre de risque. Elle eut presque un sursaut quand elle aperçut cette drôle de chose qui se mit à caresser l’entrée de la caverne et qui semblait… Respirer ? Tiens, c’était étrange comme ça ressemblait au long nez de ses animaux étranges que la meute évitait aussi. Elle se rappela que ses frères et sœur déjà grand lui avaient dit qu’ils n’étaient pas dangereux tant qu’on les embêtait pas. La rieuse l’avait peut-être embêté pour qu’elle lui court après. Elle eut aussi un presque sursaut en entendant la voix qui s’éleva, bien que douce. Elle préféra ne pas répondre, au cas où. Mais lorsqu’elle lui fit savoir qu’elle pouvait sortir, que la « méchante Hyène » n’était plus là elle redressa un peu les oreilles.
Oh… Alors c’était ça une hyène. C’était moche. Et sa sentait mauvais de la gueule. Oh ça oui. Mais Yetsa baissa aussitôt les oreilles en voyant ce gros œil apparaitre à l’entrée de sa cachette. Elle se sentit un peu rassurée, bien que piégée quand l’animal se retira de nouveau. Puis elle dressa une oreille à ses mots… Sa famille… Oui, c’est vrais qu’elle lui manquait beaucoup. Elle voulait revoir sa maman et lui dire qu’elle allait bien. Pouvoir reprendre la route avec eux, en se promettant de ne plus jamais courir après un papillon -chose pour le moment impossible puisque c’était la troisième fois qu’elle se faisait la promesse.

Yetsa resta encore muette, laissant son petit cœur se calmer doucement, et sa peur commencer à s’estomper légèrement. Elle avait l’air amical, la grande créature dehors. Pas comme la Hyène. Elle finit par ramper doucement vers la sortie de sa cachette et y passa juste le bout du museau pour renifler un peu les odeurs des alentours. Des odeurs qu’elle ne connaissait pas spécialement soit dit en passant. Puis elle y passa un œil et une oreille pour regarda l’animal au grand nez.

- Je ne t’ai pas embêté… Alors tu ne vas pas m’écraser… N’est-ce pas ?…

Elle n’osait pas parler bien fort, de peur que l’autre bête ne revienne. Elle prit le temps de passer l’éléphante en revue, sans se rendre compte que si elle voulait l’écraser, ce n’était pas les trois rochers qui l’en aurait empêché.

Enfin… Voyant qu’elle ne risquait rien et que la grande créature ne semblait nullement hostile, elle finit par sortir de sa cachette, sans la quitter du regard, la queue entre les pattes. Elle restait néanmoins proche de l’entrée de sa cachette, au cas où, histoire d’avoir un endroit ou se cacher. Puis elle vérifia rapidement autour d’elle, voir si la Hyène était encore là avant de reporter son attention sur l’éléphante…

- Je me suis perdue…- Elle baissa les oreilles - Et la méchante hyène m’a trouvée et m’a ramenée ici.- Elle finit par poser le regard sur le sol, peu rassurée- Ils ont dut repartir sans moi… Maman voulait pas rester par ici. Elle disait qu’il y avait trop de lion pour nous.

Autant dire qu’à cette idée, la tristesse se joignit a la peur qui la tiraillait depuis tout ce temps. Elle ne voulait pas rester seule. Oh non. Cette idée l’aurait presque rendu malade. Pas qu’elle s’imaginait qu’elle ne survivrait jamais seule, après tout, son jeune âge lui faisait penser que tout lui était possible, mais plutôt que la vie de solitaire ne lui allait pas du tout.
Yetsa finit par regarder de nouveau la créature, les oreilles toujours basse, et s’assit à moitié, gardant sa queue entre ses pattes, signe de son mal être actuel.

- Tu ne vas pas me laisser toute seule n’est-ce pas ?- Elle la fixa de ses yeux humides- S’il te plait…

Sa voix se brisa sur ses dernières paroles alors qu’elle se retenait de pleurer…

_________________
Yetsa Piaille en Brown

Par Metua:
 

PrésentationRecherche rpGalerie
Avatar @ Ocylan // Signature @ Masbat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4698-yetsa-vers-une-nouvelle-v
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 982
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: La chance d'un grain de poussière [Avec Fleck]   Dim 13 Aoû - 15:21

Temaba - Elephant - Informatrice de Fleck (PNJ)

Temaba attendit calmement la réaction de l'enfant. Celle-ci ne tarda pas trop puisque bientôt, l'éléphant fut en mesure d'apercevoir une museau, deux petits yeux et deux oreilles. La pachyderme ne put s'empêcher d'être un brin amusé lorsque l'enfant posa sa première question. Non, bien sur que non elle n'allait pas l'écraser, quelle idée ! En tout cas, elle ne le ferait sans doute pas volontairement. Néanmoins, l'amusement de Temaba s'évada bien vite lorsqu'elle vit à quel point la petite lycaon était dépitée. Portant sa trompe à ses lèvres, elle se les tapota, pensive. Elle n'imaginait pas qu'une mère abandonne son petit de la sorte, peu importe son avis sur l'endroit. Non, la mère de cette enfant devait être à sa recherche, il ne pouvait en être autrement.

Cependant, aussi loin que pouvait porter son regard, l'éléphant ne percevait pas la moindre trace d'une quelconque famille de lycaon. Ses oreilles s'agitèrent alors en entendant la voix brisée d'un enfant qui se retient de pleurer. Doucement, elle tapota la tête du petit animal avec sa trompe pour la rassurer.

- Mais non je ne vais pas te laisser toute seule, Trésor.


Elle fit une courte pause, reportant son regard vers l'horizon.

- Nous allons tacher de retrouver ta famille. Je suis certaine que ta mère ne doit pas être loin.

Cependant, Prideland était une vaste terre et une éléphant seule aurait peut de chance de ratisser suffisamment de terrain pour espérer croiser un lycaon. Surtout qu'elle devait rester près de sa harde et puis, garder une enfant aussi fragile au milieu de tout un groupe d'animaux aussi puissants mais patauds que des éléphants... Non, ce n'était pas prudent. Une chance cependant : elle connaissait la personne parfaite qui pourrait et veiller sur l'enfant et organisé des recherches.

- Allez, viens, nous allons voir quelqu'un qui pourra t'aider !

Sans attendre, elle enroula délicatement sa trompe autours du ventre du petit canidé et la déposa sur sa tête.

- Accroche toi bien surtout, Trésor.

Et sans attendre davantage, le pachyderme se dirigea vers le Rocher de la Fierté. Dans son dos, elle entendit la matriarche barrir, lui sommant de revenir. Elle se contenta de lui répondre avec un autre barrissement, assurant qu'elle ne tarderait pas et qu'il était inutile de faire attendre toute la harde pour elle.

~~~~~~

Et c'est ainsi que je fus réveiller de ma sieste. Autant par des barrissement incessant que par les cri ou exclamation surpris des Pridelanders qui devaient voir chargé en direction de leur maison un animal de plusieurs tonnes. Du moins, c'était ce que je pouvais déduire grâce à mes oreilles. Je connaissais suffisamment le barrissement de Temaba pour savoir que c'était elle et qu'il n'y avait donc aucun danger. ... Du moment que personne ne s'approchait trop près de ses pattes. Les éléphants sont des êtres sympathique avec une excellente mémoire mais ils n'ont pas suffisamment d'agilité pour éviter les gens lorsqu'ils sont en pleine course et ils ne se rendent pas toujours compte de leur force.

D'un pas d'une lenteur extrême, j'avançais à tâtons. J'avais beau commencer à m'habituer à ce monde de noir perpétuel, je n'arrivais toujours pas à marcher seul avec assurance. Je ne parvenais pas à faire un pas sans m'être assuré plusieurs fois qu'il n'y avait aucun danger. Une chance que certaines personnes daignent m'aider. Ce fut d'ailleurs le cas cette fois-ci. Une Pridelander fort sympathique qui proposa de m'accompagner au pied du Rocher voyant que j'avais quelques difficultés. Dès que nous fûmes à porter de voix, Temaba me salua pour indiquer sa position et la lionne reparti à ses affaires.

- Temaba ? Que se passe-t-il y a un problème ?

Il était déjà arrivé que Temaba me rende visite au Rocher... Mais elle ne venait pas en chargeant habituellement. Je me demandais bien ce qui pouvait la pousser à un tel acte.

Je n'eus aucune réponse... Oral du moins. Car bientôt, je me retrouvais avec une touffe de poils collé à la truffe ce qui me fit faire un bon en arrière. Qu'est ce que ... ?! Mmh ? Mais, ça sentais le lycaon ? Je levais la patte dans le vide pour tenter de toucher cette chose poilu qui, en toute logique, devait être un lycaon. Je sentis du bout de la patte, la trompe de Temaba qui tenait fermement la boule de poils. Timidement, je rapprochais mon museau pour renifler l'animal. Elle le tenait trop serré pour qu'il s'agisse d'un adulte... Mais alors ?

- Temaba, tu peux m'expliquer ce que tu fais avec un petit lycaon dans ta trompe ?

Je la sentis déposer la jeune boule de poils à mes pattes.

- Elle était poursuivit par une hyène à l'étang, alors je suis intervenue. La pauvre petite a perdu sa famille... Je me suis dit que tu pourrais peut être la surveiller et organisé des recherches. Tu connais tout le monde dans la savane après tout !


Tout le monde, c'était un peu exagéré. J'avais quelques contactes oui mais de là à....

- Bon, dans tout les cas, je vous laisse ! La matriarche ne va pas être contente si je reste trop longtemps ! Tu la connais. Je tacherai de voir si je ne croise pas tes parents Trésor, compte sur moi. Au revoir !

Et au tremblement de la terre sous mes pattes je pouvais deviner que Temaba s'éloignait aussi vite qu'elle était venu. ... Et mais... ! Je fis brusquement un pas en avant, comme si je comptais me lancer à la poursuite de l'éléphant avant de me raviser. Ce n'était pas comme si je pouvais tout simplement lui courir après...

S'en suivit un silence pour le moins gênant. C'était à ce demander si l'enfant n'avait pas pris la fuite mais son odeur me semblait encore trop présente pour que ce soit le cas. Aussi, après m'être raclé la gorge pour chasser mon malaise, je me décidais à demander :

- Alors... Quel est ton nom, mon enfant ?


_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 




Dernière édition par Fleck le Lun 28 Aoû - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 29 Féminin
Nb de Messages : 196
Localisation : Sous le soleil des tropics ~♫

En savoir +
MessageSujet: Re: La chance d'un grain de poussière [Avec Fleck]   Dim 13 Aoû - 16:49

Quand l’éléphante lui promis de ne pas la laisser seule elle fut un peu rassurée. Elle frotta ses yeux d’un geste de patte et la regarda faire. Elle l’écouta parler et redressa ses oreilles quand elle lui fit savoir que sa mère ne devait pas être bien loin. Alors elle regarda autour d’elle, au cas où, mais rien. Alors elle baissa les oreilles, avant d’être surprise quand elle l’attrapa. Sur le coup elle se débattit, puis se calma une fois sur la tête de la femelle. Cette vue ! Tout semblait si petit de cette hauteur. Elle en eut les yeux ronds et les oreilles bien droite. Chaque mouvement captait son attention. De là elle aperçut un tas de chose qu’elle n’aurait jamais vue de son niveau. Notamment un rochet d’une forme bien particulière. Et la pachyderme semblait bien décidé à s’y rendre.

Yetsa était attentive à tout. Enfin, attentive… Chaque chose détournait son attention. Et bien qu’elle ne disait rien, l’éléphante pouvait bien la sentir se déplacer sur le sommet de sa tête, pour voir tel ou tel chose. Elle sursauta au barrissement d’ailleurs, ce son si puissant lui vrillant un instant les tympans. Ah oui… Fallait vraiment pas les déranger. Enfin…
Quand la petite compris qu’il y avait des animaux là où elles se rendaient, elle se tapis de nouveau, les oreilles basse pour ne pas être vue. C’est là qu’elle aperçut ces gros animaux à la couleur de la paille. C’est qu’ils avaient l’air dangereux. Mais ils s’éloignèrent en voyant arrivé son imposante monture. Enfin… Ils avaient néanmoins laissé un être. Et celui-là, elle savait exactement ce qu’il était. Un Lycaon. L’un de son espèce. Mais elle ne le connaissait pas. Mais bon. Il devait être gentil non ? Pour elle c’était une évidence. Pourquoi un autre Lycaon serait méchant avec elle ? N’ayant jamais croisé d’étranger jusqu’à présent, elle n’avait donc aucune idée de quoi faire.

Seulement, en le voyant de plus près elle sut qu’il avait un soucis. Il ne la voyait pas ? Elle voulut se faire petite quand la trompe de l’éléphante revint la cherché mais se retrouva de nouveau prisonnière. Cette fois elle ne se débattit pas par contre. Mais se retrouver si près du visage de cet adulte ne l’enchantait guère. Mais elle ne dit rien. Elle ne se plaignait pas non plus des petites blessures causé par les crocs de la hyène, blessure caché par sa fourrure.
Puis l’adulte reprit la parole, et cette Temaba la posa au sol. Yetsa s’assit aussitôt, la queue de nouveau entre les pattes et les oreilles couchés. L’éléphante raconta rapidement les dernière péripétie de la jeune Lycaonne avant de lui dire au revoir et de filer aussi vite qu’elles étaient venue. Elle partait déjà ?… Yetsa se leva, se demandant si elle devait la suivre, durant un instant, puis regarda le Lycaon.

Elle resta silencieuse, un peu mal à l’aise de la situation… Mais bon. Si elle partait, elle pourrait de nouveau croiser cette Hyène. Et ça… Non, elle n’en avait pas du tout envie. Elle en eut les poils hérissé rien qu’à y repenser. Bref…
L’adulte finit par reprendre la parole, s’adressant donc à elle. Son nom ?… La petite femelle resta silencieuse un instant, comme si d’un seul coup elle ne s’en souvenait plus. Puis elle finit par briser le silence d’une voix peu assurée.

- Yetsa, monsieur.- elle resta silencieuse quelques secondes puis reprit -Et j’ai fais une bêtise… Je crois…

Une bêtise involontaire certes, mais une bêtise quand même. Elle avait beau se promettre de faire plus attention, c’était plus fort qu’elle. Enfin… Elle le regarda, gardant les oreilles toujours couchée par réflexe.

- Il y avait se papillon, il était jolie et il volait dans tout les sens… Mais quand je l’ai perdu, il y avait plus personne… Et puis la méchante Hyène m’a trouvé et m’a emmener jusqu’à l’eau, parce qu’elle avait soif je crois… J’ai réussi à lui échapper et le grand nez a courut contre la hyène et puis… Ba… Voila.

Elle tenta un sourire mélangeant excuse et tristesse avant de se rappeler que quelque chose clochait chez lui. Il avait de drôle de yeux. Ou plutôt, il ne les montrait pas et ne regardait même pas dans sa direction.

- Dis monsieur… T’as quoi à tes yeux ? Et c’est vrais que tu connais plein de monde et que tu vas retrouver ma maman, mon papa et mes frères et sœurs ? Le grand nez dis qu’ils doivent me chercher. Mais maman et papa ils avaient peur de rester plus longtemps. Ils voulaient partir vite pour pas voir les lions.

Elle avait doucement relevé les oreilles, au fur et à mesure de ses mots, sa peur s’échappant doucement du fait de la présence de l’un de ses semblables…

_________________
Yetsa Piaille en Brown

Par Metua:
 

PrésentationRecherche rpGalerie
Avatar @ Ocylan // Signature @ Masbat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4698-yetsa-vers-une-nouvelle-v
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 982
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: La chance d'un grain de poussière [Avec Fleck]   Lun 14 Aoû - 14:44

J'écoutais avec attention l'histoire de l'enfant. C'était bien la seule chose que je pouvais faire pour le moment remarquez... Me servant du son pour pointer le museau vers la petite. Son nom était donc Yetsa. Un nom que j'étais certain de ne jamais avoir entendu auparavant. Mes oreilles s'agitèrent au mot "bêtise". Les enfants aussi jeunes faisaient souvent des bêtises. Pas toujours aussi grave qu'il pouvait le penser cependant.

La jeune Yetsa me décrivit comment elle s'était retrouvé séparé de sa meute. Tout ça à cause d'une chasse au papillon. L'histoire me fit presque sourire tant elle me semblait familière. Un petit lycaon trop curieux qui passe son temps à fourrer son museau partout, à explorer, à poser des question... Et qui se met en danger à cause de ça, ça ne vous rappelle rien ? Mais l'heure n'était pas à l'amusement. Cette petite devait être rendu à sa famille. Malheureusement je ne me souvenais pas avoir entendu quoi que ce soit concernant une quelconque meute de lycaons voyageurs sur Prideland.

- Dis monsieur… T’as quoi à tes yeux ? Et c’est vrais que tu connais plein de monde et que tu vas retrouver ma maman, mon papa et mes frères et sœurs ? Le grand nez dis qu’ils doivent me chercher. Mais maman et papa ils avaient peur de rester plus longtemps. Ils voulaient partir vite pour pas voir les lions.

Je retins un soupir triste et fatigué en tant que réponse à la première question. Mieux valait que je m'y habitue. C'était le genre de chose qui reviendrait souvent.

- Mes yeux ne... Disons simplement que je ne peux plus rien voir parce que mes yeux sont abimés.

Pour ne pas dire détruits.

- Quant au reste, oui, j'ai effectivement quelques connaissances dans la savanes qui pourront se renseigner. Même si le grand nez, comme tu l'appelles, à tendance à exagéré quant au fait que je connais "tout le monde".

Je me raclais la gorge, faisant une courte pause. Décidément, ne rien voir ne m'aidait pas à être à l'aise... Du tout.

- Elle n'a pas dû se présenter à vrai dire... Elle est toujours trop excité pour ça. Son nom est Temaba. C'est une éléphant. Des animaux puissant et majestueux. Très sympathique et sage pour la plupart mais ils ne connaissent pas toujours leur force de destruction. Se sont des animaux qu'il vaut mieux avoir en ami.

Je doutais que Yetsa ai eu l'occasion de croiser beaucoup d'autres animaux que des lycaons dans sa vie. Moi, je n'en avais pas eu l'occasion avant d'être séparé de ma meute. Car c'est ainsi qu'elle fonctionne : on né dans la meute, on grandi dans la meute, on vit dans la meute et on meurt dans la meute. Il n'est pas rare que la plupart de ses membres soient assez ignorants au sujet des autres animaux. Souvent plus par prudence ou peur qu'autre chose.

- A bien y penser, je ne me suis pas présenté non plus. Mon nom est Fleck. Tu as peut être des questions sur l'endroit où tu te trouves, non ? Je serais ravi d'y répondre. Je ne peux malheureusement pas me lancer directement à la recherche de ta famille... Mais je dois avoir de la visite qui ne tardera pas à arriver. Je pourrais leur demander de passer le message comme dois déjà le faire Temaba de son côté.

Je n'avais aucun doute que le fait que l'éléphant, maintenant qu'elle avait rencontré la petite et l'avait ramené ici, se sente toujours aussi concerné par son destin. Temaba était le genre d'animaux toujours bourré de bonnes intentions. La connaissant, il y avait plus de chance qu'elle soit partie à la recherche des parents de Yetsa plutôt qu'elle ai effectivement rejoins sa harde comme elle disait vouloir le faire.

- Mais puisque pour le moment tu es bloqué avec moi, autant essayé de passé un peu le temps.

Je tentais d'esquisser un sourire. Pas sur que ce soit gagné de rassurer la petite... Mais il fallait essayer. J'espérais juste que ma "visite" ne tarderait pas. D'autant plus que d'après ce que j'entendais de ses parents, ils ne voulaient pas que leur fille, ou n'importe quel membre de leur meute d'ailleurs, croise de lion. ... Vu où elle se trouvait, c'était raté.

_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 29 Féminin
Nb de Messages : 196
Localisation : Sous le soleil des tropics ~♫

En savoir +
MessageSujet: Re: La chance d'un grain de poussière [Avec Fleck]   Lun 14 Aoû - 19:56


Yetsa regardait le Lycaon et écouta ses paroles. Elle apprit ainsi que ces yeux étaient abimés, et elle ne comprit pas vraiment comment il avait réussi à faire ça. Elle avait déjà réussi à se « piquer » l’œil avec un brin d’herbe alors qu’elle chassait une sauterelle, mais son œil ne c’était pas retrouvé dans un tel état… Elle pencha un peu la tête sur le coté, gardant les oreilles droites, pour une fois attentive. Il répondit ensuite a sa question suivante, et elle en fut un peu déçu. Alors il connaissait pas tout le monde… Dommage, peut-être qu’il aurait put connaitre sa maman ou son papa après tout.
Et heureusement pour le grand Lycaon, Yetsa n’arrivait pas à capter son mal être. Trop absorbé par ses paroles pour essayer de ne pas décrocher et de ne pas se concentrer sur autre chose.

L’adulte présenta donc l’éléphante. Il lui fit donc savoir qu’elle s’appelait Temaba et lui parla rapidement des éléphants, tenant un tout autre discours que son papa, en somme. Elle en fut surprise et ouvrit un instant la gueule avant de se taire, histoire de ne pas l’interrompre. Puis il finit par se présenter. Il s’appelait donc Fleck. Il lui demanda donc ensuite si elle avait des questions sur cet endroit et elle acquiesça vivement, sans vraiment se rendre compte qu’il ne pouvait de toute façon pas la voir. Mais oui, elle en avait beaucoup des questions sur le bout de sa langue. Et pas forcément des questions que sur l’endroit, mais ça…

- Mon papa disait que les éléphants ils étaient calme mais qu’il fallait pas s’approcher d’eux, ni montrer qu’on était là, sinon ils pouvaient penser qu’on veut les embêter et nous écraser.

Elle fixa un instant le sourire du Lycaon, ayant comme une absence durant quelques secondes puis secoua la tête et le regarda de nouveau. Non non il ne fallait pas qu’elle décroche, pas maintenant !

- Ba… Pourquoi il est comme ça le grand caillou ?

Elle était plutôt intriguée par sa forme. Et surtout pourquoi il était là, alors que ce « grand caillou » était plus que visible et qu’il était seul et sans meute. C’était pas vraiment sage ça, si ? Sa famille cherchait toujours des endroits peu visible pour se reposer, pour ne pas attirer l’œil d’un quelconque animal dangereux. En soit les Hyènes, les lions… Pour les principaux quoi. Après le reste… Yetsa ne connaissait pas du tout. Son éducation ayant était plutôt minimaliste jusque là. « Ne te montre pas, évite les autres, reste toujours avec la meute, et regarde comment nous chassons pour que tu nous suive plus tard ».

- Et puis c’était quoi le gros animal avec toi tout à l’heure ?

Ba oui… Elle ne l’avait pas oublié. Il avait l’air dangereux. Mais pourtant il avait été gentil avec Fleck. Peut-être que c’était pour ça qu’il était si au final. Parce que des créatures dangereuse le protégeaient. Alors il devait s’en moquer d’être dans un lieu si visible.

Puis elle voulut reprendre la parole mais un mouvement plus loin l’arrêta net. Mais elle parvint à se reprendre bien vite -a force de se prendre des coups de museau par son père quand il lui parlait et qu’elle décrochait.

- Et ta meute elle est où ? Tu es un Alpha ? Pourquoi y’a plein de vert et d’animaux qui le mange ici ?

Tant qu’à faire. Il lui avait permit de poser plus de question non ? Oui bon, certes ce n’était pas spécialement sur lui, mais plutôt sur le lieu. Mais ça… Elle l’avait déjà effacée de sa mémoire.

- Et tu attends qui ? Il va arriver quand ? Il est gentil ?

Elle était des plus curieuse. Oh oh ! C’était peut-être un Alpha, et il avait toute une meute qui travaillait pour lui puisqu’il ne pouvait plus voir. Mais alors… Il allait peut-être pas rester longtemps ici, et peut-être qu’ils allaient repartir en voyage ? Ou alors… Ils étaient trop bien protégé ici. Oui voila… La petite se fit tout un film, avant même de recevoir la réponse…

_________________
Yetsa Piaille en Brown

Par Metua:
 

PrésentationRecherche rpGalerie
Avatar @ Ocylan // Signature @ Masbat


Dernière édition par Yetsa le Sam 19 Aoû - 10:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4698-yetsa-vers-une-nouvelle-v
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 982
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: La chance d'un grain de poussière [Avec Fleck]   Jeu 17 Aoû - 22:09

Et bien ! En voilà une qui n'avait pas sa langue dans sa poche lorsqu'il s'agissait de question ! Voilà qui me plaisait bien. Néanmoins, le temps qu'elle mettait entre chaque question me laisser supposer quelques absence. Curieuse mais pas très disciplinée, mmh ? Je tachais de noter dans un coin de mon esprit chacune de ses questions. Les dernière, par ailleurs, m'arrachèrent un petit rire.

- Il le sont, oui.

Je fit une courte pause, le temps de prendre une grande inspiration.

- Il s'agit de mes fils, Ohanko et Chesmu. Ils me rendent visite presque tout les jours. Ils ne l'ont pas encore fait aujourd'hui. Ils ne sauraient tarder.


De nouveau, je me stoppais dans mes dires. La petite Yetsa m'avait demandé quel était l'animal qui m'avait accompagné. Je dois admettre, je craignais un peu sa réaction face à ma réponse. Je savais ce que mon ancienne meute disait sur les lions : c'étaient des monstres qui enlevaient les lycaons pour les dévorer. Ils étaient loin d'avoir bonne réputation parmi les nôtres. Et je doutais que les choses soient différentes dans la meute de Yetsa. Rien que ce que lui avait dit son père sur les éléphant suffisait à me le faire comprendre. Pas qu'il avait forcement tort. Mais présenter sous cet angle, les pachydermes semblaient n'être rien d'autre qu'un danger. Un danger qu'il ne fallait pas approcher ni chercher à comprendre. C'est une chose que je pouvais aisément reprocher aux miens : ne pas chercher à comprendre.

- L'animal que tu as vu était un lion. Enfin, une lionne plutôt. Tu peux les différencier car les lions ont une imposante crinière que ne possèdent pas les femelles. Le gros caillou, ou plutôt, le Rocher de la Fierté, est... Et bien j'ignore comme il a pu prendre une telle forme pour être tout à fait honnête.


Je ne pu retenir un léger rire. C'était une bonne question tiens. Comment une formation rocheuse avait-elle finit par prendre cette forme si caractéristique ?

- En revanche, je sais qu'il s'agit de la maison d'un clan de lion, les Pridelanders. Ils sont sympathique pour la plupart et... Ahem. Disons simplement que je suis relativement connu parmi eux.


Il ne devait pas y avoir trente six lycaons ami avec la Famille Royal après tout. Ou alors je n'étais pas au courant. Ce qui aurait été très vexant.

- Je vis ici, avec eux, depuis quelques mois maintenant. Depuis que mes yeux ne fonctionnent plus en fait.

Je redressais le museau. Ignorant si mon regard se dirigeait vers le rocher ou la savane, dans tout les cas, je voulais donner l'impression de regarder au loin. Et puis, je voulais un peu changer de sujet aussi, parler de lions et se rendre compte qu'il y en avait aussi près d'elle pouvait la rendre nerveuse. Autant détourné son attention quelques secondes en répondant à une autre question.

- Je n'ai donc plus de meute et je vis plus ou moins en solitaire. On peut dire que, d'une certaine manière, je suis mon propre Alpha.

Si je ne m'abusais, il restait encore une question. Sur les animaux qui mangeait du vert ? Oh ! Sans doute parlait-elle de l'herbe de la savane... A moins qu'elle ne parle des feuilles d'arbre dont raffolaient les girafes ? Dans tout les cas, cela revenait presque au même.

-Et bien heu... Vois-tu jeune fille, dans la nature il y a les animaux comme nous, les lions ou les hyènes qui mangeons de la viande. Mais il y a aussi d'autres animaux comme Temaba et bien d'autre qui se nourrissent d'herbe. Enfin, ce que tu appelle du vert. Et s'il y en a autant c'est parce que Prideland a la chance d'être une terre fertile. … Mais, tes parents ne t'ont jamais parlé des habitudes des autres animaux ?

Comme je l'ai déjà dit, je pouvais reprocher au miens de ne pas chercher à comprendre les choses. Néanmoins, je pensais qu'on apprenait au moins ce genre de chose aux jeunes. Ne serait-ce que pour la chasse, apprendre à faire la différence entre une proie et un prédateur, etc...

Je fis une courte pause avant de me réengager sur une pente glissante qu'il aurait peut être mieux valu éviter.

- Dis moi, tu... tu n'as pas trop peur au moins ? Je veux dire, avec la présence des lions et tout ça... On a dû te raconter beaucoup d'histoire sur eux, non ? On m'en racontait, à moi, lorsque j'avais ton âge. Je m'en souviens encore très bien. Des monstres, avec des défenses de phacochère, un poil rêche et des yeux fous, qui enlèvent les enfant pas sages.

Mmmh. Peut être n'était-ce pas la meilleure chose à dire pour la rassurer. Au contraire même. Aussi, je me raclais rapidement la gorge pour tenter de retomber sur mes pattes.

- Mais ne t'en fait pas. Ils sont très différents de ce qu'en disent les histoires. Certains d'eux sont même très gentils. Mais tu auras sans doute l'occasion de t'en rendre compte.

_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 29 Féminin
Nb de Messages : 196
Localisation : Sous le soleil des tropics ~♫

En savoir +
MessageSujet: Re: La chance d'un grain de poussière [Avec Fleck]   Sam 19 Aoû - 10:42

Alors comme ça, il attendait ses fils ? Oh oh ! Il avait donc une meute ? Yetsa regarda autour d’elle, essayant de voir si elle voyait des Lycaon approcher ou non. Elle avait décroché en faisant sa recherche mes ses oreilles frémirent en entendant le mot lion.
Elle regarda aussitôt Fleck, la gueule ouverte et les yeux ronds. Il était ami avec une lionne ?! Mais comment ? Elle n’écouta pas vraiment du coup, ce qui concernait le rochet de la fierté, c’étant levée, la queue entre les pattes, pas trop rassurée pour le coup. Elle regarda de nouveau Fleck quand il expliqua que le rochet était la maison d’un clan de lion. Donc elle avait bien vue, s’il était ici c’est qu’il était protégé. Mais jamais, au grand jamais elle n’aurait pensé qu’il s’agissait de lion. Elle sut ainsi qu’il vivait parmi ces lions depuis quelques mois. Depuis que ses yeux ne fonctionnent plus. Et il ne c’était pas fait mangé ? Pour le coup elle fut impressionné. Peut-être qu’il était trop fort pour eux. Et que tu coup les lions en avaient peur et il en avait fait ses serviteurs ?…

Heureusement, Fleck parvint à reprendre son attention sur autre chose, la détendant un peu. Il lui expliqua donc qu’il n’avait plus de meute et qu’il était donc son propre alpha ? Mais;.. Il avait pas dit qu’il avait des fils juste avant ? Ça faisait pas une meute ça ? Elle pencha la tête sur le coté, perplexe. Puis elle fut encore plus surprise quand il lui expliqua les différences herbivore et carnivore. Elle le savait ça. A la question elle plissa le museau.

- Ba si… Il y a les machin rayé, et les sauteuses qui sont bon à manger. Et qui mange des trucs verts. Enfin, de l’herbe. Mais là où je vivais il y en avait pas autant. C’était tout jaune avec de la poussière aussi. Et les mangeurs de vert ils sont pas souvent là.

Son père avait tenté de lui apprendre le nom des différents animaux, mais là aussi, elle fut un peu trop dissipé, lui donnant ainsi ses lacunes au niveau des noms et lui faisant donc donner des surnoms un peu bizarre parfois.

Mais alors qu’elle avait oublié la présence des lions, Fleck retourna sur le sujet. Elle se crispa de nouveau, et baissa les oreilles de peur tout en ramenant sa queue entre ses pattes, au fil de la description qu’il lui faisait. Du moins description que ces parents lui avaient fait autrefois. Sans plus savoir se rassurer, elle fonça se cacher entre les pattes de Fleck par réflexe.

- Mais je suis sage moi… n’est-ce pas ?… Ils vont pas m’enlever hein ?

Elle fut cependant surprise lorsqu’il lui dit que la plupart étaient très gentil. A bon ? Elle avait redressé les oreilles et avait levé la tête pour regarder la gueule du Lycaon.

- Ma maman disait que les lions ils aimaient pas les Lycaons parce qu’on mange les mêmes animaux qu’eux. Et qu’ils veulent pas partager. Et que c’est pour ça que quand ils voient des Lycaons ils veulent les manger.

Elle gardait les oreilles droites, continuant de regarder en direction de sa gueule.

- Elle disait que c’était les Hyène qui enlevaient les enfants pas sage. Pour les manger.

Cela la confortait d’autant plus sur le faites qu’elle avait fait une bêtise du coup. Alors elle baissa la tête, sa famille lui manquait. Elle se demandait s’ils la cherchaient. S’ils étaient triste. Elle s’en voulait énormément d’avoir chassé ce papillon plutôt que d’avoir regardé les adultes chasser pour apprendre comment ils faisaient…

- Dis… Et si tu trouves pas ma maman… Qu’est-ce que je vais devenir ?… Tu vas pas me laisser toute seule hein ?…

La solitude… Voila sa plus grande peur.

_________________
Yetsa Piaille en Brown

Par Metua:
 

PrésentationRecherche rpGalerie
Avatar @ Ocylan // Signature @ Masbat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4698-yetsa-vers-une-nouvelle-v
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 982
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: La chance d'un grain de poussière [Avec Fleck]   Lun 28 Aoû - 22:14


Les sauteuses et les machins rayés... Les enfants avaient décidément des façons bien originales de désigner les choses dont ils ne connaissaient pas les noms. Cela m'arracha un léger sourire. Je sentis également, et brusquement, une présence se jeter dans mes pattes. Tiens... Il semblait que j'avais un peu effrayé notre jeune invité.

Une chance qu’elle soit une tête de linotte car elle dériva bien vite de sujet semblant oublier sa peur. Ah ! Les hyènes, oui, cette version là aussi j’y avais eu le droit. Mais chez moi, les lions restaient les plus populaires dans le rôle de monstre assoiffé de sang. Il faut dire qu’on lutte plus facilement contre une hyène que contre l’un de ces félins. Enfin ! Dans tous les cas, j’entendis une petite voix triste attirer de nouveaux mon intention.

- Dis… Et si tu trouves pas ma maman… Qu’est-ce que je vais devenir ?… Tu vas pas me laisser toute seule hein ?…

Un sourire se voulant rassurant, mais qui devait surtout sembler triste s’afficha sur mon visage. Je levais doucement une de mes pattes, la déplaçant à tâtons dans le vide. Après quelques minutes de recherche, comportant quelques petites touches sur le museau de l’enfant, je finis par trouver le haut de son crâne. Du moins, cela devait être le haut de son crâne puisque je pouvais sentir ses oreilles de part et d’autre de ma patte. Bref. Quoi qu’il en soit, je lui frottais le dessus de la tête comme j’avais eu l’habitude de le faire avec mes enfants lorsqu’ils étaient encore petits.

- Ne t’inquiète pas, ce n’est pas dans mes intentions. Si jamais nous ne retrouvons pas ta maman et bien tu pourras… Tu pourras rester ici avec moi, qu’en dis-tu ?

Pas sur que la perspective de rester coincer avec un vieil aveugle soit très réjouissante pour un enfant de son âge mais je n’avais pas mieux proposé. Et puis, ce n’était pas comme si je pouvais la confier au premier venu : elle semblait trop méfiante vis-à-vis des lions pour que je puisse la confier à une lionne et je ne connaissais aucune meute de lycaons qui pourrait la prendre en charge. Enfin, il y avait bien la meute d’Outland, mais en soit, je les connaissais assez peu et de ce fait, ma confiance à leur égard était inexistante.

Evidemment, le mieux serait de retrouver sa famille mais elle semblait si peu optimiste à ce sujet que cela commençait à me déteindre dessus. Néanmoins, une voix me sortit de mes pensées.

- Papa !


Enfin, une, je devrais plutôt dire deux.

- Tiens ? Tu es descendu du Rocher ? Hé, pour une fois qu’on n’aura pas à tout escalader. Tu es sauvé Chess’ !

Chesmu répondit avec un léger rire. Ohanko était toujours aussi taquin avec son frère. J’en étais assez heureux, il devenait plus sérieux, plus dur depuis les derniers évènements. Il en voulait aux hyènes pour la mort de sa mère et aux lions pour ce qui m’était arrivé. L’entendre aussi joyeux.

- Hé ! T’as vu ça Ohanko ! On dirait qu’on va être grand frère ! Tu nous as caché des choses Papa ?

Je ne pus m’empêcher de rire en l’entendant. Il fallait croire qu’ils avaient repéré Yetsa. Je pouvais déjà imaginer Chesmu la saluer d’un mouvement de patte. Lui qui adorait les enfants, il devait être ravi.

- En parlant de sœur, Eyota n’est pas avec vous les enfants ?


Il y eut un léger silence. Tous deux hésitaient à parler semblait-il.

- Tu sais Papa, même nous on ne la voit plus trop. Elle passe beaucoup de temps à explorer seule et… Enfin, je pense même qu’elle va bientôt…

Bientôt quoi ? Chesmu n’eut pas le temps de finir que son frère le coupa. Ohanko semblait avoir repris un timbre plus autoritaire. La discussion ne devait de toute évidence pas lui plaire.

- Bah, on discutera de ça plus tard, entre nous. Pour le moment, nous avons autre chose à régler.

Il fit une courte pause, en profitant sans doute pour observer Yetsa, avant de déclarer :

- Salut petite ! Moi c’est Ohanko, et voici mon frère, Chesmu.

- Bonjour ! Tu peux juste m’appeler Chess’ si tu veux. Ravie de te rencontrer.


Chesmu avait toujours été très grand, une force tranquille. Plus imposant et fort que la moyenne mais plus doux qu’une gazelle qui vient de naitre. Le connaissant, je n’aurais pas été surpris qu’il se soit aplatit sur le sol pour parler à Yetsa tout en étant à sa hauteur.

- Et toi alors ? C’est quoi ton nom, mmh ? Et qu’est-ce que tu fais ici ? Tu t’es perdu ?


J’hésitais un peu à répondre à la place de la petite pour gagner du temps. Mais d’un autre côté, elle pourrait leur réexpliquer la situation de façon plus complète que moi, avec moins d’erreur, sans doute. Il ne resterait alors plus qu’à lancer les recherches : il n’y avait pas meilleur coursier qu’Ohanko et Chesmu était d’une volonté sans faille lorsqu’il s’agissait d’aider. Si aucun d’eux ne pouvait retrouver la famille de Yetsa, je doutais que quelqu’un d’autre puisse le faire.


_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 29 Féminin
Nb de Messages : 196
Localisation : Sous le soleil des tropics ~♫

En savoir +
MessageSujet: Re: La chance d'un grain de poussière [Avec Fleck]   Mar 29 Aoû - 9:17

Yetsa le regardait et fut un peu rassurée en le voyant sourire. Elle ne vit cependant pas la pointe de tristesse, dans son angle de vision. Et puis de toute façon elle ne voulait pas le voir, inconsciemment. Elle fut complètement rassurée lorsqu’il lui fit savoir qu’il ne la laisserait pas après lui avoir ébouriffé les poils de la tête, et qu’elle pourrait rester ici, avec lui. Cette perspective l’enchanta. Il était vieux et aveugle ? Et alors ? Pour elle l’important c’était de ne pas rester seule. C’était sa hantise, de rester seule.

- Oh oh ! Oui !

Elle remua doucement de la queue, rassurée sur le fait qu’elle ne serait pas seule malgré tout. Toute contente elle s’immobilisa un instant avant de passer sa tête entre les pattes du grand Lycaon pour voir d’où provenait ses voix. Papa ? Oh ! C’était donc les fameux fils de Fleck ? Elle les regardait avec curiosité, les oreilles droites. Elle croisa alors le regard des deux Lycaons et afficha un grand sourire en retour. Mais pour l’heure elle restait silencieuse et écoutait leur conversation, plus curieuse qu’autre chose. Ils avaient l’air gentil en plus. Elle remua doucement la queue avant que la conversation aille sur autre chose.

Leur sœur était pas là ? Elle allait bientôt quoi ? Visiblement les deux frères ne voulaient pas en parler. Autant dire que ça la rendit bien plus curieuse encore sur le sujet. Mais déconcentration oblige, elle passa vite à la suite. Ils se présentèrent donc. Elle fut amusée de voir le plus grand s’aplatir pour lui parler. Il faisait pareil que son plus vieux frères. Sauf que son frère était bien plus petit.

- Moi c’est Yetsa.

Elle souriait, les oreilles droites. Elle c’était mise debout et remuait doucement la queue. Du moins jusqu’à ce qu’il pose LA question. Elle regarda un instant vers la tête de Fleck, puis reporta son attention sur Chess’.

- Ba… Il y avait un papillon et j’ai courut après. Je me suis perdue, mais c’est une rieuse bizarre qui m’a trouvée. Elle voulait me manger. Mais elle m’a emmener jusqu’à un endroit avec plein d’eau, et une long nez m’a sauvée et m’a ramenée ici sur son dos.

D’ailleurs, elle venait de percuter une chose. Il y avait un beau point d’eau ici. Là où elle vivait, ils ne trouvaient que des petites flaques. Il faudrait qu’elle pense à y retourner à l’occasion. Peut-être pourrait-elle rencontrer de nouveau la long nez qui l’avait sauvé. Son nom ? Oui. Elle avait déjà oubliée.

- Elle était super grande ! On voyait plein de chose de la haut ! C’était trop jolie !

Elle remua vivement la queue, se souvenant encore de son voyage. Être sur le dos de l’Eléphante avait été une expérience très plaisante pour la petite, et elle se mit à sautiller un peu partout en riant.

- J’aimerais bien lui demander de recommencer.

Elle continua de rire et se stoppa, regardant de nouveau Chess’ et Ohanko.

- Dites. Vous savez faire s’envoler les grands oiseaux blancs, vous aussi ?

Elle pencha la tête sur le coté, curieuse. Par grands oiseaux blancs elle parlait évidement des Grues. Grues que ses frères s’amusaient à faire s’envoler quand ils en voyaient pour montrer le spectacle à leur jeunes frères et sœurs. Ils lui avaient d’ailleurs toujours dis qu’un jour ce serait à elle de montrer ça à ses petits frères et ses petites sœurs. Mais visiblement… Elle doutait un peu de pouvoir le faire maintenant. Mais ça n’empêchait qu’elle voulait continuer de voir ça.

- Vous aussi vous avez pas peur des lions ?

Grande question pour elle. Ça lui faisait bizarre de parler avec des Lycaons qui en avait pas peur. Et ça l’intriguait beaucoup d’ailleurs. Pourquoi ses parents voulaient à tout prit les éviter, si eux semblaient être amis avec eux ? Autant dire que l’histoire lui paraissait bizarre.

- Oh, oh ! Vous aimez jouer à la Hyène ?

Oui oui. Elle oubliait le nom quand il s’agissait de définir l’animal, mais lorsqu’il s’agissait du jeu, là elle se souvenait parfaitement bien du nom. En même temps, il s’agissait de son jeu favori. Pouvoir courir partout après les autres. Elle adorait.

_________________
Yetsa Piaille en Brown

Par Metua:
 

PrésentationRecherche rpGalerie
Avatar @ Ocylan // Signature @ Masbat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4698-yetsa-vers-une-nouvelle-v
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 982
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: La chance d'un grain de poussière [Avec Fleck]   Sam 16 Sep - 13:56

L'enfant sembla des plus ravie de savoir que je ne la laisserais pas à son sort. Du moins, c'est l'impression que j'en eu au trépignement que je sentais à mes côté. Vous savez... Des fois, même lorsque vous ne voyez rien vous avez l'impression de ressentir l'ambiance autours de vous. Peut être est-ce réel, peut être pas. Mais les exclamations de la petite Yetsa confirma pourtant mon idée. Cela me fit sourire. J'imagine que beaucoup de lycaon craignent la solitude. La vie de meute nous marque bien plus qu'on ne veut bien l'avouer il faut croire. Moi ? Je n'avais jamais été très à l'aise dans ma meute. Néanmoins, je devais toujours avouer que j'aimais discuter avec qui le voulait bien. Être seul était d'un ennui... déprimant.

Quan Chesmu et Ohanko arrivèrent, elle se présenta sans une once d'hésitation avant de raconter son histoire. J'entendis Ohanko pouffer en entendant l'histoire du papillon. Sans doute s'amusait-il de la réaction de son frère : Chesmu était un passionné de papillon. Je ne pouvais qu'imaginer son expression en entendant Yetsa qu'elle s'était perdu à cause de l'un d'eux. Elle parla ensuite de son aventure avec Temaba. Mmh ? Elle voulait remonter sur son dos ? Voilà qui pourrait facilement s'arranger. L'éléphant serait même ravie d'apprendre que son intervention avait été apprécié. Nul doute qu'elle accepterait avec grand plaisir de reprendre la petite lycaon sur son dos, même pour une grande balade s'il le fallait. Mmmh... Peut être serait-il même possible d'organiser une sortie avec le groupe d'éléphant dans le futur, ce serait pratique pour lui faire visiter Prideland et... Non. Concentres-toi Fleck ! Cette petite ne resterait pas longtemps si nous retrouvions ses parents. Mieux valait abandonner l'idée.

L'enfant changea bientôt de sujet, abordant la peur des lions, puis des jeux. ... N'étions-nous pas en train de nous perdre dans la conversation ?

- Oh bien sur ! C'était un de nos jeux préféré lorsqu'on était petit ! Bon, ça fait un moment qu'on s'y est pas remis mais... Mais tu n'es pas en train de nous mettre au défi au moins hein ? Parce qu'on est très fort tu sai...

Ohanko interrompit son frère.

- Pour répondre à ton autre question. Non. Nous n'avons pas peur des lions. Nous avons grandi en les côtoyant cordialement, difficile de les craindre dans de tels conditions. Ceci dit, je crois qu'il vaut mieux rester concentrer sur ta famille, petite. Papa ?


J'eus un léger hochement de tête.

- Oui.


Je fis une courte pause, en profitant pour me racler la gorge avant de reprendre.

- Il faudrait que vous fassiez un tour dans la savane. Cherchez toutes les traces possibles, même la plus infime. Demandez aussi à nos amis. Ils ont peut être aperçu la meute.

Enfin, nos "amis", j'aurais pus dire nos ''informateurs" plutôt, mais avec Yetsa juste à côté, je doutais que ce soit un choix judicieux. J'entendis la voix un peu déçu de Chesmu me répondre qu'il se mettait en route. De toute évidence il aurait préféré resté jouer.

- Tu sais Papa, je ferais peut être mieux d'y aller tout seul. Je veux dire, Chesmu le Patapouf risque juste de me ralentir.

Je restais pensif un instant. C'était vrai que Chesmu était lent. Mais à deux, ils couvriraient plus de terrain. D'un autre côté, Yetsa serait sans doute contente de pouvoir jouer avec quelqu'un et Chesmu semblait ravi de retomber en enfance. Par ailleurs, Ohanko était une vrai flèche à la course.

- Tu n'as pas tort.

- Hé !

Ohanko eut un léger rire.

- Le prend pas comme ça Chess' ! Je te fais une fleure après tout ! Pendant que je travaille, toi tu vas jouer. Petit chanceux !

Et sur ces mots, j'entendis le son des pas d'Ohanko qui s'éloignait à toute vitesse. J'étais assez confiant quant à la réussite de sa mission. Je suivis du regard le bruit s'éloignant.

- J'ai confiance en Ohanko, Yetsa, si quelqu'un peut retrouver ta famille, c'est lui.

Un court silence s'installa. Puis, soudainement, Chesmu lâcha une exclamation.

- C'est toi la hyène !

Puis je l'entendis détaler. Je levais les yeux au ciel avec un sourire. Ce grand enfant. Je pouvais facilement l'imaginer approcher Yetsa du bout de sa patte, tout doucement, l'air de rien, puis, une fois qu'il l'avait effleuré, la retirer subitement et fuir. Je lâchais un petit rire en imaginant la scène. Un peu peiné de ne pas... de ne plus pouvoir la voir. D'autant plus qu'une partie de moi aurait aimé participé au jeu mais... Il fallait se rendre à l'évidence : ce n'était ni de mon âge, ni de ma condition.

- Ne vous éloignez pas les enfants.

Et sur ces mots, je m'allongeais, me contentant d'écouter les rires et exclamations de joie si particulières aux jeux d'enfants. Ah... Folle jeunesse qui s'envole plus vite qu'une feuille tomber d'un arbre. Qu'ils en profitent... Bien trop peu le font.

_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
PLAYER03


À mon sujet

Age : 29 Féminin
Nb de Messages : 196
Localisation : Sous le soleil des tropics ~♫

En savoir +
MessageSujet: Re: La chance d'un grain de poussière [Avec Fleck]   Mar 19 Sep - 9:23

Yetsa écouta Chess avec un grand sourire ravie avant que celui-ci ne soit coupé par son frère. S’en suivit alors un échange de parole que la petite tenta tant bien que mal de suivre et de comprendre. Malheureusement son attention n’avait pas spécialement envie de rester accroché à leur lèvre. Elle fut alors attiré par une mouvement dans la terre. Un rongeur venait de sortir la tête d’un trou pour regarder autour de lui. La tête le fixait avec beaucoup de curiosité et entreprit de s’en approcher un peu. Enfin, ça c’était sans compter Fleck qui s’adressa de nouveau à elle, faisant fuir le dit rongeur. Si sur le coup elle n’avait pas comprit qu’on lui parlait, elle parvint à prendre la phrase en route et comprit plus ou moins ce qu’il en était. Donc le Lycaon qui partait allait voir à chercher sa famille.

Elle regarda Ohanko s’éloigner, d’un air plutôt absent, voir pensive, totalement immobile, ayant juste les oreilles droites. Et la seule chose qui lui passa dans la tête, c’était vis-à-vis de la vitesse du Lycaon. Mais alors qu’elle se perdait dans ses remarques quelque chose lui toucha l’épaule. Aussitôt elle tourna la tête pour voir un bout de patte la toucher avant que son propriétaire ne détale en lui disant qu’elle était à présent la hyène. Ah ! Il ne fallut pas bien longtemps pour la petite de comprendre ce qu’il venait de se passer. Oh non.

- Tu le restera pas longtemps !!

Elle se mit à rire et parti aussitôt en courant à sa suite pour tenter de le rattraper, avec ses petites pattes maladroites. Même si elle était en âge de suivre ses parents sans soucis, elle n’en restait pas moins une petite particulièrement Maladroite. D’ailleurs durant leur jeu, elle ne manqua pas de trébucher, et tomber de temps à autre. Mais cela ne la perturbait pas. Elle avait finit par avoir l’habitude à force. Alors elle se contentait de se relever pour continuer sa course, comme-ci de rien n’était.

- Tu vas voir, je vais t’attraper !!- elle rit de bon cœur - Mais arrête de bouger tout partout !

Et elle continuait sur sa lancé, infatigable, énergique.


HRP:
 

_________________
Yetsa Piaille en Brown

Par Metua:
 

PrésentationRecherche rpGalerie
Avatar @ Ocylan // Signature @ Masbat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4698-yetsa-vers-une-nouvelle-v

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: La chance d'un grain de poussière [Avec Fleck]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chance d'un grain de poussière [Avec Fleck]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un grain de poussière [PV Kaya]
» Péripéties casuels [Avec Fleck/Gender Swap]
» Groupe #3 : Un grain de sable ?
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE VIII
-