AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 When I heard that sound

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 279
En savoir +
MessageSujet: When I heard that sound   Mer 9 Aoû - 17:45







Les oiseaux sont les animaux les plus bavards de la Terre des Lions. Il est impossible de passer au travers de la moindre nouvelle et quand tout ce qui s’était produit à Prideland lui était parvenu, Jioni n’avait pas perdu de temps avant d’entamer son escalade pour atteindre le Rocher. A la fois heureuse et anxieuse.

La fatigue tira sur chacun de ses muscles tandis qu’elle continuait son ascension qui, dans son état, était probablement la plus mauvaise idée de la journée. Surtout que s’il lui arrivait quelque chose Nedge ne serait pas là pour la soutenir – il était parti retrouver son frère et ses sœurs et la jeune lionne dorée ne pouvait qu’imaginer l’état dans lequel il se trouverait lorsqu’il apprendrait la nouvelle. Jioni n’avait pas pu se résoudre à lui annoncer la mort de sa mère, laissant ceci au cocon familial de son compagnon.

Elle ne crut jamais en voir le sommet tellement ça lui avait paru long. Elle chercha activement son ami du regard, humant l’air pour le trouver plus facilement et laissa son regard se poser sur chaque personne présente. Elle finit par le trouver et instinctivement ses oreilles se baissèrent. Les années s’étaient écoulées et même de loin c’était visible.

Elle s’avança non sans retrouver son sourire – elle était heureuse de le retrouver. Sans un mot elle s’installa à côté de lui, quelque peu essoufflée et l’observa. Est-ce qu’il en souffrait encore ? Probablement que oui, même si la souffrance n’avait plus rien de physique. Ne s’étant pas annoncée directement, elle avait attendue de retrouver un minimum de contenance avant de déclarer taquine :

« J’ai entendu dire par de nombreuses pipelettes que mon chasseur de grenouille préféré était devenu paresseux et restait souvent ici !  »

Elle acheva sa phrase en lui donnant un léger coup de museau, appréciant ce contact qui lui avait tant manqué. Tout Prideland lui avait terriblement manqué en vérité. Son voyage avait été mouvementé, magnifique aussi mais revenir était sans doute le soulagement par excellence. C’était comme si rien n’avait bougé alors que tout le monde avait changé. Elle se racla la gorge avant de continuer, essayant de paraître la plus heureuse possible, pensant qu’elle était bien rentrée et qu’elle retrouvait ses amis. Peu importe le mal qu’ils avaient subi en retour :

« J’ai eu vent des dernières nouvelles.  »

Elle jeta un regard inquiet à son ami, regard qu’il ne pourrait sûrement pas voir – elle ignorait à quel point la cécité l’avait touché – au moins il ne pourrait sans doute pas voir les grimaces que lui arrachait son petit à force de donner des coups. Soufflant légèrement elle continua :

« Ça te fait encore mal ?  »

Elle ne parlait pas seulement de ses yeux. Jioni avait aussi entendu parler de la mort de la reine et n’ignorait pas que l’amitié entre elle et le lycaon était forte. Dans un sens, elle culpabilisait parce que voyager la rendait absente. Et l’absence n’aide en rien les gens que l’on aime. Essayant de détendre l’atmosphère elle tenta l’humour :

« Tu sais… Je suis sûre que tu ne pourra que mieux attraper les grenouilles. Elles se méfieront beaucoup moins !  »

Ses derniers mots avaient vacillé tant la douleur était devenue forte. C’était vraiment pas le moment de s’amuser comme ça et de déclarer les hostilités ouvertes à l’intérieur de son ventre.

_________________
Avatar/Signature ©️ HecateHell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2679-jioni-fille-du-crepuscule
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 958
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: When I heard that sound   Sam 12 Aoû - 11:31



When I heard that sound
Pv Jioni

Les jours se succédaient et se ressemblaient tous. Sombres, peu animés… Visuellement en tout cas. Pour le moment, le seul endroit où je pouvais encore voir des choses n’était autre que mon imagination. Quelque part, j’espérais que cela cesse. Que je puisse bientôt me remettre à voir. Même moins bien qu’avant, je m’en moquais ! Mais juste… voir.

Cependant, plus le temps s’écoulait, plus cela ressemblait à un caprice qui ne serait jamais satisfait. Voilà ce qu’était ma vie à présent. Rester allonger toute la journée sur un gros rocher, à ‘’garder un œil’’ sur Ateyo  et attendre que l’on vienne me rendre visite pour espérer une balade. Une chance que ces visites soient fréquentes. Qu’il s’agisse de mes enfants ou de Temaba et d’autres anciens informateurs. Ah, c’était sûr, les Pridelander voyaient passer chez eux une véritable ménagerie. Au fond, peut-être n’était-ce pas plus mal : les jeunes générations apprenaient à connaitre les autres espèces de cette manière. Elles sauraient les respecter une fois adulte malgré la forte relation proies – prédateurs. Je soupirai, un léger sourire s’affichant sur mes babines. En parlant de jeunes générations, il n’était pas non plus rare qu’une troupe de petits Pridelanders viennent me voir. Je dois avouer que cela me faisait plaisir. Au moins, j’étais occupé et je servais à la garde des enfants, je n’avais pas cette impression de n’être rien d’autre qu’un poids inutile à nourrir au milieu de ce clan de lion.

Ce jour-là, n’était pas différent des autres. Allongé au calme, je fixais l’horizon … A moins que je ne sois nez à un mur, j’aurais été bien incapable de le dire. J’attendais Ohanko et Chesmu. Ils avaient promis de revenir me voir aujourd’hui. De m’emmener faire une petite marche près de l’Etang avant de rejoindre la tombe de leur mère. Eyota elle… elle ne venait que rarement. Elle semblait préparer quelque chose, mais j’étais incapable de savoir quoi. Quant à ses frère, s’ils en savaient plus, ils ne semblaient pas décidé à m’en parler…

Alors que j’étais plongé dans mes pensées, mes oreilles tiquèrent. De bruit de pas ? Bientôt suivit d’une présence à mes côtés. J’aurais pu demander de qui il s’agissait… Mais rien qu’à l’odeur, je pouvais le deviner. Cependant… Il y avait quelque chose de bizarre… De différent.

La nouvelle arrivante ne tarda pas à faire entendre sa voix, l’accompagnant de léger coup que je supposais être le museau. A moins qu’il ne s’agisse d’un coup de patte ? Malheureusement, je ne parvenais pas à être sûr de l’un ou de l’autre. Mais connaissant Jioni, le museau était le plus probable. Un grand sourire illumina mon visage. Cela faisait un long moment maintenant qu’elle était partie. Et au vue des diverses odeurs que je pouvais sentir sur elle, il s’en était passé des choses. J’avais hâte d’en savoir plus pour ne rien vous cacher. Et puis, avec les derniers évènements, j’avais cru ne jamais vivre assez longtemps pour être présent lors de son retour et entendre tous ces récits. Il y a des moments où nous sommes heureux d’avoir tort comme on dit.

- Alors tu es finalement rentré. Cela fait plaisir de te revoir.

Dis-je simplement et malgré une légère hésitation sur le dernier mot. Tout comme pour cacher mon malaise, je me raclais la gorge. Heureusement, si elle remarqua quoi que ce soit, la jeune lionne n’en fit pas mention et continua sur sa lancé. A sa question, je baissais les oreilles.

- Ça finira par cicatriser. Le temps fait toujours son œuvre. Laissons-lui juste… et bien, du temps !

Je lâchais un petit rire gêné pour essayer de détendre l’atmosphère. Je ne fus d’ailleurs pas le seul à tenter un trait d’humour.

« Tu sais… Je suis sûre que tu ne pourra que mieux attraper les grenouilles. Elles se méfieront beaucoup moins !  »

Sans doute aurais-je été amusé si la voix de la jeune lionne n’avait pas vacillé à la fin de sa phrase. J’étais aveugle. Pas sourd. Au contraire, mon ouïe semblait même s’améliorer pour être tout à fait honnête.

Me tournant vers la provenance du son. Et donc, j’ose l’espérer, vers Jioni, je déclarai :

- Mais ne faisons pas de moi le centre de l’attention. Tu rentres d’un long voyage, tu dois avoir des tas de chose à raconter.

Je fis une courte pause en haussant un sourcil.

- Et si tu commençais par m’expliquer comment tu t’es blessé pour avoir mal à ce point ? Je ne te vois pas, mais je t’entends clairement tu sais. Tu n’as pas besoin d’éviter le sujet.

Après tout. Je n’avais rien à lui reproché. A elle. Mais il me semblait pourtant que Nedge avait promis de veiller sur elle non ? Alors où était-il ? Si je ne laissais pas une expression grognonne s’afficher sur son visage, je n’en pensais pas moins. Moi et le jeune lion aurions une discussion à ce sujet. Une discussion longue et pénible s’il le fallait, ce n’était pas mon problème : j’avais tout mon temps. De toute façon, si Jioni était ici, lui ne devait pas être loin.

Emi Burton

_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 279
En savoir +
MessageSujet: Re: When I heard that sound   Sam 12 Aoû - 12:46





Bien sûr qu’il cicatriserait, c’était le cas de tout le monde. Mais ça n’empêchait pas de continuer d’avoir mal. Lorsque le lycaon se tourna vers elle, son coeur se serra un peu plus en voyant les dégâts causés sur son visage. Cependant elle tentait de ne pas bloquer là dessus et voulut même lui raconter les récits qu’il semblait attendre, du moins avant qu’il n’ajoute autre chose.

« Et si tu commençais par m’expliquer comment tu t’es blessé pour avoir mal à ce point ? Je ne te vois pas, mais je t’entends clairement tu sais. Tu n’as pas besoin d’éviter le sujet. »

Blessée ? Cela faisait longtemps que ses blessures avaient guéris mais elle hésita sincèrement à aborder ce sujet là. Les cauchemars refaisaient surface de temps à autre et c’était difficile de se rappeler à quel point elle avait pu se sentir seule pendant une longue période. Mais elle savait aussi qu’elle ne duperait jamais le lycaon si elle devait tout lui raconter. Aussi elle décida simplement d’éviter ce sujet là pour en revenir à ce qui préoccupait Fleck :

« Ce n’est pas une blessure. C’est une boule de poils qui ne cesse de gigoter dans tous les sens depuis le début de la journée. »

Un petit rire lui échappa tandis qu’elle jeta un coup d’oeil à son ventre bien arrondi. C’est vrai que ce petit être n’avait eut de cesse de l’embêter aujourd’hui, plus que les autres jours et elle ne put s’empêcher de ressentir une certaine appréhension. Elle secoua la tête. Non, elle n’accoucherait pas maintenant. Elle était avec Fleck, Nedge n’était pas là, elle n’accoucherait pas maintenant. Reportant son attention sur son ami canidé, elle ajouta taquine :

« Tu as de la chance toi ! Tu ne sais pas ce que c’est d’avoir le ventre aussi gonflé que celui d’un éléphant. »

Cette remarque, elle la faisait souvent à Nedge quand il lui arrivait de devenir un lion beaucoup trop protecteur toujours à voir si elle allait bien. Oh bien sûr ce n’était que le taquiner mais ça recelait aussi une bonne part de vérité. C’était souvent Lava qui demandait à son neveu de laisser un peu d’air à Jioni et ça la faisait toujours beaucoup rire. Dans un ton faussement sérieux elle continua :

« Et puis tu sais, je ne suis plus en sucre. Il m’est arrivé bien pire que de tomber enceinte ! »

Peut-être que ça ne le rassurerait pas tant que ça finalement. La lionne reporta son attention sur l’horizon, pouvant contempler presque tout Prideland en balayant le territoire des yeux. Que c’était agréable de voir tout ça et que c’était étrange de remarquer à quel point ça lui avait manqué. Dans l’immédiat, elle se voyait très mal repartir. La lionne retomba sur ses pattes et préféra repartir sur la première demande de son ami :

« J’ai voulu faire comme tu me l’as conseillé et aller voir l’endroit où les Mositus se sont installés. L’endroit avait l’air magnifique mais il est aussi très bien gardé. Les étrangers n’ont pas de droit de passage. »

Une pointe de déception avait teinté sa voix mais elle avait aussi trouvé cela légitime venant de la part des lions bruns. Pendant tout le temps où Jioni avait tenté de gardé une voix claire et compréhensible, le lionceau n’avait fait que bouger, lui coupant presque le souffle. Il tenait définitivement son agitation d’elle et ce n’était pas pour son bien pour le moment. Elle continua cependant, ne manquant pas de reprendre son souffle :

« Mais j’ai pu voir d’autres choses aussi et rencontrer de belles personnes. Freeland est magnifique par exemple ! »


_________________
Avatar/Signature ©️ HecateHell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2679-jioni-fille-du-crepuscule
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 958
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: When I heard that sound   Dim 27 Aoû - 19:08



When I heard that sound
Pv Jioni

La petite Jioni m'apprit alors ce qui lui causait tant de douleur. Petite Jioni... Sans doute allais-je devoir cesser de l'appeler comme ça maintenant qu'elle abritait un petit sauvageons dans son ventre. C'était une adulte, il fallait que je me rende à l'évidence... Et tout ça ne me rajeunissait pas ! Quoi qu'il en soit, je l'écoutais avec intérêt. Cette nouvelle n'avait pas grand chose de surprenant et je pouvais déjà me douter de l'identité du père du rejeton. En revanche, c'était une raison de plus pour ne pas laisser Jioni seule, à l'entendre la naissance n'allait plus tarder, quelque jours grand maximum. Car oui, je ne voyais peut être rien, mais mon odorat lui, fonctionnait parfaitement, et si l'odeur de Nedge était présente sur le pelage de sa compagne, elle ne l'était nulle par ailleurs. Il fallait être un irresponsable pour laisser seule sa compagne dans de pareils conditions. Il suffisait qu'un détail se passe mal pour que le petit y laisse la vie, ou sa mère, ou les deux et.... Argh... Mais voilà que je devenais pessimiste. Par les Esprits ! L'âge ne m'arrangeais pas il semblait. C'est suite à cette réflexion que je retins mes remarques sur l'absence de Nedge et que je me contentai d'écouter le récit de la lionne.

Si son trait d'humour me fit sourire, la phrase suivante le fit beaucoup moins. Pire que tomber enceinte ? Certes, plein de chose étaient pire que ça mais... Je ne sais pas, cela ne me plaisait guère. Enfin... Je décidais de lui laisser le temps, elle viendrait sans doute au bout de cette explication un peu plus tard. Pour le moment, ma petite chasseuse de grenouille me narra son arrivé à la Jungle des Mositus qui était apparemment bien gardé et il était impossible d'y entrer. La remarque me surpris : les Mositus n'étaient pas des guerriers. Oh, ce n'était pas une remarque péjorative, au contraire. Si tout les lions pouvaient être aussi paisibles que les Mositus, sans doute les guerre ne serait-elle qu'un lointain souvenir. Ce que je voulais dire, c'était que je les aurais cru plus accueillants... Mais peut être c'étaient-ils renfermés sur eux-même suite aux derniers événements. Ce serait compréhensible après tout.

Elle finit en parlant de Freeland et de tout ceux qu'elle y avait rencontré. Comme pour signifier que j'avais bien suivit toute son histoire, je fis un léger hochement de tête. Je n'avais pas non plus oublié de noter sa respiration difficile. Néanmoins, si cela m'inquiétais, je n'en montrais rien, de peur de la faire paniquer inutilement.

Quoi qu'il en soit, il était certain que la jeune lionne avait vu du pays à présent. Elle avait plus d'expérience et avait sans doute apprit bien des choses. Comme on dit, les voyages forment la jeunesse !

- Ton voyage a l'air de t'avoir beaucoup plus. Tant mieux. Conserves en précieusement chaque souvenir !

Je me raclais la gorge.

- Néanmoins j'ai cru comprendre que tu avais eu des problèmes, n'est-ce pas ? Tout ce que tu me décris n'est en rien bien pire que de tomber enceinte.

Je fis une courte pause, laissant planer le silence... Avant de me rendre compte qu'il était peut être trop pesant au vue de l'état de Jioni. D'autant que j'étais incapable de voir son expression pour en juger avec certitude. Je me grattais derrière les oreilles à coups de pattes avant d'ajouter :

- Enfin, peut être que je t'embête avec mes questions... Dis moi, où est donc Nedge ? Il ne devrait pas te laisser seule dans un moment pareil, c'est irresponsable.


Bon... Il faut croire que je n'avais pas réussit à tenir ma langue à ce sujet, tant pis. La chose amusante était sans doute que si je m'inquiétais autant de laisser seule Jioni... c'était justement parce que c'était Jioni. S'il avait s'agit d'une lionne pour qui je n'avais pas particulièrement de l'affection, nul doute que j'aurais été moins acide envers son compagnon.

- En parlant d'être responsable, vous allez rester quelques temps, n'est ce pas ? Au moins le temps que les petits naissent et qu'ils soient capable de suivre ? … Peut être même un peu plus ?


Je fis un soupir suivit d'un léger rire.

- Je dois admettre que je n'ai pas de te v... Ahem. Enfin, j'espère que tu vas rester parmi nous quelques temps.


Je n'avais pas envie de la voir repartir. Mais j'avais toujours du mal avec l'utilisation de ce mot. Voir. Allez savoir pourquoi ?

Emi Burton

_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 279
En savoir +
MessageSujet: Re: When I heard that sound   Dim 10 Sep - 14:19





La lionne hocha la tête quant aux paroles de Fleck. Oui son voyage avait été assez extraordinaire bien que périlleux. Elle comptait bien garder les souvenirs gravés dans sa mémoire et les raconter encore et encore pour en imprégner les autres. Peut-être même les inspirer, qui sait !

«  Néanmoins j'ai cru comprendre que tu avais eu des problèmes, n'est-ce pas ? Tout ce que tu me décris n'est en rien bien pire que de tomber enceinte.  »
« Décidément, rien ne t’échappe ! Mais tu n’es jamais tombé enceinte, tu peux pas savoir. »

Elle acheva ceci dans un rire léger, pensant que ce n’était peut-être pas le bon moment pour tout révéler. Quoique… Il ne lâcherait probablement pas le morceau. Si ce n’était pas aujourd’hui ça serait demain.

« Enfin, peut être que je t'embête avec mes questions... Dis moi, où est donc Nedge ? Il ne devrait pas te laisser seule dans un moment pareil, c'est irresponsable.  »

Jioni leva des yeux étonnés vers Fleck. Elle ne s’attendait pas à ce que son chasseur de grenouille passe à des réprimandes. Pas envers elle qui plus est mais envers son compagnon. Elle ne l’avait jamais vu prendre un air sévère envers quelqu’un, c’est peut-être ce manque d’habitude qui la surprenait tant.

Se mordillant légèrement la lèvre inférieure, Jioni ne sut pas comment avouer l’absence de Nedge et le fait qu’elle se prolongerait probablement. Elle inspira avant de se lancer :

« Tu sais, je t’ai dis que les oiseaux étaient très bavards… Il est allé voir sa famille et vu ce qu’il apprendra, ça risque de prendre un moment. »

Honteuse elle baissa un peu la tête. Elle n’avait pas eu le courage, tout simplement, d’avouer à Nedge qu’il perdait encore quelqu’un. Qu’il allait devoir subir une épreuve de plus, que son bonheur allait être entaché, que sa mère ne connaîtrait jamais ses petits enfants :

« Sa mère est morte et je n’ai rien pu lui dire. »

Et comme pour la punir, une nouvelle contraction la fit grimacer, elle siffla même de douleur. Décidément, cette journée ne semblait pas en finir et le petit être qui ne cessait de grandir à l’intérieur de son ventre était bien décidé à ne lui laisser aucun répit.

Soufflant, elle s’apprêta à répondre à la question de Fleck. Elle n’en avait pas encore parlé à Nedge mais nul doute que celui-ci serait d’accord avec sa décision. Elle comptait bien rester ici. Ses parents avaient tout autant le droit qu’eux de voir leur enfant et petit enfant et puis il serait plus sage d’élever son petit ici, en sécurité, loin des dangers potentiels de la Lande.

«  Je dois admettre que je n'ai pas de te v... Ahem. Enfin, j'espère que tu vas rester parmi nous quelques temps.  »

Un regard triste et à la fois compatissant s’empara des yeux de Jioni. Malheureusement pour elle, Fleck ne pourrait pas voir à quel point elle se sent coupable dans un sens. Elle vint appuyer son museau sur la joue du vieux lycaon en ajoutant :

« Je compte rester cette fois. Ne t’en fais pas. »

Sa respiration se bloqua tandis qu’une énième douleur la percuta. Ce n’était pas vraiment le bon moment pour l’annoncer mais d’une voix suppliante elle demanda :

« En parlant d’être responsable ? Tu crois que tu pourrais m’aider à accoucher ? »

Un rire nerveux la secoua et dans un sens elle espérait que le lycaon ne panique pas. Jioni le savait, le travail avait déjà commencé et elle ne put réprimer davantage sa douleur et déchira la savane en un rugissement rauque. Pourquoi est-ce que ça devait faire aussi mal déjà ?


_________________
Avatar/Signature ©️ HecateHell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2679-jioni-fille-du-crepuscule
avatar
MEMBRE - FLECK


À mon sujet

Age : 19 Féminin
Nb de Messages : 958
Localisation : Tu voudrais bien le savoir, pas vrai ?

En savoir +
MessageSujet: Re: When I heard that sound   Dim 1 Oct - 14:17



When I heard that sound
Pv Jioni

Jioni me conta alors la raison de l'absence de Nedge. Ainsi donc, sa mère nous avait quitté. Mes oreilles se baissèrent doucement en arrière. Je ne connaissais pas Nawapa. Mais un décès reste un drame, que l'on connaisse ou non la personne en question. Néanmoins, cela ne suffisait pas à l'excuser. Pas totalement du moins. Les morts ne sont plus parmi nous : nous ne pouvons plus en prendre soin. Contrairement aux vivants.

Les mots de la jeune lionne me firent très vite sortir de mon air renfrogné cependant. Qu'elle reste était plus raisonnable. Et plus plaisant. Beaucoup de choses avaient changé ces derniers temps. Il m'arrivait des fois d'espérer que tout redevienne comme avant... Et bien que ce soit impossible, la présence de vieilles connaissances et amitiés apaisait ma nostalgie grandissante.

« En parlant d’être responsable ? Tu crois que tu pourrais m’aider à accoucher ?»

Je crus d'abord qu'il s'agissait d'une blague au vue du ton de Jioni, ce qui me fit sourire. Puis... Mon sourire s'effaça rapidement.

- P... PARDON ?!


Mon incrédulité fut suivit d'un rugissement de douleur. C'était dans ces moments là que j'étais reconnaissant aux Esprits de m'avoir fait naitre en tant que mâle. Vue ce que disait les femelles après leur mise bas, ça ressemblait une véritable épreuve. Cherchant à tâtons la patte de Jioni, je parvins à la saisir. Je m'apprêtais à la rassurer, ou au moins à essayer, lorsque je fus interrompus par un cri :

- Papa ! Papa, est ce que ça v... OH PAR TOUS LES ESPRITS DE LA SAVANE !

Avant que le jeune adulte puisse ajouter quoi que ce soit, je lui aboyais dessus.

- OHANKO ! Va chercher deux lions du nom de Kafil et Elikya. MAINTENANT !

Je n'eus aucune réponse, mais j'entendis des bruit de pas qui détale aussi vite que l'éclaire. Suivit d'exclamation un peu paniqué. Kafil et Elikya étaient les parents de Jioni. Leur présence ne serait peut être pas de trop. Il faut dire que j'étais assez mal à l'aise avec la situation. Je me sentais inutile. Et je haïssais ce sentiment. Je tachais donc de me re-concentrer sur la future maman. Une patte posé sur la sienne, je me mis à lui donner quelques coups de langue sur la joue pour la rassurer.

- Allez Jioni. Inspire. Expire. Ça va bien se passer. On inspire par le museau, on expire par la bouche et on pousse.

Je continuais de répéter ces mots autant de fois que nécessaire. Je ne pouvais pas vraiment faire grand chose de plus à vrai dire. Je me contentais donc de prier les Esprits pour que tout se passe sans encombre.


Emi Burton

_________________
Vava n°2 par Kaya <3 (click)

I'm not a warrior but my friend, if you need me, I'll fight for you !

Avatar (c) Kiowara / Signature (c) Ocylan

Celtic Music - Winds Of Freedom :
 

Rapport du Matin

UNICOOOOORN :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t152-fleck-un-lycaon-parmis-les
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 279
En savoir +
MessageSujet: Re: When I heard that sound   Ven 13 Oct - 16:16





La douleur était absolument atroce et elle ne se souvenait pas avoir entendu sa mère dire quoique ce soit à propos d’une telle souffrance. Elle avait entendu Fleck hurler des ordres, avait entendu le nom de son père et celui de sa mère mais elle était tellement focalisé sur sa douleur que rien ne semblait logique.

Elle sentit la présence de Fleck, autant par ce qu’il lui murmurait que la par le geste tendre qu’il lui avait procuré. Paniquée, elle ne savait pas comment faire, pousser oui, d’accord, mais quand ? Elle se contenta de suivre les indications, ne prenant pas réellement la peine de s’accorder sur des détails et poussa. Entre larmes et douleur elle réussit à articuler :

«  Il ne peut pas naître maintenant, il n’est même pas là. »

Elle parlait de Nedge bien entendu – son enfant, son petit trésor ne pouvait pas voir le jour sans que son père ne soit là, c’était absolument ridicule. Mais elle ne pouvait pas retarder l’échéance. Et même si elle l’avait voulu, est-ce qu’elle aurait seulement pu ?

Elle poussa encore, ne sachant pas très bien ce qui se passait, elle avait mal c’est tout. Elle ne savait même pas si ses parents étaient arrivés entre temps et quand bien même c’était le cas, que pouvaient-ils faire de plus ? Il y avait du sang plus que de raison mais malgré la panique évidente de la lionne, elle se fit un devoir de continuer jusqu’au bout, jusqu’à sentir que c’était fini, que ça ne faisait plus aussi mal.

Elle tâcha de se souvenir, elle avait dû pousser deux fois plus fortement. Alors, ça voudrait dire qu’il y en avait en vérité deux ? Un petit rire intérieur la secoua, cela expliquait au moins pourquoi elle avait si mal parfois.

En toute hâte et sans vraiment prendre le temps de se remettre, elle voulut jeter un œil, les voir, leur parler, les nettoyer. Mais alors qu’elle en agrippa un, elle s’étonna de ne pas l’entendre, ni le sentir bouger, ne serait-ce que légèrement. Elle prit le deuxième et fit le même constat :

«  Fleck... »

Elle secoua la tête, chassant des idées trop noires à son goût. Elle s’activa à la nettoyer, pensant qu’un contact les ferait réagir. Mais plus elle s’appliquait à le faire plus la douleur était vive et poignante. Sa gorge se serra tandis qu’elle redressa la tête en contemplant les deux petits corps qui ne réagissaient toujours pas. Étranglée par ses sanglots elle demanda à son ami :

«  Ils ne bougent pas. Pourquoi est-ce qu’ils ne bougent pas ? J’ai fais quelque chose de mal ? »

Peut-être qu’elle avait mal fait, qu’elle avait oublié quelque chose ou qu’elle avait fait une erreur pendant la grossesse. Les larmes coulaient à flots tandis qu’elle essayait encore et encore des les réanimer. Même un seul. Par les Grands Esprits, pitié, juste un seul.

Mais rien n’y faisait. Elle avait beau y mettre toute la bonne volonté qu’il lui restait en dépit de son extrême fatigue, ils ne bougeaient pas. Ils étaient morts. Elle baissa la tête jusqu’aux deux petits lionceaux, désirant seulement un contact et murmura tout en pleurant :

«  Je suis désolée. »





_________________
Avatar/Signature ©️ HecateHell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2679-jioni-fille-du-crepuscule

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: When I heard that sound   

Revenir en haut Aller en bas
 
When I heard that sound
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» AEDDAN ☆ When I heard that sound, when the walls came down, I was thinking about you
» AMBER HEARD ♆ hell is empty, all the devils are here
» [F] ▲ AMBER HEARD - better than revenge
» Can you hear this sound ? [Privé Luna & Elisan]
» (F) AMBER HEARD - La Confrérie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Glorieux Royaume — Prideland
 :: Le Rocher de la Fierté
-