Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Odon, Metua, Choyo, Jen, Yetsa, Rana & Eshina

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Stardiva Music

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 "Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 17 Féminin
Nb de Messages : 41
En savoir +
MessageSujet: "Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui."   Mar 25 Juil - 20:04


Aiyanna cherchait énergiquement dans toutes les grottes. Plusieurs fois elle fut rabrouée par des lions et lionnes en pleines siestes. Comment pouvaient-ils encore dormir ? Certaines personnes ne savaient pas profiter de leur vie. La jeune lionne ne pouvait décidément pas les comprendre. Sungura n'était nulle part, soufflant de mécontentement elle s'asseyait à même la neige. Là sang mêlé n'avait jamais été patiente, ou pouvait elle bien être ? Les méninges de la lionne tournaient à plein régime. Ou irait Sungura ?
«Aux sources chaudes !»
Elle s'était écriée sans s'en rendre compte faisant sursauter des camarades à ses côtés. Tout le monde savait maintenant ou elle allait mais enfin qu'importe. Elle s'était déjà relevée bien décidée à rejoindre sa chère amie. Les sources chaudes étaient le lieu préféré de l'adolescente, là-bas elle ne craignait pas son plus grand ennemi, le froid. Il lui fallait faire du chemin pour rejoindre le lieu tant convoité. L'envie de se réchauffer et voir son amie l'a poussa à tenir bon face à la neige. Elle pouvait maintenant voir les sources chaudes et surtout sentir leurs douces chaleurs. Accélérant le pas elle vit une silhouette à la couleur grise blanche. Joueuse et taquine la fille du Nord rampa en silence jusqu'à elle, près des sources la neige n'était plus. Les pattes de la lionne du Nord commençaient à moins la faire souffrir. Une fois assez proche elle accéléra le pas avant de bander ses muscles , derrière la princesse. Puis lui sauta dessus leur faisant alors faire une roulade. Sungura avait sûrement l'habitude du caractère dynamique et inattendu de l'adolescente mais il fallait avouer que c'était toujours surprenant.

_________________
© Aresak, merci ^.^

De magnifique signa !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4386-aiyanna-vivre-chaque-jour
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 2990
Localisation : ROYAUME DU NORD ▬ (Sources Chaudes).

En savoir +
MessageSujet: Re: "Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui."   Mer 2 Aoû - 16:54

Amies pour la Vie
Sungura & Aiyanna.
Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui.


Ce matin-là, la brise du Nord s'annonçait légère.
Allongée contre la paroi, Sungura s'était réveillée. Regardant son père dormir non loin d'elle d'un œil bienveillant. Ses prunelles, miroirs fidèles de sa réflexion et de sa mémoire, étudiaient silencieusement sa respiration, son petit minois endormi, ce corps pur et bon qui avait malgré tout subi beaucoup d'injustices par le passé. Un petit bâillement la saisit entre deux observations. Il dormait si bien … Ne devait-il pas rejoindre les Nokosis, pourtant ? Réflexion faite, la femelle grise se dit que laisser Késhia dormir un peu plus n'était peut-être pas une aussi mauvaise idée. Elle n'avait pas envie que son père se mêle à ce groupe qui, hypocritement, avait majoritairement participé à sa descente alors qu'il n'eut désiré que le bien du Nord depuis toujours. L'adolescente se détourna petit à petit de la direction où se tenait son géniteur et se concentra sur elle-même. Elle ? Éveillée ? Allait-elle rester ici jusqu'à que la grotte soit définitivement vidée ? De nombreux songes s'attachèrent à l'esprit interrogateur de Sungura. C'est vrai, ça. Que pourrait-elle bien faire ?

D'abord, sortir ?

Excellente idée. Aussitôt dit, aussitôt fait. L'adolescente se para de son joli manteau gris – convenablement toiletté, bien évidemment –, se redressa lentement, bâilla un peu puis, jetant un dernier regard doux à son père, se décida à trouver la sortie de la grotte. Le regarder dormir ainsi ne l'aiderait pas plus à rattraper sa fatigue et à imaginer de beaux rêves. Sungura le savait. Pour autant, s'il avait besoin d'elle …

Je vais le laisser tranquille.

L'ex-princesse ferma un instant les paupières. Même un aveugle pouvait deviner que les montagnes du nord abritaient des sources chaudes. Le chant des geysers berçait lentement mais sûrement son esprit encore un peu endormi. Le souffle froid du Nord s'abattait sur son pelage gris-bleu, alors que la femelle profitait, paradoxalement, du règne du Roi Soleil qui brillait fort au-dessus des montagnes enneigées. Que ferait-elle, aujourd'hui ? Les possibilités se bousculaient dans sa tête. La tête de Yuki lui vint, en première. La fille de Rhamze lui serait d'une bonne compagnie et sûrement se conteraient-elles des histoires amusantes à longueur de journée, tout en profitant de la compagnie de ces Nordiques qui voulaient bien d'elle. Une seconde tête lui vint. Akshaya. Sa protectrice était-elle disponible pour elle ? Elles pourraient se perfectionner au combat et à la traque de gibier. Yuki lui remontait le moral, Akshaya la force et la détermination.

Tout en s'approchant d'un pas léger des sources crachant de la vapeur, Sungura se posait toujours la question, à savoir son activité du jour. Elle pensait joyeusement à ses deux amies. Elles n'étaient pas les seules à faire partie de son entourage – fort étonnant, n'est-il pas ? - mais comptaient assurément plus que les autres, bien que la fille de Suki rétorquât toujours que non par question de gentillesse envers autrui. Une troisième tête finit par rejoindre les deux autres. Elle tarda encore à se souvenir de son nom.
Soudain, ses oreilles se dressèrent.
Elle eut l'impression d'entendre quelque chose d'inhabituel. Rythmé, rapide, sans beauté apparente.
Le bruit des pas dans la neige.

La femelle gris-bleu n'eut pas le temps de se retourner qu'un lourd poids lui fit perdre l'équilibre. Emportée dans l'élan de son assaillant, le cœur battant, la Nordique poussa un petit gémissement effrayé. Ils roulèrent. Sungura constata néanmoins les nombreux poils sablés que ses pattes pressèrent sans aucune retenue contre la peau de son agresseur.
Un Jangowa ?
Choyo ?
Aucun des deux.
Lorsque le mouvement agressif cessa progressivement, le temps joua en la faveur de l'adolescente qui put aisément découvrir à qui elle avait affaire. Sa surprise se dissipa à la vue de la brusque Aiyanna, l'une de ses amies, qui avait l'habitude de la prendre par surprise. Pourquoi n'y avait-elle pas pensé avant ? L'instinct de survie, peut-être ?

« Aiyanna ?! » prononça-t-elle, outrée mais aussi surprise par sa camarade. « Tu aurais pu prévenir ! » gémit la femelle, bêtement. Elle ne se rappela que trop tard que c'était la marque de fabrique d'Aiyanna et que, la fautive, dans l'histoire, ce n'était nul autre qu'elle. Respirant un bon coup, la femelle s'excusa dans un petit rire désolé : « D-désolée … Je ne voulais pas dire ça. C'est le coup de l'émotion, j'ai eu peur. Il faut dire que tu as ce don implacable de surprendre les autres, Aiyanna ! J'envie ta discrétion et ta force, elles pourraient m'être utiles avec certains Nordiques. » Un sourire amusé se peignit sur ses babines, désormais vidée de sa frousse. Son humeur taquine revenait petit à petit à la charge, comme toujours. Elle avait toujours été tendre avec ses amies, celles qu'elle avait toujours aimées et qui lui avaient toujours apporté leur soutien, coûte que coûte, même après la déchéance de son père, le défunt Roi du Nord, Késhia. « Que fais-tu par-ici ? » finit-elle par demander, comme si de rien n'était.


_________________
IMPORTANT : Baisse d'activité à partir de Septembre. Je ne pourrais répondre à mes RPs que pendant les week-end et les vacances. Désolée.

SUNGURA
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.

Kit © Eshina  :P
Sungura communique en MediumTurquoise. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3657-sungura-princesse-du-nord
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 17 Féminin
Nb de Messages : 41
En savoir +
MessageSujet: Re: "Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui."   Dim 6 Aoû - 21:16


Aiyanna ne savait pas comment réagir, restant penaude comme un lionceau venant de se faire gronder. La jeune lionne n'arrivait pas à savoir si son amie était en colère ou juste surprise.
Alors elle se tut et s'asseya en face de l'ex princesse attendant qu'elle complète le fond de sa pensée. Aiya n'aimait pas blesser ses proches dans ce cas là Aiyanna mettait sa fierté de côté et faisait tout pour ce faire pardonner. Sungura devait se douter que la lionne n'avait pas fait cela pour lui faire mal bien au contraire. Là sang mêlé comptait Sungura comme une de ses meilleures amies, elle pouvait lui raconter ses problèmes en toute confiance. De plus elle sentait que Sungura pouvait la comprendre, peut-être parce qu'elles étaient toutes deux face au problème qu'étaient de ne pas être totalement Nordiques.
« D-désolée … Je ne voulais pas dire ça. C'est le coup de l'émotion, j'ai eu peur. Il faut dire que tu as ce don implacable de surprendre les autres, Aiyanna ! J'envie ta discrétion et ta force, elles pourraient m'être utiles avec certains Nordiques. Que fais-tu par-ici ? »
Un sourire éclôt sur le visage de Aiya puis un rire lui échappa. Un de ses rires franc et joyeux qu'arrive à nous extirper de bons amis. Aiya la regarda soulagée, elle aurait vraiment été triste que la jeune princesse lui en veule. L'adolescente détailla son amie, elle était toute ébouriffée à cause de leur roulade mais n'en rester pas moins Belle. Aiyanna s'arrêta sur ses yeux, Ils pétillaient mais Aiya pouvait sentir qu'au fond quelque chose n'allait pas. Loin d'être idiote elle se doutait que c'était à cause de la déchéance de son père et surtout de la faute de Nordique mal léché. La jeune lionne ne pouvait pas comprendre ces personnes, sa mère dans toute sa sagesse lui avait appris la tolérance. Et surtout de découvrir les personnes par soi même et non par les rumeurs qu'on dit d'eux.
«À vrai dire je te cherchais, je voulais passer du temps avec toi. J'ai deviné que tu étais ici ! Après tout ici on ne craint plus le froid.»
Comme pour approuver la fille du Nord, un geyser gronda. Aiya regarda l'eau jaillir avec force. Pourtant elle ne comptait plus les fois où elle était venu ici mais les geysers l'émerveillaient comme au premier jour. C'était sa mère qui lui avait montré le lieu, se doutant fortement que sa fille aimerait l'endroit. Sakari avait bien deviné, la chaleur du lieu plaisait à la lionne autant que l'ambiance qui y régnait. Quand elle eut fini de le regarder, elle se tourna vers son amie. Hésitante elle ne savait pas si elle devait lui parler de ce qui n'allait pas. La jeune lionne décida de plutôt rester dans une atmosphère joyeuse et détendue pour l'instant, peut être pourrait elle aborder le sujet plus tard. Alors elle décida de lui raconter une anecdote comique.
«Au fait tu sais qu'un des vieux ronchons, tu sais celui qui grogne dès qu'on fait un peu de bruit ? Bah tu vois il s'était assoupie sous un sapin plein de neige. »
Un sourire des plus malicieux vint étirer ses babines. Aiya n'était pas méchante, oh que non. On pourrait plutôt dire qu'elle est juste taquine et parfois un peu rancunière. Le vieux Nordique l'avait sévèrement réprimandé pour une broutille. L'adolescente avait l'habitude de se faire réprimander, c'était le fait qu'il l'ait fait devant tout le monde. Humiliée elle avait baissé la tête priant pour que cela se finisse.
Rien que penser à ce mauvais moment lui faisait baisser les oreilles de honte. Alors quand elle avait vu son bourreau, dormir si paisiblement. Aiya n'avait pas pu s'empêcher de lui jouer un mauvais tour.
«Je me suis mis derrière l'arbre, j'ai pris l'élan et j'ai donné un bon coup dedans. Toute la neige de l'arbre est tombée. »
Ne pouvant se retenir plus longtemps elle ria au souvenir du vieux lion enseveli sous le tas de neige. Les lions du Nord supportaient très bien le froid mais il n'était jamais agréable de se prendre un tas de neige en pleine figure. Le grincheux s'était vite dégagé en vociférant dans tous les sens, sa crinière pleine de bout de neige. Aiyanna s'était déjà éclipsée, cachée dans un buisson observant son œuvre. Gloussant elle l'avait regardé se relever hurlant à qui pouvait l'entendre que le fautif se dénonce. Malgré lui Aiyanna savait être discrète, elle avait fait en sorte que personne ne la voit faire son tour.
«Tu aurais vu sa tête ! J'ai bien eu du mal à ne pas rire mais au moins il cherche toujours le coupable.»

_________________
© Aresak, merci ^.^

De magnifique signa !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4386-aiyanna-vivre-chaque-jour
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 2990
Localisation : ROYAUME DU NORD ▬ (Sources Chaudes).

En savoir +
MessageSujet: Re: "Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui."   Dim 27 Aoû - 20:32

Amies pour la Vie
Sungura & Aiyanna.
Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui.


Tout en lui posant cette question amicale et teintée de tendresse, la féline gris-bleu sentit cette bienveillance venant de son interlocutrice et la femelle sablée anticipa avec politesse une possible demande ; celle de se relever. Elle se plaça simplement face à elle, assise, silencieuse comme la brise du Nord. Sungura inclina légèrement la tête sur l'avant, comme pour signifier son remerciement. Ses prunelles bleues se posèrent ensuite sur le visage de la jeune Aiyanna, dont l'originalité s'annonçait à la vue de sa fourrure crème, ses taches sous les yeux et ses oreilles totalement peintes d'une teinte plus claire que celle qui dominait son corps entier. Parfois, la femelle grise trouvait ces détails plutôt amusants et fascinants ; ils prouvaient assurément l'individualité de chaque animal dans le Nord et plus particulièrement celle des Nordiques. Elle avait déjà fait le constat sur le portrait d'Akshaya, qu'elle se plaisait à considérer comme sa main armée, dont le poil gris se détachait aisément de sa robe assurément blanche. Yuki, elle, était totalement blanche sans démarques plus sombres à noter, si ce n'est le gris métallique sur ses babines et la bande sombre sur ses oreilles. Si l'une possédait des iris dorés et l'autre de purs orbes de feu, Sungura admettait néanmoins que ceux d'Aiyanna tiraient plutôt sur le terne, sur un rouge cuivré. Aucune de ses amies ne se ressemblait physiquement et caractériellement, et autant le remarquer était futile pour la majorité des gens, autant la petite princesse égarée ne voyait pas le mal à ressortir tout ce qui faisait la beauté de sa bande. Elle ne se rendit compte qu'après une délicate attention sur son assaillante qu'elle s'était éloignée du sujet et que celle-ci la regardait, désormais, en attente probable d'une réaction. Son visage demeurait calme mais, pourtant, une aura d'incompréhension semblait vouloir lui échapper. Sungura lui adressa un sourire gêné, avant de laisser échapper un petit rire plein de gaieté. Elle se prenait la tête pour rien, sa chère Aiyanna ! La fille de Késhia n'allait pas du tout lui faire la comédie, ce n'était pas le moment selon elle.

Aiyanna finit par lui sourire, avant de rire à son tour. Elle continua de la regarder avec soulagement, cette fois-ci. La bleutée suivit son regard et constata avec horreur les dégâts de sa chute dans la neige ; son pelage était tordu dans tous les sens ! Sa toilette n'aura pas servi à grand chose, finalement. La demi-Nordique haussa donc légèrement les épaules, embarrassée.

« Ça arrive ... » hasarda-t-elle avant de rire légèrement, de nouveau.
« A vrai dire je te cherchais, je voulais passer du temps avec toi. » lui fit savoir sa camarade en posant ses yeux cuivrés dans les siens, bleutés. « J'ai deviné que tu étais ici ! Après tout ici on ne craint plus le froid.
Je suis bien d'accord avec toi. » lui donna-t-elle raison malgré sa condition et celle de son amie. Pour une raison plutôt miraculeuse, les Grands Esprits lui avaient accordé à la naissance un pelage plus résistant au froid que les autres enfants « impurs ». Tandis que Choyo et Aiyanna souffraient suffisamment du froid pour prétendre à partir, même si Sungura pouvait elle-aussi le faire, elle se refusait à quitter le Nord, bien parce que sa fourrure lui donnait la chance de rester parmi ses pairs et surtout, pour son père. Il avait besoin de réconfort, et elle était prête à le lui en donner.

Comme pour les approuver, un geyser poussa un grondement retentissant. Une giclée d'eau s'échappa de sa cuvette et attira inévitablement le regard des deux jeunes lionnes, postées non loin des Sources Chaudes. Un spectacle peu intéressant, malheureusement.

« Au fait, tu sais qu'un des vieux ronchons, tu sais celui qui grogne dès qu'on fait un peu de bruit ? Bah tu vois il s'était assoupie sous un sapin plein de neige. » La voix d'Aiyanna sortit Sungura de son observation et cette dernière posa donc de nouveau ses yeux sur elle, curieuse de connaître la suite de ces informations. Oui, l'un des Doyens Nordiques ? Que lui était-il donc arrivé ? Un sourire plein de malice se dessina sur les babines de la femelle sable. « Je me suis mise derrière l'arbre, j'ai pris l'élan et j'ai donné un bon coup dedans. Toute la neige de l'arbre est tombée. » lui apprit-elle. La fille de Késhia s'imagina la scène et sourit avec amusement. Seulement, des frissons parcoururent son échine lorsqu'elle se rendit compte qu'elle, ne pourrait jamais faire des choses comme ça à ses camarades. Encore moins à des aînés. « Tu aurais vu sa tête ! J'ai bien eu du mal à ne pas rire mais au moins il cherche toujours le coupable. » Oui, assurément, la femelle grise n'aurait jamais pu supporter la culpabilité comme Aiyanna. Elle avait tellement tenu à préserver l'honneur de sa famille par le passé qu'elle s'imaginait mal, là, en train de nuire aux Nordiques. Après tout, si le Doyen aurait su que c'était elle, à qui en aurait-il parlé en premier ? Késhia. Toujours son pauvre papa. Et celui qui aurait pris cher, déjà entravés par les Nordiques, ça aurait été encore lui. Elle regarda ses pattes, peu confortée par cette imagination effroyable. Son regard revint finalement sur son interlocutrice.

« Que compte-tu faire ? Tu vas le laisser mener sa petite enquête jusqu'à qu'il te mette la patte dessus ? Tu ne te sens pas coupable ? » la questionna-t-elle le plus naturellement possible. Elle n'avait pas envie de vexer son amie ou lui faire penser qu'elle la disputait. Peut-être pourrait-elle plutôt l'aider à s'en sortir, qui sait ? « Et si nous nous baladions ? Nous pourrions déjà être sûres de ne pas croiser sa route ! »

Elle se demandait si cette proposition lui plairait. Elle s'était cherché une activité pour la journée, et Aiyanna s'y était invitée, comme par magie. Peut-être rendre visite à leurs semblables ou explorer les alentours lui permettrait de trouver ce qu'elle cherchait. J'ai envie de me dégourdir les pattes.



_________________
IMPORTANT : Baisse d'activité à partir de Septembre. Je ne pourrais répondre à mes RPs que pendant les week-end et les vacances. Désolée.

SUNGURA
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.

Kit © Eshina  :P
Sungura communique en MediumTurquoise. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3657-sungura-princesse-du-nord
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 17 Féminin
Nb de Messages : 41
En savoir +
MessageSujet: Re: "Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui."   Mer 30 Aoû - 21:11


« Que compte-tu faire ? Tu vas le laisser mener sa petite enquête jusqu'à qu'il te mette la patte dessus ? Tu ne te sens pas coupable ? »
La jeune lionne pencha la tête d'un côté, pensive. Cette mimique bien que ridicule la suivait depuis petite. Même quand Aiya réfléchissait elle était obligée de bouger. Aiyanna n'avait pas vraiment réfléchi aux conséquences de son acte. Pour elle tout cela n'était qu'une plaisanterie, de mauvais goût peut être mais une plaisanterie tout de même. Ce n'avait été pour elle qu'une petite vengeance rien de plus. Se sentir coupable ? Non à ses yeux il l'avait mérité. Avait-il été blessé ? Non alors pour tout allait bien, le vieux lion continuerait de grogner pour un rien, elle lui avait juste donné une raison de plus pour le faire.
« Et si nous nous baladions ? Nous pourrions déjà être sûres de ne pas croiser sa route ! »
Aiyanna hocha vivement la tête puis commença à marcher vers une direction inconnue. Elle réfléchissait à quoi lui répondre, Aiya sentait bien que son amie s'inquiétait.
«Culpabiliser ? Non, il m'a fait un mauvais coup alors j'ai fait de même. Il n'a pas été blessé ne t'inquiète pas.»
Et si elle se faisait attraper ? Alors elle avisera ou tout simplement assumera. Il se sera colère mais ca lui passera. De toute façon il ne l'aimait pas depuis un bon bout de temps. Pourquoi ? La lionne n'avait pas cherché à le comprendre. Qu'on l'aime ou pas, elle n'en avait que faire. Aiya lui répondit avec un sourire.
«Et s'il m'attrape j'assumerais tout simplement !»
Aiyanna assumait toujours ses actes, elle n'aimait pas ceux qui ne le faisaient pas. C'était lache est honteux enfin selon son point de vue. Les pas des lionnes s'ancraient dans la neige dans un bruit. Les arbres sans feuilles ployés sous le poids de la neige. La jeune lionne tournait la tête vers son amie et lui demanda.
«Et toi ça va ?»
C'était une question simple mais qui voulait à la fois tout dire. Sungura pouvait toujours lui mentir derrière un sourire ou se dévoiler. Parler de ses problèmes pouvait être une libération mais aussi être douloureux. En parler c'est aussi se confronter à la réalité et baisser la garde. Aiyanna se tut ne disant rien de plus ne voulant pas insister, son amie lui en parlerait quand elle le voudrait.

_________________
© Aresak, merci ^.^

De magnifique signa !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4386-aiyanna-vivre-chaque-jour
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 2990
Localisation : ROYAUME DU NORD ▬ (Sources Chaudes).

En savoir +
MessageSujet: Re: "Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui."   Jeu 31 Aoû - 20:45

Amies pour la Vie
Sungura & Aiyanna.
Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui.


Sa collègue aux prunelles cuivrées était plutôt taquine mais pas pour autant idiote. Elle penchait la tête de côté, pensive, alors que Sungura lui parlait tranquillement de la culpabilité et des conséquences provoquées par son agissement sur ce vieux mâle à qui tous les jeunes devaient le respect. Elle hocha la tête en approuvant son idée qui était de partir des Sources Chaudes et de s'éloigner de ce qu'elles connaissaient pour des contrées nouvelles, des territoires enneigés et épris d'une beauté épouvantable. La fille de Késhia lui sourit, satisfaite de voir sa proposition acceptée, et la suivit dans sa démarche lorsque Aiyanna fut la première à se lever, prenant le pas pour franchir un parcours quelconque ; où iraient-elles ? Toujours plus loin, mais toujours ensemble.

« Culpabiliser ? Non, il m'a fait un mauvais coup alors j'ai fait de même. Il n'a pas été blessé ne t'inquiète pas. » lui promit la féline sablée en route.

Un instant, Sungura posa des yeux curieux mais secrètement tristes à son amie. Il lui avait fait un mauvais coup ? Mais pourquoi ? Elle espérait secrètement que cette affaire n'était pas aussi grave qu'elle se l'imaginait. Elle avait beaucoup de respect pour ses aînés, ses camarades, quels que soient leurs origines ou l'attitude adoptée avec elle. Pourtant, l'adolescente aux reflets bleutés n'en demeurait pas moins maîtresse de ses pensées ; et là, elle avait de la peine pour sa copine pour la vie. Ce n'était pas sympa de sa part !

« Et s'il m'attrape, j'assumerais tout simplement ! » la rassura celle-ci tandis que le rugissement des geysers mourrait dans le lointain. Elles progressaient un peu, éparpillant leurs empreintes dans la neige, saluant les arbres, les végétations et les proies de par leur simple présence.
« C'est très admirable de ta part, Aiyanna. Mais, si je puis me permettre, que t'as-t-il fait exactement ? Ce n'est pas très juste de la part d'un doyen de faire une telle chose à l'un de ses enfants ! Je ne dis pas qu'il devrait forcément payer pour sa faute mais, tout de même … C'est en quelque sorte justice rendue. » commenta Sungura en haussant les épaules, le regard perdu dans le paysage. Restait encore à savoir ce qu'il avait fait exactement mais elle faisait une incroyable confiance à sa camarade. Si celle-ci avait cru bon de se venger de lui sans le blesser, sûrement lui avait-il fait quelque chose de semblable par le passé. Personne n'était blessé en fin de compte, voilà la bonne nouvelle de cette histoire.

« Et toi ça va ? »

Elle ne s'attendit pas à cette question. Ou tout du moins, pas tout de suite. L'intéressée se redressa vivement, prise de court. Si elle allait bien ? Bien sûr que oui. Pourquoi cela n'irait-il pas ? Ses prunelles océaniques se posèrent sur le visage de sa comparse qui s'était tût, par respect sûrement. A ce contact visuel surgirent de vieux souvenirs, tel que la déchéance de son père, la mort de sa mère et le départ de son frère. Était-ce donc cela qui l'inquiétait ? Honnêtement, le simple fait de s'en souvenir donnait la nausée à la femelle gris et blanc. Non pas que cela la dégoûtait mais elle avait toujours eu dû mal avec ses émotions et ses sentiments, surtout ceux qui avaient le mérite d'être vifs, et toujours présents au fin-fond de son cœur.

« Eh bien … O-oui, je suppose. Personne ne vient m'embêter, en ce moment. J'ai toujours un peu de mal à voir mon père se tuer à la tâche pour les Nokosis mais c'est l'une de ses caractéristiques propres : faire passer le royaume du Nord avant lui. » révéla-t-elle, ancrant son regard dans celui terne d'Aiyanna. « Je m’habitue notamment à … l'absence de mon frère. J'ai l'impression que ma vie est vide, désormais. Les ronchonnements de Choyo me manquent énormément, avec lui, on ne s'ennuyait jamais dans la grotte familiale. Maman me manque aussi, elle n'est plus là depuis longtemps mais il m'arrive toujours quelques fois de croire, à mon réveil, que je croiserais son regard et qu'ensemble on ira chasser des papillons blancs. »

Son ton se fit soudain plus secret, distant, paisible. Les souvenirs correspondant au départ de Choyo et le décès de la Reine du Nord lui étaient incroyablement douloureux mais ceux teintés du temps où ils formaient encore une famille lui revinrent à l'esprit et l'apaisèrent doucement. Elle se confiait librement à sa collègue sans se demander si celle-ci s'en servirait contre elle ou le répéterait à quelqu'un d'autre. Non. Elle était comme un vieux livre enfoui dans le sol depuis longtemps, et qu'on venait justement de déterrer de son caveau. Les pages, poussiéreuses, provoquaient des toux interminables mais la splendeur et la douceur de cette écriture laissée à l'abandon là-dedans n'en demeuraient pas moins agréables à savourer. Sungura ne se contentait pas de se confier : elle en profitait pour réveiller dans sa mémoire ces choses qui avaient rendu sa vie si belle.

« Penses-tu que mon frère se porte bien, là où il est ? Je ne l'ai pas vu depuis déjà un moment. J'aimerais bien savoir ce qu'il fait, et à quoi il pense. Le problème quand on est Nordique c'est qu'on ne peut pas se mêler à tous les Clans. J'ai déjà entendu parler de beaucoup de choses de la bouche des Doyens sur le Monde d'en-bas mais je n'ai jamais vu une seule de ces choses de mes propres yeux. Et toi, Aiyanna ? Sais-tu des choses sur le Monde Extérieur ? » Un nouveau sourire vint trouver sa place sur ses babines alors que la Bleutée s'arrachait petit à petit de ses souvenirs pour embrasser le quotidien de son frère et tout ce qu'il devait voir, aux pattes du Royaume du Nord. Elle savait les Jangowas méchants et sadiques, mais qu'en était-il des autres ?


_________________
IMPORTANT : Baisse d'activité à partir de Septembre. Je ne pourrais répondre à mes RPs que pendant les week-end et les vacances. Désolée.

SUNGURA
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.

Kit © Eshina  :P
Sungura communique en MediumTurquoise. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3657-sungura-princesse-du-nord
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 17 Féminin
Nb de Messages : 41
En savoir +
MessageSujet: Re: "Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui."   Sam 2 Sep - 18:44


Son amie sembla partie dans ses pensées, Aiya resta silencieuse la laissant voguer dans ses souvenirs. Ses yeux d'ambre croisèrent ceux de la princesse déchue. Parfois un regard vaut bien plus que des mots, des choses n'ont pas besoin d'être dite pour être comprise. Pourtant Aiyanna n'était pas la lionne la plus observatrice sur les sentiments des autres ou encore celle qui console le mieux. Elle avait le don d'être gauche dans se genre de situation ce qui peut ce montrer assez comique.
«Eh bien … O-oui, je suppose. Personne ne vient m'embêter, en ce moment. J'ai toujours un peu de mal à voir mon père se tuer à la tâche pour les Nokosis mais c'est l'une de ses caractéristiques propres : faire passer le royaume du Nord avant lui. Je m’habitue notamment à … l'absence de mon frère. J'ai l'impression que ma vie est vide, désormais. Les ronchonnements de Choyo me manquent énormément, avec lui, on ne s'ennuyait jamais dans la grotte familiale. Maman me manque aussi, elle n'est plus là depuis longtemps mais il m'arrive toujours quelques fois de croire, à mon réveil, que je croiserais son regard et qu'ensemble on ira chasser des papillons blancs. »
Le cœur de la lionne se serra. Elle ne pouvait imaginer le manque que la disparition d'une mère pouvait causer. Savoir que jamais plus on ne la reverra. Ne sachant quoi dire elle se rapprocha doucement, leurs pelages se frôlaient. Aiya par ce geste voulait lui montrait qu'elle était là. La lionne espérait que son amie retrouverait son frère, elle le méritait largement. Le destin finirait bien par tourner.
«Penses-tu que mon frère se porte bien, là où il est ? Je ne l'ai pas vu depuis déjà un moment. J'aimerais bien savoir ce qu'il fait, et à quoi il pense. Le problème quand on est Nordique c'est qu'on ne peut pas se mêler à tous les Clans. J'ai déjà entendu parler de beaucoup de choses de la bouche des Doyens sur le Monde d'en-bas mais je n'ai jamais vu une seule de ces choses de mes propres yeux. Et toi, Aiyanna ? Sais-tu des choses sur le Monde Extérieur ? »
Aiya se tourna vers elle et replongea ses prunelles dans les siennes. Il était vrai que Choyo était parti depuis un moment déjà. Aiya avait été moins proche de lui que de sa soeur. Mais elle était sûr d'une chose c'est qu'il était débrouillard et qu'en ce moment il devait s'en sortir. Être sensible au froid leur apprenait à s'en sortir d'eux-même, Choyo avait hérité du même handicap que Aiya. Sungura avait eu la chance d'hériter des gènes de son père et non de ceux de sa mère. Choyo allait bien, elle n'en avait aucun doute. Elle avait le dons de toujours positiver même quand tout aller mal. Le jour où la lionne ne le ferait plus sachez qu'il y aurait un gros problème. C'est avec un sourire et un ton enjoué qu'elle lui répondit
«Je suis certaine qu'il s'en sort ! Ne t'inquiète pas pour lui. Il finira par revenir et à ce moment tu pourras l'harceler de questions ! Moi aussi j'ai entendu beaucoup d'histoire à propos des territoires de l'autre côté des montagnes »
À vrai dire Aiya avait parler à tous les membres de son clan susceptible de pouvoir l'informer. La jeune lionne s'intéressait beaucoup aux autres clans. Comment vivaient-ils ? Que mangeaient-ils ?
Elle voulait savoir ce qu'il l'attendait quand elle devrait partir. Aiyanna devrait s'adapter à cette nouvelle vie, elle n'avait pas le choix. Les anciens avaient été ceux qui l'avaient le plus aidé dans ses recherches. Ils lui avaient conté des histoires de leurs proches ou tout simplement la leur, Aiya avait sur être patiente et à l'écoute. Ce qui n'avait pas été difficile, les anciens avaient réussi à la captiver. Certains avaient été très contents d'avoir de la compagnie et une oreille à l'écoute de leurs histoires. Aiya avait du respect pour eux, ils avaient appris et vu bien des choses qu'elle ne saurait imaginer. Bien que sa petite histoire puisse faire penser le contraire. Le vieux lion l'avait cherché, de plus depuis qu'elle était toute petite il l'avait méprisé. Cette personne ne méritait pas son respect et Aiya ne changerait pas d'avis.
La fille de Sakari leva la tête vers le ciel d'azur puis lui raconta cherchant dans sa mémoire les paroles de ses aïeuls.
«Les anciens m'ont raconté que de l'autre côté des montagnes il n'y a pas de neige. Là-bas la chaleur règne, aucun Nordique ne pourrait y survivre. L'eau est une denrée précieuse surtout pendant les saisons les plus chaudes. Ils m'ont aussi dit qu'ils ne mangeaient pas les même choses que nous.»

_________________
© Aresak, merci ^.^

De magnifique signa !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4386-aiyanna-vivre-chaque-jour
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 2990
Localisation : ROYAUME DU NORD ▬ (Sources Chaudes).

En savoir +
MessageSujet: Re: "Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui."   Mer 6 Sep - 17:34

Amies pour la Vie
Sungura & Aiyanna.
Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui.


Elle s'imaginait les autres messieurs et dames de la Terre des Lions. Ces félins, plus longs, plus fins, plus vulnérables que les Nordiques eux-mêmes. Si les Jangowas étaient gris ou sablés, alors qu'en était-il pour les autres peuples, avec des couleurs différentes ? Sungura songea un peu, l'imagination en ébullition. La brume dans sa mémoire se dissipa lorsqu'elle sentit, apaisée, le regard d'Aiyanna sur elle et son pelage se mêlant légèrement au sien dans un symbole d'amitié et de compassion pure. Le sourire de la femelle gris-bleu s'élargit, touchée par le geste. Elle était contente de se sentir écoutée et aimée de quelqu'un, ou plutôt, de plusieurs personnes. Comment aurait-elle pu tenir sans sa bande d'amies à ses côtés ? Probablement aurait-elle succombé aux pleurs. L'enjouement dans la voix de sa camarade et son sourire lui réchauffèrent le cœur et la rassurèrent d'une certaine manière :

« Je suis certaine qu'il s'en sort ! Ne t'inquiète pas pour lui. Il finira par revenir et à ce moment tu pourras l'harceler de questions ! Moi aussi j'ai entendu beaucoup d'histoire à propos des territoires de l'autre côté de la montagne. »

Elle sut à ce moment précis que son amie ne lui accorderait jamais davantage d'informations sur ce que le vieux lion lui avait fait. Ce détail refroidit un peu la demi-Nordique, qui pensait alors ne pas être suffisamment proche d'elle pour avoir droit à ce genre de déclaration. Ou bien, peut-être était-ce purement personnel ? Elle ne le saurait jamais et ne comptait pas lui redemander avec assistance. Aiyanna prenait elle-seule ses propres décisions.
Le fait de l'entendre affirmer qu'elle avait entendu elle-aussi des histoires sur l'Extérieur réveilla un sentiment de curiosité dans les prunelles de glace de l'adolescente rêveuse. Les histoires mémorisées se ressemblaient-elles ? Avaient-elles entendu les mêmes contes, les mêmes refrains, les mêmes morales, les mêmes conclusions ? Elle ne répondit pas, attendant soigneusement une seconde réponse, l'air curieux et cruellement intéressé, mêlant ces deux émotions à l'amusement d'une enfant qui ne supportait pas l'ironie du sort.

« Les anciens m'ont raconté que de l'autre côté des montagnes il n'y a pas de neige. Là-bas la chaleur règne, aucun Nordique ne pourrait y survivre. L'eau est une denrée précieuse surtout pendant les saisons les plus chaudes. Ils m'ont aussi dit qu'ils ne mangeaient pas la même chose que nous. »

Haussant légèrement un sourcil, répétant calmement les mots de sa partenaire dans sa tête, Sungura crut presque entendre la description exacte du Grand Désert. Étonnée, elle se demandait si Aiyanna avait seulement eu la chance un jour de s'éloigner des montagnes pour fouler les terres sablées de ses ancêtres. Sungura n'avait jamais posé les pattes ailleurs que sur les terres Nordiques mais elle avait déjà entendu multiples histoires au sujet des Jangowas, eux qui constituaient son passé, son histoire en quelque sorte, bien que le sang soit la seule chose que les Lions des Sables aient en commun avec la fille de Késhia. Elle ne les méprisait pas mais portait une rancune à leurs agissements contre sa mère, tout en ne désirant pas, par frayeur, à se mesurer à l'un d'eux sans protecteurs pour la protéger. Comment savait-elle autant de chose ? Facile. C'était justement l'un des principaux détails qui amena Suki à mourir et Késhia à abdiquer devant tous les Lions du Nord. La condition étrangère de sa mère. Purement et simplement. Le sang Jangowa avait amené sa mère à se faire mépriser, puis à succomber à une maladie ne touchant que les moins adaptés au Nord. C'était pour cette raison que Choyo était parti, et risquait présentement sa vie pour une vie meilleure ; un frisson parcourut l'échine de Sungura qui se rappela les nombreuses descriptions et récits de sa mère et de son frère, puisant dans leurs souvenirs et leur origine pour lui expliquer à quel point les habitants du Grand Désert étaient à la fois semblables et différents d'eux.

« Tu parles du Grand Désert ? » hasarda-t-elle en sondant le regard d'Aiyanna. « J'ai déjà entendu parler des Jangowas, ma mère et mon frère en savaient beaucoup sur eux. Un jour, ils ont même entrepris un voyage jusqu'à la frontière malgré mon inquiétude. »

Non. Elle ne voulait pas entendre parler des Jangowas aujourd'hui. Elle voulait entendre des récits nouveaux, des récits dépassant les frontières Nordiques et Jangowas. Que pouvait-il y avoir d'autres, en Clan ?

« En revanche, je n'ai jamais entendu parler de l'Extérieur dans sa totalité. Les Jangowas en font partie mais j'espère qu'ils ne sont pas les seuls … la vie serait décidément morne, sinon. » commenta-t-elle d'une voix douce mais navrée. Elle eut étrangement peur d'avoir froissé sa camarade. Pourquoi le serait-elle ? Elle ne savait pas.


_________________
IMPORTANT : Baisse d'activité à partir de Septembre. Je ne pourrais répondre à mes RPs que pendant les week-end et les vacances. Désolée.

SUNGURA
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.

Kit © Eshina  :P
Sungura communique en MediumTurquoise. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3657-sungura-princesse-du-nord
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 17 Féminin
Nb de Messages : 41
En savoir +
MessageSujet: Re: "Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui."   Ven 22 Sep - 20:22


« Tu parles du Grand Désert ?J'ai déjà entendu parler des Jangowas, ma mère et mon frère en savaient beaucoup sur eux. Un jour, ils ont même entrepris un voyage jusqu'à la frontière malgré mon inquiétude. En revanche, je n'ai jamais entendu parler de l'Extérieur dans sa totalité. Les Jangowas en font partie mais j'espère qu'ils ne sont pas les seuls … la vie serait décidément morne, sinon. »
Aiya souria, effectivement les Jangowa avaient très mauvaise réputation. Étaient-elles vraies ? En tout cas la plupart des Nordiques lui avaient déconseillé d'aller le vérifier. Un pas sur leur territoire et ils n'hésiteraient pas à lui sauter dessus. Les autres lions n'avaient pas d'aussi mauvaise réputation.
«Tu dois avoir raison ! La réputation des Jangowa est assez mauvaise ! Mais d'autres territoires ont aussi de forte chaleur ! Si je me souviens bien le territoire de Pridelander est principalement fait de savane. Hum les Mositus ont une jungle apparemment. Et les Freedelander ont un peu de tout à ce que m'ont dit les anciens, Plaines, Savanes. Tu te rends compte tout ce que l'on ne connaît pas, c'est incroyable !»
De si vastes étendues et pourtant toutes lui étaient étrangères. En fin de compte elle ne connaissait rien du monde, Aiya était toujours resté dans le Nord. Son esprit était fermé sur la Nord, ses traditions, ce territoire enneigé qu'elle connaissait si bien. Le sentiment de ne rien savoir la frappa de plein fouet. Ce sentiment que l'on ressent quand on se rend compte qu'on ne sait rien. Un sentiment de vide inexplicable. En soi qu'elle parte n'était pas une si mauvaise chose, elle apprendrait beaucoup de chose que ce soit sur le monde et elle-même.
«Oh et par rapport à l'ancien grognon, il n'y a rien de grave. Tu sais il ne m'aime pas depuis que je suis toute petite. Sûrement parce que je suis une sang-mêlée. Je me suis vengée car il m'a encore grondée pour une broutille, il m'a disputé comme si j'étais un lionceau ! Et devant tout le monde. Je me sentais tellement humiliée. »
Elle avait bien senti que son histoire avait tracassé sa chère amie. Loin était son but pourtant ! Elle avait espéré que son amie en rit avec elle au lieu de ça elle s'en était inquiete. Une histoire peut avoir bien des points de vue selon la personne. Aiyanna préféra donc préciser qu'il n'y est pas de malentendu.
En tout cas le vieux lion sera heureux quand elle partira du Nord. Mais qu'il ne méprenne pas, la lionne reviendrait pour revoir ceux qui lui sont chers. Jamais elle ne les oublierait, les abandonnerait. C'était une certitude inébranlable.
Spoiler:
 

_________________
© Aresak, merci ^.^

De magnifique signa !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4386-aiyanna-vivre-chaque-jour
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 2990
Localisation : ROYAUME DU NORD ▬ (Sources Chaudes).

En savoir +
MessageSujet: Re: "Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui."   Dim 1 Oct - 14:13

Amies pour la Vie
Sungura & Aiyanna.
Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui.


« Tu dois avoir raison ! La réputation des Jangowas est assez mauvaise ! Mais d'autres territoires ont aussi de forte chaleur ! Si je me souviens bien le territoire de Pridelander est principalement fait de savane. Hum les Mositus ont une Jungle apparemment. Et les Freelanders ont un peu de tout à ce que m'ont dit les anciens, Plaines, Savanes. Tu te rends compte de tout ce que l'on ne connaît pas, c'est incroyable ! » lui détailla Aiyanna avec un débit de paroles soudainement assommant. Elle en avait, de la connaissance ! Sungura tardait à comprendre tout ce qu'elle lui disait, tous ces mots, ces descriptions qu'elle ignorait et ce dont son imagination avait dû mal à en fabriquer le paysage. Elle avait entendu dire que son père était le fils d'un Lamasu, un fils de la « Jungle ». La femelle aux prunelles bleues ne savait pas vraiment ce que c'était, une Jungle. Elle savait néanmoins qu'une « Jungle » faisait office de voisine à une des côtes des Terres Nordiques. Seulement, elle ne s'était jamais approchée de ce côté-là du Royaume du Nord. Et elle ne pourrait jamais dépasser la frontière, de toute manière.

En ce qui concernait les Jangowas, tout le monde connaissait leur réputation et c'était pour cette raison que les Nordiques s'étaient mis à la détester, elle, son frère et sa mère. Si ce n'était pas en partie à cause de son sang, alors le monde allait mal. La princesse déchue essaya d'imaginer les terres « Freelanders » et « Pridelanders ». Elle avait déjà vu depuis le Mont Blanc – la montagne la plus haute du Nord, à ce qu'il paraît – une vaste étendue de couleurs et de paysages flous derrière le Grand Désert. Sungura n'avait jamais mis de mot à chaque chose et couleur qu'elle voyait, par ignorance. Elle devrait peut-être écouter davantage les anciens. Ses fines oreilles s'étaient usées avec le temps. Néanmoins, contrairement à ce que laissait paraître son amie devant toutes ces nouveautés, la féline gris-bleu s'avouait peu certaine de vouloir un jour quitter ses terres pour les découvrir. Aiyanna semblait dépassée, admirative de l'Inconnu. Elle ? La curiosité lui rongeait l'esprit, mais la simple idée de se retrouver face à des lions étrangers lui hérissait l'échine. La peur l'emportait. Les Jangowas l'effrayaient déjà bien assez. Pas la peine de se retrouver face à des lions gris, bruns, roux, rouges, noirs, rose ou elle ne sait quoi. Son territoire lui suffisait, pour l'instant.

« J'ignorais tout cela ! Je crois que toutes ces terres sont visibles depuis le Mont Blanc, non ? » l'interrogea Sungura en haussant légèrement les épaules, un léger sourire au visage.
« Oh et par rapport à l'ancien grognon, il n'y a rien de grave. Tu sais il m'aime pas depuis que je suis toute petite. Sûrement parce que je suis une sang-mêlée. Je me suis vengée car il m'a encore grondée pour une broutille, il m'a disputé comme si j'étais un lionceau ! Et devant tout le monde. Je me sentais tellement humiliée. »

Alors qu'elle sombrait dans son imagination, les mots dits par la lionne sablée s'ancrèrent dans sa mémoire et lui ratèrent un battement au niveau du cœur. La surprise brilla dans son regard tandis qu'une once de tristesse s'y mêlait avec certitude. Elle était vraiment partagée entre le rire et la tristesse, aujourd'hui. Les récits de son amie l'apaisaient mais quand il s'agissait d'injustice, la fille de Késhia en souffrait comme si elle avait été à la place de la victime. Ce n'était pas possible. Ce vieux Nordique n'avait pas à humilier son amie à cause de son sang ! Elle aurait bien aimé régler la chose pacifiquement mais elle savait qu'un Nordique pur sang ne l'écouterait pas, ni elle, ni son père à qui on vouait tout le temps l'irrespect depuis sa déchéance. La colère et la peine envahirent son cœur et ses battements s'accélèrent, comme rythmés par un seul sentiment : l'indignation. Elle garda le silence quelques instants, la gorge serrée, réprimant un soupir exaspéré.

« Je ne comprendrais sûrement jamais notre Clan. Nous … Nous n'avons pas choisi nos origines, notre histoire, ce que nous sommes. Pourquoi certains Nordiques s'amusent à asseoir leur supériorité pour une simple question d'origine ? Ne devrions-nous pas être fiers de nos parents et des jeunes lions qui s'attachent à leurs pairs, aux voyageurs de nos frontières ? Ne devrions-nous pas comprendre que c'est là une marque de confiance entre Nous et l'Extérieur ? Nos parents ont eu le courage et la force de parler à quelqu'un du Monde d'en Bas, d'apprendre à le connaître, et à se sacrifier pour lui. »

Elle n'aimait pas vraiment accuser les autres mais c'était à cause de ses aînés qu'elle avait peur des étrangers. « Les Jangowas sont comme-ci, comme ça ... » alors que personne ne les avait vraiment fréquentés, ou alors pas les bons visiblement. Peut-être vaincrait-elle sa peur, un jour. Et qu'elle foulerait la frontière du Nord, là où ses parents se sont rencontrés et se sont aimés, pour éclaircir un point sombre dont l'enfance en avait été influencée. Elle avait toujours dit que les Jangowas n'étaient que des méchants, mais Aiyanna lui faisait souvenir d'une chose. Suki n'était pas méchante. L'exception existait dans ce monde.



_________________
IMPORTANT : Baisse d'activité à partir de Septembre. Je ne pourrais répondre à mes RPs que pendant les week-end et les vacances. Désolée.

SUNGURA
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.

Kit © Eshina  :P
Sungura communique en MediumTurquoise. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3657-sungura-princesse-du-nord
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 17 Féminin
Nb de Messages : 41
En savoir +
MessageSujet: Re: "Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui."   Dim 12 Nov - 21:05


Elle vit bien que son amie était affectée par ses paroles. Toutes deux connaissaient bien ce que c’était d’être méprisé, jugée. Il n’était pas facile d’évoluer et de grandir avec ce poids. La lionne donna un coup d’épaule amicale à son amie avant de déclarer.
« Ce ne sont que des idiots trop centrés sur eux même. Leur origine ce n’est qu’un prétexte pour se croire supérieur. Alors qu’au fond ils sont ignorants de ce qu’il y a en bas. On doit être fier de ce qu’on est. Et je suis d’accord avec toi, nos parents ont été courageux de braver cette interdiction.»
Sous ses airs naïfs la lionne était loin d’être idiote. Elle avait appris à observer ce qui l’entourait et à l’analyser.
La lionne jeta un œil à son amie se souvenant de ses paroles. Ses parents avaient vécu un vrai amour interdit, bravant tous les obstacles pour être ensemble. Contrairement aux parents de Sungura ses parents n’étaient pas resté ensemble. Elle aurait préféré qu’un des d’eux face le pas de suivre l’autre, mais ça ne s’était pas passée ainsi. L’amour était une chose beaucoup trop compliquée aux yeux de la lionne, elle qui ne l’avait jamais connue. Aiya voyait bien que l’amour pouvait autant rendre heureux que malheureux. C’est sûrement pour cela qu’elle ne le recherchait pas tant que ça.
Mais était-ce le cas de son amie ? La lionne lui lança un coup œil complice avant de lui demander.
« Dis Sun, tu as quelqu’un en vue ? »
La métisse avait le sourire préférant ce genre de discussion. Elle était plus à l’aise dans les discussions légères et sans prise de tête. Elle observait son amie, elle n’avait jamais fait attention à ce genre de chose. Il ne serait donc pas étonnant que son amie soit surprise qu’elle aborde ce genre de sujet.

_________________
© Aresak, merci ^.^

De magnifique signa !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4386-aiyanna-vivre-chaque-jour
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 2990
Localisation : ROYAUME DU NORD ▬ (Sources Chaudes).

En savoir +
MessageSujet: Re: "Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui."   Ven 24 Nov - 19:27

Amies pour la Vie
Sungura & Aiyanna.
Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui.


Envahie de pensées pessimistes, la lionne aux reflets bleutés ne pensait plus à Aiyanna ; Elle se ressassait tous les mauvais moments passés avec les Nordiques comme si cela lui plaisait de se faire du mal. Mais ainsi se dévoilait la vérité au grand jour : la haine de certains Lions du Nord à l'égard de sa famille et d'elle demeurait encore visible, et ce aux yeux de tous. Des esprits ne comprenaient pas encore que les sang-mêlés étaient comme eux … des lions normaux. Sans soucis intellectuellement et physiquement (ou presque). La princesse pouvait comprendre que le Monde Extérieur pouvait dépasser leurs connaissances et leurs croyances avec son lot de variétés mais bon … Ils allaient devoir faire avec.
En attendant, la femelle sable donnait un coup d'épaule amical à la pauvre héritière oubliée.

« Ce ne sont que des idiots trop centrés sur eux-même. Leur origine ce n'est qu'un prétexte pour se croire supérieur. Alors qu'au fond ils sont ignorants de ce qu'il y a en bas. On doit être fier de ce qu'on est. Et je suis d'accord avec toi, nos parents ont été courageux de braver cette interdiction. »

Les propos de son amie parvinrent à lui faire prendre conscience qu'il ne fallait pas qu'elle s'égare avec trop de pensées aussi mauvaises. Après tout, oui, elles devaient être fières de ce qu'elles étaient ! Il y avait juste un petit détail qui ne pourrait jamais s'arracher de la fille de Késhia : sa fourrure « moins chaude » que celle de ses semblables. Un fait qui ne la gênait plus vraiment, depuis le temps. Sa taille, aussi. Plus elle grandissait aux côtés de ses amies, plus elle remarquait à quel point elle était frêle comparée à Akshaya et Yuki, par-exemple. Devait-elle en être complexée ? Pas vraiment. Ce qui l'agaçait surtout, c'est qu'elle était donc moins efficace que les autres lors des « chasses » (oui, elle n'osait pas tuer les bêtes) et les « combats » (mais elle craignait les coups, donc ...)
Les différences, les soucis, la vie en général … Que de nouveautés et problématiques pour la demi-Nordique qui n'était alors encore qu'une adolescente. Ce fut grâce au regard complice de sa chère collègue qu'elle sut que la conversation allait aboutir sur une toute autre tournure. Restait encore à savoir quoi … Elle pétillait d'impatience et de curiosité, un petit sourire tendre aux babines.

« Dis Sun, tu as quelqu'un en vue ? »

En vue ? Elle ne comprit pas tout de suite. En vue …
Une étincelle s'alluma dans ses yeux, soudain prise d'une réalité inévitable. Oh, oui ! Elle parlait désormais d'amour … et donc, d'une personne qui aurait pu attirer le regard de la sœur de Choyo sur elle de nombreuses fois. A vrai dire, Sungura était dans le regret de lui épargner des détails croustillants sur sa « fameuse » vie amoureuse. Jeune qu'elle était et poursuivie par de vieilles histoires remontant à l'âge de ses parents, elle ne pouvait pas ainsi se vanter d'être une demoiselle convoitée et adorée par ces messieurs. Autant elle, elle s'aimait pour ce qu'elle était, autant les autres, c'était pour la plupart une autre histoire. Si elle avait quelqu'un en vue ? Eh bien, pas vraiment. Personne n'avait su encore réveiller son cœur fragile dans un déluge de flammes et d'affection pure. Peut-être qu'un jour, elle se trouverait un compagnon, aurait des petits, saurait oublier l'héritage qu'elle aurait dû obtenir pour révolutionner le Nord … Donner des enfants à son Clan, c'était une bonne manière pour le rendre plus fort.

« Pas vraiment, non … Je n'y ai jamais vraiment pensé. » dit-elle, bien que ses yeux brillaient légèrement. Elle avait encore tout son temps pour y songer. Plus tard, quand elle serait grande, peut-être serait-elle davantage séduite par les amourettes et les histoires d'amours véritables que seuls les contes de son enfance parvenaient à lui mettre en scène. « Et toi ? Qu'en est-il de ta vie amoureuse ? Pourquoi n'irais-tu pas avec mon frère ? Quand on te dit "Amour", à quoi penses-tu ? »

La remarque sur le Prince des Sables lui arracha un petit rire amusé. Y pensait-elle vraiment ? La réponse était non. Mais quelque part, son frère et son amie se ressemblaient pour bien des points. Il n'y avait pas de raison pour qu'ils se détestent, déjà. Elle savait son frère grognon mais alors pas à ce point.


_________________
IMPORTANT : Baisse d'activité à partir de Septembre. Je ne pourrais répondre à mes RPs que pendant les week-end et les vacances. Désolée.

SUNGURA
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.

Kit © Eshina  :P
Sungura communique en MediumTurquoise. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3657-sungura-princesse-du-nord
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 17 Féminin
Nb de Messages : 41
En savoir +
MessageSujet: Re: "Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui."   Mer 13 Déc - 21:38


La lionne ne semblait ne pas être la seule à ne pas penser aux amourettes, au fond cela la rassurait un peu. Devrait-elle y penser plus sérieusement ? Aiya préfèrait penser aux priorités avant tout, l’amour n’en faisait pas partie.
« Et toi ? Qu'en est-il de ta vie amoureuse ? Pourquoi n'irais-tu pas avec mon frère ? Quand on te dit "Amour", à quoi penses-tu ? »
Bizarrement la lionne fut gênée par la question de son amie. Cela se voyait par ses oreilles jouant aux girouettes. C’était le genre de mouvement qu’elle faisait lorsqu’elle était gênée, elle ne s’en rendait même pas compte. Ce qui fallait l’avouer était plutôt comique. Un silence s’imposa entre les deux lionnes du Nord. Aiya cherchait quoi répondre à ses questions auquel elle n’avait jamais réellement songé. L’amour c’était quoi ? Elle ne se l’était jamais demandé et n’avait jamais questionné sa mère sur ce genre de chose. Pour Aiya l’amour s’était être aimé et aimer en retour, pouvoir avoir une confiance aveugle envers l’autre. Tout comme elle avait confiance en ses amis. En fin de compte l’amour c’était une amitié en bien plus profond en concluait la lionne.
« Je n’ai personne, à vrai dire je ne cherche pas vraiment ! C’est quoi l’amour ? Je sais pas vraiment, pour moi c’est qu’on puisse avoir confiance l’un en l’autre, savoir que l’autre sera toujours là quoi qu’il advienne  »
Elle laissa quelques secondes un silence puis ajouta alors que ses oreilles jouaient de nouveau les girouettes.
« Je ne le vois pas autrement qu’un ami, je n’y ai jamais vraiment pensé »
Ses mots se finissaient en un murmure, la métisse n’y avait jamais songé et le faire la gênée étrangement. Aiya poussa alors cette idée dans un recoin de sa tête et prit la résolution de ne plus y penser. Elle se doutait qu’un sourire amusé viendrait fendre les babines de Sungura. D’ailleurs pourquoi cette question ? La résolution vite envolée, Aiyanna lança un regard accusateur à son amie avant de lui donner un léger coup d’épaule
« Mais pourquoi cette question ? »
Aucune précision n’était faite sur quelle question. Mais toute deux savaient pertinemment de laquelle parlait Aiya. Aiyanna était comme un livre ouvert avec ses plus proches, il n’y avait qu’à regarder ses mouvements, ses yeux. Tout semblait trahir ses sentiments pour ceux qui savaient la comprendre.
Quelques flocons commencèrent à voleter doucement. Aiya adorait regarder la neige tomber, les flocons semblaient danser dans une danse éphémère.

_________________
© Aresak, merci ^.^

De magnifique signa !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4386-aiyanna-vivre-chaque-jour

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: "Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui."   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le passé nous revient toujours quand on dors... [pv Seth Cooper]
» (FINI)Quoi qu'il arrive je serais toujours là pour toi - Haley & Dean
» Nolween Gauthier { Le véritable gentleman est celui qui appelle toujours un chat un chat. Même lorsqu’il trébuche dessus et qu’il tombe. }
» Un ami te ramasse toujours quand tu tombes, après s'être royalement foutu de ta gueule
» Celui qui sait commander trouve toujours ceux qui doivent obéir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Royaume du Nord
 :: Les Sources Chaudes
-