Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Odon, Metua, Choyo, Jen, Yetsa, Rana & Eshina

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Stardiva Music

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 La Famille Rouge [Wissel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 502
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: La Famille Rouge [Wissel]   Sam 15 Juil - 15:16


Vita avait repointé son nez sur Outlands l'épaule amochée par ce satané jeune Jangowa : voilà ce qu'on récoltait à donner un coup de patte, des blessures. Le lion jaune l'avait bien harponné et l'Enfant du Feu n'avait voulu être examiné seulement par sa jumelle ; seule guérisseuse valable à ses yeux, seule lionne dont il acceptait les soins. Puis le rouge avait décidé de prendre un peu de temps sur Outlands afin de se reposer tranquillement, enfin... tranquillement ? Il y avait une belle brochette de lionceaux qui peuplait Outlands, à croire que les terres les plus démunies donnaient plus envie de faire des petits. Rien de très censé là-dedans mais Vita n'avait pas rencontré beaucoup d'enfants sur Pridelands. Quoique... il y avait Chayà et sa fratrie maintenant, cela devait bien remplir les rangs, non ?

En tout cas, sa jumelle avait eut ses bambins. Quatre petites bêtes aux pelages variés, aux caractères diversifiés mais que Vita peinait largement à accepter. Il voyait là encore une intrusion, une peine de plus pour sa chère et tendre Ishana. Cependant parmi ces bouilles, il avait des préférences. La petite Kira, par exemple, ressemblait énormément à une véritable Fille du Feu. Le pelage rougeoyant, le caractère tout aussi enflammé, elle était plutôt mignonne dans son genre mais Vita n'arrivait pas à se sortir de la tête que Masika était le père. Ce lâche. Fille d'un lâche, voilà ce qu'elle était également. Il y avait le petit Koda aussi, au pelage principalement rouge, il aurait pu être un bon fils du Feu. Malheureusement... Oh, il était barbant, tout simplement. Pour l'avoir observé, le hors-la-loi avait décelé en lui ce côté chevaleresque et éprit de justice, ce côté bon toutou si... ennuyeux. Ensuite, Janan. Janan, c'était difficile. Janan lui faisait un peu penser à lui-même : un caractère sulfureux. Il était plutôt grincheux et à l'écart. Puis, très jaloux. Très jaloux de son frère, cela n'avait pas échappé à l’œil observateur et connaisseur de l'oncle. Malheureusement physiquement, Janan ressemblait terriblement à son père et ce point précis repoussait beaucoup Vita.

Puis... Wissel. Puant l'innocence et la naïveté. Elle aussi ressemblait physiquement à son père, sûrement mentalement aussi : une victime. Vita avait sûrement le plus de mal avec elle. Ou avec Koda ? Il y avait longuement songé : qui détestait-il le plus entre Wissel et Koda ? Dur choix. Mais Vita avait ses devoirs envers sa jumelle et à contre-cœur, perché sur un morceau de termitière, il scrutait de loin les jeunes s'amuser, prit dans ses pensées. Finalement, il crut voir que Wissel se détachait un peu des autres, voir s'éloignait.

Intrigué, le grand mâle rouge bondit de son perchoir et approcha de la petite lionne, cachant au mieux son air un peu repoussé. Après tout, en cette petite chose, il y avait bien un bout de sa tendre Ishana, non ?

« Wissel ? Que fais-tu ? Je vous surveille, je ne peux pas te laisser aller trop loin. » Fit-il de sa voix grave et suave, ses mirettes orangées posées sur la petite. Oh, bien sûr, il l'aurait volontiers laissé aller trop loin... Très loin... Mais, il allait faire un effort et tenter de la connaître, cette gamine. Sa nièce.

_________________


Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Aresak.
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 1139
Localisation : OUTLAND.

En savoir +
MessageSujet: Re: La Famille Rouge [Wissel]   Mar 18 Juil - 20:28



LA FAMILLE ROUGE



Wissel regardait les autres enfants jouer. Les cris, les gémissements, les rires et le ton de la voix de chaque petit. Leurs expressions, leurs sourires, leurs froncements de sourcils, leurs pleurs. Tout cela l'intriguait. Leurs pelages, également. Du brun, du crème, du rouge, du roux, du clair, du sombre. La petite étudiait chacun de ses petits cobayes et tentait de deviner leurs origines en se servant le plus possible de ses connaissances. Leurs caractères, leurs passés, leurs quotidiens. Jelani ? Un lionceau sablé. Fils d'un couple de réfugiés qui devait sûrement venir du Grand Désert, puisque les rumeurs catégorisaient ses habitants le plus souvent comme parés d'un pelage clair et d'une personnalité acérée. Et puis, son nom, selon les anciens du Clan, voulait dire « puissant ». Et puis, Jelani désirait aussi faire sa loi auprès des autres lionceaux. Wissel ne connaissait pas très bien les Jangowas et le Grand Désert mais, puisque les rumeurs et les conversations le disaient, alors elle y croyait. Enfin, pour l'instant. Elle ne pensait pas rester éternellement sur Outland à cause de son mystérieux père qui habitait sur Freeland. Peut-être ce dernier pourrait-il l'emmener sur d'autres terres ? Ça, elle l'ignorait.
Asha et Eshe, deux sœurs jumelles. Pelage fauve, personnalité amicale et honorable. Sûrement des filles de Pridelanders. La fille d'Ishana n'avait jamais vu leur mère mais, encore une fois, les rumeurs et les conversations l'aidaient bien. Toutes les informations qu'elle détenait provenaient de ses deux oreilles, discrètes et travailleuses, qui traînaient par-ci par-là lorsque les langues se déliaient. Elle avait entendu un jour que le père d'Asha et Eshe, un Outlander, quittait souvent son royaume pour aller dans un autre, de plus amical. Alors, pelage fauve, personnalité noble, royaume amical, il ne pouvait s'agir que de Prideland. Si c'était Freeland, alors la petite n'était pas contente que le père de ses deux aînées sorte du territoire. La Reine Tahani devait l'emprisonner dans la termitière pour qu'il ne puisse jamais goûter à ce plaisir que son père, appelé Masika, n'avait pas goûter et ne goûterait probablement jamais sans risquer sa vie alors que, lui, en attendant, filait comme cela lui chantait. Finalement, Wissel préféra détourner les yeux du groupe de lionceaux qui s'amusait non loin d'elle et de la termitière, qu'elle considérait comme « lot de cobaye » pour la journée. Elle sentait la jalousie l'envahir à l'idée que d'autres lionceaux aient plus de chances qu'elle ici alors, sans plus attendre, elle laissa ses prunelles vertes trouver un nouveau loisir des plus tranquilles pour leur maîtresse. La termitière lui paraissait fade, ennuyeuse, sans intérêt pour elle. Où pourrait-elle donc aller pour s'occuper un peu ? Et sa maman, où se trouvait-elle ? Où se trouvait Ishana, désormais ? La lionne risqua un regard sur ses alentours et se rendit compte, enfin, que non loin d'elle se trouvait également un adulte, un mâle rouge dont les prunelles de feu la fascinaient. Elles étaient semblables à celles d'Ishana ! Et pour cause, ce mâle, il s'agissait de Vita, son frère, l'oncle de la demoiselle en somme. Depuis le jour où elle savait parler correctement, elle n'avait que peu prononcé le nom de son oncle, surtout en sa présence Pourquoi ? L'intimidation. Il l'intimidait. Son oreille déchirée, sa prestance, et sa voix lui donnaient une allure presque malsaine à ses yeux. Elle avait l'impression qu'à chaque fois qu'il leur rendait visite, il revenait pratiquement toujours avec de nouvelles cicatrices et des histoires sobres à raconter. Son oncle, elle n'aimait pas le voir la regarder. Elle n'aimait pas trop croiser son regard, elle avait l'impression qu'il allait dévorer son âme à tout moment. En vérité, il la regardait sûrement avec tendresse, avec amour qui sait, mais … voilà. C'est la vie. Il y avait des gens qui intimidaient d'un seul regard et Wissel était bien trop recroquevillée sur elle-même pour passer outre de ses impressions et approcher cette personne. Si elle était déjà incapable d'approcher une personne normale, comment pourrait-elle alors approcher une personne qui l'intimidait ? Comme la malchance ne lui souriait pas, la petite Outlander croisa le regard d'un autre lionceau qui l'intimidait. Jelani. Les yeux du petit se plissaient et, vu les traits douteux de son visage, la fille d'Ishana espérait que tous ces signes-là ne furent pas le fruit d'une mauvaise farce à venir. Alors, sans attendre son reste, elle chercha rapidement un petit coin isolé de secours pour qu'elle puisse s'y reposer en paix, loin des regards de ses camarades et surtout de ce Jelani. Lorsqu'une roche assez enfoncée dans la terre attira son attention, la demoiselle jeta désespérément un dernier regard à Jelani qui semblait s'être détourné quelques instants d'elle le temps de chercher d'autres méchants alliés, histoire que celui-ci ne se doute pas directement qu'elle s'était enfuie derrière la roche et fila, une fois la voie assurée, à sa rencontre. Seulement, tandis qu'elle s'éloignait définitivement du groupe de lionceaux dont elle s'était déjà auparavant un peu isolée pour son histoire d'études et de cobayes, elle sentit comme des mouvements de pas se rapprocher de la position de ses oreilles et, alors, son cœur tambourina violemment contre sa poitrine. Jelani !

« Wissel, que fais-tu ? »

Non … Raté ! Vita !
Aussitôt, elle pivota et fit face à son oncle. Son oncle, bien plus grand et fort qu'elle. Accompagné de sa voix ferme et délicate. Ses yeux de braise plongés dans ceux de jade de la petite. Wissel s'assit, la queue enroulée autour des pattes, soutenant quelques instants le regard du lion à la crinière sombre avant de poser son regard sur ses petites pattes brunes, décidément incapable d'observer davantage encore le rubis emprisonné dans les prisons dorées de son aîné.

« Je vous surveille, je ne peux pas te laisser aller trop loin. »

Elle avait failli à sa mission. Jelani avait désormais le temps de la remarquer. Elle avait attiré l'attention de son oncle. Maintenant, elle se demandait s'il la rapporterait à sa mère ou la punirait à sa place. Ou elle ne sait quoi.

« D-désolée ... » s'excusa-t-elle pitoyablement avant de continuer, à la limite du marmonnement : « Je ne voulais pas … Je ne voulais pas faire quelque chose de mal ... »

Sa gorge se noua un peu. Et si elle l'avait dérangée ? Et si Vita avait songé à des choses importantes avant qu'elle ne l'embête ? Son regard vert se posa sur le groupe de lionceaux en train de s'inventer des jeux. Jelani lui tirait désormais la langue et s'éloignait avec ses copains. Sa crainte s'adoucit un peu. Elle ne craignait plus rien, maintenant qu'elle était en présence d'un adulte. Mais ce dernier serait-il aussi maîtrisable que son jeune aîné au pelage sablé ? Elle ajouta d'une voix tout aussi douce et faible :

« Bon … Je retourne avec les autres, dans ce cas. »

Elle s'apprêtait à revenir sur son point de départ, après avoir reçu l'accord de son oncle. Wissel leva une seconde fois la tête vers celui-ci, curieuse de ce qu'il allait lui dire.
Code par Nemalus

_________________
IMPORTANT : Baisse d'activité à partir de Septembre. Je ne pourrais répondre à mes RPs que pendant les week-end et les vacances. Désolée.

W I S S E L
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.


Kit ©️ Ranà & Iqhwa I love you
Wissel s'amuse en Teal. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4598-w-i-s-s-e-l
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 502
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: La Famille Rouge [Wissel]   Ven 21 Juil - 20:14


Les yeux de Wissel étaient semblables à ceux de Masika et ce point fit frémir de dégoût le grand mâle à la sombre crinière. Elle lui ressemblait beaucoup et il s'en rendait terriblement compte maintenant qu'il l'avait à ses pattes, minuscule petit être à la vie si... fragile. Pourquoi fallait-il qu'elle lui ressemble tant ? Il l'aurait plus accepté si seulement elle avait semblé comme Ishana, si seulement elle avait été rouge, si seulement elle n'avait pas eu ces yeux-là. Elle avait même les larges étendues claires sous les yeux, comme lui, c'était.... Particulièrement frustrant. Retenant un air profondément dédaigneux, Vita l'observa sans rien dire au début, le regard peut-être un peu dur mais le faciès neutre. L'Enfant du Feu soupira légèrement et secoua négativement la tête, il posa sa croupe sur le sol poussiéreux, s'asseyant, il leva sa patte droite et happa sa nièce pour l'approcher de lui tout en se couchant.

Bloquant la petite entre ses larges pattes, il posa sur elle ses mirettes rubescentes, songeur. Un instant, il pensa à Samekh et comprit. Samekh n'avait jamais pu l'aimer, ni aimer Sadaka. Chaque jour il avait sentit son regard mauvais, il avait entendu ses paroles acerbes, enfant, il avait détesté profondément son oncle, répugné qu'il ne fasse aucun effort pour le connaître. Mais à présent, il comprenait. Il comprenait que lui-même, il n'arriverait pas à aimer Wissel. Était-ce cet air niais, faible, qui ne faisait que lui remémorer Masika ? Ces grands yeux verts ? Ces marques sous les yeux ? Son pelage presque semblable à celui de son père ? Vita ne savait pas exactement et peut-être même que c'était tout cela mélangé. Kira, pourtant, il l'acceptait bien mieux et avait même un peu d'affection pour elle. Pour cette gamine aventureuse à la fourrure et au regard flamboyant. Certainement la seule à qui il tenait un minimum, Koda était ennuyeux et Janan... Vita n'était encore jamais vraiment allé le voir mais de loin, il lui faisait penser à lui-même. Lui-même enfant, gosse jaloux et teigneux.

« Reste donc ici Wissel. Après tout tu ne jouais pas avec eux, je ne vois pas pourquoi tu serais pressée de les rejoindre. Qu'apprends-tu en les observant ? »

Il avait bien vu son attitude, un peu de côté, à, passer son regard de l'un à l'autre. Comme si elle les étudiait, mais que pouvait-elle étudier sur ces mioches difficilement supportables ? Vita la regardait, les oreilles basses, ne forçant pas trop pour l'obliger à rester là, entre ses pattes. Après tout elle était si petite, si faible, il avait l'impression d'être capable de la briser en serrant trop fort. De toute façon, un simple coup de griffe suffirait bien à.... Non, n'avait-il pas songé à faire un effort, pour Ishana ? C'était dur, très dur, presque au-dessus de ses forces.

_________________


Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Aresak.
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 1139
Localisation : OUTLAND.

En savoir +
MessageSujet: Re: La Famille Rouge [Wissel]   Sam 22 Juil - 13:17



LA FAMILLE ROUGE



Le paysage et ses comédiens n'eurent plus aucune importance pour la petite. Le regard rivé vers le visage de Vita, la petite lionne gardait le silence, la gorge serrée, dans l'attente d'une réaction qui ne jouerait pas en sa défaveur. Il était peut-être évident que pour sa mère, ce lion-là était semblable à un livre ouvert ; d'un simple regard, elle pouvait lire dans ses pensées et anticiper ses jugements. Wissel ? Elle ne le considérait pas vraiment comme un livre. Plutôt comme une énigme. Une énigme parmi tant d'autres dans la troupe d'exilée que dirigeait d'une patte de fer sa grande-tante ayant étendu son pouvoir sur la totalité du royaume Outlander. Ce visage neutre ? Ce regard un peu dur ? Tout cela sur le visage de son oncle ? Que signifiaient-ils ? De l'autorité, mêlée à une certaine tolérance malgré tout ? Du doute ? Etait-il partagé entre plusieurs sentiments ? La sœur de Kira demeura muette, unique maîtresse de cette imagination débordante qui la poussait à appréhender la « cible » à qui elle avait affaire. Accompagné de son tout premier soupir pour la journée, le mâle eut un mouvement de tête réprobateur – probablement à cause de sa tentative de fuite, qui sait ? - et, contre toute attente, s'installa convenablement face à la gamine ; d'abord assis, puis s'affaissant contre le sol poussiéreux en même temps de se saisir d'elle et de l'attirer contre lui, il sembla à la femelle moins enclin à cet art magique que les adultes aimaient appeler « faire la leçon », ou tout du moins le pensa-t-elle alors à la seconde même où il se rapprocha d'elle …

Ses prunelles rouges, comme parées d'aucune expression, considérèrent la nièce de leur propriétaire avec une certaine songerie et, de son côté, la nièce en fit de même, se laissant « manier » par son aîné sans crier résistance au risque d'encourir les plus récurrentes injustices causées entre l'univers des Grands et l'univers des Petits ; il ne s'agissait pas là de surnoms pour désigner les rois des vulgaires sous-fifres, mais plutôt les adultes des enfants … la connaissance et l'ignorance, le progrès et le début, le terminus et le départ. Allait-il la gronder ? C'était la question la plus importante qu'elle se posait en ce moment même. Ou, quoique. Peut-être pas. Ce n'était peut-être pas la question la plus importante logiquement puisque, de toute évidence, elle se doutait bien qu'il y avait mieux à retourner au sujet du frère d'Ishana. Non. Se demander s'il allait la gronder était plus primordial qu'important, plus urgent qu'intéressant. Si elle avait d'autres questions pour lui, elle les poserait après. Mais connaître d'abord la probabilité pour que la pluie n'attire pas l'orage avant de s'abriter sous un arbre lui paraissait plus sûr que prévoir avant toute chose ce qu'elle allait faire sous cet arbre. Pour être plus claire, elle voulait être sûre que son oncle serait d'avis à avoir une discussion sans tension avec elle avant de prévoir ce qu'elle allait lui dire une fois la tempête passée. Ce serait bête de s'attendre à obtenir des choses impensables, n'est-ce pas ?

« Reste donc ici Wissel. Après tout tu ne jouais pas avec eux, je ne vois pas pourquoi tu serais pressée de les rejoindre. Qu'apprends-tu en les observant ? »

Il n'avait pas l'air très mauvais. Ses pattes avaient beau la retenir – voire même, la forcer à rester près de lui, malgré la gêne que la féline tentait de dissimuler derrière son air figé à l'idée d'être si proche d'une personne qu'elle ne connaissait pas véritablement -, elles ne paraissaient pourtant pas si tendues, si déterminées à lui faire du mal. Wissel se redressa un peu, jetant un coup d’œil sur ses arrières, et surtout, aux pattes rougeâtres qui lui bloquaient le passage, avant de s'en détourner et de regarder Vita normalement, voire même calmement. Toujours aussi hésitante à lui adresser la parole et à passer outre de ses craintes face à un interlocuteur qu'elle n'avait pas spécialement étudié par le passé pour raisons familiales, elle essaya tout de même de monter un peu le volume, et d'être plus claire dans son récit. Est-ce qu'il comprendrait ce qu'elle allait bientôt lui sortir ? Allait-il la prendre pour une folle, pire, une imbécile de gosse ? Voyons voir.

« Je … C'est vrai. Mais ça ne vaut pas la peine de s'intéresser à ce que je fais … vous allez sûrement trouver mon activité stupide. J'aime bien observer les autres enfants que je ne connais pas et tenter de me faire ma propre idée sur qui ils sont vraiment et d'où ils viennent, le passé qu'ils traînent derrière eux, etc. » accompagné d'un simple haussement d'épaules, un sourire un peu gêné et réservé. « Je ne suis pas ignorante, je sais que je pourrais obtenir par-ci par-là des informations si je leur demandais directement. Mais, je ne sais pas … Ma méthode me paraît plus divertissante. » avoua-t-elle finalement, son regard émeraude posé dans celui, rubis, de son oncle. Elle ne savait pas vraiment ce qui se passait dans sa tête, à lui. Ce qu'il en pensait. S'il n'allait pas lui donner une raison de regretter d'avoir révélé un échantillon de ses pensées particulières. Et lui ? Quelles étaient ses pensées avant qu'elle ne débarque dans sa vie ? « Vous savez, vous n'êtes pas obligés de m'occuper l'esprit pour que je ne parte pas ailleurs. Je ne risque pas de recommencer. » On ne sait jamais. Après tout, il ne se serait pas intéressé à elle si elle ne s'était pas éloignée des autres lionceaux.
Code par Nemalus

_________________
IMPORTANT : Baisse d'activité à partir de Septembre. Je ne pourrais répondre à mes RPs que pendant les week-end et les vacances. Désolée.

W I S S E L
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.


Kit ©️ Ranà & Iqhwa I love you
Wissel s'amuse en Teal. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4598-w-i-s-s-e-l
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 502
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: La Famille Rouge [Wissel]   Lun 7 Aoû - 14:49


Vita observait son petit manège, le regard presque lugubre lorsque Wissel se détourna vers ses camarades. Elle était si faible, si fragile là... entre ses larges pattes. Il avait l'impression de pouvoir lui briser la nuque d'un coup de patte, d'un coup de croc et sûrement était-ce vrai. Si fragile... Si naïf... Vita reprit un air avenant lorsque la petite lionne reposait ses prunelles verdoyantes sur lui. Il l'écouta alors sans broncher, un sourcil haussé, laissant parfois ses deux orbes rougeoyantes couler sur la bande de lionceaux Outlanders. Une jeune observatrice ? Elle présentait là un passe temps plutôt atypique, Vita avait rarement vu des lionceaux si faire preuve de ce genre de comportements. Cela rendait-il Wissel un peu plus intéressante aux yeux de son imperturbable oncle ? Aucunement. Vita peinait à supporter le regard pourtant si beau, de sa nièce.

« L'observation, c'est tout un art. Vas-tu ensuite vérifier tes suppositions auprès des concernés afin de vérifier l'exactitude de tes hypothèses ? »

Est-ce qu'il s'intéressait ? Non. Pas le moins du monde. Mais le Fils du Feu avait toujours été un acteur particulièrement doué, jouant la comédie et les faux sentiments à merveille. Combien de lions, lionnes et autres animaux avait-il berné grâce à ce talent inné pour la mascarade ? Même sa propre mère tombait dans le panneau, autrefois. La seule qui parvenait à démêler le vrai du faux chez Vita, c'était bien Ishana. C'était aussi pour cela que généralement, le vagabond évitait de lui mentir puisque cela s'avérait peine perdue. Ou alors, c'était comme un espèce d'étrange contrat : il mentait, elle le savait mais n'en disait rien. La relation des jumeaux était complexe et pourtant belle lorsque l'on s'y penchait un peu.

« Je ne m'y sens pas obligé, détrompes-toi, Wissel. »

L'avoir vu s'éloigner était pour lui un prétexte afin de l'approcher, afin d'en savoir plus sur sa nièce. Il avait toujours été assez distant avec les quatre petits, les lorgnant de loin, habité de mauvaises idées. En particulier envers certains. Disons que les choses passaient bien plus avec Kira, pour sa ressemblance avec Ishana et son caractère de Feu. Avoir des préférences était peut-être mal vu, mais Vita n'en avait pas grand-chose à faire.

« On se connaît peu, ma chère nièce. Qu'aimes-tu faire ? Les Outlanders ne sont pas trop brutaux envers toi ? Raconte moi donc comment les choses se passent ici, lorsqu'on est un jeune lionceau de trois mois... » Susurra Vita en cessant de retenir Wissel. Il avait cessé de forcer sur elle, détendu, sourire aux babines.

_________________


Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Aresak.
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 1139
Localisation : OUTLAND.

En savoir +
MessageSujet: Re: La Famille Rouge [Wissel]   Mar 29 Aoû - 16:04



LA FAMILLE ROUGE



A son plus grand soulagement, aucun trait trahissant la colère de son oncle à son égard ne fut à la portée de ses yeux. Elle le dévisageait toujours, silencieuse, découvrant l'un de ces sourcils haussé, donnant une toute autre tournure aux prunelles rubescentes et bordées d'un sombre semblable à celui apparaissant sur le visage de sa mère, Ishana, sur le faciès de Vita ; elle avait l'impression de le sentir étonné face à ses dires. Elle s'y était un peu attendue, au fond. Mais elle préférait encore attiser la surprise de son aîné plutôt que sa colère la plus humiliante à subir. Le cœur de la brunette tambourinait encore un peu fort contre sa poitrine, signe de cette angoisse et de cette appréhension dont elle ne parvenait pas à se débarrasser dans l'immédiat. Il ne disait rien. Il l'écoutait. Savoir que sa réputation auprès du frère de sa génitrice pouvait se dégrader aux moindres mots de travers lui donnait encore plus de concentrations et de détermination dans sa tâche. Après courte réflexion, elle aurait bien aimé lire sur son visage comme le faisait la guérisseuse rouge avec tant de facilité ; ou peut-être, pouvoir lire dans ses pensées, carrément. Plus de problèmes. Plus besoin de le dévisager comme un animal de cirque pour trouver ce qu'elle cherchait.

« L'observation, c'est tout un art. Vas-tu ensuite vérifier tes suppositions auprès des concernés afin de vérifier l'exactitude de tes hypothèses ? » l'interrogea-t-il alors, comme intéressé finalement par le comportement de sa nièce. Une lueur de surprise brilla dans les prunelles verdoyantes de la petite qui parût soulagée d'avoir bien commencé son arrivée dans la vie de son oncle. Il lui donnait presque l'impression d'être comme elle ; un observateur. Ces questions, cette manière de parler semblaient tellement le rendre si peu différent à ce qu'elle lui disait ! Mais il était peut-être possible que le Rouge se soit forgé dans cet art à force de veiller sur sa sœur et sa portée ? Quoiqu'il en soit, la brunette se détendit un peu. Il ne la prenait pas pour une tarée, pour l'instant. C'était probablement une bonne chose.

Si l'observation était tout un art ? Bien sûr que oui. L'observation ne se contentait pas simplement de noter les détails présents dans l'environnement et de mémoriser mais bien d'analyser les informations données, les comprendre, leur trouver un sens dans ce Monde. Aux yeux de Wissel, les Grands Esprits existaient, les miracles aussi, le surnaturel. Mais la plupart des histoires « non expliquées et incompréhensibles » étaient souvent irrésolues à cause de l'incompétence de ses témoins. Pourquoi une vieille lionne avait-elle le nez rouge ? Génétique. Pourquoi ce lionceau-là avait-il la patte déformée ? Accident, génétiques, fertilités basses venant de ses parents ou problèmes familiaux. Pourquoi la terre d'Outland était-elle pauvre ? Manque de nourriture, de végétations, mauvaise localisation par rapport au Soleil, abandons, dégradations fournies par ses habitants et les nouveaux arrivants. Plein de choses ne dépendait que de l'analyse, l'information et la compréhension. Et découvrir, donner des hypothèses, imaginer et s'en servir de bouclier était un passe-temps intéressant pour la fille benjamine d'Ishana. Mais ça, ce ne devait pas être une activité commune sur Outland.

« Je ne m'y sens pas obligé, détrompe-toi, Wissel. » lui fit par ailleurs savoir Vita en soulignant sa crainte : celle de faire perdre du temps à son oncle en le forçant à s'occuper d'elle. Il ne s'en sentait pas obligé ? Tant mieux. La discussion serait encore plus intéressante et moins prise d'envie à virer dans le malaise et le blanc de conversation. Finalement, Wissel commençait petit à petit à apprécier un peu son oncle, non pas par amour pour son tempérament, son apparence et son lien de parenté avec elle mais bien pour la compréhension et l'attitude qu'il avait en sa compagnie. La petite Outlander avait toujours craint la compagnie des autres au point de penser que cela ne servirait à rien de les approcher puisqu'elle les ennuierait. Là, tout se passait plutôt bien. Vita avait l'air abordable.

« On se connaît peu, ma chère nièce. Qu'aimes-tu faire ? Les Outlanders ne sont pas trop brutaux envers toi ? Raconte moi donc comment les choses se passent ici, lorsqu'on est un jeune lionceau de trois mois ... » L'intéressée sentit la pression des pattes du mâle rouge se détendre autour de son corps. Le sourire aux babines, il semblait presque aussi détendu qu'elle. Un petit sourire timide s'intégra aux babines de la femelle aux yeux verts, satisfaite de voir qu'il s'intéressait à elle, bien qu'elle trouvât cela étonnant de poser une question dont il connaissait déjà la réponse : il était un Outlander, lui aussi ! Il avait vécu ici avec Ishana, l'expérience ne devait pas lui manquer.

« Je sais, pour l'observation ! Je fais des suppositions un peu sur tout le monde, en particulier ceux qui sont susceptibles de me rencontrer ou de me parler. Ça me permet de me protéger de tout fâcheux inconvénients, un peu. Il m'arrive de vérifier mes hypothèses mais je laisse surtout le Destin me permettre de me corriger et d'améliorer mon analyse. » expliqua-t-elle avec une voix un peu plus fière, teintée de gaieté. C'était plaisant pour elle de parler de sa propre personne, vu qu'elle s'en privait déjà suffisamment aux côtés des rares lionceaux avec qui elle arrivait bien à s'amuser. Elle avait l'impression que son oncle la comprendrait sans aucun souci et pousserait même la conversation en puisant de son répondant dans les nouvelles réflexions qu'elle lui avait faite. « Du coup, vous savez désormais ce que je fais le mieux ici. J'observe. Je m'amuse un peu. Je grandis, on me façonne comme les adultes avec le temps. Je trouve ça un peu ennuyeux, des fois, de ressembler à tout le monde. D'être une Outlander, d'être destinée à me battre et chasser pour moi ou les autres. Je me demande ce que je vais devenir, plus tard. J'aimerais bien devenir quelqu'un, plutôt qu'une simple guerrière ou chasseresse. » Elle avait dit ça très sincèrement, le plus naturellement possible. Prise dans ses pensées et ses rêves, la petite se remémorait les mois qu'elle avait vécu sur Outland, ce qu'elle avait vu, ce qu'elle souhaitait devenir. Ses yeux de jade ne quittèrent pas ceux de son aîné, alors qu'elle observait sa réaction et tentait d'en faire une conclusion. Serait-il toujours de son côté ? Elle voulait y croire, mais un petit doute persistait toujours dans son esprit. Wissel avait toujours été scrupuleuse, et c'était sûrement autant un atout qu'un désavantage. Enfin … selon les situations.

« Et vous ? Quand vous étiez petits, vous viviez ici, non ? Enfin, votre question me laisse penser que vous ne savez pas ce que les lionceaux d'Outland vivent à mon âge mais Maman ne m'a guère parlé de son passé, je ne sais pas si vous aviez dû partir à un moment. Est-ce que vous pouvez m'en dire plus, s'il vous plaît ? »
Code par Nemalus

_________________
IMPORTANT : Baisse d'activité à partir de Septembre. Je ne pourrais répondre à mes RPs que pendant les week-end et les vacances. Désolée.

W I S S E L
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.


Kit ©️ Ranà & Iqhwa I love you
Wissel s'amuse en Teal. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4598-w-i-s-s-e-l
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 502
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: La Famille Rouge [Wissel]   Dim 1 Oct - 11:42


Vita ne savait pas trop quoi penser de Wissel. Sa mauvaise foi l'empêchait d'accepter un point par rapport à sa nièce : elle n'était pas une imbécile et semblait au contraire du genre réfléchie. Si seulement elle n'avait pas été la fille de Masika, si elle n'avait pas eu cette couleur et ces yeux, Vita savait pertinemment qu'il aurait pu s'entendre avec sa nièce. Mais Vita ne comptait pas et ne pouvait pas passer outre tout cela, ce n'était pas dans ses habitudes et le rouge ne ferait pas davantage d'efforts alors à ces yeux elle resterait une petite imbécile. Il y avait toujours un point avec lequel Vita n'était guère d'accord, le fait qu'elle ait parlé du Destin. Vita n'y avait jamais beaucoup apporté de crédits, à ce fameux Destin mais il n'avait pas fait cela pour se prendre la tête avec la petite lionne caramel. Il ne pipa mot et préféra écouter la suite des dires de Wissel. Une petite qui, visiblement, en avait dans le crâne, suffisamment pour ne pas désirer stagner à un rang banal.

« Tes choix t'amèneront peut-être à un grand avenir, tu m'as l'air déjà plutôt dégourdie pour ton âge, tu deviendras peut-être ce quelqu'un que tu désires, Wissel. Mais... Les luttes pour le pouvoir sont violentes, j'espère que ton petit cœur est bien accroché. » Ces rangs-là étaient convoités par beaucoup de lions, après tout le pouvoir avait le don d'être tout particulièrement attirant et Vita avait assez de vécu pour avoir entendu beaucoup de choses. Wissel avait la chance d'être la fille d'Ishana, la guérisseuse, une lionne appréciée de tous et qui, en plus, était la nièce de la Reine, la cousine des héritiers, elle aurait peut-être plus de chances.
Vita était songeur, lui n'avait jamais été intéressé par tout cela, et peinait un peu à comprendre ces lions qui voulaient, comme disait Wissel, devenir quelqu'un. C'était pourtant, à son goût, bien plus amusant de n'être personne.

« Oh, oh, c'est donc à l'oncle de se charger de parler de tout cela. » Souffla t-il dans un sourire comme s'il en était honoré. Faux, bien évidemment mais Vita avait encore suffisamment de patience pour continuer à discuter avec la demoiselle un moment. Bien qu'il comprenait peu à peu qu'il n'arriverait pas à s'en accoutumer, borné, ses idées étaient bien trop arrêtées et au final l'image de Masika lui revenait sans cesse en tête. Ainsi que les funestes paroles qu'il avait lui-même prononcé à l'encontre de son ex-beau-frère et de tous les Freelanders.

« Nous n'étions en effet pas des Outlanders, auparavant, comme tu l'as deviné suite à ma question. Connais-tu la Lande des Sans-Terre ? Notre oncle Samekh, avait installé notre mère, Samba dans une grotte éloignée des regards indiscrets. Nous avons vécu éloignés de tout avec pour interdiction de nous approcher des frontières ou de partir trop loin de notre lieu de vie. Ishana a rejoint les Outlanders à la suite de la mort de Samba, ta mère n'est pas un être solitaire et les Outlanders comptent des membres de la famille, c'était tout naturellement qu'elle les a rejoint. » Expliqua tranquillement le mâle à la sombre crinière, le bout de sa queue s'agitant lentement tandis qu'il observait toujours la petite demoiselle aux yeux verdoyants. Il avait plutôt bien résumé la situation sans forcément entrer dans les détails donc, en narrant toute l'histoire entourant la famille, Sadaka, Kuzali et le reste. Elle s'amuserait sûrement à creuser par elle-même... s'il lui en laissait le temps.

_________________


Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Aresak.
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
PLAYER06


À mon sujet

Age : 15 Féminin
Nb de Messages : 1139
Localisation : OUTLAND.

En savoir +
MessageSujet: Re: La Famille Rouge [Wissel]   Sam 14 Oct - 12:50



LA FAMILLE ROUGE



« Tes choix t'amèneront peut-être à un grand avenir, tu m'as l'air déjà plutôt dégourdie pour ton âge, tu deviendras peut-être ce quelqu'un que tu désires, Wissel. Mais … Les luttes pour le pouvoir sont violentes, j'espère que ton petit cœur est bien accroché. »

Ces compliments, aussi doucereux qu'une plume et aussi délicieux qu'une goutte d'eau en pleine sécheresse, réchauffait progressivement le cœur tant, aux yeux de l'oncle, fragile de la nièce. Elle doutait tellement d'elle-même, que son esprit modeste ne pouvait que se réjouir de ce petit repas de paroles dont elle n'imaginait pas encore les ampleurs. Seulement, le sourire grandissant qu'elle affichait devant ces mots résista à ce chant trompeur appelé Flatterie, consciente que celui-ci était dans la capacité de fausser ses réflexions et ses analyses si elle y prenait trop goût. Elle ne devait pas succomber aux mots. Elle devait rester elle-même.
Sa pensée dériva sur les routes sinueuses du pouvoir, tandis que son sourire reprenait forme convenable. Elle imaginait un peu les sous-entendus dont son oncle profitait en l'absence de sa propre maturité, bien qu'en exprimant son désir rêveur, elle n'espérât pas vraiment ce style de pouvoir. Pensait-il qu'elle serait capable de se battre ou elle ne sait quoi d'autre de pire pour obtenir ne serait-ce qu'un grain de ce bénéfice réservé aux rois et aux reines, ainsi qu'à leurs plus proches sujets ? Il pouvait bien ravaler ses mots, sa nièce ne comptait pas faire couler le sang, ni les larmes des innocents pour quelque chose de bien éphémère, dangereux et attirant. Elle, elle comptait devenir quelqu'un. Mais pas de cette manière-là. Elle avait encore le temps pour réfléchir et trouver la manière dont elle parviendrait à s'épanouir en tant qu'adulte.

Vita sourit.

« Oh, oh, c'est donc à l'oncle de se charger de parler de tout cela. » dit-il par rapport à sa question sur les origines de sa sœur et lui. Les mirettes vertes de la petite le regardèrent avec grande attention, s'illusionnant la vue par mille mots que sa bouche pourrait éventuellement prononcer. Elle attendit patiemment une réponse, s'imaginant les possibilités, les réponses qu'il pourrait lui offrir pour combler sa soif de savoir. « Nous n'étions en effet pas Outlanders, auparavant, comme tu l'as deviné suite à ma question. Connais-tu la Lande des Sans-Terres ? » Elle secoua doucement la tête de gauche à droite, exprimant ainsi son manque de savoir sur cette fameuse « lande ». Où était-elle située ? La lionne ne savait pas vraiment. Ses yeux brillaient déjà légèrement, affirmant ce que ses oreilles ne pouvaient affirmer elles-mêmes. Elle aimerait bien mettre les pattes sur la Lande des Sans-Terres. Peut-être était-ce le lieu où son oncle et sa mère avaient vu le jour ? Et si les Lions du Feu avaient établi leur territoire là-bas ? Le mâle brun à reflets rouges reprit. « Notre oncle Samekh, avait installé notre mère, Samba dans une grotte éloignée des regards indiscrets. Nous avons vécus éloignés de tout avec pour interdiction de nous approcher des frontières ou de partir trop loin de notre lieu de vie. Ishana a rejoint les Outlanders à la suite de la mort de Samba, ta mère n'est pas un être solitaire et les Outlanders comptent des membres de la famille, c'était tout naturellement qu'elle les a rejoint. »

Son cœur se serra un peu, alors. Elle entendait les noms de ses défuntes parentés. Samekh. Samba. Elle était trop jeune pour les avoir connus mais c'était suffisant pour qu'elle regrette sa chanceuse jeunesse. Si seulement la brunette avait pu leur parler, de leur vivant ! Elle aurait pu poser des questions à son défunt grand-oncle et puis, surtout, à sa grand-mère – dont on vantait tant les ressemblances avec Kira – cette vieille Lionne du Feu, qui avait dû être bien belle, jadis. Wissel réprima un petit soupir frustré. Elle aurait bien aimé lui ressembler, également. Elle aurait aimé être rouge, elle aussi, pour rendre fière sa mère, sa grand-mère et son oncle. Pourtant … Une seule demoiselle, dans ce Clan, avait cette chance. Sa sœur.

La petite Outlander n'était qu'une espèce de Freelander reniée, de toute évidence.

« La Lande des Sans-Terres ? Où c'est ? A quoi ressemble-t-elle ? Les Lions du Feu viennent-ils de là-bas ? Ou d'ailleurs ? » enchaîna Wissel, malgré tout. Cette légendaire Lande lui picotait l'imagination. Elle avait besoin de savoir … « Mon grand-oncle et ma grand-mère … Je n'ai pas eu la chance de les rencontrer. Ils étaient gentils, malgré les interdictions qu'ils vous imposaient, à vous et Maman ? » se permit-elle d'ajouter, d'une voix un peu plus effacée.

Code par Nemalus

_________________
IMPORTANT : Baisse d'activité à partir de Septembre. Je ne pourrais répondre à mes RPs que pendant les week-end et les vacances. Désolée.

W I S S E L
RAPPORT DU MATIN.
SUJET DE RPs & LIENS.


Kit ©️ Ranà & Iqhwa I love you
Wissel s'amuse en Teal. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4598-w-i-s-s-e-l
avatar
PLAYER05


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 502
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: La Famille Rouge [Wissel]   Dim 10 Déc - 22:34


Vita reposa ses prunelles enflammées sur la petite, l'observant émettre un soupir visiblement frustré. Pourquoi donc ? Aurait-elle aimé connaître cette famille défunte ? Fort probable et pas bien étonnant, on avait bien souvent envie de connaître ses ascendants, en particulier quand on vous en parlait ainsi. Ishana, si elle leur en avait parlé, avait sans aucun doute vanté Samekh et Samba comme personne, leur communiquant tout l'amour qu'elle avait éprouvé pour eux. Dans tous les cas, la curiosité insatiable de la brunette avait montré le bout de son nez et voilà que les questions fusèrent, manquant de faire rouler les yeux de l'Enfant du Feu. Oh, d'ailleurs, Ishana semblait ne pas leur avoir parlé de Samekh et Samba... Intéressant, sa jumelle n'en avait peut-être pas eu le temps avec son travail qui lui demandait beaucoup de son temps. Tel un conteur, il se coucha tranquillement, entourant ses pattes arrières de sa queue.

« Je vais te parler de tout ça, alors, Ishana n'en a peut-être pas eu le temps, ce doit être compliqué de s'occuper de tant d'enfants quand on possède un tel rang. » Fit-il dans un air songeur.

Il avait bien appuyé sur la partie enfant, désireux, éventuellement, de faire ressentir à Wissel le poids qu'ils représentait pour leur tendre mère.

« La Lande des Sans-Terres se trouve non loin d'ici, non loin du Lac-Au-Roi, c'est un territoire neutre et plutôt sec, il n'y a pas grand-chose là-bas. Le sol est rouge, craquelé et la végétation, les animaux, rares. »

Débuta t-il en se remémorant un instant cette terre l'ayant vu grandir et passer ses premiers mois, années. Cette terre qui l'avait vu devenir ce qu'il était à présent. Cette Lande, c'était un lieu de tranquillité, un petit havre tant bien même elle était dépourvue de vie.

« Non, les Lions du Feu viennent de la Terre de Feu, un lieu où la terre est rouge comme le sang, à ce qu'on m'a dit. Une terre aussi rude que les lions qui y résident. »

C'est ce que Samba lui avait toujours raconté, la ferveur des Lions du Feu, leur tempérament qui s'embrasait au rythme de leurs passions. Un clan où la place de Roi était prise par la force et qui se gardait de la même manière, il fallait être le plus fort pour oser diriger, rien à voir avec les monarchies de la Terre des Lions. Sur la Terre de Feu, il fallait se battre.

« Gentils... Hm, tu sais Wissel, les lions ne se résument pas à être gentils ou méchants, c'est plus compliqué que cela. Personne n'est tout blanc ou tout noir. » Soupira Vita doucement, fermant un instant ses yeux.

C'était d'ailleurs pour cela que Vita avait autant détesté qu'admiré son oncle. Pour cela qu'il avait tant chéri et repoussé sa chère mère... Pourtant, Ishana était parfaite à ses yeux. Il l'aimait profondément et ne parvenait pas à cracher sur ses défauts ou à ne pas la supporter, ensemble contre tous, cela avait toujours été ainsi. Et malgré ses erreurs, il pardonnait Ishana, pardonnait sa naïveté et sa trop grande bonté qui pourtant, chez les autres, agaçaient grandement le Fils du Feu.

« Samekh était un être peu apprécié par les autres et pourtant, certains de ses actes furent grands, il est mort en vengeant un être cher par exemple. Samba, elle, était une lionne aussi douce que farouche qui nous a beaucoup aimé, nous et les enfants de Samekh, Waasi et Tadji. Elle offrait sans compter mais savait être sévère pour nou-... Enfin, me recadrer. »

Malgré ses recadrages, Vita n'avait jamais cessé ses multiples bêtises.

_________________


Vita vous agace en #660000
Kit ©️ Aresak.
Personnage ©️ Prince Voldy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: La Famille Rouge [Wissel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Famille Rouge [Wissel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Carton rouge...
» Bouge ton boule, c'est pour moi qu'on déroule le tapis rouge... >>Libre
» Les rouge vs les bleu :Un jeune est assassiné à Montréal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
La Terre des Exilés — Outland
 :: La Termitière (Extérieur)
-