AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Pourriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 247
Localisation : Désert Jangowa - En exil

En savoir +
MessageSujet: Pourriture    Jeu 6 Juil - 15:48


Contexte InRP : Thug life Jangowa. Malgré les menaces de Djaili et Kina, Sayed finit par revenir dans les gorges plusieurs mois après sa première venue. Sa quête est toujours la même : trouver à manger.
Dernier mois d'exil.


[ Ce RP est libre mais à une priorité à Chayà. Pourquoi libre ? haha! ]

Décidément Sayed allait renommer cet endroit Les Gorges de l'Abondance. Ce coin abritait plus de carcasses que dans n'importe quel endroit du Désert. Que ce soit une mort par fatigue, maladie ou une chute accidentelle. Les vautours tournoyaient sans relâche au dessus des Gorges, renforçant ainsi la réputation de ce spot touristique du grand frisson pour les gamins issue de Prideland.

Pas une antilope cette fois. Sayed fronça les sourcils en dévisageant le cadavre. Cela ressemblait à un genre de chacal en plus gros et couvert de taches brunes. Assurément carnivore aux vu de la dentition. Le Jangowa analysa l'animal du museau puis ouvrit la gueule, enfournant l'encolure du canidé à l'intérieur de celle-ci. Ce n'était pas bien lourd. Il secoua la charogne de hyène de gauche à droite, vérifiant alors les derniers spasmes post-mortem.

Lorsqu'il esquissa un mouvement de demi-tour, les autres charognards manifestèrent leur mécontentement en une série de cris suraiguës.

- C'est à moi maintenant. Vous aviez cas vous bouger l'cul ! avait-t-il maugrée, en répondant à leur cris par un rugissement étouffé. Agacé par les piaillements, il commença à traina sa pitance avant que l'un des rats volants s'en prenne à sa queue, lui arrachant un pas chassé involontaire.

- ESPÈCE DE ...! Beuglant de rage, il lâcha momentanément sa prise quand il bondit pour tenter d'attraper son assaillant qui avait déjà fuit par les airs. - Tu paies rien pour attendre !





_________________
S A Y E D
Sayed vous hurle dessus en Firebrick
Fiche - RDM - Un RP avec moi ?

Kit © Moi/Sayed/Moumbu/Khaïrys


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3993-sayed-wrecking-ball?highl
avatar
MEMBRE - SHARKAN


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 348
En savoir +
MessageSujet: Re: Pourriture    Ven 7 Juil - 10:10

    Ils étaient arrivés depuis peu et Chayà se sentait bien ici. En pleine découverte du territoire, elle n’en ressentait pas encore ses limites, et elle profitait pleinement de pouvoir se balader seule. Ici, plus de contraintes, plus de risques. Ses parents n’étaient plus inquiets de la voir s’éloigner, ou moins que lorsqu’ils étaient sur la Lande en tout cas. De plus, elle restait raisonnable. Il ne lui serait pas venu à l’esprit de franchir les frontières – en tout cas pas tout de suite. Ses parents avaient été catégoriques, qui plus est, des lionnes en vadrouille circulaient en masse pour s’assurer que nul ne s’introduise. Une forteresse, voilà ce qu’était à ses yeux cette Terre d’abondance. Imprenable et fière. Elle était heureuse d’être là. Cela dit, elle n’était pas naïve et sentait la peur, la peine et surtout le doute chez les habitants d’ici.

    Sa grand-mère, qui s’était révélée Reine de Prideland était décédée depuis peu et son absence semblait les chagriner tous autant qu’ils étaient. Chayà, elle, n’était pas triste. Comment aurait-elle put l’être ? Elle ne connaissait en rien cette lionne qui répondait au nom de Kuzali. Elle était simplement en colère contre son père qui leur avait menti. Qui leur avait caché tant de choses et qui, surtout, n’avait pas réussi à leur faire confiance.

    Cependant, il lui arrivait parfois presque de culpabiliser face à son mutisme. Tous ici semblaient si touchés, si tristes qu’elle évitait d’arborer toute sa joie. Mais au moins, on ne la tourmentait pas et elle menait à bien son indépendance. Comme son père, Chayà avait cette habitude de se lever tôt et n’avait, contrairement à d’autres, pas besoin d’une grande quantité de sommeil. Elle descendit donc les marches de pierre alors que le soleil émergeait à peine pour se mettre à courir dans la savane, sans demander son reste. Personne ne s’inquiétait des absences de Chayà. Elle était ainsi et l’avait toujours été. D’instinct plus solitaire que sa fratrie, on ne s’en verbalisait plus. Surtout que ses frères et sœurs s’étaient assez vite intégrés et la petite lionne de suie savait qu’elle ne les laissait pas entre de mauvaises pattes.

    Prudente, elle avait tout de même avertie ses parents qu’elle allait se promener. Elle n’avait pas citer de destination tout simplement car elle même ignorait où ses pattes allaient la mener. Ils avaient acquiescé sans rien ajouter.

    Après une courte pause à l’étang, elle s’était donnée pour mission d’aller aussi loin que possible – mais toujours dans les limites. Elle courait, gaiement. Autour d’elle, tout était si dense, si grand. Elle retrouvait le même étonnement, la même joie que lorsqu’elle était allée dans la jungle. La Lande paraissait bien morne face à de tels territoires, et c’était vers eux que son cœur flanchait. Chaque recoin, chaque chose était à regarder de près, à découvrir. Sourire aux babines, elle arriva vers les gorges, dernier palier avant la fin. Après, le désert. Elle savait qu’elle n’avait pas le droit de continuer, et elle ne continuerait pas. De toute façon, elle était fatiguée. Ce territoire était vaste et arriver jusqu’ici lui avait prit du temps. Elle était d’ailleurs assez excitée d’être là. Bien qu’elle n’ait pas particulièrement le goût du risque, elle savait qu’un lionceau seul ici n’était pas chose recommandée.

    Cependant, elle restait dans les terres, alors pas de panique ! Elle fut surprise par une envolée et des hurlements lointains. La petite venait de plaquer ses oreilles sur son petit crâne sombre et ouvrait de grands yeux apeurés. Et si ils disaient vrai. Et si ces gorges étaient réellement dangereuses... Elle avait un peu du mal à croire que Prideland si bien gardé puisse protéger des zones dites « dangereuses », alors elle n’avait pas de soucis à se faire – pensa-t-elle afin de se rassurer.

    Courir ou aller voir ? Chayà répondit assez vite à cette question. Elle était trop curieuse. Puis, il s’agissait forcément de quelqu’un d’ici, donc, à quoi bon se méfier ? Pourtant, elle savait que c’était idiot de sa part – elle d’habitude si regardante. Mais, elle s’était juré d’être plus détendue face à l’adversité, moins sur ses gardes. Allait-elle être récompensé de ce lâcher prise ? Quelque chose lui disait que non...

    Elle avança à pas de velours en direction des cris – qui s’avéraient être des insultes d’ailleurs – pour découvrir un lion immense au pelage couleur du sable. C’était probablement un lion du désert. Dans les teintes, il lui rappelait sa grand-mère, Khayundi. Mais il était, évidemment, bien plus imposant. Ses pattes étaient grosses et sur son crâne, la crinière manquait. Son regard était mauvais et il semblait prêt à défendre son bout de viande coûte que coûte. Elle savait qu’elle aurait mieux fait de partir – après tout, il ne semblait pas l’avoir remarquer, probablement trop occupé à vociférer sur les vautours. Mais c’était plus fort qu’elle. De plus, dans un petit coin de sa tête restait l’idée qu’elle était sur Prideland, et si vraiment la situation tournait vinaigre, elle pourrait hurler à l’aide et se faire entendre sans grande peine... Surtout qu’ici, ça résonnait bien.

    Bref, elle prit donc son courage à deux mains et fonça, regard droit et tête haute vers le grand lion. Arrivée à sa hauteur, elle commença par effacer toute trace de malentendu :

    « N’aie pas peur, je ne vais pas te voler ton déjeuner. » Au moins, il n’allait pas l’agresser pour ça, elle.

    « Dis moi, je me trompe où t’es Jangowa ? »

    Chayà avait entendu parler de ce peuple du désert et n’était pas étrangère à leur histoire. Mais d’en voir un ici, dans les gorges, hors des dunes, ça lui échappait totalement. Elle les croyait complètement repliés – quelle aubaine ! Oui, bien que familière avec l’Histoire, elle ignorait certains de leurs rituels, et l’exil en faisait parti.

    Elle resta assez stoïque mais en rien elle ne se montrait menaçante. Espérant qu’il soit simple avec elle, elle restait là, droite, prête à tout. Car oui, bien qu’elle ignorât certaines coutumes, elle savait également que tous n’étaient pas des tendres, voir bien le contraire... Oui, Chayà avait changé. Elle se rappela brièvement sa rencontre avec Kozmotis, ce lion de l’orage. Elle s’était montrée si méfiante et sur ses gardes. Voilà que là, face à un danger notoire, elle restait sobre et calme... C’était à ne plus rien y comprendre.


_________________


avatar ©Kumbusho_signature par ©L.

Speach: #000000 | Rapport du Matin | Présentation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4194-chaya#92680
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 247
Localisation : Désert Jangowa - En exil

En savoir +
MessageSujet: Re: Pourriture    Dim 9 Juil - 18:13



L'arrivée d'un second félidé fit s'envoler les derniers volatiles encore en scène mais également la colère du jeune mâle. Mais c'est lors qu'il pivota pour reprendre son bien qu'elle revint à la charge et le piqua telle une tique. Était-ce encore un mirage ou une apparition matérielle du Diable ? Tous les contes de son enfance venait de se réincarner en petite lionne noire aux grandes billes azurés.
- N’aie pas peur, je ne vais pas te voler ton déjeuner. avait-t-elle commencée, pacifique.
Le plus grand avait bêtement répondu par un :
- ... Hein ?
- Dis moi, je me trompe où t’es Jangowa ?
- Dis moi, je me trompe où t'es une Charbonnée ? Ils s'étaient embrouillés en même temps. Cette scène aurait normalement dû aboutir sur un échanges d'excuses et de formules de politesse. Mais au lieu de cela, le rouquin la jaugea avec le plus grand des dédains, prêt à mordre. Qui aurait pu croire qu'un colosse de sa taille pouvait craindre une petite fille ? A chaque mouvement de pattes de la noiraude, le Jangowa les calquait dans le sens inverse. Cette pseudo-danse était destinée à examiner le corps de son adversaire. Même avec ce corps d'enfant, ou de lionne bien moins musclé que lui, Sayed la considérait comme une menace. Une menace immédiate.

C'est en réponse à cela qu'il s'élança vers elle, les crocs et les griffes au clair sans aucune forme de procès.


_________________
S A Y E D
Sayed vous hurle dessus en Firebrick
Fiche - RDM - Un RP avec moi ?

Kit © Moi/Sayed/Moumbu/Khaïrys


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3993-sayed-wrecking-ball?highl
avatar
MEMBRE - SHARKAN


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 348
En savoir +
MessageSujet: Re: Pourriture    Lun 10 Juil - 16:09

    Alors qu’elle eut ouvert la gueule, il en fit de même en lui donnant le sobriquet de charbonnée. Il se redressa, tel un colosse, pour se mettre à l’observer d’un œil mauvais. Elle déglutit, peu fière de sa bêtise. Elle avait été bête de se jeter dans la gueule du loup – et ce en tout état de conscience. Elle avait simplement voulu se « détendre » et voilà qu’elle se retrouvait face à un lion qui la dépassait en tout et qui ne semblait pas ravi de la voir marcher sur ses plates bandes. Le moindre geste qu’elle faisait se voyait répété par le félin qui la regardait de plus en plus mal.

    La charbonnée... Mais pourquoi... Ce fut comme un déclic. Il la prenait surement pour une lionne de la jungle, une Mositu – et tout le monde savait à quel point ces deux peuples là se vouaient une haine meurtrière sans égal. À peine l’eut-elle comprit qu’il bondit, toute griffes dehors. Elle plaqua ses oreilles sur son crâne et avança en courant, espérant passer entre les pattes du colosse de sable qui, avec un peu de chance, louperait sa prise. Elle courut de toutes ses forces pour passer sous le ventre en l’air du félin et réussi tant bien que mal à lui glisser entre les pattes - une première fois. Son cœur battait la chamade. Le mâle venait de revêtir le masque de la mort et ne semblait pas dans l’envie de parler tant son désir de la tuer était viscérale.

    La violence n’était pas dans ses cordes et elle prônait en premier lieu l’art de la diplomatie, elle n’était néanmoins pas folle. Ce lion là ne voyait en elle qu’un gueuleton, une ennemie qu’il voyait morte, et uniquement. La fuite, mais où ? Il courrait plus vite qu’elle et aurait bien vite fait de la rattraper. Elle avait eu de la chance de lui échapper une première fois, profitant de sa petite taille pour le contrer. Mais là, elle était cuite. Les gorges étaient vides, et le temps qu’elle cherche une cachette il serait trop tard.

    Elle eut pour la première fois le besoin de pleurer tant elle se sentait démunie et déjà morte et dévorée par ce lion sans vergogne. Alors, elle tenta le tout pour le tout, et couru, couru encore, sachant pertinemment qu’elle vivait ses derniers instants.



_________________


avatar ©Kumbusho_signature par ©L.

Speach: #000000 | Rapport du Matin | Présentation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4194-chaya#92680
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 247
Localisation : Désert Jangowa - En exil

En savoir +
MessageSujet: Re: Pourriture    Lun 10 Juil - 19:05




- J'te tiens!

Le Jangowa s'écrasa de tout son poids dans la poussière. Les pattes retenant fermement .. rien du tout ?! Quoi ? Il l'avait raté ?! A plat ventre sur le sol, Sayed ouvrit lentement ses paumes griffues et se rendit finalement compte que la jeune noiraude n'y reposait pas, morte écrabouillée. - Hein ? Le temps qu'il réalise, la petite femelle détalait déjà en sens inverse, pleurant à grands cris.
- Où tu penses aller comme ça ?! La voir s'échapper donna un coup de collier à l’exilé qui aussitôt remit sur pieds, s'élança à la poursuite de la petite. Sa première chasse aux charbonnés. Il fallait fêter cela comme il se doit!

Mais c'est qu'elle galopait vite pour une gamine, Sayed dû se cravacher pour espérer rattraper sa proie. L'énergie du déséspoir animait cette petite, c'était assez beau à voi-.. Non.
Dans sa course, le mastodonte écarquilla les yeux. Elle se dirigeait vers les plaines vertes de Prideland ?! Un peu plus et il allait la perdre !

Habité aux terrains arides, Sayed eut la dure tâche de se convaincre qu'il n'avait aucune chance en territoire herbeux. Pas encore du moins. Il fallait la tuer, ici et maintenant. Quand il réussit à entrapercevoir les jarrets en mouvement de Chayà, le lion des sables fit claquer ses crocs contre les jambes de la fugitive accompagné d'un coup de patte dans un mouvement de balayette. Tous ces coups dans l'espoir la stopper afin de pouvoir lui briser le cou.


[ Tu peux fuir jusqu'en territoire Prideland où quelqu'un sera libre de t'aider, ou sinon on peut tout faire dans ce RP! Tu peux faire une réponse avant que quelqu'un d'autre intervienne, si tu veux c: ]



_________________
S A Y E D
Sayed vous hurle dessus en Firebrick
Fiche - RDM - Un RP avec moi ?

Kit © Moi/Sayed/Moumbu/Khaïrys


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3993-sayed-wrecking-ball?highl
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 13 Féminin
Nb de Messages : 333
En savoir +
MessageSujet: Re: Pourriture    Lun 10 Juil - 22:05



    La mort de la reine Kuzali pesait dans tous les cœur et en particulier dans celui de la famille royale. Awena essayait de faire bonne figure devant les membres du Clan mais au fond d'elle elle était ravagé par la tristesse et la haine. Pourtant l'arrivée des enfants de Sadaka et Kuzali l'avait un peu ... Comment dire ? Réjouie ? Elle les aimait bien ces lionceaux ! La féline au pelage Soleil n'avait eut l'occasion de beaucoup leur parler mais ils intriguaient beaucoup Awena.

    Ce matin la Princesse du Soleil c'était levée très tôt et avait quitté la tanière. Ses pas l'avaient guidé instinctivement jusqu'à la tombe de sa mère. Elle s'était assise juste devant et avait lancé :

    - Maman ... Les enfants de Taali et Sadaka sont arrivés, il sont très gentils. Aithya possède l'héritage du Soleil comme moi ! J'espère que tu es fière de nous !

    Awena resta encore quelques instants à cet endroit puis elle décida de partir. Elle marcha sans trop savoir où aller, elle évitait le plus possible les autres lions ou lionne.

    Le soleil était haut dans le ciel. La princesse Héritière n'était toujours pas rentrée au Rocher. Perdue dans ses pensées, la princesse vagabondait un peu. Arrivée aux Gorges, deux voix lui parvinrent :

    - Dis moi, je me trompe où t’es Jangowa ?

    - Dis moi, je me trompe où t'es une Charbonnée ?


    Si il y en avait une que la princesse ne connaissait pas, elle connaissait l'autre ... Chayà. Awena analysa les paroles, si celui qui avait parler était en deuxième était un Jangowas ... Il avait dû prendre la petite lionne noir pour une Mositus !!!

    Paniquée, Awena courut vers l'endroit ou elle avait entendue le bruit. Là bas elle vit le lion jaune se jeter sur la petite. La princesse s'attendait au pire mais Chayà parvint à s'échapper. Elle se mit à courir. Rapidement et discrètement, Awena la suivit. Alors qu'elle allait la rattraper, le Jangowas lui fit une balayette et la petite lionne tomba. La Princesse du Soleil bondit et se plaça juste devant elle, les crocs dévoilés, les griffes sorties et les oreilles plaquées sur sa tête. Elle gronda à l'adresse du lion :

    - Ne l'approche pas.


    Awena savait pertinemment qu'elle ne ferait pas le poids fasse à ce lion mais elle voulait surtout pas que sa nièce se fasse blessée, voir pire ...



_________________

Kit by Kosa merkiiiiiiiii ❤❤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3723-awena-princess-of-pridela En ligne
avatar
MEMBRE - SHARKAN


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 348
En savoir +
MessageSujet: Re: Pourriture    Mar 11 Juil - 14:33

    Sa voix se mit à résonner dans la plaie béante qu’étaient les gorges. Il n’avait pas apprécié du tout que sa proie lui glisse entre les pattes et son cri semblait plus vil encore. Elle n’avait réussi qu’à le mettre hors de lui en s’échappant et voilà qu’il allait lui faire payer. La tête lui tournait et ses pattes – auparavant si vives – se mirent à trembler légèrement dans sa course : elle était finie. Derrière elle, la terre se mit à vibrer. Le colosse arrivait, gueule ouverte, crocs claquants vers ses petites pattes. Soudain, l’épée de Damoclès tomba et vint s’abattre sur elle. D’un coup de patte, il la fit valdinguer sur le sol, soulevant dans sa chute un petit nuage de poussière. Elle roula un peu sur le côté. Ses larmes coulaient toujours mais elle avait fermé les yeux, haletante. Elle allait mourir et n’opposait plus aucune résistance. À quoi bon ?

    Soudain, une voix fit écho dans sa tête. Etait-elle déjà morte ? Etait-elle déjà ailleurs, dans un haut delà fantasmagorique ou tous pouvait la voir, l’entendre, et l’accueillir ? « Ne l’approche pas », voilà ce que disait la voix. La petite avait dut perdre connaissance une fraction de seconde et n’arrivait à savoir si tout ceci était réel ou non, et, surtout, si elle était toujours vivante.

    Elle se mit à remuer un peu des épaules et se rendit compte qu’elle avait encore conscience de son corps. Peut-être même qu’elle se réveillait d’un cauchemars et qu’elle était toujours au rocher ! Elle ouvrit péniblement les yeux. En haut, le ciel, à gauche, à droite, les gorges. Elle n’avait pas rêvé, mais elle n’était pas morte non plus. Elle gisait là, sur le sol. La petite se redressa alors, comprenant que quelqu’un était venu à son secours. Cependant, quand elle découvrit le pelage clair de sa tante, elle n’en fut pas vraiment soulagée. Bien sur, elle se félicitait d’avoir été secourue, mais elle venait – en plus de mettre sa vie en péril – de mettre sa tante, héritière de Prideland, en danger.

    En effet, Awena était seule et, face au grand Jangowa, elle ne payait pas de mine. Chayà se redressa alors, étourdie, pour se cacher derrière les pattes de sa tante. Le mâle avait l’air de perdre patience et sa soif de sang coupée à la dernière minute lui avait donné un air plus grave encore. Enfin Chayà pouvait le voir de près sans fuir. Sa tête était grosse, énorme même, sur son crâne manquait quelques poils et son visage était étrangement creusé et criblé de cicatrices. Surement un exilé pensa-t-elle. Cela dit, elle restait méfiante et le cœur encore battant. Sur ses joues poussiéreuses, les larmes avaient séchées laissant place à des sillons presque crouteux, mais elle ne pleurait plus... Elle attendait, muette. C’était bien une des rares situations où elle se disait qu’il valait mieux ne rien dire du tout....


_________________


avatar ©Kumbusho_signature par ©L.

Speach: #000000 | Rapport du Matin | Présentation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4194-chaya#92680
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 421
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: Pourriture    Mar 11 Juil - 15:45


Vita vadrouillait comme à son humble habitude, errant sur Pridelands sans vraiment se soucier du tracas que, encore, cela pourrait causer. Le menton haut, la queue se balançant tranquillement de gauche à droite, il s'avançait en direction des Gorges dans l'espoir de dénicher une carcasse. Il venait d'ailleurs de voir quelques vautours tournoyer sombrement au-dessus des Gorges. Il fallait espérer qu'ils n'aient pas tout dévoré. Quoique... Peu importe, il profiterait de l'ombre et de la fraîcheur d'un renfoncement dans la roche, s'il le fallait. Il n'aurait pas perdu son temps, n'est-ce pas ?

Il se stoppa cependant en apercevant un éclair doré passer non-loin et descendre dans les Gorges, la course effrénée, comme si la lionne avait été piquée soudainement par une mouche. Un rugissement fut audible, il semblait y avoir du grabuge plus bas, qu'est-ce que cela pouvait donc être ? Intrigué, Vita accéléra un peu le pas et se posta en haut de la crevasse, les griffes sorties, scrutant la scène tout d'abord d'un air profondément neutre. Un Jangowa, une lionne dorée qui ressemblait fortement à feu Kuzali et.... une petite lionne noire ? Les prunelles de l'Enfant du Feu s'écarquillèrent à la vue de Chayà qui semblait avoir prit un coup, elle se redressait doucement, l'air étourdie. Vita entendit alors du bruit derrière lui et il se détourna, les oreilles en arrières, apercevant une lionne rousse.

« Je crois que votre princesse va avoir des problèmes. »

Fit-il dans un léger sourire, scrutant de ses mirettes la rousse avant de braquer à nouveau son regard plus bas. Si elle était bien une Pridelanders, cette rouquine, elle allait sûrement bondir sur ce Jangowa à la gueule toute balafrée. Et... Vita n'avait pas envie d'être en reste. Sournois, il trotta le long des Gorges avant d'opter pour un sentier adéquate, descendant silencieusement et prudemment. Il était derrière l'intrus. Accélérant son trot, le Fils du Feu entrouvrit sa gueule et échappa ses griffes, poussant fortement sur ses appuis, il bondit sur le Jangowa. Vita s'agrippa à lui, postérieurs toujours sur le sol, essayant de mordre sa croupe férocement, oreilles en arrière. Il comptait bien faire déguerpir ce jeune, surtout que la princesse, aussi furieuse semblait-elle être, ne payait pas de mine, n'était pas bien musclée et on voyait de l'hésitation dans son regard. Pas une garde excellente pour la fille de Sadaka, donc.


_________________
Enfant du Feu.
Wild and strong, you can't be contained.
Never bound nor ever chained.




Vita vous agace en #660000
Avatar © Awena. Signature © Akinyi.
Personnage © Prince Voldy



Dernière édition par Vita le Mar 11 Juil - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 17 Féminin
Nb de Messages : 264
En savoir +
MessageSujet: Re: Pourriture    Mar 11 Juil - 19:18




Pourriture
Sayed, Chaya, Awena, Vita, ....




Comme souvent depuis sa rencontre avec le Jangowa, Kina s'était donné pour mission d'aller vérifier que celui-ci ou l'un de ses camarades ne tente plus aucune intrusion sur les terres des Pridelanders. Après tout, aussi longtemps qu'ils traineraient dans les parages, les habitants du clan ne seraient pas en sécurité, selon elle. Pensant que les lions des sables n'étaient pas assez courageux pour oser venir à nouveau, elle avait cependant constaté la force de cet adolescent qu'elle avait combattu lors de son escapade dans les gorges, et comprenait que si les siens prenaient trop confiance en eux en pensant Prideland sans surveillance, ce ne serait pas une bonne chose.

Seule, elle restait néanmoins sur ces gardes à chacune de ces patrouilles. Elle ne ferait plus l'erreur d'emmener sa fille ou n'importe lequel de ses enfants se balader aux bord des frontières, avec les récents événements, cela se faisait trop dangereux. Aussi les avait-elle laissé avec leur père, certaine que celui-ci saurait les empêcher de faire quoique ce soit de répressible.

Jusqu'ici, sur son chemin, tout paraissait calme. La cheffe des chasseresses faillit même songer à faire demi tour, pensant qu'il ne serait pas nécessaire d'aller plus loin. Elle avait surveillé les gorges depuis le haut des falaises les enserrant, jusqu'ici sans rien apercevoir.. Cela était bon signe.

"Bien, une bonne chose de faite."

songea-t-elle à voix haute, jetant un dernier coup d'oeil aux alentours. Mais alors, un son lui parvint aux oreilles.. Un rugissement, des grognements qui se rapprochaient peu à peu de la plaine qu'elle venait à peine de regagner. Peut-être s'agissait-il là d'une simple escarmouche entre deux habitants de ces terres, mais elle préférait aller vérifier de ses propres yeux, aussi se dirigea-t-elle à pas rapide vers ces étranges sons.

Au fur et à mesure qu'elle approchait de la scène, des petits cris se mèlèrent aux grondements.

"Ne l'approche pas."

lança ensuite une voix, forte et claire, que tout pridelander reconnaîtrait entre milles. Il s'agissait de l'une des princesses. Sans plus attendre, Kina redoubla d'efforts et accéléra. Bien vite, elle aperçut au loin les silhouettes de deux lions dorés. L'un d'eux était Awena, la princesse héritière, et l'autre...

"Encore lui?!"

songea la femelle aux yeux vairons sans retenir un grondement de frustration. Le Jangowa de l'autre jour, c'était lui! Mais de qui pouvait bien parler la princesse dans ces précédentes paroles? Non loin, une boule de poils gisait sur le sol.. Et c'est elle que le bougre paraissait viser.

"Je crois que votre princesse va avoir des problèmes. "

lança soudainement une voix encore inconnue pour elle. Un lion rouge qu'elle n'avait pas aperçut - trop occupée à analyser la scène, se trouvait là.. Mais Kina n'y prêta pas attention longtemps. A peine eut-elle reconnu son adversaire d'autrefois, et aperçut sa pauvre proie qu'elle fondit tout droit dessus. Fini les tentatives de bavardage, celui-ci n'entendrait rien à ses revendications de laisser la petite tranquille.

Il n'avait pas prêté attention à ses avertissements la dernière fois, alors, il le paierait aujourd'hui. Jetant un rapide coup d'oeil à la princesse et à la petite afin de s'assurer qu'elles n'étaient pas en mauvais état, elle fixa de nouveau sa cible..

Fonçant droit sur le sablé, la lionne sortit les griffes. Et, lorsqu'elle fut assez proche à son goût, elle bondit droit sur l'adolescent qui avait à nouveau éveillé sa colère, bien décider une nouvelle fois à lui faire mordre la poussière.

Maiiis cette fois, elle n'était pas seule. Le lion rouge qu'elle avait aperçut avait bondit sur son adversaire en même temps qu'elle, ce qui leur apporterait peut-être l'avantage. Pourtant, cet inconnu ne paraissait lié aux Pridelanders.. Peut-être le Jangowa s'était-il tout simplement attiré les foudres de cet étranger, comme il paraissait si bien le faire? A vrai dire, les raisons de cet affrontement entre les deux mâles importait peu la chasseresse. Cette fois, à deux contre un, il n'aurait aucune chance de remporter le combat.

"Tu es plus têtu que je me le serai imaginée, Jangowa ! Ou alors n'est-ce là que de la stupidité?!"

gronda-t-elle en atterrissant lourdement en sa direction. Elle avait tout fait pour atterrir droit sur son avant main, griffes sorties afin de s'agripper fermement à sa peau.. Néanmoins, il lui aurait suffit d'esquiver pour qu'elle se retrouve à côté, prête à attaquer à nouveau.




_________________
MERCI JEN:
 

Kit par Romane 2308 (moi) • Voir le Rapport du Matin
Comptes: Kina, Wema, Kaya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t1426-kina-rapport-d-une-pridel
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 20 Féminin
Nb de Messages : 247
Localisation : Désert Jangowa - En exil

En savoir +
MessageSujet: Re: Pourriture    Mar 11 Juil - 21:07



Son coup avait porté ses fruits, la Charbonnée trébucha, pirouetta au sol avant de s'immobiliser le corps couvert de spasmes. Tandis qu'il s'élançait pour l'achever, une lionne au pelage dorée s’immisça entre lui et son trophée, les crocs à l'air libre.

- Ne l'approche pas. le prévint-t-elle, guettant ses moindres mouvements. Sayed, qui n'allait se laisser dicter sa conduite par une femelle, orienta le coup destinée à Chayà vers la Princesse. Sans discontinuer son mouvement, il allait encercler le coup de la femelle pour atteindre son cou qu'il fut attaqué de dos par un invité indésirable. Les crocs du lion de Feu percèrent la barrière de sa peau le faisant hurler de colère.

La douleur le fit se tortiller comme une anguille, le jeune lion balança sa croupe loin de l'autre mâle tout en le repoussant à coup de pattes répétitifs. Qu'est-ce qu'ils avaient avec son arrière-train ?! D'abord les oiseaux et maintenant, ça ?! Un charbonné géant! Comble du malheur, un nouvelle voix :
- Tu es plus têtu que je me le serai imaginée, Jangowa ! Ou alors n'est-ce là que de la stupidité?! ... familière.

La lionne fonça tête baissée dans le capharnaüm qu'était le combat peu glorieux entre Vita et le Jangowa. Dos au sol et attaqués de tous les fronts, l'éxilé parvint miraculeusement à s’extirper du chaos en harponnant violemment l'épaule le lion rouge et en lui grimpant dessus comme si il s'agissait d'une falaise. Son dos incliné servant de marche, il bascula de l'autre coté par une galipette maladroite. Admettre sa difficulté ? Plutôt mourir. Encore que sa démarche de fuite en disait un long sur son état. Il se démena à éviter l'assaillant le plus ardue, donc le lion noir. Et contrairement à ce qu'on aurait pu attendre du Jangowa hargneux, celui-ci se mit à fuir, jetant quelques coups d’œil derrière lui.

Il s’arrêta quelques instants, le regard vers eux et visant la chasseresse. La gueule ruisselante de bave et de sang, il passa sa langue sur ses babines avant de reprendre sa route. Non sans en oublier sa carcasse de hyène évidemment.

[I'm out o/]

_________________
S A Y E D
Sayed vous hurle dessus en Firebrick
Fiche - RDM - Un RP avec moi ?

Kit © Moi/Sayed/Moumbu/Khaïrys


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3993-sayed-wrecking-ball?highl
avatar
MEMBRE - SHARKAN


À mon sujet

Age : 23 Féminin
Nb de Messages : 348
En savoir +
MessageSujet: Re: Pourriture    Mer 12 Juil - 11:09

    Alors que tout semblait perdu, une ombre rouge bondit sur la croupe dudit Jangowa. Chayà discerna dans la bataille les traits flamboyant de Vita. Quelle ne fut pas sa surprise – et son bonheur – de voir que leur sauveur n’était autre que l’exilé qu’elle avait craint ne jamais revoir en venant s’installer ici. Elle ne put retenir un sourire. Elle était soulagée et émue de l’apparition du lion – son sauveur ! Leur sauveur. Une autre lionne apparut aussitôt. Chayà l’avait reconnu sans peine. La lionne n'était autre que la mère de Dafina, une amie déjà proche de sa grande soeur, Aithya. Chayà s'entendait également bien avec la petite lionne et ses frères et vouait - sans le dire - une admiration sans pareil face à leur grand frère, Djaili. Son pelage clair et ses grands yeux ne la laissaient pas indifférente. Quoi qu'il en soit, cette dernière semblait tout aussi décidée que Vita à mettre un terme au vil dessein du félin couleur de sable et, à deux, ils les eurent vite tiré d’affaire.

    Voilà que le tyran se retrouvait à mordre la poussière. C’était à son tour de souffrir, et Chayà ne pouvait que se réjouir de voir quitter son visage cet air narquois et mauvais. Il réussi néanmoins à s’extirper des griffes pour fuir, la queue entre les jambes. Ils étaient sauvés ! Le cœur de la petite battait encore aussi fort qu’au début mais ses craintes étaient calmées. Cela dit, elle y réfléchirait à deux fois à l’avenir. Aller ainsi s’attirer la foudre des étrangers, une fois, pas deux ! Dans un dernier désespoir – surement les nerfs qui lâchaient de cette montée d’adrénaline - elle cria de sa voix rauque et enrouée :

    « Vita ! » puis elle couru se réfugier dans les pattes du grand mâle et enfoui sa tête dans son pelage chaud. Elle avait honte que tous la voient ainsi. Démunie, larme à l’œil et faible. Si faible qu’ils avaient dut être trois pour la sauver. C’était pathétique, et pourtant, elle avait encore envie de pleurer.

    « Merci, merci à vous trois de m’avoir sorti je... je suis désolée... » Déclara-t-elle, dégageant son étreinte de la seule personne ici présente qu’elle connaissait bien.

    « Je ne pensais pas me mettre en danger ici, je ne savais pas que les jangowas pouvaient sortir de leur désert... »

    Avouer ses faiblesses était quelque chose de difficile pour la petite lionne de suie – surtout quand il s’agissait de mettre en avant son ignorance. Cependant, elle était obligée de se justifier mais aussi de comprendre ce que faisait ici ce grand lion des sables. Chayà posa ses grands yeux bleus sur Awena. Celle-ci avait été courageuse de se mettre en travers des deux félins, sachant pertinemment qu’elle ne faisait pas le poids. Elle s’était mise en danger pour elle et l’enfant ne savait comment la remercier. Elle tremblait encore et pourtant, elle essaya de lui sourire pour dire :

    « Merci Awena je... je suis désolée de t’avoir mise en danger. »

    C’était impardonnable. Voilà que l’héritière, la future Reine de Prideland aurait put mourir – pire, par sa faute. Elle eut soudain envie de vomir. Voilà que tous étaient en deuil de leur Reine, un autre décès royal n’était pas le bienvenue. Elle déglutit, honteuse. Jamais plus elle ne devait agir ainsi, mais bien l’inverse. Tous devaient protéger Awena, et elle aussi, peut-être aujourd’hui plus encore. Elle lui était redevable et lui devait la vie. C’était la sienne contre la sienne. Famille, devoir, honneur. Chayà devait lui rendre la pareille...


_________________


avatar ©Kumbusho_signature par ©L.

Speach: #000000 | Rapport du Matin | Présentation

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4194-chaya#92680
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 13 Féminin
Nb de Messages : 333
En savoir +
MessageSujet: Re: Pourriture    Mer 12 Juil - 14:51

Awena savait qu'elle ne faisait pas le poids. Elle ne put s'empêcher de fermer les yeux lorsqu'elle vit le Jangowas lui bondir dessus. Elle allait mourir, elle ne réussirait même pas à protéger Chayà ... Alors qu'elle était persuadée de se faire tuée, la princesse au pelage Soleil fut très surprise de ne rien sentir. Était-elle morte ? Ses yeux se posèrent alors sur la petite lionne. Elle était cachée derrière ses pattes. Elle suivit son regard et put voir le lion sable se faire attaquer par ... La version mâle d'Ishana ...

Très surprise, la princesse ouvrit les yeux ronds sans vraiment comprendre ce qui se passait. En quelques secondes, le gros lion était à terre. Impressionnée, la Princesse du Soleil ouvrit légèrement la gueule. Une nouvelle arrivante arriva, Kina. Elle grogna à l'adresse du Jangowas :

- Tu es plus têtu que je me le serai imaginée, Jangowa ! Ou alors n'est-ce là que de la stupidité?!

Elle lui sauta dessus et le griffa. Finalement, le lion sable choisit l'option de fuir. Awena ne chercha même pas à le poursuivre. Elle jeta un regard à Chayà qui alla se jeter dans les patte du lion rouge. Ele y resta quelques instants avant de se dégager et remercier les trois félins :

- Merci, merci à vous trois de m’avoir sorti je... je suis désolée...

La petite brune semblait au bord des larmes. Awena sourit d'un air réconfortant avant que Chayà reprenne :

- Je ne pensais pas me mettre en danger ici, je ne savais pas que les jangowas pouvaient sortir de leur désert..

La Princesse du Soleil elle aussi avait été surprise la première fois qu'elle avait vu Jangowas. Mais elle avait appris que ces adolescent étaient en " exil " , ce qui consistait à quitter son Clan pendant tout le la durée se l'adolescence. Awena s'assit et expliqua à sa nièce :

- Ce Jangowas devait sûrement être en exil, durant cette période, il peut sortir du Désert.

Les prunelles de Chayà se posèrent sur elle. La lionceau avait les mêmes yeux que Taali mais avait le pelage de Sadaka. Elle était un parfait mélange de ses deux parents. Le regard de la Princesse s'orienta vers Kina et le lion. Elle les remercia respectueusement :

- Merci beaucoup d'être venus !

Après quelques secondes de silence, Chayà dit à Awena :

- Merci Awena je... je suis désolée de t’avoir mise en danger.

- Ne temps fais pas Chayà, ce n'est pas de ta faute. Et le principal c'est que personne ne soit blessé.

La féline rassura du mieux qu'elle put sa nièce. Ce n'était pas sa faute.

hrp:
 

_________________

Kit by Kosa merkiiiiiiiii ❤❤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3723-awena-princess-of-pridela En ligne
avatar
PLAYER04


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 421
Localisation : En vadrouille.

En savoir +
MessageSujet: Re: Pourriture    Mer 12 Juil - 15:23


Ses crocs percèrent la peau, attrapèrent la chair du Jangowa mais Vita fut tout de même contrait de lâcher lorsque son adversaire se débattit, faisant volte-face pour l'attaquer. L'Enfant du Feu, agile, dansait sur ses pattes pour éviter les coups et en renvoyer, scrutant sa cible attaquée par la lionne rousse. Ils étaient deux sur lui, que pourrait-il y faire ? Vita grogna de douleur lorsque, pour se relever et fuir, le Jangowa harponna son épaule et passa par-dessus lui. Vita répliqua d'un furieux coup de patte, tranchant la chair du poitrail de son adversaire en rugissant de colère. La poussière s'élevait tout autour d'eux, piquant les yeux, le nez et la gorge mais le vagabond n'y prit pas garde. Son épaule était en feu, il n'y était pas allé de main morte, ce fichu exilé Jangowa !

Scrutant d'un œil mauvais le jeune lion jaune s'éloigner, Vita secoua un peu son épaisse crinière, jetant finalement un coup d’œil à son épaule sanglante et ignorant le regard lourd de Sayed. Le mâle de Feu soupira, léchant un peu sa plaie quand la voix de la petite Chayà fut audible. Il sentit le corps de la jeune lionne contre lui et il baissa son regard sur Chayà, un léger sourire en coin, observant son corps pour voir si elle n'était pas blessée. Il leva alors une patte pour la serrer un peu contre lui, pour la réconforter un peu après une telle épreuve. Mais heureusement, il y avait eu plus de peur que de mal, visiblement. Ses yeux étaient rougies et les larmes avaient tracé de beaux sillons.

« Les dangers sont partout, même sur un territoire aussi sain de Pridelands. » Fit remarquer l'Enfant du Feu à la noiraude. Ce n'était pas une remontrance, simplement l'évocation d'un fait. Vita se mit de profil à tout le beau monde, préférant ne pas laisser voir sa blessure sanguinolente. Il irait se faire observer par sa jumelle, le trajet serait peut-être un peu long mais ça irait, il en avait vu des pires. Outrepassant donc la douleur, le rouge posa ses mirettes de braises sur Awena.

« Princesse, ce n'est pas en agissant de la sorte que vous ferez long feu. Vous avez été stupide, il n'aurait fait qu'une bouchée de vous et votre Royaume aurait encore pâtit d'une perte royale. »

Remarqua Vita d'un air neutre. Il s'en fichait bien mais voyez, il avait besoin de souligner, d'appuyer sur ce point précis. De mettre en lumière que la jeune lionne du Soleil n'avait pas été bien maligne, Vita ne voyait pas là du courage mais purement et simplement de la bêtise. Le rouge baissa alors son regard sur Chayà, silencieux un instant avant d'élever à nouveau sa voix suave.

« Elle s'est mise en danger seule, Chayà. Tu n'as même pas à t'excuser. Mais... Que fais-tu sur Pridelands ? » Demanda le rouge, sincèrement intrigué.

Il porta alors son regard sur la lionne rousse qui avait aussi entamé le Jangowa. De ce qu'il avait entendu, elle le connaissait. Ainsi, elle aussi aurait droit à... une remarque made in Vita. Le minois toujours si neutre, il lui adressa également la parole.

« Eh bien, on dirait que Pridelands à du mal à surveiller ses frontières. Les morts ne vont faire que s'empiler, si cela continue. »

[Pas de soucis, Awena o/]

_________________
Enfant du Feu.
Wild and strong, you can't be contained.
Never bound nor ever chained.




Vita vous agace en #660000
Avatar © Awena. Signature © Akinyi.
Personnage © Prince Voldy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t4011-vita-l-histoire-d-une-ame

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Pourriture    

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourriture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Retour des choses. || Rapier
» kahlan ∞ je suis la pourriture de ce monde
» ma récolte
» Moundir : FAIBLE,CORROMPU,POURRITURE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Le Glorieux Royaume — Prideland
 :: Les Gorges
-