Informations
Topsites

Votez et réclamez vos points ICI !

Réseaux
Crédits

Bannière dessinée par Odon, Metua, Choyo, Jen, Yetsa, Rana & Eshina

Design & Codage © Tadji, Soto & Angola

Musique du lecteur © Stardiva Music

Optimisé pour Mozilla Firefox

Jeu déconseillé aux -12 ans

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Les Fleurs du Mal /Pv Sumu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MEMBRE - RANJANA


À mon sujet

Age : 99 Féminin
Nb de Messages : 136
Localisation : Over the hills and far away

En savoir +
MessageSujet: Les Fleurs du Mal /Pv Sumu   Lun 3 Juil - 14:05

Les Fleurs du Mal
@Sumu

Alors on se souviendra que je me suis noyée sans toi.

Ranjana se retourna une dernière fois vers le royaume des Marozis, parcourant la plaine désolée de ses yeux bleus ; puis elle se décida, et s'éloigna rapidement de l'endroit qui l'avait fait grandir.

Le soleil se couchait et projetait des lumières d'or et de rose sur les alentours alors qu'elle s'en retournait vers la terre libre, cet endroit proche de l'utopie dont elle avait entendu les kulisha parler bien des fois ; cet endroit où elle avait rêvé de retourner, autrefois, mais dont il ne restait aujourd'hui dans sa mémoire que de simples images ; leur goût s'était estompé, la couleur s'était atténué, et au final, même son attachement s'en était allé.

C'était donc vers Freeland qu'elle se rendait, à la recherche de celle qui avait toujours été sa plus proche et sa plus formidable amie : Sumu. Qu'allait-elle penser quand elle la verrait ? Ne serait-elle pas repoussée par les changements dans son apparence ? Ranjana n'avait jamais été jolie, mais ce n'était pas un critère sur lequel la princesse l'avait jamais jugé. Avec l'entrainement de Jeuri, elle possédait des cicatrices en plus, c'est vrai - mais elle était désormais musclée et forte comme bien des grands lions, elle pourrait aisément servir la couronne et défendre la future reine s'il le fallait - comme elle l'avait toujours fait, comme elle avait promis qu'elle le ferait toujours ; comme ces parents qu'elle avait oubliée et qui étaient autrefois les siens l'avaient fait.

Au fur et à mesure que la lionne avançait, au coeur de la nuit noire qui était désormais tombée sur elle pour la couvrir de son manteau d'obscurité, elle sentait l'excitation et la crainte grimper en elle, qui avait pourtant appris à se défaire de ces sentiments. Est-ce que Sumu avait changée ? Elle ne pouvait que s'être embellie, avoir gagnée en grâce et en majesté ! Allait-elle bien ? ... Voudrait-elle toujours de sa garde du corps à ses côtés ? Le doute enserra le coeur de Ranjana, ce coeur qui battait la chamade en pensant aux retrouvailles qui l'attendait par delà la frontière : elle était comme une enfant trop excitée, se trouvant à laisser échapper un rire léger, trop léger, en s'imaginant tout ce qui se passerait, ce qu'elles se diraient.

Éclairée par la lune, l'astre des amants, Ranjana progressa la nuit entière vers son but, incapable de trouver le sommeil, espérant qu'elle trouverait rapidement le Joyau de Freeland. Elle avait tant de choses à lui dire, à lui apprendre, à lui avouer... Oserait-elle ?

Le soleil se levait quand elle posa enfin les pattes sur le Royaume de Freeland. L'air était frais, à peine réchauffé par les doux rayons d'or et de rose qui se glissait doucement hors de leur couverture d'horizon, se fondant dans les légères brumes matinales qui s'attardaient au dessus de l'herbe tel un linceul. C'était... Splendide. Les odeurs lui rappelaient de vieux souvenirs, trop vieux pour qu'elle parvienne à se les remémorer correctement ; mais ces couleurs, et cette verdure ! Cette verdure qui faisait tant défaut aux terres désolées où elle habitait désormais !

Ses pas la menèrent vers un petit ruisseau, où elle se déshydrata rapidement avant de continuer son chemin. Maintenant qu'elle était sur place, elle ne savait pas trop comment faire pour retrouver la lionne qu'elle aimait ; mais si le destin était avec elle, alors peut-être qu'elle y parviendrait rapidement... Pourrait-elle rester ici, à ses côtés, sur ces terres où ses pattes désormais incapables de rentrer les griffes s'enfonçaient dans la végétation, où l'eau coulait en ruisseau cristallin, où tout semblait si parfait qu'elle ne parvenait plus à se sentir chez elle, mais étrangère sur des terres qu'elle ne méritait pas, oubliant un instant que sous la terre qu'elle foulait, les carcasses des combattants aux noms oubliés s'étaient décomposées pour devenir ce qu'elle admirait tant ?
© 2981 12289 0

_________________
Signa 1
Signa 2


Kit by Ajjin & Awena - Chara' (c) Vandraren
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3012-ranjana-bow-to-the-crown
avatar
MEMBRE - SUMU


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 539
En savoir +
MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal /Pv Sumu   Dim 23 Juil - 20:00

Les fleurs du mal



Sumu & Ranjana


Depuis maintenant plusieurs heures je marche le long des montagnes humides. De long en large, prenant un chemin, revenant sur mes pattes puis engagent un nouveau chemin dans une autre direction. Je réfléchissais en marchant et j’étais indécise. Je n’avais pas eu de nouvelle par vautour depuis plusieurs mois.

D’habitude maman m’en envoyait un de temps à autre pour m’informer des nouvelles. Evidemment c’est toujours les exploits de Gizani « Votre mère voulait à tout prix que je vous parle de Gizani, il va bien, il apprend tellement vite […] » Blaablabla. Je roulais à chaque fois des yeux mais au fond de moi, lorsque j’obtenais des nouvelles c’était des bouffées d’air frais à chaque fois.

Mais là, rien. Plus rien. Est-ce que c’est une tactique pour que je reste concentrer sur ma mission ? Non, elle m’en aurait avertie par vautour qu’elle arrêterait de m’envoyer des informations pour ma sécurité ou la leur.

Alors j’en étais là, à réfléchir si je devais envoyer un messager des cieux pour savoir s’ils allaient bien. Mais cela ferait trop plaisir à Gizani, savoir que je m’inquiète pour eux. Je vois d’ici son sourire mesquin et vicieux « Alors grande sœur, t’as peur maintenant ? » NON !!

Je me retournais rempli de colère, frappant le sol de mes pattes, arrachant quelques brins d’herbe et envoyant un nuage de poussière dans l’air. Je ravalais le tout, un gout de sel en bouche. Non, je ne pouvais pas me permettre de lui laisser une telle satisfaction. Ce petit abruti ne mérite pas mon attention. Ce n’est pas pour lui que je m’inquiète, c’est surtout pour maman et ma plus fidèle amie.

A l’heure actuelle comment aller-t-elle ? Je levais le nez vers le soleil qui commençait à monter bien haut dans le ciel. Elle devait surement se reposer à l’écart du groupe ou critiquer Gizani. Je souris à cette idée. Puis mon sourire éphémère s’évanouit. Je repris la route moins agitée jusqu’à arriver près d’un petit ruisseau. Je ne me serais pas arrêtée ici mais une odeure mis mes sens en alerte. Quelqu’un était ici, quelqu’un qui n’était pas Freelander. À l’aguet j’écoutais un instant avant de me lancer.

J’approchais discrètement, comme je savais si bien faire, aucun bruit à mon approche. Approchant je découvris une lionne musclée au trait que je connaissais fort trop bien. J’écarquillais les yeux. Ma vue me joue-t-elle des tours maintenant ? Etait-elle bien là ? Je restais là, le visage impassible, me retenant d’avancer plus que ça.


made by guerlain for epicode

_________________
Avatar © Jioni | Signature © Jioni / © 'Dix
Images originales © WaltDisney
Mon Journal - Un rp' ?


Spoiler:
 

Parole en #8d6957
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2062-sumu-princesse-au-sang-de
avatar
MEMBRE - RANJANA


À mon sujet

Age : 99 Féminin
Nb de Messages : 136
Localisation : Over the hills and far away

En savoir +
MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal /Pv Sumu   Sam 12 Aoû - 0:20

Les Fleurs du Mal
@Sumu

Alors on se souviendra que je me suis noyée sans toi.

Alors les brumes qui disparaissaient dans la lueur du petit jour laissèrent apparaître cette vision tant désirée, et Ranjana vit. Ses yeux se posèrent sur Sumu et son coeur fit un bond dans sa poitrine.
Elle était là.

D'un pas d'abord hésitant, l'exilée s'avança ; puis sa démarche fut précipitée, impatiente, et voila qu'elle se retrouvait face à face avec la céleste héritière ; la reine de tout les royaumes ; le joyau de Freeland ; la fleur du mal. Malgré elle, Ranjana ne parvint à empêcher son regard de courir sur le corps de la lionne devant elle ; se glissant sur ce pelage contre lequel elle désirait tant se frotter, admirant avec une vénération non feinte les courbes de ce corps parfait sous le regard de saphir ; puis enfin les prunelles brûlantes d'amour se posèrent sur les yeux carmins et ne les quittèrent plus.

Sumu. Lumière de sa vie, feu de ses reins. Son péché, son âme. Celle qu'elle avait servie sans faillir. La seule qu'elle avait toujours connue, toujours aimée, d'un amour qu'aucun des drames qu'elles avaient traversées n'avaient pu souiller. Sumu, sublime créature qu'elle n'osait toucher de peur d'à jamais la vicier.
Un amour inconnu, interdit ; un amour impossible, séquestré, qui aujourd'hui éclatait sous les regards de la nature encore assoupie.

Le silence s'installa ; la nature retint son souffle. C'était la rencontre de deux mondes qui autrefois n'avaient fait qu'un, deux amants que le destin avait séparé.

- Sumu... Ranjana laissa échapper ses mots comme si elle respirait pour la première fois ; Oh, Sumu, que vous êtes belle.

L'intensité de ces mots n'avaient d'égal que la fervente vérité avec laquelle ils étaient prononcés.

Se retenant à grand peine d'effleurer la douce fourrure de son aimée, Ranjana se concentrait pour ne pas briser les lois qui la plaçait sous les ordres et non au même niveau que sa reine. Son corps tremblait doucement, presque invisiblement, de bonheur et d'excitation. Elle avait retrouvée celle qui la faisait se sentir entière ; celle qu'elle s'était décidé à protéger jusqu'à la fin de son existence.

Avec lenteur et respect, la kulisha plia l'échine et salua la seule et unique souveraine de Freeland ; puis enfin, elle parvint à garder un peu de contenance, n'osant s'approcher et brusquer sa bonne amie, et sur un ton un peu plus contrôlé entreprit de fournir à la dirigeante de plus amples explications.

- Ma Reine, j'ai quitté les terres de poussière pour venir vous retrouver, vous dont la présence me manquait effroyablement ; et maintenant vous voici vous tenant devant moi, étincelante comme une étoile, délicieuse et belle comme jamais...

Ranjana avait bien d'autres choses à lui dire, des bonnes comme des mauvaises, des banales comme des intimes ; l'absence attise l'amour, l'ivresse attise l'audace, et dans son ivre joie la kulisha était prête à se confier à sa reine.

Pour le meilleur tout comme le pire.
© 2981 12289 0

_________________
Signa 1
Signa 2


Kit by Ajjin & Awena - Chara' (c) Vandraren
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3012-ranjana-bow-to-the-crown
avatar
MEMBRE - SUMU


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 539
En savoir +
MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal /Pv Sumu   Sam 2 Sep - 15:58

Les fleurs du mal



Sumu & Ranjana


Comme une enfant aux yeux de lumière,
qui voit passer au loin les enfants,
comme l’oiseau bleu survolent la terre,
voit comme le monde, le monde est beau.
L’oiseau c’est toi, l’enfant c’est moi.

Etait-ce un mirage ? un effet d’optique ? une ressemblance un peu trop troublante ? La féline hésitait mais s’avançait vers moi. Puis, son pas se fit plus presser, plus précipitée, comme si elle semblait impatiente de me voir de plus près.

Lorsqu’elle fut à ma hauteur, ma gorge se nouer. C’était bien elle, là se tenant devant moi. Ranjana, mon pilier, mon amie la plus fidèle, celle en qui je pouvais compter et qui a fui lors de mon exil avec moi. En aucun cas je n’aurais imaginé qu’elle m’a oublié, nous sommes liées depuis notre enfance. De plus l’expression dans son regard en dit long. La revoir me donner alors l’impression que nous nous sommes quittées hier. Le temps passé depuis semblait s’envoler. C’est après un lourd silence que la lionne entreprit de prendre la parole.

C’était mon nom. Tout simplement mon nom, qui émanaient de sa bouche. La mélodie de sa voix refit surface un nombre incalculable de souvenirs, de moment passer avec elle, de notre complicité. Puis s’ensuit un compliment. Elle a toujours été celle qui me complimenter, dans toute sorte de situation. J’avais beau avoir de la boue jusqu’au menton, elle trouvera toujours la situation pour me faire un compliment. Elle a toujours su me flatter, moi sa princesse, sa souveraine.

Je plongeais mon regard dans le sien. La sentir prêt de moi combler un vide qui c’était créer depuis longtemps. Comme soulager de ne plus être seule à porter le lourd fardeau de ma mission je soupire ému :

-Ranjana … c’est si bon de te revoir.

Ma fidèle et dévouée guerrière, ma plus méritante des chasseuses, mon garde du corps et bien plus qu’une amie. Elle se mit lentement à ployer le genou avec respect pour me saluer. Je souris amuser, elle n’a pas changé.

-Lèves-toi voyons et raconte-moi comment tu as fait pour me retrouver !

Ranjana entrepris alors de m’expliquer. Elle a quitté nos terres d’exil pour venir me retrouver. Ma présence lui manquait tellement au point de venir me voir. Elle ne put s’empêcher de continuer à déferler une multitude de compliment. Je sourie et plisser légèrement les yeux.

-Tu m’avais manqué je dois bien l’avouer. Surtout que je suis partie sans te dire au revoir … Je sais que je n’aurais pas sus partir si je voyais ton visage s’assombrir lorsque je t’aurais dit que je partais seule. Tu aurais essayé de venir avec moi, je te connais trop bien. De plus maman ne m’a pas laissé le temps, nous étions que toutes les deux et … j’ai fui la vie qui ne mener à rien sur ses terres d’exil. Et puis tu avais ton entrainement à suivre.

Je venais de parler, sans laisser Ranjana en placer une, dans l’euphorie de revoir un visage familier. Je repris mon souffle et sourie pour ensuite reprendre plus calmement.

-Mais vas-y je t’en prie, dis-moi comment vas-tu ? As-tu réussi à faire le voyage sans problème ? Parle-moi, qui a-t-il de nouveau ?


made by guerlain for epicode

_________________
Avatar © Jioni | Signature © Jioni / © 'Dix
Images originales © WaltDisney
Mon Journal - Un rp' ?


Spoiler:
 

Parole en #8d6957
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2062-sumu-princesse-au-sang-de
avatar
MEMBRE - RANJANA


À mon sujet

Age : 99 Féminin
Nb de Messages : 136
Localisation : Over the hills and far away

En savoir +
MessageSujet: #3366FF #8d6957   Dim 3 Sep - 2:22

Les Fleurs du Mal
@Sumu

Moi je ne suis qu'une fille de l'ombre,
qui voit briller l'étoile du soir
Toi mon étoile, qui tisse ma ronde,
viens allumer mon soleil noir

Enfin sortit de cet étrange silence dans lequel elle la fixait, le Joyau de Freeland, s'était finalement mise à parler, et sa voix sonnait aux oreilles de Ranjana comme la plus belle mélodie qu'on eu jamais composée.

- Ranjana … c’est si bon de te revoir.

Sumu prononça son nom, et le coeur de Ranjana fit un bond dans sa poitrine alors que la guerrière ne s'attendait pas à une telle réaction de sa part. Elle lui souriait, riait, rayonnante dans sa beauté comme la lumière d'une étoile, soleil chassant les ténèbres de l'existence de Ranjana, rire faisant éclater la colère, unique astre régissant la vie de celle qui avait été la plus fidèle des Kulisha.

Euphorique, la lionne de beauté noyait son amie sous un flot de paroles incessante et Ranjana se laissant emporter par le courant de son bonheur, heureuse, enfin heureuse dans un monde qui semblait s'être acharné à lui ôter tout ce qui avait jamais fait son bonheur et sa félicité.

- Tu m’avais manqué je dois bien l’avouer. Surtout que je suis partie sans te dire au revoir … Je sais que je n’aurais pas sus partir si je voyais ton visage s’assombrir lorsque je t’aurais dit que je partais seule. Tu aurais essayé de venir avec moi, je te connais trop bien. De plus maman ne m’a pas laissé le temps, nous étions que toutes les deux et … j’ai fuis la vie qui ne mener à rien sur ses terres d’exil. Et puis tu avais ton entrainement à suivre.

Elle parlait de sa fuite, du secret de son départ, cherchant des excuses quant à son abandon sur le royaume mort des Marozis ; mais Ranjana était bien incapable de lui en vouloir, comprenant chacun de ses motifs, ne se donnant pas la moindre importance quand il s'agissait de la vie de Sumu. Elle était la suivante, la fidèle, la garde du corps et l'amie, la lionne de guerre prête aux pires des sacrifices pour celle qu'elle s'était jurée de protéger, de chérir et de servir. Malgré elle, la lionne beige fit quelques pas, s'approchant de celle pour laquelle elle avait versée larmes et sang, ne comprenant plus comment elle avait fait pour survivre sans elle, pour séparer son esprit de la grandeur de son amie.

Malgré elle, Ranjana s'approcha de Sumu, le coeur battant à rompre ciel et terre ; doucement, comme on effleure la plus délicate et précieuse des fleurs, elle déposa son visage contre le cou de sa reine, frôlant avec douceur la nuque de celle-ci pour venir y déposer son cou, son torse rencontrant celui de la lionne de beauté, leurs épaules se touchant ; scellant leurs retrouvailles en une étreinte que Ranjana avait tant désiré.
Brisant ses propres chaines, l'amante finalement s'offrait le contact de sa bien-aimée, s'enivrant du parfum de celle-ci, de la douceur de ce pelage si parfait comparé au sien.
Elle l'aimait. Plus que tout au monde, elle l'aimait, et incapable de formuler correctement ses sentiments voila Ranjana qui se tirait doucement, se rendant compte que son étreinte avait brisée le mur qui séparait leurs deux mondes.

Revenant doucement à la conscience, espérant que sa reine ne lui en tiendrait guère rigueur, la Kulisha se remettait à obéir à la Reine, tachant de répondre à la moindre question qu'on lui poserait, offrant à la Reine un sourire qui ne signifiait qu'une chose.
Une chose qui petit à petit paraissait de plus en plus inavouable, alors que ce secret lui brûlait le coeur et la langue, ne désirant que sortir et s'exprimer à l'air libre, pour enfin exister.

Elle l'aimait.

- Mais vas-y je t’en prie, dis-moi comment vas-tu ? As-tu réussi à faire le voyage sans problème ? Parle-moi, qui a-t-il de nouveau ?

Il fallait être professionnelle et Ranjana tâcha de l'être alors qu'elle répondait au mieux à Sumu.

- Mon entrainement fut plus rude que tout ce qu'on aurait pu imaginer, car c'est Jeuri qui s'occupa de me retenir et de me former après ton départ, espérant à travers ces entraînements et ces surveillances que je ne parviendrais guère à te rejoindre. L'ordre vint de feu votre mère, ma Reine, qui désirait ma mort autant que de nous séparer à jamais. Wanji et Ekua se sont affrontés pour le pouvoir, et Mopango est intervenu pour s'emparer de celui-ci, sauvant dans son action la vie de votre mère. Les blessures qu'elle reçue durant cette affrontement ne guérirent pas, et c'est ainsi qu'elle nous quitta.

La dure réalité des paroles qu'elle apportait, effroyable messager de mort venu d'une terre que nul fantôme n'osait arpenter, et tandis qu'elle délivrait ses nouvelles Ranjana ne pouvaient que regretter qu'elle fut celle qui annoncerait ceci à Sumu.

Peut-être parviendrait-elle à la réconforter du mieux que possible, elle qui avait oubliée ses parents dans la poussière de ses vieux souvenirs, orpheline d'une guerre qu'elle n'avait pas faite et qu'elle n'avait pas voulu.
Mais les choses étaient différentes maintenant ; Ranjana était grande, de taille et d'âge comme d'esprit, et sur le moment elle regrettait amèrement d'apprendre lors de si belles retrouvailles avec sa compagne de toujours que la vipère de Freeland n'était plus.

Dans les brumes de son esprit, elle vint même à regretter la mort de celle qui n'aurait hésité pour lui arracher la vie.

© 2981 12289 0

_________________
Signa 1
Signa 2


Kit by Ajjin & Awena - Chara' (c) Vandraren
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3012-ranjana-bow-to-the-crown
avatar
MEMBRE - SUMU


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 539
En savoir +
MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal /Pv Sumu   Mer 6 Sep - 18:46

Les fleurs du mal



Sumu & Ranjana


Noire la misère, les hommes et la guerre,
Qui croient tenir les rênes du temps,
Pays d'amour n'a pas de frontière,
Pour ceux qui ont un cœur d'enfant.


Ranjana sans crier gare, vient déposer son visage contre le pelage de mon cou. Je fermer les yeux laissant alors le temps en suspens le temps d’un instant. Chacune savourer le moment. La séparation c’était relever plus dur que je ne me l’étais imaginé. Dans chacune des situations depuis mon arrivée ici, mon esprit imaginait Ranjana se moquer d’une personne qui me regarder mal « Ah mais elle est jalouse car elle n’a pas vos sublimes yeux » ou encore simplement poser son regard attentif et protecteur lorsque je me posais seule dans un coin d’ombre sous un arbre. Même séparer elle avait continué de vivre auprès de moi à travers les souvenirs.

Puis doucement la lionne revient à sa place de guerrière face à sa reine. Elle m’expliquait qu’elle eut un entrainement plus rude qu’elle n’aurait pensé avoir. Ce fut Jeuri qui s’occupait de son cas. Je fronçais les sourcils à cette nouvelle. Pourquoi Jeuri c’était mêler à ça ? Encore une magouille de Mopango. J’imagine qu’il voulait rallier Ranjana a sa cause, essayant de lui faire oublier la personne en qui elle avait juré fidélité. En effet Ranjana expliquait que cela était pour la surveiller pour qu’elle ne vienne pas me rejoindre. Je souris sous cape, Jeuri a mal fait son boulot, sinon comment expliquait qu’elle se tient aujourd’hui devant moi ?

Mais mon sourire s’assoupit bien vite. L’ordre venait de ma mère. Selon Ranjana, maman voulait la mort de ma fidèle guerrière, car elle souhaitait nous séparer. Je fronçais les sourcils. Non c’est impossible, elle est moi avons eu des désaccords mais elle n’aurait jamais pensé faire une telle chose.

Les nouvelles qui suivaient étaient de moins en moins bonne. Wanji et maman se seraient affrontés pour le pouvoir et seulement Mopango serait intervenu pour le prendre. Cela m’aurait étonnée qu’il le laisse à maman. Avec l’âge elle n’a plus la même force et vigueur qu’autrefois. Mopango attendait seulement que le moment se présente pour le lui voler. Mais il ne pense pas que les fidèles d’Ekua sont les fidèles de Sumu. Qu’il n’oublie pas ce petit détail.

Ranjana finit sur le fait que ma mère a été blesser dans le désaccord. Ses blessures n’auraient pas guéri et elle en serait morte.



Mon cœur semblait imploser. La sensation que toute ma cage thoracique se replier sur elle-même jusqu’à me percer les organes. Je portais la patte sur la poitrine comme pour vérifier que mon cœur battait toujours. Mais je le sentais bien à l’intérieur, il s’emballait, tel un zèbre qui galope, cherchant à fuir le lion qui chercher à le tuer.

J’entrouvris la bouche mais aucun son en sortait. Non c’était impossible. Maman je pouvais pas être morte. Puis l’espace d’un instant je me mis à penser à Gizani. Qui va s’occuper de lui ? Il aura alors vécu le même traumatisme que j’ai vécu quand j’étais petite. La perte d’un parent et si récurrent, les enfants ne devraient jamais vivre cette douleur, elle est bien trop lourde à supporter. Je posais mon regard alors sur Ranjana. Les paroles fusaient comme des aiguilles qui se plantent le long de l’échine.

-C’est impossible ! Tu racontes des conneries Ranjana !

C’était impossible. Maman devait revenir sur Freeland, me voyant sur le trône, gouvernant son si beau royaume. Je devais voir son sourire fier de sa fille, de son héritage. C’est à ce moment que toute ma colère surgit, venant de mes entrailles, surgissant d’un gouffre sombre où l’on ne voit pas le fond. Je fondis sur Ranjana avec l’intention de la bousculer tout en gueulant mon incompréhension. Le souvenir du doux visage de maman était brulant comme un fer qu’on pose sur le creux des reins.

-Et toi tu étais où quand cela s’est produit ? Qu’est-ce que tu as fait à ce moment-là ? Tu aurais dû la protéger, tu aurais dû faire quelque chose ! C’était ton devoir !!

Je montais le ton de plus en plus jusqu’à hurler les derniers mots. Je donnais des coups de plus en plus violents sur Ranjana. Mon visage était ravagé entre la colère et la tristesse. Au fond de moi je ne voulais pas y croire, je voulais qu’on me dise que tout va bien, que maman est encore en vie et qu’elle arrive.

-POURQUOI ? HEIN DIT MOI !! C’EST IMPOSSIBLE !! PUTAIN NON NON … non…

J’arrêtais de donner des coups, puis reculer de quelques pas tout en dévisageant Ranjana avec dégout. A ce moment précis, j’en voulais à la terre entière. Après tout, maintenant j’étais orpheline, seule à me battre.

made by guerlain for epicode

_________________
Avatar © Jioni | Signature © Jioni / © 'Dix
Images originales © WaltDisney
Mon Journal - Un rp' ?


Spoiler:
 

Parole en #8d6957
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2062-sumu-princesse-au-sang-de
avatar
MEMBRE - RANJANA


À mon sujet

Age : 99 Féminin
Nb de Messages : 136
Localisation : Over the hills and far away

En savoir +
MessageSujet: #8d6957 - #3366FF   Mar 12 Sep - 19:31

Les Fleurs du Mal
@Sumu

Alors on se souviendra que je me suis noyée sans toi.

-C’est impossible ! Tu racontes des conneries Ranjana !

Alors Ranjana se mura dans le silence, attendant que la Reine digère les informations qu'elle venait d'apprendre. L'apparent calme de celle-ci avait volé en éclats et la voici qui crachait sa rage, si tout ce qui avait le malheur de se trouver un peu trop près d'elle. Assise, la guerrière attendait la vague.

Sumu se précipita sur elle mais debout, fermement campée sur ses pattes, Ranjana tint bon. Jamais elle n'aurait cru sa princesse capable de s'en prendre à elle : mais maintenant, elle se refusait à lui faire du mal et la laisser tenter de la bouger et de la malmener ; silencieuse, figée comme un bloc de pierre - comme ce bloc de pierre sur lequel elle avait aiguisée ses griffes à n'en jamais pouvoir les rentrer, elle subissait la colère de la lionne brune.

- Et toi tu étais où quand cela s’est produit ? Qu’est-ce que tu as fait à ce moment-là ? Tu aurais dû la protéger, tu aurais dû faire quelque chose ! C’était ton devoir !!

Ranjana était une guerrière formée à tuer. Sa carrure effroyablement éloignée de son genre n'était pas là pour faire jolie - ça, elle n'avait jamais réussi ; non, elle n'était désormais plus que faite pour détruire. Son corps restait de marbre devant les coups, mais ils atteignaient chaque partie de son coeur et son esprit. Ensemble, ils hurlaient, de rage et de désespoir, face à la douleur sourde qui irradiait dans ses émotions.

- J'étais en chasse. Votre mère aurait refusé que j'intervienne. Elle me haïssait, plus que tout au monde. Mon devoir est de vous protéger, Sumu.

Ses paroles résonnaient, insipides, vides de la moindre intonation, de la moindre vie, prononcées par une machine occupée à protéger son coeur de la douleur qui le rongeait. Il suffisait de se débarrasser des bonnes choses, non ? Après, on ne sentirait plus rien, et plus rien ne pourrait nous atteindre...

Sumu avait cessée ses attaques tandis que Ranjana la regardait toujours, se confrontant au mépris infini qu'elle lisait dans ce regard carmin dont elle avait tant cherché l'amour.
La princesse n'était désormais plus que le reflet de sa mère : une lionne qui la haïssait du plus profond de son être.

- POURQUOI ? HEIN DIS MOI !! C’EST IMPOSSIBLE !! PUTAIN NON NON … non…

Ranjana ne répondit pas : la réponse était évidente. La haine d'Ekua n'était rien face au mépris et à la détestation qu'elle s'était attirée, et cela de tout les lions qu'elle avait fréquentée. Maudite par tous, respectée par personne, c'était dans l'indifférence la plus totale qu'elle s'était éteinte, et rapidement elle avait disparue des esprits et des mémoires.
© 2981 12289 0

_________________
Signa 1
Signa 2


Kit by Ajjin & Awena - Chara' (c) Vandraren
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3012-ranjana-bow-to-the-crown
avatar
MEMBRE - SUMU


À mon sujet

Age : 21 Féminin
Nb de Messages : 539
En savoir +
MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal /Pv Sumu   Jeu 21 Sep - 17:21

Les fleurs du mal



Sumu & Ranjana


Ranjana semblait comme se refermait totalement sur elle-même. Mes coups ne semblaient pas l’atteindre et elle ne bougeait pas. Ses paroles sortaient sans émotions, vides. L’excuse de la chasse arrivait, suivie de celle que ma mère aurait refusée. Certes maman n’aimait pas Ranjana pour l’affinité que nous avons créée toutes les deux mais je ne pouvais imaginer ma mère refuser qu’on lui sauve la vie pour ce genre de détail.

La féline brune finit par dire que son seul devoir est de me protéger. Ma vue se troubler. Je ne comprenais pas au début mais je sentis ensuite les larmes perler le long de mon visage. Le visage tremblant de colère je ne pouvais pas me contenir.

-Tu n’as pas su protéger ma mère, alors comment pourrait-tu me protéger ?

Mes mots claqués comme l’orage un soir d’été. Je la regarder en coin, reculant de quelques pas.

-Si tu ne peux pas me protéger alors tu ne me sers à rien. Je sais me protéger toute seule, c’est bien ce que je fais depuis que je suis ici sur Freeland.

Je n’avais plus envie de voir son visage, dont je dessinais les traits par cœur la nuit, dans le sable par ennuie. J’avais envie de les balayer de mes souvenirs, comme une tempête qui emporte tout sur son passage. La colère ne semblait pas vouloir me quitter alors je me mis à tourner le dos à la lionne. Mon corps tremblait et rendait mes pas instables.

Je parcourus quelques mètres avant de me retourner vers Ranjana, pour voir si elle n’était toujours là. Est-ce que je me rendais compte de la situation ? Ranjana venait de m’annoncer que ma mère était morte. Non, je ne prenais pas encore conscience de la dure réalité et cela aller mettre du temps.

made by guerlain for epicode

_________________
Avatar © Jioni | Signature © Jioni / © 'Dix
Images originales © WaltDisney
Mon Journal - Un rp' ?


Spoiler:
 

Parole en #8d6957


Dernière édition par Sumu le Mar 26 Sep - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t2062-sumu-princesse-au-sang-de
avatar
MEMBRE - RANJANA


À mon sujet

Age : 99 Féminin
Nb de Messages : 136
Localisation : Over the hills and far away

En savoir +
MessageSujet: #8d6957 // #3366ff   Lun 25 Sep - 23:04

Les Fleurs du Mal
@Sumu

Alors on se souviendra que je me suis noyée sans toi.

On dit qu'un couple cesse de s'aimer quand les deux personnes ne parviennent plus à se reconnaître chez l'autre. A la place de celui ou celle qu'elles avaient aimé, il n'y a plus qu'un étranger, qui vous regarde sans, lui non plus, parvenir à vous reconnaître. Sa voix parait comme un écho lointain, méconnaissable, incapable de nous toucher comme elle le faisait autrefois.
Il n'y a plus d'amour, alors.
Il n'y a plus rien.

- Tu n’as pas su protéger ma mère, alors comment pourrais-tu me protéger ?

Ranjana écoute, mais ne reconnait plus celle qui se trouve en face d'elle - ou peut-être qu'elle ne veut plus reconnaître, qu'elle comprend tout ses espoirs et tout ses sacrifices étaient terriblement vains.

Sumu pleure. Son visage est inondé d'une pluie salée qui laisse insensible Ranjana. Elle s'est exilée au plus profond d'elle même, là où elle ne ressent rien, là où rien ne peut l'atteindre ; et surtout pas le chagrin d'une lionne qui n'a pas hésité un seul instant à lui déchirer le coeur.

- Si tu ne peux pas me protéger alors tu ne me sers à rien. Je sais me protéger toute seule, c’est bien ce que je fais depuis que je suis ici sur Freeland.

Les paroles, maintes fois prononcées avec dévotion, tombèrent avec gravité comme le bourreau laisse tomber sa hache.

- Si tel est votre désir.

Alors celle qui n'était plus qu'une statue vide, n'arborant même plus un vestige d'émotion, se remit en mouvement. Ce corps trop musclé se détourna de celle qu'il devait servir pour ne plus être que le vestige d'une enfance gâchée à survivre, loin, loin de tous, au coeur des démons et des âmes hurlantes. La Couronne Brisée ne voulait plus de son épée la plus tranchante, alors elle s'en irait. Épée sans maître, Croisade sans Dieu, Ranjana obéit une dernière fois à la volonté de la lionne qu'elle avait aimée et qui aujourd'hui la reniait comme on renie un vulgaire visage.

L'Exilée se détourna et s'en fut. Ses pas, lourds, écrasaient la douce herbe qu'elle avait foulée lors de son arrivée, avec une légèreté euphorique propre aux gens dont le bonheur caresse le coeur.

Désormais, elle n'était plus qu'un automate, un golem sans pensée et sans but. Peut-être tout cela lui reviendrait-il en chemin : peut-être se maudirait-elle de tout cela.
Ranjana ne se retourna pas une seule fois. Elle s'en fut sans un regard en arrière, sans un retour vers celle pour laquelle elle avait autrefois tout sacrifiée.

Désormais sans foi, ni sans loi, l'exilée n'était plus une kulisha. Elle était juste Ranjana, la guerrière sans terre, le golem animé par le feu d'une colère autant maîtrisée que dévastatrice. Un nouveau monde s'ouvrait à elle. Un monde en noir et gris.

Au fond, tout au fond d'elle, Ranjana se regarda mourir.
©️ 2981 12289 0

[[ Fin du rp pour moi ]]

_________________
Signa 1
Signa 2


Kit by Ajjin & Awena - Chara' (c) Vandraren
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t3012-ranjana-bow-to-the-crown

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal /Pv Sumu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Fleurs du Mal /Pv Sumu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?
» Un intrus dans mes parterres de fleurs
» Vin de fleurs de sureau
» Le langage des fleurs... Petit test...
» Lui dire avec des fleurs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
Crédits - Archives - Partenaires
 :: 
Archives & Choses Perdues
 :: CHAPITRE VIII
-