AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Events & RPs Importants
Ne ratez pas ...
Jetez un œil à la liste des rôles importants disponibles au sein des clans.
Venez tenter les RP Missions !
Laissez un commentaire sur notre Livre d'Or !

Partagez | 
 

 Un repas religieux [privé Sabaru ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 14
En savoir +
MessageSujet: Un repas religieux [privé Sabaru ]   Lun 3 Juil - 10:50

Le jour s'était une fois de plus levé sous la bénédiction de Mchomaji sur le Freeland, nouvelle terre que Mjube découvrait petit à petit. Il avait longtemps voyager en compagnie des deux singes et de son maître pour pouvoir trouver enfin un territoire propice à l’expansion du culte qu'il servait. Cette mission, Mjube ne l'oubliait pas, malgré toutes les merveilles que cachaient se pays, il savait que le dieu Soleil les observait tous, en particulier lui, qui en qualité d'apprenti apprenait à le servir. Aussi, c'est très tôt ce matin-ci que le faon brun se décida à se lever. Il n'était pas comme ces autres animaux qui font la grasse matinée et qui après se plaignent de n'avoir pas assez de temps pour vivre.
Il se leva sur ses jambes frêles et encore tremblantes du long sommeil, il prit une bouchée d'herbe humide et commença à s'avancer. Zaran, son maître, était toujours allongé, mais l'observait de son œil valide.

" Où vas-tu Mjube ?

- Oh ! Le faon se retourna, surpris, Recevez la bénédiction de Mchomaji. Je vais simplement me balader un peu...
- Va donc, mais ne t'éloigne pas trop. "


La faon répondit d'un signe de tête et partit en trottinant. Le grand oryx était comme un père pour lui, Mjube n'avait jamais connu ses parents biologiques, mais il n'en souffrait point, grâce à Zaran.
Le jeune cervidé accéléra le pas, il galopa à travers les herbes folles de la région, longea les arbres éparses et grimpa à toutes allures une collines qui lui paraissait immense. Il adorait la sensation que lui prodiguait le vent dans sa fourrure, la vitesse lui donnait une impression d'invincibilité. Enivré, il ne fit plus attention à rien et au sommet de la colline se laissa emporté par un bond prodigieux...
Qui finit en atterrissage laborieux. Un instant il cru voler, s'élevant ainsi à travers le ciel, loin du sol, mais lorsque la gravité l'avait rappeler il avait perdu ses moyens. Ses pattes avant ployèrent au contact de la terre, glissèrent, se replièrent contre son ventre et envoya sa tête en avant. Dans un beuglement affolé il se retrouva à rouler le long de la colline, sans pouvoir s'arrête. Son pelage brun se tâcha de terre plus clair.

" A l'aaaaaaaaaaaide !! "


Hurlait-il tout du long. Lorsque enfin, sa chute s'arrêta net. Il heurta de plein fouet quelque chose et, sans savoir quoi, se sentit soulagé. Flanc contre le chose qui l'avait sauver, il mit quelque instant à recouvrer ses esprits, sa tête lui tournait.
Enfin, il put apercevoir son sauveur son la forme d'un immense félidé. Un prédateur... Songea-t-il alors qu'il allongea son encolure, terrifié, il voulu reculer mes ses membres refusèrent d’obéir. Alors, il ferma les yeux en hurlant :

" MEMANGEZPASMONSIEURS'ILVOUSPLAIT !!! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ST@FF - Sabaru


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 3042
Localisation : Freeland

En savoir +
MessageSujet: Re: Un repas religieux [privé Sabaru ]   Sam 15 Juil - 22:05

Le temps passait paisiblement et beaucoup avait finalement oublié la présence de Sumu. Sabaru lui-même en était venu à passer à autre chose, après avoir revu sa chère famille et accepté Nyamu auprès de lui pour de bon. Les Princes étaient également passés à l’âge adulte, Sabaru savait que sa génération devra laisser la place à la suivante dans peu de temps.

Car ainsi allait la vie.

Au petit matin, il sortit de la grotte du repère des lions, laissant Nyamu allez se désaltérer près d’un point d’eau de son coté. Il passa ensuite quelques temps avec lui, avant de passer au repas. Comme chaque fin de matinée, les équipes de chasse ramenaient de la nourriture, au repère et le lion brun se servait dans le butin. La plupart des lionnes connaissaient son habitude de les attendre à l’heure du repas depuis qu’il avait atteint l’âge de 9 ans, comme beaucoup d’autres patriarches, ainsi lorsqu’il venait à elles, un morceau était déjà mis de côté spécialement pour lui. C’était gentil.

Une fois le repas fini, il quitta son fils et se dirigea tranquillement vers le Pays Verdoyant. Qu’avait-il à faire aujourd’hui ? Oh, rien de bien important, il marchait, tout simplement. Il fermait même quelques fois les yeux en suivant son chemin, de tel sorte que les animaux alentours disaient qu’il s’agissait de méditation. Il connaissait Freeland comme sa poche, et s’y repérer même les yeux fermés n’était pas si difficile. Les repères d’un lion étaient loin de s’accrocher à la vue.

Mais il ne continua pas longtemps ainsi, car il entendit un appel à l'aide, puis rapidement ensuite, une chose non identifiée vint frapper à ses pattes. Plus de peur que de mal heureusement, le choc ne le fit pas chuter et il parvint à rester debout tandis que la bestiole inconnue se relevait à terre. Sabaru baissa la tête et vit un jeune faon terrifié à sa vue.

Un faon, c’était plutôt rare dans le coin. En effet, les cerfs étaient beaucoup moins fréquents que les autres animaux de la savane comme les zèbres ou les gazelles, Sabaru n’en avait que trop rarement aperçu.

-Allons, petit. Lui dit-il finalement, tachant de trouver une voix rassurante. Cela fait déjà bien longtemps que je ne chasse plus, tu n’as rien à craindre.

Et surtout, il était déjà repus. Les chasseuses lui apportait de quoi se rassasier sans qu’il n’ait à courir péniblement derrière les fesses d’un zèbre, et dans ces moments-là, les proies n’avaient pas à avoir peur des lions rassasiés.

C’était la chance qui avait guidé l’enfant aux pattes de Sabaru, car un Freelander en pleine chasse aurait pu ne pas faire de cadeaux au faon, même si ce comportement ne respectait pas grandement le cycle de la vie. Sabaru s’en était toujours soucié et ne s’était jamais attaqué aux bébés, à un tel point qu’il avait dû un jour, dans sa tendre jeunesse, combattre un Freelander pour aider un bébé gnou, Joy. Il s’agissait d’un Freelander Belliqueux de Sharkan, alors, une telle situation dans le passé avait été loin de l’étonner.

Il regarda à droite, puis à gauche. Pas d'autres cerfs qui se trouvaient à l’horizon. Ce faon avait-il échappé aux siens ?

-Tes parents savent que tu te promènes seul ? Lui demanda t-il, en abaissant la tête à son niveau.


_________________
"Un Lion qui veut vivre sans soupçons se doit bien garder de faire trahison"
Lineart (c) Prince Voldy / Colo (c) Kayrou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t487-sabaru-les-aventures-de-mr
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 14
En savoir +
MessageSujet: Re: Un repas religieux [privé Sabaru ]   Jeu 20 Juil - 12:04

" Allons, petit. Dit alors l'immense félin en ouvrant la gueule, Cela fait déjà bien longtemps que je ne chasse plus, tu n’as rien à craindre. "

Doucement, le coeur de Mjube commença à se calmer, il ne l'entendit bientôt plus bourdonner dans ses oreilles. Il rouvrit craintivement les yeux, papillonna. Ses grands yeux écarlates affichaient une crainte son nom qui néanmoins tendait à se calmer.
Le faon se demanda si l'animal en face de lui comptait réellement l'épargner. Un prédateur qui ne chassait pas ? C'était cocasse. D'autant plus que celui-ci était bien plus gros que tout ceux que Mjube avait put voir ou apercevoir. Sa crinière brune et imposant le faisait paraître plus grand qu'il ne l'était. Le faon brun noir chercha dans sa mémoire, tâchant de se souvenir comment son maître appelait les créature de son genre. Il n'y en avait guère là d'où il venait...

" Tes parents savent que tu te promènes seul ? "

Le grand félin baissa la tête à son niveau. Il ne veut pas me manger... constata finalement le cervidé. S'il l'avait voulu, il l'aurait déjà fait.
Doucement, le petit se dressa sur ses quatre pattes fines. Il posa ses yeux dans le regard soucieux du grand animal.

" J-je... "

Il avait beaucoup de mal à parler, il avait toujours peur. Après tout, c'était tout de même une machine à tuer en face de lui.
Il secoua la tête, tentant tant bien que mal de se calmer.

" Je n'ai pas de parents. Finit-il enfin par parvenir à dire. Je n'ai qu'un tuteur et maître qui m'apprend... Comment dire... Heu, tout ? "

Un lion ! Mais oui ! C'est cela. sous se brusque élan de mémoire, le cerf afficha un sourire radieux. Il leva les oreilles et poursuivit :

" Et oui, il sait que je me promène seul... Normalement j'ai mon ombre qui me suit, mais aujourd’hui il a préférer dormir... Oh ! Et je m'appelle Mjube ! Monsieur le lion ! Et merci de ne pas m'avoir manger. "


Le faon noir inclina doucement la tête en signe de remerciement. Il était fort aise d'être toujours en vie, puis s'il était mort dévorer, Zaran lui en aurait sûrement voulu. Il ne comptait pas trahir la confiance que l'oryx borgne mettait en lui, certainement pas en mourant bêtement alors que son enseignement n'était pas finit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ST@FF - Sabaru


À mon sujet

Age : 18 Féminin
Nb de Messages : 3042
Localisation : Freeland

En savoir +
MessageSujet: Re: Un repas religieux [privé Sabaru ]   Ven 28 Juil - 14:31

Cet enfant, bien qu’il avait le comportement d’un jeune de son âge, avait un vocabulaire bien étrange. Une « ombre » ? Est-ce qu’il parlait de la massa sombre qu’il trainait aux pattes ? Ou bien était-ce le nom de son tuteur ou d’un de ses compagnons  ? Et pourquoi un tel nom ?

-Ton ombre ? C’est ainsi que tu nommes ton tuteur ? Demanda Sabaru.

Et puisque le petit animal venait de se présenter, Sabaru allait tacher de lui rendre la politesse. Mjube, c’était un joli nom.

-Mon nom est Sabaru, je suis le majordome de Freeland. Il s’agit pour moi de veiller sur ce royaume avec le roi, aussi bien sur mes congénères que sur les autres carnivores et herbivores qui se trouvent chez nous.

On pouvait donc dire qu’il travaillait en ce moment-même, au fond. Ce travail, il l’exerçait depuis la mort de Sharkan, et il ne s’est jamais senti aussi épanoui, malgré son grand âge déjà lorsqu’il avait commencé. Cependant, il savait qu’il était plus proche de la fin que du début, et qu’un jour, cela devra être quelqu’un d’autre qui fera ces choses aux cotés de Kama.

La faon le remercia avec toute la naiveté d’un enfant de ne pas l’avoir dévoré sur le champ. Comment ne pas sourire devant cela ?

-Oh, de rien ! Dit-il en laissant échapper un rire. J’aimerais te dire que c’est tout naturel, mais malheureusement, cela ne l’est pas. La chaîne alimentaire ne te met pas en avantage habituellement, il va falloir se montrer plus prudent lors de tes prochaines escarpades ! D’autant plus que… Ta couleur sombre ne te permet pas de bien te cacher en plein jour.

N’avait-il eu jamais de soucis avec des prédateurs ? Sabaru n’en avait pas l’impression, au vue de l’insouciance de l’enfant.Les problèmes il ne connaissait peut-être pas encore, tous les animaux ne voyaient pas leur insouciance brisée si tôt. Sabaru aurait pensé que son maître était un bon protecteur pour le petit mais visiblement...ce n’était pas spécialement le cas.

Car laisser une jeune proie seule se promener au milieu de lions, ce n’était pas de l’insouciance, c’était de l’imprudence aux yeux du félin brun.

-D’où est-ce que tu viens, dis moi ? Tu connais bien Freeland ?

Le félin s’assit alors. En vérité, il ne comptait pas laisser le petit seul en le quittant trop rapidement. Il préférait attendre un peu, pour voir si ce fameux tuteur n’allait pas se manifester. Ainsi, Mjube ne sera pas resté seul après le départ du majordome, et c’était peut-être mieux ainsi.

_________________
"Un Lion qui veut vivre sans soupçons se doit bien garder de faire trahison"
Lineart (c) Prince Voldy / Colo (c) Kayrou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/t487-sabaru-les-aventures-de-mr
avatar
PLAYER01


À mon sujet

Age : 16 Féminin
Nb de Messages : 14
En savoir +
MessageSujet: Re: Un repas religieux [privé Sabaru ]   Mer 2 Aoû - 13:26

" Ton ombre ? C’est ainsi que tu nommes ton tuteur ? Mon nom est Sabaru, je suis le majordome de Freeland. Il s’agit pour moi de veiller sur ce royaume avec le roi, aussi bien sur mes congénères que sur les autres carnivores et herbivores qui se trouvent chez nous. Oh, de rien ! il laissa échapper un rire. J’aimerais te dire que c’est tout naturel, mais malheureusement, cela ne l’est pas. La chaîne alimentaire ne te met pas en avantage habituellement, il va falloir se montrer plus prudent lors de tes prochaines escarpades ! D’autant plus que… Ta couleur sombre ne te permet pas de bien te cacher en plein jour. "

Mjube écouta poliement le grand lion brun parler, il aquiesça doucement à ses dires et tenta de retenir ses conseils. Comme lui avait un jour dit Zaran : " Où il n'y a plus de conseils, il n'y a plus de remèdes. " Si au début il avait eut du mal à comprendre, il savait à présent qu'il se devait en tant que futur Gardien d'écouter jusqu'au bout chaque parole du grand lion.
Quant à son pelage, Sabaru n'avait pas tort. Mjube, Zaran et les ombres voyageaient surtout de nuit, bien que l'oryx n'ai aucun mal à se cacher de jour. C'était préférable pour le faon. Mais là d'où il venait, les proies comme lui n'avaient pas à se cacher.

" D’où est-ce que tu viens, dis moi ? Tu connais bien Freeland ? "

Mjube s'était encore égaré dans ses pensées, se ressassant leurs voyages, mais lorsqu'il entendu le lion parler il secoua la tête puis posa son regard sur lui. Tandis qu'il s'assit, le faon resta quelque seconde sans mot dire, avant d'enfin retrouver sa pleine concentration.

" Ah ! Non je ne connais pas Freeland ! Zaran et moi venons à peine d'arriver... Je viens d'un terre assez lointaine, la terre de Mchomaji. Là-bas je n'ai pas besoin de me cacher, les apprentis comme moi son respectés et tout le monde écoute Zaran quand il parle ! "


Il lâcha un léger rire insouciant puis se souvînt brusquement de sa mission initiale. Zaran serait certainement fier si jamais le petit faon réussissait à convertir un lion tout seul ! Aussi, le visage du petit animal rayonna tandis qu'il regarda droit dans les yeux, pleins d'espoir, Sabaru.

" Dîtes moi ! Est-ce que vous pourriez m'accorder un peu de votre attention pour que je puisse vous parler de Mchomaji ? Les ombres, Zaran et moi on est venu ici pour pouvoir le faire connaître partout dans la Terre des Lions ! "

S'écria-t-il plein d’enthousiasme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


À mon sujet

En savoir +
MessageSujet: Re: Un repas religieux [privé Sabaru ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un repas religieux [privé Sabaru ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les religieux s'unissent
» Les haïtiens, 1ers dans le tourisme religieux en Dominicanie
» Repas du tournoi
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lion King RPG :: 
La Terre des Lions
 :: 
Les Terres Libres — Freeland
 :: Le Pays Verdoyant
-